Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

L'oecuménisme

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par Isabelle-Marie le Mer 15 Fév 2017 - 10:44

Merci @azais

et en plus  du FIL   Merci! Marie ! qui nous convie à visiter nos saints du jour voici un  lien qui  nous donne , actualisé , chaque jour de connaitre les saints orthodoxes  l


http://www.monastere-transfiguration.fr/synaxaire/synaxaire.html

Isabelle-Marie
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 243
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par Isabelle-Marie le Jeu 16 Fév 2017 - 8:13

@Philippe-Antoine a écrit:
@Isabelle-Marie a écrit:
Est-il vrai que cette année, Pâques sera fêtée à la même date par tous les chrétiens (notons que c'est la mission de Vassula) ? L'ai-je rêvé ou est-ce vérifié ?

Oui c'est vrai, vous n'avez pas rêvé, mais ce fut aussi le cas en 2004, 2007, 2010, 2014 pour ne citer que les années les plus récentes (vous pouvez le verifier). Cela n'a donc rien d'exceptionnel... Smile


Espérons alors que ce ne soit pas que le résultat d'un heureux hasard de calendrier ; merci de votre réponse

Isabelle-Marie
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 243
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par Renee emmanuelle le Jeu 16 Fév 2017 - 23:57

Bonjour,

Je lisais le récit des apparitions de Notre Dame à Amsterdam (sous le vocable de Notre Dame de tous les peuples), apparitions reconnues par l'Eglise catholique. Et voici quelques extraits des paroles de Marie sur l'oecuménisme (source : de-vouwre-info). Les extraits sont peut-être un peu longs, mais ils me semblent tous intéressants. L'intégralité du message d'Amsterdam se trouve facilement sur internet.

Une remarque : dans le paragraphe sur le royaume de Dieu, Marie nous demande d'écouter les prêtres catholiques ET les ministres protestants.

Le Royaume de Dieu
« Lorsque vous engagerez des démarches pour demander le dogme au Saint-Père, la Dame tiendra sa promesse et la vraie paix se fera. La vraie paix, peuples, c’est le Royaume de Dieu. Le Royaume de Dieu est plus proche que jamais, comprenez bien ces paroles !
C’est réellement et véritablement la Mère, la Dame de tous les Peuples, qui vous dit cela. Mes exhortations : n’écoutez pas de faux prophètes ; écoutez uniquement vos pasteurs catholiques, vos ministres protestants, la voix de votre conscience… un Être Supérieur. Cela, je le dis pour ceux qui n’adhèrent pas à la vraie Église. »
La Dame lève maintenant le doigt et dit avec autorité :
« Vous, gens de l’Église de Rome, prenez donc conscience du bonheur, du grand bonheur qui est le vôtre ! Comprenez donc ce que cela veut dire, appartenir à l’Église de Rome. Êtes-vous certains d’agir dans ce sens ? »

Elle vaincra satan
La Dame marque une nouvelle pause et dit :
« Non, satan n’a pas encore été expulsé. Il est donné à la Dame de tous les Peuples de venir à présent pour expulser satan. Elle vient annoncer le Saint Esprit. C’est seulement maintenant que le Saint Esprit va venir sur cette terre. Vous devez cependant prier la prière que j’ai donnée. Vous devez penser tous les jours et à tout moment à la prière que la Dame de tous les Peuples a donnée à ce monde, en ce temps. Dieu seul sait à quel point satan règne. Il vous envoie maintenant, à tous les peuples, sa Mère, la Dame de tous les Peuples. Elle vaincra satan, comme cela a été prédit. Elle posera les pieds sur la tête de satan. »

La Trinité
Très soucieuse, la Dame dit alors :
« Peuples, ne vous en laissez pas conter par de faux prophètes ! N’écoutez que Lui, Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit. Car le même Père est le même Fils. Le même Père et Fils est le même Saint Esprit. »
La Dame dit cela d’une voix très lente.

Dieu exaucera sa Mère
La Dame marque une longue pause avant de reprendre :
« Vous verrez encore bien des choses en ce siècle. Vous, peuples de ce temps, sachez que vous êtes sous la protection de la Dame de tous les Peuples ! Invoquez-la comme Avocate ; demandez-lui d’écarter toutes les calamités. Demandez-lui de bannir la corruption de ce monde. De la corruption proviennent les calamités ; de la corruption proviennent les guerres. Par ma prière, vous demanderez que cela soit épargné au monde. Vous ne connaissez ni la grandeur ni l’importance qu’a cette prière auprès de Dieu. Il exaucera sa Mère quand elle voudra être votre Avocate. "

Une seule communauté
Je vois ensuite de grands bâtiments, des églises. Se dressent des églises de tout genre et pas seulement des églises catholiques. La Dame dit :
« Il faut que ce soit une seule et grande communauté. »
À ces mots, j’éprouve d’horribles douleurs dans la main. Des tempêtes se lèvent sur ces églises.

La formation du clergé
Je vois à présent passer des files de jeunes membres du clergé. La Dame dit :
« Il faudra cependant bien du changement dans l’Église. Il faudra changer la formation du clergé, une formation plus moderne, adaptée à ce temps, bonne toutefois, avec le bon esprit. »
La Dame insiste sur ces derniers mots.
Je vois soudain une colombe voler autour de ma main. Retenue, la colombe ne cesse pourtant de voler en rond. Elle projette des rayons nouveaux.
La Dame me montre ensuite le pape et dit :
« Il faut de la largesse d’esprit, plus de social. Toutes sortes de courants tendent au socialisme, ce qui est bon, mais cela peut se faire sous la conduite de l’Église. »
La Dame prend alors un air accablé et dit :
« Vraiment beaucoup de choses doivent changer dans la formation. »
Je vois de grands courants qui s’opposeront, beaucoup de lutte contre cela dans l’Église.
Et puis, d’un seul coup, la Dame a disparu.

5e Message - 7 octobre 1945
Notre-Dame du Rosaire
Les peuples de l’Orient
Je vois un soleil et un croissant de lune. Je comprends intérieurement : c’est l’Extrême-Orient. En Chine, je vois un drapeau rouge. Je vois ensuite des musulmans et tous les autres peuples de l’Orient. Au-dessus de tous ces peuples, je vois, d’un côté, du rouge et, de l’autre, du noir, mais beaucoup moins soutenu. J’entends la voix qui dit :
« On dirait que ça se rétrécit très fortement. »

L’Église catholique
Cependant, la Dame me montre ensuite quelque chose ; j’ai l’impression d’avoir une vue aérienne au-dessus de quelque chose. Je lève deux doigts et je vois tout à coup notre pape et, au-dessous de lui, le Vatican. Je vois ensuite toute l’Église de Rome. Au-dessus du Vatican, je vois écrit en gros caractères bien lisibles : « Encycliques ».
« C’est la bonne voie »,
me dit la Dame en insistant sur les mots.
« Mais on ne les fait pas siennes »,
dit-elle avec tristesse.
Je vois de nouveau le Vatican et, autour, toute l’Église catholique. La Dame me regarde et pose le doigt sur ses lèvres tout en me disant :
« Comme un secret entre toi et moi. »
Elle pose de nouveau le doigt sur ses lèvres et dit tout doucement :
« Là non plus, pas toujours. »
Elle me sourit de nouveau. D’un regard réconfortant, elle me dit alors :
« Mais cela peut s’arranger. »

Vivre avec son temps
Je vois ensuite devant moi d’autres églises de différentes confessions. Alors qu’elle lève le doigt en signe d’avertissement, la Dame, tout en me montrant une nouvelle fois toute l’Église catholique, me dit :
« L’Église catholique peut certes s’agrandir, mais… »
Elle marque une pause et je vois passer devant moi, de longues files de membres du clergé, d’étudiants, de religieuses, etc.… La Dame hoche de nouveau la tête et dit en insistant sur les mots :
« C’est très grave, mais ils sont bons à rien. »
Et elle répète :
« Ils sont bons à rien. »
Elle regarde au loin, d’un air sévère. Elle désigne les étudiants, les prêtres et les membres du clergé et dit avec autorité :
« Une meilleure formation, vivre avec son temps, être plus moderne, faire plus de social. »

Une nouvelle colombe blanche
Je vois ensuite une colombe noire voler au-dessus de notre Église. Je dis : « Pas une blanche, mais une noire. » La Dame montre cette colombe en disant :
« C’est l’esprit ancien qui doit disparaître. »
Je vois tout à coup cette colombe se changer en une colombe blanche. La Dame dit :
« Celle-ci est une colombe nouvelle, blanche. Elle émet des rayons de tous côtés car le monde vacille ; quelques années de plus, et le monde sombrerait. Mais Il vient et va mettre de l’ordre dans le monde, mais… »
La Dame marque une pause,
« …il faut qu’ils écoutent ! »
La Dame met l’accent sur les mots « il faut » comme si elle voulait donner un nouvel avertissement. Elle dit ensuite :
« Ils veulent s’en retourner, sortir d’ici ; ils ne veulent pas se rendre en cet endroit ; ça ne leur dit rien, aux hommes. »

Prendre la Croix
Puis elle me reprend avec elle et nous continuons. Nous nous enfonçons profondément dans le jardin et arrivons devant une grande croix.
« Prends-la. Il t’a précédée »,
me dit la Dame. Je refuse et j’ai l’impression que les gens du monde entier font de même et tournent le dos à la croix. Je me sens tirée par la main et je vois de nouveau la Dame devant moi, sa main dans la mienne. Elle me dit une nouvelle fois :
« Viens ! »

Avec la Croix dans le monde
Je vois à présent une forme lumineuse, toute diaphane, qui porte un long vêtement et nous précède ; il s’agit d’un homme mais d’un homme complètement spiritualisé. Il porte avec peine une très grande croix. Il la traîne pour ainsi dire sur le sol. Je ne peux pas voir son visage ; il ne fait qu’un faisceau de rayons. Il va dans le monde avec la croix, mais il n’y a personne pour Le suivre.
« Seul »,
me dit la Dame.
« Il marche seul, en ce monde. Ça va encore empirer jusqu’à ce que quelque chose de grave se produise et que la croix, tout à coup, se dresse au milieu du monde. Ils seront alors bien obligés de regarder, qu’ils le veuillent ou non. »

La victoire de la Croix
Je vois ensuite toutes sortes d’images étranges. Je vois des croix gammées sous la Croix ; je les vois tomber ; puis des étoiles, elles chutent ; des faucilles et des marteaux, tout cela tombe sous cette Croix. Je vois du rouge ; le rouge ne disparaît pas complètement. La Dame dit :
« Tous lèvent les yeux. Voilà que tout d’un coup, ils veulent bien mais au prix…
Il faisait noir sur le globe terrestre ; mais maintenant, tout s’est éclairci. Tu vois bien maintenant que tout cela est sans importance. »

Le chapelet
La main se fait plus légère ; c’est ce que je sens. Tout d’un coup, je vois de nouveau la Dame, debout, le chapelet à la main. Elle dit :
« Continuez à prier, le monde entier ! »
Elle montre la croix et dit :
« Il faudra bien que le monde entier y revienne, des grands aux petits, des pauvres aux riches, mais ça demandera un effort. »
La Dame aidera
Je vois à présent le globe terrestre devant moi. Tandis qu’elle pose le pied dessus, la Dame dit :
« Je pose le pied sur le monde. Je les aiderai et les conduirai au but, mais il faut qu’ils m’écoutent. »
Puis, je vois tout à coup tout disparaître.

6e Message - 3 janvier 1946
Combat en Angleterre et en Europe
J’entends la voix qui dit :
« Angleterre, fais attention ! »
Je vois alors l’Angleterre et une grande église. Je comprends intérieurement : c’est l’Abbaye de Westminster. Je vois ensuite un évêque ; il n’est pas de notre Église. Je comprends intérieurement : c’est un évêque d’Angleterre. Je vois ensuite le pape, assis devant moi ; il regarde d’un air très sérieux. Puis je vois une nouvelle fois cet évêque ; ça concerne l’Angleterre. La Dame m’indique l’Angleterre ; je vois alors qu’il y a le mot « combat » au-dessus de la tête de l’évêque.
Je me sens dans un état si étrange ; c’est pour ainsi dire comme si tout était en train de changer en moi. Je ne sais pas l’expliquer. Je regarde tout d’un coup en haut à gauche et, de nouveau, je vois la Dame, debout. Elle est tout habillée de blanc et un peu élevée de terre. Elle me montre quelque chose. Je regarde et de nouveau, je vois l’Angleterre devant moi. La Dame me dit :
« Un combat va toucher l’Europe entière et s’étendre au-delà. »
Une sensation de lourdeur paralysante et de grande fatigue spirituelle s’empare de moi. La Dame dit :
« C’est un dur combat spirituel. »
Regarde la Croix
La Dame me dit ensuite :
« Viens ! »,
Et elle me montre ma main. C’est comme si on y déposait une croix. La Dame me fait voir à présent ce que je dois faire : je tiens la croix dans la main et tout en faisant voir la croix, je fais passer la main au-dessus de la terre en décrivant un cercle. La Dame me dit alors :
« Regarde donc la croix. »
Je le fais et tandis que je regarde, la croix sort de ma main et je ferme le poing que je dois regarder aussi. La Dame dit ensuite :
« Regarde maintenant de nouveau la croix. »
Et la croix se trouve de nouveau dans ma main. La Dame fait aller et venir son doigt en signe d’avertissement et dit :
« Cette croix, ils veulent la changer en d’autres croix. »
Je vois alors différentes choses tournoyer devant mes yeux : le communisme et un nouveau genre de mouvement qui va venir, une union entre la croix gammée et le communisme.

Combat
La Dame dit :
« Les chrétiens vont se fatiguer à force de combattre. »
Elle accentue le mot « fatiguer » et je me sens prise par une fatigue spirituelle.
La Dame me montre quelque chose devant moi ; je vois alors une bande de sable, un désert. Une chaire y est dressée. Puis la chaire disparaît et, le temps d’un éclair, je vois une nouvelle fois le même désert devant moi. J’entends une voix crier quelque chose dans une langue étrangère provenant d’un temps ancien. Ceci se reproduit à plusieurs reprises sous mes yeux, à toute vitesse.
La Dame me montre de nouveau quelque chose et je vois le Vatican. C’est comme s’il tournait sur lui-même au milieu du monde. À l’intérieur du Vatican, je vois le pape, la tête droite et deux doigts levés. Il regarde au loin d’un air grave. Je me frappe alors trois fois la poitrine.

Vérité, charité, équité
Je dois ensuite regarder dans mes mains ; je représente l’humanité. « Elles sont vides », je dis à la Dame. Elle regarde ; je dois alors les joindre sans la quitter du regard. La Dame me sourit. On dirait qu’elle descend d’un pas. Elle dit :
« Viens ! »
C’est alors pour ainsi dire comme si je parcourais le monde avec elle. Je me sens soudain terriblement fatiguée et je dis à la Dame : « Je suis tellement fatiguée, mortellement fatiguée. » Je le ressens dans tout mon corps. Mais la Dame continue à me faire avancer.
Je regarde alors devant moi et vois, écrit en très grandes lettres : « Vérité ». Je le lis à haute voix et nous continuons. La Dame hoche la tête. Elle a un air très grave et triste ; elle me dit :
« Vois-tu la Charité ? »
Je regarde de nouveau dans mes mains et dis : « J’ai les mains vides. » Elle me prend de nouveau par la main et nous continuons. Tout en voyant devant moi un espace vide sans fin, j’entends la Dame qui demande :
« Équité, justice, où sont-elles donc ? »

Jéricho
Puis, je vois de nouveau la croix dressée au milieu du monde ; la Dame la montre d’un geste. Il me faut la prendre mais je détourne la tête. C’est pour ainsi dire comme si j’étais l’humanité et que je repoussais la croix.
« Non »,
dit la Dame,
« il faut la prendre et la placer au centre. Il y aura une catégorie de gens qui vont se battre, se battre pour cela et je les mènerai au but. »
Tandis qu’elle dit cela, je suis saisie dans tout le corps par une douleur si épouvantable qu’une plainte m’échappe ; je dis à la Dame : « Oh ! Comme ça me fait mal ! » J’entends alors une voix crier très fort :
« Jéricho ! »
Et la Dame reprend sa place en hauteur. Elle baisse le regard, le porte sur moi et me dit :
« Cela, il faut le rapporter, ce que je t’ai communiqué ; il n’y aura pas de paix avant. »

Combat spirituel
Puis, de nouveau, je vois le pape entouré d’un certain nombre de prélats et d’autres messieurs. Je dis : « On dirait qu’ils sont en conférence ». On discute fort. Il y en a qui paraissent contrariés. La Dame dit :
« C’est le combat spirituel qui se propage dans le monde. Celui-là est bien pire que l’autre et le monde en est miné de l’intérieur. »

Ego sum
C’est alors pour ainsi dire comme si j’avançais sur la terre et fouillais le sol. Il me semble descendre continuellement en rampant sous le sol et passer par toutes sortes de galeries. D’un seul coup, c’est fini et j’entends :
« Je suis là. »
J’entends alors une voix qui dit :
« Ego sum » ( -note 10)
Et je dis tout bas : « Et le monde est petit. » La Dame dit ensuite en pointant le doigt :
« Allez et diffusez. »
Et d’un seul coup, tout disparaît.

8e Message - 25 février 1946
La Vérité est introuvable
Je vois une lumière crue et, en hauteur, la Dame. Elle indique ce qui est en bas et je vois l’Europe. La Dame secoue la tête de gauche à droite. Je vois à ses pieds comme des petits anges ; pendant que je les regarde, ils ramènent d’un coup leurs ailes sur leur visage. Une grande lumière vient alors envelopper la Dame. Plus je regarde la terre, plus celle-ci devient sombre ; du doigt, la Dame attire mon attention là-dessus. Je lève une nouvelle fois les yeux sur elle mais elle me montre la terre d’un air sévère et, là, je vois dans cette obscurité, écrit en grandes lettres, le mot : « Vérité ».
Tout à coup, les petits anges sont de nouveau à ses pieds et ils ramènent cette fois encore leurs ailes devant leur visage. La Dame me dit :
« Tu dois les mettre en garde. La Vérité est introuvable. »
Je me dis en moi-même : comment faire ? La Dame me fait un signe en direction du bas et dit :
« Allez et diffusez ! »
Du doigt, elle montre le monde. J’y vois beaucoup de membres du clergé, beaucoup d’églises, mais sans bien les distinguer.

La Croix au milieu du monde
La Dame me montre une nouvelle fois le monde et dit :
« Cherche et vois si tu peux Le trouver. »
Je cherche et cherche et je lui dis : « Je suis tellement fatiguée et ça me fait horriblement mal. »
Je vois tout à coup descendre d’elle une grande et longue croix. On dirait que quelqu’un la traîne mais je ne vois pas cette Personne ; je ne vois que la croix. La croix suit le long chemin qui descend vers la terre et, d’un seul coup, je la vois dressée au milieu du monde. Je regarde de nouveau la Dame et je vois s’avancer une longue file de gens ; il me semble que ce sont des pèlerins.

Vérité, Foi et Amour
La Dame me dit :
« Regarde. »
Et elle décrit au-dessus du monde un arc de cercle, une courbe. J’ai l’impression qu’elle y écrit quelque chose et, à haute voix, je lis le mot « Vérité » : celui-ci est au milieu. Elle écrit ensuite à gauche un mot et je lis : « Foi » ; enfin un à droite, et je lis : « Amour ». La Dame m’indique le tout et dit :
« Allez et diffusez ! »
Elle m’indique une fois de plus la courbe et dit :
« Voilà ce qui doit revenir. En apparence, c’est là, mais en réalité, ça ne l’est pas. »
Et dans son regard se lit une terrible tristesse.

9e Message - 29 mars 1946
L’Enfant Divin
Je vois de nouveau la Dame devant moi. Elle tient un Enfant dans les bras. Il a une auréole autour de la tête et diffuse des rayons en tous sens. Voilà qu’on dirait que la Dame descend ; je la vois à présent debout sur un globe terrestre. Ce globe tourne continuellement en dessous d’elle. La Dame me regarde et dit :
« Viens, suis-moi. »
Je vais derrière elle et c’est pour ainsi dire comme si nous marchions sur ce globe.
La Dame se tourne vers moi et dit :
« C’est Lui… »
– et elle désigne l’Enfant –
« … que je veux ramener sur la Terre. »
Tout en disant cela, la Dame ne cesse toutefois de faire non de la tête. Je regarde l’Enfant et, tandis que je le regarde, Il se change en une croix. Tout à coup, la croix tombe par terre devant moi, elle est en morceaux.
Je regarde la Terre et la vois complètement plongée dans l’obscurité. J’entends alors crier la Dame :
« Ramène-Le donc sur la Terre ! »
Et elle montre du doigt la croix en morceaux.

Retourner à Lui
Tout à coup, je vois la croix redevenue intacte, plantée au milieu du monde. Toutes sortes de gens l’entourent, mais ils détournent la tête. Je me sens subitement très fatiguée et je le dis à la Dame ; mais elle me sourit.
Je la vois ensuite, tout à coup, assise sur un genre de fauteuil. L’Enfant est cette fois sur ses genoux. Il diffuse de la lumière en tous sens. La Dame dit :
« D’abord, retourner à Lui ; ce n’est qu’après qu’il y aura la vraie paix. »
Elle insiste sur le mot « vraie ». Des mots viennent alors se placer autour de la Dame en formant un arc de cercle. Il me faut les lire à haute voix : « Vérité ». « Encore ? », dis-je, et je regarde la Dame. Elle fait oui de la tête. Celui-là se trouve au milieu. Je lis ensuite à gauche : « Justice » et à droite : « Charité ».

Christus Regnum
Après les avoir lus, je vois à ses pieds un lion de pierre, la tête auréolée d’une lumière d’un blanc diaphane. Derrière le fauteuil, je vois apparaître des clochers et des églises et je vois des évêques. Je dis : « Pas de notre Église. » Je comprends intérieurement que c’est l’Église d’Angleterre. Tandis que j’observe, une croix en forme de X transparaît. Et je vois la Dame sourire. Tout à coup, l’Enfant qu’elle a sur les genoux a grandi ; Il est maintenant debout et tient un calice dans la main.
À côté de tout ça, je vois apparaître une échelle ; puis j’ai l’impression de l’escalader. J’arrive en haut de l’échelle et je découvre subitement devant moi un autre signe, en grand : un X traversé d’un P ( -note 15). La Dame dit :
« La religion va endurer un sévère combat et on va chercher à la fouler aux pieds. Cela se fera de façon si subtile que presque personne ne s’en apercevra. Mais je mets en garde. »
Avec une extrême gravité, elle montre alors le calice. Je l’entends dire :
« Christus Regnum. » ( -note 16)
Je vois ensuite Jérusalem, c’est ce qu’il m’est donné de comprendre. Il y a un combat. Je vois alors soudain des prêtres arméniens devant moi. Je lève ensuite deux doigts. Je vois de nouveau la Dame assise sur son fauteuil, avec tout le reste autour, puis l’église d’Angleterre, une église russe, une église arménienne et beaucoup d’autres églises encore. Elles ne cessent de tourner, pêle-mêle. La Dame paraît soucieuse et je l’entends dire :
« Rome, sois sur tes gardes ! »
Elle insiste sur ces mots et serre le poing.
Et la Dame disparaît d’un coup.

Urbi et Orbi
De nouveau, je vois la Dame. Elle fait aller et venir le doigt en signe d’avertissement ; elle dit, comme si elle s’adressait au monde :
« Urbi et Orbi ( -note 17). C’est, pour l’instant, le plus important. »
Agir et veiller
La Dame descend en portant dans un linge un petit Enfant, un Enfant dans la gloire. Elle me fait signe de la suivre et je lui emboîte le pas. La Dame dépose cet Enfant au milieu du monde. L’Enfant se met à pleurer très fort. La Dame désigne l’Enfant et dit :
« Vous qui êtes pour Lui, veillez donc ! Je ne peux assez mettre en garde. »
Je regarde alors de nouveau cet endroit ; mais l’Enfant a subitement disparu. La Dame regarde dans le monde d’un air bien abattu et dit :
« Ce n’est pas parmi ces hommes qu’on peut les trouver : la Justice, la Vérité et l’Amour. »
Puis, on dirait que la Dame, l’air concentré, fixe l’horizon ; elle dit :
« Calamité sur calamité. Pour la seconde fois, je vous le dis : tant qu’Elles ne sont pas là, il ne peut pas y avoir de vraie paix. Par la prière et surtout en agissant en bien et non pas seulement en priant. Agir et veiller. »

Une nouvelle calamité
Je vois ensuite, tout d’un coup, que la Dame a fait un pas de côté. Une image très désagréable se présente alors à moi. De l’autre côté, il y a comme des démons qui se précipitent vers moi, formes qui voltigent pêle-mêle et qui ont des cornes sur la tête, de drôles de pattes et des visages affreux. J’entends alors la Dame dire :
« Je vous prédis une grande, une nouvelle calamité sur le monde. »
La Dame dit ces mots avec beaucoup de tristesse et pour mettre en garde. Elle dit ensuite :
« Si seulement les hommes voulaient écouter… »
Et elle ne cesse de faire non de la tête.
Je vois ensuite défiler une brève période et j’entends :
« Pendant un court laps de temps, ça va apparemment bien. »
Je vois ensuite le globe terrestre ; la Dame le montre du doigt. Je vois de vives lumières et de vifs rayons ; on dirait que le globe éclate de toutes parts. Puis, la Dame montre le ciel. Elle se tient à ma droite, c’est à dire côté ouest, et elle montre l’Est. Je vois un grand nombre d’étoiles dans le ciel et la Dame dit :
« C’est de là que ça vient. »

Combat contre le pape
Voilà soudain un chapeau de cardinal d’où pendent des rubans. Un signe en forme de X apparaît comme pour barrer le chapeau d’une croix. J’entends la Dame qui dit :
« Un combat va être mené à Rome contre le pape. »
Je vois tout autour du pape un grand nombre d’évêques assis ; j’entends alors :
« Catastrophique ! »
La Dame disparaît alors.




Renee emmanuelle
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 83
Inscription : 07/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par nath. le Ven 17 Fév 2017 - 0:13

Arf je vais être obligée de me contredire !!! Dire que j'ai dit qu'il fallait douter mais ne pas soupçonner les messages du ciel !!! 
S'il est reconnu par l'Eglise, et bien ce prophète ne le sera pas par moi...
"« L’Église catholique peut certes s’agrandir, mais… »
Elle marque une pause et je vois passer devant moi, de longues files de membres du clergé, d’étudiants, de religieuses, etc.… La Dame hoche de nouveau la tête et dit en insistant sur les mots :
« C’est très grave, mais ils sont bons à rien. »
Et elle répète :
« Ils sont bons à rien. »
Elle regarde au loin, d’un air sévère. Elle désigne les étudiants, les prêtres et les membres du clergé et dit avec autorité :
« Une meilleure formation,Vivre avec son temps.
Je vois ensuite devant moi d’autres églises de différentes confessions. Alors qu’elle lève le doigt en signe d’avertissement, la Dame, tout en me montrant une nouvelle fois toute l’Église catholique, me dit :
« L’Église catholique peut certes s’agrandir, mais… »
Elle marque une pause et je vois passer devant moi, de longues files de membres du clergé, d’étudiants, de religieuses, etc.… La Dame hoche de nouveau la tête et dit en insistant sur les mots :
« C’est très grave, mais ils sont bons à rien. »
Et elle répète :
« Ils sont bons à rien. »
Elle regarde au loin, d’un air sévère. Elle désigne les étudiants, les prêtres et les membres du clergé et dit avec autorité :
« Une meilleure formation, vivre avec son temps, être plus moderne, faire plus de social. »

Une nouvelle colombe blanche
Je vois ensuite une colombe noire voler au-dessus de notre Église. Je dis : « Pas une blanche, mais une noire. » La Dame montre cette colombe en disant :
« C’est l’esprit ancien qui doit disparaître. »
Je vois tout à coup cette colombe se changer en une colombe blanche. La Dame dit :
« Celle-ci est une colombe nouvelle, blanche. Elle émet des rayons de tous côtés car le monde vacille ; quelques années de plus, et le monde sombrerait. Mais Il vient et va mettre de l’ordre dans le monde, mais… »
La Dame marque une pause,
« …il faut qu’ils écoutent ! »
La Dame met l’accent sur les mots « il faut » comme si elle voulait donner un nouvel avertissement. Elle dit ensuite :
« Ils veulent s’en retourner, sortir d’ici ; ils ne veulent pas se rendre en cet endroit ; ça ne leur dit rien, aux hommes. »

_________________
"A force de tout voir on finit par tout supporter...
A force de tout supporter on finit par tout tolérer...
A force de tout tolérer on finit par tout accepter...
A force de tout accepter on finit par tout approuver !"
Saint Augustin

Ma grand-mère Augustine disait toujours : "Le chocolat, on l'aime, il n'y a que Dieu qu'on adore..."

nath.
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 219
Inscription : 05/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par azais le Ven 17 Fév 2017 - 1:19

@Renee emmanuelle   Merci!

quel long message que je votre !  Très mystérieux et suggestifs ....  Oups!
( les notes qui accompagnent devraient pouvoir aider , non ? )
Mais J'y vois un film sur l'Eglise  qui défile .. et traverse multiples combats et attaques .... et tres souvent le refus de la Croix . N'est ce pas si souvent vrai ?


ET vous savez @nath

La partie que vous citez ne s'applique t elle pas au Concile Vatican II : il a bien fallu que l'Eglise 'lise" les signes des temps et de l'Esprit ...

ET toujours  et à chaque fois dans ces messages apparaissent les mots comme un refrain : Verite , Justice , Foi , Amour , paix
Oh que oui, j'y retrouve et d'ailleurs qu'est ce que j'aime ce verset de psaume que je préfère :
"amour et vérité s'étreignent , justice et paix s'embrassent " (Ps 86) ,
avec la FOI au milieu c'est trop beau , je n'y avais jamais pensé !!

Long, certes,  mais le message à le recevoir paisiblement et dans la paix nous rend plus confiant : la Ste Vierge et la croix de Jésus  font UN : à nous de nous ancrer à eux solidement quoiqu'il arrive




Dernière édition par azais le Mer 22 Fév 2017 - 18:44, édité 1 fois

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 2831
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par Renee emmanuelle le Ven 17 Fév 2017 - 13:57

Bonjour,

Le message donné à Amsterdam est très long et, en ce qui me concerne, je vais essayer de le lire entièrement pour comprendre un peu mieux les réalités spirituelles et la volonté du Ciel.

En tout cas, Marie nous demande de prier tous les jours le chapelet et également de réciter et de diffuser la prière à Notre Dame de tous les peuples. Ça, c'est quelque chose de simple et de concret, et nous n'avons pas besoin d'avoir des connaissances spirituelles étendues pour répondre à cette demande du Ciel.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore la prière à Notre Dame de tous les peuples, voici une version de cette prière :

SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST,
FILS DU PÈRE,
ENVOIE À PRÉSENT TON ESPRIT SUR LA TERRE.
FAIS HABITER L’ESPRIT SAINT
DANS LES CŒURS DE TOUS LES PEUPLES
AFIN QU’ILS SOIENT PRÉSERVÉS
DE LA CORRUPTION, DES CALAMITÉS
ET DE LA GUERRE.
QUE LA DAME DE TOUS LES PEUPLES,
LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE,
SOIT NOTRE AVOCATE.
AMEN.

(J'aurais bien aimé joindre l'image de Notre Dame de tous les peuples, mais je ne sais pas comment insérer une photo sur ce fil : copier/coller donne un lien internet et non pas une image).

En union de prières.

Renee emmanuelle
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 83
Inscription : 07/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par Oïkouméné le Ven 17 Fév 2017 - 17:03

Merci Renée Emmanuelle pour ce long et beau message. Je ne connaissais pas les tenants et aboutissants de cette apparition de Notre-Dame.
Si j'ai bien compris, il semble que l'Unité des Eglises chrétiennes n'est pas pour demain, mais qu'il faut que toutes les Eglises s'unissent dans la prière. Notre Dame ne condamne pas l'œcuménisme. Elle nous demande d'écouter tous les ministres du culte qu'ils soient prêtres ou pasteurs. Tous proclament la Parole de Dieu. Merci!  et Gloire à toi Seigneu

@ nath : Chacun croit ce qu'il pense être vrai. Personne n'est obligé de croire aux apparitions mariales, ce n'est pas un dogme de foi. Nous, catholiques romains, nous devons suivre l'enseignement que nous donne le successeur de Pierre même si cela  semble erroné et difficile et ne pas condamner l'autre qui ne pense pas comme nous. Seul le Seigneur sait ce qui est vrai.

[info ce message est repris et déplacé vers : http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37988p150-catholiques-protestants-commemoreront-les-500-ans-de-la-reforme


Dernière édition par azais le Mer 22 Fév 2017 - 19:27, édité 1 fois (Raison : nous avons indiqué que l'oecumenisme avec les protestants était a discuter sur le FIL qui lui est consacré)

Oïkouméné
Contre la Franc Maconnerie

Féminin Messages : 309
Age : 72
Localisation : Monaco
Inscription : 11/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par nath. le Mer 22 Fév 2017 - 9:11

Je viens de retrouver, dans Avertissement de l'Au-dela où des démons s'expriment sous contrainte de la Vierge Marie, ceci :

EXORCISME DU 18 JUIN 1977 - fin «La Dame de tous les Peuples» 
E= exorciste
B= un démon, b...
E : Dis ce que tu as à dire, au nom de Jésus, de la Très Sainte Trinité, du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et au nom du Très Saint-Sacrement de l'autel ! 
B : (Il soupire) Il y a un livre… il y a déjà bien des années qu'il est sur le marché… il porte le titre (il gémit) : La Dame de tous les Peuples. Nous avons allégué qu'il s'agissait d'une âme privilégiée, qui au surplus avait beaucoup souffert. Nous y avons mêlé beaucoup de bonnes choses, notamment sur la guerre, la famine et les catastrophes. Les francs-maçons n'ont pas craint d'utiliser le nom de la Croix pour pouvoir nuire aux autres. La Grande là-haut n'a jamais dit qu'il fallait maintenant accepter les nouveautés, qu'il fallait aller avec son temps, que le Ciel le voulait ainsi… Le livre vient d'Amsterdam : Lis-le une fois d'un bout à l'autre. La petite image qui s'y rapporte est exposée dans beaucoup d'Églises. Il y est dit : «Envoie maintenant ton Esprit etc.» et à la fin : «Daigne la Dame de tous les Peuples, qui fut jadis Marie, être notre avocate». Cette dernière phrase devrait faire réfléchir. «Qui était jadis»… Elle ne l'est donc plus?… Nous avons tourné cela ensemble avec les francs-maçons. Cela nous a bien réussi. Ils ont copié des détails dans certaines vies de saints, et ont pensé qu'il fallait «torcher» quelque chose d'analogue. Mais en même temps, ils ont toujours mis l'accent sur l'Église qui doit se rapprocher du modernisme. Nous avons même réussi à faire paraître le livre avec imprimatur ! (il rit) Ha, ha ! Nous avons «torché» ça ! En outre, il est presque toujours dit dans le livre : «La Dame», pas la «Mère de Dieu» ou un autre titre semblable. Et sur l'image: «était jadis Marie». Ha, ha! Était jadis, pour l'Église qui n'y croit plus. Pour beaucoup, elle l'a été une fois… pour ceux qui mettent en doute sa virginité, et ne veulent pas… qu'il y ait un enfer. Nous singeons beaucoup de ce que vous faites pour votre Église. Nous singeons souvent aussi les âmes privilégiées. Avec nos têtes savantes, nous réussissons bien des choses. 

p174 
http://data.over-blog-kiwi.com/0/83/11/58/ob_ddd148_avertissements.pdf

Et pour info, pour ceux qui me font confiance, j'avais pourtant parcouru ce livre, mais ne connaissant pas la dame des peuples, cela ne m'avait pas parlé quand au dessus son nom a été cité.
C'est en recherchant ce matin dans le sommaire, ce qui est dit sur l'avertissement, que j'ai remarqué qu'il y avait une note sur la dame des peuples.

_________________
"A force de tout voir on finit par tout supporter...
A force de tout supporter on finit par tout tolérer...
A force de tout tolérer on finit par tout accepter...
A force de tout accepter on finit par tout approuver !"
Saint Augustin

Ma grand-mère Augustine disait toujours : "Le chocolat, on l'aime, il n'y a que Dieu qu'on adore..."

nath.
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 219
Inscription : 05/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par pax et bonum le Mer 22 Fév 2017 - 11:22

Il est vrai que les révélations d'Amsterdam ont été reconnues.
Mais l'ensemble des textes est assez décousu,un peu comme les quatrains de Nostradamus qui ne forment pas une suite logique.
Quand Dieu se révèle,il est logique et ordonné,comme c'est la cas de la Vraie Vie en Dieu.TLIG.Il y a non seulement des révélations mais une pédagogie spirituelle.

pax et bonum
Dans la prière

Masculin Messages : 5787
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oecuménisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum