Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Alice Lentchevska - Méditation des mystères du Rosaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alice Lentchevska - Méditation des mystères du Rosaire

Message par Gabuzo le Ven 20 Jan 2017 - 8:15

5.XI.1989 Méditation des mystères du Rosaire

Les trois mystères du Rosaire sont les trois dimensions du développement de ton intimité avec Dieu :

  1. Le noviciat de l’amour et de l’offrande pour servir – les mystères joyeux.
  2. L’offrande de soi pour ses frères; la profondeur de la purification intérieure (l’unification dans la douleur) – les mystères douloureux.
  3. L’unification avec Dieu dans la gloire et la puissance de l’Esprit Saint – les mystères glorieux.
    Tout avec Marie et comme Elle.




I. Mystères joyeux



1. Annonciation de l’Ange à Marie
Tout comme Je suis venu à Marie à travers Son Ange, Je viens vers toi pour t’annoncer la bonne nouvelle : Je désire vivre en toi et Me manifester au monde à travers toi. Ta décision marque le commencement de Ma vie en toi. Cela adviendra à travers l’Esprit, qui transformera ton intérieur en Ma maison, dès que tu auras prononcé ton « fiat ».

2. Visitation de Marie à sa cousine Élisabeth
Alors je t’enverrai vers les gens, pour que tu leur apportes ta joie et la vérité de la conception en toi de la vie Divine. Pour que tu sois au milieu d’eux, que tu les aides et que tu les combles de Mon Amour, qui grandira en toi grâce à cela.

3. Naissance de Jésus
Je désire que le monde Me reconnaisse en toi : dans ton cœur, dans ton visage, dans le toucher de tes mains, dans l’éclat de tes yeux. Je désire que l’on Me reconnaisse dans ta délicatesse, ta douceur, ton intérêt miséricordieux pour sa misère et ta nostalgie d’un Amour véridique.

4. Présentation de Jésus au temple
Offre-Moi à eux. N’accapare pas. Partage Ma vie en toi avec les autres. Dépense-toi – tout ce que tu possèdes, ce que tu reçois. C’est Mon cadeau pour toi et pour eux, à travers ton cœur et tes mains.

5. Jésus est retrouvé au temple
Retrouve-Moi toujours de nouveau : dans le temple de ton cœur, dans les temples des cœurs de tes frères, dans les temples qui ont été élevés à ton Dieu sur terre. C’est là que Je désire te parler de Mon amour. C’est là que Je te dévoilerai les secrets de la Vérité et la profondeur de la Sagesse. Là, Je te nourrirai de Moi, pour te préparer à la plénitude de l’intimité avec Moi : aux noces dans la douleur et l’amour.




II. Mystères douloureux



1. L’Agonie de Jésus
N’ai pas peur du sacrifice. Un amour incapable de sacrifice n’est pas l’amour. C’est hypocrisie et mensonge. Mets-toi à genoux devant le Père et accepte Sa volonté par amour de Dieu et de tes frères. Accepte avec Moi la douleur qui deviendra leur salut et ta sanctification. Cela te purifiera et libérera beaucoup de gens.

2. La Flagellation
Offre ton corps et ton âme à la flagellation. Accepte les coups avec amour. Immerge-les dans l’Amour. Retourne chaque coup par de l’amour. Prie pour que l’amour soit plus grand en toi que les blessures des cœurs qui génèrent le mal et commettent l’injustice.

3. Le Couronnement d’épines
Accepte avec soumission la couronne d’épines de l’abaissement, de l’ironie, de l’injustice. Pardonne et aime. Ton arme est la prière, tandis que Je suis ton bouclier. Moi, Je suis ta seule gloire, la splendeur de ton nom et la vérité sur toi. Moi J’existe, bien que je suis caché, mais pas eux, même si tu les vois.

4. Le Portement de la Croix
Et avance, reste sur le chemin avec Moi. Sois fidèle dans ton petit quotidien, et sois fidèle quand l’immensité de Ma Croix t’écrasera au sol. Le chemin de croix de ta vie est en train de se dérouler et tu y trouveras toutes les stations qui étaient le long de Mon Chemin de Croix. Et Moi Je m’y trouve – ta vie – et s’y trouve Marie – ton secours – et s’y trouvent des gens – qui participent à ta peine.

5. Le Crucifiement et la Mort de Jésus sur la Croix
N’ai pas peur d’offrir ta vie humaine pour sauver la vie Divine en toi et dans tes frères. N’ai pas peur d’aimer jusqu’au bout. Renonce à toi-même et offre-toi à Dieu, pour qu’à travers toi s’accomplisse la grande Œuvre Divine à laquelle Je t’ai appelée et pour laquelle Je t’ai créée. Tu te trouves sur le Mont de la Transfiguration, c’est ici que se joue le dernier acte de ta douloureuse purification. C’est ici que meurt en toi le vieil homme. C’est ici que naît en toi Ma Résurrection.


III. Mystères glorieux



1. La Résurrection de Jésus-Christ
Ton heure de ténèbres a été couronnée de la splendeur de Ma gloire – de Ma Résurrection en toi. Et aucun garde, aucun mensonge, aucune pierre 1 n’arrêtera ni ne détruira la flamme de Mon Amour nuptial qui s’est allumée en toi. Je t’ai plongée dans cette flamme et en elle, brûle tout ce qui, dans ton cœur, était pierre, garde ou mensonge. Ce n’est plus toi qui existe – c’est Moi qui suis toi.

2. L’Ascension de Jésus-Christ
Et le Ciel s’est ouvert dans ton âme, parce que Moi Je suis ton Ciel, ta joie et ta gloire. Que t’importe ce qui est à l’extérieur – en dehors de toi, si ton âme, toi toute entière, est au Ciel de Mon Amour.

3. Le Saint Esprit descend sur La Sainte Vierge et les Apôtres
Demeure, comme les apôtres, avec Marie 2 dans un Amour unificateur, pour que l’Esprit Saint descende sur toi sans cesse, avec Sa puissance qui guérit tout mal, toute infirmité, toute douleur. Pour qu’Il descende à travers toi sur tes frères, sur la misère et les ténèbres du monde. Désormais, chacune de tes demandes est devenue Ma demande dirigée vers le Père. Tandis que Moi et le Père sommes Uns 3dans le Saint Esprit.

4. L’Assomption de la Sainte Vierge
Tu as été élevée au Ciel avec ton âme et ton corps parce que tu es devenue comme un Agneau tué et déposé en offrande de rédemption à ton Dieu. Parce que tu as accueilli Ma douleur et Mon Sacrifice dans ton corps et dans ton âme.

5. Le couronnement de Marie
Et ta tête a été couronnée d’une couronne de gloire, parce que tu as accepté la couronne d’épines de Mon infamie et de Mon abaissement dans le monde. Et Ma gloire brille en toi d’un éclat qui éclaire les ténèbres du monde, pour guider vers Moi ceux qui ne voient pas le chemin. Tu es, comme Moi, en dehors du temps et en dehors de la réalité terrestre, bien que tu marches dans le monde et que tu te penches sur sa misère.

Amen.



1 Voir Mt 37,62-66; 28,2; Mc 16,3; Lc 24,2; J 20,1.
2 Voir Ac 1,12-14.
3 Voir J 10,30.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Méditation des mystères du Rosaire

Message par scapulaire le Ven 20 Jan 2017 - 18:24

Merci!
avatar
scapulaire
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 126
Age : 44
Localisation : mulhouse
Inscription : 02/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Méditation des mystères du Rosaire

Message par Gabuzo le Sam 21 Jan 2017 - 14:23

Mystères joyeux

I. L’annonciation
L’Esprit Saint est descendu sur Marie pour La remplir de Dieu et pour qu’Elle Le porte. Cela arriva alors qu’elle demeurait toute seule dans le recueillement et la prière. Le premier messager était un Ange, parce que les Anges sont les bons esprits les plus proches des hommes, ils les aident à faire le bien, les protègent du mal et leur transmettent la volonté du Père.
Leur mission est de montrer Dieu et d’attirer vers la voie qui mène à Lui. D’attiser le cœur des hommes à tout bonne action : à s’ouvrir à l’accueil de Dieu, à s’abandonner avec confiance à Son Amour et à Sa Sagesse.
N’oublie donc pas les Anges, ils sont tes meilleurs amis. Demeure dans le recueillement et la prière dans leur entourage, pour que Dieu te remplisse de Lui-même. Pour que tu sois capable d’accepter Sa volonté.

II. La visitation
Quand l’Esprit Saint a fait que Jésus, le Fils de Dieu, habite l’intérieur de Marie, Elle est sortie de Sa maison sous Son inspiration. Parce qu’il est impossible de supporter dans la solitude et l’enfermement un événement aussi grand, une aussi grande joie.
Mais où s’est-Elle rendue?
Elle n’est pas allée voir ses voisins ou raconter Sa joie dans la rue. Elle ne n’est pas confiée à des gens rencontrés par hasard, ni à sa famille qui habitait près de là. Elle est partie à la montage. Elle a pris une route difficile et longue, pour s’élever en quelque sorte au-dessus de son entourage qui n’était pas en état de comprendre et d’accepter Son Secret : la grâce donnée par Dieu.
Elle s’est rendue auprès de sa cousine, avec laquelle Elle partageait non seulement des liens du sang, mais aussi le lien de la même situation et du cœur. Le lien d’ouverture et d’acceptation de la volonté Divine. Elle ne lui a pas raconté les détails de l’événement, Elle a au contraire entonné un hymne d’adoration à Dieu. Elle a chanté Sa joie, Sa confiance et Son espérance.
Pour recevoir son prochain, il ne faut pas s’intéresser aux détails de sa vie, mais il faut remarquer en lui la présence de Dieu et Le glorifier – comme l’a fait Élisabeth.
Il faut aussi maîtriser les réactions automatiques de sa propre nature, qui encourage à inonder les autres de confidences sur soi.
Quand tu désires ouvrir la profondeur de ton cœur, vas vers celui avec qui tu peux glorifier Dieu.

III. La nativité
Pendant des jours, Jésus grandissait dans le silence du cœur de Marie. Son recueillement, Sa prudence et Son humble soumission à la volonté du Père ont fait que Jésus n’a pas été livré à l’extérieur prématurément, qu’Il a pu se développer et atteindre en Elle la plénitude qui était nécessaire pour que le monde et les hommes Le regardent.
La retenue de Marie a fait que toute personne qui est venue vers Jésus L’a vu tel qu’Il est, tel que son cœur lui permettait de Le voir. Elle ne cachait pas Jésus de Sa personne et ne L’embellissait pas de Ses paroles. Elle ne désirait pas que le regard des gens s’arrête sur Elle, Elle ne cherchait pas d’admiration pour Elle-même, même si Dieu est venu au monde à travers Elle.
Elle adorait le Fils de Dieu, et Son cœur se réjouissait de ce que les autres L’adoraient.
Permets que Jésus naisse à travers toi, et que le monde Le voie. Permets que ce soit Jésus qui se montre aux gens. Donne-Lui Sa liberté et donne la liberté à ceux qui, en venant à Lui, s’approchent de toi. Tu ne peux bien-sûr rien ajouter à Jésus, et ils ne peuvent rien enlever de Sa Sainteté et de Sa Divinité. Quoi qu’ils fassent, ils le font à eux-mêmes.

IV. La présentation de Jésus au Temple
Marie a offert Son Fils premier-né. Elle L’a offert à Dieu en sachant qu’Elle L’offrait en même temps au monde – à chaque homme. Elle a renoncé à Son droit de mère : le droit de priorité et de privilège. Le droit de décider pour Son fils et le droit d’ingérer dans les relations entre Lui et le Père, et dans les relations entre Lui et les gens.
Elle accomplit cela au Temple, comme seul endroit digne d’une telle décision.
En offrant Jésus à Dieu dans le temple, Elle S’est de nouveau offerte Elle-même – cette fois avec Jésus, en insérant Sa vie dans la Sienne, unie à la volonté du Père. Elle a accepté sciemment la douleur du Sacrifice du Fils, de ce Sacrifice qui est devenu aussi Son Sacrifice.
Quand on reçoit Jésus et qu’on Le fait naître pour les autres, on ne peut pas exiger ni attendre de privilège. Il faut être prêt à L’offrir et à s’offrir. À offrir tout ce qui est premier-né dans notre cœur et dans notre vie.
Ce qui est le plus précieux et le plus beau, il faut l’offrir, avec Jésus, en offrande de réparation pour le mal et les trahisons faites par soi-même et par ses frères.

V. Le recouvrement de Jésus au Temple
Il a suffit d’un moment de détachement de yeux de Jésus. Un moment d’inattention, d’attardement auprès des autres. Il a suffit d’une goutte de sûreté de soi et de l’ombre d’illusion que Jésus doit bien être quelque part par-là. Il a suffit d’un moment d’éloignement de Lui.
Ensuite, c’est la douleur de la recherche, la douleur de la solitude, la peine et l’inquiétude qui durent de nombreuses heures.
Elle ne L’a pas trouvé parmi la famille, parmi les amis, parmi les voisins et les amis. Elle ne L’a pas trouvé sur la route qu’ils avaient empruntée, ni dans aucun des endroits où ils s’étaient arrêtés.
Il était au Temple – dans la Maison du Père, pour enseigner et interroger. Et Il s’étonna de ce qu’Elle ne sache pas où Le chercher, où Le trouver.
Ne quitte pas Jésus des yeux. N’éloigne pas ton cœur de Lui, même quand tu es en route avec Lui, quand tu avances avec tes proches pour vivre avec Lui et Le servir.
Ne crois pas que tu n’a pas besoin de te préoccuper de Sa présence auprès de toi, sous prétexte que vous êtes en route vers la Maison.
Quand tu sentiras que Sa route et la tienne se sont séparées, reviens là où Il se trouve toujours. Là où tu L’as reçu la première fois, où tu Lui a été offerte dans le saint baptême.
Reviens au Temple avec Marie. Il s’y trouve parmi les prêtres et en eux. Là-bas, Elle t’aidera à te réconcilier avec Lui. Tu déverseras ta douleur de la séparation et tu recevras le pardon, ce qui te rendra la paix. Là-bas, Il t’étreindra et te donnera Son amour. Il te donnera la joie de la communion avec Lui.

Mystères douloureux

I. La prière – l’offrande de la volonté
Celui qui a offert sa vie à Dieu et qui désire vivre selon Sa volonté aura son « heure du Christ ». À cet instant, il connaîtra la profondeur du Bien et du Mal, il devra faire un choix et accepter les conséquences de ses décisions.
Ce sera « l’heure » des tentations, « l’heure » des ténèbres, « l’heure » des souffrances qui déchirent l’âme. Mais en même temps, ce sera le temps de la grâce, le temps de devenir un vrai disciple du Christ. Le temps de recevoir la puissance de l’Esprit Saint : l’héroïsme, la force et l’amour surnaturel.
À partir de cet instant, la paix envahira ton âme, parce qu’en acceptant d’offrir ta vie et ta mort avec le Christ, tu ne crains plus de perdre ce que le monde veut t’enlever, ou ce que les gens feront de toi. C’est toi qui saura ce que Dieu désire accomplir pour tes proches en se servant de toi. Et remplir Sa volonté deviendra ta joie – une joie plus grande que la douleur du dépouillement de ce qui provient du monde et des hommes.

II. La flagellation – l’offrande du corps
Si tu veux, tout comme le Christ, mériter le salut pour tes proches, alors accepte et offre à Dieu tous tes malaises et toutes tes douleurs physiques. Offre chaque maladie, chaque douleur et chaque tentation touchant ton corps. Que ta joie devienne tout ce qui fait mal à ton corps, mais qui sanctifie ton âme et les âmes de tes proches, surtout ceux à qui tu dois et pour qui tu désires mériter leur salut et leur sainteté.

III. Le couronnement d’épines – l’offrande du cœur
Le sacrifice que tu offres à Dieu s’approfondit et embrasse les sphères suivantes de ton être et de ta vie humaine, en purifiant ton âme des traces d’orgueil et d’égoïsme. Cela exige de toi un effort toujours plus grand dans le reniement de toi-même pour t’unir au Christ.
Offre également tout ce que ton cœur humain désire, mais qui provient du monde et des hommes. Offre ton nom à Dieu en holocauste, et réjouis-toi qu’il a été inscrit dans le livre céleste de vie. Là-bas, chaque grain d’humiliation, de calomnie, d’ironie et chaque douleur de ton cœur sont transformés en dignité de fils de Dieu et d’héritier des biens du Ciel.
N’ai pas peur des épines avec lesquelles les gens blessent ton sentiment de dignité. Parce que ta vraie dignité vient seulement de ton Père, Dieu Un en Trinité, et le monde n’est pas capable de te l’enlever.
Préoccupe-toi donc que ton nom brille de Vérité et d’Amour, elles sont en Dieu et proviennent de Dieu. Rachète par ton humilité l’orgueil des cœurs humains, libère les orgueilleux de ce monde des attaches de satan.

IV. Le chemin de croix – l’offrande de la peine
Il est plus facile de supporter l’effort et la souffrance, même les grandes, quand elles sont ponctuelles et qu’elles durent peu de temps. Quand le but est à portée de main. La vie sur terre, en tant que peine étalée dans le temps, exige beaucoup plus d’abnégation. Et il faut beaucoup plus d’effort pour garder fidélité quand les yeux ne voient pas la fin de la route de souffrances et de peines, et qu’ils ne voient pas les fruits. Cela arrive si souvent!
Alors, ta foi dans la promesse du Père est mise à l’épreuve. Ainsi que ta patience envers toi-même : devant ta propre impuissance et ta misère, devant la persévérance et la fidélité promises à Dieu, devant l’humilité du Christ qui est entré dans ta vie.
Ta vigilance est alors également mise à l’épreuve, elle doit reconnaître à temps les tentations que le monde utilise pour appâter, et les mensonges que le mauvais esprit chuchote à ton oreille. Ta vigilance doit discerner l’épineux sentier de vie au milieu des routes de mort qui sont lisses en apparence.
La lumière qui éclaire ta route dans la peine de la vie terrestre, c’est l’Évangile et cette confiance enfantine qui met ta main dans la main de Marie, afin de suivre le Christ avec Elle, tout en te sentant en sécurité et dans la tranquillité d’un enfant guidé par sa mère.

V. La crucifixion – l’offrande de la mort dans le monde
La peine de ta vie humaine est dirigée vers le haut – si elle suit les traces du Christ. Alors elle mène au sommet, indépendamment de tes trébuchements, de tes chutes, du comportement de l’entourage envers toi ou de l’opinion du monde.
Elle mène vers le Mont de l’Offrande Entière, ultime, quand on rend à la mort ce par quoi satan asservit.
C’est ici, au pied de la Croix et aux pieds du Christ, que Son Sang libère et purifie – Il engendre ta sainteté et celle de ceux qui tu as apportés dans ton cœur. C’est ici que coule, du Cœur de Jésus et à travers ton cœur, le flux d’amour qui renouvelle le monde.
Si tu as tout offert – tu recevras TOUT pour toi-même et tes frères.
Médite les mystères douloureux de Jésus et de Marie. Et médite les mystères douloureux de l’humanité, de tes proches et les tiens – et accepte-les tels qu’ils te sont donnés. Accepte dans la paix et la confiance, même si la sueur de l’effort coule de ton front, même si des larmes de souffrance coulent de ton cœur. Même si le sang du martyre coule de ton corps.
Accepte, même si tu ne comprends pas Dieu, ni le monde, ni tes proches, ni toi-même. Même si les ténèbres entourent le monde et satan prévaut parmi les hommes.
La douleur offerte à Dieu revient à ton âme sous forme d’amour et de paix, et se déverse à travers toi sur le monde pour préserver, sauver, sanctifier – tout comme ont coulé le Sang et l’Eau du Cœur transpercé de Jésus.

Mystères glorieux

I. La résurrection
Après Sa résurrection, Jésus est apparu de nombreux jours à Ses disciples, surtout à ceux qu’Il a voulu faire les Apôtres de l’Évangile. Il venait à eux dans sa forme humaine pour les encourager et les exhorter. Pour que Sa résurrection devienne leur résurrection à la vie de foi, d’espérance et d’Amour.
Et Il leur recommanda de revenir à l’endroit où leur chemin avec Lui a commencé, pour que revive en eux la première fascination de l’appel au chemin apostolique, pour leur révéler d’une manière nouvelle et plus entière la vérité sur Lui, pour leur confier la construction sur terre de Son Royaume d’amour.
Si le Christ te visite et que tu as été comblée de la grâce de sentir Sa proximité, s’Il te dévoile Ses mystères et te donne la compréhension de Sa volonté, cela arrive parce qu’Il désire faire de toi un instrument de l’Amour de Dieu. Il veut se servir de toi comme de Son Apôtre envers les gens.
Malgré la joie et l’enthousiasme que tu ressens en Sa présence, dirige toute ta volonté et toutes tes forces pour assimiler le mieux possible Ses exhortations et Son Amour. Pour vivre d’eux et pour qu’ils façonnent à nouveau ton esprit et ton cœur. Pour que tu renaisses en Lui et pour Lui, et ainsi pour le monde entier et tous tes proches.

II. L’ascension
Après le temps de la joyeuse expérimentation de la présence de Jésus, vint le temps de l’envoi. Le temps d’accomplir ce qu’implique le service apostolique dans le monde.
Tout comme les Apôtres, tu dois te mesurer aux réalités de la vie humaine, du monde et de ton propre cœur – avec la nostalgie au cœur et le désir de rester intimement caché avec Jésus.
Ne t’arrête pourtant pas à regarder le ciel avec nostalgie quand il faut entreprendre l’effort de marcher sur terre : d’aller là où le Christ t’envoie, dans les situations concrètes apportées par chaque nouvelle journée. Tu sais bien qu’Il t’a laissé Sa bénédiction.
On montre son amour à Jésus en remplissant avec ardeur l’appel qu’Il a donné. Dans la fidélité et l’obéissance à Sa volonté et à Son enseignement.

III. L’effusion de l’Esprit Saint
Les Apôtres, tout comme chacun de vous, étaient des gens simples, ils avaient peur des « puissants » de ce monde. Ils n’avaient pas suffisamment de force pour confesser leur foi au Christ et pour garder la fidélité à Sa Parole devant ceux qui avaient le pouvoir et la richesse, et qui désiraient détruire toute trace de l’Évangile dans le monde et dans les cœurs des gens.
Ils avaient pourtant suffisamment de sagesse pour prier, pour se réunir ensemble et pour demeurer auprès de Marie. La foi et l’amour semés en eux par le Christ ont fait qu’ils désiraient du fond du cœur accomplir la mission qu’Il leur a confiée envers le monde.
Cela a suffit pour qu’ils reçoivent la grâce et la puissance de l’Esprit Saint, pour qu’ils deviennent les héros de la foi, les témoins de Jésus, et pour qu’ils gardent la fidélité à l’Évangile, malgré les oppositions et les persécutions qui les menaçaient et qu’ils ont abondamment subis.
La puissance Divine était plus grande en eux que la haine de ceux de qui dépendait leur vie sur terre.
Si donc tu aimes le Christ suffisamment fort, si du désires marcher avec Lui de par le monde pour témoigner de l’Amour, fais comme les Apôtres : prie, non pas pour que Dieu supprime de ta vie la peine et la souffrance, mais pour que tu reçoives la force de les accepter par amour pour le Christ, de les offrir à Dieu par amour pour tes frères.

IV. L’assomption de Marie
Marie a été emportée au Ciel parce que, tant qu’elle vivait sur terre, elle n’a succombé à aucune tentation menant au péché – à la trahison consciente de l’Amour de Dieu. Toujours, dans chaque situation, Elle se dirigeait suivant la volonté Divine et la choisissait parmi les possibilités disponibles. Elle choisissait ce qui plaît à Dieu, même si Elle s’exposait de cette manière au rejet de son entourage ou à l’opposition de beaucoup – même de ceux qui étaient Ses proches parents.
La fidélité à Dieu Lui était plus chère que toute autre chose.
Même si Elle vivait sans péché, Elle offrait sans cesse à Dieu le sacrifice de Sa peine et de Ses souffrances pour les péchés d’autrui.
Regarde ta vie et ton cœur, demande-toi à quelle distance tu te trouves de l’attitude de Marie.
Combien y a-t-il de différence entre ce qui plaît à Dieu et ce que, toi, tu choisis?
De quoi ton âme doit-elle être libérée pour tu puisses être emportée au Ciel?

V. Le couronnement de Marie
Dès l’instant de la mort du Christ sur la Croix, Son royaume embrasse les péchés et les faiblesses de tous les hommes. Il embrasse aussi chaque mal qui se tient entre l’homme et Dieu. Il n’y a plus aucun obstacle qui sépare du Ciel.
Le couronnement de Marie comme Reine du Ciel et de la Terre a eu lieu après Sa vie sur terre. Après qu’Elle a gardé la fidélité à Dieu dans toutes les peines liées au soin de Jésus et à Son service. Dans toutes les souffrances liées à l’accompagnement du Fils de Dieu dans Son Apostolat d’Amour et dans la participation à Sa Passion.
Elle a aussi gardé fidélité à Dieu durant toutes les années qui ont suivi, quand chaque journée qui passait était remplie de nostalgie envers Jésus et de l’attente de pouvoir Le rejoindre.
Elle est devenue la Reine de la Foi, de l’Amour et de l’Espérance, parce que ces vertus ont toujours gagné en Elle.
Demande donc à Marie – à ta Reine – qu’Elle t’accompagne dans ton chemin de témoin de l’Amour, à l’inverse de ce que fait le monde.
Avec ta Mère et ta Reine, demeure dans la prière pour recevoir la puissance de l’Esprit Saint. Va avec Elle vers les gens – vers Ses enfants et tes frères – et affronte les peines et les joies de l’appel apostolique que Jésus t’a adressé.
Reste avec Elle sous la croix du Christ, pour que Sa fidélité à Dieu devienne ta propre fidélité – et que Son règne devienne ton règne.

19.II.1994

Aujourd’hui, Jésus pleure sur le monde entier, tout comme autrefois sur Jérusalem1. Tout comme Il pleurait sur Sodome et Gomorrhe2, alors que le monde actuel est pire.
Tout comme autrefois Dieu a sauvé les gens qui Lui étaient fidèles et qui ne se salissaient d’aucun péché, aujourd’hui aussi Il désire sauver ceux qui gardent Son Amour.
Ce qu’était l’arche pour la famille de Noé3, ce qu’était pour Lot la fuite de la ville qui devait être détruite4, voilà ce qu’est aujourd’hui le ROSAIRE.
Le rosaire récité avec Marie devant le Cœur Miséricordieux de Jésus est le salut, comme une arche, pour ton âme et les âmes de ceux que tu veux sauver du déluge de mal qui est tombé sur le monde.
Le rosaire te fera sortir de ce qui doit être brûlé jusqu’à la cendre, afin que cela ne détruise plus les âmes humaines créées pour la sainteté en Dieu.
Amen.
Lc 2,36-38 « Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanouel, de la tribu d’Aser. Elle était for avancée en âge. Après avoir, depuis sa virginité, vécu sept ans avec son mari, elle était restée veuve; parvenue à l’âge de quatre-vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le Temple, servant Dieu nuit et jour dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle louait Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. »



1 Voir Lc 19,41-44.
2 Voir Gn 19.
3 Voir Gn 6,14-8,19.
4 Voir Gn 19.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Méditation des mystères du Rosaire

Message par scapulaire le Sam 21 Jan 2017 - 16:56

Merci pour le pain spirituel du jour !
Prie
avatar
scapulaire
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 126
Age : 44
Localisation : mulhouse
Inscription : 02/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Méditation des mystères du Rosaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum