Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 3 Nov 2017 - 7:55

3 novembre – Vénézuela : Notre Dame de Coromoto


http://www.cartemarialedumonde.org/fr/sanctuaire/notre-dame-coromoto





Ma plus grande expérience avec Marie






« Mon expérience avec Marie a été marquée par ma mère et par le prêtre de ma paroisse, le père Sabino.

Avec ma mère, nous priions le chapelet tous les soirs, à genoux, et nous chantions l´office de la Sainte Vierge tous les samedis.

À l'âge de 83 ans, l'année de son décès, ma mère fut hospitalisée, plongée dans un coma plus d'une semaine.

Je suis allé la voir à l’hôpital.

Le docteur me dit :

« Votre mère peut mourir à tout moment, comme elle peut se réveiller ».

J'ai prié le chapelet dans le couloir.

À ma grande surprise et joie, Maman est revenue à son état normal !

Remerciant Jésus et Marie, j'ai invité mes sœurs qui étaient présentes à prier avec moi l´Office de Notre Dame.

À l´instant même, ma mère s’est mise à prier, d’une voix forte et claire, jusqu'à son dernier soupire.

Quant au père Sabino, il priait le chapelet plusieurs fois par jour.

En discutant avec un de ses vieux amis de séminaire que je visitais, j'ai appris que tous deux priaient le Rosaire complet tous les jours !

C’était en 1947 et j’étais sous-diacre. Jusque-là je priais le chapelet, mais, dès lors, j´ai commencé à dire le Rosaire entier moi aussi tous les jours. »


Mgr Manuel Edmilson da Cruz

Evêque émérite de Limoeiro do Norte, Brésil




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 4 Nov 2017 - 9:41

4 novembre - Notre Dame de Pötsch (Mariapócs) à Vienne et en Hongrie





Notre-Dame-des-Larmes





 
Face à l’Empire ottoman, la Vierge Marie

Le 4 novembre 1696, une icône dans l’église paroissiale de la petite ville de Pócs en Hongrie, a commencé à verser des larmes.

De nombreux témoins firent une déclaration assermentée pour témoigner de ce fait.

Ce miracle s’est ébruité à la cour de Vienne en Autriche.

L’empereur d’Autriche a alors fait venir l’image mariale et la fit exposer en la cathédrale Saint Stéphane de Vienne.

Grâce à cette icône la piété mariale ne fit que croître dans le peuple autrichien, notamment après la bataille de Zenta contre les troupes du sultan turc, qui se déroula en 1697, dans la province de Voïvodine, en Serbie actuelle.

En effet, cette bataille fut décisive lors de la guerre austro-turque et l'une des pires défaites jamais infligées à l'Empire ottoman.

Ce fut une grande victoire où beaucoup touchèrent du doigt l’intercession de la Mère de Dieu.

La dévotion à Notre Dame de Pötsch est toujours vivante en Autriche, mais aussi dans l’ancienne localité de Pócs, en Hongrie, où il y a une copie qui a aussi pleuré en 1715 et en 1905.

Pócs est actuellement l’un des grands centres de pèlerinage du pays et le plus important sanctuaire des fidèles gréco-catholiques de Hongrie.  

Opus Dei



Máriapócs

Notre Dame des larmes







Le sanctuaire de Máriapócs est une église catholique de rite byzantin située dans un petit village de la Hongrie, limitrophe avec la Russie.

L'image qu'on y vénère est une ancienne icône de Marie, de type "Hodigitria" ("celle qui montre le Chemin").

Une inscription dit :

"Moi, serviteur de Dieu, j'ai fait peindre cette icône en rémission de mes péchés."

Le miracle des larmes

Le 4 novembre 1696, les fidèles qui assistaient à la Messe dans l'église greco-catholique du village virent la Vierge de l'icône Hodigitria verser larmes.

Le phénomène se répète jusqu'au 8 décembre et fut constaté par une foule innombrable qui accourait aussi des pays voisins.

Le curé recueillit dans un mouchoir de soie ces perles précieuses de la "miséricorde" et il les envoya à l'évêque d'Eger ; l'enquête confirma l'origine surnaturelle du phénomène.

L'empereur Léopold 1° ordonna alors que l'icône fût transféré à Vienne dans la cathédrale de S. Etienne.

Ce miracle prend sens dans l'histoire de la Hongrie :

Budapest était occupé depuis 1541 par les Ottomans (musulmans turcs), et fut libéré en 1686.

En 1693, l'empereur Léopold I avait alors renouvelé l'acte national de confiance à Marie.

C'est en 1696 qu'a lieu le miracle des larmes sur l'icône "Hodigitria" à Máriapócs. Et c'est en 1697 que les Turcs sont chassés définitivement du territoire austro-hongrois.

Seconde et troisième lacrimation (1715 et 1905)

Tandis que l'icône originale avait été placée à Vienne, une copie de l'icône fut mise à Máriapócs, et celle-ci pleura encore en 1715, du 1° au 15 août.

Une troisième lacrimation advint en 1905 et dura un mois.

Jusqu'à nos jours...

Durant la période communiste (1945-1991), le sanctuaire demeura ouvert et fréquenté. En 1946, à l'occasion du 250° anniversaire du premier miracle, le cardinal Mindszenty célébra la Messe en présence de plus de 200 mille fidèles.

Jean Paul II a célébré (dans le rite byzantin) en ce sanctuaire, le 18 août 1991. Il y a prié pour l'unité entre les églises orthodoxes et catholiques.

Fêtes principales au sanctuaire :

- 8 septembre

- 15 août (les célébrations commencent l'après midi du 14 août et se prolongent le soir du 15 août tard dans la nuit, avec des prières pour les vivants et les morts).

Sanctuaire de Mariapocs
Kossuth tér 25
H-4326 Mariapocs - Hongrie
Tél/fax : + 36/ 24 - 385.142

Source : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=http://www.chiesacattolica.it/&prev=search



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 5 Nov 2017 - 7:59

5 novembre – Allemagne



Marie, Trône de la Sagesse de Cologne (1280)



http://it.mariedenazareth.com/14763.0.html?L=0








Marie de la Rue du Cuivre vénérée en Allemagne



Depuis l’année mariale 1954 les grands sanctuaires allemands, tels Alttöting et Kevelaer, ont connu une affluence nouvelle de pèlerins et quelque 800 000 pèlerins pour la seule année 1954, en chacun de ces lieux !

Il faut dire que cette année 1954, décrétée « Année Mariale » par le pape Pie XII, fut couronnée en Allemagne par la consécration du pays à Notre Dame, lors du Katholikentag (Congrès catholique) de Fulda.

Tout le renouveau marial actuel y vit de l'élan et du flot des grâces reçues en cette consécration nationale à Marie...

La Vierge Noire de Cologne, appelée aussi « Marie de la Rue du Cuivre » est une statue de bois noircie, comme celle de Lorette, qui se trouve à Cologne, sans doute depuis 1630, date où elle y fut apportée par des religieuses carmélites chassées de Hollande.

Dès son arrivée à Cologne, cette statue mariale connut une grande vénération et une affluence de pèlerins.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, cette affluence augmenta encore au point que l'image de « Marie de la Rue du Cuivre » est devenue l'image mariale la plus vénérée de toute l'Allemagne...

Allemagne : mariale dès l'ère carolingienne


Saint Ambroise, né à Trèves vers 330 -qui deviendra plus tard évêque de Milan et baptisa saint Augustin- est souvent nommé le plus "marial" des Pères de l'Eglise : c'est lui qui répandit la dévotion à la Vierge dans les pays germaniques.

Saint Boniface (mort en 755) fut, à son tour, celui qui introduisit la fête de la Nativité de la Vierge en Allemagne où la prescrivit le concile de Salzbourg (799).

Comme dans l'ensemble des pays germaniques, le jansénisme et le début du siècle des lumières (le XVIIIe) correspondit en Allemagne à une éclipse de l'amour marial jusque-là florissant et à un passage au schisme protestant, pour nombre de chrétiens.

Mais le coeur du peuple avait conservé l'amour de Marie et au XIXe siècle un saint, Clément Marie Hofbauer ressuscita dans toute la partie méridionale du pays la dévotion à la Mère du Christ.

De très anciens sanctuaires

Le plus célèbre et le plus ancien des sanctuaires marials de toute l'Allemagne du Sud est celui de Alttöting, en Bavière : il date de la fin de l'ère carolingienne (Xe siècle), mais c'est surtout à partir du XVe siècle qu'il devient un haut-lieu de pèlerinage et demeure actuellement très fréquenté, y compris par les populations venant des pays de l'Est, voisins.

Un autre haut-lieu marial ancien de l'Allemagne est le Sanctuaire de Notre Dame des Douleurs à Telgte, près de Münster, en Westphalie. Le pèlerinage date probablement de la fin du XIVe siècle.

Citons aussi le pèlerinage de Notre Dame de Kevelaer, "Consolatrice des affligés": situé sur le Rhin inférieur, ce sanctuaire dédié à Marie est le plus couru de l'Allemagne; il en est aussi le plus populaire.

Dans la grande ville de Cologne, il existe un sanctuaire marial autour d'une ancienne statue de bois, au lieu-dit " Marie de la Rue du Cuivre" : lieu de prière toujours très fréquenté.

De même, depuis le Moyen-Age, les pèlerins viennent vénérer "Notre Dame d'Aix-la-Chapelle", dans cette grande cité de Westphalie où sont conservés de très précieuses reliques : la robe dans laquelle "Marie mit au monde le Fils de Dieu", les langes de Notre Seigneur et l'étoffe qu'Il portait autour des reins sur la croix, rapporte la Tradition.

Depuis la Consécration de l'Allemagne à Marie, en 1954, un grand renouveau

Avec le début du XXe siècle, et malgré un mouvement de déchristianisation réel, la piété marial a pris un nouvel élan en Allemagne.

Les souffrances dues à la première guerre mondiale ont fait surgir un sursaut de piété et de nouvelles communautés dédiées à la Vierge furent fondées dès cette époque, qui rayonnent aujourd'hui de plus en plus.

Parmi ces nouvelles communautés celle, bien connue, de Schönstatt dans le voisinage de Coblence, est à remarquer car sa chapelle est devenue un véritable lieu de pèlerinage pour le XXIe siècle.

Autre sanctuaire récent (XXe siècle), celui de Köln-Kalk, dédié à Notre Dame des Douleurs, dans les faubourgs de Cologne.

On le voit, un réel élan marial est en train de sourdre en Allemagne, notamment depuis la année 1954 qui a vu affluer dans les grands sanctuaires tels Alttöting ou Kevelaer, quelques 800 000 pèlerins pour cette seule année, en chacun de ces lieux!

Il faut dire que cette année 1954, décrétée "Année Mariale" par le pape Pie XII, fut couronnée en Allemagne par la Consécration du pays à Notre Dame, lors du Katholikentag de Fulda.

Tout le renouveau marial actuel y vit de l'élan et du flot des grâces reçues en cette Consécration nationale à Marie...



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 6 Nov 2017 - 8:27

6 novembre – France :

Notre Dame de Valfleury









http://www.diocese-saintetienne.fr/Decouvrir-le-sanctuaire-de.html










À l'école de Marie, j’ai trouvé Dieu


« Saint Bernard nous enseigne que nous ne pouvons jamais trop parler de Marie.

J'ai appris à aimer Notre Dame depuis mon enfance, à travers la récitation du Saint Rosaire chaque soir en famille, ou seul quand elle ne pouvait se réunir.

J'ai appris que la prière du chapelet nous obtenait toujours les grâces dont nous avons besoin.

J’ai fait l’expérience du soutien constant de Notre Dame dans les moments les plus importants de ma vie chrétienne, religieuse et sacerdotale.

Dans mes périodes de doute, alors que je n’étais pas sûr de ma vocation, je l´ai toujours priée, lui demandant de m’aider à trouver la lumière du Saint-Esprit, afin de choisir ce qui serait le mieux pour la gloire de Dieu et le bien des âmes.

Et plusieurs fois, alors que j’avais pris la décision de quitter la vie religieuse et sacerdotale, Notre Dame est intervenue, s’est interposée et m’a remis dans le bon chemin.

Aujourd'hui, je suis heureux que la Sainte Vierge Marie m’ait conduit de sa main maternelle au Cœur de son divin Fils.

À l'école de Marie, j’ai trouvé Dieu et je l’aime et le sers avec joie. »




Mgr Vitório Pavanello  S.D.B, Archevêque Emérite de Campo Grande (Brésil)[



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 7 Nov 2017 - 8:31

7 novembre - Église Copte

Fête de Sainte Anne



http://eglise-saint-athanase.fr/fetes_jeunes





 


Ce 6 janvier 1942, il a touché du doigt la « Sainte Russie »


Pendant la Seconde Guerre mondiale qui opposait notamment Russes et Allemands, le soir de l’Épiphanie sur le front russe, un soldat-infirmier allemand, Karl, désireux de suivre l’office du jour entre dans une chapelle, en pleine forêt, et y découvre un pope et son épouse prêts à célébrer la messe.

En quelques mots de russe, Karl se présente :

« Je suis religieux franciscain. Puis-je servir la messe ?

«  Venez », répond le pope.

Les trois participants sont émus : voilà que les hasards d'une guerre abominable réunissent dans l'Eucharistie, Orthodoxes et Catholiques, Russes et Allemands !

Toute la tendresse du Ciel inonde trois cœurs qui ne font plus qu'un dans le Christ.

Soudain, vers la fin de la messe, des soldats de l’Armée rouge qui ont repéré les traces de Karl, cernent l’isba et somment le pope :

« Livrez-le nous. Sinon, on tire ! »

Sans s'émouvoir, le pope pose la main sur l'épaule de l'Allemand et explique :

« C’ est un religieux franciscain ; un staretz ! »

(les staretz sont des ermites vivant dans les forêts russes une vie de prière et de pénitence).

Tout l'atavisme de la « Sainte Russie » reflue alors dans le cœur des soldats de Staline élevés dans le plus pur athéisme.

Au mot de « staretz », instinctivement, les fusils se baissent avec respect.

« Le staretz est venu prier avec moi, je vous demande de le reconduire sain et sauf aux abords des lignes allemandes. »

D'un signe de tête le sous-officier obtempère et le jeune religieux allemand est reconduit jusqu’en vue de son unité par ses soldats.

Ce fait s'est passé près d’Orel, à 250 kilomètres au sud de Moscou.

Karl est aujourd'hui missionnaire au Japon : il n'a pas oublié ce 6 janvier 1942, fête de l'Épiphanie, où il a touché du doigt la « Sainte Russie ».


Véronique Gariel

Dans Catacombes, janvier 1983


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 8 Nov 2017 - 7:25

8 novembre – France

Notre Dame de l'Étang (1531) - Sainte Élisabeth de la Trinité





http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/retour-sur-la-vierge-de-notre-dame-d-etang-va-t-elle-retrouver-son-lustre-d-antan-957335.html



La Vierge, modèle des âmes intérieures


« Si tu savais le don de Dieu.. »

. Il est une créature qui connut ce don de Dieu, une créature qui n'en perdit pas une parcelle, une créature qui fut si pure, si lumineuse, qu'elle semble être la Lumière elle-même.

Une créature dont la vie fut si simple, si perdue en Dieu que l'on ne peut presque rien en dire. C'est la Vierge fidèle, « celle qui gardait toutes choses en son cœur ».

Il me semble que l'attitude de la Vierge durant les mois qui s'écoulèrent entre l'Annonciation et la Nativité est le modèle des âmes intérieures, des êtres que Dieu a choisis pour vivre au-dedans, au fond de l'abîme sans fond.

Dans quelle paix, dans quel recueillement Marie se rendait et se prêtait à toutes choses !

Comme celles qui étaient les plus banales étaient divinisées par elle !

Car à travers tout la Vierge restait l'adorante du don de Dieu.

Ste Elisabeth de la Trinité (1881-1906)  

Dans Le Ciel dans la Foi (§ 39-40)

A Dijon, en 1881, naissait Elisabeth Catez.

Elle a un tempérament vif.

Elle aime la vie : voyages, concerts, amitiés, service de l’Eglise. Elle est sensible à la beauté ; éveillée tôt à la musique, elle obtient un 1er prix de piano au conservatoire de sa ville..

Elle est aussi irrésistiblement attirée par Dieu.

« Je Le sens si vivant en mon âme.

Je n’ai qu’à me recueillir pour le trouver au-dedans de moi, et c’est cela qui fait tout mon bonheur.

Il a mis en mon cœur une soif d’infini et un si grand besoin d’aimer que Lui seul peut rassasier »

A 21 ans elle entre au Carmel de Dijon. Depuis son couvent, elle écrit de nombreuses lettes à sa famille et ses amis.

Elle garde le souci du monde et de l’Eglise :

« Mon âme aime s’unir à la vôtre dans une même prière, pour l’Eglise, pour le diocèse ».

Elle accompagne la quête spirituelle de ses proches, dans leur vie ordinaire de laïcs « tous appelés, tous aimés » :

« Même au milieu du monde, on peut écouter Dieu dans le silence d’un cœur qui ne veut être qu’à Lui » .

A la fin de sa vie, atteinte d’une maladie incurable, elle consigne son expérience et sa prière sur des carnets :

[mention]« Lorsque le poids du corps se fait sentir et fatigue votre âme, ne vous découragez pas, mais allez par la foi et l’amour à Celui qui a dit Venez à moi et je vous soulagerai.

Pour ce qui regarde le moral ne vous laissez pas abattre par la pensée de vos misères. Le grand saint Paul a dit Où le péché abonde, la grâce surabonde. »[/mention] a écrit:

Elle meurt le 9 novembre 1906, après 9 mois d’agonie.

On entend ses dernières paroles intelligibles :

« Je vais à la Lumière, à l’Amour, à la Vie ». a écrit:

Elle nous laisse le témoignage d’une vie tout unie à Dieu :

« Que l’on est heureux quand on vit dans l’intimité avec le bon Dieu, quand on fait de sa vie un cœur à cœur, un échange d’amour, quand on sait trouver le Maître au fond de son âme.

Alors on n’est jamais seule et on a besoin de solitude afin de jouir de la présence de cet Hôte adoré…

Il faut Lui donner sa place dans ta vie, dans ton cœur qu’Il a fait si aimant… »

« Ah, si tu Le connaissais un peu, la prière ne t’ennuierait plus, il me semble que c’est un repos, un délassement :

on vient tout simplement à Celui qu’on aime, on se tient près de Lui comme un petit enfant dans les bras de sa mère et on laisse aller son cœur ».

« Aimez toujours la prière… et quand je dis la prière, ce n’est pas tant s’imposer quantité de prières vocales à réciter chaque jour, mais c’est cette élévation de l’âme vers Dieu à travers toute chose qui nous établit avec sa Trinité en une sorte de communion continuelle, tout simplement en faisant tout sous son regard ».

Elisabeth de la Trinité a été proclamée bienheureuse par le pape Jean-Paul II le 25 novembre 1984.


Les autres articles vous donneront sa grande prière à la Trinité et une merveilleuse contemplation du recueillement et de la simplicité de la Vierge Marie.

http://www.elisabeth-dijon.org/


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 9 Nov 2017 - 18:21

9 novembre - Italie :

Fête de l'Icône Mater Domini (1060)



https://www.scoop.it/t/admariam






À Syracuse, en Sicile, les larmes de Marie





Le miracle – reconnu par l’Église en quelques mois – s’est produit le 29 août 1953, à Syracuse, en Sicile, sous le toit de jeunes époux, Angelo Iannuso et Antonina Giusto. Cette dernière est alors enceinte de leur premier enfant.

Ce jour-là, et les trois jours suivants, des « larmes humaines » coulent des yeux de la Vierge, reproduite sur un bas-relief accroché au mur de leur chambre.

L’Église accueille la nouvelle avec prudence.

Des experts, parmi lesquels une athée bien connue, le docteur Michele Cassola, qui présidera par la suite la commission scientifique, assistent au phénomène des larmes, devenant des témoins oculaires de première importance.

Des chimistes, équipés eux d’éprouvettes, récupèrent l’équivalent d’un centimètre cube du précieux liquide.

Le 9 septembre 1953, tous les scientifiques de la commission signent un rapport sur ce phénomène, rapport qui reconnaît ne pouvoir donner une explication scientifique à ce phénomène.

Le 12 décembre 1953, l’épiscopat de Sicile se prononce unanimement en faveur de l’authenticité « indubitable » du prodige des larmes.

Aujourd’hui, les larmes de la Vierge de Syracuse sont conservées dans un précieux reliquaire, exposé dans la crypte du sanctuaire-basilique Notre-Dame des larmes, à Syracuse.


Syracuse :

Notre Dame des larmes  



ALETEIA



SIRACUSA :

Notre Dame des larmes (Madonna delle lacrime)

C’est le sanctuaire le plus récent de la Sicile, mais aussi l’un des plus fréquenté, et on y vient du monde entier.

Origine :

Un bas relief de plâtre peint, représentant la Vierge Marie et son cœur immaculé couronné d'épines et enflammé (tout comme à Fatima), était dans une humble maison, à la tête du lit des époux Lannuso.

Du 29 août 1953 au 1° septembre 1953, le quadre à répandu des larmes, qui ont été analysées.

L’épiscopat de la Sicile a mené une enquête qui s’est montrée positive, il a reconnu l’origine surnaturelle du phénomène et a promu le culte.

Fut alors entreprise la construction d’un grand sanctuaire.



Santuari mariani d’Italia, edizioni Paoline, Roma 1982, p. 91

Un lien avec Fatima ?

Homélie de Jean Paul II lors de la dédicace du sanctuaire


Les larmes de Marie apparaissent dans les apparitions avec lesquelles Marie accompagne l'Église dans son chemin sur les routes du monde.

Marie pleure à La Salette, à la moitié du siècle dernier, avant les apparitions de Lourdes, dans une période où le christianisme expérimente en France une hostilité croissante.

Elle pleure ici encore, à Syracuse, à la conclusion de la second guerre mondiale.

Il est possible de comprendre ce larmes sur le fond de ces événements tragiques: l'hécatombe immense provoquée par le conflit; l'extermination des fils et des filles d'Israël; la menace pour l'Europe de l'Est, du communisme ouvertement athée.

Les larmes de Marie sont de l'ordre des signes: elles témoignent de la présence de la Mère dans l'Église et dans le monde.

Une mère pleure quand elle voit ses fils menacés un mal, spirituel ou physique.

Il est juste de rappeler les larmes de Pierre [...] quand, dans la maison du grand-prêtre, au chant du coq Jésus regarda Pierre, celui-ci se rappela les paroles qu'il lui avait dites, alors, "Il sortit et pleura amèrement" (Lc 22, 61-62).

Larmes de douleur, larmes de conversion.

Et après la résurrection, il put dire au Christ: "Seigneur, tu sais tout; tu sais que je t'aime" (Jn 21, 17).

Jean Paul II,

Extrait de l'homélie du 6 Novembre 1994,

pour la dédicace du sanctuaire de Notre Dame des larmes, Siracuse, Sicile.



Fête : 23 août.


Site officiel du sanctuaire : http://www.madonnadellelacrime.it

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 10 Nov 2017 - 8:52

10 novembre – Espagne, Madrid

Notre Dame de Almudena - Saint Léon le Grand, pape (+461)







http://opusdei.fr/fr-fr/article/saint-josemaria-et-notre-dame-de-lalmudena/


http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p510-les-saints-les-saintes-du-jour#420024


Novembre, le mois des âmes du Purgatoire dans l’Église





« Les peines du purgatoire sont comparées aux flots, parce qu’elles ne durent qu’un certain temps, à la différence des peines de l’enfer qui ne passent pas ; et elles sont comparées aux flots de la mer à cause de leur extrême amertume.

« J’ai pénétré dans les profondeurs de l’abîme »

Cet abîme, commente saint Bonaventure, n’est autre que le purgatoire où Marie descend pour consoler par sa présence les âmes qui y sont détenues.

Mais la Vierge ne se contente pas de consoler et de soulager ses serviteurs dans le purgatoire.

En intercédant pour eux, elle brise leurs chaînes et les fait sortir de prison.

Et si nous désirons secourir les saintes âmes du purgatoire, ayons soin de les recommander à la Vierge dans tous nos exercices de piété et spécialement récitons pour elles le Chapelet qui est si efficace. »

St Alphonse de Liguori, Docteur de l'Eglise (1696-1787)  


Dans Les gloires de Marie VIII, 2 (éditions Saint Paul, Paris 1987, p. 161-164)



Appartenant à une noble et riche famille napolitaine, Alphonse Marie de Liguori naquit en 1696.

Doté de nombreuses qualités intellectuelles, il obtint à seulement 16 ans une maîtrise de droit civil et canonique.

Il était l'avocat le plus brillant du barreau de Naples: pendant huit ans il gagna toutes les causes qu'il défendit.

Toutefois, dans son âme assoiffée de Dieu et désireuse de perfection, le Seigneur le conduisait à comprendre que la vocation à laquelle il l'appelait était une autre.

En effet, en 1723, il décida de devenir prêtre, malgré l'opposition de son père.

Dans les bas quartiers de Naples.

Il fut ordonné prêtre en 1726 et il se lia, pour l'exercice de son ministère, à la Congrégation diocésaine des Missions apostoliques.

Alphonse commença une action d'évangélisation et de catéchèse dans les couches les plus humbles de la société napolitaine, auxquelles il aimait prêcher, et qu'il instruisait sur les vérités fondamentales de la foi.

Un grand nombre de ces personnes, pauvres et modestes, auxquelles il s'adressait, s'adonnaient souvent aux vices et accomplissaient des actes criminels.

Il leur enseignait avec patience à prier, les encourageant à améliorer leur façon de vivre.

Alphonse obtint d'excellents résultats: dans les quartiers les plus misérables de la ville se multipliaient les groupes de personnes qui, le soir, se réunissaient dans les maisons privées et dans les échoppes, pour prier et pour méditer la Parole de Dieu, sous la direction de plusieurs catéchistes formés par Alphonse et par d'autres prêtres, qui rendaient visite régulièrement à ces groupes de fidèles.

Quand, suivant le désir de l'archevêque de Naples, ces réunions furent tenues dans les chapelles de la ville, elles prirent le nom de «chapelles du soir».

Elles furent de véritables sources d'éducation morale, d'assainissement social, d'aide réciproque entre les pauvres: les vols, les duels, la prostitution finirent presque par disparaître.



Dans les zones rurales reculées.

Après avoir pensé partir pour évangéliser les peuples païens, Alphonse, à l'âge de 35 ans, entra en contact avec les paysans et les pasteurs des régions intérieures du royaume de Naples et, frappé par leur ignorance religieuse et par l'état d'abandon dans lequel ils se trouvaient, il décida de quitter la capitale et de se consacrer à ces personnes, qui étaient pauvres spirituellement et matériellement.

En 1732, il fonda la Congrégation religieuse du Très Saint Rédempteur (les Rédemptoristes).

Ces religieux, guidés par Alphonse, furent d'authentiques missionnaires itinérants, qui atteignaient aussi les villages les plus reculés!

Evêque.

Estimé pour sa bonté et pour son zèle pastoral, en 1762 Alphonse fut nommé évêque de Sant'Agata dei Goti, un ministère qu'il quitta en 1775 avec l'autorisation du Pape Pie VI, à la suite des maladies dont il était atteint.

Saint et docteur de l'Eglise.

Alphonse fut canonisé en 1839, et en 1871 il fut déclaré Docteur de l'Eglise.

Ce titre lui convient pour de nombreuses raisons.

Saint Alphonse, en particulier dans son œuvre principale intitulée Théologie morale, propose une synthèse équilibrée et convaincante entre

- les exigences de la loi de Dieu, gravée dans nos cœurs, pleinement révélée par le Christ et interprétée de manière faisant autorité par l'Eglise,

- et les dynamismes de la conscience et de la liberté de l'homme, qui précisément dans l'adhésion à la vérité et au bien permettent la maturation et la réalisation de la personne.

Alphonse recommandait aux pasteurs d'âmes et aux confesseurs d'être fidèles à la doctrine morale catholique, en assumant, dans le même temps, une attitude charitable, compréhensive, douce, pour que les pénitents puissent se sentir accompagnés, soutenus, encouragés dans leur chemin de foi et de vie chrétienne.

Saint Alphonse ne se lassait jamais de répéter que les prêtres sont un signe visible de la miséricorde infinie de Dieu, qui pardonne et illumine l'esprit et le cœur du pécheur afin qu'il se convertisse et change de vie.

A côté des œuvres de théologie, saint Alphonse rédigea de très nombreux écrits, destinés à la formation religieuse du peuple.

Le style est simple et plaisant.

Lues et traduites dans un grand nombre de langues, les œuvres de saint Alphonse ont contribué à façonner la spiritualité populaire des deux derniers siècles. Certaines d'entre elles sont des textes à lire avec un grand intérêt encore aujourd'hui, comme:

- Les Maximes éternelles,

- Les gloires de Marie,

- La pratique d'amour envers Jésus Christ, une œuvre - cette dernière - qui représente la synthèse de sa pensée et son chef-d'œuvre.

Il insiste beaucoup sur la nécessité de la prière, qui permet de s'ouvrir à la Grâce divine pour accomplir quotidiennement la volonté de Dieu et poursuivre la sanctification personnelle.

Au sujet de la prière, il écrit:

«Dieu ne refuse à personne la grâce de la prière, par laquelle on obtient l'aide pour vaincre les concupiscences et les tentations.

Et je dis, et je réponds et je répondrai toujours, tant que j'aurai vie, que tout notre salut réside dans la prière».

De là vient son célèbre axiome «Qui prie se sauve» (1)

Parmi les formes de prière conseillées avec ferveur par saint Alphonse se détache la visite au Très Saint Sacrement ou, comme nous l'appellerions aujourd'hui, l'adoration!

Et précisément parce qu'elle est christologique, sa piété est aussi absolument mariale.

D'une grande dévotion pour Marie, il en illustre le rôle dans l'histoire du salut: associée à la Rédemption et Médiatrice de grâce, Mère, Avocate et Reine.

En outre, saint Alphonse affirme que la dévotion à Marie nous sera d'un grand réconfort au moment de notre mort.

Il était convaincu que la méditation sur notre destin éternel, sur notre appel à participer pour toujours à la béatitude de Dieu, tout comme sur la tragique possibilité de la damnation, contribue à vivre avec sérénité et engagement, et à affronter la réalité de la mort en conservant toujours toute sa confiance dans la bonté de Dieu.

En conclusion, je voudrais rappeler que notre saint, de manière analogue à saint François de Sales - dont j'ai parlé il y a quelques semaines - insiste pour nous dire que la sainteté est accessible à chaque chrétien:

«Le religieux comme religieux, le séculier comme séculier, le prêtre comme prêtre, le mari comme mari, le marchand comme marchand, le soldat comme soldat, et ainsi de suite pour tout autre statut» (2).

(1) Grand moyen de la prière et opuscules semblables. Œuvres ascétiques II, Rome 1962, p. 171

(2) La pratique de l'amour envers Jésus Christ. Œuvres ascétiques I, Rome 1933, p. 79


Extrait de Benoît XVI, audience du 30 mars 2011


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 11 Nov 2017 - 9:10

11 novembre – Paul VI déclare Marie « Mère de l’Eglise » (1964)


http://www.nrt.be/docs/articles/1985/107-4/845-La+bienheureuse+Vierge+Marie+au+Concile+oecum%C3%A9nique+de+Vatican+II.pdf







« En Marie, l’Immaculée, nous rencontrons l’essence de l’Église »

À la fermeture du Concile Vatican II, le 8 décembre 1965, le pape Paul VI a déclaré « la Très Sainte Vierge Marie, Mère de l’Église ».

Dans son homélie du 8 décembre 2005, Sa Sainteté le pape Benoît XVI a souligné le quarantième anniversaire de cette proclamation qui avait coïncidé avec la fermeture du Concile Vatican II.

Nous publions des extraits de l’homélie du Saint-Père :

« Le Concile entendait nous dire cela :

Marie est tellement liée au grand mystère de l’Église qu’elle et l’Église sont inséparables, tout comme le Christ et elle, sont inséparables.

Marie reflète l’Église, elle l’anticipe dans sa personne, et, dans toutes les tribulations qui frappent l’Église qui souffre et qui œuvre, elle reste toujours l’étoile du Salut.

C’est elle qui est son centre véritable en qui nous avons confiance, même si bien souvent ce qui est autour pèse sur notre âme…

En Marie, l’Immaculée, nous rencontrons l’essence de l’Église d’une manière qui n’est pas déformée.

Nous devons apprendre d’elle à devenir nous-mêmes des « âmes ecclésiales », comme s’exprimaient les Pères, pour pouvoir nous aussi, selon la parole de saint Paul, nous présenter « immaculés » devant le Seigneur, tels qu’Il nous a voulus dès le commencement (Col 1, 321; Ep 1, 4). »

Eglise Catholique


http://www.versdemain.org/articles/eglise-catholique-romaine/item/marie-mere-de-l-eglise




Vatican II : Marie, le Christ et l'Eglise


Vatican II parle de Marie

Le concile Vatican II a beaucoup parlé de Marie, plus qu’aucun autre concile avant lui, et il a choisi d’en parler dans une « Constitution dogmatique », c’est-à-dire ce qui a la plus haute autorité parmi les textes du concile.



Le concile contient deux Constitutions dogmatiques :

Lumen Gentium, sur l’Eglise, et Dei Verbum, sur la lecture de l’Ecriture .

Lumen Gentium, Constitution dogmatique sur l'Eglise a été promulguée le 21 novembre 1964.

Lumen Gentium traite de l'Eglise en elle-même et forme un dyptique avec le document conciliaire Gaudium et Spes, Constitution pastorale, qui traite de l'Eglise dans son rapport au monde.

Lumen Gentium a 8 chapitres

Le Mystère de l'Eglise,

Le Peuple de Dieu,

La constitution hiérarchique de l’Eglise et spécialement l'Episcopat,

Les Laïcs,

L'appel universel à la Sainteté dans l’Eglise

Les Religieux,

Le Caractère eschatologique de l'Eglise en marche et son union avec l’Eglise du ciel

De la Bienheureuse Marie, Vierge, Mère de Dieu, dans le mystère du Christ et de l’Eglise »


Le chapitre 8 de Lumen Gentium



http://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Vatican-II/Les-grands-textes/Lumen-gentium-8-le-mystere-de-l-Eglise


Le chapitre 8 apparaît dans la continuité, comme le sommet qui illumine toute la Lumen Gentium, et donc aussi tout le concile Vatican II dont la Lumen Gentium est un document clef.

Après quelques articles d’introduction, nous offrons un commentaire suivi du texte conciliaire, en remerciant le père E.Toniolo pour ses cours à la Ponticifia facolta Marianum à Rome. Pour approfondir :


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=http://www.testimariani.net/&prev=search




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 12 Nov 2017 - 8:57

12 novembre – Russie

Sainte Icône Miraculeuse











« Ce qui est impossible aux hommes n’est pas impossible à Dieu »    


En rentrant de Colombie, début septembre 2017, le pape François a prié pour la 52e fois depuis le début de son pontificat devant l’icône de la Vierge Salus Populi Romani, à Rome.

Ce geste, le Saint-Père le répète à chaque grande occasion.

Sa dévotion est telle qu’il n’a pas hésité le 7 septembre 2013 à faire déplacer cette icône de la Vierge et à la faire circuler au milieu de la foule lors d’une veillée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient et dans le monde entier, à la veille de la célébration de la naissance de Marie, Reine de la Paix.

La décision du pape François de rendre visite à la Mère de Dieu et de la remercier avant et après chaque voyage est due au fait qu’il voit en elle la foi du peuple de Dieu qui, pendant des siècles, à tous les moments de crise, s’est regroupé autour de Marie pour demander au Ciel une grâce, parce que « ce qui est impossible aux hommes n’est pas impossible à Dieu », souligne le père Innocenzo Gargano dans des propos rapportés par Sandro Magister pour l’Espresso.http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/135059775af.html?fr=y

Pour le Saint-Père, cette icône reverse dans le cœur de ceux qui se tournent vers elle, avec simplicité et dans une totale disponibilité à l’égard de Dieu, « les grâces dont elle-même fut gratifiée », et cela « en proportion de la foi de chacun ».





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 13 Nov 2017 - 8:15

13 novembre – France
Notre Dame de Nanteuil





http://pelerinagesdefrance.fr/Notre-Dame-de-Nanteuil-a-Montrichard


Béatification de Charles de Foucauld







http://www.africamission-mafr.org/zenith08.htm







« Il fallait que je fasse le chemin de la tête vers le cœur »


Le « Grand AIME (ou « M ») de Marie » est un pèlerinage à vélo organisé par deux jeunes sœurs, Isabelle, Marie et leur ami Xavier afin de parcourir les étapes entre les différents lieux d’apparitions de la Vierge Marie qui forment un grand M sur le sol français.

Pendant un mois, du 14 juillet 2017, fête nationale, au 15 août 2017, fête de l’Assomption, ces jeunes, avec d’autres jeunes et même avec un évêque, ont parcouru 2300 kms, depuis Notre-Dame de Lourdes jusqu’à Notre-Dame de La Salette (France).

Marie et Isabelle racontent :

Marie :

« On a appris à se dépasser, tout en étant fidèles dans la prière du chapelet.

Nous sommes arrivés le 14 août à La Salette en l’ayant récité chaque jour… Nous voulons garder cette fidélité, nous le prions tous les jours, mais c’est un long apprentissage. »

Isabelle :

« Nous avons aussi appris que pour se rapprocher de Jésus, il fallait passer par la Vierge Marie.

Grâce à saint Louis-Marie Grignion de Monfort et à son « Secret de Marie », livre trouvé chez mes grands-parents deux jours avant le départ, nous sommes tous arrivés à La Salette conscients de l’importance de Marie.
Aujourd’hui, la prière à Marie est devenue plus facile pour moi : j’ai même de la joie à prier le chapelet !

C’est un cadeau que m’a fait la Vierge Marie pour que je puisse aller vers Jésus. »



Cf France Catholique  n° 3552 du 8 sept 2017

https://www.credofunding.fr/fr/le-grand-aime-de-marie

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 14 Nov 2017 - 7:38

14 novembre – Constantinople

Notre Dame de Pasenika ou la Victoire de Marie


Le 8 septembre 2015, jour de la nativité de Marie, Yabroud (Syrie) fêtait l’installation d’une imposante statue de la Sainte Vierge, en présence de l’évêque de l’archéparchie de Homs, du nonce apostolique et du patriarche grec-melkite catholique

. Pour le père Georges Haddad, curé de la ville, cette statue est une réponse aux djihadistes qui ont détruit de nombreuses statues ou icônes lors de leur occupation, mais pas seulement.

En effet, quelques jours après la libération de cette petite ville, au printemps 2014, certains étaient déjà de retour dans leurs maisons parfois détruites, souvent pillées.

Des paroissiens rapportèrent alors au père Georges qu’une statue de la Vierge pleurait dans la chapelle située à côté de la cathédrale.

Le lendemain, des enfants viennent le trouver en courant : la Vierge pleure à nouveau.

« J’ai vu une larme au coin de ses yeux, et la Vierge rayonnait d’une lumière éclatante, cela a duré 48 heures », explique le père.

La Vierge pleurait-elle à cause de nos souffrances ?

De joie parce que ses fils revenaient ?

« Nous ne savons, dit le père Georges, mais nous avons choisi de la mettre à l’honneur et de lui remettre la paroisse », précise-t-il, fier de cette nouvelle statue élevée dans la cour de l’église contre laquelle les djihadistes s’étaient acharnés.








 St Grégoire Palamas






ST GREGOIRE






La logique de la Croix et le Cœur de Marie


Le cardinal Mauro Piacenza, Grand Pénitencier en charge de la Pénitencerie apostolique, a présidé la messe à Fatima (Portugal) le jour de la fête de l’exaltation de la Croix, ce 14 septembre 2017, pour le centième anniversaire de l’apparition de septembre 1917.

Dans son homélie, il a souligné le rapport entre le Cœur Immaculé de Marie et le mystère de la Croix :

« Chaque fois que la vie nous crucifie, chaque fois que l’infirmité, l’incompréhension, la solitude, la marginalisation, la trahison, nous crucifient, nous sommes dans le cœur de Marie, car la Croix y trouve toujours sa place. »

« La logique de la Croix » est « une logique d’offrande et de sacrifice, d’expiation et de mort, pour pouvoir atteindre la gloire de la résurrection.

La morale chrétienne est tout simplement être fidèle à la croix !

C’est vivre en tenant compte du Christ crucifié, en implorant de toujours savoir choisir de souffrir plutôt que de faire souffrir ; de mourir plutôt que de tuer ; d’accueillir plutôt que de repousser ; d’aimer, d’aimer et encore d’aimer. »


ZENITH-CLIQUER








Fatima 2017: la logique de la Croix et le Cœur de Marie, par le card. Piacenza


«Pour reconnaître tous les crucifiés de notre temps»





« Tous les grands thèmes de la famille à l’écologie, de l’évangélisation à la foi, ne peuvent être regardés que dans la logique de la Croix », explique le cardinal Mauro Piacenza, Grand Pénitencier, en charge de la Pénitencerie apostolique, le jour de la fête de l’exaltation de la Croix.

Il a présidé la messe à Fatima, au Portugal, ce jeudi 14 septembre 2017, pour le centième anniversaire de l’apparition de septembre 1917.

Le cardinal Piacenza a souligné le rapport entre el Cœur Immaculé de Marie et le mystère de la croix : « à chaque fois que la vie nous crucifie », « à chaque fois que l’infirmité, l’incompréhension, la solitude, la marginalisation, la trahison, nous crucifie », « nous sommes dans le cœur de Marie, car la Croix y trouve toujours sa place ».

« Tous les grands thèmes, a souligné le cardinal, de la famille à l’écologie, de l’évangélisation à la foi, ne peuvent être regardés que dans la logique de la Croix, une logique d’offrande et de sacrifice, d’expiation et de mort, pour pouvoir atteindre la gloire de la résurrection, à savoir le plein accomplissement de la Croix. »

C’est la capacité d’ « accueillir » et d’ « entrer » dans cette « nouvelle logique » – logique de la Croix – qui distingue « des chrétiens authentiques », a-t-il ajouté. « Un christianisme privé de la Croix se réduirait à une collection générale de normes morales, a affirmé le cardinal, privée de fascination et de signification, et donc proclamées inutilement et jamais réalisées. »

« On peut dire, a résumé le Grand Pénitencier, que la morale chrétienne est tout simplement être fidèle à la croix! C’est vivre en tenant compte du Christ crucifié, en implorant de toujours savoir choisir de souffrir plutôt que de faire souffrir ; de mourir plutôt que de tuer; d’accueillir plutôt que de repousser ; d’aimer, d’aimer et encore aimer. »

Notre traduction de l’homélie du cardinal Mauro Piacenza, Grand Pénitencier, se trouve ici.

HOMELIE



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 15 Nov 2017 - 9:52

15 novembre - Église Byzantine

Notre Dame de Piété





https://books.google.fr/books?id=CE1Bal8T6scC&pg=PA242&lpg=PA242&dq=%C3%89glise+Byzantine+:+Notre+Dame+de+Pi%C3%A9t%C3%A9&source=bl&ots=hIMi7L0M_B&sig=x8LZssDRlVGHBr6Y37_goOphYgs&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjq_ZvwmMDXAhXEXBoKHe9SA98Q6AEISTAJ#v=onepage&q=%C3%89glise%20Byzantine%20%3A%20Notre%20Dame%20de%20Pi%C3%A9t%C3%A9&f=false


Saint Albert le Grand






http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p510-les-saints-les-saintes-du-jour#420498






 
Notre-Dame-de-la-Paix, l’édifice chrétien le plus large au monde


Située à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire, à trois heures au nord de la capitale économique, Abidjan, la basilique Notre-Dame-de-la-Paixhttps://www.google.fr/maps/place/The+Basilica+of+Our+Lady+of+Peace+of+Yamoussoukro/@6.8112673,-5.2986097,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0xfb8914dc9e3ebfd:0x12d878a614042da!8m2!3d6.8112673!4d-5.296421?hl=en est impressionnante de par ses dimensions pharaoniques et l’évidente référence de son architecture à celle de la basilique Saint-Pierre de Rome.

En 1989, elle a été reconnue par le Livre Guinness des records comme l’édifice religieux chrétien le plus large au monde.

En effet, si la basilique Saint-Pierre affiche une largeur de 115 mètres, celle de Yamoussoukro en revendique 150. Et surtout, le site s’étend sur plus de 130 hectares. Sa construction a duré trois ans (de 1986 à 1989).

Elle a été bénie par saint Jean-Paul II le 10 septembre 1990.

Quelque 4 500 ouvriers ont travaillé sur ce chantier.

Ce projet colossal avait soulevé la controverse par son coût exorbitant comparé à la pauvreté de la population ivoirienne.

Mais le Saint-Père a accepté de la bénir en demandant la construction d’un hôpital non loin de la basilique.

Aujourd’hui, dans une Afrique de l’Ouest majoritairement musulmane, la basilique Notre-Dame-de-la-Paix est devenue un haut-lieu de pèlerinage catholique.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 16 Nov 2017 - 8:53

16 novembre

Notre Dame de Ostra Brama (Pologne et Lituanie)





Une copie de la peinture de la Très Sainte Vierge Marie vénérée au sanctuaire d’Ostra Brama en Lituanie, sous le vocable de Mater Misericordiæ, c’est-à-dire de Mère de la Miséricorde, a été insérée dans le retable de l’autel.

L’auteur du tableau original fut un peintre anonyme de la Renaissance néerlandaise du XVIIème siècle.

Cette Vierge fut solennellement transférée en l’église Sainte-Thérèse d’Avila de Vilnius en 1671.

A la suite de nombreux miracles et grâces, la vénération envers cette image miraculeuse s’est répandue dans toute la Pologne au point qu’en 1927, Notre-Dame d’Ostra Brama fut proclamée solennellement Reine de la Pologne.


L’Equipe MDN
Cf Site internet Notre- Dame Mater Misericordiæ



Sainte Gertrude de Helfta











http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Gertrude/




   
« Les religieux de saint Joseph nous ont appris à aimer Notre Dame »



« Mon expérience avec Marie a commencé lorsque j’étais petit.

Je suis né dans une famille profondément catholique.

Chaque jour, après le dîner, la famille (les grands-parents, les oncles, les parents et les frères et sœurs) se réunissait pour la prière du chapelet et les Litanies de Notre Dame.

Nous recevions aussi la visite de la Vierge pèlerine connue chez nous sous le nom de « Petite Chapelle de Notre-Dame », qui parcourait les foyers comme le nôtre.

L'exemple de mes parents, grands-parents, tantes et oncles a été essentiel pour le développement de mon expérience avec Marie.

Mais ma dévotion mariale a aussi beaucoup grandi dans la communauté de ma paroisse Saint-Joseph (São José), où j’ai reçu le baptême, et où j’ai été ordonné prêtre puis, plus tard, évêque.

J’avais 13 ans lorsque je suis entré au séminaire où il y avait une profonde dévotion mariale.

Ce sont les religieux de la Congrégation Saint-Joseph - fondée par le père Murialdo - qui nous ont appris à aimer Notre Dame.

Je dois beaucoup à Marie : ma vocation religieuse, sacerdotale et épiscopale. Je dois dire qu’ici à Belém (Brésil) la dévotion à Notre Dame de Nazareth est très forte. »



Mgr Ireneu Roman, CJS

Evêque auxiliaire de l'archidiocèse de Belém (Brésil)








avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 Hier à 9:22

17 novembre – Lituanie :

Marie Porte de l'Aurore

Saint Grégoire le Thaumaturge (+270)






https://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_de_l%27Aurore


http://www.faustine-message.com/icone-notre-dame.htm







https://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Jaud_Saints/calendrier/Vies_des_Saints/11-17.htm




 
56 apparitions de Marie pour demander d’une manière nouvelle l’Esprit Saint (I)


Le 25 mars 1945, Marie apparaît à Ida Peerdeman (1905-1996), une Hollandaise d’Amsterdam (Pays-Bas) et se présente comme la « Dame de tous les Peuples ou Mère de tous les Peuples ».

Jusqu’en 1959, 56 apparitions ont lieu pour demander d’une manière nouvelle l’Esprit Saint et recevoir le don de la Paix.

Dans ce temps de « déclin de la foi » (28 mars 1951) et dans ce « monde enfoncé dans la corruption » (7 mai 1949), la Dame est venue dévoiler un plan de Salut pour l’Humanité.

La Dame se montre debout sur le globe terrestre, entourée de la lumière divine, devant la Croix de son Fils.

Tout autour, se pressent des brebis symbolisant tous les peuples de la terre.

La voyante distingue un grand nombre de brebis noires et entend ces paroles :

« Les peuples du monde entier ne trouveront pas le repos tant qu’ils… ne lèveront pas les yeux paisiblement sur la Croix, centre du monde » (31 mai 1951).

À cette image est jointe une prière dictée par la Dame, le 11 février 1951,  jour de Notre Dame de Lourdes :

« Prie devant la Croix :

“Seigneur Jésus-Christ, Fils du Père, envoie à présent Ton Esprit sur la terre.

Fais habiter l’Esprit-Saint dans les cœurs de tous les peuples afin qu’ils soient préservés de la corruption, des calamités et de la guerre.

Que la Dame de tous les Peuples, qui fut un jour Marie, soit notre avocate, Amen ».

La Dame demande que l’on prie cette prière au moins une fois par jour :

« Je vous donne l’assurance que le monde changera » (29 avril 1951).

Le 31 mai 2002, Mgr Punt (évêque de Haarlem, Hollande) attesta de l’authenticité surnaturelle des apparitions d’Amsterdam (1).




(1) Cette reconnaissance ne couvre pas l'authenticité de tous les messages.

En effet, la demande pressante de définir la « Dame Corédemptrice, Médiatrice et Avocate » est très discutée.







Amsterdam : Notre Dame de tous les peuples


La chapelle catholique romaine de la Dame de tous les Peuples est située Diepenbrockstraat 3, dans le secteur Amsterdam-Sud, proche du palais des congrès de la RAI.

Chaque jour, des groupes de pèlerins des Pays-Bas ou venant de l’étranger s’y rendent pour prier devant l’image bénie et pour assister à la messe.


La voyante et les premières apparitions

Ida Peerdeman (1905-1996) appartient à une famille discrètement pratiquante.

Elle voulait devenir maîtresse d’école : on estime que son imagination est trop faible. C’est une femme modeste et discrète.

Du 25 mars 1945 au 31 mai 1959, Ida Peerdeman témoigne de 56 apparitions de la Vierge.

Ces apparitions ont lieu dans l’appartement qu’elle partage avec ses sœurs, ou dans l’église Saint-Thomas (2 fois, les 31 mai 1955 et 1957), ou à l’endroit où l’on doit construire l’église dédiée à Notre-Dame de tous les Peuples (1 fois).

Le 25 mars 1945, l’apparition lui « révèle alors la date à laquelle la guerre prendra fin en Hollande (5 mai 1945). Elle me montre ensuite le chapelet en disant : “C’est grâce à ceci. Persévérez !”

Les 25 premiers messages (1945-1950) annoncent les dangers courus par l’humanité, le combat des chrétiens dans le monde actuel, l’unité de l’Eglise, l’arrivée d’une ère nouvelle.

Des « prophéties » précises et détaillées annoncent la Guerre froide, la chute du régime soviétique, les combats autours de Jérusalem, les armes bactériologiques, la nature qui change elle aussi.

La Dame, Marie, Mère de tous les peuples

Le 11 février 1951 : « Je suis la Dame, Marie, Mère de tous les peuples. »

Ce jour-là, Ida reçoit la prière qu’elle est chargée de diffuser :

« Prie devant la Croix : “Seigneur Jésus-Christ, Fils du Père, envoie à présent Ton Esprit sur la terre.

Fais habiter l’Esprit-Saint dans les cœurs de tous les peuples afin qu’ils soient préservés de la corruption, des calamités et de la guerre. Que la Dame de tous les Peuples, qui fut un jour Marie, soit notre Avocate. Amen.” »



L’image


L’apparition demande à Ida de bien mémoriser ce qu’elle voit afin d’en faire réaliser une image fidèle :

« Elle dit :

“Vois mon image, et regarde-la bien.” Puis elle fait un geste comme pour me dire :

“Touche”.

Il m’est véritablement donné de toucher le contour de sa personne, mais je la sens comme quelque chose d’immatériel.

Par moments, j’ai l’impression qu’elle est un être humain, à d’autres non » (4 mars 1951).

La demande d’un dogme

La Vierge demande que l’Eglise proclame un nouveau dogme :

Mère Corédemptrice, Médiatrice et Avocate (1er avril 1951).

Le 29 avril suivant :

« Je te le répète :
l’Eglise, Rome, va en conduire le cours et en assumer le combat.

Mon intention et la mission que je te donne n’est rien d’autre que de pousser l’Eglise et les théologiens à s’engager dans cette lutte. »

Le 10 mai 1953, l’apparition prie Ida d’insister auprès du pape pour que ce dogme soit proclamé rapidement.

Le 31 mai 1959, Ida voit la Vierge pour la dernière fois, « dans toute sa gloire », puis le Christ dans une lumière éclatante.

L’enquête et la reconnaissance officielle

Après une nouvelle enquête, Mgr Henrik Bomers, évêque de Haarlem, et Mgr Josef Marianus Punt, son auxiliaire, signent le décret autorisant le culte public de la prière donnée par Notre-Dame de tous les Peuples le 31 mai 1996 :

« Pour le culte public de Marie sous ce titre, il n’y a, de notre part, aucune objection.

En un temps où les races, les peuples et les cultures se montrent toujours davantage du doigt – surtout à Amsterdam –, nous pensons que précisément ce titre jette une claire lumière sur la maternité universelle de Marie et sur son rôle unique et féminin dans le plan de salut du Seigneur »

Le 31 mai 2002, Mgr Punt publie une déclaration attestant l’authenticité des apparitions :

« Je suis arrivé à la conclusion que les apparitions de la Dame de tous les Peuples à Amsterdam sont d’origine surnaturelle », précise le document.

Cette reconnaissance ne couvre pas l'authenticité de tous les messages. En effet, la demande pressante de définir la « Dame Corédemptrice, Médiatrice et Avocate » est très discutée.




Cf. Patrick SBALCHIERO article « Amsterdam »
dans :

René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge.

Inventaire des origines à nos jours.

Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20453
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum