Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Page 23 sur 23 Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 15 Aoû 2019 - 13:23

En l'honneur de la Vierge Marie:
15 août, fête de l' Assomption de la Vierge Marie:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11
Édition très partielle:
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
---------
--------

                                                                                                      Et à la droite  du Fils,
                                                                            le Roi immortel des siècles,
                                                                                   se trouve sa Sainte Mère   :
cfé du bréviaire: Constitution apostolique de Pie XII
                                  sur l'Assomption (1950) :  
     « Les Pères de l'Église et les grands docteurs,
dans les homélies et les discours qu'ils ont adressés au peuple
                                                        pour la fête de l'Assomption,
       en ont parlé comme d'une vérité déjà connue et admise par les fidèles.
           Ils l'ont expliquée plus clairement, ils en ont approfondi la signification et la portée.
                                             Surtout, ils ont mieux mis en lumière
                                              ce que les textes liturgiques n'avaient que brièvement indiqué :  
                cette fête ne rappelle pas seulement
                     que le corps inanimé de la Vierge Marie n'a subi aucune corruption,                        
                            mais aussi qu'elle a triomphé de la mort
                                      et qu'elle a été glorifiée dans le ciel,
                                                    à l'exemple de son Fils
                                                   unique Jésus Christ.
Ainsi saint Jean Damascène,
             qui est le plus remarquable prédicateur de cette vérité traditionnelle,
                      compare l'Assomption corporelle de la Mère de Dieu
                             à ses autres dons et privilèges ;
                                     il déclare éloquemment :
                                        '' Elle qui avait gardé sa virginité intacte dans l'enfantement,
                                                il fallait qu'elle garde son corps, même après la mort,
                                                     exempt de toute corruption.
                                             Elle qui avait porté le Créateur dans son sein comme son enfant,
                                                    il fallait qu'elle aille faire son séjour dans la lumière divine.
                                                       Cette épouse que le Père s'était unie,
                                                           il fallait qu'elle habite la chambre nuptiale.
                                                  Elle qui avait contemplé son Fils cloué à la croix
                                                        et qui avait reçu dans son cœur le glaive de douleur
                                                                          qui lui avait été épargné dans l'enfantement,
                                                                 il fallait qu'elle le contemple trônant avec le Père.
                                                                    Il fallait que la Mère de Dieu possède
                                                                                             ce qui appartenait à son Fils,
                                                                                        et qu'elle soit honorée
                                                                                  par toutes les créatures
                                                                             comme la Mère de Dieu et sa servante. »~
     Pour saint Germain de Constantinople,
                   si le corps de la Vierge Mère de Dieu
                           avait été préservé de la corruption et transféré au ciel,
                                   cela ne s'accordait pas seulement à sa maternité divine,
                                            mais encore à la sainteté particulière de son corps virginal.
                                                   '' Selon l'Écriture, dit-il,
                                                  tu apparais dans la beauté ;
                                                ton corps virginal est tout entier chaste et saint ;
                                              il est tout entier la demeure de Dieu.
                                   Aussi doit-il, par la suite, être totalement affranchi du retour à la poussière.
                                Mais, parce qu'il est humain, il doit être transformé
                                              pour accéder à la vie sublime de l'incorruptibilité.
                        Toutefois, c'est le même corps qui est vivant,
                    souverainement glorieux, intact et doté d'une vie parfaite.''
    Un autre écrivain très ancien avait affirmé :
          '' Puisqu'elle est la Mère très glorieuse du Christ,
                                                             notre divin Sauveur,
                                                        lui qui donne la vie et l'immortalité,
                                                   elle est vivifiée par lui,
                                                     elle partage pour l'éternité l'incorruptibilité de son corps.
                                           Il l'a fait sortir du tombeau et l'a élevée auprès de lui,
                                                                                d'une manière connue de lui seul. »~
  Tous ces raisonnements et ces considérations des Pères
         s'appuient sur la Sainte Écriture



          comme sur leur ultime fondement.
                  Celle-ci met en quelque sorte devant nos yeux la Mère de Dieu
                        comme intimement unie à son Fils divin
                                     partageant toujours sa destinée. ~
     Il faut surtout se rappeler que, dès le deuxième siècle,
              les Pères nous présentent la Vierge Marie
                          comme la nouvelle Ève,
                               soumise au nouvel Adam,
                                     mais très étroitement unie à lui
                                           dans le combat contre l'ennemi infernal.
                           Ce combat, tel qu'il est prédit dans le Protévangile (Genèse 3: 15),
                                     devait aboutir à la victoire totale sur le péché et sur la mort,
                                           qui sont toujours rattachés l'un à l'autre dans les écrits de saint Paul.
                                                   Par conséquent, puisque la résurrection glorieuse du Christ
                                                       fut l'acte essentiel et le trophée ultime de cette victoire,
                                                           le combat livré par la Vierge Marie et son Fils
                                                            devait trouver sa conclusion
                                                              dans la glorification de son corps virginal.
                      Comme dit encore l'Apôtre :
                             Lorsque ce qui est mortel en nous revêtira l'immortalité,
                                   alors se réalisera la parole de l'Écriture :
                                          La mort a été engloutie dans la victoire.
        Ainsi la Mère de Dieu,
                  unie à Jésus Christ d'une manière mystérieuse,
                          '' dans un seul
                                 et même décret ''
                                     de prédestination,
                            immaculée dans sa conception,
                                parfaitement vierge dans sa maternité divine,
                                    généreuse collaboratrice
                                           du Rédempteur,
                                          a remporté un triomphe total
                          sur le péché et ses conséquences.
    Pour finir, elle a obtenu, comme couronnement suprême de ses privilèges,
              d'être préservée de la corruption du tombeau.
                  À la suite de son Fils,
                         après avoir vaincu la mort,
                             elle a obtenu d'être élevée,
                                 corps et âme,
                                      à la gloire suprême du ciel, pour y resplendir,
                                    en qualité de Reine,
                                   à la droite de son Fils, le Roi immortel des siècles. »

                                                                 

---------
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2201
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 23 Aoû 2019 - 17:39

En l'honneur de la Vierge Marie Reine, Mère de Dieu et des hommes:
22 août, fête de Marie Reine:
Bref aperçu:
Édition partielle:
Brèves sélections des
mercredi et jeudi de la 20e semaine:

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11
---   Dans la 20e semaine ordinaire: mise à jour pour l'année IMPAIRE:
--jeudi 22 août 2019  20e semaine ORD. C—…  Faire-part.  
-Juges 11 : 29-39 Celui qui sortira le premier des portes de ma maison,
              je l’offrirai en sacrifice d’holocauste pour le Seigneur.
-Psaume 39 :  5, 7-10       R/ Me voici Seigneur je viens faire ta volonté .
-acclamation  psaume 94 : 8 Aujourd’hui ne fermons pas notre cœur
                                                  mais écoutons la voix du Seigneur Alléluia.
- évangile Matthieu 22 : 1-14 Tous ceux que vous rencontrerez invitez-les aux noces.
--bréviaire Isaïe 11 : 1-16 Son règne n’aura pas de fin.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 sermon de Baudoin de Ford sur la salutation de Marie. Le Seigneur fera germer la justice.

-----    

Pour la fête de Marie Reine:
Le 22 août fête de Marie Reine des cœurs
               -homélie de saint Amédée de Lausanne pour l’Assomption

- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
---------
k
k
k
------------------------------------------
Le 22 août fête de Marie Reine Année paire
               -homélie de saint Amédée de Lausanne pour l’Assomption
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16__________________________________________


---------    
Mercredi de la 20e semaine:
3- Matthieu 20 : 1-16 Me regardes-tu d’un œil mauvais
                                              parce que moi je suis bon?
--intro : Les relations entre Dieu et les hommes
                  ne sont pas comparables à un contrat passé entre un patron et des ouvriers.
                           Comme le montre la parabole du maître de la vigne,
                              le salaire octroyé par Dieu est un don libre et gratuit de sa miséricorde.
                   Dieu donne le même salaire :
                       celui de sa grâce à qui répond à son appel. . .
    «  En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole :  
             '' Le royaume des Cieux est comparable
                        au maître d’un domaine qui sortit dès le matin
                            afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.
                               Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée :
                               un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent,
                                           et il les envoya à sa vigne.
                      Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là,
                             sur la place, sans rien faire.  
                                Et à ceux-là, il dit : “Allez à ma vigne, vous aussi,
                                            et je vous donnerai ce qui est juste.”  
                                 Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi,
                                                                          puis vers trois heures,
                                                                 et fit de même.  
                                                          Vers cinq heures,
                                                     il sortit encore,
                                               en trouva d’autres qui étaient là et leur dit :
                      “Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?”  
                  Ils lui répondirent :
                                “Parce que personne ne nous a embauchés.”
                                       Il leur dit : “Allez à ma vigne, vous aussi.”  
                                            Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant :
                                                  “Appelle les ouvriers
                                                          et distribue le salaire,
                                                     en commençant par les derniers
                                                  pour finir par les premiers.”
                                              Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent
                                           et reçurent chacun une pièce d’un denier.  
                                       Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage,
                                mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier.
                              En la recevant, ils récriminaient
                                                    contre le maître du domaine :
                    “Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure,
                             et tu les traites à l’égal de nous,
                                    qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !”
                                           Mais le maître répondit à l’un d’entre eux :
                                                    “Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi.
                                N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ?
                                          Prends ce qui te revient, et va-t’en.
                                Je veux donner
                                  au dernier
                           venu autant qu’à toi:


                         n’ai-je pas le droit de faire
                                 ce que je veux de mes biens ?
                                        Ou alors ton regard est-il mauvais
                                          parce que moi, je suis bon ?”  
                    C’est ainsi que les derniers seront premiers,
                                                 et les premiers seront derniers. »
--------
Mercredi de la 20e semaine:
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Augustin sur les épreuves de ce temps.
                                                      Dieu nous arrache au mirage du passé.
  «  Chaque fois que nous avons à souffrir
            quelque angoisse ou quelque épreuve,
               ce sont pour nous des avertissements et aussi des réprimandes.
                Car nos saintes Écritures
                         ne nous promettent pas la paix,
                                              la sécurité et le repos;
                              l'Évangile nous annonce des épreuves,
                                               des angoisses, des occasions de chute.
                        Mais celui qui persévérera jusqu'au bout, celui-là sera sauvé.
            Cette vie a-t-elle jamais eu quelque chose de bon,
                            depuis le premier homme,
                                qui lui a valu la mort,
                                  de qui elle a reçu la malédiction,
                                    cette malédiction
                         dont le Christ Seigneur
                              nous a délivrés ?

                              Il ne faut donc pas récriminer, mes frères,
                                               comme certains ont récriminé, au dire de l'Apôtre,
                                et ils ont été mordus par les serpents.
      À ce compte-là, mes frères,
                qu'est-ce que le genre humain peut souffrir d'inédit,
                             que nos ancêtres n'aient pas déjà souffert ?
                      Ou bien, quand nous souffrons tels malheurs,
                             savons-nous s'ils n'ont pas souffert les mêmes ?
                                   On rencontre pourtant des gens qui récriminent
                                                                             sur leur époque
                                                                         et pour qui celle de nos parents
                                                                   était le bon temps !
                                                               Si l'on pouvait les ramener
                                                           à l'époque de leurs parents,
                                                    est-ce qu'ils ne récrimineraient pas aussi ?
                                               Le passé, dont tu crois que c'était le bon temps,
                                         n'est bon

                                            que parce que
                                             ce n'est pas le tien.
                               Maintenant que tu es délivré de la malédiction,
                                  maintenant que tu as cru au Fils de Dieu,
                                      maintenant que tu as abordé ou étudié la sainte Écriture,
                                              je m'étonne
                                                                 de ce que tu t'imagines
                                                                       qu'Adam a connu le bon temps.
                          Et tes parents ont hérité de la peine d'Adam,
                                 Car c'est bien à lui qu'il a été dit :
                                       Tu mangeras ton pain à la sueur de ton front,
                                           et tu travailleras la terre d'où t'as été tiré ;
                                               elle produira pour toi des épines et des chardons.
                 C'est cela qu'il a mérité,
                      c'est cela qu'il a reçu,
                           cela qu'il a obtenu par le juste jugement de Dieu.
                                   Penses-tu donc
                    que le temps jadis était meilleur que le tien ?
          De cet Adam jusqu'à l'Adam d'aujourd'hui,
                travail et sueur,
                       épines et chardons.
                               Le déluge nous a épargnés ?
                                   Mais nous avons été épargnés
                                         par les temps calamiteux de famine
                                              et de guerre que l'Écriture a consignés,
                                                 pour que les temps actuels
                                                     ne nous fassent pas récriminer contre Dieu. ~
                          Quelles époques terribles !
                                    Est-ce que nous n'avons pas tous
                                            été remplis d'horreur
                  par les récits que nous en avons entendus ou lus ?
          C'était pour que nous ayons de quoi nous féliciter,
                          plutôt que de récriminer contre notre époque. »
--------
5b-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Le 22 août fête de Marie Reine
               -homélie de saint Amédée de Lausanne pour l’Assomption.
« Considère combien il était normal
             que, dès avant son assomption,
                      le nom de Marie ait brillé, admirable,
                              sur toute la terre,
                       et sa renommée très illustre se soit répandue en tous lieux,
                             avant que sa magnificence ne se soit élevée au-dessus des cieux.
               Il convenait en effet que la Vierge Mère,
                                        pour l'honneur même de son Fils,
                        régnât d'abord sur la terre
                           et pût enfin recevoir ainsi les cieux ;
   qu'elle fût comblée ici-bas
      pour pénétrer là-haut
          dans une sainte plénitude ;
                     et comme elle avait été transportée de vertu en vertu,
                           qu'elle le fût aussi de clarté en clarté
                                               par l'Esprit du Seigneur.
                    Présente dans la chair,
                      elle goûtait donc par avance
                        les prémices du royaume à venir,
                          tantôt s'élevant vers Dieu dans un élan impossible à dire,
                             tantôt rejoignant le prochain en une indicible charité.
            D'une part, elle était entourée par les hommages des anges ;
             d'autre part, elle était vénérée par le service des hommes. ~
                   Gabriel l'assistait parmi les anges ;
                      et Jean, heureux de s'être
                           vu confier auprès de la croix,
                              à lui qui était vierge,
                                        la Vierge Mère,
                        la servait ainsi que les autres Apôtres.
                              Eux tous se réjouissaient de voir,
                                  les uns leur reine,
                                     les autres leur suzeraine,
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Marie_11
                                        et ils s'empressaient
                                            dans un affectueux dévouement.
             Pour elle, établie dans la forteresse la plus élevée
                 des vertus et débordant de l'océan des dons divins,
                         elle épanchait
                         sur le peuple croyant et altéré,
                                dans un ruissellement surabondant,
                          l'abîme des grâces par lequel
           elle surpassait toutes les créatures.
     Elle procurait en effet la santé aux corps,
               et aux âmes la guérison,
                 dans le pouvoir qu'elle avait de réveiller de la mort du corps et de l'âme.
                     Qui jamais est parti de chez elle malade ou triste,
                           ou sans avoir été instruit des mystères célestes ?
                        Qui donc est retourné chez lui sans être pleinement heureux
                                d'avoir obtenu ce qu'il voulait de Marie, la mère du Seigneur ? ~
              Débordante de ces biens si grands,
                         l'épouse, mère de l'unique Époux,
                               douce et très aimée en ses délices,
                                      est comme la source des jardins spirituels
                                          et le puits des eaux vives et vivifiantes
                                                  qui jaillissent en torrent du Liban divin.
                             Aussi fait-elle couler, depuis le mont Sion
                                          jusqu'à toutes les nations qui l'entourent
                                                 ou sont répandues au loin,
                                                     des fleuves de paix
                                     et des ruisseaux de grâces débordant du ciel.
                 Lorsque la Vierge des vierges était conduite
                            par son Dieu et Fils, le Roi des rois,
                                dans l'allégresse des anges,
                                     la joie des archanges,
                                          parmi les acclamations du ciel,
                                                alors s'accomplit la prophétie de David disant au Seigneur :
                                La reine se tient à ta droite,
                               dans un vêtement d'or et des ornements variés.»
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2201
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 1 Sep 2019 - 15:35

22e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11
-dimanche 1er septembre 2019  22e semaine ORD. C— 
               1ère lecture: -Plus tu es grand, plus tu dois t’abaisser. 
                2e lecture: -Appel au  salut désormais proclamé universel: 
                                         Dieu, Juge universel appelle tous ceux qui veulent 
                                                                       faire alliance nouvelle avec lui.
                 L'évangile: -Invite et donne à ceux qui n’ont pas la possibilité de te le rendre :
                                                                                        Dieu seul te le rendra au centuple.       
1-Siracide (Ecclésiastique) : 3 : 17-18, 20, 28-29 ''Il faut t’abaisser :
                                                      tu trouveras grâce devant le Seigneur''.
2-Psaume 67 : 4-5ac, 6-7ab, 10-11(Ps 67 (68), ) 
                      R/ Béni soit le Seigneur : il élève les humbles. (cf. Luc 1 :  52)
3-Hébreux 12 : 18-19, 22-24a ''Vous êtes venus vers la montagne de Sion et vers la ville du Dieu vivant''.
-acclamation  Matthieu 11 : 29ab Prenez sur vous mon joug, dit le Seigneur ; 
                       devenez mes disciples
             je suis doux et humble de cœur. Alléluia.
4- évangile Luc 14 : 1, 7-14 ''Quiconque s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé''.
5-bréviaire Jérémie 11 : 18—12 : 13 Inquiétude du prophète. 
 6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 sermon de saint Augustin sur le psaume 74 Le Christ est mort pour nous pécheur.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
1-Siracide (Ecclésiastique) : 3 : 17-18, 20, 28-29 ''Il faut t’abaisser :
                                                      tu trouveras grâce devant le Seigneur''.
--intro : Aujourd'hui, un conseil des sages est une réunion d'hommes importants.
Mais Ben Sirach nous rappelle que la Sagesse
                           est plus à l'aise chez les petits, 
                  et que ses moyens ne sont pas ceux des grands. 
            Déjà, on pressent le message des Béatitudes et l'esprit de Nazareth.
«  Mon fils, accomplis toute chose dans l’humilité, 
             et tu seras aimé plus qu’un bienfaiteur. 
                    Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser :                                     

              tu trouveras grâce devant le Seigneur.
                   Grande est la puissance du Seigneur, et les humbles lui rendent gloire.  
             La condition de l’orgueilleux est sans remède, 
                                      car la racine du mal est en lui. 
                      Qui est sensé médite les maximes de la sagesse ;
                l’idéal du sage, c’est une oreille qui écoute.  » 
------   
2-Psaume 67 : 4-5ac, 6-7ab, 10-11 (Ps 67 (68), ) 
                      R/ Béni soit le Seigneur : il élève les humbles. (cf. Luc 1 :  52)

     —Les justes sont en fête, ils exultent ;
          devant la face de Dieu ils dansent de joie.
             Chantez pour Dieu, jouez pour son nom.
            Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

     —Père des orphelins, défenseur des veuves,
        tel est Dieu dans sa sainte demeure.
             À l’isolé, Dieu accorde une maison ;
          aux captifs, il rend la liberté.

     —Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
           et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
               Sur les lieux où campait ton troupeau,
            tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre. 
-----
3-Hébreux 12 : 18-19, 22-24a ''Vous êtes venus vers la montagne de Sion 
                                                                                  et vers la ville du Dieu vivant''. 

--intro :  Lors de la première alliance, 
                les Hébreux restaient tout tremblants au pied du Sinaï, 
                     tenus à distance de la Majesté divine par une cour angélique.
            Pour la nouvelle alliance, au contraire,
                            tous les chrétiens sont invités

                                                  sans souci d'étiquette, à cette réunion de fête. 
                                                Ils vivent dans la familiarité de Dieu. 
                                    Pour parler à des hommes gavés de discours
                               et persuadés que Dieu est encore inaccessible, 
                      qui nous donnera le juste ton ? 
            Ni professeurs ni camelots, mais témoins :
         ''Il existe un monde de beauté et de paix. J'y ai touché''.
«Frères, quand vous êtes venus vers Dieu,
                vous n’êtes pas venus vers une réalité palpable, 
                         embrasée par le feu, comme la montagne du Sinaï :
           pas d’obscurité, de ténèbres ni d’ouragan,
                 pas de son de trompettes ni de paroles prononcées par cette voix 
                                      que les fils d’Israël demandèrent à ne plus entendre. 
       Mais vous êtes venus vers la montagne de Sion 
            et vers la ville du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, 
                      vers des myriades d’anges en fête 
                   et vers l’assemblée des premiers-nés dont les noms sont inscrits dans les cieux. 
           Vous êtes venus vers Dieu, le juge de tous, 
               et vers les esprits des justes amenés à la perfection. 
       Vous êtes venus vers Jésus, le médiateur d’une alliance nouvelle. »
-----
4- évangile Luc 14 : 1, 7-14 ''Quiconque s’élève sera abaissé, 
                                                                    qui s’abaisse sera élevé''.
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Le_sei20
--intro : Les bourgeois et les sages de l'époque du Seigneur 
                 se réunissaient souvent en de solennels banquets 
                         pour discuter ensemble de telle ou telle vertu, 
                                                    de tel ou tel grand personnage. 
               Les exposés et les discussions ne manquaient pas toujours d'intérêt 
                       puisque Platon en a tiré son Banquet
                     Mais aussi que de snobisme, de propos inutiles, 
                   au cours de ces thés mondains ou de ces cocktails !
       Un bourgeois l'invite et Jésus accepte d'assister à l'une de ces réceptions ; 
               mais loin de s'en tenir à un exposé classique et rassurant 
                          sur l'une ou l'autre vertu mondaine, 
                 Jésus parle d'une vertu nouvelle,
                      ignorée de ses auditeurs 
                   et peu en rapport avec le protocole qui présidait aux repas de ce genre :
                                            l'humilité (versets  7-11). 
            Tous ces bien-pensants venus pour s'assoupir calmement à l'audition d'un exposé sécurisant,
                       tout à coup sursautent (versets 12-14) : 
                Jésus leur demande de modifier leurs listes d'invitations et de convoquer les mal-lotis. 
             On dirait l'abbé Pierre à une réception de dames patronnesses !
      Ce repas ne ressemblerait-il pas à nos assemblées ? 
                        Ne sont-elles pas parfois devenues semblables à des réunions 
                                 de dames distinguées parlant de tout et de rien, 
                             et qui n'intéressent plus beaucoup les simples, les déshérités, les étrangers ?
«  Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, 
         et ces derniers l’observaient. 
        Jésus dit une parabole aux invités 
                  lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, 
              et il leur dit : 
           ''Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place,
                                de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi. 
                         Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : ‘Cède-lui ta place’ ;
               et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.  
           Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. 
       Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira :
                    ‘Mon ami, avance plus haut’, 
               et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.  
          En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; 
                               qui s’abaisse sera élevé.''
     Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité : 
                   ''Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, 
                        n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ;
                              sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour. 
              Au contraire, quand tu donnes une réception, 
                       invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ;
                     heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Regard10
      cela te sera rendu à la résurrection des justes.'' »
------
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Augustin sur le psaume 74 Le Christ est mort pour nous pécheurs.
  « Notre vie est réussie pourvu que nous pratiquions
                ce que nous entendons
                                            et chantons
                                              La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Cadre_10
           Entendre, c'est ensemencer ; 
            pratiquer, c'est faire porter du fruit à la semence. ~ 
          

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 La_vie13
                     La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 La_vie14                                                                                                
        J'en avais déjà précédemment averti votre charité : 
          n'entrez pas à l'église sans porter du fruit, 
           ce qui arrive lorsque l'on entend des paroles aussi bonnes sans agir bien. ~ 
             Car, ainsi que dit l'Apôtre,
          c'est par sa grâce que nous sommes sauvés ; 

                    cela ne vient pas de nos actes,
                      il n'y a pas de quoi s'en vanter ; 

                        oui, c'est par sa grâce que nous sommes sauvés
            Cela n'a pas été précédé par une vie méritoire 
                   que Dieu aurait aimée, et qui lui aurait fait dire : 
                         Venons en aide à ces hommes, car ils mènent une vie excellente.
                               Notre vie lui déplaisait,
                                  tout ce que nous faisions lui déplaisait, 
                                     mais non pas ce que lui-même a fait en nous. 
                    Par conséquent, il condamnera ce que nous avons fait,
                                      et il sauvera ce que lui-même a fait. ~
                                 Donc, nous n'étions pas bons. 
                               Et Dieu a eu pitié de nous ;
                             il a envoyé son Fils, qui mourrait 
                                                        non pour des bons mais pour des méchants, 
                                                      non pour des justes mais pour des impies. 
                                                 En effet, le Christ est mort pour des impies
                                             Et quelle est la suite du texte ? 
                                      Accepter de mourir pour un homme juste,
                                         c'est déjà difficile, peut-être donnerait-on sa vie pour un homme de bien.
                           On peut trouver peut-être quelqu'un 
                                 qui ait le courage
                                          de mourir pour un homme de bien.
                       Mais pour un injuste, 
                             pour un impie,
                                pour un criminel, 
                                   qui donc voudrait mourir, sinon le Christ seul
                                    lui qui est tellement juste 
                                                          qu'il justifie même les injustes ?
             Nous n'avions donc, mes frères, 
                    aucune œuvre bonne ;
                       toutes nos œuvres étaient mauvaises. 
                          Alors que les hommes agissaient ainsi,
                             la miséricorde de Dieu ne les a pas abandonnés. ~ 
            Et Dieu a envoyé son Fils pour qu'il nous rachète, 
                    non à prix d'or ou d'argent,
                      mais au prix de son sang répandu.
           Il a été l'agneau sans tache conduit à l'abattoir
                      pour les brebis tachées (si du moins elles étaient seulement tachées 
                                                                                   et non pas profondément viciées !) 
                                                                   Nous avons donc reçu cette grâce
                                                        Vivons d'une manière qui en soit digne, 
                                                       pour ne pas lui faire injure. 
                                                    Un si grand médecin est venu à nous,
                                                  il a fait partir tous nos péchés. 
                                                Si nous voulons retomber malades, 
                                              nous nuirons à nous-mêmes, 
                                     et en outre nous serons ingrats envers le médecin.
                 Suivons donc ses chemins, 
                     ceux qu'il nous a montrés, 
                        surtout le chemin d'humilité qu'il est devenu pour nous. 
                           En effet, il nous a montré le chemin de l'humilité
                                                                        par ses enseignements
                                                         et il l'a réalisé en souffrant pour nous. ~ 
                                    Le Verbe s'est fait chair 

                                                et a fait sa demeure parmi nous
                                                           afin de pouvoir mourir, 
                                                         lui qui ne pouvait pas mourir. 
                                                       L'immortel a adopté la mortalité 
                                                   afin de mourir pour nous et,
                                                         par sa mort, de tuer notre mort.
                    Voilà ce que le Seigneur a fait, 
                              ce qu'il nous a donné. 
                        Grand, il s'est abaissé ;
                                      abaissé, il a été tué ; 
                                tué, mais aussi ressuscitant 
                                   et élevé dans les hauteurs, 
                                      afin de ne pas nous abandonner, 
                                                  morts, au séjour des morts. 
                          Il voulait au contraire nous faire monter en lui, 
                             lors de la résurrection des morts, 
                                 nous que, naguère, il a fait monter 
                                            en nous donnant la foi
                                et la profession de foi qui rendent justes
                        Donc, il nous a enseigné le chemin de l'abaissement. 
                  Si nous gardons ce chemin, 
                           nous rendrons grâce au Seigneur,
                                    car ce n'est pas sans motif que nous chantons :
                        Nous te rendrons grâce, Seigneur, 
                                     nous te rendrons grâce
                                         et nous invoquerons ton nom.  »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2201
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 4 Sep 2019 - 15:18

22e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:
_________________________________________________________


La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-mercredi 4 septembre 2019  22e semaine ORD. C— Parler de la foi.   
-antienne d’ouverture -psaume 24 : 16, 18  Regarde-moi, Seigneur, 
             et prends pitié de moi, car je suis seul et misérable;
         vois ma misère et ma peine, enlève tous mes péchés.
1-Colossiens 1 : 1-8 ''La parole de vérité, l’Évangile, est parvenu jusqu’à vous,
                                         elle qui porte du fruit et progresse dans le monde entier''. 
2-Psaume 51 : 10, 11 (Ps 51 (52), ) R/ Je compte sur la fidélité
                                  de mon Dieu, sans fin, à jamais ! (Ps 51 : 10b)
-acclamation  Luc 4 : 18-19 Le Seigneur m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, 
                                            annoncer aux captifs leur libération. Alléluia. (Luc 4 : 18cd). Alléluia. 
3- évangile Luc 4 : 38-44  ''Aux autres villes aussi, il faut que j’annonce la Bonne Nouvelle,
                                                                   car c’est pour cela que j’ai été envoyé''.
-antienne de la communionDeux au choix : psaume 16 : 6 Je t'appelle, mon Dieu,
                                                              car tu peux me répondre : écoute-moi! 
                                                         Entends ce que je dis. 
                 OU Marc 11 : 23-24 ''Vraiment, dit le Seigneur,
                                        tout ce que vous demanderez dans la prière
                                croyez que vous l'avez déjà reçu, cela vous sera accordé.''
4---bréviaire Jérémie 26 : 1-15 Jérémie arrêté et jugé.    
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10commentaire d’Origène sur l’Évangile de Jean Le nouveau Temple. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
--intro aux antiennes et prières : La messe s'ouvre 
                         dans l'austère prise de conscience de notre misère (A 1). 
                   Mais, face au mal qui est en nous et qui nous cerne de toute part,
             le Seigneur nous offre son appui. Il y a d'abord ''sa providence, 
                             qui jamais ne se trompe en ses desseins'' (P 1).
       Le Christ nous offre aussi le réconfort de son Eucharistie,
                     qui nous purifie (P 2) et nous vivifie par le don de l'Esprit (P 3).
             La liturgie suggère encore un appui contre toute tentation de découragement,
                  en nous rappelant la parole de Jésus sur
                                    l'efficacité de la prière, lorsqu'elle jaillit de la foi (A 2b). 

1-Colossiens 1 : 1-8 ''La parole de vérité, l’Évangile, est parvenu jusqu’à vous,
                                 elle qui porte du fruit et progresse dans le monde entier''. 
--intro  : Dans une prière incessante, Paul rend grâce à Dieu
                   pour le rayonnement de la foi, 
                                                     de la charité 
                                                 et de l’espérance de ses correspondants. 
«  Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, 
          et Timothée notre frère, 
             aux frères sanctifiés par la foi dans le Christ qui habitent Colosses. 
                      À vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père
     Nous rendons grâce à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, 
              en priant pour vous à tout moment. 
        Nous avons entendu parler de votre foi dans le Christ Jésus
                                         et de l’amour 
                                   que vous avez pour tous les fidèles 
                         dans l’espérance de ce qui vous est réservé au ciel
                   vous en avez déjà reçu l’annonce par la parole de vérité,
               l’Évangile qui est parvenu jusqu’à vous.
        Lui qui porte du fruit et progresse dans le monde entier
   il fait de même chez vous, depuis le jour 
                            où vous avez reçu l’annonce 
                     et la pleine connaissance de la grâce de Dieu dans la vérité. 
                 Cet enseignement vous a été donné par Épaphras, 
                                  notre cher compagnon de service, 
                            qui est pour vous un ministre du Christ digne de foi ; 
        il nous a fait savoir de quel amour l’Esprit vous anime. »   

-------   
3- Luc 4 : 38-44  '' Aux autres villes aussi,
                     il faut que j’annonce la Bonne Nouvelle
                          car c’est pour cela que j’ai été envoyé ''
--intro : La journée de Jésus à Capharnaüm
                     se poursuit par la guérison de la belle-mère de Simon-Pierre. 
                              Malgré l’insistance de la foule, 
                                    Jésus quitte la ville pour répondre à la volonté de Dieu :
                                             l’Envoyé doit porter 
                                                aux autres cités la Bonne Nouvelle du Royaume. 
«      En ce temps-là, Jésus quitta la synagogue de Capharnaüm
                   et entra dans la maison de Simon.
                              Or, la belle-mère de Simon était oppressée par une forte fièvre, 
                                     et on demanda à Jésus de faire quelque chose pour elle.  
                                         Il se pencha sur elle, menaça la fièvre, 
                                              et la fièvre la quitta.
                                                 À l’instant même, la femme se leva et elle les servait. 
                               Au coucher du soleil,
                                  tous ceux qui avaient des malades 
                                       atteints de diverses infirmités les lui amenèrent. 
                                            Et Jésus, imposant les mains à chacun d’eux, 
                                               les guérissait.  

       Et même des démons sortaient 
           de beaucoup d’entre eux en criant : 
                  '' C’est toi le Fils de Dieu ! ''
                        Mais Jésus les menaçait et leur interdisait de parler
                                    parce qu’ils savaient, eux, que le Christ, c’était lui.
            Quand il fit jour, Jésus sortit et s’en alla dans un endroit désert. 
                  Les foules le cherchaient ; 
                       elles arrivèrent jusqu’à lui,
                           et elles le retenaient pour l’empêcher de les quitter. 
                Mais il leur dit : 
                    '' Aux autres villes aussi, 
il faut que j’annonce la Bonne Nouvelle du règne de Dieu,
            car c’est pour cela que j’ai été envoyé. ''
                                                                               /Seigneur tu es venu                                                                      pour me transformer!


                Et il proclamait l’Évangile
               dans les synagogues du pays des Juifs. »    
-------- 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10commentaire d’Origène sur l’Évangile de Jean. Le nouveau Temple.
«  Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. 
          Les hommes charnels 
               et amis des réalités sensibles 
                  me semblent désignés ici à travers les Juifs. 
                     Ceux-ci sont irrités 
                            parce que 
                       Jésus a chassé ceux qui, par leur activité,
                          faisaient de la maison de son Père une maison de trafic
                              et ils lui réclament un signe. 
                Mais par ce signe on verra que le Verbe, 
                                                 qu'ils refusent d'accueillir, 
                                             a raison d'agir ainsi. 
                                          Le Sauveur va unir en une seule parole 
                                    ce qui concerne le Temple 
                                       et ce qui concerne son propre corps.
                        Lorsqu'ils lui demandent
                               Quel signe peux-tu nous donner
                                      pour justifier ce que tu fais là,
                             il répond :
                               Détruisez ce Temple, 
                                  et moi trois jours je le relèverai
                            Mais, selon une interprétation possible, 
                                             le Temple et le corps de Jésus,
                                                     l'un et l'autre, 
                                             me semblent être la figure de l'Église
                            Car celle-ci est bâtie de pierres vivantes
                                   elle est une demeure spirituelle
                                               pour un sacerdoce saint
                                      elle est construite sur les fondations
                                              que sont les Apôtres 
                                                                    et les prophètes
                                                 avec, pour pierre angulaire,
                                                               le Christ Jésus
                                        Elle est donc en toute vérité 
                                                           qualifiée de ''Temple''.
                            Selon l'Écriture, 
                                           vous êtes le corps du Christ 
                                                et vous êtes ses membres,
                                                  chacun pour sa part
                                 Pour ce motif, 
                                   même si l'assemblage des pierres de ce Temple 
                                                       semble se disjoindre et se défaire ; 
                                      même si, comme il est écrit au psaume 21, 
                                                          tous les os du Christ 
                                                        semblent dispersés dans la persécution et l'oppression, 
                                                                                par les complots 
                                                                                     de ceux qui attaquent l'unité du Temple 
                                                                                        à coups de persécutions ;
                                                cependant le Temple sera relevé 
                                                    et le corps ressuscitera le troisième jour, 
                                                      après le jour de malheur qui l'a accablé 
                                                        et après le lendemain de celui-ci,
                                                                      jour de l'achèvement.
                               Car il y aura un troisième jour 
                                            dans le ciel nouveau et sur la terre nouvelle
                                        lorsque ses ossements, qui sont de la maison d'lsraël 
                                      se relèveront, lors du grand jour du Seigneur, 
                                   après sa victoire sur la mort. 
                                           Par conséquent, la résurrection du Christ 
                                après les souffrances de la croix 
                                              englobe le mystère de la résurrection 
                                                                      de son corps tout entier.
                       De même que le corps visible de Jésus 
                                                  a été crucifié, 
                                                          enseveli,
                                         et ensuite ressuscité, 
                         de même tout le corps 
                             constitué par les fidèles du Christ
                               a été crucifié avec le Christ 
                                 et ne vit plus désormais. 
              Chacun d'entre eux, 
                    comme saint Paul, 
                                  ne se glorifie pas d'autre chose 
                                          que de la croix de Jésus Christ notre Seigneur,
                                 par laquelle il est crucifié pour le monde,
                                                           et le monde crucifié pour lui
         Non seulement il est crucifié avec le Christ 
                                      et crucifié pour le monde, 
                        mais encore il est enseveli avec le Christ.
            Nous avons été mis au tombeau avec lui
                  dit saint Paul. 
               Et comme s'il jouissait déjà d'un avant-goût de la résurrection, 
                              il ajoute:
                  Et avec lui nous sommes déjà ressuscités.   »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2201
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 5 Sep 2019 - 13:08

22e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:
_________________________________________________________


La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-jeudi 5 septembre 2019  22e semaine ORD. C— Prendre pour être pris.
   -antienne d’ouverture  -psaume 26 : 1-2 Le Seigneur est ma lumière et mon salut, 
            qui pourrais-je craindre? Le Seigneur est le rempart de ma vie, 
                 devant qui tremblerais-je?
1-Colossiens 1 : 9-14 ''Nous arrachant au pouvoir des ténèbres,
                        il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé''.
2-Psaume 97 : 2-3ab, 3cd-4, 5-6 (Ps 97 (98), )
               R/ Le Seigneur a fait connaître son salut. (Ps 97 : 2a)
-acclamation  Matthieu 4 : 19  ''Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Alléluia.''
3- évangile Luc 5 : 1-11  Laissant tout ils le suivirent. 
                 ‘’Venez, suivez-moi, dit le Seigneur, je ferai de vous des pêcheurs d’hommes’’.  Alléluia.
-antienne de la communionDeux au choix : psaume 17 : 3 Je t'aime, Seigneur, tu es ma force,
                                                          toi, mon libérateur, le rocher qui m'abrite, tu es mon Dieu.
                             OU 1 Jean 4 : 16 ''Dieu est amour : celui qui demeure dans l'amour
                                                        demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.''
4---bréviaire Jérémie 29 : 1-14 Lettre de Jérémie aux déportés. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Léon le Grand sur les béatitudes La loi de la Nouvelle Alliance
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
-intro aux antiennes et aux prières : Nous faisons monter aujourd'hui vers Dieu 
                            l'hommage de notre amour et de notre confiance : 
              ''Le Seigneur est ma lumière et mon salut'' (A 1).
         ''Je t'aime, Seigneur, tu es ma force, tu es mon Dieu'' (A 2a). 
     Ce Dieu, ''source de tout bien'' (P 1), en qui nous exprimons notre foi, 
                   nous a révélé son être intime : il est amour (A 2b). 
                Si saint Jean peut le dire d'une manière aussi ferme, 
              c'est qu'il a vécu dans l'intimité de Jésus : 
                                 il a vu de ses yeux touché de ses mains le Dieu amour. 
          Pour nous aussi la découverte du Dieu amour ne peut être que
                        le fruit de notre découverte de la personne de Jésus
                                                     et du mystère du salut en son nom.
 -antienne d’ouverture  -psaume 26 : 1-2 Le Seigneur est
                                  ma lumière et mon salut
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Lumizo10
           qui pourrais-je craindre? Le Seigneur est le rempart de ma vie, 
                 devant qui tremblerais-je? 
-----
1-Colossiens 1 : 9-14 ''Nous arrachant au pouvoir des ténèbres,
                        il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé''.
--intro : Paul demande à Dieu dans une prière incessante 
                                  le progrès spirituel des fidèles. 
                L’Apôtre invite ceux-ci à rendre grâce au Père 
                          ‘’qui les a fait passer dans le Royaume de lumière de son Fils’’.       
 « Frères, depuis le jour où nous avons entendu parler de vous, 
                      nous ne cessons pas de prier pour vous. 
                  Nous demandons à Dieu de vous combler 
            de la pleine connaissance de sa volonté, 
         en toute sagesse et intelligence spirituelle. 
      Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de lui plaire en toutes choses ; 
                  par tout le bien que vous ferez, vous porterez du fruit 
             et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu.
    Vous serez fortifiés en tout par la puissance de sa gloire, 
                        qui vous donnera toute persévérance et patience. 
                   Dans la joie, vous rendrez grâce à Dieu le Père
                         qui vous a rendus capables d’avoir part
                      à l’héritage des saints, dans la lumière. 
             Nous arrachant au pouvoir des ténèbres, 
       il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé :
    en lui nous avons la rédemption, le pardon des péchés. » 
------   
3- Luc 5 : 1-11  ‘’Venez, suivez-moi, dit le Seigneur,
                                            je ferai de vous des pêcheurs d’hommes’’.  
                                                                        Laissant tout ils le suivirent.   Alléluia. 
--intro : Dans le récit de la pêche miraculeuse, 
           Simon-Pierre apparaît au premier plan. 
                    La prise de nombreux poissons symbolise sa propre vocation :
                            il est appelé désormais à ‘’prendre des hommes’’. 
                            Pierre et ses compagnons se mettent à suivre Jésus. 
--cfé : Homélie au lectionnaire Dieu pour chaque jour, éd. Desclée
             ‘’  La pêche miraculeuse :    la mission de l’Église.
                        L’Église ne pourra jeter ses filets 
                                      qu’à la manière de son Seigneur. 
              Désormais: ce mot ne signifie pas seulement 
                         à partir du moment où je te le dis mais surtout
                           à cause de l'expérience que tu viens de faire.''
               L’Église a pour mission de jeter
                              de tous côtés le filet de la Parole …     
«    En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus 
                   pour écouter la parole de Dieu, 
                     tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. 
         Il vit deux barques 
           qui se trouvaient au bord du lac ;
              les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.
                Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, 
                    et lui demanda de s’écarter un peu du rivage.
                       Puis il s’assit et, 
                        de la barque, il enseignait les foules
                          Quand il eut fini de parler,
              il dit à Simon :   '' Avance au large,
                          et jetez vos filets pour la pêche. ''

                 
                            Simon lui répondit :
                               '' Maître, nous avons peiné toute la nuit
                                                                     sans rien prendre ;
                                                                mais, sur ta parole,
                                                          je vais jeter les filets. ''
                            Et l’ayant fait, ils capturèrent 
                             une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. 
                                  Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. 
                                          Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, 
                                             à tel point qu’elles enfonçaient. 
                        À cette vue, Simon-Pierre 
                            tomba aux genoux de Jésus,
                                 en disant : 
                                     '' Éloigne-toi de moi, Seigneur, 
                                            car je suis un homme pécheur. ''
                               En effet, un grand effroi l’avait saisi, 
                                      lui et tous ceux qui étaient avec lui, 
                                           devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ;  
                                                et de même Jacques et Jean,
                                                 fils de Zébédée, les associés de Simon. 
                                 Jésus dit à Simon : 
                                   '' Sois sans crainte,
                                         désormais ce sont des hommes que tu prendras. ''
                                              Alors ils ramenèrent les barques au rivage
                                                                     et, laissant tout
                                                                                      ils le suivirent.  »
-------
4---bréviaire Jérémie 29 : 1-14 Lettre de Jérémie aux déportés.  
--intro : Même les premiers prisonniers
                                       déportés à Babylone, 
                              onze ans avant la chute définitive,
                          fanfaronnaient en s’appuyant
                               sur les vains espoirs des faux prophètes.
                    Jérémie voit plus loin. 
                Il y aura un salut, certes,
                                                mais au prix
                               d’une mutation du judaïsme
                                         que personne ne pouvait prévoir : 
                                      plus jamais les rois de Juda 
                                 n’exerceront de pouvoir politique. 
                          Sachons accueillir les desseins de Dieu 
                            tel que
                                dans le secret de sa providence,
                                    il les prépare. 
     « Voici les termes de la lettre 
            que le prophète Jérémie envoya de Jérusalem
                 à ceux des anciens qui survivaient en exil, 
                    aux prêtres, 
                      aux prophètes 
                        et à tout le peuple, 
                          que Nabucodonosor avait déportés de Jérusalem à Babylone.
            C’était après que le roi Jékonias eut quitté Jérusalem 
                  avec la reine mère,
                               les dignitaires, 
                                  les princes de Juda et de Jérusalem, 
                                      les artisans et forgerons.
                     Cette lettre fut confiée à Élasa, fils de Shafane, 
                                                       et à Guemarya, fils de Hilqiya, 
                                                   que Sédécias, roi de Juda, 
                                                  avait envoyés à Babylone 
                                          auprès de Nabucodonosor, roi de Babylone.
                                               Elle disait :
                                           '' Ainsi parle le Seigneur de l’univers
                                              le Dieu d’Israël, à tous les exilés 
                                                   que j’ai déportés de Jérusalem à Babylone :
                            Bâtissez des maisons et habitez-les, 
                           plantez des jardins et mangez de leurs fruits.
                        Prenez des femmes et engendrez des fils et des filles,
                                 prenez des femmes pour vos fils ; 
                       donnez vos filles en mariage, 
                                   et qu’elles enfantent des fils et des filles ; 
                   multipliez-vous là-bas, et ne diminuez pas !
          Recherchez la paix
                  en faveur de la ville
                             où je vous ai déportés,
                                et intercédez pour elle
                                        auprès du Seigneur,
                                            car
                                de sa paix 
                          dépend votre paix.
                     Oui, ainsi parle le Seigneur de l’univers
                                  le Dieu d’Israël :
                               Ne vous laissez abuser 
                           ni par les prophètes qui sont au milieu de vous,
                         ni par vos devins !
                     N’écoutez pas vos songes, 
                        les songes que vous provoquez !
                              Car c’est le mensonge qu’ils prophétisent en mon nom. 
                                   Je ne les ai pas envoyés – oracle du Seigneur.
                          Oui, ainsi parle le Seigneur :
                             Dès que les soixante-dix ans
                                                         seront révolus pour Babylone,
                                                je vous visiterai,
                                j’accomplirai pour vous ma parole de bonheur,
                                      en vous ramenant en ce lieu.
                                    Car moi, je connais les pensées que je forme à votre sujet 
                           – oracle du Seigneur –, 
                     pensées de paix et non de malheur, 
              pour vous donner un avenir et une espérance.
          Vous m’invoquerez, vous approcherez
                     vous me prierez, et je vous écouterai.
                         Vous me chercherez et vous me trouverez ; 
                   oui, recherchez-moi
                         de tout votre cœur.

                          Je me laisserai trouver par vous 
                      – oracle du Seigneur et je ramènerai vos captifs. 
                Je vous rassemblerai
                           de toutes les nations
                         et de tous les lieux où je vous avais chassés
                               – oracle du Seigneur –, 
                      et je vous ramènerai au lieu dont je vous avais exilés.   »
------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Léon le Grand sur les béatitudes.
                                                              La loi de la Nouvelle Alliance.
« Notre Seigneur Jésus Christ, mes bien-aimés,
           prêchait l'Évangile du Royaume ; 
              il guérissait toutes sortes de maladies à travers toute la Galilée 
                     et la renommée de ses miracles se répandait à travers toute la Syrie ; 
                        de grandes foules affluaient
                   de la Judée entière vers le céleste médecin
                 En effet, la foi des hommes ignorants 
                      est lente
                   à croire ce qu'elle ne voit pas
                    et à espérer ce qu'elle ne connaît pas.
                        Il fallait donc que, pour être fortifié par l'enseignement divin,
                             leur esprit soit stimulé par des bienfaits corporels
                                           et des miracles visibles.
                                        En éprouvant une puissance si bienfaisante,
                                              ils ne douteraient pas
                                              que sa doctrine apportât le salut.
                                       Donc, pour transformer
                                                les guérisons extérieures
                                                        en remèdes intérieurs,
                                            et rendre la santé aux âmes après avoir guéri les corps,
                                 le Seigneur s'éloigna des foules qui l'entouraient,
                                                gagna la retraite d'une montagne voisine
                                                    et y appela ses Apôtres
                                      pour les imprégner
                                   des plus sublimes enseignements
                                           du haut de ce lieu symbolique.
                                        Par le caractère même du lieu et de l'action,
                                    il se désignait comme
                     celui-là même qui jadis
                                          avait daigné s'entretenir avec Moïse.
                             Mais alors
                                c'était avec la plus terrible justice,
                           à présent
                             avec la plus sainte douceur,
                                            afin que s'accomplît la promesse
                                              annoncée par le prophète Jérémie :
                                      Voici que des jours viennent, parole du Seigneur,
                                                     où j'établirai une alliance nouvelle
                                                avec la maison d'Israël
                                       et la maison de Juda.
                               Après ces jours-là, parole du Seigneur,
                                    je mettrai mes lois dans leur pensée,
                            je les écrirai dans leur cœur.
                            Celui qui avait parlé à Moïse
                         parla donc aussi aux Apôtres ;
                                 dans le cœur de ses disciples,
                                   la main du Verbe, comme celle du scribe rapide,
                                     écrivit les commandements de la Nouvelle Alliance.
                             Ce n'était plus comme autrefois
                                               au milieu de nuées épaisses,
                                                  ni par des tonnerres et des éclairs effrayants
                                                     qui empêchaient un peuple terrorisé
                                                                              d'approcher la montagne :
                               c'était dans la tranquillité
                                               d'un entretien accessible à tous les assistants.
                                                  Ainsi la douceur de la grâce
                                       supprimait l'âpreté de la loi,
                                                            et l'esprit d'adoption
                                             enlevait la crainte de l'esclavage.

                                Quelle est la doctrine du Christ,
                                    ses propres paroles le proclament :
                                       ceux qui désirent parvenir à l'éternelle béatitude
                             doivent découvrir les degrés de cette ascension
                                           vers un bonheur infini :
                                                      Heureux, dit-il, les pauvres de cœur,
                                                               car le Royaume des cieux est à eux.
                                        On aurait pu se demander
                                           de quels pauvres parlait la Vérité
                                                  si, en disant :
                                                         Heureux les pauvres,
                                               elle n'avait pas précisé
                        de quel genre de pauvres
                                      il fallait l'entendre ;
                                     et il aurait paru suffire,
                                                  pour mériter le Royaume des cieux,
                                                    de connaître le dénuement
                                                       que beaucoup subissent
                                                          par le poids et la rigueur de la nécessité.
                             Mais en disant : Heureux les pauvres de cœur,
                                          le Seigneur montre que le Royaume des cieux
                                                 doit être accordé
                                                       à ceux que recommande l'humilité de l'âme
                                                      plutôt que le manque de ressources. »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2201
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 14 Sep 2019 - 11:59

-Mis à jour:

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11  
   Chaque année le 14 septembre:
                       La Croix glorieuse


1-Nombres 21 : 4-9 « Celui qui regardait vers le serpent de bronze restait en vie ! »
1b-Philippiens 2 : 6-11 « Il s’est abaissé : c’est pourquoi Dieu l’a exalté »
2-psaume 77 :  3-4a.c, 34-35, 36-37, 38ab.39 (Ps 77 (78),)
                  R/ N’oubliez pas les exploits du Seigneur ! (cf. Ps 77 : 7b)
-acclamation  Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons :
                                            par ta Croix, tu as racheté le monde. Alléluia.
3- évangile Jean 3 : 13-17 Il faut que le Fils de l’homme
                                                                             soit élevé.  ...
                                                                      ... Et quand j'aurai été élevé... :          
--antienne de la communion : Jean 12 : 32 « Quand j’aurai été élevé de terre,
                                                             dit le Seigneur, j’attirerai à moi tous les hommes.  »
4---bréviaire Galates 2 : 19—3 : 7, 13-14; 6 : 14-16 La gloire de la croix du Christ.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint André de Crète La croix, gloire et exaltation du Christ.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________________
--intro : Le titre exact de la fête de ce jour
               est celui d’Exaltation de la sainte Croix.
                         Telle est la raison pour laquelle on lit l’évangile
                            ou Jésus annonce qu’ «il faut que le Fils de l’homme soit élevé»,
                                comparant sa croix
                                  au poteau sur lequel Moïse
                                    éleva le serpent de bronze.
                   Le récit relatif au serpent de bronze,
                                                    signe de salut,
                                                  fait l’objet de la 1êre lecture,
                                          tandis que saint Paul
                                      nous rappelle que le Fils de Dieu s’est abaissé
                                                                jusqu’à la mort sur une croix :
                                                      «C’est pourquoi, dit-il,
                                                           Dieu l’a élevé
                                                  plus haut que tout. »
Concernant le serpent de bronze
                                 revoir samedi 17 mars 2018
                                                                         (4e semaine du carême)
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t41240p390-la-bonne-nouvelle-du-christ-annoncee-a-tous-les-peuples#432143
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Aucoeurduvivant_croix_serpent_cuivre_elan_sarro
Cette représentation est la plus explicite pour expliquer
ce que nous enseignent saint Jean, et les Apôtre:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Serpen15

------------
1-Nombres 21 : 4-9 « Celui qui regardait
                          vers le serpent de bronze
                                              restait en vie ! »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Hqdefault
«   En ces jours-là, en chemin à travers le désert,
         le peuple perdit courage.
                Il récrimina contre Dieu et contre Moïse :
                   ''Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ?
                        Était-ce pour nous faire mourir dans le désert,
                                                                 où il n’y a ni pain ni eau ?
                                                           Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! ''
             Alors le Seigneur envoya contre le peuple
                 des serpents à la morsure brûlante,
                   et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël.  
                        Le peuple vint vers Moïse et dit :
                            '' Nous avons péché,
                                en récriminant contre le Seigneur et contre toi.
                                    Intercède auprès du Seigneur
                                        pour qu’il éloigne de nous les serpents. ''
                    Moïse intercéda pour le peuple,
                                     et le Seigneur dit à Moïse :
                                             '' Fais-toi un serpent brûlant,
                                                    et dresse-le au sommet d’un mât :
                                  tous ceux qui auront été mordus,
                                qu’ils le regardent, alors ils vivront ! ''  
     Moïse fit un serpent de bronze
              et le dressa au sommet du mât.
                  Quand un homme
                      était mordu par un serpent,
                         et qu’il regardait vers le serpent de bronze,
                          il restait en vie ! »
--------    
1b-Philippiens 2 : 6-11 « Il s’est abaissé :
                         c’est pourquoi Dieu l’a exalté »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Hymne_10
« Le Christ Jésus, ayant
                la condition de Dieu,
          ne retint pas jalousement
             le rang qui l’égalait à Dieu.  
          Mais il s’est anéanti,
             prenant la condition de serviteur,
                    devenant semblable aux hommes.
      Reconnu homme à son aspect,
       il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort,
               et la mort de la croix.
        C’est pourquoi Dieu l’a exalté :
                 il l’a doté du Nom qui est
                  au-dessus de tout nom,
                afin qu’au nom de Jésus

     tout genou fléchisse au ciel,
                                             sur terre
                                          et aux enfers,  
                  et que toute langue proclame :
                              '' Jésus Christ est Seigneur ''
                                  à la gloire
                            de Dieu le Père. »
------
3- évangile Jean 3 : 13-17 Il faut que le Fils de l’homme
                                                                           soit élevé.  ...
«  En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème :
         '' Nul n’est monté au ciel sinon
                celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme.
                            De même que le serpent de bronze
                                        fut élevé par Moïse dans le désert,
                                    ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
                 afin qu’en lui tout homme qui croit
                                     ait la vie éternelle.
            Car Dieu a tellement aimé le monde
                    qu’il a donné son Fils unique,
                 afin que quiconque croit en lui

           
        ne se perde pas,
                     mais obtienne la vie éternelle.  
                 Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
                             non pas pour juger le monde,
                                mais pour que,
                                  par lui,
                                    le monde
                                        soit sauvé.  »
------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint André de Crète La croix, gloire et exaltation du Christ.  
   «Nous célébrons la fête de la Croix,
          de cette Croix qui a chassé les ténèbres
           et ramené la lumière.
     Nous célébrons la fête de la Croix
           et, avec le Crucifié,
               nous sommes portés vers les hauteurs,
                  nous laissons sous nos pieds la terre et le péché
                     pour obtenir les biens du ciel. ~
           Quelle grande chose que de posséder la Croix :
         celui qui la possède,
                 possède un trésor. ~

    Je viens d’employer le mot de trésor
            pour désigner ce qu’on appelle
                   et qui est réellement
          le meilleur et le plus magnifique de tous les biens ;
                   car c’est en lui,
                                  par lui
                             et pour lui
                     que tout l’essentiel de notre salut
                             consiste et a été restauré pour nous.
             En effet, s’il n’y avait pas eu la Croix,
              le Christ n’aurait pas été crucifié,
                       la vie n’aurait pas été clouée au gibet,
                         et les sources de l’immortalité,
                           le sang et l’eau
                              qui purifient le monde,
                    n’auraient pas jailli de son côté,
                               le document reconnaissant le péché
                     n’aurait pas été déchiré,
                         nous n’aurions pas reçu la liberté,
                             nous n’aurions pas profité de l’arbre de vie,
                        le paradis ne se serait pas ouvert. ~
                   S’il n’y avait pas eu la Croix,
                        la mort n’aurait pas été terrassée,
                          l’enfer n’aurait pas été dépouillé de ses armes. ~
            La Croix est donc une chose
                  grande et précieuse.
                   Grande, parce qu’elle a produit de nombreux biens,
                       et d’autant plus nombreux que les miracles
                                   et les souffrances du Christ ont triomphé davantage.
                         C’est une chose précieuse,
                          parce que la Croix
                                       est à la fois
                                          la souffrance
                                et le trophée de Dieu.
               Elle est sa souffrance, parce que c’est sur elle
                                             qu’il est mort volontairement ;
                  elle est son trophée, parce que le diable y a été blessé et vaincu,
                       et que la mort y a été vaincue avec lui ;
                             les verrous de l’enfer y ont été brisés,
              et la Croix est devenue
                       le salut du monde entier. ~
                La Croix est appelée la gloire du Christ,
                                                    et son exaltation.
                                              On voit en elle la coupe désirée,
                                           la récapitulation de tous les supplices
                                        que le Christ a endurés pour nous.
                                   Que la Croix soit la gloire du Christ,
                               écoute-le nous le dire lui-même :
                                                   Maintenant le Fils de l’homme a été glorifié,
                                                      et Dieu a été glorifié en lui.
                                                        Si Dieu a été glorifié en lui,
                                                         Dieu en retour lui donnera sa propre gloire.
                                   Et encore :
                                              Toi, Père, glorifie-moi de la gloire
                                                         que j’avais auprès de toi
                                                    avant le commencement du monde.
                                   Et encore :
                                    Père, glorifie ton nom.
                                      Alors, du ciel vint une voix qui disait :
                                           Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore.
                                                Cela désignait la gloire
                                                          qu’il devait obtenir sur la Croix. ~
                       Que la Croix soit aussi l’exaltation du Christ,
                                           tu l’apprends lorsqu’il dit lui-même :
                                                Quand j’aurai été élevé de terre,
                                                       j’attirerai à moi tous les hommes.
                                Tu vois : la Croix est la gloire
                                                                 et l’exaltation
                                                         du Christ. »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2201
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 15 Sep 2019 - 15:32

Aujourd'hui 15 septembre:
          le lendemain de la fête de la Croix Glorieuse: 
SUITE:  méditation et contemplation sur Notre-Dame des Douleurs: 

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Marie_15
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2201
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 23 Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum