Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Éphéméride de l'Eglise

Page 16 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Isabelle-Marie le Jeu 25 Juil 2019 - 21:30

Le Grand Avertissement se produira-t-il en 2022 et le Triomphe en 2026 ?

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Img-re13

"Rien de la crise actuelle ne surprendra, fut-ce un peu, ceux qui considèrent avec sérieux les révélations privées dignes de confiance. Et par "dignes de confiance" je veux dire dignes de confiance ; je ne veux pas dire approuvées — toutes les révélations privées approuvées sont dignes de confiance, mais toutes les révélations privées dignes de confiance ne sont pas encore entièrement approuvées (et chaque révélation privée désormais approuvée ne l'était pas par le passé, et ne fut approuvée que grâce à des fidèles courageux disposés à les prendre au sérieux malgré leur absence d'approbation).

Le problème est que très peu de catholiques (y compris les catholiques "orthodoxes") accordent du crédit aux révélations privées même si celles-ci sont crédibles : ils entendent dire depuis des décennies que les révélations privées n'ont aucune importance ; à moins que le Vatican ne les ait déjà pleinement approuvées, auquel cas on peut peut-être y accorder un certain intérêt, mais tout de même, il ne faut pas les considérer trop sérieusement."

Traduction d'un article de Daniel O'Connor, intitulé Will the Warning Occur in 2022 and the Triumph in 2026 ?

Lire la suite   comique

https://www.pierre-et-les-loups.net/le-grand-avertissement-se-produira-t-il-en-2022-et-le-triomphe-en-2026-499.html

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Img-1512
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5245
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par tlig77 le Dim 28 Juil 2019 - 0:05

@Jeannedelamontagne a écrit:
@Père Nathan a écrit:
@véronique69 a écrit:il faut .... être vigilant par rapport au prochain synode sur l'Amazonie

Je crois en effet qu'il faut suivre dans la prière et la pénitence cet évènement
on peut se demander s'il ne s'agit pas du "synode" dont la Vierge a parlé à Conchita à Garabandal

Est-ce que quelqu'un peut donner un peu plus de précisions sur ce que dit Conchita concernant le synode à Garabandal?

Je pense que c'est aussi la mise en garde EXPLICITE de la vierge d'Amsterdam, car à garabandal rien d'explicite sur un quelconque synode...

Du pouce, la Dame a fait un nouveau signe de croix sur ses lèvres.
88
Elle a
alors dit :
« Va trouver le Saint-Père et dis que j’ai dit : le temps est venu à présent
de proclamer le dogme. Je reviendrai en privé pour l’Église et les prêtres
au temps que fixera le Seigneur. Dis-lui que le célibat est en danger de
l’intérieur. Mais le Saint-Père le maintiendra en dépit de tout. »
Comme je hochais la tête en disant que je n’oserais pas le lui dire, la Dame,
un peu fâchée, m’a dit :
« Je t’ordonne de le dire ! »
J’ai acquiescé. La Dame a ensuite dit :
« S’ils font ce que j’ai dit, j’assisterai les peuples, chacun individuellement,
même les plus primitifs et je serai en mesure d’apporter la vraie paix ! »

La Dame a dit cela avec beaucoup d’insistance.


Le célibat
Alors que nous sommes ressorties de la chapelle, la Dame dit :
« Et puis je tiens encore à te dire que la Dame t’a mise à l’épreuve. »
Du pouce, elle fait soudain un signe de croix sur ses lèvres et dit :
« Ne répète pas ce que je te dis là. »
Elle dit ensuite :
« Dis au sacristain du Saint-Père qu’il communique ceci : le célibat reste
toujours la grande force de l’Église. Il y en a qui veulent changer cela.

Dis-le lui seulement en cas de situation exceptionnelle. Il me comprendra.
Il faudra que le dogme de Corédemptrice, Médiatrice et Avocate soit
proclamé.


Ici le ton est clair, les peuples primitifs (amazone même si j'ai tendance à croire que ce sont les occidentaux Smile ) ne pourront comprendre le célibat que par l'intervention de la corédemptrice !!
Or c'est les deux conditions sont réunies : le célibat et les autochtones !!

On aurait pu croire que ces messages étaient pour le temps de paul vi mais non ils sont pour cette période qui commence en octobre prochain !
tlig77
tlig77
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 821
Age : 123
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Père Nathan le Mer 14 Aoû 2019 - 12:22

Un ami nous envoie cette réaction:




Excellent papier de surleroc Pierre Aubrit.
https://www.surleroc.fr/post/l-h%C3%A9ritage-du-pape-st-jean-paul-ii




Tout devient clair au sujet du gouvernement de l’Eglise avec l’affaire de l’Institut Jean-Paul II. Il « flinguerait » donc les « taupes » et ce qu’elles contrôlent. Soit en clair les partisans de l’animation tardive, soit animation non plus au moment précis de la conception mais à un moment ultérieur de ce qu’ils appellent la « constitution » de l’être » (d’après ce que j’ai cru comprendre). 




Je trouve toutefois Monsieur Aubrit assez sévère avec son qualificatif de traîtres, car si effectivement il peut y en avoir, peut-on mettre dans cette catégorie les inconscients, ceux qui n’ont pas bien compris le sujet et qui, entraîné par des devanciers ayant de l’impact intellectuel, suivent le courant. On peut sincèrement être trompés sans vouloir être un traître.




On notera les exégèses de JPII pendant trois ans et demi. Trois ans et demi ! 
 
Reste l’action séculière.




Ai entendu récemment sur un blog que les souhaits plus ou moins subliminaux du Pape François sont contredits par les événements. Pour ne citer qu’un seul exemple : « minauderies » contre Trump, résultat : Trump est élu.
 
En ferait-il exprès, afin de faire… perdre ceux qu’il soutient…..




Car que soutient-il, sinon le système que les gens abhorrent de plus en plus. On verra si cela se confirme avec Salvini, que l’Eglise méprise ouvertement, contre le sentiment populaire.
 
Il force ainsi à ce que ceux qui depuis longtemps avancent masqués, découvrant un allié inattendu confortant leur orgueil, se découvrent de plus en plus, s’imaginant que le Pape, ne serait pas capable d’avancer lui aussi…masqué.




 A rusés, rusé et demi




. L’avenir dira si cela a bien été le cas, car un jour, le rideau de cette formidable scène de théâtre qu’est le monde dans lequel nous sommes, va bien finir par se lever.
 
Alors, prudence.
Le pape Fançois peut m’agacer. pour ce qui concerne la géopolitique, et c’est objectivement vrai, il fait des raccourcis et des simplifications ... 




Mais si c’est la stratégie du « masque », il y a intérêt à la fermer d’urgence dans nos, dans mes, critiques. 




On n’est pas pour autant obligé d’en rajouter dans le même sens que ses propos de nature politique, en allant pourquoi pas jusqu’à la flagornerie, mais silence !
Ce silence n’est pas à interpréter comme étant un acquiescement à ses propos politiques ou à une quelconque abdication de la raison. 
Mais l’esprit critique, justement, doit être capable de discerner au-delà des apparences. 
Et le silence, fait aussi partie de l’échantillon des conclusions d’un discernement. C’est le mot d’ordre du Cardinal Sarah le sage de la Curie du Pape




Ce n’est qu’au terme de l’histoire qu’on saura ce qu’il en a été.
Mais comme on n’est pas à ce terme, on  ne peut qu’attendre. 


espérance et Douceur de l’Eglise en confianceMaîtresse du Temps
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3974
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par François Bernon le Mer 14 Aoû 2019 - 18:59

N'y aurait-il pas confusion entre la dissolution de l'Académie pontificale de la vie et L'Institut pontifical Jean-Paul II d'études sur le mariage et la famille ?

Ce sont bien deux "organismes" différents ?
François Bernon
François Bernon
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 454
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Isabelle-Marie le Sam 24 Aoû 2019 - 10:06

L'assaut contre le sacerdoce

Alors que je priais devant le Saint Sacrement, j'ai commencé à percevoir de façon approfondie le contexte plus large et historique dans lequel l'Apocalypse semble se dérouler... La confrontation entre la Femme et le Dragon du chapitre 12 du livre de l'Apocalypse est avant tout un assaut dirigé contre le sacerdoce.

La Femme

Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme ! le soleil l'enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement.
Ap 12: 1-2

Cette Femme, nous disait le Pape Benoît XVI, est à la fois Marie et l'Église. Le Dragon, Satan, la poursuit :

Un autre signe apparut dans le ciel : un grand dragon, rouge feu... Sa queue, entraînant le tiers des étoiles du ciel, les précipita sur la terre.
Ap 12: 3-4

Le Pape Paul VI nous aide à comprendre en quoi consiste précisément l'action du Dragon :

La queue du diable oeuvre à la désintégration du monde catholique. Les ténèbres de Satan sont entrées et se sont répandues dans toute l'Église catholique, jusqu'à son sommet. L'apostasie, la perte de la Foi, se répand dans le monde entier et jusqu'aux plus hauts niveaux de l'Église
— PAPE PAUL VI - Discours à l'occasion du soixantième anniversaire des apparitions de Fatima, 13 octobre 1977

Les « étoiles » dans l'Apocalypse font souvent référence à des autorités spirituelles, angéliques ou humaines (cf. Ap 1: 20). Dans ce contexte, la queue du Dragon agit de manière à entraîner un tiers du clergé dans l'apostasie. L'attaque contre la Femme est, par conséquent, avant tout une attaque contre le sacerdoce de l'Église catholique.

Plus particulièrement, le Dragon se prépare à dévorer le Saint Père :

Le Dragon vint se poster devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer l'enfant dès sa naissance. Or, elle mit au monde un fils, un enfant mâle, celui qui sera le berger de toutes les nations, les conduisant avec un sceptre de fer. L'enfant fut enlevé jusqu'auprès de Dieu et de son Trône.
Ap 12: 4-5

Au niveau marial, celui qui doit guider toutes les nations avec un sceptre de fer est Jésus, le Fils de Marie.

Il conduira [les nations] avec un sceptre de fer.
Ap 19: 15

Au niveau de la Femme en tant qu'image de l'Église, c'est la naissance de celui qui guide l'humanité à la place du Christ en tant que Son Vicaire sur terre, portant non pas son propre bâton, mais celui du Bon Berger. Jésus n'a-t-il pas dit à Pierre :

Sois le berger de mes agneaux… Sois le pasteur de mes brebis.
Jean 21: 15, 16

Le plus gros de l'attaque se concentre sur le Saint-Père, puisque c'est lui qui guide infailliblement l'Église [universelle] ; c'est lui qui est le signe visible de l'unité au sein de l'Église du Christ ; c'est lui qui garde le troupeau et le conduit le long du Chemin vers les verts pâturages de la Vérité et, au final, vers la Vie éternelle. Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées. (Mt 26: 31). Selon plusieurs mystiques, et parmi eux certains papes, au plus fort de cette attaque contre sa personne, le Saint-Père sera assassiné.

Ce que j'ai vu est horrible ! Sera-ce moi, sera-ce mon successeur ? Je l'ignore. Mais ce qui est certain, c'est que j'ai vu le pape fuir du Vatican en marchant sur les cadavres de ses prêtres ! Ne le dites à personne, tant que je vivrai !

J'ai vu l'un de mes successeurs du même nom qui s'enfuyait par-dessus les corps de ses frères. Il ira quelque part, et après un bref répit, il mourra de mort cruelle.

—Pape Pie X (1909), Catholic Prophecy, p. 22 ; La vision du Pape Pie X

L'enfant [de la Femme] fut enlevé jusqu'auprès de Dieu et de son Trône.
Ap 12: 4-5

Cela pourrait signifier plusieurs choses : peut-être, que l' « enfant mâle » meurt et est emmené au Ciel ; ou que le « fils » est simplement protégé pour lui éviter d'être balayé avec les autres "étoiles" :

En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu.
Col 3: 3

Quelle que soit la signification, le Dragon ne parvient pas à « dévorer » l'enfant, tout comme Satan n'a pas réussi à détruire Jésus lors du massacre ordonné par Hérode.

Le reste de ses enfants

Le Dragon se lance à la poursuite de la Femme, nous dit Saint Jean. Autrement dit, une persécution visant principalement le clergé. Cependant, le dragon ne parvient pas à détruire totalement le sacerdoce. Un reste de prêtres fidèles est protégé [des attaques du Dragon] afin de faire entrer l'Église dans l'Ère de Paix.

et la Femme s'enfuit au désert
Ap 12: 5-6

Tout comme au temps de l'Ancienne Alliance, le peuple de Dieu fut conduit dans le désert pour y être purifié de ses idoles, guidé par l'Arche d'Alliance et par Moïse jusqu'en terre promise, à condition de rester fidèles au Seigneur jusqu'au bout ; de la même manière aujourd'hui nous avons la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ où, en cette fin des temps, la Femme (l'Église) est conduite au désert pour y être purifiée et devenir l'Epouse « sans tache, ni ride, ni rien de tel [que Dieu] voulait sainte et immaculée. » (Eph 5: 27) Au terme de cette purification, l'Eglise — c'est-à-dire chacun de ses prêtres et de ses fidèles ayant tenu ferme jusqu'au bout — entrera dans la nouvelle terre promise (guidés par la nouvelle Arche d'Alliance, la Sainte Vierge Marie, et par le Saint Père), autrement dit l'Ère de Paix.

L'attaque contre le sacerdoce est devenue évidente depuis plusieurs siècles (comme je le souligne dans mon livre : The Final Confrontation) ; cependant pas davantage qu'elle ne le fut au cours des 40 dernières années. Depuis Vatican II, nous constatons une entreprise de démolition systématique de la foi catholique par le biais d'une mauvaise interprétation de ce Concile. Beaucoup associent cette corruption de la foi à une infiltration de la franc-maçonnerie dans certains rangs du Vatican. La "théologie libérale" et un refroidissement général de la foi ont abouti à ce que plusieurs papes ont décrit comme symptomatique d'une Église aujourd'hui en état d'apostasie.

Mais le dragon n'étant pas parvenu à anéantir la Femme-Église, c'est-à-dire l'ensemble du clergé, Saint Jean nous dit que...

le Dragon se mit alors en colère contre la Femme, il partit faire la guerre au reste de ses enfants, ceux qui observent les commandements de Dieu et gardent le témoignage de Jésus.
Ap 12: 17

Le « reste de ses enfants » étant ceux qui forment essentiellement le « talon » de la Femme, les laïcs. Au tournant du millénaire, le Pape Jean-Paul II a reconnu le rôle extraordinaire que les laïcs allaient exercer à cette époque :

le Concile œcuménique Vatican II a marqué un tournant décisif. Avec le Concile, l'heure du laïcat a vraiment sonné dans l'Église et de nombreux fidèles laïcs, hommes et femmes, ont compris avec une plus grande clarté leur propre vocation chrétienne, qui, de par sa nature même, est une vocation à l'apostolat.

—Avec Vatican II, l'heure du laïcat a vraiment sonné dans l'Église, 26 novembre 2000, n° 4

En fait, le Pape a chargé les laïcs eux-mêmes de se réapproprier les documents de Vatican II et d'en transmettre les richesses.

C'est vous, en particulier, qui devez reprendre en main ces documents, vous laïcs, auxquels le Concile a ouvert des perspectives extraordinaires de participation et d'engagement dans la mission de l'Église. Le Concile ne vous a-t-il pas rappelé votre participation à la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ ?
—Ibid.

En effet, ce sont principalement les fidèles laïcs, par le biais de plusieurs puissants mouvements dans l'Église, qui sont amenés à faire de toutes les nations des disciples. Ce sera donc vers les fidèles laïcs que le Dragon finira par diriger sa fureur. Mais au début, comme Satan l'a toujours fait par le passé, cela se fera à travers une subtile imposture. Et cette imposture se présentera dans sa forme visible sous les traits d'un Nouvel Ordre Mondial, système auquel toute l'humanité sera, en définitive, contrainte de participer pour pouvoir survivre.

... afin que personne ne puisse acheter ou vendre, s'il ne porte [la marque de la Bête].
Ap 13: 17

Seul un gouvernement global (la Bête, ndt) pourra assurer l'harmonie et la compréhension nécessaires à une gouvernance [responsable], [en imposant] un cadre éthique global.

—Jésus Christ, le porteur d'eau vive, n° 2.3.1, Conseil pontifical de la culture et pour le dialogue interreligieux

Émerveillée, la terre entière suivit la Bête.
Ap 13: 3

De cette manière, les laïcs seront directement attaqués. Soit ils prendront part à ce Nouvel Ordre en acceptant sa religion de "tolérance", soit ils seront exclus — voire éliminés. C'est ce que nous pouvons lire dans l'évangile de Saint Jean :

Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés. On vous exclura des assemblées. Bien plus, l'heure vient où tous ceux qui vous tueront s'imagineront qu'ils rendent un culte à Dieu (ou à l'Antéchrist, qui se fera passer pour Dieu, ndt). Ils feront cela, parce qu'ils n'ont connu ni le Père ni moi. Mais je vous dis cela pour qu'une fois que l'heure sera venue, vous vous souveniez que je vous l'avais dit.
Jean 16: 2

Nous voyons les premiers signes de cette exclusion croissante [des chrétiens] par le biais de systèmes judiciaires hostiles et d'une tolérance généralisée envers les attaques contre la liberté de religion, d'expression [et de conscience] des chrétiens.

Suivre le Christ exige le courage d'effectuer des choix radicaux, souvent à contre-courant… si cela est nécessaire, on ne doit pas hésiter à donner même sa propre vie pour Jésus-Christ… Des [tâches] et des objectifs qui peuvent sembler démesurés pour les forces humaines vous attendent. Ne vous découragez pas ! "Celui qui a commencé en vous un si beau travail le continuera jusqu'à son achèvement." (Phil 1: 6) .
—Saint Jean-Paul II, homélie, le 26 novembre 2000, n ° 4, 5 ; Vatican.va

En effet, beaucoup donneront leur vie pour le Christ tandis que d'autres porteront avec courage l'esprit authentique de Vatican II — qui est celui de l'Évangile — vers une nouvelle ère. Car à la fin, « la Bête » ne parvient pas à évacuer entièrement le christianisme de la sphère sociale. Sa culture de mort implose sur elle-même et, par suite d'une intervention divine, « la Bête » (l'Antichrist) et le Faux Prophète sont jetés dans « l'étang de feu » (cf. 2 Thess 2: 8; Ap 19: 20). C'est la victoire du Christ et de Son Corps, l'Église — à commencer par le talon de la Femme.

Sur ce plan universel, quand la victoire arrivera, elle sera apportée par Marie. Le Christ vaincra à travers elle parce qu'Il veut associer Sa Sainte Mère au triomphe, présent et futur, de l'Église…
—POPE JEAN PAUL II, Entrez dans l'espérance, p. 221 (de l'édition anglaise)

Le Dragon est enchaîné, et pendant « mille ans », c'est-à-dire pendant une période prolongée, la paix et la justice sont rétablies sur la terre (Ap 20: 4). Et l'on verra un sacerdoce fidèle et restauré porter le règne eucharistique du Christ jusqu'aux extrémités de la terre.

Puis j'ai vu des trônes : à ceux qui vinrent y siéger fut donné le pouvoir de juger. Et j'ai vu les âmes de ceux qui ont été décapités à cause du témoignage pour Jésus et à cause de la parole de Dieu, eux qui ne se sont pas prosternés devant la Bête et son image, et qui n'ont pas reçu sa marque sur le front ou sur la main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec le Christ pendant mille ans.
Ap 20: 4

« Je vis de nombreux autres martyrs, non pas à notre époque (1820), mais dans un temps futur. J'ai vu des gens de la secte secrète [la franc-maçonnerie] saper sans relâche la grande Église… Et j'ai vu près d'eux une horrible Bête qui était montée de la mer... Je vis çà et là, dans le monde entier, beaucoup de gens bons et pieux, surtout des ecclésiastiques, tourmentés, opprimés et emprisonnés, et j'eus le sentiment qu'ils deviendraient un jour des martyrs. Lorsque l'Église fut pour sa plus grande partie démolie [par la secte secrète], si bien qu'il ne restait plus debout que le chœur avec l'autel, je vis ces démolisseurs pénétrer dans l'Église avec la Bête… Les démolisseurs y trouvèrent une femme pleine de majesté qui semblait enceinte, car elle marchait lentement. A sa vue, les ennemis furent saisis d'effroi et la Bête fut dans l'impossibilité de faire un pas de plus en avant. Elle allongea le cou vers la femme comme si elle eut voulu la dévorer, mais la femme se retourna [vers l'autel] et se prosterna la face contre terre. Je vis alors la Bête s'enfuir de nouveau vers la mer et les ennemis courir dans la plus grande confusion... Puis je vis, dans le lointain, s'approcher de grandes cohortes, rangées en cercle tout autour de l'Église, les unes sur la terre, les autres dans le ciel… En première ligne, je vis un homme monté sur un cheval blanc. Des captifs furent libérés et se joignirent à eux. Tous les ennemis furent poursuivis. Alors, je vis l'Église être rebâtie très promptement, et elle retrouva plus de magnificence qu'elle n'en a jamais eu par le passé. »

—Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, 13 mai 1820; extrait de Hope of the Wicked de Ted Flynn. p.156 ; cf. Prophétie d'Anne-Catherine Emmerich pour notre temps

https://www.pierre-et-les-loups.net/l-assaut-contre-le-sacerdoce-502.html
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5245
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par olivier0 le Sam 24 Aoû 2019 - 18:18

Père Nathan le Mer 14 Aoû 2019 - 12:22
Un ami nous envoie cette réaction:




Excellent papier de surleroc Pierre Aubrit.
https://www.surleroc.fr/post/l-h%C3%A9ritage-du-pape-st-jean-paul-ii




Tout devient clair au sujet du gouvernement de l’Eglise avec l’affaire de l’Institut Jean-Paul II. Il « flinguerait » donc les « taupes » et ce qu’elles contrôlent. Soit en clair les partisans de l’animation tardive, soit animation non plus au moment précis de la conception mais à un moment ultérieur de ce qu’ils appellent la « constitution » de l’être » (d’après ce que j’ai cru comprendre). 




Je trouve toutefois Monsieur Aubrit assez sévère avec son qualificatif de traîtres, car si effectivement il peut y en avoir, peut-on mettre dans cette catégorie les inconscients, ceux qui n’ont pas bien compris le sujet et qui, entraîné par des devanciers ayant de l’impact intellectuel, suivent le courant. On peut sincèrement être trompés sans vouloir être un traître.




On notera les exégèses de JPII pendant trois ans et demi. Trois ans et demi ! 
 
Reste l’action séculière.




Ai entendu récemment sur un blog que les souhaits plus ou moins subliminaux du Pape François sont contredits par les événements. Pour ne citer qu’un seul exemple : « minauderies » contre Trump, résultat : Trump est élu.
 
En ferait-il exprès, afin de faire… perdre ceux qu’il soutient…..




Car que soutient-il, sinon le système que les gens abhorrent de plus en plus. On verra si cela se confirme avec Salvini, que l’Eglise méprise ouvertement, contre le sentiment populaire.
 
Il force ainsi à ce que ceux qui depuis longtemps avancent masqués, découvrant un allié inattendu confortant leur orgueil, se découvrent de plus en plus, s’imaginant que le Pape, ne serait pas capable d’avancer lui aussi…masqué.




 A rusés, rusé et demi




. L’avenir dira si cela a bien été le cas, car un jour, le rideau de cette formidable scène de théâtre qu’est le monde dans lequel nous sommes, va bien finir par se lever.
 
Alors, prudence.
Le pape Fançois peut m’agacer. pour ce qui concerne la géopolitique, et c’est objectivement vrai, il fait des raccourcis et des simplifications ... 




Mais si c’est la stratégie du « masque », il y a intérêt à la fermer d’urgence dans nos, dans mes, critiques. 




On n’est pas pour autant obligé d’en rajouter dans le même sens que ses propos de nature politique, en allant pourquoi pas jusqu’à la flagornerie, mais silence !
Ce silence n’est pas à interpréter comme étant un acquiescement à ses propos politiques ou à une quelconque abdication de la raison. 
Mais l’esprit critique, justement, doit être capable de discerner au-delà des apparences. 
Et le silence, fait aussi partie de l’échantillon des conclusions d’un discernement. C’est le mot d’ordre du Cardinal Sarah le sage de la Curie du Pape




Ce n’est qu’au terme de l’histoire qu’on saura ce qu’il en a été.
Mais comme on n’est pas à ce terme, on  ne peut qu’attendre. 


espérance et Douceur de l’Eglise en confianceMaîtresse du Temps



Isabelle-Marie Aujourd'hui à 10:06
L'assaut contre le sacerdoce

Alors que je priais devant le Saint Sacrement, j'ai commencé à percevoir de façon approfondie le contexte plus large et historique dans lequel l'Apocalypse semble se dérouler... La confrontation entre la Femme et le Dragon du chapitre 12 du livre de l'Apocalypse est avant tout un assaut dirigé contre le sacerdoce.

La Femme

Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme ! le soleil l'enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement.
Ap 12: 1-2

Cette Femme, nous disait le Pape Benoît XVI, est à la fois Marie et l'Église. Le Dragon, Satan, la poursuit :

Un autre signe apparut dans le ciel : un grand dragon, rouge feu... Sa queue, entraînant le tiers des étoiles du ciel, les précipita sur la terre.
Ap 12: 3-4

Le Pape Paul VI nous aide à comprendre en quoi consiste précisément l'action du Dragon :

La queue du diable oeuvre à la désintégration du monde catholique. Les ténèbres de Satan sont entrées et se sont répandues dans toute l'Église catholique, jusqu'à son sommet. L'apostasie, la perte de la Foi, se répand dans le monde entier et jusqu'aux plus hauts niveaux de l'Église
— PAPE PAUL VI - Discours à l'occasion du soixantième anniversaire des apparitions de Fatima, 13 octobre 1977

Les « étoiles » dans l'Apocalypse font souvent référence à des autorités spirituelles, angéliques ou humaines (cf. Ap 1: 20). Dans ce contexte, la queue du Dragon agit de manière à entraîner un tiers du clergé dans l'apostasie. L'attaque contre la Femme est, par conséquent, avant tout une attaque contre le sacerdoce de l'Église catholique.

Plus particulièrement, le Dragon se prépare à dévorer le Saint Père :

Le Dragon vint se poster devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer l'enfant dès sa naissance. Or, elle mit au monde un fils, un enfant mâle, celui qui sera le berger de toutes les nations, les conduisant avec un sceptre de fer. L'enfant fut enlevé jusqu'auprès de Dieu et de son Trône.
Ap 12: 4-5

Au niveau marial, celui qui doit guider toutes les nations avec un sceptre de fer est Jésus, le Fils de Marie.

Il conduira [les nations] avec un sceptre de fer.
Ap 19: 15

Au niveau de la Femme en tant qu'image de l'Église, c'est la naissance de celui qui guide l'humanité à la place du Christ en tant que Son Vicaire sur terre, portant non pas son propre bâton, mais celui du Bon Berger. Jésus n'a-t-il pas dit à Pierre :

Sois le berger de mes agneaux… Sois le pasteur de mes brebis.
Jean 21: 15, 16

Le plus gros de l'attaque se concentre sur le Saint-Père, puisque c'est lui qui guide infailliblement l'Église [universelle] ; c'est lui qui est le signe visible de l'unité au sein de l'Église du Christ ; c'est lui qui garde le troupeau et le conduit le long du Chemin vers les verts pâturages de la Vérité et, au final, vers la Vie éternelle. Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées. (Mt 26: 31). Selon plusieurs mystiques, et parmi eux certains papes, au plus fort de cette attaque contre sa personne, le Saint-Père sera assassiné.

Ce que j'ai vu est horrible ! Sera-ce moi, sera-ce mon successeur ? Je l'ignore. Mais ce qui est certain, c'est que j'ai vu le pape fuir du Vatican en marchant sur les cadavres de ses prêtres ! Ne le dites à personne, tant que je vivrai !

J'ai vu l'un de mes successeurs du même nom qui s'enfuyait par-dessus les corps de ses frères. Il ira quelque part, et après un bref répit, il mourra de mort cruelle.

—Pape Pie X (1909), Catholic Prophecy, p. 22 ; La vision du Pape Pie X

L'enfant [de la Femme] fut enlevé jusqu'auprès de Dieu et de son Trône.
Ap 12: 4-5

Cela pourrait signifier plusieurs choses : peut-être, que l' « enfant mâle » meurt et est emmené au Ciel ; ou que le « fils » est simplement protégé pour lui éviter d'être balayé avec les autres "étoiles" :

En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu.
Col 3: 3

Quelle que soit la signification, le Dragon ne parvient pas à « dévorer » l'enfant, tout comme Satan n'a pas réussi à détruire Jésus lors du massacre ordonné par Hérode.

Le reste de ses enfants

Le Dragon se lance à la poursuite de la Femme, nous dit Saint Jean. Autrement dit, une persécution visant principalement le clergé. Cependant, le dragon ne parvient pas à détruire totalement le sacerdoce. Un reste de prêtres fidèles est protégé [des attaques du Dragon] afin de faire entrer l'Église dans l'Ère de Paix.

et la Femme s'enfuit au désert
Ap 12: 5-6

Tout comme au temps de l'Ancienne Alliance, le peuple de Dieu fut conduit dans le désert pour y être purifié de ses idoles, guidé par l'Arche d'Alliance et par Moïse jusqu'en terre promise, à condition de rester fidèles au Seigneur jusqu'au bout ; de la même manière aujourd'hui nous avons la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ où, en cette fin des temps, la Femme (l'Église) est conduite au désert pour y être purifiée et devenir l'Epouse « sans tache, ni ride, ni rien de tel [que Dieu] voulait sainte et immaculée. » (Eph 5: 27) Au terme de cette purification, l'Eglise — c'est-à-dire chacun de ses prêtres et de ses fidèles ayant tenu ferme jusqu'au bout — entrera dans la nouvelle terre promise (guidés par la nouvelle Arche d'Alliance, la Sainte Vierge Marie, et par le Saint Père), autrement dit l'Ère de Paix.

L'attaque contre le sacerdoce est devenue évidente depuis plusieurs siècles (comme je le souligne dans mon livre : The Final Confrontation) ; cependant pas davantage qu'elle ne le fut au cours des 40 dernières années. Depuis Vatican II, nous constatons une entreprise de démolition systématique de la foi catholique par le biais d'une mauvaise interprétation de ce Concile. Beaucoup associent cette corruption de la foi à une infiltration de la franc-maçonnerie dans certains rangs du Vatican. La "théologie libérale" et un refroidissement général de la foi ont abouti à ce que plusieurs papes ont décrit comme symptomatique d'une Église aujourd'hui en état d'apostasie.

Mais le dragon n'étant pas parvenu à anéantir la Femme-Église, c'est-à-dire l'ensemble du clergé, Saint Jean nous dit que...

le Dragon se mit alors en colère contre la Femme, il partit faire la guerre au reste de ses enfants, ceux qui observent les commandements de Dieu et gardent le témoignage de Jésus.
Ap 12: 17

Le « reste de ses enfants » étant ceux qui forment essentiellement le « talon » de la Femme, les laïcs. Au tournant du millénaire, le Pape Jean-Paul II a reconnu le rôle extraordinaire que les laïcs allaient exercer à cette époque :

le Concile œcuménique Vatican II a marqué un tournant décisif. Avec le Concile, l'heure du laïcat a vraiment sonné dans l'Église et de nombreux fidèles laïcs, hommes et femmes, ont compris avec une plus grande clarté leur propre vocation chrétienne, qui, de par sa nature même, est une vocation à l'apostolat.

—Avec Vatican II, l'heure du laïcat a vraiment sonné dans l'Église, 26 novembre 2000, n° 4

En fait, le Pape a chargé les laïcs eux-mêmes de se réapproprier les documents de Vatican II et d'en transmettre les richesses.

C'est vous, en particulier, qui devez reprendre en main ces documents, vous laïcs, auxquels le Concile a ouvert des perspectives extraordinaires de participation et d'engagement dans la mission de l'Église. Le Concile ne vous a-t-il pas rappelé votre participation à la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ ?
—Ibid.

En effet, ce sont principalement les fidèles laïcs, par le biais de plusieurs puissants mouvements dans l'Église, qui sont amenés à faire de toutes les nations des disciples. Ce sera donc vers les fidèles laïcs que le Dragon finira par diriger sa fureur. Mais au début, comme Satan l'a toujours fait par le passé, cela se fera à travers une subtile imposture. Et cette imposture se présentera dans sa forme visible sous les traits d'un Nouvel Ordre Mondial, système auquel toute l'humanité sera, en définitive, contrainte de participer pour pouvoir survivre.

... afin que personne ne puisse acheter ou vendre, s'il ne porte [la marque de la Bête].
Ap 13: 17

Seul un gouvernement global (la Bête, ndt) pourra assurer l'harmonie et la compréhension nécessaires à une gouvernance [responsable], [en imposant] un cadre éthique global.

—Jésus Christ, le porteur d'eau vive, n° 2.3.1, Conseil pontifical de la culture et pour le dialogue interreligieux

Émerveillée, la terre entière suivit la Bête.
Ap 13: 3

De cette manière, les laïcs seront directement attaqués. Soit ils prendront part à ce Nouvel Ordre en acceptant sa religion de "tolérance", soit ils seront exclus — voire éliminés. C'est ce que nous pouvons lire dans l'évangile de Saint Jean :

Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés. On vous exclura des assemblées. Bien plus, l'heure vient où tous ceux qui vous tueront s'imagineront qu'ils rendent un culte à Dieu (ou à l'Antéchrist, qui se fera passer pour Dieu, ndt). Ils feront cela, parce qu'ils n'ont connu ni le Père ni moi. Mais je vous dis cela pour qu'une fois que l'heure sera venue, vous vous souveniez que je vous l'avais dit.
Jean 16: 2

Nous voyons les premiers signes de cette exclusion croissante [des chrétiens] par le biais de systèmes judiciaires hostiles et d'une tolérance généralisée envers les attaques contre la liberté de religion, d'expression [et de conscience] des chrétiens.

Suivre le Christ exige le courage d'effectuer des choix radicaux, souvent à contre-courant… si cela est nécessaire, on ne doit pas hésiter à donner même sa propre vie pour Jésus-Christ… Des [tâches] et des objectifs qui peuvent sembler démesurés pour les forces humaines vous attendent. Ne vous découragez pas ! "Celui qui a commencé en vous un si beau travail le continuera jusqu'à son achèvement." (Phil 1: 6) .
—Saint Jean-Paul II, homélie, le 26 novembre 2000, n ° 4, 5 ; Vatican.va

En effet, beaucoup donneront leur vie pour le Christ tandis que d'autres porteront avec courage l'esprit authentique de Vatican II — qui est celui de l'Évangile — vers une nouvelle ère. Car à la fin, « la Bête » ne parvient pas à évacuer entièrement le christianisme de la sphère sociale. Sa culture de mort implose sur elle-même et, par suite d'une intervention divine, « la Bête » (l'Antichrist) et le Faux Prophète sont jetés dans « l'étang de feu » (cf. 2 Thess 2: 8; Ap 19: 20). C'est la victoire du Christ et de Son Corps, l'Église — à commencer par le talon de la Femme.

Sur ce plan universel, quand la victoire arrivera, elle sera apportée par Marie. Le Christ vaincra à travers elle parce qu'Il veut associer Sa Sainte Mère au triomphe, présent et futur, de l'Église…
—POPE JEAN PAUL II, Entrez dans l'espérance, p. 221 (de l'édition anglaise)

Le Dragon est enchaîné, et pendant « mille ans », c'est-à-dire pendant une période prolongée, la paix et la justice sont rétablies sur la terre (Ap 20: 4). Et l'on verra un sacerdoce fidèle et restauré porter le règne eucharistique du Christ jusqu'aux extrémités de la terre.

Puis j'ai vu des trônes : à ceux qui vinrent y siéger fut donné le pouvoir de juger. Et j'ai vu les âmes de ceux qui ont été décapités à cause du témoignage pour Jésus et à cause de la parole de Dieu, eux qui ne se sont pas prosternés devant la Bête et son image, et qui n'ont pas reçu sa marque sur le front ou sur la main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec le Christ pendant mille ans.
Ap 20: 4

« Je vis de nombreux autres martyrs, non pas à notre époque (1820), mais dans un temps futur. J'ai vu des gens de la secte secrète [la franc-maçonnerie] saper sans relâche la grande Église… Et j'ai vu près d'eux une horrible Bête qui était montée de la mer... Je vis çà et là, dans le monde entier, beaucoup de gens bons et pieux, surtout des ecclésiastiques, tourmentés, opprimés et emprisonnés, et j'eus le sentiment qu'ils deviendraient un jour des martyrs. Lorsque l'Église fut pour sa plus grande partie démolie [par la secte secrète], si bien qu'il ne restait plus debout que le chœur avec l'autel, je vis ces démolisseurs pénétrer dans l'Église avec la Bête… Les démolisseurs y trouvèrent une femme pleine de majesté qui semblait enceinte, car elle marchait lentement. A sa vue, les ennemis furent saisis d'effroi et la Bête fut dans l'impossibilité de faire un pas de plus en avant. Elle allongea le cou vers la femme comme si elle eut voulu la dévorer, mais la femme se retourna [vers l'autel] et se prosterna la face contre terre. Je vis alors la Bête s'enfuir de nouveau vers la mer et les ennemis courir dans la plus grande confusion... Puis je vis, dans le lointain, s'approcher de grandes cohortes, rangées en cercle tout autour de l'Église, les unes sur la terre, les autres dans le ciel… En première ligne, je vis un homme monté sur un cheval blanc. Des captifs furent libérés et se joignirent à eux. Tous les ennemis furent poursuivis. Alors, je vis l'Église être rebâtie très promptement, et elle retrouva plus de magnificence qu'elle n'en a jamais eu par le passé. »

—Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, 13 mai 1820; extrait de Hope of the Wicked de Ted Flynn. p.156 ; cf. Prophétie d'Anne-Catherine Emmerich pour notre temps

https://www.pierre-et-les-loups.net/l-assaut-contre-le-sacerdoce-502.html

Mon Père,
Je viens de lire votre publication et en effet depuis peu je me dis que le Saint Père met en pratique ce conseil de l'Evangile de Saint Mathieu 10:22 "soyez rusés comme des serpents et doux comme des colombes".

 Merci Isabelle Marie pour cette synthèse inspirée !

Gloire à au Père, au Fils et au Saint Esprit maintenant et pour les siècles des siècles !
olivier0
olivier0
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 234
Age : 49
Inscription : 21/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Isabelle-Marie le Mar 27 Aoû 2019 - 20:44

Encore un article inspiré de Mark Mallett pour nous aider à lire l'actualité au prisme de la prophétie. Qu'il soit béni pour son apostolat sur le net.    Lis la Bible!



Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Sf10

La chute de Babylone la Grande

Quand j'ai commencé à écrire au sujet de Babylone la Grande en 2012, j'ai été pris au dépourvu par la remarquable histoire, en grande partie méconnue, de la naissance et de la formation de l'Amérique, dans laquelle les forces des ténèbres et de la lumière ont joué un rôle majeur. La conclusion m'a stupéfait : malgré les forces du bien à l'oeuvre dans cette belle nation, les fondements mystérieux du pays et son état actuel semblent accomplir, de façon dramatique, le rôle de « Babylone la Grande, la mère des prostitutions et des abominations de la terre. »

Encore une fois, le présent article n'est pas un jugement sur les Américains en tant qu'individus, parmi lesquels se trouvent beaucoup de personnes que j'aime et avec lesquelles j'ai développé de profondes amitiés. Il s'agit plutôt de faire la lumière sur l'effondrement apparemment délibéré de l'Amérique (et des nations européennes à sa suite, ndt), cette nation qui semble accomplir toujours davantage le mystérieux rôle de Babylone la Grande...

Je vais le faire de la façon la plus concise possible, en synthétisant des livres, des interviews et de nombreux articles pour vous aider à comprendre la nature prophétique des événements présents et à venir aux États-Unis, et même dans le monde entier, en tant qu'éléments centraux de cette tempête qui est à présent au-dessus de nos têtes...


Qui est la Bête ?

Saint Jean décrit cette « mère des prostitutions » comme chevauchant une « Bête ». Comme je l'ai expliqué dans Mystery Babylon, la Bête représente essentiellement ces puissants agents faisant partie des sociétés secrètes qui continuent de faire avancer leur infâme agenda de domination du monde par le biais d'une économie et d'une religion mondiales.

... Il s'agit pour les francs-maçons, et tous leurs efforts tendent à ce but, il s'agit de détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes et de lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntées au naturalisme.

—PAPE LEON XIII, Humanum Genus, encyclique sur la Franc-maçonnerie, n° 10, 20 avril 1884 ; Vatican.va

Dans des révélations stupéfiantes et qui, cependant, semblent s'avérer de plus en plus exactes, Notre Dame aurait confirmé, au Père Stefano Gobbi du Mouvement Sacerdotal Marial, aujourd'hui décédé, l'identité de cette Bête à sept têtes et dix cornes à laquelle il est fait référence dans le livre de l'Apocalypse. En effet, ce que j'ai démontré au moyen de faits historiques dans Mystery Babylon fut confirmé par ce message reçu en la Fête du Coeur Immaculé de Marie, le samedi 3 juin 1989 :

Les sept têtes indiquent les diverses loges maçonniques, qui agissent partout de manière sournoise et dangereuse. Cette Bête noire a dix cornes et, sur les cornes, dix diadèmes, qui sont les signes de domination et de royauté. La Franc-maçonnerie domine et gouverne dans le monde entier par les dix cornes.

—Message donné au Père Stefano Gobbi, Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge, n° 405.d-e, p. 722 (télécharger la version PDF)

Gardons à l'esprit que ces sociétés secrètes sont fondées intégralement sur un système philosophique — une imposture satanique qui fut conçue dans le Jardin d'Éden par le « père du mensonge », Satan lui-même. Ce système philosophique, auquel ces sociétés organisées donnèrent une "âme", s'est développé et perfectionné à travers les siècles jusqu'à nos jours :

Il était nécessaire que ces Sociétés secrètes s'organisent pour parvenir à transformer les théories des philosophes en un système pratique et redoutable de destruction de la Civilisation.

—Nesta Webster, La Révolution mondiale, p. 39 (télécharger la version PDF)

Ce « système redoutable » marche aujourd'hui à plein régime.

Mais vous n'ignorez pas que les principaux auteurs de cette détestable machination ont pour but de pousser les peuples à renverser tout l'ordre des affaires humaines, et de les livrer aux théories diaboliques du nouveau Socialisme et du Communisme.

—PAPE PIE IX, Nostis et Nobiscum, Encyclique, 8 décembre 1849 ; traduction libre depuis l'anglais

En 1917, peu de personnes comprenaient exactement pourquoi Notre Dame de Fatima demandait spécifiquement la consécration de la Russie — qui à cette époque n'était pas encore en proie au Communisme. Il y avait d'autres nations païennes. Pourquoi la Russie ? La réponse est que c'est sur le sol de Russie que serait pour la première fois mis en oeuvre ce système philosophique, qui, avait-elle averti, se répandrait à travers le monde si aucune suite n'était donnée à son appel à la réparation et à la consécration de ce pays.

Je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis. Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix; sinon [la Russie] répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites.

—Le Message de Fatima, Vatican.va

Comme nous n'avons pas tenu compte de cet appel du Message, nous constatons qu'il s'est réalisé, la Russie a inondé le monde de ses erreurs. Et si nous ne constatons pas encore la réalisation totale de la fin de cette prophétie, nous voyons que nous nous y acheminons peu à peu à grands pas.

—Soeur Lucie, l'un des voyants de Fatima, Le Message de Fatima, Vatican.va

L'Amérique, utilisée par la Bête

Laissons la Russie un instant et posons-nous la question suivante : qu'est-ce que tout cela a à voir avec l'Amérique ? Lorsque j'ai lu pour la première fois le chapitre 17 du livre de l'Apocalypse, qui m'a conduit à écrire Mystery Babylon, j'ai été frappé par ces mots :

Je vis une femme assise sur une Bête écarlate qui était couverte de noms blasphématoires et qui avait sept têtes et dix cornes... Les dix cornes que tu as vues, ainsi que la Bête, elles se prendront de haine pour la prostituée, elles la laisseront dépouillée et nue, elles mangeront ses chairs et la brûleront au feu.

Ap 17: 3, 16

La « prostituée » monte la Bête... tout en faisant l'objet de sa haine. Nous voyons ainsi que la Bête utilise la prostituée. Comment ? Comme je l'expliquais dans Mystery Babylon : afin de créer des "démocraties éclairées" nécessairement soumises à la prostituée qui est leur « mère ». En effet, nous avons maintes fois constaté comment l'Amérique (et les nations européennes, vassales des Etats Unis, à sa suite, ndt) est entrée dans d'autres pays ou a fourni des armes à des "rebelles" afin de renverser des gouvernements (le cas de la Syrie et de la volonté des Etats Unis et de leur vassale la France de faire tomber le gouvernement de Bachar al Assad est emblématique, quitte à l'accuser dans les médias, au moyen de fausses preuves, d'avoir gazé son propre peuple, afin de justifier les attaques extérieures contre son gouvernement, ndt) , dans le seul but de déstabiliser ces pays et les rendre dépendants de banques et de sociétés étrangères, dont les dirigeants sont souvent les mêmes hommes qui composent ces sociétés secrètes. Notez de quelle manière les aides étrangères accordées à ces pays sont souvent conditionnées à l'abrogation de leurs lois contre l'avortement, la contraception et l'homosexualité. Ainsi, la propagation de "démocraties" est devenue aujourd'hui équivalente à celle de la pornographie, de la drogue et des médias et divertissements moralement décadents. C'est là le rôle tragique de la « prostituée » qui est « la mère des prostitutions et des abominations de la terre. »

Néanmoins, la prostituée elle-même est soumise à la Bête, qui a le pouvoir de la détruire. Rappelons-nous encore les paroles du Président Woodrow Wilson décrivant la Bête :

Certains des plus grands hommes aux États-Unis, dans le domaine du commerce et de la fabrication, ont peur de quelqu'un, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si discret, si vigilant, si imbriqué, si complet, si omniprésent, qu'il vaut mieux [qu'ils en parlent dans le secret quand il s'agit de le condamner].

—Président Woodrow Wilson, The New Freedom, ch. 1 ; lesmoutonsrebelles.com

En effet, ce fut la Loi sur la Réserve Fédérale (Federal Reserve Act), promulguée en urgence par le Président Woodrow Wilson au milieu de la nuit du 23 décembre 1913 (alors que de nombreux élus avaient quitté Washington pour Noël), qui entraîna la cession de tout le système monétaire américain aux banquiers internationaux. Beaucoup d'Américains ne réalisent pas que la Réserve Fédérale est une entité privée.

La Bête et les dix cornes détestent la prostituée précisément parce que la liberté et l'indépendance de la prostituée sont l'antithèse de leur objectif — la domination du monde (raison de toute la haine que l'Europe — soumise à la Bête — voue à Donald Trump, qui d'une certaine façon vient mettre son grain de sable dans un mécanisme parfaitement huilé, ndt). Qui peut encore douter aujourd'hui que les libertés, abusées et manipulées, dont jouit le monde occidental ont également poussé un grand nombre de citoyens dans un esclavage spirituel et économique ? Tel fut précisément l'objectif visé.

Le Pape Benoît XVI n'a-t-il pas averti de l'effondrement de « Babylone » lorsqu'il fut élu Pape ?

... la menace de jugement nous concerne nous aussi, l'Eglise en Europe, l'Europe et l'Occident en général. Avec cet Evangile, le Seigneur clame également à nos oreilles les paroles qu'il adresse dans l'Apocalypse à l'Eglise d'Ephèse: "Si tu ne te repens pas, je vais venir à toi pour changer ton candélabre de son rang". A nous aussi, la lumière peut être enlevée et nous [ferions bien de laisser] résonner cet avertissement en notre âme avec tout son sérieux, en criant dans le même temps au Seigneur: "Aide-nous à nous convertir!... »

—PAPE BENOÎT XVI, Homélie d'ouverture, Synode des Évêques, 2 octobre 2005, Rome ; Vatican.va

Note de Pierre et les Loups

D'une certaine manière, le Brexit au Royaume-Uni est une tentative de cette nation de se séparer d'urgence du "monstre" qu'est devenue l'Union Européenne — que "Babylone" tient en laisse — pressentant l'effondrement imminent de l'UE à la suite de "Babylone". Evidemment l'UE fait tout pour empêcher ce Brexit ou pour empirer ses conséquences économiques sur la Grande Bretagne. Soit il a lieu et c'est l'effondrement économique assuré du Royaume-Uni — qui sera donné comme exemple aux autres nations qui pourraient être tentées par la même aventure —, soit il n'a pas lieu et le Royaume-Uni s'effondrera "tout pareil" : car quand cet effondrement de l'UE surviendra, toutes les nations européennes s'effondreront en même temps (il ne restera plus que des blocs soumis au système communiste). Les Etats-Unis pourront ensuite s'effondrer à leur tour (à moins que cela ne se produise avant) et le Nouvel Ordre mondial s'établir dans le monde entier, dirigé par la Chine et la Russie.

Le Communisme n'est pas mort

En effet, la prostituée est simplement utilisée par la Bête pour faire avancer sa cause : faire basculer « tout l'ordre des affaires humaines » dans les théories diaboliques du « Socialisme et du Communisme ». Comment parvenir à détruire l'Amérique, la plus grande puissance militaire de la planète ? En la faisant imploser : en propageant les erreurs mises en oeuvre en Russie, notamment celles de l'athéisme, du marxisme, du darwinisme et du matérialisme. Celles-ci ont engendré d'autres "ismes" tels que le féminisme radical, le scientisme, le rationalisme, etc., qui sont parvenus à éroder les fondements non seulement moraux mais également sociaux de l'Occident. Fait remarquable, depuis la première publication de cet article [en 2014], les idées socialistes et communistes font leur chemin chez les jeunes [occidentaux] après leur avoir fait subir un véritable lavage de cerveau, tandis que les politiciens promeuvent et défendent aujourd'hui ouvertement ces alternatives politiques (lire Le retour du communisme).

Il n'est donc pas surprenant que les derniers papes nous aient mis en garde, avec les mots les plus forts, contre les dangers qu'ils voyaient dans l'application des philosophies dévoyées de ces sociétés secrètes.

... à l'origine [des mouvements athées] ... se trouve [cette école philosophique] qui, depuis des siècles, tente de séparer la science [de] la vie de la foi et de l'Eglise.

—PAPE PIE XI, Divini Redemptoris: sur le communisme athée, n° 4

En effet, le vénérable archevêque Fulton Sheen, dans l'une de ses premières apparitions télévisées, faisait remarquer que le Communisme est en réalité un enfant de l'Occident, de la philosophie des « Lumières » qui fut engendrée et promue par les fondateurs de la Franc-maçonnerie moderne :

Il n'y a pas une seule idée philosophique dans le Communisme qui ne provienne pas de l'Occident. Sa philosophie est venue d'Allemagne, sa sociologie de la France, son économie de l'Angleterre. Et ce que la Russie lui a donné, c'est une âme, une puissance et un visage asiatiques.

—Mgr Fulton Sheen, "Le Communisme en Amérique", cf. youtube.com

Peu d'entre nous se rendent compte que Vladimir Lénine, Joseph Staline et Karl Marx, auteur du Manifeste du Parti communiste, étaient membres des Illuminati. Heinrich Heine, poète et journaliste allemand, ami de Marx, écrivit ceci en 1840, soixante-dix-sept ans avant que Lénine ne prenne d'assaut Moscou : « Les créatures ténébreuses, les monstres sans nom auxquels l'avenir appartient, le Communisme est le nom secret de ce formidable adversaire. »

Ainsi, le Communisme, que beaucoup croyaient être une invention de Marx, avait été complètement pensé dans l'esprit des Illuministes bien avant qu'il ne devienne l'un des leurs.

—Stephen Mahowald, She Shall Crush Thy Head, p. 101

En bref, la Russie et son peuple ont été utilisés par...

... ces auteurs et instigateurs, qui ont considéré la Russie comme le terrain le plus propice pour expérimenter une théorie élaborée il y a des dizaines d'années, et qui depuis lors continuent à la propager dans le monde entier.

—Pape Pie XI, Divini Redemptoris, n° 24 ; Vatican.va ; traduction libre depuis l'anglais

Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui croient qu'avec la chute du mur de Berlin et la dissolution de l'URSS, le Communisme est mort, ou du moins s'est simplement maintenu sous des formes plus bénignes. Mais ce n'est pas vrai. Le Communisme n'est pas mort, mais a plutôt changé de masque. En réalité, "l'effondrement" de l'Union soviétique aurait été planifié des années à l'avance.

Anatoliy Golitsyn, un transfuge du KGB issu de l'URSS, a révélé en 1984 « avec une précision de 94% » les événements qui suivraient et qui provoqueraient des modifications du bloc communiste, la réunification de l'Allemagne, etc. dans le but d'instaurer un Nouvel Ordre Social mondial contrôlé par la Russie et la Chine. Les changements ont été revendiqués par Mikhaïl Gorbatchev, alors dirigeant de l'Union soviétique, au nom d'une "perestroïka", ce qui signifie "restructuration".

Golitsyn fournit la preuve irréfutable que la perestroïka ou la restructuration n'est pas une invention de Gorbatchev de 1985, mais la phase finale d'un plan élaboré au cours de la période 1958-1960.

—"Communism Alive and Menacing, KGB Defector Claims", un commentaire de Cornelia R. Ferreira sur le livre de Golitsyn, The Perestroika Deception ("L'imposture de la Perestroika")

En effet, Gorbatchev lui-même avait officiellement pris la parole devant le Politburo soviétique (Comité Central du Parti communiste de l'Union soviétique) en 1987, en déclarant :

Messieurs, camarades, ne vous inquiétez pas de tout ce que vous entendez sur la Glasnost, la Perestroïka et la démocratie dans les années à venir. Elles sont principalement destinées aux nations extérieures. Il n'y aura pas de changements internes significatifs en Union soviétique, sauf à des fins cosmétiques. Notre but est de désarmer les Américains et de les laisser s'endormir.

—Extrait de "Agenda: the Grinding Down of America", documentaire de Curtis Bowers, législateur de l'Idaho; www.vimeo.com

Le stratagème consistait en partie à séduire cette partie de l'Amérique qui était non seulement patriotique, mais aussi dotée d'un sens moral, afin de la plonger dans un sommeil que seule la corruption peut provoquer, et par le biais de l'Amérique, répandre ensuite cette corruption et le chaos qui s'ensuivrait, dans le monde entier, préparant le terrain pour l'avènement d'un sauveur utopique : le Communisme. Comme Antonio Gramsci (1891 - 1937), fondateur du Parti communiste italien, a déclaré : « Nous allons [corrompre] leur musique, leur art et leur littérature [et la] retourner contre eux. » Cette prédiction incroyable s'est réalisée exactement comme annoncé. En effet, un ancien agent du FBI, Cleon Skousen, a révélé dans des détails choquants quarante-cinq objectifs communistes dans son livre de 1958, The Naked Communist. Tout en lisant certains de ces objectifs, vous constaterez par vous-même jusqu'à quel point ce plan odieux a été couronné de succès. Sachez que ces objectifs ont été conçus il y a plus de cinq décennies :

#17 Obtenir le contrôle des écoles. Utiliser celles-ci comme des courroies de transmission pour le Socialisme et la propagande communiste. Ramollir le programme. Obtenir le contrôle des associations d'enseignants. Mettre la ligne du parti communiste dans les manuels scolaires. (Note de Pierre et les Loups : informez-vous sur le nouveau plan de pilotages des écoles — appelé "Pacte d'excellence" dans un but de séduction — qui sera lancé en Belgique — et sans doute aussi dans le reste de l'Europe — dès la rentrée scolaire 2019. Enseignants et parents d'élèves y sont majoritairement enthousiastes, ne percutant pas un seul instant sur la définition du mot "pilotage" qui signifie que le gouvernement prend dès la rentrée 2019 les rênes des établissements scolaires, y compris et surtout catholiques, et de tout ce qui sera incluqué aux jeunes.)

#28 Éliminer la prière ou toute forme d'expression religieuse dans les écoles en invoquant le motif qu'elle viole le principe de la “séparation de l'Église et de l'État.”

#31 Rabaisser toutes les formes de culture [occidentale] et décourager l'enseignement de l'histoire [nationale] ...

#40 Discréditer la famille en tant qu'institution. Encourager la promiscuité et faciliter le divorce.

#24 Éliminer toutes les lois régissant l'obscénité en les qualifiant de « censure » et en les présentant comme une violation de la liberté d'expression et de la liberté de la presse.

#25 Déconstruire les normes culturelles de la moralité par la promotion de la pornographie et de l'obscénité dans les livres, les magazines, les films, la radio et la télévision.

#26 Présenter l'homosexualité, la dégénérescence et la promiscuité comme étant “normal, naturel et sain.”

#20, #21 Infiltrer la presse. Prendre le contrôle de positions clés dans le monde de la radio, de la télévision et de la production cinématographique.

#27 Infiltrer les églises et remplacer la religion révélée par la religion “sociale”. Discréditer la Bible.

#41 Mettre l'accent sur la nécessité d'éduquer les enfants loin de l'influence négative de leurs parents.

#22 Discréditer la culture [occidentale] en dégradant toutes les formes d'expression artistique... Éliminer toutes les belles sculptures des parcs et des bâtiments et les remplacer par de l'art informe, maladroits et des formes vides de sens.

#23 Contrôler les critiques d'art... “Notre plan est de promouvoir la laideur, l'art repoussant et dénué de sens.”

#33 Éliminer toutes les lois et les procédures qui interfèrent avec le fonctionnement de l'appareil communiste.
(Note de Pierre et les Loups : Raison essentielle de toutes les réformes par ordonnances d'Emmanuel Macron en France, qu'il fait principalement pendant l'été quand les Français sont en vacances, afin de démolir le pays et le transformer en bloc de l'Union Européenne la nouvelle URSS ; lire Pour gouverner heureux, Emmanuel Macron gouverne caché. Quand la Sainte Vierge avertit à Fatima que de nombreuses nations seront anéanties, elle ne parle pas obligatoirement de destructions physiques — atomiques ou autre — mais d'anéantissement de la souveraineté et de l'identité de nos nations.)

Tout cela a été accommodé et activement promu par les médias qui agissent pratiquement en tant qu'image de la Bête :

De plus, la diffusion si rapide des idées communistes, qui s'infiltrent dans tous les pays grands et petits, civilisés ou moins développés, au point qu'aucune partie du monde n'y échappe, cette diffusion s'explique par une propagande vraiment diabolique, telle que le monde n'en a peut-être jamais vue: propagande dirigée par un centre unique et qui s'adapte très habilement aux conditions des différents peuples.

—PAPE PIE XI, Divini Redemptoris: sur le communisme athée, n° 17

La promotion de ces idées a été favorisée par une « "[conspiration] du silence" dans une grande partie de la presse mondiale non catholique. Nous disons [conspiration], car on ne saurait expliquer autrement le fait qu'une presse aussi avide de commenter les menus incidents de la vie quotidienne ait pu si longtemps garder le silence au sujet des horreurs commises [par le Communisme]. » [10] Ceci fut apparemment confirmé par le banquier américain David Rockefeller :

« Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d'autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l'exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés. »

—David Rockefeller, prenant la parole lors de la réunion de Bilderberger de juin 1991 à Baden, en Allemagne ; sansambiguites.wordpress.com

Le vénérable archevêque Fulton Sheen n'aurait pu le résumer d'une plus belle manière dans ses paroles prophétiques qui furent diffusées à peu près à la même période où ces objectifs communistes étaient exposés :

Le Communisme est donc en train de revenir dans le monde occidental, parce que quelque chose est mort en Occident — à savoir la foi forte des hommes en ce Dieu qui les a créés.

—"Communism in America", cf. youtube.com

Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande ! La voilà devenue tanière de démons, repaire de tous les esprits impurs, repaire de tous les oiseaux impurs, repaire de toutes les bêtes impures et répugnantes ! Car toutes les nations ont bu du vin de sa fureur, de sa prostitution ; les rois de la terre se sont prostitués avec elle, et les marchands de la terre se sont enrichis de son luxe insolent.

Ap 18: 3

L'effondrement de Babylone la Grande

Je ne doute pas que, pour certains de mes lecteurs, ces informations sont accablantes et vraisemblablement trop fantasques pour être vraies. Pourtant, la tentative de Satan d'établir un pouvoir mondial possède des fondements bibliques et est clairement en train de se dérouler sous nos yeux. Je suis d'accord avec l'écrivain américain catholique Stephen Mahowald :

L'Amérique a été convertie — elle a abandonné, sans même se battre, exactement comme l'avait prévu Antonio Gramsci.

—Stephen Mahowald, She Shall Crush Thy Head, p. 126

Ce qui doit encore se produire, c'est l'effondrement de « Babylone la Grande » de sorte qu'elle ne fasse pas obstacle à la domination mondiale. Le moment, frères et soeurs, semble être arrivé. La « mère des prostitutions » a accompli tout ce que la Bête désirait et plus encore. Les informations "internes" parvenues des États-Unis récemment, y compris de la part d'anciens généraux quatre étoiles, nous indiquent que l'effondrement du système financier  est imminent et se produirait d'ici quelques années (...). Fait incroyable, [depuis 2014] des chefs militaires américains sont destitués ou "mis à la retraite" à un rythme effréné et [pour des raisons de budget] l'armée est réduite à une taille inférieure à celle qu'elle avait avant la Seconde Guerre mondiale. Un panel indépendant nommé par le Pentagone et le Congrès affirme que, déjà, la réduction des effectifs de l'armée par le Président Obama a laissé l'Amérique trop faible pour faire face aux menaces mondiales. En outre, qui peut expliquer ce qui semble être la dissolution intentionnelle des frontières américaines (et européennes) alors que des milliers de "réfugiés" envahissent nos pays ? De l'avis de nombreux observateurs, tout cela apparaît comme une déstabilisation délibérée de nos nations.

La Miséricorde est fluide, et d'aucun sait que Dieu aime changer les échéances à Sa guise. Le point essentiel à comprendre néanmoins est que nous sommes appelés à nous préparer, ce qui implique avant tout de sortir au plus vite de Babylone :

Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n'ayez à pâtir de ses plaies ! Car ses péchés se sont amoncelés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités.

Ap 18: 4-5

L'obstacle final

Frères et soeurs, nous devons comprendre que, malgré les actions et les intentions malveillantes de ces hommes diaboliques qui agissent dans les coulisses, hommes qualifiés par le Pape Pie XI d'agents « d'organisations secrètes » [15], le "plan" pour l'établissement d'un Communisme mondial est à sa racine d'ordre satanique. En fait, Karl Marx n'était pas lui-même athée : il était sataniste, tout comme le sont tous ceux qui agissent aux plus hauts niveaux de la Franc-maçonnerie. Leur objectif est clairement énoncé dans le livre de l'Apocalypse :

Émerveillée, la terre entière suivit la Bête, et l'on se prosterna devant le Dragon parce qu'il avait donné le pouvoir à la Bête. Et, devant elle, on se prosterna aussi, en disant : « Qui est comparable à la Bête, et qui peut lutter contre elle ? »

Ap 13: 3-4

Satan, dans sa haine de Dieu, veut être adoré à Sa place. Dans ce but, cet ange déchu, Lucifer, a attendu des millénaires pour parvenir à mettre pleinement en oeuvre son plan, dans les limites qui lui sont imposées par Dieu. Comme l'explique saint Thomas d'Aquin en des mots quelque peu réconfortants :

Même les démons sont surveillés par les bons anges au risque qu'ils ne provoquent autant de dommages qu'ils le voudraient. D'une manière semblable, l'Antichrist ne causera pas autant de dommages qu'il le souhaiterait.

—St Thomas d'Aquin, Summa Theologica, Part I, Q.113, Art. 4

Le dernier obstacle au plan de Satan n'est pas l'Amérique. C'est l'Église catholique. D'où les condamnations puissantes et répétées des Souverains pontifes à l'égard de ce « cancer » insidieux qu'est le Communisme, et qui se révèle au travers de la Révolution mondiale en cours, par le biais des Sept Sceaux de la Révolution.

C'est pourquoi, au cours des siècles, on a vu les bouleversements se succéder jusqu'à la révolution actuelle, qui est déjà déchaînée ou qui devient sérieusement menaçante presque partout, peut-on dire, et dépasse, par l'ampleur et la violence, ce qu'on a éprouvé dans les persécutions antérieures contre l'Église. Des peuples entiers sont exposés à retomber dans une barbarie plus affreuse que celle où se trouvait encore la plus grande partie du monde à la venue du Rédempteur.


—PAPE PIE XI, Divini Redemptoris: sur le communisme athée, n° 2

Qui peut mettre en doute cette prophétie au vu de la violence à caractère politique, des génocides, des tensions raciales et de la violence islamique barbare qui occupent quotidiennement les gros titres des médias ? Plus particulièrement, la persécution des chrétiens au Moyen-Orient surpasse, selon les dires d'un évêque, la persécution de la Chrétienté sous Néron. Ce qui est plus démoniaque encore, c'est que nombre de ces "rebelles" et "extrémistes" qui perpétuent ces violentes exactions ont été directement armés ou financés par l'Amérique et / ou ses alliés [dont la France]. [16] Tout à coup, les paroles de saint Jean attribuées à Babylone la Grande apparaissent sous une nouvelle lumière, on ne peut plus troublante, alors que se poursuivent décapitations, tortures et nettoyages ethniques des chrétiens au Moyen-Orient — aidés par des opérations secrètes américaines.

C'est chez elle que l'on a trouvé le sang des prophètes et des saints, et de tous ceux qui furent égorgés sur la terre.

Ap 18: 24

Nous vivons une époque apocalyptique, selon les paroles mêmes de nos papes. Le Pape Pie XI écrivait : « pour la première fois dans l'histoire nous assistons à une lutte [froidement et savamment orchestrée, à dessein,] de l'homme contre "tout ce qui est divin." » Saint Jean-Paul II a parfaitement mis le doigt sur les enjeux de cette conspiration :

Nous faisons maintenant face à la confrontation finale entre l'Église et l'anti-église, entre l'Évangile et l'anti-évangile, entre le Christ et l'Antéchrist. Cette confrontation se situe dans les limites imposées par les desseins de la Divine Providence ; c'est une épreuve à laquelle toute l'Église... doit faire face. C'est une épreuve... pour l'Église, mais en un sens une épreuve de 2000 ans de culture et de civilisation chrétienne, avec toutes ses conséquences pour la dignité humaine, les droits de la personne, les droits de l'homme et les droits des nations.

—Cardinal Karol Wojtyla (JEAN-PAUL II), au Congrès eucharistique de Philadelphie, en Pennsylvanie, à l'occasion de la célébration du bicentenaire de la signature de la déclaration d'indépendance, le 13 août 1976

Mais face à tout cela, Jésus se tient calmement au milieu des grands vents et des vagues de cette Tempête et nous dit :

Pourquoi avez-vous peur, hommes de peu de foi ?

Mt 8: 26

Jésus, et non pas Satan, est le Maître de toutes les tempêtes. À tous ceux qui l'accueillent dans leur "barque" et placent leur confiance en Lui, le Seigneur dit :

Puisque tu as gardé mon appel à persévérer, moi aussi je te garderai de l'heure de l'épreuve qui va venir sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre.

Ap 3: 10

Mark Mallett

https://www.pierre-et-les-loups.net/la-chute-de-babylone-la-grande-509.html
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5245
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Zamie le Mar 10 Sep 2019 - 22:39

* * * * NOUVEAU Mardi, 10 septembre 2019. Les graves insuffisances de l'Instrumentum laboris et les véritables objectifs du synode sur l'Amazonie. Un document exceptionnel A LIRE ICI

https://www.proliturgia.org/actua.html
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3126
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Zamie le Sam 14 Sep 2019 - 22:57

Synode sur l'Amazonie : des erreurs et des hérésies 
dénoncées par le cardinal Burke et Mgr Schneider

...Divers prélats et commentateurs fidèles laïcs, ainsi que des institutions laïques, ont mis en garde sur le fait que les auteurs de l'Instrumentum Laboris, publié par le secrétariat du Synode de Evêques pour servir de base pour la discussion durant la prochaine assemblée extraordinaire sur l'Amazonie, ont inséré de graves erreurs théologiques et des hérésies dans le document.
Nous invitons le clergé catholique et les fidèles à participer à une croisade de prière et de jeûne afin d'implorer Notre Seigneur et Sauveur, par l'intercession de la Sainte Vierge sa Mère, pour les intentions suivantes :

  • Que les erreurs théologiques et les hérésies insérées dans l'Instrumentum Laboris ne soient pas approuvées durant l'assemblée synodale.

  • Qu'en particulier le Pape François, dans l'exercice de son ministère pétrinien, puisse confirmer ses frères dans la foi par un rejet sans ambiguïté des erreurs de l'Instrumentum Laboris, et qu'il ne consente pas à l'abolition du célibat sacerdotal dans l'Eglise latine en introduisant la pratique de l'ordination d'hommes mariés, les dits « viri probati », pour le sacerdoce sacré.



Nous proposons une croisade de quarante jours de prière et de jeûne à commencer le 17 septembre et à terminer le 26 octobre 2019, le jour précédant la conclusion de l'assemblée extraordinaire du Synode des Evêques sur l'Amazonie. Quiconque serait informé de la croisade après la date officielle de son commencement pourrait bien sûr s’y joindre à n’importe quel moment.
Durant les quarante jours de la croisade de prière et de jeûne, nous invitons à prier au moins une dizaine du Saint Rosaire et à jeûner une fois par semaine pour les intentions mentionnées plus haut. Selon la tradition de l'Eglise, jeûner consiste à manger un seul repas complet dans la journée et, en addition, il est possible d'y ajouter deux petites collations. Jeûner au pain et à l'eau est également recommandé pour ceux qui sont capables de faire ainsi.
Il est de notre devoir de faire prendre conscience aux fidèles de quelques-unes des erreurs répandues dans l'Instrumentum Laboris. En guise d'introduction, il faut observer que le document est long et qu'il est marqué par un langage qui n'est pas clair dans sa compréhension, tout spécialement ce qui concerne le dépôt de la foi (depositum fidei). Parmi les principales erreurs, nous notons plus particulièrement les suivantes :
 

1. Un panthéisme implicite


L'Instrumentum Laboris promeut une socialisation païenne de la « Terre Mère », reposant sur la cosmologie des tribus amazoniennes, implicitement panthéiste.

  • Les peuples aborigènes découvrent comment toutes les parties « sont des dimensions qui existent de façon constitutive en relation, formant un tout vital » (n°21) et ainsi vivent « en communion avec la nature comme un tout » (n°18) et « en dialogue avec les esprits »(n°75).

  • Leur vie et leur « bonne manière de vivre » sont caractérisées par « l'harmonie des relations » entre « le cosmos total- nature, hommes, l'être suprême » et « les diverses forces spirituelles » (n°12 et 13), résumé dans le « mantra » du Pape François : « tout est connecté » (n°25).

  • Les croyances et les rites des « guérisseurs traditionnels » (n°88 et 89) concernant « la divinité aux noms multiples », agissant avec et en relation avec la nature (n°25) « créent harmonie et équilibre entre les êtres humains et le cosmos » (n°87).

  • Ainsi, nous devons écouter les pleurs de la « terre Mère » (n°146), arrêter son extermination (n°17) et vivre sainement en harmonie avec elle (n°85).



Le Magistère de l'Eglise rejette un tel panthéisme implicite comme incompatible avec la Foi catholique : « La chaleur de la Terre Mère, dont la divinité s'étend à toute la création, comble, dit-on, le fossé entre la création et le Dieu-Père transcendant du judaïsme et du christianisme en écartant la perspective de devoir être jugés par un tel Être. » (Conseil Pontifical pour la Culture et Conseil Pontifical pour le Dialogue interreligieux, « Jésus Christ, le porteur d'eau vive : une réflexion chrétienne sur le « Nouvel Age »,2.3.1)
Dans l'affirmation suivante, le Magistère de l'Eglise rejette panthéisme et relativisme en enseignant ceci :
« Ils (NDT :les adeptes du Nouvel Age) tendent à relativiser la doctrine religieuse en faveur d'une vague vision mondialiste exprimée comme un système de mythes et de symboles habillés d'un langage religieux. De plus, ils proposent souvent un concept panthéiste de Dieu qui est incompatible avec les Saintes Ecritures et la Tradition chrétienne. Ils remplacent la responsabilité personnelle envers Dieu pour nos actions par un sens du devoir envers le cosmos, renversant par conséquent le véritable concept de péché et le besoin de rédemption à travers le Christ. » (Jean-Paul II, Adresse aux évêques américains de l'Iowa, du Kansas, du Missouri et du Nebraska, visite« Ad Limina », 28 mai 1993).
 

2. Les superstitions païennes comme sources de la révélation divine et comme voies alternatives pour le salut


L'Instrumentum Laboris retire, de son implicite conception panthéiste, un concept erroné de la Révélation divine, affirmant dans l'ensemble que Dieu continue de se communiquer Lui-même dans l'histoire à travers la conscience des peuples et les cris de la nature. Selon cette vision, les superstitions païennes des tribus amazoniennes sont une expression de la Révélation divine méritant une attitude de dialogue et d'acceptation de la part de l'Eglise :

  • L'Amazonie est une « place théologique » où la foi « ou l'expérience de Dieu dans l'histoire » est vécue ; c'est « une source particulière de la révélation de Dieu : des lieux épiphaniques » où « les caresses de Dieu » deviennent « incarnées dans l'histoire » (n°19).

  • L'Eglise doit « découvrir la présence incarnée et active de Dieu » dans « la spiritualité des peuples d'origine » (n°33), reconnaissant en eux « d'autres avenues/voies »  (n°39), puisque l'Esprit Créateur « a nourri la spiritualité de ces peuples pendant des siècles, même avant la proclamation de l'Evangile » (n°120), leur enseignant « la foi en Dieu Créateur Père-Mère » et « la relation vivante avec la nature et la « Terre Mère » ainsi qu' « avec les ancêtres » » (n°121).

  • À travers le dialogue, l'Eglise doit éviter d'imposer des « doctrines pétrifiées » (n°38), « des formulations de la foi exprimées avec d'autres références culturelles »  (n°120), et une« attitude corporatiste qui réserve le salut uniquement à son propre credo ». (n°39) ; en faisant ainsi, l'Eglise marchera «  en cherchant son identité vers l'unité dans le Saint Esprit ». (n°40)



Le Magistère de l'Eglise rejette la relativisation du caractère unique de la Révélation de Dieu contenue dans les Saintes Ecritures et la Tradition sacrée, en enseignant ceci :
« L’Église a toujours vénéré les divines Écritures, comme elle le fait aussi pour le Corps même du Seigneur, elle qui ne cesse pas, surtout dans la sainte liturgie, de prendre le pain de vie sur la table de la Parole de Dieu et sur celle du Corps du Christ, pour l’offrir aux fidèles. Toujours elle eut et elle a pour règle suprême de sa foi les Écritures, conjointement avec la sainte Tradition, puisque, inspirées par Dieu et consignées une fois pour toutes par écrit, elles communiquent immuablement la Parole de Dieu lui-même et font résonner dans les paroles des prophètes et des Apôtres la voix de l’Esprit Saint. » (Second Concile du Vatican, Constitution dogmatique Dei Verbum n°21)
Le Magistère de l'Eglise affirme qu'il n'y a qu'un unique Sauveur, Jésus-Christ, et que l'Eglise est son unique Corps mystique et Epouse :
« Par conséquent, compte tenu de l'unicité et de l'universalité de la médiation salvifique de Jésus-Christ, on doit croire fermement comme vérité de foi catholique en l'unicité de l'Église fondée par le Christ. Tout comme il existe un seul Christ, il n'a qu'un seul Corps, une seule Épouse : une « seule et unique Église catholique et apostolique ». De plus, les promesses du Seigneur de ne jamais abandonner son Église (cf. Mt16,18 ; 28,20) et de la guider par son Esprit (cf. Jn16,13) impliquent, selon la foi catholique, que l'unicité et l'unité, comme tout ce qui appartient à l'intégrité de l'Église, ne feront jamais défaut. ». (Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Déclaration Dominus Iesus sur l'unicité et l'universalité salvifique de Jésus Christ et de l'Eglise, n°16)...

SUITE SUR LE SITE DE : 

Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3126
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Isabelle-Marie le Dim 15 Sep 2019 - 23:39

@Zamie a écrit:Les superstitions païennes comme sources de la révélation divine et comme voies alternatives pour le salut

Merci @Zamie ; mais le catéchisme explique qu'il y a des intuitions justes de Dieu, pas que des "superstitions"  avant la venue du Christ ; et d'autre part nous les occidentaux (les chrétiens y ont leur part) avons bâti une civilisation de la rupture et de la domination brutale plutôt que du respect envers nos "frères" (Saint François) les animaux et notre mère la terre, jusqu'au saccage et au pillage actuel, pas de quoi être fiers ! Nous avons nous aussi à recevoir de la sagesse de ces peuples de même que nous pouvons leur apporter le Christ.

comique

http://www.sinodoamazonico.va/content/sinodoamazonico/fr/documents-/instrumentum-laboris-.html

Mais d'accord sur le fait que l'objectif et les enjeux de ce synode étonnent, qu'en ressortira t-il ?   Prie  

"Objectifs du synode

L’ouverture de la prêtrise aux hommes mariés n’est pas, du moins pas en apparence, l’objectif principal du synode, mais il est assurément celui qui retiendra le plus l’attention. En tout cas, il est expressément mentionné par l’Instrumentum laboris, celui-ci invitant explicitement les pères synodaux à réfléchir à la possibilité de « procéder à l’ordination sacerdotale de personnes aînées, préférablement autochtones, respectées et acceptées par leur communauté, même si elles ont une famille constituée et stable, dans le but d’offrir les sacrements qui accompagnent et sanctionnent la vie chrétienne ».

Mais, à lire l’Instrumentum laboris, le synode vise un objectif bien plus considérable : il s’agit ni plus ni moins d’inviter l’ensemble de l’Église catholique à se mettre à l’écoute de l’Amazonie et à s’inspirer des sagesses des peuples de la région. Pourquoi ? Parce que l’Amazonie est un véritable « lieu théologique », un « lieu épiphanique », un lieu de la révélation de Dieu : à l’inverse des Églises occidentales dont le paradigme est trop souvent fondé sur une rupture (entre Dieu et la nature, entre les hommes et la nature), il n’existe pas, dans cette immense région périphérique, de séparation entre le cosmos, la divinité, la terre et ses habitants. Autrement dit, pour reprendre une formulation chère au pape François, « tout y est connecté ». Et cette sagesse ancestrale, cette « cosmovision », qui est elle-même un fruit de l’Esprit Saint, antérieur à la révélation chrétienne, doit devenir « un point de référence pour la mise en application d’un nouveau paradigme d’écologie intégrale ».

Violentes réactions

Comme il fallait s’y attendre, l’Instrumentum laboris a déclenché une polémique d’une rare violence, plus rude encore que celles auxquelles avaient donné lieu les précédents synodes sur la famille et sur la jeunesse. Et, comme si l’Allemagne était décidément condamnée à être, dans l’histoire, le lieu des grandes fractures de l’Église, il semble que l’épicentre des invectives échangées de part et d’autre soit situé dans l’aire germanique, pourtant éloignée à tous égards de l’Amazonie. Ainsi, ce sont des Allemands (ou des Autrichiens), tels le cardinal Kasper, Mgr Overbeck (évêque d’Essen), ou Mgr Erwin Kräutler (évêque émérite de Xingu, Brésil, et principal rédacteur de l’Instrumentum laboris), qui figurent parmi les soutiens les plus actifs du synode. Mais ce sont également des Allemands (ou des Suisses allemands) qui en sont les contempteurs les plus visibles, tels le cardinal Brandmüller, qui a parlé, à propos de l’Instrumentum laboris, d’« hérésie » et d’« apostasie », le cardinal Müller, Mgr Schneider, évêque auxiliaire d’Astana, ou encore Mgr Eleganti, évêque auxiliaire de Coire. 

L’Instrumentum laboris n’aurait donné lieu à aucune controverse publique qu’il n’en soulèverait pas moins des enjeux d’une portée fondamentale, touchant la théologie du sacerdoce, la doctrine de la Révélation et la théologie politique.

Les enjeux

S’agissant du premier de ces enjeux (le sacerdoce ministériel), la question n’est plus vraiment de savoir si le synode débouchera sur la possibilité, en Amazonie, d’ordonner des hommes mariés, puisque des signes forts mettent en évidence qu’il s’agit là d’une intention du Saint-Père lui-même. Ainsi, il fait peu de doute que cette réforme sera entérinée à l’issue du synode. Restent de grandes incertitudes. 

 la suite ici :

https://lanef.net/2019/08/28/amazonie-les-enjeux-du-synode/
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5245
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Zamie le Sam 21 Sep 2019 - 21:41

* * * * NOUVEAU Samedi, 21 septembre 2019. Le site de « Benoît et moi » propose une analyse de la situation actuelle très intéressante et qui est à lire ici.
En résumé, Jorge Bergoglio, en tant que pape, sait très bien qu’il ne peut pas aller jusqu’au bout de son projet de « nouvelle Eglise para-catholique » sans qu’il y ait un schisme ouvert (qui existe déjà dans les faits) entre ceux qui resteront fidèles à la doctrine permanente basée sur les enseignements des Apôtres (une petite minorité) et ceux qui le suivront dans son projet de « néo-christianisme » ultralibéral (l’immense majorité).
Puisque donc le schisme est inévitable, Jorge Bergoglio va tout faire pour que ce soit les catholiques orthodoxes qui portent la responsabilité de la rupture et soient considérés comme des brebis galeuses qui s’excluent elles-mêmes du troupeau. 
C'est d’ailleurs bien ainsi que la situation d’auto-exclusion est présentée par les grands médias pseudo-catholiques bergogliens comme « La Croix ».
C’est à la fois fourbe et habile. Et le pire est que ça risque de marcher puisque la majorité des fidèles de nos paroisses - le peu qui reste -, nourris depuis de longues années de messes débiles, de catéchèses loufoques (ou vides, ce qui est un moindre mal), de cours d'exégèse stupides acceptent n’importe quelle lubie papale sans broncher. A ceci, il faut ajouter que Rome ne manquera pas d’agiter les vieux réflexes papistes ultramontains (une maladie héritée du catholicisme du XIXe siècle) qui veulent qu’on suive le pape aveuglément, sans même se poser la question de savoir si ses enseignements écrits ou oraux sont conformes à la doctrine traditionnelle.





NOUVEAU Samedi, 21 septembre 2019. Réflexion d’un jeune prêtre : « François est incontestablement le pape ; “mon” pape, celui que je cite à toutes les messes que je célèbre. Mais je dois confesser que Jorge Bergoglio, en tant qu’individu, me pose un sacré problème. »



https://www.proliturgia.org/actua.html
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3126
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par jacques58fan le Sam 21 Sep 2019 - 22:38

Merci mais qui est Jorge Bergoglio svp?
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1814
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Nicolas-p le Dim 22 Sep 2019 - 10:11

@Zamie a écrit:[size=74]* * * * NOUVEAU Samedi, 21 septembre 2019. [/size][size=32]Le site de « Benoît et moi » propose une analyse de la situation actuelle très intéressante et qui est [/size][size=74]à lire ici[/size][size=32].
En résumé, Jorge Bergoglio, en tant que pape, sait très bien qu’il ne peut pas aller jusqu’au bout de son projet de « nouvelle Eglise para-catholique » sans qu’il y ait un schisme ouvert (qui existe déjà dans les faits) entre ceux qui resteront fidèles à la doctrine permanente basée sur les enseignements des Apôtres (une petite minorité) et ceux qui le suivront dans son projet de « néo-christianisme » ultralibéral (l’immense majorité).
Puisque donc le schisme est inévitable, Jorge Bergoglio va tout faire pour que ce soit les catholiques orthodoxes qui portent la responsabilité de la rupture et soient considérés comme des brebis galeuses qui s’excluent elles-mêmes du troupeau. 
C'est d’ailleurs bien ainsi que la situation d’auto-exclusion est présentée par les grands médias pseudo-catholiques bergogliens comme « La Croix ».
C’est à la fois fourbe et habile. Et le pire est que ça risque de marcher puisque la majorité des fidèles de nos paroisses - le peu qui reste -, nourris depuis de longues années de messes débiles, de catéchèses loufoques (ou vides, ce qui est un moindre mal), de cours d'exégèse stupides acceptent n’importe quelle lubie papale sans broncher. A ceci, il faut ajouter que Rome ne manquera pas d’agiter les vieux réflexes papistes ultramontains (une maladie héritée du catholicisme du XIXe siècle) qui veulent qu’on suive le pape aveuglément, sans même se poser la question de savoir si ses enseignements écrits ou oraux sont conformes à la doctrine traditionnelle.[/size]




[size=32]NOUVEAU Samedi, 21 septembre 2019. Réflexion d’un jeune prêtre : « François est incontestablement le pape ; “mon” pape, celui que je cite à toutes les messes que je célèbre. Mais je dois confesser que Jorge Bergoglio, en tant qu’individu, me pose un sacré problème. »
[/size]


[size=32]https://www.proliturgia.org/actua.html
[/size]
Merci et merci a tous pour ce fil riche d'enseignements. 

C'est bien le sentiment que j'ai aussi 

De nombreux mystiques à travers les siècles nous ont unanimement alertés sur le fait que seul un petit troupeau restera à la fin persécuté par les siens ...

Rien que akita:

 cardinaux contre cardinaux...
La vierge à  bien dit que les prêtres fidèles ( minorité ) seront persécutés par leurs confrères...

D'autres mystiques que le troupeau restant  serait mis au banc de la société entière présentés comme des " lntegristes" 

et c'est exactement comme cela que sont présentés les cardinaux des dubias,  le cardinal muller, cardinal Schneider et même parfois le cardinal sarah...comme des intégristes repliés sur des privilèges dépassés qu'ils veulent à tout prix conserver 

J'aimerais pourtant croire à  la technique du "rusé, rusé et demi" du pape François. . Pour faire sortir les loups du bois....

Seul l'histoire nous dira si c'est le cas ou non.

Si c'est bien sa tactique alors il joue vraiment parfaitement bien ce rôle car il semble vraiment dans les faits présentés,  comme acquis au progressisme dans tout !
Nicolas-p
Nicolas-p
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 774
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par olivier0 le Dim 22 Sep 2019 - 13:01

Le Pape François a un style qui lui est bien particulier, j'ai l'impression que parfois il dit des choses importantes sous une forme anodine.
Par exemple dans sa conférence de presse au retour de son dernier voyage pontifical il parle du processus de paix au Mozambique puis il dérive sur l'Europe en parlant des milliers de morts sur les plages du débarquement pour finir par dire que les vainqueurs d'une guerre ne sont pas de ceux qui se soucient du bien être de l'humanité... Cela m'a frappé.
 Plus largement, la question que je me pose en tant que "converti" ignare porte sur la définition que l'on se fait des mots.
 Si aimer Dieu dans cette période d'accomplissement des temps plus particulièrement passe par un oubli de soi , dans quelle mesure la notion  de "tradition" est elle liée aux représentations mentales personnelles attachées à la manière dont on se perçoit dans le monde.
 Si l"on doit s'abandonner à la volonté du Père comment s'articulent les résistances à cet abandon qui de fait vont à contre courant de notre attachement au monde ?
 Le Pape François n'essaye t'il pas d'accompagner l'ensemble de l'humanité dans ce baptême de feu car comme le rappelait la première lecture de ce dimanche, Notre Père désire le salut de tous.
 Il semble évident qu'il vit son pontificat sur un fil et que nos prières lui sont essentielles.
olivier0
olivier0
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 234
Age : 49
Inscription : 21/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Nicolas-p le Dim 22 Sep 2019 - 13:20

@olivier0 a écrit:Le Pape François a un style qui lui est bien particulier, j'ai l'impression que parfois il dit des choses importantes sous une forme anodine.
Par exemple dans sa conférence de presse au retour de son dernier voyage pontifical il parle du processus de paix au Mozambique puis il dérive sur l'Europe en parlant des milliers de morts sur les plages du débarquement pour finir par dire que les vainqueurs d'une guerre ne sont pas de ceux qui se soucient du bien être de l'humanité... Cela m'a frappé.
 Plus largement, la question que je me pose en tant que "converti" ignare porte sur la définition que l'on se fait des mots.
 Si aimer Dieu dans cette période d'accomplissement des temps plus particulièrement passe par un oubli de soi , dans quelle mesure la notion  de "tradition" est elle liée aux représentations mentales personnelles attachées à la manière dont on se perçoit dans le monde.
 Si l"on doit s'abandonner à la volonté du Père comment s'articulent les résistances à cet abandon qui de fait vont à contre courant de notre attachement au monde ?
 Le Pape François n'essaye t'il pas d'accompagner l'ensemble de l'humanité dans ce baptême de feu car comme le rappelait la première lecture de ce dimanche, Notre Père désire le salut de tous.
 Il semble évident qu'il vit son pontificat sur un fil et que nos prières lui sont essentielles.
Paroles sages 
Merci
Nicolas-p
Nicolas-p
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 774
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Joannes Maria le Dim 22 Sep 2019 - 14:41

@Nicolas-p a écrit:
@olivier0 a écrit:Le Pape François a un style qui lui est bien particulier, j'ai l'impression que parfois il dit des choses importantes sous une forme anodine.
Par exemple dans sa conférence de presse au retour de son dernier voyage pontifical il parle du processus de paix au Mozambique puis il dérive sur l'Europe en parlant des milliers de morts sur les plages du débarquement pour finir par dire que les vainqueurs d'une guerre ne sont pas de ceux qui se soucient du bien être de l'humanité... Cela m'a frappé.
 Plus largement, la question que je me pose en tant que "converti" ignare porte sur la définition que l'on se fait des mots.
 Si aimer Dieu dans cette période d'accomplissement des temps plus particulièrement passe par un oubli de soi , dans quelle mesure la notion  de "tradition" est elle liée aux représentations mentales personnelles attachées à la manière dont on se perçoit dans le monde.
 Si l"on doit s'abandonner à la volonté du Père comment s'articulent les résistances à cet abandon qui de fait vont à contre courant de notre attachement au monde ?
 Le Pape François n'essaye t'il pas d'accompagner l'ensemble de l'humanité dans ce baptême de feu car comme le rappelait la première lecture de ce dimanche, Notre Père désire le salut de tous.
 Il semble évident qu'il vit son pontificat sur un fil et que nos prières lui sont essentielles.
Paroles sages 
Merci

Oui tout à fait d'accord avec vous. Dieu soit béni.
Joannes Maria
Joannes Maria
Pour la Paix

Masculin Messages : 3902
Inscription : 19/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par jacques58fan le Lun 23 Sep 2019 - 20:36

@olivier0 a écrit:Le Pape François a un style qui lui est bien particulier, j'ai l'impression que parfois il dit des choses importantes sous une forme anodine.
Par exemple dans sa conférence de presse au retour de son dernier voyage pontifical il parle du processus de paix au Mozambique puis il dérive sur l'Europe en parlant des milliers de morts sur les plages du débarquement pour finir par dire que les vainqueurs d'une guerre ne sont pas de ceux qui se soucient du bien être de l'humanité... Cela m'a frappé.
 Plus largement, la question que je me pose en tant que "converti" ignare porte sur la définition que l'on se fait des mots.
 Si aimer Dieu dans cette période d'accomplissement des temps plus particulièrement passe par un oubli de soi , dans quelle mesure la notion  de "tradition" est elle liée aux représentations mentales personnelles attachées à la manière dont on se perçoit dans le monde.
 Si l"on doit s'abandonner à la volonté du Père comment s'articulent les résistances à cet abandon qui de fait vont à contre courant de notre attachement au monde ?
 Le Pape François n'essaye t'il pas d'accompagner l'ensemble de l'humanité dans ce baptême de feu car comme le rappelait la première lecture de ce dimanche, Notre Père désire le salut de tous.
 Il semble évident qu'il vit son pontificat sur un fil et que nos prières lui sont essentielles.
La "tradition" consiste en quoi? La messe en latin, entre autres?
Les orthodoxes ne sont ils pas également dépositaires d'une tradition?
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1814
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Philippe-Antoine le Jeu 26 Sep 2019 - 9:46

Sur la question sur la fidélité au Saint Père, je viens de trouver cet article :

https://www.hommenouveau.fr/2955/religion/une-clarification-au-sujet-de-la-signification-brde-la-fidelite-au-souverain-pontife.htm

Bien. Mais alors, que dirait-on d'une épouse qui prétendrait aimer son mari, mais qui n'arrêterait pas de le critiquer devant leurs enfants et devant tout le monde?

Mon sentiment, c'est que c'est un peu la même chose qui se produit en ce moment dans l'Eglise. Dans un couple, il peut, certes, y avoir des différends entre époux, mais les divergences éventuelles concernant les choses importantes, comme par exemple, l'éducation doivent être débattues en privé et entre adultes, et non pas étalées sur la place publique!
Dans ces conditions, comment voulez-vous que les enfants ne prennent pas parti pour l'un ou pour l'autre (voire ni pour l'un, ni pour l'autre et quitter carrément le "nid familial" pour aller voir ailleurs) au risque de provoquer le divorce? A l'échelle de l'Eglise, on peut craindre un schisme, sinon pire!
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3534
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Buni le Ven 27 Sep 2019 - 11:41

@Philippe-Antoine a écrit:Sur la question sur la fidélité au Saint Père, je viens de trouver cet article :

https://www.hommenouveau.fr/2955/religion/une-clarification-au-sujet-de-la-signification-brde-la-fidelite-au-souverain-pontife.htm

Bien. Mais alors, que dirait-on d'une épouse qui prétendrait aimer son mari, mais qui n'arrêterait pas de le critiquer devant leurs enfants et devant tout le monde?

Mon sentiment, c'est que c'est un peu la même chose qui se produit en ce moment dans l'Eglise. Dans un couple, il peut, certes, y avoir des différends entre époux, mais les divergences éventuelles concernant les choses importantes, comme par exemple, l'éducation doivent être débattues en privé et entre adultes, et non pas étalées sur la place publique!
Dans ces conditions, comment voulez-vous que les enfants ne prennent pas parti pour l'un ou pour l'autre (voire ni pour l'un, ni pour l'autre et quitter carrément le "nid familial" pour aller voir ailleurs) au risque de provoquer le divorce? A l'échelle de l'Eglise, on peut craindre un schisme, sinon pire!

Réflexion très pertinente, merci!
Nous sommes aussi bien heureux que la vierge Marie recouvre de son manteau tous nos péchés...
Aujourd'hui, ce sont nos prélats, évêques et cardinaux qui règlent leurs comptes sur la place publique...
Quelle époque !

Envoyé depuis l'appli Topic'it

Buni
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 217
Inscription : 09/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Zamie le Ven 4 Oct 2019 - 20:08



* * * * NOUVEAU Vendredi, 4 octobre 2019. 

La situation devient tendue à Rome et dans même dans l’Eglise tout entière. 
Cette situation qui finira par devenir proprement conflictuelle a plusieurs causes. Mais l’une d’elles se trouve dans les propos-mêmes du pape lorsqu’il se plaît à répéter et intensifier ses attaques contre le clergé « classique » et les fidèles attachés à ce que l’Eglise a toujours enseigné et continuera à enseigner malgré les réunions de ceci, les synodes de cela, les propos du cardinal Kasper et tant d’autres prélat adeptes du psittacisme.
Disons-le tout net : nombre de prêtres sont lassés et blessés d’entendre l’actuel Souverain Pontife les insulter et laisser entendre qu’ils sont « rigides », qu’ils souffrent de problèmes mentaux tandis qu’au même moment, rien n’est dit, rien n’est fait cour corriger les prélats douteux sur le plan théologique et moral qui ont pignon sur rue au Vatican et dans plusieurs diocèses. 

Que dit, par exemple, le pape François à Mgr Matteo Zuppi qui soutient l’homosexualité et l’ordination sacerdotale des femmes ? Rien
Que dit-il au cardinal brésilien Claudio Hummes qui milite pour l’instauration d’une véritable hérésie au sein de l’Eglise ? Rien
Que dit-il au cardinal Marx qui s’emploie à construire une Eglise indépendante en Allemagne ? Rien
Dans l’Eglise rêvée de longue date par Jorge Bergoglio, les malfaisants ont tous les droits tandis que les catholiques ont l’obligation de se taire et tout accepter, y compris l’inacceptable qui s'enracine dans des diocèses entiers.
Pourquoi ce silence du pape ? 

Aurait-il peur que des prélats qui le connaissent bien fassent des révélations embarrassantes à son sujet ? 
C’est ce que beaucoup finissent par penser.
Pourquoi ce silence du pape ? 

Serait-il malicieusement du côté de ces hommes d’Eglise qui ont perdu la foi catholique à force d’avoir flirté avec les promoteurs de la « théologie de la libération » et des « idées fumeuses » (les catéchèses creuses, les « messes évolutives » ou les « liturgies changeantes »...) qui ont été condamnées par l’Eglise les unes après les autres en raison du danger qu’elles représentaient pour le salut de l’humanité ? 

Apparemment, toujours selon François, les problèmes actuels que l’Eglise doit surmonter ne viendraient que des « bavardages », du « pharisaïsme » et du « cléricalisme » : autant de « maladies » qui, très curieusement, ne semblent toucher que le clergé et les laïcs attachés à ce que l’Eglise à toujours enseigné à partir de l’Ecriture et de la Tradition. 

Les autres, tous les autres sont immunisés par le fait-même qu’ils préfèrent se taire pour être bien vus de l’autorité suprême laquelle, on l’oublie trop souvent, n’a pas le pouvoir de modifier la doctrine mais seulement celui de l’expliciter.
Quand le Saint-Père avoue ne pas craindre un schisme, est-ce pour désorienter encore un peu plus les catholiques qui n’acceptent plus le spectacle lamentable - et parfois même odieux - que donnent ces cardinaux qui restent totalement libres d’aller et de venir dans l’Eglise pour y exposer leurs thèses destructrices de la foi ? 

Cette question mérite aussi d’être posée.
Au cours des prochains jours, avec le synode amazonien, la situation n’a aucune chance de se détendre. 

Bien au contraire, le flou (volontairement ?) entretenu par la Hiérarchie conduira à remettre eu cause tout en même temps l’unité, la sainteté, la catholicité et l’apostolicité de l’Eglise en trompant l’immense majorité des fidèles. 
Il est, en effet, si facile de tromper ceux qui n’ont aucune solide formation théologique qui leur permettrait de s’interroger sur la légitimité à croire que parce qu’on a une mitre sur la tête, on a le droit de mettre « ses » idées au-dessus de la Révélation. 




https://www.proliturgia.org/actua.html
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3126
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Isabelle-Marie le Dim 6 Oct 2019 - 8:02

@Zamie a écrit:

* * * * NOUVEAU Vendredi, 4 octobre 2019. 

La situation devient tendue à Rome et dans même dans l’Eglise tout entière. 
Cette situation qui finira par devenir proprement conflictuelle a plusieurs causes. Mais l’une d’elles se trouve dans les propos-mêmes du pape lorsqu’il se plaît à répéter et intensifier ses attaques contre le clergé « classique » et les fidèles attachés à ce que l’Eglise a toujours enseigné et continuera à enseigner malgré les réunions de ceci, les synodes de cela, les propos du cardinal Kasper et tant d’autres prélat adeptes du psittacisme.
Disons-le tout net : nombre de prêtres sont lassés et blessés d’entendre l’actuel Souverain Pontife les insulter et laisser entendre qu’ils sont « rigides », qu’ils souffrent de problèmes mentaux tandis qu’au même moment, rien n’est dit, rien n’est fait cour corriger les prélats douteux sur le plan théologique et moral qui ont pignon sur rue au Vatican et dans plusieurs diocèses. 

Que dit, par exemple, le pape François à Mgr Matteo Zuppi qui soutient l’homosexualité et l’ordination sacerdotale des femmes ? Rien
Que dit-il au cardinal brésilien Claudio Hummes qui milite pour l’instauration d’une véritable hérésie au sein de l’Eglise ? Rien
Que dit-il au cardinal Marx qui s’emploie à construire une Eglise indépendante en Allemagne ? Rien
Dans l’Eglise rêvée de longue date par Jorge Bergoglio, les malfaisants ont tous les droits tandis que les catholiques ont l’obligation de se taire et tout accepter, y compris l’inacceptable qui s'enracine dans des diocèses entiers.
Pourquoi ce silence du pape ? 

Aurait-il peur que des prélats qui le connaissent bien fassent des révélations embarrassantes à son sujet ? 
C’est ce que beaucoup finissent par penser.
Pourquoi ce silence du pape ? 

Serait-il malicieusement du côté de ces hommes d’Eglise qui ont perdu la foi catholique à force d’avoir flirté avec les promoteurs de la « théologie de la libération » et des « idées fumeuses » (les catéchèses creuses, les « messes évolutives » ou les « liturgies changeantes »...) qui ont été condamnées par l’Eglise les unes après les autres en raison du danger qu’elles représentaient pour le salut de l’humanité ? 

Apparemment, toujours selon François, les problèmes actuels que l’Eglise doit surmonter ne viendraient que des « bavardages », du « pharisaïsme » et du « cléricalisme » : autant de « maladies » qui, très curieusement, ne semblent toucher que le clergé et les laïcs attachés à ce que l’Eglise à toujours enseigné à partir de l’Ecriture et de la Tradition. 

Les autres, tous les autres sont immunisés par le fait-même qu’ils préfèrent se taire pour être bien vus de l’autorité suprême laquelle, on l’oublie trop souvent, n’a pas le pouvoir de modifier la doctrine mais seulement celui de l’expliciter.
Quand le Saint-Père avoue ne pas craindre un schisme, est-ce pour désorienter encore un peu plus les catholiques qui n’acceptent plus le spectacle lamentable - et parfois même odieux - que donnent ces cardinaux qui restent totalement libres d’aller et de venir dans l’Eglise pour y exposer leurs thèses destructrices de la foi ? 

Cette question mérite aussi d’être posée.
Au cours des prochains jours, avec le synode amazonien, la situation n’a aucune chance de se détendre. 

Bien au contraire, le flou (volontairement ?) entretenu par la Hiérarchie conduira à remettre eu cause tout en même temps l’unité, la sainteté, la catholicité et l’apostolicité de l’Eglise en trompant l’immense majorité des fidèles. 
Il est, en effet, si facile de tromper ceux qui n’ont aucune solide formation théologique qui leur permettrait de s’interroger sur la légitimité à croire que parce qu’on a une mitre sur la tête, on a le droit de mettre « ses » idées au-dessus de la Révélation. 




https://www.proliturgia.org/actua.html

Qui a écrit ce ridicule article : que dit le Pape ? que fait le Pape ? sous-entendu moi...je sais ce qu'il doit dire et faire !!

Vraiment Zamie, comment vous laissez-vous attraper par ce genre de mauvaise littérature digne des tabloïds anglais  Blah sans compter un manque total de respect : accuser le Saint Père de mettre ses idées au-dessus de la Révélation ! plus haut le terme "malicieusement" lui est accolé ?!! et l'accusation à peine voilée d'être un hérétique !!   Prie   


Prends pitie
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5245
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Zamie le Ven 8 Nov 2019 - 21:06

L'Eglise dans la  tempête 


LifeSiteNews: 


Votre Excellence, comment qualifieriez-vous l'arc du récit synodal? Y a-t-il une image qui la résume bien?

Mgr Viganò: 
La barque de l'église est en proie à une tempête violente. Pour apaiser la tempête, les successeurs des apôtres qui ont essayé de laisser Jésus sur le rivage et qui ne s'aperçoivent plus de sa présence ont commencé à invoquer la Pachamama!

Jésus a prophétisé: “Quand vous verrez le sacrilège profané… il y aura une grande tribulation, telle qu'elle ne s'est pas produite depuis le début du monde jusqu'à maintenant, non et ne le sera jamais” (Mt 24: 15; 21).

L'abomination des rites idolâtres est entrée dans le sanctuaire de Dieu et a donné naissance à une nouvelle forme d'apostasie, dont les graines - qui sont actives depuis longtemps - poussent avec une vigueur et une efficacité renouvelées. Le processus de mutation interne de la foi, qui se déroule dans l'Église catholique depuis plusieurs décennies, a vu avec ce Synode une accélération spectaculaire vers la fondation d'un nouveau credo, résumé dans un nouveau culte [cultus] . Au nom de l'inculturation, des éléments païens infestent le culte divin afin de le transformer en un culte idolâtre.

Selon vous, quelle est la partie la plus préoccupante ou problématique du document final du Synod Amazonie?

La stratégie de l'ensemble du fonctionnement du synode amazonien est la tromperie, l'arme privilégiée du diable: dire des demi-vérités pour atteindre un but pervers. Un manque de prêtres: on dit donc qu’il faut s’ouvrir aux prêtres mariés et au diaconat de femmes pour détruire le célibat, d’abord en Amazonie, puis dans l’ensemble de l’Église. Sur quel continent la première évangélisation de l’Église catholique at-elle été réalisée par des prêtres mariés? Les missions en Afrique, en Asie et en Amérique latine ont été principalement menées par l’Église latine et très peu par les Églises orientales dotées d’un clergé marié.

Le document final de cette assemblée honteusement manipulée, dont l’ordre du jour et les résultats ont été planifiés depuis longtemps, est une grève frontale contre l’édifice divin de l’Église, attaquant la sainteté du sacerdoce catholique et plaidant en faveur de l’abolition de la religion ecclésiastique. un célibat et un diaconat féminin.

Qu'est-ce que la saga Pachamama a révélé? Et que doit-on faire en réponse?

À Abou Dhabi, le pape François a déclaré par écrit que Dieu «voulait» toutes les religions. En dépit de la correction fraternelle offerte en personne et par écrit par Mgr Athanasius Schneider, le pape François a ordonné que sa déclaration hérétique soit enseignée dans des universités pontificales et qu'une commission spéciale soit créée pour propager cette grave erreur doctrinale.

Conformément à cette doctrine aberrante, il n’est pas surprenant que le paganisme et l’idolâtrie fassent également partie des religions voulues par Dieu. Le pape nous l'a montré et l'a mis en œuvre personnellement, en profanant les jardins du Vatican et l'église Santa Maria in Traspontina, en profanant la basilique Saint-Pierre et la messe de clôture du synode en plaçant sur l'autel de la Confession cette «plante» idolâtre qui est étroitement liée à la Pachamama.

Selon la tradition de l’Église, l’église de Santa Maria in Traspontina et la basilique Saint-Pierre doivent être consacrées à nouveau à la lumière des profanations épouvantables et idolâtres qu’elles ont commises.

La saga Pachamama a révélé une violation flagrante et très grave du Premier Commandement, ainsi que le glissement vers l'idolâtrie dans une «Eglise à visage amazonien». Ce rite, qui s'est déroulé au cœur du christianisme et auquel participait Bergoglio, assume la valeur d'un rite initiatique de la nouvelle religion. La vénération de la Pachamama est le fruit empoisonné de «l'inculturation» à tout prix et l'expression fanatique de la «théologie indienne». Le Synode a offert une rampe de lancement à cette nouvelle église syncrétiste néo-païenne, dédiée au culte de la mère Terre, au mythe naturaliste du «bon sauvage» et au rejet du modèle et du mode de vie occidentaux des sociétés avancées.

L'idolâtrie scelle l'apostasie. C'est le fruit de la négation de la vraie foi. Il est né de la méfiance envers Dieu et dégénère en protestation et en rébellion. Fr. Serafino Lanzetta a récemment déclaré:

Adorer une idole, c'est adorer soi-même à la place de Dieu ... c'est adorer l'anti-dieu qui nous séduit et nous sépare de Dieu, c'est-à-dire le diable, comme il ressort clairement des paroles de Jésus au tentateur désert (cf. Mt 4: 8-10). L'homme ne peut qu'adorer, mais il doit choisir qui il adorera. En tolérant la présence d’idoles - la Pachamama dans notre contexte actuel - à côté de la foi, on dit que la religion est fondamentalement ce qui satisfait les désirs de l’homme. Les idoles sont toujours attrayantes car on adore ce que l’on veut et, surtout, on n’a pas à subir beaucoup de maux de tête. Au contraire, les idoles sont pour la plupart la sublimation de tous les instincts humains. Le vrai mal de tête, cependant, vient quand la corruption morale se répand et infeste l’Eglise. C’est un “abandon de Dieu” au profit de  l’impureté, pour devenir prostitués au service d’autres dieux en échangeant la vérité de Dieu contre le mensonge, en adorant et en servant des créatures à la place du Créateur (cf. Rm 1,24-25). On a l’impression que saint Paul nous parle aujourd’hui même. La racine de cette triste et tragique histoire est l’effondrement dogmatique et moral. »


[size=13]Nous ne pouvons rester indifférents aux actes idolâtres dont nous avons été témoins et qui nous ont laissés abasourdis. Ces attaques contre la sainteté de notre Mère l’Eglise exigent de nous une réparation juste et généreuse. Il est urgent de redécouvrir le sens de la prière, de la réparation et de la pénitence, du jeûne, des « petits sacrifices, des petites fleurs » et surtout de l’adoration silencieuse et prolongée devant le Saint Sacrement.

Demandons au Seigneur de revenir et de parler au cœur de son Epouse bien-aimée, l’attirant à Lui dans la grâce de son amour premier et irrévocable, après qu’elle a commis l’erreur de se livrer au monde et à sa prostitution.
[/size]


Qu'est-ce que le synode amazonien nous a montré sur la nature de la «synodalité»?

L'Eglise n'est pas une démocratie. Le Synode des Évêques, depuis que Paul VI l’a établi avec le Motu Proprio Apostolica Sollicitudo le 15 septembre 1965, a toujours traité des problèmes concernant l’Église universelle et a accordé aux évêques représentant toutes les conférences épiscopales le droit de participer. Le Synode pour l'Amazone n'a pas respecté ce critère.

L’Église amazonienne a certes des problèmes majeurs, qu’il faut donc résoudre au niveau local. Pour les résoudre, il aurait suffi que les évêques d'Amérique latine se conforment aux recommandations du Pape Benoît XVI à l'occasion de sa visite à Aparecida en 2007. Ils ne l'ont pas fait. En effet, depuis des décennies, nombre d’entre eux ont permis, voire encouragé, les adeptes de la théologie de la libération et des idéologies d’origine largement germanique, avec les jésuites en première ligne, de continuer à refuser de proclamer le Christ comme unique Sauveur.

"Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous vêtus de vêtements de brebis, mais qui sont des loups voraces" (Mt 7:15). La situation dans une partie de l'Église en Amazonie a été un échec, en partie à cause des nonces apostoliques au Brésil, comme l'actuel secrétaire général du Synode des évêques, qui a proposé des candidats à l'épiscopat comme ceux que nous avons vus à l'Amazone. Synode. En organisant un synode à Rome, au lieu de tenir un synode local, et en invitant des évêques choisis parmi les plus aveugles à guider d'autres aveugles, y avait-il une tentative d'exportation et de propagation de la maladie dans l'Église universelle?

Le pape François utilise la «synodalité» de manière très contradictoire et peu synodale! La «synodalité» est l’un des «mantras» du pontificat actuel, solution magique à tous les problèmes qui affectent la vie de l’Église. La «conversion synodale» tant acclamée a supplanté la conversion au Christ. C'est précisément pourquoi la «synodalité» n'est pas la solution mais le problème.

De plus, le pape François semble concevoir la synodalité comme une voie à sens unique: les acteurs, le contenu et les résultats sont planifiés et dirigés de manière ciblée et non ambiguë. En conséquence, l’institution synodale est sérieusement dé-légitimée et l’adhésion des fidèles à celle-ci est sapée.

On a aussi l’impression que la synodalité est saisie et utilisée comme un instrument pour se libérer de la Tradition et de ce que l’Église a toujours enseigné. Comment la vraie synodalité peut-elle exister sans fidélité absolue à la doctrine?

À l'Angélus, à propos de la récente assemblée, Francis a déclaré: «Nous nous sommes regardés dans les yeux et nous nous sommes écoutés avec sincérité, sans cacher les difficultés.» Ces mots parlent d'une synodalité exercée d'en bas, non du Christ Seigneur. ni d'écouter sa vérité éternelle. Ils reflètent une synodalité sociologique et matérielle au service d’un projet purement humain et idéologique.

Avez-vous des idées sur la manière dont les médias du Vatican ont géré le synode? Les critiques disent qu'il a perdu toute crédibilité.

Pendant le Synode, nous avons assisté à une gestion de la communication de style soviétique, avec l’imposition d’une «version officielle» qui n’a presque jamais coïncidé avec la réalité. Lorsque tant de journalistes courageux ont mis au jour les preuves de mensonges ou d'ambiguïté, ils les ont niées ni accusées de complot.

Les vêtements ont été déchirés, au point de déposer une plainte officielle, après que la déesse mère Pachamama ait été jetée dans le miry Tibre! Il y avait ensuite les épithètes habituels: catholiques conservateurs et fanatiques, rétrogrades qui ne croient pas au dialogue, personnes qui ignorent l'histoire de l'Église, selon un éditorial publié dans Vatican News, complété par une citation de St. John-Henry Cardinal Newman, et était favorable aux statues. Pourtant, la citation de Newman, selon laquelle les éléments d’origine païenne sont sanctifiés par leur adoption dans l’Église, témoigne non seulement de la mauvaise foi de la personne qui l’a utilisée, mais aussi des retours de flammes contre elle.

La citation de Newman souligne en fait la différence substantielle entre la pratique sage de l’Église du Christ et les méthodes de l’apostasie moderniste. En effet, l’Église romaine, qui a détruit la tyrannie des idoles démoniaques (pensez à la démolition des temples d’Apollon par Saint Benoît ou du chêne sacré à Saint-Boniface) et a établi le royaume du Christ, adopte des formes de religion païenne ancienne et les baptise. Les nouveaux modernistes, qui croient que Dieu veut la diversité des religions, s’abandonnent avec bonheur au syncrétisme et à l’idolâtrie.

Qu'en est-il de l'Eglise et de sa foi qui ont été menacées ou menacées par le Synode amazonien?

Le synode amazonien fait partie d'un processus qui ne vise rien de moins que de changer l'Église. Le pontificat du pape François est truffé d'actes sensationnels visant à saper les doctrines, les pratiques et les structures considérées jusqu'à présent comme consubstantielles à l'Église catholique.
Avec le Synode amazonien, l’utopie d’une nouvelle église tribaliste et écologiste se profile à l’horizon. C’est l’ancien projet de ce progressisme latino-américain auquel Jean Paul II et celui qui était alors le cardinal Ratzinger étaient déjà confrontés, mais qui n’a jamais vraiment été éradiqué – et qui est maintenant prôné au sommet de la hiérarchie catholique. Le but de ce Synode est d’avancer vers la consécration définitive de la théologie de la libération dans sa version « verte » et « tribale ».
Avec ce Synode, comme en d’autres occasions, l’Eglise catholique semble s’aligner sur les stratégies qui dominent la scène mondialiste et sont soutenues par des forces et de finances puissantes. Ces stratégies sont radicalement anti-humaines et intrinsèquement anti-chrétiennes. L’ordre du jour inclut même la promotion de l’avortement, de l’idéologie de genre et de l’homosexualité, et il fait de la théorie du réchauffement climatique anthropogénique un dogme.

Pour nous tous, catholiques, la scène s’assombrit de jour en jour dans la Sainte Eglise. L’offensive progressiste qui se poursuit laisse présager une véritable révolution, non seulement dans la manière dont l’Eglise est comprise, mais aussi dans les images apocalyptiques qu’elle donne à l’ordre mondial tout entier. C’est avec une profonde tristesse que nous voyons le pontificat actuel marqué par des faits inhabituels, des comportements déconcertants et des déclarations qui contredisent la doctrine traditionnelle, et qui sèment dans les âmes un doute d’ensemble sur ce qu’est l’Église catholique et quels sont ses principes vrais et immuables. C’est comme si nous étions aux prises avec un chaos religieux aux proportions gigantesques. Si ce plan satanique réussit, les catholiques qui y adhèrent changeront de religion, et l’immense troupeau de Notre Seigneur Jésus Christ sera réduit à une minorité. Cette minorité aura probablement beaucoup à souffrir. Mais elle sera soutenue par la promesse de Notre Seigneur que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre l’Eglise, et avec Lui, elle vaincra par le Triomphe du Cœur Immaculé de Marie promis par Notre Dame à Fatima.



[size=13]A votre avis, que les organisateurs du synode ont-ils accompli de leur point de vue ? Quels progrès ont-ils réalisés par rapport leur programme ?

Les organisateurs et les protagonistes du Synode ont certainement atteint un de leurs objectifs : rendre l’Eglise plus amazonienne et l’Amazonie moins catholique. Le paradigme amazonien n’est donc pas la fin du processus de transformation auquel vise la « révolution pastorale » promue par le magistère papal actuel. Il sert de passerelle pour transporter ce qui reste de l’édifice catholique vers une Religion universelle indistincte.

Le paradigme amazonien, avec sa vénération panthéiste de la Terre Mère et son interconnexion utopique entre tous les éléments de la nature, devrait permettre (selon les spéculations théologiques développées dans les régions germaniques) le dépassement de la religion catholique traditionnelle par un Panthéon Mondial et Apatride. Le récent Synode a été couronné de succès dans le sens de la création d’une Eglise amazonienne constituée d’un ensemble de croyances, de cultes, de pratiques pagano-sacramentelles, de liturgies inculturées en communion avec la nature et de nombreux prêtres indiens mariés, avec l’objectif ultérieur d’ordonner des femmes. C’est une étape aberrante et vraiment significative dans le programme d’une « Eglise en sortie » qui s’occupe du processus de la Grande Substitution du catholicisme par une autre religion, celle qui glorifie l’Homme à la place de Dieu.
[/size]


Vous êtes l’ancien nonce apostolique aux Etats-Unis. Que penseriez-vous de l’idée que les laïcs inondent de lettres les Nonciatures du Vatican et les Nonciatures apostoliques ?



https://www.lifesitenews.com/news/abp-vigano-the-abomination-of-idolatrous-rites-has-entered-the-sanctuary-of-god
Traduction Google 


Suite sur : 


http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2019/11/08/l-abomination-des-rites-idolatres-est-entree-dans-le-sanctu-6188837.html
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3126
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Nicolas-p le Sam 9 Nov 2019 - 9:18

@Zamie a écrit:
L'Eglise dans la  tempête 


[size=54]LifeSiteNews: [/size]


Votre Excellence, comment qualifieriez-vous l'arc du récit synodal? Y a-t-il une image qui la résume bien?

Mgr Viganò: 
[size=54]La barque de l'église est en proie à une tempête violente. Pour apaiser la tempête, les successeurs des apôtres qui ont essayé de laisser Jésus sur le rivage et qui ne s'aperçoivent plus de sa présence ont commencé à invoquer la Pachamama![/size]

[size=54]Jésus a prophétisé: “Quand vous verrez le sacrilège profané… il y aura une grande tribulation, telle qu'elle ne s'est pas produite depuis le début du monde jusqu'à maintenant, non et ne le sera jamais” (Mt 24: 15; 21).[/size]

[size=54]L'abomination des rites idolâtres est entrée dans le sanctuaire de Dieu et a donné naissance à une nouvelle forme d'apostasie, dont les graines - qui sont actives depuis longtemps - poussent avec une vigueur et une efficacité renouvelées. Le processus de mutation interne de la foi, qui se déroule dans l'Église catholique depuis plusieurs décennies, a vu avec ce Synode une accélération spectaculaire vers la fondation d'un nouveau credo, résumé dans un nouveau culte [cultus] . Au nom de l'inculturation, des éléments païens infestent le culte divin afin de le transformer en un culte idolâtre.[/size]

Selon vous, quelle est la partie la plus préoccupante ou problématique du document final du Synod Amazonie?

[size=54]La stratégie de l'ensemble du fonctionnement du synode amazonien est la tromperie, l'arme privilégiée du diable: dire des demi-vérités pour atteindre un but pervers. Un manque de prêtres: on dit donc qu’il faut s’ouvrir aux prêtres mariés et au diaconat de femmes pour détruire le célibat, d’abord en Amazonie, puis dans l’ensemble de l’Église. Sur quel continent la première évangélisation de l’Église catholique at-elle été réalisée par des prêtres mariés? Les missions en Afrique, en Asie et en Amérique latine ont été principalement menées par l’Église latine et très peu par les Églises orientales dotées d’un clergé marié.[/size]

[size=54]Le document final de cette assemblée honteusement manipulée, dont l’ordre du jour et les résultats ont été planifiés depuis longtemps, est une grève frontale contre l’édifice divin de l’Église, attaquant la sainteté du sacerdoce catholique et plaidant en faveur de l’abolition de la religion ecclésiastique. un célibat et un diaconat féminin.[/size]

Qu'est-ce que la saga Pachamama a révélé? Et que doit-on faire en réponse?

[size=54]À Abou Dhabi, le pape François a déclaré par écrit que Dieu «voulait» toutes les religions. En dépit de la correction fraternelle offerte en personne et par écrit par Mgr Athanasius Schneider, le pape François a ordonné que sa déclaration hérétique soit enseignée dans des universités pontificales et qu'une commission spéciale soit créée pour propager cette grave erreur doctrinale.[/size]

[size=54]Conformément à cette doctrine aberrante, il n’est pas surprenant que le paganisme et l’idolâtrie fassent également partie des religions voulues par Dieu. Le pape nous l'a montré et l'a mis en œuvre personnellement, en profanant les jardins du Vatican et l'église Santa Maria in Traspontina, en profanant la basilique Saint-Pierre et la messe de clôture du synode en plaçant sur l'autel de la Confession cette «plante» idolâtre qui est étroitement liée à la Pachamama.[/size]

[size=54]Selon la tradition de l’Église, l’église de Santa Maria in Traspontina et la basilique Saint-Pierre doivent être consacrées à nouveau à la lumière des profanations épouvantables et idolâtres qu’elles ont commises.[/size]

[size=54]La saga Pachamama a révélé une violation flagrante et très grave du Premier Commandement, ainsi que le glissement vers l'idolâtrie dans une «Eglise à visage amazonien». Ce rite, qui s'est déroulé au cœur du christianisme et auquel participait Bergoglio, assume la valeur d'un rite initiatique de la nouvelle religion. La vénération de la Pachamama est le fruit empoisonné de «l'inculturation» à tout prix et l'expression fanatique de la «théologie indienne». Le Synode a offert une rampe de lancement à cette nouvelle église syncrétiste néo-païenne, dédiée au culte de la mère Terre, au mythe naturaliste du «bon sauvage» et au rejet du modèle et du mode de vie occidentaux des sociétés avancées.[/size]

[size=54]L'idolâtrie scelle l'apostasie. C'est le fruit de la négation de la vraie foi. Il est né de la méfiance envers Dieu et dégénère en protestation et en rébellion. Fr. Serafino Lanzetta a récemment déclaré:[/size]

[size=54]Adorer une idole, c'est adorer soi-même à la place de Dieu ... c'est adorer l'anti-dieu qui nous séduit et nous sépare de Dieu, c'est-à-dire le diable, comme il ressort clairement des paroles de Jésus au tentateur désert (cf. Mt 4: 8-10). L'homme ne peut qu'adorer, mais il doit choisir qui il adorera. En tolérant la présence d’idoles - la Pachamama dans notre contexte actuel - à côté de la foi, on dit que la religion est fondamentalement ce qui satisfait les désirs de l’homme. Les idoles sont toujours attrayantes car on adore ce que l’on veut et, surtout, on n’a pas à subir beaucoup de maux de tête. Au contraire, les idoles sont pour la plupart la sublimation de tous les instincts humains. Le vrai mal de tête, cependant, vient quand la corruption morale se répand et infeste l’Eglise. C’est un “abandon de Dieu” au profit de  l’impureté, pour devenir prostitués au service d’autres dieux en échangeant la vérité de Dieu contre le mensonge, en adorant et en servant des créatures à la place du Créateur (cf. Rm 1,24-25). On a l’impression que saint Paul nous parle aujourd’hui même. La racine de cette triste et tragique histoire est l’effondrement dogmatique et moral. »[/size]


[size=54]Nous ne pouvons rester indifférents aux actes idolâtres dont nous avons été témoins et qui nous ont laissés abasourdis. Ces attaques contre la sainteté de notre Mère l’Eglise exigent de nous une réparation juste et généreuse. Il est urgent de redécouvrir le sens de la prière, de la réparation et de la pénitence, du jeûne, des « petits sacrifices, des petites fleurs » et surtout de l’adoration silencieuse et prolongée devant le Saint Sacrement.

Demandons au Seigneur de revenir et de parler au cœur de son Epouse bien-aimée, l’attirant à Lui dans la grâce de son amour premier et irrévocable, après qu’elle a commis l’erreur de se livrer au monde et à sa prostitution.
[/size]


Qu'est-ce que le synode amazonien nous a montré sur la nature de la «synodalité»?

[size=54]L'Eglise n'est pas une démocratie. Le Synode des Évêques, depuis que Paul VI l’a établi avec le Motu Proprio Apostolica Sollicitudo le 15 septembre 1965, a toujours traité des problèmes concernant l’Église universelle et a accordé aux évêques représentant toutes les conférences épiscopales le droit de participer. Le Synode pour l'Amazone n'a pas respecté ce critère.[/size]

[size=54]L’Église amazonienne a certes des problèmes majeurs, qu’il faut donc résoudre au niveau local. Pour les résoudre, il aurait suffi que les évêques d'Amérique latine se conforment aux recommandations du Pape Benoît XVI à l'occasion de sa visite à Aparecida en 2007. Ils ne l'ont pas fait. En effet, depuis des décennies, nombre d’entre eux ont permis, voire encouragé, les adeptes de la théologie de la libération et des idéologies d’origine largement germanique, avec les jésuites en première ligne, de continuer à refuser de proclamer le Christ comme unique Sauveur.[/size]

[size=54]"Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous vêtus de vêtements de brebis, mais qui sont des loups voraces" (Mt 7:15). La situation dans une partie de l'Église en Amazonie a été un échec, en partie à cause des nonces apostoliques au Brésil, comme l'actuel secrétaire général du Synode des évêques, qui a proposé des candidats à l'épiscopat comme ceux que nous avons vus à l'Amazone. Synode. En organisant un synode à Rome, au lieu de tenir un synode local, et en invitant des évêques choisis parmi les plus aveugles à guider d'autres aveugles, y avait-il une tentative d'exportation et de propagation de la maladie dans l'Église universelle?[/size]

[size=54]Le pape François utilise la «synodalité» de manière très contradictoire et peu synodale! La «synodalité» est l’un des «mantras» du pontificat actuel, solution magique à tous les problèmes qui affectent la vie de l’Église. La «conversion synodale» tant acclamée a supplanté la conversion au Christ. C'est précisément pourquoi la «synodalité» n'est pas la solution mais le problème.[/size]

[size=54]De plus, le pape François semble concevoir la synodalité comme une voie à sens unique: les acteurs, le contenu et les résultats sont planifiés et dirigés de manière ciblée et non ambiguë. En conséquence, l’institution synodale est sérieusement dé-légitimée et l’adhésion des fidèles à celle-ci est sapée.[/size]

[size=54]On a aussi l’impression que la synodalité est saisie et utilisée comme un instrument pour se libérer de la Tradition et de ce que l’Église a toujours enseigné. Comment la vraie synodalité peut-elle exister sans fidélité absolue à la doctrine?[/size]

[size=54]À l'Angélus, à propos de la récente assemblée, Francis a déclaré: «Nous nous sommes regardés dans les yeux et nous nous sommes écoutés avec sincérité, sans cacher les difficultés.» Ces mots parlent d'une synodalité exercée d'en bas, non du Christ Seigneur. ni d'écouter sa vérité éternelle. Ils reflètent une synodalité sociologique et matérielle au service d’un projet purement humain et idéologique.[/size]

Avez-vous des idées sur la manière dont les médias du Vatican ont géré le synode? Les critiques disent qu'il a perdu toute crédibilité.

[size=54]Pendant le Synode, nous avons assisté à une gestion de la communication de style soviétique, avec l’imposition d’une «version officielle» qui n’a presque jamais coïncidé avec la réalité. Lorsque tant de journalistes courageux ont mis au jour les preuves de mensonges ou d'ambiguïté, ils les ont niées ni accusées de complot.[/size]

[size=54]Les vêtements ont été déchirés, au point de déposer une plainte officielle, après que la déesse mère Pachamama ait été jetée dans le miry Tibre! Il y avait ensuite les épithètes habituels: catholiques conservateurs et fanatiques, rétrogrades qui ne croient pas au dialogue, personnes qui ignorent l'histoire de l'Église, selon un éditorial publié dans Vatican News, complété par une citation de St. John-Henry Cardinal Newman, et était favorable aux statues. Pourtant, la citation de Newman, selon laquelle les éléments d’origine païenne sont sanctifiés par leur adoption dans l’Église, témoigne non seulement de la mauvaise foi de la personne qui l’a utilisée, mais aussi des retours de flammes contre elle.[/size]

[size=54]La citation de Newman souligne en fait la différence substantielle entre la pratique sage de l’Église du Christ et les méthodes de l’apostasie moderniste. En effet, l’Église romaine, qui a détruit la tyrannie des idoles démoniaques (pensez à la démolition des temples d’Apollon par Saint Benoît ou du chêne sacré à Saint-Boniface) et a établi le royaume du Christ, adopte des formes de religion païenne ancienne et les baptise. Les nouveaux modernistes, qui croient que Dieu veut la diversité des religions, s’abandonnent avec bonheur au syncrétisme et à l’idolâtrie.[/size]

Qu'en est-il de l'Eglise et de sa foi qui ont été menacées ou menacées par le Synode amazonien?

[size=54]Le synode amazonien fait partie d'un processus qui ne vise rien de moins que de changer l'Église. Le pontificat du pape François est truffé d'actes sensationnels visant à saper les doctrines, les pratiques et les structures considérées jusqu'à présent comme consubstantielles à l'Église catholique.[/size]
[size=54]Avec le Synode amazonien, l’utopie d’une nouvelle église tribaliste et écologiste se profile à l’horizon. C’est l’ancien projet de ce progressisme latino-américain auquel Jean Paul II et celui qui était alors le cardinal Ratzinger étaient déjà confrontés, mais qui n’a jamais vraiment été éradiqué – et qui est maintenant prôné au sommet de la hiérarchie catholique. Le but de ce Synode est d’avancer vers la consécration définitive de la théologie de la libération dans sa version « verte » et « tribale ».
Avec ce Synode, comme en d’autres occasions, l’Eglise catholique semble s’aligner sur les stratégies qui dominent la scène mondialiste et sont soutenues par des forces et de finances puissantes. Ces stratégies sont radicalement anti-humaines et intrinsèquement anti-chrétiennes. L’ordre du jour inclut même la promotion de l’avortement, de l’idéologie de genre et de l’homosexualité, et il fait de la théorie du réchauffement climatique anthropogénique un dogme.[/size]
Pour nous tous, catholiques, la scène s’assombrit de jour en jour dans la Sainte Eglise. L’offensive progressiste qui se poursuit laisse présager une véritable révolution, non seulement dans la manière dont l’Eglise est comprise, mais aussi dans les images apocalyptiques qu’elle donne à l’ordre mondial tout entier. C’est avec une profonde tristesse que nous voyons le pontificat actuel marqué par des faits inhabituels, des comportements déconcertants et des déclarations qui contredisent la doctrine traditionnelle, et qui sèment dans les âmes un doute d’ensemble sur ce qu’est l’Église catholique et quels sont ses principes vrais et immuables. C’est comme si nous étions aux prises avec un chaos religieux aux proportions gigantesques. Si ce plan satanique réussit, les catholiques qui y adhèrent changeront de religion, et l’immense troupeau de Notre Seigneur Jésus Christ sera réduit à une minorité. Cette minorité aura probablement beaucoup à souffrir. Mais elle sera soutenue par la promesse de Notre Seigneur que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre l’Eglise, et avec Lui, elle vaincra par le Triomphe du Cœur Immaculé de Marie promis par Notre Dame à Fatima.



[size=13]A votre avis, que les organisateurs du synode ont-ils accompli de leur point de vue ? Quels progrès ont-ils réalisés par rapport leur programme ?

Les organisateurs et les protagonistes du Synode ont certainement atteint un de leurs objectifs : rendre l’Eglise plus amazonienne et l’Amazonie moins catholique. Le paradigme amazonien n’est donc pas la fin du processus de transformation auquel vise la « révolution pastorale » promue par le magistère papal actuel. Il sert de passerelle pour transporter ce qui reste de l’édifice catholique vers une Religion universelle indistincte.

Le paradigme amazonien, avec sa vénération panthéiste de la Terre Mère et son interconnexion utopique entre tous les éléments de la nature, devrait permettre (selon les spéculations théologiques développées dans les régions germaniques) le dépassement de la religion catholique traditionnelle par un Panthéon Mondial et Apatride. Le récent Synode a été couronné de succès dans le sens de la création d’une Eglise amazonienne constituée d’un ensemble de croyances, de cultes, de pratiques pagano-sacramentelles, de liturgies inculturées en communion avec la nature et de nombreux prêtres indiens mariés, avec l’objectif ultérieur d’ordonner des femmes. C’est une étape aberrante et vraiment significative dans le programme d’une « Eglise en sortie » qui s’occupe du processus de la Grande Substitution du catholicisme par une autre religion, celle qui glorifie l’Homme à la place de Dieu.
[/size]


Vous êtes l’ancien nonce apostolique aux Etats-Unis. Que penseriez-vous de l’idée que les laïcs inondent de lettres les Nonciatures du Vatican et les Nonciatures apostoliques ?



[size=54]https://www.lifesitenews.com/news/abp-vigano-the-abomination-of-idolatrous-rites-has-entered-the-sanctuary-of-god[/size]
[size=54]Traduction Google [/size]


[size=54]Suite sur : [/size]


[size=54]http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2019/11/08/l-abomination-des-rites-idolatres-est-entree-dans-le-sanctu-6188837.html
[/size]
Ne tirons pas de conclusions trop hâtives mais soyons vigilant et suivons de près les conclusions qui ressortirons de ce synode. 

Restons attachés à la tradition de l'église et à l'écriture sainte. Toutes les réponses y sont ( bien que moi le premier n'arrive pas à les voir ...)


https://www.cathobel.be/2018/04/11/comprendre-linfaillibilite-du-pape-et-de-leglise-obeissance-et-critique/
Nicolas-p
Nicolas-p
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 774
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par territoire en héritage le Sam 9 Nov 2019 - 15:54

.

Merci à Zamie pour avoir donné cet interview de Mgr Vigano sur LifeSiteNews, en voici la suite et la fin :



http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2019/11/08/l-abomination-des-rites-idolatres-est-entree-dans-le-sanctu-6188837.html

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/11/mgr-carlo-vigano-labomination-des-rites.html

[...]

...
Vous êtes l’ancien nonce apostolique aux Etats-Unis. Que penseriez-vous de l’idée que les laïcs inondent de lettres les Nonciatures du Vatican et les Nonciatures apostoliques ?

« Le royaume des Cieux se prend par violence, et ce sont les violents qui s’en emparent. » (Mt 11, 12). Ainsi que le Pr. Roberto de Mattei nous y invite : « Nous devons militariser nos cœurs et les transformer en Acies Ordinata. L’Eglise n’a pas peur de ses ennemis, elle gagne toujours quand les chrétiens combattent. Nos adversaires sont unis par leur haine du bien, nous devons nous unir dans l’amour du bien et de la vérité. Ce n’est pas une bataille ordinaire mais une guerre ! Il est urgent que la résistance catholique soit fortement unie et visible face au processus continu d’auto-démolition de l’Eglise, notamment en surmontant « les nombreux malentendus qui souvent divisent le champ du bien, et cherchant parmi ces forces une unité de but et d’action, tout en maintenant leurs différentes identités légitimes » (De Mattei).

Dans ces heures les plus graves, les laïcs sont certainement le fer de lance de la résistance. Par leur courage, ils doivent faire appel à nous, bergers, et nous encourager à avancer, avec plus de courage et de détermination, pour défendre l’Epouse du Christ. L’avertissement de sainte Catherine de Sienne s’adresse à nous, les bergers : « Ouvrez les yeux, et regardez les fléaux mortels qui ravagent le monde, et surtout le corps mystique de la sainte Eglise. Hélas ! que votre cœur se brise en voyant tant d'outrages contre Dieu ! Hélas ! ne gardez plus le silence, et criez comme si vous aviez mille voix. C'est le silence qui perd le monde; l'Epouse du Christ est toute pâle. »

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Laissons le mot de la fin à sainte Brigitte de Suède, co-patronne de l’Europe :


Le Père éternel parlait, lorsque toute la cour céleste, écoutait, disant : 
« Devant vous je me plains : j’ai donné ma fille à un homme qui l’afflige trop et la serre misérablement avec un cep de bois, de sorte que toute la moelle sort de ses pieds. » 
Son Fils répondit : « C'est celle-là que j’ai rachetée de mon propre sang et que j'ai épousée par mon amour ; mais maintenant, on me l’a ravie par violence. » 
Alors le Père répondit au Fils : « Mon Fils, votre plainte est ma plainte, votre parole est ma parole, vos œuvres sont mes œuvres. Vous êtes en moi et je suis en vous inséparablement. Que votre volonté soit faite. » 
Ensuite la Mère de Dieu disait : « Vous êtes mon Dieu et mon Seigneur, et en mon corps ont été les membres de votre vrai Fils et mon vrai Fils. Or, je ne vous ai rien refusé sur la terre : ayez donc pitié de votre fille, l’Eglise, pour l’amour de mes prières. » 
Après, il dit à la Vierge sainte, Mère de Dieu : « Comme vous ne m'avez rien refusé sur la terre, je ne veux rien vous refuser dans le ciel. Que votre volonté soit accomplie. » 
Après ceci, les anges parlaient, disant : « Vous êtes notre Dieu et notre Seigneur, et nous avons en vous toute sorte de biens, et nous n’avons besoin que de vous.  Quand vous vous choisîtes cette épouse, nous vous en félicitions tous ; mais maintenant, nous pouvons nous en contrister à bon droit, car elle est livrée entre les mains d'un méchant, qui l’avilit misérablement et la charge d'opprobres.   Faites-lui donc miséricorde pour l'amour de votre grande miséricorde, car sa misère est immense, et il n'y a personne qui la console et l'en affranchisse, si ce n'est vous, ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! » 
 Et il dit aux anges : « Vous êtes mes amis, et les flammes de votre amour brûlent dans mon cœur.  Je ferai miséricorde à ma fille pour l'amour de vos prières. » (Révélations, livre I, chapitre 24.)
Encore une fois, laissons  sainte Brigitte prendre la parole :
 « Apprends que si un Pape se montrait disposé à autoriser le mariage des prêtres, il s’attirerait un jugement terrible ; Dieu le frapperait de cécité et surdité spirituelles ; il ne pourrait plus rien dire, ni rien faire, ni rien goûter dans l'ordre surnaturel ; et, en outre, après sa mort, son âme serait précipitée au fond de l’enfer, pour y rester éternellement la proie des démons. Oui, lors même que le saint Pape Grégoire eût établi cette loi, il n aurait jamais obtenu miséricorde devant Dieu, à moins qu'il ne l'eût rapportée humblement, avant de mourir (1). » (Révélations, Livre VII, 10).
Seigneur, ayez pitié de votre Église, par amour pour nos prières et pour nos afflictions !


Aussi :

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/10/mgr-athanasius-schneider-condamne-le.html

Mgr Athanasius Schneider condamne le culte rendu à Rome au veau d'or, la Pachamama, et appelle à la prière


[...]

2. Le 4 octobre 2019, à la veille du Synode de l’Amazonie, une cérémonie religieuse a eu lieu dans les Jardins du Vatican, en présence du Pape François et de plusieurs évêques et cardinaux, en partie dirigée par des chamans et dans laquelle des objets symboliques ont été utilisés, notamment une sculpture en bois représentant une femme enceinte déshabillée. Ces représentations sont connues et appartiennent aux rituels indigènes des tribus amazoniennes, et plus particulièrement au culte de la Pachamama, la Terre Mère ; au cours des jours suivants, les statuettes de femmes nues en bois étaient également vénérées dans la Basilique Saint-Pierre, devant la Tombe de Saint-Pierre. Le Pape François a également salué deux évêques portant en procession la « chose » Pachamama sur leurs épaules à l’intérieur de la salle du Synode où elle a été mise à une place d’honneur. Des statues de Pachamama ont également été exposées dans l’église de Santa Maria in Traspontina.

En réponse aux protestations des fidèles catholiques concernant ces rites et l’utilisation de ces statues, les porte-parole du Vatican et les membres des comités du Synode amazonien ont minimisé ou nié le caractère syncrétiste religieux évid...ent de ces statues, mais leurs réponses étaient évasives et contradictoires ; elles n’étaient que des acrobaties intellectuelles et des négations de preuves manifestes.

[...]

3. Les catholiques ne peuvent accepter aucun culte païen, ni aucun syncrétisme entre les croyances et pratiques païennes et celles de l’Église catholique. Les actes d’adoration consistant à allumer une flamme, à s’incliner, à se prosterner ou à s’incliner profondément devant le sol et à danser devant une statue féminine nue, qui ne représente ni la Vierge ni un saint canonisé de l’Église, violent le premier commandement de Dieu : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant Moi » ainsi que  l’interdiction explicite de Dieu, qui commande : « … de peur qu’élevant tes yeux au ciel, et y voyant le soleil, la lune et tous les astres, tu ne tombes dans l’illusion et dans l’erreur, et que tu ne rendes un culte d’adoration à des créatures que le Seigneur ton Dieu a faites pour le service de toutes les nations qui sont sous le ciel. » (Dt 4,19), et : « Vous ne vous ferez point d’idoles ni d’image taillée, vous ne dresserez point de colonnes ni de monuments, et vous n’érigerez point dans votre terre de pierre remarquable par quelque superstition, pour l’adorer. Car je suis le Seigneur votre Dieu. » (Lev 26:1).

Les Apôtres allaient même jusqu’à interdire la moindre allusion ou ambiguïté à l’égard des actes de vénération des idoles : « Quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles ? » (2 Co 6, 15-16), et "Fuyez l’idolâtrie. Ce que les païens immolent, ils l’immolent aux démons, et non à Dieu. Or je ne veux pas que vous soyez en société avec les démons. Vous ne pouvez pas boire le calice du Seigneur, et le calice des démons. Vous ne pouvez pas participer à la table du Seigneur, et à la table des démons. Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur ? Est-ce que nous sommes plus forts que lui ? » (1 Co 10, 14, 21-22).

Saint Paul, sans aucun doute, dirait ces mots à tous ceux qui ont participé activement aux actes de vénération des statues de Pachamama, qui symbolisent des choses matérielles ou créées : « Mais maintenant que vous connaissez Dieu, bien mieux, que vous êtes connus de Dieu, comment retournez-vous vers ces pauvres et faibles éléments, auxquels vous voulez de nouveau vous asservir ? » (Gal 4:9). Les païens, en effet, adoraient les éléments comme si c’étaient des êtres vivants. Et en observant les actes religieux syncrétistes ou du moins très ambigus dans les Jardins du Vatican, dans la Basilique Saint-Pierre et dans l’église de Santa Maria in Traspontina, saint Paul dirait : « (eux) qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni dans tous les siècles. »(Rom 1:25).

Tous les vrais catholiques qui ont encore l’esprit des Apôtres et des martyrs chrétiens, devraient pleurer et dire à propos des cérémonies païennes qui ont eu lieu dans la Ville éternelle, en paraphrasant les paroles du Psaume 79:1 : « O Dieu, les nations sont entrées dans ton héritage, ta ville sainte de Rome ; elles ont souillé Rome, elles l’ont réduite à des ruines. »

4. La tradition ininterrompue de l’Église a évité la moindre ambiguïté ou collaboration avec des actes idolâtres. Les explications données par les porte-parole du Vatican et par des personnes liées au Synode sur l’Amazonie pour justifier la vénération religieuse de la figure en bois d’une femme nue enceinte, étaient très semblables aux arguments donnés par les païens à l’époque des Pères de l’Église, comme le rapporte saint Athanase. Athanase a réfuté les pseudo-arguments des païens, et ses réfutations s’appliquent pleinement aux justifications invoquées par les autorités du Vatican. Saint Athanase a dit : « Ils se vanteront d’adorer et de servir, non seulement le bois et la pierre et des formes humaines, des oiseaux irrationnels, des reptiles et des bêtes, mais le soleil, la lune et tout l’univers céleste, et la terre, déifiant ainsi la création » (Contre-Gentiles, 21, 1-3) et : « Ils réuniront tout ensemble, comme constituant un seul corps, et diront que le tout est Dieu » (Contra Gentiles, 28, 2). « Au lieu du vrai, du véritable Dieu, ils ont déifié des choses qui n’étaient pas Dieu, servant la créature plutôt que le Créateur (voir Rom. 1:25), participant ainsi à la folie et à l’impiété » (Contra Gentiles, 47, 2).


Cf. aussi sur la très grave crise de l'Eglise :

Cardinal Burke :

https://www.lifesitenews.com/news/cardinal-burke-church-is-experiencing-one-of-the-greatest-crises-she-has-ever-known

[...]

Cardinal Burke: L’Église «vit une des plus grandes crises… qu’elle ait jamais connue»


DETROIT, 1er novembre 2019 (LifeSiteNews) - Le cardinal Raymond Burke a déclaré lors d'une conférence catholique à guichets fermés à Détroit le week-end dernier: "Il ne fait aucun doute que l'Église traverse actuellement l'une des plus grandes crises qu'elle ait jamais connues".

«Aujourd'hui, peut-être, comme jamais auparavant, il existe un phénomène toujours plus diffus de confusion générale et d'erreur concernant la doctrine et la morale dans le Corps du Christ», a-t-il déclaré à la foule de 800 personnes lors de la conférence «Appel à la sainteté» du 26 octobre. parler de «Garder la foi en une période de confusion."

Et une "manifestation effrayante de la gravité de la situation" est le document de travail du synode amazonien, qui "constitue une apostasie de la foi apostolique par sa négation de l'unicité et de l'universalité de l'incarnation rédemptrice de Dieu le Fils", a ajouté le cardinal.

Le synode amazonien, qui a duré un mois, s'est achevé dimanche au milieu de vives controverses sur la prééminence accordée aux statuts de Pachamama, la déesse de la fertilité inca, lors de l'événement. LifeSiteNews a annoncé samedi que le document final du synode appelait l’autorisation des ministères des femmes à la messe.

L'un des deux cardinaux «dubia» survivants, Burke a fait référence à la controverse de Pachamama en détaillant la «Déclaration de vérités» en 40 points que lui et Mgr Athanasius Schneider - qui a condamné l'utilisation des statues païennes au synode dans une lettre ouverte - et plusieurs autres évêques ont publié le 31 mai.

Le document de travail du synode évoque «l’erreur flagrante» de «considérer toutes les formes de spiritualité et de religion non chrétiennes comme des semences ou des fruits de la Parole divine», a déclaré Burke.

[...]


Six évêques ou cardinaux également : 

https://www.lifesitenews.com/blogs/six-cardinals-and-bishops-who-condemned-pagan-pachamama-rituals-at-vatican

[...]

Mise à jour du 7 novembre 2019: Mgr Carlo Maria Viganò a condamné les "profanations idolâtres effroyables" de la statue de Pachamama lors du Synode amazonien et demande instamment la consécration de la basilique Saint-Pierre. "L'abomination des rites idolâtres est entrée dans le sanctuaire de Dieu et a donné naissance à une nouvelle forme d'apostasie dont les graines, qui sont actives depuis longtemps, poussent avec une vigueur et une efficacité renouvelées", a-t-il déclaré. Lisez le rapport complet sur LifeSiteNews ici.

Mise à jour du 4 novembre 2019: Mgr Rudolf Voderholzer, évêque de Regensburg, en Allemagne, a également publié ses propres critiques publiques sur la présence des statues de Pachamama à Rome et les a comparées au Thor Oak que Saint Boniface a abattu en Allemagne. Lisez le rapport complet sur LifeSiteNews ici.

30 octobre 2019 (LifeSiteNews) -

Trois cardinaux et trois évêques ont exprimé séparément leur opposition au paganisme lors de cérémonies religieuses au Vatican autour du synode amazonien, y compris la cérémonie païenne du 4 octobre dans les jardins du Vatican, où les gens se sont prosternés et ont adoré l'idole de Pachamama sous le regard du pape François et d'autres grands prélats.

Les catholiques du monde entier étaient indignés non seulement de voir les statues païennes présentes dans diverses cérémonies, mais aussi de voir le pape François en bénir une lors de la cérémonie des Jardins du Vatican. Il était également présent lorsque la statue de Pachamama a été transportée dans la salle du synode, au début du synode amazonien, accompagnée à nouveau de rituels païens. Paulo Suess, l'un des principaux auteurs du document de travail du Synode Amazon, a commenté cette cérémonie en disant «Et alors? Même si cela aurait été un rite païen, alors c'est quand même un culte païen de Dieu.

Certains catholiques ont décidé de prendre des mesures contre l'affichage public d'idoles païennes dans l'Église catholique.

Selon LifeSiteNews, le 21 octobre, deux hommes sont entrés dans l’église Santa Maria in Traspontina, près de la basilique Saint-Pierre de Rome, ont enlevé plusieurs des statues controversées de la Pachamama, puis les ont jetées dans le Tibre. Le 25 octobre, le pape François a présenté ses excuses à ceux qui se sentaient offensés, appelant ces statues «statues de Pachamama». Il a également envisagé de les afficher lors de la messe de clôture, le 27 octobre, mais cela n'a pas eu lieu, peut-être aussi à cause de la résistance de prélats dans la salle du synode et à l'extérieur.

Lors de tous ces événements, certains cardinaux et évêques ont soulevé la voix de leur opposition.

Par exemple, le cardinal Gerhard Müller, dans une interview accordée à Raymond Arroyo d'EWTN le 24 octobre, a déclaré que la «grande erreur était de faire entrer les idoles dans l'Église, et non de les mettre dehors, car selon la loi de Dieu lui-même - le premier commandement - l'idolisme [idolâtrie] est un péché grave et ne pas les mélanger avec la liturgie chrétienne. "

Remettant en perspective le retrait des statues de Pachamama, il a commenté: "Le fait de mettre les statues à nu", poursuit-il, "le rejeter peut être contraire à la loi humaine, mais amener les idoles dans l'Église était un grave péché. , un crime contre la loi divine. "

De plus, le cardinal Walter Brandmüller - l'un des deux cardinaux restants du dubia - a loué le retrait des statues de Pachamama d'une église catholique à Rome et a appelé les hommes qui ont exécuté cet acte "des prophètes".

"Ces deux jeunes hommes qui ont jeté ces idoles sans goût dans le Tibre n'ont pas commis de vol, mais ont commis un acte, un acte symbolique tel que nous le connaissons des prophètes de l'Ancienne Alliance, de Jésus - voyez la purification du Temple - de Saint-Boniface qui a abattu le chêne de Thor près de Geismar », a déclaré le cardinal allemand. Il a conclu ses commentaires en déclarant: "Ces deux courageux" Maccabées "qui ont éliminé les" horreurs de la dévastation d'un lieu saint "sont les prophètes d'aujourd'hui."

Le cardinal Jorge Urosa Savino, troisième cardinal opposé aux rituels païens du Vatican, a déclaré: «Le syncrétisme qui transparaît dans le rituel célébré autour d'un immense revêtement de sol, réalisé par une femme amazonienne et devant plusieurs images ambiguës et non identifiées dans les jardins du Vatican évitez le 4 octobre passé. »Il a ajouté que« la critique est précisément due à la nature primitive et à l'apparence païenne de la cérémonie et à l'absence de symboles, de gestes et de prières ouvertement catholiques lors des divers gestes, danses et prosternations de ce rituel surprenant. "Le cardinal a conclu:" Ce type de syncrétisme devrait être totalement évité. "

Parmi les évêques élevant la voix, Mgr Athanasius Schneider a écrit la critique la plus complète du culte païen. Il a publié une lettre ouverte du 27 octobre dans laquelle il déclarait que «les catholiques ne peuvent accepter aucun culte païen, ni aucun syncrétisme entre les croyances et les pratiques païennes et celles de l'Église catholique».

«Les actes de culte consistant à allumer une lumière, à s'incliner, à se prosterner ou à s'incliner profondément devant le sol et à danser devant une statue féminine sans vêtements, qui ne représente ni la Madone ni un saint canonisé de l'Église, violent le premier commandement de Dieu: 'Vous n'aura pas d'autres dieux devant moi », a-t-il ajouté.

Comme le cardinal Brandmüller, Mgr Schneider a comparé les hommes qui avaient jeté les statues de Pachamama dans le Tibre avec des Maccabées et les a félicités. Il a qualifié leur action "d'acte hautement méritoire, courageux et louable de la part de braves gentilshommes chrétiens", et ajoute que "comme de nouveaux" maccabées ", ils ont agi dans l'esprit de la sainte colère de Notre-Seigneur, qui a chassé les marchands du temple. de Jérusalem avec un fouet. Les gestes de ces hommes chrétiens seront consignés dans les annales de l'histoire de l'Église en tant qu'acte héroïque qui a glorifié le nom chrétien, tandis que les actes d'hommes d'église de haut rang, qui ont souillé le nom chrétien à Rome, iront dans l’histoire en tant qu’actes lâches et perfides d’ambiguïté et de syncrétisme. "

Un autre évêque - José Luis Azcona Hermoso, évêque émérite de la ville brésilienne de Marajó - a condamné les rituels païens consacrés aux statues de Pachamama au titre de "sacrilège démoniaque". Il a déclaré dans un homélie du 20 octobre que "la Terre Mère ne devrait pas être vénérée, même la terre est sous la domination de Jésus-Christ. Il n'est pas possible qu'il y ait des esprits avec un pouvoir égal ou supérieur à Notre Seigneur ou à la Vierge Marie. ”

«L’invocation des statues devant lesquelles même des religieux s’inclinaient devant le Vatican (et je ne mentionnerai pas à quelle congrégation elles appartiennent), poursuit le prélat, est une invocation d’un pouvoir mythique de la Terre nourricière, à laquelle ils demandent bénédictions ou faire des gestes de gratitude. Ce sont des sacrilèges démoniaques scandaleux, surtout pour les petits qui ne sont pas capables de discerner. "

Rejetant avec force la présence de Pachamama au Vatican, l’évêque poursuit: «Pachamama n’est pas et ne sera jamais la Vierge Marie. Dire que cette statue représente la Vierge est un mensonge. Elle n'est pas Notre-Dame de l'Amazone, car la seule Dame de l'Amazone est Marie de Nazareth. Ne créons pas de mélanges syncrétistes. Tout cela est impossible: la Mère de Dieu est la reine du ciel et de la terre. ”

Enfin, Mgr Marian Eleganti, évêque de Coire (Suisse), a formulé sa propre critique des rituels païens au Vatican, le qualifiant de «scandale». Il a commenté le fait que le pape s'était lui-même excusé pour les idoles de la Pachamama qui avaient été prises et jetées dans le Tibre, et qu'il a dit qu'ils étaient exposés dans une église «sans intention idolâtre». Eleganti a déclaré que même si l'on accepte les paroles récentes du pape selon lesquelles les statues n'ont pas de sens idolâtre, «il resterait toujours le scandale qui du moins, cela ressemble à une telle [idolâtrie] et au fait que le rocher de Pierre [le pape] ne s'inquiète pas du tout. "Au contraire, a déclaré Eleganti, le pape" défend même les rituels tenus dans les jardins du Vatican " qui sont «étrangers au christianisme».

"Il n'est pas compréhensible pour un observateur que la vénération affichée publiquement de Pachamama au Synode Amazon ne soit pas censée être une idolâtrie", a-t-il ajouté.
...

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2152
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Isabelle-Marie le Dim 10 Nov 2019 - 6:36

@territoire en héritage a écrit:.

Merci à Zamie pour avoir donné cet interview de Mgr Vigano sur LifeSiteNews, en voici la suite et la fin :



http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2019/11/08/l-abomination-des-rites-idolatres-est-entree-dans-le-sanctu-6188837.html

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/11/mgr-carlo-vigano-labomination-des-rites.html

[...]

...
Vous êtes l’ancien nonce apostolique aux Etats-Unis. Que penseriez-vous de l’idée que les laïcs inondent de lettres les Nonciatures du Vatican et les Nonciatures apostoliques ?

« Le royaume des Cieux se prend par violence, et ce sont les violents qui s’en emparent. » (Mt 11, 12). Ainsi que le Pr. Roberto de Mattei nous y invite : « Nous devons militariser nos cœurs et les transformer en Acies Ordinata. L’Eglise n’a pas peur de ses ennemis, elle gagne toujours quand les chrétiens combattent. Nos adversaires sont unis par leur haine du bien, nous devons nous unir dans l’amour du bien et de la vérité. Ce n’est pas une bataille ordinaire mais une guerre ! Il est urgent que la résistance catholique soit fortement unie et visible face au processus continu d’auto-démolition de l’Eglise, notamment en surmontant « les nombreux malentendus qui souvent divisent le champ du bien, et cherchant parmi ces forces une unité de but et d’action, tout en maintenant leurs différentes identités légitimes » (De Mattei).

Dans ces heures les plus graves, les laïcs sont certainement le fer de lance de la résistance. Par leur courage, ils doivent faire appel à nous, bergers, et nous encourager à avancer, avec plus de courage et de détermination, pour défendre l’Epouse du Christ. L’avertissement de sainte Catherine de Sienne s’adresse à nous, les bergers : « Ouvrez les yeux, et regardez les fléaux mortels qui ravagent le monde, et surtout le corps mystique de la sainte Eglise. Hélas ! que votre cœur se brise en voyant tant d'outrages contre Dieu ! Hélas ! ne gardez plus le silence, et criez comme si vous aviez mille voix. C'est le silence qui perd le monde; l'Epouse du Christ est toute pâle. »

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Laissons le mot de la fin à sainte Brigitte de Suède, co-patronne de l’Europe :


Le Père éternel parlait, lorsque toute la cour céleste, écoutait, disant : 
« Devant vous je me plains : j’ai donné ma fille à un homme qui l’afflige trop et la serre misérablement avec un cep de bois, de sorte que toute la moelle sort de ses pieds. » 
Son Fils répondit : « C'est celle-là que j’ai rachetée de mon propre sang et que j'ai épousée par mon amour ; mais maintenant, on me l’a ravie par violence. » 
Alors le Père répondit au Fils : « Mon Fils, votre plainte est ma plainte, votre parole est ma parole, vos œuvres sont mes œuvres. Vous êtes en moi et je suis en vous inséparablement. Que votre volonté soit faite. » 
Ensuite la Mère de Dieu disait : « Vous êtes mon Dieu et mon Seigneur, et en mon corps ont été les membres de votre vrai Fils et mon vrai Fils. Or, je ne vous ai rien refusé sur la terre : ayez donc pitié de votre fille, l’Eglise, pour l’amour de mes prières. » 
Après, il dit à la Vierge sainte, Mère de Dieu : « Comme vous ne m'avez rien refusé sur la terre, je ne veux rien vous refuser dans le ciel. Que votre volonté soit accomplie. » 
Après ceci, les anges parlaient, disant : « Vous êtes notre Dieu et notre Seigneur, et nous avons en vous toute sorte de biens, et nous n’avons besoin que de vous.  Quand vous vous choisîtes cette épouse, nous vous en félicitions tous ; mais maintenant, nous pouvons nous en contrister à bon droit, car elle est livrée entre les mains d'un méchant, qui l’avilit misérablement et la charge d'opprobres.   Faites-lui donc miséricorde pour l'amour de votre grande miséricorde, car sa misère est immense, et il n'y a personne qui la console et l'en affranchisse, si ce n'est vous, ô Seigneur, Dieu tout-puissant ! » 
 Et il dit aux anges : « Vous êtes mes amis, et les flammes de votre amour brûlent dans mon cœur.  Je ferai miséricorde à ma fille pour l'amour de vos prières. » (Révélations, livre I, chapitre 24.)
Encore une fois, laissons  sainte Brigitte prendre la parole :
 « Apprends que si un Pape se montrait disposé à autoriser le mariage des prêtres, il s’attirerait un jugement terrible ; Dieu le frapperait de cécité et surdité spirituelles ; il ne pourrait plus rien dire, ni rien faire, ni rien goûter dans l'ordre surnaturel ; et, en outre, après sa mort, son âme serait précipitée au fond de l’enfer, pour y rester éternellement la proie des démons. Oui, lors même que le saint Pape Grégoire eût établi cette loi, il n aurait jamais obtenu miséricorde devant Dieu, à moins qu'il ne l'eût rapportée humblement, avant de mourir (1). » (Révélations, Livre VII, 10).
Seigneur, ayez pitié de votre Église, par amour pour nos prières et pour nos afflictions !


Aussi :

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/10/mgr-athanasius-schneider-condamne-le.html

Mgr Athanasius Schneider condamne le culte rendu à Rome au veau d'or, la Pachamama, et appelle à la prière










[...]

2. Le 4 octobre 2019, à la veille du Synode de l’Amazonie, une cérémonie religieuse a eu lieu dans les Jardins du Vatican, en présence du Pape François et de plusieurs évêques et cardinaux, en partie dirigée par des chamans et dans laquelle des objets symboliques ont été utilisés, notamment une sculpture en bois représentant une femme enceinte déshabillée. Ces représentations sont connues et appartiennent aux rituels indigènes des tribus amazoniennes, et plus particulièrement au culte de la Pachamama, la Terre Mère ; au cours des jours suivants, les statuettes de femmes nues en bois étaient également vénérées dans la Basilique Saint-Pierre, devant la Tombe de Saint-Pierre. Le Pape François a également salué deux évêques portant en procession la « chose » Pachamama sur leurs épaules à l’intérieur de la salle du Synode où elle a été mise à une place d’honneur. Des statues de Pachamama ont également été exposées dans l’église de Santa Maria in Traspontina.

En réponse aux protestations des fidèles catholiques concernant ces rites et l’utilisation de ces statues, les porte-parole du Vatican et les membres des comités du Synode amazonien ont minimisé ou nié le caractère syncrétiste religieux évid...ent de ces statues, mais leurs réponses étaient évasives et contradictoires ; elles n’étaient que des acrobaties intellectuelles et des négations de preuves manifestes.

[...]

3. Les catholiques ne peuvent accepter aucun culte païen, ni aucun syncrétisme entre les croyances et pratiques païennes et celles de l’Église catholique. Les actes d’adoration consistant à allumer une flamme, à s’incliner, à se prosterner ou à s’incliner profondément devant le sol et à danser devant une statue féminine nue, qui ne représente ni la Vierge ni un saint canonisé de l’Église, violent le premier commandement de Dieu : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant Moi » ainsi que  l’interdiction explicite de Dieu, qui commande : « … de peur qu’élevant tes yeux au ciel, et y voyant le soleil, la lune et tous les astres, tu ne tombes dans l’illusion et dans l’erreur, et que tu ne rendes un culte d’adoration à des créatures que le Seigneur ton Dieu a faites pour le service de toutes les nations qui sont sous le ciel. » (Dt 4,19), et : « Vous ne vous ferez point d’idoles ni d’image taillée, vous ne dresserez point de colonnes ni de monuments, et vous n’érigerez point dans votre terre de pierre remarquable par quelque superstition, pour l’adorer. Car je suis le Seigneur votre Dieu. » (Lev 26:1).

Les Apôtres allaient même jusqu’à interdire la moindre allusion ou ambiguïté à l’égard des actes de vénération des idoles : « Quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles ? » (2 Co 6, 15-16), et "Fuyez l’idolâtrie. Ce que les païens immolent, ils l’immolent aux démons, et non à Dieu. Or je ne veux pas que vous soyez en société avec les démons. Vous ne pouvez pas boire le calice du Seigneur, et le calice des démons. Vous ne pouvez pas participer à la table du Seigneur, et à la table des démons. Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur ? Est-ce que nous sommes plus forts que lui ? » (1 Co 10, 14, 21-22).

Saint Paul, sans aucun doute, dirait ces mots à tous ceux qui ont participé activement aux actes de vénération des statues de Pachamama, qui symbolisent des choses matérielles ou créées : « Mais maintenant que vous connaissez Dieu, bien mieux, que vous êtes connus de Dieu, comment retournez-vous vers ces pauvres et faibles éléments, auxquels vous voulez de nouveau vous asservir ? » (Gal 4:9). Les païens, en effet, adoraient les éléments comme si c’étaient des êtres vivants. Et en observant les actes religieux syncrétistes ou du moins très ambigus dans les Jardins du Vatican, dans la Basilique Saint-Pierre et dans l’église de Santa Maria in Traspontina, saint Paul dirait : « (eux) qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni dans tous les siècles. »(Rom 1:25).

Tous les vrais catholiques qui ont encore l’esprit des Apôtres et des martyrs chrétiens, devraient pleurer et dire à propos des cérémonies païennes qui ont eu lieu dans la Ville éternelle, en paraphrasant les paroles du Psaume 79:1 : « O Dieu, les nations sont entrées dans ton héritage, ta ville sainte de Rome ; elles ont souillé Rome, elles l’ont réduite à des ruines. »

4. La tradition ininterrompue de l’Église a évité la moindre ambiguïté ou collaboration avec des actes idolâtres. Les explications données par les porte-parole du Vatican et par des personnes liées au Synode sur l’Amazonie pour justifier la vénération religieuse de la figure en bois d’une femme nue enceinte, étaient très semblables aux arguments donnés par les païens à l’époque des Pères de l’Église, comme le rapporte saint Athanase. Athanase a réfuté les pseudo-arguments des païens, et ses réfutations s’appliquent pleinement aux justifications invoquées par les autorités du Vatican. Saint Athanase a dit : « Ils se vanteront d’adorer et de servir, non seulement le bois et la pierre et des formes humaines, des oiseaux irrationnels, des reptiles et des bêtes, mais le soleil, la lune et tout l’univers céleste, et la terre, déifiant ainsi la création » (Contre-Gentiles, 21, 1-3) et : « Ils réuniront tout ensemble, comme constituant un seul corps, et diront que le tout est Dieu » (Contra Gentiles, 28, 2). « Au lieu du vrai, du véritable Dieu, ils ont déifié des choses qui n’étaient pas Dieu, servant la créature plutôt que le Créateur (voir Rom. 1:25), participant ainsi à la folie et à l’impiété » (Contra Gentiles, 47, 2).


Cf. aussi sur la très grave crise de l'Eglise :

Cardinal Burke :

https://www.lifesitenews.com/news/cardinal-burke-church-is-experiencing-one-of-the-greatest-crises-she-has-ever-known

[...]

Cardinal Burke: L’Église «vit une des plus grandes crises… qu’elle ait jamais connue»


DETROIT, 1er novembre 2019 (LifeSiteNews) - Le cardinal Raymond Burke a déclaré lors d'une conférence catholique à guichets fermés à Détroit le week-end dernier: "Il ne fait aucun doute que l'Église traverse actuellement l'une des plus grandes crises qu'elle ait jamais connues".

«Aujourd'hui, peut-être, comme jamais auparavant, il existe un phénomène toujours plus diffus de confusion générale et d'erreur concernant la doctrine et la morale dans le Corps du Christ», a-t-il déclaré à la foule de 800 personnes lors de la conférence «Appel à la sainteté» du 26 octobre. parler de «Garder la foi en une période de confusion."

Et une "manifestation effrayante de la gravité de la situation" est le document de travail du synode amazonien, qui "constitue une apostasie de la foi apostolique par sa négation de l'unicité et de l'universalité de l'incarnation rédemptrice de Dieu le Fils", a ajouté le cardinal.

Le synode amazonien, qui a duré un mois, s'est achevé dimanche au milieu de vives controverses sur la prééminence accordée aux statuts de Pachamama, la déesse de la fertilité inca, lors de l'événement. LifeSiteNews a annoncé samedi que le document final du synode appelait l’autorisation des ministères des femmes à la messe.

L'un des deux cardinaux «dubia» survivants, Burke a fait référence à la controverse de Pachamama en détaillant la «Déclaration de vérités» en 40 points que lui et Mgr Athanasius Schneider - qui a condamné l'utilisation des statues païennes au synode dans une lettre ouverte - et plusieurs autres évêques ont publié le 31 mai.

Le document de travail du synode évoque «l’erreur flagrante» de «considérer toutes les formes de spiritualité et de religion non chrétiennes comme des semences ou des fruits de la Parole divine», a déclaré Burke.

[...]


Six évêques ou cardinaux également : 

https://www.lifesitenews.com/blogs/six-cardinals-and-bishops-who-condemned-pagan-pachamama-rituals-at-vatican

[...]

Mise à jour du 7 novembre 2019: Mgr Carlo Maria Viganò a condamné les "profanations idolâtres effroyables" de la statue de Pachamama lors du Synode amazonien et demande instamment la consécration de la basilique Saint-Pierre. "L'abomination des rites idolâtres est entrée dans le sanctuaire de Dieu et a donné naissance à une nouvelle forme d'apostasie dont les graines, qui sont actives depuis longtemps, poussent avec une vigueur et une efficacité renouvelées", a-t-il déclaré. Lisez le rapport complet sur LifeSiteNews ici.

Mise à jour du 4 novembre 2019: Mgr Rudolf Voderholzer, évêque de Regensburg, en Allemagne, a également publié ses propres critiques publiques sur la présence des statues de Pachamama à Rome et les a comparées au Thor Oak que Saint Boniface a abattu en Allemagne. Lisez le rapport complet sur LifeSiteNews ici.

30 octobre 2019 (LifeSiteNews) -

Trois cardinaux et trois évêques ont exprimé séparément leur opposition au paganisme lors de cérémonies religieuses au Vatican autour du synode amazonien, y compris la cérémonie païenne du 4 octobre dans les jardins du Vatican, où les gens se sont prosternés et ont adoré l'idole de Pachamama sous le regard du pape François et d'autres grands prélats.

Les catholiques du monde entier étaient indignés non seulement de voir les statues païennes présentes dans diverses cérémonies, mais aussi de voir le pape François en bénir une lors de la cérémonie des Jardins du Vatican. Il était également présent lorsque la statue de Pachamama a été transportée dans la salle du synode, au début du synode amazonien, accompagnée à nouveau de rituels païens. Paulo Suess, l'un des principaux auteurs du document de travail du Synode Amazon, a commenté cette cérémonie en disant «Et alors? Même si cela aurait été un rite païen, alors c'est quand même un culte païen de Dieu.

Certains catholiques ont décidé de prendre des mesures contre l'affichage public d'idoles païennes dans l'Église catholique.

Selon LifeSiteNews, le 21 octobre, deux hommes sont entrés dans l’église Santa Maria in Traspontina, près de la basilique Saint-Pierre de Rome, ont enlevé plusieurs des statues controversées de la Pachamama, puis les ont jetées dans le Tibre. Le 25 octobre, le pape François a présenté ses excuses à ceux qui se sentaient offensés, appelant ces statues «statues de Pachamama». Il a également envisagé de les afficher lors de la messe de clôture, le 27 octobre, mais cela n'a pas eu lieu, peut-être aussi à cause de la résistance de prélats dans la salle du synode et à l'extérieur.

Lors de tous ces événements, certains cardinaux et évêques ont soulevé la voix de leur opposition.

Par exemple, le cardinal Gerhard Müller, dans une interview accordée à Raymond Arroyo d'EWTN le 24 octobre, a déclaré que la «grande erreur était de faire entrer les idoles dans l'Église, et non de les mettre dehors, car selon la loi de Dieu lui-même - le premier commandement - l'idolisme [idolâtrie] est un péché grave et ne pas les mélanger avec la liturgie chrétienne. "

Remettant en perspective le retrait des statues de Pachamama, il a commenté: "Le fait de mettre les statues à nu", poursuit-il, "le rejeter peut être contraire à la loi humaine, mais amener les idoles dans l'Église était un grave péché. , un crime contre la loi divine. "

De plus, le cardinal Walter Brandmüller - l'un des deux cardinaux restants du dubia - a loué le retrait des statues de Pachamama d'une église catholique à Rome et a appelé les hommes qui ont exécuté cet acte "des prophètes".

"Ces deux jeunes hommes qui ont jeté ces idoles sans goût dans le Tibre n'ont pas commis de vol, mais ont commis un acte, un acte symbolique tel que nous le connaissons des prophètes de l'Ancienne Alliance, de Jésus - voyez la purification du Temple - de Saint-Boniface qui a abattu le chêne de Thor près de Geismar », a déclaré le cardinal allemand. Il a conclu ses commentaires en déclarant: "Ces deux courageux" Maccabées "qui ont éliminé les" horreurs de la dévastation d'un lieu saint "sont les prophètes d'aujourd'hui."

Le cardinal Jorge Urosa Savino, troisième cardinal opposé aux rituels païens du Vatican, a déclaré: «Le syncrétisme qui transparaît dans le rituel célébré autour d'un immense revêtement de sol, réalisé par une femme amazonienne et devant plusieurs images ambiguës et non identifiées dans les jardins du Vatican évitez le 4 octobre passé. »Il a ajouté que« la critique est précisément due à la nature primitive et à l'apparence païenne de la cérémonie et à l'absence de symboles, de gestes et de prières ouvertement catholiques lors des divers gestes, danses et prosternations de ce rituel surprenant. "Le cardinal a conclu:" Ce type de syncrétisme devrait être totalement évité. "

Parmi les évêques élevant la voix, Mgr Athanasius Schneider a écrit la critique la plus complète du culte païen. Il a publié une lettre ouverte du 27 octobre dans laquelle il déclarait que «les catholiques ne peuvent accepter aucun culte païen, ni aucun syncrétisme entre les croyances et les pratiques païennes et celles de l'Église catholique».

«Les actes de culte consistant à allumer une lumière, à s'incliner, à se prosterner ou à s'incliner profondément devant le sol et à danser devant une statue féminine sans vêtements, qui ne représente ni la Madone ni un saint canonisé de l'Église, violent le premier commandement de Dieu: 'Vous n'aura pas d'autres dieux devant moi », a-t-il ajouté.

Comme le cardinal Brandmüller, Mgr Schneider a comparé les hommes qui avaient jeté les statues de Pachamama dans le Tibre avec des Maccabées et les a félicités. Il a qualifié leur action "d'acte hautement méritoire, courageux et louable de la part de braves gentilshommes chrétiens", et ajoute que "comme de nouveaux" maccabées ", ils ont agi dans l'esprit de la sainte colère de Notre-Seigneur, qui a chassé les marchands du temple. de Jérusalem avec un fouet. Les gestes de ces hommes chrétiens seront consignés dans les annales de l'histoire de l'Église en tant qu'acte héroïque qui a glorifié le nom chrétien, tandis que les actes d'hommes d'église de haut rang, qui ont souillé le nom chrétien à Rome, iront dans l’histoire en tant qu’actes lâches et perfides d’ambiguïté et de syncrétisme. "

Un autre évêque - José Luis Azcona Hermoso, évêque émérite de la ville brésilienne de Marajó - a condamné les rituels païens consacrés aux statues de Pachamama au titre de "sacrilège démoniaque". Il a déclaré dans un homélie du 20 octobre que "la Terre Mère ne devrait pas être vénérée, même la terre est sous la domination de Jésus-Christ. Il n'est pas possible qu'il y ait des esprits avec un pouvoir égal ou supérieur à Notre Seigneur ou à la Vierge Marie. ”

«L’invocation des statues devant lesquelles même des religieux s’inclinaient devant le Vatican (et je ne mentionnerai pas à quelle congrégation elles appartiennent), poursuit le prélat, est une invocation d’un pouvoir mythique de la Terre nourricière, à laquelle ils demandent bénédictions ou faire des gestes de gratitude. Ce sont des sacrilèges démoniaques scandaleux, surtout pour les petits qui ne sont pas capables de discerner. "

Rejetant avec force la présence de Pachamama au Vatican, l’évêque poursuit: «Pachamama n’est pas et ne sera jamais la Vierge Marie. Dire que cette statue représente la Vierge est un mensonge. Elle n'est pas Notre-Dame de l'Amazone, car la seule Dame de l'Amazone est Marie de Nazareth. Ne créons pas de mélanges syncrétistes. Tout cela est impossible: la Mère de Dieu est la reine du ciel et de la terre. ”

Enfin, Mgr Marian Eleganti, évêque de Coire (Suisse), a formulé sa propre critique des rituels païens au Vatican, le qualifiant de «scandale». Il a commenté le fait que le pape s'était lui-même excusé pour les idoles de la Pachamama qui avaient été prises et jetées dans le Tibre, et qu'il a dit qu'ils étaient exposés dans une église «sans intention idolâtre». Eleganti a déclaré que même si l'on accepte les paroles récentes du pape selon lesquelles les statues n'ont pas de sens idolâtre, «il resterait toujours le scandale qui du moins, cela ressemble à une telle [idolâtrie] et au fait que le rocher de Pierre [le pape] ne s'inquiète pas du tout. "Au contraire, a déclaré Eleganti, le pape" défend même les rituels tenus dans les jardins du Vatican " qui sont «étrangers au christianisme».

"Il n'est pas compréhensible pour un observateur que la vénération affichée publiquement de Pachamama au Synode Amazon ne soit pas censée être une idolâtrie", a-t-il ajouté.
...

.


Des cardinaux sont censés être des collaborateurs du Pape comme l'est le cardinal Sarah qui n'accuse pas le Pape d'idolâtrie et ne se permet ni de le critiquer, ni de médire sur lui encore moins de participer à la cohorte de ceux qui dans l'Église fomentent le schisme.

Merci Seigneur de nous avoir donné le Pape François qui, avec Marie et Joseph, nous font entendre le cri des plus pauvres de la terre  Pape
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5245
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par véronique69 le Dim 10 Nov 2019 - 8:38

Oui ,merci Seigneur, nous devons obéissance à TOUT ce qu'il proclame.
C'est ainsi que "nous sommes tenus d'obéir aux décisions des institutions internationales, c'est pour cela qu'elles ont été crées d'ailleurs" (10.9.19).
Heureusement que la modération est là, dans sa clairvoyance et le discernement,pour s'indigner à l'encontre de ces évêques et cardinaux qui ne se conduisent pas en fidèles "collaborateurs".

véronique69
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1512
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Zamie le Dim 10 Nov 2019 - 15:44

Merci Seigneur de nous donner des cardinaux en ces temps troublés et tumultueux qui osent dire ce que le Seigneur nous commande : 

Tu n’auras pas d’autres dieux que moi. 


Tu ne feras aucune idole, aucune image de ce qui est là-haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou dans les eaux par-dessous la terre. 


Tu ne te prosterneras pas devant ces images, pour leur rendre un culte


Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux : chez ceux qui me haïssent, je punis la faute des pères sur les fils, jusqu’à la troisième et la quatrième génération ; mais ceux qui m’aiment et observent mes commandements, je leur garde ma fidélité jusqu’à la millième génération.


En suivant, en obéissant à ces commandements de Dieu, il n'y aura pas de schisme, ce dernier étant pour ceux qui divisent, écartèlent la loi divine .


Dernière édition par Zamie le Dim 10 Nov 2019 - 15:46, édité 1 fois (Raison : rajout texte)
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3126
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par véronique69 le Dim 10 Nov 2019 - 16:21

"merci, Seigneur, de nous avoir donné le pape François...pour entendre le cri des plus pauvres de la terre"

quel scoop ! il aurait fallu attendre ce pape pour que l'Eglise se fasse attentive au "cri des plus pauvres de la terre", la pauvreté essentielle étant la pauvreté spirituelle a dit mère teresa

Et tous ses merveilleux saints, fondateurs et fondatrices que nous venons de fêter, encouragés par les papes pour être attentif au cri des plus pauvres de la terre, ils ne sont pas  de puissants exemples de l'attention de l'Eglise au cri des plus pauvre depuis fort longtemps ?

véronique69
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1512
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Philippe-Antoine le Dim 10 Nov 2019 - 17:36

@véronique69 a écrit:[...]
Et tous ses merveilleux saints, fondateurs et fondatrices que nous venons de fêter, encouragés par les papes pour être attentif au cri des plus pauvres de la terre, ils ne sont pas  de puissants exemples de l'attention de l'Eglise au cri des plus pauvre depuis fort longtemps ?

Ben oui, justement! On ne va quand même pas maintenant reprocher au Pape François d'être dans leur continuité!
Quand on veut noyer son chien on lui trouve toujours des puces!
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3534
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Joannes Maria le Dim 10 Nov 2019 - 18:38

@Philippe-Antoine a écrit:
@véronique69 a écrit:[...]
Et tous ses merveilleux saints, fondateurs et fondatrices que nous venons de fêter, encouragés par les papes pour être attentif au cri des plus pauvres de la terre, ils ne sont pas  de puissants exemples de l'attention de l'Eglise au cri des plus pauvre depuis fort longtemps ?

Ben oui, justement! On ne va quand même pas maintenant reprocher au Pape François d'être dans leur continuité!
Quand on veut noyer son chien on lui trouve toujours des puces!
 Parfaitement c'est exactement cela, le Saint Père en dérange malheureusement beaucoup, surtout ceux qui se disent les plus catholiques, tels les pharisiens et les grands prêtres qui se croyaient les plus justes et qui mirent à mort le Christ notre Dieu, s'aimant eux-mêmes.

En fait ne nous y trompons pas c'est notre péché individuel et collectif qui met à mort Notre Seigneur Jésus, surtout lorsque l'on attaque son Saint Vicaire.
Joannes Maria
Joannes Maria
Pour la Paix

Masculin Messages : 3902
Inscription : 19/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Éphéméride de l'Eglise  - Page 16 Empty Re: Éphéméride de l'Eglise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum