Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Ven 23 Mar 2018 - 16:49

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Sam 24 Mar 2018 - 17:48



Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par cj le Mer 4 Avr 2018 - 5:00

Dieu comprends la souffrance de vivre d un suicider, il ne renie personne il a droit à son pardon , nous avons point à décider du jugement de cette personne qui a libérer son âme qui souffre en un corps qui lui fait mal.
cj
cj
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 336
Localisation : quebeccanada
Inscription : 12/07/2012

http://bell.ca

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Ven 11 Mai 2018 - 16:31

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Image

Suicide chez les jeunes : causes et prévention

Le suicide chez les jeunes est un acte si intense et tellement insupportable que la plupart des parents et des proches ne sauront jamais comment s’en remettre. Il est affolant de constater qu’après les décès causés par un accident de la route, le suicide chez les jeunes se place au deuxième rang. Il s’agit d’un drame terrifiant auquel se rattachent les sentiments de culpabilité et d’impuissance extrêmes. Dans la série des douleurs humaines, celle-ci s’affiche en tête de liste.

Les causes du suicide chez les jeunes


Les hormones


L’adolescence est une période de vie tourmentée, caractérisée par une série de changements hormonaux et de grands bouleversements qui peuvent conduire le jeune à l’isolement et à l’éloignement de ses proches. Cette étape est souvent ponctuée de moments de dépression, surtout si l’adolescent est privé de soutien et d’écoute. Déjà, cette période transitoire vers le monde adulte devient un terrain propice aux pensées suicidaires. Si, de surcroît, s’ajoutent des problèmes secondaires, mais non négligeables, le suicide représente alors une solution envisageable pour le jeune.

La dépression


Une des premières causes du suicide chez les jeunes est la dépression. Les symptômes sont les mêmes que pour les adultes, mais ils sont souvent confondus avec les comportements de la « crise d’adolescence ». L’instabilité chimique du cerveau provoque un désintéressement général de la vie.

La violence familiale


D’autres situations déstabilisantes peuvent également être constatées lorsqu’un adolescent a choisi le suicide. Il peut connaître des difficultés d’ordre familial, comme la violence de ses parents ou les agressions sexuelles.

L'intimidation


L’intimidation à l’école et la cyberintimidation sont des phénomènes graves de plus en plus répandus. Les jeunes qui sont ciblés souffrent davantage de dépression et d’isolement. Ils craignent de parler de ce harcèlement et de confier leur malheur à autrui, de peur de subir davantage de maltraitance. Ce phénomène conduit inévitablement au décrochage scolaire. Certaines victimes peuvent tomber malades, avoir des difficultés à dormir et montrent des signes de dépression. Plusieurs enfants prendront un autre chemin pour se rendre à l’école, d’autres ne se présenteront plus en classe. Cette violence en milieu éducatif mène souvent au suicide. Tout récemment, plusieurs jeunes, plus particulièrement des filles, se sont suicidées à la suite d'actes d’intimidation. Les autorités scolaires affirment prendre les mesures nécessaires par la mise en place de programmes d’aide et de surveillance, mais le problème demeure profond et il est difficile à contrôler.


Autres causes du suicide chez les jeunes


Le divorce brutal, la famille recomposée déficiente, les chagrins d’amour et l’intimidation provoquent également le suicide chez les jeunes.

L’alcoolisme et la toxicomanie régnant au cœur du foyer familial, le manque d’amour et l’indifférence quant à ce que vit le jeune adulte représentent des situations stressantes, pouvant conduire le jeune à des intentions de suicide.

Les signes avant-coureurs du suicide chez les jeunes


Si vous constatez des changements importants de comportement chez votre adolescent, vous avez raison d’être inquiets. Voici quelques exemples de signal d’alarme.


  • Votre enfant se détache et se désintéresse des activités qu’il appréciait auparavant.
  • Il préfère la solitude. Il fuit ses amis et évite toute discussion avec les membres de sa famille. 
  • Il néglige son apparence physique et il affiche un manque d’hygiène personnel.
  • Il manque de concentration quant à ses travaux scolaires et ses résultats sont à la baisse.
  • Ses habitudes de sommeil ne sont plus les mêmes et il modifie son alimentation dans le but de perdre du poids (anorexie ou boulimie).
  • Il consomme des drogues et de l’alcool, il devient irascible et colérique et fait montre de violence.
  • Il ne semble plus rire et ne montre plus d’intérêt pour ce qui le fascinait avant.



Ces quelques situations méritent votre attention et votre vigilance. Soyez à l’affut et demeurez prévoyants. Tous ces signes sont des messages porteurs d’un éventuel suicide.

Les moyens suicidaires des jeunes


Il est déconcertant de constater à quel point il est facile d’obtenir une arme à feu, des drogues, de l’alcool et des médicaments de façon illicite. Tous ces éléments font partie des moyens utilisés pour faciliter un jeune à se suicider.

Selon certaines études, il y a plus de tentatives de suicide chez les jeunes filles que chez les jeunes garçons. Cependant, ces derniers utilisent des moyens plus drastiques pour entraîner la mort, comme les armes à feu et la pendaison. Les filles utilisent des moyens moins directs, comme la surdose de médicaments ou l’automutilation.

Comment prévenir le suicide d'un jeune


Il est primordial de prendre au sérieux les signes avant-coureurs du suicide et les changements de comportement chez votre fils ou votre fille. Ces messages sont des cris au secours, des appels de détresse. L’indifférence et le manque de communication seraient vos pires ennemis. Il faut ouvrir le dialogue, poser des questions, écouter sans juger, le tout avec amour et patience. Fournir à votre enfant le moyen d’exprimer ses émotions librement l’aidera certainement à l’éloigner de ses intentions suicidaires. Abordez le sujet du suicide ouvertement et directement, et faites-lui part de vos préoccupations et de vos inquiétudes.
Toutefois, si vous n'êtes pas en mesure d’offrir le soutien adéquat à votre adolescent en péril, n’hésitez pas à demander de l’aide. Un autre parent, un enseignant, un professionnel de la santé sont des personnes ressources nécessaires, si vous vous sentez incapables de faire face à cette situation.

Un autre facteur préventif serait d’éviter d’entreposer des armes à feu à la maison afin d’éviter le pire.

Les ressources et les traitements du suicide chez les jeunes


Il est primordial qu’un adolescent qui montre des signes de suicide obtienne de l’aide professionnelle. En situation de crise, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez faire appel à un orienteur scolaire, votre médecin de famille, un conseiller d’un centre détresse-secours, à un psychologue ou un psychiatre. Le personnel qualifié des salles d’urgence des hôpitaux ainsi que les conseillers en écoute téléphonique peuvent également venir à votre secours. Pour éviter le pire, agissez immédiatement!

Si votre jeune consulte un psychiatre, ce dernier évaluera son état dépressif et prescrira des médicaments en conséquence. Ce genre d’aide est parfois nécessaire afin d’aider le jeune patient à faire face à ses problèmes, à les identifier et à les régler.
 
Pour vous aider à affronter ce problème et à éviter le suicide, prenezbien soin de connaiître les services d’urgence dans toute la province.
N’oubliez pas aussi qu’en tout temps, les infirmières d’Info-Santé CLSC peuvent vous aider et vous diriger vers les meilleurs services pour vous ou vos enfants. Vous pouvez les joindre 20 heures sur 24 en composant le 8-1-1.

Jacinthe Dompierre, rédactrice Canal Vie
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Canal-vie-logo
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Mar 21 Aoû 2018 - 18:46

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Mer 22 Aoû 2018 - 19:55

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Elderly-suicide-rate-fact

Suicide : une solution ou une impasse ?

La Bible fait preuve d'une certaine discrétion en ce qui concerne le suicide. Plusieurs textes de l'Ancien Testament peuvent être cités. D'abord, bien sûr, le Tu ne tueras point (Ex 20.13) dont on peut rappeler qu'il a donné lieu, au travers des siècles, à une application pour le moins conjoncturelle. Gn 9.5 est interprété par la tradition rabbinique par Certainement, votre sang, j'en demanderai compte à votre mort, l'allusion au suicide étant là explicite. On peut également citer Ezechiel 18.4: Toutes les vies m'appartiennent. Toutefois, pas de condamnation directe, le Pentateuque; qui fait un catalogue assez exhaustif des turpitudes auxquelles peut se livrer l'homme et que Dieu condamne, n'en parle pas. Pas plus d'ailleurs que, dans le Nouveau Testament, les listes pauliniennes ou apocalyptiques des pécheurs voués à la perdition éternelle.

Plusieurs suicidés sont cités dans la Bible. On peut passer rapidement sur Abimélec qui demanda à son écuyer de lui donner la mort pour qu'on ne puisse pas dire qu'il avait été tué par une femme. Achitophel se donna la mort après avoir vu qu'Absalon n'avait pas suivi son conseil. Plus connus, les exemples de Samson (Jg 16.30), de Saül (1 Sam 31.4) et bien sûr de Judas (Mt 27.5). L'événement est décrit toujours avec une extrême sobriété, avec concision, comme sans jugement de valeur.

Par ailleurs, ces trois derniers exemples, les mieux documentés, semblent montrer que cette fin est en fait l'aboutissement logique d'une sorte de mécanique infernale, involution dramatique qui, après un point limite de non-retour, devient irréversible. Samson exploite, pour satisfaire ses goûts personnels de puissance et de luxure, la force que Dieu lui a donnée et, après avoir joué plusieurs fois avec le feu, est fait prisonnier dans les bras d'une prostituée. Saül s'enfonce progressivement dans la désobéissance, l'orgueil et la persécution contre David puis finit par consulter la magicienne d'Eyn-Dor (1 Sam 28), moment à partir duquel son destin semble scellé. Judas joue un rôle trouble tout au long du ministère de Jésus, mélangeant politique et avantages personnels. Quand, en acceptant le morceau tendu par Jésus, il reconnaît être celui qui le livrera, à ce moment, dit le texte, Satan entra en lui et il se hâta de sortir (Jn 13.27) ajoutant sombrement il faisait nuit (Jn 13.30). C'est cet enchaînement de choix désastreux qui mène au suicide, et qui, d'une certaine manière, est plus grave que le suicide lui-même. Ces suicidés, au moment de leur geste fatal, étaient déjà morts.

Les suicidaires sont peu nombreux. Jérémie (Jr 20.14-19) souhaite n'être jamais né. Elie (1 R 19.4), après le grand combat victorieux du Mont Carmel, dit Eternel, prends mon âme. Il lui fut seulement répondu, réponse d'amour, de compassion et non de jugement : Lève-toi et mange. Et Jonas, vexé de voir qu'il ne tire aucun bénéfice personnel du succès de sa mission, réclame la mort à Dieu (Jonas 4), lequel, patiemment, lui montre que ce désir de mort n'a pas, comme il le soutenait initialement, une cause « théologique », mais bien égoïste, réaction de vanité blessée !

De ces différents textes, on peut retenir tout à fait clairement que la vie de l'homme ne lui appartient pas, et qu'en ce sens, l'argumentation des pères de l'Eglise est juste. Cependant il semble, sans que cela doive être interprété comme un début d'approbation ou de justification, qu'on puisse percevoir dans le texte biblique une sorte de miséricorde, comme s'il ne voulait pas ajouter à ce « malheur extrême » des paroles de condamnation.

Par ailleurs, le suicide apparaît dans le texte biblique comme la conclusion, l'aboutissement logique d'une démarche de péché et de révolte contre Dieu. Ce qui ne veut pas dire que ceux qui se suicident soient de plus grands pécheurs que les autres ni qu'il puisse exister dans la vie de l'individu un moment où la grâce et le pardon de Dieu ne sont plus efficaces, où il n'y a plus aucun espoir de rachat, de rédemption. Mais dans son essence, le suicide, en tant que processus d'autodestruction et de mort, représente le stéréotype, le modèle même du péché. De fait, ce n'est pas le suicide qui est un péché, mais le péché qui est un suicide.


Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Logo-lueur

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Mer 22 Aoû 2018 - 19:57

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 6

Tu penses au suicide ... arrête-toi un instant et lis ceci !

Si tu penses au suicide, arrête-toi un instant et lis ce qui suit. Cela ne te prendra que quelques minutes. Je ne vais pas te dire de ne pas penser à ce genre de choses, je ne te parle pas en tant que thérapeute, ou professionnel de la santé. Je suis quelqu'un qui, comme toi, sais ce que cela signifie de ne plus avoir envie de vivre.

J'ignore qui tu es et pourquoi tu es en train de visiter ce site. Mais ce que je sais, c'est qu'en ce moment précis, tu es en train de le lire, et ceci est une bonne chose en soi. Je suppose que si tu lis ces lignes, c'est que tu te sens mal au point de vouloir mettre un terme à ta vie. Je préférerais être assis à tes côtés pour en discuter avec toi en face-à-face, sans gêne, sans tabou. Mais puisque ceci n'est pas possible pour l'instant, nous allons le faire de manière virtuelle.

Je connais beaucoup de personnes, qui comme toi ont voulu se suicider et je pense avoir une bonne idée de ce que peut ressentir une personne dans cette situation. Je sais que tu n'as guère envie de lire tout une histoire, c'est pour cela que je vais être bref. J'aimerai partager les quelques prochaines minutes à te demander de faire 5 choses simples et pratiques. Je ne vais pas essayer de te persuader de ne pas mettre un terme à ta vie. Je suppose que si tu y penses, c'est que tu dois te sentir vraiment mal.

Si tu m'as suivi jusqu'ici, c'est plutôt un bon signe. Je te demande encore un petit effort. Lis cet article jusqu'à sa fin. J'espère aussi que, si tu poursuis, c'est en quelque sorte un signe que tu n'es pas vraiment sûr(e) de toi, que quelque part en toi tu ne sais pas si tu dois ou non mettre un terme à ta vie. Souvent les gens qui comme toi souffrent beaucoup, sont ambivalents à ce sujet. Ne pas être sûr(e) de ce que l'on veut, vivre ou mourir, est une réaction tout à fait normale lorsque l'on souffre autant que toi. Le fait que tu sois toujours là est un signe d'ambivalence, c'est-à-dire qu'une partie de toi veut mourir et en même temps une autre partie de toi veut continuer à vivre. Accroche-toi à cette dernière partie et continue à lire ce qui suit.


Suite : Tu penses au suicide... - Prevention Suicide

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Logo

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Gif-bon-courage-37
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Lun 27 Aoû 2018 - 20:44

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Sad-teenager-19900994

Il n'avait que 17 ans !

J’ai été saisie d’une profonde tristesse en entendant ces mots, " il n’avait que 17 ans ".
Mes collègues du travail, m’expliquaient brièvement, le suicide du fils d’une des nos collèges.
" Il s’est jeté de sa fenêtre ", continuent-elles à me dire. Elle l’élevait seule.
" Elle n’a rien vu venir " ajoutait encore une d’elles, " nous voulons faire une enveloppe pour elle, car elle en aura besoin "…


J’ai pensé à cette maman, à la souffrance qui était dans ce moment en train de la consumer, au déchirement de ce cœur de mère, qui se trouvait soudainement devant le suicide de son fils.
En les quittant, je me suis mise à réfléchir sur la personne de nos enfants, c’est vrai que chaque être est unique, chacun a sa manière de penser, d’agir, personne ne peut connaitre ce qu’il y a dans les profondeurs de nos pensées, sauf Dieu.

Nous parents, nous les voyons tous les jours, parlons avec eux, rions avec eux, et parfois nos enfants chéris, portent un masque, que personne ne peut percer.

La nature humaine sait très bien se cacher derrière un masque, nous nous protégeons des autres car nous ne voulons pas faire voir aux autres combien nous sommes malheureux et désespérés.
Nous nous entourons d’une muraille pour ne pas laisser rentrer les regards de nos familles pour éviter qu’elles découvrent notre mal être.

Cela arrive chez les adultes, mais malheureusement, aujourd’hui, cela touche notre jeunesse, la société a mis en haut de l’affiche des valeurs que parfois nos jeunes ne peuvent pas atteindre, et ils se sentent frustrés car ils pensent être nuls incapables d’accomplir ou d’atteindre ces valeurs.
La jeune fille se trouve trop grosse, le jeune garçon trop boutonneux, au collège, leurs camarades se donnent à cœur joie de leur faire remarquer leur différence, ceux qui se disent leurs amis se moquent d’eux, gentiment, l’amour qui pointait sa flèche, n’est pas réciproque, je ne t’aime pas ! Et à chaque parole la gangrène commence à faire son travail.

Parfois, même dans nos maisons, sans prendre garde, les parents, la famille commencent à prononcer des paroles qui vont augmenter leur mal être " Tu es nul, tu n’arriveras jamais à rien … "
Vous vous demandez " comment est-ce possible, sa mère n’a rien vu venir ? "
Malheureusement c’est vrai, il y a des jeunes qui montrent bien quand ca ne va pas, mais il y a aussi ceux qui savent très bien cacher leur mal-être. Nous passons parfois à côté des faits qui pourraient nous alerter, car nous disons toujours " l’âge de l’adolescence c’est comme ça…"

Ce matin, j’ai croisé une collègue qui est venue avec moi en vacances la semaine dernière. Elle était venue avec sa fille et son mari.
Je ne sais plus comment mais elle a commencé à nous parler de sa fille, (" en la voyant je m’étais dit qu’elle devait avoir 17 ans, elle est en pleine adolescence " … !)
Sa fille a 19 ans et elle a déjà fait deux tentatives de suicide…
Elle refuse de grandir. A la fin de notre conversation, j’ai lui ai dit, " je vais prier pour elle et aussi pour toi, et j’ai ajouté " et toutes les femmes que je connais, je vais leur demander de le faire. " " Merci, si tu savais tous ceux qui prient pour elle ! ".
Croyez-vous qu’avec Dieu il y ait des coïncidences ? Je ne le crois pas, c’est pour cela que je vous écris aujourd'hui.

Malgré toutes ces choses cachées que nous ignorons, nous devons avoir la certitude que notre Dieu connait tout et qu’il garde nos enfants.

Quand nous sommes en face de situations pareilles, nous perdons complètement de vue l’amour de Dieu pour nous, sa bienveillance envers les nôtres, et nous paniquons rien qu’à penser qu’un malheur pareil peut nous atteindre.
Celles qui ont vécu des faits si terribles savent bien que dans ces moments la déchirure est tellement insupportable que tout à coup plus rien ne semble réel, nous ne sommes pas préparées pour la perte d’un enfant ! Dans nos cœur la pensée de mourir est plutôt nous avant eux, car nous sommes plus âgées, et ça ne rentre pas dans notre logique.

Imaginez- vous la souffrance de Marie, qui était croyante, qui servait le Seigneur, voir que le fils que l’Eternel lui avait donné, est en train de mourir sur la croix, Là, Jésus qui sait que son départ va déchirer le cœur de celle qui l’a porté pendant neuf mois dans son sein, il prépare la suite des événements, il donne à Jean la responsabilité de prendre soin de Marie. Jean ch. 19 v 25

Nous avons le privilège de connaitre Dieu, nous savons combien la prière est efficace. Notre responsabilité comme mères est de venir le plus souvent au pied du trône de grâce pour porter nos enfants, car l’ennemi rôde comme un lion rugissant il cherche qui dévorer, et il voudrait nous prendre nos enfants par la ruse, par les mensonges. Ayons la certitude que le Père veille sur les nôtres, demandons-lui le discernement nécessaire pour pouvoir détecter les changements d’attitude de nos enfants, soyons prêtes à ne jamais couper le dialogue avec eux, malgré leur comportement qui pourraient nous décourager.

Du reste, ayons l’assurance de l’amour de notre Dieu pour chacune de nous, car Lui nous portera dans ses bras d’amour dans toutes les circonstances qui pourraient venir terrasser nos vies.


Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Logo.tpc
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Lun 27 Aoû 2018 - 20:51

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Saint-LechitielUn suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Angel-with-Jesus-Christ2

PRIERE TRES PUISSANTE
A L’ANGE LECHITIEL
CONTRE LA TENTATION DU SUICIDE
 
L’Ange Lechitiel est l’Ange qui s’occupe des désespérés, des découragés et de tous ceux qui sont sur le point de se suicider. C’est l’Ange de ceux qui sont complètement anéantis, de ceux qui sont tombés et qui n’ont plus aucune force pour se relever. C’est l’Ange qui veut et qui peut venir en aide à toutes ces personnes.

Cet Ange a une vertu spéciale et c’est sa mission principale.

L’Ange Lechitiel est très puissant et peut retenir au dernier moment toutes celles et ceux qui veulent passer à l’acte.

Quiconque l’invoque, pour lui-même ou pour une autre personne, ne serait-ce que quelques fois par an, est à l’abri de la tentation du suicide alors que la même personne qui ne l’invoquerait pas succomberait à cette tentation.

Quiconque invoque l’Ange Lechitiel de la façon suivante, une à quelques fois par an, est à l’abri durant toute l’année en cours :
 
« - Saint Lechitiel, aide-moi, soutiens-moi, relève-moi ! ».
 
L’Ange Lechitiel est celui qui a réconforté Notre Seigneur Jésus dans son effroyable abandon au Mont des Oliviers.

L’Ange Lechitiel est revêtu d’un vêtement sacerdotal, il a une étole, une croix et sur le vêtement, une image représentant la Passion du Christ ainsi qu’un calice surmonté de la Sainte Hostie.

Source : priere contre la tentation du suicide - la priere - Centerblog

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Y51-notre-prire-monte-vers-toi-1-638
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Redrose
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Lun 1 Oct 2018 - 17:41

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Funeral-pic

Suicide : impacts sur les proches

Un être en détresse s’enlève la vie. Il laisse derrière lui sa famille, ses amis. Pour eux, la vie continue. Il faut préparer les funérailles du défunt. Reflet de Société vous propose le regard de ceux qui sont en première ligne après l’acte fatidique, l’entreprise funéraire.

La mort, Claude Poirier connaît. Depuis 50 ans, il travaille pour l’entreprise familiale Magnus Poirier qui offre des services funéraires. Un demi-siècle à vivre avec la mort sous toutes ses formes. Aujourd’hui directeur-général, il a fait le tour du jardin. De son entreprise comme de la mort. S’il vit de la mort, il ne la banalise pas pour autant. L’homme est sensible au désarroi des autres. Il a appris, avec le poids des années, qu’il vaut mieux exprimer sa douleur que la conserver pour soi.

Le suicide : un sujet tabou


« Il y a quelques années, le suicide était un sujet tabou. Les familles disaient que le défunt était mort d’une maladie. Aujourd’hui, on voit que les gens sont un peu plus ouverts » affirme M. Poirier, calé dans son fauteuil. L’homme a la verve facile. Il s’ouvre sans se faire prier. Il en a tant à dire qu’il reprend son souffle tout en parlant. C’est que des gens éprouvés par le suicide d’un proche, il en rencontre fréquemment. Beaucoup plus que ce que laissent croire les médias. « Le suicide est une cause de décès des plus fréquentes » raconte-t-il avec compassion.

Si les gens ont tendance à s’ouvrir un peu plus qu’hier, c’est peut-être en raison de la place moins grande qu’occupe la religion, croit le directeur-général de l’entreprise funéraire. « Autrefois, lorsqu’il s’agissait d’un suicide, les curés ne se déplaçaient même pas. Ce n’était pas accepté. Le défunt pouvait même ne pas recevoir de service religieux pour son enterrement. C’est dire la frustration vécue par les familles. Aujourd’hui, il manque de curés. Les salons funéraires ont pris leur place. Et nous, on a commencé à s’informer pour aider les familles. »

Famille : culpabilité et isolement


Les causes du suicide ne regardent pas M. Poirier. Ce sont les victimes collatérales qu’il rencontre. « Le pire pour la famille, c’est de ne pas savoir pourquoi. Les gens culpabilisent. Ils se sentent responsables, dit-il. C’est évident qu’ils ont besoin d’un support psychologique. Il faut éviter qu’ils s’isolent », considère le directeur-général qui, dans ses temps libres, est président fondateur de Réseau Ado, un organisme qui fait de la prévention du suicide auprès des jeunes.

Tension aux funérailles


Si chaque funéraille a son histoire, M. Poirier est catégorique : celle touchant la mort par suicide est bien différente. « Avec un certificat de décès indiquant un suicide – c’est aussi vrai pour le sida et le VIH - on sait que la cérémonie sera très émotive. Les esprits sont échauffés, très tendus. Que ce soit un jeune ado ou un homme de 50 ans, il y a deux côtés à la famille. Il arrive des frictions entre eux. La famille du défunt pointe du doigt le conjoint. Elle veut même l’exclure du salon funéraire. On l’a vécu à quelques reprises. Une famille qui engage une compagnie de sécurité pour empêcher l’autre côté de la famille d’avoir accès au salon. »

Approche différente


L’approche du salon funéraire est différente dans les cas de mort par suicide. « Avec ces gens, l’écoute prime, explique François Vézina, directeur de succursale chez Magnus Poirier. On ne commence pas à parler de cercueil. S’il faut prendre 3 ou 4 heures pour la rencontre, nous allons le faire. On se fie à la famille, on s’adapte à eux.

J’ai déjà eu une rencontre de 5 heures. Que puis-je faire quand la famille pleure ? Je les laisse. Ils ont besoin d’être seuls. Je me retire et les attend dans une pièce à côté. C’est de la chaleur humaine que ça prend. » Ce jeune homme, aux allures de professionnel avec ses cheveux bien taillés en brosse et ses lunettes stylisées, est lui-même passé par l’emploi de conseiller auprès des familles pour organiser les funérailles. Il affiche une maturité et une ouverture d’esprit peu communes.

Décision à la famille


« C’est la famille qui décide de la tournure de la rencontre. S’ils sont froids, je n’ai pas à les juger. Je ne connais rien d’eux. Je n’ai pas le mort devant moi. J’ai la famille qui reste. Mon fils s’est suicidé à la suite d’une rupture amoureuse. Il y a l’émotion, là. Il peut y avoir de la rancune, comme si c’était la faute de l’ex, si leur fils est mort. Mais il faut leur faire comprendre que la petite amie a peut-être besoin d’aide. On ne peut plus rien pour le défunt. Sauf qu’il y a son entourage. C’est de ces gens qu’il faut s’occuper. Tout ce qui touche la mort subite, c’est de voir comment les gens sont dépourvus. Ils n’ont plus de moyens. Peu importe leur statut social. »

François replonge dans ses souvenirs pas si lointains de conseiller. Il se souvient des difficultés – et des préjugés – ressentis par les familles dont un membre s’est enlevé la vie. « Voulez-vous une annonce pour offrir des dons pour la prévention du suicide ? » Bien non, ils ne veulent pas dire que leur enfant s’est suicidé. C’est pire encore s’il s’agit d’une personne âgée. C’est une honte. Et si le conjoint se suicide, immanquablement, ils vont se demander si c’est de leur faute. »

Vie fragile


La culpabilité de ne pas avoir su, de n’avoir rien fait, d’être la cause du départ de l’être aimé. Une culpabilité qui n’a pas d’âge. « Ce que nous avons remarqué, reprend François, c’est que le suicide touche toutes les catégories d’âge. Des fois, les familles n’ont aucune idée. Tout allait bien… Elles ne l’ont pas vu venir. »

Pour se protéger de la détresse qu’il côtoie au quotidien, François se met une barrière. « Moi, je me dis qu’ils vivent un deuil, comme j’en ai vécu et que j’en vivrai encore. Tu prends conscience que la vie est fragile. Les gens planifient pour plus tard, pour la retraite. Moi, quand j’ai envie de faire telle chose maintenant, je le fais. J’en ai trop entendu des mon mari est parti travaillé, il n’est jamais revenu. »

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Siteon0-e5814
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Lun 1 Oct 2018 - 17:43

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Rose-rouge
Marthe Robin parle des suicidés et du purgatoire (45 mn) Le suicide de son frère Henri, homme discret, alcoolique et très angoissé, souffrant de terribles névralgies faciales. Marthe obtient du Seigneur la confirmation qu’il est sauvé. Les enseignements explicites de Marthe Robin sur le passage de la mort, sur l’apparition du Christ et la conversion de beaucoup.

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Lun 6 Mai 2019 - 20:07

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Ame-1

Expériences de mort imminente : qu’en est-il du suicide ?

Selon les recherches du Dr. Moody, les personnes ayant vécu une EMI suite à une mort involontaire, ont souvent affirmé qu’à un moment donné durant leur expérience, elles ne souhaitaient pas revenir sur terre (ndlr : car plongé dans la paix, le bien être, l’Amour…).

Toutefois, ces mêmes personnes sont toutes unanimes à répudier le suicide en tant que moyen de retrouver de tels états. Elles disent à leur retour, avoir appris au cours de leur aventure qu’elles avaient ici un devoir à remplir ; elles rapportent de l’au-delà un désir de se vouer entièrement et sérieusement à cette vie-ci. Voici pour exemple, le témoignage d’un homme « mort » suite à un accident et qui fait référence au suicide et au meurtre :

« [Pendant que j’étais de l’autre côté], j’eus le sentiment que deux choses me seraient totalement interdites : me tuer ou tuer quelqu’un (…). Si j’en venais à me suicider, ce serait comme si je refusais le don de Dieu en lui jetant à la face (…). Tuer quelqu’un d’autre, c’est se mettre en travers du plan que Dieu a conçu pour cet homme… »

Un autre homme raconte que tandis qu’il était « là-bas » il avait eu le sentiment que certains suicides entrainaient une sanction, une partie de celle-ci consistant à être témoin des souffrances que cet acte allait susciter chez d’autres.

Toujours selon le Dr. Moody, les témoignages de personnes ayant eu une EMI consécutive à un suicide ont toute un point commun, celui d’être désagréable. Les témoins rapportent que les situations conflictuelles auxquelles ils avaient tenté d’échapper par le suicide, les retrouvaient, de l’autre côté, intacte.

Une femme a déclaré avoir été comme « prise au piège » dans la circonstance qui l’avait poussé à se suicider. Il lui semblait que l’état des choses au milieu duquel elle s’était débattue avant sa « mort » ne cessait de se répéter, comme en une boucle fermée :

« [..] même alors que j’étais « morte », les choses en étaient toujours au même point. C’était comme si les mêmes choses se répétait sans cesse, un éternel retour. Je subissais l’évènement une fois, et à la fin je pensais : « Ouf ! C’est fini, quelle chance ! » Mais aussitôt après, tout recommençait, et je pensais « Oh non ! Assez ! Que ça s’arrête ! ».

Tous ont déclaré qu’après ce qui leur était arrivé, ils n’envisageaient plus jamais le suicide comme une solution ; tous estimaient qu’ils avaient commis une erreur et se félicitaient de n’avoir pas réussi dans leur tentative.

Ainsi le Dr. Moody demanda à un homme si, à la lumière de ce qu’il avait appris, il entreprendrait à nouveau de se supprimer, il répondit : « Certainement pas. Je ne recommencerai jamais. Je mourrai de mort naturelle. J’ai compris dans ce moment-là que notre vie ne présente qu’une infime portion de temps, alors qu’il y a tant de choses à faire pendant qu’on est sur terre. Tandis que quand on meurt, c’est l’éternité. »

Face à ces révélations issues des recherches du Dr. R. Moody, vous l’aurez donc compris si voulez une belle mort, alors suicide, meurtre, euthanasie, avortement… sont à éviter… A propos de l’avortement, comment ne pas citer le témoignage bien connu de Gloria Polo (à retrouver ici) qui vécut une EMI très intense après avoir été foudroyée ?

Lors de cette EMI, les 10 commandements lui sont passés en revue :

« […] Sur cette épreuve des dix commandements, je n’avais pas une demi réponse correcte. C’était terrible, dévastateur ! J’étais totalement bouleversée. Et je me disais : Au moins on ne pourra pas me blâmer d’avoir tué quelqu’un ! […] Quand l’on en vint au 5ème commandement, le Seigneur me fit voir l’assassin horrible que j’avais été en commettant le plus horrible des crimes : l’avortement.  De plus, j’avais financé plusieurs avortements parce que je proclamais qu’une femme avait le droit de choisir d’être enceinte ou pas. Il me fut donné de lire dans le Livre de Vie et je fus profondément meurtrie, car une fillette de 14 ans avait avorté sur mes conseils. […] Chaque fois que le sang d’un bébé est versé, c’est un holocauste à Satan, qui blesse et fait trembler le Seigneur. Je vis dans le Livre de Vie, comment notre âme se formait, le moment où la semence parvient dans l’œuf. Une belle étincelle jaillit, une lumière qui rayonne du soleil de Dieu le Père. Dès que le ventre de la mère est ensemencé, il s’éclaire de la lumière de l’âme. Pendant l’avortement, l’âme gémit et crie de douleurs, et l’on entend un cri au Ciel car il est ébranlé. […] »

Marthe Robin (1902-1981) reconnue « Vénérable » par le pape François, et qui vécut une vie de souffrance, disait au sujet de l’euthanasie :

« Ne mettez pas des poisons sur la table de nuit des malades ». Elle trouva également les mots pour consoler les proches de suicidés : « Elle était peut-être plus près du Bon Dieu qu’on ne pourrait le croire, faisait-elle écrire en 1952, à propos d’une suicidée, car ce n’est pas à ses jours qu’elle voulait mettre fin, mais c’était au mal qui la torturait… »  (*)
Lire la suite de notre enquête : Quel salut pour les âmes ?


(*) Extrait du livre Vie de Marthe Robin du Père Bernard Peyrous, postulateur de sa cause en canonisation dans l’Église catholique.


Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 GOJ1etm7yiy+++OKLL96BfwAFPwkrHgilUAAAAABJRU5ErkJggg==
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Ven 17 Mai 2019 - 17:14

11 mai 2017
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 1250-midi-1200x600

Une ado chrétienne fait le buzz en dénonçant la série Netflix qui romance le suicide

Dans la nouvelle et très controversée série de Netflix à destination des adolescents, 13 reasons why, l’héroïne de la série, Hannah Baker se suicide pour mettre fin à ses souffrances, après avoir enregistré 13 cassettes dans lesquelles elle explique ce qui l’a poussé à abréger ses jours.

La série est accusée de romancer l’acte irréversible qu’est le suicide, auprès d’un public jeune et influençable. Outre-Atlantique, parmi les nombreuses critiques de la série, une adolescente de 16 ans a décidé d’apporter une réponse personnelle à ce que certains considérent comme une banalisation du suicide. Lauren McRoberts a rédigé sur son blog 13 reasons why not ?, les 13 raisons pour ne pas mettre fin à ses jours.

Pour Lauren, l’histoire d’Hannah n’est pas qu’une histoire, elle révèle le quotidien de nombre d’adolescents harcelés, abusés, moqués, déprimés, noyant leurs souffrances dans la drogue, l’alcool et le sexe, ne trouvant parfois aucune autre issue que le suicide.


Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page

Lire la suite et vidéos : Une ado chrétienne fait le buzz en dénonçant la série Netflix qui romance le suicide

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Logo-Infochretienne-officiel-1000
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Gilles10
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par henri1 le Sam 18 Mai 2019 - 23:45

Pour répondre à la question, je vais donner les témoignages que j'ai vu ou lu:

-J'ai vu une vidéo d'une coréenne qui a été emmenée en enfer par Jésus. Il y avait le cas d'un suicidé qui est atterri en enfer.
-J'ai vu une autre vidéo, ou lors d'un exorcisme, le démon parlait du sort d'un suicidé et qu'il était en enfer.

-J'ai lu le témoignage du curé d'Ars qui parlait d'une personne s'était suicidée en se jetant d'un pont dans l'eau. A la personne qui pleurait sa mort et désespérait se son salut éternel, le Saint Curé dit: "Entre le pont et le ciel, il a eu le temps de se tourner vers la miséricorde de Dieu". 
-J'ai lu trois autres témoignages d'Angelica Zambrano, d'Yves et de Tamara Laroux qui affirment que le suicide mène en enfer.
Donc la majorité des témoignages que j'ai lu ou vu affirment que le suicide conduit à l'enfer sauf un, faut il le prendre en compte ? 
henri1
henri1
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 81
Inscription : 09/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Mer 10 Juil 2019 - 19:24

20 mai 2019
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Collin-dozier-recompense-dun-lifesaving-award
Le maire de Virginia Beach, Bobby Dyer, à gauche, lit le prix de sauvetage qu'il remettait à Collin Dozier, qui a sauvé un homme de l'accès au pont de Lesner

Un chrétien empêche le suicide d’un homme alcoolique et le conduit à Christ

Collin Dozier rentrait chez lui aux alentours de minuit un mercredi, fin avril, lorsqu'il a remarqué qu'une voiture s'était arrêtée sur un pont à proximité et avait senti que Dieu l'appelait.

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 CollinDozier1


«C'était comme si quelqu'un frappait à votre porte. Tu dois y répondre, dit Dozier à Faithwire. "C'était juste limpide."

Il a parcouru le reste du trajet jusqu'à chez lui, mais a ensuite sauté sur son scooter électrique et est retourné à Lesner Bridge, à Virginia Beach, où il a trouvé un homme qui envisageait de se suicider.

«Je ne voulais pas trop m'approcher de lui», a déclaré Dozier dans un témoignage vidéo partagé par son église.  «Je suis à environ 10-15 pieds de lui et je me suis penché sur la balustrade à côté de lui, et j'ai dit:« Hé mec, qu'est-ce qui se passe?  Pas de réponse."

L'homme de 27 ans, inquiet, n'a même pas regardé Dozier.  Mais il n'abandonna pas, tentant de son mieux d'encourager le jeune homme: «J'ai dit: 'Ne le fais pas.  Jésus t'aime.  Il est là pour toi.

«La seule chose que je pouvais faire était de me tourner vers le Seigneur et de prier», a rappelé Dozier.  «Alors je me suis rapproché un peu de lui, j'ai tendu la main et j'ai dit: 'Seigneur Jésus, s'il te plaît, parle à ce gars.  Ouvre les yeux maintenant.  Laisse-le voir ton amour.  Je sais que lorsque les temps sont durs, c'est la seule chose à laquelle il est possible de se tourner. "

Après environ 20 minutes, selon la police de WAVY-TV , la police est finalement arrivée .  Quand ils sont arrivés, l'homme troublé a basculé de l'autre côté de la rambarde du pont, face à l'eau.

L’homme - qui prétendait avoir un fusil - menaçait de tirer sur Dozier et le policier.  Mais cela n’a pas arrêté le Bon Samaritain, qui s’approchait de plus en plus près de l’homme.

«Je me suis précipité pour ça», a déclaré Dozier.  «J'ai passé autour de ses bras et j'ai pincé mes coudes pour que ses bras ne se déchaînent pas et ne touchent plus rien.  J'ai grimpé sur la rambarde, je l'ai aspiré et je l'ai jeté sur le trottoir. »

De là, la police est intervenue, a placé l'homme en garde à vue et l'a admis dans un centre de rééducation où il est resté plus d'une semaine.

Les actions de Dozier ont eu un impact tellement positif sur l'homme qu'il a depuis commencé à aller à l'église avec lui le dimanche.  Il est également sobre depuis trois semaines.  Avant d'être sauvé tard dans la nuit d'avril, M. Dozier a déclaré que l'homme n'avait pas été sobre depuis un jour sur dix ans.
L'homme doit maintenant être baptisé.

Dozier, un ancien lutteur, a déclaré que sa propre foi avait également été revigorée par l'expérience.  Il a dit à Faithwire qu'il avait prié pour que Dieu le rende "audacieux" dans sa foi.

“Ceci est arrivé pour une raison.  Ce n'est pas par hasard.  Je ne peux pas ne pas partager cela », a-t-il déclaré.  «Parce que c'est totalement Dieu - tout y est.  Dieu m'a utilisé pour pouvoir faire cela.  Quelles sont les chances que je sois là parmi toutes les personnes ?

Le natif de Virginia Beach a poursuivi en disant qu'il "n'avait jamais pensé" que Dieu l'emploierait de manière aussi importante.

«Cela m'a vraiment aidé à développer ma foi parce que, pour la première fois, je reçois des centaines de messages de personnes disant… qu'elles veulent changer leur vie et que cette histoire les a motivées à le faire», a déclaré Dozier.  «Je ne fais que continuer à voir tant de cœurs avoir changé depuis cette histoire.  C'est incroyable !


Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 HLFxYnfrsAAAAAElFTkSuQmCCUn suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 TrePar Tré Goins-Phillips

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 2Q== Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 1017984225
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Mer 10 Juil 2019 - 19:26

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Homme-triste-800x600

VISIONS DE MARIA VALTORTA : LE SUICIDE EST UN PÉCHÉ D'ORGUEIL

Dans le tome 2 de "L'évangile tel qu'il m'a été révélé", au chapitre 32, Maria Valtorta nous raconte une vision au cours de laquelle elle a vu Jésus et Judas qui parlaient du suicide. A un moment donné, Jésus dit à son disciple que le suicide est un péché d'orgueil. Celui-ci lui répond alors que ce serait plutôt du désespoir, mais Jésus lui rétorque que le désespoir n'est rien d'autre que de l'orgueil.
   
Sur le moment, vous en conviendrez, cette remarque peut nous choquer un peu. Pourtant, si nous prenons le temps d'y réfléchir profondément, nous pouvons assez facilement comprendre que les propos de Jésus tels que M. Valtorta nous les rapporte dans son livre sont en fait emprunts d'une profonde sagesse et d'une profonde claire voyance. En effet, il semblerait qu'il y ait deux sortes d'orgueil.
   
Tout d'abord, il y a ce que l'on pourrait appeler l'orgueil "de supériorité" : "Je suis le plus beau", "Je suis le plus fort", "Je suis le plus grand", "Les autres ne sont rien à côté de moi"… Cela est vrai chaque fois qu'un être se préfère à tout le reste et qu'il refuse de voir qu'il a aussi des défauts. Cette attitude peut alors le conduire à la mégalomanie.
   
Ensuite, il y a un second type d'orgueil auquel on ne pense pas toujours mais qui existe pourtant bel et bien. Il s'agit d'un orgueil que l'on pourrait qualifier "d'infériorité" : "Je suis le plus laid", "Je suis le plus faible", "Je suis le plus petit", "Je ne suis rien à côté des autres"… Cela est vrai chaque fois qu'un être se déteste par-dessus tout et qu'il refuse de voir qu'il a aussi des qualités (aucun être humain, en effet, n'a été créé sans talent, ici-bas). Cette attitude peut alors tout à fait le conduire au suicide.
   
Dans les deux cas, nous sentons bien que le problème est le même dans la mesure où la personne est centrée sur elle-même, ne voit qu'une partie d'elle-même, est aveugle et sourde à tout le reste et n'a pas l'humilité nécessaire pour porter un regard parfaitement objectif sur ce qu'elle est. Elle se trouve alors dans un état de "violence intérieure" envers elle-même. Frère Ephraïm - le fondateur de la communauté des Béatitudes - a dit que l'orgueil était "la forme spirituelle de la violence" (se reporter ici à ses cassettes audio sur la guérison intérieure).
   
Cela étant, il est bien évident qu'il ne nous appartient pas de juger les gens. DIEU SEUL peut connaître les causes qui font que telle ou telle personne a agi de telle ou telle manière, et LUI SEUL peut dire jusqu'à quel point sa responsabilité peut être diminuée (car la personne peut tout à fait avoir eu de mauvaises influences). D'ailleurs, le Catéchisme de l’Église Catholique est très clair sur ce point : "On ne doit pas désespérer du salut éternel des personnes qui se sont donné la mort. Dieu peut leur ménager, par les voies que Lui seul connaît, l'occasion d'une salutaire repentance. L’Église prie pour les personnes qui ont attenté à leur vie" (article 2283).


Source : - CHERE GOSPA chere-gospa.eklablog.com/
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Gilles10
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Ven 6 Sep 2019 - 22:26

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Crying10


Ils (les parents) ne doivent pas se sentir coupables à cause du geste de violence que nous nous sommes fait.

Une âme au Ciel: Dieu est la Divine Volonté, il permet que je vous parle, tout est en lui. Vous êtes en lui, je suis en lui, Dieu nous unit. Nous sommes en Jésus, notre âme est divine, elle est en lui.

Je me suis donné la mort par pendaison, je n’ai pas pensé à mon geste qui faisait de moi un enfant indigne de tant d’amour. Oui, j’étais rempli d’amour, mais ma volonté humaine vivait dans le désespoir de ne pas connaître le vrai amour. C’est vrai que j’ai connu de l’amour auprès de mes parents, mais ma vie s’était obscurcie par mon besoin d’être aimé comme moi je le voulais, non comme eux voulaient m’aimer, alors que c’est Dieu qui nous donne des parents: je n’ai pu reconnaître là la main de Dieu.

Aujourd’hui, je peux dire à tous les parents, qui connaissent la souffrance à cause de nous qui nous sommes enlevés la vie, que tout en nous crie vers la vie. Lorsque notre âme quitte notre cher corps, nous réalisons que Dieu nous aime et qu’il nous a donné le souffle de la vie pour que nous puissions nous acheminer sur la terre avec la chair de nos parents.

Chers parents d’amour, Dieu choisit vos enfants, il accorde à chacun d’eux la vie pour qu’ils puissent découvrir la valeur de l’amour et c’est en faisant de bonnes actions qu’ils apprennent que l’amour, ça se donne. Lorsque nous venons au monde, Dieu nous donne la vie et les parents nous donnent une partie de leur chair qui vient de Dieu: tout vient de lui. Par amour, nous devons donner à Dieu notre vie et tout ce que nous faisons; tout ne doit être que donation pour Dieu.

Mais pour offrir à Dieu notre vie, il faut savoir qu’elle vient de Dieu; rien n’est venu à nous sans l’amour de Dieu, il nous aime plus que nous nous aimons: «Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.» Dieu nous a donné son Fils par amour et les parents nous donnent de leur chair qui vient de Dieu par amour. Lorsque nous découvrons cette valeur d’amour, nous découvrons à quel point Dieu nous aime et à quel point les parents nous aiment, dans la mesure où ils ont découvert qu’ils sont amour.

Ils ne doivent pas se sentir coupables à cause du geste de violence que nous nous sommes fait. Les parents doivent donner à Dieu leur enfant qui s’est suicidé. Oh! si j’avais su donner à mes parents tout l’amour qu’ils méritent, comme je l’aurais fait! «Mes chers parents, Dieu le Père me donne cela aujourd’hui; par le oui à l’Amour de ma petite sœur (la fille du oui), je puis vous parler, car je suis en vous et, vous, vous êtes en Jésus; comme je suis en Jésus dans la vie éternelle, je suis près de vous; je vous aime si fort! Vos prières m’ont aidé à aller vers Dieu le Père. Combien est grande ma gratitude de vous avoir eus comme parents! Mon âme se réjouit de vous savoir en Dieu. Vous avez gardé l’espoir de me voir au Ciel. C’est si important ce geste d’amour.

Votre fils vous attend au Ciel.» Vous, les parents, les frères, les sœurs et les amis, ne cessez pas de prier pour ceux qui se suicident, vos prières les soulagent. Lorsqu’une âme se retrouve devant l’Amour, elle est devant sa vie un très court instant. Comme Dieu la veut avec lui, il fait tout pour qu’elle aille vers lui. Lorsqu’elle prononce son oui, tout d’elle a si honte qu’elle ne peut regarder l’Amour; son regard sur elle la fait frémir de bonheur mais, elle, elle est incapable de lever son regard vers lui, car elle est trop indigne de tant d’amour et c’est avec un repentir sincère qu’elle se dirige vers le purgatoire pour purifier tout ce qui la rend indigne.

Je vous témoigne de cela pour vous dire de ne pas juger ceux qui se suicident, mais de prier pour eux afin qu’ils se reconnaissent repentants devant l’Amour.

Priez pour que leurs souffrances méritées soient amoindries. Je suis une âme heureuse et même si j’ai dû passer par le purgatoire, j’ai connu le vrai amour à l’instant où l’Amour s’est présenté à moi. Je vous aime, mes parents d’amour. Ma petite sœur, merci de tes prières, elles m’ont aidé à entrer à la Maison éternelle. Je t’aime. Jésus: Ma fille bien-aimée, Dieu te bénit. Je vous aime et je vous veux en amour avec vous et votre prochain. Amen, je vous le dis: «Aimez l’Amour, l’Amour vous aime.» Jésus, votre Amoureux, celui qui est en vous. Amen !


Source : Amour pour tout les miens - 2004 - la fille du oui à Jésus (Canada) - volume 4 - chapitre 242

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Gilles10
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Dim 8 Sep 2019 - 18:56

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Suicid10

Journée Mondiale de prévention du suicide 2019

À l’échelle mondiale, on estime qu’un suicide a lieu toutes les 40 secondes et une tentative toutes les 3 secondes, ce qui correspond à un million de suicides chaque année, un million de vies perdues...

Les chiffres sont cruels : c'est plus que l'ensemble des personnes tuées par les guerres et les catastrophes naturelles. Si on ajoute à ce total les entourages directs des personnes suicidées, on arrive à 10 millions de personnes endeuillées.

La Journée du 10 septembre vise à sensibiliser le grand public à l’ampleur du problème et l'informer sur les actions de prévention à sa portée.


Travaillons ensemble pour prévenir le suicide

En 2019, nous célébrons la 17ème édition de cette journée. Rappelons que c'est l'association internationale pour la prévention du suicide qui est à l'origine de cette journée, en collaboration avec l'Organisation mondiale de la Santé.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) considère le suicide comme un problème de santé publique énorme mais en grande partie évitable, aujourd'hui à l’origine de près de la moitié de toutes les morts violentes. On compte actuellement près d’un million de décès annuels dus au suicide, et le coût économique se chiffre en milliards de dollars. Selon les estimations, le nombre de décès dus au suicide pourrait passer à 1,5 million d’ici 2020.

Les associations qui agissent pour la prévention du suicide sont nombreuses et nous avons retenu pour notre "site à visiter" (voir lien ci-dessous) SOS Suicide Phénix dont l'accroche mérite à elle seule le détour : En parler, c'est déjà revivre !


Un site à visiter : sos-suicide-phenix.org

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Logo
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Lun 9 Sep 2019 - 21:25

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Index10

Journée mondiale de prévention du suicide

La journée est organisée en collaboration entre l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Association internationale pour la prévention du suicide (IASP). Elle est relayée par des organisations locales telles que l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS).

Selon l'OMS, il y aurait environ 3000 suicides par jour dans le monde (plus de 800 000 par année) et au moins autant, sinon plus, de tentatives de suicide. Au Québec, 3 personnes s'enlèvent la vie chaque jour et les 3/4 des suicides répertoriés sont effectués par des hommes. De plus, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-29 ans. 

Il est important de savoir que le fait de parler du suicide n’encourage pas à passer à l’acte. Au contraire, parler du suicide peut encourager une personne à parler et à se libérer de sa souffrance. Les ressources pour aider une personne qui pense au suicide sont aussi de bonnes adresses pour quelqu’un qui s’inquiète pour un proche et qui ne sait pas comment l’aider.

En ce sens, la journée du 10 septembre vise notamment à promouvoir les ressources existantes pour une personne ayant des idées suicidaires, ainsi qu'à faire de la sensibilisation sur les signes que l'on peut reconnaître chez une personne qui songe à s'enlever. Mentionnons d'ailleurs que la prévention au Québec donne des résultats : selon l’AQPS, pendant la première décennie des années 2000, le taux de suicide a considérablement diminué au Québec, tandis que les demandes d'aide ont significativement augmenté.

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 2Q==
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par HolyFaceOfJesus le Lun 9 Sep 2019 - 22:11

@Gilles a écrit:
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Homme-triste-800x600

VISIONS DE MARIA VALTORTA : LE SUICIDE EST UN PÉCHÉ D'ORGUEIL

Dans le tome 2 de "L'évangile tel qu'il m'a été révélé", au chapitre 32, Maria Valtorta nous raconte une vision au cours de laquelle elle a vu Jésus et Judas qui parlaient du suicide. A un moment donné, Jésus dit à son disciple que le suicide est un péché d'orgueil. Celui-ci lui répond alors que ce serait plutôt du désespoir, mais Jésus lui rétorque que le désespoir n'est rien d'autre que de l'orgueil.
   
Sur le moment, vous en conviendrez, cette remarque peut nous choquer un peu. Pourtant, si nous prenons le temps d'y réfléchir profondément, nous pouvons assez facilement comprendre que les propos de Jésus tels que M. Valtorta nous les rapporte dans son livre sont en fait emprunts d'une profonde sagesse et d'une profonde claire voyance. En effet, il semblerait qu'il y ait deux sortes d'orgueil.
   
Tout d'abord, il y a ce que l'on pourrait appeler l'orgueil "de supériorité" : "Je suis le plus beau", "Je suis le plus fort", "Je suis le plus grand", "Les autres ne sont rien à côté de moi"… Cela est vrai chaque fois qu'un être se préfère à tout le reste et qu'il refuse de voir qu'il a aussi des défauts. Cette attitude peut alors le conduire à la mégalomanie.
   
Ensuite, il y a un second type d'orgueil auquel on ne pense pas toujours mais qui existe pourtant bel et bien. Il s'agit d'un orgueil que l'on pourrait qualifier "d'infériorité" : "Je suis le plus laid", "Je suis le plus faible", "Je suis le plus petit", "Je ne suis rien à côté des autres"… Cela est vrai chaque fois qu'un être se déteste par-dessus tout et qu'il refuse de voir qu'il a aussi des qualités (aucun être humain, en effet, n'a été créé sans talent, ici-bas). Cette attitude peut alors tout à fait le conduire au suicide.
   
Dans les deux cas, nous sentons bien que le problème est le même dans la mesure où la personne est centrée sur elle-même, ne voit qu'une partie d'elle-même, est aveugle et sourde à tout le reste et n'a pas l'humilité nécessaire pour porter un regard parfaitement objectif sur ce qu'elle est. Elle se trouve alors dans un état de "violence intérieure" envers elle-même. Frère Ephraïm - le fondateur de la communauté des Béatitudes - a dit que l'orgueil était "la forme spirituelle de la violence" (se reporter ici à ses cassettes audio sur la guérison intérieure).
   
Cela étant, il est bien évident qu'il ne nous appartient pas de juger les gens. DIEU SEUL peut connaître les causes qui font que telle ou telle personne a agi de telle ou telle manière, et LUI SEUL peut dire jusqu'à quel point sa responsabilité peut être diminuée (car la personne peut tout à fait avoir eu de mauvaises influences). D'ailleurs, le Catéchisme de l’Église Catholique est très clair sur ce point : "On ne doit pas désespérer du salut éternel des personnes qui se sont donné la mort. Dieu peut leur ménager, par les voies que Lui seul connaît, l'occasion d'une salutaire repentance. L’Église prie pour les personnes qui ont attenté à leur vie" (article 2283).


Source : - CHERE GOSPA chere-gospa.eklablog.com/
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Gilles10

Attention à Maria Valtorta !
HolyFaceOfJesus
HolyFaceOfJesus
Avec les chérubins

Masculin Messages : 62
Localisation : Ile de France
Inscription : 22/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Gilles le Mar 10 Sep 2019 - 17:45

10 septembre 2019
Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Resize10

Suicide: l’état d’urgence

CHRONIQUE / Si une stratégie se révélait des plus efficaces pour réduire le nombre de décès sur les routes, le nombre de cancers ou de maladies cardiovasculaires, il y a fort à parier qu’aucun gouvernement ne s’en priverait et ne renoncerait à préserver des vies. Pourquoi est-ce différent lorsqu’il s’agit de prévention du suicide?

Le paradoxe est flagrant.


«Si le suicide compte parmi les principales causes de mortalité dans le monde, il ne figure toujours pas au rang des priorités de santé publique. La prévention du suicide et la recherche sur le suicide ne bénéficient pas des ressources financières et humaines dont elles ont désespérément besoin», relève l’Organisation mondiale de la santé, dans Prévention du suicide, l’état d’urgence mondial, un premier rapport sur ce thème pour l’organisation, rendu public lundi.

Toutes les 40 secondes, une personne se suicide dans le monde. Total pour une année : 800 000.

Au Québec, 80 personnes tentent chaque jour de mettre fin à leur vie. Chaque jour au Québec, trois personnes décèdent par suicide.


Chaque fois, 7 à 10 personnes sont endeuillées et portent leur fardeau de culpabilité, d’impuissance, d’incompréhension et parfois d’insatisfaction à l’égard d’un réseau de la santé et de services sociaux qui n’a pas su répondre adéquatement et promptement aux appels à l’aide.

Ces décès et leurs lourds effets collatéraux ne sont pas des accidents. Il est possible de les éviter.

Le Collectif pour une stratégie nationale en prévention du suicide a rappelé lundi qu’après 1999, le taux de suicide a diminué de 4,1 % chez les hommes, et ce, pendant dix ans, de 2,6 % par année chez les femmes et de 9,6 % en moyenne chez les jeunes.

La raison de ces bons résultats? Québec s’était doté en 1998 d’une stratégie québécoise d’action pour contrer le suicide, «S’entraider pour la vie». Les années suivantes, le taux de suicide a reculé dans certaines catégories d’âge.

Depuis 15 ans, le Québec est privé d’une telle stratégie. Le nombre de suicides par jour est aujourd’hui le même qu’il y a 40 ans.

Ici, le sujet n’est plus tabou comme auparavant et comme cela le demeure dans d’autres pays du monde où les tentatives de suicide sont toujours pénalisées.

Mais à quoi sert d’en parler et d’inciter son frère, son collègue ou sa conjointe à demander de l’aide si celle-ci n’est pas au rendez-vous ou se résume à un médicament ou à un suivi avec un spécialiste dans six mois?

La présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, la Dre Christine Grou, souligne que «nous avons travaillé depuis de nombreuses années à diminuer les tabous autour de la santé mentale. Les gens réclament des services, mais ceux-ci ne sont pas toujours au rendez-vous… ce qui peut entraîner un geste de désespoir».

Plus de 25 organisations œuvrant en prévention du suicide et en santé mentale demandent au gouvernement de François Legault d’instaurer une stratégie nationale en prévention du suicide. La ministre de la Santé, Danielle McCann doit également produire un plan d’action en santé mentale pour 2020-2025. Va-t-on y prévoir enfin un accès accru aux services de psychothérapie qu’un collectif réclame depuis 2015 en s’inspirant de l’expérience australienne?

Les attentes sont grandes en santé mentale et ce depuis fort longtemps. M. Legault et son équipe se targuent d’être à l’écoute de la population. Voilà une belle occasion de le démontrer.

Le 12 août dernier, le roman Le fleuve de l’actrice Sylvie Drapeau figurait parmi les quatre livres québécois achetés par le premier ministre Legault. En cette journée mondiale de prévention du suicide, je lui suggère de poursuivre la tétralogie de Mme Drapeau avec «L’enfer», qui raconte l’histoire d’une grande sœur dont le jeune frère schizophrène se suicide. C’est l’histoire familiale touchante de Mme Drapeau. C’est une histoire qui ressemble à celle d’autres familles du Québec et qui mériterait une plus belle fin.


Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 2Q==
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24916
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par jacques58fan le Jeu 12 Sep 2019 - 2:50

Pour les extremistes musulmans se faire sauter en kamikaze leur apporterait le paradais et 42 vierges
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1756
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un suicidé peut-il aller au Ciel? - Page 14 Empty Re: Un suicidé peut-il aller au Ciel?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum