Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Fête de tous les Saints (La Toussaint). Fête le 1er Novembre.

Aller en bas

Fête de tous les Saints (La Toussaint). Fête le 1er Novembre.

Message par M1234 le Mar 31 Oct 2017 - 10:08

Solennité de la Fête de la Toussaint.


La Toussaint, Fête de tous les Saints



"Toi seul es Saint" car c'est en Lui que se trouve réalisée la plénitude de la sanctification de l'homme par Lui, avec Lui et en Lui, toute Gloire de Dieu.

"Toi qui es la source de toute sainteté" disons-nous en chaque Prière Eucharistique


La multitude des Baptisés de toutes races, de toutes langues, de toutes nations, qui sont fils adoptifs par la Grâce Divine et participant de la vie trinitaire, cette multitude est anonyme aux yeux des hommes; Dieu seul la connaît lui qui les a appelés.

Elle déborde les calendriers de toutes Églises. Dès le 4ème s. l'Église syrienne consacrait un jour à fêter tous les martyrs dont le nombre était devenu si grand qu'il rendait impossible toute commémoration individuelle.


Trois siècles plus tard, dans son effort pour christianiser les traditions païennes, le Pape Boniface IV transformait un temple romain dédié à tous les dieux, le Panthéon, en une église consacrée à tous les Saints.


Cette coutume se répandit en Occident, mais chaque Église locale les fêtait à des dates différentes, jusqu'en 835, où elle fut fixée au 1er Novembre.


Dans l'Église byzantine, c'est le Dimanche après la Pentecôte qui est Consacré à la Fête de tous les Saints.




Prière pour la Toussaint :


Seigneur, donne-nous des Saints :
pas seulement des hommes dévoués et généreux
mais des hommes de Dieu,
des hommes pour qui Dieu est tout.

Pas seulement des hommes fraternels,
attentifs à toutes les misères
mais des hommes qui ne vivent que pour Toi,
des hommes qu'on ne pourrait regarder sans te voir,
qu'on ne pourrait écouter sans t'entendre.

Aie pitié de nous, Seigneur.
Nous avons besoin de saints.
Seigneur, donne-nous des saints.








Dernière édition par Marie du 65 le Mer 1 Nov 2017 - 9:55, édité 1 fois
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de tous les Saints (La Toussaint). Fête le 1er Novembre.

Message par M1234 le Mer 1 Nov 2017 - 9:54

Fête de tous les Saints (La Toussaint).

Fête le 1er Novembre.


BENOÎT XVI
Pape émérite
São Bernardo do Campo-SP
Jeudi 1er Novembre 2012


(Traduction internet).

Aujourd'hui, nous avons la joie de la réunion sur la Solennité de la Toussaint.

Ce jour de Fête nous aide à réfléchir sur le double horizon de l'humanité, qui nous expriment symboliquement avec les mots « Terre » et « Ciel »: la Terre représente le voyage d'histoire, de l'éternité de Ciel, de la plénitude de la Vie en Dieu.


Et donc ce jour de Fête nous aide à penser à l'Église dans sa double dimension : l'Église voyageant dans le temps et l'Église qui célèbre la Fête sans fin, la Jérusalem Céleste.


Ces deux dimensions sont unies par la réalité de la « Communion des Saints »: une réalité qui commence ici sur Terre et qui atteint son accomplissement dans le Ciel.

Sur Terre, l'Église est le commencement de ce mystère de communion qui unit l'humanité, un mystère totalement centrée sur Jésus Christ : c'est Lui qui a introduit cette nouvelle dynamique à l'humanité, un mouvement qui mène vers Dieu et en même temps vers l'unité, vers la Paix dans son sens le plus profond.
Jésus-Christ — dit l'Évangile de Jean (11:52) — mort afin "de rassembler en un seul les enfants de Dieu qui sont dispersés à l'étranger" et ses travaux se poursuivent dans l'Église qui est inséparablement "une", "Sainte" et "Catholique".

Être Chrétien, faire partie de l’Église signifie être ouvert à cette communion, comme une graine qui meurt dans le sol, germe et pousse vers le haut, vers le Ciel.


Les Saints — ceux proclamés par l'Église et dont nous célébrons aujourd'hui la Fête et aussi ceux connus seulement à Dieu — vivent intensément cette dynamique.

Dans chacun d'eux, d'une façon très personnelle, Christ fait présent, grâce à son esprit qui agit par le biais de l'Écriture et les sacrements.
En fait, être Uni au Christ, dans l'Église, ne nie pas sa personnalité, mais il ouvre, il transforme avec la puissance de l'Amour et confère à ce sujet, déjà ici sur Terre, une dimension éternelle.

En substance, cela signifie être conforme à l'image de fils de Dieu (cf. RM 08:29), remplir le plan de Dieu qui créa l'homme à son image et ressemblance.


Mais cette insertion dans Le Christ nous ouvre aussi — comme je l'ai dit — à la communion avec tous les autres membres de son Corps Mystique qui est l'Église, une communion qui est parfaite dans le « Ciel », où il n'y a aucune isolation, pas la concurrence ou la séparation.

À la Fête d'aujourd'hui, nous avons un avant-goût de la beauté de cette Vie entièrement ouverte au regard de l'Amour de Dieu et du prochain, où nous sommes sûrs d'atteindre Dieu dans chacun des autres en Dieu.


Avec cet espoir rempli de Foi, nous honorons tous les Saints, et nous nous apprêtons à commémorer demain les fidèles qui nous ont quittés.

Dans les Saints, nous voyons la victoire de l'Amour sur l'égoïsme et de la mort : on voit que suivre

Le Christ conduit à la Vie, la Vie éternelle et donne un sens à l'heure actuelle, à chaque instant qui passe, car il est rempli d'Amour et d'Espérance.

Seule la Foi en la Vie éternelle qui nous rend vraiment libre d’aimer l'histoire et le présent, mais sans attachement, avec la liberté du pèlerin, qui aime la Terre car son cœur est défini dans le Ciel.


La Vierge Marie peut obtenir pour nous la grâce de croire fermement en la Vie éternelle et de nous sentir en véritable communion avec nos proches décédés.




http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/372346-quest-ce-que-la-toussaint/

Qu'est ce qu'est la Sainteté

http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/448130-quest-ce-que-la-saintete/


Mieux comprendre

Communion des saintshttp://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/372338-communion-des-saints/

L'enfer et le Purgatoirehttp://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/372336-lenfer-et-le-purgatoire/

Aller plus loin

Prière à tous les saints de St Augustinhttp://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/prier/prieres/372334-priere-a-tous-les-saints-de-st-augustin/





http://nominis.cef.fr/contenus/saint/169/Tous-les-saints.html



http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171101&id=101&fd=1


http://missel.free.fr/Sanctoral/11/01.php


http://missel.free.fr/Sanctoral/11/01.php#meditation

heureux habitants du Ciel, saints amis de Dieu qui avez traversé la mer orageuse de cette vie périssable, et qui avez mérité d'entrer dans le port tranquille de la Paix souveraine et de l'éternel repos !

O saintes âmes du paradis, vous qui, maintenant à l'abri des écueils et des tempêtes, jouissez d'un Bonheur qui ne doit pas finir, je vous en conjure, au nom de la Charité qui remplit votre cœur, au nom de Celui qui vous a choisis et qui vous a faits tels que vous êtes, écoutez ma Prière.

Prenez part à nos travaux et à nos combats, vous qui portez sur vos fronts vainqueurs une couronne incorruptible de Gloire ; ayez pitié de nos innombrables misères, vous qui êtes à jamais délivrés de ce triste exil ; souvenez-vous de nos tentations, vous qui êtes affermis dans la Justice ; intéressez-vous à notre Salut, vous qui n'avez plus rien à redouter pour le vôtre ; tranquillement assis sur la montagne de Sion, n'oubliez pas ceux qui gisent encore couchés dans la vallée des larmes.

Puissante armée des saints, troupe bienheureuse des apôtres et évangélistes, des martyrs, des confesseurs, des docteurs, des anachorètes et des moines, des prêtres, des saintes femmes et des vierges pures, priez sans cesse pour nous misérables pécheurs.

Tendez-nous une main secourable, détournez de nos têtes coupables la justice irritée de Dieu ; faites entrer par vos Prières notre frêle navire dans le port de la bienheureuse éternité.

Attribuée à Saint Augustin





Lecture


La Fête de tous les Saints que nous Célébrons aujourd’hui est vraiment un mémorial de l’automne glorieux de l’Église. C’est la Fête contre la solitude et tout isolement qu’éprouve le cœur de l’homme.


Aujourd’hui, nous devrions chanter : « Nous ne sommes pas seuls, nous sommes une Communion !».


Aujourd’hui il nous faudrait prendre à nouveau le chant pascal, car, si à Pâques nous Contemplions Le Christ vivant pour toujours à la droite du Père, aujourd’hui, grâce aux énergies de Résurrection délivrées par la Pâque, nous contemplons ceux qui sont en Christ à la droite du Père : les saints.


A Pâques, nous chantions que vivante était la vigne, qu’elle s’était relevée ; aujourd’hui, l’Église nous fait chanter que les sarments ont donné leur fruit, que les sarments, émondés et entés par Le Père sur la vigne qu’est Le Christ, ont produit une abondante vendange et que ces grappes, ces fruits de la vigne ne font qu’un seul vin : celui du Royaume de Dieu.


S’il n’y avait pas les saints, si nous ne croyions pas à la Communion des Saints du Ciel et de la Terre, nous serions enfermés dans une solitude désespérée et désespérante.
Un moine de l’Église d’Occident


Prière pour la Toussaint :


Seigneur, donne-nous des Saints :
pas seulement des hommes dévoués et généreux
mais des hommes de Dieu,
des hommes pour qui Dieu est tout.

Pas seulement des hommes fraternels,
attentifs à toutes les misères
mais des hommes qui ne vivent que pour Toi,
des hommes qu'on ne pourrait regarder sans te voir,
qu'on ne pourrait écouter sans t'entendre.

Aie pitié de nous, Seigneur.
Nous avons besoin de saints.
Seigneur, donne-nous des saints.






La Communion des Saints. Fête de la Toussaint. Comment devenir Saint.


2 Corinthiens 4 16-18

Nous ne perdons pas courage, et même si en nous l’homme extérieur va vers sa ruine, l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour.

Car nos épreuves du moment présent sont légères par rapport au poids extraordinaire de Gloire éternelle qu’elles nous préparent. Et notre regard ne s’attache pas à ce qui se voit, mais à ce qui ne se voit pas.

Ce qui se voit est provisoire, mais ce qui ne se voit pas est éternel.

Les conséquences du péché originel ont été réparées par Le Christ pour ce qui est de la Grâce. Mais la faiblesse de la blessure qui a été infligée à notre perfection originelle demeure.
Cette faiblesse consiste en la présence en nous de mauvais appétits, ou penchants, qui comme des germes d’infection latents, sont prêts à se révolter en nous et à accabler notre personne.
Ils sont présents même chez les saints.

Au fond, la sainteté n'est autre chose que le fruit de la lutte continuelle que l'âme et la raison des justes mènent contre les assauts de leurs mauvais penchants, et le fruit de la victoire qu'ils remportent dans l'effort de demeurer fidèles à l'Amour.

La Vie Chrétienne est un perpétuel héroïsme car c'est une lutte perpétuelle contre le monde, le démon et la chair et contre « l’ennemi de L’Amour » qui ne supporte pas de nous voir rempli d’Amour et veut notre destruction en nous attaquant par là où cela nous fait le plus mal, puis en nous le suggérant fortement et en nous laissant gagner par le refus de Pardonner, voir par la Haine et la Vengeance.

Jésus ne vous force pas à le suivre, Il nous laisse libres, mais il ne veut pas d'hypocrites. Ou bien avec Lui et comme Lui, ou bien contre Lui.
Bien sûr, Lui, nous ne pouvons pas le tromper. Et Lui, il ne fait pas d'alliances avec l'Ennemi. Si nous le préférons à Lui, nous ne pouvons penser l'avoir en même temps pour ami. Ou Satan et ses plaisirs ou Dieu et la sainteté.
Il nous faut choisir (Dieu ou l’Argent, L’Amour ou La Haine, L’Humilité ou L’Orgueil, La Miséricorde et Le Pardon ou La Vengeance et La Rancœur, Les œuvres de La Lumière ou Les œuvres des Ténèbres, La Vérité ou La Corruption).
Réalisons bien que tout ce que nous faisons en « secret » sera un jour, révélé aux yeux de tous.

Satan nous tente en nous suggérant la révolte sans nous en montrer les conséquences (Le serpent a suggéré à Eve de se révolter contre l’ordre de Dieu, puis Eve, séduite par le serpent est venue entraîner Adam à la révolte, en le séduisant à son tour)…

Dieu nous tente en nous comblant de Ses Grâces et de Sa Paix au milieu de toutes les souffrances que nous vivons, et en prenant le premier ce Chemin de L’Amour qui est un chemin de Souffrance poussé à l’extrême, poussé au Sacrifice suprême de Notre Dieu sur La Croix et en Pardonnant à ses bourreaux tout en nous donnant Marie pour exemple de Pardon au pieds de La Croix aux assassins de Son Fils, Son Dieu et Notre Dieu et en nous la donnant pour Maman pour nous entourer de Sa Tendresse maternelle.

Son Sacrifice d’Amour (d’un Dieu pour sa créature qui n’est rien sans Lui) étant pour nous ouvrir Son Ciel et nous faire héritier de Son Royaume où un Bonheur infini et éternel nous attend.

Et pour nous fortifier Jésus se donne Lui-même en nourriture à chacun de nous, par Sa Parole pour notre esprit, par Son Corps et Son Sang pour notre âme.

Jésus nous dit simplement : « Viens, Suis-Moi ».

La Communion des Saints existe pour les Saints. Alors si nous savons que ceux qui sont au Ciel sont devenus des Saints et prient pour nous, nous soutiennent et nous guident, il nous faut, à nous qui sommes sur Terre, devenir aussi des Saints.

Mais comment le devenir ???

Par le Baptême, nous devenons « enfant de Dieu », donc enfant de La Sainteté Infinie et parfaite qu’est Dieu.

Par nos péchés, nous nous coupons de Dieu et rejetons notre filiation (comme l’enfant prodigue de la parabole qui quitte la maison familiale avec son héritage…pour aller échanger son héritage contre les biens de Satan : Gloire, Luxure, débauche, etc…).

Par Le Sacrement de Réconciliation vécu en vérité avec le regret sincère de nos fautes, nous retrouvons La Grâce de Dieu et notre filiation.

Par Le Sacrement de L’Eucharistie vécue en état de Grâce, Dieu vient vivre en nous et plus nous nous nourrissons de cette nourriture de « vie éternelle », plus ce n’est plus nous qui vivons, mais Dieu Père, Fils et Saint-Esprit (La Sainteté Infinie et parfaite) qui vit en nous.

La Sainteté se trouve en prenant le même Chemin que Jésus a pris lors de son séjour sur Terre, celui de L’Amour (vrai, pur et sincère), de La Miséricorde, de La Compassion, de L’Obéissance, de L’Humilité, de La Pureté, de La Vérité en recherchant La Lumière et ses œuvres tout en rejetant les œuvres des Ténèbres (celles que l’on veut faire en secret en les cachant aux autres…sauf que Dieu les voit toutes !!!), en recherchant Le Royaume de Dieu qui est un Royaume Spirituel qui apporte La Paix à notre âme sur cette Terre (malgré toutes les souffrances et blessures qui peuvent nous assaillir, au même titre que celles vécue par Jésus) et fera notre Bonheur éternel au Ciel, et non pas en recherchant notre Gloire humaine pour notre propre plaisir (celui de notre chair, de nos sens).


(Dieu peut nous donner la gloire humaine sur cette Terre…mais c’est pour la partager avec tous ceux qui souffrent et n’ont rien ou si peu !!!)

Comment devenir des Saints :

« En faisant chaque jour, et tout au long de notre vie, toutes les choses ordinaires que nous sommes appelés à faire, mais en les faisant de manière extraordinaire, c’est-à-dire, rempli d’Amour pour Dieu et pour nos frères, mais aussi en faisant chaque chose le mieux possible avec Amour et le désir du travail honnête et bien fait ».

Croyez-vous qu’il y a une distance immense entre nous qui sommes sur Terre et ceux qui sont morts et vivent maintenant au Ciel ???

Non, il n’y a pas de distance même si nous ne les voyons plus avec nos yeux (ceux qui sont sur notre visage), eux sont bien plus présents en nous qu’ils ne l’étaient lorsqu’ils étaient sur Terre près de nous.

Il y a juste un voile de notre côté qui les cachent à notre vue, car nous serions incapable de les voir sans en mourir, car ils sont devenus « le miroir parfait de Dieu » et on ne peut voir Dieu sans en mourir tellement Son Amour et Infini.

En effet, si de leur vivant, ils étaient présents par leurs corps, combien de fois leur esprit encombré par tant et tant de préoccupations les rendait absent et incapable d’être attentif et à l’écoute de vos préoccupations propres (et inversement).


Au Ciel, leur âme et leur esprit sont devenus le reflet parfait de L’Amour de Dieu et voient distinctement les besoins de votre âme et de votre esprit et ne désirent qu’une chose : les aider à guérir de leurs blessures et à prendre Le Chemin de L’Amour de Dieu qui conduit au Bonheur éternel et où vous les retrouverez à nouveau.

Les âmes au Ciel, toutes remplies de L’Amour infini de Dieu, sont à la fois tournées vers Dieu mais aussi vers tous ceux qu’ils ont laissés sur Terre dont ils désirent ardemment Le Salut pour vivre éternellement et ensemble, Le Bonheur infini qu’ils ont découvert au Ciel…vers Dieu pour le supplier et vers la Terre pour les aider à suivre Le Chemin pris par Jésus.

Jean 14 1-4.

« Que votre cœur cesse de se troubler ! Croyez en Dieu, croyez aussi en Moi. Dans la maison de Mon Père, il y a de nombreuses demeures, sinon je vous l’aurais dit.

Je vais vous préparer une place. Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrais et je vous prendrai près de Moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez.

Et du lieu où Je vais, vous savez Le Chemin ».

Voilà ce que Jésus dit à ses apôtres et ses disciples...voilà ce qu’Il nous dit à nous...à chacun de nous.

Mais de même qu’Il est Le Chemin…nous aussi, lors de notre entrée dans la maison du Père…nous pourrons dire cette même phrase à ceux que nous aimons et que nous aurons laissés sur Terre…

« Je suis en train de vous préparer une demeure dans la maison du Père…tenez bon, persévérez dans La Foi et L’Amour de Dieu…je reviens vers vous pour vous aider et afin que là où je suis vous soyez aussi…vous savez Le Chemin…c’est Jésus ».

Dans le passage (1 Co 13), Saint Paul dit au paragraphe 7 :

« Elle (La Charité) excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout ».

Si donc, elle croit tout, c’est qu’elle est aveugle au point de refuser de voir le mal qui vient du Prochain (mais qui n’est rien d’autre qu’une blessure, une maladie, un bobo parfois très grave) pour ne voir que le bien qui est en lui, en ne désirant qu’une chose : lui permettre de découvrir en lui, L’amour de Dieu pour lui…afin d’être guéri des maladies, bobos ou blessures qu’il peut avoir.

Ce n’est que lorsque nous verrons Dieu face à face… et cela ne sera possible qu’au Ciel, car notre âme doit être totalement Pure sans la moindre trace de nous même (l’égoïsme et l’orgueil ainsi que notre « moi ») et de nos nombreux péchés…pour pouvoir Le voir face à face (comme le dit Sainte Thérèse dans une de ses prières :

« Ô Jésus, dont l’adorable visage ravi mon cœur, je vous implore d’imprimer en moi votre Divine image, de m’embraser de votre Amour et de me rendre digne de contempler au Ciel votre visage Glorieux » )…

Ce n’est qu’alors, au Ciel, que nous aurons Le Bonheur Infini de Contempler face à face Le Visage de Dieu et que nous deviendrons alors les reflets parfaits de L’Amour de Dieu, comme dans un miroir sans tâche.

« Car nous voyons, à présent, dans un miroir en énigme, mais alors ce sera face à face. A présent, je connais d’une manière partielle, mais alors je connaîtrais comme je suis connu ».

En effet, nous pourrons alors (étant au Ciel devenu des miroirs fidèles de L’Amour de Dieu) voir les cœurs non plus en aveugle…mais tels qu’ils sont, car il n’y aura plus en nous ni jugement, ni condamnation, ni trace de péché…mais uniquement L’Amour et le désir du salut des âmes !!!

« Maintenant donc demeurent Foi, Espérance, Charité, ces trois choses, mais la plus importante d’entre elles, c’est La Charité ».

En effet, lorsque nous verrons Dieu face à face dans Son Royaume, La Foi n’existera plus puisque nous verrons Dieu, L’Espérance n’existera plus puisque nous aurons obtenu non seulement l’objet de notre Espérance, mais un Bonheur qui dépassera à l’infini l’objet de notre Espérance au point que nous sommes absolument incapable de l’imaginer actuellement.

Mais La Charité demeurera car Elle est L’Amour, Elle est la marque de Dieu, Elle est Dieu… et Elle nous envahira totalement pour devenir le miroir de L’Amour de Dieu auprès de notre Prochain resté sur Terre…dont nous voudrons lui faire partager L’Amour dont Dieu nous comble au Ciel.

Dieu permet que nous soyons aveugle sur terre pour ne pas condamner ou juger notre Prochain, qui est, au même titre que nous, un enfant que Dieu a crée et dont Il rêve de le voir un jour hériter de Son Royaume.

Nous sommes tous malades de notre péché et Dieu se sert des âmes qui ont le désir ferme de ne plus être esclave de leur chair corrompue, qui sont tombée Amoureuses de Lui, qui sont devenus des canaux ouverts où L’Amour et La Lumière de Dieu peut circuler sans être obstruée par L’Orgueil, L’Egoïsme, La Paresse, La dureté de cœur, La Luxure, etc…, pour s’entraider mutuellement afin d’être les uns pour les autres des Lumières de Dieu afin que les plus forts aident les plus faibles, ceux qui ont le plus d’Amour aident ceux qui en ont le moins, ceux qui ont le plus de Dons aident ceux qui n’ont quasiment rien (voir se font exploiter le peu qu’ils ont par ceux qui exploitent les misères des autres)…afin que tous (au moins en ayant essayé de tout faire pour cela) puissent être sauvés et hériter d’un Bonheur éternel au Ciel.

Ce n’est que lorsque nous aurons réellement Le Regard de Dieu (et cela ne pourra être total qu’au Ciel) que nous pourrons voir les âmes telles qu’elles sont en réalité (et non plus en aveugle), car ne subsistera en nous que L’Amour Vrai de Dieu sans la moindre impureté.












@TOUS


avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Merci @Marie du 65 pour toutes ces bonnes infos sur la Toussaint et Bonne Fête en ce jour à elle et

Message par doucenuit le Jeu 1 Nov 2018 - 10:32

@M1234 a écrit:
Fête de tous les Saints (La Toussaint).

Fête le 1er Novembre.


BENOÎT XVI
Pape émérite
São Bernardo do Campo-SP
Jeudi 1er Novembre 2012


(Traduction internet).

Aujourd'hui, nous avons la joie de la réunion sur la Solennité de la Toussaint.

Ce jour de Fête nous aide à réfléchir sur le double horizon de l'humanité, qui nous expriment symboliquement avec les mots « Terre » et « Ciel »: la Terre représente le voyage d'histoire, de l'éternité de Ciel, de la plénitude de la Vie en Dieu.


Et donc ce jour de Fête nous aide à penser à l'Église dans sa double dimension : l'Église voyageant dans le temps et l'Église qui célèbre la Fête sans fin, la Jérusalem Céleste.


Ces deux dimensions sont unies par la réalité de la « Communion des Saints »: une réalité qui commence ici sur Terre et qui atteint son accomplissement dans le Ciel.

Sur Terre, l'Église est le commencement de ce mystère de communion qui unit l'humanité, un mystère totalement centrée sur Jésus Christ : c'est Lui qui a introduit cette nouvelle dynamique à l'humanité, un mouvement qui mène vers Dieu et en même temps vers l'unité, vers la Paix dans son sens le plus profond.
Jésus-Christ — dit l'Évangile de Jean (11:52) — mort afin "de rassembler en un seul les enfants de Dieu qui sont dispersés à l'étranger" et ses travaux se poursuivent dans l'Église qui est inséparablement "une", "Sainte" et "Catholique".

Être Chrétien, faire partie de l’Église signifie être ouvert à cette communion, comme une graine qui meurt dans le sol, germe et pousse vers le haut, vers le Ciel.


Les Saints — ceux proclamés par l'Église et dont nous célébrons aujourd'hui la Fête et aussi ceux connus seulement à Dieu — vivent intensément cette dynamique.

Dans chacun d'eux, d'une façon très personnelle, Christ fait présent, grâce à son esprit qui agit par le biais de l'Écriture et les sacrements.
En fait, être Uni au Christ, dans l'Église, ne nie pas sa personnalité, mais il ouvre, il transforme avec la puissance de l'Amour et confère à ce sujet, déjà ici sur Terre, une dimension éternelle.

En substance, cela signifie être conforme à l'image de fils de Dieu (cf. RM 08:29), remplir le plan de Dieu qui créa l'homme à son image et ressemblance.


Mais cette insertion dans Le Christ nous ouvre aussi — comme je l'ai dit — à la communion avec tous les autres membres de son Corps Mystique qui est l'Église, une communion qui est parfaite dans le « Ciel », où il n'y a aucune isolation, pas la concurrence ou la séparation.

À la Fête d'aujourd'hui, nous avons un avant-goût de la beauté de cette Vie entièrement ouverte au regard de l'Amour de Dieu et du prochain, où nous sommes sûrs d'atteindre Dieu dans chacun des autres en Dieu.


Avec cet espoir rempli de Foi, nous honorons tous les Saints, et nous nous apprêtons à commémorer demain les fidèles qui nous ont quittés.

Dans les Saints, nous voyons la victoire de l'Amour sur l'égoïsme et de la mort : on voit que suivre

Le Christ conduit à la Vie, la Vie éternelle et donne un sens à l'heure actuelle, à chaque instant qui passe, car il est rempli d'Amour et d'Espérance.

Seule la Foi en la Vie éternelle qui nous rend vraiment libre d’aimer l'histoire et le présent, mais sans attachement, avec la liberté du pèlerin, qui aime la Terre car son cœur est défini dans le Ciel.


La Vierge Marie peut obtenir pour nous la grâce de croire fermement en la Vie éternelle et de nous sentir en véritable communion avec nos proches décédés.




http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/372346-quest-ce-que-la-toussaint/

Qu'est ce qu'est la Sainteté

http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/448130-quest-ce-que-la-saintete/


Mieux comprendre

Communion des saintshttp://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/372338-communion-des-saints/

L'enfer et le Purgatoirehttp://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/372336-lenfer-et-le-purgatoire/

Aller plus loin

Prière à tous les saints de St Augustinhttp://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/prier/prieres/372334-priere-a-tous-les-saints-de-st-augustin/





http://nominis.cef.fr/contenus/saint/169/Tous-les-saints.html



http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171101&id=101&fd=1


http://missel.free.fr/Sanctoral/11/01.php


http://missel.free.fr/Sanctoral/11/01.php#meditation

heureux habitants du Ciel, saints amis de Dieu qui avez traversé la mer orageuse de cette vie périssable, et qui avez mérité d'entrer dans le port tranquille de la Paix souveraine et de l'éternel repos !

O saintes âmes du paradis, vous qui, maintenant à l'abri des écueils et des tempêtes, jouissez d'un Bonheur qui ne doit pas finir, je vous en conjure, au nom de la Charité qui remplit votre cœur, au nom de Celui qui vous a choisis et qui vous a faits tels que vous êtes, écoutez ma Prière.

Prenez part à nos travaux et à nos combats, vous qui portez sur vos fronts vainqueurs une couronne incorruptible de Gloire ; ayez pitié de nos innombrables misères, vous qui êtes à jamais délivrés de ce triste exil ; souvenez-vous de nos tentations, vous qui êtes affermis dans la Justice ; intéressez-vous à notre Salut, vous qui n'avez plus rien à redouter pour le vôtre ; tranquillement assis sur la montagne de Sion, n'oubliez pas ceux qui gisent encore couchés dans la vallée des larmes.

Puissante armée des saints, troupe bienheureuse des apôtres et évangélistes, des martyrs, des confesseurs, des docteurs, des anachorètes et des moines, des prêtres, des saintes femmes et des vierges pures, priez sans cesse pour nous misérables pécheurs.

Tendez-nous une main secourable, détournez de nos têtes coupables la justice irritée de Dieu ; faites entrer par vos Prières notre frêle navire dans le port de la bienheureuse éternité.

Attribuée à Saint Augustin





Lecture


La Fête de tous les Saints que nous Célébrons aujourd’hui est vraiment un mémorial de l’automne glorieux de l’Église. C’est la Fête contre la solitude et tout isolement qu’éprouve le cœur de l’homme.


Aujourd’hui, nous devrions chanter : « Nous ne sommes pas seuls, nous sommes une Communion !».


Aujourd’hui il nous faudrait prendre à nouveau le chant pascal, car, si à Pâques nous Contemplions Le Christ vivant pour toujours à la droite du Père, aujourd’hui, grâce aux énergies de Résurrection délivrées par la Pâque, nous contemplons ceux qui sont en Christ à la droite du Père : les saints.


A Pâques, nous chantions que vivante était la vigne, qu’elle s’était relevée ; aujourd’hui, l’Église nous fait chanter que les sarments ont donné leur fruit, que les sarments, émondés et entés par Le Père sur la vigne qu’est Le Christ, ont produit une abondante vendange et que ces grappes, ces fruits de la vigne ne font qu’un seul vin : celui du Royaume de Dieu.


S’il n’y avait pas les saints, si nous ne croyions pas à la Communion des Saints du Ciel et de la Terre, nous serions enfermés dans une solitude désespérée et désespérante.
Un moine de l’Église d’Occident


Prière pour la Toussaint :


Seigneur, donne-nous des Saints :
pas seulement des hommes dévoués et généreux
mais des hommes de Dieu,
des hommes pour qui Dieu est tout.

Pas seulement des hommes fraternels,
attentifs à toutes les misères
mais des hommes qui ne vivent que pour Toi,
des hommes qu'on ne pourrait regarder sans te voir,
qu'on ne pourrait écouter sans t'entendre.

Aie pitié de nous, Seigneur.
Nous avons besoin de saints.
Seigneur, donne-nous des saints.






La Communion des Saints. Fête de la Toussaint. Comment devenir Saint.


2 Corinthiens 4 16-18

Nous ne perdons pas courage, et même si en nous l’homme extérieur va vers sa ruine, l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour.

Car nos épreuves du moment présent sont légères par rapport au poids extraordinaire de Gloire éternelle qu’elles nous préparent. Et notre regard ne s’attache pas à ce qui se voit, mais à ce qui ne se voit pas.

Ce qui se voit est provisoire, mais ce qui ne se voit pas est éternel.

Les conséquences du péché originel ont été réparées par Le Christ pour ce qui est de la Grâce. Mais la faiblesse de la blessure qui a été infligée à notre perfection originelle demeure.
Cette faiblesse consiste en la présence en nous de mauvais appétits, ou penchants, qui comme des germes d’infection latents, sont prêts à se révolter en nous et à accabler notre personne.
Ils sont présents même chez les saints.

Au fond, la sainteté n'est autre chose que le fruit de la lutte continuelle que l'âme et la raison des justes mènent contre les assauts de leurs mauvais penchants, et le fruit de la victoire qu'ils remportent dans l'effort de demeurer fidèles à l'Amour.

La Vie Chrétienne est un perpétuel héroïsme car c'est une lutte perpétuelle contre le monde, le démon et la chair et contre « l’ennemi de L’Amour » qui ne supporte pas de nous voir rempli d’Amour et veut notre destruction en nous attaquant par là où cela nous fait le plus mal, puis en nous le suggérant fortement et en nous laissant gagner par le refus de Pardonner, voir par la Haine et la Vengeance.

Jésus ne vous force pas à le suivre, Il nous laisse libres, mais il ne veut pas d'hypocrites. Ou bien avec Lui et comme Lui, ou bien contre Lui.
Bien sûr, Lui, nous ne pouvons pas le tromper. Et Lui, il ne fait pas d'alliances avec l'Ennemi. Si nous le préférons à Lui, nous ne pouvons penser l'avoir en même temps pour ami. Ou Satan et ses plaisirs ou Dieu et la sainteté.
Il nous faut choisir (Dieu ou l’Argent, L’Amour ou La Haine, L’Humilité ou L’Orgueil, La Miséricorde et Le Pardon ou La Vengeance et La Rancœur, Les œuvres de La Lumière ou Les œuvres des Ténèbres, La Vérité ou La Corruption).
Réalisons bien que tout ce que nous faisons en « secret » sera un jour, révélé aux yeux de tous.

Satan nous tente en nous suggérant la révolte sans nous en montrer les conséquences (Le serpent a suggéré à Eve de se révolter contre l’ordre de Dieu, puis Eve, séduite par le serpent est venue entraîner Adam à la révolte, en le séduisant à son tour)…

Dieu nous tente en nous comblant de Ses Grâces et de Sa Paix au milieu de toutes les souffrances que nous vivons, et en prenant le premier ce Chemin de L’Amour qui est un chemin de Souffrance poussé à l’extrême, poussé au Sacrifice suprême de Notre Dieu sur La Croix et en Pardonnant à ses bourreaux tout en nous donnant Marie pour exemple de Pardon au pieds de La Croix aux assassins de Son Fils, Son Dieu et Notre Dieu et en nous la donnant pour Maman pour nous entourer de Sa Tendresse maternelle.

Son Sacrifice d’Amour (d’un Dieu pour sa créature qui n’est rien sans Lui) étant pour nous ouvrir Son Ciel et nous faire héritier de Son Royaume où un Bonheur infini et éternel nous attend.

Et pour nous fortifier Jésus se donne Lui-même en nourriture à chacun de nous, par Sa Parole pour notre esprit, par Son Corps et Son Sang pour notre âme.

Jésus nous dit simplement : « Viens, Suis-Moi ».

La Communion des Saints existe pour les Saints. Alors si nous savons que ceux qui sont au Ciel sont devenus des Saints et prient pour nous, nous soutiennent et nous guident, il nous faut, à nous qui sommes sur Terre, devenir aussi des Saints.

Mais comment le devenir ???

Par le Baptême, nous devenons « enfant de Dieu », donc enfant de La Sainteté Infinie et parfaite qu’est Dieu.

Par nos péchés, nous nous coupons de Dieu et rejetons notre filiation (comme l’enfant prodigue de la parabole qui quitte la maison familiale avec son héritage…pour aller échanger son héritage contre les biens de Satan : Gloire, Luxure, débauche, etc…).

Par Le Sacrement de Réconciliation vécu en vérité avec le regret sincère de nos fautes, nous retrouvons La Grâce de Dieu et notre filiation.

Par Le Sacrement de L’Eucharistie vécue en état de Grâce, Dieu vient vivre en nous et plus nous nous nourrissons de cette nourriture de « vie éternelle », plus ce n’est plus nous qui vivons, mais Dieu Père, Fils et Saint-Esprit (La Sainteté Infinie et parfaite) qui vit en nous.

La Sainteté se trouve en prenant le même Chemin que Jésus a pris lors de son séjour sur Terre, celui de L’Amour (vrai, pur et sincère), de La Miséricorde, de La Compassion, de L’Obéissance, de L’Humilité, de La Pureté, de La Vérité en recherchant La Lumière et ses œuvres tout en rejetant les œuvres des Ténèbres (celles que l’on veut faire en secret en les cachant aux autres…sauf que Dieu les voit toutes !!!), en recherchant Le Royaume de Dieu qui est un Royaume Spirituel qui apporte La Paix à notre âme sur cette Terre (malgré toutes les souffrances et blessures qui peuvent nous assaillir, au même titre que celles vécue par Jésus) et fera notre Bonheur éternel au Ciel, et non pas en recherchant notre Gloire humaine pour notre propre plaisir (celui de notre chair, de nos sens).


(Dieu peut nous donner la gloire humaine sur cette Terre…mais c’est pour la partager avec tous ceux qui souffrent et n’ont rien ou si peu !!!)

Comment devenir des Saints :

« En faisant chaque jour, et tout au long de notre vie, toutes les choses ordinaires que nous sommes appelés à faire, mais en les faisant de manière extraordinaire, c’est-à-dire, rempli d’Amour pour Dieu et pour nos frères, mais aussi en faisant chaque chose le mieux possible avec Amour et le désir du travail honnête et bien fait ».

Croyez-vous qu’il y a une distance immense entre nous qui sommes sur Terre et ceux qui sont morts et vivent maintenant au Ciel ???

Non, il n’y a pas de distance même si nous ne les voyons plus avec nos yeux (ceux qui sont sur notre visage), eux sont bien plus présents en nous qu’ils ne l’étaient lorsqu’ils étaient sur Terre près de nous.

Il y a juste un voile de notre côté qui les cachent à notre vue, car nous serions incapable de les voir sans en mourir, car ils sont devenus « le miroir parfait de Dieu » et on ne peut voir Dieu sans en mourir tellement Son Amour et Infini.

En effet, si de leur vivant, ils étaient présents par leurs corps, combien de fois leur esprit encombré par tant et tant de préoccupations les rendait absent et incapable d’être attentif et à l’écoute de vos préoccupations propres (et inversement).


Au Ciel, leur âme et leur esprit sont devenus le reflet parfait de L’Amour de Dieu et voient distinctement les besoins de votre âme et de votre esprit et ne désirent qu’une chose : les aider à guérir de leurs blessures et à prendre Le Chemin de L’Amour de Dieu qui conduit au Bonheur éternel et où vous les retrouverez à nouveau.

Les âmes au Ciel, toutes remplies de L’Amour infini de Dieu, sont à la fois tournées vers Dieu mais aussi vers tous ceux qu’ils ont laissés sur Terre dont ils désirent ardemment Le Salut pour vivre éternellement et ensemble, Le Bonheur infini qu’ils ont découvert au Ciel…vers Dieu pour le supplier et vers la Terre pour les aider à suivre Le Chemin pris par Jésus.

Jean 14 1-4.

« Que votre cœur cesse de se troubler ! Croyez en Dieu, croyez aussi en Moi. Dans la maison de Mon Père, il y a de nombreuses demeures, sinon je vous l’aurais dit.

Je vais vous préparer une place. Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrais et je vous prendrai près de Moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez.

Et du lieu où Je vais, vous savez Le Chemin ».

Voilà ce que Jésus dit à ses apôtres et ses disciples...voilà ce qu’Il nous dit à nous...à chacun de nous.

Mais de même qu’Il est Le Chemin…nous aussi, lors de notre entrée dans la maison du Père…nous pourrons dire cette même phrase à ceux que nous aimons et que nous aurons laissés sur Terre…

« Je suis en train de vous préparer une demeure dans la maison du Père…tenez bon, persévérez dans La Foi et L’Amour de Dieu…je reviens vers vous pour vous aider et afin que là où je suis vous soyez aussi…vous savez Le Chemin…c’est Jésus ».

Dans le passage (1 Co 13), Saint Paul dit au paragraphe 7 :

« Elle (La Charité) excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout ».

Si donc, elle croit tout, c’est qu’elle est aveugle au point de refuser de voir le mal qui vient du Prochain (mais qui n’est rien d’autre qu’une blessure, une maladie, un bobo parfois très grave) pour ne voir que le bien qui est en lui, en ne désirant qu’une chose : lui permettre de découvrir en lui, L’amour de Dieu pour lui…afin d’être guéri des maladies, bobos ou blessures qu’il peut avoir.

Ce n’est que lorsque nous verrons Dieu face à face… et cela ne sera possible qu’au Ciel, car notre âme doit être totalement Pure sans la moindre trace de nous même (l’égoïsme et l’orgueil ainsi que notre « moi ») et de nos nombreux péchés…pour pouvoir Le voir face à face (comme le dit Sainte Thérèse dans une de ses prières :

« Ô Jésus, dont l’adorable visage ravi mon cœur, je vous implore d’imprimer en moi votre Divine image, de m’embraser de votre Amour et de me rendre digne de contempler au Ciel votre visage Glorieux » )…

Ce n’est qu’alors, au Ciel, que nous aurons Le Bonheur Infini de Contempler face à face Le Visage de Dieu et que nous deviendrons alors les reflets parfaits de L’Amour de Dieu, comme dans un miroir sans tâche.

« Car nous voyons, à présent, dans un miroir en énigme, mais alors ce sera face à face. A présent, je connais d’une manière partielle, mais alors je connaîtrais comme je suis connu ».

En effet, nous pourrons alors (étant au Ciel devenu des miroirs fidèles de L’Amour de Dieu) voir les cœurs non plus en aveugle…mais tels qu’ils sont, car il n’y aura plus en nous ni jugement, ni condamnation, ni trace de péché…mais uniquement L’Amour et le désir du salut des âmes !!!

« Maintenant donc demeurent Foi, Espérance, Charité, ces trois choses, mais la plus importante d’entre elles, c’est La Charité ».

En effet, lorsque nous verrons Dieu face à face dans Son Royaume, La Foi n’existera plus puisque nous verrons Dieu, L’Espérance n’existera plus puisque nous aurons obtenu non seulement l’objet de notre Espérance, mais un Bonheur qui dépassera à l’infini l’objet de notre Espérance au point que nous sommes absolument incapable de l’imaginer actuellement.

Mais La Charité demeurera car Elle est L’Amour, Elle est la marque de Dieu, Elle est Dieu… et Elle nous envahira totalement pour devenir le miroir de L’Amour de Dieu auprès de notre Prochain resté sur Terre…dont nous voudrons lui faire partager L’Amour dont Dieu nous comble au Ciel.

Dieu permet que nous soyons aveugle sur terre pour ne pas condamner ou juger notre Prochain, qui est, au même titre que nous, un enfant que Dieu a crée et dont Il rêve de le voir un jour hériter de Son Royaume.

Nous sommes tous malades de notre péché et Dieu se sert des âmes qui ont le désir ferme de ne plus être esclave de leur chair corrompue, qui sont tombée Amoureuses de Lui, qui sont devenus des canaux ouverts où L’Amour et La Lumière de Dieu peut circuler sans être obstruée par L’Orgueil, L’Egoïsme, La Paresse, La dureté de cœur, La Luxure, etc…, pour s’entraider mutuellement afin d’être les uns pour les autres des Lumières de Dieu afin que les plus forts aident les plus faibles, ceux qui ont le plus d’Amour aident ceux qui en ont le moins, ceux qui ont le plus de Dons aident ceux qui n’ont quasiment rien (voir se font exploiter le peu qu’ils ont par ceux qui exploitent les misères des autres)…afin que tous (au moins en ayant essayé de tout faire pour cela) puissent être sauvés et hériter d’un Bonheur éternel au Ciel.

Ce n’est que lorsque nous aurons réellement Le Regard de Dieu (et cela ne pourra être total qu’au Ciel) que nous pourrons voir les âmes telles qu’elles sont en réalité (et non plus en aveugle), car ne subsistera en nous que L’Amour Vrai de Dieu sans la moindre impureté.












@TOUS


avatar
doucenuit
Contre le nouvel ordre mondial

Féminin Messages : 542
Age : 56
Localisation : île-de-France
Inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de tous les Saints (La Toussaint). Fête le 1er Novembre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum