Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Dim 10 Sep 2017 - 8:46

6.XII.1987, 22h30

- Aujourd’hui, je souffre par nostalgie et parce que je compatis à la nostalgie de chacun. Chacun porte sa propre nostalgie et l’amertume de son inaccomplissement.
† Mes enfants sont séparés de Moi, alors que Je suis si près d’eux, alors que Mon Esprit est en eux…
Dans leurs cœurs, Je ressens leurs larmes de nostalgie vers le retour. Rien ne peut l’étouffer – elle revient toujours plus fort.
- Je connais l’amertume de cette nostalgie depuis si longtemps… Elle est toujours fraîche, malgré mes nombreuses années.
† La nostalgie pour revenir à Moi ne vieillit pas. Elle est toujours la même, tout comme l’âme est toujours la même.
Ma propre nostalgie envers Mes enfants est tellement plus forte! Bien plus forte…
Mon enfant, ne M’épargne pas les caresses de ton cœur. Verse ton amour en Moi et en ceux que tu aimes – soulage ta nostalgie et ton désir d’Amour!

7.XII.1987, 9h40

- Mon Jésus, je suis tellement martyrisée…
† Blottis-toi contre Moi, cela te soulagera.
- Je Te remercie pour cette douleur, parce que c’est la douleur de l’amour qui ne peut pas s’accomplir ici.
† La taille de ta douleur montre la taille de ton amour qui s’accomplira en Moi.
- Je Te l’offre… Tu sais à quelle intention…
Ne me prive pas de mon offrande. Je désire l’offrir constamment.
† Adhère à Moi, nous l’offrirons ensemble au Père.
- Tout en Moi Te désire, tout est cette blessure de nostalgie, ô Christ.
† Je t’ai donné une petite partie de Ma nostalgie vers Mes enfants, un partie de Mon désir pour les retrouver.
L’amour et la nostalgie ont une relation réciproque. Je développe cette dernière en toi pour que sa plénitude sois plus grande quand tu reviendras à Moi.
- Il y a tellement de douleur dans ce monde! Cela fait naître constamment de nouvelles douleurs, cela blesse les gens dans les plus profonds niveaux de leur âme.
L’appel de ces cœurs blessés est de plus en plus grand.
† C’est l’appel de l’Amour, parce que, chez l’homme, un amour malade provoque les blessures les plus profondes. L’amour malade mutile et tue : soi-même et les autres.
Je suis venu au monde pour enseigner l’amour, pour guérir l’amour… Je suis là, Je guéris ceux qui viennent à Moi.
Appelez Mes enfants blessés. Amenez-les Moi – Je les guérirai, Je les soulagerai, Je leur donnerai la paix et la joie, parce que Je suis Amour Pur, plein, parfait.
Ouvre ton cœur pour que Je puisse venir vers les autres en toi.
Jn 3,22-23 « Après cela, Jésus, accompagné de ses disciples, se rendit en Judée; il y séjourna avec eux et il baptisait… et l'on s'y rendait pour être baptisé. »

8.XII.1987, 16h00

† Tu n’es pas ici pour toi-même, mais pour servir.
Quand tu sers, tu reçois le plus.
1 P 3,13-14 « Qui vous fera du mal, si vous avez pour modèle ce qui est bien? D'ailleurs, même si vous deviez souffrir pour la justice, vous seriez heureux… »

9.XII.1987, 22h40

- Quelle pénitence devrais-je entreprendre?
† Quand quelqu’un te demandera quelque chose, ne refuse pas, quoi que ce soit. Abandonne-toi à Ma direction, aie confiance jusqu’au bout.
Efforce-toi d’être sereine et gentille envers chacun, quoi qu’il fasse.

10.XII.1987, 12h00

- Je souffre à cause de la souffrance de quelqu’un.
† Même si sa souffrance est pour lui une grâce et une guérison?
- Je crois que, peut-être surtout, mon égoïsme me fait ainsi moins mal.
† D’habitude, chacun souffre surtout à cause de son propre égoïsme – de l’insatisfaction de son égoïsme.
Toi aussi tu n’en n’es pas épargnée. Mais tu souffres beaucoup – de plus en plus – de Ma propre souffrance pour le mal qui détruit les autres.
Tu es la viande sacrificielle. Cela fait mal tant qu’il y a en toi de l’amour-propre.
Plus il y aura en toi d’amour pur, plus grande sera ta paix, plus grand sera ton soulagement, et même ta joie.
La purification coûte à chacun. Mais l’objectif est plus important que le moyen.
Lc 19,39-40 « Du milieu de la foule, quelques pharisiens dirent à Jésus: Maître, reprends tes disciples. Il répondit: Je vous le dis, si eux se taisent, les pierres crieront! »
- La suite de ce fragment de l’Écriture1 (Lc 19,41-48) est très éloquente.
† La suite concerne Mon Église, qui a besoin de la plus grande purification.
La douleur doit être plus grande que le désir de sa propre gloire – que ce soit dans chaque homme ou dans Mon Église.
Tirez les conclusions de la douleur qui vous touche, cherchez la cause en vous et demandez-vous ce qu’il faut guérir.
Demandez que ce soit Moi qui vous guérisse, remerciez pour la douleur qui vous guérit.
L’apocalypse au bord de laquelle vous vous trouvez doit d’abord purifier Mon Église. C’est sa maladie qui s’écoule sur le monde entier depuis des siècles.

10.XII.1987, 00h10

- Je n’ai pas le courage de te demander quoi que ce soit d’autre que Ta miséricorde pour tous les hommes, parce que nous sommes tous pareillement mauvais.
Il m’est difficile de supporter les atteintes du mal qui se trouve en dehors de moi, mais aussi en moi. La souffrance physique pourrait m’apporter un grand soulagement, mais Tu ne me donnes pas cette grâce.
† Je t’ai donné une plus grande grâce en te donnant une plus grande souffrance.

11.XII.1987, 9h30

- Jésus, Tu m’as dit un jour que je ressentirai le mal du monde et que je partagerai Ta souffrance. Cela arrive effectivement. Tu me montres différentes sortes de mal. C’est très douloureux. En fait, mes journées sont une seule chaîne de douleur, de différentes couleurs et de différentes forces.
Je Te remercie de me permettre de vivre ainsi chaque journée.
† Ton sacrifice apporte un grand soulagement à beaucoup de gens.
Prie plus, offre pour l’Église, pour ses serviteurs, parce qu’ils sont dévorés par le cancer de l’orgueil, de la jalousie, de l’égoïsme, de l’envie, de la tiédeur. C’est eux qui Me causent la plus grande douleur, ils ont le plus besoin d’aide.

11.XII.1987, 13h00

- Je le vois et je le sens. Je vois par Tes yeux et je sens par Ta souffrance. Mais mon péché et mon propre mal restent là, ils se manifestent à chaque occasion.
C’est le pire…
† Tu n’es pas plus parfaite que les autres. Tu es l’une d’entre eux. La différence, c’est que Je t’ai donné plus de grâces : tu vois et tu ressens plus.
Appelle la miséricorde pour toi, de la même manière que pour tous. La dernière offensive de satan – elle se déroule maintenant – exige la mobilisation de toutes ses forces, de surveiller ses propres réactions.
Mon enfant chéri, Je te soigne en te montrant la vérité. Tu participes à Mon sacrifice pour le monde et à Ma vision du monde.
Ta souffrance grandira jusqu’à ce qu’elle s’accomplisse. Sois-en pleinement consciente.
Tu n’es plus un enfant devant lequel on cache ce qui est laid ou pénible, que l’on console pour lui faire plaisir, pour détourner son attention de la douloureuse vérité.
Tu est déjà mûre dans ton amour nuptial, tu as ta part de responsabilité pour le monde. Avec Moi, tu y participes, comme il convient à une bien-aimée. Je sais ce qui blesse le plus ton cœur.
L’amour doit être intelligent et courageux pour pouvoir fructifier en bien. Il doit être sacrificiel pour libérer du mal.
Je soignerai à l’aide de la Vérité et de l’Amour – aide-Moi à le faire. Médite les Huit béatitudes2 et l’Hymne à l’amour3. C’est ton programme, le modèle de ton comportement et le modèle pour former les cœurs. Que le commandement d’amour4 soit la lumière de tes yeux et le feu de ton cœur.

11.XII.1987, 14h30

- Mon cœur cède chaque jour…
† C’est justement à ces moments que les sources de Mes grâces se déversent sur ceux pour lesquels tu te sacrifies.
- …et je vois des foules de satans qui accrochent les gens avec joie et qui les tirent vers la perdition. Ils sont partout. Mais nous continuons d’être aveugles.
Donne Ta grâce de ressaisissement.
† Ta prière et ton sacrifice sauvent. Regarde comment Ma lumière coule après tes prières, comment elle délivre du désarroi des ténèbres.
Regarde et réjouis-toi. Regarde les anges qui chantent des hymnes de Gloire et d’amour autour des délivrés. Regarde comment la splendeur de Mon amour les entoure.

11.XII.1987, 23h00

- Aujourd’hui, je ressens tout le temps Ton regards depuis la croix, celui que j’ai vu à K. – il était plein d’Amour Miséricordieux.
† Je suis justement au milieu de vous de cette manière. Efforcez-vous d’être les uns pour les autres tels que Moi Je suis en vous.
Remarque la différence entre comment Je suis et comment vous êtes. Demande-Moi que cette différence ne soit pas si grande.
Personne ne peut être fier de ce qu’il est, de ce qu’il arrive à faire, personne de ne peut se comparer aux autres, ni s’élever au-dessus des autres. Tout comme personne ne devrait souffrir du complexe d’infériorité.
Chacun a reçu de Moi ce qu’il possède. Il devrait concentrer toute son attention et tout son effort à multiplier ces biens, à servir à travers eux dans l’abaissement et l’oubli de soi.
Chacun sera jugé selon la mesure qui lui a été donnée. Chacun répondra de chaque pourcentage qui manque à la réalisation de l’obligation que Je lui ai donnée. Il peut arriver qu’un idiot s’avère meilleur à Mes yeux qu’un génie, qu’un homme embourbé dans le péché s’avère meilleur qu’un dévot, qu’un mendiant s’avère meilleur qu’un dignitaire.

12.XIII.1987, 7h30

† Le but de l’homme ici sur terre, c’est de multiplier les biens que Je lui ai donnés. La pauvreté consiste à ne pas se les attribuer, à ne pas s’octroyer le moindre mérite.
La dévotion, l’attitude de prière envers Moi, mais aussi les charismes que J’ai donné, la perfection éthique – si toutes ces choses provoquent l’orgueil, la comparaison aux autres, la vantardise – alors elles sont source de mal.
Dans ce cs Je les retire – ou plus souvent Je limite la capacité à les utiliser, Je donne des humiliations – pour guérir l’âme d’un tel de Mes enfants imprudents.
Prête donc attention à ce que tu fais dans ton cœur. Le jeune homme riche5 qui n’a pas voulu renoncer à ses richesses, ce n’est pas celui qui a des richesses matérielles et qui les aime plus que Moi. Mais c’est surtout celui qui ne veut pas renoncer à dominer, à en imposer, à se détacher des autres. Qui est friand de reconnaissance humaine, d’admiration, de salutations.
C’est justement quelqu’un qui s’aime plus que Moi, c’est pourquoi il ne peut pas Me servir dans la pauvreté, inaperçu des autres, peut-être même méprisé ou abaissé.
Devant Moi, personne ne peut s’élever ni M’impressionner, c’est pourquoi il est si difficile de Me suivre dans l’amour pur, dans la pauvreté intérieure. C’est la pauvreté du cœur qui est décisive.
Une pauvreté extérieure inspirée par le désir de l’exhiber, de se faire remarquer grâce à elle, c’est aussi se détourner de Moi vers l’amour propre.
Le comble de la pauvreté, c’est de ne compter que sur Mon jugement, sur Mon estime, sur Ma justice, sur Ma volonté. Ne désirer que Moi et Mon Amour. Et cela signifie accepter pour soi la manière par laquelle J’ai été jugé aux yeux du monde quand J’étais Homme.
Qui d’entre vous est capable d’un tel amour et d’un tel service? De devenir Amour Miséricordieux, ne désirant rien pour soi? Même de garder son honneur?
Demandez-Moi de vous l’enseigner – Je désire que vous soyez sur ce chemin. Approfondissez la signification des Huit béatitudes et de l’Hymne à l’amour.
Appropriez-vous textuellement ce programme.

13.XII.1987, 9h30

- Ton regard rempli d’amour et de souffrance m’accompagne constamment. Dans Ton regard et à travers lui, je vois de plus en plus clairement la dernière réunion [de notre groupe de prière].
En chacun de nous, il y avait plus de mal que de bien, plus d’égoïsme que d’amour, plus de vanité que d’offrande.
Mon Christ, guéris mon cœur et nos cœurs qui sont si mesquins, différents du Tien. Lave-les de Ton Sang et de mes larmes.
Avec quoi est-ce que je m’avance vers la réunion d’aujourd’hui?
† Avec Ma souffrance en toi et avec Mon Amour Miséricordieux.
Je suis en toi, c’est pourquoi ton péché te brûle tellement, ainsi que le péché des autres.
Ne désespère pas, Mon enfant. Moi, Je vous aime tous et Je vous soigne.
Pardonne aux gens leurs misères et leur péché, pas parce que tu es meilleure qu’eux, mais surtout parce que Moi Je les aime et Je leur pardonne. N’augmente pas le mal qui se trouve en eux avec ton propre mal, que tu leur ajoutes dans ton cœur. Que ton âme se mette à genoux avec eux devant Moi pour supplier miséricorde.

14.XII.1987, 19h30

- Jésus, pourquoi T’es-Tu caché?
† Parce que tu ne M’aimes pas.
- Je T’aime.
† Tu ne M’aimes pas dans les gens que Je t’envoie.
- C’est vrai. Je ressens un grand découragement envers tous et envers tout. Je viens de refuser de rencontrer quelqu’un.
† N’abandonne pas. Chaque personne qui se tourne vers toi ou qui vient vers toi t’est envoyée par Moi pour que tu l’entoures de ta prière et pour que tu Me l’offres.
- Je ne sais pas d’où viennent dans mon cœur tant de pensées négatives sur les gens.
† Tu ne sais pas? Est-ce que tu ne sais vraiment pas qui veut détruire Mon Amour dans ton cœur?
- Seigneur, éloigne-le de moi – ne permets pas…
Ce que je vois : qu’est-ce que cela signifie? (je vois des explosions, des gens qui s’enfuient).
† Cela vient. La vue de ton âme devance le temps.
Demeure dans l’Amour pour les aider.
- Moi je les aiderai…?
† Oui, parce que l’Amour dont Je remplis ton cœur en déborde largement et englobe beaucoup de gens.
Prie pour ceux que Je te montre dans cette vision intérieure. Offre leurs âmes à Mon Amour Miséricordieux.
Tu peux aider beaucoup de gens de cette manière.
Satan le sait et c’est pourquoi il insère dans ton cœur le découragement et des pensées malveillantes.
- Il y a quelques jours, pendant une prière d’intercession, Tu m’as donné le signe clair de la douleur dans les mains.
† Tu ressentiras Ma douleur dans tes moments de plus grande union à Moi : dans l’offrande et dans l’amour. Accepte cela calmement et avec un énorme amour. Tu sais ce que cela signifie.
Ne le décris pas – c’est un signe de Mon amour – uniquement pour toi.
- Protège moi de toute vanité, parce que cela me détruit…
† Tu vois : Je t’ai donné le temps et nous sommes seuls…
- Il y a encore des pensées étrangères…
† Ce sont de bonnes pensées puisqu’elles t’aident.
- Ce moment est une grande grâce…
† Je Me réjouis de toi.
Quand tu as de la peine, assieds-toi auprès de Moi pour que Je t’étreigne, pour que Je t’embrasse, pour que Je t’affermisse. Trouve le temps de t’arrêter ainsi auprès de Moi pour un instant, pour puiser l’Amour de Moi. Pour respirer l’Amour plus profondément.
- Tu guéris mon cœur et tu cicatrises les blessures de mon propre péché. Je contemple la Splendeur de Ton Amour.
Tu m’as donné la grâce du repos en Toi.
† Tires-en des forces, la joie et l’amour pour tous.

17.XII.1987, 10h00

- Comment me préparer à la confession?
† Je suis en train de te montrer le plus important.
- Tu me montres mon impuissance totale face au mal qui est en moi?
† Oui. Et le fait que Je suis auprès de toi, que dans Mon regard tu vois toute ta misère, Ma douleur et Mon Amour. Tu souffres beaucoup pour cette raison, même si Mon Amour t’entoure et te guide. Il te porte quand tu n’es pas en état de faire un seul pas, même avec Mon aide.
- Il y a en moi de la nostalgie et un désir de Toi. Tout ce qui est humain en moi et dans les autres me fait mal.
Il n’y a aucun désert où je pourrais m’enfuir. En même temps, il ne m’est pas donné de venir à Toi.
† Pas encore. Il faut que tu restes encore parmi les gens, parce qu’ici se déroule ton sacrifice.
- Je ressens Ta préoccupation et ton amour, Ta si grande tendresse – tellement grande, ô Christ, mon Bien-aimé!
Je sais que Ta Gloire brille déjà sur le monde, même si nous sommes nous-même encore plongés dans le désarroi des ténèbres.
Viens, Seigneur Jésus!
Ga 5,1 « C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Tenez donc ferme… »

18.XII.1987, 9h40

- Tu as fait de moi – comme de beaucoup d’autres – un prophète de l’Apocalypse.
† Le temps s’est accompli. Me voici… proclame Mon Amour…
Mt 24,33.31.42 « De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, qu'il est à la porte. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante et ils rassembleront ceux qu'il a choisis… Restez donc vigilants, puisque vous ignorez à quel moment votre Seigneur viendra. »
- Je demande Ta bénédiction.
Je vois Ta silhouette lumineuse et le signe de la croix, formé par Ta lumière et Ta main.
† La bénédiction est la Lumière qui t’entoure. Mais elle est aussi Ma Croix à laquelle tu participes.
Remplis-toi donc de Lumière pour y participer; participes-y pour te remplir de Lumière.
Que cette Croix brille en toi de la lumière de Mon Amour et de Mon Salut.
Avance avec elle, Mon enfant, à travers les ténèbres vers lesquelles Je t’envoie.
Que cette Croix brille, qu’elle éclaircisse, qu’elle montre la direction, ici-bas où se trouve le désespoir, l’égarement, la douleur, la haine.
C’est là que Je t’envoie avec la Lumière de Ma Croix, pour en tirer les gens, pour les sauver. N’aie pas peur. Qui porte Ma Croix en soi est porté par Moi vers la Splendeur de la Gloire de Mon Ciel d’Amour.
N’aie pas peur. Il faut descendre jusqu’au fond, parce que c’est là qu’il y a le plus de souffrance et de désespoir. C’est là qu’on a besoin de toi, c’est là que Je serai avec toi. Les fils des ténèbres déguerpiront devant Ma Splendeur.
N’aie pas peur, Ma bien-aimée. Ton Bien-aimé t’appartient, et toi tu Lui appartiens maintenant et pour les siècles.




1 Quand il approcha de la ville et qu'il la vit, Jésus pleura sur elle et dit: «Si seulement tu avais toi aussi reconnu, aujourd'hui, ce qui peut te donner la paix! Mais maintenant, cela est caché à tes yeux. Des jours viendront pour toi où tes ennemis t'entoureront d'ouvrages fortifiés, t'encercleront et te serreront de tous côtés. Ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas reconnu le moment où tu as été visitée.»
Jésus entra dans le temple et se mit à en chasser les marchands. Il leur dit: «Il est écrit: Mon temple sera une maison de prière, mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.»
Il enseignait tous les jours dans le temple. Les chefs des prêtres, les spécialistes de la loi et les chefs du peuple cherchaient à le faire mourir; mais ils ne savaient pas comment s'y prendre, car tout le peuple l'écoutait, suspendu à ses lèvres.

2 Mt 5,3-10.

3 1 Cor 13.

4 Mc 12,30.

5 Voir Mt 19,16-22.
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice Lentchevska - Biographie et Témoignage 1994-2010

Message par Gabuzo le Sam 16 Sep 2017 - 11:13

18.XII.1987, 23h25

Ct 1,4 « Entraîne-moi derrière toi! Courons! Le roi m'a introduite dans ses appartements. Réjouissons-nous, soyons dans l'allégresse… »
- Tu me fais preuve de tellement d’amour, ô Christ!
† Je t’aime et Je désire que tu sois encore plus plongée en Moi. Je désire qu’il n’y ait plus de frontière entre Moi et toi. Que nous soyons vraiment Un.
Je veux verser le feu de l’Amour dans ton cœur. Je veux en remplir tes mains pour que tu connaisses Mon Amour et Ma Force. Attends sans cesse.
- Pendant la prière commune, j’ai ressenti Ta Brûlure sur mes mains, et maintenant Tu m’as donné une Parole du Cantique des cantiques.
† Je t’aime. Désire Mon Amour de toutes tes forces.
- C’est déjà minuit, mais je continue d’être dans Tes bras…
Jésus, qui es-Tu?
† Ma petite, tu apprendras à Me connaître! Tu seras en Moi comme un grain de sable dans la Mer. Dans Mon Amour pour les siècles.

19.XII.1987, 8h45

- Tu ne dis rien, ô Christ.
† Je te berce dans Mes bras.
- Tu me fais preuve de beaucoup d’affection.
† Je veux te préparer à Mes noces. Je veux que tu sois forte quand viendront les jours de ténèbres et de terreur. Pour que tu puisses aider par Ma force et sauver les autres. Je veux t’avoir constamment auprès de Moi, Ma bien-aimée!
Je veux faire de toi Mon temple.
- Je suis tellement faible, je ne peux absolument rien…
† Garde ta faiblesse et Ma force devant tes yeux. Sois faible pour que Ma force se révèle en toi. Vis dans le silence, la paix et la gratitude.
Regarde à quoi ressemble satan, sache que Moi Je te libère de son pouvoir, que Mon Amour fait barrage à son action. Il n’a plus accès à toi, parce que tu es Mienne.
Plus profondément tu seras dans Mon Amour, moins ses chuchotements t’influenceront. Il te surveille constamment et il guette un seul moment de ton relâchement, de l’affaiblissement de ta présence en Moi.
Sois vigilante. Sois toujours dévouée à Moi, appelle-Moi toujours. Il ne te fera rien tant que tu demeures en Moi, tant que tout en toi M’apparient.
Ta volonté est la porte par laquelle il entre dans ton intérieur.
Ne l’ouvre pas toute seule. Ne sois pas indépendante, parce qu’alors il entrera – d’abord silencieusement et doucement, pour que tu ne le remarques pas. Ensuite, c’est lui qui ouvrira la porte de ta volonté pour introduire les autres.
Toi, tu es faible, complètement impuissante face à sa force.
Ne touche même pas à la serrure de cette porte. Ne t’en approche même pas, parce qu’il te séduira, il te trompera, comme il a séduit et trompé Ève. Par rapport à elle, tu n’es ni plus intelligente, ni plus forte.
Laisse fermée la porte de ta volonté et rends-Moi les clefs pour que ce soit Moi qui fasse ce qui est trop difficile et trop dangereux pour toi. Réfugie-toi et cache-toi derrière Mon dos, sous Mon manteau, dans Mes bras. Ne vas que là où Je t’envoie, parce qu’alors Ma lumière te guide : elle te protège et t’assure.
Appelle-Moi et demande-Moi de veiller sur toi, pour que tu ne te blesses pas les pieds contre la pierre qu’il veut t’envoyer. Tu n’as rien à craindre dans Mes bras – tu y trouveras la paix et le silence de l’amour, malgré le cri de désespoir et le grincement des chaînes des esclaves de satan.
Depuis mes bras, attrape ces chaînes, détache-les, même si elles sont lourdes, amène-Moi des enfants libres.
N’aie pas peur des chaînes des autres, même si elles sont lourdes, sales et qu’elles blessent. Tu réussiras à le faire par Ma force. Mon Amour annihilera le mal et la douleur.
Je t’ai choisie et Je t’ai préparée pour que tu puisses Me sauver beaucoup de gens. Sois vigilante, regarde les signes que Je donne, aide de ta personne.
Col 3,17;4,2 « Et quoi que vous fassiez, en parole ou en acte, faites tout au nom du Seigneur Jésus en exprimant par lui votre reconnaissance à Dieu le Père. Persévérez dans la prière, veillez-y dans une attitude de reconnaissance. »

20.XII.1987, 12h30

- Jésus, que dis-Tu aujourd’hui?
† Je t’aime et Je Me préoccupe de tes affaires. Même des plus infimes. Fais tout pour Moi, et Moi Je ferai tout pour toi.
- Tu es si clairement avec moi, tu viens avec un si grand amour!
† Je t’aime, Mon amour est ainsi. Blottis-toi contre Moi et absorbe-le.
- J’ai eu peur que Tu veuilles me séparer de mon directeur spirituel, mais cela n’arrivera probablement pas encore.
† Je t’aime et Je ne veux pas t’infliger de souffrance inutile, ni vous appauvrir tous les deux. J’aime Mes enfants. Je veux qu’ils s’unissent et se soutiennent. Je ne veux pas séparer, Je veux unir dans Mon Amour.

20.XII.1987, 24h00

† Les défauts que tu vois chez les autres ne devraient pas te détourner d’eux. Au contraire : ils devraient faire naître ta compassion et ton désir d’aider, de combler d’Amour. De combler d’un amour prudent – pas d’un réflexe émotionnel inconsidéré.
L’amour et l’aide montrée aux autres devraient faire du bien à leurs âmes : éduquer à l’amour sacrificiel, à la gratitude, à la modestie.
Quand ce que tu fais au Nom de l’Amour fait naître l’égoïsme, l’avidité, l’attente de cadeaux et la concentration sur soi – alors mieux vaut ne rien faire, parce que cela n’est pas en accord avec Ma volonté.
Fais aux autres ce que Moi Je désire que tu fasses, pas ce qui satisfait ton désir de montrer l’Amour qui est en toi.
L’Amour pur devrait être exigeant et éduquer, parce que ce n’est que de cette manière que l’on garantit le vrai bien.
Fais donc attention pour que ta bonté ne s’avère pas un mal, qu’elle n’appauvrisse pas au lieu d’enrichir.
- Je suis très fatiguée par le toupet et la concentration des autres sur eux-mêmes. Cela provoque mon découragement et mon amertume. Je ne sais pas si mon jugement est approprié, ai-je le droit?
† Même si ce jugement est véridique, il devrait susciter des pensées constructives et t’inciter à Me demande de trouver une solution qui change les choses. Rejette immédiatement toute pensée ou sentiment négatifs. Rejette surtout l’amertume. L’amertume est une tentation satanique.
Quand on fait le bien et quand on aide, il ne faut rien attendre pour soi. Il faut se limiter à désirer que Ma volonté s’accomplisse. Les fruits ne dépendent pas de toi. Si tu veux te les approprier et si tu regrettes quand cela n’est pas possible, cela signifie qu’il y a trop peu d’amour pur en toi, et trop d’amour propre.
Abandonne-Moi immédiatement de telles tentations et demande-Moi de te les retirer.

21.XII.1987, 9h30

- Avec quoi suis-je venue à Toi…? Avec toute cette agitation qu’il y a dans mon cœur?
† C’est bien – tu es venue Me l’abandonner. Ne croie pas que cela soit une surprise déplaisante pour Moi. Je connais le penchant humain vers le mal, et ton impuissance envers toi-même.
Abandonne-Moi tout cela. Abandonne-Moi immédiatement ce qui apparaît en toi, pour que Je puisse te transformer, te purifier.
Plus tu ressens une grande douleur et une grande honte, plus tu devrais demander que Je te la retire. Je veux que tu désires beaucoup que ce soit Moi qui retire de toi tout mal et toute ténèbre. Appelle Mon Amour – Je veux t’en donner vraiment beaucoup. Blottis-toi contre Moi et absorbe Ma Paix.
- Marie, aide-moi. Je n’arrive pas à aimer Ton Fils, je n’arrive pas à Le servir.
(Marie -) C’est Lui qui t’apprendra. Fais tout ce qu’Il te conseille, accomplis Sa volonté avec beaucoup d’ardeur. Demande Son aide de toutes tes forces et de tout l’appel de ton cœur.
- Est-ce que ce que j’expérimente s’appelle le martyr du cœur?
(Marie -) C’est ce que Je voyais et ce que Je ressentais chez les gens – dans leur comportement vis-à-vis de Mon Fils, J’en ai beaucoup souffert.
Toi, tu le vois également en toi-même. Tu souffres de Ma souffrance, parce que tu participes à Ma vie et à la vie de Jésus.
Offre cela à Dieu et sois reconnaissante de participer à notre souffrance, c’est ta vocation.
Ne te décourage pas, réjouis-toi de ce qui t’est donné. Tu déclarais vouloir recevoir la douleur de quelqu’un. Tu l’as reçue. Remercie donc et sois joyeuse, parce que Dieu a fait preuve d’une grande miséricorde, parce qu’Il accomplit tes supplications.
Tout comme Moi, tu es une mère douloureuse – souviens-en toi. C’est une très grande grâce.
- Merci, ô Christ, de me permettre de disparaître pour que les autres grandissent.
Merci, ô Christ, de me permettre de souffrir pour que les autres se réjouissent.
Merci pour le péché et les ténèbres qui m’écrasent, pour que les autres soient purs dans la lumière.
Je T’en remercie, auteur de toutes les grâces.
Merci pour la douleur que Tu partages avec moi.
Sois loué, béni, exalté.
Rm 4,18-20 « Espérant contre toute espérance, Abraham a cru et est ainsi devenu le père d'un grand nombre de nations, conformément à ce qui lui avait été dit: Telle sera ta descendance. Sans faiblir dans la foi… Il n'a pas douté, par incrédulité, de la promesse de Dieu, mais il a été fortifié par la foi et il a rendu gloire à Dieu. »

22.XII.1987, 9h00

† Reste encore un moment en silence auprès de Moi.
Tu vois, Je viens au monde à travers ton cœur.
- Que vas-Tu faire pour ma future direction spirituelle?
† Ce que tu voudras.
- Mais je peux commettre une erreur.
† Tu n’en commettras pas, parce que Je suis en toi. Tes désirs sont Mes désirs.
- Comment peux-tu dire quelque chose comme ça à moi qui suis faible et pécheresse?
† Je peux le dire et Je sais ce que Je dis. De toute manière, tu n’accompliras pas ce qui n’est pas Mon désir. Ai-Je raison?
Depuis que nous sommes ensembles, tu n’as pas commis d’erreurs dans tes choix – seulement dans tes réactions. Mais ces dernières résultent de ta nature incontrôlée, pas du désir de ton cœur.
Tu désires être fidèle à Ma volonté et à Mon Amour. Si c’est ainsi, alors tu l’es.
Je connais tous les mouvements de ton cœur. Même ceux que tu freines et qui ne sont pas formés. Je sais tout sur l’homme. Je pleure et J’aime. Je connais tous tes conditionnements et les causes de tes joies et de ta souffrance. N’aie pas peur, ne te cache pas à l’intérieur de toi.
- Tu touches ce qui est le plus douloureux : ce qui était et ce qui continue d’être la boussole de mon cœur.
Pourquoi m’as-Tu appelée au monde avec cela, pour que je sache et désire souffrir? Pour voir la souffrance?
† N’as-tu pas remarqué que Je t’ai donné une partie de Ma souffrance – de Mon rejet et de Ma séparation du monde?
Jn 1,36 « Il vit Jésus passer et dit: Voici l'Agneau de Dieu. »
- Est-ce que je passe trop de temps en prière?
† Non. J’aime quand tu es toute entière auprès de Moi. Quand le temps vient pour toi de partir, Je te le fait connaître. Sois toujours auprès de Moi quand tu n’es pas accaparée par tes obligations.

22.XII.1987, 22h50

- Jésus, que puis-je faire d’autre pour Toi?
† Être partout avec Moi.
- Je voudrais y parvenir.
† Je t’aiderai.

24.XII.1987, 00h50 | Veillée de Noël

- N’est-ce pas mon dernier Noël dans la paix et l’abondance parmi mes proches?
† De quel paix parles-tu, Mon enfant? De quelle abondance? De quelles personnes?
Il n’y a pas de paix, il n’y a pas d’abondance et Mes enfants sont séparés.
Il y a une grande bataille pour chaque âme humaine, il y a de la misère spirituelle, telle qu’il n’y en a pas eu depuis deux mille ans. Il y a tellement de disputes, de désarroi, d’animosité.
Ce que tu perçois par les yeux est une vérité apparente, comme tout ce qui est matériel et tout ce qui est perçu par les sens corporels.
Il y a une grande douleur et les yeux humains commencent à voir la dernière étape. Et la chute de satan et de ses serviteurs sera grande. Ce qui ne vient pas de Dieu périra et disparaîtra. Le monde des ténèbres disparaîtra. La douleur de l’enfantement ouvrira Ma Lumière, remplira le monde d’Amour et de Paix.
- Que faire?
† Prier sans cesse. Seule la prière est le salut. Seul l’appel à Moi et l’adhésion à Moi garantira la vie.
- Je désire que cela arrive déjà… mais je regrette quand même cette paix illusoire et cette stabilisation misérable.
Le cœur humain est mesquin… et lâche.
† C’est pourquoi Je suis avec vous. C’est pourquoi Je marche sur cette terre : J’accepte chacun, Je tend la main vers chacun, Je Me penche sur chacun. C’est pourquoi Je suis si proche, comme quand J’ai fondé Mon Église.
Maintenant aussi Je la fonde. Je la fonde à nouveau, Je la crée à nouveau, J’appelle à nouveau Mes enfants qui la feront renaître, qui nettoieront Mon visage terrestre.
Sois confiante. Rien de ce qui M’appartient ne disparaîtra. Tout ce qui est saint brillera de la splendeur de Ma gloire et de Ma victoire.
Le temps de l’avent arrive à sa fin, une nouvelle vie naît en Moi. Je l’ai semée sur la terre entière et elle naît, elle grandit, elle s’affermit.
Vis dans la paix de ce que chaque jour t’apporte – parce que cela t’apportera de Ma part tout ce dont tu as besoin, ce dont tu auras besoin. On ne doit rien remettre à plus tard. Vis pleinement le jour d’aujourd’hui, dans Mon Amour.

25.XII.1987, 10h00 | Noël

† Je suis venu au monde pour que nous nous rencontrions et pour que nous vivions ensemble dans l’Amour du Père.
Accourrez tous à Moi. Regarde : J’ai les mains pleines de l’amour né dans Mon cœur. Regarde : Je peux en donner tellement à tout le monde. Je peux allumer vos cœurs pour qu’en eux naisse un amour pur – qui sauve et qui rachète.
Je veux faire briller l’Amour d’un feu encore plus grand, encore plus fort.
Venez tous à Moi et prenez, portez la lumière de l’Amour dans les ténèbres du monde dominé par les démons du mal. Que vos cœurs brillent, qu’ils rayonnent de Ma splendeur.
Regarde dans Mon cœur et puises-en ta force et ton espérance. Je suis proche. Je Me tiens sur le seuil et J’attends le signe du Père pour entourer le monde et le transformer.
Venez tous à Moi. Amenez les faibles, apportez les impuissants. Je vous attends avec Mon Amour Nuptial et avec la nostalgie du Père. Venez, parce que le temps est déjà passé et l’heure de ce monde a sonné. Tout est suspendu dans l’attente du signe du Père.
Regarde : le Ciel entier attend : des foules innombrables de purs esprits, pour sauver Mes enfants des bourbiers de la mort.
Chantez Hosanna pour le saluer, élevez vos cœurs et vos yeux pour ne pas manquer l’instant qui vous est donné dans l’Amour du Père.
Que votre amour et votre nostalgie s’unissent à Mon Amour et à Ma nostalgie.
Qu’il n’y ait plus de séparation, de division, de nostalgie ni de larmes.
Qu’il n’y en ait plus!
Voici, Je viens M’unir à vous pour toujours, pour l’éternité dans l’amour et le soulagement.
Mes enfants, Je vous bénis. Je vous désire, pour que nous ne fassions qu’un pour l’éternité, dans Mon Père et votre Père.
- À qui dois-je transmettre ces Paroles?
† À Mes enfants qui M’aiment et qui désirent Mon Royaume sur terre.
- Je vois mal : la vue de mon âme est défectueuse…
† Tu ne peux pas voir dans la pleine Lumière, parce que ton corps serait brûlé par la Splendeur de Ma Gloire et de Mon Amour.
Ton âme verra tout : la Vérité entière. Elle expérimentera pleinement Mon Amour dans peu de temps.
Tu vois – Je touche ton visage par les rayons du soleil, Je touche ton cœur par l’Amour, Je te pénètre délicatement pour que Ma puissance ne détruise pas ton essence chétive.
Regarde : Je t’ai aujourd’hui donné le soleil et le silence, le ciel bleu et le givre blanc, en ce jour de Ma Naissance parmi Mes enfants.
Regarde et réjouis-toi, parce que Mon Amour t’entoure de partout, il y a partout les signes de Ma nostalgie et de Mon attente de toi.
- Je devrais rester à genoux en T’attendant – hier, tout le temps, et n’être qu’avec Toi.
† Je sais que c’est ce que tu préfères, mais il faut être avec les gens et pour les gens.
Ils ne peuvent pas Me rencontrer autrement que dans un autre homme, dans les rites, dans la tradition.
Il faut être pour les gens. Je t’envoie comme le Père M’a envoyé : vers les gens et pour les gens – Mes enfants.
C’est Moi qui t’envoie chacun de ceux qui se trouvent chez toi ou qui viendront. Je viens en eux. Pour unir, pour unifier, pour fusionner Mon Amour dispersé et fractionné.
Je recueille Mes enfants et Je les rassemble pour que nous soyons Un : vous en Moi et Moi en vous. Pour que nous soyons Un dans le Père.

25.XII.1987, 22h30

† Pourquoi réfléchis-tu tellement à toi-même, à tes émotions et à ta situation?
Abandonne tout cela, libère-toi de ta préoccupation pour toi-même. Sois uniquement pour Moi. Toujours prête à tout, guettant Mon signe. Ne désirant que Moi, Me cherchant partout et toujours.
Tu dis : « la martyr du cœur » – oui, que ton cœur meure pour toi, pour qu’il puisse vivre uniquement pour Moi. Que meurent en lui tout désir, toute attente, à part la seule attente et le seul désir dont l’accomplissement est certain.
La seule chose vraiment certaine, c’est que tu M’appartiens, que ton éternité est en Moi. Tu ne perdras jamais Mon Amour. Vis-en.
C’est lui la source et l’objectif de ton existence.
L’amour est une relation réciproque : plus tu seras concentrée sur Moi, plus Moi Je serai en toi : Mon Amour et Ma Puissance.

26.XII.1987, 9h50

- Pourquoi me permets-Tu du voir l’esprit mauvais?
† Tu dois savoir qu’il est toujours à proximité et qu’il guette ta faiblesse.
- Il a dit qu’il m’attrapera quand même. Je lui ai répondu que si c’était le cas, ce serait pour la gloire de Dieu.
† Ne te laisse pas entraîner dans un dialogue. Sache qu’il existe, qu’il ne faut pas en avoir peur quand tu es en Moi, parce qu’alors il est impuissant.
Son outil, c’est la peur. Quand tu le reconnaîtras chez les gens – n’aie pas peur. Que peut te faire un homme quand Moi Je suis avec toi? Sois toujours pleine de paix et d’amour. Il n’a pas accès à un cœur rempli d’Amour.
Blottis-toi contre Moi et restes-y. Ne lui prête pas d’attention.
Mc 16,6 « Il leur dit: N'ayez pas peur! »

26.XII.1987, 23h30

† C’est mieux que tu ne sache pas trop de choses – cela pourrait te terrifier. C’est pourquoi Je te prépare et Je te révèle les choses progressivement. Le mieux, c’est d’accepter tout au fur et à mesure. Ne pas s’enfuir en avant dans son imagination, ne pas regarder en arrière.
- Tu m’envoies d’autres gens que ceux que j’attendais.
† Mieux vaut ne pas continuer d’attendre, mais accueillir en Mon Nom ceux que Je t’envoie, parce qu’ils ont besoin de ton aide.
Ne pense pas à toi. Offre-toi toi-même ainsi que tes désirs pour ceux à qui tu veux faire du bien, pour ceux que ton sacrifice peut libérer des ténèbres.
Depuis l’instant où tu t’es offerte à Moi, tes désirs, tes nostalgies et tes attentes n’existent plus. Il ne te reste plus que ton souci pour aider Mes enfants, ta communion avec Moi : ton sacrifice pour tous ceux qui en ont besoin.
Dans ton cœur, ne traite pas séparément ceux qui te comblent de bien.
Aime surtout ceux qui meurent loin de Mon Amour, tu peux leur sauver la vie.
Je t’ai dit que chacun de vous – Mes enfants élus et envoyés – doit aller là où des tâches lui sont assignées. Il doit aller là-bas et accomplir ces tâches. Ce n’est pas maintenant le moment de s’occuper les uns des autres, ce n’est pas le moment de rester inactif. La terre commence déjà à brûler à ses extrémités et il faut sauver ceux que l’on peut encore sauver.

27.XII.1987, 10h30

† Les Huit béatitudes et l’Hymne à l’amour, voilà tout Mon enseignement. Je vous ai donné un exemple de vie en accord avec ces valeurs et ces principes.
Demande et désire que Je te fasse connaître et aimer ces plus belles valeurs de la vie humaine dans le monde. Demande que ce soit Moi qui te guide dans ta vie, à travers ce qui t’enrichira le plus.
Ne cherche rien toute seule pour toi : ni la pauvreté, ni la richesse, ni les humiliations, ni les honneurs, ni le confort de vie, ni la douleur.
Permets que ce soit Moi qui choisisse à chaque instant ce qui est le meilleur pour toi. Abandonne-toi entièrement à Mon choix, comme un nourrisson impuissant, entièrement dépendant de sa mère.
1 Th 5,23 « Que le Dieu de la paix vous conduise lui-même à une sainteté totale et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irréprochable lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ! »
avatar
Gabuzo
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum