Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Mer 26 Avr 2017 - 9:35

Antécédents et puissance de la communion réparatrice des premiers samedis


















 Notre-Dame :  "Vois, ma fille, mon Cœur entouré d'épines que des hommes ingrats m'enfoncent à chaque instant par leurs blasphèmes et leurs ingratitudes. Toi, du moins, tâche de me consoler ………. Je promets de les assister à l'heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme ‘’ (Pontevedra 10 décembre 1925)
 
            Résumé : Des confréries du Rosaire avaient déjà une dévotion particulière en honorant 15 samedis consécutifs. Léon XIII, puis saint Pie X, accordèrent des indulgences à cette pratique. Ce dernier mis en avant la notion de réparation envers les offenses faites au Cœur Immaculé de Marie et réduisit le nombre à 12 samedis consécutifs. Benoît XV abaissa ce nombre à 8. Ce sont les papes qui accordèrent ces indulgences. Deux textes de l’évangile montrent la puissance du Cœur Immaculé de Marie sur le Cœur de Jésus ; un exemple en fournit la démonstration. Pensons à cette puissance pour notre famille.  Annonce d'une neuvaive pour le pape François se rendant à Fatima les 12 et 13 mai.
 
Historique de cette dévotion
            La dévotion des premiers samedis du mois est bien antérieure à Fatima. L'abbé Desgenettes inscrivit cette pratique dans les statuts de l’association qu’il créa en 1836 . Mais, déjà avant lui, les membres des confréries du Rosaire avaient pour habitude de consacrer quinze samedis consécutifs à la Reine du très saint Rosaire. A chacun de ces samedis, ils recevaient les sacrements et pratiquaient de pieux exercices en l'honneur des quinze mystères du Rosaire.
            En 1889, Léon XIII accorda à tous ceux qui pratiqueraient cette dévotion une indulgence plénière l’un de ces quinze samedis consécutifs. En 1892 il permit en outre à ceux qui seraient légitimement empêchés le samedi, de faire ce pieux exercice le dimanche, sans perdre les indulgences.
            Le 1er juillet 1905, saint Pie X accorda une indulgence plénière aux douze premiers samedis faits en l’honneur de l’Immaculée Conception :
            Tous les fidèles qui, le premier samedi ou le premier dimanche de douze mois consécutifs, consacrent quelques temps à la prière vocale ou mentale en 1'honneur de la Vierge Immaculée dans sa Conception  gagnent, chacun de ces jours, une indulgence plénière. Conditions : confession, communion et prières aux intentions du Souverain Pontife.(1)
            Le 13 juin 1912, cinq ans jour pour jour avant la deuxième apparition de Fatima au cours de laquelle la Sainte Vierge montra aux trois petits bergers son cœur entouré d'épines et leur apprit la volonté de Dieu concernant la dévotion au cœur Immaculé de Marie, saint Pie X approuva officiellement la pratique des premiers samedis du mois et accorda une indulgence plénière applicable aux âmes du purgatoire à tous ceux qui accompliraient des exercices de dévotion en l’honneur du Cœur Immaculé de Marie, en réparation des blasphèmes dont son nom et ses prérogatives sont l'objet :
            Afin de promouvoir la piété des fidèles envers Marie Immaculée, Mère de Dieu, et pour réparer les outrages faits à son saint Nom et à ses privilèges par les hommes impies, Pie X a accordé, pour le premier samedi de chaque mois, une indulgence plénière, applicable aux âmes du purgatoire. Conditions : confession, communion, prières aux intentions du Souverain Pontife et pieuses pratiques en esprit de réparation en l'honneur de la Vierge Immaculée. (2)
            Enfin le l3 novembre 1920, Benoît XV accorda de nouvelles indulgences pour la même pratique accomplie huit mois de suite. Il est extraordinaire de constater combien le message de Fatima ainsi que les révélations de Pontevedra et Tuy s’intègrent de façon aussi parfaite dans l'histoire de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Une fois de plus, le Ciel venait confirmer des décisions papales. En effet le Ciel ne fait souvent que confirmer, préciser ou souligner l’importance de ce que les papes, sous l'inspiration du Saint-Esprit, ont proposé à la dévotion de fidèles. En demandant au pape d'approuver solennellement la dévotion réparatrice révélée à Pontevedra, Notre-Dame ne réclamait donc rien d'impossible. Le fait qu’un pape doive approuver les nouvelles dispositions annoncées à Pontevedra semble donc bien naturel.
 
Réflexions sur le pouvoir de Marie et de son Cœur Immaculé.
            A Cana, après que Jésus eut précisé ‘’ Mon heure n’est pas venue’’ Notre Dame avait dit aux serviteurs ‘’ faites tout ce qu’Il vous dira’’. Les convives eurent plus de 500 litres de bon vin, grâce à l’intervention du Cœur Immaculé de Notre dame qui avait vu l’angoisse des organisateurs. ‘’ Ils n’ont plus de vin '' avait-Elle simplement dit à son Fils.
                        Jésus dans la parabole du mauvais riche et de Lazare (St Luc 16), décrit l’attitude du mauvais riche qui dans son lieu de supplice, implore Abraham d’envoyer Lazare raconter à ses 5 frères l’intensité de ses tourments, pour qu’ils se corrigent. ‘’ Ils ont Moïse et les prophètes : qu’ils les écoutent. S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader par qu'un des morts qui ressusciterait’’. C’était sans compter sur la puissance du Cœur Immaculé de Marie, capable de convertit le cœur le plus réticent.
             Pour l’illustrer, voici le témoignage d’une femme de Guimaraes (nord du Portugal), paru dans le bulletin d’août 2001 de la Croisade eucharistique des enfants au Portugal. Cette femme raconte qu’elle avait un frère rapatrié du Mozambique, qui était un révolté et un blasphémateur. Il avait abandonné son épouse légitime pour vivre avec une autre femme dont il avait deux enfants. Pour obtenir du Cœur Immaculé de Marie sa conversion, sa sœur fit pour lui et à sa place, la dévotion des cinq premiers samedis du mois. Et voici la suite :
            Au début d’août 1981, mon frère allait très mal. Quand on lui demanda s’il voulait un prêtre, il proféra des blasphèmes contre les prêtres. Comme la maladie s’aggravait, il fut admis à l’hôpital de Braga. Les autres malades disaient qu’il n’avait pas un moment de repos, ni de jour, ni de nuit, et qu’il ne laissait personne en paix. À la grande stupéfaction de tous, le 18 août 1981, il demanda plusieurs fois un prêtre. Deux prêtres vinrent, qui lui administrèrent les derniers sacrements. À peine étaient-ils partis qu’il pencha la tête sur le côté et mourut immédiatement. Ce fut sans doute le Cœur Immaculé de Marie qui sauva mon pauvre frère qui avait été si pécheur. Je ne voulais pas le regarder une fois qu’il fut mort, craignant qu’il n’eut le visage aussi déformé qu’il ne l’avait durant sa maladie. Mais je ne pus résister et m’approchais durant la messe, qui eut lieu à la chapelle de l’hôpital. Il ne paraissait plus le même homme ! Il était très beau, souriant. Il semblait que son amertume s’était transformée en joie.
            [Note : Au Portugal, la messe de funérailles a toujours lieu en présence du cercueil ouvert, et l’on peut ainsi voir le visage du défunt durant la cérémonie. C’est une coutume très enracinée dans la population, à tel point que la messe de funérailles est appelée communément "messe du corps présent".] 
            Enfin pensons au bon larron. Jésus a prié pour ses bourreaux, mais n’a pas prié pour les autres personnes présentent au Golgotha. Il était insulté sur la croix, même par les deux autres suppliciés. Nous pouvons penser que voyant ces deux âmes si près de se perdre, Notre Dame a essayé de les sauver. Le bon larron a été le seul à saisir l’occasion. Avec humilité, il a reconnu la justesse du châtiment qui le frappait. Il a défendu l’honneur de Notre Seigneur et a cru en son Royaume. Il a été l’ouvrier de la toute dernière heure. Demandons au Cœur Immaculé de Notre Dame, de nous mettre rapidement dans les dispositions du bon larron et désignons lui d’autres âmes pour qu’elles aient, à leur tour, ces mêmes dispositions.
 
La force des Premiers Samedis du mois
            La force des Premiers Samedis leur vient précisément de leur objet même, le Cœur immaculé de Marie qui, finalement, est la première et grande révélation de Fatima. Le Cœur immaculé de celle que Dieu nous a appris à saluer ‘pleine de grâce’ et aux dires de plusieurs saints ‘l’icône, le sanctuaire et l’instrument privilégié du Saint Esprit’. Le Cœur immaculé de Marie -Janua CaeliPorte du Ciel chantent les Litanies- est la fenêtre par laquelle Dieu nous sourit et continue à sourire aux hommes. Plus tard Jésus confiera à sœur Lucie : « Le Cœur de ma Mère est un aimant qui M’attire les cœurs des hommes » et quand les cœurs se laissent attirer et posséder par Dieu, ils trouvent la paix et communiquent la paix à leur entourage. Aussi sœur Lucie dit dans une lettre que les Premiers Samedis sont pour toute la vie. Pourquoi Notre Dame a-t-elle alors parlé de seulement 5 premiers samedis consécutifs ? Parce qu’elle est bonne pédagogue : c’est grâce à une certaine répétition qu’on prend une bonne ou une mauvaise habitude ; une seule fois, ça passe… Et elle sait aussi que, chez plus d’un, il est nécessaire de créer le besoin de vivre en état de grâce. En entrant dans l’esprit d’amour surnaturel de cette dévotion, on fait les 5 Premiers Samedis pour sa propre conversion ; puis tous les autres pour la conversion du monde. (3)
 
Le plus beau des cadeaux   
            N’avons-nous pas tous un parent, un(e) filleul(e), un(e) parrain / maraine, un proche, un ami très cher, pour le salut duquel nous avons des craintes ? Après avoir assuré le nôtre par l’accomplissement de la dévotion des 5 premiers samedis du mois, offrons-lui le plus beau cadeau que nous puissions lui faire sur la terre : Son salut.
 
Notre neuvaine pour la pape.


 Le  4 mai nous commencerons une neuvaine pour que sur place à Fatima les 12 et 13 mai, le pape François reçoive des graces pour approuver et recommander la dévotion des 5 premiers samedis du mois pendant l'année 2017.

 Thème: Les 7 douleurs de Notre Dame;


 
            Prière (après chaque dizaine du chapelet) :

’O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celle qui ont le plus besoin de votre miséricorde’’ 
 
 

 

 
 Je prie 

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Mer 3 Mai 2017 - 10:15




.Fatima 100 ans - Mon Cœur Immaculé sera ton refuge..



Communion réparatrice et / ou consécration de la Russie ?

           Notre Dame : Pour empêcher cela (La seconde guerre mondiale)  je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. (13 juillet 1917)

Résumé          

Le 13 juillet, Notre-Dame a lié la consécration de la Russie et la communion réparatrice. Le développement ci-dessous montre que la condition essentielle n’est pas la consécration de la Russie, mais la dévotion au Cœur Immaculé, en particulier la communion réparatrice des premiers samedis.

Notre premier devoir est de pratiquer et de répandre cette dévotion. Il est probable qu’elle procurera au pape les grâces pour qu’il réalise exactement ce que Notre Dame lui a demandé. Par notre prochaine neuvaine, nous demanderons au pape qu’il approuve et recommande la communion réparatrice des premiers samedis pendant cette année du centenaire.



Ordre chronologique des deux demandes

            Pour bien comprendre l’importance de la communion réparatrice, il faut noter l'ordre des demandes faites par la Sainte Vierge.

Dans l'apparition du 13 juillet 1917, Notre Dame cite la consécration de la Russie avant la communion réparatrice des premiers samedis. Mais ensuite, Elle commence par demander la dévotion des premiers samedis du mois dans trois apparitions (10 décembre 1925, 15 février 1926, 17 décembre 1927). Ce n'est que dans une quatrième apparition (13 juin 1929) qu'Elle demandera la consécration de la Russie.

           D’ailleurs cet ordre n'est nullement contraire à celui du secret. Car après la vision de l'enfer, la Sainte Vierge commence par dire que Dieu veut établir la dévotion son Cœur Immaculé, laquelle inclut la communion réparatrice : celle-ci arrive donc bien en premier dans l'ordre des demandes.

           De plus, à la consécration de la Russie, la Sainte Vierge demande d'associer la promesse de reconnaître la dévotion réparatrice des premiers samedis. La reconnaissance de la dévotion est donc une condition préalable pour que la consécration puisse être efficace.

           Enfin, la demande de consécration de la Russie ne vient qu'après une circonstance conditionnelle: « Si l'on ne cesse d'offenser Notre-Seigneur », ce qui sous-entend que si les hommes avaient cessé d'offenser Dieu, la deuxième guerre n’aurait pas eu lieu et il n'aurait pas été nécessaire de consacrer la Russie pour l’empêcher, alors que la demande divine pour l'établissement de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie n'est assortie d’aucune condition.

           Il y a donc un ordre : le ciel demande avant tout la dévotion des premiers samedis du mois. Si on persiste à offenser Notre-seigneur, il y ajoute une deuxième demande : la consécration de la Russie. Ce moyen vient en quelque sorte en plus du premier pour réparer un supplément de faute puisque les hommes ont continué à offenser Notre-Seigneur.

           La nécessaire union des demandes n'empêche nullement qu'il puisse y avoir un ordre.

Toutes ces raisons montrent que la condition essentielle n'est pas la consécration de la Russie, mais la dévotion au Cœur Immaculé, en particulier la communion réparatrice des premiers samedis. Les deux demandes sont liées, mais il y a malgré tout un ordre.

De plus, en ce qui concerne la consécration, il nous est plus difficile d'agir directement. On a probablement trop insisté sur la consécration de la Russie en oubliant que le point le plus important, c'est la dévotion au Cœur Immaculé de Marie et son approbation par Rome. Car il n'est pas concevable d'obtenir un bienfait au plan collectif si on ne fait pas d'abord ce qu'il faut au plan individuel. Notre premier devoir est donc de pratiquer et de répandre cette dévotion : Il ne tient qu'à nous de la pratiquer et de la répandre : nous n'avons nul besoin d'une approbation de Rome pour le faire tout de suite.

 Et une telle attitude, outre qu'elle nous apportera les grâces de notre propre conversion et de notre salut éternel, peut fort bien procurer au pape les grâces nécessaires pour qu'il réalise avec les évêques du monde entier la consécration de la Russie après avoir reconnu et approuvé la dévotion des premiers samedis du mois.

           C’est l’objet de notre communauté de prière : connaître, pratiquer, et répandre la dévotion des 5 premiers samedis du mois

Remarque          


        Dans ses ’’Réflexions sur un acte de consécration’’ le père Joseph de Sainte Marie (1931 – 1985, professeur émérite à la faculté de théologie et à l’institut des Carmes Déchaux à Rome) insistait sur l’indispensable unité des demandes de la sainte vierge :

           «  Il est extrêmement important de bien voir que celle-ci [la consécration de la Russie] ne représente qu'un des trois éléments constitutifs de l'appel de Fatima. Les deux autres (...) sont celui de la conversion, faite de prière et de participation au sacrifice rédempteur du Christ, et celui de la "dévotion réparatrice " - essentiellement eucharistique et mariale - des cinq premiers samedis du mois.

(…) En observant, d'une part, qu'aucune d'elles ne peut suffire sans les deux autres et, d'autre part que les unes s'adressent en propre à la hiérarchie tandis que les autres concernent tous les baptisés sans distinction,  on voit dès maintenant que c'est par un effort de toute l'Eglise que ce message offre le salut au monde.

C'est là un des signes les plus sûrs de son authenticité, mais aussi l'un des critères les plus importants pour l'interpréter correctement. Ou voit en particulier comment cette considération ne permet ni de tout attendre de la seule consécration, ce qui serait peut-être la tentation de certains fervents de Fatima, ni de s’en remettre à la seule prière et pénitence des fidèles, ce qui pourrait être la tentation de la hiérarchie. Il faut et ceci et cela, le tout passant par le Cœur Immaculé de Marie. (...)

           Ni les pasteurs ne peuvent tenir aux fidèles un discourt qui revienne à leur dire : vos prières et vos sacrifices suffisent, car ils ne suffiront jamais ; ni les fidèles ne peuvent dire aux pasteurs : Votre acte de consécration fera tout, car il faut aussi la prière et le sacrifice de tous pour préparer ce "retour complet" des hommes à Dieu.   »



 Samedi prochain, est le premier samedi du mois de mai, N’oublions pas notre communion réparatrice particulièrement au mois de Marie et du mois du centenaire des apparitions de Notre Dame à Fatima. Nous aurons déjà commencé notre neuvaine pour notre Saint Père.

         

Recommandation de l'Ange en été 2016,(valable pour chaque pays) : 'De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels il est offensé et de supplication pour la conversion des pécheurs.

De cette manière, vous attirerez la paix sur votre Patrie. Je suis son Ange Gardien, l'Ange du Portugal. Surtout, acceptez et supportez avec soumission les souffrances que le Seigneur vous enverra."






Je prends un instant pour méditer toutes ces choses
dans mon cœur (cf Luc 2,19)


Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime.
Je Vous demande pardon
Pour tous ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas
Qui n'espèrent pas et qui ne Vous aiment pas.

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit
Je Vous adore profondément et je Vous offre les Très Précieux
Corps, Sang, Âme et Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ
Présent dans tous les tabernacles de la terre
En réparation des outrages, sacrilèges et indifférences
Par lesquels Il est Lui-même offensé.

Par les mérites infinis de Son Très Saint Cœur
Et du Cœur Immaculé de Marie
Je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.
Amen


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par jacques58fan le Mar 9 Mai 2017 - 20:43

ce soir sur RMC un documentaire sur Fatima(20H50)+le saint suaire!

Sinon la Vierge est-elle apparue hier ou aujourd'hui svp?
avatar
jacques58fan
Aime le chapelet

Masculin Messages : 417
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par jacques58fan le Ven 12 Mai 2017 - 23:01

@jacques58fan a écrit:ce soir sur RMC un documentaire sur Fatima(20H50)+le saint suaire!

Sinon la Vierge est-elle apparue hier ou aujourd'hui svp?
1H30 sur la Vierge de Guadaluppe
https://www.youtube.com/watch?v=sX9SLQV4kUU&t=404s
avatar
jacques58fan
Aime le chapelet

Masculin Messages : 417
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Ven 12 Mai 2017 - 23:14

Bonsoir Jacques,
Pardon je n'avais pas vu votre message précédent, dommage j'aurai bien aimé regarder le documentaire!!
Merci pour le partage de la vidéo de Notre Dame de Guadalupe!!
Amitiés!!
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 27 Mai 2017 - 8:29

A l'école de Notre Dame de Fatima


A l'école de Notre-Dame de Fatima

La communion réparatrice

A sa troisième apparition, l’Ange présenta aux enfants un calice au-dessus duquel une Hostie était suspendue. Avant de leur donner la communion il se prosterna et leur apprit cette prière :

« Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément, je Vous offre les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Il est lui-même offensé. Par les mérites infinis de son très saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion des pauvres pécheurs ».

A l’exemple de Lucie , François et Jacinthe, nous pouvons unir nos prières et nos sacrifices à nos communions pour mieux réparer les offenses faites à Dieu et convertir les pécheurs.

Comprenons l’importance cruciale de la messe qui rend présent et perpétue le sacrifice de Notre-Seigneur sur la Croix.

L’Eucharistie est le sacrifice expiatoire le plus puissant ; en y joignant nos prières et sacrifices, nous obtenons de Dieu qu’Il fasse descendre davantage sur les pécheurs les mérites infinis que les cœurs de Jésus et de Marie ont acquis lors de la Passion.

Offrons notre prochaine communion pour réparer les péchés.

Consolons Dieu en disant trois fois la prière « Très Sainte Trinité… »





Je prie

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 3 Juin 2017 - 8:02

@Marie du 65 a écrit:


Prions Notre Dame de Fatima pendant l’année 2017. Prions pour le pape et pour nous-même, pour connaître, pratiquer et répandre la communion réparatrice des 5 premiers samedis du mois.

         

           Le centenaire des apparitions de Notre Dame à Fatima et l’annonce de la visite du pape François à ce sanctuaire ont relancé l’intérêt que beaucoup de gens portent à ces apparitions. Mais bien peu connaissent précisément ce que Notre Dame est venu nous dire il y a cent ans. Ce devait être important puisqu’Elle l’a souligné par un très grand miracle annoncé 3 mois à l’avance.

           Les publications sur Fatima sont très nombreuses. La nôtre sera particulière. Faire profiter la communauté de priants des grâces liées à cette année jubilaire. Chacun demandera à Dieu, par l’intermédiaire du Cœur Immaculé de Marie, d’ouvrir son cœur pour comprendre, faire sien, et répandre le message qu’Il a voulu nous transmettre, d’abord par un de ses anges, puis par sa Mère. En résumé : Fatima nous apprend que nous devons prier les Cœurs de Jésus et Marie pour les pécheurs et que Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

           Nous prierons principalement pour le pape François pour qu’en ce centenaire, il approuve et recommande la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Cette dévotion a été annoncée le 13 juillet 1917 (avec la demande de consécration de la Russie) et précisée le 10 décembre 1925 à Pontevedra. (Le 29 mai et le 12 juin 1930, sœur Lucie avait écrit à son confesseur pour lui dire que Dieu et Notre-Dame voulaient que cette dévotion soit propagée et demandaient qu’elle soit approuvée par le Saint-Père.)

           Dans un premier temps, chaque semaine, nous découvrirons les faits et leur signification. Pour les 9 apparitions, nous puiserons largement dans la première partie du livre de Joseph de Belfont, sorti en 2011, que les Nouvelles Editions Latines ont réédité en 2016, ‘’Mystères et vérités cachées du troisième secret de Fatima ‘’ Sous ce titre énigmatique la première partie cache un plaidoyer pour faire connaître la dévotion au Cœur Immaculé de Marie. C’est aussi notre but et nous avons les encouragements de l’auteur.

           Puis nous reviendrons sur un aspect peu connu de ces apparitions, la pédagogie particulière voulue par Dieu pour nous instruire des vérités du salut. Cette pédagogie a guidé la réalisation de l’album intitulé ‘’ Fatima, Marie te confie le secret de son cœur ‘’. (Aux éditions Traditions Monastiques 21150 Flavigny sur Ozerain ‘’traditions-monastiques.com.’’) Ce document pour enfants est sorti en novembre 2016 et a été préfacé par son éminence le Cardinal Robert Sarah, préfet pour la congrégation du culte divin et la discipline des sacrements. L’équipe qui a conçu l’album alimentera nos méditations pendant une partie de cette année.

           Enfin nous publierons des extraits d’auteurs plus ou moins connus qui ont écrit sur le sujet de Fatima pour en souligner différents aspects. Nous puiserons aussi dans la documentation de l’association ‘’CAP Fatima 2017’’, mise à notre disposition par son président. Cette association crée au début de 2015 a bénéficié des encouragements de Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon. Avec son site www.fatima100.fr elle fait connaître et répand la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

           Cette dévotion peut se définir comme l’offrande à Dieu et par Amour pour Lui, de prières, de sacrifices, de communions et si possible de tout son être, en union avec le Cœur Immaculé de Marie pour la réparation des péchés commis et la conversion des pécheurs et de la Russie et pour la paix dans le monde. Le moyen de conserver cette dévotion est le chapelet.



Prières de la communauté

         L’objectif final est de pratiquer la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, telle que Notre Dame nous l’a annoncé à Fatima puis explicité quelques années plus tard à Pontevedra.

           Suivant notre progression dans cette dévotion, notre prière sera plus ou moins fervente, occupera notre esprit et notre cœur plus ou moins longtemps, pour arriver finalement à satisfaire totalement la demande centrale de cette dévotion : la communion réparatrice des 5 premiers samedis du mois.



           A notre réveil : Notre prière d’offrande de la journée



           Divin Cœur de Jésus, je vous offre, par le Cœur Immaculé de Marie, les prières les œuvres et les souffrances de cette journée, en réparation de nos offenses et à toutes les intentions pour lesquelles vous vous immolez continuellement sur l’autel. Je vous les offres en particulier, aux intentions du Souverain Pontife et pour les besoins de votre Sainte Eglise.

           Puis tout au long de la journée, l’offrande de tous les sacrifices de la vie quotidienne en récitant si possible à chaque fois, la première prière qu'elle enseigna le 13 juillet 1917 : « Ô mon Jésus, c'est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs et en réparation des outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie »

           Nous réciterons notre chapelet tous les jours, en ajoutant après chaque dizaine la deuxième prière enseignée le 13 juillet : « Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui en ont le plus besoin. »)

            Suivant les exigences de Notre Dame, la dévotion réparatrice ( ou communion réparatrice ) des premiers samedis du mois consiste en la participation particulière à la prière par excellence de l’Eglise, le saint sacrifice de la Messe, le premier samedi de 5 mois consécutifs, en y ajoutant,  avec une intention réparatrice :

  - La communion en état de grâce.

  - La récitation du chapelet.

  - La méditation pendant 15 minutes d’un mystère du rosaire. (Pour tenir compagnie à Notre Dame)

  - La confession, avec l’intention réparatrice dans les 8 jours qui précédent ou qui suivent cette communion.



           Pour les méditations, on peut s’aider de celles proposées par le lien suivant :

      http://www.fatima100.fr/les-premiers-samedis-du-mois/meditations .  Il se peut que tenir compagnie à Notre Dame pendant 15 minutes soit difficile au début. Pour commencer, on peut fractionner ces 15 minutes en 5 fois 3 minutes au début de chaque dizaine.

           Intention réparatrice : Nous personnaliserons notre réparation envers le Cœur Immaculé de Marie en attribuant à chaque premier samedi une intention particulière, comme Jésus l’a précisé à sœur Lucie. Ainsi nous aurons l’intention de réparer :

           Premier samedi : Les blasphèmes contre l’Immaculée Conception.

           Second samedi : Les blasphèmes contre la virginité de Marie

           Troisième samedi : Les blasphèmes contre sa Maternité divine

           Quatrième samedi : Les blasphèmes de ceux qui mettent dans le cœur des enfants la haine de cette Mère Immaculée

           Cinquième samedi : Les offenses contre les saintes images de Marie



        Remarques : Avant et après cette communion réparatrice, on peut dire la prière enseignée par l’ange au cours de sa dernière apparition : (Les prières suivantes n’ont rien d’obligatoire dans le cadre de cette communion)

           Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément et je Vous offre les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de son Très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.

           Profitons de la présence de ‘’Jésus caché’’ dans notre cœur pour lui dire aussi, en reprenant la première prière de l’ange :

           ‘’Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas.’’

Prière de la communauté
La dévotion au Cœur Immaculé de Marie
L’objectif final est de pratiquer la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, telle que Notre Dame nous l’a annoncé à Fatima puis explicité quelques années plus tard à Pontevedra.
Suivant notre progression dans cette dévotion, notre prière sera plus ou moins fervente, occupera notre esprit et notre cœur plus ou moins longtemps, pour arriver finalement à satisfaire totalement la demande centrale de cette dévotion : la communion réparatrice des 5 premiers samedis du mois.


‘’Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas.’’






Seconde apparition de l’ange, été 1916, près du puits des parents de Lucie

           Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. (Seconde partie de la prière de l’ange au printemps 1916)







l’Ange demande avec insistance de prier et d’offrir des sacrifices, pour réparer les péchés qui sont des offenses à Dieu. Faire un sacrifice, c’est supporter avec humilité les épreuves, contrariétés, difficultés que la Providence met sur notre route. La seule chose qui trouble l'ordre et la paix, ce sont nos péchés.



           L'Ange : Que faites-vous ? Priez, priez beaucoup ! Les Cœurs de Jésus et de Marie ont sur vous des desseins de miséricorde. Offrez constamment au Très-Haut des prières et des sacrifices.

           Lucie : Comment devons-nous faire des sacrifices ?

           L'Ange : De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs. De cette manière, vous attirerez la paix sur votre patrie. Je suis son Ange gardien, l'Ange du Portugal. Surtout, acceptez et supportez avec soumission, les souffrances que le Seigneur vous enverra.



           Ce bref dialogue est d'une richesse extraordinaire. L'Ange demande aux enfants de prier avec insistance. Ses paroles indiquent même une certaine urgence. Aux prières, il demande d'ajouter l'offrande de sacrifices, et très pédagogiquement, il précise ce qu'il faut entendre par sacrifice : les sacrifices demandés par le Ciel sont d'accepter avec soumission les souffrances que la Providence nous envoie. Il ne s'agit pas de s'inventer des pénitences ; non : il faut simplement supporter avec humilité les épreuves, contrariétés, difficultés que la Providence met sur notre route.

           L'Ange précise aussi le but de ces sacrifices et dans quel esprit il convient de les faire: en acte de réparation pour les péchés qui offensent Notre-Seigneur et pour la conversion des pécheurs. Et il qualifie cette attitude de miséricordieuse.

           Enfin, il précise les conséquences heureuses qui surviendront si l'on obéit : non seulement on réparera les offenses faites à Notre-Seigneur et l'on obtiendra la conversion des pécheurs, mais on aura la paix. Notons bien que dans aucune des deux prières, l'Ange ne fait prier pour la paix alors qu'il a affirmé être l'Ange de la Paix lors de la première apparition : il fait prier pour la conversion des pécheurs. Car la paix est une conséquence de la rectitude de notre conduite ; cette rectitude est une condition nécessaire pour avoir la paix. Dès lors, il est inutile de prier pour la paix si on ne commence pas par conformer sa conduite à la loi divine. Il faut donc en premier lieu prier pour la conversion des pécheurs : la paix découlera de leur conversion, car la seule chose qui trouble l'ordre et la paix, ce sont nos péchés. La guerre n'est que la conséquence de nos fautes : supprimons toutes les offenses faites à Notre-Seigneur, et la paix reviendra nécessairement puisque la seule chose qui puisse la troubler aura disparu.

           Observons combien l'enseignement de la deuxième apparition de l'Ange complète et précise celui de la première. Et ce qui est très remarquable, c'est que le but des apparitions est désormais connu avec une très grande précision. L'Ange nous dit:

           - Ce que nous devons faire : prier et offrir des sacrifices,

           - Pourquoi le faire : pour réparer les offenses faites à Notre-Seigneur par nos péchés et pour obtenir la conversion des pécheurs,

           - Ce que nous obtiendrons en agissant ainsi : la paix.

           Un point mérite également d'être souligné: pour la deuxième fois, l'Ange parle des cœurs de Jésus et Marie. Là encore, il y a un double enseignement : c'est par le Cœur de Jésus et de Marie que s'obtiennent les grâces de conversion. Et surtout, le Cœur de Marie est associé au Cœur de Jésus. La puissance du Cœur de Marie sera le deuxième point majeur du message de Fatima.

           Notons aussi que, si c'est le même ange qu'à la première apparition et il n'y a aucune raison d'en douter, car interrogée sur ce point le chanoine Barthas (1) et Monseigneur da Silva (2), Lucie leur répondit qu'il lui semblait que c'était toujours le même ange. Le Portugal a pour ange gardien l'Ange de la Paix lui-même. N'est-ce pas un signe que la paix reviendra par le Portugal ? C'est en tout cas une grâce insigne pour un pays d'avoir pour ange gardien l'Ange de la Paix. Les gouvernants seraient bien venus de s'en souvenir dans leurs relations avec ce pays.

(1) Chanoine Barthas : Auteur du livre Fatima merveille du XXeme siècle)

(2) Mgr da Silva, premier évêque du diocèses de Leira Fatima à partir d’août 1920



Prière de cette apparition : L'ange surprend les trois enfants dans leurs jeux : « Que faites-vous ? Priez, priez beaucoup ! Offrez constamment au Très-Haut des prières et des sacrifices. » Il invite ces jeunes enfants à réparer, à supplier; à attirer la paix sur leur patrie.

Très saints Cœur de Jésus et de Marie, anges de Dieu, faites que nos prières et l'offrande quotidienne de notre devoir d‘état contribuent au salut de l'Eglise et des nations.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)


Je Prie




‘’Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas.’’







Croix
..
.


A l'école de Notre-Dame de Fatima 4


La dévotion à « Jésus caché »





A la troisième apparition, les enfants de Fatima ont eu la grâce de communier de la main de l’Ange :

« Prenez et buvez le Corps et le Sang de Jésus-Christ, horriblement outragé par les hommes ingrats.

Réparez leurs crimes et consolez votre Dieu.

» Ils connurent une grande paix et une joie intérieure et se sentirent complètement concentrés en Dieu. Désirant garder cette union à Dieu, ils développèrent une grande dévotion à l’Eucharistie qu’ils appelaient « Jésus caché » .

« Aujourd’hui, je suis plus heureux que toi, parce que j’ai dans la poitrine Jésus caché. » (François)


« Ecoute ! va à l’église, et dis bien des choses de ma part à Jésus caché ! Ce qui me fait le plus de peine, c’est de ne pouvoir aller passer un peu de temps auprès de Jésus caché. » (François)

« Je ne sais pas comment cela se fait ! Je sens Notre-Seigneur au-dedans de moi, je comprends ce qu’Il me dit et je ne Le vois pas, ni ne L’entends ; mais qu’il est bon d’être avec Lui ! » (Jacinthe)


Lucie, devenue religieuse, avait obtenu l’autorisation de pratiquer l’Heure-Sainte chaque semaine, dans la chapelle de son couvent.

« Jésus caché » : Jésus-Christ, fils de Dieu, est réellement présent dans l’Hostie consacrée, sous les apparences du pain et du vin, avec son Corps, son Sang, son Âme et sa Divinité.

Notre-Seigneur, outragé par nos péchés, est prêt à pardonner.

Quel trésor inépuisable de grâces se cache dans les tabernacles de nos églises !

Comme François dans l’église de Fatima, rendons souvent visite au Saint Sacrement afin de tenir compagnie à « Jésus caché ».

Préparons nos communions par la confession fréquente, soignons nos actions de grâce.

Participons aux adorations eucharistiques organisées par nos paroisses.

En semaine, sur le trajet du travail ou des vacances, poussons la porte d’une église : adorons, consolons, réparons.



Le tabenacle, pris en photo ci dessus, est celui de l'Eglise paroissiale du village de Fatima.

Auprès de ce tabernacle, Lucie, Jacinthe et tout particulièrement François aimaient tenir compagnie à "Jésus caché".









Je prie



.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 10 Juin 2017 - 8:38

A l'école de Notre-Dame de Fatima (5)






Le dévouement à Dieu






Le 13 mai 1917, la Vierge Marie apparut pour la première fois aux bergers de Fatima :

"Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu’Il voudra vous envoyer, en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs ?"

Avec l’Ange, les enfants ont répondu à l’ordre du Ciel : ils ont prié et se sont sacrifiés, ils ont rendu le culte dû à Dieu par tout baptisé.

Notre-Dame est venue demander davantage aux enfants :

Accepteraient-ils de se donner tout entiers à Dieu en consacrant toute leur vie à la réparation des péchés, à la conversion des pécheurs et à la paix du monde ?

Cette fois-ci, les enfants ont eu le choix.

Marie a fait appel à leur liberté. Ils ont répondu :

"oui, nous le voulons".

Lucie, Jacinthe et François ont accepté de se mettre tout entiers au service de Dieu.

Ils se sont dévoués, ils ont compris ce qu’est la dévotion et l’ont vécue.


La dévotion à Dieu est le troisième et le plus grand pas dans la vertu de religion car elle relie complètement à Dieu.

Et nous ?

Entendons-nous l’appel à l’Amour de Notre-Dame de Fatima ?

Voulons-nous nous offrir complètement à Dieu, consacrer notre être et notre vie à la mission qui nous est confiée par notre mère du Ciel ?

Sommes-nous prêts à dire notre fiat comme Marie le jour de l’Annonciation ?

A ses chères victimes expiatrices Notre-Dame annonce des souffrances, en union avec la Croix de son fils, mais aussi de grandes joies surnaturelles.

Comme les enfants de Fatima, par notre engagement, nous connaîtrons « paix, joie expansive, enthousiasme, bonheur ».

Marie, reflet de Dieu, nous communiquera la lumière divine et la grâce de Dieu sera notre réconfort.

Seule la Croix mène à la Lumière.

Voulons-nous ?



Retouver les auteurs du livre sur Facebook :

https://m.facebook.com/jeanbuzy/





Je prie

’Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime.

Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas.’’



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 17 Juin 2017 - 10:06

A l'école de Notre-Dame de Fatima (6)



Le chapelet






« Récitez le chapelet tous les jours afin d’obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre ».

Cette fois-ci, Marie s’est adressée à l’impératif aux 3 enfants. Les enfants ont obéi, ils ont pris à cœur l’ordre de Marie et n’ont pas manqué leur chapelet quotidien.

François, plus contemplatif, en récitait même plusieurs par jour. Ils avaient compris la puissance du chapelet qui s’adresse à Dieu Trinité, par Marie « pleine de grâces ».


Ecoutons sœur Lucie :





« La récitation quotidienne du chapelet est une nécessité pour conserver la Foi, l’Espérance et la Charité…

Le Rosaire nous met en contact avec la Sainte Trinité…Gloire au Père…

L’Ave Maria aussi est une prière adressée à Dieu…

Marie fut le premier tabernacle vivant où le Père enferma son Fils, le Verbe fait chair ; son Cœur Immaculé fut le premier ostensoir pour l’accueillir…

Si nous voyons dans l’Ave Maria toute la beauté de sa véritable signification, il sera pour nous vraiment plus qu’une simple prière mariale : une oraison trinitaire et eucharistique . »

Voyons-nous ?

Voyons-nous bien l’importance du chapelet ?


Le chapelet est un moyen simple, efficace et rapide (qu’est-ce que 20 minutes de notre journée ?) que Marie, Médiatrice de toutes grâces, nous confie pour rétablir le lien avec Dieu.

Lien que nous détruisons par nos péchés, entraînant désordres et guerres.

Le chapelet est à la fois une prière et une méditation.

La méditation des mystères de la vie et de Jésus et de Marie nous maintient en leur présence, conforme notre cœur à leurs Cœurs.

La méditation nous fait contempler les mystères de la Rédemption.
La méditation console les Cœurs outragés de Jésus et de Marie.

Empoignons notre chapelet, cette corde à nœuds qui nous aide à monter au Ciel, qui nous relie à Dieu.

Procurons-nous un livret de Rosaire médité.

Nourrissons-nos âmes de belles représentations des scènes de l’Evangile.

Ave Maria !

La photo ci dessus est celle du chapelet de Jacinthe, petite voyante de Fatima.

Ces méditations sont rédigées par les auteurs du livre "Fatima-Marie te confie le secret de son Coeur".

https://www.traditions-monastiques.com/fr/livres-mariologie/1750-fatima-marie-confie-secret-son-coeur-sarah-l1153f.html

Retouver les auteurs du livre sur Facebook :

https://m.facebook.com/jeanbuzy/





Je prie


’Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime.

Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas.’’

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 24 Juin 2017 - 8:57

A l'école de Notre-Dame de Fatima (7)








La dévotion au Coeur immaculé de Marie :

Le chemin vers Dieu


Le 13 Juin 1917, la Vierge Marie apparut une seconde fois aux trois enfants de Fatima :

"Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Coeur Immaculé.

A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut, ces âmes seront chéries de Dieu.

Elles seront comme des fleurs placées par moi pour orner son trône". Elle dit à Lucie :


"Mon Coeur sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu".



Le mois précédent, la Vierge Marie a proposé aux trois bergers le dévouement total à Dieu, ils ont accepté.

Cette fois-ci Notre-Dame leur a donné la manière de pratiquer ce dévouement à Dieu : la dévotion à son Coeur Immaculé.

Les trois enfants ont vu dans cette apparition que le Coeur de Marie, sans tâche, Immaculé, était le reflet parfait de Dieu, de la Sainte Trinité.

Ils ont compris que le Coeur Immaculé de Marie permettait de trouver Dieu : qu'il était bien le chemin qui conduit à Dieu. Ils ont compris qu'il serait plus facile de se dévouer avec l'aide bienveillante et maternelle de la Vierge Marie.

Ils ont accepté de se confier entièrement au Coeur Immaculé de Marie et ont déployé des trésors de générosité dans leur dévouement.

Jacinthe disait : "J'aime tant le Coeur Immaculé de Marie ! C'est le Coeur de notre petite maman du Ciel. N'aimes-tu pas beaucoup répéter souvent :

Doux Coeur de Marie, Coeur Immaculé de Marie ? Moi j'aime cela tellement, tellement !".

La dévotion au Coeur Immaculé de Marie, c'est faire avec elle des prières et des sacrifices pour obtenir de Dieu la réparation des péchés et la conversion des pécheurs.




Et nous ?

Voulons-nous nous dévouer entièrement au Coeur Immaculé de Marie, en considérant vraiment la Vierge Marie comme notre maman du Ciel ?

Pensons-nous à passer chacune de nos journées sous son regard et sa protection, lui confiant chacun de nos pas sur le chemin qui mène à Dieu, lui offrant nos prières et tous nos sacrifices pour la conversion des pécheurs.

Voulons-nous abandonner totalement notre volonté à la volonté divine, par son Coeur si tendre et si compatissant ?

Consacrons chacune de nos familles, de nos institutions, de nos paroisses, au Coeur Immaculé de Marie, en récitant en commun une belle prière de consécration.

Soyons zélés et courageux dans cette dévotion qui doit nous obtenir une merveilleuse récompense : orner comme des fleurs le trône de Dieu au Ciel !


La première demande par l’importance du nombre de fois où elle a été faite, est la récitation quotidienne du chapelet pour obtenir la paix. C’est la seule à avoir été faite à chaque apparition :

13 mai 1917 : « Récitez le chapelet tous les jours pour obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre ».

13 juin 1917 : « Je veux (…) que vous disiez le chapelet tous les jours ».

13 juillet 1917 : « Je veux (…) que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre ».

19 août 1917 : « Je veux (…) que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours ».

13 septembre 1917 : « Continuez à réciter le chapelet pour obtenir la fin de la guerre ».

13 octobre 1917 : « Que l’on continue toujours à dire le chapelet tous les jours ».

La deuxième demande concerne les sacrifices pour la conversion des pécheurs.

Le 13 juillet 1917, lors de la troisième apparition, Notre-Dame demanda aux petits voyants :

« Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent, spécialement chaque fois que vous ferez un sacrifice :

"Ô Jésus, c’est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie". »




Ces méditations sont rédigées par les auteurs du livre "Fatima-Marie te confie le secret de son Coeur". Vous pouvez vous le procurer sur le site : https://www.traditions-monastiques.com/fr/livres-mariologie/1750-fatima-marie-confie-secret-son-coeur-sarah-l1153f.html

Retouver le livre sur Facebook : https://m.facebook.com/jeanbuzy/



Je prie


« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime.

Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. »



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 1 Juil 2017 - 8:36

A l'école de Notre-Dame de Fatima







Le Coeur Immaculé :

Un refuge pour ceux qui cheminent vers Dieu


Dans la deuxième apparition, la Vierge Marie a montré aux trois petits bergers que son cœur était le chemin qui mène à Dieu. Et elle a ajouté en parlant à Lucie :

« Jacinthe et François, je les emmènerai bientôt [au ciel], mais toi tu resteras ici pendant un certain temps ».

Et à la question inquiète de Lucie

« Je vais rester ici toute seule ?

Notre-Dame, au cœur si tendre et si compatissant, a répondu :


« Non, ma fille. Tu souffres beaucoup ?

Ne te décourage pas, je ne t’abandonnerai jamais !

Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu ».

Quelle promesse extraordinaire, si aimante, si consolante, si apaisante !

Lucie eut à souffrir biens des incompréhensions, des abandons, des jalousies, des doutes, des difficultés en tous genres, mais elle disait :

Le Cœur Immaculé est mon refuge, surtout dans les heures les plus difficiles.

Et là, je suis toujours en sûreté.

C’est le cœur de la meilleure des mères, toujours attentif, veillant à la dernière de ses filles.

Combien cette certitude m’encourage et me réconforte !

En elle, je trouve force et consolation.

Ce Cœur est le canal par lequel Dieu fait jaillir sur mon âme la multitude de ses grâces. »

Et nous ? N’avons-nous pas déjà ressenti, dans nos épreuves, une grande solitude ?

Pourquoi ne pas nous réfugier aussi dans le Cœur Immaculé de Marie, la plus attentive des mères ?


Quelle douceur, quelle tendresse maternelle, quelle consolation y trouverons-nous !

Au milieu de tous les soucis rencontrés dans ce monde désorienté : gouvernements antichrétiens, lois mortifères, explosion des mœurs corrompues, incompréhensions, maladies, discordes familiales, tentations… confions humblement notre fardeau à notre Mère du Ciel.

Sachons que Notre Dame comprend toutes nos misères, qu’elle peut tout entendre, et qu’elle n’attend que notre amour et notre confiance inébranlables pour nous apporter paix et réconfort pour reprendre courageusement notre chemin vers le Ciel.

Disons souvent dans nos peines :

« Doux Cœur de Marie, soyez mon refuge ».

Ces méditations sont rédigées par les auteurs du livre "Fatima-Marie te confie le secret de son Coeur". https://www.traditions-monastiques.com/fr/livres-mariologie/1750-fatima-marie-confie-secret-son-coeur-sarah-l1153f.html





Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Je prie


« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime.

Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. »


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 8 Juil 2017 - 10:24

A l'école de Notre-Dame de Fatima








Le dévouement de François : "consoler Notre-Seigneur qui est si triste"


Dans la deuxième apparition, la Vierge Marie a demandé aux trois petits bergers le dévouement à Dieu par son Cœur Immaculé et Lucie raconte :

« Elle ouvrit les mains et nous communiqua le reflet de cette lumière intense qui émanait d’elle. Nous nous y voyions submergés en Dieu.

Jacinthe et François paraissaient être dans la partie de la lumière qui s’élève vers le Ciel, et moi dans celle qui se répandait sur la terre. »

Les trois enfants se sont vus dans différents rayons qui partaient de son Cœur Immaculé, signe que l’on peut se dévouer à Dieu de différentes manières.

François, au tempérament calme, solitaire, contemplatif, peu avide des biens terrestres, fut profondément touché par les paroles de Notre-Dame évoquant la tristesse de Dieu, outragé par les péchés des hommes.

Il eut donc comme mission la consolation.

« Comment est Dieu ?

On ne peut l’expliquer !

Oui vraiment personne ne pourra le dire !

Mais cela me fait de la peine qu’il soit si triste.

Ah ! Si seulement je pouvais Le consoler ! ».

François offrit tous ses sacrifices, toutes ses prières, tous ses chapelets pour consoler le Cœur de Notre-Seigneur et de Notre-Dame :

« François, te sens-tu très mal ?

Oui, mais je souffre pour consoler Notre-Seigneur. »

« François parlait peu, et pour faire sa prière et offrir ses sacrifices, aimait se cacher, même de Jacinthe et de moi, raconte Lucie.

Si je lui demandais : François, pourquoi ne me dis-tu pas de prier avec toi et aussi avec Jacinthe ?

Je préfère prier tout seul, afin de penser et de consoler Notre-Seigneur qui est si triste. »

« J’aime tellement Dieu, mais Lui est si triste à cause de tant de péchés !

Nous, nous ne devons jamais en faire aucun. »

Méditons sur cette délicatesse d’âme de François, cette compassion pour la peine du Bon Dieu offensé par l’ingratitude des hommes.

Si nous en sommes particulièrement touché, faisons comme François, devenons consolateur de Dieu, offrons toutes nos prières et nos sacrifices à cette fin, dévouons-nous à cette mission de consolation, elle est si méconnue sur la terre !

Jacinthe et Lucie ont eu, chacune, une autre mission, qui sera décrite dans les deux prochaines méditations.







Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Je prie


« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime.

Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. »



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 15 Juil 2017 - 18:14

A l'école de Notre-Dame de Fatima






Le dévouement de Jacinthe : préserver les âmes de l'enfer



Les trois pastoureaux de Fatima se sont dévoués à Dieu par le Cœur Immaculé de Marie de manière différente, et l’on a déjà médité sur la générosité de François à « consoler Notre-Seigneur et Notre-Dame » si tristes à cause de tant de péchés.


Jacinthe, petite fille vive, gaie, spontanée, sensible, bonne et déterminée, fut particulièrement touchée par la perte des âmes des pauvres pêcheurs qui tombent en enfer.

Lucie raconte dans ses Mémoires :


Ce qui impressionnait le plus Jacinthe était l’éternité

Même jouant, de temps en temps, elle demandait :

– Mais voyons, alors après tant et tant d’années, l’enfer ne finira pas encore ?

Et d’autres fois: – Et ces gens qui sont là, à brûler, ne meurent pas ?

Ils ne deviennent pas cendres ?

Et si nous prions beaucoup pour les pécheurs, Notre Seigneur ne les délivrera pas ?

Et avec les sacrifices non plus ?

Oh ! Les pauvres ! Il nous faut beaucoup prier et faire des sacrifices pour eux. »


Jacinthe eut comme mission particulière la conversion des pécheurs.

« Jacinthe prit tellement à cœur les sacrifices pour la conversion des pécheurs qu’elle ne laissait passer aucune occasion » se rappelle encore Lucie.


« Ô Jésus, maintenant vous pouvez convertir beaucoup de pécheurs, parce que ce sacrifice est très grand ! »


« Elle cueillait les glands des chênes ou les olives des oliviers. Je lui dis un jour : – Jacinthe, ne mange pas cela, c’est trop amer. – C’est parce que c’est amer que je le mange pour convertir les pécheurs. »

« J’ai tellement mal à la tête et j’ai tellement soif

! Mais je ne veux pas boire afin de souffrir pour les pécheurs.!

Et nous ?

Nous sentons-nous de la compassion pour les âmes des pauvres pécheurs ?

Aiderons-nous Notre-Dame à sauver ces âmes de l’enfer ?


Demandons-lui de nous donner un peu de la générosité de Jacinthe.

Offrons des sacrifices pour la conversion des pécheurs :

- Sacrifices volontaires : offrande d’un sacrifice que l’on choisit, à l’exemple de Jacinthe qui mangeait les glands amers en guise de déjeuner

- Sacrifices acceptés : offrande de nos contrariétés quotidiennes, de nos souffrances physiques etc… à l’exemple de Jacinthe qui supportait sans se plaindre les maux de tête dont elle souffrait durant sa maladie.


Soyons certains que Notre-Dame nous gratifiera alors de la joie rayonnante dont elle comblait Jacinthe:


« La mère de Jacinthe avait une vigne qui était juste à côté. Elle cueillit quelques grappes et vint nous les apporter afin que nous les mangions.
Mais Jacinthe n’oubliait jamais les pécheurs. – Si nous ne les mangeons pas, dit-elle, nous pourrons offrir ce sacrifice pour les pécheurs.

Ensuite elle courut porter les raisins à d’autres enfants qui jouaient dans la rue.

Au retour elle était rayonnante de joie. »





http://www.fatima.be/fr/fatima/pastor/jacinthe.php




Je prie

« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime.

Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. »




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Sam 22 Juil 2017 - 13:04

A l'école de Notre-Dame de Fatima








Le dévouement de Lucie :

Répandre la dévotion au Cœur immaculé de Marie


Lucie, cousine de François et de Jacinthe, était la plus âgée des trois petits bergers.

Agée de onze ans lors des apparitions de la Vierge Marie en 1917, elle était agréable, sociable, d’un naturel posé et équilibré, et dotée d’une excellente mémoire.

Ces dispositions la portèrent à être la messagère du Ciel.

La Vierge Marie s’adressait souvent à elle en particulier, et elle resta 98 ans sur la terre pour répandre dans le monde le message de Fatima :


La dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Cachée dans son carmel, elle se dévoua toute sa vie avec un immense zèle et une grande humilité à sa mission, écrivant sans relâche, répondant aux multiples questions qu’on lui posait, exhortant, encourageant.

Jacinthe, peu de temps avant de mourir, lui avait dit :

« Toi, tu resteras ici, pour dire que Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Quand tu auras à le dire, ne te cache pas.

Dis à tout le monde que Dieu nous accorde ses grâces par le Cœur Immaculé de Marie, que c’est à elle qu’il faut les demander. »


Et nous ?

Demandons-nous si nous n’avons pas un réel champ d’apostolat autour de nous, famille, amis, relations, pour faire connaître la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Parlons-en, quand l’occasion se présente, sans respect humain, sans fausse honte, comme Jacinthe le recommandait à Lucie :

« Ne te cache pas ».

Retenons ce qu'est la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, pour la répandre autour de nous et pratiquons-là :

    La dévotion au Cœur Immaculé de Marie est l’offrande à Dieu et par Amour pour Lui, de prières, de sacrifices, de communions et de tout son être pour supporter toutes les souffrances, en union avec le Cœur Immaculé de Marie pour la réparation des péchés commis, la conversion des pécheurs et de la Russie.

En faisant ainsi nous obtiendrons de Dieu le salut des âmes et la paix dans le monde.

Le moyen de conserver cette dévotion est le chapelet et la pratique des cinq premiers samedis du mois.

A ceux qui pratiquent cette dévotion, Dieu assure ici-bas sa grâce en réconfort, le soutien du Cœur Immaculé et la certitude d’être sur la voie du salut.


Dans l’au-delà, Marie placera ces âmes comme des fleurs sur le trône de Dieu même.

La première demande par l’importance du nombre de fois où elle a été faite, est la récitation quotidienne du chapelet pour obtenir la paix.

C’est la seule à avoir été faite à chaque apparition :

13 mai 1917 : « Récitez le chapelet tous les jours pour obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre ».

13 juin 1917 : « Je veux (…) que vous disiez le chapelet tous les jours ».

13 juillet 1917 : « Je veux (…) que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre ».

19 août 1917 : « Je veux (…) que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours ».

13 septembre 1917 : « Continuez à réciter le chapelet pour obtenir la fin de la guerre ».

13 octobre 1917 : « Que l’on continue toujours à dire le chapelet tous les jours ».

La deuxième demande concerne les sacrifices pour la conversion des pécheurs. Le 13 juillet 1917, lors de la troisième apparition, Notre-Dame demanda aux petits voyants :

« Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent, spécialement chaque fois que vous ferez un sacrifice :

"Ô Jésus, c’est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie". »

Déjà, au printemps 1916, l’Ange avait appris la prière suivante aux petits voyants :


« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. »



Les sacrifices demandés par le Ciel sont l’accomplissement du devoir d’état.

Pour le préciser, Notre-Dame et Notre-Seigneur apparurent plusieurs fois à sœur Lucie.

Dans une lettre de février 1943 adressée à son évêque, Mgr Ferreira, elle lui rapporta le contenu de ces entretiens :


« Voici la pénitence que le bon Dieu demande aujourd’hui : c’est le sacrifice que chacun doit s’imposer à soi-même pour mener une vie de justice dans l’observance de sa loi.

Et Il désire que l’on fasse connaître clairement cette voie aux âmes, car beaucoup donnent au mot "pénitence" le sens de grandes austérités, et comme elles ne se sentent ni force ni générosité pour cela, elles se découragent et se laissent aller à une vie de tiédeur et de péché.


Du jeudi au vendredi, me trouvant dans la chapelle avec la permission de mes supérieures, à minuit, Notre-Seigneur me dit :

"Le sacrifice qu’exige de chacun l’accomplissement de son propre devoir et l’observance de ma loi, voilà la pénitence que je demande et que j’exige maintenant"  ».

Au cours de l’apparition de l’été 1916, l’Ange avait déjà dit aux petits pastoureaux :

« De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs.

De cette manière, vous attirerez la paix sur votre patrie.

Surtout, acceptez et supportez, avec soumission, les souffrances que le Seigneur vous enverra. »

La troisième demande concerne la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Le 13 juillet 1917, Notre-Dame révéla aux petits pastoureaux :

« Je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l’on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l’on aura la paix. »

Par la suite, Notre-Dame et Notre-Seigneur précisèrent les buts et les modalités de cette pratique, notamment :

À Pontevedra, en 1925 : demande de la Sainte Vierge de répandre la dévotion des cinq premiers samedis du mois.

À Pontevedra, en 1926 : précisions de l’Enfant Jésus sur la volonté du Ciel et assouplissement des exigences associées à la pratique des cinq premiers samedis.

À Tuy, en 1930 : nouvelle demande du Ciel pour la reconnaissance de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, avec de précieuses explications sur la signification du nombre de cinq pour la série des cinq premiers samedis.


Plus tard, sœur Lucie indiqua qu’il ne fallait pas se contenter de les faire une seule fois, car à chaque fois que nous les faisions, nous pouvions obtenir la conversion d’un plus grand nombre de pécheurs. Combien d’âmes pourraient ainsi être sauvées si tous les catholiques mettaient autant d’assiduité à assister à la messe du premier samedi du mois qu’à celle du dimanche !


La pratique des premiers samedis comporte quatre points.

Ce jour-là il faut:


se confesser,

communion

En esprit de réparation pour les outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie,
réciter un chapelet,
Méditer pendant quinze minutes sur les mystères du rosaire
le tout en esprit de réparation pour les cinq outrages contre le Cœur Immaculé de Marie.

À Pontevedra, Notre-Seigneur a assoupli les conditions, tellement Il tient à cette dévotion :

La confession peut être faite avant ou après avec l’intention de réparer les outrages envers le Cœur Immaculé de Marie.

La communion peut être reporté un autre jour sous réserve d’en demander l’autorisation à un prêtre.

À ces pratiques, il faut ajouter la consécration personnelle au Cœur Immaculé de Marie et le port du scapulaire, demandes qui ne sont pas formellement exprimées dans les paroles de Notre-Dame, mais que sœur Lucie a toujours affirmé faire partie de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.



Je prie


Notre-Dame de Fatima. Mère de Jésus et de l'Église.

nous avons besoin de vous.

Accordez-nous la lumière qui rayonne de votre bonté. le réconfort qui émane de votre Coeur immaculé, la charité et la paix dont vous êtes la Reine.

Parce que vous savez bien ce dont nous avons besoin, nous vous confions: nos nécessités pour que vous les secouriez, nos douleurs pour que vous les apaisiez, nos maux pour que vous les guérissiez, nos corps pour que vous les rendiez purs.

Nos coeurs pour que vos les remplissiez d'amour et de contrition, et nos âmes pour que, grâce à vous, elles soient sauvées.

Souvenez-vous, ô notre bonne Mère, que Jésus vous accorde tout ce que vous lui demandez.

Obtenez le soulagement aux âmes du purgatoire, la guérison aux malades, la pureté aux jeunes, la foi et la concorde aux familles, la paix à tous les hommes.

Ramenez ceux qui sont perdus sur le droit sentier, donnez-nous beaucoup de vocations et de saints prêtres, protégez le Saint-Père, les évêques et la sain­te Église de Dieu.

Marie, écoutez-nous et ayez pitié de nous. Tournez vers nous vos regards miséricordieux.

Et après cet exil. montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles, ô clémente, ô tendre. ô douce Vierge Marie.

Ainsi soit-il.





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par jacques58fan le Dim 23 Juil 2017 - 1:29

@Marie du 65 a écrit:
A l'école de Notre-Dame de Fatima








Le dévouement de Lucie :

Répandre la dévotion au Cœur immaculé de Marie


Lucie, cousine de François et de Jacinthe, était la plus âgée des trois petits bergers.

Agée de onze ans lors des apparitions de la Vierge Marie en 1917, elle était agréable, sociable, d’un naturel posé et équilibré, et dotée d’une excellente mémoire.

Ces dispositions la portèrent à être la messagère du Ciel.

La Vierge Marie s’adressait souvent à elle en particulier, et elle resta 98 ans sur la terre pour répandre dans le monde le message de Fatima :


La dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Cachée dans son carmel, elle se dévoua toute sa vie avec un immense zèle et une grande humilité à sa mission, écrivant sans relâche, répondant aux multiples questions qu’on lui posait, exhortant, encourageant.

Jacinthe, peu de temps avant de mourir, lui avait dit :

« Toi, tu resteras ici, pour dire que Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Quand tu auras à le dire, ne te cache pas.

Dis à tout le monde que Dieu nous accorde ses grâces par le Cœur Immaculé de Marie, que c’est à elle qu’il faut les demander. »


Et nous ?

Demandons-nous si nous n’avons pas un réel champ d’apostolat autour de nous, famille, amis, relations, pour faire connaître la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Parlons-en, quand l’occasion se présente, sans respect humain, sans fausse honte, comme Jacinthe le recommandait à Lucie :

« Ne te cache pas ».

Retenons ce qu'est la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, pour la répandre autour de nous et pratiquons-là :

    La dévotion au Cœur Immaculé de Marie est l’offrande à Dieu et par Amour pour Lui, de prières, de sacrifices, de communions et de tout son être pour supporter toutes les souffrances, en union avec le Cœur Immaculé de Marie pour la réparation des péchés commis, la conversion des pécheurs et de la Russie.

En faisant ainsi nous obtiendrons de Dieu le salut des âmes et la paix dans le monde.

Le moyen de conserver cette dévotion est le chapelet et la pratique des cinq premiers samedis du mois.

A ceux qui pratiquent cette dévotion, Dieu assure ici-bas sa grâce en réconfort, le soutien du Cœur Immaculé et la certitude d’être sur la voie du salut.


Dans l’au-delà, Marie placera ces âmes comme des fleurs sur le trône de Dieu même.

La première demande par l’importance du nombre de fois où elle a été faite, est la récitation quotidienne du chapelet pour obtenir la paix.

C’est la seule à avoir été faite à chaque apparition :

13 mai 1917 : « Récitez le chapelet tous les jours pour obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre ».

13 juin 1917 : « Je veux (…) que vous disiez le chapelet tous les jours ».

13 juillet 1917 : « Je veux (…) que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre ».

19 août 1917 : « Je veux (…) que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours ».

13 septembre 1917 : « Continuez à réciter le chapelet pour obtenir la fin de la guerre ».

13 octobre 1917 : « Que l’on continue toujours à dire le chapelet tous les jours ».

La deuxième demande concerne les sacrifices pour la conversion des pécheurs. Le 13 juillet 1917, lors de la troisième apparition, Notre-Dame demanda aux petits voyants :

« Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent, spécialement chaque fois que vous ferez un sacrifice :

"Ô Jésus, c’est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie". »

Déjà, au printemps 1916, l’Ange avait appris la prière suivante aux petits voyants :


« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. »



Les sacrifices demandés par le Ciel sont l’accomplissement du devoir d’état.

Pour le préciser, Notre-Dame et Notre-Seigneur apparurent plusieurs fois à sœur Lucie.

Dans une lettre de février 1943 adressée à son évêque, Mgr Ferreira, elle lui rapporta le contenu de ces entretiens :


« Voici la pénitence que le bon Dieu demande aujourd’hui : c’est le sacrifice que chacun doit s’imposer à soi-même pour mener une vie de justice dans l’observance de sa loi.

Et Il désire que l’on fasse connaître clairement cette voie aux âmes, car beaucoup donnent au mot "pénitence" le sens de grandes austérités, et comme elles ne se sentent ni force ni générosité pour cela, elles se découragent et se laissent aller à une vie de tiédeur et de péché.


Du jeudi au vendredi, me trouvant dans la chapelle avec la permission de mes supérieures, à minuit, Notre-Seigneur me dit :

"Le sacrifice qu’exige de chacun l’accomplissement de son propre devoir et l’observance de ma loi, voilà la pénitence que je demande et que j’exige maintenant"  ».

Au cours de l’apparition de l’été 1916, l’Ange avait déjà dit aux petits pastoureaux :

« De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs.

De cette manière, vous attirerez la paix sur votre patrie.

Surtout, acceptez et supportez, avec soumission, les souffrances que le Seigneur vous enverra. »

La troisième demande concerne la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Le 13 juillet 1917, Notre-Dame révéla aux petits pastoureaux :

« Je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l’on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l’on aura la paix. »

Par la suite, Notre-Dame et Notre-Seigneur précisèrent les buts et les modalités de cette pratique, notamment :

À Pontevedra, en 1925 : demande de la Sainte Vierge de répandre la dévotion des cinq premiers samedis du mois.

À Pontevedra, en 1926 : précisions de l’Enfant Jésus sur la volonté du Ciel et assouplissement des exigences associées à la pratique des cinq premiers samedis.

À Tuy, en 1930 : nouvelle demande du Ciel pour la reconnaissance de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, avec de précieuses explications sur la signification du nombre de cinq pour la série des cinq premiers samedis.


Plus tard, sœur Lucie indiqua qu’il ne fallait pas se contenter de les faire une seule fois, car à chaque fois que nous les faisions, nous pouvions obtenir la conversion d’un plus grand nombre de pécheurs. Combien d’âmes pourraient ainsi être sauvées si tous les catholiques mettaient autant d’assiduité à assister à la messe du premier samedi du mois qu’à celle du dimanche !


La pratique des premiers samedis comporte quatre points.

Ce jour-là il faut:


se confesser,

communion

En esprit de réparation pour les outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie,
réciter un chapelet,
Méditer pendant quinze minutes sur les mystères du rosaire
le tout en esprit de réparation pour les cinq outrages contre le Cœur Immaculé de Marie.

À Pontevedra, Notre-Seigneur a assoupli les conditions, tellement Il tient à cette dévotion :

La confession peut être faite avant ou après avec l’intention de réparer les outrages envers le Cœur Immaculé de Marie.

La communion peut être reporté un autre jour sous réserve d’en demander l’autorisation à un prêtre.

À ces pratiques, il faut ajouter la consécration personnelle au Cœur Immaculé de Marie et le port du scapulaire, demandes qui ne sont pas formellement exprimées dans les paroles de Notre-Dame, mais que sœur Lucie a toujours affirmé faire partie de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.



Je prie


Notre-Dame de Fatima. Mère de Jésus et de l'Église.

nous avons besoin de vous.

Accordez-nous la lumière qui rayonne de votre bonté. le réconfort qui émane de votre Coeur immaculé, la charité et la paix dont vous êtes la Reine.

Parce que vous savez bien ce dont nous avons besoin, nous vous confions: nos nécessités pour que vous les secouriez, nos douleurs pour que vous les apaisiez, nos maux pour que vous les guérissiez, nos corps pour que vous les rendiez purs.

Nos coeurs pour que vos les remplissiez d'amour et de contrition, et nos âmes pour que, grâce à vous, elles soient sauvées.

Souvenez-vous, ô notre bonne Mère, que Jésus vous accorde tout ce que vous lui demandez.

Obtenez le soulagement aux âmes du purgatoire, la guérison aux malades, la pureté aux jeunes, la foi et la concorde aux familles, la paix à tous les hommes.

Ramenez ceux qui sont perdus sur le droit sentier, donnez-nous beaucoup de vocations et de saints prêtres, protégez le Saint-Père, les évêques et la sain­te Église de Dieu.

Marie, écoutez-nous et ayez pitié de nous. Tournez vers nous vos regards miséricordieux.

Et après cet exil. montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles, ô clémente, ô tendre. ô douce Vierge Marie.

Ainsi soit-il.






Merci pour ce rappel concernant Fatima
avatar
jacques58fan
Aime le chapelet

Masculin Messages : 417
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Philippe Emmanuel le Lun 24 Juil 2017 - 1:43

Une excellente vidéo.  Merci Marie!
avatar
Philippe Emmanuel
Avec les chérubins

Masculin Messages : 63
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Lun 24 Juil 2017 - 10:46

Coucou Philippe
C'est avec Joie!
Que Dieu vous bénisse


Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Marie du 65 le Lun 24 Juil 2017 - 14:11

@jacques58fan a écrit:
@Marie du 65 a écrit:
A l'école de Notre-Dame de Fatima








Le dévouement de Lucie :

Répandre la dévotion au Cœur immaculé de Marie


Lucie, cousine de François et de Jacinthe, était la plus âgée des trois petits bergers.

Agée de onze ans lors des apparitions de la Vierge Marie en 1917, elle était agréable, sociable, d’un naturel posé et équilibré, et dotée d’une excellente mémoire.

Ces dispositions la portèrent à être la messagère du Ciel.

La Vierge Marie s’adressait souvent à elle en particulier, et elle resta 98 ans sur la terre pour répandre dans le monde le message de Fatima :


La dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Cachée dans son carmel, elle se dévoua toute sa vie avec un immense zèle et une grande humilité à sa mission, écrivant sans relâche, répondant aux multiples questions qu’on lui posait, exhortant, encourageant.

Jacinthe, peu de temps avant de mourir, lui avait dit :

« Toi, tu resteras ici, pour dire que Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Quand tu auras à le dire, ne te cache pas.

Dis à tout le monde que Dieu nous accorde ses grâces par le Cœur Immaculé de Marie, que c’est à elle qu’il faut les demander. »


Et nous ?

Demandons-nous si nous n’avons pas un réel champ d’apostolat autour de nous, famille, amis, relations, pour faire connaître la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Parlons-en, quand l’occasion se présente, sans respect humain, sans fausse honte, comme Jacinthe le recommandait à Lucie :

« Ne te cache pas ».

Retenons ce qu'est la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, pour la répandre autour de nous et pratiquons-là :

    La dévotion au Cœur Immaculé de Marie est l’offrande à Dieu et par Amour pour Lui, de prières, de sacrifices, de communions et de tout son être pour supporter toutes les souffrances, en union avec le Cœur Immaculé de Marie pour la réparation des péchés commis, la conversion des pécheurs et de la Russie.

En faisant ainsi nous obtiendrons de Dieu le salut des âmes et la paix dans le monde.

Le moyen de conserver cette dévotion est le chapelet et la pratique des cinq premiers samedis du mois.

A ceux qui pratiquent cette dévotion, Dieu assure ici-bas sa grâce en réconfort, le soutien du Cœur Immaculé et la certitude d’être sur la voie du salut.


Dans l’au-delà, Marie placera ces âmes comme des fleurs sur le trône de Dieu même.

La première demande par l’importance du nombre de fois où elle a été faite, est la récitation quotidienne du chapelet pour obtenir la paix.

C’est la seule à avoir été faite à chaque apparition :

13 mai 1917 : « Récitez le chapelet tous les jours pour obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre ».

13 juin 1917 : « Je veux (…) que vous disiez le chapelet tous les jours ».

13 juillet 1917 : « Je veux (…) que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre ».

19 août 1917 : « Je veux (…) que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours ».

13 septembre 1917 : « Continuez à réciter le chapelet pour obtenir la fin de la guerre ».

13 octobre 1917 : « Que l’on continue toujours à dire le chapelet tous les jours ».

La deuxième demande concerne les sacrifices pour la conversion des pécheurs. Le 13 juillet 1917, lors de la troisième apparition, Notre-Dame demanda aux petits voyants :

« Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent, spécialement chaque fois que vous ferez un sacrifice :

"Ô Jésus, c’est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie". »

Déjà, au printemps 1916, l’Ange avait appris la prière suivante aux petits voyants :


« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. »



Les sacrifices demandés par le Ciel sont l’accomplissement du devoir d’état.

Pour le préciser, Notre-Dame et Notre-Seigneur apparurent plusieurs fois à sœur Lucie.

Dans une lettre de février 1943 adressée à son évêque, Mgr Ferreira, elle lui rapporta le contenu de ces entretiens :


« Voici la pénitence que le bon Dieu demande aujourd’hui : c’est le sacrifice que chacun doit s’imposer à soi-même pour mener une vie de justice dans l’observance de sa loi.

Et Il désire que l’on fasse connaître clairement cette voie aux âmes, car beaucoup donnent au mot "pénitence" le sens de grandes austérités, et comme elles ne se sentent ni force ni générosité pour cela, elles se découragent et se laissent aller à une vie de tiédeur et de péché.


Du jeudi au vendredi, me trouvant dans la chapelle avec la permission de mes supérieures, à minuit, Notre-Seigneur me dit :

"Le sacrifice qu’exige de chacun l’accomplissement de son propre devoir et l’observance de ma loi, voilà la pénitence que je demande et que j’exige maintenant"  ».

Au cours de l’apparition de l’été 1916, l’Ange avait déjà dit aux petits pastoureaux :

« De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs.

De cette manière, vous attirerez la paix sur votre patrie.

Surtout, acceptez et supportez, avec soumission, les souffrances que le Seigneur vous enverra. »

La troisième demande concerne la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Le 13 juillet 1917, Notre-Dame révéla aux petits pastoureaux :

« Je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l’on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l’on aura la paix. »

Par la suite, Notre-Dame et Notre-Seigneur précisèrent les buts et les modalités de cette pratique, notamment :

À Pontevedra, en 1925 : demande de la Sainte Vierge de répandre la dévotion des cinq premiers samedis du mois.

À Pontevedra, en 1926 : précisions de l’Enfant Jésus sur la volonté du Ciel et assouplissement des exigences associées à la pratique des cinq premiers samedis.

À Tuy, en 1930 : nouvelle demande du Ciel pour la reconnaissance de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, avec de précieuses explications sur la signification du nombre de cinq pour la série des cinq premiers samedis.


Plus tard, sœur Lucie indiqua qu’il ne fallait pas se contenter de les faire une seule fois, car à chaque fois que nous les faisions, nous pouvions obtenir la conversion d’un plus grand nombre de pécheurs. Combien d’âmes pourraient ainsi être sauvées si tous les catholiques mettaient autant d’assiduité à assister à la messe du premier samedi du mois qu’à celle du dimanche !


La pratique des premiers samedis comporte quatre points.

Ce jour-là il faut:


se confesser,

communion

En esprit de réparation pour les outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie,
réciter un chapelet,
Méditer pendant quinze minutes sur les mystères du rosaire
le tout en esprit de réparation pour les cinq outrages contre le Cœur Immaculé de Marie.

À Pontevedra, Notre-Seigneur a assoupli les conditions, tellement Il tient à cette dévotion :

La confession peut être faite avant ou après avec l’intention de réparer les outrages envers le Cœur Immaculé de Marie.

La communion peut être reporté un autre jour sous réserve d’en demander l’autorisation à un prêtre.

À ces pratiques, il faut ajouter la consécration personnelle au Cœur Immaculé de Marie et le port du scapulaire, demandes qui ne sont pas formellement exprimées dans les paroles de Notre-Dame, mais que sœur Lucie a toujours affirmé faire partie de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.



Je prie


Notre-Dame de Fatima. Mère de Jésus et de l'Église.

nous avons besoin de vous.

Accordez-nous la lumière qui rayonne de votre bonté. le réconfort qui émane de votre Coeur immaculé, la charité et la paix dont vous êtes la Reine.

Parce que vous savez bien ce dont nous avons besoin, nous vous confions: nos nécessités pour que vous les secouriez, nos douleurs pour que vous les apaisiez, nos maux pour que vous les guérissiez, nos corps pour que vous les rendiez purs.

Nos coeurs pour que vos les remplissiez d'amour et de contrition, et nos âmes pour que, grâce à vous, elles soient sauvées.

Souvenez-vous, ô notre bonne Mère, que Jésus vous accorde tout ce que vous lui demandez.

Obtenez le soulagement aux âmes du purgatoire, la guérison aux malades, la pureté aux jeunes, la foi et la concorde aux familles, la paix à tous les hommes.

Ramenez ceux qui sont perdus sur le droit sentier, donnez-nous beaucoup de vocations et de saints prêtres, protégez le Saint-Père, les évêques et la sain­te Église de Dieu.

Marie, écoutez-nous et ayez pitié de nous. Tournez vers nous vos regards miséricordieux.

Et après cet exil. montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles, ô clémente, ô tendre. ô douce Vierge Marie.

Ainsi soit-il.






Merci pour ce rappel concernant Fatima

Avec plaisir Jacques
Que Dieu vous bénisse



Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17895
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Philippe Emmanuel le Lun 24 Juil 2017 - 16:26

"Le sacrifice qu’exige de chacun l’accomplissement de son propre devoir et l’observance de ma loi, voilà la pénitence que je demande et que j’exige maintenant" 


Très important.  Et pour cela, il est bon de consacrer sa journée en se levant le matin.
avatar
Philippe Emmanuel
Avec les chérubins

Masculin Messages : 63
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prions Notre Dame de Fatima!!!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum