Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

† L'Evangile au Quotidien †

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Lun 9 Juil 2018 - 9:59





Eucharistie du Lundi 09 Juillet 2018

Lundi de la 14ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Osée 2,16.17b-18.21-22.





Ainsi parle le Seigneur :

Mon épouse infidèle, je vais la séduire, je vais l’entraîner jusqu’au désert, et je lui parlerai cœur à cœur.


Là, elle me répondra comme au temps de sa jeunesse, au jour où elle est sortie du pays d’Égypte.


En ce jour-là – oracle du Seigneur –, voici ce qui arrivera :

Tu m’appelleras : « Mon époux » et non plus : « Mon Baal » (c’est-à-dire « mon maître »).


Je ferai de toi mon épouse pour toujours, je ferai de toi mon épouse dans la justice et le droit, dans la fidélité et la tendresse ;
je ferai de toi mon épouse dans la loyauté, et tu connaîtras le Seigneur.







Psaume 145(144),2-3.4-5.6-7.8-9.

Chaque jour je te bénirai,
je louerai ton nom toujours et à jamais.
Il est grand, le Seigneur, hautement loué ;
à sa grandeur, il n'est pas de limite.

D'âge en âge, on vantera tes œuvres,
on proclamera tes exploits.
Je redirai le récit de tes merveilles,
ton éclat, ta gloire et ta splendeur.

On dira ta force redoutable ;
je raconterai ta grandeur.
On rappellera tes immenses bontés ;
tous acclameront ta justice.

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d'amour ;
La bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres.







Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,18-26.





En ce temps-là, tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean le Baptiste, voilà qu’un notable s’approcha. Il se prosternait devant lui en disant :

« Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. »

Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples.

Et voici qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement.

Car elle se disait en elle-même :

« Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »


Jésus se retourna et, la voyant, lui dit :

« Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.

Jésus, arrivé à la maison du notable, vit les joueurs de flûte et la foule qui s’agitait bruyamment. Il dit alors :

« Retirez-vous. La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »

Mais on se moquait de lui.

Quand la foule fut mise dehors, il entra, lui saisit la main, et la jeune fille se leva.

Et la nouvelle se répandit dans toute la région.




Commentaire du jour.





Père Joseph-Marie, Moine de la Famille de Saint Joseph.


« Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. »

La gloire de Jean-Baptiste est d’avoir su reconnaître dans L’Esprit la nouveauté qui surgit avec Jésus.

Lui aussi était Juif, formé à l’école des pharisiens ; comme les hommes pieux de son époque, il attendait un « réveil » spirituel, sous la conduite d’un Envoyé de Dieu.

Mais contrairement aux chefs religieux de Jérusalem, il n’a pas soumis Jésus à l’épreuve de ses précompréhensions ; il s’est effacé inconditionnellement derrière celui qu’il a désigné et dont il a révélé prophétiquement l’identité messianique.

Jean-Baptiste a été une « outre neuve » qui a su conserver le « vin nouveau » (Mt 9, 17), contrairement à la majorité des pharisiens, qui ont préféré le vin ancien.

Pas tous cependant : la péricope de ce jour nous présente l’admirable démarche de conversion d’un chef de synagogue, qui n’hésite pas à se prosterner devant Jésus pour lui demander d’intervenir en faveur de son enfant.

Mais ce qu’il demande n’est pas une simple guérison, ni même une délivrance : il supplie le Maître de ramener à la vie sa fille qui vient de mourir.

Sa démarche procède d’une profonde confiance en Jésus, dont il a entendu les enseignements et dont il a pu constater les œuvres de Compassion et de Miséricorde.

Ce chef de la synagogue a ouvert son cœur à l’inattendu, l’imprévu de Dieu ; il reconnaît dans le Rabbi de Nazareth sinon le Maître de la vie, au moins un de ses Envoyés plénipotentiaires.

« “Viens lui imposer les mains et elle vivra”, car Toi qui as le pouvoir de réconcilier les hommes avec Dieu en leur pardonnant leurs péchés, comment n’aurais-tu pas le pouvoir de nous arracher à la mort physique, qui est une conséquence du péché ? »

« Jésus se leva et se mit à le suivre » ; et voici que sur le chemin qui conduit à la maison du chef de la synagogue, une femme pose elle aussi un geste qui témoigne de sa profonde Foi.

Ce n’est pas un thaumaturge qu’elle approche - car ceux-ci exigeaient de pouvoir faire leurs passes ostensiblement, de préférence en présence de grandes foules - mais un homme de Dieu : elle cherche à toucher la frange de l’écharpe de prière que porte Jésus, conformément à la tradition pharisienne.

Notre Seigneur ne s’y trompe pas : de même qu’il a répondu sans attendre à la requête du chef de la synagogue, il s’adresse personnellement à la femme pour la confirmer dans sa démarche de confiance.

La Foi n’est décidément pas l’adhésion à une idéologie, aussi sublime fût-elle ; la Foi qui sauve est adhésion à la personne du Sauveur.

Voilà pourquoi Jésus peut dire que « la jeune fille n’est pas morte » : par la Foi de son père, elle est a été établie dans un lien vital avec le Prince de la Vie.

Notre-Seigneur ne pose aucun geste, il ne prononce aucune prière, mais se contente de lui saisir la main comme le Fiancé saisit celle de son Élue pour l’introduire dans sa demeure.

Croire c’est toucher Jésus personnellement par notre confiance, et le laisser accomplir notre Salut par l’effusion de son Amour vivifiant.

« Seigneur donne-moi de me souvenir à chaque instant que tu es descendu dans ma mort pour me faire vivre de ta Vie.

Ne permets pas que je rende vaine ta Croix par mon manque de Foi. Je veux ouvrir tout grand mon cœur à ta grâce et te laisser accomplir en moi ton œuvre d’Amour.

Je pourrai alors “te Bénir chaque jour pour ton immense Bonté, Toi Le Seigneur de Tendresse et de pitié” (Ps 114) qui “sauves et délivres ceux qui connaissent ton Nom” (Ps 90) ».

Père Joseph-Marie.





Oraison du matin (Office des Laudes).



Dieu qui nous as fait parvenir au début de ce jour, sauve-nous aujourd’hui par ta puissance : que nos cœurs ne s’abandonnent pas au péché mais que, par nos pensées, nos paroles et nos actes, nous cherchions la Justice du Royaume.



Parole de Dieu : (Jr 15, 16)… (Office des Laudes).

Cliquer


Quand je rencontrais tes paroles, Seigneur, je les dévorais ; elles faisaient ma joie, les délices de mon cœur, parce que ton Nom a été invoqué sur moi, Seigneur, Dieu de l’univers.



Parole de Dieu : (1 Th 2, 13)… (Office des Vêpres).

Voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu. Quand vous avez reçu de notre bouche la Parole de Dieu, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement : non pas une parole d’hommes, mais la Parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.



Ecouter



avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mar 10 Juil 2018 - 9:11




Eucharistie du Mardi 10 Juillet 2018

Mardi de la 14ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).


LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Osée 8,4-7.11-13.







Ainsi parle le Seigneur :

Les fils d’Israël ont établi des rois sans me consulter, ils ont nommé des princes sans mon accord ; avec leur argent et leur or, ils se sont fabriqué des idoles. Ils seront anéantis.

Je le rejette, ton veau, Samarie ! Ma colère s’est enflammée contre tes enfants.

Refuseront-ils toujours de retrouver l’innocence ?

Ce veau est l’œuvre d’Israël, un artisan l’a fabriqué, ce n’est pas un dieu ; ce veau de Samarie sera mis en pièces.

Ils ont semé le vent, ils récolteront la tempête.

L’épi ne donnera pas de grain ; s’il y avait du grain, il ne donnerait pas de farine ; et, s’il en donnait, elle serait dévorée par les étrangers.

Éphraïm a multiplié les autels pour expier le péché ; et ces autels ne lui servent qu’à pécher.

J’ai beau lui mettre par écrit tous les articles de ma loi, il n’y voit qu’une loi étrangère.

Ils offrent des sacrifices pour me plaire et ils en mangent la viande, mais le Seigneur n’y prend pas de plaisir. Au contraire, il y trouve le rappel de toutes leurs fautes, il fait le compte de leurs péchés. Qu’ils retournent donc en Égypte !







Psaume 115(113B),3-4.5-6.7ab.8.9-10.

Notre Dieu, il est au ciel ;
tout ce qu'il veut, il le fait.
Leurs idoles : or et argent,
ouvrages de mains humaines.

Elles ont une bouche et ne parlent pas,
des yeux et ne voient pas,
des oreilles et n'entendent pas,
des narines et ne sentent pas.

Leurs mains ne peuvent toucher,
leurs pieds ne peuvent marcher.
Qu'ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font,
ceux qui mettent leur foi en elles.

Israël, mets ta foi dans le Seigneur :
le secours, le bouclier, c'est lui !
Famille d'Aaron, mets ta foi dans le Seigneur :
le secours, le bouclier, c'est lui !



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,32-38.





En ce temps-là, voici qu’on présenta à Jésus un possédé qui était sourd-muet.

Lorsque le démon eut été expulsé, le sourd-muet se mit à parler.

Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient :

« Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! »

Mais les pharisiens disaient :

« C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »

Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.

Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger.


Il dit alors à ses disciples :

« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.


Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.







Commentaire du jour.





Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), Prêtre à Antioche puis Évêque de Constantinople, Docteur de l'Église.
Homélies sur l'Évangile de Matthieu, n°32 (trad. Véricel, L'Évangile commenté, p. 158)

« Proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie »

Jésus-Christ, chargé de mépris et d'outrages par ses ennemis, s'applique encore plus à leur faire du bien...

Il parcourait les villes, les villages, les synagogues, nous enseignant à répondre aux calomnies non par d'autres calomnies, mais par de plus grands bienfaits.

Si, en faisant du bien à ton prochain, tu as en vue le bon plaisir de Dieu et non celui des hommes, quoi que fassent les hommes, ne cesse pas tes bienfaits ; ta récompense n'en sera que plus grande...

Voilà pourquoi Le Christ n'attendait pas la venue des malades ; il allait Lui-même à eux, leur portant à la fois les deux biens essentiels : la Bonne Nouvelle du Royaume et la guérison de tous leurs maux.

Et cela même ne lui suffit pas : il manifeste d'une autre manière encore sa sollicitude. « À la vue des foules, il en eut pitié, car ces gens étaient fatigués et prostrés comme des brebis qui n'ont pas de berger.

Alors, il dit à ses disciples :

' La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.

Priez donc le Maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à sa moisson ' ».
Note encore une fois son éloignement pour la vaine gloire.

Ne voulant pas entraîner tout le monde à sa suite, il envoie ses disciples.


C'est qu'il veut les former non pas seulement pour les luttes qu'ils vont soutenir en Judée, mais aussi pour les combats qu'ils livreront par toute la Terre...

Jésus donne à ses disciples le pouvoir de guérir les corps, en attendant de leur confier le pouvoir autrement important de guérir les âmes.

Remarque comment il montre à la fois la facilité et la nécessité de cette œuvre

Que dit-il en effet ?

« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. »


Ce n'est pas aux semailles que je vous envoie, mais la moisson...

En parlant ainsi, Notre Seigneur leur donnait confiance et leur montrait que le travail le plus important avait déjà été accompli.

Oraison du matin (Office des Laudes).

Seigneur, tu ouvres à ceux qui t’aiment les richesses de Ton Esprit-Saint, et tu fais grandir en eux ta propre Vie en leur donnant part au Corps de Ton Fils ; aide-les à se comporter dans le monde en enfants de Dieu appelés à la Liberté : qu’ils répondent par la sainteté de leur vie à la mission prophétique de l’Église.



Parole de Dieu : (1 Th 5, 4-5)… (Office des Laudes).


Cliquer


Frères, puisque vous n’êtes pas dans les ténèbres, le jour du Seigneur ne vous surprendra pas comme un voleur.


En effet, vous êtes tous des fils de la Lumière, des fils du Jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres.



Parole de Dieu : (Rm 3, 23-25a)… (Office des Vêpres).

Tous les hommes sont pécheurs, ils sont tous privés de la Gloire de Dieu, Lui qui leur donne d’être des Justes par sa seule Grâce, en vertu de la Rédemption accomplie dans Le Christ-Jésus.
Car Dieu a exposé Le Christ sur la Croix afin que, par l’Offrande de son Sang, il soit le Pardon pour ceux qui croient en Lui.
Ainsi Dieu voulait manifester sa Justice.



Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Mer 11 Juil 2018 - 9:34




Eucharistie du Mercredi 11 Juillet 2018

Mercredi de la 14ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE

Livre des Proverbes 2,1-9.






Mon fils, accueille mes paroles, garde précieusement mes préceptes,
rends ton oreille attentive à la sagesse, incline ton cœur vers la vérité.

Oui, si tu demandes le discernement, si tu appelles l'intelligence,
si tu la recherches comme l'argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor,
alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu.

Car c'est le Seigneur qui donne la sagesse ; le savoir et l'intelligence sortent de sa bouche.

Il tient en réserve son secours pour les hommes droits, il est un bouclier pour ceux qui suivent la bonne route ;
il protège les sentiers de la justice, il veille sur le chemin de ses amis.

Alors tu comprendras la justice, l'équité, la droiture : les seuls sentiers qui mènent au bonheur.



Psaume 34(33),2-3.4-5.6-7.8-9.10-11.






Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m'entendent et soient en fête !

Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.

L'ange du Seigneur campe à l'entour
pour libérer ceux qui le craignent.
Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
Heureux qui trouve en lui son refuge !

Saints du Seigneur, adorez-le :
rien ne manque à ceux qui le craignent.
Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
qui cherche le Seigneur ne manquera d'aucun bien.







Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 19,27-29.





Pierre prit la parole et dit à Jésus :

« Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre : alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous ? »

Jésus leur déclara :

« Amen, je vous le dis : quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous-mêmes sur douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël.


Et tout homme qui aura quitté à cause de mon nom des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle. »







Commentaire du jour.





Saint Jérôme (347-420), Prêtre, traducteur de la Bible, Docteur de l'Église.
Lettre (trad. rev. Tournay)

Tout quitter pour tout recevoir

Nous avons reçu plus que nous n'avons donné ; nous quittons de petites choses et nous trouvons des biens immenses.

Le Christ rend au centuple ce qu'on fait pour Lui :

« Si tu veux être parfait, va, vends tout et donnes-en le prix aux pauvres. Puis, viens et suis-moi ».

« Si tu veux être parfait » — les grandes choses sont toujours laissées à notre libre choix.

De même l'apôtre Paul ne fait pas un commandement de la virginité (1Co 7), car Jésus a dit : « L'observe qui pourra ! Ce don vient de la Miséricorde de Dieu » (cf Mt 19,12).

« Si tu veux être parfait » ; on ne vous l'impose pas, afin que le sacrifice étant volontaire, le mérite en devienne plus grand.

Et cependant, pour arriver à la perfection, il ne suffit pas simplement de mépriser les richesses et de donner ses biens, de se libérer de ce qu'on peut perdre et acquérir en un moment.

Cela, les philosophes l'ont fait ; un Chrétien doit faire plus qu'eux.

Il ne suffit pas de quitter les biens terrestres, il faut suivre Le Christ.

Mais suivre Le Christ, qu'est-ce que c'est ?

C'est renoncer à tout péché, et adhérer à toute vertu.

Le Christ, c'est la Sagesse éternelle, ce trésor qu'on trouve en un champ (Mt 13,44), dans le champ des Saintes Écritures.

C'est la perle précieuse pour laquelle il en faut sacrifier beaucoup d'autres .

Le Christ, c'est encore la sainteté, la sainteté sans laquelle personne ne verra la face de Dieu.

Le Christ est notre Rédemption, notre Rédempteur ; il est notre rançon [b](1 Tm 2,6).


Le Christ est tout : celui donc qui acceptera de tout quitter pour lui retrouvera tout en Lui.

Celui-là pourra dire :

« Ma part d'héritage, c'est Le Seigneur » (Ps 15,5)...

Ne donnez pas seulement votre argent, si vous voulez suivre Jésus-Christ.


Donnez-vous vous-même à Lui ; imitez Le Fils de l'Homme qui n'est pas venu pour être servi, mais pour servir (Mc 10,45).


[/b]




Oraison du matin (Office des Laudes).

Dieu qui as fait de Saint Benoît un maître spirituel pour ceux qui apprennent à te servir, permets, nous t'en prions, que sans rien préférer à ton Amour, nous avancions d'un cœur libre sur les chemins de tes Commandements.



Parole de Dieu : (Rm 8, 35.37)… (Office des Laudes).

[/b][/b]

Cliquer


Qui pourra nous séparer de l’Amour du Christ ?

La détresse ?

L’angoisse ?

La persécution ?

La faim ?

Le dénuement ?

Le danger ?

Le supplice ?

En tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à Celui qui nous a aimés.



[b]Parole de Dieu : (1 P 5, 5b-7)… (Office des Vêpres).


Revêtez-vous tous d’humilité dans vos rapports les uns avec les autres.

En effet Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa Grâce.

Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu pour qu’il vous élève quand le Jugement viendra.

Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis puisqu’il s’occupe de vous.
[/b]


Dernière édition par Marie du 65 le Jeu 12 Juil 2018 - 9:56, édité 1 fois
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par M1234 le Jeu 12 Juil 2018 - 9:52




Eucharistie du Jeudi 12 Juillet 2018 : Jeudi de la 14ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre d'Osée 11,1-4.8c-9.








Ainsi parle le Seigneur : Oui, j’ai aimé Israël dès son enfance, et, pour le faire sortir d’Égypte, j’ai appelé mon fils.

Quand je l’ai appelé, il s’est éloigné pour sacrifier aux Baals et brûler des offrandes aux idoles.

C’est moi qui lui apprenais à marcher, en le soutenant de mes bras, et il n’a pas compris que je venais à son secours.

Je le guidais avec humanité, par des liens d’amour ; je le traitais comme un nourrisson qu’on soulève tout contre sa joue ; je me penchais vers lui pour le faire manger. Mais ils ont refusé de revenir à moi : vais-je les livrer au châtiment ?

Non ! Mon cœur se retourne contre moi ; en même temps, mes entrailles frémissent.

Je n’agirai pas selon l’ardeur de ma colère, je ne détruirai plus Israël, car moi, je suis Dieu, et non pas homme : au milieu de vous je suis le Dieu saint, et je ne viens pas pour exterminer.




Psaume 80(79),2ac.3bc.15bc-16.


Berger d'Israël, écoute,
resplendis au-dessus des Kéroubim,
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

Du haut des cieux, regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
celle qu'a plantée ta main puissante,
le rejeton qui te doit sa force.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 10,7-15.





En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres :

« Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.

Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement.


Ne vous procurez ni or ni argent, ni monnaie de cuivre à mettre dans vos ceintures,
ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. L’ouvrier, en effet, mérite sa nourriture.

Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez là jusqu’à votre départ.

En entrant dans la maison, saluez ceux qui l’habitent.

Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. Si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne vers vous. »
Si l’on ne vous accueille pas et si l’on n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds.

Amen, je vous le dis : au jour du Jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins sévèrement que cette ville. »









Commentaire du jour.





Saint Bonaventure (1221-1274), Franciscain, Docteur de l'Église.
Vie de Saint François, Legenda major, ch. 3 (trad. Vorreux, Documents, p. 581 rev.)

« Sur votre route, proclamez que le Royaume des Cieux est tout proche »

[Le jeune] François assistait dévotement à la Messe en l'honneur des apôtres ; l'Évangile était celui où Le Christ envoie ses disciples prêcher et leur enseigne la façon évangélique de vivre :

« ni or ni argent, pas de monnaie dans la ceinture, pas de sac de voyage, pas de tunique de réserve, pas de chaussures, pas de bâton ».

Dès qu'il eut compris et retenu ce texte, le voilà amoureux de cette pauvreté des apôtres et il s'écrie, transporté de joie : « Voilà ce que je veux ! Voilà ce que toute mon âme désire ! »

Et sans attendre il ôte ses chaussures, laisse tomber son bâton de marche, abandonne besace et argent comme objets d'horreur, ne garde qu'une tunique, jette sa ceinture qu'il remplace par une corde : il met tout son cœur à réaliser ce qu'il vient d'entendre et à se conformer en tout à ce code de perfection donné aux apôtres.

Un élan communiqué par Dieu le pousse dès lors à la conquête de la perfection évangélique et à une campagne de pénitence.

Quand il parlait..., ses paroles étaient tout imprégnées de la force de L'Esprit-Saint : elles pénétraient jusqu'au plus profond des cœurs et plongeaient ses auditeurs dans la stupéfaction.

Toute sa prédication était une annonce de Paix, et il commençait chacun de ses sermons par cette salutation au peuple :

« Que Le Seigneur vous donne la Paix ! »

C'est une révélation du Seigneur, déclara-t-il plus tard, qui lui avait appris cette formule..

On parlait de plus en plus de l'homme de Dieu, de son enseignement si simple, de sa vie, et quelques-uns, à son exemple, étaient saisis par cet esprit de pénitence puis se sont joints à lui, quittant tout, et habillés comme lui, ont commencé à partager sa vie.




Oraison du matin (Office des Laudes).

Nous te prions, Seigneur, Toi qui es la vraie Lumière et le Créateur de la lumière : garde-nous attentifs à ta loi pour que nous vivions dans ta Clarté.



Parole de Dieu : (Rm 14, 17-19)... (Office des Laudes).


Cliquer



Le Royaume de Dieu ne consiste pas en des questions de nourriture ou de boisson ; il est Justice, Paix et Joie dans L’Esprit-Saint.

Celui qui sert Le Christ de cette manière-là plaît à Dieu, et il est approuvé par les hommes.

Recherchons donc ce qui contribue à la Paix, et ce qui nous associe les uns aux autres en vue de la même construction.



Parole de Dieu : (1 P 1, 22-23)... (Office des Vêpres).


En obéissant à la Vérité, vous vous êtes purifiés pour vous aimer sincèrement comme des frères.

D’un cœur pur, aimez-vous intensément les uns les autres, car Dieu vous a fait renaître, non pas d’une semence périssable, mais d’une semence impérissable, sa Parole vivante qui demeure.





Ecouter


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: † L'Evangile au Quotidien †

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum