Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

† L'Evangile au Quotidien †

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mar 8 Mai 2018 - 8:55




Eucharistie du Mardi 08 Mai 2018

Mardi de la 6ème semaine de Pâques.


LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 16,22-34.


Dans la ville de Philippes, la foule se souleva contre Paul et Silas; les magistrats ordonnèrent de les dépouiller de leurs vêtements pour leur donner la bastonnade.

Après les avoir roués de coups, on les jeta en prison, en donnant au gardien la consigne de les surveiller de près.

Pour appliquer cette consigne, il les mit tout au fond de la prison, avec les pieds coincés dans des blocs de bois.

Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les autres détenus les écoutaient.

Tout à coup, il y eut un violent tremblement de terre, qui secoua les fondations de la prison : à l'instant même, toutes les portes s'ouvrirent, et les entraves de tous les détenus sautèrent.

Le gardien, tiré de son sommeil, vit que les portes de la prison étaient ouvertes ; croyant que les détenus s'étaient évadés, il dégaina son épée et il allait se donner la mort.

Mais Paul se mit à crier :

« Ne va pas te faire de mal, nous sommes tous là. »

Le gardien réclama de la lumière ; tout tremblant, il accourut et se jeta aux pieds de Paul et de Silas.

Puis il les emmena dehors et leur demanda :

« Que dois-je faire pour être sauvé, mes seigneurs ? »

Ils lui répondirent :

« Crois au Seigneur Jésus ; alors tu seras sauvé, toi et toute ta maison. »





Ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui vivaient dans sa maison.

A l'heure même, en pleine nuit, le gardien les emmena pour laver leurs plaies. A l'instant même, il reçut le baptême avec tous les siens.

Puis il invita Paul et Silas à monter chez lui, fit préparer la table et, avec toute sa maison, il laissa déborder sa joie de croire en Dieu.






Psaume 138(137),1-2a.2bc-3.7c-8.

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :
tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges,
vers ton temple sacré, je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel,
tu fis grandir en mon âme la force.

Ta droite me rend vainqueur.
Le Seigneur fait tout pour moi !
Seigneur, éternel est ton amour :
n'arrête pas l'œuvre de tes mains.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 16,5-11.

A l'heure où Jésus passait de ce monde à son père, il disait à ses disciples :

" Je m'en vais maintenant auprès de celui qui m'a envoyé, et aucun de vous ne me demande :

'Où vas-tu?'


Mais, parce que je vous ai parlé ainsi, votre cœur est plein de tristesse.

Pourtant, je vous dis la vérité : c'est votre intérêt que je m'en aille, car, si je ne m'en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l'enverrai.


Quand il viendra, il dénoncera l'erreur du monde sur le péché, sur le bon droit, et sur la condamnation.

Il montrera où est le péché, car l'on ne croit pas en moi.

Il montrera où est le bon droit, car je m'en vais auprès du Père, et vous ne me verrez plus.

Il montrera où est la condamnation, car le prince de ce monde est déjà condamné.







Commentaire du jour.





Saint Bernard (1091-1153), Moine Cistercien et Docteur de l'Église.
3ème sermon pour la Pentecôte

« C'est votre intérêt que je m'en aille »

L'Esprit-Saint a couvert la Vierge Marie de son ombre (Lc 1,35) et, le jour de la Pentecôte, il a fortifié les apôtres ; pour elle, c'était en vue d'adoucir l'effet de la venue de la Divinité en son corps virginal et, chez eux, en vue de les « revêtir de la force d'en haut » (Lc 24,49), c'est-à dire de la Charité la plus ardente...

Comment, dans leur faiblesse, auraient-ils pu remplir leur mission de triompher de la mort sans cet « Amour aussi fort que la mort » et de ne pas laisser « les portes de l'enfer prévaloir contre eux » sans cet « Amour aussi inflexible que l'enfer » ? (Mt 16,18; Ct 8,6)

Or, en voyant ce zèle, certains les croyaient ivres (Ac 2,13).

Effectivement, ils étaient ivres, mais d'un vin nouveau..., celui que la « vraie vigne » avait laissé couler du haut du Ciel, celui « qui réjouit le cœur de l'homme » (Jn 15,1; Ps 103,15)...

C'était un vin nouveau pour les habitants de la Terre, mais au Ciel il se trouvait en abondance..., il coulait à flot dans les rues et sur les places de la Cité Sainte, où il répandait la Joie du cœur...

Ainsi, il y avait au Ciel un vin particulier que la Terre ignorait. Mais la Terre avait aussi quelque chose qui lui était propre et qui faisait sa gloire — la Chair du Christ -– et les Cieux avaient une grande soif de la présence de cette Chair.

Qui pourrait empêcher cet échange si sûr et si riche en grâce entre le Ciel et la Terre, entre les anges et les apôtres, de sorte que la Terre possède L'Esprit-Saint et le Ciel la Chair du Christ ?...

« Si je ne m'en vais pas, dit Jésus, le Défenseur ne viendra pas à vous. » C'est-à-dire, si vous ne laissez pas partir ce que vous aimez, vous n'obtiendrez pas ce que vous désirez.

« C'est votre intérêt que je m'en aille » et que je vous transporte de la Terre au Ciel, de la chair à l'esprit ; car Le Père est esprit, Le Fils est esprit, et L'Esprit-Saint est aussi esprit...

Et Le Père « qui est esprit, recherche des adorateurs qui l'adorent en esprit et en vérité » (Jn 4,23-24).



Commentaire du jour.





Saint Cyrille de Jérusalem (313-350), Évêque de Jérusalem et Docteur de l'Église.

Catéchèse baptismale n° 16 (trad. bréviaire 7e lundi de Pâques)

« C'est L'Esprit qui vivifie » (2Co 3,6)

« L'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la Vie éternelle » (Jn 4,14).


C'est une eau toute nouvelle, vivante et jaillissante, jaillissant pour ceux qui en sont dignes. Pour quelle raison le don de L'Esprit est-il appelé une « eau » ?


C'est parce que l'eau est à la base de tout ; parce que l'eau produit la végétation et la vie ; parce que l'eau descend du Ciel sous forme de pluie ; parce que, tombant sous une seule forme, elle agit pourtant de façon multiforme...

Elle est différente dans le palmier, différente dans la vigne, elle se fait toute à tous. Elle n'a qu'une seule manière d'être, et elle n'est pas différente d'elle-même.

La pluie ne se transforme pas quand elle descend ici ou là mais, en s'adaptant à la constitution des êtres qui la reçoivent, elle produit en chacun ce qui lui convient.

L'Esprit-Saint agit ainsi. Il a beau être un, simple et indivisible, « il distribue ses dons à chacun, selon sa Volonté » (1Co 12,11).

De même que le bois sec, associé à l'eau, produit des bourgeons, de même l'âme qui vivait dans le péché, mais que la pénitence rend capable de recevoir Le Saint-Esprit, porte des fruits de Justice.


Bien que L'Esprit soit simple, c'est Lui, sur l'ordre de Dieu et au Nom du Christ, qui anime de nombreuses vertus.

Il emploie la langue de celui-ci au service de la Sagesse ; il éclaire par la prophétie l'âme de celui-là ; il donne à un autre le pouvoir de chasser les démons ; à un autre encore celui d'interpréter les divines Écritures.

Il fortifie la chasteté de l'un, il enseigne à un autre l'art de l'aumône, il enseigne à celui-ci le jeûne et l'ascèse, à un autre il enseigne à mépriser les intérêts du corps, il prépare un autre encore au martyre.

Différent chez les différents hommes, il n'est pas différent de Lui-même, ainsi qu'il est écrit :

« Chacun reçoit le don de manifester L'Esprit en vue du bien de tous » (1Co 12,7).




COMMENTAIRE DE SAINT CYRILLE D'ALEXANDRIE





SUR L'ÉVANGILE DE JEAN

Le Mystère de l'Unité.


Nous bénéficions d'une union même corporelle avec Le Christ, nous qui participons à sa Chair sacrée.
Saint Paul en témoigne lorsqu'il dit à propos du mystère de la piété :

Ce mystère, Dieu ne l'avait pas fait connaître aux hommes des générations passées comme il l'a révélé maintenant par L'Esprit à ses Saints apôtres et à ses prophètes.

Ce mystère, c'est que les païens sont associés au même héritage, au même Corps, au partage de la même promesse dans Le Christ.

Si nous formons tous entre nous un même Corps dans Le Christ, et non pas seulement entre nous, mais avec Lui, puisque évidemment il est en nous par sa propre Chair, comment donc notre unité entre nous et dans Le Christ n'est-elle pas déjà visible ?

Car Le Christ est le lien d’unité, étant en Lui-même Dieu et Homme.

Quant à l'unité dans L'Esprit, nous suivrons le même chemin et nous dirons encore qu'ayant tous reçu un seul et même Esprit, je veux dire L'Esprit-Saint, nous sommes en quelque sorte mêlés intimement les uns avec les autres et avec Dieu.


En effet, bien que nous soyons une multitude d'individus, et que Le Christ fasse demeurer en chacun de nous L'Esprit de Son Père qui est le sien, il n'y a cependant qu'un seul Esprit indivisible, qui rassemble en Lui-même des esprits distincts les uns des autres du fait de leur existence individuelle, et qui les fait apparaître pour ainsi dire comme ayant tous une seule existence en Lui.

De même que la vertu de la Chair sacrée fait un seul Corps de tous ceux en qui elle est venue, de la même manière, à mon avis, L'Esprit de Dieu un et indivisible qui nous habite nous conduit tous à l'unité spirituelle.

C'est pourquoi Saint Paul nous exhortait ainsi : Supportez-vous les uns les autres avec Amour; rassemblés dans la Paix, ayez à cœur de garder l'unité dans un même Esprit, comme votre vocation vous a tous appelés à une seule Espérance.

Il n'y a qu'un seul Seigneur, une seule Foi, un seul Baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, parmi tous, et en tous.

Si l'unique Esprit habite en nous, Le Dieu unique, Père de tous, sera en nous, et il conduira par Son Fils à l'union mutuelle et à l'union avec Lui tout ce qui participe de L'Esprit.

Que nous soyons unis au Saint-Esprit par une participation, cela aussi est visible, et voici comment.

Si nous abandonnons une vie purement naturelle pour obéir une bonne fois aux lois de L'Esprit, ne sera-t-il pas évident pour tous qu'après avoir pour ainsi dire renoncé à notre vie propre, et réalisé l'union avec L'Esprit, nous avons obtenu une condition Céleste, si bien que nous avons comme changé de nature ?


Nous ne sommes plus seulement des hommes, mais en outre nous sommes des fils de Dieu, des hommes Célestes, puisque nous sommes devenus participants de la nature Divine.

Tous, nous sommes donc un seul être dans Le Père, Le Fils et Le Saint-Esprit. Un seul être, dis-je, dans une identité d'état, un seul être dans un progrès conforme à la piété, par notre communion à la Chair sacrée du Christ, par notre communion à l'unique Esprit-Saint.


Oraison du matin (Office des Laudes).

Garde à ton peuple sa Joie, Seigneur, Toi qui refais ses forces et sa jeunesse ; tu nous as rendu la dignité de fils de Dieu, affermis-nous dans l’Espérance de la Résurrection.



Parole de Dieu : (Ac 13, 30-33)... (Office des Laudes).


Cliquer


Dieu a ressuscité Jésus d’entre les morts. Il est apparu pendant plusieurs jours à ceux qui étaient montés avec Lui de Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple.

Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle : la promesse que Dieu avait faite à nos pères, il l’a entièrement accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus ; c’est ce qui est écrit au psaume deuxième :

Tu es Mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré.



Parole de Dieu : (1 P 2, 4-5)… (Office des Vêpres).

Approchez-vous du Seigneur : il est la Pierre Vivante, que les hommes ont éliminée mais que Dieu a choisie parce qu’il en connaît la valeur.

Vous aussi, soyez des pierres vivantes qui servent à construire le Temple spirituel, et vous serez le Sacerdoce saint, présentant des offrandes spirituelles que Dieu pourra accepter à cause du Christ Jésus.




Ecouter



avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mer 9 Mai 2018 - 9:10




Eucharistie du Mercredi 09 Mai 2018

Mercredi de la 6ème semaine de Pâques.

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 17,15.22-34.18,1.


En ces jours-là, ceux qui escortaient Paul le conduisirent jusqu’à Athènes.

Puis ils s’en retournèrent, porteurs d’un message, avec l’ordre, pour Silas et Timothée, de rejoindre Paul le plus tôt possible.

Alors Paul, debout au milieu de l’Aréopage, fit ce discours :

« Athéniens, je peux observer que vous êtes, en toutes choses, des hommes particulièrement religieux.

En effet, en me promenant et en observant vos monuments sacrés, j’ai même trouvé un autel avec cette inscription :

“Au dieu inconnu.”

Or, ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer.

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qu’il contient, lui qui est Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas des sanctuaires faits de main d’homme ;
il n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et tout le nécessaire.

À partir d’un seul homme, il a fait tous les peuples pour qu’ils habitent sur toute la surface de la terre, fixant les moments de leur histoire et les limites de leur habitat ;
Dieu les a faits pour qu’ils le cherchent et, si possible, l’atteignent et le trouvent, lui qui, en fait, n’est pas loin de chacun de nous.

Car c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être. Ainsi l’ont également dit certains de vos poètes :

Nous sommes de sa descendance.


Si donc nous sommes de la descendance de Dieu, nous ne devons pas penser que la divinité est pareille à une statue d’or, d’argent ou de pierre sculptée par l’art et l’imagination de l’homme.

Et voici que Dieu, sans tenir compte des temps où les hommes l’ont ignoré, leur enjoint maintenant de se convertir, tous et partout.

En effet, il a fixé le jour où il va juger la terre avec justice, par un homme qu’il a établi pour cela, quand il l’a accrédité auprès de tous en le ressuscitant d’entre les morts. »

Quand ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquaient, et les autres déclarèrent :

« Là-dessus nous t’écouterons une autre fois. »

C’est ainsi que Paul, se retirant du milieu d’eux, s’en alla.

Cependant quelques hommes s’attachèrent à lui et devinrent croyants.

Parmi eux, il y avait Denys, membre de l’Aréopage, et une femme nommée Damaris, ainsi que d’autres avec eux.

Après cela, Paul s’éloigna d’Athènes et se rendit à Corinthe.







Psaume 148(147),1-2.11-12ab.12c-14a.14bcd.

Louez le Seigneur du haut des cieux,
louez-le dans les hauteurs.
Vous, tous ses anges, louez-le,
louez-le, tous les univers.
Les rois de la terre et tous les peuples,
les princes et tous les juges de la terre ;

tous les jeunes gens et jeunes filles,
les vieillards comme les enfants.

Qu'ils louent le nom du Seigneur,
le seul au-dessus de tout nom ;
sur le ciel et sur la terre, sa splendeur :
il accroît la vigueur de son peuple. Louange de tous ses fidèles, des fils d'Israël, le peuple de ses proches ! Alléluia !


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 16,12-15.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.

Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière.

En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.

Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.

Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit :

L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.







Commentaire du jour.





Saint Antoine de Padoue (v. 1195-1231), Franciscain, Docteur de l'Église.
Sermons pour le Dimanche et les Fêtes des Saints (trad. Bayart, Eds. franciscaines 1944, p170)

« Il vous guidera vers la vérité tout entière »

L'Esprit-Saint, le Paraclet, le Défenseur, est celui que Le Père et Le Fils envoient dans l'âme des justes comme un souffle.

C'est par Lui que nous sommes sanctifiés et méritons d'être Saints.

Le souffle humain est la vie des corps ; le souffle Divin est la Vie des esprits.

Le souffle humain nous rend sensibles ; le souffle Divin nous rend Saints. Cet Esprit est Saint, parce que sans Lui nul esprit, ni angélique, ni humain, ne peut être Saint.

« Le Père, dit Jésus, vous l'enverra en mon Nom » (Jn 14,26), c'est-à-dire en ma Gloire, pour manifester ma Gloire ; ou encore, parce qu'il a le même Nom que Le Fils : il est Dieu.

« Il me glorifiera » parce qu'il vous rendra spirituels, et il vous fera comprendre comment Le Fils est égal au Père et non pas seulement un homme comme vous le voyez, ou parce qu'il vous enlèvera votre crainte et vous fera annoncer ma Gloire au monde entier. Ainsi, ma Gloire, c'est le Salut des hommes.

« Il vous enseignera toutes choses. » « Fils de Sion, dit le prophète Joël, réjouissez-vous, car Le Seigneur Votre Dieu vous a donné Celui qui enseigne la Justice » (2,23 Vulg), qui vous enseignera tout ce qui regarde le Salut.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Puisque nous Célébrons dans la Foi, Seigneur, la Résurrection de Ton Fils, fais-nous partager la Joie de tous les Saints quand il apparaîtra sur les nuées du Ciel.



Parole de Dieu : (Rm 6, 8-11)... (Office des Laudes).


Cliquer


Si nous sommes passés par la mort avec Le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec Lui. Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, Le Christ ne meurt plus ; sur Lui la mort n’a plus aucun pouvoir.
Car il est mort, et c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ; Lui qui est vivant, c’est pour Dieu qu’il est vivant.

De même vous aussi : pensez que vous êtes morts au péché, et vivants pour Dieu en Jésus-Christ.



Parole de Dieu : (Ep 2, 4-6)... (Office des Vêpres).

Dieu est riche en Miséricorde ; à cause du grand Amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts à cause de nos fautes, il nous a fait revivre avec Le Christ : c’est bien par grâce que vous êtes sauvés.

Avec Lui, il nous a ressuscités ; avec Lui, il nous a fait régner aux Cieux, dans Le Christ Jésus.




Ecouter



avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Jeu 10 Mai 2018 - 9:17




Eucharistie du Jeudi 10 Mai 2018

Solennité de la Fête de L’Ascension de Notre Seigneur Jésus (Année B).






LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 1,1-11.


Mon cher Théophile, dans mon premier livre j'ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné depuis le commencement,
jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel après avoir, dans l'Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu'il avait choisis.
C'est à eux qu'il s'était montré vivant après sa Passion : il leur en avait donné bien des preuves, puisque, pendant quarante jours, il leur était apparu, et leur avait parlé du royaume de Dieu.

Au cours d'un repas qu'il prenait avec eux, il leur donna l'ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d'y attendre ce que le Père avait promis.

Il leur disait :

« C'est la promesse que vous avez entendue de ma bouche.

Jean a baptisé avec de l'eau ; mais vous, c'est dans l'Esprit Saint que vous serez baptisés d'ici quelques jours. »

Réunis autour de lui, les Apôtres lui demandaient :

« Seigneur, est-ce maintenant que tu vas rétablir la royauté en Israël ? »


Jésus leur répondit :

« Il ne vous appartient pas de connaître les délais et les dates que le Père a fixés dans sa liberté souveraine.

Mais vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit, qui viendra sur vous.

Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. »

Après ces paroles, ils le virent s'élever et disparaître à leurs yeux dans une nuée.

Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s'en allait, voici que deux hommes en vêtements blancs se tenaient devant eux et disaient :

« Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ?

Jésus, qui a été enlevé du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l'avez vu s'en aller vers le ciel. »







Psaume 47(46),2-3.6-7.8-9.

Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

Dieu s'élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
sonnez pour notre roi, sonnez !

Car Dieu est le roi de la terre :
que vos musiques l'annoncent !
Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son trône sacré.



Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4,1-13.

Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte à vous conduire d’une manière digne de votre vocation :

ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ;
ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix.

Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit.

Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême,
un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous.

À chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ.

C’est pourquoi l’Écriture dit :

‘Il est monté sur la hauteur, il a capturé des captifs, il a fait des dons aux hommes.’

Que veut dire : ‘Il est monté ?’ – Cela veut dire qu’il était d’abord descendu dans les régions inférieures de la terre.

Et celui qui était descendu est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir l’univers.

Et les ‘dons qu’il a faits’, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent.

De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ,
jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude.







Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 16,15-20.

En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit :

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création.

Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.

Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ;
ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »

Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu.

Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile.

Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.







Commentaire du jour.





Bienheureux Guerric d'Igny (v. 1080-1157), Abbé Cistercien.
Sermon pour l'Ascension (trad. cf. SC 202, p. 275)

« Votre vie est désormais cachée avec Le Christ en Dieu » (Col 3,3)


« Père, ceux que tu m'as donnés, je veux qu'ils soient avec Moi, là où je suis ; je veux qu'ils voient ma Gloire » (Jn 17,24).

Heureux ceux qui ont maintenant pour avocat devant Dieu leur juge en personne ; heureux ceux qui ont pour intercesseur celui qu'on doit adorer au même titre que Le Père à qui il adresse cette prière !

Le Père ne peut pas refuser de satisfaire ce désir exprimé par ses lèvres (Ps 20,3) car il a avec lui une seule Volonté, une seule puissance, étant un seul et même Dieu...

« Je veux que là où je suis, ils soient avec Moi. »

Quelle assurance pour ceux qui ont la Foi, quelle confiance pour les croyants ! ...

Les Saints, dont « la jeunesse se renouvelle comme celle de l'aigle » (Ps 102,5) « déploient leurs ailes comme des aigles » (Is 40,31)...

En ce jour, Le Christ « s'éleva sous le regard de ses disciples et disparut dans une nuée » (Ac 1,9)...

Il s'efforçait d'entraîner leur cœur à sa suite en se faisant aimer d'eux, et il leur promettait par l'exemple de son corps que leur corps pourrait s'élever de la même façon...

Aujourd'hui, le Christ, en vérité, « monte sur les chérubins et il vole sur les ailes du vent » (Ps 17,11), c'est-à-dire, il dépasse la puissance des anges.






Et pourtant, dans sa condescendance pour ta faiblesse « tel un aigle qui veille sur ses petits » il veut « te prendre et te porter sur ses épaules » (Dt 32,11)...

Certains volent avec Le Christ par la Contemplation ; pour toi, que ce soit du moins par l'Amour.

Frère, puisque Le Christ, ton trésor, est monté aujourd'hui au Ciel, que là aussi soit ton cœur (Mt 6,21).

C'est de là-haut que tu tiens ton origine, c'est là que se trouve ta part d'héritage (Ps 16,5), c'est de là que tu attends le Sauveur (Ph 3,20).



SERMON DE SAINT AUGUSTIN POUR L'ASCENSION





« Dieu nous a fait régner aux Cieux, dans Le Christ Jésus »


Aujourd'hui Notre Seigneur Jésus-Christ monte au Ciel ; que notre cœur y monte avec Lui.

Écoutons ce que nous dit l'Apôtre :

Vous êtes ressuscités, avec Le Christ. Recherchez donc les réalités d'en haut : c'est là qu'est Le Christ, assis à la droite de Dieu. Le but de votre vie est en haut, et non pas sur la Terre.

De même que Lui est monté, mais sans s'éloigner de nous, de même sommes-nous déjà là-haut avec Lui, et pourtant ce qu'il nous a promis ne s'est pas encore réalisé dans notre corps.

Il a déjà été élevé au-dessus des Cieux ; cependant il souffre sur la Terre toutes les peines que nous ressentons, nous ses membres.

Il a rendu témoignage à cette vérité lorsqu'il a crié du haut du Ciel :

Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?

Et il avait dit aussi : J'avais faim, et vous avez donné à manger.

Pourquoi ne travaillons-nous pas, nous aussi, sur la Terre, de telle sorte que par la Foi, l'Espérance, la Charité, grâce auxquelles nous nous relions à Lui, nous reposerions déjà maintenant avec Lui, dans le Ciel ?

Lui, alors qu'il est là-bas, est aussi avec nous ; et nous, alors que nous sommes ici, sommes aussi avec Lui.

Lui fait cela par sa Divinité, sa puissance, son Amour ; et nous, si nous ne pouvons pas le faire comme Lui par la Divinité, nous le pouvons cependant par l'Amour, mais en Lui.

Lui ne s'est pas éloigné du Ciel lorsqu'il en est descendu pour venir vers nous ; et il ne s'est pas éloigné de nous lorsqu'il est monté pour revenir au Ciel.

Il était là-haut, tout en étant ici-bas ; lui-même en témoigne :

Nul n'est monté au Ciel, sinon celui qui est descendu du Ciel, Le Fils de l'homme, qui est au Ciel.

Il a parlé ainsi en raison de l'unité qui existe entre Lui et nous : il est notre tête, et nous sommes son Corps.

Cela ne s'applique à personne sinon à Lui, parce que nous sommes Lui, en tant qu'il est Fils de l'Homme à cause de nous, et que nous sommes fils de Dieu à cause de Lui.

C'est bien pourquoi Saint Paul affirme : Notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, bien qu'étant plusieurs, ne forment qu'un seul corps. De même en est-il pour Le Christ.

Il ne dit pas :

Le Christ est ainsi en Lui-même, mais il dit :

De même en est-il pour Le Christ à l'égard de son Corps. Le Christ, c'est donc beaucoup de membres en un seul Corps.

Il est descendu du Ciel par Miséricorde, et lui seul y est monté, mais par la grâce nous aussi sommes montés en sa personne.

De ce fait, Le Christ seul est descendu, et Le Christ seul est monté ; non que la dignité de la tête se répande indifféremment dans le Corps, mais l'unité du Corps ne lui permet pas de se séparer de la tête.






Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui élèves Le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la Joie et à l’action de grâce, car l’Ascension de Ton Fils est déjà notre victoire : nous sommes les membres de son Corps, il nous a précédés dans la Gloire auprès de Toi, et c’est là que nous vivons en Espérance.



Parole de Dieu : (He 10, 12-14)… (Office des Laudes).


Cliquer


Jésus Christ, après avoir offert pour les péchés un unique Sacrifice, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu.

Il attend désormais que ses ennemis soient mis sous ses pieds. Par son Sacrifice unique, il a mené pour toujours à leur perfection ceux qui reçoivent de Lui la sainteté.



Parole de Dieu : (1 P 3, 18.22)… (Office des Vêpres).

Le Christ est mort pour les péchés, une fois pour toutes ; Lui, le juste, il est mort pour les coupables afin de vous introduire devant Dieu.

Dans sa Chair, il a été mis à mort ; dans l’Esprit, il a été rendu à la Vie. Il est monté au Ciel, au-dessus des anges et de toutes les puissances invisibles, à la droite de Dieu.




Ecouter



Enseignement de Père Nathan


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Ven 11 Mai 2018 - 9:43




Eucharistie du Vendredi 11 Mai 2018

Vendredi de la 6ème semaine de Pâques.


LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 18,9-18.


A Corinthe, une nuit, Paul eut cette vision; le Seigneur lui disait :

" Sois sans crainte, continue à parler, ne reste pas muet.

Je suis avec toi, et personne n'essaiera de te maltraiter, car dans cette ville j'ai à moi un peuple nombreux. »


Paul demeura un an et demi à Corinthe ; il enseignait aux gens la parole de Dieu.

Pendant que Gallion était proconsul en Grèce, les Juifs tous ensemble se soulevèrent contre Paul et le conduisirent au tribunal
en disant :

« Le culte de Dieu auquel cet individu veut amener les gens est contraire à la Loi. »


Au moment où Paul allait ouvrir la bouche, Gallion déclara aux Juifs :

« S'il s'agissait d'un délit ou d'un méfait grave, je recevrais votre plainte comme il se doit ;
mais puisqu'il s'agit de discussions concernant la doctrine, les appellations et la Loi qui vous sont propres, cela vous regarde.

Moi, je ne veux pas être juge de ces affaires. »

Et il les renvoya du tribunal.

Alors, ils se saisirent tous de Sosthène, le chef de la synagogue, et se mirent à le frapper devant le tribunal, tandis que Gallion demeurait indifférent.

Paul resta encore un certain temps à Corinthe, puis il fit ses adieux aux frères et prit le bateau pour la Syrie ; il emmenait Priscille et Aquila ; à Cencrées, il s'était fait raser la tête, car le vœu qui le lui interdisait venait d'expirer.






Psaume 47(46),2-3.4-5.6-7.

Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

C'est lui qui nous soumet des nations,
qui tient des peuples sous nos pieds ;
il choisit pour nous l'héritage,
fierté de Jacob, son bien-aimé.

Dieu s'élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
sonnez pour notre roi, sonnez !








Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 16,20-23a.

A l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples :

" Amen, amen, je vous le dis : vous allez pleurer et vous lamenter, tandis que le monde se réjouira.

Vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie.

La femme qui enfante est dans la peine parce que son heure est
arrivée. Mais, quand l'enfant est né, elle ne se souvient plus de son angoisse, dans la joie qu'elle éprouve du fait qu'un être humain est né dans le monde.

Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l'enlèvera.
En ce jour-là, vous n'aurez plus à m'interroger. "



Commentaire du jour.





Saint Bernard (1091-1153), Moine Cistercien et Docteur de l'Église.
Homélies sur le Cantique des cantiques, n° 37 (trad. Beguin, Seuil 1953, p. 435 rev.).

« Vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en Joie »


« Ils s'en vont en pleurant, ils jettent la semence. » Vont-ils donc pleurer toujours ?

Certainement pas :

« Ils reviendront dans la Joie, rapportant les gerbes » (Ps 125,huit).

Et ils auront raison de se réjouir, puisqu'ils porteront des gerbes de gloire.

Mais, direz-vous, cela n'arrivera qu'au dernier jour, au temps de la Résurrection, et l'attente est bien longue.

Ne perdez pas courage, ne cédez pas à ces enfantillages. En attendant, vous recevrez, « des prémices de L'Esprit » (2Co 1,22), assez pour moissonner dès aujourd'hui dans la Joie.

Semez dans la Justice, dit Le Seigneur, et récoltez l'Espérance de la Vie.

Il ne vous renvoie plus au dernier jour, où tout vous sera donné réellement et non plus en espérance.

Il parle du présent.
Bien sûr, notre Joie sera grande, notre allégresse infinie, lorsque commencera la vraie Vie.

Mais l'Espérance d'une si grande Joie ne peut pas être sans joie dès maintenant.







SERMON DE SAINT LÉON LE GRAND POUR L'ASCENSION






L'Ascension du Seigneur fortifie notre Foi.

Dans la Solennité Pascale, la Résurrection du Seigneur était la cause de notre Joie; de même, sa montée au Ciel nous donne lieu de nous réjouir, puisque nous commémorons et vénérons comme il convient ce grand jour où notre pauvre nature, en la personne du Christ, a été élevée plus haut que toute l'armée des Cieux, plus haut que tous les chœurs des anges, plus haut que toutes les puissances du Ciel, jusqu'à s'asseoir auprès de Dieu Le Père.

C'est sur cette disposition des œuvres Divines que nous sommes fondés et construits.

La grâce de Dieu devient en effet plus admirable lorsque les hommes ayant vu disparaître ce qui leur inspirait de l'adoration, leur Foi n'a pas connu le doute, leur Espérance n'a pas été ébranlée, leur Charité ne s'est pas refroidie.

Voici en quoi consiste la force des grands esprits, telle est la lumière des âmes pleines de Foi: croire sans hésitation ce que les yeux du corps ne voient pas, fixer son désir là où le regard ne parvient pas.

Mais comment une telle piété pourrait-elle naître en nos cœurs, comment pourrait-on être justifié par la Foi, si notre Salut ne consistait qu'en des réalités offertes à nos yeux?

Ce qui était visible chez notre Rédempteur est passé dans les mystères Sacramentels.

Et pour rendre la Foi plus pure et plus ferme, la vue a été remplacée par l'enseignement: c'est à l'autorité de celui-ci que devaient obéir les cœurs des croyants, éclairés par les rayons du Ciel.

Cette Foi, augmentée par l'Ascension du Seigneur, et fortifiée par le don du Saint-Esprit, n'a redouté ni les chaînes, ni les prisons, ni l'exil, ni la morsure des bêtes, ni les supplices raffinés de cruels persécuteurs.

Dans le monde entier, c'est pour cette Foi que non seulement des hommes, mais des femmes, et aussi de jeunes enfants et de frêles jeunes filles ont combattu jusqu'à répandre leur sang. Cette Foi a chassé des démons, écarté des maladies, ressuscité des morts.

Les Saints Apôtres eux-mêmes, fortifiés par tant de miracles, instruits par tant de discours, avaient cependant été terrifiés par la cruelle Passion du Seigneur et n'avaient pas admis sans hésitation la réalité de sa Résurrection.

Mais son Ascension leur fit accomplir de tels progrès que tout ce qui, auparavant, leur avait inspiré de la crainte, les rendait joyeux.

Ils avaient dirigé leur Contemplation vers la Divinité de Celui qui avait pris place à la droite du Père.

La vue de son Corps ne pouvait plus les entraver ni les empêcher de considérer, par la fine pointe de leur esprit, qu'en descendant vers nous et qu'en montant vers Le Père, Il ne s'était pas éloigné de ses disciples.

C'est alors, mes bien-aimés, que ce Fils d'homme fut connu, de façon plus haute et plus sainte, comme Le Fils de Dieu.

Lorsqu'il eut fait retour dans la Gloire de Son Père, il commença d'une manière mystérieuse, à être plus présent par sa Divinité, alors qu'il était plus éloigné quant à son Humanité.

C'est alors que la Foi mieux instruite se rapprocha, par une démarche spirituelle, du Fils égal au Père ; elle n'avait plus besoin de toucher dans Le Christ cette substance corporelle par laquelle il est inférieur au Père.

Le Corps glorifié gardait sa nature, mais la Foi des croyants était appelée à toucher, non d'une main charnelle




Oraison du matin (Office des Laudes).

Tu nous recrées, Seigneur, pour la Vie éternelle dans la Résurrection de Notre Sauveur qui règne désormais auprès de Toi ; dirige nos cœurs vers sa Gloire afin qu’au jour où il viendra de nouveau, ceux que tu as fait renaître par le Baptême soient revêtus de sa lumière impérissable.

Lui qui règne avec Toi el Le Saint-Esprit pour les siècles des siècles..



Parole de Dieu : (Ac 5, 30-32)… (Office des Laudes).



Cliquer


Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le pendant au bois du supplice.

C’est Lui que Dieu, par sa puissance, a élevé en faisant de Lui le Chef, le Sauveur, pour apporter à Israël la conversion et le Pardon des péchés.

Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela, avec L’Esprit-Saint, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.



Parole de Dieu : (He 5, 8-10)… (Office des Vêpres).

Bien qu’il soit Le Fils, Le Christ a pourtant appris l’Obéissance par les souffrances de sa Passion ; et, ainsi conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du Salut éternel.

Car Dieu l’a proclamé Grand-Prêtre selon le Sacerdoce de Melkisédek.












Ecouter


Problème pour insérer une vidéo, je dois regarder ce qui ne fonctionne pas
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Sam 12 Mai 2018 - 10:06




Eucharistie du Samedi 12 Mai 2018

Samedi de la 6ème semaine de Pâques.

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 18,23-28.


Après avoir passé quelque temps à Antioche, Paul partit. Il parcourut successivement le pays galate et la Phrygie, en affermissant tous les disciples.

Or, un Juif nommé Apollos, originaire d’Alexandrie, venait d’arriver à Éphèse. C’était un homme éloquent, versé dans les Écritures.

Il avait été instruit du Chemin du Seigneur ; dans la ferveur de l’Esprit, il parlait et enseignait avec précision ce qui concerne Jésus, mais, comme baptême, il ne connaissait que celui de Jean.

Il se mit donc à parler avec assurance à la synagogue. Quand Priscille et Aquilas l’entendirent, ils le prirent à part et lui exposèrent avec plus de précision le Chemin de Dieu.

Comme Apollos voulait se rendre en Grèce, les frères l’y encouragèrent, et écrivirent aux disciples de lui faire bon accueil. Quand il fut arrivé, il rendit de grands services à ceux qui étaient devenus croyants par la grâce de Dieu.

En effet, avec vigueur il réfutait publiquement les Juifs, en démontrant par les Écritures que le Christ, c’est Jésus.







Psaume 47(46),2-3.8-9.10.

Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

Car Dieu est le roi de la terre :
que vos musiques l'annoncent !
Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son trône sacré.

Les chefs des peuples se sont rassemblés :
c'est le peuple du Dieu d'Abraham.
Les princes de la terre sont à Dieu
qui s'élève au-dessus de tous.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 16,23b-28.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.

Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom ; demandez, et vous recevrez : ainsi votre joie sera parfaite.





En disant cela, je vous ai parlé en images. L’heure vient où je vous parlerai sans images, et vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le Père.


Ce jour-là, vous demanderez en mon nom ; or, je ne vous dis pas que moi, je prierai le Père pour vous,
car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé et vous avez cru que c’est de Dieu que je suis sorti.


Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père. »







Commentaire du jour.





Saint Jean-Marie Vianney (1786-1859), Prêtre, Curé d'Ars.
Catéchisme sur la prière (éd. Monnin ; bréviaire : 04/08)

« Si vous demandez quelque chose à Mon Père en invoquant mon Nom, il vous le donnera »

Mes enfants, vous avez un petit cœur, mais la prière l'élargit et le rend capable d'aimer Dieu.

La prière est un avant-goût du Ciel, un écoulement du Paradis.

Elle ne nous laisse jamais sans douceur.

C'est un miel qui descend dans l'âme et adoucit tout. Les peines se fondent devant une prière bien faite, comme la neige devant le soleil.

La prière fait passer le temps avec une grande rapidité, et si agréablement, qu'on ne s'aperçoit pas de sa durée...

On en voit qui se perdent dans la prière comme le poisson dans l'eau, parce qu'ils sont tout au bon Dieu.

Dans leur cœur, il n'y a pas d'entre-deux.

Oh, que j'aime ces âmes généreuses !

Saint François d'Assise et Sainte Colette voyaient Notre Seigneur et lui parlaient comme nous nous parlons.








Tandis que nous, que de fois nous venons à l'église sans savoir ce que nous venons faire et ce que nous voulons demander !

Et pourtant, quand on va chez quelqu'un, on sait bien pourquoi on y va.
Il y en a qui ont l'air de dire au bon Dieu :

« Je m'en vais vous dire deux mots pour me débarrasser de vous ».

Je pense souvent que, lorsque nous venons adorer Notre Seigneur, nous obtiendrions tout ce que nous voudrions, si nous le lui demandions avec une Foi bien vive et un cœur bien pur.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Avant de s’en aller près de Toi, Notre Père, Ton Fils promit aux Apôtres L’Esprit-Saint ; ils ont reçu de Toi des grâces innombrables qui leur ont fait connaître les choses d’en haut, répands maintenant sur nous les mêmes dons de L’Esprit.



Parole de Dieu : (Rm 14, 7-9)... (Office des Laudes).


Cliquer


Aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour Le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour Le Seigneur.

Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur.

Car, si Le Christ a connu la mort, puis la Vie, c’est pour devenir Le Seigneur et des morts et des vivants.



Parole de Dieu : (1 P 2, 9-10)... (Office des Vêpres).

C’est vous qui êtes la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu ; vous êtes donc chargés d’annoncer les merveilles de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable Lumière.

Car autrefois vous n’étiez pas son peuple, mais aujourd’hui vous êtes le peuple de Dieu.

Vous étiez privés d’amour, mais aujourd’hui Dieu vous a montré son Amour.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Dim 13 Mai 2018 - 8:47




Eucharistie du Dimanche 13 Mai 2018 :

Septième Dimanche de Pâques (Année B).

Fête de Notre-Dame de Fatima.




LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 1,15-17.20a.20c-26.


En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des frères qui étaient réunis au nombre d’environ cent vingt personnes, et il déclara :

« Frères, il fallait que l’Écriture s’accomplisse. En effet, par la bouche de David, l’Esprit Saint avait d’avance parlé de Judas, qui en est venu à servir de guide aux gens qui ont arrêté Jésus :

ce Judas était l’un de nous et avait reçu sa part de notre ministère.

Il est écrit au livre des Psaumes :

Qu’un autre prenne sa charge.

Or, il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous
depuis le commencement, lors du baptême donné par Jean, jusqu’au jour où il fut enlevé d’auprès de nous.

Il faut donc que l’un d’entre eux devienne, avec nous, témoin de sa résurrection. »

On en présenta deux : Joseph appelé Barsabbas, puis surnommé Justus, et Matthias.

Ensuite, on fit cette prière :

« Toi, Seigneur, qui connais tous les cœurs, désigne lequel des deux tu as choisi
pour qu’il prenne, dans le ministère apostolique, la place que Judas a désertée en allant à la place qui est désormais la sienne. »

On tira au sort entre eux, et le sort tomba sur Matthias, qui fut donc associé par suffrage aux onze Apôtres.







Psaume 103(102),1-2.11-12.19-20ab.

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
Aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés.

Le Seigneur a son trône dans les cieux :
sa royauté s'étend sur l'univers.
Messagers du Seigneur, bénissez-le,
invincibles porteurs de ses ordres !



Première lettre de saint Jean 4,11-16.

Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.






Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.


Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit.

Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.

Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.

Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 17,11b-19.


En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi :

« Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné.

J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.

Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.

Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde.

Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.

Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.

Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.

De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.

Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »






Commentaire du jour.





Bienheureux John Henry Newman (1801-1890), Cardinal, théologien, Fondateur de l'Oratoire en Angleterre.
PPS, vol. 6, n°15 « Rising with Christ »

« Ils ne sont pas du monde, comme Moi je ne suis pas du monde »

Commencez dès maintenant, en ce saint temps de Pâques, votre résurrection avec Le Christ.

Voyez comme il vous tend la main !

Il ressuscite ; ressuscitez avec Lui !

Sortez du tombeau du vieil Adam, abandonnez vos préoccupations, les jalousies, les soucis, les ambitions du monde, l'esclavage de l'habitude, le tumulte des passions, les fascinations de la chair, l'esprit froid, terre à terre et calculateur, la légèreté, l'égoïsme, la mollesse, la vanité et les manies de grandeur.

Efforcez-vous désormais de faire ce qui vous paraît difficile, mais qui ne devrait pas, ne doit pas être négligé : veillez, priez et méditez...

Montrez que votre cœur, vos aspirations et toute votre Vie sont avec Votre Dieu.

Réservez chaque jour un peu de temps pour aller à sa rencontre...

Je ne vous demande pas de quitter le monde, ni d'abandonner vos devoirs sur cette Terre, mais de reprendre possession de votre temps.

Ne consacrez pas des heures entières aux loisirs ou à la vie en société, alors que vous ne consacrez que quelques instants au Christ.

Ne priez pas uniquement quand vous êtes fatigués et au bord du sommeil ; n'oubliez pas complètement de le louer ou d'intercéder pour le monde et pour l'Église.

Conduisez-vous selon les paroles des Saintes Écritures : « Recherchez les réalités d'en-haut ».

Montrez votre appartenance au Christ, car votre cœur « est ressuscité avec Lui » et « votre Vie est cachée en Lui » (Col 3,1-3).




Oraison du matin (Office des Laudes).

Entends notre Prière, Seigneur : nous croyons que Le Sauveur des hommes est auprès de Toi dans la Gloire ; fais-nous croire aussi qu’il est encore avec nous jusqu’à la fin des temps, comme il nous l’a promis.



Parole de Dieu : (Ac 10, 40-43)… (Office des Laudes).


Cliquer


Voici que Dieu a ressuscité Jésus le troisième jour.

Il lui a donné de se montrer non pas à tout le peuple, mais seulement aux témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa Résurrection d’entre les morts.

Il nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que Dieu l’a choisi comme Juge des vivants et des morts.

C’est à Lui que tous les prophètes rendent ce témoignage :

Tout homme qui croit en Lui reçoit par Lui le Pardon de ses péchés.



Parole de Dieu : (He 10, 12-14)… (Office des Vêpres).

Jésus-Christ, après avoir offert pour les péchés un unique Sacrifice, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu.

Il attend désormais que ses ennemis soient mis sous ses pieds.

Par son Sacrifice unique, il a mené pour toujours à leur perfection ceux qui reçoivent de Lui la sainteté.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Lun 14 Mai 2018 - 9:18




Eucharistie du Lundi 14 Mai 2018

L’Église Célèbre la Fête de Saint Matthias, apôtre (1er s.).


Cliquer


LITURGIE DE LA PAROLE

Livre des Actes des Apôtres 1,15-17.20-26.


En ces jours-là, les frères étaient réunis au nombre d'environ cent vingt.
Pierre se leva au milieu de l'assemblée et dit :

« Frères, il fallait que l'Écriture s'accomplisse : par la bouche de David, l'Esprit Saint avait d'avance parlé de Judas, qui en est venu à servir de guide aux gens qui ont arrêté Jésus,
ce Judas qui pourtant était l'un de nous et avait reçu sa part de notre ministère.

Car il est écrit au livre des Psaumes :

Que son domaine devienne un désert, et que personne n'y habite, et encore :

Que sa charge passe à un autre.

Voici donc ce qu'il faut faire : il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous,
depuis son baptême par Jean jusqu'au jour où il nous a été enlevé.

Il faut donc que l'un d'entre eux devienne avec nous témoin de sa résurrection. »

On en présenta deux :

Joseph Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias.

Puis l'assemblée fit cette prière :

« Toi, Seigneur, qui connais le cœur de tous les hommes, montre-nous lequel des deux tu as choisi
pour prendre place dans le ministère des Apôtres, que Judas a déserté en partant vers son destin. »

On tira au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut dès lors associé aux onze Apôtres.







Psaume 113(112),1-2.3-4.5-6.7-8.

Louez, serviteurs du Seigneur,
louez le nom du Seigneur !
Béni soit le nom du Seigneur,
maintenant et pour les siècles des siècles !

Du levant au couchant du soleil,
loué soit le nom du Seigneur !
Le Seigneur domine tous les peuples,
sa gloire domine les cieux.

Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ?
Lui, il siège là-haut.
Il abaisse son regard
vers le ciel et vers la terre.

De la poussière il relève le faible,
il retire le pauvre de la cendre
pour qu'il siège parmi les princes,
parmi les princes de son peuple.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 15,9-17.

À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples :

« Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie.

Mon commandement, le voici :

Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.





Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.


Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître.

Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera.
Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres.







Commentaire du jour.





Benoît XVI, Pape de 2005 à 2013.
Homélie du 14 Mai 2010 (Voyage apostolique au Portugal - trad. © Libreria Editrice Vaticana)

Soyez des témoins !

« Il faut que l’un d’entre eux devienne avec nous témoin de sa Résurrection », disait Pierre …

Mes frères et sœurs, il faut que vous deveniez … des témoins de la Résurrection de Jésus.

En effet, si vous, vous n’êtes pas ses témoins dans votre milieu de vie, qui le sera à votre place ?

Le Chrétien est, dans l’Église et avec l’Église, un Missionnaire du Christ envoyé dans le monde.

C’est là la mission qu’on ne peut différer de toute communauté ecclésiale : recevoir de Dieu Le Père et offrir au monde Le Christ ressuscité, afin que toute situation d’affaiblissement et de mort soit transformée, par L’Esprit-Saint, en occasion de croissance et de Vie.

Nous n’imposons rien, mais nous proposons toujours, comme Pierre nous le recommande dans une de ses lettres :

« Traitez toujours saintement dans vos cœurs Le Seigneur Christ, toujours prêts à vous expliquer devant tous ceux qui vous demandent de rendre compte de l’Espérance qui est en vous » (1 P 3, 15).

Et en définitive, tous le demandent même ceux qui semblent ne pas le demander.

Par expérience personnelle et communautaire, nous savons bien que c’est Jésus, Celui que tous attendent.

En effet, les attentes les plus profondes du monde et les grandes certitudes de l’Évangile se rencontrent dans la mission irrécusable qui nous revient puisque « sans Dieu l’homme ne sait où aller et ne parvient même pas à comprendre qui il est.

Face aux énormes problèmes du développement des peuples qui nous pousseraient presque au découragement et au défaitisme, la Parole du Seigneur Jésus-Christ vient à notre aide en nous rendant conscients de ce fait que :

‘Sans Moi, vous ne pouvez rien faire’ (Jn 15, 5) ; elle nous encourage :

‘Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde’ (Mt 28, 20) » (Cf. Enc. Caritas in veritate, n° 78) …

Oui ! Nous sommes appelés à servir l’humanité de notre temps, comptant uniquement sur Jésus, en nous laissant éclairer par sa Parole :

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est Moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous partiez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure » (Jn, 15, 16).

Que de temps perdu, que de travail renvoyé à plus tard sur ce point par inadvertance !

Tout se définit à partir du Christ, quant à l’origine et à l’efficacité de la mission : la mission nous la recevons toujours du Christ, qui nous a fait connaître ce qu’il a entendu de Son Père, et nous y sommes engagés par L’Esprit, dans l’Église.

Comme l’Église elle-même, œuvre du Christ et de Son Esprit, il s’agit de renouveler la face de la Terre en partant de Dieu, toujours et seulement de Dieu !






Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui as choisi Saint Matthias pour compléter le collège des Apôtres, accorde-nous, à sa Prière, puisque ton Amour nous appelle, d'être un jour au nombre des élus.



Parole de Dieu : (Ep 2, 19-22)… (Office des Laudes).


Cliquer


Vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes citoyens du peuple saint, membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est Le Christ Jésus Lui-même.

En Lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur.

En Lui, vous êtes, vous aussi, des éléments de la construction pour devenir par L’Esprit Saint la Demeure de Dieu.



Parole de Dieu : (Ep 4, 11-13)… (Office des Vêpres).

Les dons que Le Christ a faits aux hommes, ce sont d'abord les Apôtres, puis les prophètes et les Missionnaires de l'Évangile, et aussi les pasteurs et ceux qui enseignent.

De cette manière, le peuple saint est organisé pour que les tâches du Ministère soient accomplies, et que se construise le Corps du Christ.

Au terme, nous parviendrons tous ensemble à l'unité dans la Foi et la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l'état de l'Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mar 15 Mai 2018 - 9:22




Eucharistie du Mardi 15 Mai 2018

Mardi de la 7ème semaine de Pâques.


LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 20,17-27.


En ces jours-là, depuis Milet, Paul envoya un message à Éphèse pour convoquer les Anciens de cette Église.

Quand ils furent arrivés auprès de lui, il leur adressa la parole :

« Vous savez comment je me suis toujours comporté avec vous, depuis le premier jour où j’ai mis le pied en Asie :

j’ai servi le Seigneur en toute humilité, dans les larmes et les épreuves que m’ont values les complots des Juifs ;
je n’ai rien négligé de ce qui était utile, pour vous annoncer l’Évangile et vous donner un enseignement en public ou de maison en maison.

Je rendais témoignage devant Juifs et Grecs pour qu’ils se convertissent à Dieu et croient en notre Seigneur Jésus.

Et maintenant, voici que je suis contraint par l’Esprit de me rendre à Jérusalem, sans savoir ce qui va m’arriver là-bas.

Je sais seulement que l’Esprit Saint témoigne, de ville en ville, que les chaînes et les épreuves m’attendent.

Mais en aucun cas, je n’accorde du prix à ma vie, pourvu que j’achève ma course et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus : rendre témoignage à l’évangile de la grâce de Dieu.

Et maintenant, je sais que vous ne reverrez plus mon visage, vous tous chez qui je suis passé en proclamant le Royaume.

C’est pourquoi j’atteste aujourd’hui devant vous que je suis pur du sang de tous, car je n’ai rien négligé pour vous annoncer tout le dessein de Dieu. »







Psaume 68(67),10-11.20-21.

Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
Sur les lieux où campait ton troupeau,
tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre.

Que le Seigneur soit béni !
Jour après jour, ce Dieu nous accorde la victoire.
Le Dieu qui est le nôtre est le Dieu des victoires,
et les portes de la mort sont à Dieu, le Seigneur.








Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 17,1-11a.

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit :

« Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie.

Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.

Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.

Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire.

Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe.

J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner.

Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole.


Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi,
car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé.


Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi.

Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux.

Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi.»







Commentaire du jour.





Saint Irénée de Lyon (v. 130-v. 208), Évêque, Théologien et Martyr.
Contre les hérésies, IV, 14 (trad. SC 100, p. 537 rev.)

« Ainsi...il donnera la Vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés »

Au commencement ce n'était pas parce qu'il avait besoin de l'homme que Dieu a modelé Adam, mais pour avoir quelqu'un en qui déposer ses bienfaits.

Car non seulement avant Adam, mais avant même la Création, Le Verbe glorifiait Le Père, tout en demeurant en Lui, et il était glorifié par Le Père, comme il le dit Lui-même :

« Père, glorifie-moi de la Gloire que j'avais auprès de Toi avant le commencement du monde ».

Ce n'était pas davantage parce qu'il avait besoin de notre service qu'il nous a commandé de le suivre, mais pour nous procurer le Salut.

Car suivre Le Sauveur c'est avoir part au Salut, comme suivre la lumière c'est avoir part à la lumière.

Lorsque des hommes sont dans la lumière, ce ne sont pas eux qui illuminent la lumière et la font resplendir, mais ils sont illuminés et rendus resplendissants par elle ; loin de lui apporter quoi que ce soit, ils bénéficient de la lumière et en sont illuminés.

Ainsi en va-t-il du service envers Dieu ; notre service n'apporte rien à Dieu, car Dieu n'a pas besoin du service des hommes ; mais, à ceux qui le servent et qui le suivent, Dieu donne la Vie, l'incorruptibilité et la Gloire éternelle...

Si Dieu sollicite le service des hommes, c'est pour pouvoir, Lui qui est bon et miséricordieux, accorder ses bienfaits à ceux qui persévèrent dans son service.

Car, si Dieu n'a besoin de rien, l'homme a besoin de la communion de Dieu. La gloire de l'homme, c'est de persévérer dans le service de Dieu.

C'est pourquoi Le Seigneur disait à ses disciples :

« Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c’est Moi qui vous ai choisis » (Jn 15,16).

Il indiquait par-là que ce n'étaient pas eux qui le glorifiaient en le suivant, mais que, pour avoir suivi Le Fils de Dieu, ils étaient glorifiés par Lui.
« Père, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec Moi, afin qu'ils contemplent ma Gloire » (Jn 17,24).




Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu de Puissance et de Miséricorde, nous te supplions d'envoyer Ton Esprit : qu'il habite nos cœurs, et fasse de nous le Temple de sa Gloire.



Parole de Dieu : (Ac 13, 30-33)... (Office des Laudes).


Cliquer


Dieu a ressuscité Jésus d’entre les morts.

Il est apparu pendant plusieurs jours à ceux qui étaient montés avec Lui de Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple.

Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle : la promesse que Dieu avait faite à nos pères, il l’a entièrement accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus ; c’est ce qui est écrit au psaume deuxième : Tu es Mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré.



Parole de Dieu : (Rm 8, 26-27)... (Office des Vêpres).

L’Esprit-Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut.

L’Esprit Lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables.

Et Dieu, qui voit le fond des cœurs, connaît les intentions de L’Esprit : il sait qu’en intervenant pour les fidèles, L’Esprit veut ce que Dieu veut.




Ecouter



avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mer 16 Mai 2018 - 9:24




Eucharistie du Mercredi 16 Mai 2018

Mercredi de la 7ème semaine du Temps Pascal.

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 20,28-38.


En ces jours-là, Paul faisait ses adieux aux Anciens de l’Église d’Éphèse. Il leur disait :

« Veillez sur vous-mêmes, et sur tout le troupeau dont l’Esprit Saint vous a établis responsables, pour être les pasteurs de l’Église de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang.

Moi, je sais qu’après mon départ, des loups redoutables s’introduiront chez vous et n’épargneront pas le troupeau.

Même du milieu de vous surgiront des hommes qui tiendront des discours pervers pour entraîner les disciples à leur suite.

Soyez donc vigilants, et souvenez-vous que, durant trois ans, nuit et jour, je n’ai cessé, dans les larmes, de reprendre chacun d’entre vous.

Et maintenant, je vous confie à Dieu et à la parole de sa grâce, lui qui a le pouvoir de construire l’édifice et de donner à chacun l’héritage en compagnie de tous ceux qui ont été sanctifiés.

Je n’ai convoité ni l’argent ni l’or ni le vêtement de personne.

Vous le savez bien vous-mêmes : les mains que voici ont pourvu à mes besoins et à ceux de mes compagnons.

En toutes choses, je vous ai montré qu’en se donnant ainsi de la peine, il faut secourir les faibles et se souvenir des paroles du Seigneur Jésus, car lui-même a dit :

Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »

Quand Paul eut ainsi parlé, il s’agenouilla et pria avec eux tous.

Tous se mirent à pleurer abondamment ; ils se jetaient au cou de Paul et l’embrassaient ;
ce qui les affligeait le plus, c’est la parole qu’il avait dite : « Vous ne verrez plus mon visage ».

Puis on l’accompagna jusqu’au bateau.







Psaume 68(67),29-30.33.34c.35a.36.

Ton Dieu l'a commandé : « Sois fort ! »
Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
De ton palais, qui domine Jérusalem,
on voit des rois t'apporter leurs présents.

Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
jouez pour le Seigneur,
Voici qu'il élève la voix, une voix puissante ;
rendez la puissance à Dieu.

Redoutable est Dieu dans son temple saint,
le Dieu d'Israël ;
c'est lui qui donne à son peuple force et puissance.
Béni soit Dieu !



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 17,11b-19.

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi :

« Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.

Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.

Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.

Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde.

Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.

Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.

Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.

De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.

Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »







Commentaire du jour.





Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444), Évêque et Docteur de l'Église.
Commentaire de l'Évangile de Jean, 11, 11 ; PG 74, 558 (trad. Jean expliqué, DDB 1985, p. 134)

« Pour qu'ils soient un, comme nous-mêmes »

Lorsque Le Christ est devenu semblable à nous, c'est-à-dire s'est fait homme, L'Esprit l'a oint et consacré, bien qu'il soit Dieu par nature...

Il sanctifie Lui-même son propre corps, et tout ce qui dans la Création est digne d'être sanctifié.

Le mystère qui s'est passé dans Le Christ est le principe et l'itinéraire de notre participation à L'Esprit.

Pour nous unir nous aussi, pour nous fondre dans l'unité avec Dieu et entre nous, bien que séparés par la différence de nos individualités, de nos âmes et de nos corps, Le Fils Unique a inventé et préparé un moyen de nous rassembler, grâce à la Sagesse qui est la sienne et selon le conseil de Son Père.

Par un seul Corps, son propre Corps, il Bénit ceux qui croient en Lui, dans une Communion Mystique il en fait un seul Corps avec Lui et entre eux.

Qui pourrait donc séparer, qui donc pourrait priver de leur union physique ceux qui, par ce Corps sacré et par Lui seul, sont unis dans l'unité du Christ ?
Si nous partageons un même pain, nous formons tous un seul Corps (1Co 10,17).

Car Le Christ ne peut pas être partagé.

C'est pourquoi l'Église elle aussi est appelée Corps du Christ, et nous ses membres, selon la doctrine de Saint Paul (Ep 5,30).

Tous unis au seul Christ par son saint Corps, nous le recevons, unique et indivisible, dans nos propres corps.

Nous devons considérer nos propres corps comme ne nous appartenant plus.




Oraison du matin (Office des Laudes).


Dieu d’infinie Bonté, nous t’en prions : accorde à ton Église rassemblée par L’Esprit-Saint de se dévouer de tout cœur à ton service, et d’être unie dans l’accomplissement de ta Volonté.



Parole de Dieu : (Rm 6, 8-11)... (Office des Laudes).



Cliquer


Si nous sommes passés par la mort avec Le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec Lui.

Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, Le Christ ne meurt plus ; sur Lui la mort n’a plus aucun pouvoir.

Car il est mort, et c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ; Lui qui est vivant, c’est pour Dieu qu’il est vivant.

De même vous aussi : pensez que vous êtes morts au péché, et vivants pour Dieu en Jésus Christ.



Parole de Dieu : (1 Co 2, 9-10a)... (Office des Vêpres).

Ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Écriture, ce que personne n’avait vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le cœur de l’homme n’avait pas imaginé, ce qui avait été préparé pour ceux qui aiment Dieu.

Et c’est à nous que Dieu, par L’Esprit, a révélé cette Sagesse.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Jeu 17 Mai 2018 - 9:35




Eucharistie du Jeudi 17 Mai 2018

Jeudi de la 7ème semaine de Pâques.

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 22,30.23,6-11.


En ces jours-là, Paul avait été arrêté à Jérusalem.

Le lendemain, le commandant voulut savoir avec certitude de quoi les Juifs l’accusaient.

Il lui fit enlever ses liens ; puis il convoqua les grands prêtres et tout le Conseil suprême, et il fit descendre Paul pour l’amener devant eux.

Sachant que le Conseil suprême se répartissait entre sadducéens et pharisiens, Paul s’écria devant eux :

« Frères, moi, je suis pharisien, fils de pharisiens.

C’est à cause de notre espérance, la résurrection des morts, que je passe en jugement. »

À peine avait-il dit cela, qu’il y eut un affrontement entre pharisiens et sadducéens, et l’assemblée se divisa.

En effet, les sadducéens disent qu’il n’y a pas de résurrection, pas plus que d’ange ni d’esprit, tandis que les pharisiens professent tout cela.

Il se fit alors un grand vacarme.

Quelques scribes du côté des pharisiens se levèrent et protestèrent vigoureusement :

« Nous ne trouvons rien de mal chez cet homme. Et si c’était un esprit qui lui avait parlé, ou un ange ? »


L’affrontement devint très violent, et le commandant craignit que Paul ne se fasse écharper.

Il ordonna à la troupe de descendre pour l’arracher à la mêlée et le ramener dans la forteresse.


La nuit suivante, le Seigneur vint auprès de Paul et lui dit :

« Courage !

Le témoignage que tu m’as rendu à Jérusalem, il faut que tu le rendes aussi à Rome. »







Psaume 16(15),1-2a.5.7-8.9-10.11.

Garde-moi, mon Dieu : j'ai fait de toi mon refuge.
J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort. »

Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m'avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m'abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

Tu m'apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 17,20-26.





En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi :

« Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi.

Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi.

Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :

moi en eux, et toi en moi.

Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.

Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé.

Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »







Commentaire du jour.





Saint Pierre Damien (1007-1072), Ermite puis Évêque, Docteur de l'Église.
Opuscule 11 « Dominus vobiscum », 6 (trad. Migne 1992, p.22 rev. ; cf Orval)

« Que tous, ils soient un, comme Toi, Père, tu es en Moi et Moi en Toi »

La sainte Église, bien que diverse dans la multiplicité des personnes, est unifiée par le Feu de l'Esprit-Saint.

Si, matériellement, elle semble répartie en plusieurs familles, le mystère de son unité profonde ne peut rien perdre de son intégrité :

« Car l'Amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par Le Saint-Esprit qui nous a été donné », dit Saint Paul (Rm 5,5).

Cet Esprit, sans nul doute, est un et multiple à la fois, un dans l'essence de sa majesté, multiple dans les dons et charismes accordés à la sainte Église qu'il remplit de sa présence.

Et cet Esprit donne à l'Église d'être à la fois une dans son extension universelle et tout entière en chacun de ses membres...

Si donc ceux qui croient dans Le Christ sont un, partout où l'un d'entre eux se trouve physiquement, le Corps de l'Église tout entier est là par le mystère sacramentel.

Et tout ce qui convient au corps entier semble convenir à chacun des membres...

Voilà pourquoi, quand plusieurs fidèles se trouvent ensemble, ils peuvent dire :

« Incline, Seigneur, ton oreille et exauce-moi car je suis pauvre et malheureux ; garde mon âme puisque je suis fidèle » (Ps 85,1).

Et lorsque nous sommes seuls, nous pouvons bien chanter :

« Chantez tous pour Dieu, notre Salut, criez de joie en l'honneur du Dieu de Jacob » (Ps 80,2).

Il n'est pas déplacé de dire tous ensemble :

« Je bénirai le Seigneur en tout temps ; sa louange sera sans cesse sur mes lèvres » (Ps 33,2) ni, quand je me trouve seul, de proclamer : « Magnifiez avec moi Le Seigneur, exaltons tous ensemble son Nom » (Ps 33,4) et bien d'autres expressions semblables.

La solitude n'empêche personne de parler au pluriel, et la multitude des fidèles peut très bien s'exprimer au singulier.

La puissance de L'Esprit-Saint qui habite chacun des fidèles et les enveloppe tous ensemble fait qu'il y a ici une solitude toute peuplée, et là, une multitude qui ne fait qu'un.


Oraison du matin (Office des Laudes).

Que Ton Esprit-Saint, Dieu Créateur, nous transforme par ses dons : qu’il change notre cœur en un cœur que tu aimes, parfaitement accordé à ta Volonté.



Parole de Dieu : (Rm 8, 10-11)... (Office des Laudes).


Cliquer


Si Le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, L’Esprit est votre Vie, parce que vous êtes devenus des justes.

Et si L’Esprit de Celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts donnera aussi la Vie à vos corps mortels par Son Esprit qui habite en vous.



Parole de Dieu : (1 Co 6, 19-20)... (Office des Vêpres).

Ne le savez-vous pas ?

Votre corps est le Temple de L’Esprit-Saint, qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, car Le Seigneur vous a achetés très cher.

Rendez Gloire à Dieu dans votre corps.




Ecouter

avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Ven 18 Mai 2018 - 10:01




Eucharistie du Vendredi 18 Mai 2018

Vendredi de la 7ème semaine de Pâques.

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 25,13-21.


En ces jours-là, le roi Agrippa et Bérénice vinrent à Césarée saluer le gouverneur Festus.

Comme ils passaient là plusieurs jours, Festus exposa au roi la situation de Paul en disant :

« Il y a ici un homme que mon prédécesseur Félix a laissé en prison.

Quand je me suis trouvé à Jérusalem, les grands prêtres et les anciens des Juifs ont exposé leurs griefs contre lui en réclamant sa condamnation.

J’ai répondu que les Romains n’ont pas coutume de faire la faveur de livrer qui que ce soit lorsqu’il est accusé, avant qu’il soit confronté avec ses accusateurs et puisse se défendre du chef d’accusation.

Ils se sont donc retrouvés ici, et sans aucun délai, le lendemain même, j’ai siégé au tribunal et j’ai donné l’ordre d’amener cet homme.

Quand ils se levèrent, les accusateurs n’ont mis à sa charge aucun des méfaits que, pour ma part, j’aurais supposés.

Ils avaient seulement avec lui certains débats au sujet de leur propre religion, et au sujet d’un certain Jésus qui est mort, mais que Paul affirmait être en vie.

Quant à moi, embarrassé devant la suite à donner à l’instruction, j’ai demandé à Paul s’il voulait aller à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire.

Mais Paul a fait appel pour être gardé en prison jusqu’à la décision impériale.

J’ai donc ordonné de le garder en prison jusqu’au renvoi de sa cause devant l’empereur. »







Psaume 103(102),1-2.11-12.19-20ab.


Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés.

Le Seigneur a son trône dans les cieux :
sa royauté s'étend sur l'univers.
Messagers du Seigneur, bénissez-le,
invincibles porteurs de ses ordres !



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 21,15-19.

Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade.

Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre :

« Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? »





Il lui répond :

« Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »

Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »


Il lui dit une deuxième fois :

« Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? »

Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »

Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »





Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? »

Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait :

« M’aimes-tu ? » Il lui répond :

« Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. »

Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.


Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »

Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu.

Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »







Commentaire du jour.





Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), Prêtre à Antioche puis Évêque de Constantinople, Docteur de l'Église.
Homélies sur l'Évangile de Jean, n°88 ; PG 59, 477 (trad. Orval)

« Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10,11)


Ce qui par-dessus tout nous attire la bienveillance d'en haut, c'est la sollicitude envers le prochain.

C'est pourquoi Le Christ exige cette disposition de Pierre :

« Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ?

Il lui répondit :

Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime.

Et Jésus de lui dire : Pais mes brebis. »


Pourquoi, laissant de côté les autres apôtres, Jésus s'adresse-t-il à Pierre à leur sujet ?

C'est que Pierre était le premier parmi les apôtres, leur porte-parole, le chef de leur collège, si bien que Paul lui-même est venu un jour le consulter de préférence aux autres (Ga 1,18).

Pour bien montrer à Pierre qu'il devait avoir confiance et que son reniement était effacé, Jésus lui donne maintenant la primauté parmi ses frères.


Il ne mentionne pas son reniement et ne lui fait pas honte du passé.

« Si tu m'aimes, lui dit-il, sois à la tête de tes frères ; et le fervent amour que tu m'as toujours manifesté avec tant de joie, prouve-le maintenant.


La vie que tu te disais sur le point de donner pour Moi, donne-la pour mes brebis »...

Mais Pierre est troublé à la pensée qu'il pourrait avoir l'impression d'aimer tout en n'aimant pas réellement.

Autant, se dit-il, j'étais sûr de moi et affirmatif dans le passé, autant je suis confondu maintenant.

Jésus l'interroge trois fois, et trois fois il lui donne le même ordre.

Il lui montre ainsi quel prix il attache au soin de ses brebis, puisqu'il en fait la plus grande preuve d'Amour envers Lui.








Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui nous as ouvert la Vie éternelle en exaltant Ton Fils dans la Gloire et en nous envoyant Ton Esprit de Lumière, fais qu’en participant à une telle grâce, nous soyons plus dévoués à te servir et obtenions une plus grande Foi.



Parole de Dieu : (Ac 5, 30-32)... (Office des Laudes).


Cliquer


Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le pendant au bois du supplice.

C’est Lui que Dieu, par sa puissance, a élevé en faisant de Lui le Chef, le Sauveur, pour apporter à Israël la conversion et le pardon des péchés.


Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela, avec L’Esprit-Saint, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.



Parole de Dieu : (Ga 5, 16.22-23a.25)... (Office des Vêpres).

Je vous le dis : Vivez sous la conduite de L’Esprit de Dieu ; alors vous n’obéirez pas aux tendances égoïstes de la chair.

Voici ce que produit L’Esprit :

Amour, Joie, Paix, Patience, Bonté, Bienveillance, Foi, Humilité et maîtrise de soi.

Puisque L’Esprit nous fait vivre, laissons-nous conduire par L’Esprit.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Sam 19 Mai 2018 - 9:34




Eucharistie du Samedi 19 Mai 2018

Samedi de la 7ème semaine de Pâques.


LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 28,16-20.30-31.


À notre arrivée à Rome, Paul a reçu l’autorisation d’habiter en ville avec le soldat qui le gardait.

Trois jours après, il fit appeler les notables des Juifs.

Quand ils arrivèrent, il leur dit :

« Frères, moi qui n’ai rien fait contre notre peuple et les coutumes reçues de nos pères, je suis prisonnier depuis Jérusalem où j’ai été livré aux mains des Romains.

Après m’avoir interrogé, ceux-ci voulaient me relâcher, puisque, dans mon cas, il n’y avait aucun motif de condamnation à mort.

Mais, devant l’opposition des Juifs, j’ai été obligé de faire appel à l’empereur, sans vouloir pour autant accuser ma nation.

C’est donc pour ce motif que j’ai demandé à vous voir et à vous parler, car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte ces chaînes. »


Paul demeura deux années entières dans le logement qu’il avait loué ; il accueillait tous ceux qui venaient chez lui ;
il annonçait le règne de Dieu et il enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ avec une entière assurance et sans obstacle.







Psaume 11(10),4.5.7.

Le Seigneur, dans son temple saint,
le Seigneur, dans les cieux où il trône,
garde les yeux ouverts sur le monde.
Il voit, il scrute les hommes.

Le Seigneur a scruté le juste et le méchant :
l'ami de la violence, il le hait.
Vraiment, le Seigneur est juste ; il aime toute justice :
les hommes droits le verront face à face.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 21,20-25.





En ce temps-là, Jésus venait de dire à Pierre :

« Suis-moi. »

S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait.

C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire :

« Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? »

Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus :

« Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? »

Jésus lui répond :

« Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. »


Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas.

Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas, mais :

« Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? »


C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai.

Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait.








Commentaire du jour.





Jean-Pierre de Caussade (1675-1751), Jésuite.
L’Abandon à la Providence divine, ch. 11, § 191s

« Le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres qu’on écrirait »


Dès l'origine du monde, Jésus-Christ vit en nous ; il opère en nous tout le temps de notre vie…; il a commencé en soi-même et il continue dans ses saints une Vie qui ne finira jamais…

Si « le monde entier n'est pas capable de contenir tout ce que l'on pourrait écrire de Jésus », de ce qu'il a fait, ou dit, et de sa vie en lui-même, si l'Évangile ne nous en crayonne que quelques petits traits, si la première heure est si inconnue et si féconde, combien faudrait-il écrire d'évangiles pour faire l'histoire de tous les moments de cette Vie Mystique de Jésus-Christ, qui multiplie les merveilles à l'infini et les multipliera éternellement, puisque tous les temps, à proprement parler, ne sont que l'histoire de l'Action Divine ?

Le Saint-Esprit a fait marquer en caractères infaillibles et incontestables quelques moments de cette vaste durée ; il a ramassé dans les Écritures quelques gouttes de cette mer ; il a fait voir par quelles manières secrètes et inconnues il a fait paraître Jésus-Christ au monde…

Le reste de l'histoire de cette divine action qui consiste dans toute la Vie Mystique que Jésus mène dans les âmes saintes, jusqu'à la fin des siècles, n'est que l'objet de notre Foi…

Le Saint-Esprit n'écrit plus d'évangile que dans les cœurs ; toutes les actions, tous les moments des saints sont l'évangile du Saint-Esprit ; les âmes saintes sont le papier, leurs souffrances et leurs actions sont l'encre.


Le Saint-Esprit, par la plume de son action, écrit un évangile vivant.


Et on ne pourra le lire qu'au jour de la gloire où, après être sorti de la presse de cette vie, on le publiera.

Ô la belle histoire !

Le beau livre que L'Esprit-Saint écrit présentement !

Il est sous la presse, âmes saintes, il n'y a point de jour qu'on n'en arrange les lettres, que l'on n'y applique l'encre, que l'on n'en imprime les feuilles.

Mais nous sommes dans la nuit de la Foi : le papier est plus noir que l'encre…; c'est une langue de l'autre monde, on n'y comprend rien ; vous ne pouvez lire cet évangile que dans le Ciel.








Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Saint Yves.





Dieu de qui vient tout ce qui est juste et bon, tu as établi Saint Yves comme juge parmi ses frères, et tu as fait de lui un grand ami des pauvres ; accorde-nous, par son intercession, de rechercher passionnément la Justice et de communier à ton Amour pour les hommes.



Oraison du matin (Offices des Laudes).


Cliquer



Au terme de ces Fêtes Pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de Ton Fils présente dans notre vie.



Parole de Dieu : (Rm 14, 7-9)… (Office des Laudes).


Aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour Le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour Le Seigneur.

Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur.

Car, si Le Christ a connu la mort, puis la Vie, c’est pour devenir Le Seigneur et des morts et des vivants.



Parole de Dieu : (Rm 8, 11)… (Office des Laudes).

Si L’Esprit de Celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts donnera aussi la Vie à vos corps mortels par Son Esprit qui habite en vous.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Dim 20 Mai 2018 - 10:38






Eucharistie du Dimanche 20 Mai 2018

Solennité de la Fête de la Pentecôte (Année B).




LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 2,1-11.






Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble.

Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière.

Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux.

Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.

Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel.

Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient.

Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient :

« Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ?

Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ?

Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie,
de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage,
Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »







Psaume 104(103),1-2a.24.35c.27-28.29bc.30.

Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Revêtu de magnificence,
tu as pour manteau la lumière !

Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
Tout cela, ta sagesse l'a fait ;
la terre s'emplit de tes biens.
Bénis le Seigneur, ô mon âme !

Tous, ils comptent sur toi
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.
Tu donnes : eux, ils ramassent ;
tu ouvres la main : ils sont comblés.

Tu reprends leur souffle, ils expirent
et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.



Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 5,16-25.


Frères, je vous le dis : marchez sous la conduite de l’Esprit Saint, et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair.

Car les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit, et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair. En effet, il y a là un affrontement qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez.

Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit, vous n’êtes pas soumis à la Loi.

On sait bien à quelles actions mène la chair : inconduite, impureté, débauche,
idolâtrie, sorcellerie, haines, rivalité, jalousie, emportements, intrigues, divisions, sectarisme,
envie, beuveries, orgies et autres choses du même genre. Je vous préviens, comme je l’ai déjà fait : ceux qui commettent de telles actions ne recevront pas en héritage le royaume de Dieu.

Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité,
douceur et maîtrise de soi. En ces domaines, la Loi n’intervient pas.

Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses convoitises.


Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit.







Séquence

Viens, Esprit-Saint, en nos cœurs,
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres.
Viens, dispensateur des dons.
Viens, lumière en nos cœurs.

Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes,
adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos ;
dans la fièvre, la fraîcheur ;
dans les pleurs, le réconfort.

Ô lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu'à l'intime
le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine,
il n'est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
rends droit ce qui est faussé.

A tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient,
donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu
donne le salut final
donne la joie éternelle.







Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15,26-27.16,12-15.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.


Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement.


J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.

Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière.

En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.


Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.

Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »






Commentaire du jour.





Saint Bonaventure (1221-1274), Franciscain, Docteur de l'Église.
L'Arbre de Vie, n°39 (Œuvres spirituelles, tome 3, Sté S. François d'Assise, 1932, pp.108-109 ; trad. du P. Jean de Dieu ; rev.)

Le Feu de la Pentecôte

Sept semaines après la Résurrection, le cinquantième jour, « les disciples étant réunis avec les femmes et Marie la Mère de Jésus, tout à coup un bruit vint du Ciel semblable au bruit d'un vent qui souffle avec force » (Cf. Ac 1,14 ; 2,1-2).

L’Esprit descendit alors sur cette troupe de cent vingt personnes et apparut sous la forme de langues de feu, parce qu'il allait donner la parole à leur bouche, la lumière à leur intelligence et l’ardeur à leur amour.

Tous furent remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en diverses langues selon l'inspiration de ce même Saint-Esprit.

Il leur enseigna toute vérité, les enflamma du parfait Amour et les confirma en toute vertu.
Aussi, aidés de sa grâce, illuminés par sa doctrine et fortifiés par sa puissance, bien que peu nombreux et simples, « ils plantèrent l'Église au prix de leur sang », [Brev. Rom.] dans le monde entier, tantôt par des discours enflammés, tantôt par de parfaits exemples, tantôt par de prodigieux miracles.

Cette Église purifiée, illuminée et amenée à perfection par la vertu de ce même Esprit-Saint, se rendit aimable à son Époux, si bien qu'elle apparut toute belle, admirable par ses ornements variés, et au contraire terrible, comme une armée rangée en bataille, à Satan et à ses anges.




Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Saint Bernardin de Sienne.






Dieu qui a mis au cœur de Saint Bernardin de Sienne un Amour admirable pour le Nom de Jésus, permets qu’à sa Prière et par ses mérites le feu de la Charité nous envahisse.



Oraison du matin (Office des Laudes).

Aujourd’hui, Seigneur, par le mystère de la Pentecôte, tu sanctifies ton Église chez tous les peuples et dans toutes les nations ; répands les dons du Saint-Esprit sur l’immensité du monde, et continue dans le cœur des croyants l’œuvre d’Amour que tu as entreprise au début de la prédication évangélique.



Parole de Dieu : (Ac 5, 30-32)… (Office des Laudes).


Cliquer


Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le pendant au bois du supplice.

C’est Lui que Dieu, par sa puissance, a élevé en faisant de Lui le Chef, le Sauveur, pour apporter à Israël la conversion et le pardon des péchés.

Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela, avec L’Esprit-Saint, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.



Parole de Dieu : (Ep 4, 3-6)… (Office des Vêpres).


Ayez à cœur de garder l’unité dans L’Esprit par le lien de la Paix.

Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même, il n’y a qu’un seul Corps et un seul Esprit.

Il n’y a qu’un seul Seigneur, une seule Foi, un seul Baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui règne au-dessus de tous, par tous, et en tous.




Ecouter



avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Lun 21 Mai 2018 - 10:41





Eucharistie du Lundi 21 Mai 2018

Lundi de la 7ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

L’Église fait mémoire de la Fête de Marie, Mère de l’Église.


Cliquer



LITURGIE DE LA PAROLE.

1ère lecture : Gn 3,9-15.20


Quand l’homme eut désobéi à Dieu,
le Seigneur Dieu appela l’homme et lui dit : « Où es-tu donc ? »


Il répondit :

« J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. »

Le Seigneur reprit :

« Qui donc t’a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? »


L’homme répondit :

« La femme que tu m’as donnée, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. »


Le Seigneur Dieu dit à la femme :

« Qu’as-tu fait là ? »

La femme répondit :

« Le serpent m’a trompée, et j’ai mangé. »

Alors le Seigneur Dieu dit au serpent :

« Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.

Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. »


L’homme appela sa femme Ève (c’est-à-dire : la vivante), parce qu’elle fut la mère de tous les vivants.







Ou Ac 1, 12-14

Les Apôtres, après avoir vu Jésus s'en aller vers le ciel, retournèrent à Jérusalem depuis le lieu-dit « mont des Oliviers » qui en est proche, – la distance de marche ne dépasse pas ce qui est permis le jour du sabbat.

À leur arrivée, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient habituellement ; c’était Pierre, Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques fils d’Alphée, Simon le Zélote, et Jude fils de Jacques.

Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères.







Psaume : 87 (86),1-2.3./5.6-7

Elle est fondée sur les montagnes saintes.
Le Seigneur aime les portes de Sion
plus que toutes les demeures de Jacob.
Pour ta gloire on parle de toi, ville de Dieu !*

Mais on appelle Sion : « Ma mère ! »
car en elle, tout homme est né.
C'est lui, le Très-Haut, qui la maintient.

Au registre des peuples, le Seigneur écrit :
« Chacun est né là-bas. »
Tous ensemble ils dansent, et ils chantent :
« En toi, toutes nos sources ! »



Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 19,25-34.

En ce temps-là,
près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine.

Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère :

« Femme, voici ton fils. »

Puis il dit au disciple :

« Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Après cela, sachant que tout, désormais, était achevé pour que l’Écriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit :

« J’ai soif. »

Il y avait là un récipient plein d’une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d’hysope, et on l’approcha de sa bouche.

Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit :

« Tout est accompli. » Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit.

Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi), il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque. Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes.

Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis de l’autre homme crucifié avec Jésus.

Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes,
mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.







Commentaire.





Isaac de l'Étoile (?-v. 1171), Moine Cistercien.
Homélie 51, pour l'Assomption ; PL 194, 1862 (trad. bréviaire)

« Celui qui fait la Volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère »

Le Fils de Dieu est le premier-né d'un grand nombre de frères (Rm 8,29) car, étant Fils unique par nature, il s'est associé par la grâce une multitude de frères qui ne font qu'un avec Lui :

« À tous ceux qui l'ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu » (Jn 1,12).

Devenu fils d'homme, il a fait de la multitude des hommes des fils de Dieu. Il se les est associés, alors qu'il est unique par son Amour et sa puissance.

Les hommes, en eux-mêmes, par leur naissance selon la chair, sont une multitude ; mais par la seconde naissance, la naissance divine, ils ne sont avec Lui qu'un seul. Le seul Christ, unique et total, c'est la Tête et le Corps (Col 1,18).

Et ce Christ unique est Le Fils d'un seul Dieu dans le Ciel et d'une seule Mère sur la Terre. Il y a beaucoup de fils, et il n'y a qu'un seul fils.

Et de même que la Tête et le Corps sont un seul fils et plusieurs fils, de même Marie et l'Église sont une seule Mère et plusieurs mères, une seule vierge et plusieurs vierges.

L'une et l'autre sont mères ; l'une et l'autre, vierges. L'une et l'autre ont conçu du Saint-Esprit, sans désir charnel.

L'une et l'autre ont donné une progéniture à Dieu Le Père, sans péché. L'une a engendré, sans aucun péché, une tête pour le Corps ; l'autre a fait naître, dans la rémission des pêchés, un Corps pour la Tête.

L'une et l'autre sont mères du Christ, mais aucune des deux ne l'enfante tout entier sans l'autre.

Aussi c'est à juste titre que, dans les Écritures divinement inspirées, ce qui est dit en général de la Vierge mère qu'est l'Église s'applique en particulier à la Vierge Marie.

Et ce qui est dit de la Vierge mère qu'est Marie en particulier se comprend en général de la Vierge mère qu'est l'Église.







Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu, Père de toute Miséricorde, Ton Fils unique, cloué sur la Croix, a voulu que la Bienheureuse Vierge Marie, sa mère, soit aussi notre Mère ; accorde à ton Église, soutenue par son Amour, la Joie de donner naissance à des enfants toujours plus nombreux, de les voir grandir en sainteté et d’attirer à elle toutes les familles des peuples.

Par Jésus-Christ, Ton Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (Jc 2, 12-13)… (Office des Laudes).


Cliquer


Parlez et agissez comme des gens qui vont être jugés par une loi de Liberté.

Car le Jugement est sans miséricorde pour celui qui n’a pas fait Miséricorde, mais la Miséricorde se moque du Jugement.



Parole de Dieu : (Jc 4, 11-12)… (Office des Vêpres).

Frères, cessez de dire du mal les uns des autres ; dire du mal de son frère ou juger son frère, c’est dire du mal de la Loi et juger la Loi.

Or, si tu juges la Loi, tu n’en es plus le fidèle sujet, tu en es le juge.

Un seul est à la fois législateur et juge, celui qui a le pouvoir de sauver et de perdre. Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ?






Ecouter





avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mar 22 Mai 2018 - 9:44




Eucharistie du Mardi 22 Mai 2018

Mardi de la 7ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Jacques 4,1-10.


Bien-aimés, d’où viennent les guerres, d’où viennent les conflits entre vous?

N’est-ce pas justement de tous ces désirs qui mènent leur combat en vous-mêmes ?

Vous êtes pleins de convoitises et vous n’obtenez rien, alors vous tuez ; vous êtes jaloux et vous n’arrivez pas à vos fins, alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre. Vous n’obtenez rien parce que vous ne demandez pas ;

vous demandez, mais vous ne recevez rien ; en effet, vos demandes sont mauvaises, puisque c’est pour tout dépenser en plaisirs.

Adultères que vous êtes !

Ne savez-vous pas que l’amour pour le monde rend ennemi de Dieu ?

Donc celui qui veut être ami du monde se pose en ennemi de Dieu.

Ou bien pensez-vous que l’Écriture parle pour rien quand elle dit :

‘Dieu veille jalousement sur l’Esprit qu’il a fait habiter en nous ?’


Dieu ne nous donne-t-il pas une grâce plus grande encore ?

C’est ce que dit l’Écriture :

‘Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce.’

Soumettez-vous donc à Dieu, et résistez au diable : il s’enfuira loin de vous.

Approchez-vous de Dieu, et lui s’approchera de vous.

Pécheurs, enlevez la souillure de vos mains ; esprits doubles, purifiez vos cœurs.

Reconnaissez votre misère, prenez le deuil et pleurez ; que votre rire se change en deuil et votre joie en accablement.

Abaissez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.







Psaume 55(54),7-8.9-10ab.10cd-11ab.23.

J'ai dit : « Qui me donnera des ailes de colombe ?
Je volerais en lieu sûr ;
loin, très loin, je m'enfuirais
pour chercher asile au désert. »

J'ai hâte d'avoir un abri
contre ce grand vent de tempête !
Divise-les, Seigneur,
mets la confusion dans leur langage !

Car je vois dans la ville
discorde et violence :
de jour et de nuit, elles tournent
en haut de ses remparts.

Décharge ton fardeau sur le Seigneur :
il prendra soin de toi.
Jamais il ne permettra
que le juste s'écroule.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 9,30-37.





En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache,
car il enseignait ses disciples en leur disant :

« Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »

Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger.

Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda :

« De quoi discutiez-vous en chemin ? »

Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.

S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit :

« Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »

Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit :


« Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille.

Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »







Commentaire du jour.





Saint Grégoire de Nazianze (330-390), Évêque et Docteur de l'Église.
Homélie pour la Fête de Pâques ; PG 36, 624 (trad. Homéliaire patristique, coll. Lex orandi n°8, p. 223 rev.)

« Si quelqu'un veut être le premier, qu'il soit le dernier de tous »

Certains sont plongés dans l'incertitude par les stigmates de la Passion sur le corps du Christ et se posent la question :

« Qui est ce Roi de gloire ? » (Ps 23,7)

Réponds-leur que c'est Le Christ fort et puissant en tout ce qu'il a toujours fait et qu'il continue de faire...

Fais-leur voir la beauté de la robe portée par le corps souffrant du Christ, embelli par la Passion et transfiguré par l'éclat de la Divinité, cette robe de Gloire qui en fait l'objet le plus beau et le plus digne d'être aimé au monde...

Est-il petit du fait qu'il s'est fait humble à cause de toi ?

Est-il méprisable du fait que, Bon Berger offrant sa vie pour son troupeau (Jn 10,1), il est venu chercher la brebis égarée, et l'ayant trouvée, la ramène sur ses épaules qui ont porté pour elle la Croix, et l'ayant ramenée, l'a mise au nombre des brebis fidèles qui sont restées au bercail ? (Lc 15,4s)

Est-ce que tu l'estimes moins grand parce qu'il se ceint d'un linge pour laver les pieds de ses disciples, leur montrant que le plus sûr moyen de s'élever, c'est de s'abaisser ?
(Jn 13,4 ;Mt 23,12) parce qu'en inclinant son âme vers la terre il s'abaisse afin de relever avec Lui ceux qui plient sous le poids du péché ?

Lui reproches-tu d'avoir mangé avec les publicains et les pécheurs pour leur salut ? (Mt 9,10).

Il a connu la fatigue, la faim, la soif, l'angoisse et les larmes, suivant la loi de notre nature humaine.

Mais, comme Dieu, que n'a-t-il pas fait ? ...

Nous avions besoin d'un Dieu fait homme, devenu mortel, pour pouvoir vivre.

Nous avons partagé sa mort qui nous purifie ; par sa mort, il nous donne de partager sa Résurrection ; par sa Résurrection, il nous donne de partager sa Gloire.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui ne cesses de créer l’univers, tu as voulu associer l’homme à ton ouvrage ; regarde le travail que nous avons à faire : qu’il nous permette de gagner notre vie, qu’il soit utile à ceux dont nous avons la charge et serve à l’avènement de ton Royaume.



Parole de Dieu : (1 Jn 4, 14-15)… (Office des Laudes).


Cliquer


Nous qui avons vu, nous attestons que Le Père a envoyé Son Fils comme Sauveur du monde.

Celui qui proclame que Jésus est Le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.



Parole de Dieu : (Rm 12, 9-12)… (Office des Vêpres).

Que votre Amour soit sans hypocrisie. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien.

Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres.

Ne brisez pas l’élan de votre générosité, mais laissez jaillir L’Esprit ; soyez les serviteurs du Seigneur.

Aux jours d’espérance, soyez dans la Joie ; aux jours d’épreuve, tenez bon ; priez avec persévérance.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mer 23 Mai 2018 - 8:48




Eucharistie du Mercredi 23 Mai 2018

Mercredi de la 7ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.


Lettre de saint Jacques 4,13-17.


Bien-aimés, vous autres, maintenant, vous dites :

« Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ou telle ville, nous y passerons l’année, nous ferons du commerce et nous gagnerons de l’argent »,
alors que vous ne savez même pas ce que sera votre vie demain ! Vous n’êtes qu’un peu de brume, qui paraît un instant puis disparaît.

Vous devriez dire au contraire :

« Si le Seigneur le veut bien, nous serons en vie et nous ferons ceci ou cela. »

Et voilà que vous mettez votre fierté dans vos vantardises. Toute fierté de ce genre est mauvaise !

Être en mesure de faire le bien et ne pas le faire, c’est un péché.







Psaume 49(48),2-3.6-7.8-9.10-11.

Écoutez ceci, tous les peuples,
entendez bien, habitants de l'univers,
gens illustres, gens obscurs,
riches et pauvres, tous ensemble.

Pourquoi craindre aux jours de malheur
ces fourbes qui me talonnent pour m'encercler,
ceux qui s'appuient sur leur fortune
et se vantent de leurs grandes richesses ?

Nul ne peut racheter son frère
ni payer à Dieu sa rançon :
aussi cher qu'il puisse payer,
toute vie doit finir.

Peut-on vivre indéfiniment
sans jamais voir la fosse ?
Vous voyez les sages mourir :
comme le fou et l'insensé ils périssent, laissant à d'autres leur fortune.









Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9,38-40.

En ce temps-là, Jean, l’un des Douze, disait à Jésus :

« Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. »

Jésus répondit :

« Ne l’en empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ;
celui qui n’est pas contre nous est pour nous. »







Commentaire du jour.





Vénérable Pie XII, Pape de 1939 à 1958.
Encyclique « Mystici Corporis Christi »

« Nous avons voulu l'empêcher car il n'est pas de ceux qui nous suivent »

Imitons l'immensité de l'Amour de Jésus Lui-même, modèle suprême d'Amour envers l'Église.

Assurément l'Épouse du Christ, l'Église, est unique ; cependant l'Amour du Divin Époux s'étend si largement que, sans exclure personne, il embrasse dans son Épouse le genre humain tout entier.

Si notre Sauveur a répandu son Sang, c'est afin de réconcilier avec Dieu sur la Croix tous les hommes, même s'ils sont séparés par la nation et le sang, et de les réunir en un seul Corps.

Le véritable Amour de l'Église exige donc non seulement que nous soyons dans le Corps Lui-même membres les uns des autres, pleins de sollicitude mutuelle (Rm 12,5), membres qui doivent se réjouir quand un autre membre est à l'honneur et souffrir avec lui quand il souffre (1Co 12,26) ; mais il exige aussi que dans les autres hommes non encore unis avec nous dans le Corps de l'Église nous sachions reconnaître des frères du Christ selon la chair, appelés avec nous au même Salut éternel.

Sans doute il ne manque pas de gens, hélas !

Aujourd’hui surtout, qui vantent orgueilleusement la lutte, la haine et la jalousie comme moyen de soulever, d'exalter la dignité et la force de l'homme.

Mais nous qui discernons avec douleur les fruits lamentables de cette doctrine, suivons notre Roi pacifique, qui nous a enseigné non seulement à aimer ceux qui n'appartiennent pas à la même nation ou à la même origine (Lc 10,33s), mais à aimer même nos ennemis (Lc 6,27s).

Célébrons avec Saint Paul, l'apôtre des nations, la longueur, la largeur, la hauteur et la profondeur de l'Amour du Christ (Ep 3,18) ; Amour que la diversité des peuples ou des mœurs ne peut pas briser, que l'immense étendue de l'océan ne peut pas diminuer, que les guerres enfin, entreprises pour une cause juste ou injuste, ne peuvent pas désagréger.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, répands ta lumière dans nos esprits, pour que nous soyons toujours fidèles à te servir, puisque c’est Toi qui nous as créés dans ta Sagesse et qui nous diriges avec Amour.



Parole de Dieu : (1 Co 13, 4-7)... (Office de Tierce).


Cliquer


L’Amour prend patience ; l’Amour rend service ; l’Amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa Joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.



Parole de Dieu : (Ep 3, 20-21)... (Office des Vêpres).


Gloire à celui qui a le pouvoir de réaliser en nous par sa puissance infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même imaginer, Gloire à Lui dans l’Église et dans Le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles.

Amen.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Jeu 24 Mai 2018 - 10:32




Eucharistie du Jeudi 24 Mai 2018

Jeudi de la 7ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.






Lettre de saint Jacques 5,1-6.


Vous autres, maintenant, les riches ! Pleurez, lamentez-vous sur les malheurs qui vous attendent.

Vos richesses sont pourries, vos vêtements sont mangés des mites,
votre or et votre argent sont rouillés.

Cette rouille sera un témoignage contre vous, elle dévorera votre chair comme un feu.

Vous avez amassé des richesses, alors que nous sommes dans les derniers jours !

Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers qui ont moissonné vos champs, le voici qui crie, et les clameurs des moissonneurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur de l’univers.

Vous avez mené sur terre une vie de luxe et de délices, et vous vous êtes rassasiés au jour du massacre.

Vous avez condamné le juste et vous l’avez tué, sans qu’il vous oppose de résistance.



Psaume 49(48),14-15ab.15de-16.17-18.19-20.

Tel est le destin des insensés
et l'avenir de qui aime les entendre :
troupeau parqué pour les enfers
et que la mort mène paître.

Dans la mort, s'effaceront leurs visages :
pour eux, plus de palais !
Mais Dieu rachètera ma vie aux griffes de la mort :
c'est lui qui me prendra.

Ne crains pas l'homme qui s'enrichit,
qui accroît le luxe de sa maison :
aux enfers il n'emporte rien ;
sa gloire ne descend pas avec lui.

De son vivant, il s'est béni lui-même :
« On t'applaudit car tout va bien pour toi ! »
Mais il rejoint la lignée de ses ancêtres
qui ne verront jamais plus la lumière.




Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9,41-50.





En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :

« Celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.

« Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer.

Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas.


Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds.

Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux,
là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas.

Chacun sera salé au feu.

C’est une bonne chose que le sel ; mais s’il cesse d’être du sel, avec quoi allez-vous lui rendre sa saveur ? Ayez du sel en vous-mêmes, et vivez en paix entre vous. »







Commentaire du jour.





Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), Prêtre à Antioche puis Évêque de Constantinople, Docteur de l'Église.
Homélies sur Saint Matthieu, n° 3

Le Sel de l'Humilité

Si vous voulez être grand, n'en tirez pas orgueil comme le pharisien de la parabole (Lc 18,9s), et alors vous serez vraiment grand.

Croyez que vous êtes sans mérite, et alors vous en aurez.

Le publicain, lui, s'est reconnu pécheur et ainsi il est devenu juste ; combien plus le juste qui se reconnaît pécheur verra-t-il sa justice et ses mérites s'agrandir !

Car l'Humilité fait du pécheur un juste, puisqu'il reconnaît la vérité de sa vie ; et dans l'âme des justes l'Humilité véritable agit encore plus puissamment.

Ne perdez donc pas par la vaine gloire le fruit que vous aurez gagné par vos travaux, le salaire de vos peines, la récompense des labeurs de votre vie.

Dieu connaît mieux que vous-même le bien que vous faites.

Un simple verre d'eau fraîche sera récompensé. Dieu agrée la plus petite aumône, ou si vous ne pouvez rien donner, même un soupir de Compassion.

Il accueille tout, se souviendra de tout pour vous le rendre au centuple.

Cessons donc de compter nos mérites et de les étaler au grand jour.

Si nous chantons nos mérites, nous ne serons pas loués par Dieu.

Gémissons plutôt sur notre misère, et Dieu nous élèvera aux yeux des autres.

Il ne veut pas que le fruit de nos labeurs se perde.

Dans son amour ardent il veut couronner nos plus petites actions ; il cherche toutes les occasions pour nous délivrer de la géhenne.








Oraison du matin (Office des Laudes).

Nous t’en prions, Dieu de Miséricorde, sur les hommes qui n’ont pas reçu ta Lumière, fais lever ton soleil,
Jésus, Le Christ, Notre Seigneur. Lui qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit pour les siècles des siècles.


Laudes du 24 mai 2018







Parole de Dieu : (1 P 4, 10-11)... (Office des Laudes).


Cliquet


Ce que chacun de vous a reçu comme Don de la Grâce, mettez-le au service des autres, comme de bons gérants de la Grâce de Dieu sous toutes ses formes : si quelqu’un a le Don de parler, qu’il dise la Parole de Dieu ; s’il a le Don du service, qu’il s’en acquitte avec la force que Dieu communique.
Ainsi, en toute chose, Dieu recevra sa Gloire par Jésus-Christ.



Parole de Dieu : (1 P 3, 8-9)... (Office des Vêpres).

Que tout le monde vive parfaitement uni, plein de sympathie, d’amour fraternel, de Tendresse, de simplicité.

Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l’insulte pour l’insulte ; au contraire, appelez sur les autres la Bénédiction puisque, par vocation, vous devez recevoir en héritage les Bénédictions de Dieu.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Ven 25 Mai 2018 - 9:10




Eucharistie du Vendredi 25 Mai 2018

Vendredi de la 7ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Jacques 5,9-12.


Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, ainsi vous ne serez pas jugés. Voyez : le Juge est à notre porte.


Frères, prenez pour modèles d’endurance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.

Voyez : nous proclamons heureux ceux qui tiennent bon.

Vous avez entendu dire comment Job a tenu bon, et vous avez vu ce qu’à la fin le Seigneur a fait pour lui, car le Seigneur est tendre et miséricordieux.

Et avant tout, mes frères, ne faites pas de serment :

ne jurez ni par le ciel ni par la terre, ni d’aucune autre manière ; que votre « oui » soit un « oui », que votre « non » soit un « non » ; ainsi vous ne tomberez pas sous le jugement.







Psaume 103(102),1-2.3-4.8-9.11-12.

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d'amour et de tendresse.

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d'amour ;
Il n'est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches.

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés.



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,1-12.






En ce temps-là, Jésus arriva dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain.

De nouveau, des foules s’assemblent près de lui, et de nouveau, comme d’habitude, il les enseignait.

Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient :

« Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »

Jésus leur répondit :

« Que vous a prescrit Moïse ? »

Ils lui dirent :

« Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »

Jésus répliqua :

« C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle.

Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme.

À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.

Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »

De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question.

Il leur déclara :

« Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle.


Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »







Commentaire du jour






Concile Vatican II.

Constitution dogmatique sur l'Eglise dans le monde de ce temps « Gaudium et spes », § 48

« Maris, aimez votre femme à l'exemple du Christ : il a aimé l'Église, il s'est livré pour elle » (Ep 5,25)

L'homme et la femme qui, par l'alliance conjugale « ne sont plus deux mais une seule chair », s'aident et se soutiennent mutuellement par l'union intime de leurs personnes et de leurs activités ; ils prennent ainsi conscience de leur unité et l'approfondissent sans cesse davantage.

Cette union intime, don réciproque de deux personnes, non moins que le bien des enfants, exigent l'entière fidélité des époux et requièrent leur unité indissoluble.

Le Christ Seigneur a comblé de Bénédictions cet Amour aux aspects multiples, issu de la source Divine de la Charité, et constitué à l'image de son union avec l'Église (Ep 5,32).


De même en effet que Dieu a pris autrefois l'initiative d'une alliance d'Amour et de fidélité avec son peuple, ainsi, maintenant, Le Sauveur des hommes, Époux de l'Église, vient à la rencontre des époux Chrétiens par le Sacrement de Mariage.

Il continue de demeurer avec eux pour que les époux, par leur don mutuel, puissent s'aimer dans une fidélité perpétuelle, comme Lui-même a aimé l'Église et s'est livré pour elle (Ep 5,25).

L'amour conjugal authentique est assumé dans l'Amour Divin et il est dirigé et enrichi par la puissance rédemptrice du Christ et l'action salvifique de l'Église, afin de conduire efficacement à Dieu les époux, de les aider et de les affermir dans leur mission sublime de père et de mère.

C'est pourquoi les époux Chrétiens, pour accomplir dignement les devoirs de leur état, sont fortifiés et comme consacrés par un Sacrement spécial ; en accomplissant leur mission conjugale et familiale avec la force de ce Sacrement, pénétrés de L'Esprit du Christ qui imprègne toute leur vie de Foi, d'Espérance et de Charité, ils parviennent de plus en plus à leur perfection personnelle et à leur sanctification mutuelle ; c'est ainsi qu'ensemble ils contribuent à la glorification de Dieu.


Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, Père Très Saint, tu as voulu que Ton propre Fils soit la rançon de notre Salut ; accorde-nous de vivre avec Lui si bien que notre communion à ses souffrances nous fasse ressentir les effets de sa Résurrection.
Lui qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (2 Co 12, 9b-10)... (Office des Laudes).


Cliquer


Je n’hésiterai pas à mettre mon orgueil dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ habite en moi.

C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour Le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes.

Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.







Parole de Dieu : (Jc 1, 2-4)... (Office des Vêpres).

Quand vous butez sur toute sorte d’épreuves, pensez que c’est une grande Joie.

Car l’épreuve, qui vérifie la qualité de votre Foi, produit en vous la persévérance, et la persévérance doit vous amener à une conduite parfaite ; ainsi vous serez vraiment parfaits, il ne vous manquera rien.





Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Sam 26 Mai 2018 - 9:02




Eucharistie du Samedi 26 Mai 2018

Samedi de la 7ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Jacques 5,13-20.


Bien-aimés, l’un de vous se porte mal ? Qu’il prie.

Un autre va bien ? Qu’il chante le Seigneur.

L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur.

Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon.

Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La supplication du juste agit avec beaucoup de force.

Le prophète Élie n’était qu’un homme pareil à nous ; pourtant, lorsqu’il a prié avec insistance pour qu’il ne pleuve pas, il n’est pas tombé de pluie sur la terre pendant trois ans et demi ;
puis il a prié de nouveau, et le ciel a donné la pluie, et la terre a fait germer son fruit.

Mes frères, si l’un de vous s’égare loin de la vérité et qu’un autre l’y ramène,
alors, sachez-le : celui qui ramène un pécheur du chemin où il s’égarait sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.







Psaume 141(140),1-2.3.8.

Seigneur, je t'appelle : accours vers moi !
Écoute mon appel quand je crie vers toi !
Que ma prière devant toi s'élève comme un encens,
et mes mains, comme l'offrande du soir.

Mets une garde à mes lèvres, Seigneur,
veille au seuil de ma bouche.
Je regarde vers toi, Seigneur, mon Maître ;
tu es mon refuge : épargne ma vie !



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,13-16.





En ce temps-là, des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement.

Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit :

« Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.

Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. »


Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.







Commentaire du jour.





Bienheureux Guerric d'Igny (v. 1080-1157), Abbé Cistercien.
1er sermon pour la Nativité (trad. SC 166, p.167 rev.)

Accueillir le Royaume de Dieu à la manière d'un enfant

Un petit enfant est né pour nous : le Dieu de majesté, s'anéantissant lui-même, s'est rendu semblable non seulement au corps terrestre des mortels, mais encore à l'âge des enfants, empreint de faiblesse et de petitesse.

Bienheureuse enfance, dont la faiblesse et la simplicité sont plus fortes et plus sages que tous les hommes !

Car, en vérité, la Force de Dieu et la Sagesse de Dieu accomplissent ici leur œuvre divine à travers nos réalités humaines.

Oui, la faiblesse de ce petit enfant triomphe du prince de ce monde ; elle rompt nos liens et nous délivre de notre captivité.

La simplicité de cet enfant, laquelle semble muette et privée de parole, rend éloquentes les langues des enfants ; elle leur fait parler les langues des hommes et des anges...

Cet enfant semble ignorant mais c'est Lui qui enseigne la Sagesse aux hommes et aux anges, Lui qui est en réalité... la Sagesse de Dieu et son Verbe, sa Parole.

Ô sainte et douce enfance, toi qui rends aux hommes l'innocence véritable grâce à laquelle tout âge peut faire retour à une bienheureuse enfance et te ressembler, non par la petitesse des membres, mais par l'humilité du cœur et la douceur du comportement !

Assurément, vous les fils d'Adam, vous qui êtes si grands à vos propres yeux..., si vous ne vous convertissez pas et ne devenez pas comme ce petit enfant, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux.

« Je suis la porte du Royaume », dit ce petit enfant. Si la haute taille des hommes ne s'incline pas, cette humble porte ne les laissera pas entrer.

(Références bibliques : Is 9,5 ; 1Co 1,24 ; Jn 12,31 ; Sg 10,21 ; 1Co 13,1 ; Ps 93,10 ; Mt 18,3-4;   Jn 10,9)




Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Saint Philippe Néri.





Dieu qui ne cesses d’élever à la Sainteté ceux qui te servent fidèlement, accorde-nous d’être embrasés du feu de L’Esprit-Saint qui brûlait si merveilleusement au cœur de Saint Philippe Néri.



Parole de Dieu : (Ph 2, 14-15)... (Office des Laudes).


Cliquer


Faites tout sans récriminer et sans discuter ; ainsi vous serez irréprochables et purs, vous qui êtes des enfants de Dieu sans tache au milieu d’une génération égarée et pervertie, où vous brillez comme les astres dans l’univers.







Parole de Dieu : (Rm 11, 33-36)... (Office des Vêpres).

Quelle profondeur dans la richesse, la Sagesse et la science de Dieu !

Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables !

Qui a connu la pensée du Seigneur ?

Qui a été son conseiller ?

Qui lui a donné en premier et mériterait de recevoir en retour ?

Car tout est de Lui, et par Lui, et pour Lui. À Lui la Gloire pour l’éternité !

Amen.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Dim 27 Mai 2018 - 10:53




Eucharistie du Dimanche 27 Mai 2018

L’Église Célèbre la Solennité de la Fête de la Sainte Trinité (Année B).


LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre du Deutéronome 4,32-34.39-40




Moïse disait au peuple d’Israël :

« Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé, depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre : d’un bout du monde à l’autre, est-il arrivé quelque chose d’aussi grand, a-t-on jamais connu rien de pareil ?


Est-il un peuple qui ait entendu comme toi la voix de Dieu parlant du milieu du feu, et qui soit resté en vie ?

Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation, de venir la prendre au milieu d’une autre, à travers des épreuves, des signes, des prodiges et des combats, à main forte et à bras étendu, et par des exploits terrifiants – comme tu as vu le Seigneur ton Dieu le faire pour toi en Égypte ?


Sache donc aujourd’hui, et médite cela en ton cœur : c’est le Seigneur qui est Dieu, là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre ; il n’y en a pas d’autre.

Tu garderas les décrets et les commandements du Seigneur que je te donne aujourd’hui, afin d’avoir, toi et tes fils, bonheur et longue vie sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu, tous les jours. »







Psaume 33(32),4-5.6.9.18-19.20.22.

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu'il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
l'univers, par le souffle de sa bouche.
Il parla, et ce qu'il dit exista ;
il commanda, et ce qu'il dit survint.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !



Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 8,14-17.

Frères, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de
Dieu, ceux-là sont fils de Dieu.

Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en lui que nous crions « Abba ! », c’est-à-dire : Père !


C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers : héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si du moins nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire.







Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 28,16-20.

En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.

Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :

« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.

Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé.

Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »







Commentaire du jour.





Vénérable Pie XII, Pape de 1939 à 1958.
Allocution aux curés de Rome et aux prédicateurs de Carême, 17 Février 1942.

Je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde

Le Christ, notre avocat (1Jn 2,1), siège à la droite du Père. Il n'est plus visible dans sa nature humaine parmi nous.

Mais il daigne rester avec nous jusqu'à la consommation des siècles, invisible sous les apparences du pain et du vin dans le Sacrement de son Amour.

C'est le grand mystère d'un Dieu présent et caché, de ce Dieu qui viendra un jour juger les vivants et les morts.

C'est vers ce grand jour de Dieu que s'avance l'humanité tout entière des siècles écoulés, du présent et de l'avenir.

C'est vers ce jour que s'avance l'Église, maîtresse de Foi et de morale pour toutes les nations, Baptisant au Nom du Père, du Fils et de L’Esprit-Saint.

Et nous, de même que nous croyons au Père, Créateur du Ciel et de la Terre, au Fils, Rédempteur du genre humain, ainsi également nous croyons au Saint-Esprit.

Il est L’Esprit procédant du Père et du Fils, comme leur Amour consubstantiel, promis et envoyé par Le Christ aux Apôtres au jour de la Pentecôte, vertu d’en-haut qui les remplit.

Il est le Paraclet et le Consolateur qui demeure avec eux pour toujours, Esprit invisible, inconnu au monde, qui leur enseigne et rappelle tout ce que Jésus leur a dit.

Montrez au peuple Chrétien la puissance divine infinie de cet Esprit Créateur, Don du Très-Haut, distributeur de tout charisme spirituel, consolateur très bon, lumière des cœurs, qui, dans nos âmes, lave tout ce qui est souillé, arrose ce qui est aride, guérit ce qui est blessé.

De Lui, Amour éternel, descend le Feu de cette Charité que Le Christ veut voir allumé ici-bas ; cette Charité qui rend l’Église une, sainte, catholique, qui l’anime et la rend invincible au milieu des assauts de la synagogue de Satan ; cette Charité qui unit dans la communion des Saints ; cette Charité qui renouvelle l’amitié avec Dieu et remet le péché.



LETTRE DE SAINT ATHANASE A SÉRAPION, ÉVÊQUE DE THMUIS

Bienheureuse Trinité, un seul Dieu !






Étudions la tradition antique, la doctrine et la Foi de l'Église Catholique.

Le Seigneur l'a donnée, les Apôtres l'ont annoncée, les Pères l'ont gardée.


C'est sur elle, en effet, que l'Église a été fondée et, si quelqu'un s'en écarte, il ne peut plus être Chrétien ni en porter le nom.

Il y a donc une Trinité sainte et parfaite, reconnue comme Dieu dans Le Père, Le Fils et Le Saint-Esprit ; elle ne comporte rien d'étranger, rien qui lui soit mêlé de l'extérieur ; elle n'est pas constituée du Créateur et du créé, mais elle est tout entière puissance créatrice et productrice.


Elle est semblable à elle-même, indivisible par sa nature, et son activité est unique. En effet, le Père fait toutes choses par le Verbe dans L'Esprit Saint, et c'est ainsi que l'unité de la Sainte Trinité est sauvegardée.

C'est ainsi que dans l'Église est annoncé un seul Dieu, qui règne au-dessus de tous, par tous et en tous.

Au-dessus de tous, comme Père, comme principe et source ; par tous, par le Verbe ; en tous, dans L'Esprit Saint.

Saint Paul, écrivant aux Corinthiens, à propos des dons spirituels, rapporte toutes choses à un seul Dieu, Le Père, comme à un seul chef, lorsqu'il dit :

Les dons de la grâce sont variés, mais c 'est toujours le même Esprit ; les ministères dans l'Église sont variés, mais c'est toujours le même Dieu, qui fait tout en tous.

Car les dons que L'Esprit distribue à chacun sont donnés de la part du Père par le Verbe. En effet, tout ce qui est au Père est au Fils ; c'est pourquoi les biens donnés par Le Fils dans L'Esprit sont les dons spirituels du Père.

Quand L'Esprit est en nous, le Verbe qui nous le donne est en nous, et dans le Verbe se trouve Le Père.

Et c'est ainsi que s'accomplit la parole :

Nous viendrons chez lui et nous irons demeurer auprès de lui.

Là où est la lumière, là aussi est son éclat ; là où est son éclat, là aussi est son activité et sa grâce resplendissante.

C'est cela encore que Paul enseignait dans la seconde lettre aux Corinthiens

Que la grâce de Jésus Christ notre Seigneur, l'amour de Dieu et la communion de l'Esprit Saint soient avec vous tous.

En effet, la grâce et le don accordés dans la Trinité sont donnés de la part du Père, par Le Fils, dans L'Esprit Saint.

De même que la grâce accordée vient du Père par Le Fils, ainsi la communion au don ne peut se faire en nous sinon dans L'Esprit Saint.


C'est en participant à lui que nous avons l'Amour du Père, la Grâce du Fils et la Communion de L'Esprit Saint.






TRAITÉ DE SAINT HILAIRE SUR LA TRINITÉ

Le Don du Père.






Le Seigneur a ordonné de Baptiser au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, c'est-à-dire dans la profession de Foi au Créateur, au Fils unique et à celui qui est le Don.

Le Créateur de tous est unique. Il y a un seul Dieu Père, de qui tout provient ; il y a un seul Fils unique, notre Seigneur Jésus Christ, par qui tout existe ; il y a un seul Esprit, le don de Dieu répandu en tous.

Toutes choses sont donc organisées par les vertus et les attributions Divines : une puissance unique de qui tout provient ; une descendance unique par qui tout existe ; une grâce unique donnant une parfaite espérance.

Et rien ne peut manquer à une telle perfection, puisqu'on y trouve l'infinité dans Le Père éternel, la vision dans son image qui est Le Fils, la pratique de la vie Chrétienne dans le Don de L'Esprit.

Que tel soit en nous le rôle de celui-ci, apprenons-le des paroles dites par Le Seigneur Lui-même :

J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l'instant vous n'avez pas la force de les porter. Il vous est avantageux que je parte ; si je m'en vais, je vous enverrai l'Avocat.

Et encore :

Moi, je prierai Le Père, et il vous donnera un autre Avocat qui sera pour toujours avec vous.

C'est L'Esprit de Vérité.

Il vous guidera vers la Vérité tout entière.

En effet, ce qu'il dira ne viendra pas de Lui-même ; il redira tout ce qu'il aura entendu et, ce qui va venir, il vous l'expliquera. Il me glorifiera, car c'est de Moi qu'il le tirera.


Ces paroles ont été dites pour vous faire comprendre plusieurs choses ; on y trouve l'intention de celui qui procure le don et aussi la raison d'être et la nature du don.

Puisque notre faiblesse serait incapable de saisir aussi bien Le Père que Le Fils, Le Saint-Esprit est un don qui, par son intervention, peut éclairer notre Foi pour laquelle l'Incarnation est un mystère difficile.

On le reçoit afin de connaître Dieu.

La nature du corps humain, lorsque disparaîtront les objets qui l'intéressent, sera inactive.

Car s'il n'y a pas de lumière ou de jour, le service rendu par les yeux n'aura pas à s'exercer ; si aucun son ou aucune voix ne se fait entendre, les oreilles ne trouveront plus rien à faire ; si aucune odeur ne s'exhale, les narines seront sans utilité.


Il en est de même pour l'esprit humain : si, par la Foi, il ne reçoit pas le don du Saint-Esprit, il aura bien un principe naturel de connaissance de Dieu, mais il n'aura pas la lumière de la science.

Quant au Don qui réside dans Le Christ, il est toujours le même pour tous ; et puisqu'il ne manque jamais, il est donné à chacun autant qu'il veut en profiter ; il réside en chacun autant qu'il veut l'obtenir.

Ce Don demeure avec nous jusqu'à la fin du monde, il nous réconforte dans notre attente ; il est un gage, par l'activité de ses bienfaits, de ce que nous espérons pour l'avenir, il éclaire les esprits, il illumine les cœurs.






Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Saint Augustin de Cantorbéry.





Dieu qui répandis la Lumière de l’Évangile sur les peuples de l’Angleterre par la prédication de Saint Augustin de Cantorbéry, permets que ses travaux continuent de porter des fruits dans ton Église.



Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu Notre Père, tu as envoyé dans le monde ta Parole de Vérité et Ton Esprit de sainteté pour révéler aux hommes ton admirable Mystère ; donne-nous de professer la vraie Foi en reconnaissant la Gloire de l’éternelle Trinité, en adorant son Unité toute-puissante.







Parole de Dieu : (1 Co 12, 4-6)… (Office des Laudes).


Cliquer


Les dons de la grâce sont variés, mais c’est toujours le même Esprit.

Les fonctions dans l’Église sont variées, mais c’est toujours le même Seigneur.

Les activités sont variées, mais c’est toujours le même Dieu qui agit en tous.



Parole de Dieu : (Ep 4, 3-6)… (Office des Vêpres).

Ayez à cœur de garder l’unité dans L’Esprit par le lien de la Paix.

Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule Espérance, de même, il n’y a qu’un seul Corps et un seul Esprit.

Il n’y a qu’un seul Seigneur, une seule Foi, un seul Baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui règne au-dessus de tous, par tous, et en tous.






Ecouter



avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Lun 28 Mai 2018 - 8:36




Eucharistie du Lundi 28 Mai 2018

Lundi de la 8ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Première lettre de saint Pierre Apôtre 1,3-9.


Béni soit Dieu, le Père de Jésus Christ notre Seigneur : dans sa grande miséricorde, il nous a fait renaître grâce à la résurrection de Jésus Christ pour une vivante espérance,
pour l'héritage qui ne connaîtra ni destruction, ni souillure, ni vieillissement.

Cet héritage vous est réservé dans les cieux,
à vous que la puissance de Dieu garde par la foi, en vue du salut qui est prêt à se manifester à la fin des temps.

Vous en tressaillez de joie, même s'il faut que vous soyez attristés, pour un peu de temps encore, par toutes sortes d'épreuves ;
elles vérifieront la qualité de votre foi qui est bien plus précieuse que l'or (cet or voué pourtant à disparaître, qu'on vérifie par le feu).

Tout cela doit donner à Dieu louange, gloire et honneur quand se révélera Jésus Christ,
lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore ; et vous tressaillez d'une joie inexprimable qui vous transfigure,
car vous allez obtenir votre salut qui est l'aboutissement de votre foi.







Psaume 111(110),1-2.5-6.9.10c.

De tout cœur je rendrai grâce au Seigneur
dans l'assemblée, parmi les justes.
Grandes sont les œuvres du Seigneur ;
tous ceux qui les aiment s'en instruisent.

Il a donné des vivres à ses fidèles,
gardant toujours mémoire de son alliance.
Il a montré sa force à son peuple,
lui donnant le domaine des nations.

Il apporte la délivrance à son peuple ;
son alliance est promulguée pour toujours :
saint et redoutable est son nom.
À jamais se maintiendra sa louange.



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,17-27.





Jésus se mettait en route quand un homme accourut vers lui, se mit à genoux et lui demanda :

« Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »


Jésus lui dit :

« Pourquoi m'appelles-tu bon ?

Personne n'est bon, sinon Dieu seul.

Tu connais les commandements :

Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d'adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. »

L'homme répondit :

« Maître, j'ai observé tous ces commandements depuis ma jeunesse. »


Posant alors son regard sur lui, Jésus se mit à l'aimer.

Il lui dit :

« Une seule chose te manque : va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis-moi. »


Mais lui, à ces mots, devint sombre et s'en alla tout triste, car il avait de grands biens.

Alors Jésus regarde tout autour de lui et dit à ses disciples :

« Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu ! »

Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus reprend :

« Mes enfants, comme il est difficile d'entrer dans le royaume de Dieu.

Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. »

De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? »

Jésus les regarde et répond :

« Pour les hommes, cela est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »







Commentaire du jour.






Saint Clément d'Alexandrie (150-v. 215), théologien.
Homélie « Quel riche peut être sauvé ? » (trad. coll. Icthus, t. 6, p. 28 rev.)

« Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la Vie éternelle ? »

Ignorer Dieu, c'est mourir ; le connaître, vivre en Lui, l'aimer, essayer de lui ressembler, voilà la seule Vie.

Si vous désirez la Vie éternelle..., cherchez d'abord à le connaître même si « personne ne le connaît, si ce n'est Le Fils et celui à qui Le Fils veut bien le révéler » (Mt 11,27).

Après Dieu, connaissez la grandeur du Rédempteur et sa grâce inestimable ; « la Loi, dit l'apôtre Jean, a été donnée par Moïse, mais la Grâce et la Vérité nous ont été données par Jésus-Christ » (1,17)...

Si la Loi de Moïse pouvait nous donner la Vie éternelle, pourquoi Notre Sauveur serait-il venu au monde et aurait-il souffert pour nous depuis sa naissance jusqu'à la mort, parcourant toute une vie humaine ?

Pourquoi le jeune homme qui accomplissait si fidèlement depuis sa jeunesse les commandements de la Loi, se serait-il jeté aux pieds d'un autre pour demander l'immortalité ?

Ce jeune homme observait toute la Loi, et s'y était attaché dès sa jeunesse... Mais il sent bien que s'il ne manque rien à sa vertu, la Vie lui fait encore bien défaut.

C'est pourquoi il vient la demander à Celui qui seul peut l'accorder ; il est sûr d'être en règle avec la Loi, cependant il implore Le Fils de Dieu...


Les amarres de la Loi le défendaient mal du roulis ; inquiet, il quitte ce mouillage dangereux et vient jeter l'ancre au port du Sauveur.

Jésus ne lui reproche pas d'avoir manqué à la Loi, mais il se met à l'aimer, ému par cette application de bon élève.

Toutefois il le déclare encore imparfait... : il est bon ouvrier de la Loi, mais paresseux pour la Vie éternelle.

La sainte Loi est comme un pédagogue qui achemine vers les Commandements parfaits de Jésus (Ga 3,24) et vers sa Grâce.

Jésus est « l'aboutissement de la Loi pour que soit donné la Justice à tous ceux qui croient en Lui » (Rm 10,4).









Oraison du matin (Office des Laudes).





Tu demandes à l’humanité, Dieu Créateur, de se perfectionner de jour en jour et d’achever par son travail l’œuvre immense de la Création ; aide-nous à faire que tous les hommes aient des conditions de travail qui respectent leur dignité : qu’en s’efforçant d’améliorer leur propre sort, ils agissent avec un esprit de solidarité et de service.



Parole de Dieu : (Jdt 8, 25-26a.27b)… (Office des Laudes).


Cliquer


Rendons grâce au Seigneur Notre Dieu qui nous éprouve comme nos pères.

Rappelez-vous tout ce qu’il a fait avec Abraham et combien il a éprouvé Isaac et tout ce qui arriva à Jacob. C’est pour les avertir que Le Seigneur flagelle ceux qui s’approchent de Lui.



Parole de Dieu : (1 Th 3, 12-13)… (Office des Vêpres).

Que Le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un Amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous.

Et qu’ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu Notre Père, pour le jour où Notre Seigneur Jésus viendra avec tous les saints.




Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mar 29 Mai 2018 - 10:51




Eucharistie du Mardi 29 Mai 2018

Mardi de la 8ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

L’Église célèbre la mémoire (Mémoire obligatoire en Finlande - facultative au Danemark) de la Fête de Sainte Ursule Ledochowska, Vierge et Fondatrice des « Ursulines du Cœur de Jésus Agonisant » (1865-1939).




Cliquer

LITURGIE DE LA PAROLE.

Première lettre de saint Pierre Apôtre 1,10-16.






Bien-aimés, sur le salut, les prophètes ont fait porter leurs interrogations et leurs recherches, eux qui ont prophétisé pour annoncer la grâce qui vous est destinée.

Ils cherchaient quel temps et quelles circonstances voulait indiquer l’Esprit du Christ, présent en eux, quand il attestait par avance les souffrances du Christ et la gloire qui s’ensuivrait.

Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient au service de ce message, annoncé maintenant par ceux qui vous ont évangélisés dans l’Esprit Saint envoyé du ciel ; même des anges désirent se pencher pour scruter ce message.

C’est pourquoi, après avoir disposé votre intelligence pour le service, restez sobres, mettez toute votre espérance dans la grâce que vous apporte la révélation de Jésus Christ.

Comme des enfants qui obéissent, cessez de vous conformer aux convoitises d’autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance,
mais, à l’exemple du Dieu saint qui vous a appelés, devenez saints, vous aussi, dans toute votre conduite,
puisqu’il est écrit :

‘Vous serez saints, car moi, je suis saint.’




Psaume 98(97),1.2-3ab.3cd-4.


Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s'est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d'Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez !



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,28-31.





En ce temps-là, Pierre se mit à dire à Jésus :

« Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. »

Jésus déclara :

« Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre
sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.

Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers. »







Commentaire du jour.





Sainte Teresa de Calcutta (1910-1997), Fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité.
No Greater Love, p. 95 (trad. Il n’y a pas de plus grand amour, Lattès 1997, p. 102 rev.)

Tout quitter pour le suivre

Les richesses, qu'elles soient matérielles ou spirituelles, peuvent nous asphyxier si on n'en a pas un juste usage.

Car Dieu Lui-même ne peut rien placer dans un cœur déjà plein à craquer. Un jour ou l'autre, inévitablement, il en ressort un appétit d'argent et une avidité de tout ce que l'argent peut procurer — la recherche du superflu, du luxe pour ce qui est de se nourrir, se vêtir ou s'amuser.

Les besoins vont alors croissant, une chose appelant l'autre. Mais au terme on trouve un sentiment incontrôlable d'insatisfaction.

Demeurons aussi vides que possible afin que Dieu puisse nous remplir.

Notre Seigneur en est un vivant exemple : dès le premier jour de son existence humaine, il a connu une pauvreté dont aucun être humain ne fera jamais l'expérience car, « étant riche, il se rendit lui-même pauvre » (2Co 8,9).

Le Christ s'est vidé Lui-même de toute sa richesse.

C'est là que surgit la contradiction : si je veux être pauvre comme Le Christ qui est devenu pauvre alors qu'il était riche, que dois-je faire ?

Ce serait une honte pour nous d'être plus riches que Jésus qui à cause de nous a enduré la pauvreté.

Sur la Croix, Le Christ a été privé de tout. La Croix elle-même lui avait été donnée par Pilate ; les clous et la couronne, par les soldats. Il était nu.

Quand il est mort, on l'a dépouillé de la Croix, on lui a retiré les clous et la couronne. Il a été enveloppé dans un morceau de toile, donné par une âme charitable, et il a été enterré dans un tombeau qui ne lui appartenait pas.

Et cela, alors que Jésus aurait pu mourir comme un roi ou même s'épargner la mort. Mais il a choisi la pauvreté car il savait que c'est le vrai moyen de posséder Dieu et d'apporter son Amour sur la Terre.





Oraison du matin (Office des Laudes).

Augmente en nous la Foi, Seigneur : fais-nous la grâce de tenir, dans ce monde, notre devoir de louange et de service.



Parole de Dieu : (Is 55, 1)... (Office des Laudes).

Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau !

Même si vous n’avez pas d’argent, venez acheter et consommer ; venez acheter du vin et du lait, sans argent et sans rien payer.


Cliquer




Parole de Dieu : (Col 3, 16)... (Office des Vêpres).

Que la Parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.





Ecouter



avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mer 30 Mai 2018 - 9:18




Eucharistie du Mercredi 30 Mai 2018

Mercredi de la 8ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

L’Église fait mémoire (obligatoire en France) de la Fête de Sainte Jeanne d'Arc, « La Pucelle d'Orléans », Patronne secondaire de la France (1412-1431).



LITURGIE DE LA PAROLE.

Première lettre de saint Pierre Apôtre 1,18-25.






Bien-aimés, vous le savez : ce n’est pas par des biens corruptibles, l’argent ou l’or, que vous avez été rachetés de la conduite superficielle héritée de vos pères ;
mais c’est par un sang précieux, celui d’un agneau sans défaut et sans tache, le Christ.

Dès avant la fondation du monde, Dieu l’avait désigné d’avance et il l’a manifesté à la fin des temps à cause de vous.

C’est bien par lui que vous croyez en Dieu, qui l’a ressuscité d’entre les morts et qui lui a donné la gloire ; ainsi vous mettez votre foi et votre espérance en Dieu.

En obéissant à la vérité, vous avez purifié vos âmes pour vous aimer sincèrement comme des frères ; aussi, d’un cœur pur, aimez-vous intensément les uns les autres,
car Dieu vous a fait renaître, non pas d’une semence périssable, mais d’une semence impérissable : sa parole vivante qui demeure.

C’est pourquoi il est écrit :

‘Toute chair est comme l’herbe, toute sa gloire, comme l’herbe en fleur ; l’herbe se dessèche et la fleur tombe,
mais la parole du Seigneur demeure pour toujours.’ Or, cette parole est celle de la Bonne Nouvelle qui vous a été annoncée.



Psaume 147,12-13.14-15.19-20.

Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
Célèbre ton Dieu, ô Sion !
Il a consolidé les barres de tes portes,
dans tes murs il a béni tes enfants.

Il fait régner la paix à tes frontières,
et d'un pain de froment te rassasie.
Il envoie sa parole sur la terre :
rapide, son verbe la parcourt.

Il révèle sa parole à Jacob,
ses volontés et ses lois à Israël.
Pas un peuple qu'il ait ainsi traité ;
nul autre n'a connu ses volontés.



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,32-45.





En ce temps-là, les disciples étaient en route pour monter à Jérusalem ; Jésus marchait devant eux ; ils étaient saisis de frayeur, et ceux qui suivaient étaient aussi dans la crainte.

Prenant de nouveau les Douze auprès de lui, il se mit à leur dire ce qui allait lui arriver :

« Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes ; ils le condamneront à mort, ils le livreront aux nations païennes,
qui se moqueront de lui, cracheront sur lui, le flagelleront et le tueront, et trois jours après, il ressuscitera. »


Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent :

« Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. »

Il leur dit :

« Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »


Ils lui répondirent :

« Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. »

Jésus leur dit :

« Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisé du baptême dans lequel je vais être plongé ? »

Ils lui dirent :
« Nous le pouvons. »

Jésus leur dit :

« La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé.


Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. »

Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.

Jésus les appela et leur dit :

« Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir.

Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur.

Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous :

car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »







Commentaire du jour.





Saint Alphonse-Marie de Liguori (1696-1787), Évêque et Docteur de l'Église.
6ème Discours pour la neuvaine de Noël (trad. Éds Saint-Paul 1993, p. 90)

Le Fils de l'homme est venu pour donner sa vie

Le Seigneur éternel a daigné se présenter à nous d'abord comme un petit enfant dans une étable, puis comme un simple ouvrier dans un atelier, plus tard comme un criminel expirant sur un gibet, enfin comme du pain sur un autel.

Aspects nombreux, aspects intentionnels de Jésus, aspects qui n'ont eu qu'un effet : celui de montrer l'Amour qu'il nous porte.

Ah, Seigneur, peux-tu encore inventer quelque chose pour te faire aimer de nous ?

« Proclamez parmi les peuples, clamait le prophète Isaïe, proclamez les hauts faits de Notre Dieu » (Is 12,4).

Âmes rachetées, faites connaître partout les œuvres d'Amour de ce Dieu plein d'Amour.

Il les a conçues et réalisées pour se faire aimer de tous les hommes, Lui qui, après les avoir comblés de ses bienfaits, s'est donné Lui-même, et de tant de manières !

« Malade ou blessé, désires-tu guérir ?

Jésus est le médecin » :

il te guérit par son Sang. Es-tu brûlé par la fièvre ? Il est la source rafraîchissante.

Es-tu tourmenté par les passions et les troubles de ce monde ?

Il est la source des consolations spirituelles et du vrai réconfort.

« Crains-tu la mort ?

Il est la Vie.

Aspires-tu au Ciel ?

Il est la voie (Jn 14,6) » : ainsi parle Saint Ambroise.

Jésus-Christ ne s'est pas donné seulement à tous les hommes en général ; il tient à se donner à chacun en particulier.

C'est pourquoi Saint Paul dit :

« Il m'a aimé et s'est livré Lui-même pour moi » (Ga 2,20).

Et Saint Jean Chrysostome affirme que « Dieu aime autant chacun de nous que toute l'humanité ».

Par conséquent, mon cher frère, si tu avais été seul au monde, le Divin Rédempteur serait venu, aurait donné son Sang et sa Vie pour toi seul.








Oraison du matin (Office des Laudes)...Propre à Sainte Jeanne d’Arc.

Dieu qui a choisi Sainte Jeanne d’Arc pour défendre son pays contre l’envahisseur, accorde-nous, par son intercession, de travailler pour la Justice et de vivre dans la Paix.



Parole de Dieu : (Dt 4, 39-40a)... (Office des Laudes).


Cliquer


Sache donc aujourd’hui, et médite cela dans ton cœur : Le Seigneur est Dieu, là-haut dans le Ciel comme ici-bas sur la Terre, et il n’y en a pas d’autre. Tu garderas tous les jours les Commandements et les ordres du Seigneur que je te donne aujourd’hui.



Parole de Dieu : (1 Jn 2, 3-6)... (Office des Vêpres).

Voici comment nous pouvons savoir que nous connaissons Jésus Christ : c’est en gardant ses Commandements.

Celui qui dit :

« Je le connais », et qui ne garde pas ses Commandements, est un menteur : la vérité n’est pas en lui.

Mais en celui qui garde fidèlement sa Parole, l’Amour de Dieu atteint vraiment la : voilà comment nous reconnaissons que nous sommes en Lui.perfection

Celui qui déclare demeurer en Lui doit marcher lui-même dans la voie où Lui, Jésus, a marché.





Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Jeu 31 Mai 2018 - 9:33




Eucharistie du Jeudi 31 Mai 2018

L’Église Célèbre la Fête de la Visitation de la Très Sainte Vierge Marie à Élisabeth, sa parente.


LITURGIE DE LA PAROLE.


Livre de Sophonie 3,14-18a.






Pousse des cris de joie, fille de Sion !

Éclate en ovations, Israël !

Réjouis-toi, tressaille d'allégresse, fille de Jérusalem !


Le Seigneur a écarté tes accusateurs, il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d'Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n'as plus à craindre le malheur.

Ce jour-là, on dira à Jérusalem :

« Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir !

Le Seigneur ton Dieu est en toi, c'est lui, le héros qui apporte le salut.

Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie,
comme aux jours de fête. » J'ai écarté de toi le malheur, pour que tu ne subisses plus l'humiliation.



Livre d'Isaïe 12,2.3.4abcd.4e-5.6.


Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

Exultant de joie,
vous puiserez les eaux
aux sources du salut.

Ce jour-là, vous direz :
« Rendez grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »

Redites-le : « Sublime est son nom ! »
Jouez pour le Seigneur,
il montre sa magnificence,
et toute la terre le sait.

Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi,
le Saint d’Israël !



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,39-56.





En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée.

Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.

Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint,
et s'écria d'une voix forte :

« Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.


Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi ?

Car, lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation, l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi.

Heureuse celle qui a cru à l'accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

Marie rendit grâce au Seigneur en disant :

« Mon âme exalte le Seigneur,
mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur.


Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race à jamais. »
Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s'en retourna chez elle.










Commentaire du jour.





Saint Ambroise (v. 340-397), Évêque de Milan et Docteur de l'Église.
Commentaire sur l'Évangile de Luc, 2, 19-27 ; PL 15, 1559 ; SC 45 (trad. Orval rev.)

Magnifier Le Seigneur et tressaillir en Dieu.

L'Ange avait annoncé à la Vierge Marie des choses mystérieuses.

Pour affermir sa Foi par un exemple, il lui fait part de la maternité prochaine d'une femme âgée et stérile, preuve que tout ce qui plaît à Dieu lui est possible (Lc 1,37).

Dès qu'elle a entendu cela, Marie a gagné les montagnes...dans l'allégresse de son désir, dans sa fidélité à rendre service et dans la hâte de sa Joie... : la grâce du Saint-Esprit ignore les lenteurs...

Tout de suite se manifestent les bienfaits de la venue de Marie et de la présence du Seigneur : « L'enfant tressaillit dans le sein d'Élisabeth, et elle fut remplie de l'Esprit-Saint »...

« Heureuse, dit-elle, toi qui as cru ! »

Heureux vous aussi qui avez entendu et cru, car toute âme qui a la Foi conçoit et enfante la Parole de Dieu et reconnaît son œuvre.


Que réside en chacun l'âme de Marie pour glorifier Le Seigneur, en chacun l'esprit de Marie pour tressaillir en Dieu !

Si Le Christ n'a qu'une mère selon la chair, Le Christ est le fruit de tous selon la Foi, car toute âme peut recevoir le Verbe de Dieu pourvu du moins qu'elle soit pure et débarrassée du péché.

Toute âme parvenue à cet état magnifie Le Seigneur comme l'âme de Marie a magnifié Le Seigneur et comme son esprit a tressailli dans le Dieu Sauveur.

Nous lisons ailleurs : « Magnifiez Le Seigneur avec moi » (Ps 33,4).

Le Seigneur est magnifié non parce que la voix humaine lui ajoute quelque chose, mais parce qu'il grandit en nous.

Car Le Christ est l'image de Dieu (2Co 4,4; Col 1,15), et c'est pourquoi, si quelqu'un agit avec dévotion et justice, il fait grandir en lui cette image de Dieu — à la ressemblance de qui il a été créé (Gn 1,26) — et en la faisant grandir, il est élevé en une sorte de participation à sa grandeur.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu tout-puissant, tu as inspiré à la Vierge Marie, qui portait en elle Ton propre Fils, de visiter sa cousine Élisabeth ; accorde-nous d’être dociles au souffle de L’Esprit afin de pouvoir nous aussi te magnifier éternellement.



Parole de Dieu : (Jl 2, 27 ; 3, 1a)… (Office des Laudes).


Cliquer


Vous saurez que Moi, je suis au milieu d’Israël, que je suis Le Seigneur Votre Dieu, et qu’il n’y en a pas d’autre.

Mon peuple ne connaîtra plus jamais de déception.

Je répandrai mon esprit sur toute créature, vos fils et vos filles deviendront prophètes.



Parole de Dieu : (1 P 5, 5b-7)… (Office des Vêpres).

Revêtez-vous tous d’humilité dans vos rapports les uns avec les autres.

En effet Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa Grâce.

Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu pour qu’il vous élève quand le Jugement viendra.

Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis puisqu’il s’occupe de vous.





Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Ven 1 Juin 2018 - 9:59




Eucharistie du Vendredi 01 Juin 2018

Vendredi de la 8ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Première lettre de saint Pierre Apôtre 4,7-13.


Bien-aimés, la fin de toutes choses est proche. Soyez donc raisonnables et sobres en vue de la prière.

Avant tout, ayez entre vous une charité intense, car la charité couvre une multitude de péchés.

Pratiquez l’hospitalité les uns envers les autres sans récriminer.

Ce que chacun de vous a reçu comme don de la grâce, mettez-le au service des autres, en bons gérants de la grâce de Dieu qui est si diverse :

Si quelqu’un parle, qu’il le fasse comme pour des paroles de Dieu ; celui qui assure le service, qu’il s’en acquitte comme avec la force procurée par Dieu.

Ainsi, en tout, Dieu sera glorifié par Jésus Christ, à qui appartiennent la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles.

Amen.

Bien-aimés, ne trouvez pas étrange le brasier allumé parmi vous pour vous mettre à l’épreuve ; ce qui vous arrive n’a rien d’étrange.

Dans la mesure où vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin d’être dans la joie et l’allégresse quand sa gloire se révélera.







Psaume 96(95),10.11-12a.12b-13ab.13bcd.

Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Le monde, inébranlable, tient bon.
Il gouverne les peuples avec droiture.

Joie au ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête.

Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur, car il vient,
Le Seigneur vient pour juger la terre.

Le Seigneur vient pour juger la terre.
Il jugera le monde avec justice,
et les peuples selon sa vérité !



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 11,11-25.





Après son arrivée au milieu des acclamations de la foule, Jésus entra à Jérusalem, dans le Temple.

Il parcourut du regard toutes choses et, comme c’était déjà le soir, il sortit pour aller à Béthanie avec les Douze.

Le lendemain, quand ils quittèrent Béthanie, il eut faim.

Voyant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s’il y trouverait quelque chose ; mais, en s’approchant, il ne trouva que des feuilles, car ce n’était pas la saison des figues.

Alors il dit au figuier :

« Que jamais plus personne ne mange de tes fruits ! » Et ses disciples avaient bien entendu.

Ils arrivèrent à Jérusalem. Entré dans le Temple, Jésus se mit à expulser ceux qui vendaient et ceux qui achetaient dans le Temple.

Il renversa les comptoirs des changeurs et les sièges des marchands de colombes,
et il ne laissait personne transporter quoi que ce soit à travers le Temple.


Il enseignait, et il déclarait aux gens :

« L’Écriture ne dit-elle pas :

Ma maison sera appelée maison de prière pour toutes les nations ?

Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »

Apprenant cela, les grands prêtres et les scribes cherchaient comment le faire périr.

En effet, ils avaient peur de lui, car toute la foule était frappée par son enseignement.

Et quand le soir tomba, Jésus et ses disciples s’en allèrent hors de la ville.


Le lendemain matin, en passant, ils virent le figuier qui était desséché jusqu’aux racines.

Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus :

« Rabbi, regarde : le figuier que tu as maudit est desséché. »

Alors Jésus, prenant la parole, leur dit :

« Ayez foi en Dieu.

Amen, je vous le dis : quiconque dira à cette montagne :

“Enlève-toi de là, et va te jeter dans la mer”, s’il ne doute pas dans son cœur, mais s’il croit que ce qu’il dit arrivera, cela lui sera accordé !


C’est pourquoi, je vous le dis : tout ce que vous demandez dans la prière, croyez que vous l’avez obtenu, et cela vous sera accordé.

Et quand vous vous tenez en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est aux cieux vous pardonne aussi vos fautes. »







Commentaire du jour.





Saint Jérôme (347-420), Prêtre, traducteur de la Bible, Docteur de l'Église.
Homélies sur l'Évangile de Marc, n°9 (trad. Marc commenté, DDB 1986, p. 87s)

« Ne faites pas de la maison de Mon Père une maison de trafic » (Jn 2,16)

« Alors Jésus entra dans le Temple et se mit à expulser ceux qui vendaient et ceux qui achetaient. »

Certains s'étonnent de la résurrection de Lazare (Jn 11,44), ils sont stupéfaits que le fils d'une veuve soit ressuscité (Lc 7,15), d'autres sont frappés par d'autres miracles.

Sans aucun doute, il est admirable de rendre la vie à un corps mort. Pour ma part, je suis davantage frappé par l'évènement présent.

Cet homme, fils de charpentier, un pauvre sans demeure, sans gîte où se reposer, sans armée, qui n'était ni chef ni juge — quel pouvoir l'a autorisé à... chasser une foule si nombreuse alors qu'il était seul ?

Personne n'a protesté, personne n'a osé opposer de résistance, car personne n'a osé s'opposer au Fils qui réparait l'injure faite à Son Père...

« Il se mit à chasser ceux qui vendaient et achetaient dans le Temple. »

Si cela a été possible chez les Juifs, pourquoi cela ne l'est-il pas à plus forte raison chez nous ?

Si cela arrive dans le cadre de la Loi, pourquoi n'en est-il pas de même à plus forte raison dans l'Évangile ?...

Le Christ, un pauvre, chasse les acheteurs et les vendeurs, qui sont riches.

Celui qui vend est jeté au même titre que celui qui achète.

Que personne ne dise :

« Moi, j'offre tout ce que je possède, je fais des offrandes aux prêtres, comme Dieu l'a ordonné ».

Dans un passage de Matthieu, nous lisons ceci :

« Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Mt 10,huit).

La grâce de Dieu ne se vend pas, elle se donne.



Oraison du matin (Office des Laudes)...

Propre à Saint Justin de Naplouse.




Dieu qui a donné à Saint Justin, ton martyr, de trouver dans la folie de la Croix la connaissance incomparable de Jésus-Christ, accorde-nous, par son intercession, de rejeter les erreurs qui nous entourent de d'être affermis dans la Foi.



Parole de Dieu : (Ga 2, 19b-20)... (Office des Laudes).


Cliquer


Avec Le Christ, je suis fixé à la Croix : je vis, mais ce n’est plus moi, c’est Le Christ qui vit en moi.

Ma vie aujourd’hui dans la condition humaine, je la vis dans la Foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et qui s’est livré pour moi.



Parole de Dieu : (Rm 8, 1-2)... (Office des Vêpres).

Pour ceux qui sont dans Le Christ Jésus, il n’y a plus de condamnation.

Car, en me faisant passer sous sa loi, L’Esprit qui donne la Vie dans Le Christ Jésus m’a libéré, moi qui étais sous la loi du péché et de la mort.





Ecouter




avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Sam 2 Juin 2018 - 8:29




Eucharistie du Samedi 02 Juin 2018

Samedi de la 8ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Jude 1,17.20b-25.






Bien-aimés, souvenez-vous des paroles dites à l’avance par les Apôtres de notre Seigneur Jésus Christ.

Construisez votre vie sur votre foi très sainte, priez dans l’Esprit Saint,
gardez-vous dans l’amour de Dieu, attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ en vue de la vie éternelle.

Ceux qui sont hésitants, prenez-les en pitié ;
d’autres, sauvez-les en les arrachant au feu ; d’autres enfin, prenez-les aussi en pitié, mais avec crainte, en détestant jusqu’au vêtement souillé par leur chair.

À Celui qui peut vous préserver de la chute et vous faire tenir debout, irréprochables et pleins d’allégresse, en présence de sa gloire,
au Dieu unique, notre Sauveur, par notre Seigneur Jésus Christ, gloire, majesté, souveraineté, pouvoir, avant tous les siècles, maintenant et pour tous les siècles.
Amen.



Psaume 63(62),2.3-4.5-6.

Dieu, tu es mon Dieu,
je te cherche dès l'aube :
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

Je t'ai contemplé au sanctuaire,
j'ai vu ta force et ta gloire.
Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 11,27-33.







En ce temps-là, Jésus et ses disciples revinrent à Jérusalem.

Et comme Jésus allait et venait dans le Temple, les grands prêtres, les scribes et les anciens vinrent le trouver.

Ils lui demandaient :

« Par quelle autorité fais-tu cela ?

Ou alors qui t’a donné cette autorité pour le faire ? »


Jésus leur dit :

« Je vais vous poser une seule question. Répondez-moi, et je vous dirai par quelle autorité je fais cela.

Le baptême de Jean venait-il du ciel ou des hommes ?

Répondez-moi. »

Ils se faisaient entre eux ce raisonnement :

« Si nous disons :

“Du ciel”, il va dire :

“Pourquoi donc n’avez-vous pas cru à sa parole ?”


Mais allons-nous dire :

“Des hommes” ? »

Ils avaient peur de la foule, car tout le monde estimait que Jean était réellement un prophète.


Ils répondent donc à Jésus :

« Nous ne savons pas ! »

Alors Jésus leur dit :

« Moi, je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais cela. »







Commentaire du jour.





Saint Pierre Chrysologue (v. 406-450), Évêque de Ravenne, Docteur de l'Église.
Sermon 167 ; CCL 248, 1025 ; PL 52, 636 (trad. Matthieu commenté, DDB 1985, p. 35 rev.)

« Jean Baptiste est venu à vous..., et vous n'avez pas cru à sa parole » (Mt 21,32)

« Jean Baptiste proclamait : ' Convertissez-vous, car le Royaume des Cieux est tout proche ' » (Mt 3,1)...

Bienheureux Jean qui a voulu que la conversion précède le jugement, que les pécheurs ne soient pas jugés, mais récompensés, qui a voulu que les impies entrent dans le Royaume et non sous le châtiment...

Quand Jean a-t-il proclamé cette imminence du Royaume des Cieux ?

Le monde était encore en son enfance...; mais pour nous qui proclamons aujourd'hui cette imminence, le monde est extrêmement vieux et fatigué.

Il a perdu ses forces ; il perd ses facultés ; les souffrances l'accablent...; il crie sa défaillance ; il porte tous les symptômes de sa fin...

Nous sommes à la remorque d'un monde qui s'enfuit ; nous oublions les temps à venir.

Nous sommes avides d'actualité, mais nous ne tenons pas compte du jugement qui vient déjà. Nous n'accourons pas à la rencontre du Seigneur qui vient...

Convertissons-nous, frères, convertissons-nous vite... Le Seigneur, du fait qu'il tarde, qu'il attend encore, prouve son désir de nous voir revenir à Lui, son désir que nous ne périssions pas.

Dans sa grande bonté il nous adresse toujours ces paroles :

« Je ne désire pas la mort du pécheur, mais qu'il se détourne de sa voie et qu'il vive » (Ez 33,11).

Convertissons-nous, frères ; n'ayons pas peur de ce que le temps se fait court. Son temps à Lui, l'Auteur du temps, ne peut pas être rétréci.

La preuve en est ce brigand de l'Évangile qui, sur la Croix et à l'heure de sa mort, a escamoté le Pardon, s'est saisi de la Vie et, voleur du Paradis avec effraction, a réussi à pénétrer dans le Royaume (Lc 23,43).




Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Saints Marcellin et Pierre, Martyrs.





Du glorieux témoignage que t’ont rendu, Seigneur, tes saints Martyrs Marcellin et Pierre, tu fais notre rempart et notre protection ; que leur exemple nous entraîne et que leur prière nous réconforte.



Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre Saints Pothin, Blandine et leurs compagnons, Martyrs.






Tu as donné, Seigneur, à ceux qui furent les prémices de la Foi en notre pays, Saint Pothin, Sainte Blandine et leurs compagnons, d’affirmer jusqu’à la mort leur Joie d’être Chrétiens ; rends-nous dignes de toujours mieux te connaître, afin qu’à leur exemple, le bien que nous ferons témoigne de la puissance de ton Amour.



Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu éternel et tout-puissant, tu es la Lumière de toutes les lumières, et le jour qui ne finit pas ; dès le matin de ce jour nouveau nous te prions : que la clarté de ta présence, en chassant la nuit du péché, illumine nos cœurs.



Parole de Dieu : (2 P 3, 13-14)... (Office des Laudes).


Cliquer


Ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un Ciel nouveau et une Terre nouvelle où résidera la Justice.

Dans l’attente de ce jour, frères bien-aimés, faites donc tout pour que Le Christ vous trouve nets et irréprochables, dans la Paix.



Parole de Dieu : (1 Co 10, 16-17)... (Office des Vêpres).

La coupe d’action de grâce que nous bénissons, n’est-elle pas Communion au Sang du Christ ?

Le pain que nous rompons, n’est-il pas Communion au Corps du Christ ?


Puisqu’il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul Corps, car nous avons tous part à un seul pain.





Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Dim 3 Juin 2018 - 10:14




Eucharistie du Dimanche 03 Juin 2018

L’Église Célèbre la Solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ (Fête-Dieu) (Année B)



LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de l'Exode 24,3-8.






En ces jours-là, Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles du Seigneur et toutes ses ordonnances.

Tout le peuple répondit d’une seule voix :

« Toutes ces paroles que le Seigneur a dites, nous les mettrons en pratique. »

Moïse écrivit toutes les paroles du Seigneur. Il se leva de bon matin et il bâtit un autel au pied de la montagne, et il dressa douze pierres pour les douze tribus d’Israël.

Puis il chargea quelques jeunes garçons parmi les fils d’Israël d’offrir des holocaustes, et d’immoler au Seigneur des taureaux en sacrifice de paix.

Moïse prit la moitié du sang et le mit dans des coupes ; puis il aspergea l’autel avec le reste du sang.

Il prit le livre de l’Alliance et en fit la lecture au peuple.

Celui-ci répondit :

« Tout ce que le Seigneur a dit, nous le mettrons en pratique, nous y obéirons. »

Moïse prit le sang, en aspergea le peuple, et dit :

« Voici le sang de l’Alliance que, sur la base de toutes ces paroles, le Seigneur a conclue avec vous. »



Psaume 116(115),12-13.15-16ac.17-18.

Comment rendrai-je au Seigneur
tout le bien qu'il m'a fait ?
J'élèverai la coupe du salut,
j'invoquerai le nom du Seigneur.

Il en coûte au Seigneur
de voir mourir les siens !
Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
moi, dont tu brisas les chaînes ?

Je t'offrirai le sacrifice d'action de grâce,
j'invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple.



Lettre aux Hébreux 9,11-15.

Frères, le Christ est venu, grand prêtre des biens à venir. Par la tente plus grande et plus parfaite, celle qui n’est pas œuvre de mains humaines et n’appartient pas à cette création,
il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, en répandant, non pas le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais son propre sang. De cette manière, il a obtenu une libération définitive.

S’il est vrai qu’une simple aspersion avec le sang de boucs et de taureaux, et de la cendre de génisse, sanctifie ceux qui sont souillés, leur rendant la pureté de la chair,
le sang du Christ fait bien davantage, car le Christ, poussé par l’Esprit éternel, s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans défaut ; son sang purifiera donc notre conscience des actes qui mènent à la mort, pour que nous puissions rendre un culte au Dieu vivant.

Voilà pourquoi il est le médiateur d’une alliance nouvelle, d’un testament nouveau : puisque sa mort a permis le rachat des transgressions commises sous le premier Testament, ceux qui sont appelés peuvent recevoir l’héritage éternel jadis promis.







SÉQUENCE

LAUDA SION (Saint Thomas d’Aquin).


« Lauda Sion » (ad libitum) )
Sion, célèbre ton Sauveur,
chante ton chef et ton pasteur
    par des hymnes et des chants.

Tant que tu peux, tu dois oser,
car il dépasse tes louanges,
    tu ne peux trop le louer.

Le Pain vivant, le Pain de vie,
il est aujourd’hui proposé
    comme objet de tes louanges.

Au repas sacré de la Cène,
il est bien vrai qu’il fut donné
    au groupe des douze frères.

Louons-le
à voix pleine et forte,
que soit joyeuse et rayonnante
    l’allégresse de nos cœurs !

C’est en effet la journée solennelle
où nous fêtons de ce banquet divin
    la première institution.

À ce banquet du nouveau Roi,
la Pâque de la Loi nouvelle
    met fin à la Pâque ancienne.

L’ordre ancien le cède au nouveau,
la réalité chasse l’ombre,
    et la lumière, la nuit.

Ce que fit le Christ à la Cène,
il ordonna qu’en sa mémoire
    nous le fassions après lui.

Instruits par son précepte saint,
nous consacrons le pain, le vin,
    en victime de salut.

C’est un dogme pour les chrétiens
que le pain se change en son corps,
    que le vin devient son sang.

Ce qu’on ne peut comprendre et voir,
notre foi ose l’affirmer,
    hors des lois de la nature.

L’une et l’autre de ces espèces,
qui ne sont que de purs signes,
    voilent un réel divin.

Sa chair nourrit, son sang abreuve,
mais le Christ tout entier demeure
    sous chacune des espèces.

On le reçoit sans le briser,
le rompre ni le diviser ;
    il est reçu tout entier.

Qu’un seul ou mille communient,
il se donne à l’un comme aux autres,
    il nourrit sans disparaître.

Bons et mauvais le consomment,
mais pour un sort bien différent,
    pour la vie ou pour la mort.

Mort des pécheurs, vie pour les justes ;
vois : ils prennent pareillement ;
    quel résultat différent !

Si l’on divise les espèces,
n’hésite pas, mais souviens-toi
qu’il est présent dans un fragment
    aussi bien que dans le tout.

Le signe seul est partagé,
le Christ n’est en rien divisé,
ni sa taille ni son état
    n’ont en rien diminué.

* Le voici, le pain des anges,
il est le pain de l’homme en route,
le vrai pain des enfants de Dieu,
    qu’on ne peut jeter aux chiens.

D’avance il fut annoncé
par Isaac en sacrifice,
par l’agneau pascal immolé,
    par la manne de nos pères.

Ô bon Pasteur, notre vrai pain,
ô Jésus, aie pitié de nous,
nourris-nous et protège-nous,
fais-nous voir les biens éternels
    dans la terre des vivants.

Toi qui sais tout et qui peux tout,
toi qui sur terre nous nourris,
conduis-nous au banquet du ciel
et donne-nous ton héritage,
    en compagnie de tes saints.

Amen.







Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 14,12-16.22-26.

Le premier jour de la fête des pains sans levain, où l’on immolait l’agneau pascal, les disciples de Jésus lui disent :

« Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? »

Il envoie deux de ses disciples en leur disant : « Allez à la ville ; un homme portant une cruche d’eau viendra à votre rencontre. Suivez-le,
et là où il entrera, dites au propriétaire :

“Le Maître te fait dire :


Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?”

Il vous indiquera, à l’étage, une grande pièce aménagée et prête pour un repas.

Faites-y pour nous les préparatifs. »

Les disciples partirent, allèrent à la ville ; ils trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque.
Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit, le leur donna, et dit :




« Prenez, ceci est mon corps. »







Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, et ils en burent tous.

Et il leur dit :

« Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude.

Amen, je vous le dis : je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, dans le royaume de Dieu. »

Après avoir chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers.







Commentaire du jour.





Saint Jean-Marie Vianney (1786-1859), Prêtre, Curé d'Ars.
Esprit du Curé d'Ars dans ses Catéchismes, ses Sermons, ses Conversations (Abbé Monnin, Éds Tequi 2007, p. 57-58, rev.)

Dieu se donne Lui-même en nourriture

Pour avoir une idée de notre dignité, il faut nous rappeler souvent le Ciel, le calvaire et l'enfer. Si nous comprenions ce que c'est qu'être enfant de Dieu, nous ne pourrions pas faire le mal, nous serions comme des anges sur la Terre. Être enfant de Dieu, quelle dignité !

Lorsque les Anges se furent révoltés contre Dieu, ce Dieu si bon, voyant qu'ils ne pouvaient jouir du Bonheur pour lequel Il les avait créés, fit l'homme et ce petit monde que nous voyons pour nourrir son corps.

Mais il fallait bien aussi nourrir son âme ; et comme rien de créé ne peut nourrir l'âme qui est un esprit, Dieu voulut se donner Lui-même pour nourriture.

Mais le grand malheur est qu'on néglige de recourir à cette Divine Nourriture, pour traverser le désert de cette vie.

Comme une personne qui meurt de faim à côté d'une table bien servie, il y en a qui restent cinquante, soixante ans sans nourrir leur âme.

Si les Chrétiens pouvaient comprendre ce langage de Notre Seigneur qui leur dit :

« Malgré ta misère, Je veux voir de près cette belle âme que J'ai créée pour Moi.

Je l'ai faite si grande qu'il n'y a que Moi qui puisse la remplir. Je l'ai faite si pure qu'il n'y a que mon Corps qui puisse la nourrir. »




Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable Sacrement, tu nous as laissé le mémorial de ta Passion ; donne-nous de vénérer d’un si grand Amour les mystères de ton Corps et de ton Sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta Rédemption.

Toi qui règnes avec Le Père et Le Saint-Esprit pour les siècles des siècles.



Parole de Dieu : (Ml 1, 11)… (Office des Laudes).



Cliquer


Du Levant au Couchant, grand est mon Nom parmi les nations. En tout lieu un Sacrifice d’encens est présenté à mon Nom, ainsi qu’une offrande pure, car grand est mon Nom parmi les nations, dit Le Seigneur, le tout-puissant.



Parole de Dieu : (1 Co 11, 23-25)… (Office des Vêpres).

Je vous ai transmis, moi, Paul, ce que j’ai reçu de la tradition qui vient du Seigneur : la nuit même où il était livré, Le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit :

« Ceci est mon Corps, donné pour vous. Faites cela en mémoire de Moi ».

Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance établie par mon Sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de Moi. »







Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Lun 4 Juin 2018 - 9:10




Eucharistie du Lundi 04 Juin 2018

Lundi de la 9ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième lettre de saint Pierre Apôtre 1,2-7.






Bien-aimés, que la grâce et la paix vous soient accordées en abondance par la vraie connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur.

Sa puissance divine nous a fait don de tout ce qui permet de vivre avec piété, grâce à la vraie connaissance de celui qui nous a appelés par la gloire et la force qui lui appartiennent.

De la sorte nous sont accordés les dons promis, si précieux et si grands, pour que, par eux, vous deveniez participants de la nature divine, et que vous échappiez à la dégradation produite dans le monde par la convoitise.

Et pour ces motifs, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance de Dieu,
à la connaissance de Dieu la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété,
à la piété la fraternité, à la fraternité l’amour.







Psaume 91(90),1-2.14-15ab.15c-16.

Quand je me tiens sous l'abri du Très-Haut
et repose à l'ombre du Puissant,
je dis au Seigneur : « Mon refuge,
mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

« Puisqu'il s'attache à moi, je le délivre ;
je le défends, car il connaît mon nom.
Il m'appelle, et moi, je lui réponds ;
je suis avec lui dans son épreuve.

« Je veux le libérer, le glorifier ;
de longs jours, je veux le rassasier,
et je ferai qu'il voie mon salut. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,1-12.






En ce temps-là, Jésus se mit à parler en paraboles aux chefs des prêtres, aux scribes et aux anciens :

« Un homme planta une vigne, il l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage.

Le moment venu, il envoya un serviteur auprès des vignerons pour se faire remettre par eux ce qui lui revenait des fruits de la vigne.

Mais les vignerons se saisirent du serviteur, le frappèrent, et le renvoyèrent les mains vides.

De nouveau, il leur envoya un autre serviteur ; et celui-là, ils l’assommèrent et l’humilièrent.

Il en envoya encore un autre, et celui-là, ils le tuèrent ; puis beaucoup d’autres serviteurs : ils frappèrent les uns et tuèrent les autres.

Il lui restait encore quelqu’un : son fils bien-aimé.

Il l’envoya vers eux en dernier, en se disant :

“Ils respecteront mon fils.”

Mais ces vignerons-là se dirent entre eux :

“Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, et l’héritage va être à nous !”

Ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne.

Que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et donnera la vigne à d’autres.

N’avez-vous pas lu ce passage de l’Écriture ?

‘La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle :

c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux !’ »

Les chefs du peuple cherchaient à arrêter Jésus, mais ils eurent peur de la foule. – Ils avaient bien compris en effet qu’il avait dit la parabole à leur intention. Ils le laissèrent donc et s’en allèrent.







Commentaire du jour.





Saint [Padre] Pio de Pietrelcina (1887-1968), Capucin.
Ep 3 ; 586,588,62 (trad. Une pensée, Médiaspaul 1991, p. 67)

« Va aujourd'hui travailler à ma vigne » (Mt 21,28)

De tout mon cœur, je Bénis Dieu de m'avoir fait connaître des âmes vraiment bonnes.

J'ai pu leur annoncer qu'elles sont elles aussi la vigne du Seigneur : la citerne, c'est leur Foi ; la tour, c'est leur Espérance ; le pressoir, leur Charité ; la haie, c'est la Loi de Dieu, qui les démarque des enfants des ténèbres.

Je m'arrête là, parce que la cloche m'appelle ; je vais au pressoir de l'église, à l'autel.

C'est là que ruisselle continuellement le Vin sacré du Sang de ce raisin délicieux et unique dont bien peu ont la chance de pouvoir s'enivrer.

Là, vous le savez, car je ne puis agir autrement, je vous présenterai au Père des Cieux, uni à Son Fils ; c'est en Lui et avec Lui que je suis tout entier vôtre dans Le Seigneur.

Seigneur Jésus, sauve-les tous. Je m'offre en victime pour eux tous.
Rends-moi plus fort ; prends ce cœur, emplis-le de ton Amour, puis demande-moi tout ce que tu veux.








Oraison du matin (Office des Laudes).

Que ta Grâce inspire notre action, Seigneur, et la soutienne jusqu’au bout, pour que toutes nos activités prennent leur source en Toi et reçoivent de Toi leur achèvement.

Par Jésus-Christ, Ton Fils, Notre Seigneur et Notre Dieu, qui règne avec Toi et Le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Amen.



Parole de Dieu : (2 Th 3, 10b-13)... (Office des Laudes).


Cliquer



Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus !

Or, nous apprenons que certains parmi vous vivent dans l’oisiveté, affairés sans rien faire.

À ceux-là, nous adressons dans Le Seigneur Jésus-Christ cet ordre et cet appel : qu’ils travaillent dans le calme pour manger le pain qu’ils auront gagné.

Quant à vous, frères, ne vous lassez pas de faire le bien.



Parole de Dieu : (Col 1, 9b-11)... (Office des Vêpres).

Nous demandons à Dieu de vous combler de la vraie connaissance de sa Volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.

Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de toujours lui plaire ; par tout ce que vous ferez de bien, vous porterez du fruit et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu.

Vous serez puissamment fortifiés par la puissance de sa Gloire, qui vous donnera la persévérance et la patience.






Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mar 5 Juin 2018 - 9:42






Eucharistie du Mardi 05 Juin 2018

Mardi de la 9ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième lettre de saint Pierre Apôtre 3,12-15a.17-18.






Vous qui attendez, vous qui hâtez l’avènement du jour de Dieu, ce jour où les cieux enflammés seront dissous, où les éléments embrasés seront en fusion.

Car ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice.

C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant cela, faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix.

Et dites-vous bien que la longue patience de notre Seigneur, c’est votre salut, comme vous l’a écrit également Paul, notre frère bien-aimé, avec la sagesse qui lui a été donnée.

Quant à vous, bien-aimés, vous voilà prévenus ; prenez garde : ne vous laissez pas entraîner dans l’égarement des gens dévoyés, et n’abandonnez pas l’attitude de fermeté qui est la vôtre.

Mais continuez à grandir dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur, Jésus Christ.

À lui la gloire, dès maintenant et jusqu’au jour de l’éternité.

Amen.







Psaume 90(89),2.3-4.10.14.16.

Avant que naissent les montagnes,
que tu enfantes la terre et le monde,
de toujours à toujours,
toi, tu es Dieu.

Tu fais retourner l'homme à la poussière ;
tu as dit : « Retournez, fils d'Adam ! »
À tes yeux, mille ans sont comme hier,
c'est un jour qui s'en va, une heure dans la nuit.

Le nombre de nos années ? Soixante-dix, quatre-vingts pour les plus vigoureux ! Leur plus grand nombre n'est que peine et misère ; elles s'enfuient, nous nous envolons.
Rassasie-nous de ton amour au matin,
que nous passions nos jours dans la joie et les chants.
Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs et ta splendeur à leurs fils.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 12,13-17.





En ce temps-là, on envoya à Jésus des pharisiens et des partisans d’Hérode pour lui tendre un piège en le faisant parler,
et ceux-ci vinrent lui dire :

« Maître, nous le savons : tu es toujours vrai ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens, mais tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité.

Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ?

Devons-nous payer, oui ou non ? »

Mais lui, sachant leur hypocrisie, leur dit :

« Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Faites-moi voir une pièce d’argent. »


Ils en apportèrent une, et Jésus leur dit :

« Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? – De César », répondent-ils.

Jésus leur dit :

« Ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

Et ils étaient remplis d’étonnement à son sujet.







Commentaire du jour.





Sainte Catherine de Sienne (1347-1380), Tertiaire Dominicaine, Docteur de l'Église, Co-Patronne de l'Europe.
Dialogues, ch. 13 (trad. Guignes, Seuil 1953, p. 70 rev.)

« De qui est cette image ? » : en se faisant homme, Dieu restaure en nous l'image de la Trinité

Éternel Amour..., je te le demande en grâce, fais Miséricorde à ton peuple, au nom de la Charité éternelle qui t'a poussé à créer l'homme à ton image et à ta ressemblance (Gn 1,26)...

Tu n'as fait cela, Trinité éternelle, que parce que tu voulais faire participer l'homme à tout Toi-même.

C'est pourquoi tu lui as donné la mémoire, afin qu'il se souvienne de tes bienfaits et qu'il participe ainsi à ta puissance, Père éternel.

C'est pourquoi tu lui as donné l'intelligence pour qu'il puisse comprendre ta Bonté et qu'il participe ainsi à la Sagesse de Ton Fils unique.

C'est pourquoi tu lui as donné la Volonté, afin qu'il puisse aimer ce qu'il voit et connaît de ta Vérité, et qu'il participe ainsi à l'Amour de Ton Esprit-Saint.


Qui t'a poussé à donner une si grande dignité à l'homme ?

L'Amour inépuisable avec lequel tu as regardé en Toi-même ta créature...

[Mais] à cause du péché, elle a perdu cette dignité...

Toi alors, poussé par ce même feu avec lequel tu nous avais créés..., tu nous as donné Le Verbe, Ton Fils unique...

Il a accompli ta Volonté, Père éternel, quand tu l'as revêtu de notre humanité, à l'image et ressemblance de notre nature.

Ô abîme de Charité !

Quel est le cœur qui peut se défendre de ne pas céder à ton Amour en voyant Le Très-Haut rejoindre la bassesse de notre humanité ?


Nous sommes ton image et Toi, tu es la nôtre, par cette union que tu as consommée dans l'homme en voilant ta Divinité de l'argile d'Adam (Gn 2,7)...

Qu'est-ce qui t'a poussé à faire cela ?

L'Amour ! Toi, Dieu, tu t'es fait homme, et l'homme est devenu Dieu.

Par cet Amour indicible, je t'en prie, fais Miséricorde à tes créatures.



Oraison du matin (Office des Laudes)… Propre à Saint Boniface.





Permets, Seigneur, qu'à l'intercession de Saint Boniface, nous puissions tenir sans défaillance et proclamer par toute notre Vie la Foi qu'il a lui-même enseignée et dont il sut témoigner dans le martyre.



Parole de Dieu : (Rm 13, 11b.12 13a)… (Office des Laudes).


Cliquer



C’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil.

La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche.

Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la Lumière.

Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour.



Parole de Dieu : (1 Jn 3, 1a.2)… (Office des Vêpres).

Voyez comme il est grand, l’Amour dont Le Père nous a comblés : il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu, – et nous le sommes –.

Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons ne paraît pas encore clairement.

Nous le savons :

Lorsque Le Fils de Dieu paraîtra, nous serons semblables à Lui parce que nous le verrons tel qu’il est.





Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mer 6 Juin 2018 - 9:58




Eucharistie du Mercredi 06 Juin 2018

Mercredi de la 9ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).




LITURGIE DE LA PAROLE.

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 1,1-3.6-12.






Paul, Apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie que nous avons dans le Christ Jésus,
à Timothée, mon enfant bien-aimé.

À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur.

Je suis plein de gratitude envers Dieu, à qui je rends un culte avec une conscience pure, à la suite de mes ancêtres, je lui rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières, nuit et jour.

Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains.
Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération.

N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile.

Car Dieu nous a sauvés, il nous a appelés à une vocation sainte, non pas à cause de nos propres actes, mais à cause de son projet à lui et de sa grâce.

Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles,
et maintenant elle est devenue visible, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté : il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et l’immortalité par l’annonce de l’Évangile,
pour lequel j’ai reçu la charge de messager, d’apôtre et d’enseignant.

Et c’est pour cette raison que je souffre ainsi ; mais je n’en ai pas honte, car je sais en qui j’ai cru, et j’ai la conviction qu’il est assez puissant pour sauvegarder, jusqu’au jour de sa venue, le dépôt de la foi qu’il m’a confié.







Psaume 123(122),1-2ab.2cdef.

Vers toi j'ai les yeux levés,
vers toi qui es au ciel,
comme les yeux de l'esclave
vers la main de son maître.

Comme les yeux de la servante
vers la main de sa maîtresse,
nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
attendent sa pitié.



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,18-27.





En ce temps-là, des sadducéens – ceux qui affirment qu’il n’y a pas de résurrection – vinrent trouver Jésus.
Ils l’interrogeaient :

« Maître, Moïse nous a prescrit :

‘Si un homme a un frère qui meurt en laissant une femme, mais aucun enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère.’

Il y avait sept frères ; le premier se maria, et mourut sans laisser de descendance.

Le deuxième épousa la veuve, et mourut sans laisser de descendance. Le troisième pareillement.

Et aucun des sept ne laissa de descendance. Et en dernier, après eux tous, la femme mourut aussi.

À la résurrection, quand ils ressusciteront, duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse? »

Jésus leur dit :

« N’êtes-vous pas en train de vous égarer, en méconnaissant les Écritures et la puissance de Dieu ?

Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les anges dans les cieux.

Et sur le fait que les morts ressuscitent, n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, au récit du buisson ardent, comment Dieu lui a dit :

‘Moi, je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ?’

Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Vous vous égarez complètement. »








Commentaire du jour.





Saint Justin (v. 100-160), philosophe, martyr.
Traité sur la Résurrection, 2.4.7-9 (trad. OC, Migne, 1994, p. 345s)

« Je crois à la Résurrection de la chair » (Credo)

Ceux qui sont dans l'erreur disent qu'il n'y a pas de Résurrection de la chair, qu'il est impossible en effet que celle-ci, après avoir été détruite et réduite en poussière, retrouve son intégrité.

Toujours d'après eux, le Salut de la chair serait non seulement impossible, mais même nuisible : ils blâment la chair, dénoncent ses défauts, la rendent responsable des péchés ; ils disent donc que si cette chair doit ressusciter, ses défauts aussi ressusciteront...

En plus, le Sauveur a dit :

« Lorsqu'on ressuscite d'entre les morts, on ne se marie pas, mais on est comme les anges dans les cieux ».

Or les anges, disent-ils, n'ont pas de chair, ils ne mangent ni ne s'unissent.

Donc, disent-ils, il n'y aura pas de Résurrection de la chair...

Qu'ils sont aveugles, les yeux du seul intellect !

Car ils n'ont pas vu sur terre « les aveugles voir, les boiteux marcher » (Mt 11,5) grâce à la Parole du Sauveur..., pour nous faire croire qu'à la Résurrection la chair ressuscitera complète.

Si sur cette terre il a guéri les infirmités de la chair et il a rendu au corps son intégrité, combien plus le fera-t-il au moment de la Résurrection, afin que la chair ressuscite sans défaut, intégralement...

Ces gens-là me paraissent ignorer l'action divine dans son ensemble, à l'origine de la Création, dans la fabrication de l'homme ; ils ignorent pourquoi les choses terrestres ont été faites.

Le Verbe a dit :

« Faisons l'homme à notre image et ressemblance » (Gn 1,26)...

Il est évident que l'homme, modelé à l'image de Dieu, était de chair.

Alors quelle absurdité de prétendre méprisable, sans aucun mérite, la chair modelée par Dieu selon sa propre image !

Que la chair soit précieuse aux yeux de Dieu, c'est évident parce que c'est son œuvre. Et parce que là se trouve le principe de son projet pour le reste de la Création, c'est ce qu'il y a de plus précieux aux yeux du Créateur.



Oraison du matin (Office des Laudes)… Propre à Saint Norbert.





Cliquer


Pour le service de ton Église, Seigneur, tu as voulu que l’Évêque Saint Norbert soit un homme de prières et un vrai pasteur ; par son intercession, daigne assurer à ton peuple les hommes qui le guideront selon ta volonté et le conduiront jusqu’au Salut.



Parole de Dieu : (Tb 4,15a.16a.18a.19a.c)... (Office des Laudes).


Cliquer


Ce que tu n’aimes pas, ne le fais à personne. Donne de ton pain à celui qui a faim et des vêtements à ceux qui sont nus.

Prends conseil de toute personne avisée.

En toute occasion, Bénis Le Seigneur Ton Dieu et demande-lui de rendre droits tes chemins.

Garde en mémoire ces instructions et qu’elles ne s’effacent pas de ton cœur.



Parole de Dieu : (Jc 1, 22.25)... (Office des Vêpres).


Mettez la Parole en application, ne vous contentez pas de l’écouter : ce serait vous faire illusion.

Au contraire, l’homme qui se penche sur la loi parfaite, celle de la Liberté, et qui s’y tient, celui qui ne l’écoute pas pour l’oublier mais l’applique dans ses actes, heureux sera-t-il d’agir ainsi.





Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum