Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Luisa Piccarreta et cénacle vivant de la divine volonté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Luisa Piccarreta et cénacle vivant de la divine volonté

Message par Renee emmanuelle le Lun 2 Oct 2017 - 10:50

Source : cénacle vivant de la divine volonté

6ième NUMÉRO                                                     OCTOBRE  2017                                                                        
 
 
LE MONDE ENTIER DOIT SAVOIR
LES PRODIGES DE 
MA MÈRE CÉLESTE
                 
 
LA MARQUE DE MARIE
 
LUISA :  Mon doux Jésus a fait apparaître devant mon esprit tant de choses funestes et horribles qui ébranlaient même les plus coriaces et terrassaient les plus obstinés; tout n’étant que terreur et épouvante, et j’étais si affligée que je me sentais mourir.  Le priant de ne pas donner suite à ces FLÉAUX, mon cher Jésus m’a dit :

 « Courage, ma fille, tout cela servira au TRIOMPHE DE MA VOLONTÉ;  si j’assène ces punitions c’est pour assainir (rendre pur), et mon Amour est si immense que, quand je n’arrive pas à vaincre par les voies de l’amour et des grâces, j’essaie de vaincre par la terreur et l’épouvante; la faiblesse humaine est telle que, très souvent, elle ne prête pas attention à mes grâces, elle fait la sourde oreille, se moque de mon Amour,, mais, il suffit de toucher à sa peau, de lui enlever les choses nécessaires à la vie naturelle, pour qu’elle perde ses grands airs, et, humiliée, ne devienne qu’une loque; à ce moment-là, j’en fais ce que je veux, surtout si la volonté des hommes n’est ni perfide, ni obstinée, car il leur suffit d’une punition ou de se voir au bord de la tombe POUR REVENIR DANS MES BRAS.  Tu dois savoir que j’aime toujours autant, mes enfants, mes chères créatures, et je me viderais de mon sang pour qu’ils ne soient pas touchés, d’ailleurs, au moment où les TEMPS FUNESTES VIENDRONT, je les mettrai entre les mains de ma MÈRE CÉLESTE, en les lui confiant afin qu’elle en protège sous son manteau autant qu’elle voudra ainsi, même la mort n’aura aucun pouvoir sur eux.
 
LUISA : Or, cela disant, mon cher Jésus me montra effectivement la Reine Souveraine, qui descendait du Ciel avec une majesté indicible et une tendresse toute maternelle, et allait dans toutes les nations au milieu des créatures, marquant les chers enfants qui ne devaient pas subir les fléaux, afin qu’ils en soient épargnés, et le doux Jésus donnait le droit à sa Maman, de SAUVER ceux qu’elle voulait.  C’était très émouvant de voir se déplacer dans le monde entier l’impératrice Céleste, de la voir les prendre contre son sein et les cacher sous son manteau afin qu’aucun mal ne puisse atteindre ceux que sa Bonté maternelle protégeait.  Oh!  Si tous pouvaient admirer avec combien d’amour et de tendresse la Reine Céleste accomplissait sa tâche, ils pleureraient de consolation et aimeraient celle qui nous aime tant. » (Livre du Ciel, Tome 33, le 6 juin 1935)
CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ
Nicole Boulanger
Courriel :  nb44@sympatico.ca
 
Note :  Ce feuillet est envoyé par courriel seulement.  MERCI de le partager avec ceux qui n’ont pas internet.
1

Renee emmanuelle
Avec Saint Benoit

Féminin Messages : 123
Inscription : 07/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luisa Piccarreta et cénacle vivant de la divine volonté

Message par Renee emmanuelle le Lun 2 Oct 2017 - 10:52

CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ


Mission d’Amour sans frontières

OCTOBRE 2017​

NO.21 - LE SACREMENT DE LA DIVINE VOLONTÉ


​ ​ ​ À SUIVRE . . . SOMMAIRE​
1 – Le commencement et la fin de l’homme​ ​
2 - Réflexion de Gisèle Kirouac​
3 - La solitude de Jésus dans l’Eucharistie
4 – Ce langage est trop fort ! Qui peut l’écouter ?
5 – La nourriture permanente de la Divine Volonté
6 – Mot de la fin

« Ce que j’ai décidé, personne ne peut s’y opposer. Les siècles peuvent s’écouler mais,
tout comme la Rédemption a été réalisée, L’HOMME VA REVENIR DANS MES BRAS
tel que prévu lors de sa création. (Tome 16, le 10 novembre 1923)
Bonjour à toi,

C’est enfin le temps de te parler de ce que j’avais tant à cœur depuis longtemps. Comme c’est un sujet très délicat il faut y aller délicatement, surtout pour les débutants. Je vais donc mettre mes gants blancs pour te parler du SACREMENT DE LA DIVINE VOLONTÉ. Mais tout d’abord, voyons ce que Jésus dit à propos du commencement et de la fin de l’homme ?


1 - LE COMMENCEMENT ET LA FIN DE L’HOMME

« Ma fille, j’écris dans ton âme la loi de ma Volonté et sur le bien qu’elle procure.
Je veux d’abord écrire dans ton âme puis, petit à petit, te donner des explications. »
(Livre du Ciel, Tome 16, le 8 novembre 1923)

« Ma fille, ma Volonté est tout et contient tout, elle est le commencement et la fin de l’homme. C’est ainsi qu’en créant l’homme, je ne lui ai imposé AUCUNE LOI et n’ai institué AUCUN SACREMENT; je lui ai donné UNIQUEMENT MA VOLONTÉ, cela étant plus que suffisant pour qu’il puisse trouver tous les objectifs à atteindre, non pas une petite sainteté, mais la sainteté divine elle-même. L’homme se trouvait à son point de destination : il n’avait besoin de rien d’autre que ma VOLONTÉ, en laquelle il allait admirablement et facilement tout trouver pour le rendre saint et heureux dans le temps et l’éternité. Si je lui ai prescrit des lois après des siècles et des siècles de création, c’est parce qu’il avait trahi son origine et, ainsi, perdu sa signification et sa fin.

« Voyant que, même avec mes lois, l’homme continuais de marcher vers sa ruine, j’ai institué LES SACREMENTS comme des MOYENS plus puissants pour le sauver. Mais que d’abus, de profanations! Ils sont nombreux ceux qui utilisent les lois et les sacrements pour pécher davantage et pour aller en enfer, alors qu’avec ma seule volonté, qui est le commencement et la fin, l’âme est en sécurité, élevée à la sainteté divine et qu’elle atteint totalement la fin pour laquelle elle a été créée, sans le moindre danger de pouvoir m’offenser. AINSI LE CHEMIN LE PLUS SÛR EST MA SEULE VOLONTÉ. LES SACREMENTS eux-mêmes, s’ils ne sont pas reçus en harmonie avec ma Volonté, peuvent causer la condamnation et la ruine. Voilà pourquoi j’insiste tant sur ma Volonté parce que L’ÂME Y TROUVE TOUS LES MOYENS favorables et en reçoit tous les fruits. Sans ma Volonté, les sacrements eux-mêmes peuvent constituer des poisons et peuvent conduire l’âme à la mort éternelle ». (Livre du Ciel, Tome 17, le 10 juin 1924)

« Les fléaux et les destructions serviront à atteindre: « que Ma Volonté en vienne à régner sur la terre.»
Mais elle doit trouver la terre purifiée et, pour qu’elle le soit, les destructions sont nécessaires. »
(Livre du Ciel, Tome 16, le 9 mai 1924)

2 - RÉFLEXION DE GISÈLE KIROUAC

Je poursuis cette capsule avec une réflexion qui va te faire entrer plus délicatement dans le vif du sujet.
PAS DE COMMUNION.
L’annonce de cette nouvelle mesure « s’il n’y a pas de prêtre, il n’y a pas de communion » m’a sidéré. Je ne savais pas quoi penser. Comme on nous enseigne de se garder dans la paix et le calme pour discerner ce que l’Esprit Saint veut, j’ai essayé de faire une petite réflexion en me servant d’une métaphore ou comparaison pour essayer de comprendre.

Mais d’abord, situons l’Eucharistie, l’adoration et la Parole de Dieu qui sont trois moyens pour nous rapprocher de Dieu. Parfois, je ne sais plus où j’en suis, où je vais, j’utilise alors la Parole pour m’éclairer, pour m’aider à prendre le bon chemin. D’autre fois, j’ai besoin de sentir sa proximité physique, le Saint Sacrement exposé convient tout à fait à un échange privé, personnel avec mon Sauveur. Enfin, quand mon cœur brûle et que je désire donner mon amour et recevoir le sien, l’Eucharistie devient ce qui convient le plus pour un cœur à cœur fort de sa Présence.

Revenons maintenant à notre petite comparaison. L’Eucharistie devient le repas principal, l’adoration, le dessert et la Parole de Dieu, les entrées ou la soupe. Peut-être que "jeûner du repas principal" pourra me faire apprécier le don de l’Eucharistie. Peut-être que me "priver de dessert" me fera penser comment est douce et apaisante la Présence du Seigneur dans une heure d’adoration. Peut-être que "me passer d’entrée et de soupe" bouleversera mon estomac et me rappellera qu’il est bon de se mettre dans certaines conditions avant d’entamer le mets principal. Les effets de ces jeûnes pourraient m’aider à être plus à l’écoute de ce que mon intérieur a besoin pour que cela soit une rencontre significative. Le sourire et la joie, signes d’un vrai partage, viendraient plus facilement.

LUISA PICCARRETA, une mystique italienne, nous apporte plus d’éclairage. Jésus lui parle : « Il était nécessaire que je te prive de ma présence, autrement tu n’aurais pas été convaincue que c’est moi qui est à l’œuvre en toi, contrairement à ce que te suggère ton imagination. La privation est utile pour faire connaître d’où proviennent les choses, la valeur de l’objet perdu, et pour en avoir une plus grande estime par la suite. » (Le Livre du Ciel, Tome 4, le 25 octobre 1901, p.101)
COMMUNION CONTINUELLE
Ce n’est que beaucoup plus tard qu’Il entre dans le vif du sujet : «Ma fille, ma pauvre fille, courage! Ta privation de moi excite ton désir et, à travers ce désir ardent, ton âme respire Dieu. Quant à Dieu, se sentant encore plus enflammé par cette excitation de l’âme, il respire cette âme. Dans ces respirations réciproques entre Dieu et l’âme, la soif d’amour s’enflamme et, comme l’amour est feu, il forme le purgatoire pour cette âme. Il en résulte pour elle non seulement une communion par jour, comme l’Église le permet, mais une COMMUNION CONTINUELLE, au même titre que la respiration continuelle. Il s’agit de communions d’amour le plus pur en esprit seulement, pas avec le corps. Et comme l’esprit est plus parfait que le corps, l’amour y est plus intense. C’est de cette façon que je récompense, non pas celui qui ne veut pas me recevoir, mais celui qui ne peut pas me recevoir et qui m’offre cela pour me contenter. » (Le Livre du Ciel, Tome 6, le 5 décembre 1903, p.12.)

Seigneur, pour toutes les fois où je n’ai pas été présente à ta Présence,
viens me purifier pour que je fasse le pas que tu me demandes.

« Ma fille, comme nous avons notre petite fille au Ciel et sur la terre, il ne nous est plus nécessaire
de détruire la terre comme la JUSTICE le voudrait et comme les créatures le méritent.
Tout au plus des villes disparaîtront, la terre s’ouvrira en plusieurs endroits en faisant
disparaître des places et des personnes; des guerres décimeront les créatures.
Mais, par égard pour notre petite fille, à qui nous avons donné la MISSION
de faire vivre notre Volonté sur la terre, nous ne détruirons pas cette terre.
(Livre du Ciel, Tome 16, le 6 septembre 1923)


3 - LA SOLITUDE DE JÉSUS DANS L’EUCHARISTIE

« Ma fille, combien d’âmes me reçoivent dans leurs cœurs par l’Eucharistie, et me plongent dans la solitude! Je me sens en elles comme dans un désert comme si je ne leur appartenais pas, elles me traitent comme si j’étais un étranger, mais sais-tu pourquoi elles ne participent pas à ma vie, à mes vertus, à ma sainteté, à mes joies et à mes douleurs? Parce que la compagnie, c’est participer à tout ce que fait et souffre la personne qui est à nos côtés, donc, me recevoir et ne pas prendre part à ma vie, c’est la pire des solitudes et, étant seul, je ne puis leur dire combien je brûle d’amour pour elles … Oh! Combien de fois, en descendant dans les cœurs, je pleure, me retrouvant tout seul, ne me sentant ni apprécié, ni aimé et, ne s’occupant pas de Moi, on me réduit au silence et à la tristesse; étant donné qu’elles ne participent pas à ma vie sacramentelle, je me sens mis à l’écart dans leurs cœurs et attends, avec une patience divine et invincible, la consommation des espèces sacramentelles, dans lesquelles m’enferme mon Fiat éternel, ne laissant que quelques traces de mon passage, tout au plus quelques larmes, mais pas ma vie sacramentelle, car, n’ayant pas pris part à ma vie, elles n’ont pas préparé le vide pour contenir les choses qui m’appartiennent et que je voulais partager avec elles. C’est la raison pour laquelle on voit beaucoup d’âmes qui me reçoivent dans l’Eucharistie, mais les pauvres, qui restent stériles dans les vertus, dans l’amour, dans le sacrifice, parce que, bien qu’elles se nourrissent de moi, ne me tenant pas compagnie, c’est comme si elles étaient à jeun. Ah! À quel serrement de cœur et à quel cruel martyre est soumise ma vie sacramentelle, car parfois, me sentant noyé dans mon amour, je voudrais le libérer et soupire de descendre dans les cœurs, mais hélas! J’en reviens encore plus noyé qu’avant.
COMMENT TE DÉCRIRE LES SOUFFRANCES DE MA VIE SACRAMENTELLE, puisque les créatures qui me reçoivent me laissant tout seul dans leurs cœurs, dans une amère solitude, sont plus nombreuses que celles qui me tiennent compagnie et, quand un cœur s’y prête, je lui communique ma vie, et dépose en la créature mes vertus, le fruit de mes sacrifices, la choisissant en tant que demeure; à ce moment-là, je me sens payé en retour du sacrifice de ma vie eucharistique et elle fait partie des ESPÈCES VIVANTES, non pas comme les espèces sacramentelles qui sont des ESPÈCES MUETTES qui ne me donnent rien, qui me cachent uniquement et sans dire la moindre parole qui pourrait rompre ma solitude. (Livre du Ciel, Tome 31, le 18 janvier 1933)




JÉSUS TE DIT AUJOURD’HUI : « Dans la Divine Volonté Ma Présence est continuelle.» Est-ce que tu comprends bien ce que Jésus promet? On va dépasser ce qui a été vécu jusqu’à maintenant dans la tradition de l’Église. Jésus nous fait un cadeau très, très spécial pour le troisième millénaire. « Ma Présence va se prolonger, ma présence va être là aussi longtemps que tu vas accepter de vivre dans la Divine Volonté » Autrement dit, si tu acceptes de donner ta volonté humaine à Jésus pour qu’Il la sanctifie et la transforme, Jésus habitera ton âme perpétuellement. C’est ça la grande transformation qui va se faire en toi.

Ton âme deviendra la noble prison de Jésus. Dans le Tabernacle, Jésus a une certaine joie d’être là, mais cette prison est froide et n’a pas de bouche pour lui dire : « Je t’aime, je t’adore, je te bénis, je te glorifie » tandis que si tu acceptes de vivre dans Sa Volonté, sa prison sera ton cœur, ton âme, ta personne. Ton âme deviendra un PALAIS pour Jésus et Sa Présence sera perpétuelle en toi ! Est-ce assez grand comme cadeau? Quelle merveille incroyable !

« Ma fille, parce que je veux à tout prix former ma Vie dans la créature, j’use de tout mon art pour
atteindre mon but et souvent, je suis obligé de recourir aux fléaux, pour qu’elle se rende compte que
je suis dans son âme. …/ je suis tout pour les créatures, étant donné que je leur donne la respiration,
les pulsations continues, le mouvement, la chaleur, l’alimentation, et elles, ingrates, me refusent ce
que je leur apporte, alors que je leur ai fait le grand honneur de faire d’elles mon TEMPLE VIVANT,
MON PALAIS SUR LA TERRE. Quelle peine, quelle douleur! » (Livre du Ciel, Tome 33, le 28 septembre 1935)

DIEU EST TOUT ENTIER INTÉRIORITÉ. Il n’a pas de dehors, il ne peut donc que nous ramener au-dedans et nous établir au coeur de notre intimité. Le manque de communion des volontés empêche la Présence de Jésus en tout temps.

4 – CE LANGAGE EST TROP FORT, QUI PEUT L’ÉCOUTER ? (Jn 6,60)

« OH! OUI! JE LE CONFIRME, MA VOLONTÉ EST UN SACREMENT
qui surpasse tous les sacrements institutionnels ensemble.

« LE SACREMENT DE MA VOLONTÉ agit d’une manière plus admirable, sans aucun intermédiaire, sans rien de matériel; il opère entre ma Volonté et la volonté de la créature. Les deux s’unissent et forment le SACREMENT » (Livre du Ciel, Tome 12, le 26 décembre 1919)
Je suis bien consciente que ceci est une grosse affirmation difficile à comprendre pour certains. Il y a probablement des doutes qui viennent à ton esprit présentement, et c’est tout à fait normal puisque la manière de vivre dans la Divine Volonté c’est quelque chose de NOUVEAU. Je me permets de l’appeler « LE DÉLUGE D’AMOUR POUR NOTRE TEMPS » …c’est un DON GRATUIT et il n’existera jamais un plus grand don que celui de la Divine Volonté ! Et, sais-tu quoi ? C’est une toute petite, LUISA PICCARRETA, qui a été choisie par Dieu pour t’enseigner ce DÉCRET DIVIN. Est-ce que tu comprends jusqu’à quel point Dieu t’aime pour te donner un si grand cadeau qui est le DON DE SA VOLONTÉ ? En acceptant d’échanger ta volonté avec la Volonté de Dieu, ne serais-tu pas, toi-même, un choisi de Dieu, une choisie de Dieu ? Penses-y bien !

P. 285 - No. 1324
Étant donné que le CATÉCHISME DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE, nous dit que L’EUCHARISTIE est la SOURCE ET LE SOMMET de notre foi catholique, et que tu viens d’apprendre que non, ce n’est pas l’Eucharistie, mais que c’est LA VIE DANS LA VOLONTÉ DIVINE qui en est LA SOURCE ET LE SOMMET, il est normal que tu te poses des questions à ce sujet et, heureusement, c’est Jésus Lui-même qui va te répondre. En effet, il savait très bien que certains prêtres, religieux, laïcs consacrés et tous ceux qui liraient le Livre du Ciel, auraient de la difficulté avec ce nouveau langage incompréhensible pour un être humain, mais possible pour Lui. C’est pour cette raison qu’il est très important de lire très attentivement ce qui suit. C’est Jésus Lui-même qui te dit … à toi personnellement :

« Mon enfant, comme je voudrais que tu découvres ce que signifie VIVRE dans ma Volonté, qui, pour certains, est du domaine de L’INCROYABLE, mais sais-tu pourquoi? Parce qu’ils ne connaissent pas ma Volonté, ni les prodiges qu’elle veut, peut et sait faire dans la créature, par conséquent, ils croient qu’il est IMPOSSIBLE qu’elle puisse faire tout ce que je dis à son sujet, oh! Si tu savais que c’est si peu ce que je dis par rapport à ce que Ma Volonté peut faire. …/ C’est la connaissance qui formera tes yeux pour voir et apprécier les MERVEILLES DIVINES qui s’y trouvent » (Livre du Ciel, tome 35, le 6 mars 1938)

Une autre réponse de Jésus qui va t’aider à ouvrir les yeux de ton âme à ce sujet. C’est Luisa qui revient à la charge et dit : «Mon Bien aimé Jésus, est-ce bien d’une chose nouvelle dont tu parles, n’est ce pas plutôt la vie mystique comme tu la vis dans tous les cœurs qui possèdent ta grâce? »

JÉSUS : NON! NON! Il ne s’agit pas de la vie mystique comme pour ceux qui possèdent la grâce sanctifiante sans que tous leurs actes soient identifiés à ma Volonté : ceux-là n’ont pas le matériel nécessaire pour former les accidents qui m’emprisonnent et me retiennent comme dans l’hostie. Quoi qu’ils possèdent ma grâce, je suis en eux en vertu de cette grâce, mais pas réellement comme dans l’hostie. »

Luisa dit : « Mon Jésus, comment se peut-il que tu vives réellement dans l’âme qui vit dans la Volonté? »
« Ma fille, est-ce que je ne vis pas dans l’hostie Sacramentelle en toute vérité, avec mon Corps, mon Âme, mon Sang, et ma Divinité? Ceci vient de ce qu’il n’y a pas dans l’hostie de volonté qui s’oppose à la mienne. Si je trouvais dans l’hostie une volonté qui s’oppose à la mienne, je ne vivrais pas une vie réelle et durable en elle. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les accidents sacramentaux sont consumés quand les créatures me reçoivent, parce que je ne trouve pas en elle une volonté humaine unie à la mienne, une volonté qui veut acquérir la mienne. À la place, je trouve une volonté qui veut agir, opérer par elle-même. Aussi, j’y fais ma petite visite, puis je pars. »
ALLONS PLUS LOIN et voyons ensemble ce que Luisa expérimente, elle aussi, avec son confesseur qui a des doutes à ce sujet:
LUISA ET SON CONFESSEUR
« J’avais informé mon confesseur que Jésus m’a dit que la DIVINE VOLONTÉ se tient au centre de l’âme et qu’elle sera aussi au centre de nous au Ciel. Le confesseur, quant à lui, soutenait que c’était plutôt l’EUCHARISTIE qui est au centre de nous. »

JÉSUS VINT ET ME DIT : « Ma fille, je me tiens au CENTRE DE VOTRE ÂME pour que la sainteté soit facile à réaliser et qu’elle soit accessible à tous, dans toutes les conditions, dans toutes les circonstances et n’importe où. C’est vrai que la Sainte Eucharistie est aussi au centre, mais qui l’a instituée? Qui a contraint mon Humanité à s’enfermer dans une petite hostie? N’est-ce pas ma Volonté? Ma Volonté a la SUPRÉMATIE sur tout.

« SI TOUT SE TROUVAIT DANS L’EUCHARISTIE, les prêtres qui me font descendre dans leurs mains à partir du Ciel et qui, plus que quiconque sont en contact avec ma Chair sacramentelle, ne devraient-ils pas être les plus saints et les meilleurs? Cependant, plusieurs sont les pires. Pauvre de moi, comment me traitent-ils dans la Sainte Eucharistie ! Et les nombreuses âmes qui me reçoivent, même à tous les jours, ne devraient-elles pas être toutes des saintes si L’EUCHARISTIE était suffisante. En réalité … et cela est à faire pleurer … beaucoup de ces âmes restent toujours au même point : vaines, irascibles, pointilleuses, etc. Pauvre Eucharistie, comme elle est déshonorée !

« Par contre, on peut voir des mères qui vivent dans ma Volonté sans pouvoir me recevoir à chaque jour à cause de leur condition … non pas qu’elles ne le désirent pas … et qui sont patientes et charitables, et qui dégagent la fragrance de mes vertus eucharistiques. Ah! C’est ma Volonté en elles qui compense pour mon très saint Sacrement! En fait, les sacrements produisent des fruits selon que l’âme est ajustée à ma Volonté. Et si l’âme n’est pas ajustée à ma Volonté, elle peut recevoir la communion et rester l’estomac vide, aller à confesse et rester sale. Une âme peut venir devant ma Présence sacramentelle, mais si nos volontés ne se rencontrent pas, je serai comme mort pour elle. Ma Volonté seule produit tous les biens; elle donne VIE AUX SACREMENTS eux-mêmes. Ceux qui ne comprennent pas cela montrent qu’ils sont des bébés en religion. (Livre du Ciel, Tome 11, le 23 septembre 1913)

5 - LA NOURRITURE PERMANENTE DE LA DIVINE VOLONTÉ

Ma fille, ma Volonté contient tout mon Être et toute âme qui la possède
me possède plus que si elle avait ma Présence continuelle.
(Livre du Ciel, Tome 16, le 24 juillet 1923)
« Ma fille, ma Rédemption vint en tant que remède pour l’homme, servant tel un médicament, telle de la nourriture pour les infirmes, les aveugles, les muets, pour toutes sortes de maladies; étant malades, ils ne savourent ni ne reçoivent toute la force contenue dans ces remèdes que je leur apportai pour leur bien : le SACREMENT EUCHARISTIQUE, que je leur laissai en tant que nourriture pour qu’ils soient en parfaite santé, beaucoup parmi eux le prenne, encore et encore, mais ils sont toujours malades. Pauvre nourriture de ma propre Vie, cache sous les voiles des incidences du pain, combien de palais gâtés, d’estomacs indigestes, les empêchant de sentir mon goût; ne digérant pas toute la force de ma Vie Sacramentelle, ils restent infirmes et, étant des membres fiévreux dans le mal, ils la prennent sans appétit. C’est pourquoi je désire tant que vienne le royaume du FIAT SUPRÊME, car, à ce moment-là tout ce que je fis en venant sur la terre, servira de nourriture à ceux qui sont en parfaite santé… »
« L’ÂME QUI POSSÉDERA MA VOLONTÉ AURA MA VIE EN ELLE À JAMAIS, LUI SERVANT DE NOURRITURE PERMANENTE, non pas une seule fois par jour comme pour ma Vie Sacramentelle, mais elle se donnera continuellement … Le Règne de ma Volonté sera l’écho de la Céleste Patrie, car, bien que les bienheureux possèdent leur Dieu telle leur propre vie, ils le reçoivent même en dehors d’eux. Ce qui fait que, à l’intérieur d’eux ils possèdent la VIE DIVINE, à l’extérieur ils la reçoivent. Quel ne sera mon bonheur en Me donnant, en tant que Sacrement, aux enfants du Fiat Éternel et en trouvant en eux ma propre Vie ! Ma Vie Sacramentelle aura alors son fruit complet et, pendant que les espèces se succéderont, je n’aurai plus la douleur de laisser mes enfants sans la nourriture de ma Vie perpétuelle car, ma Volonté, bien plus que les incidences sacramentelles, maintiendra toujours la pleine possession de sa Vie Divine.

DANS LE RÈGNE DE MA VOLONTÉ, IL N’Y AURA PAS D’INTERRUPTION D’ALIMENTATION, NI DE COMMUNION, CE SERA PERMANENT, et, tout ce que je fis dans la Rédemption ne sera plus de l’ordre du remède, mais de la joie, du bonheur et de la beauté toujours grandissants. C’est ainsi que le triomphe du FIAT SUPRÊME donnera le fruit complet au règne de la Rédemption.

« Ma fille, les SACREMENTS sont sortis de ma Volonté comme de nombreuses petites SOURCES mais chacune de ces petites sources agit SELON LES DISPOSITIONS DE CEUX QUI LES REÇOIVENT. Ainsi, à cause du manque de bonnes dispositions de la part des créatures, les fontaines des sacrements ne produisent pas les grands biens qu’elles possèdent… Elles reçoivent cette Vie mais ni les effets, ni la Vie de ton Jésus ne peuvent être vus en elles. Ainsi, chaque sacrement éprouve une tristesse parce qu’il ne peut voir dans toutes les créatures, ni ses fruits, ni les biens qu’ils contiennent. (Livre du Ciel, Tome 20, le 2 novembre 1926)

IMPORTANT : S.V.P. Ne pas sauter aux conclusions
avant d’avoir lu la suite … dans les mois à venir.

« Ma fille, qu’il est consternant de voir autant de perfidie (ruse) humaine, une nation qui trompe l’autre, traînant à tour de rôle les peuples dans des atrocités et dans le feu; mes pauvres enfants ! Tu dois savoir que la tempête sera si violente que le vent impétueux transportera pierres, terre, arbres, rasant tout, faisant que l’on pourra plus facilement ressemer de nouvelles plantes. Cette tempête servira donc à PURIFIER LES PEUPLES et à faire surgir le jour serin de la PAIX et de L’UNION FRATERNELLE. » (Livre du Ciel, tome 33, le 7 octobre 1935)

PRIÈRE DE CONCLUSION: O MON JÉSUS aide-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en Toi dans ta Volonté, que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de ta Volonté. Pacifie mon âme, fais en ton Ciel, ta demeure et le lieu de ton repos, que je ne te laisse jamais seul et que je sois bien livré à ton action en moi.

O MON CHRIST AIMÉ ET CRUCIFIÉ PAR AMOUR, je voudrais te couvrir de gloire, je voudrais t’aimer et te désirer ardemment, mais je sens mon impuissance et je te demande de me revêtir de Toi-même, d’identifier mon âme à tous les mouvements de la Tienne, de m’envahir, de Te substituer à moi, afin que ma vie soit un rayonnement de Ta Vie.

ESPRIT D’AMOUR interviens en moi, afin qu’il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe, que je Lui sois une humanité de surcroît.

ET VOUS PÈRE, penchez vous vers votre pauvre petite créature, ne voyez en elle que le Bien-Aimé en qui vous avez mis toutes vos complaisances. AMEN ! FIAT !
6 - MOT DE LA FIN

C'était une matinée chargée, il était environ 8h30, quand un homme d'un certain âge, dans les 80 ans, est arrivé pour faire enlever les points de suture de son pouce. Il dit qu'il était pressé car il avait un rendez-vous à 9h00. Je lui ai dit de s'asseoir sachant que ça prendrait plus d'une heure avant que quelqu'un ne puisse s'occuper de lui.

Je le voyais regarder sa montre, et j'ai décidé de regarder sa blessure. Pendant que je m'occupais de sa blessure, je lui ai demandé s'il avait rendez-vous avec un autre médecin ce matin, parce qu'il était pressé. L'homme me dit que non, qu'il devait aller dans une maison de retraite pour déjeuner avec sa femme. Je me suis informé de sa santé. Il m'a dit qu'elle était là depuis un certain temps et qu'elle était atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Comme nous parlions, je lui ai demandé si elle serait contrariée s'il était en retard. Il a répondu qu'elle ne savait plus qui il était, qu'elle ne le reconnaissait plus depuis 5 ans. J'étais surprise et lui ai demandé : ''Et vous y allez encore tous les matins, même si elle ne sait plus qui vous êtes?'' Il souriait en me tapotant la main et dit : ''Elle ne me reconnaît pas, mais moi, je sais encore qui elle est. J'aime ma femme de tout mon cœur et de toute mon âme et pour moi c'est plus que suffisant"

J'ai dû retenir mes larmes, j'avais la chair de poule et je pensais, que c'était le genre d'amour que je voulais dans ma vie.

RÉFLEXION
L’amour vrai est l'acceptation de tout ce qui est … a été … sera … et ne sera plus.
Ce que nous faisons pour nous-même disparaît avec nous.
Ce que nous faisons pour les autres est éternel et demeure.

F I A T


QUE LA VOLONTÉ DIVINE SOIT CONNUE, AIMÉE ET ENFLAMME
TOUTE L’HUMANITÉ, AFIN D’ÉVINCER LE MAL DANS LE MONDE
POUR LA PLUS GRANDE GLOIRE DE DIEU.

CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ

Nicole Boulanger
Courriel: nb44@sympatico.ca


+++ MERCI DE FAIRE CIRCULER +++
8

Renee emmanuelle
Avec Saint Benoit

Féminin Messages : 123
Inscription : 07/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum