Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Dim 10 Sep - 6:46

6.XII.1987, 22h30

- Aujourd’hui, je souffre par nostalgie et parce que je compatis à la nostalgie de chacun. Chacun porte sa propre nostalgie et l’amertume de son inaccomplissement.
† Mes enfants sont séparés de Moi, alors que Je suis si près d’eux, alors que Mon Esprit est en eux…
Dans leurs cœurs, Je ressens leurs larmes de nostalgie vers le retour. Rien ne peut l’étouffer – elle revient toujours plus fort.
- Je connais l’amertume de cette nostalgie depuis si longtemps… Elle est toujours fraîche, malgré mes nombreuses années.
† La nostalgie pour revenir à Moi ne vieillit pas. Elle est toujours la même, tout comme l’âme est toujours la même.
Ma propre nostalgie envers Mes enfants est tellement plus forte! Bien plus forte…
Mon enfant, ne M’épargne pas les caresses de ton cœur. Verse ton amour en Moi et en ceux que tu aimes – soulage ta nostalgie et ton désir d’Amour!

7.XII.1987, 9h40

- Mon Jésus, je suis tellement martyrisée…
† Blottis-toi contre Moi, cela te soulagera.
- Je Te remercie pour cette douleur, parce que c’est la douleur de l’amour qui ne peut pas s’accomplir ici.
† La taille de ta douleur montre la taille de ton amour qui s’accomplira en Moi.
- Je Te l’offre… Tu sais à quelle intention…
Ne me prive pas de mon offrande. Je désire l’offrir constamment.
† Adhère à Moi, nous l’offrirons ensemble au Père.
- Tout en Moi Te désire, tout est cette blessure de nostalgie, ô Christ.
† Je t’ai donné une petite partie de Ma nostalgie vers Mes enfants, un partie de Mon désir pour les retrouver.
L’amour et la nostalgie ont une relation réciproque. Je développe cette dernière en toi pour que sa plénitude sois plus grande quand tu reviendras à Moi.
- Il y a tellement de douleur dans ce monde! Cela fait naître constamment de nouvelles douleurs, cela blesse les gens dans les plus profonds niveaux de leur âme.
L’appel de ces cœurs blessés est de plus en plus grand.
† C’est l’appel de l’Amour, parce que, chez l’homme, un amour malade provoque les blessures les plus profondes. L’amour malade mutile et tue : soi-même et les autres.
Je suis venu au monde pour enseigner l’amour, pour guérir l’amour… Je suis là, Je guéris ceux qui viennent à Moi.
Appelez Mes enfants blessés. Amenez-les Moi – Je les guérirai, Je les soulagerai, Je leur donnerai la paix et la joie, parce que Je suis Amour Pur, plein, parfait.
Ouvre ton cœur pour que Je puisse venir vers les autres en toi.
Jn 3,22-23 « Après cela, Jésus, accompagné de ses disciples, se rendit en Judée; il y séjourna avec eux et il baptisait… et l'on s'y rendait pour être baptisé. »

8.XII.1987, 16h00

† Tu n’es pas ici pour toi-même, mais pour servir.
Quand tu sers, tu reçois le plus.
1 P 3,13-14 « Qui vous fera du mal, si vous avez pour modèle ce qui est bien? D'ailleurs, même si vous deviez souffrir pour la justice, vous seriez heureux… »

9.XII.1987, 22h40

- Quelle pénitence devrais-je entreprendre?
† Quand quelqu’un te demandera quelque chose, ne refuse pas, quoi que ce soit. Abandonne-toi à Ma direction, aie confiance jusqu’au bout.
Efforce-toi d’être sereine et gentille envers chacun, quoi qu’il fasse.

10.XII.1987, 12h00

- Je souffre à cause de la souffrance de quelqu’un.
† Même si sa souffrance est pour lui une grâce et une guérison?
- Je crois que, peut-être surtout, mon égoïsme me fait ainsi moins mal.
† D’habitude, chacun souffre surtout à cause de son propre égoïsme – de l’insatisfaction de son égoïsme.
Toi aussi tu n’en n’es pas épargnée. Mais tu souffres beaucoup – de plus en plus – de Ma propre souffrance pour le mal qui détruit les autres.
Tu es la viande sacrificielle. Cela fait mal tant qu’il y a en toi de l’amour-propre.
Plus il y aura en toi d’amour pur, plus grande sera ta paix, plus grand sera ton soulagement, et même ta joie.
La purification coûte à chacun. Mais l’objectif est plus important que le moyen.
Lc 19,39-40 « Du milieu de la foule, quelques pharisiens dirent à Jésus: Maître, reprends tes disciples. Il répondit: Je vous le dis, si eux se taisent, les pierres crieront! »
- La suite de ce fragment de l’Écriture1 (Lc 19,41-48) est très éloquente.
† La suite concerne Mon Église, qui a besoin de la plus grande purification.
La douleur doit être plus grande que le désir de sa propre gloire – que ce soit dans chaque homme ou dans Mon Église.
Tirez les conclusions de la douleur qui vous touche, cherchez la cause en vous et demandez-vous ce qu’il faut guérir.
Demandez que ce soit Moi qui vous guérisse, remerciez pour la douleur qui vous guérit.
L’apocalypse au bord de laquelle vous vous trouvez doit d’abord purifier Mon Église. C’est sa maladie qui s’écoule sur le monde entier depuis des siècles.

10.XII.1987, 00h10

- Je n’ai pas le courage de te demander quoi que ce soit d’autre que Ta miséricorde pour tous les hommes, parce que nous sommes tous pareillement mauvais.
Il m’est difficile de supporter les atteintes du mal qui se trouve en dehors de moi, mais aussi en moi. La souffrance physique pourrait m’apporter un grand soulagement, mais Tu ne me donnes pas cette grâce.
† Je t’ai donné une plus grande grâce en te donnant une plus grande souffrance.

11.XII.1987, 9h30

- Jésus, Tu m’as dit un jour que je ressentirai le mal du monde et que je partagerai Ta souffrance. Cela arrive effectivement. Tu me montres différentes sortes de mal. C’est très douloureux. En fait, mes journées sont une seule chaîne de douleur, de différentes couleurs et de différentes forces.
Je Te remercie de me permettre de vivre ainsi chaque journée.
† Ton sacrifice apporte un grand soulagement à beaucoup de gens.
Prie plus, offre pour l’Église, pour ses serviteurs, parce qu’ils sont dévorés par le cancer de l’orgueil, de la jalousie, de l’égoïsme, de l’envie, de la tiédeur. C’est eux qui Me causent la plus grande douleur, ils ont le plus besoin d’aide.

11.XII.1987, 13h00

- Je le vois et je le sens. Je vois par Tes yeux et je sens par Ta souffrance. Mais mon péché et mon propre mal restent là, ils se manifestent à chaque occasion.
C’est le pire…
† Tu n’es pas plus parfaite que les autres. Tu es l’une d’entre eux. La différence, c’est que Je t’ai donné plus de grâces : tu vois et tu ressens plus.
Appelle la miséricorde pour toi, de la même manière que pour tous. La dernière offensive de satan – elle se déroule maintenant – exige la mobilisation de toutes ses forces, de surveiller ses propres réactions.
Mon enfant chéri, Je te soigne en te montrant la vérité. Tu participes à Mon sacrifice pour le monde et à Ma vision du monde.
Ta souffrance grandira jusqu’à ce qu’elle s’accomplisse. Sois-en pleinement consciente.
Tu n’es plus un enfant devant lequel on cache ce qui est laid ou pénible, que l’on console pour lui faire plaisir, pour détourner son attention de la douloureuse vérité.
Tu est déjà mûre dans ton amour nuptial, tu as ta part de responsabilité pour le monde. Avec Moi, tu y participes, comme il convient à une bien-aimée. Je sais ce qui blesse le plus ton cœur.
L’amour doit être intelligent et courageux pour pouvoir fructifier en bien. Il doit être sacrificiel pour libérer du mal.
Je soignerai à l’aide de la Vérité et de l’Amour – aide-Moi à le faire. Médite les Huit béatitudes2 et l’Hymne à l’amour3. C’est ton programme, le modèle de ton comportement et le modèle pour former les cœurs. Que le commandement d’amour4 soit la lumière de tes yeux et le feu de ton cœur.

11.XII.1987, 14h30

- Mon cœur cède chaque jour…
† C’est justement à ces moments que les sources de Mes grâces se déversent sur ceux pour lesquels tu te sacrifies.
- …et je vois des foules de satans qui accrochent les gens avec joie et qui les tirent vers la perdition. Ils sont partout. Mais nous continuons d’être aveugles.
Donne Ta grâce de ressaisissement.
† Ta prière et ton sacrifice sauvent. Regarde comment Ma lumière coule après tes prières, comment elle délivre du désarroi des ténèbres.
Regarde et réjouis-toi. Regarde les anges qui chantent des hymnes de Gloire et d’amour autour des délivrés. Regarde comment la splendeur de Mon amour les entoure.

11.XII.1987, 23h00

- Aujourd’hui, je ressens tout le temps Ton regards depuis la croix, celui que j’ai vu à K. – il était plein d’Amour Miséricordieux.
† Je suis justement au milieu de vous de cette manière. Efforcez-vous d’être les uns pour les autres tels que Moi Je suis en vous.
Remarque la différence entre comment Je suis et comment vous êtes. Demande-Moi que cette différence ne soit pas si grande.
Personne ne peut être fier de ce qu’il est, de ce qu’il arrive à faire, personne de ne peut se comparer aux autres, ni s’élever au-dessus des autres. Tout comme personne ne devrait souffrir du complexe d’infériorité.
Chacun a reçu de Moi ce qu’il possède. Il devrait concentrer toute son attention et tout son effort à multiplier ces biens, à servir à travers eux dans l’abaissement et l’oubli de soi.
Chacun sera jugé selon la mesure qui lui a été donnée. Chacun répondra de chaque pourcentage qui manque à la réalisation de l’obligation que Je lui ai donnée. Il peut arriver qu’un idiot s’avère meilleur à Mes yeux qu’un génie, qu’un homme embourbé dans le péché s’avère meilleur qu’un dévot, qu’un mendiant s’avère meilleur qu’un dignitaire.

12.XIII.1987, 7h30

† Le but de l’homme ici sur terre, c’est de multiplier les biens que Je lui ai donnés. La pauvreté consiste à ne pas se les attribuer, à ne pas s’octroyer le moindre mérite.
La dévotion, l’attitude de prière envers Moi, mais aussi les charismes que J’ai donné, la perfection éthique – si toutes ces choses provoquent l’orgueil, la comparaison aux autres, la vantardise – alors elles sont source de mal.
Dans ce cs Je les retire – ou plus souvent Je limite la capacité à les utiliser, Je donne des humiliations – pour guérir l’âme d’un tel de Mes enfants imprudents.
Prête donc attention à ce que tu fais dans ton cœur. Le jeune homme riche5 qui n’a pas voulu renoncer à ses richesses, ce n’est pas celui qui a des richesses matérielles et qui les aime plus que Moi. Mais c’est surtout celui qui ne veut pas renoncer à dominer, à en imposer, à se détacher des autres. Qui est friand de reconnaissance humaine, d’admiration, de salutations.
C’est justement quelqu’un qui s’aime plus que Moi, c’est pourquoi il ne peut pas Me servir dans la pauvreté, inaperçu des autres, peut-être même méprisé ou abaissé.
Devant Moi, personne ne peut s’élever ni M’impressionner, c’est pourquoi il est si difficile de Me suivre dans l’amour pur, dans la pauvreté intérieure. C’est la pauvreté du cœur qui est décisive.
Une pauvreté extérieure inspirée par le désir de l’exhiber, de se faire remarquer grâce à elle, c’est aussi se détourner de Moi vers l’amour propre.
Le comble de la pauvreté, c’est de ne compter que sur Mon jugement, sur Mon estime, sur Ma justice, sur Ma volonté. Ne désirer que Moi et Mon Amour. Et cela signifie accepter pour soi la manière par laquelle J’ai été jugé aux yeux du monde quand J’étais Homme.
Qui d’entre vous est capable d’un tel amour et d’un tel service? De devenir Amour Miséricordieux, ne désirant rien pour soi? Même de garder son honneur?
Demandez-Moi de vous l’enseigner – Je désire que vous soyez sur ce chemin. Approfondissez la signification des Huit béatitudes et de l’Hymne à l’amour.
Appropriez-vous textuellement ce programme.

13.XII.1987, 9h30

- Ton regard rempli d’amour et de souffrance m’accompagne constamment. Dans Ton regard et à travers lui, je vois de plus en plus clairement la dernière réunion [de notre groupe de prière].
En chacun de nous, il y avait plus de mal que de bien, plus d’égoïsme que d’amour, plus de vanité que d’offrande.
Mon Christ, guéris mon cœur et nos cœurs qui sont si mesquins, différents du Tien. Lave-les de Ton Sang et de mes larmes.
Avec quoi est-ce que je m’avance vers la réunion d’aujourd’hui?
† Avec Ma souffrance en toi et avec Mon Amour Miséricordieux.
Je suis en toi, c’est pourquoi ton péché te brûle tellement, ainsi que le péché des autres.
Ne désespère pas, Mon enfant. Moi, Je vous aime tous et Je vous soigne.
Pardonne aux gens leurs misères et leur péché, pas parce que tu es meilleure qu’eux, mais surtout parce que Moi Je les aime et Je leur pardonne. N’augmente pas le mal qui se trouve en eux avec ton propre mal, que tu leur ajoutes dans ton cœur. Que ton âme se mette à genoux avec eux devant Moi pour supplier miséricorde.

14.XII.1987, 19h30

- Jésus, pourquoi T’es-Tu caché?
† Parce que tu ne M’aimes pas.
- Je T’aime.
† Tu ne M’aimes pas dans les gens que Je t’envoie.
- C’est vrai. Je ressens un grand découragement envers tous et envers tout. Je viens de refuser de rencontrer quelqu’un.
† N’abandonne pas. Chaque personne qui se tourne vers toi ou qui vient vers toi t’est envoyée par Moi pour que tu l’entoures de ta prière et pour que tu Me l’offres.
- Je ne sais pas d’où viennent dans mon cœur tant de pensées négatives sur les gens.
† Tu ne sais pas? Est-ce que tu ne sais vraiment pas qui veut détruire Mon Amour dans ton cœur?
- Seigneur, éloigne-le de moi – ne permets pas…
Ce que je vois : qu’est-ce que cela signifie? (je vois des explosions, des gens qui s’enfuient).
† Cela vient. La vue de ton âme devance le temps.
Demeure dans l’Amour pour les aider.
- Moi je les aiderai…?
† Oui, parce que l’Amour dont Je remplis ton cœur en déborde largement et englobe beaucoup de gens.
Prie pour ceux que Je te montre dans cette vision intérieure. Offre leurs âmes à Mon Amour Miséricordieux.
Tu peux aider beaucoup de gens de cette manière.
Satan le sait et c’est pourquoi il insère dans ton cœur le découragement et des pensées malveillantes.
- Il y a quelques jours, pendant une prière d’intercession, Tu m’as donné le signe clair de la douleur dans les mains.
† Tu ressentiras Ma douleur dans tes moments de plus grande union à Moi : dans l’offrande et dans l’amour. Accepte cela calmement et avec un énorme amour. Tu sais ce que cela signifie.
Ne le décris pas – c’est un signe de Mon amour – uniquement pour toi.
- Protège moi de toute vanité, parce que cela me détruit…
† Tu vois : Je t’ai donné le temps et nous sommes seuls…
- Il y a encore des pensées étrangères…
† Ce sont de bonnes pensées puisqu’elles t’aident.
- Ce moment est une grande grâce…
† Je Me réjouis de toi.
Quand tu as de la peine, assieds-toi auprès de Moi pour que Je t’étreigne, pour que Je t’embrasse, pour que Je t’affermisse. Trouve le temps de t’arrêter ainsi auprès de Moi pour un instant, pour puiser l’Amour de Moi. Pour respirer l’Amour plus profondément.
- Tu guéris mon cœur et tu cicatrises les blessures de mon propre péché. Je contemple la Splendeur de Ton Amour.
Tu m’as donné la grâce du repos en Toi.
† Tires-en des forces, la joie et l’amour pour tous.

17.XII.1987, 10h00

- Comment me préparer à la confession?
† Je suis en train de te montrer le plus important.
- Tu me montres mon impuissance totale face au mal qui est en moi?
† Oui. Et le fait que Je suis auprès de toi, que dans Mon regard tu vois toute ta misère, Ma douleur et Mon Amour. Tu souffres beaucoup pour cette raison, même si Mon Amour t’entoure et te guide. Il te porte quand tu n’es pas en état de faire un seul pas, même avec Mon aide.
- Il y a en moi de la nostalgie et un désir de Toi. Tout ce qui est humain en moi et dans les autres me fait mal.
Il n’y a aucun désert où je pourrais m’enfuir. En même temps, il ne m’est pas donné de venir à Toi.
† Pas encore. Il faut que tu restes encore parmi les gens, parce qu’ici se déroule ton sacrifice.
- Je ressens Ta préoccupation et ton amour, Ta si grande tendresse – tellement grande, ô Christ, mon Bien-aimé!
Je sais que Ta Gloire brille déjà sur le monde, même si nous sommes nous-même encore plongés dans le désarroi des ténèbres.
Viens, Seigneur Jésus!
Ga 5,1 « C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Tenez donc ferme… »

18.XII.1987, 9h40

- Tu as fait de moi – comme de beaucoup d’autres – un prophète de l’Apocalypse.
† Le temps s’est accompli. Me voici… proclame Mon Amour…
Mt 24,33.31.42 « De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, qu'il est à la porte. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante et ils rassembleront ceux qu'il a choisis… Restez donc vigilants, puisque vous ignorez à quel moment votre Seigneur viendra. »
- Je demande Ta bénédiction.
Je vois Ta silhouette lumineuse et le signe de la croix, formé par Ta lumière et Ta main.
† La bénédiction est la Lumière qui t’entoure. Mais elle est aussi Ma Croix à laquelle tu participes.
Remplis-toi donc de Lumière pour y participer; participes-y pour te remplir de Lumière.
Que cette Croix brille en toi de la lumière de Mon Amour et de Mon Salut.
Avance avec elle, Mon enfant, à travers les ténèbres vers lesquelles Je t’envoie.
Que cette Croix brille, qu’elle éclaircisse, qu’elle montre la direction, ici-bas où se trouve le désespoir, l’égarement, la douleur, la haine.
C’est là que Je t’envoie avec la Lumière de Ma Croix, pour en tirer les gens, pour les sauver. N’aie pas peur. Qui porte Ma Croix en soi est porté par Moi vers la Splendeur de la Gloire de Mon Ciel d’Amour.
N’aie pas peur. Il faut descendre jusqu’au fond, parce que c’est là qu’il y a le plus de souffrance et de désespoir. C’est là qu’on a besoin de toi, c’est là que Je serai avec toi. Les fils des ténèbres déguerpiront devant Ma Splendeur.
N’aie pas peur, Ma bien-aimée. Ton Bien-aimé t’appartient, et toi tu Lui appartiens maintenant et pour les siècles.




1 Quand il approcha de la ville et qu'il la vit, Jésus pleura sur elle et dit: «Si seulement tu avais toi aussi reconnu, aujourd'hui, ce qui peut te donner la paix! Mais maintenant, cela est caché à tes yeux. Des jours viendront pour toi où tes ennemis t'entoureront d'ouvrages fortifiés, t'encercleront et te serreront de tous côtés. Ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas reconnu le moment où tu as été visitée.»
Jésus entra dans le temple et se mit à en chasser les marchands. Il leur dit: «Il est écrit: Mon temple sera une maison de prière, mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.»
Il enseignait tous les jours dans le temple. Les chefs des prêtres, les spécialistes de la loi et les chefs du peuple cherchaient à le faire mourir; mais ils ne savaient pas comment s'y prendre, car tout le peuple l'écoutait, suspendu à ses lèvres.

2 Mt 5,3-10.

3 1 Cor 13.

4 Mc 12,30.

5 Voir Mt 19,16-22.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 116
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Sam 16 Sep - 9:13

18.XII.1987, 23h25

Ct 1,4 « Entraîne-moi derrière toi! Courons! Le roi m'a introduite dans ses appartements. Réjouissons-nous, soyons dans l'allégresse… »
- Tu me fais preuve de tellement d’amour, ô Christ!
† Je t’aime et Je désire que tu sois encore plus plongée en Moi. Je désire qu’il n’y ait plus de frontière entre Moi et toi. Que nous soyons vraiment Un.
Je veux verser le feu de l’Amour dans ton cœur. Je veux en remplir tes mains pour que tu connaisses Mon Amour et Ma Force. Attends sans cesse.
- Pendant la prière commune, j’ai ressenti Ta Brûlure sur mes mains, et maintenant Tu m’as donné une Parole du Cantique des cantiques.
† Je t’aime. Désire Mon Amour de toutes tes forces.
- C’est déjà minuit, mais je continue d’être dans Tes bras…
Jésus, qui es-Tu?
† Ma petite, tu apprendras à Me connaître! Tu seras en Moi comme un grain de sable dans la Mer. Dans Mon Amour pour les siècles.

19.XII.1987, 8h45

- Tu ne dis rien, ô Christ.
† Je te berce dans Mes bras.
- Tu me fais preuve de beaucoup d’affection.
† Je veux te préparer à Mes noces. Je veux que tu sois forte quand viendront les jours de ténèbres et de terreur. Pour que tu puisses aider par Ma force et sauver les autres. Je veux t’avoir constamment auprès de Moi, Ma bien-aimée!
Je veux faire de toi Mon temple.
- Je suis tellement faible, je ne peux absolument rien…
† Garde ta faiblesse et Ma force devant tes yeux. Sois faible pour que Ma force se révèle en toi. Vis dans le silence, la paix et la gratitude.
Regarde à quoi ressemble satan, sache que Moi Je te libère de son pouvoir, que Mon Amour fait barrage à son action. Il n’a plus accès à toi, parce que tu es Mienne.
Plus profondément tu seras dans Mon Amour, moins ses chuchotements t’influenceront. Il te surveille constamment et il guette un seul moment de ton relâchement, de l’affaiblissement de ta présence en Moi.
Sois vigilante. Sois toujours dévouée à Moi, appelle-Moi toujours. Il ne te fera rien tant que tu demeures en Moi, tant que tout en toi M’apparient.
Ta volonté est la porte par laquelle il entre dans ton intérieur.
Ne l’ouvre pas toute seule. Ne sois pas indépendante, parce qu’alors il entrera – d’abord silencieusement et doucement, pour que tu ne le remarques pas. Ensuite, c’est lui qui ouvrira la porte de ta volonté pour introduire les autres.
Toi, tu es faible, complètement impuissante face à sa force.
Ne touche même pas à la serrure de cette porte. Ne t’en approche même pas, parce qu’il te séduira, il te trompera, comme il a séduit et trompé Ève. Par rapport à elle, tu n’es ni plus intelligente, ni plus forte.
Laisse fermée la porte de ta volonté et rends-Moi les clefs pour que ce soit Moi qui fasse ce qui est trop difficile et trop dangereux pour toi. Réfugie-toi et cache-toi derrière Mon dos, sous Mon manteau, dans Mes bras. Ne vas que là où Je t’envoie, parce qu’alors Ma lumière te guide : elle te protège et t’assure.
Appelle-Moi et demande-Moi de veiller sur toi, pour que tu ne te blesses pas les pieds contre la pierre qu’il veut t’envoyer. Tu n’as rien à craindre dans Mes bras – tu y trouveras la paix et le silence de l’amour, malgré le cri de désespoir et le grincement des chaînes des esclaves de satan.
Depuis mes bras, attrape ces chaînes, détache-les, même si elles sont lourdes, amène-Moi des enfants libres.
N’aie pas peur des chaînes des autres, même si elles sont lourdes, sales et qu’elles blessent. Tu réussiras à le faire par Ma force. Mon Amour annihilera le mal et la douleur.
Je t’ai choisie et Je t’ai préparée pour que tu puisses Me sauver beaucoup de gens. Sois vigilante, regarde les signes que Je donne, aide de ta personne.
Col 3,17;4,2 « Et quoi que vous fassiez, en parole ou en acte, faites tout au nom du Seigneur Jésus en exprimant par lui votre reconnaissance à Dieu le Père. Persévérez dans la prière, veillez-y dans une attitude de reconnaissance. »

20.XII.1987, 12h30

- Jésus, que dis-Tu aujourd’hui?
† Je t’aime et Je Me préoccupe de tes affaires. Même des plus infimes. Fais tout pour Moi, et Moi Je ferai tout pour toi.
- Tu es si clairement avec moi, tu viens avec un si grand amour!
† Je t’aime, Mon amour est ainsi. Blottis-toi contre Moi et absorbe-le.
- J’ai eu peur que Tu veuilles me séparer de mon directeur spirituel, mais cela n’arrivera probablement pas encore.
† Je t’aime et Je ne veux pas t’infliger de souffrance inutile, ni vous appauvrir tous les deux. J’aime Mes enfants. Je veux qu’ils s’unissent et se soutiennent. Je ne veux pas séparer, Je veux unir dans Mon Amour.

20.XII.1987, 24h00

† Les défauts que tu vois chez les autres ne devraient pas te détourner d’eux. Au contraire : ils devraient faire naître ta compassion et ton désir d’aider, de combler d’Amour. De combler d’un amour prudent – pas d’un réflexe émotionnel inconsidéré.
L’amour et l’aide montrée aux autres devraient faire du bien à leurs âmes : éduquer à l’amour sacrificiel, à la gratitude, à la modestie.
Quand ce que tu fais au Nom de l’Amour fait naître l’égoïsme, l’avidité, l’attente de cadeaux et la concentration sur soi – alors mieux vaut ne rien faire, parce que cela n’est pas en accord avec Ma volonté.
Fais aux autres ce que Moi Je désire que tu fasses, pas ce qui satisfait ton désir de montrer l’Amour qui est en toi.
L’Amour pur devrait être exigeant et éduquer, parce que ce n’est que de cette manière que l’on garantit le vrai bien.
Fais donc attention pour que ta bonté ne s’avère pas un mal, qu’elle n’appauvrisse pas au lieu d’enrichir.
- Je suis très fatiguée par le toupet et la concentration des autres sur eux-mêmes. Cela provoque mon découragement et mon amertume. Je ne sais pas si mon jugement est approprié, ai-je le droit?
† Même si ce jugement est véridique, il devrait susciter des pensées constructives et t’inciter à Me demande de trouver une solution qui change les choses. Rejette immédiatement toute pensée ou sentiment négatifs. Rejette surtout l’amertume. L’amertume est une tentation satanique.
Quand on fait le bien et quand on aide, il ne faut rien attendre pour soi. Il faut se limiter à désirer que Ma volonté s’accomplisse. Les fruits ne dépendent pas de toi. Si tu veux te les approprier et si tu regrettes quand cela n’est pas possible, cela signifie qu’il y a trop peu d’amour pur en toi, et trop d’amour propre.
Abandonne-Moi immédiatement de telles tentations et demande-Moi de te les retirer.

21.XII.1987, 9h30

- Avec quoi suis-je venue à Toi…? Avec toute cette agitation qu’il y a dans mon cœur?
† C’est bien – tu es venue Me l’abandonner. Ne croie pas que cela soit une surprise déplaisante pour Moi. Je connais le penchant humain vers le mal, et ton impuissance envers toi-même.
Abandonne-Moi tout cela. Abandonne-Moi immédiatement ce qui apparaît en toi, pour que Je puisse te transformer, te purifier.
Plus tu ressens une grande douleur et une grande honte, plus tu devrais demander que Je te la retire. Je veux que tu désires beaucoup que ce soit Moi qui retire de toi tout mal et toute ténèbre. Appelle Mon Amour – Je veux t’en donner vraiment beaucoup. Blottis-toi contre Moi et absorbe Ma Paix.
- Marie, aide-moi. Je n’arrive pas à aimer Ton Fils, je n’arrive pas à Le servir.
(Marie -) C’est Lui qui t’apprendra. Fais tout ce qu’Il te conseille, accomplis Sa volonté avec beaucoup d’ardeur. Demande Son aide de toutes tes forces et de tout l’appel de ton cœur.
- Est-ce que ce que j’expérimente s’appelle le martyr du cœur?
(Marie -) C’est ce que Je voyais et ce que Je ressentais chez les gens – dans leur comportement vis-à-vis de Mon Fils, J’en ai beaucoup souffert.
Toi, tu le vois également en toi-même. Tu souffres de Ma souffrance, parce que tu participes à Ma vie et à la vie de Jésus.
Offre cela à Dieu et sois reconnaissante de participer à notre souffrance, c’est ta vocation.
Ne te décourage pas, réjouis-toi de ce qui t’est donné. Tu déclarais vouloir recevoir la douleur de quelqu’un. Tu l’as reçue. Remercie donc et sois joyeuse, parce que Dieu a fait preuve d’une grande miséricorde, parce qu’Il accomplit tes supplications.
Tout comme Moi, tu es une mère douloureuse – souviens-en toi. C’est une très grande grâce.
- Merci, ô Christ, de me permettre de disparaître pour que les autres grandissent.
Merci, ô Christ, de me permettre de souffrir pour que les autres se réjouissent.
Merci pour le péché et les ténèbres qui m’écrasent, pour que les autres soient purs dans la lumière.
Je T’en remercie, auteur de toutes les grâces.
Merci pour la douleur que Tu partages avec moi.
Sois loué, béni, exalté.
Rm 4,18-20 « Espérant contre toute espérance, Abraham a cru et est ainsi devenu le père d'un grand nombre de nations, conformément à ce qui lui avait été dit: Telle sera ta descendance. Sans faiblir dans la foi… Il n'a pas douté, par incrédulité, de la promesse de Dieu, mais il a été fortifié par la foi et il a rendu gloire à Dieu. »

22.XII.1987, 9h00

† Reste encore un moment en silence auprès de Moi.
Tu vois, Je viens au monde à travers ton cœur.
- Que vas-Tu faire pour ma future direction spirituelle?
† Ce que tu voudras.
- Mais je peux commettre une erreur.
† Tu n’en commettras pas, parce que Je suis en toi. Tes désirs sont Mes désirs.
- Comment peux-tu dire quelque chose comme ça à moi qui suis faible et pécheresse?
† Je peux le dire et Je sais ce que Je dis. De toute manière, tu n’accompliras pas ce qui n’est pas Mon désir. Ai-Je raison?
Depuis que nous sommes ensembles, tu n’as pas commis d’erreurs dans tes choix – seulement dans tes réactions. Mais ces dernières résultent de ta nature incontrôlée, pas du désir de ton cœur.
Tu désires être fidèle à Ma volonté et à Mon Amour. Si c’est ainsi, alors tu l’es.
Je connais tous les mouvements de ton cœur. Même ceux que tu freines et qui ne sont pas formés. Je sais tout sur l’homme. Je pleure et J’aime. Je connais tous tes conditionnements et les causes de tes joies et de ta souffrance. N’aie pas peur, ne te cache pas à l’intérieur de toi.
- Tu touches ce qui est le plus douloureux : ce qui était et ce qui continue d’être la boussole de mon cœur.
Pourquoi m’as-Tu appelée au monde avec cela, pour que je sache et désire souffrir? Pour voir la souffrance?
† N’as-tu pas remarqué que Je t’ai donné une partie de Ma souffrance – de Mon rejet et de Ma séparation du monde?
Jn 1,36 « Il vit Jésus passer et dit: Voici l'Agneau de Dieu. »
- Est-ce que je passe trop de temps en prière?
† Non. J’aime quand tu es toute entière auprès de Moi. Quand le temps vient pour toi de partir, Je te le fait connaître. Sois toujours auprès de Moi quand tu n’es pas accaparée par tes obligations.

22.XII.1987, 22h50

- Jésus, que puis-je faire d’autre pour Toi?
† Être partout avec Moi.
- Je voudrais y parvenir.
† Je t’aiderai.

24.XII.1987, 00h50 | Veillée de Noël

- N’est-ce pas mon dernier Noël dans la paix et l’abondance parmi mes proches?
† De quel paix parles-tu, Mon enfant? De quelle abondance? De quelles personnes?
Il n’y a pas de paix, il n’y a pas d’abondance et Mes enfants sont séparés.
Il y a une grande bataille pour chaque âme humaine, il y a de la misère spirituelle, telle qu’il n’y en a pas eu depuis deux mille ans. Il y a tellement de disputes, de désarroi, d’animosité.
Ce que tu perçois par les yeux est une vérité apparente, comme tout ce qui est matériel et tout ce qui est perçu par les sens corporels.
Il y a une grande douleur et les yeux humains commencent à voir la dernière étape. Et la chute de satan et de ses serviteurs sera grande. Ce qui ne vient pas de Dieu périra et disparaîtra. Le monde des ténèbres disparaîtra. La douleur de l’enfantement ouvrira Ma Lumière, remplira le monde d’Amour et de Paix.
- Que faire?
† Prier sans cesse. Seule la prière est le salut. Seul l’appel à Moi et l’adhésion à Moi garantira la vie.
- Je désire que cela arrive déjà… mais je regrette quand même cette paix illusoire et cette stabilisation misérable.
Le cœur humain est mesquin… et lâche.
† C’est pourquoi Je suis avec vous. C’est pourquoi Je marche sur cette terre : J’accepte chacun, Je tend la main vers chacun, Je Me penche sur chacun. C’est pourquoi Je suis si proche, comme quand J’ai fondé Mon Église.
Maintenant aussi Je la fonde. Je la fonde à nouveau, Je la crée à nouveau, J’appelle à nouveau Mes enfants qui la feront renaître, qui nettoieront Mon visage terrestre.
Sois confiante. Rien de ce qui M’appartient ne disparaîtra. Tout ce qui est saint brillera de la splendeur de Ma gloire et de Ma victoire.
Le temps de l’avent arrive à sa fin, une nouvelle vie naît en Moi. Je l’ai semée sur la terre entière et elle naît, elle grandit, elle s’affermit.
Vis dans la paix de ce que chaque jour t’apporte – parce que cela t’apportera de Ma part tout ce dont tu as besoin, ce dont tu auras besoin. On ne doit rien remettre à plus tard. Vis pleinement le jour d’aujourd’hui, dans Mon Amour.

25.XII.1987, 10h00 | Noël

† Je suis venu au monde pour que nous nous rencontrions et pour que nous vivions ensemble dans l’Amour du Père.
Accourrez tous à Moi. Regarde : J’ai les mains pleines de l’amour né dans Mon cœur. Regarde : Je peux en donner tellement à tout le monde. Je peux allumer vos cœurs pour qu’en eux naisse un amour pur – qui sauve et qui rachète.
Je veux faire briller l’Amour d’un feu encore plus grand, encore plus fort.
Venez tous à Moi et prenez, portez la lumière de l’Amour dans les ténèbres du monde dominé par les démons du mal. Que vos cœurs brillent, qu’ils rayonnent de Ma splendeur.
Regarde dans Mon cœur et puises-en ta force et ton espérance. Je suis proche. Je Me tiens sur le seuil et J’attends le signe du Père pour entourer le monde et le transformer.
Venez tous à Moi. Amenez les faibles, apportez les impuissants. Je vous attends avec Mon Amour Nuptial et avec la nostalgie du Père. Venez, parce que le temps est déjà passé et l’heure de ce monde a sonné. Tout est suspendu dans l’attente du signe du Père.
Regarde : le Ciel entier attend : des foules innombrables de purs esprits, pour sauver Mes enfants des bourbiers de la mort.
Chantez Hosanna pour le saluer, élevez vos cœurs et vos yeux pour ne pas manquer l’instant qui vous est donné dans l’Amour du Père.
Que votre amour et votre nostalgie s’unissent à Mon Amour et à Ma nostalgie.
Qu’il n’y ait plus de séparation, de division, de nostalgie ni de larmes.
Qu’il n’y en ait plus!
Voici, Je viens M’unir à vous pour toujours, pour l’éternité dans l’amour et le soulagement.
Mes enfants, Je vous bénis. Je vous désire, pour que nous ne fassions qu’un pour l’éternité, dans Mon Père et votre Père.
- À qui dois-je transmettre ces Paroles?
† À Mes enfants qui M’aiment et qui désirent Mon Royaume sur terre.
- Je vois mal : la vue de mon âme est défectueuse…
† Tu ne peux pas voir dans la pleine Lumière, parce que ton corps serait brûlé par la Splendeur de Ma Gloire et de Mon Amour.
Ton âme verra tout : la Vérité entière. Elle expérimentera pleinement Mon Amour dans peu de temps.
Tu vois – Je touche ton visage par les rayons du soleil, Je touche ton cœur par l’Amour, Je te pénètre délicatement pour que Ma puissance ne détruise pas ton essence chétive.
Regarde : Je t’ai aujourd’hui donné le soleil et le silence, le ciel bleu et le givre blanc, en ce jour de Ma Naissance parmi Mes enfants.
Regarde et réjouis-toi, parce que Mon Amour t’entoure de partout, il y a partout les signes de Ma nostalgie et de Mon attente de toi.
- Je devrais rester à genoux en T’attendant – hier, tout le temps, et n’être qu’avec Toi.
† Je sais que c’est ce que tu préfères, mais il faut être avec les gens et pour les gens.
Ils ne peuvent pas Me rencontrer autrement que dans un autre homme, dans les rites, dans la tradition.
Il faut être pour les gens. Je t’envoie comme le Père M’a envoyé : vers les gens et pour les gens – Mes enfants.
C’est Moi qui t’envoie chacun de ceux qui se trouvent chez toi ou qui viendront. Je viens en eux. Pour unir, pour unifier, pour fusionner Mon Amour dispersé et fractionné.
Je recueille Mes enfants et Je les rassemble pour que nous soyons Un : vous en Moi et Moi en vous. Pour que nous soyons Un dans le Père.

25.XII.1987, 22h30

† Pourquoi réfléchis-tu tellement à toi-même, à tes émotions et à ta situation?
Abandonne tout cela, libère-toi de ta préoccupation pour toi-même. Sois uniquement pour Moi. Toujours prête à tout, guettant Mon signe. Ne désirant que Moi, Me cherchant partout et toujours.
Tu dis : « la martyr du cœur » – oui, que ton cœur meure pour toi, pour qu’il puisse vivre uniquement pour Moi. Que meurent en lui tout désir, toute attente, à part la seule attente et le seul désir dont l’accomplissement est certain.
La seule chose vraiment certaine, c’est que tu M’appartiens, que ton éternité est en Moi. Tu ne perdras jamais Mon Amour. Vis-en.
C’est lui la source et l’objectif de ton existence.
L’amour est une relation réciproque : plus tu seras concentrée sur Moi, plus Moi Je serai en toi : Mon Amour et Ma Puissance.

26.XII.1987, 9h50

- Pourquoi me permets-Tu du voir l’esprit mauvais?
† Tu dois savoir qu’il est toujours à proximité et qu’il guette ta faiblesse.
- Il a dit qu’il m’attrapera quand même. Je lui ai répondu que si c’était le cas, ce serait pour la gloire de Dieu.
† Ne te laisse pas entraîner dans un dialogue. Sache qu’il existe, qu’il ne faut pas en avoir peur quand tu es en Moi, parce qu’alors il est impuissant.
Son outil, c’est la peur. Quand tu le reconnaîtras chez les gens – n’aie pas peur. Que peut te faire un homme quand Moi Je suis avec toi? Sois toujours pleine de paix et d’amour. Il n’a pas accès à un cœur rempli d’Amour.
Blottis-toi contre Moi et restes-y. Ne lui prête pas d’attention.
Mc 16,6 « Il leur dit: N'ayez pas peur! »

26.XII.1987, 23h30

† C’est mieux que tu ne sache pas trop de choses – cela pourrait te terrifier. C’est pourquoi Je te prépare et Je te révèle les choses progressivement. Le mieux, c’est d’accepter tout au fur et à mesure. Ne pas s’enfuir en avant dans son imagination, ne pas regarder en arrière.
- Tu m’envoies d’autres gens que ceux que j’attendais.
† Mieux vaut ne pas continuer d’attendre, mais accueillir en Mon Nom ceux que Je t’envoie, parce qu’ils ont besoin de ton aide.
Ne pense pas à toi. Offre-toi toi-même ainsi que tes désirs pour ceux à qui tu veux faire du bien, pour ceux que ton sacrifice peut libérer des ténèbres.
Depuis l’instant où tu t’es offerte à Moi, tes désirs, tes nostalgies et tes attentes n’existent plus. Il ne te reste plus que ton souci pour aider Mes enfants, ta communion avec Moi : ton sacrifice pour tous ceux qui en ont besoin.
Dans ton cœur, ne traite pas séparément ceux qui te comblent de bien.
Aime surtout ceux qui meurent loin de Mon Amour, tu peux leur sauver la vie.
Je t’ai dit que chacun de vous – Mes enfants élus et envoyés – doit aller là où des tâches lui sont assignées. Il doit aller là-bas et accomplir ces tâches. Ce n’est pas maintenant le moment de s’occuper les uns des autres, ce n’est pas le moment de rester inactif. La terre commence déjà à brûler à ses extrémités et il faut sauver ceux que l’on peut encore sauver.

27.XII.1987, 10h30

† Les Huit béatitudes et l’Hymne à l’amour, voilà tout Mon enseignement. Je vous ai donné un exemple de vie en accord avec ces valeurs et ces principes.
Demande et désire que Je te fasse connaître et aimer ces plus belles valeurs de la vie humaine dans le monde. Demande que ce soit Moi qui te guide dans ta vie, à travers ce qui t’enrichira le plus.
Ne cherche rien toute seule pour toi : ni la pauvreté, ni la richesse, ni les humiliations, ni les honneurs, ni le confort de vie, ni la douleur.
Permets que ce soit Moi qui choisisse à chaque instant ce qui est le meilleur pour toi. Abandonne-toi entièrement à Mon choix, comme un nourrisson impuissant, entièrement dépendant de sa mère.
1 Th 5,23 « Que le Dieu de la paix vous conduise lui-même à une sainteté totale et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irréprochable lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ! »
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 116
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Sam 28 Oct - 13:19

27.XII.1987, 00h30

- Jésus, la vie est riche avec Toi… je désire la partager avec les autres… Mais est-ce nécessaire? Parfois j’ai l’impression que la distance entre moi et les autres s’agrandit.
Certaines choses sont impossibles à transmettre, mais ce sont justement les plus importantes. Vaut-il la peine de transmettre les autres?
† Ne juge pas cela de ton propre point de vue, selon ton propre ressenti. Réfléchis plutôt sur ce qu’ils ont gagné. Sur ce que tu leur as donné de la richesse de ton intimité avec Moi.
- Justement, je n’en sais rien. Je n’arrive pas à le discerner.
† Puisque Je te les envoie, ils en ont visiblement besoin.
- Mais souvent j’ai l’impression que ce que je raconte sur Toi, ce que je montre de Ta part, n’est pas reçu avec le respect nécessaire, avec gratitude. Je sens que cela Te fait mal.
† Cela Me fait souvent mal. Mon contact avec les hommes Me fait d’habitude très mal, justement à cause du manque de compréhension, d’amour, de délicatesse, de dévouement. Mais Moi Je Me suis livré pour les hommes. Même si Mon Sacrifice n’apporte que de très maigres fruits – il en apporte quand même. J’ai désiré le subir, ne serait-ce que pour sauver une seule âme humaine.
Dieu est très généreux, Il ne calcule pas la proportion entre ce qu’Il donne et ce qu’Il reçoit. Il désire chacun de Ses enfants, Il fait tout pour le sauver.
Ne t’attends pas à des fruits abondants pour ta peine et ton sacrifice. À plus forte raison, ne t’attends pas à les percevoir immédiatement. Toi, tu dois semer, en jetant généreusement les grains du travail et de l’amour. Chaque grain germera, même si souvent cela arrive après un long moment, même s’il ne s’en développe qu’une faible plante.
Ne compare pas cette plante à ton effort, à ta peine. Ne compare pas du tout, ne juge pas à partir de réactions à vif ou de symptômes.
Toi, tu dois semer comme Moi J’ai semé, même si tout semblait n’être qu’une peine infructueuse.
Était-elle pourtant infructueuse?
N’en veux pas aux gens d’être tels qu’ils sont. Aime-les, mets en eux ton espoir, ta confiance, aide-les. Parce que Je les aime, Je t’aime, même si vous êtes tels que vous êtes.
Réjouis-toi et sois reconnaissante de participer à Ma peine salvatrice. Ne te décourage pas, Mon enfant, parce que le découragement est une tentation.

28.XII.1987, 15h00

- Jésus, j’ai des difficultés, parce que je vis sur terre…
† Ce n’est pas ainsi. Tu vis au ciel, même si tu es sur terre. Remarque-Moi, ainsi que Mon Ciel, là où tu te trouves. Vis de cela. Remarque-les en toi.
- Tu touches mes mains et mon cœur si souvent… Peut-être même tout le temps, même si je ne m’en rends pas compte.
† Mon toucher est pour toi le signe de Ma présence. Mon regard repose toujours sur toi.
Rm 8,31 « Que dirons-nous donc de plus? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? »

28.XII.1987, 23h15

† Réduis tous les grands désirs qui te restent encore à une seule chose : à accomplir Ma volonté.
Ne cède pas aux sentiments ni aux pensées obsessives.

29.IX.1987, 10h00

† Tu ne devrais pas non plus t’occuper de toi-même, en dehors des choses nécessaires.

31.XII.1987, 8h00

- Aujourd’hui, je T’ai reçu sous la forme de deux Hosties.
† De cette manière, j’ai confirmé ce que Je t’ai fait connaître cette nuit – dans le silence de ton cœur.
Tu es comme Ma Mère, dévouée à Mon Œuvre et t’offrant pour elle avec Ma Mère. Tu as accepté la coresponsabilité, elle t’a été donnée comme ces deux Hosties : signe d’union.
Ta vie est la vie de la Mère Douloureuse. Ta joie et ton accomplissement se trouvent dans cette vocation. Le sang que tu offres donne vie à ceux pour qui tu l’offres.
L’enfantement et la mort par crucifixion dureront jusqu’à leur accomplissement.
Chacune de tes journées est un banquet sacrificiel, tu es consacrée chaque jour pour offrir de toi-même une offrande pure – pour la vie dans l’Amour.
Demeure ainsi, Ma bien-aimée, à travers toutes tes journées, jusqu’à ce qu’elles soient pleines, jusqu’à ce qu’elles s’accomplissent.
Jn 4,35b-37 « Eh bien, je vous le dis, levez les yeux et regardez les champs: ils sont déjà blancs pour la moisson. Celui qui moissonne reçoit un salaire et amasse du fruit pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble. En effet, en cela cette parole est vraie: 'L'un sème et l'autre moissonne.' »
† Ce que Je viens de dire concerne le semeur, le moissonneur, le grain jeté en terre et la moisson au centuple1.
Celui qui a un cœur, qu’il l’utilise pour comprendre!

31.XII.1987, 19h30

† Ma petite fille, n’aie pas peur des jours qui viennent. Avance, nous offrirons un sacrifice pour le monde, pour Mes pauvres enfants chéris et pour ceux qui les sauveront. Avance, Ma bien-aimée – tu seras dans Mes bras quand la terre tremblera et quand le ciel s’enflammera.
Mon Amour en toi sera le salut de beaucoup.
Avance pour que Ma Mère t’apprête au sacrifice d’amour, à tes noces avec ton Bien-aimé. Soumets-toi à Ses mains chaleureuses. Qu’Elle t’habille, qu’Elle t’embellisse, avant que tu offres dans Mes bras un sacrifice pur et saint. Avant que tu traverses le seuil de Ma maison.
Tu as demandé une Parole pour l’année qui vient. La voici. Voici l’annonce de tes prochains jours.
- Jésus, Tu m’as unie à quelqu’un, et je m’occupe…
† Il est une lumière pour éclairer les nations, il est la libération de beaucoup.
Il est Mon Amour qui marche sur cette terre. Ses prières sont une eau vive, ses mains sont un baume qui guérit les plaies.
Il est Ma puissance cachée, celle que Je dévoilerai quand viendra l’heure de purifier la terre.
Ton sacrifice éclaircit sont charisme, son cœur sera un refuge de paix pour beaucoup.
2 Tm 3,10-17 « De ton côté, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes projets, ma foi, ma patience, mon amour, ma persévérance, ainsi que les persécutions et les souffrances que j'ai connues à Antioche, à Iconium, à Lystre. Quelles persécutions n'ai-je pas supportées! Et le Seigneur m'a délivré de toutes. Du reste, tous ceux qui veulent vivre avec piété en Jésus-Christ seront persécutés, tandis que les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal en égarant les autres et en s'égarant eux-mêmes. Quant à toi, tiens ferme dans ce que tu as appris et reconnu comme certain, sachant de qui tu l'as appris. Depuis ton enfance, tu connais les saintes Écritures qui peuvent te rendre sage en vue du salut par la foi en Jésus-Christ. Toute l’Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne. »

1.I.1988, 10h30 | Solennité de Marie, mère de Dieu

- Ma prière est salie par des distractions, mais Toi, Marie, Tu la prends, Tu la tries et tu rejettes les saletés pour la présenter propre à Ton Fils.
(Marie -) C’est pourquoi il est bon de recourir à Ma médiation.
- …mais quand il y a trop de tâches, tu récoltes les morceaux de prière et tu en fais un hymne à Ton Fils. Dans mes actions aussi, Tu trouves des éléments de bien. Tu retires la saleté de devant Ses yeux. Tu fais le ménage et Tu prends soin de la pureté autour de Lui, comme quand Il était Ton enfant humain.
(Marie -) Je t’ai montré le rôle que devraient remplir tes prières d’intercession et tes sacrifices pour ceux que tu veux aider à demeurer dans la pureté devant Jésus.
- Tu prends tellement soin à ce que chacun de Ses enfants demeure dans la pureté devant Lui…
(Marie -) Aide-Moi.
Mon Fils t’a appelée, toi et tes frères et sœurs, pour que vous M’aidiez.
Pour qu’avec Moi, vous tiriez Ses enfants de la saleté et des impuretés du monde.
Moi, Je suis avec vous. Les Anges et les Saints vous accompagnent pour vous donner le soutien, la force et la puissance du Christ.
Parmi vous, Jésus a choisi des hosties sacrificielles qu’il offre au Père dans un sacrifice incessant pour le salut de beaucoup. Des hosties pures et saintes, desquelles le Ciel entier s’occupe pour qu’elles soient irréprochables, que Jésus lave de Son Sang.
Sois fidèle à Mon Fils parce qu’Il t’a choisie parmi beaucoup et parce qu’Il t’a appelée pour sauver beaucoup. Sois-Lui fidèle dans ton quotidien caché qui fait partie de Sa mission pour sauver le monde.
Dans ton cœur se répètent Ma vie et Mon sacrifice caché, offerts de concert avec Mon Fils.
N’aie pas peur, la puissance du Christ veille sur toi, elle t’est donnée à chaque instant, à chaque moment.
- Il m’est donné de connaître beaucoup d’analogies. S’agit-il d’illusions de ma part? Peut-être que mon imagination est influencée par mes désirs?
(Marie -) C’est Jésus qui réalise tes désirs, parce que ce sont Ses désirs. Il t’a montré hier avec quelle précision et avec quelle vitesse ils sont accomplis.
- Une telle énormité de grâces face à mon indignité…
(Marie -) Il a plu à Dieu de te choisir comme Sa bien-aimée. Telle est Sa volonté.
- La marque de mon indignité me terrifie.
(Marie -) Lui te l’enlèvera, tandis que Moi Je t’y prépare.
- Je n’ai personne à qui raconter tout cela…
(Marie -) Tu as à qui le dire, mais garde-le dans ton cœur2 jusqu’à ce que l’on te le permette.
- Jésus, est-ce que les jours qui me restent seront un seul grand soupir de mon cœur pour mon indignité face à Ton Amour?
† Cela te purifiera et te rendra digne. Cela purifiera les autres, pour lesquels tu supportes la douleur de leur indignité et la joie de l’offrande.
Rm 9,15b.17 « Je ferai grâce à qui je veux faire grâce, et j'aurai compassion de qui je veux avoir compassion. Voilà pourquoi je t'ai suscité: c'est pour montrer en toi ma puissance et afin que mon nom soit proclamé sur toute la terre. »

2.I.1988, 10h30

- Ce matin, je ne suis pas allée à Ta maison pour déposer l’offrande de moi-même avec Toi. Je sens dans mon cœur Ton regard rempli de douleur. Il y a de la souffrance dans Ton amour pour moi.
Retire-moi l’insensibilité de mon cœur, la paresse de mon corps, la douleur de ma propre faiblesse. Que je ne blesse plus Ton amour, que je n’augmente plus jamais Ta souffrance.
† Je te demande de la fidélité. Je désire ta fidélité. Qu’elle répare envers Moi l’infidélité de beaucoup.
Ne t’épargne pas. C’est Moi qui te donnerai les forces, qui te soutiendrai, qui te relèverai.
Appelle-Moi, de toute manière Je suis penché constamment sur toi, Mes mains serviables sont tendues vers toi.
J’attends ton appel, ton invitation, un signe de ton amour.
Ne Me laisse pas seul, les mains tendues. Ne te détourne pas de Moi vers toi-même.
Que peux-tu te donner à toi-même? T’assurer? Que peux-tu toi-même faire pour toi? Ma préoccupation pour toi est bien plus grande, Moi Je te récompenserai bien plus pour tes petits sacrifices, pour ton petit effort.
De toute manière, tu ne t’appartiens pas. Ta place n’est qu’auprès de Moi. Il n’y a nulle part où tu pourrais être.
Ne t’en vas pas vers le vide de toi-même, parce que tu n’y trouveras que Ma douleur, celle que tu M’infliges.
Elle te fera mal, comme maintenant elle te fait mal.
Quand Je reçois de ta part un don d’amour – plus grand que d’habitude – ne crois pas que ton cœur puisse ensuite se reposer dans l’immobilité. Aucun don de ton amour n’est suffisant ou terminé. Il n’assouvira jamais Mon cœur assoiffé de ton amour.
Dans l’amour, il n’y a pas de don terminé. L’amour est un feu qui doit être toujours vivant, entretenu, nourri.
Plus le feu est grand, plus il a besoin de carburant.
L’amour a besoin d’actions, d’appel du cœur, de désir – toujours plus grands. De perdition, d’oubli de soi, de la folie du sacrifice de soi-même. Constamment, jusqu’au dernier soupir, jusqu’à la dernière seconde de vie.
L’amour est une vie intense, comblée, satisfaite par l’activité. Il n’en aura jamais assez avant de se reposer en Dieu, son Créateur qui est Amour.
Ta place n’est qu’ici, ce n’est qu’ici que tu dois être à chaque instant, toujours plus intensément, toujours plus pleinement, jusqu’à ce que tu t’unisses à l’Amour qui t’a créée. Jusqu’à ce que tu reviennes ici, d’où tu es sortie. L’amour est un chemin sur lequel il n’y a pas de repos. Il n’y a pas de pauses. C’est un mouvement incessant : dans un sens ou dans l’autre. C’est un mouvement accéléré. Plus tu es proche, plus Ma force d’attraction est grande, plus tu dois t’y abandonner pour qu’elle te soulève toujours plus haut, toujours plus vite (« on donnera à celui qui a »3).
Chacune de tes résistances Me cause de la douleur. Chacune de tes haltes provoque un mouvement opposé, qui t’éloigne toujours plus (« à celui qui n'a pas on enlèvera même ce qu'il a »).
La vie est un chemin. Le temps est un chemin. Tout est un chemin qui te mène à Moi, ou qui t’éloigne.
Chacun de tes actes, de tes pensées, de tes désirs, consiste soit à te soumettre à la force d’attraction de Mon Amour, soit à lui résister. À adhérer à Moi ou à t’éloigner.
Rien dans ta vie n’est neutre – absolument rien.
C’est pourquoi il faut tout M’offrir – tout soumettre à la force de Mon Amour purificateur et transformant, qui t’élève vers le Ciel de la Vie en Moi.
Ce qu’il doit y avoir, c’est ton effort, ton appel, ton désir. Parce que l’amour est une relation réciproque. C’est vivre avec quelqu’un, pour quelqu’un. L’amour n’est pas un but en soi. Vivre pour soi, c’est mourir. C’est s’annihiler.
Dieu, qui est Amour – est Amour en la Sainte Trinité. C’est l’Amour du Père, du Fils et de l’Esprit – un Amour parfait. C’est pourquoi il est Un, même s’il est Trois personnes.
Il ment, celui qui déclare M’aimer, mais qui s’éloigne de son prochain.
Là où il n’y a pas d’amour des autres – il n’y a pas d’amour du tout.
Là où il n’y a pas d’acte qui révèle l’amour – il n’y a pas d’amour du tout.
Un acte est tout ce que tu donnes par ton cœur, par tes mains, par ton esprit, pour faire le bien, pour le multiplier.
L’acte d’amour le plus noble, c’est le don de soi.
L’accomplissement de l’amour, c’est le don réciproque de soi.
La plénitude de l’Amour, c’est le don total de soi.
Moi, Jésus, Je te le dis, Moi qui suis le Don de Dieu pour toi, qui ai donné Ma vie pour ta vie.

2.I.1988, 13h45

- Que dois-je noter de la richesse de Ta proximité?
Tu touches mes mains, Ton feu est en elles…
† N’écris rien – c’est Mon signe pour toi – c’est le signe de ta participation.
C’est la secret qui nous relie.
Reste cachée dans Mon Cœur, que tes mains soient cachées dans Mes mains.
2 Co 7,15 « Et son affection pour vous est d'autant plus grande quand il se souvient de votre obéissance à tous et de l'accueil que vous lui avez réservé avec crainte et profond respect. »

2.I.1988, 23h55

† Chacune de tes pensées qui n’est pas dirigée vers Moi, chaque battement de ton cœur qui n’est pas destiné à Moi, est une perte de temps, une perte du don de ta vie, c’est Ma douleur.

4.I.1988, 9h00

- Pendant l’Eucharistie, Tu as posé sur mes mains et sur mon cœur Ton feu – le signe de Ton Amour et de mon appel.
† C’est Mon Amour en toi. Par ce signe de Ma douleur, Je pose Mon sceau sur ton âme et sur ton corps qui M’appartiennent entièrement.
Tu as tout en Moi. Ce qui t’appartient M’appartient. Tu n’as plus rien en propre – mais le Royaume Divin t’appartient en entier.
Où que tu te trouves, là se trouve la lumière de Mon Royaume, même s’il est caché aux yeux humains. Tu l’emportes partout avec toi pour en toucher les autres, pour apporter la clarté de Mon Amour qui transforme les cœurs.
Demeure en Moi pour que Moi Je puisse demeurer en toi.
Le sceau de l’Amour que J’ai déposé en toi est pour toi Mon signe, Ma force, Ma puissance.
- Tu as limité Ma capacité à comprendre.
† La connaissance de l’entière Vérité pourrait tuer ton corps chétif.
Aie confiance, Mon enfant, en l’Amour Crucifié et Ressuscité.
J’ai fait de toi en même temps : l’offrande de la Croix et l’apôtre de l’Amour Ressuscité.
Col 4,17b « Veille sur le service que tu as reçu dans le Seigneur afin de bien l'accomplir. »
† La Croix et l’Amour ne font qu’Un.

4.I.1988, 22h00

- Il y a tellement de gens qui passent par mon appartement, je participe à tellement de choses, mais mon isolement et ma solitude sont complètes.
† Tu es touchée par le martyre du cœur que Je t’avais promis. Cependant, ne parle pas de solitude puisque Je suis avec toi.
- Je suis très fatiguée de cette double vie.
† Je t’ai marquée du signe de l’Amour Crucifié. Il en sera ainsi jusqu’au bout.
- Vers où que je me tourne, il y a partout des épines qui s’enfoncent dans mon cœur. Qu’est-ce que je fais encore ici?
† Tu portes avec Moi le sacrifice de la crucifixion.
Tu récoltes ces épines pour soulager les autres.

5.I.1988, 10h20

† N’attends pas d’autre joie à par celle du sacrifice.
- Autrefois je pensais qu’après un temps d’aliénation et de nostalgie, viendra un temps de paix du cœur et de la douceur d’être en Toi, ainsi que l’amour miséricordieux pour le monde. Mais cela ne se passe pas ainsi. Il y a le vrai martyre du cœur – dans toutes les situations, à vrai dire.
† Tel est le chemin de ta vocation. Si ton offrande doit être authentique, il doit y avoir une souffrance authentique.
Ma proximité t’ajoute des forces. Elle est la force qui te permettra de persévérer. Tout ce que Je fais envers toi, Je le fais pour que tu accomplisses ta vocation.
Ne pose pas de question sur demain. Demain viendra en son temps, tu seras préparée pour accepter ce qu’il apportera.
Tu es entourée d’une grande préoccupation, tu n’es jamais seule. Ma Mère veille auprès de toi, des légions d’anges s’occupent de toi.
Et ton Bien-aimé te regarde avec tendresse.
Tu es entièrement plongée dans Mon Amour.
Jg 20,26 « Tous les Israélites et tout le peuple montèrent jusqu'à Béthel. Ils pleurèrent et restèrent là devant l’Éternel. Ils jeûnèrent ce jour-là jusqu'au soir et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion devant l’Éternel. »

5.I.1988, 22h00

- Tu as versé sur moi la douceur de Ton Amour. Je continue de sentir le goût de Ton offrande.
† Je t’aime.
- J’ai l’impression de pouvoir abriter le monde entier dans mon cœur.
† Parce que Mon cœur est en toi et qu’il brûle d’Amour.
- Je dois pleurer alternativement par amour et émerveillement de Toi, ou bien de douleur et pour Ton martyre.
Ce sanglot de l’âme est bizarre, alors que mes yeux sont secs.
† Tu vis en Moi et tout se déroule en Moi.

6.I.1988, 12h30 | Fête de la transfiguration

- Ta grâce arrive si soudainement. Comme un rayon de lumière qui perce les nuages. Il touche par sa chaleur et il pénètre.
Tout ce qui est corporel fond et se détache. Silence et béatitude. Lumière.
Je sentais de la nostalgie pour Toi à travers quelqu’un, mais Tu viens tout à coup, Tu touches, Tu es là. Mon Bien-aimé, mon Dieu aux mains blessées dont je connais le toucher!
Des dizaines d’années de souffrance valent un tel moment.
Ep 6,21a « Afin que vous connaissiez vous aussi quelle est ma situation… »

6.I.1988, 22h00

- J’ai reçu une moité d’Hostie…
† Tu étais à moitié avec Moi à cette Sainte Messe, Je n’ai pu venir à toi que partiellement.
- J’ai eu du mal à me concentrer.
† Même si c’est difficile, il faut se concentrer. Il faut le désirer d’autant plus fort et M’appeler.
Je t’ai donné Ma douleur. Respecte-la et ne l’augmente pas.
Mon enfant chéri, Mon Cœur souffre quand tu détournes les yeux pour suivre des bagatelles, quand tu y succombes dans Ma maison… alors que Je suis livré à toi.
Respecte le don de Mon Amour. Prends-en soin dans ton cœur, câline-le pour que Je sois soulagé en toi.
- Ce que Tu accomplis me dépasse tellement. Comment pourrais-je l’égaler?
† Tu peux M’égaler dans l’amour enfantin.
En M’offrant tout à chaque instant, tu égales Mon Amour qui désire tout, parce qu’il est Tout. Tout est Mon don pour toi.
Une plénitude égale une autre plénitude, même si leur grandeur est différente. On ne peut plus rien ajouter à une plénitude, c’est pourquoi elle est parfaite.
Ton amour enfantin et confiant peut être ainsi, malgré les faiblesses de ta nature.
Ton désir, ta franchise et ta confiance peuvent être la plénitude de l’amour quand ils sont un appel constant du cœur – même dans la distraction, même dans la chute, même dans la faiblesse.
Mon Amour t’appelle constamment. Appelle-le toi aussi du cri de ton cœur.
Que la voix de ta nostalgie et de la Mienne pour nous rencontrer, pour nous unir, soient une seule voix, un seul son, l’accomplissement et l’aboutissement de notre désir mutuel d’Amour.
Que ton amour revienne à Moi, parce qu’il M’appartient. Qu’il ne soit pas séparé, parce que la séparation, c’est la douleur.
Moi Je t’ai donné Ma douleur, toi donne-Moi ton amour pour qu’il n’y ait plus cette douleur en Moi. Pour qu’elle se transforme en joie de l’amour retrouvé, récupéré, de la cicatrisation de cette blessure de séparation.
Personne ne peut guérir la blessure de la séparation de Mon Amour en toi – il n’y a que toi qui peut le faire.
Tu vois, Mon enfant, Moi Je désire unir, rassembler, unifier.
Pour former l’Unité, Je désire récolter les parties de l’Amour dispersé. Je suis venu pour récolter.
Mon ennemi fait ce qu’il peut pour diviser tout et tous.
Son but, c’est toute division, discorde, affrontement ou combat.
L’Amour – c’est l’unité. C’est un appel réciproque, la rencontre, l’unification.
C’est l’unification avec Moi.
Chaque grain de ton amour qui revient vers Moi construit Mon Royaume d’Amour4 en toi et pour toi. Pour tous Mes enfants.
Mon Amour est simple : fraternel, paternel, nuptial, il désire ta confiance enfantine et ton offrande nuptiale.

7.I.1988, 11h30

- Je t’offre ma maladresse, ma laideur et l’étroitesse de mon cœur.
† Moi Je t’aime telle que tu es. Je te comble pour t’éclaircir, te transformer, t’embellir.
Tu n’as pas à avoir de complexe envers Moi ou envers qui que ce soit. Tu dois désirer te sanctifier. C’est ce que Je fais constamment en toi, il n’y a pas de ténèbres dans ton cœur.
- J’y vois plein de saleté.
† J’ai purifié la vue de ton cœur et Je t’ai imprégnée de Ma sensibilité. C’est pourquoi tu vois chaque tache, chaque ombre. Offre-les Moi pour que Je puisse également les transformer.
N’oublie pas que tu es un humain et que tu dois porter la croix de tes propres imperfections. Mais c’est Moi qui la porte avec toi. N’aie pas peur de M’offrir ce poids et de le déposer sur Moi. Je désire te le retirer – le retirer chaque jour, pour te rendre libre et joyeuse. Je désire aussi te relever, te soulever pour t’avoir plus près de Mon cœur.
- Mais Tes mains sont blessées…
† Les tiennes aussi. Cela nous relie. L’Amour du Père coule sur toi à travers Moi, à travers Mes mains – justement parce qu’elles sont blessées.
Accepte cet Amour et ne te crois pas indigne. Moi, Je te donne Ma dignité. Tu l’as de Ma part, Ma bien-aimée. Puisque nous sommes Un.
- Je n’arrive pas à accepter Tes dons. Je flanche sous leur grandeur. Parfois je crois devoir mourir devant leur splendeur.
† Tu vis en Moi et tu vivras tant que Je le désire de toi. C’est pour la croissance en Moi de ton amour, jusqu’à sa plénitude.
Alors tu viendras occuper la place qui t’attend dans la maison du Père. J’attends que ta vie devienne un acte constant de louange – de perdition dans l’Amour – alors Je te prendrai, parce que ton corps ne pourra plus rien supporter d’autre.
- Pourquoi suis-je en train d’écrire tout cela?
† Pour témoigner de la Vérité : qu’en vivant dans le monde, on peut aimer jusqu’au bout et devenir Un avec Moi.
- Je suis venue à Ta vigne à trois heures de l’après-midi…
† …et tu recevras la récompense intégrale. Je te l’ai dit quand Je suis venu te chercher.
Ps 117,1-2 « Louez l’Éternel, vous, toutes les nations, célébrez-le, vous, tous les peuples, car sa bonté est grande envers nous et sa vérité dure éternellement! »

7.I.1988, 23h50

- C’est si bon d’être auprès de Toi, quand mon cœur brûle et quand Ton toucher repose sur mes mains. Quand tout est rempli de Ta puissance d’Amour, de Ton infini.
† Tu es le témoin de Mon Amour dont Je veux combler chacun.
Dans chaque vocation, on peut recevoir la plénitude de Mon don d’amour et expérimenter l’union avec Moi.
Ce que tu écris en est le témoignage.
Je désire que, le siècle prochain, Mon Amour brûle les cœurs de tous Mes enfants : de chaque condition et sur le chemin de chaque vocation. Chaque vocation vient de Moi et mène à Moi, Mon cœur ouvert attend partout.
Je désire de l’amour de chacun, Je veux le donner à chacun.
Je désire de l’amour, de la fidélité et de l’obéissance à Ma volonté.
Je désire le meilleur pour mes enfants, ce qui leur donnera l’amour parfait, complet. Je désire la pureté de votre cœur – la pureté qu’avaient les premiers hommes avant le péché de désobéissance.
Mon Amour mène à cela : il vous comble et vous aide.
Je vous ai donné comme remède pour vos âmes le chemin de l’amour enfantin et d’abandon à votre Dieu.
Comme remède pour votre nature, Je vous ai donné le chemin du retour à la nature infantile.
Mes enfants chéris, Je désire vous rendre la pureté du cœur que vous avez perdue. Ouvrez vos cœurs à Mes dons d’Amour. Chacun de vous est appelé à vivre dans la plénitude de l’Amour.

8.I.1988, 8h45

- Tu offres de tels dons dans mon cœur distrait et dans mes faibles mains. Des trésors d’une valeur infinie dans un récipient en argile : rugueux et fragile. Qui pourrait supposer que c’est possible?
† Tout est possible dans Mon don de Moi – à vous, Mes enfants. Je peux transformer un récipient d’argile en calice d’or, comme Je transforme le pain en Mon Corps et le vin en Mon Sang.
Je peux aussi te transformer en Hostie pure et l’offrir au Père sur mon Autel d’Amour pour que beaucoup de gens retrouvent la vie.
Je le ferai si tu continueras de le désirer. En vérité, Je le ferai bientôt.
1 Jn 1,1-4 « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l'annonçons. La vie, en effet, s'est manifestée; nous l'avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l'annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s'est manifestée à nous. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons [à vous aussi] afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or, c'est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ que nous sommes en communion, et nous vous écrivons cela afin que notre joie soit complète. »

8.I.1988, 23h15

- Je voudrais me plonger en Toi et me perdre complètement en Toi, mais ma limitation humaine ne me le permet pas. L’étroitesse m’étouffe.

Mais Ta puissance et Ta force, dans lesquelles je me trouve, m’attirent jusqu’à la douleur. Tout pleure en moi et tout se réjouit en même temps, parce que je T’appartiens vraiment, et Tu m’appartiens – ô Christ – même si je suis encore ici-bas. Mon Seigneur, comment se fait-il que j’aie le courage d’écrire cela?
† Ma bien-aimée, nous sommes Un, ne le sais-tu pas?
- Je ne veux plus avoir aucune affaire, aucunes conférences, aucunes rencontres. Je désire n’être qu’avec Toi et mourir par amour dans Tes bras.
† Moi, Je marchais parmi le peuple et Je portais Ma croix. Je l’ai d’abord portée, ensuite J’y suis mort par amour. J’englobais le monde des mes bras et des bras de la croix.
En ce monde, l’amour et la douleur ne font qu’un.
Ne te choisis pas la souffrance qui te convient le mieux. Je donne celle qui est la plus fructueuse. Le moment viendra où tu ne seras plus qu’avec Moi. Mais ce sera plus tard.
- J’ai honte de ce que j’ai écrit.
† N’aie pas honte. C’est un réflexe naturel du cœur humain qui M’a aimé par-dessus tout.
Pour cet Amour, reste dans ton martyre quotidien en attendant la pleine union avec Moi – l’union dernière et éternelle.
- Un temps bizarre est venu pour moi.
† Le temps dernier.

9.I.1988, 7h30

- Jésus, fais que j’arrive à supporter mon humanité jusqu’au bout.
† Offre-la moi – c’est Moi qui la porterai. Je prendrai et Je porterai chacune de tes journées, chaque moment. Tout sera dans Mes bras. De là-bas, tu remarqueras chaque miette de ta vie. Je l’éclaircirai, Je l’imbiberai de Mon Amour. Tu me reconnaîtras en chaque homme, en chaque endroit et en chaque événement.
Offre tout dans un acte héroïque d’amour. Incessant. Invite Ma Mère pour qu’Elle t’aide à le faire.


1 Voir Mt 13,1-9; Jn 4,34-38.
2 Voir Lc 2,19.
3 Voir Mt 13,12.
4 Voir Mt 13,1; Jn 18,36.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 116
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par jacques58fan le Sam 28 Oct - 19:27

@Gabuzo a écrit:
Avec le nihil obstat de monseigneur Henryk Wejman, 
évêque de Stetin (Pologne), le 20/07/2015


Ce Témoignage est le journal intime dans lequel Alice notait ses conversations avec Jésus et les saints.
Les paroles de chaque intervenant sont désignées par les sigles suivants :
- (paroles d’Alice, le tout est en italique pour une meilleure distinction)
† (paroles de Jésus)

28.II.94



† La vieillesse sert à découvrir son propre aveuglement, et à travers lui l’aveuglement du monde qui est concentré sur lui-même : les gens qui consacrent toute leur énergie à l’adoration d’eux-mêmes et à forcer les autres à les adorer.
Si le dépérissement de ton corps ne provoque pas la vivification de ton âme (parce qu’elle ouvrira les yeux et qu’elle commencera à connaître la Vérité), alors une grande douleur t’attend quand ton corps tombera de ton âme et quand tu verras toute la splendeur de la Vérité, avec en elle la Miséricorde de Dieu penché sur toi.

2.III.94



- La sagesse commence à partir du moment où l’on remarque sa propre bêtise. Mais il faut vivre de nombreuses années avant que ce moment n’apparaisse et que l’humilité apparaisse avec elle. Alors c’est l’heure de se taire, parce que de toute manière on ne peut pas exprimer avec des mots le plus important – seul Dieu peut le révéler quand on L’écoute et Le désire. Et il n’est pas nécessaire de parler, parce que chacun de toute manière ne peut recevoir que ce qui cadre dans son cœur et dans ses désirs.
Ps 131 « Yahvé, je n’ai pas le cœur fier, ni le regard hautin. Je n’ai pas pris un chemin de grandeurs ni de prodiges qui me dépassent.
Non, je tiens mon âme en paix et silence; comme un petit enfant contre sa mère, comme un petit enfant, telle est mon âme en moi. Mets ton espoir, Israël, en Yahvé, dès maintenant et à jamais! »

7.III.94



- Se tenir sous la croix de Jésus – et il faut y être toujours – c’est être sous la croix de chaque homme qui appelle la Miséricorde, avec les bras prêts à agir.
Jésus est en quelque sorte crucifié dans chaque homme et il faut être là avec Marie pour qu’il ne soit pas seul et abandonné devant les puissances du mal.
On ne peut pas dire dans son cœur « je ne connais pas cet homme », parce que c’est ce que Pierre a dit en son temps et qu’il l’a amèrement regretté, quand il a été touché par le regard de Jésus, de Celui qu’il a renié par peur pour lui-même.
C’est absurde de renier le Christ par peur pour soi – le salut est uniquement en Lui, et s’éloigner de Lui, c’est la perdition.

12.III.94



- Il faut aussi être sous la croix dans son propre cœur, là où Jésus est crucifié. De là, Il m’atteint de Son regard d’Amour souffrant, tout comme il a touché Pierre. C’est là qu’il faut pleurer amèrement et Lui demander miséricorde pour notre aveuglement et notre apathie. Lui demander notre propre conversion, avant tout de l’orgueil et de la bêtise – de mon reniement de Lui.
Il faut discerner cette Terre Promise qui est mon âme créée par Dieu, où le sort terrestre de Jésus se répète : Sa naissance dans la pauvreté, Sa vie cachée, Son enseignement, Ses miracles et Sa Passion pour me sauver et me sauvegarder.
C’est dans notre cœur qu’il faut contempler toutes Ses actions et Ses souffrances. Le sacrifice du Christ se répète et dure dans chaque âme humaine et chacun de nous fait, dans une certaine mesure, envers Lui ce que les autres ont fait en Israël.
On peut reconnaître les personnages de l’Évangile en nous-même et dans nos comportements (intérieurs et extérieurs).
Ps 32 « Heureux qui est absous de son péché, acquitté de sa faute! Heureux l’homme à qui Yahvé ne compte pas son tort, et dont l’esprit est sans fraude!
Je me taisais, et mes os se consumaient à rugir tout le jour; la nuit, le jour, ta main pesait sur moi; mon cœur était changé en un chaume au plein feu de l’été.
Ma faute, je te l’ai fait connaître, je n’ai point caché mon tort; j’ai dit : J’irai à Yahvé confesser mon péché. Et toi, tu as absous mon tort, pardonné ma faute.
Aussi tous tes fidèles te prient à l’heure de l’angoisse. Que viennent à déborder les grandes eaux, elles ne peuvent l’atteindre. Tu es pour moi un refuge, de l’angoisse tu me gardes, de chants de délivrance tu m’entoures.
Je t’instruirai, je t’apprendrai la route à suivre, les yeux sur toi, je serai ton conseil.
Ne sois pas comme le cheval ou le mulet, qui ne comprend ni la rêne ni le frein : qu’on s’avance pour le dompter, rien à faire pour qu’il
s’approche de toi!
Nombreux sont les tourments pour l’impie; qui se fie en Yahvé, la grâce l’entoure.
Réjouissez-vous en Yahvé, exultez, les justes, criez de joie, tous le cœurs droits. »

3.IV.94



† Mon enfant, dis à mes enfants que les attaques du Mal s’intensifient toujours plus et que personne sur terre n’est suffisamment protégé pour ne pas devoir engager toutes ses forces pour survivre à la puissance destructrice du mal.
C’est le temps de la sélection, le temps de se tenir dans la Vérité, et la nécessité de se prononcer pour savoir de quel côté on est : celui de Dieu ou de satan. Plus on a reçu un appel distingué de Ma part, plus il faut d’effort pour choisir entre ce qu’offre le monde (et en lui satan), et ce qui est en accord avec Ma volonté, contenue dans l’Évangile.
On ne peut pas être consciemment auprès de Moi, Me déclarer fidélité, et en même temps faire la moindre concession au péché, parce que ce dernier a toujours sa racine en satan. Ou bien faire une concession en faveur de la faiblesse de la nature et des tentations du monde.
Tandis que l’inondation du mal se déverse sur le monde – le salut est uniquement dans la prière, la pénitence et les actes de miséricorde envers tes frères qui sont également menacés dans leur âme.
Pour ne pas se laisser séduire par satan, il faut demeurer dans l’état de Grâce, dans l’état de prière et d’appel incessant de Mon Nom, il faut résider dans l’église en vivant de la plénitude de Mes dons qui y sont dispensés.
Il ne faut pas avoir peur, mais il faut s’accrocher de toutes ses forces à Mes Blessures et appeler Ma Miséricorde à l’heure du jugement du monde qui se déroule maintenant et se dirige vers le dénouement final. Ce dénouement a lieu dans le cœur de chaque homme, et chacun prononce la sentence sur soi-même par ses propres choix à chaque instant et par son attitude envers ses frères.
Les petites choses, les actions apparemment sans importance, mènent toujours plus profondément vers l’un ou l’autre côté; du côté de Dieu ou du côté de satan qui, comme une araignée envers sa proie, ligote toujours plus étroitement avec des fils d’hypocrisie et d’aveuglements ceux qui ne Me sont pas fidèles dans leur quotidien.
Ac 5,12-16 « Par les mains des apôtres il se faisait de nombreux signes et prodiges parmi le peuple… Ils se tenaient tous d’un commun accord sous le portique de Salomon, et personne d’autre n’osait se joindre à eux, mais le peuple célébrait leurs louanges. Des croyants de plus en plus nombreux s’adjoignaient au Seigneur, une multitude d’hommes et de femmes… à tel point qu’on allait jusqu’à transporter les malades dans les rues et les déposer là sur des lits et des grabats, afin que tout au moins l’ombre de Pierre, à son passage, couvrît l’un d’eux. La multitude accourait même des villes voisines de Jérusalem, apportant des malades et des gens possédés par des esprits impurs, et tous étaient guéris. »
- Que veut dire cette Parole de la Bible?
† Tel est le rôle des Apôtres de Mon Amour et telle est Ma promesse dans ces temps de confusion et de choix. Je n’ai pas laissé Mes enfants désarmés envers la puissances du mal – mais Je donne la puissance de son propre salut et de sauver son prochain à ceux qui voudront M’être fidèles.

8.IV.94



- Pourquoi est-ce que je vis encore?
† Pour que tu apprennes à M’aimer encore plus, Moi et les autres, et que tu t’oublies encore plus.

9.IV.94



† Il n’est pas nécessaire d’écouter les gens quand tu peux écouter Dieu.
- (Sous l’influence de différents commentaires, j’ai commencé à avoir peur d’écouter et d’écrire ces locutions)
† Personne ne connaît toute la Vérité et personne n’a catégoriquement raison – à part Dieu qui révèle à chacun la part de vérité qui est nécessaire à un moment donné – dans la mesure où cette personne le désire et l’attend. Il révèle de la manière que cette personne peut recevoir.
C’est pourquoi la même Vérité peut être révélée de différentes manière à différentes personnes ou à différents moments.
Ce n’est pas la forme de la révélation qui est importante, mais son essence. L’objectif de chaque révélation, c’est la conversion et une adhésion toujours plus profonde à Dieu de la personne qui a reçu la révélation; des personnes à qui elle doit la transmettre et pour qui elle doit prier.
1 Cor 2,10-16 « Car c’est à nous que Dieu l’a révélé par l’Esprit; l’Esprit en effet sonde tout, jusqu’aux profondeurs de Dieu. Qui donc entre les hommes sait ce qui concerne l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, nul ne connaît ce qui concerne Dieu, sinon l’Esprit de Dieu. Or, nous n’avons pas reçu, nous, l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, pour connaître les dons gracieux que Dieu nous a faits. Et nous en parlons non pas avec des discours enseignés par l’humaine sagesse, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, exprimant en termes spirituels des réalités spirituelles. L’homme psychique n’accueille pas ce qui est de l’Esprit de Dieu : c’est folie pour lui et il ne peut le connaître, car c’est spirituellement qu’on en juge. L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et lui-même n’est jugé par personne. Qui en effet a connu la pensée du Seigneur, pour pouvoir l’instruire? Et nous l’avons, nous, la pensée du Christ. »

1.V.95



† Tu sais quel est le chemin du service?
· Le service par amour pour Moi,
· le service par amour auprès de Moi,
· le silence et la solitude par amour,
· la souffrance par amour (le martyre).
Tout par amour et offert pour tes frères – par amour pour Moi et par amour pour tes frères avec lesquels vous faites un.
1 Cor 10,16-17 « La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas communion au sang du Christ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas communion au corps du Christ? Parce qu’il n’y a qu’un pain, à plusieurs nous ne sommes qu’un corps, car tous nous participons à ce pain unique. »
Vous faites un avec tous les hommes, et tu ressens la douleur de chacun et tu te languis de Moi en chacun, et tu M’aimes en chacun. Mais aussi tu retrouves en chacun ton propre péché, le réel et le potentiel, et tu regrettes, tu fais pénitence – par amour – pour toi-même et tes frères.
Par l’amour, tous se trouvent en toi et tous sont en Moi à travers toi par l’amour. C’est ainsi qu’a lieu le retour à l’unité originelle en Moi de tout ce que J’ai créé par l’esprit.
Amen!

4.VI.94



† Mon enfant, si quelque chose qui provient du monde et des hommes est en capacité de blesser ton cœur et d’infliger de la douleur à ton âme, cela signifie que ton âme et ton cœur ne sont pas encore guéris de l’amour égoïste qui recherche le bien de ce monde.
Il n’y a qu’un amour qui donne la joie de l’âme et la paix du cœur – l’amour du Créateur qui donne l’existence à tout et la joie infinie de se plonger en lui. Et le désir que tout s’imbibe de cet amour et que toute créature se transforme en Lui. Mais cela concerne surtout les êtres humains dans lesquels se trouve une partie de Dieu Lui-même : le Dieu-Amour.
Le monde entier est rempli de Dieu et plongé en Lui.
Ceux qui ne veulent pas respirer Dieu et remplir leur cœur de Son Amour étouffent en eux-mêmes et meurent – tout comme meurent ceux qui ne respirent pas l’air et qui manquent d’oxygène dans leurs poumons.

6.VI.94



† Quand tu te réjouiras de Moi comme un enfant, tout sera plongé dans Mon amour. Alors ta vie se remplira des huit béatitudes et le commandement d’amour s’accomplira en toi.

6.VIII.94



† Indépendamment de tes sentiments et de ta conscience, ton cœur a été transformé. L’amertume, les remords et les larmes en témoignent.
S’approcher de Moi met toujours à nu les endroits sombres de ton âme et provoque toujours des larmes avec lesquelles tu peux laver ces ténèbres et les ténèbres des autres.
- Je continue de me sentir sale et couverte du fumier de mon péché et du péché de ceux pour quoi je prie et que j’offre en sacrifice à Dieu. Comment vivre avec cela?
Ps 113 « De la poussière il relève le faible, du fumier il retire le pauvre, pour l’asseoir au rang des princes, au rang des princes de son peuple. Il assied la stérile en sa maison, mère en ses fils heureuse. »
- Qu’en est-il de mon intention permanente?
† Tes larmes apporteront le salut.
† Recommence à écouter et à écrire ma voix et ne t’inquiète pas de ce que les gens en feront.
On ne peut pas vivre dans la solitude, loin des gens et loin de Moi. Plus tu es éloignée du monde, plus tu dois adhérer fort à Moi et parler avec Moi.
Ne crois pas que des signes palpables de Ma proximité ne te soient plus nécessaires. Tu en as très besoin, d’autant plus que tu portes dans ton cœur toujours plus de la douleur et de la peine d’autrui.
- Autrefois il me semblait que je suis suspendue entre la Ciel et la terre. Déjà arrachée de la terre, mais encore loin du Ciel. Dans le silence et la paix.
Maintenant, je sais que je suis suspendue entre le Ciel et l’enfer.
Le Ciel s’étend au-dessus de moi et je sens son souffle, mais la putréfaction et la puanteur de l’enfer me touchent.
- Comment vivre en conservant la douceur du cœur?
† Il faut regarder uniquement vers le Ciel et s’émerveiller de Moi. Et avoir de la compassion pour tes frères et t’élever vers le Ciel – dans ton âme et dans ton cœur – par tes larmes, tes prières et tes offrandes, ainsi que par ton émerveillement par ton Dieu.
- Mon Dieu, aide-moi à réaliser vraiment tout cela.
† C’est déjà ainsi, bien que tu le voies pas toi-même ni les autres.
Moi, Je vois et Je sais ce qui se passe dans ton âme et les fruits qu’elle porte. Ils seront mûrs en leur temps.

20.VIII.94



† Mon enfant, sois prudente et ne permets pas au mauvais esprit d’avoir accès à ton intérieur par l’intermédiaire des pensées avec lesquelles il t’attaque.
Je connais ta douleur et ton soin de la pureté du cœur et des actes – des tiens et de tes proches. Mais ne cède pas à la tentation, parce que cela détruirait en toi l’amour et la paix, ainsi que le service qui découle de ton appel.
Tout ce que tu remarques et qui te marque, entoure-le d’amour et transforme-le en amour – en Me faisant confiance sans limite dans chaque situation, même la plus désespérée en apparence.
Moi, Je transforme tout en bien si tu Me fais confiance et si tu Me le demande dans la simplicité du cœur, en offrant ce que tu peux offrir de ton quotidien.
Ne regrette jamais le bien que tu as fait, indépendamment du prix que cela t’a coûté et de ce que les autres en ont fait. Ce que les autres ont fait du bien qu’ils ont reçu, c’est désormais leur affaire et Mon affaire. Toi, tu dois donner et avoir confiance en Mon Amour et Ma Miséricorde.
- Tu me permets, Jésus, de voir le mal dans sa profondeur et ses mouvements intérieurs envers les gens, ainsi que la manière avec laquelle ils sont manipulés par les mauvais esprits. Tu me permets plus d’une fois de les remarquer et de sentir leur hilarité dégoûtante quand ils trompent les gens et les mènent dans les « cul-de-sac » de la naïveté et des erreurs qui engendrent des fruits véreux. Je sais quels seront ces fruits et je reste impuissante à les avertir et à empêcher ce qui va arriver.
Cela me paralyse intérieurement et alors je n’arrive pas à garder le calme et la bienveillance. C’est une angoisse et un grand remord. Et souvent du découragement – presque du désespoir. Une grande douleur. La hideur du mal est terrible, ainsi que sa perfidie et notre terrible légèreté.
- Comment est-ce que je dois me comporter dans ces cas et qu’est-ce que je dois faire?
† Être près de Moi, M’offrir tout ce qu’il t’est donné de connaître.
T’offrir à Moi en sacrifice de réparation pour le salut des âmes. T’offrir avec tout ce que tu ressens et vis. Et surtout offrir les gens dont tu remarques le danger, en ayant de la compassion pour eux et en les aimant.
Plonge tout dans Ma miséricorde et ai confiance, recherche Ma volonté pour ne rien faire qui vient de toi, mais que tout vienne de Mon Amour.
Certaines choses doivent s’accomplir. Et il y a des situations qui, bien que saturées de mal, mènent au bien, parce qu’ils apportent le repentir et le retour vers Mes chemins – dans l’humilité et une plus grande sagesse à l’avenir.
N’est-ce pas pour cela que Je te donne la connaissance, pour que tu puisses mieux servir avec ton âme et ton corps dans l’œuvre du salut des âmes?
- Jésus, et l’Académie des Cœurs Purs…?
† Elle est dans Mon Cœur. Elle viendra au monde le moment décidé par Moi. Il ne faut rien faire « par soi-même ».
Le temps est donné pour discerner toujours mieux Ma volonté et se plonger toujours plus dans Mon cœur. Ce n’est qu’en Lui que se trouve le Pur Amour – la Vérité et l’Espérance de l’accomplissement des promesses.
Ap 10,34-36 « Alors Pierre prit la parole et dit : Je constate en vérité que Dieu ne fait pas acception des personnes, mais qu’en toute nation celui qui le craint et pratique la justice lui est agréable. Telle est la parole qu’il a envoyée aux Israélites, leur annonçant la bonne nouvelle de la paix par Jésus Christ : c’est lui le Seigneur de tous. »

25.VIII.94 (Pèlerinage en Terre Sainte)



† Pourquoi, Mon enfant, t’étonnes-tu de ce qu’il y a autant de pagaille, autant d’agitation et d’étroitesse sur Ma Terre? De ce qui s’y trouve ne diffère en rien de nombreux autres endroits sur terre? Tu regrettes de ne pas y avoir trouvé de silence, de recueillement et d’atmosphère de sainteté.
C’est ainsi qu’est le monde et c’est en lui qu’il t’est donné de vivre. Et c’est en lui qu’il faut s’efforcer et lutter pour la sainteté de son âme, la fidélité à Dieu et l’exercice de l’amour envers tes frères.
Ton chemin de vie passe également par le bazar du monde – tout comme le chemin à Jérusalem que J’ai emprunté pour me laisser crucifier. Ce chemin était alors tel qu’il est aujourd’hui. Mais c’est justement ce chemin que chaque homme doit parcourir. Malgré tous ces empêchements et ces difficultés, il faut voir un seul objectif : Me suivre en portant la croix des malheurs humains, pour s’offrir et mourir avec Moi pour ses frères.
Pour ressusciter avec Moi vers la vie dans la pleine dimension du bonheur.
La Terre Sainte, l’emplacement de Ma vie terrestre, ne peut pas être différente, puisque Moi Je suis venu chercher ce qui a été perdu du Royaume de Mon Père : tout ce ce qui est péché, malade, perdu. Tout ce qui se perd en étant préoccupé par soi-même et en contemplant son reflet.
C’est justement ce que Je suis venu éclairer de la lumière de Ma Miséricorde pour le sauver vers la vie en Dieu.
J 16,20-22 « En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira; vous serez tristes, mais votre tristesse se changera en joie. La femme, sur le point d’accoucher, s’attriste parce que son heure est venue; mais lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus des douleurs, dans la joie qu’un homme soit venu au monde. Vous aussi, maintenant vous voilà tristes; mais je vous verrai de nouveau et votre cœur sera dans la joie. »
† C’est pourquoi, quand on fait un pèlerinage en Terre Sainte, on ne devrait avoir qu’un seul objectif : s’unir à Moi dans le Sacrifice du Chemin de Croix et de l’offrande de sa vie sur le Mont Tabor. Pour que dans ta vie terrestre se répète Mon Sacrifice de salut pour tous – couronné par la victoire de la Résurrection.
Si quelqu’un n’a pas cet objectif, ne t’étonne pas de le voir se comporter comme un touriste qui recherche les plaisirs et les paillettes du monde, qui met sa propre personne devant les autres et au-dessus de tout. Ne t’étonne pas aussi et ne te scandalise pas de tes réactions. Elle sont toujours le fruit de ton intérieur. De son état de pureté, d’humilité et de sacrifice. À travers elles, Je te révèle ce qui est ta faiblesse et ce pour quoi tu devrais supplier Ma Miséricorde dans la paix et la confiance.

26.VIII.94



† Ma vie entière était tournée vers Jérusalem. Je m’y dirigeais dans Mon Cœur et J’avançais pour offrir le sacrifice de rédemption pour le péché et le mal. Pour mourir par amour pour l’Amour. Et toi, Ma bien-aimée, pour quoi y es-tu allée?

27.VIII.94



† Mon enfant, si tu t’es offerte à Moi et si tu désires porter avec Moi le sacrifice du Golgotha, alors permets à chaque instant le dépouillement de ton cœur et de ta vie de tout ce que le monde et ta convoitise ont salit, et desquels ils sont devenus les esclaves.
Sache que Mon Chemin de Croix a lieu dans ce monde et dans chaque cœur humain. Dans le tien aussi. Et il est semblable à celui que tu as emprunté parmi les petites rues de Jérusalem : plein de vacarme, d’objets, de chaos. La seule chose qu’on n’y trouve pas, ce sont les marques de Ma présence : de Mon amour souffrant qui M’a mené à la Croix autrefois, et qui dure encore aujourd’hui.
Permets le dépouillement de ton âme pour qu’il y ait en elle plus de silence, d’espace, de place et de temps pour Moi. Pour qu’elle ressemble moins au marché Jérusalem, au chemin de Ma douleur et de celle de Ma Mère.
Ce que tu fais dans ton cœur et autour de toi, ce que tu désires et ce dont tu t’entoures, n’est-ce pas en un certain sens comparable aux tréteaux de rue? Ce que tu fais envers tes proches, ta manière de te montrer à eux, n’est-ce pas comparable au vacarme et à l’importunité des vendeurs qui interpellent?
Mon enfant, médite cela et désire le dépouillement et la purification de ton âme, afin que le sacrifice que tu déposes et que tu offriras soit digne de ton Bien-aimé.
Rm 8,31-39 « Que dire après cela? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Lui qui n’a pas épargné son propre Fils mais l’a livré pour nous tous, comment avec lui ne nous accordera-t-il pas toute faveur? Qui se fera l’accusateur de ceux que Dieu a élus? C’est Dieu qui justifie. Qui donc condamnera? Le Christ Jésus, celui qui est mort, que dis-je? ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui intercède pour nous?
Qui nous séparera de l’amour du Christ? La tribulation, l’angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive? Selon le mot de l’Écriture : A cause de toi, l’on nous met à mort tout le long du jour; nous avons passé pour des brebis d’abattoir. Mais en tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés.
Oui, j’en ais l’assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni puissances, ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur. »

28.VIII.94



† Que ta joie et la cause de ta gratitude envers Dieu et les hommes soit la possibilité que tu as de peiner dans ton cœur et de souffrir dans ton âme pour le bien des autres. Que cela soit aussi la cause d’un amour toujours plus grand envers Dieu et les hommes – avec Moi et en Moi.

30.VIII.94



- J’ai demandé au Seigneur de sauver quelqu’un qui était loin de Dieu.
† Chacun est sauvé, mais tous ne veulent pas l’accepter.

1.IX.94



- Qu’en est-il de mon évangile, celui que Tu m’as transmis, Jésus, dans toutes ces Paroles jusqu’à présent?
† C’est la connaissance du Bien et du Mal – dans ton cœur, chez les autres, dans le monde.
C’est une exhortation au sujet de quoi faire pour soutenir le Bien et t’opposer au Mal.
Ta tâche n’est pas d’agir ouvertement parmi les hommes, mais dans la prière et le sacrifice quotidiens, comme réparation du mal et comme soutien au bien – envers chaque personne que Je désigne à ton cœur et à ton âme.
C’est dans cet objectif que tu es dans la solitude et c’est dans cet objectif que Je t’envoie vers les gens.
C’est ta vocation et ta mission. Pour l’accomplir, tu reçois des forces physiques et spirituelles du sein même de la Très Sainte Trinité.
Lc 11,5-8 « Il leur dit encore : Si l’un de vous, ayant un ami, s’en va le trouver au milieu de la nuit, pour lui dire : Mon ami, prête-moi trois pains, parce qu’un de mes amis m’est arrivé de voyage et je n’ai rien à lui servir, et que de l’intérieur l’autre réponde : Ne me cause pas de tracas; maintenant la porte est fermée, et mes enfants et moi sommes au lit; je ne puis me lever pour t’en donner; je vous le dis, même s’il ne se lève pas pour les lui donner en qualité d’ami, il se lèvera du moins à cause de son impudence et lui donnera tout ce dont il a besoin. »
Lc 11,9 « Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira. »
Lc 11,13 « Le Père du ciel donnera l’Esprit Saint à ceux qui l’en prient! »
† C’est pourquoi ne décide rien dans ton cœur sur les gens, quel que soit leur comportement envers toi, et rejette les émotions qui apparaissent dans ton cœur.
Accompli Ma volonté et sois bonne envers tous : occupe-toi de leur salut et de leur sainteté.
Fais attention à ce que tes actes, tes paroles et tes pensées soient en accord avec la vocation et la mission reçue de Moi – à chaque moment et en chaque circonstance, surtout quand ta fidélité est exposée à l’épreuve, quand les tentations t’attaquent.
Que tes actes intérieurs de prière d’intercession et que tes sacrifices dépendent uniquement de Moi et qu’ils soient complètement indépendants de quoi que ce soit d’autre.
Amen.

2.IX.94



† Mon enfant, contemple dans ton cœur les paroles de l’Écriture « Il nous a aimés jusqu’au bout » à chacune de tes prières, en approchant ton cœur du sujet de cette prière et de ce que montre son contenu. Surtout pendant la méditation de chaque mystère du Saint Rosaire et des stations du Chemin de Croix.
Demande-Moi et désire comprendre ce que signifient ces paroles, sans cesse : pendant tes activités courantes de tous les jours, dans tes problèmes vitaux, dans les situations auxquelles tu participes, dans la rencontre avec les gens, dans le travail et l’accomplissement de diverses obligations.
Que cette pensée et cette question dirigée vers Moi se tienne au centre de ton cœur et de ta pensée, et qu’elle pénètre tout ton être et tout autour de toi.
Tu connaîtras les profondeurs de Mon Amour. Tu seras toujours plus en Moi et Je serai toujours plus en toi. Tu seras Marie qui M’enfante pour le monde et pour chaque homme : une Apôtre de Mon Amour.
Ap 18,1-2a « Après quoi, je vis descendre du ciel un autre Ange, ayant un grand pouvoir, et la terre fut illuminée de sa splendeur. Il s’écria d’une voix puissante : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande. »
Ne prête pas attention aux difficultés que te fera le mauvais esprit par ses suggestions et ses insinuations. Demeure obstinément auprès de cette pensée et dans ce désir de la connaissance des profondeurs de Mon Amour, et demande l’aide de ton ange, de tes patrons, de ta famille et de tes amis qui sont déjà auprès de Moi.
Supplie Marie que l’Esprit Saint descende sur toi : l’Esprit de Sagesse, d’Amour et de Puissance. C’est un programme et une tâche pour toute ta vie sur terre, au purgatoire et au ciel : connaître et expérimenter toujours plus profondément et toujours plus largement la beauté de l’Amour.

5.IX.94



- Je suis descendue dans la profondeur de mon âme pour la première fois : dans cet énorme espace de silence, de douceur et d’apaisement qui coulent du Seigneur, dont tout était pénétré et arrêté en Lui. Le temps n’existait pas. Il n’y avait que « maintenant » et « existe ».
Ce qui est resté à l’extérieur : tout ce qui est temporel, matériel, les pensées – tout cela était comme loin quelque part, dans un autre espace. Je savais que cela existait, mais en même temps c’était comme étranger et indifférent.
L’espace de l’âme, même s’il était comme dans la nuit, était plein de Vie et du Seigneur, ouvert à ce monde spirituel infini que je ne faisais que ressentir, parce que ma vision spirituelle est fermée – comme embuée.
Cette énorme grâce de la paix et de la bonté du Seigneur. Pour la première fois, j’étais dans le Seigneur sans aucune distraction pendant toute une heure, qui a passé comme un instant, même si j’ai ressenti tellement de choses.
Avant de commencer cette prière contemplative, j’ai demandé l’aide des anges, de mes patrons, de mes proches défunts. J’ai demandé à Marie le don de la concentration et j’ai récité à cette intention une dizaine du Rosaire et une prière au Saint Esprit.
Maintenant, même si je suis revenue à l’extérieur, cette expérience dure encore. Elle est plus essentielle que ce que je perçois par les sens du corps et par l’intelligence. Je voudrais y retourner, parce que là-bas se trouve ma vraie place et ma vie.

6.IX.94



(Pendant la récitation du troisième mystère joyeux de saint Rosaire)
† Je nais dans chaque âme humaine dans la mesure où chaque âme Me le permet. Je nais à travers Marie.

18.IX.94



- Le Seigneur me donne la grâce de connaître la profondeur et l’ampleur des paroles « Il nous a aimés jusqu’au bout ».
À certains moments, connaître l’amour du Seigneur me cause une énorme douleur, parce que je connais en même temps mon ingratitude et ma bêtise. Et l’horreur de ce que fait le monde.
C’est une grande grâce de ce que le Seigneur reste autant caché et qu’Il dévoile Son vrai Visage avec autant de délicatesse. Tellement progressivement – petit à petit. Qu’est-ce que l’homme deviendrait s’il connaissait soudain la vérité sur le Seigneur et sur lui-même?
Chaque jour de notre vie et chaque instant est tellement précieux! On peut connaître toujours plus l’Amour du Seigneur et renoncer toujours plus à sa petitesse et à sa mesquinerie. Désirer Jésus toujours plus et L’aimer.

19.IX.94



† Ne t’attriste pas d’être dans l’ombre des gens alors que tu te trouves dans Ma splendeur. Ne dirige pas la nostalgie de ton cœur vers les miettes des émotions humaines alors que tu possèdes la plénitude de Mon Amour. Ne recherche pas d’appui dans ce monde alors que tu appartiens toute entière à Moi.
Ne cherche pas d’endroit qui apporte l’apaisement à ton cœur alors que, dans ton cœur, se trouve la chambre de ton Bien-aimé qui t’appelle et te désire.
Ne regarde pas avec dégoût ton corps détruit par le temps alors que ton âme mûrit vers la plénitude de sa beauté en Moi.
N’ai pas peur de l’abandon des hommes alors que, Moi, Je Me languis de toi et J’attends toujours ton amour.

24.IX.94



(Pendant la méditation de l’évangile du jour Lc 9,43-45, surtout des paroles : « le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ».)
† Mon enfant, tu es également livrée – c’est la raison de tes expériences et de ces attaques sur ton âme.
Tiens-toi prête et sois vigilante pour ne pas te laisser tromper, et pour ne pas rester seule devant ces agressions. À chaque pensée malveillante, réfugie-toi toujours sous la protection de Marie. Elle désire te protéger et préparer ton cœur de manière à ce que le sacrifice que tu offres en permanence soit pur et remplit de la force Divine.
Ne cherche pas d’appui chez les hommes, c’est toi qui doit être un appui pour eux – pour les âmes tiraillées et trompées par satan.
Tout ce que tu vois et ressens, plonge-le dans Mon Sang et dans Mes Blessures, afin de laver et libérer les âmes tourmentées et emmpêtrées par l’action perfide du diable.
Le monde est soumis à satan en conséquence du rejet de la Loi Divine par un si grand nombre de gens qui vivent dans le péché mortel et dans l’incroyance.
N’ai pas peur et ne te laisse pas aller à la tristesse, même si tu ne perçois pas les fruits de ton intercession : de tes prières et des offrandes que tu déposes devant le trône Divin. Les fruits sont abondants et tes demandes sont écoutées, elles sont attendues avec bienveillance et avec tendresse de Ma part et de celle de Marie. Chaque prière et chaque soupir d’un de Mes enfants à l’intention des âmes menacées et perdues est un trésor : un secours qui apporte le salut et le soutien pendant cette période si difficile.
Ceux qui ont offert leur vie au service de Dieu sont le plus attaqués par satan. Ils sont sans cesse harcelés et trompés :
· harcelés par les attaques des tentations et des offensives du mal,
· trompés par l’apparence du bien, l’aveuglement et l’excès d’activités extérieures qui rendent stérile l’âme qui n’a pas le temps de se reposer en Dieu.
Satan tiens surtout à priver les gens de la prière et ainsi briser leur contact avec Dieu, vider l’âme et la laisser sans défense.
Alors que la force de l’Église, c’est la prière – une prière profonde et ardente qui offre les âmes à Dieu et les transforme.
Au contraire satan suggère de développer les formes extérieures d’activité de l’Église. De grandes et majestueuses célébrations, des fêtes, des actions sociales. Tout, sauf la profondeur de la prière et du contact direct avec Dieu. Il désire les apparences de la foi.
Mon enfant, n’économise pas ton temps et ta peine pour demeurer en Moi dans le silence et l’amour. Pour plonger dans Ma Miséricorde les âmes qui te sont confiées et le monde entier qui est tellement malmené par les forces infernales auxquelles il s’est lui-même livré.
La prière la plus fructueuse, c’est la participation pleinement consciente à l’Offrande Eucharistique.

28.IX.94



- Le Seigneur m’a montré qu’en conséquence du péché originel, l’âme humaine a une porte ouverte vers l’enfer. Satan guette devant cette porte et surveille cette âme, il a aussi souvent l’aide d’autres compères qui sont en quelque sorte spécialisés dans différents types de tentation, adaptés à la situation et aux faiblesses du sujet. Ils essayent d’entrer à l’intérieur de l’âme. Ils s’insèrent en cachette et le premier qui y parvient introduit les autres derrière lui. Quand de plus grandes régions de l’âme sont maîtrisées par ces sombres personnages, le satan principal entre derrière eux et y installe son royaume qui déferle sur la totalité de l’âme.
Quand on vit dans la Grâce Sanctifiante, l’âme est remplie de la lumière du Seigneur et satan ne peut pas entrer, même s’il se tient prêt au pas de la porte et essaye souvent d’entrer. Mais il doit se retirer, parce que la lumière du Seigneur le blesse.
Plus on est ardent dans sa foi, plus la lumière du Seigneur est forte, plus satan est rabougri et comme paralysé par la splendeur qui émane de l’intérieur de l’âme. Les âmes qui s’entretiennent avec le Seigneur dans leur intérieur dans un amour nuptial sont entièrement éclairées, presque transparentes et il émane d’eux une clarté que les satans doivent fuir à une grande distance, parce qu’elle les brûle et leur fait mal – ils deviennent aveugles et rabougris.
Entreprendre des actions pécheresses, ou entrer dans des situations semblables au péché, expose l’homme à l’épreuve (souvent en conséquence de la confiance en soi) et c’est comme ouvrir une autre porte vers satan. Quand la lumière intérieure du Seigneur n’est pas suffisamment entretenue et allumée dans l’âme, alors les satans ont l’opportunité de s’immiscer à l’intérieur. Ils s’efforcent alors de se camoufler en revêtant la couleur de l’entourage, c’est-à-dire en prenant l’apparence du bien.
Ce qu’on appelle le scandale, s’exposer à l’épreuve, ou faire le mal envers les autres, c’est comme envoyer des satans supplémentaires à l’aide de ceux qui guettent auprès de l’âme et qui se faufilent à l’intérieur.
Mc 10,23-27 « Alors Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : Comme il sera difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le Royaume de Dieu! Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus reprit et leur dit : Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le Royaume de Dieu! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou de l’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu! Ils restèrent interdis à l’excès et se disaient les uns aux autres : Et qui peut être sauvé? Fixant sur eux son regard, Jésus dit : Pour les hommes, impossible, mais non pour Dieu : car tout est possible pour Dieu. »
- Après avoir écrit cela j’ai ressenti une méchanceté dirigée vers mois, elle voudrait arracher ces pages et les détruire, mais elle ne peut pas dépasser une certaine limite pour s’approcher et se venger.

3.X.94



† Il y a une différence essentielle entre faire le bien à quelqu’un et lui faire plaisir. Les deux sont en effet souvent contradictoires.
Le seul vrai bien est le bien spirituel, et il grandit principalement à partir de la peine et de la souffrance au nom de la Miséricorde. De la peine et de la souffrance physique tout autant que spirituelle.
Regarde Mon Sacrifice qui a apporté le bien le plus parfait à tous les êtres humains, et tu comprendras…
Regarde aussi ma vie sur terre en tant qu’Homme…
L’amour, c’est faire le bien – et faire plaisir uniquement quand cela ne génère que du bien.
Ne t’occupe pas non plus du plaisir spirituel – du tien ou des autres – mais du bien. Chercher les plaisirs spirituels engendre le mal.
Le monde contemporain recherche les plaisirs corporels autant que spirituels, et il perd le bien qui se rapporte à l’esprit comme à la matière – il se dirige vers la mort spirituelle et la destruction de ce qui est matériel.

12.X.94



† Tout ce qui existe a été fait par Amour. Toi aussi, tu as été faite par Amour. Tu es un récipient à amour. Dans ce récipient, J’ai déposé la graine de la vie éternelle dans l’Amour.
Est-ce qu’une plante va en pousser, est-ce qu’elle va fleurir, est-ce qu’elle donnera du fruit? – Cela dépend de toi. De tes soins attentifs et de ta protection pendant toute la période que Je te donne, à travers la mise à profit des dons de Ma Grâce qui coulent sur toi.
Il faut remplir le récipient de fleurs d’amour et de fruits d’actes qui engendrent l’amour dans les cœurs de Mes enfants.

14.X.94



† Les actes qui n’engendrent pas l’amour dans les cœurs ne sont pas dignes d’être entrepris.
Les émotions qui n’approchent pas de Dieu ne sont pas dignes de Mon enfant.
Les pensées qui ne fortifient pas la foi sont un ballaste inutile dans l’âme.
Les décisions qui n’ont pas été fondées sur Ma volonté sont un chemin vers les erreurs et le mal.
Celui qui s’est offert au service de Dieu doit, pour l’accomplir, contrôler sans cesse ses actes, ses émotions, ses pensées et ses décisions. Il doit les réviser sans cesse à la lumière de l’amour du Père.
† L’univers entier est rempli d’amour. Seuls les êtres humains s’en défendent et ferment leur cœur à son flux, se blessant ainsi douloureusement et se tuant.

15.X.94, 4h20



- C’est une douleur terrible de regarder comment l’esprit du monde dévore à la suite les personnes appelées à la sainteté, et ne rien pouvoir faire pour l’arrêter.
† Une apocalypse est nécessaire pour que beaucoup se réveillent. Pour que Ma Miséricorde leur ouvre les yeux et qu’Elle puisse leur apporter le salut.
L’apocalypse qui touche la vie d’individus ne suffit plus, ou même celle qui touche des groupes de gens et des sociétés entières, une apocalypse totale à dimension mondial devient de plus en plus nécessaire pour sauver les âmes et préserver le « reste d’Israël » comme germe du nouveau peuple.

15.X.94, 18h20



† Quand tu entreprends une prière d’intercession pour quelqu’un dans un esprit d’expiation et de réparation, quand tu t’offres à Dieu dans cette intention, alors les mauvais esprits qui tentaient cette personne se retournent vers toi et ton âme devient comme assiégée : elle est pressée et attaquée par des pensées et des images contraires à la paix et à l’amour.
Alors ton âme doit être comme une citadelle : fortifiée d’un rempart de confiance et de dévouement à Dieu, un rempart si haut et si imposant qu’aucun projectile de mensonge et de méchanceté ne parvient à l’intérieur. Ta conscience de la situation et la reconnaissance de l’ennemi le rendent impuissant. Parce que sa force est dans le camouflage, les ténèbres et la tromperie. Il n’est dangereux que quand il n’a pas été reconnu et quand l’âme demeure à l’extérieur du rempart du contact avec Moi.
Chaque pensée négative, chaque inquiétude est une attaque du mauvais esprit dans ta direction. Ai la sagesse de ne pas permettre que ton âme souffre de ces attaques. J’ai fait la promesse que les âmes dévouées à Moi marcheront sur les serpents et les scorpions et qu’aucun poison ne leur fera de mal. Ai confiance dans cette promesse et sois tranquille quant à l’accomplissement de ton appel, même si le monde est plein de serpents, de scorpions et de poison.
J’ai vaincu le monde, et l’aube du réveil de la vie sur terre arrive déjà.
Mt 13,12 « Car celui qui a, on lui donnera et il aura du surplus, mais celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera enlevé. »

16.X.94



- Le Seigneur m’a fait comprendre que tout ce savoir sur la manière d’agir, sur comment aimer Dieu et les âmes, tout le « travail sur soi » pour l’accomplir, tout cela n’a pas vraiment d’importance.
Seule la prière a d’importance, et les efforts incessants pour demeurer dans le Seigneur en s’unissant à Lui. C’est Lui qui fera tout le reste par Sa Grâce. C’est Lui qui accomplira la transformation de l’âme, qui sanctifiera le cœur et l’intelligence, qui remplira d’amour surnaturel. Alors nous aimerons sans aucune raison.
Et les pécheurs nous seront plus proches que les saints, nous voudrons plus les aider, nous seront plus compatissants envers leurs malheurs et nous aurons pour eux plus de tendresse et d’amour. C’est ainsi que le Christ aime les pécheurs – jusqu’au Sacrifice du martyre pour eux.
La différence entre l’amour du Christ et l’amour humain, c’est que le Christ aime pour combler, alors que les gens aiment pour recevoir (pour ressentir des plaisirs spirituels ou physiques).
Dans l’amour du Christ, la laideur physique ou spirituelle ne provoque pas le dégoût mais la compassion, et plus la laideur est grande, plus elle appelle la Miséricorde.

20.X.94



- Depuis à peu près une semaine l’Amour du Seigneur me pénètre par vagues.
Un Amour que l’on ne peut comparer à rien sur terre – pleine d’énorme tendresse et de compassion, concernant tous les êtres humains.
Un intérêt pour les gens si grand qu’on ne peut l’exprimer que par ce qui est arrivé le Jeudi Saint et le Vendredi Saint.
Le regard du Christ d’autrefois, celui que j’ai vu il y a 10 ans, il exprimait cet amour.

10.XI.94



- Tout est négligeable devant l’amour du Christ, celui que nous recevons et qui va à travers nous vers les autres.
C’est de cela que nous sommes responsables et dont nous répondrons devant le Seigneur.
De bonnes pensées, de bonnes paroles et de bons actes – telle est ma tâche et celle de chacun. Cela devrait être le contenu de mes efforts, de mes prières de supplication à mes intentions et à celles des autres.
† Le temps est donné comme un instrument de progrès sur ce sujet.

11.XI.94



- Un satan étranger s’est approché de moi pour me tourmenter.
Merci Seigneur de ce que cette personne éprouve un soulagement et qu’elle peut avancer sans obstacles sur le chemin de la sainteté.
Je te demande Ta force pour résister et pour ne pas faire le mal.
Mt 17,22-23a « Comme ils se trouvaient réunis en Galilée, Jésus leur dit : Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes, et ils le tueront, et, le troisième jour, il ressuscitera. »
Mt 17,18 « Et Jésus le menaça, et le démon sortit de l’enfant qui, de ce moment, fut guéri. »

13.XI.94



† L’Amour est la meilleure purification et la libération de tout mal – l’Amour surnaturel qui embrase le cœur et pénètre l’intelligence.
Un tel Amour rend l’homme saint et engendre de saintes actions : l’héroïsme de la foi et de la miséricorde. Cet Amour est tellement différent de l’assouvissement de ses propres convoitises corporelles et spirituelles à l’aide de son prochain!

16.XI.94



- Les attaques du malin durent depuis que j’ai commencé à récité la neuvaine de préparation à mon « offrande » à Częstochowa le 21 novembre (la neuvaine à la Miséricorde Divine).
Elles vont s’intensifier avec les tentations. D’autant plus que je reste avec cela dans une solitude totale et cachée, presque comme dans une prison.
Mt 14,1-2 « En ce temps-là, la renommée de Jésus parvint aux oreilles d’Hérode le tétrarque, qui dit à ses serviteurs : Celui-là est Jean le Baptiste! Le voilà ressuscité des morts : d’où les pouvoirs miraculeux qui se déploient en sa personne!
C’est qu’en effet Hérode avait fait arrêter, enchaîner et emprisonner Jean, à cause d’Hérodiade, la femme de Philippe son frère. Car Jean lui disait : Il ne t’est pas permis de l’avoir. Il avait même voulu le tuer, mais avait craint la foule, parce qu’on le tenait pour un prophète. Or, comme Hérode célébrait son anniversaire de naissance, la fille d’Hérodiade dansa en public et plus à Hérode au point qu’il s’engagea par serment à lui donner ce qu’elle demanderait. Endoctrinée par sa mère, elle lui dit : Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. Le roi fut contristé, mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda de la lui donner et envoya décapiter Jean dans la prison. Sa tête fut apporté sur un plat et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. Les disciples de Jean vinrent prendre le cadavre et l’enterrèrent; puis ils allèrent informer Jésus. »
- Ma mission a commencé il y a neuf ans par les paroles du Benedictus (Lc 1,68-80, surtout Lc 1,76) consciemment et avec crainte.
- Est-ce que cela signifie que le temps (de la neuvaine) est terminé, le temps de certaines influences, ce que je ressentais depuis un certain temps?
† La réponse est dans les paroles que tu as reçues : dans le contenu de toute cette péricope sur l’exécution.
Amen.

17.XI.94



- Je désirais mourir, parce qu’il me semblait qu’il n’y a plus de raison à ma présence ici. Que je fais plus de mal que de bien, qu’il n’y a vraiment plus rien pour moi ici : aucuns désirs, aucuns objectifs, aucun service. Seulement le poids des jours qui passent et des chutes. Et une nostalgie incessante vers le Seigneur.
Mais maintenant, le Seigneur me montre que c’était de l’égoïsme, la fuite devant le sacrifice de cette agonie de tous les jours, alors qu’elle a une énorme valeur. La même valeur que celle de Son agonie sur la Croix du Golgotha.
Le Seigneur m’a montré son agonie incessante : une énorme croix au-dessus du monde entier, avec Son Corps vivant cloué à Lui – avant qu’Il ne revienne dans la splendeur de Sa gloire, Victorieux.
J’ai compris la valeur de chaque moment de vie et d’agonie avec Lui pour les autres, comme je le répète tous les jours dans « l’offrande », et comme je m’y suis engagée à Częstochowa.
Voilà le sens et l’objectif de chaque instant, d’autant plus que cette agonie devient intense.
Et maintenant, Seigneur, je Te demande de me donner encore beaucoup de journées ou même d’années, pour que je puisse faire cela par Ta grâce pour le salut de Ton Amour dans les cœurs – pour les Apôtres de l’Amour Pur et pour beaucoup d’autres par leur intermédiaire.
Je sais que le Seigneur m’a écouté, parce que telle était et est Sa volonté, qu’il fera renaître l’Académie des Cœurs Purs.
Za 2,12-3,10 « Car ainsi parle Yahvé Sabaot, après que la Gloire m’eut envoyé à propos des nations qui vous dépouillèrent : Qui vous touche, touche à la prunelle de mon œil. Voici que je lève la main sur elles, pour qu’elles soient le butin de leurs esclaves. Alors vous saurez que Yahvé Sabaot m’a envoyé! Chante, réjouis-toi, fille de Sion, car voici que je viens pour demeurer au milieu de toi, oracle de Yahvé! Des nations nombreuses s’attacheront à Yahvé, en ce jour-là : elles seront pour lui un peuple. Elles habiteront au milieu de toi et tu sauras que Yahvé Sabaot m’a envoyé vers toi. Mais Yahvé possédera Juda comme sa part sur la Terre Sainte et choisira encore Jérusalem. Silence, toute chair, devant Jahvé, car il se réveille en sa sainte Demeure.
Il me fit voir Josué, le grand prêtre, qui se tenait devant l’ange de Yahvé, tandis que le Satan était debout à sa droite pour l’accuser. L’ange de Yahvé dit au Satan : Que Yahvé te réprime, Satan; que Yahvé te réprime, lui qui a fait choix de Jérusalem. Celui-ci n’est-il pas un tison tiré du feu? Or Josué, debout devant l’ange, était vêtu d’habits sales. Prenant la parole, celui-ci parla en ces termes à ceux qui se tenaient devant lui : Enlevez-lui ses habits sales… Puis il lui dit : Vois, j’ai enlevé de toi ton péché et on te vêtira d’habits somptueux. Et il reprit : Qu’on mette sur sa tête une tiare propre! Ils lui mirent sur sa tête une tiare propre et le revêtirent d’habits. L’ange de Yahvé se tenait debout. Alors l’ange de Yahvé fit à Josué cette déclaration : Ainsi parle Yahvé Sabaot. Si tu marches dans mes voies et gardes mes observances, tu gouverneras ma maison, tu garderas mes parvis et je te donnerai accès parmi ceux qui se tiennent ici.
Écoute donc, Josué, grand prêtre, toi et tes compagnons qui siègent devant toi, car ils sont des hommes de présage : Voici que je vais introduire mon serviteur « Germe ». Car voici la pierre que je remets à Josué. Sur cette pierre, il y a sept yeux. Voici que je vais graver moi-même son inscription, oracle de Yahvé Sabaot, et j’écarterai le péché de ce pays en un seul jour. Ce jour-là – oracle de Yahvé Sabaot – vous vous inviterez l’un l’autre sous la vigne et sous le figuier. »

18.XI.94, 8h35



† La résurrection des autres sera à la mesure de ton agonie. Amen.

18.XI.94, 10h30



- Quel est mon péché actuel?
† La confiance en toi, en tes arguments et tes opinions, parce que tu accuses les autres plus que toi-même.
Sache, Mon enfant, que l’accusateur principal, c’est satan, et c’est justement lui qui inspire dans ton intelligence les tendances à rechercher le mal chez les autres, et à en parler souvent.
Mais il inspire aussi l’amertume au cœur et le remords occasionné par ton propre manque de perfection.
La couleur dans laquelle tu vois les gens dépend de ton cœur. De la transparence de ton cœur grâce à laquelle Mon Amour peut filtrer à l’extérieur et illuminer ce que tu regardes.
Un cœur pur permet de voir la vérité – le bien comme le mal – à travers le prisme de Mon Amour Miséricordieux (en soi et chez les autres).

21.XI.94. Częstochowa



- Pendant le première messe de six heures, après le dévoilement de l’Icône, les paroles de l’Évangile m’ont frappée, celles qui parlent de l’offrande de la veuve qui a le plus déposé dans le Trésor : deux piécettes qui étaient tout ce qu’elle avait pour vivre. Et pendant la Messe de mon « offrande » à 15h30, c’était la lecture du livre de Zacharie, celle que j’ai reçue du Seigneur pendant la prière de jeudi dernier, décisive pour moi :
Za 2,14-17 « Chante, réjouis-toi, fille de Sion, car voici que je viens pour demeurer au milieu de toi, oracle de Yahvé! Des nations nombreuses s’attacheront à Yahvé, en ce jour-là : elles seront pour lui un peuple. Elles habiteront au milieu de toi et tu sauras que Yahvé Sabaot m’a envoyé vers toi. Mais Yahvé possédera Juda comme sa part sur la Terre Sainte et choisira encore Jérusalem. Silence, toute chair, devant Jahvé, car il se réveille en sa sainte Demeure. »
De cette manière, le Seigneur m’étreint encore plus fort et me donne la confirmation de la vérité de mon appel inclus dans la formule de « l’offrande » que j’ai renouvelée pour l’année qui vient et selon laquelle je vis plus profondément tous les jours (depuis le 9 décembre 1986).
J’ai reçu une énorme grâce aujourd’hui à Częstochowa : le temps de la tristesse à cause de la menace du mal est terminé… Il reste la joie de l’acceptation de la croix et de la crucifixion dans un esprit d’expiation et d’intercession.
Salut, ô Croix – ma joie!
Comme c’est beau de se réjouir d’être fatigué, somnolent, glacé, affamé et séparé des gens. De n’être rien pour eux.
Il y a une grande richesse dans la pauvreté et une grande joie dans les difficultés et les souffrances vécues dans la solitude avec Jésus – pour n’être qu’avec Lui.
Lc 10,27.42 « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit; et ton prochain comme toi-même… Pourtant il en faut peu, une seule même. C’est Marie qui a choisi la meilleure part; elle ne lui sera pas enlevée. »

29.XI.94



† Que ta maison soit ton tombeau duquel viendra la résurrection pour beaucoup : la résurrection de l’Amour.
Mt 28,5-8 « Mais l’ange prit la parole et dit aux femmes : Ne craignez point, vous : je sais bien que vous cherchez Jésus, le Crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité comme il l’avait dit. Venez voir le lieu où il gisait, et vite allez dire à ses disciples : « Il est ressuscité d’entre les morts, et voilà qu’il vous précède en Galilée; c’est là que vous le verrez. » Voilà je vous l’ai dit. Quittant le tombeau, tout émues et pleines de joie, elles coururent porter la nouvelle à ses disciples. »
En ce moment, mon patron est saint Maximilien Kolbe.

4.XII.94



† Certaines paroles ou actions, motivées par une forte intention, ont un pouvoir d’action et de prophétie, même si ce pouvoir est souvent inconscient au moment de son apparition.
Henri Suso, Livre de l’éternelle sagesse. « 1. Tiens-toi loin de tous les hommes.
2. Écarte toutes les images et les pensées nocives.
3. Délivre-toi de tout ce qui peut faire entrer dans ta vie la frivolité, l’attachement ou le souci.
4. Élève incessamment ton cœur vers la contemplation cachée de Dieu, en M’ayant toujours sous tes yeux, et ne détourne jamais ton regard de Moi.
Cette contemplation devrait être aussi l’objectif d’autres exercices, comme la pauvreté, le jeûne, la veille et toutes les autres mortifications. Ne les exerces que dans la mesure où elles t’aident à poursuivre la contemplation…
Si tu veux faire des progrès dans le chemin de la perfection, ai cet enseignement sous les yeux, où que tu te trouves – comme si j’étais auprès de toi et t’enseignais par ces mots : Mon enfant, sois concentré et pur, élève haut ton cœur. »

7.XII.94



† Sois dans ton cœur reconnaissante au monde et aux gens qui, en te faisant mal, t’ont permis de connaître plus profondément la vérité sur toi et t’ont fait supplier Ma Miséricorde pour ton salut et le leur.

Cette dame est-elle crédible?
N'est-ce pas du channeling?
avatar
jacques58fan
Pour le roi

Masculin Messages : 694
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par scapulaire le Dim 29 Oct - 16:35

C'est une soeur polonaise jacques
la traduction de ses carnets est posthume et "gratuite"
gabuzo nous les partage depuis un petit bout de temps maintenant
Comme d'autres consacrées elle partageait ses locutions intérieures par écrit.

http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t38719-alice-lentchevska-exhortations-une-ouvre-mystique-remarquable?highlight=alice+lentchenvska
avatar
scapulaire
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 238
Age : 45
Localisation : mulhouse
Inscription : 02/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 4:36

Avec le nihil obstat de monseigneur Henryk Wejman, 
évêque de Stetin (Pologne), le 20/07/2015


bonjour,
est ce que cette mystique est reconnue par l'église ou partiellement  par ce "nihil obstat" ?
la beauté et le simplicité de ce dialogue m'ont beaucoup touchée.


merci d’éclairer Wizard  ma lanterne 
avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Jeu 2 Nov - 8:06

10.I.1988, 9h00

† Il faut accepter sa douleur en tant que sacrifice de réparation. Il faut beaucoup de douleur pour réparer pour ceux qui se prononcent en Mon Nom. Accepte pour eux ce dont Je remplis tes journées. Accepte aussi Mon exigence d’obéissance, pour les désobéissances envers Moi, Amour Crucifié.
Pour M’être obéissant, pour accomplir Ma volonté, il faut s’identifier à Moi dans tout ce que Je donne et dans ce que Je mets devant toi. Tout est une tâche pour t’identifier à l’Amour Crucifié.
Sois avec Moi dans Mon Amour et dans Ma Douleur dont tu portes le signe.
Tu Me l’as demandé, Je te l’ai donc donné pour que tu vives sans cesse de Ma Douleur et de Mon Amour. Il y en aura de plus en plus, ils seront de plus en plus intenses.
Tt 2,11-14 « En effet, la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été révélée. Elle nous enseigne à renoncer à un mode de vie impie et aux convoitises de ce monde et à vivre dans le temps présent conformément à la sagesse, la justice et la piété en attendant notre bienheureuse espérance, la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Il s'est donné lui-même pour nous afin de nous racheter de toute faute et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié et zélé pour de belles œuvres. »

10.I.1988, 22h10

- Je désire Te remercier pour mon père spirituel.
† Je l’ai choisi pour toi, pour qu’il te guide là où Je désire t’avoir. Continue de lui être obéissante.
- Jésus, Tu es caché.
† Mais Mon signe de douleur te parle de Ma présence en toi.
- Quelle est ta prière préférée?
† Une prière sincère. Un seul mot qui déborde d’un cœur brûlant vaut plus que beaucoup de chapelets récités sans amour.
Ne t’y intéresse pas trop. Je te dirai tout le moment venu. Aie confiance.

11.I.1988, 8h45

- Il n’y a aucune de Tes Paroles.
† Mais il y a Mon Amour.
- Je réfléchis sur la manière d’ordonner tout ce que Tu m’as dit jusqu’à présent.
Tt 3,8 « Cette parole est certaine, et je veux que tu te montres affirmatif là-dessus… Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. »
† Quand tu M’offres quelque chose, tu n’as pas le droit au moindre doute ou à la moindre inquiétude, mais tu dois Me faire confiance et te soumettre à Ma volonté et à Ma direction.
Quand quelque chose M’est offert, J’en tire toujours du bien.

11.I.1988, 21h30

- Comment as-tu pu tellement combler la si grande misère que je suis?
† C’est justement pour cela que Je t’ai choisie : pour que tu ne puisses rien t’attribuer.
Tout est un don donné gratuitement : ce que tu as déjà reçu et ce que tu recevras encore.
Je ne désire que ton amour.
Tu es le témoignage de Ma générosité.

12.I.1988, 8h30

† Je t’ai créée pour t’aimer, pour te donner le bonheur que seul Dieu peut donner.
- Comment dois-je me comporter quand Tu me combles tellement, sans mérite de ma part?
† Ordinairement. Te réjouir comme un enfant et tout accepter avec gratitude. Prendre soin de ce que Je te confie, M’aimer de tout ton cœur – de toutes tes forces, avec la simplicité d’un enfant.
Je désire de l’amour, parce qu’un amour non réciproque est une grande douleur.
Introduction aux livres des prophètes mineurs
L’activité des prophètes israélites n’était ni rare ni exceptionnelle à l’époque de la monarchie ou directement après le retour de la captivité.
- Pourquoi m’as-Tu donné de telles Paroles?
† Tu es le témoignage de Ma générosité.

13.I.1988, 23h30

- Seigneur, Tu m’as introduite dans des ténèbres complètes.
† Je veux détruire en toi ton habitude de décider pour toi, d’entreprendre quoi que ce soit indépendamment. Je désire te convaincre que tout ce que tu entreprends sans Me l’offrir est une erreur : une perte de temps et d’effort.
Si tu t’entêtes dans tes vieilles habitudes, Je ne pourrai pas te donner les grâces dont Je t’ai laissé sentir le signe.
Je veux t’avoir en tant qu’enfant maladroit, pas en temps qu’adulte indépendant. Je ne t’aiderai pas à faire ce que toi tu veux entreprendre, même si, selon ton appréciation, c’est très pieux ou très utile. Il y a beaucoup de choses saintes et beaucoup de choses divines, mais J’attends de toi que tu n’exécutes que ce que Je te charge de faire. Uniquement cela et rien de plus.
Tu dois demeurer constamment auprès de Moi en étant prête à recevoir ce que Je te donnerai. Tu n’as rien en propre : aucune chose, aucune affaire, aucuns plans.
Mais en même temps tu as tout de Moi – à chaque instant, au fur et à mesure. Quand ton cœur sera entièrement tourné vers Moi, il ne commettra aucune erreur dans le discernement de Ma volonté.
Comme un embryon dans le sein de sa mère – c’est ainsi tu dois être en Moi. Alors Je te porterai et c’est Moi qui accomplirai tout.
- Pour que je sache remplir Tes tâches…
† Tu n’as besoin d’aucun savoir-faire. Tu dois seulement vouloir, seulement désirer. Seulement te blottir contre Moi et tout M’abandonner, d’un moment à l’autre.
L’amour s’exprime dans l’abandon de soi et de tout. Se réserver quoi que ce soit est une trahison.
L’abandon doit être un processus qui dure – qui se réalise constamment.
Demeure dans un abandon amoureux en dehors du temps et au-delà du temps qui coulera alors à l’intérieur de ta vie en Moi.
Un abandon complet, durable, fera qu’en vivant en Moi, tu vivras dans l’éternité, et rien de ce qui existe dans le temps ne perturbera ton union amoureuse avec Moi.

15.I.1988, 8h50

† Je t’ai créée et Je t’ai appelée à une grande cohérence avec Moi. Permets-Moi de t’y amener.
- Parfois je crois m’approcher de la limite où il n’y a plus que Toi – Lumière et Amour, où l’on ne peut pas entrer avec son corps.
† Apprends à délaisser ta corporalité. Le corps n’est qu’un moyen que tu as reçu pour traverser le chemin humain de la purification et du choix de l’Amour.
Le choix conscient de l’Amour n’arrive que pendant la vie dans le corps. C’est pour cela que j’ai donné cette vie, en tant qu’occasion offerte comme don d’Amour pour toi. Le corps en lui-même n’a aucune valeur. Traite-le comme un moyen : tout ce qui est corporel, tout le monde matériel. Ne t’en occupe que dans la mesure où cela te permet de te plonger dans l’Amour – toujours plus profondément – sans fin ni pause, jusqu’à ce que tu traverses la limite que Moi seul Je suis.
Aide les autres à Me connaître et à se connaître, à connaître le chemin qui mène à Moi : en commençant par accomplir la Loi et en finissant par se jeter par amour dans Mes bras.
Ne dors pas. Ta vie doit être intensive, en mobilisant entièrement les forces de ton âme.
C’est Moi et uniquement Moi qui serai le repos de ton âme.
Col 4,17b « Veille sur le service que tu as reçu dans le Seigneur afin de bien l'accomplir. »

15.I.1988, 23h30

- Ce mur d’aridité devant lequel je suis coincée est impossible à passer.
Je T’abandonne mes distractions, mes oublis, ma maladresse, l’aridité de mon cœur. Je n’ai rien d’autre…
† C’est tout ce que Je désire. Offre ce que tu possèdes, ce que tu es. C’est ce que Je veux prendre pour t’attirer, pour te transformer.
Je t’aime, Mon enfant, Je suis là, Je tiens ta main – tu ressens bien Mon toucher, Ma main blessée.
Moi, Je suis tellement en toi, si vraiment! Même si Je suis voilé, Je suis là. Tu le ressens avec ton corps, même si J’ai voilé ton cœur avec l’aridité. Demeure dans la peine de l’union consciemment, par la force de ta volonté. Ton effort est nécessaire ainsi que ta détermination, ton appel.
Aime-Moi en toi, adore-Moi, remercie-Moi. Tu cesses d’être toi – c’est Moi qui suis. Même si Je suis caché, Je suis réel – comme dans l’Hostie.

17.I.1988, 9h30

- Est-ce que j’ai le droit d’écrire ce qui m’arrive, ce que Tu fais et ce que Tu dis? Est-ce que je devrais l’écrire?
† Écris. Ton témoignage doit être complet.
Je suis en toi, Je transforme ton âme, Je transforme ton corps. C’est pourquoi tu aimes comme Moi, tu souffres comme Moi. Tu ressens Mon amour et Ma douleur. Tu ressens par ton âme et ton corps.
Tu ressens le signe de l’unification – ses effleurements délicats – avant d’être capable de recevoir l’énormité de cette grâce.
- Recevoir pleinement une telle grâce serait dépasser la frontière…
† Une vie correctement utilisée, c’est se remplir de Moi jusqu’au plein – jusqu’à la transformation de son existence en une existence parfaite en Moi.
Chaque homme a cette tâche et cette perspective devant soi. Il en a aussi la manière proposée par Moi, la plus efficace, qui est sa vocation. Chaque vocation – dans chaque état.
Le purgatoire existe pour réparer ce qui a été négligé sur le chemin de vie. C’est un don de Ma grâce et de Mon Amour. C’est la Miséricorde qui permet de retrouver la plénitude de la joie en Moi à ceux qui le veulent au moment de leur passage de la frontière.
Une vie évangélique – dans Ma grâce et dans Mon Amour – mène directement dans Mes bras.
Ceux qui partagent Ma douleur et Mon Amour dans leur union avec Moi n’ont pas besoin de purgatoire. La transformation s’opère sans cesse en eux, c’est Moi qui offre au Père le sacrifice de leur vie. Je l’offre dans leur âme en tant que Prêtre et Offrande en même temps. Ils sont consacrés par Moi – Ma sainteté est leur sainteté. Leur quotidien, chacune de leur journées, est une Sainte Messe qui dure jusqu’au dernier moment de leur vie sur terre. Nous sommes Un en Dieu le Père.

17.I.1988, 23h25

† Il ne faut pas avoir peur de l’Amour, mais il faut s’en remplir à travers l’accomplissement de Ma volonté.
Renonce aux chutes, mêmes à celles qui sont légères comme la poussière, afin qu’elles ne recouvrent pas de gris ton cœur que J’ai créé pur.
Préserve la blancheur de ton cœur par ton Amour, ta fidélité et ton obéissance à Moi.
Ne cède pas aux faiblesses du corps, parce que beaucoup de mal commence par là.

18.I.1988, 9h00

- Hier, j’ai désobéi à Ta volonté. Je n’arrive pas à respecter l’emploi du temps et le repos que Tu m’as donnés.
† Fais tout ce dont tu es capable. En général, tu commences à faire moins de choses négligemment. Tu désires offrir un grand sacrifice. Comment pourrais-tu le faire si tu n’es pas capable de fournir l’effort nécessaire à offrir les petits sacrifices quotidiens qui découlent de l’obéissance à Ma volonté?
Réfléchis et tires-en les conséquences.
Ton obéissance aveugle est nécessaire à chaque instant, au fur et à mesure. Tu n’as pas besoin de comprendre quoi que ce soit, tu as uniquement besoin de bonne volonté et de fermeté. Sans discipline intérieure, il n’y aura pas de progrès sur ton chemin pour suivre Mon appel.
Cesse de Me faire mal par ta désobéissance. Dans ta vocation, elle compte d’une manière spéciale. Elle est la base et la nourriture de ta vocation.
Tout comme la croissance et le développement d’un enfant exigent de la nourriture, de même ta croissance et ton développement dépendent du fait que tu te nourrisses par des actes quotidiens d’obéissance à Ma volonté.
Les repas sur le chemin d’enfance spirituelle, ce sont les sacrifices constants d’obéissance par lesquels tu exprimes ton amour envers Moi.
Lc 10,41-42a « Jésus lui répondit: Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses, mais une seule est nécessaire. »

19.I.1988, 8h15

† Sois-Moi fidèle dans toutes les situations de la journée. Que ton cœur soit sensible à Mon Amour et tendre envers Moi. Je désire t’avoir dans Mes bras. Blottis-toi affectueusement contre Moi.
Tt 3,8-9 « Cette parole est certaine, et je veux que tu te montres affirmatif là-dessus, afin que ceux qui ont cru en Dieu s'appliquent à pratiquer de belles œuvres. Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. Mais les folles spéculations, les généalogies, les disputes, les conflits relatifs à la loi, évite-les, car ils sont nuisibles et sans valeur. »
† Je te l’ai dis pour que tu ne te laisses pas entraîner par les gens dans de vains bavardages. À chaque rencontre avec quelqu’un, inocule Ma Vérité dans son cœur et dans son esprit.
Moi, Je suis en toi. Adresse-toi à Moi pendant tes conversations pour que Je t’aide à mener la conversation.

19.I.1988, 22h15

- Il me semble que Tu me mènes vers des ténèbres complètes.
† Tu dois passer par là. Il n’y a pas d’autre chemin de croissance.
- Mais dans ces ténèbres je ne rencontre que mes propres faiblesses et ma nature pécheresse.
† Tu dois persévérer en ayant foi en Ma Miséricorde.
- Si au moins j’arrivais à T’aimer… Mais, Tu le constates, je n’arrive à rien.
† Mais Moi Je t’aime telle que tu es. Justement dans ton impuissance…

20.I.1988, 9h30

- La vie monastique doit être vraiment confortable : tout y est prévu, il ne faut que se soumettre au plan.
Marie, guide-moi à travers ces ténèbres de prière et de foi.
Je n’ai a pas de tabernacle, je n’ai pas d’assemblée à rejoindre, je n’ai pas d’emploi du temps ni de tâches à accomplir. Je n’ai rien de stable sur lequel je pourrais m’appuyer. Tout est fluide.
† Je vais te répondre, parce que ton ressenti est superficiel.
Le tabernacle est dans ton cœur.
Tu es entourée par l’assemblée des anges avec lesquels tu peux toujours prier.
Je t’ai déjà moi-même indiqué ton emploi du temps, et Je te donne des tâches au fur et à mesure.
Les règles définies de l’extérieur asservissent d’une certaine manière, rendent paresseux, formalisent le rapport à Moi.
Je veux avoir ton cœur vivant, qui choisit Mon Amour par un acte de sa volonté d’un instant à l’autre. Je veux que la force de ton amour soit plus grande que les difficultés quotidiennes, que ton désir soit plus grand que toutes les tentations du libre arbitre.
Je veux t’avoir libre jusqu’au bout, amoureuse jusqu’au bout.
Ta fidélité et la force de ton amour grandiront dans le feu de Mon toucher et dans le froid des ténèbres et de l’abandon, jusqu’à ce qu’ils deviennent la splendeur de Ma gloire.
- Cette nuit, Tu m’as fait comprendre que je devais recopier ces cahiers presque en entier, et Tu m’as dit :
† Tu dois le faire toi-même. Le titre sera : Témoignage.
- Cela sera accompagné d’une grande douleur et d’une grande peine…
† Tu le feras quand même pour Mon Amour.
Je t’ai donné de bonnes conditions pour écrire, Je t’en donnerai d’encore meilleures.
- Quand je le dévoilerai, je devrai disparaître.
† Laisse cela à Ma volonté. Ne pense pas à toi-même. Je te dirigerai tout le temps pour te faciliter le choix du contenu. N’aie pas peur.
2 Tm 4,17 « C'est le Seigneur qui m'a soutenu et fortifié afin que, par mon intermédiaire, le message soit pleinement proclamé et entendu de toutes les nations… »
- Tu exiges beaucoup de moi, mon Sauveur.
† Réjouis-toi – Je t’ai beaucoup aimé. Mon signe de douleur en est le témoignage.

21.I.1988, 9h30

- C’est le vide et le sentiment de l’absurdité de la prière. Tout est douloureux : mon âme et mon corps. J’aimerais m’endormir et ne plus participer à rien.
† C’est impossible. Ta bouche, ton esprit, et ton cœur doivent être pleins de gratitude et d’adoration. Dans le cas contraire, satan y introduira le doute, la révolte et le blasphème.
Fais attention, appelle à l’aide, mobilise ta volonté et ton désir.
Je veux que tu donnes le maximum de toi. Le reste dépend de Moi qui suis là et qui veille auprès de toi. Persévère par la force de ta volonté, accomplis tes tâches.
Ep 4,1-6 « Je vous encourage donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à vous conduire d'une manière digne de l'appel que vous avez reçu. En toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l'amour. Efforcez-vous de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix… Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous. Il est au-dessus de tous, agit à travers tous et habite en tous. »

23.I.1988, 11h45

- Merci pour la grâce de la purification et pour Ta douleur.
† N’y pense pas. Pense à Moi, à Mon regard qui repose sur toi.
- Que devrais-je faire de Tes Paroles pour les autres?
† Transmets-leur.
- Mais si quelqu’un l’interdit?
† Transmets-lui. C’est sur lui que tombera alors la responsabilité d’avoir négligé Ma Voix.
- Est-ce qu’il s’y trouve quelque chose de contraire à l’enseignement officiel de Ton Église?
† Elle n’est pas entièrement Mienne. Il s’y trouve trop d’étroitesse humaine, Je veux la faire éclater.
J’ai suscité le mouvement charismatique et J’y ai versé Mon Esprit même sur les plus petits de Mes enfants pour briser la coque des formes et des schémas, pour en extraire le cœur vivant d’amour.
Je désire de l’amour, pas des célébrations ou des dissertations savantes.
Je désire l’offrande, pas les cérémonies solennelles ou les décorations.
Soyez Mes enfants vivants, sensibles à Ma voix, à Ma tendresse, à Ma douleur.
N’est-ce pas pour cela que Je vous ai engendrés, pour que Mon Amour soit en vous?

23.I.1988, 22h45

- Je me suis réconciliée avec Toi, Tu as retiré la saleté de mon âme. Garde-moi le plus longtemps possible dans la propreté. Ne m’enlève pas le toucher de Tes mains…
† Cela dépend de toi. Désire-le, Moi Je veux toujours uniquement combler et enrichir. Aie le courage de désirer le plus possible. Je veux être en toi. Je veux que tu le ressentes pas seulement avec ton âme, mais aussi avec ton corps.
- Tu me donnes cette grâce.
† Ce n’est que le signe de ce que Je veux te donner.
N’aie pas peur, Je suis auprès de toi et rien n’arrivera au-delà de tes forces.

24.I.1988, 8h45

- Fais de moi Ton vrai témoin. Transforme ma misère en Ta sainteté.
† C’est ce que Je fais. Plus tu M’inviteras dans ton cœur, plus Je le ferai parfaitement.
- Il y a une grande différence entre ce que je sais et ce que je fais dans mon cœur.
† Il s’agit que tu ne fasses rien du tout, mais que tu M’abandonnes ton cœur sans cesse, pour que Moi Je fasse tout.
- Je ne sais pas pourquoi il n’en est pas ainsi.
† Ton désir continue d’être trop chétif, parfois il est trop léthargique.
- Est-ce que j’arriverai un jour à faire naître en moi un tel désir?
† Je te l’apprends à travers les événements de tes journées. C’est à cela que sert le temps dans lequel tu existes.
Mt 22,37-38 « Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C'est le premier commandement et le plus grand. »

24.I.1988, 22h40

† Pense à Moi et aime-Moi tout le temps.
Est-ce que tu crois que Moi Je suis vraiment en toi?
- Je le crois, même si c’est incompréhensible. Je suis honteuse pour la grandeur de Ta grâce.
Tu sais bien que je crois, que je ressens le toucher de Tes Blessures.
Comment Te l’assurer?
† En aimant. Pas par des mots – en aimant.

25.I.1988, 9h15

- Je te demande Ton Amour – pas pour l’avoir, mais pour le donner.
† Demande et tu recevras.
En te remplissant d’Amour, tu te remplis de Moi.
Je désire que les gens Me reconnaissent en toi, pour qu’en te côtoyant, ils sentent qu’ils Me côtoient.
Permets à cela d’arriver.
- Je ne le permets pas?
† Quand tu te tais dans ton cœur envers Moi – tu ne Me le permets pas, parce que tu te comportes selon ta volonté.
Quand tu M’invites à participer à tes rencontres, à tes discussions – alors Je peux agir à travers toi : parler, montrer de l’amour, aider.
Chaque personne que tu rencontres est envoyée par Moi, elle a besoin de Me rencontrer en toi, pas de te rencontrer. Sache-le et souviens-en toi.
Tu peux constater combien tu as perdu d’occasions pour Me permettre de rencontrer les gens.
En même temps, Moi Je suis dans chaque personne qui vient à toi. Je Me trouve dans chaque personne que tu rencontres. Dans chacune!
Moi, Je suis en chacun, c’est pourquoi il faut s’unir dans l’Amour, s’unir dans la bonté réciproque, pardonner et faire le bien aux « ennemis ». De cette manière, Mon Corps déchiré guérit et cicatrise pour redevenir Un, comme avant le premier péché.
Le premier péché était le premier éloignement de Moi, la première séparation et la première blessure de l’Amour. Depuis, l’Amour est constamment blessé, déchiré, détruit, jusqu’à le transformer en saleté et en mal complet. La débauche et l’égoïsme sont l’opposé de l’amour, même s’ils sont souvent appelés du mot « amour ».
Ce qui est le plus sacrés, ce qui est Moi, a été le plus profané, comme Mon corps avant la crucifixion.
Combien de gens savent aujourd’hui ce qu’est l’amour? Combien de gens l’associent à la bonté et à la pureté? Mon Nom, Amour, sert à définir la plus grande saleté qui rend les gens moins dignes que des animaux.
Je veux recueillir Mes enfants, les guérir, les unir dans Mon Amour – en Moi. Je veux que tous soient Un dans Mon Esprit.
Je n’ai pas d’enfants meilleurs ou pires – tous sont semblables.
Ils se différencient par les blessures qui ont été infligées en eux à l’Amour.
Ces blessures, ce sont Mes blessures. C’est Moi qui souffre en eux et qui meurs, qui attends aide et miséricorde.
Ma douleur augmente tellement quand Mon enfant, choisi et abondamment choyé, se détourne de Moi qui suis blessé dans son prochain, quand il s’approprie Mon Amour en lui et qu’il le transforme en égoïsme, en orgueil, en vanité. Alors il Me tue, il s’acharne contre Moi encore plus que chez celui au fond duquel J’attendais miséricorde.
Demande l’Amour, aie confiance en l’Amour, sers l’Amour. Je t’ai appelée à servir l’Amour – à Me servir dans la vérité et la pureté. En toi, Je veux être et aimer – Moi qui suis Amour Crucifié et Ressuscité.
Je suis là, Je te donne le signe de la douleur de Mes Blessures pour que tu le saches toujours et que tu sentes que Je suis en toi.
Col 4,17b « Veille sur le service que tu as reçu dans le Seigneur afin de bien l'accomplir. »
- Toujours les mêmes Paroles…
† La grâce que Je donne est aussi une obligation.
Ne t’émeus donc pas de Ma grâce, n’en aie pas honte, ne te sens pas indigne. Mais mobilise toutes les forces que tu peux pour garder ta fidélité à demeurer en Moi et à servir, selon ce qui est définit par cette grâce.

25.I.1988, 22h20

- Est-ce que je peux demeurer devant Toi sans rien dire?
† Ce que J’aime le plus, c’est quand la bouche se tait mais que le cœur brûle. Demande l’Amour pour qu’il consume ton cœur d’un grand feu.
- Ce midi, Tu m’as demandé de venir une deuxième fois te rencontrer dans l’Eucharistie.
Toi – Seigneur et Créateur de tout, Tu as demandé à Ta créature…
Tu as demandé comme un enfant…
† Parce que, dans un cœur humain, Je suis comme un enfant : désarmé et livré à la volonté de l’homme.
Le libre arbitre est tellement absolut que l’homme peut faire de Moi ce qu’il veut dans son cœur.
Il le fait. Je me suis abandonné à ce point à chaque homme.
Cela est devenu une réalité dévoilée au monde à l’instant de Ma capture et ensuite, jusqu’à Ma mort sur la croix. Mais la réalité de Mon enfance humaine a aussi été dévoilée au monde : la dépendance complète à la volonté de Ma Mère depuis Ma conception et pendant trente ans.
Je continue d’être dans ton cœur un Enfant désarmé qui attend ta cordialité et ton amour. Je désire que tu sois envers Moi telle qu’était Ma Mère : affectueuse, attentive, protectrice, manifestant son amour. Que tu te souviennes toujours de Moi et que tu sois sensible à Ma voix.
Tourne-toi vers Ma Mère – c’est Elle qui te l’apprendra.
Mon enfance humaine a encore une autre signification : elle est pour vous les hommes un modèle de comment vous devez être envers Dieu – envers Moi.
Votre dépendance à Moi est la même que celle d’un enfant envers sa mère dès l’instant de sa conception en son sein.
Je veux que tu sois dépendante de Moi à ce point, unie à ce point. Même pas comme un nourrisson, mais comme un embryon qui vit de la vie de sa mère, sous chaque aspect.
Il en est vraiment ainsi, c’est pourquoi l’acte humain le plus parfait sur terre, c’est de M’abandonner entièrement sa volonté. L’abandonner sans cesse dans un pur acte d’amour.
Sois-Moi une mère dans ton cœur, et en même temps un enfant dans Mon Cœur. Telle est l’union parfaite et pure de l’Amour.
De cette manière nous sommes Un : Moi en toi et toi en Moi.
Moi Je M’abandonne entièrement à toi, et toi à Moi.
Une grande force découle d’un tel abandon de ta part, parce que Je te mets à disposition tout ce qui M’appartient. Alors tu peux faire ce que Moi Je faisais : transporter des montagnes, marcher sur l’eau, ressusciter les morts.
C’est ce qu’ont fait ceux qui se sont abandonnés à Moi jusqu’au bout, qui se sont entièrement abandonnés à Ma volonté. Une telle possibilité est ouverte devant chaque homme.
Pour qu’il en soit ainsi, il faut aussi croire jusqu’au bout en sa propre impuissance totale, demeurer dans l’humilité parfaite d’un enfant.
Le chemin d’enfance transforme l’homme en héros par Ma force.

25.I.1988, 23h05

- Il n’y a pas de Paroles…
† Il n’y a simplement que l’Amour.
- …et le signe de la douleur de Tes Blessures.

27.I.1988, 9h20

- Pourquoi est-ce que Tu touches plus sensiblement ma main droite?
† Parce que c’est avec cette main que tu fais le signe de Ma croix, c’est cette main que tu tends vers ton prochain quand Je viens en lui vers toi.
Je suis en ce qui est droit dans l’homme – dans le sens large du terme –, dans ce qui est entièrement soumis à Ma Loi.
Que tout en toi soit droit, pur, saint, pour que Je puisse marquer les signes de Ma sainteté sur ton âme et ton corps.
Désire – Je veux te donner vraiment beaucoup. Puisque tu es Mon témoignage.
- Dans cette simple vie qui est la mienne?
† Justement dans une telle vie.
Je veux montre que Je désire être, que Je suis dans l’homme : dans son quotidien banal dans le monde. Que tout devrait et peut être saint à travers l’union parfaite avec Moi. Que chaque instant peut être plein d’ordre, de paix et d’Amour quand il est soumis à Ma volonté.
Que l’on peut vivre dans le Royaume de Dieu tout en étant ici sur terre et en vivant une simple vie banale. Que le Royaume de Dieu est dans le cœur, le reste est de surcroît.
Abandonne-Moi ton âme et ton corps, parce que Mon désir est d’habiter pleinement en toi. Crois-y vraiment.
Mon Amour n’a pas de limite. Je veux le verser et en remplir ceux qui le désirent. Je veux et Je désire le verser sur chaque homme – sur chacun de Mes enfants.
C’est pour cela que Je suis venu à vous sur cette terre, c’est pour cela que Je suis monté sur la croix, pour verser Mon Sang et Mon Amour.
Désire-les, prends-les. Remplis-en toi, lave-toi de Mon sang, nourris-toi de Mon Amour. Qu’il te transforme et te sanctifie. Qu’en toi, Moi Je sois ta vie et ton droiture.
1 Tm 4,12b-16 « Sois un modèle pour les croyants par tes paroles, ta conduite, ton amour, ta foi, ta pureté. En attendant que je vienne, applique-toi à lire les Écritures dans l'assemblée, à encourager, à enseigner. Ne néglige pas le don que tu as reçu, celui qui t'a été donné d'après une prophétie lorsque le conseil des anciens a posé les mains sur toi. Occupe-toi de ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous. Veille sur toi-même et sur ton enseignement. Mets-y de la persévérance, car en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même ainsi que ceux qui t'écoutent. »

28.I.1988, 23h00

Rm 8,28-31 « Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan. En effet, ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l'image de son Fils… Ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; ceux qu'il a appelés, il les a aussi déclarés justes; et ceux qu'il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la gloire. Que dirons-nous donc de plus? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? »

29.I.1988, 10h30

Lc 1,46-49 « Marie dit: «Mon âme célèbre la grandeur du Seigneur et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, parce qu'il a porté le regard sur son humble servante. En effet, voici, désormais toutes les générations me diront heureuse, parce que le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi. Son nom est saint… »

30.I.1988, 15h15

Ep 5,15-17 « Faites donc bien attention à la façon dont vous vous conduisez… rachetez le temps, car les jours sont mauvais… Comprenez quelle est la volonté du Seigneur. »
† Ma volonté, c’est que vous Me suiviez sans égard à quoi que ce soit, pas même à Mes consolations. Avancez les yeux fermés, avec la même confiance et le même amour dans les instants de ravissement nuptial, comme dans la froideur de la solitude.
La seule chose importante, c’est d’accomplir Ma volonté donnée à chaque instant. C’est en cela que consiste l’amour pur, la vraie foi en Ma puissance et en Mon Amour.
La plus grande manifestation de Ma grâce, c’est quand Je partage Ma douleur. Adore-Moi dans le signe de Ma souffrance que Je t’ai donné.
Aie confiance, Ma bien-aimée, J’arrive pour te libérer et pour te porter sur la croix, dans l’offrande du Pur Amour.

1.II.1988, 9h30

† Ta misère est moins grande que Ma sainteté. C’est pourquoi Je peux la transformer et la sanctifier. Je le fais toujours, quand ton cœur Me désire et M’aime. Réjouis-toi de Mon Amour. Je désire te transformer constamment, jusqu’à la Splendeur de Ma Gloire. Alors que t’appellerai à la Croix, ensuite nous serons toujours ensemble.
Mes bras sur la Croix t’attendent. C’est là que commence la plénitude de l’Amour. Je t’appelle et Je te donne les signes de Ma douleur. Viens, Ma bien-aimée!
Ep 3,1-4 « Moi Paul, je suis le prisonnier de Jésus-Christ pour vous, les non-Juifs, si du moins vous avez appris comment je fais part de la grâce de Dieu qui m'a été confiée pour vous. C'est par révélation qu'il m'a fait connaître ce mystère tel que je l'ai déjà décrit en quelques mots. En les lisant, vous pouvez vous rendre compte de la compréhension que j'ai du mystère de Christ. »

1.II.1988, 12h30

† Adore-Moi en tout ce qui t’arrive de l’extérieur, en chaque pensée qui naît dans ton cœur et dans ton esprit. Une source d’amour doit apparaître en toi. Je veux être cette source en toi, pour faire jaillir à travers toi l’eau vive à l’extérieur.
Il est inutile de surveiller tes actions ou d’entreprendre des exercices de bon comportement, quand dans ton cœur tu ne prends pas soin de Moi, de M’adorer, de M’aimer.
S’occuper des symptômes n’est pas guérir, mais c’est un travail de Sisyphe, c’est se mentir à soi-même. C’est un dressage, parce que cela ne s’appuie pas sur un intérieur sain.
Abandonne-Moi ton cœur jusqu’au bout, restes-y constamment avec Moi dans le silence, la tendresse et un abandon sans limite.
Alors tout ce qui coulera à l’extérieur sera un Amour Pur qui se verse alentour et qui guérit son entourage.
Moi, Je ne désire pas être adoré pour Moi-même, mais pour guérir les couches les plus profondes de ton âme, là où naît chacune de tes pensées, chacune de tes paroles et chacune de tes actions – chacune de tes réactions.
Ne te décourage pas par les manifestations du mal qui se trouve en toi.
Quand tu ne les vois pas, ne t’en réjouis pas, parce que cela n’arrive que grâce à l’absence des circonstances qui pourraient les manifester.
Dirige tout ton effort sur ton âme et sur Ma présence en elle.
En M’aimant de toutes tes forces, tu aimeras de Mon Amour tout ce que J’ai créé et ce que Je crée à chaque instant de ta vie.
C’est Moi qui créée tout ce qui te touche, tout ce en quoi tu te trouves. Ce sont les terrains à travers lesquels Je te guide, c’est Mon chemin pour former en toi une âme remplie d’Amour Pur, c’est-à-dire d’amour exclusif, puissant, uni à Moi dans un acte d’offrande et d’abandon de tout.
Dans l’Amour Pur, il n’y a pas de place pour des souillures de quelque sorte que ce soit.
Il n’y a que l’amour envers son Bien-aimé et envers tout ce qui provient de Lui. Il y a le désir de ne remplir que Ses désirs. Dans la hiérarchie d’amour, Moi Je suis le premier et tout est contenu en Moi, tout existe par égard pour Moi, tout est ordonné selon Ma volonté.

1.II.1988, 22h50

- Jésus, comment est-il possible que J’accueille Tes Paroles en désirant accomplir tout ce que Tu indiques, mais qu’ensuite je ne le fais pas?
† De cette manière, tu apprends à quelle point tu es impuissante, quelle est l’énormité de Ma grâce qui te transforme, quelle est la grandeur de la miséricorde qui te pardonne constamment et t’attire vers la lumière du Pur Amour.

2.II.1988, 10h30

† Offre-Moi aujourd’hui ton cœur. Offre-le à nouveau, que cet acte d’offrande dure tous les jours de ton pèlerinage avec Moi à travers le monde. Jusqu’au moment où nous déposerons ensemble le sacrifice de ta vie au Père qui est au Ciel.
Je t’ai scellée par les signes de l’offrande. Ils sont sur ton âme et sur ton corps.
Tout en toi est destiné au sacrifice pour la résurrection du Pur Amour dans les cœurs des hommes.
Ton apostolat, c’est le sacrifice de toi offert tous les jours, à chaque instant.
Ta vie est un acte d’offrande pour la renaissance du Pur Amour dans le monde : pour Mon Royaume d’Amour.
Persévère dans cette offrande, Ma bien-aimée – comme Ma Mère et Moi.
Voilà ta vocation, elle existait dans Mon cœur avant que Je te donne vie. Tu M’appartiens, tout comme M’appartient Ma souffrance pour le monde qui t’a fait naître.
Mais Je t’ai engendrée pour qu’avec Moi, tu meures tous les jours dans Mes bras et dans Mon Cœur, d’où coule le Sang du salut.
N’aie pas peur de ta propre misère ou de ta faiblesse. Par toi-même, tu n’es rien. Mais en Moi tu possèdes la dignité de Mon enfant et de Ma bien-aimée. C’est vraiment une grande dignité. Je t’ai élevée au-dessus des saints anges dans cette dignité.
Respecte-la, n’abaisse pas ton origine ni ton appartenance Royales.
Jn 16,16.20-22 « Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus, et puis encore un peu de temps et vous me reverrez… vous pleurerez et vous vous lamenterez, tandis que le monde se réjouira; vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie. Lorsqu'une femme accouche, elle éprouve de la tristesse parce que son heure de souffrance est venue, mais, lorsqu'elle a donné le jour à l'enfant, elle ne se souvient plus de la douleur à cause de sa joie d'avoir mis un enfant au monde. Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse, mais je vous reverrai et votre cœur se réjouira, et votre joie, personne ne vous l'enlèvera. »

2.II.1988, 22h30

- Aujourd’hui, il y a eu tellement de pensées dans mon cœur qui n’étaient pas amour, qui ne menaient pas à Toi. Qui étaient vides et sans saveur.
Purifie-moi, Jésus, prends-moi. C’est si difficile de supporter sa propre humanité.
† C’est ton Golgotha quotidien d’offrande pour le salut de tes frères et sœurs. Veux-tu le leur refuser?
- Non. Mais c’est effectivement le plus difficile de se supporter soi-même, quand tu permets de se voir dans la vérité.
† Effectivement. C’est justement cette offrande que Je prends de ta part. Elle a de la valeur, ne la retiens pas pour toi. Chez Moi, tu en verras les fruits.

3.II.1988, 9h05

- Est-ce qu’il y aura en moi le témoignage de la transformation que Tu accomplis Toi-même dans l’homme?
† Oui. J’en prendrai soin. Prépare d’un jour à l’autre ce qui deviendra le témoignage de ta vie avec Moi.
Ne t’enfuis pas en pensée vers l’avenir. Ne sois pas effrayée par ta vision de la purification du monde, par les cataclysmes.
Tu arriveras à temps, ce que J’ai créé en toi perdurera, comme ce que Je veux créer chez les autres à travers toi.
Tout est dans Ma main. Sois appliquée – profite de chaque instant pour construire ce témoignage dans ton cœur et sur les feuilles de papier.
Je veille sur toi, Ma Mère dirige tes mains.
Ac 5,19-20.32 « Mais, pendant la nuit, un ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison, les fit sortir et leur dit: «Allez-y, tenez-vous dans le temple et annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle.»
Nous sommes témoins de ces événements, de même que le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. »

3.II.1988, 22h45

- Tu touches délicatement mes mains, même si je désire une grande douleur.
† Le temps viendra pour cela. Le temps viendra pour tout quand ton heure sera venue.
- Je prépare les cahiers pour écrire mon témoignage et pour le consulter avec mon père spirituel, le père W.R.
Il y beaucoup de paroles que je comprends plus pleinement maintenant. J’ai été frappée par les Paroles que Tu m’as données la première fois le cinq décembre 1985, mais maintenant tu les répètes encore plus clairement :
He 4,14-16 « Ainsi, puisque nous avons un souverain grand-prêtre… restons fermement attachés à la foi que nous professons. En effet, nous n'avons pas un grand-prêtre incapable de compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté en tout point comme nous… Approchons-nous donc avec assurance… afin d'obtenir compassion et de trouver grâce pour être secourus au moment opportun. »

5.II.1988, 9h05

- Qu’est-ce qu’il va y avoir aujourd’hui?
† De l’amour. Tu le sentiras.
- Je sais. Je le sens…
† Calme le frisson de ton cœur pour que Je puisse venir et te remplir.
- Tu es si délicat, si subtile…
† Tu es mûre dans l’amour et tu n’as plus besoin d’émotions fortes.
Mais tu le sais…
Je t’aime, Ma bien-aimée. Approche-toi de Mon cœur.
Ap 21,9c-10a « Viens, je te montrerai la bien-aimée, l'épouse de l'Agneau. Il me transporta en esprit… »

6.II.1988, 9h10

- Jésus, Tu ne me donnes pas Ta douleur – uniquement les signes de Ta douleur.
Moi, Je désire vraiment…
† Tu n’y es pas encore pleinement préparée. Il faut un grand calme, un grand amour. Il faut être constamment en Moi.
M’absorber et se laisser absorber.
- Je le désire…
† C’est pourquoi Je te l’apprends.
- Si lentement?
† Une transformation profonde se déroule dans le temps. Soumets-toi à elle. Supporte avec douceur les gens qui te fatiguent. Par amour, sois indulgente envers eux. Ne t’oppose à rien, soumets tout à Mon Amour.
Je t’envoie des gens pour que tu le fasses avec eux.
- Dans mon groupe il y a quelqu’un qui aime beaucoup de père Pio. Il nous encourage à l’adopter comme intercesseur et protecteur – comme notre patron.
† Toi, adopte-le. Ne comprends-tu pas pourquoi Je te donne maintenant cette grâce? C’est lui qui t’apprendra à recevoir Ma souffrance. Il était maître dans la souffrance.
Ac 10,31 « Ta prière a été exaucée et Dieu s'est souvenu des dons que tu as faits. »
- Seigneur, Tu m’as remplie d’un grand amour et d’une grande compassion, Tu m’as rendu la prière des larmes.
† Porte Ma douleur et Mon Amour miséricordieux envers le monde.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 116
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 8:15

@brigitte57 a écrit:Avec le nihil obstat de monseigneur Henryk Wejman, 
évêque de Stetin (Pologne), le 20/07/2015


bonjour,
est ce que cette mystique est reconnue par l'église ou partiellement  par ce "nihil obstat" ?
la beauté et le simplicité de ce dialogue m'ont beaucoup touchée.


merci d’éclairer Wizard  ma lanterne 
avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 8:18

@gabuzo 
peut être pourrez vous répondre à ma question concernant Alice Lentchevska

merci beaucoup
avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Jeu 2 Nov - 8:23

@brigitte57 a écrit:
est ce que cette mystique est reconnue par l'église ou partiellement par ce "nihil obstat" ?

Absolument, le Nihil Obstat est la première reconnaissance officielle, faite par l'évêque du diocèse où habite une personne particulière.

La reconnaissance suivante serait d'ouvrir un procès de béatification, la personne en question reçoit alors le titre de "Vénérable".

La reconnaissance définitive se fait après la constatation d'un miracle obtenu par l'intercession du Vénérable, qui obtient alors le titre de "Bienheureux".

Après la reconnaissance d'un deuxième miracle, le Bienheureux reçoit le titre de "Saint".

avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 116
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 8:33

merci @gabuzo

bonne journée et merci de m'avoir fait découvrir cette mystique.
avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par véronique69 le Jeu 2 Nov - 10:17

merci en effet de continuer à nous donner ces beaux témoignages (même si pour certains, cela relève peut-être davantage du "channeling") ;
l'essentiel, ce sont les fruits qui en découlent qui peuvent être différents suivant la réceptivité de chacun.
Pour nous, cela parait relever plus  de la Lumière que des obscurités du new âge...

véronique69
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 706
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 10:32

@véronique69 a écrit:merci en effet de continuer à nous donner ces beaux témoignages (même si pour certains, cela relève peut-être davantage du "channeling") ;
l'essentiel, ce sont les fruits qui en découlent qui peuvent être différents suivant la réceptivité de chacun.
Pour nous, cela parait relever plus  de la Lumière que des obscurités du new âge...
bonjour @véronique69

en quoi selon vous ces beaux témoignages peuvent relever du "channeling"?
avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par véronique69 le Jeu 2 Nov - 12:19

pour brigitte 57 !
à noter la précision apportée : "pour certains" : je ne sais plus qui a employé cette expression de "channeling" sur un fil concernant Alice.
Pour ma part,je ne partage absolument pas cette approche mais à chacun la liberté d'un discernement...

véronique69
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 706
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par véronique69 le Jeu 2 Nov - 12:28

NB - pour brigitte 57
Il faut poser la question à Jacques58fan - 28.10 à 21 h 57 qui utilise ce terme de "channeling" sur le mode interrogatif !...

véronique69
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 706
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 12:38

avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 13:15

Critique du channeling[modifier | modifier le code]

Christianisme[modifier | modifier le code]

La critique chrétienne du channeling repose moins sur le postulat que ce procédé pourrait être une imposture ou du charlatanisme que sur la possibilité que les entités en question ne soient pas ce qu'elles disent être, qu'il s'agisse en fait d'esprits malfaisants qui se font passer pour des êtres de lumière. Pour la plupart des chrétiens, le parallèle entre le channeling et les possessions démoniaques évoquées dans la Bible leur apporte l'explication à la nature du phénomène. Pour les chrétiens , le channeling est de la même nature que le spiritisme , les chrétiens interdisant le spiritisme (tables tournantes , Oui/Ja...) ils interdisent de même les contacts par le support du channeling17,18.
Emanuel Swedenborg est souvent utilisé en référence à la mise en garde chrétienne contre les pratiques du New Age et en particulier la relation avec les esprits. « Quand les esprits parlent à l'homme, ce dernier doit se garder de croire ce qu'ils lui diront, parce qu'ils disent n'importe quoi. Ils mentent d'une façon si solennelle que l'homme en est impressionné. Si l'homme continue d'écouter, ils vont insister, continuer à tromper et à séduire »19.

on en est loin quand même ici avec Alice Lentchevska  et je fais confiance au nihil obstat.
avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Jeu 2 Nov - 13:21

J'ajoute que le Nihil Obstat n'a pas été donné à la légère, mais à la suite d'une étude minutieuse menée par une commission de théologiens expérimentés.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 116
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 13:25

@gabuzo

information complémentaire non négligeable!
avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par brigitte57 le Jeu 2 Nov - 13:26

@gabuzo

information complémentaire non négligeable!
Encens
avatar
brigitte57
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 299
Age : 59
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par jacques58fan le Jeu 2 Nov - 22:04

@véronique69 a écrit:NB - pour brigitte 57
Il faut poser la question à Jacques58fan - 28.10 à 21 h 57 qui utilise ce terme de "channeling" sur le mode interrogatif !...
Oui j'ai le droit de m'interroger comme beaucoup de gens se sont interrogés sur Henry Vignaud, le père François Brune, et les dialogues avec l'Ange.

Je rappelle que Bernadette soubriroux, illettrée  a été un moment ridiculisée par des soeurs très au fait de la théologie
avatar
jacques58fan
Pour le roi

Masculin Messages : 694
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par véronique69 le Ven 3 Nov - 3:54

En temps de confusion, non seulement on a le droit mais le devoir de s'interroger et de garder une certaine "liberté de pensée"...
(c'est pourquoi, par exemple, malgré tout le respect que nous avons envers le Père Verlinde, lorsqu'il évoque la notion d'écriture automatique pour Vassula -donc à rapprocher du channeling- et estime que ces écrits ne relèvent en rien du Saint Esprit, on ne partage pas son approche sur ce point là) ;
Toutefois évoquer le Père Brune ou un médium tel que Vignaud à propos d'Alice ? il n'est pas sûr que cela soit la même perspective, le dialogue avec les morts, ce n'est peut-être pas tout à fait la même chose que le dialogue avec le Vivant, Notre Seigneur Jésus-Christ !...

véronique69
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 706
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par azais le Ven 3 Nov - 5:07

@gabuzo  pouvez vous nous  mettre en scan ou en lien  ce qui permet de dire que Alice Lentchevska est bien vénérable , ou que ses écrit ont reçu effectivement un imprimatur , ou une approbation de son évêque 

Cela permettra de répondre à l'interrogation de @jacques58fan 

Il est en effet difficile de suggérer qu'il y a channelling  dans ces locutions intérieures  si elles ont approuvées par l'ordinaire du lieu  qui fait autorité 

Personnellement , néanmoins je ne comprends pas bien ceci 
6.I.1988, 22H00
- J’ai reçu une moité d’Hostie…
† Tu étais à moitié avec Moi à cette Sainte Messe, Je n’ai pu venir à toi que partiellement.


 cela  peut être interprété très mal par rapport  au dogme de la transubstantiation : Jésus se donne complètement dans l'hostie consacrée  qu'elle soit divisée physiquement en deux ou trois ou quatre 

Et même si la disposition de celui qui reçoit le Seigneur dans la communion n'est pas totale , Jésus se donne au communiant non en vertu de ses mérites , ou de sa perfection ...mais toujours pleinement  

 Sur ce seul point theologique et doctrinal , il est compréhensible que @jacques58fan  se soit interrogé . Je partage  son inquiétude ou interrogation theologique  à lire une telle reponse  en locution de la part de celui qui serait Jésus.... 

et il est possible que @jacques58 aurait traduit cette interprétation de l'Eucharistie,  en suspicion de channelling  qui est une technique comme l'ont précisé @brigitte57 et @véronique69 qui effectivement est condamnée par l'Eglise ( et les Saintes Ecritures )
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 5066
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par jacques58fan le Ven 3 Nov - 6:40

@véronique69 a écrit:En temps de confusion, non seulement on a le droit mais le devoir de s'interroger et de garder une certaine "liberté de pensée"...
(c'est pourquoi, par exemple, malgré tout le respect que nous avons envers le Père Verlinde, lorsqu'il évoque la notion d'écriture automatique pour Vassula -donc à rapprocher du channeling- et estime que ces écrits ne relèvent en rien du Saint Esprit, on ne partage pas son approche sur ce point là) ;
Toutefois évoquer le Père Brune ou un médium tel que Vignaud à propos d'Alice ? il n'est pas sûr que cela soit la même perspective, le dialogue avec les morts, ce n'est peut-être pas tout à fait la même chose que le dialogue avec le Vivant, Notre Seigneur Jésus-Christ !...
Si, parce que Henry Vignaud n'appelle pas les morts.ce sont eux qui viennent à lui,et prouvent désormais le survie de l'âme après le décès.

Quant aux TCI du père Brune:il prenait beaucoup de précautions;prières et demande d'autorisation de l'au-delà.
Vassula: je fais confiance au discernement du père Laurentin
avatar
jacques58fan
Pour le roi

Masculin Messages : 694
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Ven 3 Nov - 7:54

@azais, il y a deux manières de lire un texte: avec mauvaise volonté, en cherchant des problèmes, ou avec bonne volonté, en cherchant des solutions.

Je suis sûr que vous êtes capable de trouver une interprétation théologiquement correcte pour la "moitié d'hostie" qui révèle l'intention de Jésus d'exhorter Alice à être attentive à la messe...
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 116
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par véronique69 le Ven 3 Nov - 12:13

"Je n'ai pu venir à toi que partiellement"
On peut peut-être traduire autrement dans un langage connu pour azais en faisant appel à la notion des fruits des sacrements. Beaucoup communient, même Présence Réelle dans chaque hostie mais les fruits seront bien différents selon la pureté du coeur et de l'âme, la ferveur ou la routine etc...

véronique69
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 706
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par véronique69 le Ven 3 Nov - 12:28

Pour ce qui est de Vignaud, merci pour la précision, il y a en effet une grande différence entre ceux qui appellent et ceux qui laissent venir, ce qui peut être un charisme pour réconforter des personnes en deuil. Il signale d'ailleurs qu'il serait dangereux de tomber dans l'addiction et que par ailleurs des "esprits" dangereux peuvent toujours s'infiltrer même si on est de bonne volonté et qu'un grande prudence est de règle.
Une Mirella dans l'Eglise Catholique aurait ce charisme...

véronique69
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 706
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Isabelle-Marie le Sam 4 Nov - 7:19

@Gabuzo a écrit:@azais, il y a deux manières de lire un texte: avec mauvaise volonté, en cherchant des problèmes, ou avec bonne volonté, en cherchant des solutions.

Je suis sûr que vous êtes capable de trouver une interprétation théologiquement correcte pour la "moitié d'hostie" qui révèle l'intention de Jésus d'exhorter Alice à être attentive à la messe...

Même interprétation que vous, Gabuzo, et merci encore de nous offrir la lecture de ces perles du cœur à cœur de Jésus avec une âme

avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1397
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par azais le Lun 6 Nov - 10:25

@Gabuzo a écrit:@azais, il y a deux manières de lire un texte: avec mauvaise volonté, en cherchant des problèmes, ou avec bonne volonté, en cherchant des solutions.

Je suis sûr que vous êtes capable de trouver une interprétation théologiquement correcte pour la "moitié d'hostie" qui révèle l'intention de Jésus d'exhorter Alice à être attentive à la messe...
 non @Gabuzo   je suis sincère ...  et je suis de bonne volonté . Les solutions  je les ai donné  en m^me temps en donnat des verites de foi catholique sur la plenitude du DOn de Dieu dans l'Eucharistie à travers le pain consacré sur l'autel par les mains du prêtre "in persona Christi "

ce n'est pas seulement "la moitié d'hostie" dont il est question, c'est le fait que Jésus se donne  toujours entièrement quelle que soit la miette d'hostie qui est donnée  en nourriture : Il s'est fait petit pour que nous puissions devenir grand à sa dimension qui est irréductible à notre esprit humain , sans Sa Grâce 

 Et "les dons de Dieu sont sans repentance " ( 1è lecture d'aujourdhui à la messe )
A tel point que le prêtre  nettoie la patène  et le calice pour que rien ne soit perdu ! On ne divise pas Dieu !  Est ce de la mauvaise foi que de relever de telles évidences de foi ?
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 5066
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Lun 6 Nov - 12:05

@Azais, est-ce que vous ne voyez pas l'intention PÉDAGOGIQUE qu'il y a dans la déclaration de Jésus?

Ce texte n'est pas un traité doctrinal, mais un témoignage de l'action pédagogique de Jésus dans une âme concrète.

Jésus se donne entièrement dans l'Eucharistie, mais par notre faute nous en profitons très partiellement, ce qui a été illustré par cette moitié d'hostie.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 116
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum