Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Mer 23 Aoû 2017 - 10:39

.


L'Église et l'immigration : Comment y voir clair ?


http://www.diakonos.be/settimo-cielo/
 
ou
 
http://eglisedusaintsacrementliege.hautetfort.com/archive/2015/07/08/l-immigre-est-il-mon-prochain.html
 
 
https://www.facebook.com/www.diakonos.be/posts/1930741290516311
 
 
 

L'ÉGLISE ET L'IMMIGRATION: COMMENT Y VOIR CLAIR ?
 
 La volonté divine est claire : le croyant ne doit pas seulement accueillir l’étranger, il doit l’aimer !
 
 Comment dès lors concilier l’accueil des déshérités et l’équilibre de la société qui les accueille ? Pour y voir plus clair, il faut opérer une distinction fondamentale entre ce qui relève de la morale et ce qui relève de la politique.
 
En matière politique, le bien commun doit être le critère fondamental de discernement.
 
 L’Église, qui est « experte en humanité », comme le disait Paul VI, ne tombe pas dans la naïveté mais a un souci permanent de vérité : elle ne considère pas les phénomènes migratoires comme une norme d’organisation du monde, car « personne ne consentirait à échanger contre une région étrangère sa terre natale, s’il y trouvait les moyens de mener une vie plus tolérable » (Léon XIII, Rerum Novarum, 1891). En 1985, Jean-Paul II rappelait au congrès mondial de la pastorale de l’immigration « qu’on ne peut donc pas a priori considérer toute immigration comme un fait positif à rechercher ou à promouvoir ».
 
Si la proportion de migrants est jugée dangereuse pour le maintien de la cohésion sociale et l’identité de la nation, les autorités ont le droit et le devoir de réguler par les voies du droit, l’accueil ou le refoulement des étrangers, sans porter atteinte à la « charité politique». C’est ce que précise le Catéchisme de l’Eglise catholique (§ 2241) : « Les autorités politiques peuvent en vue du bien commun dont elles ont la charge subordonner l’exercice du droit d’immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l’égard du pays d’adoption. L’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel  de son pays d’accueil, d’obéir à ses lois et de contribuer à ses charges ». En résumé, l’accueil des migrants doit être subordonné au bien commun de la nation.
 
 Source: Magazine Vérité & Expérance, n°95
 URL : eglisedusaintsacrementliege.hautetfort.com/archive/2015/07/08/l-immigre-est-il-mon-prochain.html
 




.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par pax et bonum le Mer 23 Aoû 2017 - 11:04

Tout est bien dit dans le catéchisme de 1992 qui fait autorité et que les "ST Pie X" rejettent.

Le pape majore l'obligation d'accueil des pays et individus et insiste beaucoup moins sur une même obligation de l'immigré de respecter la culture du pays d'accueil,alors que le "Cathéchisme" souligne bien les deux aspects qui en fait sont indissociables.
En effet comment vouloir un accueil valable et évangélique pour ceux qui détestent la culture européenne qu'ils veulent démolir par des comportements inadmissibles,des musiques obscures,l'esprit de clan et de ghetto et de non-droit?
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6024
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Philippe-Antoine le Mer 23 Aoû 2017 - 11:14

pax et bonum a écrit:Tout est bien dit dans le catéchisme de 1992 qui fait autorité et que les "ST Pie X" rejettent.

Le pape majore l'obligation d'accueil des pays et individus et insiste beaucoup moins sur une même obligation de l'immigré de respecter la culture du pays d'accueil,alors que le "Cathéchisme" souligne bien les deux aspects qui en fait sont indissociables.
En effet comment vouloir un accueil valable et évangélique pour ceux qui détestent la culture européenne qu'ils veulent démolir par des comportements inadmissibles,des musiques obscures,l'esprit de clan et de ghetto et de non-droit?
Oui, dans un sens vous avez raison. Cependant, je crois sincerement, que nous nous focalisons trop sur une toute petite minorité (qui malheureusement existe)  mais que nous ne parlons jamais ou presque des personnes qui ne demandent qu'à s'intégrer dans leur pays d'accueil.
avatar
Philippe-Antoine
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2053
Age : 64
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Mer 23 Aoû 2017 - 13:37

Philippe-Antoine a écrit:
pax et bonum a écrit:Tout est bien dit dans le catéchisme de 1992 qui fait autorité et que les "ST Pie X" rejettent.

Le pape majore l'obligation d'accueil des pays et individus et insiste beaucoup moins sur une même obligation de l'immigré de respecter la culture du pays d'accueil,alors que le "Cathéchisme" souligne bien les deux aspects qui en fait sont indissociables.
En effet comment vouloir un accueil valable et évangélique pour ceux qui détestent la culture européenne qu'ils veulent démolir par des comportements inadmissibles,des musiques obscures,l'esprit de clan et de ghetto et de non-droit?
Oui, dans un sens vous avez raison. Cependant, je crois sincerement, que nous nous focalisons trop sur une toute petite minorité (qui malheureusement existe)  mais que nous ne parlons jamais ou presque des personnes qui ne demandent qu'à s'intégrer dans leur pays d'accueil.


La "focalisation" dénommée par vous résulte essentiellement de la barbarie développée par le djihadisme et une "petite minorité" (en suivant votre expression) peut suffire largement pour mettre des feux aux poudres ! ... et même réveiller certaines "latences" plus ou moins "endormies" ...

@Philippe-Antoine le bien ne fait pas beaucoup de bruit (en lui-même et du point de vue juste humain) ... On ne parle pas beaucoup de ceux qui veulent - vraiment - la paix parmi les étrangers - et d'ailleurs ils ne font que remplir simplement leurs devoirs en voulant la paix ... - mais cela ne peut en aucun cas justifier de laisser faire les autres comme cela se pratique en réalité parmi la grosse majorité des dirigeants, trahissant ainsi leurs pays...

Sur le danger djihadiste quelques informations :

http://www.europe1.fr/societe/5000-djihadistes-pourraient-se-trouver-en-europe-selon-europol-2673472

Le patron d'Europol estime que 3.000 à 5.000 djihadistes potentiels peuvent se trouver sur le sol européen. 







Europol estime qu'entre 3.000 et 5.000 hommes entraînés par le groupe Etat islamique pourraient se trouver en Europe. Dans un entretien accordé au journal allemand Neue Onsabrücker Zeitung, le directeur d'Europol Rob Wainwright explique que "nous pouvons nous attendre à des attaques de Daesh ou d'autres groupes terroristes religieux quelque part en Europe".

http://www.europe1.fr/international/europol-lei-prepare-de-nouvelles-attaques-dampleur-concentrees-sur-leurope-2656437


Europol : l'EI prépare de nouvelles "attaques d'ampleur (...) en particulier en France"



Selon Europol, l'organisation Etat islamique prépare de nouvelles "attaques d'ampleur" concentrées sur l'Europe.







L'organisation Etat islamique a développé "une nouvelle capacité de combat pour effectuer une campagne d'attaques d'ampleur" concentrées en particulier sur l'Europe, a averti lundi le directeur d'Europol, Rob Wainwright, en prévenant que l'EI prépare d'autres opérations.
"En particulier en France". Les analystes d'Europol jugent que l'EI "prépare de nouvelles attaques (...) dans des Etats membres de l'UE, et en particulier en France", selon un rapport présenté par Rob Wainwright lors du lancement officiel à Amsterdam d'un nouveau Centre européen de contre-terrorisme. "Les experts nationaux sont d'accord sur le fait que le soi-disant Etat islamique a la volonté et la capacité de conduire de nouvelles attaques en Europe", a souligné Rob Wainwright. "Les attaques viseront en priorité les cibles molles (la société civile: ndlr), en raison de l'impact que cela génère", précise ce rapport qui décrit "un changement de stratégie de l'EI qui veut agir globalement".

http://www.lefigaro.fr/international/2016/03/10/01003-20160310ARTFIG00355-la-mysterieuse-liste-des-recrues-etrangeres-de-l-etat-islamique.php


Un ex-membre de l'EI aurait livré pas moins de 22.000 noms de djihadistes à une chaîne britannique.
C'est apparemment une mine d'or et elle pourrait porter un tort considérable à Daech. La chaîne britannique Sky News a mis la main sur des centaines de documents confidentiels dans lesquels figurent les noms de 22.000 djihadistes de toutes nationalités, enrôlés dans l'État islamique (EI).
«Les principes islamiques auxquels je croyais(en adhérant à Daech, NDLR) se sont effondrés»
Ancien membre de l'Armée syrienne
Une clé USB lui a été remise en Turquie par un dénommé «Abou Hamed», un ancien membre de l'Armée syrienne libre passé à l'EI avant de se repentir d'une «organisation (qui) est une escroquerie», a déclaré le transfuge, le visage masqué, dans une vidéo diffusée par Sky News. «Les principes islamiques auxquels je croyais (en adhérant à Daech, NDLR) se sont effondrés», a-t-il dit pour justifier sa fuite. Sur cette clé, pas moins de 22.000 fiches compilant des informations personnelles concernant les recrues de Daech venues de 51 pays: identité, adresse, numéro de téléphone, groupe sanguin, compétences, profession, ...

https://fr.sputniknews.com/international/201708181032698190-europe-daech-djihadistes-retour/



Jusqu’à 3.000 djihadistes bientôt de retour en Europe

© AP Photo/ Emilio Morenatti
International20:21 18.08.2017


Daech et le Front al-Nosra reculent en Syrie et en Irak et l’Europe devrait se préparer au retour de nombreux djihadistes partis dans ces pays, d’après le Réseau d’alerte contre la radicalisation de la Commission européenne.
Près de 3.000 djihadistes partis faire le djihad dans les rangs de Daech et du Front al-Nosra, lié à Al-Qaïda, pourraient bientôt rentrer en Europe, a annoncé l’agence suisse ATS citant un rapport du Réseau d’alerte contre la radicalisation (Radicalization awareness network, RAN) créé par la Commission européenne.




.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Jeu 24 Aoû 2017 - 16:35

.

Voici un aperçu significatif des conséquences potentielles des migrations de masses sur les pays d'accueil et sur les migrants eux-mêmes, interview de Philippe de Villiers à famille chrétienne sur les déclarations du pape François :


http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/societe/les-declarations-du-pape-sur-les-migrants-encouragent-le-suicide-de-l-occident-223281



Les déclarations du pape sur les migrants encouragent le suicide de l’Occident »
ARTICLE | 24/08/2017 | Par Samuel Pruvot
 

Philippe de Villiers


Philippe de Villiers, le fondateur du Puy du Fou revient sur les propositions du pape François sur les migrants, publiées lundi 21 août. Il s’inquiète d’une rupture conceptuelle dans le discours de l’Église et d’un message favorisant le déracinement et le mondialisme. 
 Est-il légitime, pour un pape, de s’inviter dans un débat aussi sensible que celui des migrants ?
Sur le principe, oui. La doctrine sociale de l’Église établit et développe une « théologie de la cité ». L’Église a le droit, et même le devoir, d’éclairer les fidèles sur la bonne manière de gérer le bien commun et d’organiser la société. Cela dit… cette déclaration du pape François sur les migrants me semble favoriser, par son contenu et sa portée, un vrai suicide de l’Occident.
Le pape voudrait-il vraiment anéantir l’Occident ?!
On dirait qu’il veut punir l’Europe dont il ne parle jamais des racines chrétiennes. Chez Jean-Paul II, Benoit XVI et ses prédécesseurs, il existe une « théologie des nations ». Elle repose sur le quatrième commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère ». Ce commandement implique de rendre un culte à ses parents et à ses ascendants et donc à sa patrie. Cela implique un amour de prédilection à laquelle la nation appartient car elle constitue une famille de familles. A en croire saint Augustin, la politique est, en ce sens, la plus haute forme de la charité.
En quoi les propos du pape François sont-ils si révolutionnaires ?
Il abolit toute possibilité de régulation des flux migratoires. François inaugure une nouvelle théologie mondialiste mortifère pour l’Europe. Le premier élément saillant de son discours est le fait que les États seraient illégitimes face aux migrants. Je fais allusion à cette phrase incompréhensible qui accorde un primat à la « sécurité personnelle » sur la « sécurité nationale ». Jusqu’à présent, les États avaient une justification régalienne : c’était la sécurité nationale qui garantissait la sécurité personnelle. Le pape opère donc un renversement complet qui ressemble à une prime à l’anarchie. Ce discours installe l’Église dans une proximité douteuse avec les mondialistes du transhumanisme et de la marchandisation du monde, qui veulent eux aussi la suppression des souverainetés, des frontières et des États. Dans son catéchisme, l’Église a toujours défendu le droit du migrant de migrer en cas de nécessité, mais aussi le droit légitime des États à limiter les flux migratoires. C’est ce balancement et cet équilibre que le pape semble envoyer aux oubliettes.
Mais vous conviendrez que le pape n’est pas vraiment l’allié du mondialisme libéral et libertaire ?
Il semble confondre l’universalisme catholique avec le mondialisme le plus débridé. Le pape François propose d’annuler toute différence entre les clandestins, les immigrants légaux et les citoyens… Résultat ? La citoyenneté apparait comme un concept périmé quand on prône un « droit d’installation préalable pour les migrants ». En effet, la caractéristique singulière du citoyen par rapport à l’étranger est la pérennité du séjour. Le multiculturalisme prôné par François deviendrait selon lui le seul modèle conforme à l’Évangile. Le migrant, avec un grand M, apparaît dans une vision quasi christique. Le patriotisme devient un péché. On ne pourrait être catholique et patriote. C’est la doxa des mondialistes.
Quel est le risque, pour l’Europe, de renforcer les droits des migrants au nom de la protection des personnes ?
Le risque de se dissoudre. L’Europe est en train de devenir une marqueterie communautaire, multiconflictuelle et multidéculturée. Dans son point 21, le pape évoque le transfert des identités culturelles, autrement dit le refus de l’assimilation. Concrètement, cela porte le risque de l’islamisation de l’Europe avec le voile, le halal, etc. Les chrétiens d’Orient nous ont avertis : « regardez ce qui nous arrive car demain il vous arrivera la même chose. »
Vous ne comprenez pas la sollicitude du pape François pour les migrants ?
Cette sollicitude me semble à sens unique. A aucun moment, le pape François ne parle de l’immense détresse matérielle, morale et spirituelle des citoyens des pays d’accueil, de leur insécurité et de leur confrontation si douloureuse au quotidien avec une autre société aux mœurs incompatibles.
Vous voulez parler de cet islam que vous évoquez dans « Les cloches sonneront-elles encore demain » (Albin Michel) ?
Oui. Ce discours « migrationiste » du pape François risque de mettre en colère beaucoup de Français, de générer beaucoup d’incompréhension chez les chrétiens et de réjouir certains imams radicaux. Il parait bien imprudent de désarmer les consciences et de sous-estimer ainsi la dimension guerrière d’une religion qui est conquérante par essence. Du point de vue de l’Histoire, le grand mouvement de l’islam a recommencé en direction de l’Europe. Nous sommes devant un phénomène inédit du djihad qui planifie une conquête pacifique de notre continent. L’islam fait le pari que l’Europe va se coucher : qu’il n’y aura de sursaut ni démographique, ni spirituel, ni civilisationnel.  
Mais pour revenir à la sollicitude du pape, elle est quand même inscrite dans l’Évangile ?!
À condition de ne laisser personne au bord du chemin. La sollicitude de François est hémiplégique. D’abord pour les pays d’accueil submergés et qui souffrent dans leur chair des attentats ; ensuite pour les pays d’Afrique où tant de gens dans la misère refusent malgré tout de quitter leur pays. Dans son livre « Dieu ou rien », le cardinal Sarah demande aux africains de développer l’Afrique et de ne pas se déraciner. Faute de quoi, ils seront malheureux.  Car un homme déraciné est un homme appauvri, coupé de sa sève et de sa mémoire. Il faut aider les peuples pauvres là où ils vivent plutôt que les pousser à l’errance et à la misère du déracinement. J’ai une expérience personnelle de ce que je vous dis. J’aime profondément l’Afrique. Depuis longtemps, le Puy du Fou aide des pays comme Madagascar. Il faut donc aider les pays d’origine – ce que le mondialisme refuse de faire car il encourage la transhumance de l’homme traité comme une marchandise. Un certain capitalisme cherche les bras les moins chers du monde, le pape François s’en est d’ailleurs fait l’écho. C’est pourquoi sa position est incompréhensible. Les siècles à venir jugeront sévèrement toutes les élites mondialistes qui ont déraciné des populations entières après les avoir appauvries. Que sera Rome demain dans une Europe chrétienne qui ne sera plus rien de ce qu’elle fut et de ce qui constitue sa richesse ? Une Europe livrée à la concurrence de deux mondialismes : le mondialisme islamique et le mondialisme hédoniste qui se nourrissent l’un l’autre. Aujourd’hui, la question de l’Europe est simple. Je supplie le pape de la regarder en face : c’est la question de la survie de la chrétienté. J'ai peur que ce pape soit celui du Camp des saints (NDLR : roman de Jean Raspail).



.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Philippe-Antoine le Jeu 24 Aoû 2017 - 19:25

Un point de vue différent 



 





[ltr][size=39]« Ce qui me choquerait, c’est que le pape ne parle pas des migrants ! »[/size]
ARTICLE | 24/08/2017 | Par Samuel Pruvot
Commenter |Imprimer | Classer

[size=11]183
[/size]

Bruno-Nestor Azérot, député de la Martinique
 ©A.JOCARD/AFP
Catholique et proche des Poissons roses, le député martiniquais Bruno Nestor Azérot a rencontré le pape François en 2016. Il salue ses propositions sur les migrants et se dit prêt à les mettre en œuvre sur le plan politique.
Certains catholiques ne comprennent pas les propos du pape François en faveur de l’accueil des migrants. Tel n’est pas votre cas ?
Les propos du pape sur les migrants ne me choquent pas du tout. Ce qui me choquerait, au contraire, c’est que le pape ne parle pas des migrants ! Je m’attendais à une prise position forte en ce sens. Le Vatican est un Etat qui a une vision sur le monde. Le pape, en tant que chef de l’Eglise catholique, se doit de mettre en relation la Parole de Dieu avec le monde d’aujourd’hui. Le pape ne fait pas de politique mais il parle en homme libre. En tant que chrétien engagé en politique, je crois que le sort des migrants doit être analysé en profondeur. Le pape a donc raison de dénoncer l’indifférence générale vis-à-vis des migrants.




Comprenez-vous la crainte des Français qui, face à la crise économique et au terrorisme, redoutent l’afflux des migrants ?
Je comprends parfaitement la crainte des Français et en particulier les inquiétudes des catholiques. Dans les flux migratoires, il y a évidemment du bon et du mauvais. Dans les préconisations du pape, il y a la nécessité d’un accompagnement. En clair, François ne demande pas à faire entrer les migrants comme ça ! Sans travail et sur le dos des Français ! Le pape réclame une prise en charge totale. Je suis le premier à dire qu’il ne fait pas accueillir des hommes dans n’importe quelles conditions. Mais ce qui est importe ici, c’est que les propos du pape François permettent de relancer le débat. Il faut considérer les choses comme un escalier. Le pape François a posé la première marche. Il faut maintenant que les politiques s’en emparent. Le Président de la République en premier lieu. Il est temps d’organiser chez nous un vaste débat.  De mon côté, je suis favorable à mettre en œuvre par exemple le principe des visas temporaires.
Ne faut-il pas d’abord aider les migrants à rester dans leur pays d’origine plutôt que les inciter à se couper de leurs racines ? 
Je m’interroge en effet sur le choix des migrants qui quittent leur pays. C’est pour eux un véritable exode et aussi une quête d’eldorado. Comme élu et député (ndlr Il est maire de Sainte-Marie depuis 2008 et député de la deuxième circonscription de la Martinique depuis 2012), je n’ai pas peur d’aborder la question. En Martinique, la question est brulante même si les proportions sont différentes du continent européen – la Martinique est un petit territoire au regard de la France métropolitaine. Lors de la présidentielle, le FN est arrivé de loin en tête dans une petite ville sur la cote caraïbe. Pourquoi ? La présence, à cet endroit, de migrants haïtiens, explique sans doute cette réaction... Nous connaissons des flux migratoires dans les Caraïbes. Ils proviennent de pays  - Haïti, Sainte Lucie, etc. – soumis à une dictature ou à une misère profonde
Qu’est-ce qui vous touche personnellement dans le sort de ces migrants ?
Mon passé m’autorise à intervenir sur le sujet… Je suis un descendant d’esclave. Mes ancêtres étaient déportés à l’île de Gorée (ndlr Sénégal). Ils étaient en quelque sorte eux aussi des migrants. Quand les esclaves étaient épuisés par le travail, on les jetait à la mer… Ils voulaient s’enfuir en quête d’une vie meilleure un peu comme les migrants d’aujourd’hui. Ils voulaient ne plus être traités comme des objets et des choses mais comme des êtres humains.
Vous faisiez partie de cette délégation des « Poissons roses » - un mouvement de chrétiens de gauche français - qui a rencontré le pape en mars 2016. Vous aviez évoqué avec lui le sujet des migrants ?
J’ai rencontré le pape François en effet. Je fais partie des chrétiens de gauche et à ce titre nous avions sollicité François. C’était un peu fou de notre part, mais nous avons écrit au pape pour lui demander de nous recevoir pour parler des questions sociétales comme celle des migrants. J’ai témoigné devant lui que je venais de la périphérie – la Martinique – et le pape m’a répondu qu’il était souvent plus facile de comprendre le centre quand on venait de la périphérie ! François nous a dit que les chrétiens ne devaient pas rester au balcon mais descendre dans la rue. La question des migrants est justement une question de la rue ! Le monde est devenu un village. Les chrétiens doivent s’intéresser aux grands défis contemporains.
Que retenez-vous des paroles du pape en tant que politique ?
Le pape nous a répété que le monde devait être laïc. Qu’il fallait accepter le monde avec ses différences religieuses. Cela ne veut pas dire accepter n’importe quoi ! Avec les migrants, on ne doit pas subir mais accompagner. C’est la force de la vision du pape qui croit que les migrants doivent être accompagnés et intégrés.
[/ltr]
-------

Pour ma part, je pense que le Pape a déjà assez suffisamment d'ennemis en dehors de l'Eglise pour que des catholiques n' en rajoutent encore une couche! Je pense que ce n'est pas ainsi que l'on sauvera la Chrétienté.
avatar
Philippe-Antoine
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2053
Age : 64
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Ven 25 Aoû 2017 - 0:26

Philippe-Antoine a écrit:Un point de vue différent 

[...]

[ltr]Ne faut-il pas d’abord aider les migrants à rester dans leur pays d’origine plutôt que les inciter à se couper de leurs racines ? 
Je m’interroge en effet sur le choix des migrants qui quittent leur pays. C’est pour eux un véritable exode et aussi une quête d’eldorado. Comme élu et député (ndlr Il est maire de Sainte-Marie depuis 2008 et député de la deuxième circonscription de la Martinique depuis 2012), je n’ai pas peur d’aborder la question. En Martinique, la question est brulante même si les proportions sont différentes du continent européen – la Martinique est un petit territoire au regard de la France métropolitaine. Lors de la présidentielle, le FN est arrivé de loin en tête dans une petite ville sur la cote caraïbe. Pourquoi ? La présence, à cet endroit, de migrants haïtiens, explique sans doute cette réaction... Nous connaissons des flux migratoires dans les Caraïbes. Ils proviennent de pays  - Haïti, Sainte Lucie, etc. – soumis à une dictature ou à une misère profonde
Qu’est-ce qui vous touche personnellement dans le sort de ces migrants ?
Mon passé m’autorise à intervenir sur le sujet… Je suis un descendant d’esclave. Mes ancêtres étaient déportés à l’île de Gorée (ndlr Sénégal). Ils étaient en quelque sorte eux aussi des migrants. Quand les esclaves étaient épuisés par le travail, on les jetait à la mer… Ils voulaient s’enfuir en quête d’une vie meilleure un peu comme les migrants d’aujourd’hui. Ils voulaient ne plus être traités comme des objets et des choses mais comme des êtres humains.
Vous faisiez partie de cette délégation des « Poissons roses » - un mouvement de chrétiens de gauche français - qui a rencontré le pape en mars 2016. Vous aviez évoqué avec lui le sujet des migrants ?
J’ai rencontré le pape François en effet. Je fais partie des chrétiens de gauche et à ce titre nous avions sollicité François. C’était un peu fou de notre part, mais nous avons écrit au pape pour lui demander de nous recevoir pour parler des questions sociétales comme celle des migrants. J’ai témoigné devant lui que je venais de la périphérie – la Martinique – et le pape m’a répondu qu’il était souvent plus facile de comprendre le centre quand on venait de la périphérie ! François nous a dit que les chrétiens ne devaient pas rester au balcon mais descendre dans la rue. La question des migrants est justement une question de la rue ! Le monde est devenu un village. Les chrétiens doivent s’intéresser aux grands défis contemporains.
Que retenez-vous des paroles du pape en tant que politique ?
Le pape nous a répété que le monde devait être laïc. Qu’il fallait accepter le monde avec ses différences religieuses. Cela ne veut pas dire accepter n’importe quoi ! Avec les migrants, on ne doit pas subir mais accompagner. C’est la force de la vision du pape qui croit que les migrants doivent être accompagnés et intégrés
.
[/ltr]



-------

Pour ma part, je pense que le Pape a déjà assez suffisamment d'ennemis en dehors de l'Eglise pour que des catholiques n' en rajoutent encore une couche! Je pense que ce n'est pas ainsi que l'on sauvera la Chrétienté.


Chacun est libre d'avoir des opinions politiques sans pour autant être susceptible d'être taxé d'"ennemi" du pape ...
Le pape François a choisi de s'exprimer sur un sujet politique et ce faisant est en dehors du domaine et du cadre d'infaillibilité.
Il a parlé en son premier corps : le corps de l'homme et non le corps du Vicaire du Christ ; donc il est susceptible d'erreur éventuelle dans ce cas (et de manière spéciale concernant le domaine politique) pour comprendre mieux la distinction des 2 termes on peut se référer par exemple à :


http://reinformation.tv/conference-cardinal-burke-coeur-marie-burke-73365-2/



[...]
La manière dont j’en suis venu à comprendre le devoir de corriger cette idée populaire par rapport à l’enseignement de l’Eglise et des déclarations du pape consiste à distinguer, ainsi que l’Eglise l’a toujours fait, entre les paroles de l’homme qui est pape, et les paroles du pape en tant que vicaire du Christ sur terre. Au Moyen Age, l’Eglise parlait des deux corps du pape : le corps de l’homme et le corps du vicaire du Christ. En fait, la vêture traditionnelle du pape, spécialement la mozzetta rouge avec l’étole représentant les apôtres saint Pierre et saint Paul, représente visiblement le vrai corps du pape lorsqu’il expose l’enseignement de l’Eglise.
 
[...]
 
Le pape François a choisi de parler souvent en son premier corps, le corps de l’homme qui est pape. En fait, même dans des documents qui par le passé ont constitué un enseignement plus solennel, il affirme clairement qu’il ne propose pas un enseignement magistériel mais sa propre pensée. Mais ceux qui ont l’habitude d’une manière de parler différente de la part du pape voudraient que chacune de ses déclarations fasse d’une certaine manière partie du magistère. Faire cela est contraire à la raison, contraire à ce que l’Eglise a toujours tenu. Il est tout simplement erroné et dommageable pour l’Eglise de recevoir chaque déclaration du Saint-Père comme l’expression d’un enseignement pontifical ou du magistère.


Faire la distinction entre les deux types de discours du pontife romain n’est en aucune façon le signe d’un manque de respect à l’égard de l’office pétrinien. Il s’agit encore moins d’une inimitié à l’égard du pape François. En fait, et au contraire, c’est faire preuve du plus grand respect à l’égard de l’office pétrinien et de l’homme auquel Notre Seigneur l’a confié. Sans cette distinction, nous pourrions facilement perdre le respect de la papauté ou être conduits à penser que, si nous ne sommes pas en accord avec les opinions personnelles de l’homme qui est le pontife romain, il nous faudrait rompre la communion avec l’Eglise.

[...]




Et cela rejoint l'affirmation claire et nette du pape François qu'il peut se tromper et qui rappelle qu'il ne faut pas l'idéaliser car ce serait offensant et une forme d'agression (déjà vu sur ce forum).

Donc on a le droit de discuter une opinion politique surtout concernant un sujet aussi fondamental que la défense d'un pays de sa liberté et de la défense de ses habitants ...
La personne que vous citez Bruno Nestor Azéro estime par exemple que "le monde est devenu un village" : eh bien non, le monde n'est pas un village et ne doit absolument pas l'être. Il est formé de pays qui ont droit au respect et qui doivent respecter de même les autres et le Catéchisme de l'Eglise catholique le rappelle très bien dans la citation déjà donnée ci-dessus :


Comment dès lors concilier l’accueil des déshérités et l’équilibre de la société qui les accueille ? Pour y voir plus clair, il faut opérer une distinction fondamentale entre ce qui relève de la morale et ce qui relève de la politique.
 
En matière politique, le bien commun doit être le critère fondamental de discernement.
 
 L’Église, qui est « experte en humanité », comme le disait Paul VI, ne tombe pas dans la naïveté mais a un souci permanent de vérité : elle ne considère pas les phénomènes migratoires comme une norme d’organisation du monde, car « personne ne consentirait à échanger contre une région étrangère sa terre natale, s’il y trouvait les moyens de mener une vie plus tolérable » (Léon XIII, Rerum Novarum, 1891). En 1985, Jean-Paul II rappelait au congrès mondial de la pastorale de l’immigration « qu’on ne peut donc pas a priori considérer toute immigration comme un fait positif à rechercher ou à promouvoir ».
 
Si la proportion de migrants est jugée dangereuse pour le maintien de la cohésion sociale et l’identité de la nation, les autorités ont le droit et le devoir de réguler par les voies du droit, l’accueil ou le refoulement des étrangers, sans porter atteinte à la « charité politique». C’est ce que précise le Catéchisme de l’Eglise catholique (§ 2241) : « Les autorités politiques peuvent en vue du bien commun dont elles ont la charge subordonner l’exercice du droit d’immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l’égard du pays d’adoption. L’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel  de son pays d’accueil, d’obéir à ses lois et de contribuer à ses charges ». En résumé, l’accueil des migrants doit être subordonné au bien commun de la nation.
 



.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Philippe-Antoine le Ven 25 Aoû 2017 - 10:40

Chacun est libre d'avoir des opinions politiques sans pour autant être susceptible d'être taxé d'"ennemi" du pape ..

D'accord chacun est libre de ses opinions politiques, bien sûr , mais je ne dis pas que monsieur De Villiers, comme certains catholiques qui marchent à sa suite, sont les "ennemis" du Pape mais qu'ils font leur jeu sans le savoir, un peu comme le footballeur maladroit qui marque contre son camp. J'aime bien monsieur De Villiers, mais j'ai l'impression quand il se pose en "chef de guerre" contre l'islam et les musulmans, qu'il se croit encore à l'époque des Croisades, il me fait un peu penser à un Don Quichotte des temps modernes.

""""""
En matière politique, le bien commun doit être le critère fondamental de discernement.
 
[size=35] L’Église, qui est « experte en humanité », comme le disait Paul VI, [/size]ne tombe pas dans la naïveté[size=35] mais a un souci permanent de vérité : [/size]elle ne considère pas les phénomènes migratoires comme une norme d’organisation du monde[size=35],  ..."""[/size]


Le Pape François n'a jamais dit que le phénomène migratoire devait être une norme d'organisation du monde mais nous place devant l'attitude évangélique  à avoir, chacun selon ses possibilités, envers les immigres et le fait accompli de l'immigration forcée. Je pense qu'il est là tout à fait dans son rôle de Pasteur universel (pas seulement pour les chrétiens de confession catholique) mais encore pour tout homme de bonne volonté. Du reste, dans un sens plus large l'étranger n'est pas seulement l'immigré, mais celui qui ne pense pas comme nous, ne mange pas comme nous, ne s'habille pas comme nous, et même ne prie pas comme nous etc...
Vaste programme, mais c'est pourtant ce que le Christ attend de chacun de nous!
avatar
Philippe-Antoine
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2053
Age : 64
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Marie du 65 le Ven 25 Aoû 2017 - 12:01

Philippe-Antoine a écrit:Un point de vue différent 



 





[ltr][size=39]« Ce qui me choquerait, c’est que le pape ne parle pas des migrants ! »[/size]
ARTICLE | 24/08/2017 | Par Samuel Pruvot
Commenter |Imprimer | Classer

[size=11]183
[/size]

Bruno-Nestor Azérot, député de la Martinique
 ©A.JOCARD/AFP
Catholique et proche des Poissons roses, le député martiniquais Bruno Nestor Azérot a rencontré le pape François en 2016. Il salue ses propositions sur les migrants et se dit prêt à les mettre en œuvre sur le plan politique.
Certains catholiques ne comprennent pas les propos du pape François en faveur de l’accueil des migrants. Tel n’est pas votre cas ?
Les propos du pape sur les migrants ne me choquent pas du tout. Ce qui me choquerait, au contraire, c’est que le pape ne parle pas des migrants ! Je m’attendais à une prise position forte en ce sens. Le Vatican est un Etat qui a une vision sur le monde. Le pape, en tant que chef de l’Eglise catholique, se doit de mettre en relation la Parole de Dieu avec le monde d’aujourd’hui. Le pape ne fait pas de politique mais il parle en homme libre. En tant que chrétien engagé en politique, je crois que le sort des migrants doit être analysé en profondeur. Le pape a donc raison de dénoncer l’indifférence générale vis-à-vis des migrants.




Comprenez-vous la crainte des Français qui, face à la crise économique et au terrorisme, redoutent l’afflux des migrants ?
Je comprends parfaitement la crainte des Français et en particulier les inquiétudes des catholiques. Dans les flux migratoires, il y a évidemment du bon et du mauvais. Dans les préconisations du pape, il y a la nécessité d’un accompagnement. En clair, François ne demande pas à faire entrer les migrants comme ça ! Sans travail et sur le dos des Français ! Le pape réclame une prise en charge totale. Je suis le premier à dire qu’il ne fait pas accueillir des hommes dans n’importe quelles conditions. Mais ce qui est importe ici, c’est que les propos du pape François permettent de relancer le débat. Il faut considérer les choses comme un escalier. Le pape François a posé la première marche. Il faut maintenant que les politiques s’en emparent. Le Président de la République en premier lieu. Il est temps d’organiser chez nous un vaste débat.  De mon côté, je suis favorable à mettre en œuvre par exemple le principe des visas temporaires.
Ne faut-il pas d’abord aider les migrants à rester dans leur pays d’origine plutôt que les inciter à se couper de leurs racines ? 
Je m’interroge en effet sur le choix des migrants qui quittent leur pays. C’est pour eux un véritable exode et aussi une quête d’eldorado. Comme élu et député (ndlr Il est maire de Sainte-Marie depuis 2008 et député de la deuxième circonscription de la Martinique depuis 2012), je n’ai pas peur d’aborder la question. En Martinique, la question est brulante même si les proportions sont différentes du continent européen – la Martinique est un petit territoire au regard de la France métropolitaine. Lors de la présidentielle, le FN est arrivé de loin en tête dans une petite ville sur la cote caraïbe. Pourquoi ? La présence, à cet endroit, de migrants haïtiens, explique sans doute cette réaction... Nous connaissons des flux migratoires dans les Caraïbes. Ils proviennent de pays  - Haïti, Sainte Lucie, etc. – soumis à une dictature ou à une misère profonde
Qu’est-ce qui vous touche personnellement dans le sort de ces migrants ?
Mon passé m’autorise à intervenir sur le sujet… Je suis un descendant d’esclave. Mes ancêtres étaient déportés à l’île de Gorée (ndlr Sénégal). Ils étaient en quelque sorte eux aussi des migrants. Quand les esclaves étaient épuisés par le travail, on les jetait à la mer… Ils voulaient s’enfuir en quête d’une vie meilleure un peu comme les migrants d’aujourd’hui. Ils voulaient ne plus être traités comme des objets et des choses mais comme des êtres humains.
Vous faisiez partie de cette délégation des « Poissons roses » - un mouvement de chrétiens de gauche français - qui a rencontré le pape en mars 2016. Vous aviez évoqué avec lui le sujet des migrants ?
J’ai rencontré le pape François en effet. Je fais partie des chrétiens de gauche et à ce titre nous avions sollicité François. C’était un peu fou de notre part, mais nous avons écrit au pape pour lui demander de nous recevoir pour parler des questions sociétales comme celle des migrants. J’ai témoigné devant lui que je venais de la périphérie – la Martinique – et le pape m’a répondu qu’il était souvent plus facile de comprendre le centre quand on venait de la périphérie ! François nous a dit que les chrétiens ne devaient pas rester au balcon mais descendre dans la rue. La question des migrants est justement une question de la rue ! Le monde est devenu un village. Les chrétiens doivent s’intéresser aux grands défis contemporains.
Que retenez-vous des paroles du pape en tant que politique ?
Le pape nous a répété que le monde devait être laïc. Qu’il fallait accepter le monde avec ses différences religieuses. Cela ne veut pas dire accepter n’importe quoi ! Avec les migrants, on ne doit pas subir mais accompagner. C’est la force de la vision du pape qui croit que les migrants doivent être accompagnés et intégrés.
[/ltr]

-------

Pour ma part, je pense que le Pape a déjà assez suffisamment d'ennemis en dehors de l'Eglise pour que des catholiques n' en rajoutent encore une couche! Je pense que ce n'est pas ainsi que l'on sauvera la Chrétienté.

J'ai suivi ce sujet jusqu'ici je n'ai malheureusement pas le temps de tout lire, je retiens simplement ces quelques mots écrits par Philippe


Pour ma part, je pense que le Pape a déjà assez suffisamment d'ennemis en dehors de l'Eglise pour que des catholiques n' en rajoutent encore une couche! Je pense que ce n'est pas ainsi que l'on sauvera la Chrétienté. a écrit:

Entièrement d'accord, nous, Catholiques devons défendre les enseignements de notre Pape François, qui le fera à notre place?
Ici, notre Saint-Père parlent des Migrants dans le sens que nous ne devons pas les abandonner et surtout faire savoir qu'ils sont des êtres humains avant tout!
S'il n'en parlait pas il serait encore une fois critiqué, voilà, c'est mon point de vue!!


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19261
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par scapulaire le Ven 25 Aoû 2017 - 13:02

Pour ma part je suis aussi très choquée des propos de notre Pape. J'aimerai lui dire que j'ai été obligée de migrer dans mon propre pays la France pour échapper aux ténèbres qui se sont abattues sur la banlieue ouvrière de Seine Saint Denis ou je vivais. J'ai du fuir en province l'insécurité, la violence, le mépris, les crachats sur notre passage, les vols, les incivilités etc. Il faut savoir de quoi et de qui on parle, les droits de l'autre c'est très bien mais pas au dépens du droit de vivre en paix pour "les accueillants". Le droit à la paix,au logement salubre,au travail, à la santé, à la tranquilité, concerne chaque humain,
tous les européens ne sont pas des nantis égoîstes et consuméristes.C'est vraiment affreux ce déni de réalité.
Merci Seigneur de m'avoir ouvert les yeux au prix de ces grandes souffrances; Amen
avatar
scapulaire
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 127
Age : 44
Localisation : mulhouse
Inscription : 02/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Philippe-Antoine le Ven 25 Aoû 2017 - 14:23

scapulaire a écrit:Pour ma part je suis aussi très choquée des propos de notre Pape. J'aimerai lui dire que j'ai été obligée de migrer dans mon propre pays la France pour échapper aux ténèbres qui se sont abattues sur la banlieue ouvrière de Seine Saint Denis ou je vivais. J'ai du fuir en province l'insécurité, la violence, le mépris, les crachats sur notre passage, les vols, les incivilités etc. Il faut savoir de quoi et de qui on parle, les droits de l'autre c'est très bien mais pas au dépens du droit de vivre en paix pour "les accueillants". Le droit à la paix,au logement salubre,au travail, à la santé, à la tranquilité, concerne chaque humain,
tous les européens ne sont pas des nantis égoîstes et consuméristes.C'est vraiment affreux ce déni de réalité.
Merci Seigneur de m'avoir ouvert les yeux au prix de ces grandes souffrances; Amen

Oui Ok. Pas question de nier l'existence de toutes ces réalités dont malheureusement vous avez été la victime. Je comprends et respecte tout à fait votre sentiment, peut etre meme votre colère.
  Cependant, il me semble, justement, que ce vous avez vecu devrait davantage vous faire prendre conscience et vous ouvrir les yeux et le coeur sur la souffrance morale et physique de tous ceux qui ont dû, en raison des guerres, malgré eux subir l'exil en fuyant les bombes et les massacres et autres atrocités  de toutes sortes pour venir se réfugier dans nos pays. Sans vouloir minimiser l'insécurité et la violence qui sevit dans certaines de nos banlieues, le vecu quotidien de toutes ces personnes est sans aucun doute encore bien pire.
Peut-on reprocher au Saint-Père de prendre position sur tous ces problèmes? Sincèrement, je ne le crois pas!


Bien cordialement
avatar
Philippe-Antoine
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2053
Age : 64
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Ven 25 Aoû 2017 - 15:55

scapulaire a écrit:Pour ma part je suis aussi très choquée des propos de notre Pape. J'aimerai lui dire que j'ai été obligée de migrer dans mon propre pays la France pour échapper aux ténèbres qui se sont abattues sur la banlieue ouvrière de Seine Saint Denis ou je vivais. J'ai du fuir en province l'insécurité, la violence, le mépris, les crachats sur notre passage, les vols, les incivilités etc. Il faut savoir de quoi et de qui on parle, les droits de l'autre c'est très bien mais pas au dépens du droit de vivre en paix pour "les accueillants". Le droit à la paix,au logement salubre,au travail, à la santé, à la tranquilité, concerne chaque humain,
tous les européens ne sont pas des nantis égoîstes et consuméristes.C'est vraiment affreux ce déni de réalité.
Merci Seigneur de m'avoir ouvert les yeux au prix de ces grandes souffrances; Amen

De tout coeur avec vous dans cette souffrance et complètement d'accord avec vous et en particulier sur la prééminence de la défense des "accueillants" par rapport à la défense des "accueillis" (qui sont trop facilement des "s'imposants" parfois)

Vous avez raison d'affirmer qu'il y a là un déni de réalité qui est trop répandu même chez les chrétiens dont beaucoup ne veulent plus "savoir".

J'ai déjà affirmé à plusieurs reprises que les premiers "étrangers" dont parle la Bible sont justement des proches, au sens familial ou patriotique par exemple, ceux qu'on laisse à leurs souffrances dues aux injustices ou à différentes épreuves et dont vous faites partie (et beaucoup d'autres) Beaucoup en France sont des champions dans la parlotte pour la gloriole lorsqu'il évoquent de lointains étrangers mais restent étrangers à leurs compatriotes non seulement pour les actes mais aussi, plus gravement encore, dans leur for intérieur ... Naturellement il y a aussi de vrais étrangers (au sens habituel) qui sont aussi "étrangers" au sens biblique et qui ont droit à la protection chrétienne dont parle le CEC mais vraiment ils ne le sont pas tous  ...


.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Ven 25 Aoû 2017 - 16:19

Marie du 65 a écrit:
[...]

J'ai suivi ce sujet jusqu'ici je n'ai malheureusement pas le temps de tout lire, je retiens simplement ces quelques mots écrits par Philippe


Pour ma part, je pense que le Pape a déjà assez suffisamment d'ennemis en dehors de l'Eglise pour que des catholiques n' en rajoutent encore une couche! Je pense que ce n'est pas ainsi que l'on sauvera la Chrétienté. a écrit:

Entièrement d'accord, nous, Catholiques devons défendre les enseignements de notre Pape François, qui le fera à notre place?
Ici, notre Saint-Père parlent des Migrants dans le sens que nous ne devons pas les abandonner et surtout faire savoir qu'ils sont des êtres humains avant tout!
S'il n'en parlait pas il serait encore une fois critiqué, voilà, c'est mon point de vue!!




Encore une fois ce ne sont pas des enseignements magistériels, il s'agit d'opinions personnelles du pape, l'expression de son point de vue comme lui-même l'a déjà dit et expliqué qu'il pouvait se tromper et comme expliqué ci-dessus dans ma réponse à ce sujet, que vous pourrez lire.

De plus vous confondez tout, en effet il ne s'agit pas de "faire savoir qu'ils sont des êtres humains avant tout", comme vous dites en suggérant abusivement de votre part que ce ne serait pas totalement évident, mais de considérer les politiques d'immigrations et leurs - potentiellement graves et même très graves !  - conséquences !  ...

  ... S'il n'en parlait pas il serait encore une fois critiqué, voilà, c'est mon point de vue!!

Là encore il ne s'agit pas de ne pas parler des migrants - n'ayez pas peur il en parle beaucoup - mais de traiter correctement et avec justesse le sujet et ne pas accepter n'importe quoi car c'est le pape qui le dit sur un sujet profane et politique exprimant son propre point de vue non infaillible (déjà expliqué auparavant).


.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Ven 25 Aoû 2017 - 16:42

Philippe-Antoine a écrit:
scapulaire a écrit:Pour ma part je suis aussi très choquée des propos de notre Pape. J'aimerai lui dire que j'ai été obligée de migrer dans mon propre pays la France pour échapper aux ténèbres qui se sont abattues sur la banlieue ouvrière de Seine Saint Denis ou je vivais. J'ai du fuir en province l'insécurité, la violence, le mépris, les crachats sur notre passage, les vols, les incivilités etc. Il faut savoir de quoi et de qui on parle, les droits de l'autre c'est très bien mais pas au dépens du droit de vivre en paix pour "les accueillants". Le droit à la paix,au logement salubre,au travail, à la santé, à la tranquilité, concerne chaque humain,
tous les européens ne sont pas des nantis égoîstes et consuméristes.C'est vraiment affreux ce déni de réalité.
Merci Seigneur de m'avoir ouvert les yeux au prix de ces grandes souffrances; Amen

Oui Ok. Pas question de nier l'existence de toutes ces réalités dont malheureusement vous avez été la victime. Je comprends et respecte tout à fait votre sentiment, peut etre meme votre colère.
  Cependant, il me semble, justement, que ce vous avez vecu devrait davantage vous faire prendre conscience et vous ouvrir les yeux et le coeur sur la souffrance morale et physique de tous ceux qui ont dû, en raison des guerres, malgré eux subir l'exil en fuyant les bombes et les massacres et autres atrocités  de toutes sortes pour venir se réfugier dans nos pays.
[...]

Vous affirmez : "ce vous avez vecu devrait davantage vous faire prendre conscience et vous ouvrir les yeux et le coeur sur la souffrance morale et physique" ! ...

scapulaire et d'autres dans ces situations ne sont en rien responsables des "bombardements, massacres et atrocités" dont vous parlez ! ... Cela ne justifie rien de ce qui leur est arrivé ! ...

Et il est très peu probable et même invraisemblable que parmi ceux qui ont maltraité scapulaire par "l'insécurité, la violence, le mépris, les crachats sur notre passage, les vols, les incivilités" il y en ait beaucoup qui soient des réfugiés "fuyant les bombes, massacres et atrocités" mais beaucoup plus probable qu'il s'agit de personnes se sentant "à l'aise" pour le faire "tranquillement" et impunément et bien installées en France ...



.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Philippe-Antoine le Ven 25 Aoû 2017 - 17:08

...simplement en vous prenant au Pape en le critiquant, je pense que vous vous trompez completement de cible!

Personnellement, je suis d'accord avec le contenu de l'article qui suit :
http://www.letempsdypenser.fr/pourquoi-je-suis-souverainiste-et-pourquoi-je-soutiens-le-pape-francois/
(je ne le reproduis pas parce que ça prend trop de place)
avatar
Philippe-Antoine
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2053
Age : 64
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par doucenuit le Ven 25 Aoû 2017 - 18:44

Je ne critiquerai pas le Pape car c'est le Pape et que ce qu'il dit est surement voulu pour apaiser les esprits en ce temps d'apocalypse où tout est fait pour que ça explose de partout et de toute part et que le l'etranger se batte avec le Français et même que le Français se batte avec le Français et que même les chrétiens se dressent les uns contre les autres,comme c'est triste,angoissant..moi aussi tout comme @scapulaire je remarque bien plus les incivilités et même de ceux qui sont déjà ici depuis longtemps comme s'ils se sentaient plus sûrs d'eux-mêmes.Au parc,à la piscine,dans les écoles,à la campagne comme à la ville.Qui ne veut pas aimer son prochain?même si nous le voulons de tout notre coeur il faudrait peut-être que l'autre personne en face soit d'accord et ne nous rejette pas.On ne peut pas être seul à vouloir la Paix.Et puis non nous ne sommes pas que des bons petits français chrétiens,crétins,gentils et j'en passe et nous ne sommes pas dupe que les migrants sont là pour la mauvaise cause..Malgré mon angoisse et mes craintes je prie,j'espère et ..Jésus confiance
avatar
doucenuit
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 378
Age : 55
Localisation : île-de-France
Inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Ven 25 Aoû 2017 - 20:21

Philippe-Antoine a écrit:...simplement en vous prenant au Pape en le critiquant, je pense que vous vous trompez completement de cible!

@Philippe-Antoine

En une phrase, plusieurs erreurs : je ne "m'en prend pas au Pape" (affirmation d'ailleurs très floue) et je critique sa demande - et non lui en général - d'appliquer ses 21 propositions dont l'ensemble, si elles étaient appliquées, constituerait par ses conséquences une nuisance grave pour le monde occidental.

Mon but - et non ma cible, comme vous dites - ici est la recherche de la vérité, du mieux possible, sur cette nuisance potentiellement grave et même très grave ...


.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Marie du 65 le Ven 25 Aoû 2017 - 20:34

De plus vous confondez tout, a écrit:

Merci du compliment j'accepte volontiers, mais je redis aujourd'hui @territoire en héritage vous êtes ANTI-PAPE et vous trouverez toujours quelque chose à redire, donc, pour la Paix je ne reviendrais pas sur ce sujet!!
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19261
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Philippe-Antoine le Ven 25 Aoû 2017 - 20:51


Vous affirmez : "ce vous avez vecu devrait davantage vous faire prendre conscience et vous ouvrir les yeux et le coeur sur la souffrance morale et physique" ! ...

scapulaire et d'autres dans ces situations ne sont en rien responsables des "bombardements, massacres et atrocités" dont vous parlez ! ... Cela ne justifie rien de ce qui leur est arrivé ! .
@ terriitoire
Je n'ai pas dit que cela justifiait de ce qu'il leur est arrivé ! mais ce que je veux dire par là c'est que lorsqu' on connaît la souffrance cela devrait normalement nous permettre à mieux comprendre celle des autres.Point.
Ne deformez pas mes propos...ou bien ne faites pas semblant de ne pas comprendre.

Vous dites aussi
""""""

Et il est très peu probable et même invraisemblable que parmi ceux qui ont maltraité scapulaire par "l'insécurité, la violence, le mépris, les crachats sur notre passage, les vols, les incivilités" il y en ait beaucoup qui soient des réfugiés "fuyant les bombes, massacres et atrocités" mais beaucoup plus probable qu'il s'agit de personnes se sentant "à l'aise" pour le faire "tranquillement" et impunément et bien installées en France""""

On parle justement des migrants et non pas de ceux qui sont bien installés depuis longtemps en France ce qui est un autre probleme. Vous entretenez (volontairement ou non) la confusion avec des amalgames.
avatar
Philippe-Antoine
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2053
Age : 64
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Ven 25 Aoû 2017 - 22:07

Marie du 65 a écrit:De plus vous confondez tout, a écrit:

Merci du compliment j'accepte volontiers, mais je redis aujourd'hui @territoire en héritage vous êtes ANTI-PAPE et vous trouverez toujours quelque chose à redire, donc, pour la Paix je ne reviendrais pas sur ce sujet!!

Nouvelle calomnie : celle d'un prétendu anti-papisme qui n'existe pas ... pourtant j'ai suffisamment expliqué le distinguo à faire entre une opinion - ici politique - personnelle du pape et donc éventuellement critiquable tout à fait légitimement et l'enseignement infaillible du Vicaire du Christ mais vous persistez à confondre les deux et finalement vous tombez dans ce que le pape François a pourtant clairement affirmé ne pas vouloir ! ...


Philippe-Antoine a écrit:Je n'ai pas dit que cela justifiait de ce qu'il leur est arrivé ! mais ce que je veux dire par là c'est que lorsqu' on connaît la souffrance cela devrait normalement nous permettre à mieux comprendre celle des autres.Point.
Ne deformez pas mes propos...ou bien ne faites pas semblant de ne pas comprendre.

Formulé comme cela c'est bon, mais vu votre ton ce n'était pas évident ...

On parle justement des migrants et non pas de ceux qui sont bien installés depuis longtemps en France ce qui est un autre probleme. Vous entretenez (volontairement ou non) la confusion avec des amalgames.

Ceux qui se conduisent mal ainsi sont nombreux dans de nombreux quartiers de cités désormais occupés et interdits et ont été des migrants, sans compter, en plus, les islamistes et les djihadistes .
Il est vrai que les migrants ne sont pas tous islamistes bien sûr mais le risque est grand que beaucoup passent sans contrôle suffisant et le risque serait augmenté encore sans nul doute par les 21 mesures déjà mentionnées ... Il n'y a pas là d'amalgame, regardez les articles sur les milliers de djihadistes ci-dessus mentionnés par Interpol et le Réseau d’alerte contre la radicalisation...


Petite video du Père Boulad :






.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par scapulaire le Ven 25 Aoû 2017 - 23:00

Chers amis .Paix !. Mon témoignage est de faire comprendre que le déplacement des problèmes que subissent des populations fuyant vers l'Europe a des conséquences de déplacement des populations antérieurement là. Ces nouvelles personnes plus anciennes ou primo-arrivantes ont certes droit aussi à la Paix, la sécurité,sont aussi aimées de Dieu que nous anciens habitants de la terre France par la grâce de Dieu.Mais que mon cher Pape n'oublie pas de ne pas regarder les conséquences d'un tel afflux de nouveaux venus, qu'il ne dise pas qu'il n'y aura pas de problèmes malgré la bonne volonté (ou pourquoi pas la mauvaise) des anciens bénéficiaires de la terre France si comblée de grâces et de dons. Qu'il dise : Oui mes frères ce défi est majeur, Oui mes frères vous souffrirez, Oui mes frères même le peu que vous avez vous sera peut être enlevé, Oui mes frères mais que la volonté du Seigneur soit faite et non la vôtre ! Alors ce discours réaliste je pourrai l'entendre mais ce n'est pas celà qui est dit.
Me comporterais-je de la même manière si j'étais exilée et accueillie dans un autre pays ?!La responsabilité de ses actes est eternelle. Non je ne me vengerai pas sur des innocents de mes propres problèmes ! J'ai mon témoignage issu de ma VIE non de reportages, si celà vous interresse je peux vous en dire plus en message privé. Vous serez assez honne^te pour reconnaitre que les généralités ne font pas la réalité. Aussi je veux bien vous accorder que notre Pape parle en général je souligne seulement dans mon message précédent que j'aimerai lui soumettre mon expérience particulière et avoir ses lumières.
Quant à la souffrance mon ami, vous savez vous même que quelqu'un qui souffre peut développer compassion et miséricorde mais aussi Toute-puissance du mal à partir justement de ce statut de victime. Celà s'appelle être une victime - pérsécutrice = j'ai souffert vous non! donc au nom de ma souffrance je vais vous faire souffrir car j'ai tous les droits! Personnellement je ne développe aucune animosité contre mes persécuteurs je bénis seulement Dieu de m'avoir donné la force de fuir et de recommencer à zéro à 44 ans dans une nouvelle ville sans connaissances ni réseau de travail ! Un migrant reçoit non directement mais par association 20-25€ par jour pour vivre j'en reçois 15,60 par pôle emploi; je ne veux pas mégoter mais rappeler au Pape
que les petits de l'Evangile aussi ont droit à sa compassion eux qui en plus vivent au quotidien avec les conséquences d'une immigration légale ou illégale. Qu'il dise" pauvres d'Europe je sais c'est encore vous qui allez devoir accueillir et partager le peu que vous avez, encore vous les exclus aimé du Père qui devrez supporter les iniquités des migrants des bons et des méchants mais je suis celui qui multiplie les pains et qui sauve Confiance ! Alors là oui! je dirai le Pape dit des folies mais c'est sagesse à mes oreilles alors que désolée mais c'est le contraire que je ressens dans son dernier discours surtout en disant que la sécurité nationale passe après celle d'un individu.
avatar
scapulaire
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 127
Age : 44
Localisation : mulhouse
Inscription : 02/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par doucenuit le Ven 25 Aoû 2017 - 23:40

Applaudissement Père Boulad! Merci pour cette vidéo..
avatar
doucenuit
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 378
Age : 55
Localisation : île-de-France
Inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par azais le Ven 25 Aoû 2017 - 23:59

merci @scapulaire pour vos interventions  
Père boulad aussi 
 Tout cela c'est la verite . 
je ne doute pas que le pape François ignore ces realités que vous avez du fuir et que les pays sud americains  connaissent d'une autre manière  

la source de ces situations c'est la misère , et la misère ne vient pas de nulle part.  Autrement dit si le pape dit on ne peut être indifférent face à la misère , il n'est que le porte parole de l'Evangile  et de Jésus . Et ce sont TOUS les catholiques qui le disent avec lui 

 je n'ai pas lu les 21 propositions dont il est question  dans ce FIL : j'en ai honte . Mais ce que je sais c'est que la misère dans les quartiers ne regardent pas seulement les immigrés : l'association ATD Quart Monde en sait quelque chose  elle qui a integré ces quartiers et promu leur dignité ( au soulagement et avec l'aide de ceux qui comme vous dans le votre en pâtissaient )

 il y a aussi les immigrés  qui sont riches de maffias de la drogue et de la corruption ( et les politiques ne sont pas étrangers au blanchiement  de ces pratiques)  jusqu'a la pedocriminalité  couverte par nos institutions  . On le sait  les enfants des quartiers sont les cibles de ces reseaux . un chiffre avait retenu mon attention dans l'affaire des 2 millions d'immigrés  que angela mercken pretendait pouvoir accueillir et laisser passer à ses frontières (elle a dû sous la pression des autres pays europeens reduire à 1 million): eh bien 30 .000 enfants avaient "disparus ".... il y a de ces collusions  qui sont abominables 

 c'est pourquoi la misère doit être combattue , et l'immigration vient de la misère (les 12 millions de refugiés syriens à cause des guerres civiles fomentées chez zux par Sarkozy- Juppe  puis Hollande - Fabius  et nos armements et nos soldats  en gardiens des Emirats arabes du qatar et de l'arabie saoudite , c'est une misère et une immigration produite par nos pays occidentaux !! )  et produit la misère , sans oublier que  la misère ça s'exporte,  de toute evidence : il y a les misereux et ceux qui les font dans le même paquet 

  ET si l'Europe a besoin de main d'oeuvre ( c'est le calcul economique qui faisait donner ces chiffres a A Mercken )  c'est qu'ellenh'a plus d'enfaht : ils avortent les occidentaux , ils tuent leurs propres enfants des la conception et avant la nidation et avant la naissance . Les Italiens , les grec et les espagnols ce n'est pas mieux 
 Car avec un enfant par femme ( moins par femme d'origine europeenne)  c'est deux fois moins d'habitants par génération, par 20-25 ans  dans des pays dont le PIB croit , donc la richesse et les besoins de main d'oeuvre 
Belle aubaine pour les rotschild la main d'oeuvre immigrée est moins chère  et fera baisser le pouvoir d'achat  des occidentaux confrontés de ce fait au chomage

Le bien commun proné par le catechisme de l'Eglise Catholique est il celui des Rotschild et des peuples infanticides  et genocides? 

   Dans ce contexte horrible de  vérite sur soi même  qui DOIT etre le notre , il faut lire les opinions du pape ? Moi je crois qu'il devrait dire aux occidentaux que nous sommes en danger  oui en danger spirituel : vous etes châtiés pour vos pechés  qui montent jusqu'a la colère de Dieu  qui vient et vous ne craignez pas Dieu ? Votre salut vient de l'immigration ? ne laissez pas passer cette dernière chance puisque votre peche vous aveugle et vous continuez ( je dirai pire vous faites de pire en pire maintenant vous allez generaliser la GPA , le clonage humain, et la vente  de cellules d''enfants avortés vivants  , et vous laissez les pourris faire leur marché  d'esclaves )
ça suffit !
il ne le dit pas assez fort . c'est ce que je lui reprocherais le plus . Mais  ce sont NOS EVEQuES qui se taisent ! Mais ce sont surtout nos organisations , associations et mouvements catholiques qui se taisent  là ou ils devraient CRIER  
En même temps , dans ce contexte  que peut faire iun pape devant tant de pech structurel et tant d'aveuglement , de surdite et de mutisme spirituel ( car le catholique est un etre qui est INCARNE , l'amour ce ne sont pas des paroles et des sentiments ça c'est du Hollywood pour les endormis  ) je le comprends aussi il a choisi , ce pape de parler de la Misericorde de Dieu ; c'est SA pastorale n°1 elle lui a été donnée par l'Esprit saint . C'est l'Esprit saint qui pousse la voile de l'Eglise . Y avait il une autre solution ? 

 Ce sera peut être le grand avertissement !! ALLELUIA ! ce jour là redressons nous et réjouissons nous car notre Rédemption est proche 

Comment y voir clair avec l'Immigration  sans mettre tout  ça sur la table ! et sans être un apotre de la Misericorde , et de l'Evangile , et du texte de l'evangile  lu aujourd'hui : quel est le Commandement de Dieu  ?


 Epee
  Bon pour passer ma honte et ma colère je vais lire ces 21 propositions : dommage que personne n'ait encore mis le lien de celles ci sur ce FIL 
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4786
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par azais le Sam 26 Aoû 2017 - 10:42

Voici le message du pape François du 15 aout , ou chacun peut constater que ce message fait une synthèse admirable de déclarations et prises de positions  de ses predecesseurs de Pie XII  à Benoit XVI ainsi que des Etats : 

 J'ai du mal à reconnaitre dans ce Message du pape François  ce que certains, ici ou ailleurs , semblent qualifier  de "21 propositions du pape François"   et/ou de  listing des "opinions personnelles"  du pape François sans aucun lien avec la pastorale universelle , alors que ce Message ne fait que rappeler et faire la synthèse  des Déclarations, , textes pastoraux et doctrinaux  des papes ,  bref de l'Eglise catholique dans le dernier siècle écoulé , à une heure où l'immigration prend une dimension mondiale ..... 

Rappelons que celle ci ne met pas l'occident en cause , loin de là mais les pays  pauvres eux mêmes  ! 
Songez que les pays d'émigration ne le sont pas sans cause dont nous portons nous occidentaux une enorme responsabilité. Que les pays voisins , comme  dans l'exemple de ceux de l'iraq et de la Syrie,  voient leurs populations parfois plus que doubler alors qu'en France nous  Hollande n'avait autorisé l'accueil en France  que de 30.000 refugiés syriens 
Lunettes

Franchement  certaines des polemiques et argumentations  déposées ont de quoi faire pleurer de honte 


source  pape immigration message 15 aout 
 http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/messages/migration/documents/papa-francesco_20170815_world-migrants-day-2018.html

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS 
POUR LA JOURNÉE MONDIALE DU MIGRANT ET DU RÉFUGIÉ 2018

[14 janvier 2018]

« Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer 
les migrants et les réfugiés »
 
Chers frères et sœurs,
« L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un compatriote, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu » (Lv 19, 34). 
Durant les premières années de mon pontificat, j’ai exprimé à maintes reprises une préoccupation spéciale concernant la triste situation de nombreux migrants et réfugiés qui fuient les guerres, les persécutions, les catastrophes naturelles et la pauvreté. Il s’agit sans doute d’un ‘‘signe des temps’’ que j’ai essayé de lire, en invoquant la lumière de l’Esprit Saint depuis ma visite à Lampedusa le 8 juillet 2013. En créant le nouveau Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, j’ai voulu qu’une section spéciale, placée ad tempus sous mon autorité directe, exprime la sollicitude de l’Église envers les migrants, les personnes déplacées, les réfugiés et les victimes de la traite. 
Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté (cf. Mt 25, 35.43). Le Seigneur confie à l’amour maternel de l’Église tout être humain contraint à quitter sa propre patrie à la recherche d’un avenir meilleur (Cf. Pie XII, Constitution apostolique Exsul Familia, Titulus Primus, I, 1er août 1952). 

Cette sollicitude doit s’exprimer concrètement à chaque étape de l’expérience migratoire : depuis le départ jusqu’au voyage, depuis l’arrivée jusqu’au retour.
 
C’est une grande responsabilité que l’Église entend partager avec tous les croyants ainsi qu’avec tous les hommes et femmes de bonne volonté, qui sont appelés à répondre aux nombreux défis posés par les migrations contemporaines, avec générosité, rapidité, sagesse et clairvoyance, chacun selon ses propres possibilités. 

À ce sujet, nous souhaitons réaffirmer que « notre réponse commune pourrait s’articuler autour de quatre verbes fondés sur les principes de la doctrine de l’Église : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer » (Discours aux participants au Forum International ‘‘Migrations et paix’’, 21 février 2017).

En considérant la situation actuelle, accueillir signifie avant tout offrir aux migrants et aux réfugiés de plus grandes possibilités d’entrée sûre et légale dans les pays de destination. En ce sens, un engagement concret est souhaitable afin que soit étendu et simplifié l’octroi de visas humanitaires et pour le regroupement familial. 
En même temps, je souhaite qu’un plus grand nombre de pays adoptent des programmes de patronage privé et communautaire et ouvrent des corridors humanitaires pour les réfugiés les plus vulnérables. 
En outre, il serait opportun de prévoir des visas temporaires spéciaux pour les personnes qui fuient les conflits dans les pays voisins. 

Les expulsions collectives et arbitraires de migrants et de réfugiés ne constituent pas une solution adéquate, surtout lorsqu’elles sont exécutées vers des pays qui ne peuvent pas garantir le respect de la dignité et des droits fondamentaux (Cf. Intervention du Représentant permanent du Saint-Siège à la 103ème Session du Conseil de l’OIM, 26 novembre 2013). 

J’en viens encore à souligner l’importance d’offrir aux migrants et aux réfugiés un premier accueil approprié et digne. « Les programmes d’accueil diffus, déjà lancés dans différentes localités, semblent au contraire faciliter la rencontre personnelle, permettre une meilleure qualité des services et offrir de plus grandes garanties de succès » (Discours aux participants au Forum International ‘‘Migrations et paix’’, 21 février 2017). 

Le principe de la centralité de la personne humaine, fermement affirmé par mon bien-aimé prédécesseur Benoît XVI (Cf. Lettre encyclique Caritas in veritate, 47), nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale. Par conséquent, il est nécessaire de former adéquatement le personnel préposé aux contrôles de frontière. Les conditions des migrants, des demandeurs d’asile et des réfugiés, postulent que leur soient garantis la sécurité personnelle et l’accès aux services élémentaires. Au nom de la dignité fondamentale de chaque personne, il faut s’efforcer de préférer des solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation (Cf. Intervention du Représentant permanent du Saint-Siège à la 20ème Session du Conseil des droits humains, 22 juin 2012). 

Le deuxième verbe, protéger, se décline en toute une série d’actions pour la défense des droits et de la dignité des migrants ainsi que des réfugiés, indépendamment de leur statut migratoire (Cf. Benoît XVI, Lettre encyclique Caritas in veritate, 62). Cette protection commence dans le pays d’origine et consiste dans la mise à disposition d’informations sûres et certifiées avant le départ et dans la prévention contre les pratiques de recrutement illégal (Cf. Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Itinérants, Instruction Erga migrantes caritas Christi, n. 6). 
Elle devrait se poursuivre, dans la mesure du possible, dans le pays d’immigration, en assurant aux migrants une assistance consulaire adéquate, le droit de garder toujours avec soi les documents d’identité personnels, un accès équitable à la justice, la possibilité d’ouvrir des comptes bancaires personnels et la garantie d’une subsistance minimum vitale. 

Si elles sont reconnues et valorisées de manière appropriée, les capacités et les compétences des migrants, des demandeurs d’asile et des réfugiés, représentent une vraie ressource pour les communautés qui les accueillent (Cf. Benoît XVI, Discours aux participants au 6ème Congrès mondial pour la pastorale des migrants et des réfugiés, 9 novembre 2009). C’est pourquoi, je souhaite que, dans le respect de leur dignité, leur soient accordés la liberté de mouvement dans le pays d’accueil, la possibilité de travailler et l’accès aux moyens de télécommunication. 

Pour ceux qui décident de retourner dans leur pays, je souligne l’opportunité de développer des programmes de réintégration professionnelle et sociale.

 La Convention internationale sur les droits de l’enfant offre une base juridique universelle pour la protection des mineurs migrants. Il faut leur éviter toute forme de détention en raison de leur status migratoire, tandis qu’on doit leur assurer l’accès régulier à l’instruction primaire et secondaire. De même, quand ils atteignent l’âge de la majorité il est nécessaire de leur garantir une permanence régulière et la possibilité de continuer des études. 

Pour les mineurs non accompagnés ou séparés de leur famille, il est important de prévoir des programmes de garde temporaire ou de placement (Cf. Benoît XVI, Message pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié, 2010, et S. Tomasi, Intervention du Représentant permanent du Saint-Siège à la 26èmeSession ordinaire du Conseil pour les Droits de l’Homme sur les droits humains des migrants,13 juin 2014). Dans le respect du droit universel à une nationalité, celle-ci doit être reconnue et opportunément assurée à tous les enfants à la naissance. 

L’apatridie dans laquelle se trouvent parfois des migrants et des réfugiés peut être facilement évitée à travers « une législation sur la citoyenneté conforme aux principes fondamentaux du droit international » (Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Itinérants et Conseil Pontifical Cor UnumAccueillir le Christ dans les réfugiés et dans les personnes déracinées de force, 2013, n. 70). Le status migratoire ne devrait pas limiter l’accès à l’assistance sanitaire nationale et aux systèmes de pension, ni le transfert de leurs contributions en cas de rapatriement.

Promouvoir veut dire essentiellement œuvrer afin que tous les migrants et les réfugiés ainsi que les communautés qui les accueillent soient mis en condition de se réaliser en tant que personnes dans toutes les dimensions qui composent l’humanité voulue par le Créateur (Cf. Paul VI, Lettre encyclique Populorum progressio, n. 14). Parmi ces dimensions, il faut reconnaître à la dimension religieuse sa juste valeur, en garantissant à tous les étrangers présents sur le territoire la liberté de profession et de pratique religieuse. Beaucoup de migrants et de réfugiés ont des compétences qui doivent être adéquatement certifiées et valorisées. 

Puisque « le travail humain est par nature destiné à unir les peuples » (Jean-Paul II, Lettre encyclique Centesimus annus, n. 27), j’encourage à œuvrer afin que soit promue l’insertion socio-professionnelle des migrants et des réfugiés, garantissant à tous – y compris aux demandeurs d’asile – la possibilité de travailler, des parcours de formation linguistique et de citoyenneté active ainsi qu’une information appropriée dans leurs langues d’origine. 

Dans le cas des mineurs migrants, leur implication dans des activités productives doit être règlementée de manière à prévenir des abus et des menaces à leur croissance normale. 

En 2006, Benoît XVI soulignait comment, dans le contexte de migration, la famille est « lieu et ressource de la culture de la vie et facteur d’intégration des valeurs » (Benoît XVI, Message pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié, 2007). Son intégrité doit être toujours promue, en favorisant le regroupement familial – y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants – sans jamais le soumettre à des capacités économiques. 

Une plus grande attention et un plus grand soutien doivent être portés aux migrants, aux demandeurs d’asile et aux réfugiés en situation de handicap. Tout en considérant louables les efforts déployés jusqu’ici par de nombreux pays en termes de coopération internationale et d’assistance humanitaire, je souhaite que dans la distribution de ces aides, soient pris en compte les besoins (par exemple l’assistance médicale et sociale ainsi que l’éducation) des pays en développement qui reçoivent d’importants flux de réfugiés et de migrants et, également, qu’on inclue parmi les destinataires les communautés locales en situation de pénurie matérielle et de vulnérabilité (Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Itinérants et Conseil Pontifical Cor UnumAccueillir le Christ dans les réfugiés et dans les personnes déracinées de force, 2013, nn. 30-31).

Le dernier verbe, intégrer, se place sur le plan des opportunités d’enrichissement interculturel général du fait de la présence de migrants et de réfugiés. L’intégration n’est pas « une assimilation, qui conduit à supprimer ou à oublier sa propre identité culturelle. Le contact avec l'autre amène plutôt à en découvrir le ‘‘secret’’, à s'ouvrir à lui pour en accueillir les aspects valables et contribuer ainsi à une plus grande connaissance de chacun. Il s'agit d'un processus de longue haleine qui vise à former des sociétés et des cultures, en les rendant toujours davantage un reflet des dons multiformes de Dieu aux hommes » (Jean-Paul II, Message pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié (2005), 24 novembre 2004). Ce processus peut être accéléré à travers l’offre de citoyenneté dissociée des capacités économiques et linguistiques et l’offre de parcours de régularisation extraordinaire pour des migrants qui peuvent faire valoir une longue présence dans le pays. J’insiste encore sur la nécessité de favoriser, dans tous les cas, la culture de la rencontre, en multipliant les opportunités d’échange interculturel, en documentant et en diffusant les ‘‘bonnes pratiques’’ d’intégration et en développant des programmes visant à préparer les communautés locales aux processus d’intégration. 

Je dois souligner le cas spécial des étrangers forcés à quitter le pays d’immigration à cause de crises humanitaires. Ces personnes demandent que leur soient assurés une assistance adéquate pour le rapatriement et des programmes de réintégration professionnelle dans leur pays d’origine.
En conformité avec sa tradition pastorale, l’Église est disponible pour s’engager en première ligne en vue de réaliser toutes les initiatives proposées plus haut ; mais pour obtenir les résultats espérés, la contribution de la communauté politique et de la société civile, chacun selon ses responsabilités propres, est indispensable.

Durant le Sommet des Nations Unies, célébré à New York le 19 septembre 2016, les dirigeants du monde ont clairement exprimé leur volonté d’œuvrer en faveur des migrants et des réfugiés pour sauver leurs vies et protéger leurs droits, en partageant ces responsabilités au niveau global. À cet effet, les États se sont engagés à rédiger et à approuver avant la fin de l’année 2018 deux accords globaux (Global Compacts), l’un consacré aux réfugiés et l’autre concernant les migrants.

Chers frères et sœurs, à la lumière de ces processus engagés, les prochains mois représentent une opportunité privilégiée pour présenter et soumettre les actions concrètes dans lesquelles j’ai voulu décliner les quatre verbes. Je vous invite, donc, à profiter de chaque occasion pour partager ce message avec tous les acteurs politiques et sociaux qui sont impliqués – ou intéressés à participer – au processus qui conduira à l’approbation des quatre accords globaux.

Aujourd’hui, 15 août, nous célébrons la solennité de l’Assomption de la très Sainte Vierge Marie au Ciel. La Mère de Dieu a fait elle-même l’expérience de la dureté de l’exil (cf. Mt 2, 13-15) ; elle a suivi avec amour l’itinéraire de son Fils jusqu’au Calvaire et maintenant elle partage éternellement sa gloire. Confions à sa maternelle intercession les espérances de tous les migrants et réfugiés du monde et les aspirations des communautés qui les accueillent, afin que, selon le plus grand commandement de Dieu, nous apprenions tous à aimer l’autre, l’étranger, comme nous-mêmes.

Vatican, le 15 août 2017
Solennité de l’Assomption de la B.V. Marie
 
FRANÇOIS
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4786
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par pax et bonum le Sam 26 Aoû 2017 - 11:54

Au nom de la dignité fondamentale de chaque personne, il faut s’efforcer de préférer des solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation 


Il y a longtemps que l'on ne met plus les migrants en prison mais qu'on les accueille à bas ouverts.


Pour ce qui est des syriens et irakiens,ils sont très peu à venir par rapport à tous les africains provenant de pays qui ne sont pas en guerre,il faut le reconnaître.
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6024
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par azais le Sam 26 Aoû 2017 - 12:03

pax et bonum a écrit:
Au nom de la dignité fondamentale de chaque personne, il faut s’efforcer de préférer des solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation 
Il y a longtemps que l'on ne met plus les migrants en prison mais qu'on les accueille à bas ouverts.
 Peut être que ça dépend des pays  ?  ( sauf si ils ont des armes  ou presentent des dangers pour la securité des personnes dans les pays accueillants mais l'Eglise n'a jamais assimilé immigrants et terroristes : même notre pays envoie des mercenaires , armés et financés par le gouvernement , dans certains pays où l'armée française n'est pas autorisée à "pénétrer " )
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4786
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par tlig77 le Sam 26 Aoû 2017 - 15:15

L'accueil du migrant dans l'église catholique: la journée mondiale du migrant et du réfugié été instaurée en 1914 par St Pie X.

Quand le Pape François dit accueillez les migrants, il dit :
DESAMORCEZ LA BOMBE DU CHOC DES CIVILISATION PROGRAMMEE PAR LES CHEFS D'ORCHESTRE DU CHAOS MONDIAL !

Il ne parle pas sur le plan d'une politique nationale bonne ou mauvaise, il s'adresse aux fidèles qui doivent avoir la disposition intérieure qui amortie la violence du choc programmé. L'amour qui désarme. Ils n'ont pas encore réussi à faire éclater la guerre civile alors qu'ils pensaient que ça aurait déjà éclaté ! Le déplacement de population de masse est une des plus grosses armes de guerre souvent utilisées dans l'histoire....
avatar
tlig77
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 244
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Lun 28 Aoû 2017 - 14:13

.

Quelques infos concernant l'immigration; d'abord de saint Jean-Paul II et de Benoît XVI :


https://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/messages/migration/documents/hf_ben-xvi_mes_20121012_world-migrants-day.html
 
...
Certes, chaque État a le droit de réguler les flux migratoires et de mettre en œuvre des politiques dictées par les exigences générales du bien commun, mais toujours en garantissant le respect de la dignité de chaque personne humaine.
...


 
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/messages/migration/documents/hf_jp-ii_mes_20031223_world-migration-day-2004.html
 

Certes, il existe également le droit d'émigrer. A la base de ce droit, rappelle le Bienheureux Jean XXIII dans l'Encyclique Mater et magistra, il y a la destination universelle des biens de ce monde (cf. nn. 30 et 33). Il revient bien sûr aux gouvernements de réglementer les flux migratoires dans le plein respect de la dignité des personnes et des besoins de leurs familles, en tenant compte des exigences des sociétés qui accueillent les immigrés. A cet égard, il existe déjà des Accords internationaux qui protègent les personnes qui émigrent, ainsi que celles qui cherchent refuge ou un asile politique dans un autre pays. Il s'agit d'accords qui peuvent être toujours plus perfectionnés.



Ensuite les 21 propositions de François (la 12ème étant celle du jus soli - doit du sol - et la 21ème le jus culturae) :



http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/08/22/01016-20170822ARTFIG00186-le-pape-francois-propose-21-mesures-pour-l-accueil-des-migrants.php




Le Pape réaffirme, avec ces propositons concrètes, son opposition à toute restriction de l'immigration. Il se prononce notamment pour « l'octroi de visas humanitaires » et recommande de favoriser « le regroupement familial ».
Ce n'est pas un programme mais une lettre annuelle rédigée par le pape pour la 104° «journée mondiale du migrant et du réfugié» du 21 août 2017. Les cinq pages très denses, signées par François le jour du 15 août, contiennent cependant 21 mesures concrètes, similaires à un programme d'action qui résument sa pensée sur la question des migrations. Elle vise, tant dans les pays d'origines, que dans les pays d'accueil, à rendre légale l'immigration illégale.
...


Voici la liste des 21 mesures voulues par le pape François pour l'immigration.
1. Développer les «possibilités d'entrées sûres et légales» dans les pays de destination: notamment par «l'octroi de visas humanitaires» délivrés selon un mode «étendu et simplifié» et favoriser «le regroupement familial».
2. Multiplier les «corridors humanitaires pour les réfugies les plus vulnérables» pour éviter les filières illégales.
3. Créer un système de «visas temporaires spéciaux» pour «ceux qui fuient les conflits dans les pays voisins».
4. Ne pas recourir aux «expulsions collectives et arbitraires» de réfugiés et de migrant non «adéquates» surtout quand elles renvoient des personnes dans des pays qui «ne peuvent garantir le respect de la dignité et des droits fondamentaux».
5. «Toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale»: par conséquent «former adéquatement le personnel préposé aux contrôles de frontière» pour que le «premier accueil» des migrants et des réfugiés soit «approprié et digne».
6. Trouver des «solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation».
7. Dans le pays de départ, créer un système d'immigration légale pour agir «contre les pratiques de recrutement illégal» par des filières.
8. Dans le pays d'arrivée, «assurer aux migrants une assistance consulaire», le «droit de toujours garder sur soi les documents d'identité personnels», un accès à la justice, «la possibilité d'ouvrir des comptes bancaires», la «garantie d'une subsistance minimum vitale».
9. Que soit accordée dans le pays d'arrivée «la liberté de mouvement, la possibilité de travailler et l'accès aux moyens de télécommunications».
10. Pour ceux qui désirent rentrer dans leur pays la mise en place de «programmes de réintégration professionnelle et sociale».
11. Protéger les «mineurs migrants» en évitant «toute forme de détention» et en assurant «l'accès régulier à l'instruction primaire et secondaire»
12. Octroyer une nationalité à tous les enfants «à la naissance»
13. Lutter contre «l'apatridie» de migrants et réfugiés en créant une «législation sur la citoyenneté»
14. Accès sans limite des migrants et des réfugiés «à l'assistance sanitaire nationales et aux systèmes de pension» et «transfert de leur contribution en cas de rapatriement».
15. Garantir à «tous les étrangers présents sur le territoire la liberté de profession et de pratique religieuse»
16. Promouvoir «l'insertion socio-professionnelle des migrants et des réfugiés, garantissant à tous - y compris aux demandeurs d'asile - la possibilité de travailler, des formations linguistiques et de citoyenneté active».
17. Prévenir les «abus» du travail productif de «mineurs migrants»
18. Favoriser «le regroupement familial - y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants - sans jamais le soumettre à des capacités économiques».
19. Renforcer l'attention et le soutient aux migrants, réfugiés, demandeurs d'asile «en situation de handicap».
20. Aider davantage les pays en voie de développement qui accueillent des réfugiés
21. Intégrer «sans supprimer» chez les migrants leur «identité culturelle» par une «offre de citoyenneté» qui soit «dissociée des capacités économiques et linguistiques» et par une «offre de parcours de régularisation extraordinaire pour les migrants qui peuvent faire valoir une longue présence dans le pays»




.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par territoire en héritage le Lun 28 Aoû 2017 - 14:15

.

Maintenant aussi quelques points de vue plus laïcs; d'abord spécifiquement l'Italie :


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/08/migrants-le-message-du-pape-est-il-destin%C3%A9-%C3%A0-influencer-la-politique-int%C3%A9rieure-italienne-.html
 

[...]


Il y a aussi l'immigration massive en Italie, qui déstabilise le pays et provoque une crise. En juillet dernier, un maire de Sicile avouait ainsi 



«Nous sommes envahis, submergés»



Il y a enfin et surtout le projet de loi en cours de discussion au Parlement italien, sur le droit du sol visant à accorder la nationalité italienne aux enfants nés sur le territoire de parents étrangers. Le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni (Parti démocrate) avait annoncé en juillet le renvoi à l'automne du vote du sénat, la majorité n'étant pas unie sur ce sujet. Membre de la majorité, le parti centriste du ministre des Affaires étrangères Angelino Alfano avait ainsi fait part de ses doutes quant à l'opportunité de voter le texte alors que l'Italie fait face à un afflux d'immigrés.
Le pape n'ignore certainement pas ce contexte politique italien. Se pose donc la question de l'intervention directe du pape, au travers de ce message essentiellement politique (il contient 21 mesures politiques et la 12e concerne le droit du sol), dans la politique intérieure italienne. Question que son entourage redoute visiblement. En effet, dans un article de La Vie au sujet de ce message, on apprend :
"Quand nous avons posé la question à certains théologiens en vue, ils n'ont pas souhaité répondre, certains invoquant le caractère politiquement inflammable du sujet. Les services de communication du Vatican n'ont pas non plus donné suite à nos demandes."
La presse italienne ne s'y est pas trompée. Le journal de gauche La Repubblica s'en réjouit, le quotidien communiste Il Manifesto est devenu papiste et le titre catholique Avvenire affiche le selfie de François avec un jeune migrant, lors d’une visite dans un centre d’accueil. Le quotidien de droite Il Giornale dénonce “Le coup de force du pape-roi”, Il Tempo s'indigne de cette “Énième ingérence angéliste de Bergoglio”, quant à Libero (photo), il titre : “Citoyenneté, soins de santé, retraites. Pour le pape, il faut tout donner aux musulmans.”
Le titre de Libero est-il excessif ? Non, quand on connaît les intentions publiques des terroristes islamistes. Dans son numéro de mercredi dernier, Minute, qui n'évoque pas ce message du pape, a consacré sa Une à la volonté de Daech de s'emparer de Rome. Le magazine de l'Etat islamique s'appelle désormais « Rumiyah », qui veut dire... Rome.
"Pourquoi Rome ? Parce que Rome, comme Carthage, doit être détruite ou sinon conquise ! Le prophète Mahomet aurait en effet dit que les musulmans conquerraient d’abord Contantinople (aujourd’hui Istanbul) puis Rome. Les retranscriptions différant quelque peu et les traductions encore plus, les géopolitologues islamistes contemporains, qui sont aussi des stratèges avisés et sont donc conscients des rapports de force, ont bien compris, surtout après le coup d’Etat manqué, que faire tomber le régime d’Ankara ne serait pas une mince affaire. Rome non plus, certes, mais une déstabilisation de l’Italie – qui a déjà connu cela – décuplerait les forces des troupes pour qui l’éradication de la Chrétienté reste l’objectif suprême, car, comme l’a dit un autre chef vénéré de l’Etat islamique (avant d’être tué, lui aussi) : « Nous ne nous reposerons pas de notre djihad, sauf sous les oliviers de Rome. »
Cette phrase de l’Egyptien Abu Hamza al-Muhajer, qui fut premier ministre de l’Etat islamique après avoir été le chef d’Al Qaida en Irak, figure donc en exergue de chacun des numéros de « Rumiyah », qui paraît au rythme mensuel avec une régularité de métronome que les opérations militaires ne semblent pas affecter. [...] La conquête de Rome et la destruction de la papauté – et, partant, de la civilisation européenne – est bien la constante de l’Etat islamique, qui en avait fait la une du numéro 4 de « Dabiq » à l’automne 2014. Un montage-photo représentait le drapeau de l’Etat islamique flottant sur l’obélisque de la place Saint-Pierre.

Dans le dossier d’une douzaine de pages consacré à la nécessité de conquérir Rome, on trouvait des déclarations comme celle-ci, due à Abou Mohammed el-Adnani, alors porte-parole de l’organisation terroriste, lui aussi mort depuis : « Nous allons conquérir votre Rome, briser vos croix et asservir vos femmes », précision étant apportée que cela se déroulerait... « par la permission d’Allah ». El-Adnani ajoutait à destination de nous autres, chiens de mécréants : « Si nous n’y arrivons pas, nos enfants et nos petits-enfants y parviendront, et ils vendront vos descendants comme esclaves au marché aux esclaves. » Chacun est libre de choisir le sort qu’il a envie de donner à ses enfants. [...]".

[...]



http://www.bvoltaire.fr/traite-secret-impose-a-litalie-de-se-retrouver-seule-face-a-linvasion-migratoire/#note-350966-1
 



Un traité secret impose à l’Italie de se retrouver seule face à l’invasion migratoire

 Il y a 1 mois, le jeudi 27 juillet 2017
Audrey D’Aguanno
Journaliste

résidant en Italie
 
Un accord secret. Ce n’est ni une métaphore ni une exagération : un traité ratifié à l’insu des citoyens italiens, sans aucun débat parlementaire ou autre consultation démocratique

On n’en a pas discuté avant, et on n’en aurait pas parlé après si, trois ans plus tard, Emma Bonino, alors ministre des Affaires étrangères, n’avait vendu la mèche aux médias : 


« Que les débarquements soient tous effectués en Italie, c’est nous qui l’avons demandé. L’accord, c’est nous qui l’avons fait, en plus en violant celui de Dublin. »
 Voilà, résumée en termes simples, la substance de l’opération Triton, qui prévoit que la totalité des clandestins naufragés secourus par n’importe quelle embarcation patrouillant en Méditerranée soient automatiquement convoyés vers un port italien. 1 


Des propos choc qui ont soulevé un véritable tollé politique et médiatique dans la péninsule.
Si, dans un premier temps, Matteo Renzi s’est efforcé de nier les faits, l’actuel ministre de l’Intérieur Marco Minniti n’a pu que les confirmer lors d’une interrogation parlementaire sur le sujet, expliquant gauchement que ceux-ci devraient être « replacés dans le contexte selon les caractéristiques de cette phase qui ont aujourd’hui changé et sont en voie d’évolution » (sic). Boileau ne disait-il pas « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » ? 


Tentant d’y voir plus clair dans cette affaire qui s’apparente fort à de la haute trahison, le Mouvement 5 Étoiles a alors convoqué une audition au Parlement européen. Aucune des parties en présence interrogées, que ce soit l’agence Frontex, la Garde côtière italienne, la Commission européenne ou les ONG concernées, n’a cependant fourni de réponse satisfaisante sur les raisons d’un tel accord suicidaire, alimentant de la sorte les soupçons de plusieurs procureurs italiens sur les activités de connivence avec les passeurs et autres trafiquants d’êtres humains. Selon les oppositions, il aurait été ratifié par le gouvernement en place (le gouvernement non élu de Matteo Renzi) en échange de plus de flexibilité sur les comptes italiens.


Sur le plan géopolitique, la signature d’un tel protocole change la donne : il rend inutiles les appels à la « solidarité » dans le reclassement des clandestins, et incohérentes les menaces de fermeture des ports aux navires étrangers faisant office de « taxi de la mer » pour les migrants. À quel titre les autorités italiennes pourraient-elles le faire quand elles se sont elles-mêmes imposé ce fardeau ?


Il ne suffirait pourtant que de quelques jours à l’armée pour stopper les flux, comme l’a rappelé l’illustre général, ex-chef d’état-major Vincenzo Santo lundi au quotidien Libero : 

« La zone à contrôler est bien plus restreinte qu’on ne le pense. La première chose à faire serait de bloquer les bateaux des ONG pour empêcher qu’ils n’entrent dans les eaux libyennes, et aller ensuite frapper « à domicile » [size=18]les esclavagistes avec nos forces spéciales, les capturant et les transférant dans nos prisons. Tout cela sans attendre la bénédiction d’organismes internationaux et sans crainte de violer la souveraineté de qui que ce soit. Notre souveraineté est violée à chaque fois qu’un navire non italien nous apporte à domicile un chargement humain de misère. »

[/size]


Pour plus de détails sur les affirmations de Vincenzo Santo cf. :




http://www.bvoltaire.fr/general-italien-explique-regler-linvasion-migratoire-quelques-jours/

Aussi un article de :


https://fr.sputniknews.com/international/201708271032807034-chaos-migration-guerre-italie-societe/


Le chaos migratoire est-il lourd d’une guerre au sein de la société italienne?


16:18 27.08.2017(mis à jour 19:37 27.08.2017) URL courte
Dossier:
Crise migratoire (779)
201593243
La récente évacuation musclée de migrants et les heurts sur la place de l’Indépendance, en plein cœur de Rome, qui ont suscité une vive réaction dans la presse, reflètent bien la situation migratoire en Italie, à savoir le chaos qui menace de dégénérer en guerre au sein de la société, a déclaré à Sputnik Toni Iwobi, de la Ligue du Nord (LN).
Les heurts qui ont éclaté samedi à Rome suite à l'expulsion de centaines de migrants, pour la plupart originaires d'Érythrée et d'Éthiopie, de la place de l'Indépendance où ils s'étaient installés, après avoir dû quitter un immeuble désaffecté qu'ils avaient squatté il y a cinq ans, incitent à réfléchir à cette tension que l'afflux migratoire provoque au sein de la société, a indiqué à Sputnik Toni Iwobi, responsable pour la sécurité et l'immigration à la Ligue du Nord (LN).
 


«Face au problème, il faut en chercher l'origine. Depuis de longues années, nous ne cessons de prévenir que la politique migratoire du gouvernement crée une menace réelle pour la société. […] En tant qu'immigré moi-même en premier lieu et comme homme politique, j'estime que ce qui se produit en Italie n'a rien à voir avec une immigration effective», a relevé l'interlocuteur de l'agence.
 
Et de rappeler que l'Italie avait convenu avec l'Union européenne du débarquement de tous les immigrés économiques dans les ports italiens en échange de conditions de coopération souples.
«Mais autoriser l'entrée des migrants et s'occuper d'eux n'est pas la même chose. Tout cela s'est finalement transformé en une sorte de business qui attise les tensions au sein de la société, mais favorise aussi et surtout l'essor d'une économie parallèle», a expliqué M.Iwobi, originaire du Nigeria qui réside en Italie depuis 38 ans.
 


Selon ce dernier, la sécurité publique se trouve menacée, la politique de portes ouvertes et l'absence d'une gestion adéquate mènent à l'instabilité et risquent de provoquer «une guerre entre les démunis, entre les démunis et les immigrés».
«Nous insistons sur la nécessité d'arrêter ce processus avant qu'il ne soit trop tard. Premièrement, il faut interdire le débarquement des migrants dans nos ports afin de résoudre ensuite nos problèmes intérieurs, y compris en aidant les pauvres et les migrants sur place. C'est l'unique issue», a résumé le militant de la LN.
 
Des heurts ont éclaté jeudi 24 août, lorsque les autorités ont tenté de dégager l'immeuble, situé près de la gare de Termini, dans le centre de la capitale italienne. La situation a vite dégénéré. Les forces de l'ordre ont employé des canons à eau contre les migrants, qui ont jeté des pierres et des bouteilles. Rome ne disposant pas de centre d'accueil de l'État destiné aux réfugiés, ils sont obligés de s'installer n'importe où. À présent, l'Italie se trouve totalement accablée par le flux migratoire quasi incontrôlable.



 

Maintenant quelques autres "généralités" européennes aussi :





https://fr.sputniknews.com/trend/crise_migratoire/



je ne donne que quelques titres ou quelques lignes de texte à l'intérieur de ce lien pour ne pas être trop long mais on peut à chaque fois regarder le détail par les liens :





https://fr.sputniknews.com/france/201604201024388308-france-regroupement-familial/
La majorité des Français opposés au regroupement familial
 
https://fr.sputniknews.com/international/201604171024317409-belgique-integration-immigres/
Un ministre belge dénonce l'échec de la politique d'intégration
 
https://fr.sputniknews.com/international/201604161024306033-mafias-recrutement-criminels-refugies/
Les mafias de Berlin recrutent leurs membres parmi les migrants
https://fr.sputniknews.com/international/201605031024709521-ue-amendes-pays-refus-quotas-refugies/
Bruxelles entend sanctionner les pays qui refusent d'accueillir des réfugiés
https://fr.sputniknews.com/international/201706291032031733-crise-migratoire-italie-blocage/
Crise migratoire: pour l'Italie, «la situation a atteint la limite du supportable»
Livrée à elle-même face à la crise migratoire, l’Italie pose un «ultimatum» à l’UE et menace de bloquer ses ports aux bateaux étrangers transportant les migrants secourus en Méditerranée.
L'Italie hausse le ton et menace de bloquer l'entrée de ses ports aux bateaux battant pavillon étranger et transportant des migrants secourus en Méditerranée, a-t-on appris mercredi auprès des médias et de source proche du gouvernement italiens.
Le représentant italien auprès de l'Union européenne, Maurizio Massari, a rencontré à Bruxelles le commissaire européen chargé de l'Immigration, Dimitri Avramopoulos, et lui a remis une lettre dans laquelle l'Italie explique qu'après les dernières arrivées massives de migrants sur ses côtes au cours des derniers jours, «la situation a atteint la limite du supportable».
Plus de 10.200 migrants ont été secourus entre dimanche et mardi au large de la Libye, dont 5.000 pour la seule journée de lundi, 3.300 dimanche et 1.900 mardi. Les garde-côtes italiens coordonnent ces opérations de sauvetage en Méditerranée, mais de nombreux bateaux étrangers, y compris plusieurs affrétés par des ONG, y participent.
Tous ces migrants sont ensuite transportés vers des ports italiens où ils sont hébergés dans des centres d'accueil dont la capacité est saturée.
 
 «Si on continue avec ces chiffres, la situation va être ingérable même pour un pays grand et ouvert comme le nôtre», a déclaré le Président italien Sergio Mattarella à Ottawa, cité par les médias italiens.
L'Italie se plaint depuis des années d'être livrée à elle-même face à la crise migratoire et aux arrivées grandissantes de migrants en provenance de Libye, et appelle à davantage de solidarité de la part de ses partenaires européens.
Selon le ministère italien de l'Intérieur, plus de 73.300 migrants sont arrivés sur le territoire national depuis le début de l'année, soit une hausse de plus de 14% qu'à la même période en 2016.
Selon le Haut-commissariat de l'Onu aux réfugiés (HCR), 2.005 personnes sont mortes ou ont été portées disparues depuis le début de l'année en tentant de traverser la Méditerranée.
 
https://fr.sputniknews.com/international/201702131030061517-maire-italie-vitulano-ban-migrants/
 
Le maire d’une ville italienne dit niet aux migrants
...
Face à l’afflux de réfugiés, le maire la ville italienne de Vitulano prend les choses en main et dit «stop» à l’accueil des migrants, afin de «protéger sa commune».
 
https://fr.sputniknews.com/international/201612271029367605-Noel-chants-migrants-ecoliers-religions/
 
Les chants de Noël interdits en Italie pour ne pas offenser les autres religions!
https://fr.sputniknews.com/international/201605101024894231-migrants-allemagne-musulmans-chretiens/
 
Des migrants musulmans obligent les chrétiens à participer à leurs prières
Selon une étude allemande, des dizaines de réfugiés chrétiens font l'objet de discrimination dans les centres d'accueil.
 
https://fr.sputniknews.com/international/201605041024738959-ue-sanctions-refus-refugies-expert-critique/
Sanctionner les pays refusant d'accueillir les réfugiés, un projet "dictatorial"
https://fr.sputniknews.com/international/201605031024707193-migrants-mer-europe/
Les migrants continuent de traverser en masse la Méditerranée
Plus de 184.000 réfugiés sont arrivés en Europe par mer pendant les quatre premiers mois de l'année 2016, selon le représentant de l'Organisation internationale pour les migrations Joel Millman.
https://fr.sputniknews.com/international/201605021024690090-enfants-migrants-europe/
90.000 enfants réfugiés non accompagnés sont arrivés en Europe en 2015
 
https://fr.sputniknews.com/international/201604281024599643-autriche-migrants-loi/
L'Autriche s'octroie le droit de fermer la porte aux migrants
 
Le Conseil national, chambre basse du parlement autrichien, a adopté mercredi un projet de loi durcissant les règles d'obtention de l'asile. En outre, la nouvelle loi prévoit la possibilité de fermer quasiment la porte aux réfugiés.
L'Autriche peut désormais décréter l'"état d'urgence migratoire", soit fermer ses frontières aux réfugiés sans même leur laisser la possibilité de formuler une demande d'asile.
 
Une exception sera faite pour les individus ayant de la famille en Autriche, les mineurs non accompagnés et les femmes avec des enfants en bas âge. En outre, les frontières resteront ouvertes aux réfugiés capables de fournir des preuves solides de leur persécution dans le pays d'où ils viennent.
L'état d'urgence est défini par les autorités autrichiennes comme l'existence d'une menace à l'ordre public et à la sécurité interne. "L'état d'urgence peut être décrété pour une durée de six mois et ensuite prorogé jusqu'à deux ans".
etc ...





.
avatar
territoire en héritage
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1721
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Philippe-Antoine le Lun 28 Aoû 2017 - 14:36

Bonjour Territoire en héritage

Bien que ne pouvant pas tout lire ce que vous venez de poster! en survolant un peu je ne vois que des critiques (justifiées ou  non ) Aucune proposition concrète et positive! 
Peut - on reprocher au Pape de le faire à leur place?
avatar
Philippe-Antoine
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2053
Age : 64
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'église et L'immigration: Comment y voir Clair ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum