Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Charles-Edouard le Jeu 23 Fév 2017 - 10:07

Un bébé nait dans sa poche amniotique


http://www.parismatch.com/Actu/Insolite/Incroyable-naissance-d-un-bebe-recroqueville-dans-son-sac-amniotique-1037152

(N'oubliez pas qu'en France l'avortement à terme est autorisé pour les trisomiques)

Le fœtus est-il une personne à part entière ?

La première chambre civile de la Cour de cassation a rendu le 6 février 2008 un triple jugement concernant les cas de familles d’enfants morts-nés entre 1996 et 2000. Ces familles voulaient faire une déclaration de naissance et de décès à l’état-civil, mais cet enregistrement leur fut refusée et seule une « déclaration d’enfant sans vie » leur a été proposée.

Un seuil contesté

En effet, ces enfants, ces fœtus plus exactement, avaient entre 18 et 21 semaines et ne pesaient qu’entre 155 et 400 grammes. Or, la limite légale de réanimation du fœtus en France est de 22 semaines de grossesse (24 semaines d’aménorrhée) et de 500 grammes (il y a une vingtaine d’années, c’était 25 semaines de grossesse et 800 grammes), un seuil que le progrès technique a réussi à faire baisser.

Une carence dans la législation

La décision de la Cour de cassation a été motivée par le vide juridique existant pour les fœtus, et notamment entre 12 et 22 semaines.

Des droits nouveaux

Ce jugement fera donc jurisprudence et l’inscription d’un fœtus mort-né pourra se faire sans condition ni de poids ni de durée de la grossesse.

Concrètement pour les parents, cela signifie la possibilité donner un nom à leur enfant disparu, de reprendre son corps et d’organiser un enterrement pour faire leur deuil. Jusqu’à 22 semaines de grossesse, les fœtus morts sont souvent jetés avec les autres déchets organiques des hôpitaux, sans autre considération.

Des réactions contrastées


Parmi les réactions, Maïté Albagly, dirigeante du mouvement français pour le planning familial, s’est inquiétée qu’on « ouvre une brèche [qui] peut, à la longue, mettre en cause l’avortement » tandis que Jean Goyard, président d’une association qui milite pour la reconnaissance juridique de l’embryon au sein de sa mère, considère que c’est « un bon pas, dans la bonne direction » et qu’il est « absurde de nier le statut d’enfant à un fœtus mort-né alors que le droit civil le reconnaît dans plusieurs occasions, notamment en matière d’héritage [car] si un père meurt alors que sa femme est enceinte, le bébé, pourtant en devenir, hérite ».

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-foetus-est-il-une-personne-a-35813

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17577
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Charles-Edouard le Jeu 23 Fév 2017 - 10:11

Maïté Albagly, dirigeante du mouvement français pour le planning familial, s’est inquiétée qu’on « ouvre une brèche [qui] peut, à la longue, mettre en cause l’avortement »

Elle a peur alors qu'elle devrait être contente, comme quoi elle a le culte de la mort.

Bonne nouvelle mais cet article date de 2008 un bon début quand même:

et l’inscription d’un fœtus mort-né pourra se faire sans condition ni de poids ni de durée de la grossesse.
Concrètement pour les parents, cela signifie la possibilité donner un nom à leur enfant disparu, de reprendre son corps et d’organiser un enterrement pour faire leur deuil.


En attendant ces lois, droits vous pouvez aller sur ce site:
https://non-nes.com/

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17577
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Père Nathan le Lun 1 Oct 2018 - 12:20

à Mgr Hapigny, évêque de Tournais :
Non, Monseigneur, tuer un bébé n’est jamais « compréhensible » !


Monseigneur,


Le 13 septembre dernier, le journal « Le Soir » a publié un entretien que vous avez bien voulu lui accorder. Interrogé sur une série de sujets brûlants vous déclarez notamment « comprendre le recours à l’IVG dans certains cas. »

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? 2bb52e122b04e7a07a3914dd43f48e2b-1360047892



Comme beaucoup de catholiques, j’ai d’abord espéré que vos propos aient été tronqués par un journaliste mal intentionné. Malheureusement, aucun démenti public de votre part n’est venu, à ma connaissance, confirmer cet espoir. C’est donc avec stupeur que je dois me résigner à admettre que vous, successeur des apôtres, avez, dans certains cas, de la compréhension pour un « crime abominable » (Gaudium et Spes, n. 51) !

J’imagine que jamais vous n’auriez osé dire la même chose à propos d’un abus sur mineur… Pourtant, tuer un innocent n’est-il pas le pire des abus ? Et mettre à mort son bébé, la chose la plus incompréhensible qui soit pour une mère ?
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3832
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Marie Rose le Lun 1 Oct 2018 - 14:35

Affreux!Où va t on?!Mais ça fait frémir!!!! Des loups dans la bergerie!!!!!!!
Un jour mon fils alors qu'il était au lycée en dernière année, a entendu derrière lui (alors que le cours discutait sur les lois de l'avortement)une jeune fille dire "ce n'est pas comme si tu tues ton enfant là sur place qui est à côté de toi
Mon fils se tourne et lui dit:
Tu as raison c’est un peu différent! là ,la mère le tue dans son ventre!
Silence absolu ma t il raconté! la conversation a coupé court!

@Père Nathan a écrit:J’imagine que jamais vous n’auriez osé dire la même chose à propos d’un abus sur mineur… Pourtant, tuer un innocent n’est-il pas le pire des abus ? Et mettre à mort son bébé, la chose la plus incompréhensible qui soit pour une mère ?

Tout à fait!
Marie Rose
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2652
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Isabelle-Marie le Mar 2 Oct 2018 - 14:54

@Marie Rose a écrit:Affreux!Où va t on?!Mais ça fait frémir!!!! Des loups dans la bergerie!!!!!!!
Un jour mon fils alors qu'il était au lycée en dernière année, a entendu derrière lui (alors que le cours discutait sur les lois de l'avortement)une jeune fille dire "ce n'est pas comme si tu tues ton enfant là sur place qui est à côté de toi
Mon fils se tourne et lui dit:
Tu as raison c’est un peu différent! là ,la mère le tue dans son ventre!
Silence absolu ma t il raconté! la conversation a coupé court!

@Père Nathan a écrit:J’imagine que jamais vous n’auriez osé dire la même chose à propos d’un abus sur mineur… Pourtant, tuer un innocent n’est-il pas le pire des abus ? Et mettre à mort son bébé, la chose la plus incompréhensible qui soit pour une mère ?

Tout à fait!

N'est-ce pas excessif ?

Si vous traitez les femmes de criminelles qui tuent leurs bébés dans leur ventre, cela satisfera peut-être votre bonne conscience, mais ne risque pas de les ramener sur le chemin de la Miséricorde de Dieu.

Enfoncer le couteau dans la plaie au contraire risque de les raidir dans leur déni ou leur culpabilité, et finalement leur rejet de Dieu et de l'Eglise.

Dans ce domaine, les prêtres doivent user de beaucoup de prudence et prendre des "pincettes". 

N'ayant pas vu l'émission, peut-être comme dit le père Nathan, l'abbé de Tournais s'est-il montré pour le moins maladroit : mais comprendre n'est pas approuver…
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4774
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Yeshoua le Mar 2 Oct 2018 - 21:26

L'avortement choque la conscience naturel même pour une personne qui ne pratique pas, l'acte est posé par les parents reste violent et spécialement pour la mère, se ne sont pas des victimes, pire encore pour ceux qui exigeraient de l’Église une absolution morale. (toi donc qui enseignes les autres, tu ne t’enseignes pas toi-même ! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes ! Rm2.21)
Il y a des étapes à franchir dans la conscience intrinsèque de la personne avant d’évoquer la Miséricorde Divine à son égard,dont elle ignore les commandements et les lois.

Quand des païens, qui n’ont pas la loi, accomplissent naturellement ce que la Loi commande, n’ayant pas la loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes (romain2.14)



Le pasteur doit être en cohérence avec sa vocation, et dans ses annonces quand cela est utile pour le Bien commun.
Yeshoua
Yeshoua
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 884
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Isabelle-Marie le Jeu 4 Oct 2018 - 12:31

Prions pour que les femmes qui refusent l'amour trouvent dans la Croix et la Résurrection du Christ la force de se réconcilier avec elles-mêmes et leur Dieu.

Que Saint François le Pacifique et les Saints Innocents intercèdent et prient pour la famille humaine déchirée !

Marie, Joseph, gardiens de l'Enfant Jésus, priez pour nous !

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Jm10
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4774
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par brigitte57 le Jeu 4 Oct 2018 - 20:18

@Isabelle-Marie a écrit:
@Marie Rose a écrit:Affreux!Où va t on?!Mais ça fait frémir!!!! Des loups dans la bergerie!!!!!!!
Un jour mon fils alors qu'il était au lycée en dernière année, a entendu derrière lui (alors que le cours discutait sur les lois de l'avortement)une jeune fille dire "ce n'est pas comme si tu tues ton enfant là sur place qui est à côté de toi
Mon fils se tourne et lui dit:
Tu as raison c’est un peu différent! là ,la mère le tue dans son ventre!
Silence absolu ma t il raconté! la conversation a coupé court!

@Père Nathan a écrit:J’imagine que jamais vous n’auriez osé dire la même chose à propos d’un abus sur mineur… Pourtant, tuer un innocent n’est-il pas le pire des abus ? Et mettre à mort son bébé, la chose la plus incompréhensible qui soit pour une mère ?

Tout à fait!

N'est-ce pas excessif ?

Si vous traitez les femmes de criminelles qui tuent leurs bébés dans leur ventre, cela satisfera peut-être votre bonne conscience, mais ne risque pas de les ramener sur le chemin de la Miséricorde de Dieu.

Enfoncer le couteau dans la plaie au contraire risque de les raidir dans leur déni ou leur culpabilité, et finalement leur rejet de Dieu et de l'Eglise.

Dans ce domaine, les prêtres doivent user de beaucoup de prudence et prendre des "pincettes". 

N'ayant pas vu l'émission, peut-être comme dit le père Nathan, l'abbé de Tournais s'est-il montré pour le moins maladroit : mais comprendre n'est pas approuver…
@isabelle-marie
tout à fait , je trouve ces jugements excessifs même si l'avortement reste un "meurtre" , un homicide mais pitié et miséricorde s'il vous plait pour toutes ces femmes qui ont commis ce péché , trompés par cette société qui a voté cette loi et regretterons leur geste toute leur vie une fois qu'elles en auront pris conscience mais ce la peut être aussi un chemin de rédemption pour elles aussi !

je vous cite cet extrait de Saint Jean PAUL 2  " Evangelium Vitae "  paragraphe 99

.....Je voudrais adresser une pensée spéciale à vous, femmes qui avez eu recours à l'avortement. L'Eglise sait combien de conditionnements ont pu peser sur votre décision, et elle ne doute pas que, dans bien des cas, cette décision a été douloureuse, et même dramatique. Il est probable que la blessure de votre âme n'est pas encore refermée. En réalité, ce qui s'est produit a été et demeure profondément injuste. Mais ne vous laissez pas aller au découragement et ne renoncez pas à l'espérance. Sachez plutôt comprendre ce qui s'est passé et interprétez-le en vérité. Si vous ne l'avez pas encore fait, ouvrez-vous avec humilité et avec confiance au repentir: le Père de toute miséricorde vous attend pour vous offrir son pardon et sa paix dans le sacrement de la réconciliation. C’est à ce même Père et à sa miséricorde qu’avec espérance vous pouvez confier votre enfant. Avec l'aide des conseils et de la présence de personnes amies compétentes, vous pourrez faire partie des défenseurs les plus convaincants du droit de tous à la vie par votre témoignage douloureux. Dans votre engagement pour la vie, éventuellement couronné par la naissance de nouvelles créatures et exercé par l'accueil et l'attention envers ceux qui ont le plus besoin d'une présence chaleureuse, vous travaillerez à instaurer une nouvelle manière de considérer la vie de l'homme......
brigitte57
brigitte57
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 702
Age : 61
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Marzina le Jeu 4 Oct 2018 - 20:51

Je rejoins Isabelle Marie et Brigitte. On parle beaucoup des femmes, on leur jette beaucoup la pierre..
Mais on ne parle jamais du mari ou du compagnon qui fait pression car il ne veut pas de l'enfant. On ne parle pas des parents qui font pression car soit leur fille est trop jeune, elle risque de perdre son travail, et bien d'autres raison. On ne parle pas dans le cas d'un remariage, de la pression des enfants ainés, adultes, qui supportent très mal l'idée que leur père va être père à nouveau d'une autre femme. Et ajouté à cela le corps médical qui soupçonne  ceci cela et qui fait de grosses pression sur la femme.
La femme n'est pas seule à commettre cet acte. L'entourage est directement lié au péché que seule la femme assumera des années durant parfois. Je ne parle pas à tort et à travers, mais parce que je me suis impliquée dans une chaine de jeûne et prières pour ces enfants et leurs parents.
Ces femmes se flagellent seules à assumer cet acte contre nature, car l'entourage lui a oublié !
Le Christ n'est jamais venu condamné. C'est quoi la miséricorde ? C'est l'amour du Christ qui vient au cœur du péché, pour relever une personne. Bien évidemment, il faut le repentir, la démarche de pardon, mais sans l'accueil d'une attitude d'amour dans l'église, il n'y aura pas une réelle conversion de la personne.
Moi non plus je n'approuve pas ces propos qui jugent et condamnent

Marzina
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 138
Inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par doucenuit le Ven 5 Oct 2018 - 9:27

on peut comprendre qu'une femme ait été mal influencé par son entourage,qu'elle n'ait pu rencontrer les bonnes personnes qui l'aurait encouragé,rassuré à cause de son âge,d'un handicap,d'une famille trop nombreuse,toutes les circonstances qui l'ont mené à accepter cette horrible proposition mais demain est-ce qu'il nous faudra comprendre les mêmes circonstances qui mèneront les femmes à ça aussi?!...

 SI L'AVORTEMENT EST AUTORISÉ, L'INFANTICIDE DOIT L'ÊTRE » : DES CHERCHEURS AUSTRALIENS RÉCLAMENT L’AVORTEMENT POST-NATAL
synthèse de presse bioéthique 
03 octobre 2018  IVG-IMG

-+A
 

5618


Et là êtes vous toujours pour l'avortement? 20_attente_19

Des chercheurs australiens soutiennent que l’avortement devrait être autorisé même après la naissance, « dans les cas où un bébé est né avec une déficience inconnue auparavant ou dans le cas où une mère refuse de s’occuper de lui ». L'équipe de Monash et de l'Université de Melbourne prône l’avortement post-natal pour les bébés handicapés comme pour les bébés en bonne santé : cela inclut « les cas où le nouveau-né a le potentiel de mener une vie (au moins) acceptable, alors que le bien-être de la famille est menacé ».
 
« Un grave problème philosophique se pose lorsque les mêmes conditions qui auraient justifié l'avortement sont connues après la naissance. Dans de tels cas, nous devons évaluer les faits afin de décider si les mêmes arguments qui s'appliquent à la mise à mort d'un fœtus humain peuvent également s'appliquer de manière cohérente à la mise à mort d'un humain nouveau-né », rapporte le Daily Telegraph.
 
L’article des chercheurs, intitulé Avortement après la naissance : pourquoi le bébé devrait-il vivre ?, a été publié dans le Journal of Medical Ethics. Il a été très fortement critiqué, malgré le soutien du rédacteur en chef de la revue, Julian Savulescu. « Les auteurs affirment de manière provocante qu'il n'y a pas de différence morale entre un fœtus et un nouveau-né. Leurs capacités sont similaires. Si l'avortement est autorisé, l'infanticide doit l'être », a-t-il expliqué dans sa réponse publique.

Sources: 
Sarts at 60 (02/10/2018)
doucenuit
doucenuit
Pour le roi

Féminin Messages : 650
Age : 57
Localisation : île-de-France
Inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Isabelle-Marie le Ven 5 Oct 2018 - 9:53

@doucenuit a écrit:on peut comprendre qu'une femme ait été mal influencé par son entourage,qu'elle n'ait pu rencontrer les bonnes personnes qui l'aurait encouragé,rassuré à cause de son âge,d'un handicap,d'une famille trop nombreuse,toutes les circonstances qui l'ont mené à accepter cette horrible proposition mais demain est-ce qu'il nous faudra comprendre les mêmes circonstances qui mèneront les femmes à ça aussi?!...

 SI L'AVORTEMENT EST AUTORISÉ, L'INFANTICIDE DOIT L'ÊTRE » : DES CHERCHEURS AUSTRALIENS RÉCLAMENT L’AVORTEMENT POST-NATAL
synthèse de presse bioéthique 
03 octobre 2018  IVG-IMG

-+A
 

5618


Et là êtes vous toujours pour l'avortement? 20_attente_19

Des chercheurs australiens soutiennent que l’avortement devrait être autorisé même après la naissance, « dans les cas où un bébé est né avec une déficience inconnue auparavant ou dans le cas où une mère refuse de s’occuper de lui ». L'équipe de Monash et de l'Université de Melbourne prône l’avortement post-natal pour les bébés handicapés comme pour les bébés en bonne santé : cela inclut « les cas où le nouveau-né a le potentiel de mener une vie (au moins) acceptable, alors que le bien-être de la famille est menacé ».
 
« Un grave problème philosophique se pose lorsque les mêmes conditions qui auraient justifié l'avortement sont connues après la naissance. Dans de tels cas, nous devons évaluer les faits afin de décider si les mêmes arguments qui s'appliquent à la mise à mort d'un fœtus humain peuvent également s'appliquer de manière cohérente à la mise à mort d'un humain nouveau-né », rapporte le Daily Telegraph.
 
L’article des chercheurs, intitulé Avortement après la naissance : pourquoi le bébé devrait-il vivre ?, a été publié dans le Journal of Medical Ethics. Il a été très fortement critiqué, malgré le soutien du rédacteur en chef de la revue, Julian Savulescu. « Les auteurs affirment de manière provocante qu'il n'y a pas de différence morale entre un fœtus et un nouveau-né. Leurs capacités sont similaires. Si l'avortement est autorisé, l'infanticide doit l'être », a-t-il expliqué dans sa réponse publique.

Sources: 
Sarts at 60 (02/10/2018)

C'est la même logique mais par là une reconnaissance au moins implicite, que l'avortement est déjà un infanticide !

Nous voyons à quoi mène le rationalisme athée.  Afraid affraid
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4774
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par brigitte57 le Ven 5 Oct 2018 - 10:10

@doucenuit a écrit:on peut comprendre qu'une femme ait été mal influencé par son entourage,qu'elle n'ait pu rencontrer les bonnes personnes qui l'aurait encouragé,rassuré à cause de son âge,d'un handicap,d'une famille trop nombreuse,toutes les circonstances qui l'ont mené à accepter cette horrible proposition mais demain est-ce qu'il nous faudra comprendre les mêmes circonstances qui mèneront les femmes à ça aussi?!...

 SI L'AVORTEMENT EST AUTORISÉ, L'INFANTICIDE DOIT L'ÊTRE » : DES CHERCHEURS AUSTRALIENS RÉCLAMENT L’AVORTEMENT POST-NATAL
synthèse de presse bioéthique 
03 octobre 2018  IVG-IMG

-+A
 

5618


Et là êtes vous toujours pour l'avortement? 20_attente_19

Des chercheurs australiens soutiennent que l’avortement devrait être autorisé même après la naissance, « dans les cas où un bébé est né avec une déficience inconnue auparavant ou dans le cas où une mère refuse de s’occuper de lui ». L'équipe de Monash et de l'Université de Melbourne prône l’avortement post-natal pour les bébés handicapés comme pour les bébés en bonne santé : cela inclut « les cas où le nouveau-né a le potentiel de mener une vie (au moins) acceptable, alors que le bien-être de la famille est menacé ».
 
« Un grave problème philosophique se pose lorsque les mêmes conditions qui auraient justifié l'avortement sont connues après la naissance. Dans de tels cas, nous devons évaluer les faits afin de décider si les mêmes arguments qui s'appliquent à la mise à mort d'un fœtus humain peuvent également s'appliquer de manière cohérente à la mise à mort d'un humain nouveau-né », rapporte le Daily Telegraph.
 
L’article des chercheurs, intitulé Avortement après la naissance : pourquoi le bébé devrait-il vivre ?, a été publié dans le Journal of Medical Ethics. Il a été très fortement critiqué, malgré le soutien du rédacteur en chef de la revue, Julian Savulescu. « Les auteurs affirment de manière provocante qu'il n'y a pas de différence morale entre un fœtus et un nouveau-né. Leurs capacités sont similaires. Si l'avortement est autorisé, l'infanticide doit l'être », a-t-il expliqué dans sa réponse publique.

Sources: 
Sarts at 60 (02/10/2018)
@doucenuit

l''Eglise doit crier haut et fort sur la place publique que l'ANIMATION EST IMMÉDIATE" pour faire comprendre aux femmes qui avortent la folie de leur geste et ainsi leur faire comprendre que c'est un infanticide; la solution si l'on peut parler de solution est là !!!! MAIS LE MESHOM EST LA

que de gâchis !!
Seigneur PARDON ET MISÉRICORDE
brigitte57
brigitte57
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 702
Age : 61
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Marzina le Ven 5 Oct 2018 - 12:49

Je crois que pour lutter contre l IVG, et toutes les dérives bioéthiques, il faut rejoindre le combat du Père BOBOC , médecin orthodoxe, qui se bat pour que l'embryon soit  reconnu comme une personne, et sortir de ces mensonges que l'IVG c'est juste un tas d'amas cellulaire. Idem pour les expériences bioéthiques.

Quant à ce projet immonde du post avortement quand l'enfant est né et que soit-disant il n'a pas de conscience, c'est purement satanique, diabolique. Je n'ai pas de mot et on est tous d'accord pour dire que l'on ne peut plus parler " d'amas cellulaire " Il s'agit bien d'un petit bébé

Marzina
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 138
Inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Marzina le Ven 5 Oct 2018 - 12:50

ps : je ne cautionne pas le terme d'amas cellulaire. C'est ce que le corps médical dit aux femmes

Marzina
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 138
Inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Zamie le Ven 5 Oct 2018 - 14:00

https://www.lesalonbeige.fr/il-ny-a-pas-de-difference-entre-un-foetus-et-un-bebe-on-peut-donc-les-tuer-tous-les-deux/


Il n’y a pas de différence entre un fœtus et un bébé : on peut donc les tuer tous les deux c'est l'avis de deux chercheurs australiens 


Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Thumbnail_clv-campagnevsivg-2100x1200

Ces chercheurs australiens de l’université de Melbourne sont logiquement : ils publient dans le Journal of Medical Ethics, revue internationale de bioéthique, un article intitulé :
Avortement après la naissance : pourquoi le bébé devrait-il vivre ?

Ils demandent la légalisation de l’avortement post-natal (sic, ne dites plus infanticide), si le bébé est handicapé ou si son existence menace le bien-être de la famille. Avec cet argument finalement imparable : il n’y a pas de différence morale entre un fœtus et un nouveau-né. Si l’avortement est autorisé, l’infanticide doit l’être.
C’est la raison pour laquelle l'avortement finira par être de nouveau interdit : il n’y a pas de différence entre un fœtus et un bébé.
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3045
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Isabelle-Marie le Ven 5 Oct 2018 - 14:02

@Marzina a écrit:ps : je ne cautionne pas le terme d'amas cellulaire. C'est ce que le corps médical dit aux femmes

@Marzina, vous parlez de la complicité de la société.

Une comparaison me vient à l'esprit. Pardon si elle est malvenue. Mais dans le cas du crime de pédophilie, le pire de tous (si on peut établir  des degrés dans l'échelle de l'horreur) le Pape François a dit que c'est pire que la mort parce que la personne reste vivante mais détruite et parce qu'elle a mis sa confiance en l'homme de Dieu, dont la "séduction" devrait s'exercer dans le sens de l'attraction vers Dieu et non d'un dévoiement sexuel diabolique et criminel.

Dans le cas de l'avortement, la femme s'en remet au corps médical : non elle ne tue pas son bébé à mains nues dans son ventre ! Elle est entourée de toute une structure médicale, "chouchoutée" si on peut dire ; elle est endormie et le médecin, personnalité morale synonyme de vie et de guérison, opère.

C'est souvent en se réveillant que beaucoup comprennent qu'elles ont été flouées.

Il faut prier aussi pour les médecins, leur poids moral est considérable, c'est bien pourquoi certains voudraient supprimer la clause de conscience.

Et pour que la science reconnaisse l'évidence que l'embryon est un être humain, et même une personne ! car il y a un caractère d'unicité (personnelle) chez l'être humain, des traits qui le distinguent dès le 1er instant non seulement des autres espèces animales mais de tous les autres êtres humains, ce qui n'est pas le cas pour l'animal (unicité spécifique seulement)
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4774
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par doucenuit le Ven 5 Oct 2018 - 14:10

'je ne cautionne pas le terme d'amas cellulaire. C'est ce que le corps médical dit aux femmes'


c'est exactement ce que m'avait dit à l'époque la gynéco et en ajoutant au vu de mes 40ans...'vous vous voyez à 50 ans courir après un gamin de 10ans' et j'ai accepté bêtement le'RU' pris un28 décembre fête des Saints Innocents,quand j'en prend conscience...enfin le gamin de 10ans pour mes 50ans je l'ai eu puisque j'ai été à nouveau enceinte peu après,il est né le 29 décembre suivant ..
Quand j'ai confessé cela la première fois à un Prêtre celui-ci m'a bien fait sentir et dit que c'était un acte très grave que j'avais commis mais il m'a indiqué le chemin du repentir .Heureusement qu'il n'a pas banalisé la chose en me disant je comprends votre acte ,j'avais vraiment besoin de me repentir et encore aujourd'hui.
doucenuit
doucenuit
Pour le roi

Féminin Messages : 650
Age : 57
Localisation : île-de-France
Inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Père Nathan le Ven 5 Oct 2018 - 16:59

Rappel d’information sur la pilule du lendemain, méthode abortive en croissance exponentielle 


Ces avortements par RU 486 au cours des 12 premières semaines de gestation, avortements médicamenteux à domicile s’accompagned'ailleurs de complications médicales multipliées pour les mères
(le professeur Jérôme Lejeune parlait plutôt de « pesticides anti-humains »)  
 
En 2008-2009, pour toutes les procédures réalisées avant la neuvième semaine de gestation, 74,6 % des patientes subissaient ce type d’avortement à la maison ; en 2015, la proportion avait atteint 85,2 %.

Rappel sur cette forme en augmentation vertigineuse d’Avortement :
Les enfants conçus attendent leurs parents pour leur « donner » leur prénom et pour recevoir la Grâce qu’ils n’ont pas encore reçue puisqu’ils n’ont pas été baptisés 

Vous verrez cela sur les FILs qui sont consacrés à ce grâce devoir d’Amour et de grâce et sur le site non-nes.com
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3832
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Père Nathan le Ven 5 Oct 2018 - 17:09

Extrait du site

Voir la vidéo : https://non-nes.com/audio-video/

  Celle nommée « part 2 « 







Alors je le consacre par son prénom dans une Messe catholique pour qu’il devienne un membre vivant du Corps mystique de l’Eglise, incorporé à Jésus Vivant : ce sera le jour de sa Messe de « Justification », Messe célébrée spécialement pour lui, pour qu’il reçoive la consécration à Dieu, grâce qu’il n’a jamais reçue puisqu’il est mort sans Baptême…   




On peut vous y aider :  Cliquer ici




Et surtout !!! Je ne veux plus qu’il soit oublié : j’aimerais penser à lui chaque jour : j’aimerais pour cela qu’il soit béni, nourri, sanctifié, vivifié :




Alors, je l’inscris à la Messe Perpétuelle des enfants non-nés pour que au moins il puisse recevoir le pain quotidien de la Messe NOMMEMENT et réellement tous les jours pendant 40 ans  :


Dernière édition par Père Nathan le Jeu 11 Oct 2018 - 16:48, édité 1 fois
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3832
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Isabelle-Marie le Jeu 11 Oct 2018 - 16:18

Pape François a écrit: Je vous pose la question : est-il juste de supprimer une vie humaine pour résoudre un problème ? Qu’en pensez-vous : est-ce juste ? … Est-ce juste d’engager un tueur à gages pour résoudre un problème ? On ne peut pas, ce n’est pas juste, « d’éliminer » un être humain, même petit, pour résoudre un problème. C’est comme engager un tueur à gages pour résoudre un problème.

L'avortement est un acte si atroce que la Vierge Marie a dit que même au Ciel, la femme ne l'oublierait pas. Mais comme le Ciel est le Ciel, elle n'en aurait plus ni peine ni souffrance.

Osons espérer qu'elle y trouvera un motif supplémentaire de joie et de rendre gloire aux bontés et aux Miséricordes de Dieu !

Car comme dit la Bible, plus grande est la dette qui a été remise à quelqu'un, plus grands seront son amour et sa gratitude.

Et ainsi nous avons tout lieu de croire que les pires d'entre nous au Ciel seront les plus proches du Coeur de Dieu. Car Lui aussi les aura rachetés à plus grand prix !

Gloire à toi Seigneu
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4774
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Isabelle-Marie le Jeu 18 Oct 2018 - 0:43

@Zamie a écrit:https://www.lesalonbeige.fr/il-ny-a-pas-de-difference-entre-un-foetus-et-un-bebe-on-peut-donc-les-tuer-tous-les-deux/


Il n’y a pas de différence entre un fœtus et un bébé : on peut donc les tuer tous les deux c'est l'avis de deux chercheurs australiens 


Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Thumbnail_clv-campagnevsivg-2100x1200

Ces chercheurs australiens de l’université de Melbourne sont logiquement : ils publient dans le Journal of Medical Ethics, revue internationale de bioéthique, un article intitulé :
Avortement après la naissance : pourquoi le bébé devrait-il vivre ?

Ils demandent la légalisation de l’avortement post-natal (sic, ne dites plus infanticide), si le bébé est handicapé ou si son existence menace le bien-être de la famille. Avec cet argument finalement imparable : il n’y a pas de différence morale entre un fœtus et un nouveau-né. Si l’avortement est autorisé, l’infanticide doit l’être.
C’est la raison pour laquelle l'avortement finira par être de nouveau interdit : il n’y a pas de différence entre un fœtus et un bébé.



La situation semble évoluer très vite : voir article ci-dessous


                                               -------------------------------------------------------------
Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Infant10

"Infanticide de nouveau-né validé aux Pays-Bas

Source [Institut Européen de Bioéthique] C’est la deuxième fois que l’infanticide (« levensbeëindiging » « fin de vie provoquée ») d’un nouveau-né est déclaré aux Pays-Bas. Ce bébé « de moins de 12 mois » qui a été mis à mort souffrait d’une maladie neurologique grave. Parents et médecins ont jugé qu’il valait mieux provoquer sa mort afin de lui éviter « une souffrance sans issue et insupportable ».

Plusieurs éléments ont été pris en compte pour justifier sa mort : le grave inconfort chez l’enfant, l’absence de qualité de vie et les mauvais pronostics. La souffrance fut considérée comme sans issue du fait de son caractère inapaisable, puisque l’espérance de vie de l’enfant ne dépassait pas 10 ans et que sa qualité de vie ne s’améliorerait pas. Le caractère insupportable de la souffrance fut déduit des pleurs incessantes, grimaces, cris, sommeil rare et agitation grandissante chez l’enfant, qui ont été interprété comme tel par les parents. A aussi été prise en compte la souffrance psychique des parents de savoir que leur enfant était atteint d’une maladie incurable provoquant des souffrances visibles et destinées à augmenter.

Dans l’équipe multidisciplinaire en charge de l’enfant, tous étaient d’accord pour provoquer sa mort, hormis un médecin qui hésitait à propos du caractère insupportable de la souffrance.

L’alternative de la sédation profonde n’a pas été choisie par les parents, qui n’auraient pas accepté la disparition de tout contact avec l’enfant. Concrètement, l’enfant a été anesthésié localement avec de la xylocaïne, puis le médecin lui a injecté une dose létale de 2ml de xylocaïne, 250 mg de thiopental et 15 mg de rocuronium.

La Commission d’Evaluation de l’interruption tardive de grossesse et de la mort provoquée des nouveau-nés a approuvé le cas dans son Rapport de 2017, disant que les critères de prudence étaient respectés, conformément à son Règlement. Ce Règlement s’accorde avec le Protocole de Groningen, élaboré en 2004 en dehors de tout cadre légal à l’hôpital universitaire de Groningen, qui énonce les critères devant permettre aux médecins de mettre délibérément fin à la vie de nouveau-nés atteints d’affections graves. (Voir le Dossier de l’IEB sur l’euthanasie des nouveau-nés et le Protocole de Groningen)"

http://www.libertepolitique.com/Actualite/Coup-de-projecteur/Infanticide-de-nouveau-ne-valide-aux-Pays-Bas
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4774
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par azais le Jeu 18 Oct 2018 - 13:21

Xavier Emmanuelli, ancien secrétaired’Etat à l’action humanitaire d’urgence, dans son livre « j’attends quelqu’un » (Albin Michel) dit ceci : 
« L’avortement, je ne peux pas toujours pour les mêmes raisons m’y
déclarer opposé, mais dans l’absolu, tuer sa propre graine ne me paraît
pas une solution satisfaisante. Il m’a été donné d’endormir des femmes
avant qu’elles subissent un avortement. J’ai vu des fœtus respirer dans
la poubelle où ils étaient jetés, d’autres y bouger encore. Il est
difficile de ne pas éprouver de compassion à ces moments-là. »
et là il ne s'agit même pas d'avortement post-natal ( definis aussi comme des euthanasies neonatales ) juste de quelque "produit de conception" ...





 A quand l'avortement apres la naissance ? 

Une video recente  résume bien la question: https://www.youtube.com/watch?v=yKIyRRrfn-k

 

 Quant à l'avortement postnatal, en France, 


Ne nous faisons pas d'illusion  il est pratiqué dans des cas de decouverte à la naissance de deficience jugée tres grave (par le medecin, en lien avec la mère ?)  : dans les 24 h apres un accouchement  la chose peut être classée en avortement IMG et la naissance n'est pas actée administrativement (acte civil)


USA Planned Parenthood, le plus grand fournisseur d'avortements, est pour l'avortement post-natal :http://www.lifesitenews.com/news/planned-parenthood-official-defends-post-birth-abortions

or le Planning Familial en France possède plusieurs dizaines de " maternités" privées... 

 




Enfin une émission sur Radio Notre Dame  avec Victor Lupan abordait aussi cette problématique le 20 septembre 2017 : De l’avortement post-natal


Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Pexels-photo-355952-773x435
Une chronique de Victor Loupan.
J’avais un ami qui disait qu’il était pour l’avortement y compris trois mois après la naissance. Père de famille nombreuse, il était en réalité opposé à l’IVG. Il faisait cette plaisanterie pour aller jusqu’au bout de la logique des pro-avortement. Pour choquer. Je me suis souvenu de cette histoire assez ancienne en lisant un article dans le Journal of Medical Ethics, publication de référence, dans laquelle deux philosophes de renom, Alberto Giubilini et Francesca Minerva, se font les avocats hyper-rationnels de l’avortement après la naissance.
Et quels sont leurs arguments rationnels ou soi-disant rationnels ?
Ils estiment que tuer un nouveau-né est moralement admissible, pour les mêmes raisons que celles qui président à l’élimination d’un fœtus. La mère peut avoir d’innombrables raisons de vouloir le tuer. Nous n’allons pas les énumérer ici. Mais ces deux savants touchent à un point fondamental : ce n’est pas parce qu’un fœtus passe par le canal vaginal et sort à l’air libre qu’il change soudain de nature. Et ça, c’est très intéressant. Car, effectivement, soit un être humain est une personne dès sa conception, soit  il ne l’est pas. En ce sens, ces adeptes de l’avortement sans limite jouent, sans le vouloir, contre leur camp.
Qu’entendez-vous par là ?
C’est très simple. Les partisans de l’avortement nient qu’il s’agit d’un meurtre. Pour eux, le fœtus n’est pas un être humain. Giubilini et Minerva poussent cette logique jusqu’au bout. Ils disent, par exemple, que permettre d’avorter jusqu’à telle date, mais pas après, est arbitraire, moraliste et non scientifique. Et ils ont raison. Pour eux, la femme doit avoir le droit d’avorter jusqu’au bout de sa grossesse et, par conséquent, après la naissance de l’enfant aussi. Pourquoi ? Parce que certaines pathologies se déclarent, après la naissance de l’enfant.  Et aussi la situation psycho-affective de la mère peut avoir changé. Ce n’est pas parce qu’il sort du ventre de sa mère que l’enfant change de nature, affirment-ils. Comment ne pas leur donner raison sur ce point ?
Vous voulez dire que la logique de ces savants se retourne en quelque sorte contre la cause qu’ils veulent défendre ?
Le philosophe nihiliste Emile Cioran disait, je le cite, que « tout extrémisme porte en lui les germes de sa propre destruction ». Nous en avons ici un bel exemple. Les savants dont nous parlons poussent jusqu’au bout les thèses qui ont permis de rendre acceptable l’idée d’avortement. Pour eux, la signification morale du développement fœtal est arbitraire. Et, poussant la logique folle actuelle jusqu’au bout, ils affirment que la vie humaine n’a pas de valeur, tant que l’être humain n’est pas conscient d’être une personne. Ce qui arrive, évidemment, plus tard dans la vie. Un bébé, à sa naissance et longtemps après, n’en est pas conscient.
Vous voulez dire que les anti-avortement pourraient se saisir de cette radicalisation des pros ? 
Absolument ! D’abord parce qu’ils prétendent que la valeur de la vie dépend de nos choix. Ensuite parce que Giubilini et Minerva étendent, de façon mécanique, au-delà de la naissance, la logique qui préside à l’acceptation de l’avortement. Et ce faisant, ils en dévoilent la nature vicieuse pour ne pas dire monstrueuse. Une citation pour finir : « Il ny a rien de magique, disent-ils, dans le fait de passer de l’état de fœtus à celui de personne, en sortant de sa mère ». Ils pensent, bien entendu, que le fœtus n’est pas une personne. Il suffit de dire que le fœtus est une personne, pour retourner leur logique. C’est d’ailleurs comme cela que les combats culturels se gagnent.
https://radionotredame.net/emissions/un-jour-une-idee/20-09-2017/. avortement postnatal


Disons mieux : il est une personne  du fait de la Diginité Sacrée de la Procréation; Non pas pour lui même mais bien parce qu'il est une personne  sacrée par la Paternité. Divine  en son instant de Création et d'existence ...immortelle  
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5505
Age : 68
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par BéatriceP le Mar 23 Oct 2018 - 7:55

Je vous mets ci-dessous ce lien avec le témoignage de Patricia Sandoval sur ses avortements, sa conversion et la miséricorde des enfants vis-à-vis de leur mère.
Elle témoignera en région parisienne prochainement.




http://www.librairietequi.com/A-64618-transfiguree.aspx#programme

T'est-il arrivé de vivre l'intolérable ? T'es-tu sentie coupable au plus profond de ton être ? As-tu eu des liaisons qui t'ont fait perdre pied ? T'es-tu laissé entraîner dans des choix de mort ?

Moi, j'étais dépendante de la drogue, j'ai vécu dans la rue, j'ai avorté trois fois, j'ai travaillé dans une clinique d'avortement du planning familial (USA). Je cherchais un sens à ma vie, j'avais besoin de me sentir aimée et je me suis retrouvée détruite, dans une impasse. Et pourtant Dieu m'a tendu la main, Dieu m'a sauvée, Dieu m'a enseignée : je suis pardonnée, je suis « fille de Roi ».

Ce témoignage poignant de conversion a transformé les cœurs les plus blessés et les plus désorientés : il ne s'agit pas seulement de l'histoire d'une guérison des blessures de l'IVG, d'une libération de l'addiction à la drogue, ou de révélations sur l'industrie de l'avortement. C'est l'histoire d'un Dieu qui se tient prêt à nous consoler, à guérir nos âmes meurtries, à nous restaurer à son image. C'est l'expérience d'un Dieu de Miséricorde qui jaillit de la lecture de ces pages.

Préface du père Marie-Michel

L'auteur
Patricia Sandoval est américaine et mexicaine. Encouragée par l'archevêque de San Francisco, Mgr S. Cordileone, et l'évêque d'Oakland, Mgr M. Barber, elle porte son témoignage d'Espérance à la télévision, dans des stades ou des écoles. Un ouvrage co-écrit avec Christine Watkins, éditrice et convertie elle aussi, qui anime des émissions et intervient dans des conférences et retraites.

Le père Marie-Michel, le préfacier, est cofondateur de l'École internationale Jeunesse Lumière et fondateur du Carmel de la Vierge Missionnaire.
Patricia Sandoval en France !

samedi 10 novembre, de 14h à 19h : Salon du livre et de la famille, Mairie du 8e arrondissement, Paris
dimanche 11 novembre : Resucito ! à la paroisse Sainte-Jeanne d'Arc, Versailles
lundi 12 novembre, à 20h30 : Conférence au théâtre Saint-Léon, Maison des Oeuvres, 11 place du Cardinal Amette, Paris 15e
mardi 13 novembre : Conférence à la paroisse Notre-Dame-de-Beauregard, à La-Celle-Saint-Cloud (78)
mercredi 14 novembre : Veillée ABBA à l'église Saint-Étienne-du-Mont
jeudi 15 novembre : Émission « Écoute dans la nuit » sur Radio Notre-Dame, de 22h à minuit

BéatriceP
Avec les chérubins

Féminin Messages : 52
Inscription : 16/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Père Nathan le Sam 10 Aoû 2019 - 18:04

Connaissez-vous le miracle survenu le 24 avril 2007 en la Basilique Notre-Dame de Guadalupe à Mexico, après la décision du conseil municipal de cette ville de légaliser l’avortement à la demande, ce qui était jusque-là interdit ? En voici le récit :
« A la fin de la messe offerte pour les enfants avortés non nés, tandis que beaucoup de fidèles prenaient des photographies de l’ayate (manteau) de Tepeyac, exposé et vénéré dans a basilique et au pied duquel la foule des pèlerins défilait sur un tapis roulant, l’image de la Vierge a commencé à s’effacer, pour donner place à une lumière intense qui émanait de son ventre, constituant un halo brillant ayant la forme d’un embryon.
L’ingénieur Luis Girault qui a étudié l’image ainsi réalisée a découvert que l’image ne provient d’aucun reflet, mais sort littéralement de l’intérieur de l’image de la Vierge. La lumière produite est très blanche, pure et intense, différente des lueurs photographiques habituelles produites par les flashs. Cette lumière est entourée d’un halo et paraît flotter à l’intérieur de l’abdomen de la Vierge.
Ce halo possède la forme et les mesures d’un embryon. En effet si on examine plus précisément encore cette image on distingue à l’intérieur du halo certaines zones d’ombre qui ont les caractéristiques d’un embryon humain dans le sein maternel, Jésus Christ vrai Dieu et vrai Homme : c’est la foi catholique !
Déjà saint Jean Baptiste avait tressailli dans le sein de sa mère pour saluer son Seigneur. Notre Dame de Guadalupe vient au secours des embryons non nés–ignorés des législateurs–en rappelant ainsi l’évangile de St Luc (1, 31) : 'Voici que vous concevrez en votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus.' » 
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3832
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Et là êtes vous toujours pour l'avortement? Empty Re: Et là êtes vous toujours pour l'avortement?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum