Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

la pharmacie du bon DIEU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la pharmacie du bon DIEU

Message par P4572 le Dim 26 Oct 2008 - 9:56


LA SANTE A LA PHARMACIE DU BON DIEU


MARIA TREBEN

220 Pages

23.5 x 16.5 cm

16 €

Les conseils pratiques des plantes médicinales prodigués dans cet ouvrage ont fait des milliers de fois la démonstration de leur efficacité. Vendu à plus de 8 millions d’exemplaires, dans 23 langues et déjà un grand succès en édition française.

“La santé à la Pharmacie du Bon Dieu” - Conseils et pratique des simples (des plantes médicinales) de Maria Treben vous donne des conseils sur les plantes médicinales. Ce livre présente 31 plantes majeures (les simples), des conseils généraux sur l’herboristerie (cueillette, séchage…), la recette de l’élixir du Suédois et comment faire face à diverses maladies.Il y a aussi des planches en couleurs, utiles pour faire la cueillette soi-même. Un livre très pratique pour tous ceux qui utilisent les plantes médicinales.



Lors de la parution de son premier livre, Maria Treben laissait derrière elle une vie bien remplie, non dépourvue de vicissitudes mais néanmoins heureuse. Elle s’était montrée très sceptique quant à l’intérêt qu’allait susciter ses conseils et son expérience concernant les plantes médicinales « puisque les librairies regorgeaient de livres sur les plantes, l’un plus beau que l’autre ». Cependant il en fut tout autre. Son livre « La santé à la pharmacie du bon Dieu » dont les ventes étaient de plus en plus prometteuses, accéda très rapidement à la première place sur les listes des meilleures ventes. Un quotidien allemand de renom déclara même que le premier livre de Maria Treben était le best seller du siècle. A l’heure actuelle plus de 12 millions d’exemplaires de ses livres ont été vendus et sont traduits dans plus de 20 langues. Ils ont propulsé leur auteur au rang de spécialiste mondiale des plantes médicinales et Maria Treben à été obligée d échanger une retraite tranquille contre une vie active faite de rendez-vous. Cette contrainte n’a été possible que grâce à sa vitalité et son hygiène de vie. Elle a accepté ce sacrifice de manière désintéressée pour apporter aux gens un savoir qui était menacé de disparition. Maria Treben était une femme très croyante et une chrétienne convaincue et convaincante. Elle s’était donnée comme raison de vivre de divulguer son savoir sur la toute puissance du créateur qui « fait pousser les plantes pour notre plus grand bien depuis la nuit des temps ».
Une vocation qui arriva sur le tard.
Maria Treben est née à Saaz, une ville houblonnière des Sudettes. Son père était imprimeur et éditeur, sa mère femme au foyer. Elle perdit son père à dix ans à la suite d’un accident de la circulation et deux ans plus tard elle déménagea à Prague avec sa mère et sa soeur cadette. Après avoir terminé sa scolarité au lycée, elle entra comme stagiaire à la rédaction du journal « Praguer Tageblatt ». Après 14 ans d’activité professionnelle – elle était également la secrétaire de l’écrivain connu Max Brod – elle épousa Ernest Terben, qui était ingénieur à la Société d’Electricité de Haute Autriche et de ce jour n’exerça plus d’activité plus d’activité professionnelle. Le jeune couple s’installa à Kaplitz en Bohême ; leur fils unique y vint au monde et en 1946, après la guerre, les Treben furent déplacés. Après une équipée qui duré toute une année dans différents camps d’Allemagne, ils s’installèrent en Autriche et à partir de 1954 vécurent à Grieskirchen, une petite ville de Haute Autriche. La famille s’agrandit avec la naissance de trois petits enfants, construisit une maison, vivant des années heureuses en parfaite harmonie.
Depuis sa prime jeunesse maria Treben s’était toujours intéressée à la nature et connaissait bien les plantes. Mais ce n’est qu’au contact du biologiste Richard Willfort, qui lui ouvrit les yeux sur l’efficacité des plantes qu’elle connaissait bien, que Maria Treben étudia intensivement les vertus thérapeutiques des plantes médicinales et rassembla connaissances et expériences parmi les vieilles personnes de la campagne. En 1971 elle donna sa première conférence en petit comité. Mais son auditoire ne fit que s’accroître. Jusqu’en 1977 elle voyagea dans toute l’Autriche et tint des conférences devant un public de plus en plus nombreux. Et c’est en 1977 qu’elle fut invitée à venir en RFA pour la première fois. La simple maîtresse de maison qu’elle était entraîna de plus en plus de personne dans son sillage. Les salles de conférences n’étaient jamais assez grandes. Deux à trois mille personnes assistait déjà à ses conférences lorsque l’éditeur Wilhelm Ennsthaler la persuada de publier ses exposés sous forme de livre. Le resultat nous le connaissons, à savoir le best mondial « la santé à la pharmacie du bon Dieu ». Presque dix ans après sa parution maria treben termina son second livre « Les simples du jardin de Dieu ». Un livre exhaustif, précieux et clair, dont elle dit simplement « Tout ce que je sais, se trouve dans ce livre ! ».
A l’occasion du dixième anniversaire de sa mort, on a érigé à Schlüsslberg, près de Grieskirchen, au lieu-dit Aigendorf, une fontaine de souvenir au nom de Maria Treben, qui est alimentée par une source près de Bad Schallerbach. Tout autour, on a planté un jardin où poussent de nombreuses plantes recommandées par Maria Treben. L’association Maria Treben veille à ce que le nom soit protégé. La redécouverte de la « Liqueur du Suédois » est à mettre au compte des publications de Maria Treben.Maria Treben à gagné ses galons de pionnière de la science des simples. Depuis 1977 sa popularité et celle de ses œuvres ne se sont jamais démenties au fil des années. Grâce à l’application d’une médecine alternative qui progresse, ses livres sont plus que jamais d’actualité.

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: la pharmacie du bon DIEU

Message par nicole moreau le Mar 10 Fév 2009 - 1:10

MON MARI ET MOI PRENONS DE L'ÉLIXIR DU SUÉDOIS ET AUCUNE MALADIE NE PERSISTE EN PRENONS QUELQUES SEMAINES PAR ANNÉE UNE AMIE A VU SON FILS GUÉRIR DU CANCER AVEC LA PRIÉRE BIEN SUR NICOLE

nicole moreau
Avec les chérubins

Féminin Messages : 57
Age : 69
Localisation : québec
Inscription : 29/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: la pharmacie du bon DIEU

Message par P4572 le Mar 10 Fév 2009 - 14:05

Merci pour votre témoignage, Nicole.

Un elixir royal, en effet qui soigne préventivement et curativement des dizaines de maladies.

Il faudrait toujours en avoir une bouteille chez soi.

Pourquoi presque personne ne s'intéresse à la santé sur ce forum ?

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: la pharmacie du bon DIEU

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum