Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Eglise & Décryptage!!!!

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 4 Nov 2017 - 11:13

Pourquoi les orthodoxes se signent-ils « à l’envers » ?
 



Chrétiens russes orthodoxe


Le signe de la croix est le symbole chrétien par excellence.

Tracé de la main droite sur le corps, ce sacramental est pratiqué de diverses façons selon les traditions.

Le sens dans lequel il est exécuté distingue d’ailleurs les catholiques des orthodoxes.

Mais quelle est la signification de ces subtilités ?

Le signe de la croix est le geste par lequel les chrétiens signifient la bénédiction de leur personne au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Des pratiques analogues sont connues d’autres religions, et il est d’ailleurs difficile de ne pas voir dans certaines traditions juives la préfiguration de ce symbole chrétien si particulier, manifestation physique et ostentatoire d’une démarche spirituelle et personnelle.

Cette pratique apparaît vraisemblablement très tôt dans l’histoire du christianisme, et il est frappant de constater que son évolution a suivi celle de l’Eglise, et notamment du schisme entre Orient et Occident, puisque deux manières de se signer distinguent désormais les chrétiens catholiques et orthodoxes.

La tradition qui s’est imposée en Occident et qui domine chez les catholiques latins est de se signer de haut en bas, puis de gauche à droite.

Il est souvent tracé avec la main droite ouverte, les cinq doigts joints évoquant les cinq plaies du Christ.

Mais cet usage est relativement récent et se différencie de la pratique primitive, qui a toujours cours dans le monde chrétien oriental.

En effet, à l’origine, les chrétiens se signent de haut en bas puis de droite à gauche.

Le pouce, l’index et le majeur sont joints, évoquant la Trinité consubstantielle et indivisible tandis que l’annulaire et l’auriculaire rabattus contre la paume de la main évoquent les deux natures — humaine et divine — du Christ.

Lire aussi : Pourquoi seuls les chrétiens font-ils le signe de croix ?


source:https://fr.aleteia.org/2017/11/03/pourquoi-les-orthodoxes-se-signent-ils-a-lenvers/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr



Inde : sœur Rani Maria, modèle pour les chrétiens persécutés, béatifiée
 






La sœur clarisse Rani Maria Vattalil a été assassinée le 25 février 1995 d’une cinquantaine de coups de couteau par un hindou qui s’est repenti après avoir été « pardonné et adopté » par toute sa famille.

Jusqu’au dernier coup infligé par son meurtrier, un extrémiste hindou, qui lui a couru après alors qu’elle essayait de s’enfuir, Rani Maria ne cessa de crier le nom de Jésus.

En mars dernier, le Vatican a reconnu son martyre, et le 4 novembre, elle sera béatifiée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la congrégation pour les causes des saints, à Indore où sont prévues également des veillées spéciales en la cathédrale Saint-François d’Assise.

Le lendemain, dimanche, une messe d’action de grâce, présidée par le nonce apostolique Mgr Giambattista Diquattro, aura lieu en l’église du Sacré-Cœur à Udainagar (60km d’Indore) où vivait sœur Rani Maria, en présence des milliers de fidèles attendus de tout le pays pour l’occasion.

Née le 29 janvier 1954 à Pulluvazhy, un petit village près de Kochi, la capitale commerciale du Kerala, Rani Maria est entrée au couvent des clarisses franciscaines à Kidangoor, en 1972 et prononça ses premiers vœux deux ans plus tard.

Transférée dans le diocèse d’Indore en 1992, elle se consacra aux travailleurs agricoles sans terre, se battant pour leurs droits et contre l’oppression des propriétaires terriens et exploitants sociaux au prix de sa vie.

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Lun 6 Nov 2017 - 10:10

Croix de Ploërmel : la laïcité ne peut s’exercer sans discernement
 






La sculpture en bronze représentant Jean Paul II.

Œuvre de l'artiste Zurab Tsereteli, offerte à la ville de Ploërmel dans le Morbihan.

Le Conseil d’État juge contraire à la loi du 9 décembre 1905 l’installation d’une croix en surplomb d’une statue du pape Jean-Paul II érigée sur une place de la commune de Ploërmel (Morbihan).

Auteur d’un manuel universitaire sur la laïcité qui vient de paraître, Le Droit des cultes et de la laïcité (éd. Gualino), le professeur Ramu de Bellescize explique la décision du Conseil d’État.

La laïcité ne peut s’exercer sans discernement.


Aleteia :

Le 30 avril 2015, la justice a enjoint le maire de Ploërmel de faire procéder au retrait de la statue de Jean Paul II installée dans sa ville.

Puis, la cour administrative d’appel de Nantes a annulé le jugement.

Finalement, le Conseil d’État prononce un jugement de Salomon : oui à la statue du Pape, non à la croix.

Pourquoi la loi de 1905 est-elle aussi difficile à suivre ?


Ramu de Bellescize :


suite de l'Article du 30 Octobre 2017
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Mar 7 Nov 2017 - 20:20

Jean Paul Ier, un pasteur doté d’une « extraordinaire sensibilité culturelle et sociale »







Le quotidien des évêques italiens, Avvenire, a publié le 4 novembre 2017 une préface du cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, à un ouvrage consacré à Jean Paul Ier.

Ce livre, indique le haut prélat, facilite l’étude de l’œuvre de ce pontife en chassant « l’hypothèse du complot » autour de sa mort.

Cet ouvrage retranscrit notamment un témoignage de sœur Margherita Marin, une des deux religieuses à avoir découvert le corps du souverain pontife le 28 septembre 1978.


Dans ce document également publié par Avvenire, la religieuse déclare que le pontife avait été retrouvé dans son lit, semblant dormir et avec un « léger sourire ».

Lire aussi : Le pape Jean Paul Ier bientôt vénérable ?

Ce livre, salue le secrétaire d’État, éclaircit ainsi quelques points « restés dans les limbes, amplifiés et travestis » sur la mort du 263e pape.

Et permet donc, note-il avec satisfaction, d’ouvrir la voie à de nouvelles études sérieuses sur l’œuvre d’Albino Luciani, dégagées de « l’hypothèse du complot » et des « illusions ».

Son enseignement sur la miséricorde et la tendresse de Dieu

Bien que n’ayant siégé que 33 jours sur le trône de Pierre, écrit le cardinal Parolin, Jean Paul Ier a renforcé le désir d’une « Église conciliaire proche de la douleur des gens et de leur soif de charité ».

Il s’agissait d’un pasteur proche du peuple de Dieu, avec « une extraordinaire sensibilité culturelle et sociale ».

Ainsi, tout en étant « ferme sur l’essentiel de la foi » et dans son gouvernement de l’Église, Jean Paul Ier a su manifester « proximité, humilité, simplicité+ ».

Et quarante ans après son bref pontificat, son enseignement sur la miséricorde et la tendresse de Dieu reste « plus que jamais actuel », souligne le « numéro 2 » du Saint-Siège.

Écrit par la vice-postulatrice de la cause en béatification de Jean Paul Ier, cet ouvrage doit paraître en Italie le 7 novembre prochain.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Mar 7 Nov 2017 - 20:20

Jean Paul Ier, un pasteur doté d’une « extraordinaire sensibilité culturelle et sociale »







Le quotidien des évêques italiens, Avvenire, a publié le 4 novembre 2017 une préface du cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, à un ouvrage consacré à Jean Paul Ier.

Ce livre, indique le haut prélat, facilite l’étude de l’œuvre de ce pontife en chassant « l’hypothèse du complot » autour de sa mort.

Cet ouvrage retranscrit notamment un témoignage de sœur Margherita Marin, une des deux religieuses à avoir découvert le corps du souverain pontife le 28 septembre 1978.


Dans ce document également publié par Avvenire, la religieuse déclare que le pontife avait été retrouvé dans son lit, semblant dormir et avec un « léger sourire ».

Lire aussi : Le pape Jean Paul Ier bientôt vénérable ?

Ce livre, salue le secrétaire d’État, éclaircit ainsi quelques points « restés dans les limbes, amplifiés et travestis » sur la mort du 263e pape.

Et permet donc, note-il avec satisfaction, d’ouvrir la voie à de nouvelles études sérieuses sur l’œuvre d’Albino Luciani, dégagées de « l’hypothèse du complot » et des « illusions ».

Son enseignement sur la miséricorde et la tendresse de Dieu

Bien que n’ayant siégé que 33 jours sur le trône de Pierre, écrit le cardinal Parolin, Jean Paul Ier a renforcé le désir d’une « Église conciliaire proche de la douleur des gens et de leur soif de charité ».

Il s’agissait d’un pasteur proche du peuple de Dieu, avec « une extraordinaire sensibilité culturelle et sociale ».

Ainsi, tout en étant « ferme sur l’essentiel de la foi » et dans son gouvernement de l’Église, Jean Paul Ier a su manifester « proximité, humilité, simplicité+ ».

Et quarante ans après son bref pontificat, son enseignement sur la miséricorde et la tendresse de Dieu reste « plus que jamais actuel », souligne le « numéro 2 » du Saint-Siège.

Écrit par la vice-postulatrice de la cause en béatification de Jean Paul Ier, cet ouvrage doit paraître en Italie le 7 novembre prochain.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Mer 8 Nov 2017 - 9:15

Un évêque ne démissionne pas, il « renonce »
 




15 août 2009 : Le cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris, lors de la Messe solennelle de l'Assomption, Notre-Dame de Paris (75), France.

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris,  fête ce mardi 7 novembre son 75e anniversaire. Selon le droit canonique, il doit remettre au Pape sa « démission ». La formule exacte est « renonciation ».

Un évêque (ou un archevêque) ne démissionne pas de sa fonction, il « renonce » à son « office ».

Selon le canon 401, « l’évêque diocésain qui a atteint soixante-quinze ans accomplis est prié de présenter la renonciation à son office au pontife suprême qui y pourvoira après examen de toutes les circonstances ».

Une norme établie par Paul VI


Un « rescrit » du pape François en date du 3 novembre 2014 a maintenu cette règle des 75 ans, alors que l’idée de repousser la retraite des évêques à 78 ans avait circulé.

La norme, envisagée par les pères du concile Vatican II, a été établie par Paul VI et confirmée par Jean Paul II.

Elle concerne aussi les titulaires d’offices désignés par nomination pontificale.

Le droit permet et encourage également la renonciation avant 75 ans des évêques qui le « considère nécessaire pour maladie ou pour tout autre motif grave ».

Seule exception à propos de la limite d’âge : celle-ci est fixée à 80 ans pour les membres des dicastères nommés par le Pape.

C’est aussi l’âge limite des cardinaux électeurs lors du conclave qui élit le Pape.

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Ven 10 Nov 2017 - 11:31

Le Secours catholique tord le cou aux préjugés sur la pauvreté
 





Des bénévoles de la Conférence Saint-Vincent de Paul et de l'association Août Secours Alimentaire (ASA) préparent les denrées alimentaires à distribuer à des familles démunies au gymnase de l'école Saint Joseph à Pantin, le 22 août 2015.

Le Secours catholique a publié son rapport 2017 sur l’état de la pauvreté en France, en partenariat avec le Crédit coopératif.

L'association déconstruit des lieux communs sur les pauvres.

Forte de son expérience sur le terrain, auprès de 1,5 million de personnes, dont 700 000 enfants, le Secours catholique aide à mieux cerner la pauvreté en France.

Celle-ci concerne les personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 1 015 euros par mois (seuil à 60 % du revenu médian).

Pour rédiger son dernier rapport, ainsi qu’un dossier intitulé  « Pauvreté : les préjugés face à la réalité », l’association a travaillé avec le sociologue Serge Paugam, connu pour avoir élaboré le concept de « disqualification sociale ».

L’étude rapporte les cas de 85 000 situations distinctes.


Les enfants très touchés


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Dim 12 Nov 2017 - 11:14

De l’unionisme à l’œcuménisme : aller ensemble vers Dieu
 





30e rencontres internationales pour la paix.

Prière œcuménique des chrétiens

L’histoire des Églises est, aussi, une histoire de divisions, de conflits, de scissions et de guerres d’influence.

L’esprit œcuménique se veut être un palliatif aux blessures engendrées par ces guerres plus ou moins ouvertes entre les chrétiens.

Les Églises sont des institutions, des autorités spirituelles d’importance variables, mais qui toutes partagent le même objectif de perpétuer le christianisme selon leurs doctrines respectives.

Ces différentes doctrines ont donné lieu à la multiplication des autorités en dépit de la vocation unitaire, universelle et apostolique de l’Église fondée par saint Pierre : on pense notamment au grand schisme entre les Églises d’Orient et d’Occident en l’an 1054, séparant l’Église catholique romaine de l’Église orthodoxe.  

Ces divisions ont parfois alimenté des rivalités entre les Églises, profitant de diverses occasions pour tenter de soustraire des fidèles aux autres confessions chrétiennes afin de réunir tout le monde sous une même autorité ainsi augmentée dans sa puissance.

Cette volonté de ramener tous les chrétiens dans un même giron a été appelée « unionisme », et engendra parfois des grandes souffrances, creusant les plaies causées par les divisions.

Ainsi par exemple, une partie du monde orthodoxe a pu être particulièrement touchée par le rattachement à la Rome catholique de certaines Églises appartenant à sa tradition — formant ce que l’on appelle parfois les Églises uniates — survenues dans des contextes politico-religieux souvent troublés.

Lire aussi : Oecuménisme

Pourquoi les chrétiens sont-ils divisés ?


Quant à moi je retiendrais ceci, mais faut-il seulement en prendre conscience et l'appliquer...Qui se dit Chrétien de nos jours doit collaborer à une entente parfaite, la division est de mise et n'allons pas chercher loin.... mais Dieu seul Jugera!!!!

Marc 12 30 et

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.

31

Voici le second:

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.

Pour obéir au Christ et pour que cesse le scandale de la division des chrétiens qui est un obstacle à l’évangélisation, nous sommes tous appelés à mieux nous connaître, à prier et à collaborer pour la gloire de Dieu et le bien de l’humanité, tout en approfondissant notre foi avec l’aide des théologiens, pour parvenir à la profession de la même foi. a écrit:

Jésus confiance



CLIQUER



L’œcuménisme : une aspiration commune des chrétiens à s’élever vers Dieu


Contre les vexations causées par l’unionisme, l’oecuménisme privilégie l’entente et la compréhension mutuelle entre les toutes les traditions chrétiennes.

Né à la fin du XIXe et incarné en France par la figure de l’abbé Paul Couturier, l’œcuménisme repose sur une idée simple : l’objectif commun des chrétiens n’est pas de rassembler tout le monde sous une seule et unique autorité, mais d’aller ensemble vers Dieu selon Sa volonté.

Cette intuition relativement récente est certainement dictée par le constat que les différentes confessions et traditions chrétiennes sont trop anciennes, trop solidement construites avec leurs spécificités pour être méprisées et combattues les unes par les autres comme les hérésies des premiers siècles.

Mais il ne s’agit en aucun cas pour chaque confession chrétienne de renier ses convictions et sa doctrine pour reconnaître celles des autres comme absolument vraies.

Il s’agit bien davantage de considérer que la figure du Christ qui réunit catholiques, orthodoxes, anglicans et protestants, fonde le socle d’une connaissance mutuelle qui ne peut être qu’enrichissante, et interdit l’indifférence et l’arrogance entre chacun.


C’est dans le dialogue et le respect entre les différentes traditions chrétiennes que nous pouvons espérer tous nous approcher de Dieu :

l’œcuménisme vise à briser l’incompréhension entre les chrétiens par l’étude et la rencontre devenues inévitables, surtout après les tribulations de l’histoire contemporaine.

Les persécutions russes de 1917 ont, par exemple, provoqué l’immigration de nombreux orthodoxes en France, notamment à Lyon où les réfugiés ont été accueillis par l’abbé Paul Couturier, tandis que certains mouvements protestants ont gagné en importance avec le renouveau charismatique dans la seconde moitié du XXe siècle.

Après l’apaisement des tensions et des guerres ouvertes entre chrétiens, l’œcuménisme représente donc une nouvelle étape dans l’Histoire : celle du respect et de la considération qui, sans impliquer de concessions irréfléchies, vise à créer une certaine synergie, poursuivant prudemment et intelligemment l’objectif d’unité qui s’impose en chrétienté.

La prière pour l’unité des chrétiens initiée par l’abbé Paul Couturier précise bien que l’objectif est

« l’unité que Dieu voudra, par les moyens qu’Il voudra. »


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Lun 13 Nov 2017 - 11:17

Le « réveil » religieux de la Première Guerre mondiale
 



Des soldats français assistant à une messe à Mailly-Champagne (Marne), en février 1917.


Xavier Boniface est professeur d’histoire contemporaine à l'Université de Picardie Jules Verne et auteur de "L'Histoire religieuse de la Grande Guerre" (Fayard, 2014).

Il revient pour Aleteia sur les aspects religieux du premier conflit mondial.

Aleteia :

Quand éclate la guerre en 1914, la république anticléricale n’a pas hésité à mobiliser une grande partie du clergé en âge de se battre.

Quel rôle fut assigné aux hommes d’Église dans cette guerre ?


Xavier Boniface :

Le clergé était soumis au service militaire depuis 1889 (loi des « curés sac au dos »).

Les prêtres sont donc mobilisés comme tous les hommes de leurs classes d’âge en 1914 : les plus âgés (qui ont accompli leur service avant 1905) sont affectés dans le service de santé, comme infirmiers, brancardiers, secrétaires…

Les plus jeunes sont mobilisés dans toutes les armes.

Les religieux, non reconnus à l’époque du concordat, sont en théorie aussi mobilisables dans n’importe quelle unité, mais certains servent dans des formations sanitaires.

Quelques dizaines d’aumôniers titulaires sont également prévus.

Ils sont recrutés dans les classes d’âge non mobilisables.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Mar 14 Nov 2017 - 9:35

Sœur Leonella Sgorbati, martyre en Somalie, bientôt béatifiée
 





La missionnaire italienne de la Consolata a été assassinée le 17 septembre 2006, à Mogadiscio, par deux extrémistes musulmans.

Le 17 septembre 2006, sœur Leonella Sgorbati est abattue en pleine rue avec son garde de corps par des extrémistes musulmans, aux abords de l’hôpital pédiatrique de Mogadiscio, en Somalie.

Ses derniers mots avant de mourir ont été :

« Je pardonne ! Je pardonne ! ».

Le pardon… la signature de son martyre !

Un mot qu’elle avait fait sien, jour après jour, avec héroïsme, trouvant le courage de surmonter toutes les peurs que peut susciter de vivre dans un pays déchiré par dix années de guerre civile, de famine, de banditisme et de fondamentalisme religieux.

« Il y a une balle avec mon nom écrit dessus et Dieu seul sait quand elle arrivera », disait-elle.

Mais sa vie, elle l’avait donnée au Seigneur et elle ajoutait toujours :

« Il peut faire de moi ce qu’il veut ».

La reconnaissance de son martyre en « haine de la foi » par le pape François, le 8 novembre dernier, ouvre la voie à sa béatification.

Depuis octobre 2008, sa croix est conservée dans la basilique Saint-Barthélemy sur l’île, à Rome, consacrée à la mémoire des nouveaux martyrs des XXe et XXIe siècles

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eglise & Décryptage!!!!

Message par Marie du 65 le Mer 15 Nov 2017 - 13:01

Le Seigneur des anneaux a-t-il un rapport avec la foi catholique ?
 






Alors qu'Amazon vient d'acquérir les droits du "Seigneur des anneaux" pour près de 250 millions de dollars pour en faire une série, retour sur une question fondamentale : où se niche la partie catho dans la célèbre trilogie de Tolkien ?

Le Seigneur des anneaux a-t-il un rapport avec la foi catholique ?

Tolkien le croyait fermement et il a essayé de l’expliquer, lui qui disait :

« Le Seigneur des Anneaux est bien entendu une œuvre fondamentalement religieuse et catholique ; de manière inconsciente dans un premier temps, puis de manière consciente lorsque je l’ai retravaillée ».

John Ronald Reuld Tolkien (1892-1973) fut professeur en langue et littérature anglaise à l’université d’Oxford.

Sa passion pour la philologie, l’étude des langues et des dialectes, l’a amené à s’intéresser de près aux mythes et récits anciens.

Il se lamentait du fait que son propre pays ait perdu son fond de culture mythologique, et s’est alors donné pour tâche d’en élaborer une.

Cela donnera le Silmarillon, cadre dans lequel s’inscrit l’histoire du Seigneur des Anneaux.

Tout en empruntant largement aux mythes païens et nordiques, il a cependant choisi de construire une histoire fictive qui soit cohérente avec sa propre foi catholique


SOURCE


Quand l’art urbain fait polémique, quels recours pour l’artiste ?




 

L’intégration des œuvres d’art dans la rue ne laisse pas le public indifférent et déclenche souvent la polémique.

Quel que soit le message qu’elles véhiculent, elles se trouvent parfois mises en cause, à tort ou à raison.

Face aux pressions de l’opinion publique, des institutions, ou de groupuscules idéologiques, quels sont les recours de l’artiste ?

Par une décision du 25 octobre 2017, le Conseil d’État a ordonné le retrait de la croix surplombant la statue de Jean Paul II établie sur la place du même nom, dans la commune de Ploërmel.

Cette décision inédite censure l’art religieux dans l’espace public.

Si sa légitimité fait l’objet d’intenses discussions, la question de son application demeure d’autant plus incertaine que le droit protège l’œuvre de toute altération.

.

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum