Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Gabuzo le Dim 29 Jan 2017 - 12:16

9.II.1990

Les règles monastiques, ce n’est pas une adhésion, c’est l’état d’un cœur promis à Dieu.

16.IX.1990

Ton Carmel, et ton ermitage pour le contact intime avec Moi, se trouve dans ton âme. Là se trouve la chapelle du Saint Sacrement où Je suis vivant et où J’ai soif de ton adoration. Viens-y vers Moi à chaque instant, quand tu es libre des actions extérieures. Viens, où que tu te trouves, et immerge-toi dans l’Amour qui te désire toujours et qui t’est toujours dévoué. Et amène dans ton cœur tous ceux que tu désires rendre heureux, tous ceux qui te préoccupent. Amène-Moi beaucoup de gens, y compris ceux que Je montre à tes yeux et à ton cœur.
Pour te reposer des peines et de l’activité extérieure, tu n’as pas besoin de temps, seulement de Moi. Tu n’as pas besoin de temps pour toi, mais de temps pour Moi, et chaque instant est pour Moi. Tu trouveras toujours le repos dans Mon Cœur à chaque fois que tu t’immergeras en lui. Je renouvellerai alors tes forces et Je te donnerai le repose et la joie à ton corps et à ton âme.
Lc 9,29 « Comme il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement, d’une blancheur fulgurante. »

22.XI.1990

Ton monastère contemplatif et cloîtré se trouve dans ton âme – tout comme il se trouvait dans l’âme de Ma Mère. C’est là qu’est apparu le premier monastère contemplatif de Dieu, et le plus parfait – d’union avec Lui. Et le cloître du cœur le plus parfait – un cœur fermé à l’esprit du monde et qui Me portait au monde.
C’est ainsi que ton cloître devrait être. Et c’est pour cela que Ma Mère t’appelle et te guide, parce qu’Elle est ta Supérieure, ta Mère et ton Modèle.
Enferme ton âme dans un cloître pour que rien, venant du monde, ne détruise le Nazareth que J’y construis.
Rm 1,17b « Le juste vivra de la foi. »

17.I.2005

† Avec l’intelligence, il est impossible d’embrasser Dieu. Mais cela est possible avec le cœur. L’amour dépasse le raisonnement.
L’amour n’a pas de limites, parce que Dieu est Amour.
Plus l’amour est fort, profond, sincère et pur dans le cœur humain, plus l’espace de ce cœur est occupé par Dieu, plus l’âme se remplit de Dieu.
De cette manière, l’âme de Marie était, est, pleine de Dieu.
Un abandon total et l’union dans l’amour font que l’on vit de la vie de Dieu, que l’on ressent à travers Lui, que l’on connaît à travers Lui et que l’on sait beaucoup à travers Lui.
Il n’est plus nécessaire de spéculer par l’intelligence.
La connaissance et la sagesse coulent directement de Dieu.
Et l’homme – son âme – connaît et pénètre la réalité dans un éclat de la sagesse Divine, celle qui lui est donnée – sans mots ni raisonnement, mais aussi sans la possibilité de transmettre cela verbalement aux autres.
L’abandon et la confiance, dont la source est l’Amour, font que, tout en vivant encore dans ton corps dans le monde, tu peux être entièrement libre de toute dépendance, de toute influence et intervention extérieure.
Tu peux demeurer dans la paix que Moi Je t’envoie.
Dans un tel état, seul Dieu a de l’influence, et tu dépends uniquement de Lui. Il est ton seul Seigneur, ton seul Amour.
C’est l’état de bonheur, même si ton quotidien contient de la peine et des malaises.
Quand tu demeures dans cet état, tu ne t’enfuis pas de la fatigue et des souffrances, bien au contraire – en t’unissant à Moi Crucifié, tu désires participer à Ma douleur.
Tu ne peux pas ne pas être dans ce que Moi Je Me trouve.
Tu es pénétrée par Ma douleur de Mon Amour.
Une douleur pénétrée par l’Amour, perdue dans l’Amour, absorbée par l’Amour qui est sans limite et éternel.
La douleur passera, comme tout ce qui est terrestre. Il ne restera plus que l’Amour, qui est la Résurrection et la vie dans la gloire : dans la Nouvelle Jérusalem.
Mon Chemin de Croix terrestre arrive à son Golgotha.
Et ce qui s’y est passé va se reproduire.
Cela va se répéter à l’échelle du monde et touchera tout le monde.
Les comportements humains seront les mêmes qu’alors.
Ceux qui resteront avec Moi sont ceux qui M’aiment vraiment : comme Ma Mère, comme Jean, comme Madeleine.
Maintenant, Je désire être entouré de Ma Famille.
Je meurs dans beaucoup d’âmes, et beaucoup d’âmes ont besoin d’un amour serviable. Cet amour est nécessaire pour sauver la vie de Mes enfants de la mort éternelle.
C’est pourquoi J’ai constitué la Famille de Mon Cœur. De Mon Cœur crucifié. Crucifié avec un acharnement toujours plus grand.
C’est pourquoi J’ai désiré attacher les enfants du Cœur de l’Amour Crucifié par un serment d’amour, de fidélité et d’obéissance pour toute l’éternité.
Ce serment est une obligation réciproque. D’où sa force, parce que c’est Moi qui donne la possibilité de son accomplissement dans chaque situation, par la grâce que Je donne à chaque enfant qui voudra persévérer auprès de Moi dans Mon Sacrifice.
2 Co 6,16b « Or c’est nous qui sommes le temple du Dieu vivant, ainsi que Dieu l’a dit : J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. »

5.I.2006

† De ta part, J’attends maintenant de la fidélité dans ton petit quotidien silencieux – ce qui ne signifie pas que ton sacrifices est moins significatif.
La grandeur du sacrifice est toujours proportionnelle aux grâces que Je donne.
Ceux qui ont porté de grands sacrifices visibles (ce qui est visible à l’extérieur n’est pas toujours grand) ont reçu leur pendant de Ma grâce. Le mérite dépend de la fidélité dans ce que Je permets et ce à quoi J’appelle.
Efforce-toi donc d’être fidèle, comme tu l’as juré et comme tu l’a appris de Mes nombreuses indications.
Renonce à toi pour M’aimer.
1 Sm 15,22 « Yahvé se plaît-il aux holocaustes et aux sacrifices comme à l’obéissance à la parole de Yahvé ?
Oui, l’obéissance vaut mieux que le sacrifice, la docilité, plus que la graisse des béliers. »

13.IV.2006

† Vous, vous devez être cachés pour que les louanges des autres ne vous détruisent pas.
Vous ne devez prendre aucune résolution ou engagement, à part un seul : un dévouement absolu, comme il est écrit dans votre règle et vos vœux.
Ce dévouement est la mesure de votre sainteté : l’offrande de l’âme et du cœur – de tout ce qui extérieur et intérieur – à Ma disposition complète. Sans réfléchir sur ce que Je vais en faire, comment Je vais l’utiliser pour sauver les âmes humaines et le monde.
Vous devez demeurer dans ce dévouement, indépendamment de ce qui se passe en vous et autour de vous.
Concentre ton attention et ton effort sur ce dévouement – par amour pour Moi et pour tes frères. Parle-Moi très souvent de ce dévouement et de cet amour. Cela te fortifiera et développera ta sainteté.
Ne te lasse pas à cause des chutes qui résultent de ta nature. Offre-les Moi immédiatement et dans la confession – puis vis dans la joie et la paix en remplissant Ma sainte volonté, selon la compréhension que Je te donne.

5.XII.2007

† Tu M’as offert ton cœur, ton intelligence, ton corps et tu M’as fait vœu d’amour, de fidélité et d’obéissance.
Pourquoi donc est-ce que dans ton cœur et ton intelligence apparaissent des sentiments et des pensées pleines de regret et de répugnance, de désir de fuir les gens ? Pourquoi est-ce que tu les entretiens ?
L’amour dont tu as fait vœu n’est pas une théorie, ce n’est pas un amour dirigé uniquement vers Moi. Mais c’est l’effort quotidien pour vivre dans l’amour et émaner l’amour envers tous, indépendamment de comment ils sont et de ce qu’ils font, y compris envers toi ou Moi.
Sois obéissante et fidèle à cette indication de Ma part.
Le besoin d’amour, perçu par tout le monde, son attente, même dans les manifestations les plus simple, sont plus importants que tes pensées et tes actions dirigées vers toi-même.
Toi, tu ne prendras jamais aussi bien soin de toi que Moi qui prends soins de toi et qui recherche ton bien. Ne bloque donc pas Mes possibilités d’assurer Ton bien en Me reprenant ce que tu M’as offert et ce que tu M’offres tous les jours dans l’acte d’offrande.
Ton cœur et tes pensées M’appartiennent. Moi, Je suis leur Hôte et leur Maître. S’ils sont sollicités par quoi que ce soit – dépose-le avec calme et confiance à Mes pieds ou aux pieds de Marie, pour que cela soit piétiné et qu’à sa place tu reçoives la paix, la bonté et la joie.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par marie poncet le Dim 19 Fév 2017 - 22:30

Prie Prie Prie Prie

marie poncet
Aime la prière

Féminin Messages : 38
Inscription : 16/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par marie poncet le Dim 19 Fév 2017 - 22:32

Prie Prie Prie Prie

marie poncet
Aime la prière

Féminin Messages : 38
Inscription : 16/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Gabuzo le Mer 26 Avr 2017 - 17:07

18.I.1987, 23h40

† Je serai avec toi dans ton désir d’amour et dans ta nostalgie. C’est de cette manière que Je te révèle Ma proximité et que Je touche ton cœur.
- Est-ce qu’il n’y a pas d’amour sans douleur?
† Non, pas sur terre.
- Même Ton amour?
† Surtout Mon amour. Mais c’est une autre douleur. Mon Amour engendre la douleur de la nostalgie, alors que l’amour humain engendre la déception.
- Toujours?
† Oui, parce que l’amour humain est imparfait. Alors que l’homme désir un amour parfait : celui pour lequel il est créé.
Mon amour est lié à la nostalgie envers un amour partagé, alors qu’il est impossible ici. Plus Je suis proche, plus la nostalgie devient grande.
Soumets-toi docilement à elle et elle deviendra douce, tu finiras par la bénir. Tu reconnaîtras Ma proximité en elle.

Je t’ai déjà dis aujourd’hui que la contemplation la plus parfaite consiste à rester constamment dans Ma présence – à t’unir à Moi par amour dans ton âme. Pour vivre dans un tel état de contemplation, aucune technique n’est nécessaire, aucun exercice, il faut uniquement aimer.
Quand tu aimes beaucoup, rien n’est en état de troubler ton séjour avec Moi dans ton âme. Tu n’as même pas besoin de chercher la solitude, parce que l’Amour qui t’entoure entièrement te sépare du monde. Il te rend solitaire – seule avec Moi. La mesure de la solitude, c’est l’Amour. Plus il est grand, plus la solitude est grande, plus la contemplation est parfaite.
- À quoi donc servent les congrégations contemplatives et leur clôture?
† À faciliter la naissance du feu de l’amour, ainsi que son entretien.
Je te dirige d’une autre manière. Je veux que, dans tes conditions habituelles de vie, tu brûles d’un si grand amour qu’aucune isolation organisée du monde ne soit nécessaire.
Moi, Je t’entoure Moi-même, Je t’enveloppe et Je t’enferme dans Mon Amour. Soumets-y toi, où que tu sois et quoi que tu fasses. Contemple sans cesse et sans arrêt le feu de Mon Amour, celui que tu portes dans ton cœur.
Sois attentive à ta nostalgie – elle te parle de Moi.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Gabuzo le Mer 24 Mai 2017 - 16:48

3.III.1987, 15h45

- Père, Tu m’as rendue très aliénée et éloignée du monde extérieur…
† Tu es sur le Carmel de Mon Amour. Un monastère contemplatif, ce n’est pas des murs, mais Mon Amour dans lequel tu es enfermée.
Il ne s’agit pas d’une appartenance formelle, mais d’abandonner ton corps et ton âme comme Ma propriété exclusive – pour nos rencontres intimes dans ton âme, quand nous nous comblons mutuellement.
Moins il y a de publicité ou d’influence extérieure, mieux c’est. Qu’importe notre amour aux autres? Il est unique, irremplaçable. Personne d’autre n’est capable de le comprendre pleinement – seulement dans la mesure où Je l’autorise.

2 Cor 1,22 « Lui qui nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l’Esprit. »
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Gabuzo le Ven 30 Juin 2017 - 14:02

28.VI.1987, 8h30 (Je me suis acheté quelque chose de superflu)

† S’occuper excessivement de l’apparence extérieure de son corps est une perte de temps, alors que l’on peut encore faire tellement de choses pour embellir son âme.
Consacre le temps et les moyens que Je te donne pour embellir les âmes : la tienne et celles que Je t’envoie.
Offre au corps ce qui est indispensable pour qu’il ne t’empêche pas d’accomplir ton service et tes tâches principales. Il faut toujours avoir en tête cette hiérarchie des valeurs. Il faut soupeser chacune de ses décisions pour ne pas disperser Mes dons, pour ne pas succomber aux tentations, pour ne pas s’appauvrir soi-même et les autres en leur donnant un mauvais exemple.
Toi, tu ne peux pas te permettre de la vanité, ce serait renier ton appel à la sainteté de vie et à l’offrande de toi-même.
Quand tu t’offres, tu es responsable non seulement de ton âme, mais aussi de celles que tu es sensée aider.
En rétractant ou en affaiblissant ton offrande, tu fais du tort non seulement à toi-même, mais surtout à ceux que J’ai confié à ta protection et à ton soutien.
Souviens-en toi quand viendront les tentations ou les moments de faiblesse.
Lc 21,5-6 « Comme certains disaient du Temple qu’il était orné de belles pierres et d’offrandes votives, il dit : De ce que vous contemplez, viendront des jours où il ne restera pas pierre sur pierre : tout sera jeté bas. »
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Gabuzo le Sam 22 Juil 2017 - 10:14

26.VIII.1987, 11h00

- Maintenant, je me sens comme un animal blessé qui voudrait se réfugier dans un terrier. Mais il n’y a pas de terrier. Je dois au contraire séjourner constamment sur la place centrale, là où chacun peut me regarder et me juger. Le brouhaha et la circulation sont fatigants.
Où se trouve la terre promise de mon ermitage?
† En Moi, Mon enfant. En Moi se trouve la paix et le silence, même sur le marché du monde.

26.VIII.1987, 20h15

- Je sais que le repos n’est qu’en Toi. Je dois supporter ce qui existe, attendre Ta grâce. Pas seulement attendre, mais accepter avec paix et joie tout ce qui existe, parce que cela existe par Ta volonté. Jésus, pardonne ma plainte.
† Chacun a le droit de se plaindre.
- J’ai beaucoup de mal à supporter les gens, ces discussions, ces témoignages, même la prière communautaire.
Je pense à la vie d’ermite, j’y aspire. Ai-je le droit d’y penser?
Je ne pense pas que cela soit une fuite, mais plutôt le désir de n’être qu’avec Toi dans une prière incessante…
† Offre ta souffrance présente. Avec le temps, Je répondrai à ton désir. Sois patiente et confiante. Supporte tout ce qui te concerne dans la sérénité du cœur. Tu as bien une raison pour laquelle cela vaut la peine de le supporter. Domine tes réflexes de découragement et ton mal-être.
Je t’aime, Je désire le sourire de ton cœur.
† Tu as une grande mission à accomplir, Mon enfant. Le grain que tu es apportera une moisson abondante de cœurs dévoués à Ma Mère et à Moi.
Meurs à toi-même pour vivre pour les autres – parce que telle est ta vocation, engendrée par Mon Sang.
Mon Sang coule sans cesse des calices sacrificiels sur les autels du monde. Il y en a de plus en plus, parce qu’il faut de plus en plus de sacrifices pour ce monde martyrisé par le mal.
Ne Me refuse pas tes petits sacrifices. Apporte-les sur l’autel, dépose-les en union amoureuse avec Moi. Que ton sang se mêle au Mien, qu’il coule de l’abondance de la Miséricorde.
- Aujourd’hui, Tu m’as montré un calice dont le Sang est versé – c’était pendant l’Eucharistie, au moment de l’élévation du calice…
Pendant cette Messe, Tu m’as rappelé les différents moments quand se sont abattus sur moi des coups pour Tes prêtres. Je devais les protéger d’une manière ou d’une autre, les justifier, ou simplement recevoir les coups de colère, de ressentiment, de prétentions…
J’ai compris que Tu me donnais des signes depuis longtemps à propos de la grande nécessité de sacrifices pour eux, Tu me donnais des occasions pour l’accomplir.
J’ai peur en pensant à ma responsabilité.
† N’aie pas peur. Moi, Je te dirige. Tu n’es que Mon instrument. Sois donc soumise et confiante, pour que Je puisse librement Me servir de toi.
Sois constamment attentive. Écoute, cherche Mon appel et Ma volonté. Prie et offre – constamment, jusqu’au moment où le temps viendra pour remplir ton calice, comme tu l’as vu aujourd’hui.
Sois prête à le verser abondamment sur l’autel, comme Je te l’indiquerai.
Ne pose pas de question sur les fruits de ce sacrifice. Fais-Moi confiance. Les fruits seront déposés dans Ma maison, tu les verras quand tu y viendras.

27.VIII.1987, 8h00

- Jésus, qu’attends-tu de moi aujourd’hui?
† Que tu aies une foi ardente et que tu Me suives, que tu suives Ma voix qui te convoque et t’envoie. Je t’ai déjà dit de quoi cela dépend : de l’accomplissement de tes activités quotidiennes dans l’esprit de Mon Évangile, de ta présence constante et amoureuse auprès de Moi – de ta soumission à Ma volonté.
Demeure en Moi, supporte et accomplis patiemment et en silence ce qui vient, parce que cela vient de Moi, même si cela t’est donné à travers les hommes. Ton désir de Mon amour te rendra capable de tout, te remplira de Moi.
Alors ta vocation se réalisera partout, où que tu te trouves. Et ton sacrifice et ta prière porteront des fruits dans les cœurs des gens.
Prie, Mon enfant, reste fidèlement dans l’offrande, renouvelle-la constamment. Écoute Ma voix.
Une lumière a besoin de carburant. Ce carburant, c’est ta peine pour accomplir solidement ton quotidien et pour demeurer en Moi. Ma lumière en toi, c’est Ma force et Ma gloire. Leur grandeur vient de ta fidélité et de Ma grâce.
Je comble généreusement Mes enfants dévoués et fidèles. Je révèle de grandes vérités sur Moi à ceux qui ont adhéré à Moi dans l’amour.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Marie du 65 le Sam 22 Juil 2017 - 11:47

Merci @Gabuzo
C'est Magnifique


flower
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Gabuzo le Ven 28 Juil 2017 - 18:25

13.IX.1987, 6h45

- Si j’étais dans un cloître, je remplirais toutes Tes Paroles. L’autodiscipline est plus difficile.
† Comme peux-tu le savoir, puisque tu n’as jamais été cloîtrée? Là-bas, il y a d’autres problèmes, peut-être plus difficiles.
Ne te justifie pas à l’aide de comparaisons. J’ai choisi pour toi la vie qui t’est la plus appropriée. Essaye d’y atteindre la perfection.
- Je suis impuissante.
† Pose constamment des questions, demande. Puisque Je suis ici pour t’aider. Ne l’oublie pas.

13.IX.1987, 7h45

- Mon désir, c’est de prier constamment et de demeurer auprès de Toi.
† Je t’ai donné du temps pour qu’il en soit ainsi. C’est pour cela que Je t’ai donné du temps, que J’ai créé les conditions dont tu disposes.
Je désire que tu sois toujours pleinement consciemment avec Moi – efforces-y-toi, même pendant tes différentes activités.
Je désire des cœurs dévoués, dont l’amour est toujours dirigé vers Moi.
Je désire un amour ardent et fidèle – tel que celui dont Je vous comble.
Je désire de la réciprocité, Je l’attends dans chaque âme humaine.
Aime-Moi pour ceux qui ne veulent pas, qui n’arrivent pas à aimer. Que ton cœur brûle d’un grand feu. Moi, Je prendrai soin de ce feu, Je l’alimenterai. Toi, contente-toi de désirer.

19.IX.1987, 13h20

† Tu as autant de temps pour la prière que si tu étais au Carmel. C’est ce que tu désirais.
- Est-ce bien que je ne recherche pas d’activités?
† Tu ne devrais rien chercher – à part Moi. C’est Moi qui t’organiserai tout le reste. Contente-toi de t’adapter.
Le temps dédié à rester avec ton Dieu n’est pas perdu. Si quelqu’un n’arrive pas à s’unir entièrement à Moi et à le désirer, alors Je lui donne du travail pour que son activité le mène à Moi.
Un grand amour sacrificiel n’a pas à se reposer sur des activités.
Il lui suffit de désirer s’unir au Bien-aimé, cela lui suffit comme nourriture.

20.IX.1987, 9h00

† Offre-Moi chaque personne que tu rencontres, prie et offre pour elle, pour qu’aucun moment de ta vie ne soit gaspillé.
Si tu ne peux pas le faire avant ou pendant une réunion, fais-le directement après.
De toute manière, cela n’exige pas de temps de M’offrir quelque chose ou quelqu’un, de Me le confier et de s’offrir en service à son intention. Cela exige plutôt une veille attentive. Et une disposition stable du cœur : tout est pour la vie en Moi, pour l’Amour.
Toi aussi, tu peux beaucoup faire par ton désir d’aider les gens, par ta bienveillance envers eux.
Qu’aucune misère humaine ne t’offense – aime les gens et désire que Je les extraie vers la lumière de l’Amour.
De toute manière, tu sais quelle est ta misère, quelle est Ma Miséricorde, grâce à laquelle tu obtiens tant de grâces.
Désire aimer, Je t’enrichirai encore plus.
Ps 68,20-21 « Béni soit le Seigneur de jour en jour! Il prend charge de nous, le Dieu de notre salut.
Le Dieu qui est le nôtre est un Dieu de délivrances, au Seigneur Yahvé sont les issues de la mort. »

20.IX.1987, 22h00

- Seigneur, Tu m’as demandé de prier pour une intention constante. Que puis-je offrir d’autre?
† Ta vie dans la pauvreté. À partir de demain, ta maison sera pauvre. Tu te limiteras à ce qui est indispensable – mais pas au prix de ta santé ou de souffrances physiques.
Si tu veux offrir quelque chose de plus – tu peux le faire.

21.X.1987, 22h15

- Je regrette de ne pas être au Carmel.
† Non. Ton sacrifice sera plus grand ici – sans aide humaine, sans reconnaissance, sans aucun soutien ou protection. Ici, tu ne pourras compter sur personne, seulement sur Moi et sur Ma Mère, Mes Anges et les saints au Ciel.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Gabuzo le Sam 19 Aoû 2017 - 9:39

14.XI.1987, 7h45

- Fais de moi Ton instrument. Ne permets pas que la vanité et l’orgueil me détruisent…
† Tu dois quand même donner le maximum d’effort de ta part. La pureté et l’amour sont des conditions.
- Le premier commandement… 1
† Tout est inclus dans le premier commandement : toute la force et toutes les grâces accessibles à l’homme.
Mais Moi Je veux donner vraiment beaucoup à chacun.
Mon enfant, demeure toujours dans un grand abandon. Demeure dans Mon Amour avec toute ta confiance enfantine. Ne sois jamais adulte. Être adulte ferme l’accès à Mes grâces.
Plus tu seras un enfant petit et impuissant, plus clairement J’agirai en toi. Ne regrette pas ton imperfection. Adhère de toutes tes forces à ton Père qui t’aime et qui désire te porter dans ses bras.
Le secret de la sainteté est aussi simple.
- Est-ce que l’on a alors le droit de se réjouir?
† Oui. Mais pas de se vanter – ne pas s’octroyer quoi que ce soit, même en pensée. Aucune de tes habiletés ou aucun de tes avantages ne peuvent guérir – seulement Ma puissance et Mon Amour.
Il faut se réjouir de la joie de celui qui a reçu une grâce. Montrer sa gratitude et son admiration à Celui qui l’a donnée.
- Devant Tes grandes grâces, il y a une grande tentation d’orgueil.
† L’intensification des tentations augmente avec la grandeur des grâces, cela reste généralement en équilibre. C’est pourquoi pour demeurer dans l’humilité, tu auras toujours besoin de la pleine ressource de tes forces intérieures. Tu n’as pas le droit de te permettre le moindre repos. Je l’ai bien dit : veillez, ne cessez pas…2

15.XI.1987, 22h25

- Aujourd’hui, Tu m’as montré tellement de mal…
† Il faut savoir à quoi ressemble le monde, voir la nécessité du sacrifice et de la purification.
- Ce poids est retombé sur moi. J’en suis très accablée.
† Cela fait aussi partie de ton sacrifice – l’accablement dans ton quotidien.
Tu es auprès de Moi : Je te guide pour te montrer ce qui existe, pour que tu portes avec Moi le mal du monde.
- N’ai-je pas le droit de m’en enfuir, de me cacher, de fermer mes yeux et mon cœur?
† Non, Mon enfant. C’est toi que J’envoie – dans cet environnement, sois pure et sainte de Ma pureté et de Ma sainteté.
- Jésus, aujourd’hui je n’arrive pas à prier. Je voudrais pleurer toute la douleur et la misère du monde…
† Continue de t’offrir…
- …ou bien m’en aller, ou bien entrer dans cette misère comme les Missionnaires de la Charité, panser les plaies du mal. Mais je dois rester ici dans mon impuissance.
† Continue de t’offrir, ne t’apitoie pas sur ta douleur.
J’ai vécu de nombreuses années à Nazareth, soumis aux lois du monde, muet devant la souffrance et le mal.
Tandis que Ma Mère a vécu tout le temps de cette manière. La seule chose qu’elle pouvait faire, c’était de tout offrir. Estimes-tu que cela soit peu?
Demeure dans la contemplation incessante du Père, comme une carmélite, reste dans la misère du monde comme une Missionnaire de la Charité. Tel était le chemin de Ma Mère, telle est ta vocation à l’offrande quotidienne de soi.

16.XI.1987, 9h30

- C’est plus difficile qu’un sacrifice derrière les murs d’une clôture religieuse, dans une enclave de pureté, que panser les blessures humaines dans la saleté du monde.
† C’est pourquoi c’est plus précieux.
Tu dois sécher la boue du monde par l’ardeur de l’amour de ton cœur, de tes mains levées vers le Père.
Je veux utiliser plus ton cœur que tes mains.
- Tu m’assignes une tâche sacerdotale.
† Toute personne en qui Je vis est prêtre, elle devrait l’être de la manière par laquelle Ma volonté la guide.
Le sacerdoce, ce n’est pas uniquement octroyer les sacrements, célébrer et enseigner. C’est beaucoup plus. C’est la pureté du cœur, le feu de l’amour – plus grands que toute la saleté et la haine du monde. C’est Moi en toi : l’Amour Miséricordieux crucifié pour sauver le monde.
Comme un éclair relie le Ciel et la terre, illumine et réveille, telles sont Mes paroles pour vous.
Chacun de Mes disciples doit passer par Ma vie entière : depuis la naissance dans la pauvreté, à travers la menace, l’exode, la soumission, l’onction, la purification, l’apostolat, le martyr – jusqu’à la mort par amour. Il n’y a pas de véritable apostolat sans ce qui précède, ni sans être prêt à ce qui suit.
Ma puissance, qui est Mon don pour l’apostolat, est située de cette manière dans votre vie, comme les charismes que J’utilisais dans le décor de toute Ma vie sur terre.
Ne te fais pas d’illusion, on ne peut pas recevoir Ma puissance quand on rejette tout le reste.
Maintenant, le temps est abrégé, mais rien n’a été omis ou diminué. Il y a une plus grande saturation et une plus grande intensité dans le temps.
L’ardeur de ton cœur, dans l’amour et l’offrande, doit être d’autant plus grande.
Ap 2,1-6 « Écris à l'ange de l’Église d’Éphèse: Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or: Je connais tes œuvres, ton travail et ta persévérance. Je sais que tu ne peux pas supporter les méchants. Tu as mis à l'épreuve ceux qui se prétendent apôtres sans l'être, et tu les as trouvés menteurs. Oui, tu as de la persévérance, tu as souffert à cause de mon nom et tu ne t'es pas lassé. Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour. Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi et pratique tes premières œuvres. Sinon, je viendrai [bientôt] à toi et j'enlèverai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne changes d'attitude. Cependant, tu as ceci pour toi: tu détestes les œuvres des Nicolaïtes, tout comme je les déteste, moi aussi. »

22.XI.1987, 10h45

- Je voudrais pleurer à Tes pieds toute la contrition humaine, être prosternée en croix devant Ta sainteté.
† Lève-toi et agis comme Moi J’agis.
C’est plus facile d’être prosterné à Mes pieds que de se pencher sur la misère humaine.
Vas et agis comme Moi – nous agirons ensemble.



1 Voir Ex 20,2; Dt 6,5; Mt 22,34-40.
2 Voir Mt 24,45-46; Mt 26,41; Mc 13,3; Lc 21,34-35; Ep 6,11.18; 1 P 5,8-9.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Sur la vie consacrée dans le monde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum