Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Page 23 sur 23 Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 15 Aoû 2019 - 13:23

En l'honneur de la Vierge Marie:
15 août, fête de l' Assomption de la Vierge Marie:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11
Édition très partielle:
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
---------
--------

                                                                                                      Et à la droite  du Fils,
                                                                            le Roi immortel des siècles,
                                                                                   se trouve sa Sainte Mère   :
cfé du bréviaire: Constitution apostolique de Pie XII
                                  sur l'Assomption (1950) :  
     « Les Pères de l'Église et les grands docteurs,
dans les homélies et les discours qu'ils ont adressés au peuple
                                                        pour la fête de l'Assomption,
       en ont parlé comme d'une vérité déjà connue et admise par les fidèles.
           Ils l'ont expliquée plus clairement, ils en ont approfondi la signification et la portée.
                                             Surtout, ils ont mieux mis en lumière
                                              ce que les textes liturgiques n'avaient que brièvement indiqué :  
                cette fête ne rappelle pas seulement
                     que le corps inanimé de la Vierge Marie n'a subi aucune corruption,                        
                            mais aussi qu'elle a triomphé de la mort
                                      et qu'elle a été glorifiée dans le ciel,
                                                    à l'exemple de son Fils
                                                   unique Jésus Christ.
Ainsi saint Jean Damascène,
             qui est le plus remarquable prédicateur de cette vérité traditionnelle,
                      compare l'Assomption corporelle de la Mère de Dieu
                             à ses autres dons et privilèges ;
                                     il déclare éloquemment :
                                        '' Elle qui avait gardé sa virginité intacte dans l'enfantement,
                                                il fallait qu'elle garde son corps, même après la mort,
                                                     exempt de toute corruption.
                                             Elle qui avait porté le Créateur dans son sein comme son enfant,
                                                    il fallait qu'elle aille faire son séjour dans la lumière divine.
                                                       Cette épouse que le Père s'était unie,
                                                           il fallait qu'elle habite la chambre nuptiale.
                                                  Elle qui avait contemplé son Fils cloué à la croix
                                                        et qui avait reçu dans son cœur le glaive de douleur
                                                                          qui lui avait été épargné dans l'enfantement,
                                                                 il fallait qu'elle le contemple trônant avec le Père.
                                                                    Il fallait que la Mère de Dieu possède
                                                                                             ce qui appartenait à son Fils,
                                                                                        et qu'elle soit honorée
                                                                                  par toutes les créatures
                                                                             comme la Mère de Dieu et sa servante. »~
     Pour saint Germain de Constantinople,
                   si le corps de la Vierge Mère de Dieu
                           avait été préservé de la corruption et transféré au ciel,
                                   cela ne s'accordait pas seulement à sa maternité divine,
                                            mais encore à la sainteté particulière de son corps virginal.
                                                   '' Selon l'Écriture, dit-il,
                                                  tu apparais dans la beauté ;
                                                ton corps virginal est tout entier chaste et saint ;
                                              il est tout entier la demeure de Dieu.
                                   Aussi doit-il, par la suite, être totalement affranchi du retour à la poussière.
                                Mais, parce qu'il est humain, il doit être transformé
                                              pour accéder à la vie sublime de l'incorruptibilité.
                        Toutefois, c'est le même corps qui est vivant,
                    souverainement glorieux, intact et doté d'une vie parfaite.''
    Un autre écrivain très ancien avait affirmé :
          '' Puisqu'elle est la Mère très glorieuse du Christ,
                                                             notre divin Sauveur,
                                                        lui qui donne la vie et l'immortalité,
                                                   elle est vivifiée par lui,
                                                     elle partage pour l'éternité l'incorruptibilité de son corps.
                                           Il l'a fait sortir du tombeau et l'a élevée auprès de lui,
                                                                                d'une manière connue de lui seul. »~
  Tous ces raisonnements et ces considérations des Pères
         s'appuient sur la Sainte Écriture



          comme sur leur ultime fondement.
                  Celle-ci met en quelque sorte devant nos yeux la Mère de Dieu
                        comme intimement unie à son Fils divin
                                     partageant toujours sa destinée. ~
     Il faut surtout se rappeler que, dès le deuxième siècle,
              les Pères nous présentent la Vierge Marie
                          comme la nouvelle Ève,
                               soumise au nouvel Adam,
                                     mais très étroitement unie à lui
                                           dans le combat contre l'ennemi infernal.
                           Ce combat, tel qu'il est prédit dans le Protévangile (Genèse 3: 15),
                                     devait aboutir à la victoire totale sur le péché et sur la mort,
                                           qui sont toujours rattachés l'un à l'autre dans les écrits de saint Paul.
                                                   Par conséquent, puisque la résurrection glorieuse du Christ
                                                       fut l'acte essentiel et le trophée ultime de cette victoire,
                                                           le combat livré par la Vierge Marie et son Fils
                                                            devait trouver sa conclusion
                                                              dans la glorification de son corps virginal.
                      Comme dit encore l'Apôtre :
                             Lorsque ce qui est mortel en nous revêtira l'immortalité,
                                   alors se réalisera la parole de l'Écriture :
                                          La mort a été engloutie dans la victoire.
        Ainsi la Mère de Dieu,
                  unie à Jésus Christ d'une manière mystérieuse,
                          '' dans un seul
                                 et même décret ''
                                     de prédestination,
                            immaculée dans sa conception,
                                parfaitement vierge dans sa maternité divine,
                                    généreuse collaboratrice
                                           du Rédempteur,
                                          a remporté un triomphe total
                          sur le péché et ses conséquences.
    Pour finir, elle a obtenu, comme couronnement suprême de ses privilèges,
              d'être préservée de la corruption du tombeau.
                  À la suite de son Fils,
                         après avoir vaincu la mort,
                             elle a obtenu d'être élevée,
                                 corps et âme,
                                      à la gloire suprême du ciel, pour y resplendir,
                                    en qualité de Reine,
                                   à la droite de son Fils, le Roi immortel des siècles. »

                                                                 

---------
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 23 Aoû 2019 - 17:39

En l'honneur de la Vierge Marie Reine, Mère de Dieu et des hommes:
22 août, fête de Marie Reine:
Bref aperçu:
Édition partielle:
Brèves sélections des
mercredi et jeudi de la 20e semaine:

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11
---   Dans la 20e semaine ordinaire: mise à jour pour l'année IMPAIRE:
--jeudi 22 août 2019  20e semaine ORD. C—…  Faire-part.  
-Juges 11 : 29-39 Celui qui sortira le premier des portes de ma maison,
              je l’offrirai en sacrifice d’holocauste pour le Seigneur.
-Psaume 39 :  5, 7-10       R/ Me voici Seigneur je viens faire ta volonté .
-acclamation  psaume 94 : 8 Aujourd’hui ne fermons pas notre cœur
                                                  mais écoutons la voix du Seigneur Alléluia.
- évangile Matthieu 22 : 1-14 Tous ceux que vous rencontrerez invitez-les aux noces.
--bréviaire Isaïe 11 : 1-16 Son règne n’aura pas de fin.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 sermon de Baudoin de Ford sur la salutation de Marie. Le Seigneur fera germer la justice.

-----    

Pour la fête de Marie Reine:
Le 22 août fête de Marie Reine des cœurs
               -homélie de saint Amédée de Lausanne pour l’Assomption

- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
---------
k
k
k
------------------------------------------
Le 22 août fête de Marie Reine Année paire
               -homélie de saint Amédée de Lausanne pour l’Assomption
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16__________________________________________


---------    
Mercredi de la 20e semaine:
3- Matthieu 20 : 1-16 Me regardes-tu d’un œil mauvais
                                              parce que moi je suis bon?
--intro : Les relations entre Dieu et les hommes
                  ne sont pas comparables à un contrat passé entre un patron et des ouvriers.
                           Comme le montre la parabole du maître de la vigne,
                              le salaire octroyé par Dieu est un don libre et gratuit de sa miséricorde.
                   Dieu donne le même salaire :
                       celui de sa grâce à qui répond à son appel. . .
    «  En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole :  
             '' Le royaume des Cieux est comparable
                        au maître d’un domaine qui sortit dès le matin
                            afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.
                               Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée :
                               un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent,
                                           et il les envoya à sa vigne.
                      Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là,
                             sur la place, sans rien faire.  
                                Et à ceux-là, il dit : “Allez à ma vigne, vous aussi,
                                            et je vous donnerai ce qui est juste.”  
                                 Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi,
                                                                          puis vers trois heures,
                                                                 et fit de même.  
                                                          Vers cinq heures,
                                                     il sortit encore,
                                               en trouva d’autres qui étaient là et leur dit :
                      “Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?”  
                  Ils lui répondirent :
                                “Parce que personne ne nous a embauchés.”
                                       Il leur dit : “Allez à ma vigne, vous aussi.”  
                                            Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant :
                                                  “Appelle les ouvriers
                                                          et distribue le salaire,
                                                     en commençant par les derniers
                                                  pour finir par les premiers.”
                                              Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent
                                           et reçurent chacun une pièce d’un denier.  
                                       Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage,
                                mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier.
                              En la recevant, ils récriminaient
                                                    contre le maître du domaine :
                    “Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure,
                             et tu les traites à l’égal de nous,
                                    qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !”
                                           Mais le maître répondit à l’un d’entre eux :
                                                    “Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi.
                                N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ?
                                          Prends ce qui te revient, et va-t’en.
                                Je veux donner
                                  au dernier
                           venu autant qu’à toi:


                         n’ai-je pas le droit de faire
                                 ce que je veux de mes biens ?
                                        Ou alors ton regard est-il mauvais
                                          parce que moi, je suis bon ?”  
                    C’est ainsi que les derniers seront premiers,
                                                 et les premiers seront derniers. »
--------
Mercredi de la 20e semaine:
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Augustin sur les épreuves de ce temps.
                                                      Dieu nous arrache au mirage du passé.
  «  Chaque fois que nous avons à souffrir
            quelque angoisse ou quelque épreuve,
               ce sont pour nous des avertissements et aussi des réprimandes.
                Car nos saintes Écritures
                         ne nous promettent pas la paix,
                                              la sécurité et le repos;
                              l'Évangile nous annonce des épreuves,
                                               des angoisses, des occasions de chute.
                        Mais celui qui persévérera jusqu'au bout, celui-là sera sauvé.
            Cette vie a-t-elle jamais eu quelque chose de bon,
                            depuis le premier homme,
                                qui lui a valu la mort,
                                  de qui elle a reçu la malédiction,
                                    cette malédiction
                         dont le Christ Seigneur
                              nous a délivrés ?

                              Il ne faut donc pas récriminer, mes frères,
                                               comme certains ont récriminé, au dire de l'Apôtre,
                                et ils ont été mordus par les serpents.
      À ce compte-là, mes frères,
                qu'est-ce que le genre humain peut souffrir d'inédit,
                             que nos ancêtres n'aient pas déjà souffert ?
                      Ou bien, quand nous souffrons tels malheurs,
                             savons-nous s'ils n'ont pas souffert les mêmes ?
                                   On rencontre pourtant des gens qui récriminent
                                                                             sur leur époque
                                                                         et pour qui celle de nos parents
                                                                   était le bon temps !
                                                               Si l'on pouvait les ramener
                                                           à l'époque de leurs parents,
                                                    est-ce qu'ils ne récrimineraient pas aussi ?
                                               Le passé, dont tu crois que c'était le bon temps,
                                         n'est bon

                                            que parce que
                                             ce n'est pas le tien.
                               Maintenant que tu es délivré de la malédiction,
                                  maintenant que tu as cru au Fils de Dieu,
                                      maintenant que tu as abordé ou étudié la sainte Écriture,
                                              je m'étonne
                                                                 de ce que tu t'imagines
                                                                       qu'Adam a connu le bon temps.
                          Et tes parents ont hérité de la peine d'Adam,
                                 Car c'est bien à lui qu'il a été dit :
                                       Tu mangeras ton pain à la sueur de ton front,
                                           et tu travailleras la terre d'où t'as été tiré ;
                                               elle produira pour toi des épines et des chardons.
                 C'est cela qu'il a mérité,
                      c'est cela qu'il a reçu,
                           cela qu'il a obtenu par le juste jugement de Dieu.
                                   Penses-tu donc
                    que le temps jadis était meilleur que le tien ?
          De cet Adam jusqu'à l'Adam d'aujourd'hui,
                travail et sueur,
                       épines et chardons.
                               Le déluge nous a épargnés ?
                                   Mais nous avons été épargnés
                                         par les temps calamiteux de famine
                                              et de guerre que l'Écriture a consignés,
                                                 pour que les temps actuels
                                                     ne nous fassent pas récriminer contre Dieu. ~
                          Quelles époques terribles !
                                    Est-ce que nous n'avons pas tous
                                            été remplis d'horreur
                  par les récits que nous en avons entendus ou lus ?
          C'était pour que nous ayons de quoi nous féliciter,
                          plutôt que de récriminer contre notre époque. »
--------
5b-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Le 22 août fête de Marie Reine
               -homélie de saint Amédée de Lausanne pour l’Assomption.
« Considère combien il était normal
             que, dès avant son assomption,
                      le nom de Marie ait brillé, admirable,
                              sur toute la terre,
                       et sa renommée très illustre se soit répandue en tous lieux,
                             avant que sa magnificence ne se soit élevée au-dessus des cieux.
               Il convenait en effet que la Vierge Mère,
                                        pour l'honneur même de son Fils,
                        régnât d'abord sur la terre
                           et pût enfin recevoir ainsi les cieux ;
   qu'elle fût comblée ici-bas
      pour pénétrer là-haut
          dans une sainte plénitude ;
                     et comme elle avait été transportée de vertu en vertu,
                           qu'elle le fût aussi de clarté en clarté
                                               par l'Esprit du Seigneur.
                    Présente dans la chair,
                      elle goûtait donc par avance
                        les prémices du royaume à venir,
                          tantôt s'élevant vers Dieu dans un élan impossible à dire,
                             tantôt rejoignant le prochain en une indicible charité.
            D'une part, elle était entourée par les hommages des anges ;
             d'autre part, elle était vénérée par le service des hommes. ~
                   Gabriel l'assistait parmi les anges ;
                      et Jean, heureux de s'être
                           vu confier auprès de la croix,
                              à lui qui était vierge,
                                        la Vierge Mère,
                        la servait ainsi que les autres Apôtres.
                              Eux tous se réjouissaient de voir,
                                  les uns leur reine,
                                     les autres leur suzeraine,
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Marie_11
                                        et ils s'empressaient
                                            dans un affectueux dévouement.
             Pour elle, établie dans la forteresse la plus élevée
                 des vertus et débordant de l'océan des dons divins,
                         elle épanchait
                         sur le peuple croyant et altéré,
                                dans un ruissellement surabondant,
                          l'abîme des grâces par lequel
           elle surpassait toutes les créatures.
     Elle procurait en effet la santé aux corps,
               et aux âmes la guérison,
                 dans le pouvoir qu'elle avait de réveiller de la mort du corps et de l'âme.
                     Qui jamais est parti de chez elle malade ou triste,
                           ou sans avoir été instruit des mystères célestes ?
                        Qui donc est retourné chez lui sans être pleinement heureux
                                d'avoir obtenu ce qu'il voulait de Marie, la mère du Seigneur ? ~
              Débordante de ces biens si grands,
                         l'épouse, mère de l'unique Époux,
                               douce et très aimée en ses délices,
                                      est comme la source des jardins spirituels
                                          et le puits des eaux vives et vivifiantes
                                                  qui jaillissent en torrent du Liban divin.
                             Aussi fait-elle couler, depuis le mont Sion
                                          jusqu'à toutes les nations qui l'entourent
                                                 ou sont répandues au loin,
                                                     des fleuves de paix
                                     et des ruisseaux de grâces débordant du ciel.
                 Lorsque la Vierge des vierges était conduite
                            par son Dieu et Fils, le Roi des rois,
                                dans l'allégresse des anges,
                                     la joie des archanges,
                                          parmi les acclamations du ciel,
                                                alors s'accomplit la prophétie de David disant au Seigneur :
                                La reine se tient à ta droite,
                               dans un vêtement d'or et des ornements variés.»
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 1 Sep 2019 - 15:35

22e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11
-dimanche 1er septembre 2019  22e semaine ORD. C— 
               1ère lecture: -Plus tu es grand, plus tu dois t’abaisser. 
                2e lecture: -Appel au  salut désormais proclamé universel: 
                                         Dieu, Juge universel appelle tous ceux qui veulent 
                                                                       faire alliance nouvelle avec lui.
                 L'évangile: -Invite et donne à ceux qui n’ont pas la possibilité de te le rendre :
                                                                                        Dieu seul te le rendra au centuple.       
1-Siracide (Ecclésiastique) : 3 : 17-18, 20, 28-29 ''Il faut t’abaisser :
                                                      tu trouveras grâce devant le Seigneur''.
2-Psaume 67 : 4-5ac, 6-7ab, 10-11(Ps 67 (68), ) 
                      R/ Béni soit le Seigneur : il élève les humbles. (cf. Luc 1 :  52)
3-Hébreux 12 : 18-19, 22-24a ''Vous êtes venus vers la montagne de Sion et vers la ville du Dieu vivant''.
-acclamation  Matthieu 11 : 29ab Prenez sur vous mon joug, dit le Seigneur ; 
                       devenez mes disciples
             je suis doux et humble de cœur. Alléluia.
4- évangile Luc 14 : 1, 7-14 ''Quiconque s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé''.
5-bréviaire Jérémie 11 : 18—12 : 13 Inquiétude du prophète. 
 6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 sermon de saint Augustin sur le psaume 74 Le Christ est mort pour nous pécheur.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
1-Siracide (Ecclésiastique) : 3 : 17-18, 20, 28-29 ''Il faut t’abaisser :
                                                      tu trouveras grâce devant le Seigneur''.
--intro : Aujourd'hui, un conseil des sages est une réunion d'hommes importants.
Mais Ben Sirach nous rappelle que la Sagesse
                           est plus à l'aise chez les petits, 
                  et que ses moyens ne sont pas ceux des grands. 
            Déjà, on pressent le message des Béatitudes et l'esprit de Nazareth.
«  Mon fils, accomplis toute chose dans l’humilité, 
             et tu seras aimé plus qu’un bienfaiteur. 
                    Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser :                                     

              tu trouveras grâce devant le Seigneur.
                   Grande est la puissance du Seigneur, et les humbles lui rendent gloire.  
             La condition de l’orgueilleux est sans remède, 
                                      car la racine du mal est en lui. 
                      Qui est sensé médite les maximes de la sagesse ;
                l’idéal du sage, c’est une oreille qui écoute.  » 
------   
2-Psaume 67 : 4-5ac, 6-7ab, 10-11 (Ps 67 (68), ) 
                      R/ Béni soit le Seigneur : il élève les humbles. (cf. Luc 1 :  52)

     —Les justes sont en fête, ils exultent ;
          devant la face de Dieu ils dansent de joie.
             Chantez pour Dieu, jouez pour son nom.
            Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

     —Père des orphelins, défenseur des veuves,
        tel est Dieu dans sa sainte demeure.
             À l’isolé, Dieu accorde une maison ;
          aux captifs, il rend la liberté.

     —Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
           et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
               Sur les lieux où campait ton troupeau,
            tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre. 
-----
3-Hébreux 12 : 18-19, 22-24a ''Vous êtes venus vers la montagne de Sion 
                                                                                  et vers la ville du Dieu vivant''. 

--intro :  Lors de la première alliance, 
                les Hébreux restaient tout tremblants au pied du Sinaï, 
                     tenus à distance de la Majesté divine par une cour angélique.
            Pour la nouvelle alliance, au contraire,
                            tous les chrétiens sont invités

                                                  sans souci d'étiquette, à cette réunion de fête. 
                                                Ils vivent dans la familiarité de Dieu. 
                                    Pour parler à des hommes gavés de discours
                               et persuadés que Dieu est encore inaccessible, 
                      qui nous donnera le juste ton ? 
            Ni professeurs ni camelots, mais témoins :
         ''Il existe un monde de beauté et de paix. J'y ai touché''.
«Frères, quand vous êtes venus vers Dieu,
                vous n’êtes pas venus vers une réalité palpable, 
                         embrasée par le feu, comme la montagne du Sinaï :
           pas d’obscurité, de ténèbres ni d’ouragan,
                 pas de son de trompettes ni de paroles prononcées par cette voix 
                                      que les fils d’Israël demandèrent à ne plus entendre. 
       Mais vous êtes venus vers la montagne de Sion 
            et vers la ville du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, 
                      vers des myriades d’anges en fête 
                   et vers l’assemblée des premiers-nés dont les noms sont inscrits dans les cieux. 
           Vous êtes venus vers Dieu, le juge de tous, 
               et vers les esprits des justes amenés à la perfection. 
       Vous êtes venus vers Jésus, le médiateur d’une alliance nouvelle. »
-----
4- évangile Luc 14 : 1, 7-14 ''Quiconque s’élève sera abaissé, 
                                                                    qui s’abaisse sera élevé''.
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Le_sei20
--intro : Les bourgeois et les sages de l'époque du Seigneur 
                 se réunissaient souvent en de solennels banquets 
                         pour discuter ensemble de telle ou telle vertu, 
                                                    de tel ou tel grand personnage. 
               Les exposés et les discussions ne manquaient pas toujours d'intérêt 
                       puisque Platon en a tiré son Banquet
                     Mais aussi que de snobisme, de propos inutiles, 
                   au cours de ces thés mondains ou de ces cocktails !
       Un bourgeois l'invite et Jésus accepte d'assister à l'une de ces réceptions ; 
               mais loin de s'en tenir à un exposé classique et rassurant 
                          sur l'une ou l'autre vertu mondaine, 
                 Jésus parle d'une vertu nouvelle,
                      ignorée de ses auditeurs 
                   et peu en rapport avec le protocole qui présidait aux repas de ce genre :
                                            l'humilité (versets  7-11). 
            Tous ces bien-pensants venus pour s'assoupir calmement à l'audition d'un exposé sécurisant,
                       tout à coup sursautent (versets 12-14) : 
                Jésus leur demande de modifier leurs listes d'invitations et de convoquer les mal-lotis. 
             On dirait l'abbé Pierre à une réception de dames patronnesses !
      Ce repas ne ressemblerait-il pas à nos assemblées ? 
                        Ne sont-elles pas parfois devenues semblables à des réunions 
                                 de dames distinguées parlant de tout et de rien, 
                             et qui n'intéressent plus beaucoup les simples, les déshérités, les étrangers ?
«  Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, 
         et ces derniers l’observaient. 
        Jésus dit une parabole aux invités 
                  lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, 
              et il leur dit : 
           ''Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place,
                                de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi. 
                         Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : ‘Cède-lui ta place’ ;
               et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.  
           Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. 
       Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira :
                    ‘Mon ami, avance plus haut’, 
               et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.  
          En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; 
                               qui s’abaisse sera élevé.''
     Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité : 
                   ''Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, 
                        n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ;
                              sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour. 
              Au contraire, quand tu donnes une réception, 
                       invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ;
                     heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Regard10
      cela te sera rendu à la résurrection des justes.'' »
------
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Augustin sur le psaume 74 Le Christ est mort pour nous pécheurs.
  « Notre vie est réussie pourvu que nous pratiquions
                ce que nous entendons
                                            et chantons
                                              La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Cadre_10
           Entendre, c'est ensemencer ; 
            pratiquer, c'est faire porter du fruit à la semence. ~ 
          

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 La_vie13
                     La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 La_vie14                                                                                                
        J'en avais déjà précédemment averti votre charité : 
          n'entrez pas à l'église sans porter du fruit, 
           ce qui arrive lorsque l'on entend des paroles aussi bonnes sans agir bien. ~ 
             Car, ainsi que dit l'Apôtre,
          c'est par sa grâce que nous sommes sauvés ; 

                    cela ne vient pas de nos actes,
                      il n'y a pas de quoi s'en vanter ; 

                        oui, c'est par sa grâce que nous sommes sauvés
            Cela n'a pas été précédé par une vie méritoire 
                   que Dieu aurait aimée, et qui lui aurait fait dire : 
                         Venons en aide à ces hommes, car ils mènent une vie excellente.
                               Notre vie lui déplaisait,
                                  tout ce que nous faisions lui déplaisait, 
                                     mais non pas ce que lui-même a fait en nous. 
                    Par conséquent, il condamnera ce que nous avons fait,
                                      et il sauvera ce que lui-même a fait. ~
                                 Donc, nous n'étions pas bons. 
                               Et Dieu a eu pitié de nous ;
                             il a envoyé son Fils, qui mourrait 
                                                        non pour des bons mais pour des méchants, 
                                                      non pour des justes mais pour des impies. 
                                                 En effet, le Christ est mort pour des impies
                                             Et quelle est la suite du texte ? 
                                      Accepter de mourir pour un homme juste,
                                         c'est déjà difficile, peut-être donnerait-on sa vie pour un homme de bien.
                           On peut trouver peut-être quelqu'un 
                                 qui ait le courage
                                          de mourir pour un homme de bien.
                       Mais pour un injuste, 
                             pour un impie,
                                pour un criminel, 
                                   qui donc voudrait mourir, sinon le Christ seul
                                    lui qui est tellement juste 
                                                          qu'il justifie même les injustes ?
             Nous n'avions donc, mes frères, 
                    aucune œuvre bonne ;
                       toutes nos œuvres étaient mauvaises. 
                          Alors que les hommes agissaient ainsi,
                             la miséricorde de Dieu ne les a pas abandonnés. ~ 
            Et Dieu a envoyé son Fils pour qu'il nous rachète, 
                    non à prix d'or ou d'argent,
                      mais au prix de son sang répandu.
           Il a été l'agneau sans tache conduit à l'abattoir
                      pour les brebis tachées (si du moins elles étaient seulement tachées 
                                                                                   et non pas profondément viciées !) 
                                                                   Nous avons donc reçu cette grâce
                                                        Vivons d'une manière qui en soit digne, 
                                                       pour ne pas lui faire injure. 
                                                    Un si grand médecin est venu à nous,
                                                  il a fait partir tous nos péchés. 
                                                Si nous voulons retomber malades, 
                                              nous nuirons à nous-mêmes, 
                                     et en outre nous serons ingrats envers le médecin.
                 Suivons donc ses chemins, 
                     ceux qu'il nous a montrés, 
                        surtout le chemin d'humilité qu'il est devenu pour nous. 
                           En effet, il nous a montré le chemin de l'humilité
                                                                        par ses enseignements
                                                         et il l'a réalisé en souffrant pour nous. ~ 
                                    Le Verbe s'est fait chair 

                                                et a fait sa demeure parmi nous
                                                           afin de pouvoir mourir, 
                                                         lui qui ne pouvait pas mourir. 
                                                       L'immortel a adopté la mortalité 
                                                   afin de mourir pour nous et,
                                                         par sa mort, de tuer notre mort.
                    Voilà ce que le Seigneur a fait, 
                              ce qu'il nous a donné. 
                        Grand, il s'est abaissé ;
                                      abaissé, il a été tué ; 
                                tué, mais aussi ressuscitant 
                                   et élevé dans les hauteurs, 
                                      afin de ne pas nous abandonner, 
                                                  morts, au séjour des morts. 
                          Il voulait au contraire nous faire monter en lui, 
                             lors de la résurrection des morts, 
                                 nous que, naguère, il a fait monter 
                                            en nous donnant la foi
                                et la profession de foi qui rendent justes
                        Donc, il nous a enseigné le chemin de l'abaissement. 
                  Si nous gardons ce chemin, 
                           nous rendrons grâce au Seigneur,
                                    car ce n'est pas sans motif que nous chantons :
                        Nous te rendrons grâce, Seigneur, 
                                     nous te rendrons grâce
                                         et nous invoquerons ton nom.  »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 4 Sep 2019 - 15:18

22e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:
_________________________________________________________


La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-mercredi 4 septembre 2019  22e semaine ORD. C— Parler de la foi.   
-antienne d’ouverture -psaume 24 : 16, 18  Regarde-moi, Seigneur, 
             et prends pitié de moi, car je suis seul et misérable;
         vois ma misère et ma peine, enlève tous mes péchés.
1-Colossiens 1 : 1-8 ''La parole de vérité, l’Évangile, est parvenu jusqu’à vous,
                                         elle qui porte du fruit et progresse dans le monde entier''. 
2-Psaume 51 : 10, 11 (Ps 51 (52), ) R/ Je compte sur la fidélité
                                  de mon Dieu, sans fin, à jamais ! (Ps 51 : 10b)
-acclamation  Luc 4 : 18-19 Le Seigneur m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, 
                                            annoncer aux captifs leur libération. Alléluia. (Luc 4 : 18cd). Alléluia. 
3- évangile Luc 4 : 38-44  ''Aux autres villes aussi, il faut que j’annonce la Bonne Nouvelle,
                                                                   car c’est pour cela que j’ai été envoyé''.
-antienne de la communionDeux au choix : psaume 16 : 6 Je t'appelle, mon Dieu,
                                                              car tu peux me répondre : écoute-moi! 
                                                         Entends ce que je dis. 
                 OU Marc 11 : 23-24 ''Vraiment, dit le Seigneur,
                                        tout ce que vous demanderez dans la prière
                                croyez que vous l'avez déjà reçu, cela vous sera accordé.''
4---bréviaire Jérémie 26 : 1-15 Jérémie arrêté et jugé.    
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10commentaire d’Origène sur l’Évangile de Jean Le nouveau Temple. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
--intro aux antiennes et prières : La messe s'ouvre 
                         dans l'austère prise de conscience de notre misère (A 1). 
                   Mais, face au mal qui est en nous et qui nous cerne de toute part,
             le Seigneur nous offre son appui. Il y a d'abord ''sa providence, 
                             qui jamais ne se trompe en ses desseins'' (P 1).
       Le Christ nous offre aussi le réconfort de son Eucharistie,
                     qui nous purifie (P 2) et nous vivifie par le don de l'Esprit (P 3).
             La liturgie suggère encore un appui contre toute tentation de découragement,
                  en nous rappelant la parole de Jésus sur
                                    l'efficacité de la prière, lorsqu'elle jaillit de la foi (A 2b). 

1-Colossiens 1 : 1-8 ''La parole de vérité, l’Évangile, est parvenu jusqu’à vous,
                                 elle qui porte du fruit et progresse dans le monde entier''. 
--intro  : Dans une prière incessante, Paul rend grâce à Dieu
                   pour le rayonnement de la foi, 
                                                     de la charité 
                                                 et de l’espérance de ses correspondants. 
«  Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, 
          et Timothée notre frère, 
             aux frères sanctifiés par la foi dans le Christ qui habitent Colosses. 
                      À vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père
     Nous rendons grâce à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, 
              en priant pour vous à tout moment. 
        Nous avons entendu parler de votre foi dans le Christ Jésus
                                         et de l’amour 
                                   que vous avez pour tous les fidèles 
                         dans l’espérance de ce qui vous est réservé au ciel
                   vous en avez déjà reçu l’annonce par la parole de vérité,
               l’Évangile qui est parvenu jusqu’à vous.
        Lui qui porte du fruit et progresse dans le monde entier
   il fait de même chez vous, depuis le jour 
                            où vous avez reçu l’annonce 
                     et la pleine connaissance de la grâce de Dieu dans la vérité. 
                 Cet enseignement vous a été donné par Épaphras, 
                                  notre cher compagnon de service, 
                            qui est pour vous un ministre du Christ digne de foi ; 
        il nous a fait savoir de quel amour l’Esprit vous anime. »   

-------   
3- Luc 4 : 38-44  '' Aux autres villes aussi,
                     il faut que j’annonce la Bonne Nouvelle
                          car c’est pour cela que j’ai été envoyé ''
--intro : La journée de Jésus à Capharnaüm
                     se poursuit par la guérison de la belle-mère de Simon-Pierre. 
                              Malgré l’insistance de la foule, 
                                    Jésus quitte la ville pour répondre à la volonté de Dieu :
                                             l’Envoyé doit porter 
                                                aux autres cités la Bonne Nouvelle du Royaume. 
«      En ce temps-là, Jésus quitta la synagogue de Capharnaüm
                   et entra dans la maison de Simon.
                              Or, la belle-mère de Simon était oppressée par une forte fièvre, 
                                     et on demanda à Jésus de faire quelque chose pour elle.  
                                         Il se pencha sur elle, menaça la fièvre, 
                                              et la fièvre la quitta.
                                                 À l’instant même, la femme se leva et elle les servait. 
                               Au coucher du soleil,
                                  tous ceux qui avaient des malades 
                                       atteints de diverses infirmités les lui amenèrent. 
                                            Et Jésus, imposant les mains à chacun d’eux, 
                                               les guérissait.  

       Et même des démons sortaient 
           de beaucoup d’entre eux en criant : 
                  '' C’est toi le Fils de Dieu ! ''
                        Mais Jésus les menaçait et leur interdisait de parler
                                    parce qu’ils savaient, eux, que le Christ, c’était lui.
            Quand il fit jour, Jésus sortit et s’en alla dans un endroit désert. 
                  Les foules le cherchaient ; 
                       elles arrivèrent jusqu’à lui,
                           et elles le retenaient pour l’empêcher de les quitter. 
                Mais il leur dit : 
                    '' Aux autres villes aussi, 
il faut que j’annonce la Bonne Nouvelle du règne de Dieu,
            car c’est pour cela que j’ai été envoyé. ''
                                                                               /Seigneur tu es venu                                                                      pour me transformer!


                Et il proclamait l’Évangile
               dans les synagogues du pays des Juifs. »    
-------- 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10commentaire d’Origène sur l’Évangile de Jean. Le nouveau Temple.
«  Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. 
          Les hommes charnels 
               et amis des réalités sensibles 
                  me semblent désignés ici à travers les Juifs. 
                     Ceux-ci sont irrités 
                            parce que 
                       Jésus a chassé ceux qui, par leur activité,
                          faisaient de la maison de son Père une maison de trafic
                              et ils lui réclament un signe. 
                Mais par ce signe on verra que le Verbe, 
                                                 qu'ils refusent d'accueillir, 
                                             a raison d'agir ainsi. 
                                          Le Sauveur va unir en une seule parole 
                                    ce qui concerne le Temple 
                                       et ce qui concerne son propre corps.
                        Lorsqu'ils lui demandent
                               Quel signe peux-tu nous donner
                                      pour justifier ce que tu fais là,
                             il répond :
                               Détruisez ce Temple, 
                                  et moi trois jours je le relèverai
                            Mais, selon une interprétation possible, 
                                             le Temple et le corps de Jésus,
                                                     l'un et l'autre, 
                                             me semblent être la figure de l'Église
                            Car celle-ci est bâtie de pierres vivantes
                                   elle est une demeure spirituelle
                                               pour un sacerdoce saint
                                      elle est construite sur les fondations
                                              que sont les Apôtres 
                                                                    et les prophètes
                                                 avec, pour pierre angulaire,
                                                               le Christ Jésus
                                        Elle est donc en toute vérité 
                                                           qualifiée de ''Temple''.
                            Selon l'Écriture, 
                                           vous êtes le corps du Christ 
                                                et vous êtes ses membres,
                                                  chacun pour sa part
                                 Pour ce motif, 
                                   même si l'assemblage des pierres de ce Temple 
                                                       semble se disjoindre et se défaire ; 
                                      même si, comme il est écrit au psaume 21, 
                                                          tous les os du Christ 
                                                        semblent dispersés dans la persécution et l'oppression, 
                                                                                par les complots 
                                                                                     de ceux qui attaquent l'unité du Temple 
                                                                                        à coups de persécutions ;
                                                cependant le Temple sera relevé 
                                                    et le corps ressuscitera le troisième jour, 
                                                      après le jour de malheur qui l'a accablé 
                                                        et après le lendemain de celui-ci,
                                                                      jour de l'achèvement.
                               Car il y aura un troisième jour 
                                            dans le ciel nouveau et sur la terre nouvelle
                                        lorsque ses ossements, qui sont de la maison d'lsraël 
                                      se relèveront, lors du grand jour du Seigneur, 
                                   après sa victoire sur la mort. 
                                           Par conséquent, la résurrection du Christ 
                                après les souffrances de la croix 
                                              englobe le mystère de la résurrection 
                                                                      de son corps tout entier.
                       De même que le corps visible de Jésus 
                                                  a été crucifié, 
                                                          enseveli,
                                         et ensuite ressuscité, 
                         de même tout le corps 
                             constitué par les fidèles du Christ
                               a été crucifié avec le Christ 
                                 et ne vit plus désormais. 
              Chacun d'entre eux, 
                    comme saint Paul, 
                                  ne se glorifie pas d'autre chose 
                                          que de la croix de Jésus Christ notre Seigneur,
                                 par laquelle il est crucifié pour le monde,
                                                           et le monde crucifié pour lui
         Non seulement il est crucifié avec le Christ 
                                      et crucifié pour le monde, 
                        mais encore il est enseveli avec le Christ.
            Nous avons été mis au tombeau avec lui
                  dit saint Paul. 
               Et comme s'il jouissait déjà d'un avant-goût de la résurrection, 
                              il ajoute:
                  Et avec lui nous sommes déjà ressuscités.   »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 5 Sep 2019 - 13:08

22e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:
_________________________________________________________


La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-jeudi 5 septembre 2019  22e semaine ORD. C— Prendre pour être pris.
   -antienne d’ouverture  -psaume 26 : 1-2 Le Seigneur est ma lumière et mon salut, 
            qui pourrais-je craindre? Le Seigneur est le rempart de ma vie, 
                 devant qui tremblerais-je?
1-Colossiens 1 : 9-14 ''Nous arrachant au pouvoir des ténèbres,
                        il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé''.
2-Psaume 97 : 2-3ab, 3cd-4, 5-6 (Ps 97 (98), )
               R/ Le Seigneur a fait connaître son salut. (Ps 97 : 2a)
-acclamation  Matthieu 4 : 19  ''Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Alléluia.''
3- évangile Luc 5 : 1-11  Laissant tout ils le suivirent. 
                 ‘’Venez, suivez-moi, dit le Seigneur, je ferai de vous des pêcheurs d’hommes’’.  Alléluia.
-antienne de la communionDeux au choix : psaume 17 : 3 Je t'aime, Seigneur, tu es ma force,
                                                          toi, mon libérateur, le rocher qui m'abrite, tu es mon Dieu.
                             OU 1 Jean 4 : 16 ''Dieu est amour : celui qui demeure dans l'amour
                                                        demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.''
4---bréviaire Jérémie 29 : 1-14 Lettre de Jérémie aux déportés. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Léon le Grand sur les béatitudes La loi de la Nouvelle Alliance
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
-intro aux antiennes et aux prières : Nous faisons monter aujourd'hui vers Dieu 
                            l'hommage de notre amour et de notre confiance : 
              ''Le Seigneur est ma lumière et mon salut'' (A 1).
         ''Je t'aime, Seigneur, tu es ma force, tu es mon Dieu'' (A 2a). 
     Ce Dieu, ''source de tout bien'' (P 1), en qui nous exprimons notre foi, 
                   nous a révélé son être intime : il est amour (A 2b). 
                Si saint Jean peut le dire d'une manière aussi ferme, 
              c'est qu'il a vécu dans l'intimité de Jésus : 
                                 il a vu de ses yeux touché de ses mains le Dieu amour. 
          Pour nous aussi la découverte du Dieu amour ne peut être que
                        le fruit de notre découverte de la personne de Jésus
                                                     et du mystère du salut en son nom.
 -antienne d’ouverture  -psaume 26 : 1-2 Le Seigneur est
                                  ma lumière et mon salut
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Lumizo10
           qui pourrais-je craindre? Le Seigneur est le rempart de ma vie, 
                 devant qui tremblerais-je? 
-----
1-Colossiens 1 : 9-14 ''Nous arrachant au pouvoir des ténèbres,
                        il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé''.
--intro : Paul demande à Dieu dans une prière incessante 
                                  le progrès spirituel des fidèles. 
                L’Apôtre invite ceux-ci à rendre grâce au Père 
                          ‘’qui les a fait passer dans le Royaume de lumière de son Fils’’.       
 « Frères, depuis le jour où nous avons entendu parler de vous, 
                      nous ne cessons pas de prier pour vous. 
                  Nous demandons à Dieu de vous combler 
            de la pleine connaissance de sa volonté, 
         en toute sagesse et intelligence spirituelle. 
      Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de lui plaire en toutes choses ; 
                  par tout le bien que vous ferez, vous porterez du fruit 
             et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu.
    Vous serez fortifiés en tout par la puissance de sa gloire, 
                        qui vous donnera toute persévérance et patience. 
                   Dans la joie, vous rendrez grâce à Dieu le Père
                         qui vous a rendus capables d’avoir part
                      à l’héritage des saints, dans la lumière. 
             Nous arrachant au pouvoir des ténèbres, 
       il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé :
    en lui nous avons la rédemption, le pardon des péchés. » 
------   
3- Luc 5 : 1-11  ‘’Venez, suivez-moi, dit le Seigneur,
                                            je ferai de vous des pêcheurs d’hommes’’.  
                                                                        Laissant tout ils le suivirent.   Alléluia. 
--intro : Dans le récit de la pêche miraculeuse, 
           Simon-Pierre apparaît au premier plan. 
                    La prise de nombreux poissons symbolise sa propre vocation :
                            il est appelé désormais à ‘’prendre des hommes’’. 
                            Pierre et ses compagnons se mettent à suivre Jésus. 
--cfé : Homélie au lectionnaire Dieu pour chaque jour, éd. Desclée
             ‘’  La pêche miraculeuse :    la mission de l’Église.
                        L’Église ne pourra jeter ses filets 
                                      qu’à la manière de son Seigneur. 
              Désormais: ce mot ne signifie pas seulement 
                         à partir du moment où je te le dis mais surtout
                           à cause de l'expérience que tu viens de faire.''
               L’Église a pour mission de jeter
                              de tous côtés le filet de la Parole …     
«    En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus 
                   pour écouter la parole de Dieu, 
                     tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. 
         Il vit deux barques 
           qui se trouvaient au bord du lac ;
              les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.
                Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, 
                    et lui demanda de s’écarter un peu du rivage.
                       Puis il s’assit et, 
                        de la barque, il enseignait les foules
                          Quand il eut fini de parler,
              il dit à Simon :   '' Avance au large,
                          et jetez vos filets pour la pêche. ''

                 
                            Simon lui répondit :
                               '' Maître, nous avons peiné toute la nuit
                                                                     sans rien prendre ;
                                                                mais, sur ta parole,
                                                          je vais jeter les filets. ''
                            Et l’ayant fait, ils capturèrent 
                             une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. 
                                  Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. 
                                          Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, 
                                             à tel point qu’elles enfonçaient. 
                        À cette vue, Simon-Pierre 
                            tomba aux genoux de Jésus,
                                 en disant : 
                                     '' Éloigne-toi de moi, Seigneur, 
                                            car je suis un homme pécheur. ''
                               En effet, un grand effroi l’avait saisi, 
                                      lui et tous ceux qui étaient avec lui, 
                                           devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ;  
                                                et de même Jacques et Jean,
                                                 fils de Zébédée, les associés de Simon. 
                                 Jésus dit à Simon : 
                                   '' Sois sans crainte,
                                         désormais ce sont des hommes que tu prendras. ''
                                              Alors ils ramenèrent les barques au rivage
                                                                     et, laissant tout
                                                                                      ils le suivirent.  »
-------
4---bréviaire Jérémie 29 : 1-14 Lettre de Jérémie aux déportés.  
--intro : Même les premiers prisonniers
                                       déportés à Babylone, 
                              onze ans avant la chute définitive,
                          fanfaronnaient en s’appuyant
                               sur les vains espoirs des faux prophètes.
                    Jérémie voit plus loin. 
                Il y aura un salut, certes,
                                                mais au prix
                               d’une mutation du judaïsme
                                         que personne ne pouvait prévoir : 
                                      plus jamais les rois de Juda 
                                 n’exerceront de pouvoir politique. 
                          Sachons accueillir les desseins de Dieu 
                            tel que
                                dans le secret de sa providence,
                                    il les prépare. 
     « Voici les termes de la lettre 
            que le prophète Jérémie envoya de Jérusalem
                 à ceux des anciens qui survivaient en exil, 
                    aux prêtres, 
                      aux prophètes 
                        et à tout le peuple, 
                          que Nabucodonosor avait déportés de Jérusalem à Babylone.
            C’était après que le roi Jékonias eut quitté Jérusalem 
                  avec la reine mère,
                               les dignitaires, 
                                  les princes de Juda et de Jérusalem, 
                                      les artisans et forgerons.
                     Cette lettre fut confiée à Élasa, fils de Shafane, 
                                                       et à Guemarya, fils de Hilqiya, 
                                                   que Sédécias, roi de Juda, 
                                                  avait envoyés à Babylone 
                                          auprès de Nabucodonosor, roi de Babylone.
                                               Elle disait :
                                           '' Ainsi parle le Seigneur de l’univers
                                              le Dieu d’Israël, à tous les exilés 
                                                   que j’ai déportés de Jérusalem à Babylone :
                            Bâtissez des maisons et habitez-les, 
                           plantez des jardins et mangez de leurs fruits.
                        Prenez des femmes et engendrez des fils et des filles,
                                 prenez des femmes pour vos fils ; 
                       donnez vos filles en mariage, 
                                   et qu’elles enfantent des fils et des filles ; 
                   multipliez-vous là-bas, et ne diminuez pas !
          Recherchez la paix
                  en faveur de la ville
                             où je vous ai déportés,
                                et intercédez pour elle
                                        auprès du Seigneur,
                                            car
                                de sa paix 
                          dépend votre paix.
                     Oui, ainsi parle le Seigneur de l’univers
                                  le Dieu d’Israël :
                               Ne vous laissez abuser 
                           ni par les prophètes qui sont au milieu de vous,
                         ni par vos devins !
                     N’écoutez pas vos songes, 
                        les songes que vous provoquez !
                              Car c’est le mensonge qu’ils prophétisent en mon nom. 
                                   Je ne les ai pas envoyés – oracle du Seigneur.
                          Oui, ainsi parle le Seigneur :
                             Dès que les soixante-dix ans
                                                         seront révolus pour Babylone,
                                                je vous visiterai,
                                j’accomplirai pour vous ma parole de bonheur,
                                      en vous ramenant en ce lieu.
                                    Car moi, je connais les pensées que je forme à votre sujet 
                           – oracle du Seigneur –, 
                     pensées de paix et non de malheur, 
              pour vous donner un avenir et une espérance.
          Vous m’invoquerez, vous approcherez
                     vous me prierez, et je vous écouterai.
                         Vous me chercherez et vous me trouverez ; 
                   oui, recherchez-moi
                         de tout votre cœur.

                          Je me laisserai trouver par vous 
                      – oracle du Seigneur et je ramènerai vos captifs. 
                Je vous rassemblerai
                           de toutes les nations
                         et de tous les lieux où je vous avais chassés
                               – oracle du Seigneur –, 
                      et je vous ramènerai au lieu dont je vous avais exilés.   »
------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Léon le Grand sur les béatitudes.
                                                              La loi de la Nouvelle Alliance.
« Notre Seigneur Jésus Christ, mes bien-aimés,
           prêchait l'Évangile du Royaume ; 
              il guérissait toutes sortes de maladies à travers toute la Galilée 
                     et la renommée de ses miracles se répandait à travers toute la Syrie ; 
                        de grandes foules affluaient
                   de la Judée entière vers le céleste médecin
                 En effet, la foi des hommes ignorants 
                      est lente
                   à croire ce qu'elle ne voit pas
                    et à espérer ce qu'elle ne connaît pas.
                        Il fallait donc que, pour être fortifié par l'enseignement divin,
                             leur esprit soit stimulé par des bienfaits corporels
                                           et des miracles visibles.
                                        En éprouvant une puissance si bienfaisante,
                                              ils ne douteraient pas
                                              que sa doctrine apportât le salut.
                                       Donc, pour transformer
                                                les guérisons extérieures
                                                        en remèdes intérieurs,
                                            et rendre la santé aux âmes après avoir guéri les corps,
                                 le Seigneur s'éloigna des foules qui l'entouraient,
                                                gagna la retraite d'une montagne voisine
                                                    et y appela ses Apôtres
                                      pour les imprégner
                                   des plus sublimes enseignements
                                           du haut de ce lieu symbolique.
                                        Par le caractère même du lieu et de l'action,
                                    il se désignait comme
                     celui-là même qui jadis
                                          avait daigné s'entretenir avec Moïse.
                             Mais alors
                                c'était avec la plus terrible justice,
                           à présent
                             avec la plus sainte douceur,
                                            afin que s'accomplît la promesse
                                              annoncée par le prophète Jérémie :
                                      Voici que des jours viennent, parole du Seigneur,
                                                     où j'établirai une alliance nouvelle
                                                avec la maison d'Israël
                                       et la maison de Juda.
                               Après ces jours-là, parole du Seigneur,
                                    je mettrai mes lois dans leur pensée,
                            je les écrirai dans leur cœur.
                            Celui qui avait parlé à Moïse
                         parla donc aussi aux Apôtres ;
                                 dans le cœur de ses disciples,
                                   la main du Verbe, comme celle du scribe rapide,
                                     écrivit les commandements de la Nouvelle Alliance.
                             Ce n'était plus comme autrefois
                                               au milieu de nuées épaisses,
                                                  ni par des tonnerres et des éclairs effrayants
                                                     qui empêchaient un peuple terrorisé
                                                                              d'approcher la montagne :
                               c'était dans la tranquillité
                                               d'un entretien accessible à tous les assistants.
                                                  Ainsi la douceur de la grâce
                                       supprimait l'âpreté de la loi,
                                                            et l'esprit d'adoption
                                             enlevait la crainte de l'esclavage.

                                Quelle est la doctrine du Christ,
                                    ses propres paroles le proclament :
                                       ceux qui désirent parvenir à l'éternelle béatitude
                             doivent découvrir les degrés de cette ascension
                                           vers un bonheur infini :
                                                      Heureux, dit-il, les pauvres de cœur,
                                                               car le Royaume des cieux est à eux.
                                        On aurait pu se demander
                                           de quels pauvres parlait la Vérité
                                                  si, en disant :
                                                         Heureux les pauvres,
                                               elle n'avait pas précisé
                        de quel genre de pauvres
                                      il fallait l'entendre ;
                                     et il aurait paru suffire,
                                                  pour mériter le Royaume des cieux,
                                                    de connaître le dénuement
                                                       que beaucoup subissent
                                                          par le poids et la rigueur de la nécessité.
                             Mais en disant : Heureux les pauvres de cœur,
                                          le Seigneur montre que le Royaume des cieux
                                                 doit être accordé
                                                       à ceux que recommande l'humilité de l'âme
                                                      plutôt que le manque de ressources. »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 14 Sep 2019 - 11:59

-Mis à jour:

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11  
   Chaque année le 14 septembre:
                       La Croix glorieuse


1-Nombres 21 : 4-9 « Celui qui regardait vers le serpent de bronze restait en vie ! »
1b-Philippiens 2 : 6-11 « Il s’est abaissé : c’est pourquoi Dieu l’a exalté »
2-psaume 77 :  3-4a.c, 34-35, 36-37, 38ab.39 (Ps 77 (78),)
                  R/ N’oubliez pas les exploits du Seigneur ! (cf. Ps 77 : 7b)
-acclamation  Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons :
                                            par ta Croix, tu as racheté le monde. Alléluia.
3- évangile Jean 3 : 13-17 Il faut que le Fils de l’homme
                                                                             soit élevé.  ...
                                                                      ... Et quand j'aurai été élevé... :          
--antienne de la communion : Jean 12 : 32 « Quand j’aurai été élevé de terre,
                                                             dit le Seigneur, j’attirerai à moi tous les hommes.  »
4---bréviaire Galates 2 : 19—3 : 7, 13-14; 6 : 14-16 La gloire de la croix du Christ.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint André de Crète La croix, gloire et exaltation du Christ.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________________
--intro : Le titre exact de la fête de ce jour
               est celui d’Exaltation de la sainte Croix.
                         Telle est la raison pour laquelle on lit l’évangile
                            ou Jésus annonce qu’ «il faut que le Fils de l’homme soit élevé»,
                                comparant sa croix
                                  au poteau sur lequel Moïse
                                    éleva le serpent de bronze.
                   Le récit relatif au serpent de bronze,
                                                    signe de salut,
                                                  fait l’objet de la 1êre lecture,
                                          tandis que saint Paul
                                      nous rappelle que le Fils de Dieu s’est abaissé
                                                                jusqu’à la mort sur une croix :
                                                      «C’est pourquoi, dit-il,
                                                           Dieu l’a élevé
                                                  plus haut que tout. »
Concernant le serpent de bronze
                                 revoir samedi 17 mars 2018
                                                                         (4e semaine du carême)
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t41240p390-la-bonne-nouvelle-du-christ-annoncee-a-tous-les-peuples#432143
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Aucoeurduvivant_croix_serpent_cuivre_elan_sarro
Cette représentation est la plus explicite pour expliquer
ce que nous enseignent saint Jean, et les Apôtre:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Serpen15

------------
1-Nombres 21 : 4-9 « Celui qui regardait
                          vers le serpent de bronze
                                              restait en vie ! »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Hqdefault
«   En ces jours-là, en chemin à travers le désert,
         le peuple perdit courage.
                Il récrimina contre Dieu et contre Moïse :
                   ''Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ?
                        Était-ce pour nous faire mourir dans le désert,
                                                                 où il n’y a ni pain ni eau ?
                                                           Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! ''
             Alors le Seigneur envoya contre le peuple
                 des serpents à la morsure brûlante,
                   et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël.  
                        Le peuple vint vers Moïse et dit :
                            '' Nous avons péché,
                                en récriminant contre le Seigneur et contre toi.
                                    Intercède auprès du Seigneur
                                        pour qu’il éloigne de nous les serpents. ''
                    Moïse intercéda pour le peuple,
                                     et le Seigneur dit à Moïse :
                                             '' Fais-toi un serpent brûlant,
                                                    et dresse-le au sommet d’un mât :
                                  tous ceux qui auront été mordus,
                                qu’ils le regardent, alors ils vivront ! ''  
     Moïse fit un serpent de bronze
              et le dressa au sommet du mât.
                  Quand un homme
                      était mordu par un serpent,
                         et qu’il regardait vers le serpent de bronze,
                          il restait en vie ! »
--------    
1b-Philippiens 2 : 6-11 « Il s’est abaissé :
                         c’est pourquoi Dieu l’a exalté »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Hymne_10
« Le Christ Jésus, ayant
                la condition de Dieu,
          ne retint pas jalousement
             le rang qui l’égalait à Dieu.  
          Mais il s’est anéanti,
             prenant la condition de serviteur,
                    devenant semblable aux hommes.
      Reconnu homme à son aspect,
       il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort,
               et la mort de la croix.
        C’est pourquoi Dieu l’a exalté :
                 il l’a doté du Nom qui est
                  au-dessus de tout nom,
                afin qu’au nom de Jésus

     tout genou fléchisse au ciel,
                                             sur terre
                                          et aux enfers,  
                  et que toute langue proclame :
                              '' Jésus Christ est Seigneur ''
                                  à la gloire
                            de Dieu le Père. »
------
3- évangile Jean 3 : 13-17 Il faut que le Fils de l’homme
                                                                           soit élevé.  ...
«  En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème :
         '' Nul n’est monté au ciel sinon
                celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme.
                            De même que le serpent de bronze
                                        fut élevé par Moïse dans le désert,
                                    ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
                 afin qu’en lui tout homme qui croit
                                     ait la vie éternelle.
            Car Dieu a tellement aimé le monde
                    qu’il a donné son Fils unique,
                 afin que quiconque croit en lui

           
        ne se perde pas,
                     mais obtienne la vie éternelle.  
                 Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
                             non pas pour juger le monde,
                                mais pour que,
                                  par lui,
                                    le monde
                                        soit sauvé.  »
------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint André de Crète La croix, gloire et exaltation du Christ.  
   «Nous célébrons la fête de la Croix,
          de cette Croix qui a chassé les ténèbres
           et ramené la lumière.
     Nous célébrons la fête de la Croix
           et, avec le Crucifié,
               nous sommes portés vers les hauteurs,
                  nous laissons sous nos pieds la terre et le péché
                     pour obtenir les biens du ciel. ~
           Quelle grande chose que de posséder la Croix :
         celui qui la possède,
                 possède un trésor. ~

    Je viens d’employer le mot de trésor
            pour désigner ce qu’on appelle
                   et qui est réellement
          le meilleur et le plus magnifique de tous les biens ;
                   car c’est en lui,
                                  par lui
                             et pour lui
                     que tout l’essentiel de notre salut
                             consiste et a été restauré pour nous.
             En effet, s’il n’y avait pas eu la Croix,
              le Christ n’aurait pas été crucifié,
                       la vie n’aurait pas été clouée au gibet,
                         et les sources de l’immortalité,
                           le sang et l’eau
                              qui purifient le monde,
                    n’auraient pas jailli de son côté,
                               le document reconnaissant le péché
                     n’aurait pas été déchiré,
                         nous n’aurions pas reçu la liberté,
                             nous n’aurions pas profité de l’arbre de vie,
                        le paradis ne se serait pas ouvert. ~
                   S’il n’y avait pas eu la Croix,
                        la mort n’aurait pas été terrassée,
                          l’enfer n’aurait pas été dépouillé de ses armes. ~
            La Croix est donc une chose
                  grande et précieuse.
                   Grande, parce qu’elle a produit de nombreux biens,
                       et d’autant plus nombreux que les miracles
                                   et les souffrances du Christ ont triomphé davantage.
                         C’est une chose précieuse,
                          parce que la Croix
                                       est à la fois
                                          la souffrance
                                et le trophée de Dieu.
               Elle est sa souffrance, parce que c’est sur elle
                                             qu’il est mort volontairement ;
                  elle est son trophée, parce que le diable y a été blessé et vaincu,
                       et que la mort y a été vaincue avec lui ;
                             les verrous de l’enfer y ont été brisés,
              et la Croix est devenue
                       le salut du monde entier. ~
                La Croix est appelée la gloire du Christ,
                                                    et son exaltation.
                                              On voit en elle la coupe désirée,
                                           la récapitulation de tous les supplices
                                        que le Christ a endurés pour nous.
                                   Que la Croix soit la gloire du Christ,
                               écoute-le nous le dire lui-même :
                                                   Maintenant le Fils de l’homme a été glorifié,
                                                      et Dieu a été glorifié en lui.
                                                        Si Dieu a été glorifié en lui,
                                                         Dieu en retour lui donnera sa propre gloire.
                                   Et encore :
                                              Toi, Père, glorifie-moi de la gloire
                                                         que j’avais auprès de toi
                                                    avant le commencement du monde.
                                   Et encore :
                                    Père, glorifie ton nom.
                                      Alors, du ciel vint une voix qui disait :
                                           Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore.
                                                Cela désignait la gloire
                                                          qu’il devait obtenir sur la Croix. ~
                       Que la Croix soit aussi l’exaltation du Christ,
                                           tu l’apprends lorsqu’il dit lui-même :
                                                Quand j’aurai été élevé de terre,
                                                       j’attirerai à moi tous les hommes.
                                Tu vois : la Croix est la gloire
                                                                 et l’exaltation
                                                         du Christ. »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 15 Sep 2019 - 15:32

Aujourd'hui 15 septembre:
          le lendemain de la fête de la Croix Glorieuse: 
SUITE:  méditation et contemplation sur Notre-Dame des Douleurs: 

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Marie_15
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 22 Sep 2019 - 15:36

25e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:
édition très partielle:
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-dimanche 22 septembre 2019  25e semaine ORD. C— 
         -Amos : Écoutez ceci, vous qui écrasez le pauvre.
        - 1 Timothée : Prier pour tous les hommes 
                      afin que nous puissions mener une vie calme en toute piété;
                           je veux que les hommes prient en tout lieu 
          –Luc : Vous ne pouvez servir Dieu et l’argent.
1-Amos 8 : 4-7 Contre ceux qui ''achètent le faible pour un peu d’argent''.
2-Psaume 112 : 1-2, 5-6, 7-8 (Ps 112 (113), ) R/ Louez le nom du Seigneur : 
                                                                       de la poussière il relève le faible. (Ps 112 : 1b.7a)
3-1 Timothée 2 : 1-8 ''J’encourage à faire des prières pour tous les hommes 
                                            à Dieu qui veut que tous les hommes soient sauvés.''
     -acclamation  2 Corinthiens 8 : 9  Jésus Christ s’est fait pauvre,
                 lui qui était riche, pour que vous deveniez riches par sa pauvreté. Alléluia. 
4- évangile Luc 16 : 1-13 ''Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent.''
5-bréviaire Ézéchiel 24 : 15-27 Épreuves personnelles du prophète. 
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Augustin sur les pasteurs 
                  « Dites aux cœurs bouleversés :
                                              Courage, ne craignez pas... »
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
-acclamation  2 Corinthiens 8 : 9  Jésus Christ s’est fait pauvre,
                 lui qui était riche, pour que vous deveniez riches par sa pauvreté. Alléluia.


------ 

4- évangile Luc 16 : 1-13 ''Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent.''
--intro :  Les capitalistes sont des gens bien avisés :
              ils prévoient les difficultés financières et politiques 
                       et déplacent leurs capitaux en fonction de ces prévisions :
                                bientôt peut-être des ordinateurs les dispenseront même de cette manière
                                   de se conduire dans le moment présent en fonction de l'avenir qui se prépare.
           Le rendement, l'efficacité, la certitude du lendemain : 
                  l'homme moderne est très sensible à ces préoccupations ;
                       et le Christ semble ne pas lui en faire grief.
               Il tient plutôt rigueur aux chrétiens de se perdre en idéologies 
                                   et de priver le Royaume de son exigence d'efficacité.
        Le temps presse, finissons de parler de paix et de faim dans le monde 
                   et dès demain, tant qu'il en est temps encore,
                 consacrons-nous concrètement à résoudre une part du problème autour de nous. 
           Cela s'appelle être « avisé ».
      Tel serait l'enseignement primitif de Jésus. 
                  Mais les premières communautés chrétiennes, dont Luc se fait l'écho,
             y ont vu d'autres leçons plus en rapport avec leurs problèmes du moment.
          Les chrétiens auront-ils, pour le Royaume de Dieu,
                         la même efficacité que les hommes d'affaires (verset  8  )? 
                   S'ils ne savent pas être fidèles dans les petites choses,
              le seront-ils lorsque l'enjeu — celui de l'Évangile — est d'importance (verset 10)?
      Luc, soucieux de miséricorde, y précise l'interprétation : 
               nul n'est propriétaire de ses biens, il n'en est que le gérant
                      au service d'une équitable répartition.
         Dieu appellera Mammon tout argent qui ne rend pas service (versets 11 et 13). 

«  En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples :
             ''Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.  
                      Il le convoqua et lui dit : ‘Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? 
                                                   Rends-moi les comptes de ta gestion, 
                                           car tu ne peux plus être mon gérant.’ 
            Le gérant se dit en lui-même : ‘Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? 
                        Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. 
                            Mendier ? J’aurais honte. 
                     Je sais ce que je vais faire, 
                  pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux.’ 
       Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. 
                             Il demanda au premier :
                                   ‘Combien dois-tu à mon maître ?’ Il répondit : ‘Cent barils d’huile.’ 
                                               Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.’ 
                                Puis il demanda à un autre :
                                       ‘Et toi, combien dois tu ?’
                                                 Il répondit : ‘Cent sacs de blé.’
                                             Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu, écris 80’.   
             Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; 
                   en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux 
                                                         que les fils de la lumière. 
                            Eh bien moi, je vous le dis : 
                                       Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, 
                                              afin que, le jour où il ne sera plus là, 
                                                     ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.    
               Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose
                             est digne de confiance aussi dans une grande. 
                    Celui qui est malhonnête dans la moindre chose 
                              est malhonnête aussi dans une grande.    
       Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, 
                  qui vous confiera le bien véritable ?  
        Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance,
             ce qui vous revient, qui vous le donnera ? 
 Aucun domestique ne peut servir deux maîtres :
                     ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, 
                      ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. 
            Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »
-------
5-bréviaire Ézéchiel 24 : 15-27 Épreuves personnelles du prophète.
--intro : Solidaire de son peuple pour le meilleur et pour le pire, 
                   le prophète annonce, à l’occasion d’un deuil,  
                        celui qui va frapper la nation tout entière. 
                            Si brutale sera la catastrophe finale 
                                 qu’aucune cérémonie funèbre ne sera possible.
                     Mais bientôt pour les exilés la parole de Dieu 
                            se fera à
                       nouveau entendre et 
                                                   convertira les cœurs.      
     
«     La parole du Seigneur me fut adressée :
                '' Fils d’homme, je vais te prendre subitement la joie de tes yeux. 
                        Tu ne feras pas de lamentation, tu ne pleureras pas, 
                                                 tu ne laisseras pas couler tes larmes.
                                            Soupire en silence, ne prends pas le deuil ; 
                                         enroule ton turban sur ta tête, chausse tes sandales, 
                                     ne voile pas tes lèvres, ne prends pas le repas funéraire. ''
                         Le matin, je parlais encore au peuple, 
                           et le soir ma femme mourut.
                                  Le lendemain matin, je fis ce qui m’avait été ordonné.
                      Les gens me dirent : '' Vas-tu nous expliquer ce que tu fais là ? 
                  Qu’est-ce que cela veut dire pour nous ? ''
        Je leur répondis :  
                     '' La parole du Seigneur m’a été adressée :
                              Dis à la maison d’Israël : 
                            Ainsi parle le Seigneur Dieu : 
                         Je vais profaner mon sanctuaire,
                                                   votre orgueil et votre force, 
                                                     la joie de vos yeux, 
                                                       la passion de votre cœur. 
                                            Vos fils et vos filles, 
                                                 que vous avez laissés à Jérusalem, 
                                                    tomberont par l’épée.
                            Vous ferez alors comme je viens de faire : 
                         vous ne voilerez pas vos lèvres, 
                       vous ne prendrez pas le repas funéraire,
                   vous mettrez vos turbans, 
             et vous chausserez vos sandales. 
          Vous ne ferez pas de lamentation, 
       vous ne pleurerez pas. 
            Mais vous pourrirez dans vos péchés, 
               et vous gémirez tous ensemble.
                    Ézékiel sera pour vous un signe : 
                       tout ce qu’il a fait, vous le ferez. 
                            Et quand cela arrivera, 
                                vous saurez que
                 Je suis le Seigneur Dieu.
           Et toi, fils d’homme,
              le jour où je leur prendrai leur force, 
                               leur allégresse et leur parure, 
                                 la joie de leurs yeux, 
                                  le délice de leur vie, 
                                       leurs fils et leurs filles,
                  ce jour-là, arrivera vers toi un rescapé
                                            pour faire entendre la nouvelle.
                      Ce jour-là, ta bouche s’ouvrira pour parler au rescapé : 
                            tu parleras et tu ne seras plus muet ;
                               tu seras pour eux un signe.
                            Alors ils sauront que Je suis le Seigneur. »
-------
-6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10sermon de saint Augustin sur les pasteurs
                                          '' Dites aux cœurs bouleversés :
                                                            Courage, ne craignez pas... ''
«    La brebis chétive, vous ne lui avez pas rendu des forces, dit le Seigneur. 
          Il s'adresse aux mauvais pasteurs, 
              aux faux pasteurs, 
                 aux pasteurs qui cherchent leurs propres intérêts,
                              non ceux de Jésus Christ
           Ils profitent du lait et de la laine,
              ils ne s'occupent absolument pas des brebis 
                     et ne fortifient pas celle qui va mal.
                   Entre le chétif, c'est-à-dire celui qui n'est pas solide 
                                     (car on dit aussi que les malades sont chétifs), 
                                  donc plutôt entre le faible et le malade, 
                                        c'est-à-dire celui qui va mal, 
                                voici, me semble-t-il, quelle est la différence.
                      Cette distinction, mes frères, que nous essayons de faire vaille que vaille, 
                    peut-être, avec plus de précision, pouvons-nous mieux la faire, 
                ou un autre plus habile ou au cœur plus lumineux. 
             Pour l'instant, ne vous y trompez pas,
                j'explique les mots de l'Écriture comme je les comprends. 
                   Pour ce qui est du faible, il ne faut pas que la tentation lui arrive, 
                       car on doit craindre qu'elle ne le brise. 
      Tandis que l'homme languissant est déjà malade, 
             par une certaine convoitise qui l'empêche d'entrer 
               dans le chemin de Dieu
                  de se soumettre au joug du Christ.
          Considérez ces hommes qui veulent vivre bien, 
              qui ont déjà décidé de vivre bien, 
                 et qui sont moins capables de souffrir le mal 
                                     qu'ils ne sont prêts à faire le bien. 
               La fermeté chrétienne ne consiste pas seulement à faire ce qui est bon, 
                  mais aussi à supporter ce qui est mauvais. 
            Ceux qui paraissent fervents pour de bonnes actions, 
                          mais ne peuvent ni ne veulent tolérer des souffrances imminentes, 
                       sont des faibles. 
              Ceux qui, aimant le monde, sont détournés des bonnes actions par une convoitise mauvaise, 
                            sont immobilisés par la langueur et la maladie, 
                          et du fait de cette langueur, qui semble leur enlever toutes leurs forces, 
                      ils ne peuvent rien accomplir de bon.
              Tel fut, dans son âme,
                le paralytique que ses porteurs, 
                   ne pouvant l'amener jusqu'au Seigneur,
                        firent descendre par le toit qu'ils venaient d'ouvrir. 
                              C'est comme si, dans ton âme,
                                 tu voulais réussir à ouvrir le toit 
                                      et à déposer devant le Seigneur
                                          ton âme paralysée, 
                                            dont tous les membres seraient inertes,
                                               qui serait incapable d'aucune œuvre bonne, 
                                                  accablée par ses péchés, 
                                             et languissant par la maladie de sa convoitise. 
                                   Si tous ses membres sont inertes 
                              et si la paralysie est intérieure, pour parvenir jusqu'au médecin, 
                                          — peut-être en effet le médecin est-il caché, est-il intérieur: 
                                                     ce vrai sens est caché dans les Écritures — 
                                    en manifestant ce qui était caché, 
                                      ouvre le toit 
                                    et dépose le paralytique.
                           Ceux qui ne s'occupent pas de la brebis malade, 
                            vous avez entendu ce qu'on leur dit :
                                  Vous n'avez pas rendu des forces à celle qui allait mal,
                                    vous n'avez pas bandé celle qui était brisée. 
                   Nous vous avons déjà dit cela. 
                        Cet homme était brisé par la terreur des tentations.
                              Mais voici quelque chose qui bandera la fracture,
                                         voici une consolation
                                            Dieu est fidèle ;
                                     il ne permettra pas que vous soyez tentés au dessus de vos forces.
                        Avec la tentation, il vous donnera
                               le moyen d'en sortir,
                                                                          et la force de la supporter. »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Heureu12
--------
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 2 Oct 2019 - 16:12

26e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:
édition très partielle pour les mardi et mercredi de la 26e semaine ord.:
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-mardi 1er octobre 2019  26e semaine ORD. C— Pour  marcher.
1-Zacharie 8 : 20-23 ''Des peuples nombreux 
                         viendront à Jérusalem chercher le Seigneur''. 
2-Psaume 86 : 1-3, 4, 5, 6-7Le Seigneur est avec nous (Zacharie 8 : 23)
                                           (Ps 86 (87), ) R/ Dieu est avec nous.
    -acclamation  Marc 10 : 45  Le Fils de l’homme est venu pour servir, 
                                     et donner sa vie en rançon pour la multitude alléluia.
3- évangile Luc 9 : 51-56 ''Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem''.
4---bréviaire Philippiens 1 : 27—2 : 11 Mener une vie digne de l’Évangile
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10De la lettre de saint Polycarpe aux Philippiens
                      Exhortation aux prêtres : imitons l’exemple du Christ. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________   
-mercredi 2 octobre 2019  26e semaine ORD. C— Dépouillement 
1-Néhémie 2 : 1-8  ''Si tel est le bon plaisir du roi, laisse-moi aller dans la ville
                                              où sont enterrés mes pères, et je la rebâtirai.'' 
2-Psaume 136 : 1-2, 3, 4-5, 6 (Ps 136 (137), ) R/ Que ma langue s’attache à mon palais
                                                si je perds ton souvenir ! (cf. Ps 136 : 6a).
-acclamation  Philippiens 3 : 8-9 J’ai tout perdu ; je considère tout comme des ordures, 
                               afin de gagner un seul avantage, le Christ 
                                                                 et, en lui, d’être reconnu juste.
3- évangile Luc 9 : 57-62 Je te suivrai partout où ru iras.
4---bréviaire Philippiens 2 : 12-30  Travailler à votre salut.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 De la lettre de saint Polycarpe aux Philippiens Appel à la persévérance. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
1-Zacharie 8 : 20-23 ''Des peuples nombreux 
                         viendront à Jérusalem chercher le Seigneur''. 
--intro : Le prophète Zacharie décrit l’affluence
          des nations païennes à Jérusalem.  
                 Cette prophétie se réalise dans l’Église du Christ, 
            à laquelle sont appelés tous les peuples du monde
     pour y rendre le seul vrai culte au Dieu unique.
«Ainsi parle le Seigneur de l’univers : 
    Voici que, de nouveau, des peuples afflueront, 
        des habitants de nombreuses villes. 
    Les habitants d’une ville iront dans une autre ville et diront : 
           ''Allons apaiser la face du Seigneur, 
              allons chercher le Seigneur de l’univers ! 
                Quant à moi, j’y vais.''
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 O_dieu12
Des peuples nombreux et des nations puissantes
                      viendront à Jérusalem chercher 
                    le Seigneur de l’univers et apaiser sa face.  
 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : 
     En ces jours-là, dix hommes de toute langue 
           et de toute nation saisiront un Juif par son vêtement et lui diront : 
     ''Nous voulons aller avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous''. »     
---------    
3- évangile Luc 9 : 51-56 ''Jésus, le visage déterminé, 
                                           prit la route de Jérusalem''.
--intro : Une introduction solennelle ouvre
          la seconde partie de l’évangile de saint Luc.  
      Accomplissant la prophétie, Jésus ''rend sa face dure comme la pierre'' (Isaïe 50 : 7
                et commence sa montée à Jérusalem 
           pour y passer les jours où il doit être enlevé de ce monde. 
        Il refuse de châtier, à la manière d’Élie, 
     les villes de Samarie qui refusent de le recevoir. 

« Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, 
     Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. 
  Il envoya, en avant de lui, des messagers ; 
         ceux-ci se mirent en route et entrèrent 
             dans un village de Samaritains pour préparer sa venue.  
     Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. 
    Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : 
       ''Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ?''
         Mais Jésus, se retournant, les réprimanda.  
           Puis ils partirent pour un autre village.»

---------
4--bréviaire Philippiens 1 : 27—2 : 11 Mener une vie digne de l’Évangile.
--intro : Tenir ferme, 
               rester unis en suivant Jésus Christ, 
                               abaissé, anéanti, lui, le Seigneur. 
«    Quant à vous, ayez un comportement digne de l’Évangile du Christ. 
              Ainsi, soit que je vienne vous voir, 
                          soit que Je reste absent, 
                           j’entendrai dire de vous 
                      que vous tenez bon dans un seul esprit, 
                   que vous luttez ensemble, d’une seule âme, pour la foi en l’Évangile,
               et que vous ne vous laissez pas intimider par les adversaires : 
            ce sera pour eux la preuve de leur perte 
                        et pour vous celle du salut
          Et tout cela vient de Dieu
                    qui, pour le Christ, 
                      vous a fait la grâce non seulement de croire en lui 
                                          mais aussi de souffrir pour lui.
                 Ce combat que vous soutenez, 
                   vous m’avez vu le mener moi aussi, 
                    et vous entendez maintenant que je le mène encore.
        S’il est vrai que, dans le Christ, on se réconforte les uns les autres, 
             si l’on s’encourage avec amour,
              si l’on est en communion dans l’Esprit
                 si l’on a de la tendresse et de la compassion,
             alors, pour que ma joie soit complète,
                     ayez les mêmes dispositions,

         le même amour, 
           les mêmes sentiments ; 
                      recherchez l’unité.
                         Ne soyez jamais intrigants ni vaniteux, 
                            mais ayez assez d’humilité
               pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes.
            Que chacun de vous ne soit pas préoccupé
                   de ses propres intérêts ; 
                       pensez aussi à ceux des autres.
              Ayez en vous les dispositions qui sont dans le Christ Jésus : 
                Le Christ Jésus,
                ayant la condition de Dieu,
                  ne retint pas jalousement
                          le rang qui l’égalait à Dieu.
           Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, 
                   devenant semblable aux hommes.
                           Reconnu homme à son aspect,
                            il s’est abaissé, devenant obéissant
                               jusqu’à la mort, et la mort de la croix.
                    C’est pourquoi Dieu l’a exalté :
                        il l’a doté du Nom qui est
                          au-dessus de tout nom,
                               afin qu’au nom de Jésus 
                      tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers,
                          et que toute langue proclame

                             '' Jésus Christ est Seigneur '' 
                                        à la gloire de Dieu le Père. »

______________________________     

3- évangile Luc 9 : 57-62 Je te suivrai partout où ru iras.
--Le récit consacré à la mission des 72 disciples 
        débute par des paroles sommaires sur le thème :  ''suivre Jésus''. 
              Les paroles fermes  du Maîtres sont à situer 
          dans la perspective de l’absolu de l’œuvre de Dieu :
       l’appel à prêcher le Royaume
        ne peut souffrir aucun délai
«  En ce temps-là, en cours de route, un homme dit à Jésus :
     ''Je te suivrai partout où tu iras.''
    Jésus lui déclara :
           ''Les renards ont des terriers, 
              les oiseaux du ciel ont des nids ; 
          mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête.''
    Il dit à un autre : ''Suis-moi.''
       L’homme répondit : 
          ''Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père.''
    Mais Jésus répliqua : 
          ''Laisse les morts enterrer leurs morts.
               Toi, pars, et annonce
                  le règne de Dieu.''

      Un autre encore lui dit : 
           ''Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord 
                          faire mes adieux aux gens de ma maison.''
     Jésus lui répondit : ''Quiconque met la main à la charrue, 
               puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu.'' »


-------
4-bréviaire Philippiens 2 : 12-30 Travailler à votre salut.  
--intro : Dieu qui agit toujours 
              fera des chrétiens des foyers de lumière. 
  « Ainsi, mes bien-aimés, vous qui avez toujours obéi,
          travaillez à votre salut               —Oh Israël,
                                         tu es mon peuple!
                                      —Oh Mon Dieu,
                                           tu es le Tout-Puissant!
            
             avec crainte et profond respect ; 
                 ne le faites pas seulement quand je suis là, 
                     mais encore bien plus maintenant que je n’y suis pas.
                          Car c’est Dieu qui agit 
                              pour produire en vous la volonté et l’action
                                                                         selon son projet bienveillant.

              Faites tout sans récriminer et sans discuter ;
                ainsi vous serez irréprochables et purs, 
                         vous qui êtes des enfants de Dieu sans tache 
                            au milieu d’une génération tortueuse et pervertie 
                                où vous brillez comme les astres dans l’univers,
                                    en tenant ferme la parole de vie. 
                            Alors je serai fier de vous quand viendra le jour du Christ :
                                                je n’aurai pas couru pour rien ni peiné pour rien.
                   Et si je dois verser mon sang 
                       pour l’ajouter au sacrifice
                         que vous offrez à Dieu par votre foi, 
                              je m’en réjouis et je partage votre joie à tous.
                    Et vous, de même, réjouissez-vous et partagez ma joie.
                          Dans le Seigneur Jésus, 
                            j’ai l’espoir de vous envoyer bientôt Timothée, 
                               pour que j’aie, moi aussi,
                                   la satisfaction de recevoir de vos nouvelles.
                                      Je n’ai en effet personne d’autre qui partage 
                                                         véritablement avec moi
                                                                le souci de ce qui vous concerne.
                                             Car tous les autres se préoccupent
                                           de leurs propres affaires, 
                                         non pas de celles de Jésus Christ.
                                       Mais lui, vous savez que sa valeur est éprouvée :
                                     comme un fils avec son père,
                                    il s’est mis avec moi au service de l’Évangile.
                                 J’espère donc vous l’envoyer 
                             dès que je verrai clair sur ma situation.
                        J’ai d’ailleurs confiance dans le Seigneur
                     que je viendrai moi-même bientôt.
                                 J’ai aussi jugé nécessaire de vous envoyer Épaphrodite, 
                         mon frère, mon compagnon de travail et de combat. 
                                         Il était votre envoyé, 
                                             pour me rendre les services 
                                                      dont j’avais besoin,
                                                  mais il avait un grand désir de vous revoir tous, 
                                                    et il se tourmentait parce que vous aviez appris sa maladie.
                                                      Car il a été malade, et bien près de la mort, 
                                                         mais Dieu a eu pitié de lui, et pas seulement de lui, 
                                                               mais aussi de moi, 
                                                                 en m’évitant d’avoir tristesse sur tristesse.
                                                                   Je m’empresse donc de vous le renvoyer :
                                                                       ainsi vous retrouverez votre joie en le voyant, 
                                                                          et moi je serai moins triste.
                                     Dans le Seigneur, faites-lui donc un accueil vraiment joyeux,
                                                             et tenez de telles personnes 
                                                                                    en grande estime :
                                              c’est pour l’œuvre du Christ qu’il a failli mourir ;
                                                       il a risqué sa vie pour accomplir, à votre place, 
                                                         les services que vous ne pouviez 
                                                                             me rendre vous-mêmes. »
-------
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 9 Oct 2019 - 17:37

-
-----
27e semaine ordinaire:
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:
édition très partielle pour les lundi, mardi et mercredi de la 27e semaine ord.:
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11  
lundi 7 octobre 2019  27e semaine ORD. C—  AUSSI fête de Notre-Dame du Rosaire.
-antienne d’ouverture- -antienne de la communion -
1-Jonas 1 : 1—2 : 1,11 Jonas se leva pour s’enfuir loin de la face du Seigneur
2-Psaume CANTIQUE  Jonas 2 :  3, 4, 5, R/ Tu retires ma vie de la fosse,

                              Seigneur mon Dieu. (Jonas 2 : 7)
-acclamation Jean 13 : 34 Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur :
                          ''Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.'' Alléluia.
3- évangile Luc 10 : 25-37 Qui est mon prochain?
4-bréviaire 1 Timothée 2 : 1-15 La prière du peuple de Dieu. 
 
                    Paul établi docteur des nations, héraut et Apôtre. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10  commentaire de saint Ambroise  sur Caïn et Abel Rendre grâce et prier pour tous les hommes.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________ 
-mardi 8 octobre 2019  27e semaine ORD. C— 
--antienne d’ouverture-Esther 13 : 9, 10-11 Tout dépend de ta volonté, Seigneur,
                                     et rien ne peut lui résister : c'est toi qui as fait le ciel et la terre
                                         et les merveilles qu'ils contiennent. Tu es le Maître de l'univers.
1-Jonas 3 : 1-10 ''Voyant comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise,
                                      Dieu renonça au châtiment.''
2-Psaume 129 : 1-2, 3-4, 7bc. 8  (Ps 129 (130),  R/ Si tu retiens les fautes,

                                              Seigneur, Seigneur, qui subsistera ? (Ps 129 : 3).
-acclamation  Luc 11 : 28 Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu,
                                        et qui la gardent !  Alléluia.
3- évangile Luc 10 : 38-42 ''Une femme nommée Marthe le reçut.
                                                Marie a choisi la meilleure part.''
-antienne de la communionDeux au choix : Lamentations 3 : 25 Le Seigneur est bon
                                                             pour ceux qui se tournent vers lui,

                                           pour ceux qui le recherchent.  
                            OU 1 Corinthiens 10 : 17 À nous tous, nous ne formons qu'un seul corps,
                                                                      nous ne formons qu'un seul pain,
                                                         nous qui communions au même pain et à la même coupe.
4-bréviaire 1 Timothée 3 : 1-16 Les ministères dans l’Église.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 lettre de saint Ignace d’Antioche aux Tralliens Fuir l’orgueil et se détournes de l’hérésie.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________  
-mercredi 9 octobre 2019  27e semaine ORD. C—  Se laisser reprendre par Dieu
-antienne d’ouverture-psaume 129 : 3-4 Si tu retiens les fautes, Seigneur,
                                                                          qui donc subsistera?
                                                  Mais près de toi se trouve le pardon, Dieu fidèle.
1-Jonas 4 : 1-11  ''Toi, tu as pitié de ce ricin.
 
                                   Et moi, comment n’aurais-je pas
                                      pitié de Ninive, la grande ville ? »
2-Psaume 85 : 3-4, 5-6, 9-10 (Ps 85 :  (86), ) R/ Toi, Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié ! (Ps 85 : 15)
-acclamation Romains 8 : 15  Vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ;
                                            c’est en lui que nous crions « Abba », Père.!  Alléluia.
3- évangile Luc 11 : 1-4 Seigneur apprends-nous à prier. Notre Père.
   -antienne de la communionDeux au choix : psaume 33 : 11 Le riche est dépourvu, affamé,
                                                  mais celui qui cherche Dieu ne manque de rien.
 
                         OU 1 Jean 3 : 2  ''Quand le Fils de Dieu paraîtra,
                                                      nous serons semblables à lui,
                                              parce que nous le verrons tel qu'il est''.
4-bréviaire 1 Timothée 4 : 1 —5 : 2 Timothée, sois un bon serviteur du Christ Jésus.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 lettre de saint Ignace d’Antioche aux Tralliens.
                           Renaître dans la foi. Croire à la réalité de l’Incarnation. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
-------
3-Luc 10 : 25-37 Qui est mon prochain?
--intro : Dans la parabole du bon samaritain,
                un étranger observe mieux la loi de charité
                    que ceux à qui elle fut donnée;
                        c’est l’image de la vocation future des païens au Royaume de Dieu.
                  Une interprétation remontant aux premières générations chrétiennes
                     voit dans le bon Samaritain le Christ lui-même,
                          qui ''après être venu jusqu’à l’homme à demi-mort,
                                       l’ayant vu baigner dans son sang,
                                          en eut pitié et s’approcha de lui
                                             pour devenir son prochain'' (Origène).
« En ce temps-là, voici qu’un docteur de la Loi
                   se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant :
                          '' Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? '' 
               Jésus lui demanda :
                               '' Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? ''
                   L’autre répondit :
                                   « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme,
                                              de toute ta force et de toute ton intelligence,
                                               et ton prochain comme toi-même. ''
                          Jésus lui dit : '' Tu as répondu correctement. Fais ainsi et tu vivras. ''
              Mais lui, voulant se justifier,
                        dit à Jésus : '' Et qui est mon prochain ? ''
                        Jésus reprit la parole :

     '' Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho,
          et il tomba sur des bandits ;
               ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups,
                    s’en allèrent, le laissant à moitié mort.
             Par hasard,
                            un prêtre descendait par ce chemin ;
                                     il le vit et passa de l’autre côté.
               De même un lévite arriva à cet endroit ;
                 il le vit et passa de l’autre côté.  
           Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ;
                 il le vit et fut saisi de compassion.  La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 The-parable-of-the-samaritan
                                                       Il s’approcha, et pansa ses blessures
                                                                           en y versant de l’huile et du vin ;
                           puis il le chargea sur sa propre monture,
                                le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.
                   Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent,
                       et les donna à l’aubergiste, en lui disant :
                              “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus,
                                        je te le rendrai quand je repasserai.”
           Lequel des trois, à ton avis,
                         a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? ''
                   Le docteur de la Loi répondit : '' Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. ''
                     Jésus lui dit :
                         '' Va, et toi aussi, fais de même.'' »  
-------
-acclamation  Romains 8 : 15  Vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ;
                                   c’est en lui que nous crions « Abba », Père.!  Alléluia.
3- Luc 11 : 1-4 Seigneur apprends-nous à prier.
                                      Notre Père.

 
-------
 
 
---------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10lettre de saint Ignace d’Antioche aux Tralliens.
                            Renaître dans la foi. Croire à la réalité de l’Incarnation.
«   Mes bien-aimés, en pratiquant une douce patience,
             devenez une nouvelle créature,
                 dans la foi qui est la chair du Seigneur,
                  et dans la charité qui est le sang de Jésus Christ.
         Que personne parmi vous n'ait de grief contre son prochain.
              Ne fournissez pas de prétexte aux païens
                    pour blasphémer la communauté de Dieu,
                         à cause de quelques insensés.
                 En effet, malheur à celui qui, par sa légèreté, fait blasphémer mon nom.
                       N'écoutez donc pas
                           quand on vous parle d'autre chose que de Jésus Christ,
                                  issu de David,
                                    fils de Marie,
                               qui est véritablement né,
                            qui a mangé et qui a bu,
                         qui a été véritablement crucifié,
                     et qui est mort sous les regards des créatures
                                                            du ciel, de la terre et des enfers,
               qui est aussi véritablement ressuscité d'entre les morts.
                    C'est son Père qui l'a ressuscité
                                               et c'est lui aussi, le Père,
                                             qui, à la ressemblance de Jésus Christ,
                                          nous ressuscitera en lui,
                                       en qui nous croyons
                                   et en dehors de qui
                                             nous n'avons pas la vie véritable. ~
                      Fuyez les plantes parasites et vénéneuses de l'hérésie :
                                                       elles produisent un fruit mortel,
                                                            et celui qui en mange meurt aussitôt.
                                                    Ces gens-là ne sont pas une plantation du Père.
                                                 S'ils l'étaient,
                                          ils apparaîtraient
                                              comme des rameaux de l'arbre de la croix,
                                                                  et leur fruit serait incorruptible.
                                                            C'est par cette croix


                                                         que le Christ dans sa passion vous appelle,
                                                      vous qui êtes ses membres.
                                                    La tête ne peut être engendrée sans les membres,
                                          et Dieu nous promet cette union,
                                                                 lui qui est lui-même union.
                           Je vous salue de Smyrne,
                              en même temps que
                                    les représentants des Églises de Dieu
                                       qui sont ici avec moi,
                                         qui m'ont réconforté en toute chose,
                                           quant au corps et à l'esprit.
                                   Par mes liens, que je porte partout
                                       à cause de Jésus Christ tout en priant pour atteindre Dieu,
                                            je vous exhorte :
                                        Persévérez dans la concorde
                                                         et dans la prière commune.
                                            Car il convient que chacun de vous,
                                                   et particulièrement les presbytres,
                                                          vous réconfortiez votre évêque
                                                             en l'honneur du Père de Jésus Christ et des Apôtres.
                                           Je souhaite que vous m'écoutiez avec charité,
                                                 pour que ma lettre ne porte pas témoignage contre vous.
                                  Et priez pour moi qui ai besoin de votre charité
                                        dans la miséricorde de Dieu,
                                          pour être digne d'avoir part à l'héritage
                                            que je suis sur le point d'obtenir,
                                             et pour ne pas être écarté.
                La charité des Smyrniotes et des Éphésiens vous salue.
                      Souvenez-vous dans vos prières de l'Église qui est en Syrie.
                        Je ne suis pas digne d'en porter le nom,
                            étant le dernier de ses fidèles.
                               Portez-vous bien en Jésus Christ,
                                 soyez soumis à l'évêque comme au commandement du Seigneur,
                                     et soyez soumis également au presbytérium.
                      Chacun de vous,
                           aimez-vous les uns les autres
                                   
                               d'un cœur sans partage.
                             Mon esprit se sacrifie pour vous,
                               non seulement maintenant mais aussi lorsque je rejoindrai Dieu.
                                 Je suis encore en danger,
                                       mais il est fidèle, le Père, en Jésus Christ,
                                 pour exaucer ma prière et la vôtre.
                                      En lui, soyez irréprochables. »
----  
À suivre.




-------
_______________________________    
L'enseignement du livre de Jonas:
Très important de comprendre l'universalité du salut.

Réflexion sur l'obligation du prophète.
Le prophète choisi aura un amour sans faille envers Dieu son créateur et créateur de tout homme.
Mais ce zèle sera sans cesse progressivement enseigné à ce prophète qui aura pour tâche d'insister sur le désir que le prochain proclame que  cet amour exigeant,
                          Dieu se l'exige aussi envers sa créature.
Voilà pourquoi il s'est fait homme pour le salut de toute l'humanité.
Voilà pourquoi le mérite de la Croix est insistant
                 jusqu'à la vindication de soi-même en vue du salut de tous.



Partage sur cet enseignement référé de:
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t28642p780-lexique-sur-la-priere-ajoutez-vos-citations#418082


aussi  le poste avant
           et celui après ce lien
         une fois rendu sur cette référence...

Les textes de mercredi, alors que Dieu demande à son prophète
            d'aller prêcher la miséricorde de Dieu
                                      aux habitants païens de Ninive.
Le prophète (ce qu'est un prophète),
             même avec ses réticences
                        demeure le choisi de Dieu.
L'universalité du salut existe bien depuis la première Alliance.
Son rôle demeure celui qui appelle à une conversion d'amour.
          En cela tous les hommes sont appelés,
                                  et on ne doit restreindre personne.
Dieu passe par son prophète,
          mais il doit lui apprendre à désirer
                  cette miséricorde pour tous les hommes...
(puissions-nous tous être prophètes disait Moïse,
             répondant à la jalousie de ceux qui s'inquiétaient
                   à cause que certains restés dans le camp prophétisaient
         eux aussi alors qu'ils n'étaient pas montés sur la montagne avec eux. . .   /  
                 Et aussi comme le dit saint Paul:
          Puissions-nous tous être prophètes. . . .
      “Recherchez la charité.
             Aspirez aussi aux dons spirituels,
                        mais surtout à celui de prophétie.'')

Le prophète (dans 1 Corinthiens 14)
       est celui qui a du zèle pour la Parole de Dieu.
Un zèle aimant, et désirant que cet amour
           soit l'apanage de tous les hommes,
        dirigés et instruits dans la connaissance de la patience
                   et la miséricorde de Dieu à l'humanité entière.
Mais attention que ce zèle soit un zèle d'amour

                  dont le but unique  souhaité demeure la transformation du cœur de chacun
                                                             appelé à se tourner vers Dieu afin de le reconnaître.
Jonas n'a pas échappé à ses préjugés envers Dieu;
           il aurait voulu que l'exclusivité des faveurs divines
                   soit réservée au peuple d'Israël
                           et que le peuple d'Israël garde toujours préséance sur les autres nations.
          (On sait à quoi ces préjugés ont abouti:
            au rejet du Messie venu pour toute l'humanité
             et au refus de partager la miséricorde de Dieu
                      qu'il faudra enseigner aux autres nations.
      Mission d'abord confiée
          puis enlevée à ceux-là
    qui n'ont pas voulu l'universalité du salut)     ]  Voir le poste précédent À LA RÉFÉRENCE ].
Mais l'enseignement divin demeure celui-là:
NON! Pas comme le suppose les prudes...
           Le prophète doit enseigner
             la miséricorde divine
         et APPRENDRE à la prêcher impartialement.
  Inviter, même avec la menace au besoin...
         mais croire que la conversion est possible et voulue pour tous. . .
C'est la lecture de mercredi:
Jonas 4: 1-11
« Quand il vit que Dieu pardonnait aux habitants de Ninive,
   Jonas trouva la chose très mauvaise et se mit en colère.
   Il fit cette prière au Seigneur :
'' Ah ! Seigneur, je l’avais bien dit
lorsque j’étais encore dans mon pays !
C’est pour cela que je m’étais d’abord enfui à Tarsis.
Je savais bien que tu es un Dieu tendre et miséricordieux,
lent à la colère et plein d’amour,
renonçant au châtiment.
   Eh bien, Seigneur, prends ma vie ;
mieux vaut pour moi mourir que vivre.''
   Le Seigneur lui dit :
'' As-tu vraiment raison de te mettre en colère ? ''
   Jonas sortit de Ninive et s’assit à l’est de la ville.
Là, il fit une hutte et s’assit dessous, à l’ombre,
pour voir ce qui allait arriver dans la ville.»
Le Seigneur éprouve son prophète
comme il éprouvera ses Apôtres, le temps venu,
           qui ont voulu faire descendre le feu du ciel sur des habitants de Samarie:
      il les réprimanda:
     « Car le Fils de l'homme est venu,
           non pour perdre les âmes des hommes,
                      mais pour les sauver  » (Luc 9)

SUITE de JONAS:
 « Le Seigneur Dieu donna l’ordre à un arbuste, un ricin,
de pousser au-dessus de Jonas
pour donner de l’ombre à sa tête
et le délivrer ainsi de sa mauvaise humeur.
Jonas se réjouit d’une grande joie à cause du ricin.
   Mais le lendemain, à l’aube,
Dieu donna l’ordre à un ver de piquer le ricin,
et celui-ci se dessécha.
   Au lever du soleil,
Dieu donna l’ordre au vent d’est de brûler ;
Jonas fut frappé d’insolation.
Se sentant défaillir, il demanda la mort et ajouta :
« Mieux vaut pour moi mourir que vivre. »
   Dieu dit à Jonas :
 ''As-tu vraiment raison de te mettre en colère
au sujet de ce ricin ? ''
Il répondit :
 ''Oui, j’ai bien raison de me mettre en colère
jusqu’à souhaiter la mort. ''
   Le Seigneur répliqua :
 ''Toi, tu as pitié de ce ricin,
qui ne t’a coûté aucun travail
et que tu n’as pas fait grandir,
qui a poussé en une nuit,
et en une nuit a disparu.
   Et moi, comment n’aurais-je pas pitié de Ninive, la grande ville,
où, sans compter une foule d’animaux,
il y a plus de cent vingt mille êtres humains
qui ne distinguent pas encore leur droite de leur gauche ? ''  »
Partageons!   C'est cela évangéliser!
       Enseigner, exhorter, prier, persévérer,
           s'assembler régulièrement pour entendre l'enseignement
               et unir nos cœurs comme un seul cœur...
     Être persévérant à croire à la conversion par amour,
           comme Dieu qui insiste en permanence envers sa créature humaine,
en encourageant ses prédicateurs, prophètes et fidèles
à donner, avec l'enseignement, confiance à tous
           envers le Dieu miséricordieux qu'il est...
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Laisso10
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 10 Oct 2019 - 16:43

27e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires:
                  ...
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-jeudi 10 octobre 2019  27e semaine ORD. C—  «Nous osons».
   -antienne d’ouverture-psaume 16 : 6, 8 Je t'appelle, mon Dieu, 
                                                    car tu peux me répondre; écoute-moi!
                                            Entends ce que je dis. Garde-moi comme la prunelle de l’œil;
                                        sois mon abri, protège-moi.
1-Malachie 3 : 13-20a  ''Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise''. 
2-Psaume 1 :  1-2, 3, 4.6 (Ps 1, ) R/ Heureux est l’homme 
                    qui met sa foi dans le Seigneur. (Psaume 39 : 5a)
    -acclamation  Actes 16 : 14 Seigneur, ouvre notre cœur 
                                    pour nous rendre attentifs aux paroles de ton Fils.   
3- évangile Luc 11 : 5-13 Demandez vous obtiendrez.  
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 32 : 18-19 Le Seigneur veille 
                                                 sur ceux qui le craignent, sur ceux qui espèrent son amour,
                                             pour les préserver de la mort, les garder en vie aux jours de famine.
                      OU Marc 10 : 45 Le Fils de l'homme est venu pour servir 
                                            et donner sa vie en rançon pour la multitude.
4---bréviaire 1 Timothée 5 : 3-25  Recommandations au sujet des veuves et des anciens. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 lettre de saint Ignace d’Antioche aux Philadelphiens. 
                                                   Un seul évêque une seule eucharistie.   
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________  
--intro aux antiennes et prières :   Tandis que l'antienne d'ouverture 
                             fait monter vers Dieu l'appel de l'homme angoissé 
                            aux prises avec un ennemi implacable (A 1), 
                   les prières sont, elles, pleines de sérénité dans leur formu­lation.
             Mais ce qu'elles demandent va loin, 
                      comme expression d'une vie qui se veut totalement donnée à Dieu.
        Que demandons-nous? — De ''toujours vouloir ce que Dieu veut
                                    et de servir sa gloire d'un cœur sans partage'' (P 1),
                                          de servir le Seigneur
                                                  ''en toute liberté d'esprit'' (P 2) 
                                     et de trouver dans l'Eucharistie ''des forces neuves'' (P 3)
                  afin d'être disponibles pour les tâches du Règne,
        à la suite du Christ qui est venu ''donner sa vie pour la multitude'' (A 2b).
--------------    
1-Malachie 3 : 13-20a ''Voici que vient le jour du Seigneur,
                                                      brûlant comme la fournaise''. 
-intro :  C’est après la reconstruction du Temple 
                                que fut écrit le livre de Malachie. 
                             Le prophète s’en prend aux abus de son époque, 
                                               spécialement dans le culte.  
                       Si les impies paraissent triompher présentement, 
              le jour du Seigneur manifestera
        la séparation des mauvais
             et des bons;
                     pour ceux-ci brillera le Soleil de justice.     
   -La prophétie est proche de la révélation de Jésus sur le jugement dernier,
            qui aura lieu lors de son avènement dans la gloire.
« Vous avez contre moi des paroles dures, – dit le Seigneur. 
           Et vous osez demander :
              “Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ?” 
             Voici ce que vous avez dit :
                 “Servir Dieu n’a pas de sens. 
                À quoi bon garder ses observances, 
                                  mener une vie sans joie en présence du Seigneur de l’univers ?  
                      Nous en venons à dire bienheureux les arrogants
                  même ceux qui font le mal sont prospères,
                           même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent !”''
   Alors ceux qui craignent le Seigneur s’exhortèrent mutuellement. 
         Le Seigneur fut attentif et les écouta ;
                un livre fut écrit devant lui 

                       pour en garder mémoire
                   en faveur de ceux qui le craignent 
                                                      et qui ont le souci de son nom.  

           Le Seigneur de l’univers déclara :
                    ''Ils seront mon domaine particulier
                                           pour le jour que je prépare.
                       Je serai indulgent envers eux, 
                            comme un homme est indulgent envers le fils qui le sert fidèlement.   
                Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence
                                         entre le juste et le méchant
                                               entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.  
          Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. 
 Tous les arrogants
        tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. 
     Le jour qui vient les consumera, – dit le Seigneur de l’univers –,
           il ne leur laissera ni racine ni branche.  
 Mais pour vous qui craignez mon nom,
          le Soleil de justice se lèvera :
       il apportera la guérison dans son rayonnement.''  »
------
2-Psaume 1 :  1-2, 3, 4.6 (Ps 1, ) R/ Heureux est l’homme 

                   qui met sa foi dans le Seigneur. (Psaume 39 : 5a)

     —Heureux est l’homme
          qui n’entre pas au conseil des méchants,
             qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
                 ne siège pas avec ceux qui ricanent,
               mais se plaît dans la loi du Seigneur
           et murmure sa loi jour et nuit !

     —Il est comme un arbre
           planté près d’un ruisseau,
             qui donne du fruit en son temps,
               et jamais son feuillage ne meurt ;
             tout ce qu’il entreprend réussira.
          Tel n’est pas le sort des méchants.

     —Mais ils sont comme la paille
          balayée par le vent.
            Le Seigneur connaît le chemin des justes,
         mais le chemin des méchants se perdra.
------
3- Luc 11 : 5-13 Demandez vous obtiendrez.  
--intro : La parabole de l’ami importun 
                   fait comprendre 
                               la nécessité de persévérer dans la prière.
                    Trois exemples indiquent ensuite 
                       la bonté du Père
                            qui donne l'Esprit Saint
                              à ceux qui le demandent
«  En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples :  
              ''Imaginez que l’un de vous ait un ami 
                    et aille le trouver au milieu de la nuit 
                            pour lui demander :
                         “Mon ami, prête-moi trois pains,  
                       car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, 
                   et je n’ai rien à lui offrir.” 
        Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond :
              “Ne viens pas m’importuner ! 
                    La porte est déjà fermée ; 
                          mes enfants et moi, nous sommes couchés.
                              Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.”  
                   Eh bien ! je vous le dis
                        même s’il ne se lève pas pour donner par amitié,
                                      il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, 
                                           et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.  
                           Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; 
                                                          cherchez, vous trouverez ;
                                                                    frappez, on vous ouvrira.
                                      En effet, quiconque demande reçoit ; 
                                               qui cherche trouve ; 
                                                  à qui frappe, on ouvrira.  
                       Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, 
                                 lui donnera un serpent au lieu du poisson ? 
                                    ou
                                    lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ?  
                            Si donc vous, qui êtes mauvais, 
                                       vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,
                                    combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint

                                                            à ceux qui le lui demandent ! »  
------- 

5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10lettre de saint Ignace d’Antioche aux Philadelphiens.
                                                            Un seul évêque une seule eucharistie.   
  «  Ignace, appelé aussi Théophore (Porte-Dieu), 
           à l'Église de Dieu le Père et du Seigneur Jésus Christ, 
                  à Philadelphie, en Asie mineure. 
              Cette Église a obtenu de Dieu miséricorde 
                    et a été affermie par lui dans la concorde ; 
                      elle exulte dans la passion de notre Seigneur
                          sans pouvoir en être séparée 
                               et, par grande miséricorde
                                 elle est pleinement convaincue de sa résurrection. 
                 Cette Église, je la salue dans le sang de Jésus Christ
                       Elle est ma joie éternelle et constante, 
                             surtout si ses fidèles restent unis à l'évêque, 
                                                                          à ses prêtres 
                                                               et aux diacres 
                                                       qui l'accompagnent,
                                                  qui ont été désignés selon la pensée de Jésus Christ
                                                affermis et fortifiés 
                                              selon sa propre volonté par son Esprit Saint.
            Cet évêque de Philadelphie, je le sais,
                       n'a pas obtenu de lui-même 
                        son ministère au service de la communauté, 
                             ni des hommes, 
                              ni par vaine gloire,
                                            mais par la charité de Dieu le Père
                                       et du Seigneur Jésus Christ.
                              Je suis frappé de sa sérénité

                            par son silence,
                       il a plus de force que les diseurs de rien. 
                         Il est harmonisé aux commandements
                            comme la cithare est harmonisée à ses cordes
           C'est pourquoi mon âme le félicite
              de ses sentiments envers Dieu, 
                      dont je sais qu'ils sont vertueux et parfaits, 
                de sa fermeté et de sa douceur, 
                             qui sont parfaitement conformes 
                                          à la sérénité du Dieu vivant.
                    Aussi, vous qui êtes enfants de la lumière de vérité, 
                          fuyez les divisions et les doctrines mauvaises : 
                             là où est votre berger, suivez-le, 
                                         puisque vous êtes ses brebis. ~
         
       Tous ceux qui appartiennent
                            à Dieu et à Jésus Christ, 
                        ceux-là sont avec l'évêque ;
               tous ceux qui se repentiront et reviendront à l'unité, 
                         ceux-là aussi appartiendront à Dieu 
                             pour vivre selon Jésus Christ.
                     Ne vous y trompez pas, mes frères :
                         si quelqu'un suit un auteur de division,
                                                  il n'héritera pas le royaume de Dieu
                          si quelqu'un se conduit selon une doctrine étrangère 
                                     celui la ne s'accorde pas 
                                                avec la passion du Christ.
            Ayez donc soin de ne participer qu'à une seule Eucharistie
                 car il n'y a qu'une seule chair de notre Seigneur Jésus Christ, 
                                         et une seule coupe pour nous unir à son sang
                                 un seul autel comme un seul évêque, 
                                                 avec le presbytérium et les diacres, 
                                                     mes compagnons de service ; 
                                ainsi, tout ce que vous faites, faites-le selon Dieu.
     Mes frères, je déborde d'amour pour vous, 
           et c'est dans la joie la plus grande que je cherche à vous affermir,
                    non pas moi, mais Jésus Christ
                 Enchaîné pour lui, 
               je crains davantage, en pensant que je suis encore imparfait.
          Mais votre prière me rendra parfait pour Dieu, 
                        afin que j'obtienne l'héritage 
                              qui m'est attribué par miséricorde
                                 en me réfugiant dans le salut annoncé par l'Évangile
                           comme dans la chair de Jésus Christ
                                              et auprès des Apôtres 
                                        comme dans le presbytérium de l'Église.   »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 12 Oct 2019 - 15:58

27e semaine ordinaire: 
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
                ...
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-samedi 12 octobre 2019  27e semaine ORD. C—  Parole et vie
    -antienne d’ouverture  -psaume 37 : 22-23 Ne m'abandonne pas, Seigneur, 
                                                mon Dieu, ne reste pas loin de moi.
                                      Hâte-toi de venir à mon aide, toi, ma force et mon salut.
1-Joël 4 : 12-21 Lancez la faucille la moisson est mûre. 
2-Psaume 96 : 1-2, 5-6, 11-12 (Ps 96 (97), ) R/ Que le Seigneur soit votre joie,
                                                                                  hommes justes ! (Psaume 96 : 12a)
  -acclamation  Luc 11 : 28 Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, 
                                                                           et qui la gardent ! alléluia. 
3- évangile Luc 11 : 27-28 ''Heureuse la mère qui t’a porté dans ses entrailles ! 
                                              – Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu !''
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 15 : 11 Tu m'as montré, Seigneur, 
                                                                  la route de la vie, tu m'as rempli de joie
                                                            par ta présence.
                      OU Jean 6 : 57 ''De même que le Père, qui est la vie, m'a envoyé,
                                                          et que moi je vis par le Père, dit le Seigneur, 
                                                de même aussi celui qui me mange vivra par moi. »
4-bréviaire 1 Timothée 6 : 11-21 Rester fidèle jusqu’au retour du Seigneur.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint Grégoire le Grand sur l’Évangile.
                                              Les ouvriers sont peu nombreux. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________  
1-Joël 4 : 12-21 Lancez la faucille la moisson est mûre.
--intro :  Une description prophétique du jugement final 
                et du jour du Seigneur 
               précède un oracle sur le temps d’allégresse de la restauration d’Israël, 
                       lorsque ''le Seigneur habitera Sion''. 

«   Ainsi parle le Seigneur : 
          ''Que les nations se réveillent, 
               qu’elles montent jusqu’à la vallée de Josaphat 
                                   (dont le nom signifie : le Seigneur juge), 
                                car c’est là que je vais siéger 
                                       pour juger tous les peuples qui vous entourent.  
                      Lancez la faucille : la moisson est mûre ; 
                        venez fouler la vendange : le pressoir est rempli 
                                  et les cuves débordent de tout le mal qu’ils ont fait !  
                 Voici des multitudes et encore des multitudes dans la vallée du Jugement ; 
                          il est tout proche, le jour du Seigneur dans la vallée du Jugement !  
                     Le soleil et la lune se sont obscurcis, 
                            les étoiles ont retiré leur clarté. 
          De Sion, le Seigneur fait entendre un rugissement, 
              de Jérusalem, il donne de la voix. 
      Le ciel et la terre sont ébranlés,
                mais le Seigneur est un refuge pour son peuple
                    une forteresse pour les fils d’Israël. 
            Vous saurez que je suis le Seigneur votre Dieu, 
                       qui demeure à Sion, sa montagne sainte. 
      Jérusalem sera un lieu saint, les étrangers n’y passeront plus. 
  Ce jour-là, le vin nouveau ruissellera sur les montagnes, 
                              le lait coulera sur les collines. 
                          Tous les torrents de Juda seront pleins d’eau, 
                      une source jaillira de la maison du Seigneur 
                                           et arrosera le ravin des Acacias. 
                 L’Égypte sera vouée à la désolation,
                      Édom sera un désert désolé, 
                           car ils ont multiplié les violences contre les fils de Juda,
                                    ils ont répandu leur sang innocent dans le pays. 
           Mais il y aura toujours des habitants en Juda, 
                       ainsi qu’à Jérusalem, de génération en génération. 
      Je vengerai leur sang, que je n’avais pas encore vengé.''
  Et le Seigneur aura sa demeure à Sion. »
-------
2-Psaume 96 : 1-2, 5-6, 11-12 (Ps 96 (97), ) R/ Que le Seigneur soit votre joie,
                                                                                  hommes justes ! (Psaume 96 : 12a)
     —Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
           Joie pour les îles sans nombre !
          Ténèbre et nuée l’entourent,
              justice et droit sont l’appui de son trône.

     —Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
             devant le Maître de toute la terre.
          Les cieux ont proclamé sa justice,
             et tous les peuples ont vu sa gloire.

     —Une lumière est semée pour le juste,
              et pour le cœur simple, une joie.
           Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;

                                        rendez grâce en
                          rappelant son nom très saint.

----------
3- Luc 11 : 27-28 '' Heureuse la mère qui t’a porté en elle !
                                     – Heureux plutôt
                                            ceux qui écoutent 
                                                 la parole de Dieu ! '' 
--intro : Pour Jésus, la parenté charnelle 
                         s’efface devant la parenté spirituelle
                           de ceux qui entendent la parole de Dieu et la gardent. 
                             La tradition se sert de cette péricope
                                    pour glorifier la Mère de Dieu     
                                                                          La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Marie_17



                      '' qui a conçu dans son esprit
                                avant de concevoir
                                                   dans son corps
                                       le Verbe de Dieu '' (saint Léon le Grand).
«   En ce temps-là, comme Jésus était en train de parler,
              une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire :
                    '' Heureuse la mère qui t’a porté en elle, 
                             et dont les seins t’ont nourri ! ''
                   Alors Jésus lui déclara : '' Heureux plutôt ceux qui écoutent

                                                    la parole de Dieu, et qui la gardent !''  » 
------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint Grégoire le Grand sur l’Évangile. 
                                        Les ouvriers sont peu nombreux. 
«  Écoutons ce que dit le Seigneur aux prédicateurs qu'il envoie :
           La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
               Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour la moisson
         Les ouvriers sont peu nombreux 
               pour une moisson abondante ;
                 nous ne pouvons le répéter sans une grande tristesse. 
                      Il y a des gens pour entendre dire de bonnes choses,
                        il n'y en a pas pour les dire. 
               Le monde est rempli de prêtres,
                    mais on rencontre rarement un ouvrier dans la moisson de Dieu ;
                        nous acceptons bien la fonction sacerdotale,
                     mais nous ne faisons pas le travail de cette fonction.
        Considérez, frères très chers, considérez le poids de cette parole :
             Priez le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson
                Vous-mêmes, priez pour nous, 
                    afin que nous puissions faire le travail auquel vous avez droit : 
                                                      / Travaillons à la moisson
                                     qui est abondante
                                   afin d'agrandir
                               la famille de Dieu:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Des_mi11
                        que notre langue
                          ne soit pas engourdie
                                          quand il faut exhorter
                     une fois que nous avons accepté
                 la charge de la prédication, 
              que notre silence 
            ne nous assigne pas devant le juste juge ! 
       Souvent en effet la langue des prédicateurs est paralysée
                  par leurs mauvaises dispositions ; 
   mais souvent, c'est par la faute de leurs peuples 
                                que les supérieurs s'abstiennent de prêcher.
            La langue des prédicateurs est paralysée
                 par leurs mauvaises dispositions, nous dit le Psalmiste :
               Dieu déclare au pécheur :
                    Comment peux-tu redire mes lois ? 
      Et que la parole des prédicateurs soit arrêtée 
                                     par les vices de leurs peuples,
                                        le Seigneur le dit à Ézéchiel :
                                          Je ferai adhérer ta langue à ton palais,
                                                      tu seras muet et tu cesseras de les avertir,
                                                  car c'est une engeance de rebelles. 
                 Comme s'il disait clairement : 
                                                          La prédication te sera enlevée 
                                                         car, puisque ce peuple me défie par sa conduite,
                                                       il ne mérite pas d'être exhorté à la vérité.
                                                            Par suite de quel vice la parole est retirée au prédicateur,
                                                          il n'est pas facile de le savoir. 
                                                       Mais ce que l'on sait avec certitude,
                                                c'est que le silence du pasteur est nuisible
                                                                         quelquefois à lui-même, 
                                                                           mais toujours à son peuple. ~
          Il y a encore autre chose, frères très chers, 
                     qui m'afflige vivement, 
                             dans la vie des pasteurs ; 
                 mais pour que mes paroles 
                                 ne permettent de critiquer personne injustement,
                               je m'accuse moi-même également,
                            bien que ce soit malgré moi que je succombe, 
                       contraint par la nécessité de cette époque de barbarie.
                    Nous avons glissé vers des affaires extérieures 
                et la charge honorable que nous avons acceptée
             est bien différente des fonctions que nous exerçons en fait. 
                    Nous abandonnons le ministère de la prédication 
                          et c'est pour notre châtiment, je crois, 
                                      qu'on nous appelle évêque, 
                                                car nous en avons le titre, 
                                                     mais nous n'en avons pas la valeur. 
                    En effet, ceux qui nous ont été confiés abandonnent Dieu, 
                                 et nous nous taisons
                               Ils sont tombés, par leur mauvaise conduite, 
                             et nous ne leur tendons pas la main en les corrigeant. ~
                        Mais quand pourrions-nous corriger la vie d'autrui, 
                           nous qui négligeons la nôtre ? 
                      Pris par des tâches profanes, nous devenons d'autant plus insensible 
                         à l'intérieur que nous paraissons plus adonné 
                                               à tout ce qui se passe à l'extérieur. ~
          L'Église a donc bien eu raison de dire, à propos de ses membres en mauvaise santé :
                   On m'a chargé de garder ces vignes : ma propre vigne, je ne l'ai pas gardée. ~
    Nous qui avons été institué gardien des vignes,
                          nous n'avons aucunement gardé notre propre vigne 
                              parce que, en nous laissant prendre par des actions extérieures, 
                                      nous avons négligé le ministère de notre tâche propre.  »
----   
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 17 Oct 2019 - 15:37

28e semaine ordinaire: Du 13 au 19 octobre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-jeudi 17 octobre 2019  28e semaine ORD. C— Rendre juste. 
1-Romains 3 : 21-29 (3 : 20-30) ''L’homme devient juste par la foi,
                                          indépendamment de la pratique de la Loi''.
2-Psaume 129 : 1-2, 3-4, 5-6ab  (Ps 129 (130), ) R/ Près du Seigneur, est l’amour,
                                             près de lui, abonde le rachat. (Ps 129 : 7bc).
    -acclamation  Jean 14 : 5 Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. 
                                                     Personne ne vient vers le Père sans passer par moi.
3-évangile Luc 11 : 47-54 ''Cette génération devra rendre compte du sang
                                                    de tous les prophètes depuis le sang d’Abel
                                                               jusqu’au sang de Zacharie''. 
4--bréviaire Zacharie 8 : 1-17, 20-23 Voici que je sauverai mon peuple. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10commentaire de saint Augustín sur l’Évangile de Jean.
                                Si quelqu’un aime il comprends ce que je dis.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________  
1-Romains 3 : 21-29 (3 : 20-30) ''L’homme devient juste par la foi,
                                          indépendamment de la pratique de la Loi''.
--intro : La justice de Dieu s’est manifestée 
                       par la mort sanglante du Christ,
                                                qui efface nos péchés.
                    Ce n’est pas l’accomplissement  des œuvres de la Loi,
                      mais la foi dans le Christ
                                qui donne gratuitement la justification,
                                         tant pour les païens que pour les Juifs.
«  Frères, aujourd’hui, indépendamment de la Loi,
              Dieu a manifesté en quoi consiste sa justice :
                          la Loi et les prophètes en sont témoins.   
         Et cette justice de Dieu, donnée par la foi en Jésus Christ, 
               elle est offerte à tous ceux qui croient.

           En effet, il n’y a pas de différence :  
               tous les hommes ont péché, ils sont privés de la gloire de Dieu,  
                     et lui, gratuitement, les fait devenir justes par sa grâce
                            en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus.
           Car le projet de Dieu était 
              que le Christ soit instrument de pardon, 
                   en son sang,
                    par le moyen de la foi
        C’est ainsi que Dieu voulait manifester sa justice, lui qui, 
                        dans sa longanimité, avait fermé les yeux sur les péchés commis autrefois. 
                    Il voulait manifester, au temps présent, en quoi consiste sa justice, 
                  montrer qu’il est juste et rend juste celui qui a foi en Jésus
         Alors, y a-t-il de quoi s'enorgueillir ?
                       Absolument pas. 
          Par quelle loi ?
             Par celle des œuvres que l’on pratique ? 
                   Pas du tout.         
              Mais par la loi de la foi.
       En effet, nous estimons que l’homme devient juste par la foi,
                 indépendamment de la pratique de la loi de Moïse.  
          Ou bien, Dieu serait-il seulement le Dieu des Juifs ? 
                   N’est-il pas aussi le Dieu des nations ?
              Bien sûr, il est aussi le Dieu des nations, 
                              puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu :
                      il rendra justes en vertu de la foi
                             ceux qui ont reçu la circoncision,
                                        et aussi, au moyen de la foi,
                                     ceux qui ne l’ont pas reçue.  » 


----  
---------- 
3- Luc 11 : 47-54 '' Cette génération devra rendre compte 
                                                            du sang de tous les prophètes 
                                           depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie '' 
--intro : La condamnation de Jésus contre les pharisiens 
                  se termine par un très grave reproche :
                       par leur aveuglement les maîtres de la vérité
                              '' ont enlevé la clé de la connaissance des Écritures''. 
                   Les scribes et les pharisiens durcissent leur opposition à Jésus. 
«    En ce temps-là, Jésus disait : '' Quel malheur pour vous, 
                                    parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, 
                                alors que vos pères les ont tués.  
                           Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères,
                         puisque eux-mêmes ont tué les prophètes,
                     et vous, 
                  vous bâtissez leurs tombeaux.  
              C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit :
                    Je leur enverrai des prophètes et des apôtres
                         parmi eux, ils en tueront et en persécuteront.   
                             Ainsi cette génération devra rendre compte du sang
                                                                                    de tous les prophètes 
                                                                                  qui a été versé 
                                                                              depuis la fondation du monde,
                                                                           depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, 
                                                                        qui a péri entre l’autel et le sanctuaire. 
                                  Oui, je vous le déclare : on en demandera compte à cette génération.
                     Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi, 
                       parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ;
                                   vous-mêmes n’êtes pas entrés, 
                                         et ceux qui voulaient entrer,
                       vous les en avez empêchés. '' / Il a plu à Dieu
                                                  de prédestiner et de justifier,
                                                                                       par le sang de son Fils                                                                                                        ceux qu'il a ainsi rachetés!

  Quand Jésus fut sorti de la maison, 
                  les scribes et les pharisiens 
                          commencèrent à s’acharner contre lui 
                               et à le harceler de questions ;
                      ils lui tendaient des pièges 
                           pour traquer la moindre de ses paroles. »
---------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10commentaire de saint Agustín sur l’Évangile de Jean.
                              Si quelqu’un aime il comprends ce que je dis. 
    «Personne ne vient à moi, si mon Père ne l'attire. 
             Ne t'imagine pas que tu es attiré malgré toi : 
                  c'est par l'amour que l'âme est attirée
                         Et nous ne devons pas craindre les hommes 
                                qui soupèsent les mots 
                                   mais qui sont très éloignés des choses,
                                          surtout des choses divines ; 
                  ne craignons pas qu'ils nous objectent 
                       cette parole évangélique des saintes Écritures et ne nous disent : 
                            '' Comment puis-je croire de façon volontaire, si je suis attiré ? ''
           Moi, je dis : '' C'est un peu par la volonté, 
                                      mais c'est aussi par le plaisir que tu es attiré. '' 
                         Être attiré par le plaisir, qu'est-ce que c'est ?
                           Mets ta joie dans le Seigneur,
                              il comblera les désirs de ton cœur.
          Il y a un certain plaisir du cœur, lorsqu'il trouve délicieux le pain céleste.
               Si le poète a pu dire : 
                    '' Chacun est attiré par son plaisir '', 
                                 — non pas la nécessité mais le plaisir, 
                                       non pas l'obligation mais la délectation, — 
                        à combien plus forte raison nous-mêmes 
                                     devons-nous dire 
                               que l'homme est attiré vers le Christ
                    l'homme qui prend sa joie dans la vérité, 
                                                           sa joie dans la béatitude, 
                                                            sa joie dans la justice, 
                                                             sa joie dans la vie éternelle. 
                                       Or, le Christ est tout cela
                Si les sens du corps ont leurs plaisirs, 
                      est-ce que l'âme ignore les plaisirs ?
                           Si l'âme n'a pas ses plaisirs à elle, 
                                  pourquoi est-il écrit :
                      Les fils des hommes s'abriteront à l'ombre de tes ailes,
                                       ils seront enivrés aux festins de ta maison,
                                                   tu les abreuveras du torrent de tes plaisirs
                                          car en toi est la source de la vie,
                               et dans ta lumière nous verrons la lumière.
          Donne-moi quelqu'un qui aime,
                 et il comprend ce que je dis. 
           Donne-moi quelqu'un qui désire, qui a faim, 
             donne-moi un homme qui voyage dans ce désert, 
                                                   qui a soif, 
                                                     qui soupire
                                                         après la source de l'éternelle patrie, 

                donne-moi un tel homme, 
                                   et il comprend ce que je dis. 
                                            Si je parle à un homme insensible,
                                                             il ne sait pas de quoi je parle. 
               Montre un rameau vert à une brebis et tu l'attires ; 
                    présente des noix à un enfant, et il est attiré. 
                         Et il court là où il est attiré. 
                               Il est attiré parce qu'il aime ; 
                                 il est attiré sans que son corps soit meurtri : 
                                  c'est par la chaîne du cœur qu'il est tiré.
            Les amants sont attirés par les joies et les plaisirs terrestres
                            qui se révèlent à eux,
                        et le mot du poète est vrai : 
                    '' Chacun est attiré par son plaisir. ''
               Et le Christ, révélé par le Père, n'attire pas ? 
          Qu'est-ce que l'âme désire plus fortement que la vérité ? 
                       C'est pourquoi elle doit avoir une bouche avide
                           et désirer que son palais intérieur soit parfaitement sain, 
                                   uniquement pour discerner ce qui est vrai, 
                                          parce qu'elle veut
                                               manger
                                                   et boire la sagesse,
                                                                  la justice,
                                                                   la vérité,
                                                                     l'éternité.
           Heureux, dit le Seigneur, 
                             ceux qui ont faim et soif de la justice — mais ici ! — 
                                                                   ils seront rassasiés — mais là-bas !
              Je lui donne ce qu'il aime, je lui donne ce qu'il espère ;
                      il verra ce qu'il a cru sans le voir encore ;
                            il mangera ce dont il a faim,
                                  il sera rassasié de ce dont il a soif. 
                    Quand ?
                       À la résurrection des morts, 
                       car moi, je le ressusciterai au dernier jour.    »

------------------

À suivre


Dernière édition par Bryand le Ven 8 Nov 2019 - 16:51, édité 2 fois
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 19 Oct 2019 - 16:20

28e semaine ordinaire: Du 13 au 19 octobre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-samedi 19 octobre 2019  28e semaine ORD. C— La vie par la foi.   
    -antienne d’ouverture  -psaume 84 : 9 Le Seigneur annonce la paix 
                                                                  pour son peuple et ses fidèles,
                                                           et pour ceux qui reviennent vers lui.
1-Romains 4 : 13, 16-18 Abraham espérant contre toute espérance a cru. 
2-Psaume 104 : 6-7, 8-9, 42-43 (Ps 104 (105),) R/ Le Seigneur s’est toujours
                                                       souvenu de son alliance.(Ps 104 : 8a)
    -acclamation Jean 15 : 26,27. L’Esprit de vérité rendra témoignage
                                                    en ma faveur, dit le Seigneur. Et vous aussi, 
                                  vous allez rendre témoignage. Alléluia. (cf. Jean 15, 26b.27a).
3- évangile Luc 12 : 8-12 ''L’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire''.
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 116 : 1-2 Louez le Seigneur, tous les peuples.
                                                     Fort est son amour pour nous, pour toujours sa vérité. 
                           OU Matthieu 28 : 20 Je suis avec vous, dit le Seigneur, 
                                                                      tous les jours jusqu’à la fin des temps.
4-bréviaire Malachie 3 : 1-24 Le jour du Seigneur jour grand et redoutable
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Des Actes du IIe concile du Vatican. L’Église dans le monde de ce temps. 
                                     Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________  
--intro aux antiennes et prières : ''Le Seigneur annonce la paix à son peuple » (A 1).
                               Ces paroles de l'ouverture donnent à toute la messe une note de sérénité 
                        et de confiance au milieu des difficultés que connaît notre route.
           Le chrétien n'hésite pas à avouer ses tentations
                       de découragement, 
                         sa fatigue dans le combat de la fidélité :
                                    ''Réveille, Seigneur, le courage de tes fidèles'' (P 1) 
               et il confie à Dieu la seule inquiétude réelle qu'il puisse avoir :
                        ''Ne permets pas que soient jamais séparés de toi
                              ceux que tu fais communier à la joie du ciel'' (P 3). 
       Nous exprimons chaque jour la même requête dans la prière qui précède la communion.
                 Mais nous devons faire confiance à Jésus,
                         qui nous promet d'être avec nous ''tous les jours jusqu'à la fin des temps'' (A 2b).
1-Romains 4 : 13, 16-18 Abraham espérant contre toute espérance a cru.
-intro :  La promesse faite par Dieu à Abraham
                          n’est pas la conséquence de son observance de la Loi, 
                     mais la récompense de sa foi :
                  il a cru et espéré paradoxalement contre toute espérance. 
             C’est ainsi qu’il est devenu le père de nombreux peuples,
                        c’est-à-dire de tous les chrétiens venus 
                                    tant du paganisme que du judaïsme.
«   Frères, ce n’est pas en vertu de la Loi 
              que la promesse de recevoir le monde en héritage 
                     a été faite à Abraham et à sa descendance,
              mais en vertu de la justice obtenue par la foi.
         Voilà pourquoi on devient héritier par la foi : 
               c’est une grâce, et la promesse demeure ferme 
                      pour tous les descendants d’Abraham, 
                     non pour ceux qui se rattachent à la Loi seulement,
             mais pour ceux qui se rattachent aussi à la foi d’Abraham, 
                             lui qui est notre père à tous.  
     C’est bien ce qui est écrit : J’ai fait de toi
                     le père d’un grand nombre de nations

Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie
             aux morts et qui appelle à l’existence ce qui n’existe pas. 
     Espérant contre toute espérance, il a cru ;
ainsi est-il devenu le père d’un grand nombre de nations,
        selon cette parole : Telle sera la descendance que tu auras !»
------
3- évangile Luc 12 : 8-12 ''L’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire''.
--intro : Devant ses accusateurs, le disciple doit proclamer sa foi avec assurance : 
                 sa confession se répercute dans le monde divin 
                            ''devant les anges de Dieu''. 
                 Il n’a pas à craindre devant les tribunaux,
           car c’est l’Esprit Saint lui-même qui lui enseignera ce qu’il devra dire. 
«En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : ''Je vous le dis : 
             Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, 
                     le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu.   
        Mais celui qui m’aura renié en face des hommes 
                             sera renié à son tour en face des anges de Dieu. 
               Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné
                      mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint,
                                                              cela ne lui sera pas pardonné
        Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, 
                ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz. 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Tu_enr11
      Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. »   

--------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Des Actes du IIe concile du Vatican. L’Église dans le monde de ce temps. 

                                                 Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier.
«  La compénétration de la cité terrestre et de la cité céleste 
                  ne peut être perçue que par la foi
              elle demeure même comme le mystère de l'histoire humaine,
           perturbée par le péché jusqu'à la pleine révélation de la gloire des fils de Dieu.
    L'Église, en poursuivant sa fin propre, le salut, 
              ne fait pas seulement que l'homme communie à la vie divine ; 
          elle répand aussi sa lumière en la faisant rejaillir en quelque sorte sur le monde entier
    et cela surtout du fait qu'elle guérit et surélève la dignité de la personne humaine, 
                                         qu'elle fortifie la cohésion de la société, 
                                           et qu'elle donne à l'activité quotidienne des hommes 
                                                    une orientation et une signification plus profondes
       C'est ainsi, l'Église le croit, 
                  que, par chacun de ses membres
                              comme par toute la communauté qu'elle constitue, 
             elle peut beaucoup contribuer à humaniser davantage
                                     la famille des hommes et son histoire. ~
              L'Église, tandis qu'elle aide le monde et reçoit beaucoup de lui, 
                           tend à un seul but : 
                    que vienne le règne de Dieu
                          et que s'établisse le salut de l'humanité.
    Tout le bien que le peuple de Dieu, au temps de son pèlerinage terrestre, 
                        peut procurer à la famille humaine, 
                 découle de ce fait que
          l'Église est ''le sacrement universel du salut'', 
                     elle qui manifeste et réalise en même temps
                            le mystère de l'amour de Dieu envers l'homme.
    Car le Verbe de Dieu, par qui tout a été fait, s'est lui-même fait chair afin, 
           devenu homme parfait, de sauver tous les hommes
                                 et de récapituler en lui toutes choses

  Le Seigneur est le but final de l'histoire humaine,
         le point vers lequel convergent les aspirations de l'histoire et de la civilisation, 
              le centre du genre humain
         la joie de tous les cœurs et l'accomplissement plénier de leurs désirs. 
   Il est celui que le Père a ressuscité d'entre les morts, 
                                         a exalté et a fait siéger à sa droite 
                                     en le constituant juge des vivants et des morts. 
      Vivifiés et rassemblés dans son Esprit
            nous marchons vers cette consommation de l'histoire 
                            qui s'accorde pleinement avec son dessein d'amour :
          Saisir l'univers entier, ce qui est au ciel 
       et ce qui est sur la terre en réunissant tout sous un seul chef le Christ.
Le Seigneur le dit lui-même : Voici que je viens sans tarder; 
                                  et j'apporte avec moi le salaire que je vais donner à chacun, 
                         selon ce qu'il aura fait. Je suis l'alpha et l'oméga, 
                   le premier et le dernier, le commencement et la fin. » 
----------


À suivre


Dernière édition par Bryand le Ven 8 Nov 2019 - 16:53, édité 1 fois
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 20 Oct 2019 - 16:35

29e semaine ordinaire: Du 20 au 26 octobre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-dimanche 20 octobre 2019  29e semaine ORD. C— 
           -Exode 17: La prière fait remporter le combat donne la victoire 
           - 2 Timothée: 3 et 4 : À temps et à contre temps proclame la Parole
                                            et enseigne-la de la manière qu’on te l’a enseignée.
           -Luc 18: Persister dans la prière. 
1-Exode 17 : 8-13 ''Quand Moïse tenait les mains levées, Israël était le plus fort'' 
2-Psaume 120 : 1-2, 3-4, 5-6, 7-8 (Ps 120 (121), ) R/ Le secours me viendra
                                                        du Seigneur qui a fait le ciel et la terre. (Ps 120 : 2)
3-2 Timothée 3 : 14—4 : 2 ''Grâce à l’Écriture, l’homme de Dieu sera accompli, 
                                                           équipé pour faire toute sorte de bien.''
      -acclamation Hébreux 4 : 12 Alléluia. Alléluia.  Elle est vivante, efficace, la parole de Dieu ;
                                      elle juge des intentions et des pensées du cœur. Alléluia. (cf. He 4 : 12)
4- évangile Luc 18 : 1-8 ''Dieu fera justice à ses élus qui crient vers lui''.
-bréviaire Esther  1 : 1-22; 2, 1-17 Esther occupe la place de Vasti 
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10lettre de saint Augustin à Proba sur la prière Le désir est l’âme de la prière.   
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________  

1-Exode 17 : 8-13 ''Quand Moïse tenait les mains levées, Israël était le plus fort'' 
--intro : Le Dieu qui a appelé Israël et l'a fait sortir d'Égypte
                n'est pas un Dieu abstrait :
                 le combat des Israélites contre les Amalécites en est une nouvelle preuve. 
             Car, si Dieu nourrit son peuple quand il a faim,
                                l'abreuve quand il a soif,
                              il l'assiste aussi lorsque son existence est menacée. 
                         Mais Dieu ne sauve pas l'homme sans l'homme
                      et Moïse le perçoit bien, qui se fait médiateur devant Dieu, 
                 dans une attitude de prêtre qui nous paraît quelque peu magique.
«  En ces jours-là, le peuple d’Israël marchait à travers le désert.
            Les Amalécites survinrent et attaquèrent Israël à Rephidim. 
                      Moïse dit alors à Josué : ''Choisis des hommes, et va combattre les Amalécites. 
                                         Moi, demain, je me tiendrai sur le sommet de la colline, 
                                                   le bâton de Dieu à la main.''
                Josué fit ce que Moïse avait dit :
                             il mena le combat contre les Amalécites. 
             Moïse, Aaron et Hour étaient montés au sommet de la colline. 
        Quand Moïse tenait les mains levées,
                             Israël était le plus fort


               Quand il les laissait retomber, Amalec était le plus fort. 
              Mais les mains de Moïse s’alourdissaient ; 
                      on prit une pierre, on la plaça derrière lui, et il s’assit dessus. 
                    Aaron et Hour lui soutenaient les mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre.
           Ainsi les mains de Moïse restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil. 
      Et Josué triompha des Amalécites au fil de l’épée. »   

------
2-Psaume 120 : 1-2, 3-4, 5-6, 7-8 (Ps 120 (121), ) R/ Le secours me viendra
                                                        du Seigneur qui a fait le ciel et la terre. (Ps 120 : 2)

     —Je lève les yeux vers les montagnes :
           d’où le secours me viendra-t-il ?
                Le secours me viendra du Seigneur
             qui a fait le ciel et la terre.

     —Qu’il empêche ton pied de glisser,
         qu’il ne dorme pas, ton gardien.
              Non, il ne dort pas, ne sommeille pas,
           le gardien d’Israël.

     —Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage,
         se tient près de toi.
              Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
           ni la lune, durant la nuit.

     —Le Seigneur te gardera de tout mal,
          il gardera ta vie.
            Le Seigneur te gardera, au départ et au retour,
           maintenant, à jamais.
------
4- Luc 18 : 1-8 ''Dieu fera justice à ses élus qui crient vers lui''.
--intro : - Les disciples du Christ ont de la prière une conception bien particulière :
                  Dieu est puissant et le prier consiste à demander 
                         qu'il exerce le plus rapidement possible 
                             sa vengeance sur les ennemis de la foi.
             Le Christ se contente de répondre que Dieu se tait devant une telle prière ;
               il temporise sans cesse, il retarde l'échéance 
                    et le fidèle se lasse de prier,
                     découragé par un Dieu qui n'entre pas dans ses vues.
        Il s'agit pourtant d'apprendre à prier 
                 en épousant la patience de Dieu, 
                          en acceptant les délais et les retards.
               Prier sans se lasser,
                  c'est accepter les lenteurs de la croissance du Royaume
                               parce que Dieu les accepte ; 
                    c'est reconnaître les lenteurs de la conversion des pécheurs
                               (et les siennes propres pour commencer)
                      puisque Dieu les tolère.
         La prière devient ainsi un moyen de manifester qui est Dieu 
                                          et comment il se comporte à l'égard de l'homme. 
                                   Dieu attend en effet, sans être certain 
                                de trouver encore de la foi chez l'homme (v. 8  )
                     le chrétien qui prie attend aussi... sans être certain de trouver son objet ;
                peu importe : la prière affirme une exigence de justice
          mais partage la patience de Dieu qui attend que l'homme se convertisse.
«  En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples une parabole 
                  sur la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager :
              ''Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu 
                   et ne respectait pas les hommes. 
           Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander :
                               ‘Rends-moi justice contre mon adversaire.’  
                         Longtemps il refusa ; puis il se dit :
                            ‘Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne, 
                              comme cette veuve commence à m’ennuyer, 
                                je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.’  '' 
          Le Seigneur ajouta : 


                 ''Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice !  
                        Et Dieu ne ferait pas justice
               à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ?
      Les fait-il attendre ?   Je vous le déclare :
               bien vite, il leur fera justice.
Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » 

En quoi consiste la justice de Dieu ?
« ... pour nous chrétiens qui relisons tout cela à la lumière du Christ,
              l'entrée du Christ dans la chair humaine, 
                    sa vie, sa mort et sa résurrection, 
vient accomplir la promesse que Dieu agit pour mettre fin aux injustices. ... »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Logo-lacroix.903084a8La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Logo-croire.53111e1b
https://croire.la-croix.com/Definitions/Bible/Jugement-dernier/En-quoi-consiste-la-justice-de-Dieu
-------- 
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10lettre de saint Augustin à Proba sur la prière.
                                    Le désir est l’âme de la prière. 
    « À quoi bon nous disperser de tous côtés 
           et chercher ce que devons demander dans la prière ?
               Disons plutôt avec le psaume :
La seule chose que je demande au Seigneur,
                               que je cherche,
                                       c'est d'habiter la maison du Seigneur
                                                                   tous les jours de ma vie,
                              pour savourer la douceur du Seigneur et fréquenter son temple
                  Là, en effet, tous les désirs ne passent pas en arrivant et en disparaissant, 
                        et l'un ne commence pas quand l'autre finit :
                                    ils existent tous ensemble, ils n'ont pas de fin, 
                                             car la vie elle-même, 
                                                            dont sont les jours, n'a pas de fin.
                      Pour nous faire obtenir cette vie bienheureuse, 
                             celui qui en personne est la Vie véritable 
                                  nous a enseigné à prier
                                    non pas avec un flot de paroles 
                                       comme si nous devions exaucés du fait de notre bavardage :
                                             en effet, comme dit le Seigneur lui-même,
                                                nous prions celui qui sait
                                                     avant que nous le lui demandions, 
                                                                   ce qui nous est nécessaire. ~
                                      Il sait ce qui nous est nécessaire 
                                             avant que nous le lui demandions .
                         Alors, pourquoi nous exhorte-t-il à la prière continuelle ? 
                    Cela pourrait nous étonner, 
               mais nous devons comprendre
                                que Dieu notre Seigneur 
                                        ne veut pas être informé de notre désir, 
                                          qu'il ne peut ignorer. 
                            Mais il veut que notre désir s'excite par la prière
                                                afin que nous soyons capables
                                              d'accueillir ce qu'il s'apprête à nous donner. 
                   Car cela est très grand,
                          tandis que nous sommes petits 
                                              et de pauvre capacité ! 
                   C'est pourquoi on nous dit : 
                                            Ouvrez tout grand votre cœur.
                                                     Ne formez pas d'attelage disparate
                                                                               avec les incrédules.
                     Certes, c'est quelque chose de très grand :
                                     l'œil ne l'a pas vu
                                             car ce n'est pas une couleur ;
                                       l'oreille ne l'a pas entendu,                  / Alors                                                       écoute en toi!


                                               car ce n'est pas un son ;
                                        et ce n'est pas monté au cœur de l'homme,
                                                 car le cœur de l'homme doit y monter. 
                             Nous serons d'autant plus capables de le recevoir 
                                    que nous y croyons avec plus de foi
                                                  nous l'espérons avec plus d'assurance
                                                               nous le désirons avec plus d'ardeur.
                             C'est donc dans la foi, 
                                    l'espérance 
                                         et l'amour, 
                                 par la continuité du désir, 
                              que nous prions toujours. 
                            Mais nous adressons aussi nos demandes à Dieu par des paroles, 
                        à intervalles déterminés selon les heures et les époques : 
                     c'est pour nous avertir nous-mêmes par ces signes concrets,
                               pour faire connaître à nous-mêmes 
                                   combien nous avons progressé dans ce désir, 
                                        afin de nous stimuler nous-mêmes à l'accroître encore.
              Un sentiment plus vif est suivi d'un progrès plus marqué. 
           Ainsi, l'ordre de l'Apôtre :
                   Priez sans cesse
                        signifie tout simplement : 
                                 La vie bienheureuse, 
                                       qui n'est autre que la vie éternelle 
                                            auprès de Celui qui est seul à pouvoir la donner, 
                                                    désirez-la sans cesse.   »
-------  
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 23 Oct 2019 - 15:16

29e semaine ordinaire: Du 20 au 26 octobre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-mercredi 23 octobre 2019  29e semaine ORD. C— Vigilance. 
-antienne d’ouverture -psaume 95 : 1, 6 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
                                                                           chantez au Seigneur, terre entière
                                                                 La splendeur et l’éclat, la puissance et la beauté
                                                            brillent dans son Temple saint!
1-Romains 6 : 12-18 ''Présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts.''
2-Psaume 123 : 1-3, 4-6, 7-8 (Ps 123 (124),) R/ Notre secours 

                                         est dans le nom du Seigneur. (Ps 123 : 8a)
-acclamation Matthieu 24 : 42-44 Veillez, tenez-vous prêts
                                 c’est à l’heure où vous n’y penserez pas
                                          que le Fils de l’homme viendra. Alléluia. 
3- évangile Luc 12 : 39-48 ''À qui l’on a beaucoup donné, 
                                                        on demandera beaucoup.''
   -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 33 : 6 Ensemble, approchez du Seigneur :
                                                                   resplendissez de sa lumière 
                                                   et sur votre visage il n'y aura plus d'ombre. 
                       OU : Jean 8 : 12 ''Je suis la lumière du monde, dit le Seigneur, 
                                          celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres :
                                                             il aura la lumière de la vie.''
4-bréviaire Esther 4 : 17k-17z (latin 14, 1-9)) ''Ô mon souverain roi, 
                                                                               me voici devant toi ! » 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Lettre de saint Augustin à Proba sur la prière.
                      La prière du Seigneur contient et achève toute prière. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________  

1-Romains 6 : 12-18 ''Présentez-vous à Dieu
                     comme des vivants revenus d’entre les morts.''
--intro: Puisque la Loi juive est abolie,
                  peut-on mépriser la loi de Dieu en restant dans le péché, 
                pour faire abonder la grâce? 
           Nullement.  Comme le baptême a uni le chrétien
                     à la mort, 
                      à l’ensevelissement 
                       et à la résurrection du Christ,
                          le baptisé doit mourir au péché et vivre pour Dieu. 
                   Le péché ne peut plus régner sur lui.
             D’esclaves du péché qu’ils étaient
                    les fidèles sont devenus les serviteurs de la justice nouvelle. 

« Frères, il ne faut pas que le péché règne dans votre corps mortel
                 et vous fasse obéir à ses désirs.
          Ne présentez pas au péché les membres de votre corps
                  comme des armes au service de l’injustice ;
                           au contraire,
              présentez-vous à Dieu
                    comme des vivants revenus d’entre les morts,
                  présentez à Dieu vos membres
                           comme des armes au service de la justice.
    Car le péché n’aura plus de pouvoir sur vous :
          en effet, vous n’êtes plus sujets de la Loi,
              vous êtes sujets de la grâce de Dieu.

    Alors ? Puisque nous ne sommes pas soumis à la Loi
                     mais à la grâce,
          allons-nous commettre le péché ?
        Pas du tout.
    Ne le savez-vous pas ?
       Celui à qui vous vous présentez comme esclaves pour lui obéir,
         c’est de celui-là, à qui vous obéissez, que vous êtes esclaves :
          soit du péché, qui mène à la mort,
             soit de l’obéissance à Dieu, qui mène à la justice.
    Mais rendons grâce à Dieu :
         vous qui étiez esclaves du péché, vous avez maintenant obéi de tout votre cœur
                                      au modèle présenté par l’enseignement qui vous a été transmis.
                          Libérés du péché,
                 vous êtes devenus esclaves de la justice.»
--------    
2-Psaume 123 : 1-3, 4-6, 7-8 (Ps 123 (124),) R/ Notre secours 
                                est dans le nom du Seigneur. (Ps 123 : 8a)

     —Sans le Seigneur qui était pour nous
                         – qu’Israël le redise –
           sans le Seigneur qui était pour nous
            quand des hommes nous assaillirent,
             alors ils nous avalaient tout vivants,
                dans le feu de leur colère.

     —Alors le flot passait sur nous,
         le torrent nous submergeait ;
            alors nous étions submergés
           par les flots en furie.
         Béni soit le Seigneur
       qui n’a pas fait de nous la proie de leurs dents !

     —Comme un oiseau, nous avons échappé
          au filet du chasseur ;
             le filet s’est rompu :
            nous avons échappé.
          Notre secours est dans le nom du Seigneur
         qui a fait le ciel et la terre.

------
3- Luc 12 : 39-48 '' À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ''
--intro :  Jésus propose la parabole 
                     sur les diverses conduites possibles 
                             de l’intendant qui ignore l’heure où son maître reviendra
                                      et où il devra rendre ses comptes. 
  « En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
                  '' Vous le savez bien : si le maître de maison avait su 
                      à quelle heure le voleur viendrait,
                        il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. 
               Vous aussi, tenez-vous prêts
                   c’est à l’heure où vous n’y penserez pas
                        que le Fils de l’homme viendra. ''
           Pierre dit alors : '' Seigneur, est-ce pour nous
                                                                que tu dis cette parabole, 
                                                              ou bien 
                                                          est-ce pour tous ? ''
                                Le Seigneur répondit : '' Que dire de l’intendant fidèle et sensé
                                                                            à qui le maître confiera
                                                                                la charge de son personnel
                                                                                     pour distribuer,
                                                                                             en temps voulu,
                                                                                         la ration de nourriture ? 
                                                Heureux ce serviteur que son maître, 
                                                       en arrivant, 
                                                    trouvera en train d’agir ainsi !  / Tu m'as donné
                                        ta grâce et je l'ai gardée.
                                   Fais que tu la retrouves
                                bien prospère en moi !
                            Seule ta grâce me donne de la valeur

            Vraiment, je vous le déclare :
                       il l’établira sur tous ses biens.   
                    Mais si le serviteur se dit en lui-même : 
                  “Mon maître tarde à venir”, 
                et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes,
                                       à manger, 
                                         à boire et à s’enivrer,  
                                  alors quand le maître viendra,
                            le jour où son serviteur ne s’y attend pas 
                        et à l’heure qu’il ne connaît pas,
                      il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles.
                Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, 
                        n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, 
                             recevra un grand nombre de coups. 
                   Mais celui qui ne la connaissait pas, 
                           et qui a mérité des coups pour sa conduite, 
                                    n’en recevra qu’un petit nombre. 
                         À qui l’on a beaucoup donné, 
                              on demandera beaucoup ; 
                            à qui l’on a beaucoup confié,
                                    on réclamera davantage. »  
--------- 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Lettre de saint Augustin à Proba sur la prière. 
                                        La prière du Seigneur 
                                 contient et achève toute prière.
« Celui qui dit, par exemple :
           Sois glorifié dans toutes les nations
                   comme tu as été glorifié en nous,
                     et :
               Que tes prophètes soient trouvés fidèles, 
            ne dit-il pas ainsi : 
                                       Que ton nom soit sanctifié ?
                Celui qui dit : Seigneur de l'univers, fais-nous revenir,
                                     fais briller ta face et nous serons sauvés, 
          ne dit-il pas : Que ton règne vienne ?
                  Celui qui dit : Dirige mes pas selon ta promesse,
                                     et que le mal ne l'emporte pas sur moi,
        ne dit-il pas : Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ?
                    Celui qui dit : Ne me donne ni la pauvreté ni la richesse,
       ne dit-il pas : Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour ?
                     Celui qui dit : Souviens-toi, Seigneur, de David et de toute sa douceur, 
                               ou bien : 
                                        Seigneur, si j'ai fait cela, si le mal est sur mes mains,
                                                                      si j'ai rendu le mal à mes bienfaiteurs ~ ,
            ne dit-il pas : Pardonne-nous nos offenses
                        comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ? ~
                     Celui qui dit : Délivre-moi de mes ennemis, mon Dieu, de agresseurs délivre-moi
                dit-il autre chose que : Délivre-nous du Mal ?
    Et si tu parcours toutes les formules des prières sacrées,
                 tu ne trouveras rien, je crois, 
                    qui ne soit contenu dans cette prière du Seigneur
                       et n'y trouve sa conclusion. 
                           On est donc libre, lorsque l'on prie
                                    de dire les mêmes choses 
                                           avec des paroles diverses, 
                                                mais on n'est pas libre de dire autre chose.
              Voilà ce qu'il faut demander dans la prière
                             pour nous, 
                              pour les nôtres, 
                                pour les étrangers 
                                 et même pour nos ennemis, 
                           sans la moindre hésitation. 
                     Cependant, une intention différente peut s'élever 
                                                  et même prédominer dans le cœur de celui qui prie, 
                                               pour celui-ci, ou pour celui-là,
                                             lorsque nous sommes avec lui 
                                       dans une relation plus proche ou plus lointaine. ~
                            Tu sais, à mon avis, non seulement 
                                           ce que tu dois être pour prier
                                              mais encore quel doit être l'objet de la prière
                                         Ce n'est pas moi qui l'enseigne,
                               mais Celui qui a bien voulu nous instruire tous.
                          Il faut rechercher la vie bienheureuse
                                                                                        / La vraie vie se prépare
                                                   dans la fidélité!

      c'est elle qu'il faut demander au Seigneur Dieu.
            En quoi consiste la béatitude, 
               beaucoup ont écrit et ont discuté, 
                   dans des sens différents. 
             Mais nous, pourquoi irions-nous vers tous ces gens et dans tous ces sens ?
                        La parole de Dieu nous l'a dit brièvement 
                               et avec sérénité : 
                          Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu ! 
                    Pour faire partie de ce peuple,
                      et pour que nous puissions parvenir
                                     à contempler Dieu 
                                   et à vivre avec lui pour toujours,
                              le but du précepte, c'est l'amour qui vient d'un cœur pur,
                                                                                            d'une bonne conscience
                                                                                       et d'une foi sincère.
                Dans cette triple énumération, 
                        c'est l'espérance          / Seigneur comble
                                    mon espérance!

               qui correspond à la bonne conscience. 
                    Donc la foi, 
                          l'espérance 
                                et l'amour 
                        conduisent à Dieu l'homme qui prie
                                                  c'est-à-dire qui croit
                                                                       qui espère
                                                             qui désire et qui découvre
                                                      dans la prière du Seigneur 
                                                  ce qu'il doit demander au Seigneur. »


----------


À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 26 Oct 2019 - 13:43

29e semaine ordinaire: Du 20 au 26 octobre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...

-Vendredi et samedi de la 29e semaine ord:
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-vendredi 25 octobre 2019  29e semaine ORD. C— Et pourtant! 
  -antienne d’ouverture - -psaume 94 : 6-7 Venez, inclinez-vous, prosternez-vous :
                                          adorons le Seigneur qui nous a faits : oui, il est notre Dieu.
1-Romains 7 : 18-25a ''Qui donc me délivrera de ce corps qui m’entraîne à la mort ?'' 
2-Psaume 118 : 66.68, 76-77, 93-94 (Ps 118 (119), ) R/ Seigneur, 
                      apprends-moi tes commandements. (Ps 118 : 68b)
   -acclamation Matthieu 11 : 25 Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, 
                                              tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! alléluia.    
3-évangile Luc 12 : 54-59  ''Vous savez interpréter l’aspect de la terre et du ciel ; 
                                       mais ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l’interpréter ?''
                                Tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier centime. 
    -antienne de la communion Deux au choix  : Psaume 106 : 8-9 Proclamons l'amour du Seigneur,
                                                                               ses merveilles pour les hommes :
                                                                      il a rassasié ceux qui avaient faim, 
                                                                et désaltéré ceux qui avaient soif.
                           ou:   Matthieu 5 : 5-6  Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés! 
                                                                Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice :
                                                                                                              ils seront rassasiés!
4--bréviaire Baruch 1 : 14—2 : 5; 3 : 1-8. Prière de supplication des exilés.   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Lettre de saint Augustin à Proba sur la prière. L’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________  
1-Romains 7 : 18-25a ''Qui donc me délivrera de ce corps qui m’entraîne à la mort ?'' 
    --intro  : Paul décrit le déchirement de la conscience de l’homme : 
                           d’une part il y a le ‘’moi’’ naturel
                                        qui reste esclave du péché; 
                             d’autre part il y a un autre ‘’moi’’,
                                    l’homme intérieur
           qui veut sortir de cet esclavage 

                      et qui applaudit à la loi de Dieu
   Seule la grâce de Dieu est capable d’apporter la délivrance par Jésus Christ.  
«  Frères,  je sais que le bien n’habite pas en moi, 
               c’est-à-dire dans l’être de chair que je suis. 
          En effet, ce qui est à ma portée,
                    c’est de vouloir le bien, 
                           mais pas de l’accomplir. 
            Je ne fais pas le bien que je voudrais, 
                 mais je commets le mal que je ne voudrais pas. 
      Si je fais le mal que je ne voudrais pas, alors ce n’est plus moi qui agis ainsi, 
              mais c’est le péché, lui qui habite en moi.  
       Moi qui voudrais faire le bien, je constate donc, en moi, cette loi : 
                        ce qui est à ma portée, c’est le mal.  
          Au plus profond de moi-même, je prends plaisir à la loi de Dieu.  
   Mais, dans les membres de mon corps, je découvre 
                        une autre loi, qui combat contre la loi que suit ma raison 
                            et me rend prisonnier de la loi du péché présente dans mon corps. 
Malheureux homme que je suis ! 
            Qui donc me délivrera de ce corps qui m’entraîne à la mort ?  
       Mais grâce soit rendue à Dieu
  par Jésus Christ notre Seigneur !  » 

----------
__________________________________     
-samedi 26 octobre 2019  29e semaine ORD. C— L’Esprit gémit en nous.  
     -antienne d’ouverture -psaume 30 : 3-4  Seigneur, sois le rocher qui m'abrite,
                    la maison bien défendue qui me sauve. 
            Pour l'honneur de ton nom guide-moi, conduis-moi.  
1-Romains 8 : 1-11 L’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous. 
2-Psaume 23 : 1-2, 3-4ab, 5-6 (Ps 23 (24), ) R/ Voici le peuple 
                                      de ceux qui cherchent ta face, Seigneur. (Ps 23, 6)
    -acclamation Ézéchiel 33 : 11 Je ne désire pas la mort du pécheur, dit le Seigneur. 
                                                  Je veux qu’il renonce ‘a ses chemins et qu’il vive. Alléluia.
3- évangile Luc 13 : 1-9 Si vous ne vous convertissez pas
                                           vous périrez tous de la même manière.
      -antienne de la communion Deux au choix : psaume 77 : 29-30 Le Seigneur combla le désir de son peuple :
                                                                       ils mangèrent et ils furent rassasiés, 
                                                             leur attente ne fut pas trompée. 
                         ou:  Jean 3 : 16 Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : 
                               ainsi, celui qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. 
4--bréviaire Baruch 3 : 9-15, 24—4 : 4 La sagesse, prérogative d’Israël.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint Pierre Chrysologue sur l’ancien et le nouvel Adam. 
                                                                          Le premier et le dernier Adam.  
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16______________________________    
------
3- Luc 13 : 1-9 Si vous ne vous convertissez pas
                                            vous périrez tous de la même manière.
--intro :  Devant la gravité du moment, 
               Jésus, faisant mention d’événements récents,
                       invite instamment ses auditeurs 
                        à faire pénitence 
                     pour échapper au châtiment divin. 
          La parabole du figuier stérile est une exhortation 
                 à profiter de ce temps de répit 
                    pour porter du fruit, avant qu’il soit trop tard. 
VOIR également sur PDLP:
                      concernant la parabole du figuier: :
-samedi 2 juin 2018   8e semaine ord B—Contre le désespoir
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t41240p450-la-bonne-nouvelle-du-christ-annonce-tous-les-peuples#436672 
«    Un jour, des gens rapportèrent à Jésus
               l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer, 
                        mêlant leur sang à celui des sacrifices qu’ils offraient. 
           Jésus leur répondit : 
                    '' Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs
                                               que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ? 
                Eh bien, je vous dis : pas du tout ! 
                        Mais si vous ne vous convertissez pas, 
                               vous périrez tous de même.  
                     Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé,
                         pensez-vous qu’elles étaient plus coupables 
                               que tous les autres habitants de Jérusalem ?  
                 Eh bien, je vous dis : pas du tout !
                                      Mais si vous ne vous convertissez pas, 
                                             vous périrez tous de même. ''
         Jésus disait encore cette parabole :
                 '' Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne.
                            Il vint chercher du fruit sur ce figuier, 
                                   et n’en trouva pas. 
                       Il dit alors à son vigneron : 
                                  “Voilà trois ans que je viens
                                           chercher du fruit sur ce figuier, 
                                                 et je n’en trouve pas. 
                                     Coupe-le
                                          À quoi bon le laisser épuiser le sol ?” 
                            Mais le vigneron lui répondit : 
                                       “Maître, laisse-le encore cette année, 
                                                 le temps que je bêche autour
                                                        pour y mettre du fumier. 
                                  Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. 
                                             Sinon, tu le couperas.” »
------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint Pierre Chrysologue sur l’ancien et le nouvel Adam.
                                                         Le premier et le dernier Adam.  
«Saint Paul nous apprend que 
         deux hommes sont à l'origine du genre humain : 
                Adam et le Christ. 
           Deux hommes égaux quant au corps, 
                    mais inégaux en mérite ;
                       vraiment tout à fait semblables par l'agencement de leurs membres, 
                                mais vraiment tout à fait dissemblables par leur origine.
                Le premier Adam, dit-il, a été créé comme un être humain qui a reçu la vie ;
                                le dernier est un être spirituel qui donne la vie.
      Le premier a été créé par le dernier 
               de qui il a reçu l'âme qui le ferait vivre ;
                      il a été formé par son Créateur ; 
                         et celui-ci n'attendait pas que la vie 
                                lui soit donnée par un autre, 
                   puisque c'est lui seul qui donne la vie à tous. 
         Le premier est modelé d'un limon très vil ;
           le dernier est né du sein très noble de la Vierge ;
                 chez l'un, la terre se transforme en chair ; 
                   chez l'autre, la chair est élevée jusqu'à Dieu.
            Que puis-je dire encore ?
                   Le second Adam a établi son image 
                             dans le premier Adam, 
                                 alors qu'il le modelait. 
                        De là vient qu'il en a endossé le rôle et reçu le nom, 
                                afin de ne pas laisser perdre ce qu'il avait fait à son image. 
            Premier Adam, dernier Adam :
                    le premier a commencé, 
                       le dernier ne finira pas. 
                              Car le dernier est véritablement le premier, 
                                      comme il l'a dit lui-même :
                                          Je suis le Premier et le Dernier

 Je suis le Premier, c'est-à-dire sans commencement. 
                                  Je suis le Dernier, c'est-à-dire sans fin. 
                             Mais, dit l'Apôtre, 
                                                   ce qui est apparu d'abord,
                                                           ce n'est pas l'être spirituel,

                                                       c'est l'être humain

                                                             et, ensuite seulement, le spirituel.
 
                       En effet, la terre précède le fruit ; 
                                       mais la terre n'a pas autant de valeur que le fruit.
                                   Celle-là exige des gémissements et des travaux. 
                                Celui-ci donne la richesse et la vie. 
                              Le prophète a raison de tirer gloire d'un tel fruit
                                     lorsqu'il dit :
                                        Notre terre donnera son fruit
                                             Quel fruit ? 
                                     Celui dont il dit ailleurs :
                                        C'est un fruit de tes entrailles que je placerai sur ton trône
                                      Comme dit encore saint Paul : 
                                           Pétri de terre,
                                                   le premier homme vient de la terre ;
                                                     le second, lui, vient du ciel.
                                               Puisque Adam est pétri de terre,

                                                 comme lui les hommes appartiennent à la terre ;
                                              puisque le Christ est venu du ciel,
                                       comme lui : les hommes appartiennent au ciel.
~
                        Comment des hommes 
                                dont la naissance n'est pas céleste 
                                       pourront-ils devenir célestes?
                                         En ne gardant pas la nature de leur naissance
                                          mais en persévérant
                                            dans celle de leur seconde naissance .
                            C'est pour cela, mes frères,
                           que l'Esprit Saint féconde le sein 
                                            de la source virginale du baptême
                                   en y introduisant sa lumière :
                             ainsi, des hommes terrestres,
                                  que leur extraction du limon de la terre
                                                      avait introduits dans une condition misérable, 
                                    sont enfantés à la vie du ciel

                                       et ramenés à la ressemblance de leur auteur. 
                        Puisque maintenant nous sommes renés,
                            remodelés à l'image de notre Créateur
                                   accomplissons le précepte de l'Apôtre :
                   De même que nous avons porté l'image de celui qui est pétri de terre,
          portons aussi l'image de celui qui vient du ciel
.
~
      Maintenant renés à la ressemblance de notre Seigneur, 
                     comme nous l'avons dit, 
                                  puisque Dieu nous a adoptés ~ 
                                 pour ses fils, réalisons une image parfaite
                              par une ressemblance parfaite avec notre Créateur, 
                       non par la gloire, 
                                     qu'il est seul à posséder, 
                                  mais par l'innocence,
                                                   la simplicité,
                                                      la douceur,
                                                        la patience,
                                                         l'humilité,
                                                            la miséricorde,
                                                               la concorde, 
                                              puisque c'est par ces vertus
                                         qu'il a daigné venir 
                             et demeurer en communion avec nous.  »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 30 Oct 2019 - 14:51

30e semaine ordinaire: Du 27 octobre au 2 novembre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...
mardi et mercredi:
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-mardi 29 octobre 2019  30e semaine ORD. C— Seule l’éternité guérit.  
    -antienne d’ouverture -psaume 12 : 6 Seigneur je suis sûr de ton amour :
                                                   mon coeur est dans la joie, car tu me sauves; 
                                         je veux chanter au Seigneur tout le bien qu'il m'a fait.
1-Romains 8 : 18-25 ''La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu.''
2-Psaume125 : 1-2ab, 2cd-3, 4-5, 6 (Ps 125 (126), ) R/ Quelles merveilles 
                                            le Seigneur fit pour nous ! (Ps 125 : 3a)
   -acclamation Matthieu 11 : 25 Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, 
                                                     tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! 
3-évangile Luc 13 : 18-21 ''La graine a poussé, elle est devenue un arbre.''
     -antienne de la communionDeux au choix : psaume 9 : 2-3 De toute mon âme, 
                                                             Seigneur, je rendrai grâce en proclamant
                                                    tes innombrables merveilles; j’exulterai, 
                                                 je danserai auprès de toi, je fêterai ton nom, Dieu très-haut. 
                             ou: Jean 11 : 27 Seigneur, je le crois : tu es le Christ, 
                                                        le Fils du Dieu vivant, 
                                                  celui qui vient dans le monde. 
4- ---bréviaire Sagesse 3 : 1-19 Une espérance pleine d’immortalité.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens.
                                        Celui qui a ressuscité le Christ Jésus 
                                   donnera aussi la vie à vos corps mortels…  .  
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
-mercredi 30 octobre 2019  30e semaine ORD. C— L’espérance sauvée.   
    -antienne d’ouverture -psaume 17 : 19,20 Le Seigneur est mon appui :
                                                                il m’a dégagé, m’a donné du large,
                                                               il m’a libéré, car il m’aime. 
1-Romains 8 : 26-30. Quand les hommes aiment Dieu, 
                                          lui-même fait tout contribuer à leur bien.
2-Psaume 12 : 4-5a, 5b-6(Ps 12 (13), ) R/ Moi, je prends appui 
                                                    sur ton amour, Seigneur. (Ps 12 : 6)
    -acclamation 2 Thessaloniciens 2 : 14 Par l’annonce de la Bonne Nouvelle,  
                                                         Dieu nous appelle à partager
                                           la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. Alléluia. 
3- évangile Luc 13 : 22-30 On viendra de l’Orient et de l’Occident 
                                    prendre place au festin dans le Royaume de Dieu.
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 1 : 6 Je veux chanter au Seigneur
                                                                        tout le bien qu'il m'a fait; 
                                                     je veux fêter ton nom, Dieu très-haut.
                                 ou: Matthieu 28 : 20  ''Je suis avec vous, dit le Seigneur Jésus,
                                                              tous les jours jusqu'à la fin des temps.''
4----bréviaire Sagesse 6 : 1-25 Un roi sage fait la prospérité du peuple. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens.
                                         Lutter dans l’espérance de la gloire. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
-------   
4---bréviaire Sagesse 3 : 1-19 Une espérance pleine d’immortalité.

--intro : La vie véritable, 
            c’est celle de l’éternité 
                      que connaîtront les âmes des justes 
                et,  (nous apprendra le Christ), leur corps. 

           Cette vérité jette une lumière fulgurante 
                        sur tous les problèmes de la destinée humaine : 
                     aucune disgrâce humaine 
                 qui ne trouve ici son explication et sa solution. 
«  Les âmes des justes sont dans la main de Dieu ;
          aucun tourment n’a de prise sur eux.

    Aux yeux de l’insensé, ils ont paru mourir ; 
            leur départ est compris comme un malheur,
                 et leur éloignement, comme une fin :
              mais ils sont dans la paix.
      Au regard des hommes, ils ont subi un châtiment, 
        mais l’espérance de l’immortalité les comblait.
              Après de faibles peines, de grands bienfaits les attendent,
                   car Dieu les a mis à l’épreuve et trouvés dignes de lui.
                           Comme l’or au creuset, 
                                             il les a éprouvés ; 
                             comme une offrande parfaite, 
                                                     il les accueille.
                                               Au temps de sa visite, ils resplendiront : 
                               comme l’étincelle qui court sur la paille, ils avancent.
              Ils jugeront les nations, 
                  ils auront pouvoir sur les peuples, 
                     et le Seigneur régnera sur eux pour les siècles.
        Qui met en lui sa foi comprendra la vérité ; 

                  ceux qui sont fidèles resteront,
                       dans l’amour, près de lui
                        Pour ses amis, grâce et miséricorde :
              il visitera ses élus.
     Mais les impies subiront une peine 
                à la mesure de leurs pensées, 
                         car ils ont méprisé le juste 
                              et abandonné le Seigneur.
        Misérables, ceux qui tiennent pour rien la sagesse et sa discipline de vie : 
               vide est leur espérance, vaines leurs fatigues, inutiles leurs œuvres,
                   folles leurs femmes, méchants leurs enfants, et leur descendance, maudite !
                        Heureuse la femme stérile, si elle est sans souillure
                                     et n’a pas connu d’union coupable ; 
                                           elle aura son fruit lorsque les âmes seront visitées.
                                   Heureux aussi l’eunuque dont la main n’a pas fait de mal, 
                                                et qui n’a pas nourri de ressentiment contre le Seigneur : 
                                                      une faveur spéciale lui sera accordée 
                                                         pour sa fidélité, 
                                                         et, dans le temple du Seigneur, 
                                                              il aura une part très douce à son cœur.
                Les efforts vertueux produisent un fruit de renommée ; 
                       ce qui s’enracine dans la sagesse ne peut manquer son but.
           Mais les fruits de l’infidélité 
                ne parviendront pas à maturité,
                    la descendance d’une union illégitime disparaîtra.
              Même s’ils vivent longtemps, ils seront comptés pour rien, 
                    et pour finir, on méprisera leur vieillesse ;
                          s’ils meurent tôt, ils n’auront ni espérance ni consolation au jour du verdict :
                                pénible est la destinée d’une génération injuste !  »
----------
4---bréviaire Sagesse 6 : 1-25 Un roi sage fait la prospérité du peuple.  
--intro : Acquérir la Sagesse, c’est régner, 
             et elle vient elle-même à notre rencontre 
                     pour faire de nous des rois.  

                 C’est le don de l’Esprit qui réalise
                                        pour nous cette promesse
«  Écoutez donc, ô rois, et comprenez ;
                   instruisez-vous, juges de toute la terre.
                Soyez attentifs, vous qui dominez les foules, 
                                                    qui vous vantez 
                                                     de la multitude de vos peuples.
                                              Car la domination vous a été donnée par le Seigneur,
                                                          et le pouvoir, par le Très-Haut, 
                                                       lui qui examinera votre conduite 
                                                             et scrutera vos intentions.
                                          En effet, vous êtes les ministres de sa royauté ;
                                      si donc vous n’avez pas rendu la justice avec droiture, 
                                                                        ni observé la Loi, 
                                                                         ni vécu selon les intentions de Dieu,
                                            il fondra sur vous, terrifiant et rapide, 
                                                car un jugement implacable
                                                         s’exerce sur les grands ;
                                     au petit, par pitié, on pardonne, 
                                              mais les puissants seront jugés avec puissance.
                         Le Maître de l’univers ne reculera devant personne, 
                                  la grandeur ne lui en impose pas ; 
                                            car les petits comme les grands,
                                                   c’est lui qui les a faits : 
                                               il prend soin de tous pareillement.
                              Les puissants seront soumis 
                                                     à une enquête rigoureuse.
                     C’est donc pour vous, souverains, 
                                                          que je parle, 
                                                       afin que vous appreniez la sagesse 
                                                                              et que vous évitiez la chute,
                               car ceux qui observent saintement les lois saintes
                                                   seront reconnus saints,
                              et ceux qui s’en instruisent y trouveront leur défense.
                          Recherchez mes paroles, 
                                désirez-les ; 
                                   elles feront votre éducation.
                   La Sagesse est resplendissante, 
                        elle ne se flétrit pas. 
                           Elle se laisse aisément contempler 
                                       par ceux qui l’aiment
                              elle se laisse trouver
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Psaume16
                    La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Psaume15
                                par ceux qui la cherchent.
                     Elle devance leurs désirs 
                      en se faisant connaître la première.
       Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas :
                   il la trouvera assise à sa porte.
                Penser à elle est la perfection du discernement, 
                       et celui qui veille à cause d’elle 
                                  sera bientôt délivré du souci.
                  Elle va et vient à la recherche 
                                   de ceux qui sont dignes d’elle ; 
                                au détour des sentiers, 
                            elle leur apparaît avec un visage souriant ; 
                        dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre.
                    Le commencement de la Sagesse,
                              c’est le désir vrai d’être instruit

              le souci de l’instruction, c’est l’amour ;
            l’amour, c’est de garder ses lois
                     observer les lois,
                        c’est l’assurance de l’incorruptibilité,
                           et l’incorruptibilité rend proche de Dieu.
            Ainsi le désir de la Sagesse élève à la royauté.
       Si donc vous, souverains des peuples, 
                 vous prenez plaisir aux trônes et aux sceptres,
                          rendez hommage à la Sagesse afin de régner pour toujours.
                Mais qu’est-ce que la Sagesse et comment est-elle née ? 
                                  Je vais l’exposer ; 
                                       loin de vous en cacher les mystères,
                                     je suivrai ses traces depuis le principe de son origine 
                                   et je mettrai en lumière ce que l’on connaît d’elle ; 
                                je n’écarterai pas mon chemin de la vérité,
                             et ne marcherai jamais avec l’esprit de jalousie,
                                     car cela n’a rien de commun avec la sagesse.
                                Au contraire, une multitude de sages est salut pour le monde, 
                                        et un roi qui gouverne avec discernement, 
                                             c’est le bien-être du peuple.
                                                   Aussi laissez-vous instruire par mes paroles : 
                                                            vous en tirerez profit.  »

-------

À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 31 Oct 2019 - 13:50

30e semaine ordinaire: Du 27 octobre au 2 novembre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...

_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-jeudi 31 octobre 2019  30e semaine ORD. C— Envers et contre tout.
     -antienne d’ouverture -psaume 24 : 16, 18  Regarde-moi, Seigneur, 
                                                                                    et prends pitié de moi,
                                                                        car je suis seul et misérable;
                                                  vois ma misère et ma peine, enlève tous mes péchés.
1-Romains 8 : 31-39 Aucune créature ne pourra nous séparer
                                     de l’amour de Dieu qui est en Jésus-Christ.
2-Psaume 108 :  21-22, 26-27, 30-31(Ps 108 (109),) R/ Aide-moi, Seigneur mon Dieu :
                                                                     sauve-moi par ton amour ! (Ps 108 : 26b)
       -acclamation Luc 19 : 38 Qu’il soit béni, au nom du Seigneur, 
                                                                Celui qui vient, notre Roi! 
                                                 Paix dans les cieux et gloire au Très-Haut! Alléluia. 
3- évangile Luc 13 : 31-35 Il n’est pas possible 
                     qu’un prophète périsse hors de Jérusalem.
     -antienne de la communionDeux au choix : psaume 16 : 6 Je t'appelle, mon Dieu, 
                                                                        car tu peux me répondre :
                                                          écoute-moi! Entends ce que je dis.
                                   OU: Marc 11 : 23-24 ''Vraiment, dit le Seigneur,
                                            tout ce que vous demanderez dans la prière,
                                       croyez que vous l'avez déjà reçu, cela vous sera accordé. »
4---bréviaire Sagesse 7 : 15-30 Origine, attributs, mission de la Sagesse. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10lettre de saint Athanase contre les Ariens. 
                Toute sagesse procède du Christ
                                    Sagesse incréée du Père. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________

1-Romains 8 : 31-39 Aucune créature ne pourra nous séparer
                                     de l’amour de Dieu qui est en Jésus-Christ.
--intro : Saint Paul prononce un hymne à l’espérance chrétienne : 
              Dieu a donné son Fils et a réalisé en lui son plan d’amour.
   Rien ne peut plus désormais nous séparer
                    de cette charité divine.  
« Frères,  si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? 
              Il n’a pas épargné son propre Fils, 
          mais il l’a livré pour nous tous : 
        comment pourrait-il, avec lui,
                  ne pas nous donner tout

                   Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? 
                      Dieu est celui qui rend juste : 
       alors, qui pourra condamner ? 
                      Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité,
                           il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous : 
        alors, qui pourra nous séparer de l’amour du Christ ? 
                la détresse ?
                 l’angoisse ?
                 la persécution ? 
                         la faim ?
                     le dénuement ? 
                         le danger ?
                           le glaive ? 
              En effet, il est écrit : 
       C’est pour toi qu’on nous massacre sans arrêt, 

                        qu’on nous traite en brebis d’abattoir.  
         Mais, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs 
                   grâce à celui qui nous a aimés.   
           J’en ai la certitude :
             ni la mort ni la vie, 
              ni les anges ni les Principautés célestes, 
                ni le présent ni l’avenir, ni les Puissances, 
                 ni les hauteurs, ni les abîmes, 
                  ni aucune autre créature, 
    rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu 
        qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur. » 

------
3- Luc 13 : 31-35 Il n’est pas possible
                      qu’un prophète périsse hors de Jérusalem.
--intro : Averti par des pharisiens sur les intentions d’Hérode,
                   Jésus annonce à nouveau sa Passion : 
                pour accomplir les Écritures, il devra mourir à Jérusalem. 
           Il poursuit par une lamentation sur la Ville sainte. 
«  En ce jour-là, quelques pharisiens s’approchèrent de Jésus pour lui dire : 
             ''Pars, va-t’en d’ici : Hérode veut te tuer.''
           Il leur répliqua : ''Allez dire à ce renard : 
                        voici que j’expulse les démons 
                   et je fais des guérisons aujourd’hui et demain,
               et, le troisième jour, j’arrive au terme.   
         Mais il me faut continuer ma route aujourd’hui, 
                                                             demain et le jour suivant, 
                                                       car il ne convient pas 
                                                 qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem. 
                              Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes 
                          et qui lapides ceux qui te sont envoyés, 
                    combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants 
                comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, 
            et vous n’avez pas voulu !
   Voici que votre temple est abandonné à vous-mêmes. 
      Je vous le déclare : 
                   vous ne me verrez plus 
                jusqu’à ce que vienne le jour où vous direz :
                             Béni soit celui qui vient
                          au nom du Seigneur ! »



-------
  ---------    
4---bréviaire Sagesse 7 : 15-30 Origine, attributs, mission de la Sagesse
--intro :  Nulle  part autant qu’ici, l’Écriture 
                    ne nous avait enseigner plus clairement 
                              que la Sagesse, c’est Dieu lui-même 
                                  et que l’acquérir
                                           c’est communier à la vie divine
               En nous la présentant t comme une personne, 
                         c’est déjà le mystère des Personnes divines 
                                                   qu’elle nous laisse soupçonner. 
«    Que Dieu m’accorde de parler comme je comprends, 
                   et de concevoir une pensée à la mesure de ses dons, 
                             puisque lui-même guide la Sagesse et dirige les sages ;
                car nous sommes dans sa main : 
                       nous-mêmes, nos paroles, 
                                 toute notre intelligence 
                                              et notre savoir-faire.
          C’est lui qui m’a donné une connaissance exacte du réel

                                  pour que je comprenne 
                                                 la structure de l’univers 
                                                       et l’activité des éléments,
                                          le commencement, 
                                     la fin 
                                et le milieu des temps,
                             l’alternance des solstices 
                       et le changement des saisons,
                    le cycle des années 
                                     et la position des astres,
                          la nature des animaux et l’instinct des bêtes sauvages, 
                                   l’impulsion des esprits 
                                         et les raisonnements de l’homme, 
                                                     la variété des plantes
                                                        et les vertus des racines.
                          Toute la réalité, cachée ou apparente, 
                                    je l’ai connue, car la Sagesse
                                                    artisan de l’univers, m’a instruit.
                                        Il y a dans la Sagesse un esprit intelligent et saint, 
                                                                                         unique et multiple, 
                                                                                                  subtil et rapide ; 
                                                                  perçant, net, clair et intact ;
                                                               ami du bien, vif,
                                                            irrésistible, bienfaisant, 
                                                       ami des hommes
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bzonis11
                                                     ferme, sûr et paisible, 
                                                   tout-puissant et observant tout,
                                                pénétrant tous les esprits,
                                                         même les plus intelligents, 
                                                               les plus purs, les plus subtils.
       La Sagesse, en effet, se meut 
                   d’un mouvement qui surpasse tous les autres ; 
                      elle traverse et pénètre toute chose à cause de sa pureté.
                        Car elle est la respiration de la puissance de Dieu, 
                        l’émanation toute pure de la gloire du Souverain de l’univers ; 
                          aussi rien de souillé ne peut l’atteindre.
             Elle est le rayonnement de la lumière éternelle,  
                 le miroir sans tache de l’activité de Dieu

                      l’image de sa bonté.
                  Comme elle est unique, elle peut tout ;
                      et sans sortir d’elle-même, 
                                   elle renouvelle l’univers
                                         D’âge en âge, elle se transmet à des âmes saintes,
                                               pour en faire des prophètes et des amis de Dieu.
                                    Car Dieu n’aime que celui qui vit avec la Sagesse.
                                             Elle est plus belle que le soleil, 
                                                 elle surpasse toutes les constellations ;
                           si on la compare à la lumière du jour, 
                                         on la trouve bien supérieure,
                                                 car le jour s’efface devant la nuit, 
                                  mais contre la Sagesse le mal ne peut rien.»
-----------------


À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 3 Nov 2019 - 15:11

31e semaine ordinaire: Du 3 au 9 novembre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...

_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-dimanche 3 novembre 2019  31e semaine ORD. C— 
            -Sagesse : Pour qu’ils croient en toi.
           - 2 Thessaloniciens : Le Seigneur te rendra digne de son appel.
            -Luc : Le Fils de Dieu est venu pour chercher et sauver. 
1-Sagesse 11 : 23—12 : 2 ''Tu as pitié de tous les hommes, 
                                        parce que tu aimes tout ce qui existe.''
2-Psaume 144 : 1-2, 8-9, 10-11, 13cd-14 (Ps 144 (145), )
                    R/ Mon Dieu, mon Roi, je bénirai ton nom toujours et à jamais ! (Ps 144 : 1)
3-2 Thessaloniciens 1 : 11—2 : 2''Le nom de notre Seigneur Jésus
                                                        sera glorifié en vous, et vous en lui''.
-acclamation Jean 3 : 16   Dieu a tellement aimé le monde 
                                                        qu’il a donné son Fils unique, 
                                                 afin que ceux qui croient en lui aient la vie éternelle. Alléluia. (Jean 3 : 16).
4- évangile Luc 19 : 1-10  ''Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.''
5-bréviaire 1 Macchabées 1 : 1-25 La victoire des Grecs 
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 Actes du IIe Concile du Vatican.
             L’Église dans le monde de ce temps La véritable paix.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
------
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Actes du IIe Concile du Vatican L’Église dans le monde de ce temps.
                                         La véritable paix. 
«  La paix n'est pas simplement une absence de guerre, 
           elle ne se réduit pas à l'établissement d'un équilibre
                      entre forces adverses,
               elle ne provient pas d'une domination despotique,
                        mais il est tout à fait exact et approprié
                            de l'appeler l'œuvre de la justice
             Elle est le fruit d'un ordre inscrit dans la société humaine
                     par son divin Fondateur
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Dieu_e12
                           La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Dieu_e13

ordre à réaliser 
      par les hommes qui aspirent 
            toujours à une justice plus parfaite. 
                 Il est vrai que le bien commun de l'humanité 
                    est dirigé, dans son plan fondamental, 
                       par la loi éternelle ; 
             mais, dans ses exigences concrètes, 
                    ce bien commun, avec la marche du temps, 
                            est soumis à de perpétuels changements.
         La paix n'est donc jamais acquise une fois pour toutes :
                 elle est sans cesse à construire. 
                      En outre, comme la volonté humaine est faillible 
                            et qu'elle est blessée par le péché, 
                                   la réalisation de la paix exige

                                      que chacun sache toujours dominer ses passions 
                                                       et que l'autorité légitime demeure vigilante.
             Mais cela ne suffit pas. 
                   Pour que la paix sur cette terre soit obtenue,
                        il faut que le bien des personnes soit en sûreté ;
                          il faut que les hommes 
                             se communiquent spontanément,
                                      dans la confiance,
                                 les richesses de leur esprit 
                                           et de leur génie créateur. 
                        La ferme volonté de respecter les autres hommes 
                                                                        et les autres peuples
                                                                           ainsi que leur dignité,
                                 la recherche effective de la fraternité 
                              sont absolument nécessaires pour la construction de la paix. 
                           C'est ainsi que la paix est encore le fruit de l'amour 
                       qui va bien plus loin que les avantages procurés par la justice.
                   La paix terrestre, qui naît de l'amour du prochain, 
              est l'image et l'effet de la paix du Christ

laquelle découle de Dieu le Père
         Car le Fils incarné en personne,
                     Prince de la Paix, a réconcilié tous les hommes
                                                              avec Dieu par sa croix
                                                      Il a rétabli l'unité de tous en un seul peuple et un seul corps. 
                                                 Dans sa propre chair, il a tué la haine 
                                             et, une fois glorifié par sa résurrection, 
                                           il a répandu l'Esprit d'amour dans le cour des hommes.
                                    C'est pourquoi tous les chrétiens 
                               sont appelés de façon pressante 
                           à vivre dans la vérité de l'amour
                                   pour s'unir aux hommes vraiment pacifiques 
                                                 afin d'implorer et de construire la paix.
                     Poussés par le même esprit,
                              nous sommes tenus de louer 
                                     ceux qui renoncent à l'action violente 
                                         pour revendiquer leurs droits 
                                           et qui recourent 
                                  à des moyens de défense accessibles
                                              même aux plus faibles, 
                                             pourvu que cela puisse se faire sans léser les droits et les obligations
                                                                      des autres ou de la communauté.  »


-----------------


À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 6 Nov 2019 - 15:43

31e semaine ordinaire: Du 3 au 9 novembre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...

_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-mercredi 6 novembre 2019  31e semaine ORD. C— -Suiveurs. 
    -antienne d’ouverture  -psaume 26 : 7, 9 Écoute, Seigneur, je t'appelle. 
                                                  Toi qui t'es fait mon protecteur, ne me quitte pas,
                                                 ne m'abandonne pas, Dieu, mon sauveur!
1-Romains 13 : 8-10 ''Celui qui aime les autres a pleinement accompli la Loi.''
                                                 L’accomplissement parfait de la Loi c’est l’amour.
2-Psaume 111 : 1-2, 4-5, 8a.9 (Ps 111 (112), ) R/ L’homme de bien
                                                             a pitié, il partage.  Alléluia ! (Ps 111 : 5a)
    -acclamation 1 Pierre 4 : 14 Si l’on vous insulte pour le nom du Christ,
                                 heureux êtes-vous : l’Esprit de Dieu repose sur vous.  Alléluia.
                                                     ‘’ . . . lorsque vous êtes outragés . . .   ’’
3- évangile Luc 14 : 25-33 ''Celui qui ne renonce pas à tout 
                             ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple.''
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 26 : 4  
                                                  J'ai demandé une chose au Seigneur, 
                                                                            la seule que je cherche : 
                                                                     habiter la maison du Seigneur 
                                                             tous les jours de ma vie.
                                         ou:  Jean 17 : 11 Jésus priait ainsi : 
                                ''Père très saint, garde mes disciples
                                     dans la fidélité à ton nom
                                           que tu m'as donné en partage,
                                    pour qu'ils soient un comme nous, dans l'amour.''
4--bréviaire 1 Macchabées 3 : 1-26 Judas Maccabée.
                      --intro: Malgré l’infériorité de ses moyens,
                                    il ira de succès en succès, sa foi
                                   lui procurant l’énergie du désespoir, 
                                               et Dieu répondant à sa prière.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Catéchèse baptismale de saint Cyrille de Jérusalem.
                                                    La foi et les charismes
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
------------
3-Luc 14 : 25-33 '' Celui qui ne renonce pas à tout
                     ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple ''
--intro : Pour devenir disciple de Jésus, il faut renoncer à tout,
                                                                            / Nouveau départ de ceux
                                      qui sont  prêts
                             à se donner entiers:

              et même accepter le martyre,
                   imitant ainsi parfaitement le Maître. 
              Entre ces enseignements, 
                deux petites paraboles inculquent le sérieux 
                                 de l’engagement au service du Christ. 
«    En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ;
          il se retourna et leur dit : 
               '' Si quelqu’un vient à moi
                    sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, 
                        ses enfants, ses frères et sœurs, 
                                et même à sa propre vie,
                                 il ne peut pas être mon disciple. 
                     Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite
                                                                 ne peut pas être mon disciple.  
                                                            Quel est celui d’entre vous qui, 
                                                         voulant bâtir une tour, 
                                                        ne commence par s’asseoir 
                                                     pour calculer la dépense 
                                          et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? 
                                      Car, si jamais il pose les fondations 
                                                et n’est pas capable d’achever,
                                                   tous ceux qui le verront vont se moquer de lui :
                                                          “Voilà un homme qui a commencé à bâtir 
                                                                    et n’a pas été capable d’achever !”  
                                                 Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, 
                                                          ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, 
                                                                                 avec dix mille hommes, 
                                                                         affronter l’autre qui marche contre lui 
                                                                                      avec vingt mille ?  
                                                                              S’il ne le peut pas, 
                                                            il envoie, pendant que l’autre est encore loin, 
                                                        une délégation pour demander les conditions de paix. 
                                   Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout 
                                                    ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »
--------

-------   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10 Catéchèse baptismale de saint Cyrille de Jérusalem .
                                           La foi et les charismes.
«     Le nom de ''foi'' est unique, 
               mais il désigne deux réalités distinctes.
             Le premier genre de foi est celui qui se rapporte aux dogmes ;
                      il implique l'adhésion de l'âme à un objet.
                        Il est utile à l'âme selon la parole du Seigneur : 
                                            Celui qui écoute ma parole et croit en Celui qui m'a envoyé
                                                        possède la vie éternelle et il ne vient pas au jugement
                            Et encore : Celui qui croit au Fils échappe au jugement,
                                                                  car il est passé de la mort à la vie.
                                Qu'il est grand, l'amour de Dieu pour les hommes ! 
                                           Les justes de l'ancienne Loi 
                                                ont mis de nombreuses années 
                                                     à devenir agréables à Dieu.
                                   Or, ce qu'ils ont obtenu
                                             par de longues années de sérieux labeur,
                                        voici que Jésus Christ
                                  t'en gratifie en un moment
                    En effet, si tu crois que Jésus Christ est Seigneur
                                             et que Dieu l'a ressuscité des morts
                         tu seras sauvé et transporté dans le paradis 
                                           par celui qui y fait entrer le malfaiteur. 
                             Ne doute pas que cela soit possible, 
                                              car celui qui a sauvé, 
                                                           sur le saint Golgotha, 
                                                                  le malfaiteur qui avait cru en un moment, 
                                                               celui-là même te sauvera quand tu auras cru.
               Il y a un deuxième genre de foi :
                  celui qui nous est donné par le Christ à titre purement gracieux.
                                 À celui-ci est donné, grâce à l'Esprit,
                                                                  le langage de la sagesse de Dieu ;
                                        à un autre, toujours grâce à l'Esprit,
                                                    le langage de la connaissance de Dieu ;
                                           un autre reçoit, dans l'Esprit,
                                                       le don de la foi ;
                                            un autre encore, des pouvoirs de guérison.
                   Cette foi qui est conférée par l'Esprit à titre gracieux
                       n'est pas seulement dogmatique ; 
                           elle réalise ce qui est au-delà des forces humaines.
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Entre_11
        Celui qui possède une telle foi, 
                        dira à cette montagne :
                    Passe d'ici là-bas, et elle y passera
                Quand quelqu'un dira cela avec foi,
                          croyant que cela se fera,
                                 sans hésiter dans son cœur,
                    alors il recevra la grâce du miracle.
         C'est au sujet de cette foi qu'il est dit :
                         Si vous aviez de la foi gros comme un grain de moutarde
                                En effet un grain de moutarde est tout petit, 
                                         mais brûlant d'énergie ; 
                                      semé dans un étroit espace,
                                   il étend de grands rameaux si bien, 
                                            qu'après avoir grandi, 
                                                         il peut même offrir de l'ombre aux oiseaux. 
                           De même la foi, dans une âme, accomplit 
                                    les plus grandes choses en un petit moment. 
                                              L'âme en effet, quand elle est éclairée par la foi, 
                                                     se représente Dieu et le contemple 
                                                                     autant qu'elle en est capable. 
                                                Elle embrasse les limites de l'univers 
                                                    et, avant la fin des temps, 
                                                             elle voit déjà le jugement 
                                                         et l'accomplissement des promesses.
                                      Toi qui possèdes cette foi 
                                                qui dépends de Dieu 
                                              et qui te portes vers lui, 
                                                               demande lui,
                                                  alors tu recevras de lui
                                                               
                                                 cette foi
                                                    qui agit au-delà
                                               des forces humaines. »





À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 7 Nov 2019 - 15:48

31e semaine ordinaire: Du 3 au 9 novembre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-jeudi 7 novembre 2019  31e semaine ORD. C— -Suiveurs. 
    -antienne d’ouverture  -psaume 27 : 8-9 Le Seigneur est la force de son peuple,
                                                                      le protecteur et le sauveur de ses fidèles. 
                                                                Sauve-nous, Seigneur, veille sur nous, 
                                                              conduis-nous toujours.
1-Romains 14 : 7-12 Dans notre vie comme dans notre mort,
                                                    nous appartenons au Seigneur.
2-Psaume 26 :  1, 4, 13-14  (Ps 26 (27), ) R/ J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
                                                                                   sur la terre des vivants. (Ps 26 : 13)
                                                                  Attends le Seigneur...
   -acclamation Matthieu 11 : 28 Venez à moi, vous tous qui peinez,
                                                                           et qui portez le fardeau, 
                                                          et moi je vous donnerai le repos. Alléluia. 
3- évangile Luc 15 : 1-10 On se réjouira dans le ciel 
                                                 pour un seul pécheur qui se convertit.
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 144 : 15   Tous ont les yeux sur toi, 
                                                               Seigneur, ils espèrent, 
                                                                        et tu donnes à chacun sa nourriture. 
                                    ou:  Jean 10 : 11, 15 ''Je suis le Bon Pasteur, dit le Seigneur, 
                                                          et je donne ma vie pour mes brebis.''
4--bréviaire 1 Macchabées 4 : 36-59 Le Temple purifié et consacré.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10Catéchèse baptismale de saint Cyrille de Jérusalem
                                                        La transmission du symbole. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
--intro : Les paraboles de la miséricorde
            révèlent l’infini bonté de Dieu,
                spécialement pour les pécheurs.
       La brebis égarée 
                et la drachme perdue symbolisent le pécheur 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Parabo22
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Parabo23La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Parabo24
                invité au repentir par les paraboles du Christ, 
                          porteuses du salut de Dieu
          Jésus provoque les rencontres: 
            il voyait des pécheurs qui entendraient sa voix;
                  Matthieu et Zachée partageaient sa table,
                          puis une assemblée des publicains accueillait
                      l’annonce du Royaume 
           et tant de rejetés et de marginaux accouraient vers lui.
        À savoir sur la compréhension de ces  deux paraboles: 
                    elles ne constituent cependant pas un doublet…
            Celle de la brebis s’inscrit sur un fond juif,
                                            l’image du pasteur étant, chez les prophètes,
                                                                        une figure traditionnelle du salut...
               Tandis que la parabole de la drachme relève du monde païen 

                           (la drachme est une monnaie grecque)... 
                                                                 ___________________________________________
3- Luc 15 : 1-10 On se réjouira dans le ciel
                                            pour un seul pécheur qui se convertit. 
--intro : Les paraboles de la miséricorde
               révèlent l’infini bonté de Dieu, 
                     spécialement pour les pécheurs. 
              La brebis égarée et la drachme perdue 
                    symbolisent le pécheur invité au repentir 
                           par la parabole du Christ, porteuse du salut de Dieu. 
«  En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. 
           Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : 
              '' Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! ''   
                    Alors Jésus leur dit cette parabole :  
                           '' Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, 
                                   n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert
                                      pour aller chercher celle qui est perdue, 
                                          jusqu’à ce qu’il la retrouve ?  
                               Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules,
                                     tout joyeux, et, de retour chez lui, 
                                         il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire :
                                             “Réjouissez-vous avec moi, 
                                                           car j’ai retrouvé ma brebis

                                       celle qui était perdue !” 
                                     Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel
                                           pour un seul pécheur qui se convertit,
                                             plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. 
                      Ou encore, 
                         si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une,
                                  ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, 
                                         et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? 
                              Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines 
                                    pour leur dire :
                                      “Réjouissez-vous avec moi, 
                                     car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !”  
          Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu
                                                       pour un seul pécheur qui se convertit. »
--------
4-bréviaire 1 Macchabées 4 : 36-59 Le Temple purifié et consacré. 
                        Note:  En 2017. ce jeudi de la 31e semaine était le 9 novembre; 
                                    et le 9 novembre c'est la fête de la Basilique du Latran 
                                                         (la cathédrale du Pape en tant qu'il est évêque de Rome). 
                                         Nous aurons plus de précision samedi qui suit...  
                                    Déjà nous pouvons en faire le parallèle 
                            avec la première lecture du bréviaire d'aujourd'hui.
--intro : Fortifié par ses premiers succès, 
             Judas Macchabées rétablit le culte interrompu depuis la persécution.
                      La joie éclate dans ce récit d’une journée
                             qui fut pour les Juifs  fidèles
                                  la fin d’une épreuve inconnue depuis l’exil de Babylone.
                   Bien des combats devront encore être menés jusqu’à la paix religieuse,
                         mais le culte de Dieu ne connaîtra plus d’interruption jusqu’au Christ.
     « Judas et ses frères déclarèrent : 
               ''Voilà nos ennemis écrasés, montons purifier le Lieu saint et en faire la dédicace.''
                       Toute l’armée se rassembla, 
                          et ils montèrent à la montagne de Sion.
                    Là, ils virent le sanctuaire dévasté,
                               l’autel profané,
                                  les portes complètement brûlées. 
                        Dans les parvis, la végétation avait poussé 
                                  comme dans un bois ou sur une montagne, 
                                          et les salles des prêtres étaient détruites.
                          Ils déchirèrent leurs tuniques, se frappèrent la poitrine, 
                                répandirent de la cendre sur leur tête
                                    et tombèrent, la face contre terre. 
                                       Au signal donné par les trompettes, 
                                              ils poussèrent des cris vers le Ciel.
                              Alors, Judas donna l’ordre à quelques hommes 
                                        de combattre les occupants de la citadelle, 
                                                      pendant la purification du Lieu saint.
                                    Il choisit des prêtres irréprochables et très attachés à la Loi.
                                              Ceux-ci purifièrent le Lieu saint
                                                     et emportèrent les pierres souillées dans un endroit impur.
                                  Ils se demandèrent ce qu’il fallait faire 
                                   de l’autel des holocaustes,
                                        qui avait été profané.
                       Ils eurent la bonne idée de le démolir, pour écarter tout reproche, 
                               du fait que les païens l’avaient souillé.
                           Ils démolirent donc l’autel,
                                 et transportèrent les pierres sur la montagne de la Demeure, 
                                        dans un endroit approprié, 
                                           en attendant la venue d’un prophète
                                                          qui se prononcerait à leur sujet.
                               Conformément à la Loi,
                                         ils prirent des pierres non taillées
                                                     et bâtirent un autel nouveau
                                                                         sur le modèle du précédent.
                              Ils restaurèrent le Lieu saint et l’intérieur de la Demeure ;
                                      ils sanctifièrent les parvis.
           Ils introduisirent au cœur du sanctuaire 
                             les nouveaux ustensiles sacrés
                         qu’ils avaient fabriqués, 
                 le chandelier, l’autel des parfums et la table des offrandes.
                                 Ils firent brûler de l’encens sur l’autel 
                                     et allumèrent les lampes du chandelier,
                                                          qui illuminèrent le sanctuaire.

       Ils placèrent les pains de l’offrande sur la table et tendirent les rideaux. 
              Ils achevèrent ainsi tous les travaux qu’ils avaient entrepris.
        Le vingt-cinquième jour du neuvième mois
             c’est-à-dire le mois de Kisléou, en l’année 148, de grand matin,   
                   les prêtres offrirent le sacrifice prescrit par la Loi
                      sur le nouvel autel qu’ils avaient construit.
              On fit la dédicace de l’autel 
                           au chant des hymnes, 
                               au son des cithares, des harpes et des cymbales. 
                      C’était juste l’anniversaire du jour où les païens l’avaient profané.
                  Le peuple entier se prosterna 
                       la face contre terre pour adorer,
                             puis ils bénirent le Ciel
                                  qui avait fait aboutir leur effort.
                     Pendant huit jours, ils célébrèrent la dédicace de l’autel, 
                         en offrant, dans l’allégresse, des holocaustes, 
                                     des sacrifices de communion et d’action de grâce.
                       Ils ornèrent la façade du Temple
                                                              de couronnes d’or et de boucliers, 
                                                          ils en restaurèrent les entrées et les salles 
                                                       et y replacèrent des portes.
                                                 Il y eut une grande allégresse dans le peuple, 
                              et l’humiliation infligée par les païens fut effacée.
                                 Judas Maccabée décida, avec ses frères et toute l’assemblée d’Israël, 
                            que l’anniversaire de la dédicace de l’autel 
                          serait célébré pendant huit jours chaque année à cette date,
                 dans la joie et l’allégresse.    »


À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 8 Nov 2019 - 14:59

31e semaine ordinaire: Du 3 au 9 novembre 2019.
     mise à jour pour l'année C et les années impaires.
Édition très partielle pour certains jours.
                 ...
_________________________________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Barre11   
-vendredi 8 novembre 2019  31e semaine ORD. C— -Se décider. 
   -antienne d’ouverture  -psaume 46 : 2 Tous les peuples, battez des mains, 
                                                                 acclamez Dieu par vos cris de joie.
1-Romains 15 : 14-21 ''Paul, Ministre du Christ Jésus pour les nations, 
                                  afin que l’offrande des nations soit acceptée par Dieu.''
2-Psaume 97 : 1, 2-3ab, 3cd-4(Ps 97 (98) R/ Le Seigneur a fait connaître
                                                     son salut parmi toutes les nations. (cf. Ps 97 :2)
  -acclamation 1 Jean 2 : 5  En celui qui garde la parole du Christ
                                               l’amour de Dieu atteint vraiment sa perfection. Alléluia. 
3- évangile Luc 16 : 1-8 ''Les fils de ce monde sont plus habiles
                                                    entre eux que les fils de la lumière.''
   -antienne de la communionDeux au choix : psaume 102 : 1 Bénis le Seigneur, ô mon âme, 
                                                                           n’oublie aucun de ses bienfaits. 
                                    ou: Jean 17 : 20-21 ''Pour ceux qui croiront en moi, 
                                                          je te demande, Père, qu’ils soient un en nous, 
                                                    afin que le monde reconnaisse que tu m’as envoyé.''
4-bréviaire 2 Macchabées 12 : 32-45 Prière pour les morts.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint Grégoire de Naziance pour la mort de son frère Césaire.
                                                       Misère et grandeur de l’homme.  
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Flyche16____________________________________________
   -antienne d’ouverture  -psaume 46 : 2-- Tous les peuples, battez des mains, 
                                                               acclamez Dieu par vos cris de joie.

1-Romains 15 : 14-21 ''Paul, Ministre du Christ Jésus pour les nations, 
                                  afin que l’offrande des nations soit acceptée par Dieu.''
--intro : Paul a voulu accomplir la tâche 
                   qui lui a été assignée auprès des peuples païens
«   Moi-même, je suis convaincu, mes frères, 
                        que vous êtes pleins de bonnes qualités,
                                               remplis de toute connaissance de Dieu,
                                           et capables aussi de vous reprendre les uns les autres. 
               Mais je vous ai écrit avec un peu d’audace,
                   comme pour raviver votre mémoire sur certains points,
                         et c’est en raison de la grâce que Dieu m’a donnée. 
                              Cette grâce, c’est d’être ministre du Christ Jésus
                     pour les nations, avec la fonction sacrée
                             d’annoncer l’Évangile de Dieu, 
                         afin que l’offrande des nations soit acceptée par Dieu,
                                 sanctifiée dans l’Esprit Saint.
               Je mets donc ma fierté dans le Christ Jésus,
                                    pour ce qui est du service de Dieu. 
                              Car je n’oserais rien dire s’il ne s’agissait
                         de ce que le Christ a mis en œuvre par moi
                    afin d’amener les nations à l’obéissance de la foi,
                  par la parole et l’action, 
                la puissance des signes et des prodiges,
              la puissance de l’Esprit de Dieu.
         Ainsi, depuis Jérusalem en rayonnant jusqu’à la Dalmatie, 
      j’ai mené à bien l’annonce de l’Évangile du Christ.
    Je l’ai fait en mettant mon honneur à n’évangéliser
                     que là où le nom du Christ n’avait pas encore été prononcé,
                              car je ne voulais pas bâtir sur les fondations posées par un autre,
                  mais j’ai agi selon qu’il est écrit :
              Ceux à qui on ne l’avait pas annoncé verront ;
           ceux qui n’en avaient pas
                entendu parler comprendront. »

---------  
2-Psaume 97 : 1, 2-3ab, 3cd-4 (Ps 97 (98) R/ Le Seigneur a fait connaître
                                                     son salut parmi toutes les nations. (cf. Ps 97 :2)

     —Chantez au Seigneur un chant nouveau,
         car il a fait des merveilles ;
              par son bras très saint, par sa main puissante,
           il s’est assuré la victoire.

     —Le Seigneur a fait connaître sa victoire
          et révélé sa justice aux nations ;
              il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
           en faveur de la maison d’Israël.

     —La terre tout entière a vu
          la victoire de notre Dieu.
             Acclamez le Seigneur, terre entière,
            sonnez, chantez, jouez.
-----
4-bréviaire 2 Macchabées 12 : 32-45 Prière pour les morts.  
--intro : À la suite d’une bataille, 
         les Juifs tués au combat sont trouvés violateur de la Loi.
                 Un sacrifice est offert pour eux
                       afin qu’ils ne perdent pas par leur faute 
                           la récompense promise aux Juifs fidèles.
             L’espérance en la résurrection, nouvelle alors, 
                 soutient d’un bout à l’autre la constance des martyrs
                                                        et le courage des combattants.
                                      Et la prière pour les morts,
                          supposant la nécessité d’une purification dernière, 
                     fait ici sa première apparition
« Après la fête appelée Pentecôte, 


           ils s’élancèrent contre Gorgias, gouverneur militaire de l’Idumée.
                     Celui-ci sortit à la tête de trois mille fantassins et de quatre cents cavaliers.
             Dans la bataille qui s’engagea,
                un petit nombre de Juifs succombèrent.
         Mais un certain Dosithée, parmi les soldats de Bakénor, cavalier et homme robuste, 
                           parvint à s’emparer de Gorgias. 
                      Le tenant par le manteau, il l’entraînait avec vigueur, 
                                dans l’intention de capturer vivant ce maudit. 
                  Mais un cavalier thrace, fonçant sur Dosithée, lui trancha l’épaule.
                    Gorgias s’échappa et s’enfuit à Marissa.
             Cependant, les hommes d’Esdrias combattaient depuis longtemps et tombaient d’épuisement. 
                  Alors Judas invoqua le Seigneur 
                       pour qu’il se montre leur allié et leur guide au combat.
                         Il se mit à pousser le cri de guerre dans la langue de ses pères 
                               et entonna des hymnes
                         puis se jeta à l’improviste 
                    sur les hommes de Gorgias et les mit en déroute.
               Ensuite, Judas regroupa son armée et gagna la ville d’Odollam. 
             Comme c’était le septième jour de la semaine, ils se purifièrent, 
                     selon la coutume,  et célébrèrent le sabbat en ce lieu.
         Le lendemain, alors qu’il était devenu grand temps de le faire, 
              les hommes de Judas vinrent enlever les corps 
                       de ceux qui avaient succombé dans la bataille, 
             afin de les déposer avec leurs proches dans les tombeaux de leurs pères.
        Or, ils trouvèrent sous la tunique de chacun des morts 
                  des objets consacrés aux idoles de Jamnia, 
                             ce que la Loi interdit aux Juifs. 
                 Il fut évident pour tous que c’est pour cette raison qu’ils avaient succombé.
             Tous bénirent donc la conduite du Seigneur, 
                      le juge impartial
            qui rend manifestes les choses cachées.
       Puis, ils se répandirent en supplications pour demander
               que le péché commis soit entièrement effacé.
          Le noble Judas exhorta la troupe à se garder de tout péché, 
                ayant sous les yeux le malheur
                      de ceux qui avaient succombé 
                         pour avoir commis cette faute.
            Il organisa une collecte auprès de chacun 
                    et envoya deux mille pièces d’argent à Jérusalem 
                     afin d’offrir un sacrifice pour le péché
         C’était un fort beau geste, plein de délicatesse, 
              inspiré par la pensée de la résurrection.
      Car, s’il n’avait pas espéré que ceux qui avaient succombé ressusciteraient, 
             la prière pour les morts était superflue et absurde.
          Mais il jugeait qu’une très belle récompense est réservée
                à ceux qui meurent avec piété :
          c’était là une pensée religieuse et sainte. 
    Voilà pourquoi il fit ce sacrifice d’expiation, 
  afin que les morts soient délivrés de leurs péchés.  » 
-----
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Bryvia10homélie de saint Grégoire de Naziance pour la mort de son frère Césaire.
                                                       Misère et grandeur de l’homme.  
«   Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui ?
           Quel est, autour de moi, ce nouveau mystère ? 
        Je suis petit et grand, humble et élevé, 
               mortel et immortel, terrestre et céleste.
      Il faut que je sois enseveli avec le Christ, 
                  que je ressuscite avec le Christ, 
                    que j'hérite avec lui, 
                     que je devienne fils de Dieu et Dieu même. ~
           Voilà ce que nous indique ce grand mystère, 
                  celui d'un Dieu, qui s'est fait homme et pauvre pour nous. 
      C'est pour relever la chair,


                      sauver son image, remodeler l'homme 
              afin que tous nous devenions un seul être dans le Christ, 
                     qu'en nous tous il est devenu parfaitement tout ce qu'il est lui-même. 
        Ainsi n'y a-t-il plus chez nous l'homme et la femme,
                 il n'y a plus ni barbare ni sauvage, ni esclave ni homme libre, 
             car ce sont là des distinctions qui viennent de la chair. 
          Nous portons seulement en nous l'empreinte de Dieu
                    par qui et pour qui nous sommes crées. 
      Cette empreinte nous a formés et marqués
            de telle sorte qu'elle seule permet de nous reconnaître.
                  Si nous pouvions être ce que nous espérons, 
                        selon la grande bonté de ce Dieu généreux en bienfaits. 
               Il demande peu pour accorder beaucoup,
                      maintenant et dans l'avenir, 
                  à ceux qui l'aiment sincèrement
           ceux qui supportent tout, endurent tout , 
                     parce qu'ils l'aiment et espèrent en lui ; 
                            qui rendent grâce pour tout ce qui nous arrive, 
                     que ce soit favorable ou funeste 
                            (car là aussi la parole de Dieu voit souvent des armes de salut). 
              Ceux-là enfin confient à Dieu nos âmes 
                         et celles de nos compagnons qui nous ont quittés les premiers, 
                            comme dans un voyage commun certains sont plus rapides. ~
         Maître et auteur de toutes choses, 
              et particulièrement de cette créature-ci, 
                    Dieu des hommes qui sont à toi,
                          Père et Seigneur de la vie et de la mort ! 
            Protecteur et bienfaiteur de nos âmes. 
                Toi qui, par l'activité de ton Verbe nous sauve et transformes toutes choses 
                         selon les profonds desseins de ta sagesse et de ta providence, 
                           prémices de notre départ pour la patrie, ~ 
               nous aussi, accueille-nous, au moment favorable, 
                      après avoir dirigé notre existence charnelle 
                                            aussi longtemps qu'il était utile. 
                    Accueille-nous quand nous te craindrons, 
                           de façon à être préparés et non pas bouleversés. 
         Au dernier jour, que nous partions 
                    non pas en nous faisant traîner hors d'ici par force, 
                              à la manière des âmes attachées au monde et à la chair, 
               mais en nous élançant avec ardeur vers cette vie immortelle et bienheureuse 
           qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur, 
      à qui appartient la gloire pour les siècles des siècles. Amen. » 
-----
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2226
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 23 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 23 Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum