Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 22 Juil 2017 - 8:22

22 juillet – Russie :

Notre Dame de Kaloja - Naissance Sainte Marguerite-Marie Alacoque










http://www.sacrecoeur-paray.org/decouvrir-paray-le-monial/sainte-marguerite-marie/




   

Sans médecin ni médicaments, la mort semblait inévitable

En 1944, le compagnon de captivité de Soljénitsyne, appelé Solodgine dans le Premier cercle, fut atteint dans un camp de l'Archipel d'une diarrhée pellagreuse due à la sous-alimentation.

Sans médecin ni médicaments, la mort semblait inévitable.

Il raconte :

"Ni moi, ni aucun de mes camarades ne connaissaient de cas de guérison. Je fus transporté dans la baraque des mourants.

Froidement, j'évaluai dans ma tête le temps qu'il me restait à vivre.

Mais ni mon âme ni mon esprit n'acceptaient le verdict final.

Dans mon for intérieur, j'étais convaincu que Dieu me garderait en vie.

J'avais appris à prier dès mon enfance.

Mais, à l'époque dont je parle, je n'avais aucune idée de ce qu'était la méditation.

J'y suis parvenu au cours de ma lutte contre la maladie.

 Le quarantième jour, je me réveille avec une sensation d'"être", inconnue jusqu'alors.

Dieu a fait un miracle en faveur du pécheur que je suis.

Il m'a marqué. Désormais, je suis un soldat de l'Eglise et deviens un fils de sa Mère."


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 23 Juil 2017 - 10:51

La médaille s'était détachée toute seule








C'était dans la nuit du 10 novembre 1939.

J'avais pour mission de reconnaître la position des troupes allemandes, et avec trois soldats, j'étais parti en direction du point où l'on savait que les Allemands avançaient.

Je portais au poignet droit la médaille de N.D. des Victoires dont je ne me séparais jamais.

Il pouvait être près de minuit.

Un des hommes portait un système électrique.

Il était devant moi avançant ou s'arrêtant, suivant les moindres bruits.

De loin en loin, une rafale de mitrailleuse nous avertissait que les Allemands étaient sur le qui-vive.

À un moment d'arrêt, j'aperçus à terre, devant moi, une petite lueur.

Je me courbai donc pour mieux me rendre compte.

A peine avais-je baissé la tête que je sentis siffler au-dessus de moi une rafale de mitrailleuse là où j'aurais eu la tête si je ne m'étais pas baissé : j'aurais été certainement tué sur le coup.

Or, qu'était-ce que cette lueur qui m'avait attiré ?

Une médaille de Notre-Dame des Victoires !

Je regardai à mon poignet. Ma médaille n'y était plus.

C'était elle qui était tombée à mes pieds.

Et le plus surprenant, c'est que la chaînette était intacte.

Aucun maillon n'était cassé ni ouvert.

La médaille s'était détachée toute seule.

(Annales de N. D. des Victoires, juin 1967)

Recueil marial 1978



La médaille miraculeuse, la chapelle de la rue du Bac (Paris)







Au 140 rue du Bac, Paris, vous entrez dans une vaste chapelle appartenant aux sœurs de la charité, fondées par saint Vincent de Paul.






C'est un haut lieu de pèlerinage !

En effet, la Vierge y est apparue en 1830 à Catherine Labouré (1806- 1876) et a offert au monde la médaille miraculeuse…






Le calendrier liturgique romain en propose la mémoire le 27 décembre.

Reconnaissance officielle par un lieu de culte et une mémoire liturgique

La chapelle est reconnue en tant que lieu de culte.

Dans ses actes liturgiques, l’Eglise catholique fête un nombre très restreint d’apparitions de la Vierge.


Or, dans le sanctoral, sous la rubrique « mémoire de Marie », le 27 novembre célèbre la Médaille miraculeuse de la rue du Bac : bien que les apparitions à Catherine Labouré n’aient jamais été « reconnues », la liturgie de l’Eglise fait officiellement mention des faits.

Patrick SBALCHIERO article « Liturgie », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO,

Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.

Les évènements de 1830, un message pour aujourd'hui*

Marie sans péché, un message d'espérance

Le 27 Novembre 1830, selon son témoignage, la Vierge Marie lui a révélé sa mission :

« Il s’est formé un tableau autour de la Vierge où il y avait écrit ces paroles en lettres d’or :

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. »


Cette invocation :

« Ô Marie conçue sans péché »

Catherine a reçu mission de la répandre dans le peuple de Dieu, à travers la Médaille Miraculeuse, bien avant la proclamation du Dogme de l’Immaculée Conception, par le Pape Pie IX, le 8 Décembre 1854.

La Foi de l’Église en l’Immaculée Conception s’enracine d’abord dans la Parole de Dieu :

l’Évangile de l’Annonciation (Lc 1, 28-38) :

Dieu a eu besoin du « oui » d’une femme pour venir à la rencontre de l’humanité et lui apporter la joie du salut.

Pour accueillir le Fils de Dieu, Marie ne pouvait avoir en son cœur aucune trace de refus.

Dieu avait besoin que le don de son Amour rencontre une Foi parfaitement pure, une âme sans péché.

La Foi de l’Église en l’Immaculée Conception est un formidable message d’espérance.

Si Marie est associée à son Fils dans une victoire totale sur les forces du Mal, ce que Dieu a fait pour Marie, Il l’a fait pour nous à notre Baptême. Dieu nous invite à partager la joie et la sainteté de Marie. Nous pouvons compter sur la puissance de la grâce de l’Amour de Dieu pour dominer toute tendance mauvaise en nous.

Venir à l'autel recevoir les grâces qui nous viennent de Jésus

Vous venez prier dans cette chapelle où la Vierge Marie a confié à Catherine qu’au milieu des difficultés et des souffrances du temps présent, il ne faut pas se laisser prendre par le découragement.

« Venez au pied de cet autel. Là, les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur. Elles seront répandues sur les grands et les petits. »


Sur cet autel, ce matin, nous allons célébrer l’Eucharistie qui rend présent le sacrifice d’Amour de Jésus sur la Croix.

Lorsque nous viendrons communier au corps de Jésus mort et ressuscité, nous recevrons les grâces qui nous viennent de la mort de Jésus sur la Croix ; la libération de la mort et du péché. C’est cette grâce venant déjà de la mort de son Fils, que Marie a reçue dès sa conception.

Une médaille pour stimuler la confiance et la prière

Mais Marie, en union avec son Fils, a désiré que ces grâces se répandent très largement dans tout le peuple de Dieu, auprès des ouvriers, des plus pauvres, des plus petits, et dans le monde entier. C’est la raison pour laquelle elle a demandé ici à Catherine:

« Faites frapper une médaille. Les personnes qui la porteront recevront de grandes grâces : les grâces seront abondantes pour les personnes qui auront confiance. »


« Ces rayons que vous voyez, ce sont les grâces que je répands sur les personnes qui me les demandent. »


« Ces pierres qui restent dans l’ombre figurent les grâces qu’on oublie de me demander . »


Cette médaille et ces paroles transmises par Catherine nous redisent que nous sommes aimés de Dieu, que nous avons du prix à ses yeux. Ce qu’Il nous demande simplement pour nous combler, c’est de nous approcher de Lui, avec Foi et Confiance.

Pour pouvoir écouter en profondeur ceux qui souffrent, il est important d’abord comme Marie et Catherine Labouré, d’écouter le Seigneur, de prendre le temps de s’asseoir pour méditer sa Parole.

Seul un cœur qui écoute peut entendre les grandes souffrances et les apaiser.

« Quant à Marie, elle retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur ! »

Que notre écoute du Seigneur avec Marie nous permette de tendre l’oreille pour entendre les cris que personne n’entend et ainsi devenir des consolateurs, marcher avec ceux qui sont seuls.

*+ Michel Santier, Evêque de Luçon, homélie du 8 décembre 2005 à la rue du Bac.

Sur le site officiel de ce sanctuaire

www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com






avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 24 Juil 2017 - 8:54

24 juillet – Italie, Rome

Notre Dame du Sacré coeur







https://travel.sygic.com/fr/poi/eglise-notre-dame-du-sacre-coeur-poi:5052092










   

Vivre comme Marie, celle qui sert avec amour


En 1970, j'ai fait partie de l'École Sacerdotale des Focolari.

Chiara Lubich nous a fait découvrir en Marie notre modèle de vie, dans l’esprit du Concile Vatican II.

Vivre comme Marie, celle qui sert avec amour, la Mère de tous, celle qui aime jusqu'à la désolation, est devenu mon défi quotidien : c’est le sacerdoce marial que Jésus a demandé à l'apôtre Pierre :

Est-ce que tu m'aimes davantage ?

J’en éprouve de la joie surtout quand je rencontre des jeunes qui se détachent de la drogue, ou qui sont en prison et manifestent le désir d’une nouvelle vie, des malades qui offrent leurs souffrances pour la conversion des pécheurs, ou encore des jeunes qui quittent tout pour se consacrer à la vie sacerdotale.

Mgr Salvador Paruzzo,

Evêque d’Ourinhos SP (Brésil)



https://fr.wikipedia.org/wiki/Murilo_Sebasti%C3%A3o_Ramos_Krieger








avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 25 Juil 2017 - 9:48

25 juillet – Dalmatie

Notre Dame du Château


https://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame_du_Ch%C3%A2teau_d%27Ultrera






 

Elle est en train de visiter tous les malheureux


La Vierge Marie se tient debout, porteuse d’espérance, auprès de toutes celles et ceux qui partagent la croix de son Fils.

Raphaël, 6 ans, était atteint d’une maladie congénitale qui l’a conduit à la mort.

Au moment de souhaiter bonne nuit à ses parents inquiets de le laisser seul, il expliqua :

Tous les soirs, la Vierge Marie vient dans mon lit. On cause ensemble. Je suis très bien avec elle !

Et ce soir, elle est là avec toi ?

Ah non, pas encore!

En ce moment elle est en train de visiter tous les malheureux.

Elle fait une grande tournée.

Après seulement, elle viendra dans mon lit !



Dans Famille Chrétienne, du 27 mai au 2 juin 2017


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 26 Juil 2017 - 7:53

26 juillet

Sainte Anne et saint Joachim, parents de la Vierge Marie




   

Grands parents : sous la protection des parents de Marie


La mémoire des saints Joachim et Anne, parents de la Vierge Marie et donc grands-parents de Jésus, que l'on célèbre aujourd'hui, m'offre entre autre ce point de réflexion.

Cette célébration fait penser au thème de l'éducation, qui a une place importante dans la pastorale de l’Église.

Elle nous invite en particulier à prier pour les grands-parents, qui, dans la famille, sont les dépositaires et souvent les témoins des valeurs fondamentales de la vie.

La tâche éducative des grands-parents est toujours très importante, et elle le devient encore davantage quand, pour diverses raisons, les parents ne sont pas en mesure d'assurer une présence adéquate auprès de leurs enfants, à l'âge de la croissance.

Je confie à la protection de sainte Anne et saint Joachim tous les grands-parents du monde en leur adressant une bénédiction spéciale.

Que la Vierge Marie, qui - selon une belle iconographie - apprit à lire les Saintes Écritures sur les genoux de sa mère Anne, les aide à toujours nourrir leur foi et leur espérance aux sources de la Parole de Dieu.


http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1564/Saints-Anne-et-Joachim.html



Les ancêtres de Marie  

Pape Benoît XVI

Angelus du 26 juillet 2009


https://fr.zenit.org/articles/angelus-du-dimanche-26-juillet/


Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 27 Juil 2017 - 8:21

27 juillet - Canonisation de Catherine Labouré par Pie XII devant 10.000 enfants de Marie en blanc (1947)





 

Portée en paradis par les mains de la Sainte Vierge

Lorsque la Sainte Vierge envoie une souffrance, c'est une grâce qu'elle nous fait, disait Sœur Catherine Labouré, religieuse de Saint Vincent de Paul à Paris et à qui la Sainte Vierge est apparue en 1830.

Usée par les travaux et par l'âge, son cœur faiblit.

Il lui reste une peine profonde : la Sainte Vierge lui avait demandé de faire sculpter une statue la représentant tenant un globe entre ses mains.

Mais jusque-là ses confesseurs n'ont pas voulu tenir compte de cette demande.

Elle prie donc Marie pour savoir si elle doit dire « son secret » à sa Supérieure ; elle perçoit un oui au fond de son cœur et raconte tout: sa Supérieure est conquise, et bientôt la statue de la Vierge au globe est exécutée.

Sœur Catherine attend dès lors la mort avec sérénité.

De nombreuses fois, elle a prévenu ses Sœurs qu'elle ne verrait pas l'année 1877.

En effet, le 31 décembre 1876, vers sept heures du soir, après avoir récité les prières des agonisants avec sa communauté, elle paraît s'assoupir.

Bientôt on se rend compte qu’elle est morte : son âme est portée en paradis par les mains de la Sainte Vierge.

Je n'ai jamais vu de mort si calme et si douce dira sa Supérieure.





Vers la fin de l'année 1841, un jeune banquier israélite, d'une famille distinguée de Strasbourg, Alphonse Ratisbonne, s'arrête à  Rome lors d'un voyage vers l'Orient. Ses dispositions religieuses sont très hostiles à

l'Église catholique, surtout depuis que son frère, Théodore, s'est converti au catholicisme et a reçu le sacerdoce.

Dans la Ville Sainte, il se rend chez un ami, Gustave de Bussière.

En l'absence de celui-ci, son frère, Théodore de Bussière, catholique fervent, le reçoit.

Au cours de la conversation, Alphonse laisse éclater son animosité contre la foi catholique et affirme son attachement inébranlable au judaïsme.

Sous l'inspiration de la grâce, M. de Bussière lui offre une médaille miraculeuse, en disant:

«Promettez-moi de porter toujours sur vous ce petit cadeau que je vous supplie de ne pas refuser».

Alphonse accepte par politesse.

Quelques jours après, le 20 janvier 1842, les deux amis se rendent à l'église Saint-André delle Frate. M. de Bussière quitte un moment Alphonse pour s'entretenir avec un prêtre.

Lorsqu'il revient, il trouve le jeune homme dans la chapelle de saint Michel, prosterné dans un profond recueillement.

Après un moment, Alphonse tourne vers lui un visage baigné de larmes.

«J'étais depuis un instant dans l'église, dira-t-il plus tard, lorsque tout d'un coup je me suis senti saisi d'un trouble inexprimable.

J'ai levé les yeux; tout l'édifice avait disparu à mes regards; une seule chapelle avait, pour ainsi dire, concentré toute la lumière, et au milieu de ce rayonnement, a paru, debout sur l'autel, grande, brillante, pleine de majesté et de douceur, la Vierge Marie, telle qu'elle est sur ma médaille; une force irrésistible m'a poussé vers elle.

La Vierge m'a fait signe de la main de m'agenouiller, elle a semblé me dire:

C'est bien!

Elle ne m'a point parlé, mais j'ai tout compris». Le 31 janvier, Alphonse reçoit le baptême.

Plus tard, il deviendra prêtre.

En attendant, s'étant renseigné sur l'origine de la Médaille Miraculeuse, il souhaite rencontrer Soeur Catherine Labouré, la religieuse qui en a reçu la révélation.

Mais c'est compter sans la profonde humilité de cette dernière qui désire rester inconnue et refuse l'entrevue.


Où trouver la force ?

La religieuse si discrète qui, elle aussi, a vu la Très Sainte Vierge, et que le Pape Pie XII appellera la Sainte du silence, est née le 2 mai 1806 au village de Fain-les-Moutiers (Bourgogne).

Elle a reçu le lendemain, à son baptême, le prénom de Catherine.

Son père, Pierre Labouré, est un cultivateur aisé.

Catherine est la huitième de dix enfants

. Elle n'a que neuf ans lorsque sa mère meurt à 46 ans, le 9 octobre 1815.

Catherine grimpe sur une chaise, se hausse sur la pointe des pieds, atteint la statue de la Très Sainte Vierge qui domine sur un meuble et, tout en larmes, la supplie de lui tenir lieu de maman.

Monsieur Labouré rappelle l'aînée de ses filles, Marie-Louise, 20 ans, qui est à Langres chez une tante, pour remplacer sa mère à la ferme.

Le 25 janvier 1818, Catherine fait sa première communion avec beaucoup de ferveur.

Marie-Louise, constatant la maturité précoce de sa soeur, l'initie aux travaux du ménage afin de réaliser sans plus attendre son projet de se donner à Dieu.

D'un ton décidé, Catherine dit alors à Tonine, sa plus jeune sœur :

« À nous deux, nous ferons marcher la maison ».

Voilà donc Catherine reine dans cette grande ferme.

Le matin, elle est la première levée.

Sa principale fonction quotidienne est de préparer et servir les trois repas.

La fermière est servante; elle paie de sa personne plus que tout autre.

Il lui faut aussi s'occuper des bêtes.

Catherine trait les vaches, matin et soir ; elle distribue le fourrage et conduit le troupeau à l'abreuvoir municipal.

Elle verse aux porcs une soupe épaissie, ramasse les oeufs au poulailler, s'occupe des 700 à 800 pigeons qui se posent familièrement sur elle alors qu'elle leur lance généreusement du grain.

Avec cela, elle va tirer l'eau au puits, fait la lessive, pétrit la farine pour faire le pain, se rend le jeudi au marché à Montbard (15 km), etc.

Durant les longues soirées d'hiver, la veillée se fait devant le feu de la cheminée : nouvelles, souvenirs, contes, puis prière du soir.

Le dimanche, Catherine visite les pauvres et les malades.

D'où lui vient cette capacité d'assumer une tâche écrasante ?

Son secret est caché dans ses échappées hors de la ferme.

Elle disparaît un bon moment chaque jour pour aller à l'église, toute proche, prier longuement sur les dalles froides.

Le tabernacle est vide, car le village est sans prêtre depuis la Révolution.

Mais la présence du Seigneur se révèle au fond du coeur de la jeune fille.

C'est là qu'elle trouve la force de faire bon visage et bon service.

« Les prières n'avancent pas l'ouvrage, c'est du temps perdu », disent parfois les voisines.

Catherine ne s'en soucie guère ; elle prie, et le travail est fait à temps.

Son désir profond est d'être Religieuse.

Un rêve vient la confirmer dans sa vocation.

Elle voit un prêtre âgé, très bon, qui la regarde avec insistance... puis elle se trouve, toujours en rêve, au chevet d'une malade.

Le vieux prêtre, encore présent, lui dit :

« Ma fille, c'est bien de soigner les malades...

Un jour vous viendrez à moi.

Dieu a des desseins sur vous, ne l'oubliez pas ».

Cependant pour devenir Religieuse, il faudrait savoir lire et écrire. Une cousine se propose de prendre Catherine à Châtillon-sur-Seine dans un pensionnat réputé qu'elle dirige.

Tonine, qui a maintenant 16 ans, est capable d'assumer les tâches de la ferme.

Malgré ses réticences, M. Labouré laisse partir Catherine.


« Je ne change pas ! »


À Châtillon-sur-Seine, la jeune fille rend visite aux Filles de la Charité, et elle reconnaît avec étonnement sur un portrait le prêtre qui lui est apparu en songe.

« Qui est-ce ? demande-t-elle

C'est notre bon Père saint Vincent de Paul », lui répond une religieuse.

Elle se tait; mais cette fois elle est sûre que Dieu la veut Fille de la Charité.

Lorsqu'elle atteint l'âge de la majorité de l'époque, 21 ans, elle annonce à son père sa décision de se consacrer à Dieu.

M. Labouré s'y oppose formellement: il a déjà donné une fille à Dieu, cela suffit. Et puis, Catherine est utile, elle est gaie, elle ne boude pas les fêtes des villages des environs, et on l'a même demandée en mariage.

Mais la jeune fille est déterminée :

« Je ne veux pas me marier ».

Tonine insiste, et Catherine lui répond :

« Je te l'ai dit, je ne me marierai jamais. Je suis fiancée à Notre-Seigneur. -― Tu ne changes pas d'avis, alors, depuis tes douze ans ? ― Non, je ne change pas ».

Après avoir patienté quelques mois, Catherine obtient enfin l'accord de son père.

Le 21 avril 1830, elle se rend rue du Bac, à Paris, pour y commencer son noviciat chez les Filles de la Charité.

Dès les premiers mois de sa vie religieuse, elle est favorisée de grâces exceptionnelles : Jésus se montre à elle dans le Saint-Sacrement pendant la Messe; le Coeur de saint Vincent de Paul lui apparaît; elle a le pressentiment d'une Révolution, toute proche.

Elle relate tout à son confesseur, M. Aladel, prêtre lazariste, qui, dubitatif, l'invite au calme et à l'oubli.

Au cours de la nuit du 18 au 19 juillet, Soeur Catherine est réveillée par un appel :

« Ma Sœur ! Ma Sœur ! »

Un petit enfant de 4 à 5 ans, habillé de blanc, est là :

« Levez-vous vite et venez à la chapelle, la Sainte Vierge vous attend ! ― Mais on va m'entendre ! ― Soyez tranquille, il est 11 heures et demie, tout le monde dort ».

Elle s'habille et suit l'enfant qui émet des rayons de lumière partout où il passe.

Dans la chapelle, tous les cierges et flambeaux sont allumés.

Au bout d'un moment, Soeur Catherine voit une grande Dame qui, après s'être prosternée devant le Tabernacle, vient s'asseoir dans un fauteuil.

D'un bond elle est près d'elle, à genoux, les mains appuyées sur les genoux de la Sainte Vierge :

« Mon enfant, lui dit Marie, le Bon Dieu veut vous charger d'une mission qui vous causera bien de la peine...

Il faudra tout dire à votre confesseur.

Des malheurs vont fondre sur la France...

Venez au pied de cet autel. Là, les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur. On croira tout perdu.

Mais je serai là avec vous.

Ayez confiance, vous connaîtrez ma visite et la protection de Dieu, et celle de saint Vincent sur vos communautés ».

Quand Marie s'en va, vers 2 heures du matin, c'est comme une lumière qui s'éteint.

Soeur Catherine retourne se coucher sous la conduite du petit enfant.

Elle ne se rendort pas : cela prouve qu'elle n'a pas rêvé.

M. Aladel, informé, ne voit en tout cela qu'« illusion » et « imagination ».

La prophétie d'une nouvelle révolution lui paraît invraisemblable : la France est prospère et en paix.

Mais la révolution éclate soudain, les 27 et 28 juillet. Les émeutiers poursuivent prêtres et religieuses. Cependant, la violence s'arrête à la porte des Maisons fondées par saint Vincent de Paul.

Le 27 novembre suivant, pendant l'oraison du soir, Soeur Catherine voit apparaître un tableau représentant la Sainte Vierge :

Marie tend les bras vers elle, et il sort de ses mains des rayons de lumière d'un éclat ravissant.

Au même instant, une voix se fait entendre :

« Ces rayons sont les symboles des grâces que Marie obtient aux hommes ».

Autour du tableau, Sœur Catherine lit, en caractères d'or, l'invocation suivante :

« Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».

Puis le tableau se retourne et au verso, paraissent la lettre M, initiale de « Marie », surmontée d'une croix et, au bas, les saints Cœurs de Jésus et de Marie.

La voix précise très distinctement :

« Il faut faire frapper une médaille sur ce modèle, et les personnes qui la porteront indulgenciée et qui feront avec piété cette courte invocation, jouiront d'une protection toute spéciale de la Mère de Dieu ».

Sœur Catherine rapporte tout à M. Aladel qui la reçoit fort mal : « Pure illusion !

Si vous voulez honorer Notre-Dame, imitez ses vertus, et gardez-vous de l'imagination ! » Maîtresse d'elle-même, la Sœur se retire, calme, et sans s'inquiéter davantage.

Mais le choc a été rude.


Des pierreries mystérieuses

En décembre 1830, Marie apparaît une troisième fois à Soeur Catherine et lui montre le tableau représentant la médaille.

Aux doigts de la Très Sainte Vierge brillent des pierreries d'où partent vers la terre des rayons lumineux.

Mais, de certaines pierreries il ne sort pas de rayons :

« Ces pierreries d'où il ne sort rien, ce sont les grâces que l'on oublie de me demander », dit la Vierge Marie.

Puis, elle ajoute :

« Vous ne me verrez plus, mais vous entendrez ma voix pendant vos oraisons ».

Sœur Catherine se trouve prise entre la demande renouvelée de la Sainte Vierge et l'obéissance à son confesseur qui ne veut plus entendre parler de ces «imaginations».

Notre-Dame n'ayant rien urgé, elle opte pour le silence.

Le 30 janvier 1831, elle prend l'habit et on l'affecte à l'hospice d'Enghien, dans un faubourg de Paris.

Là, elle est à son affaire : le poulailler, le jardin, les pigeons, plus tard les vaches.

Mais la voix intérieure la presse de faire frapper la médaille.

M. Aladel, à nouveau pressenti, soumet le « cas » à un confrère.

Ils s'en rapportent tous deux à Mgr de Quélen, archevêque de Paris.

L'apparition de Marie dans le mystère de son Immaculée Conception rencontre chez le prélat un attrait profond :

« Nul inconvénient à frapper la Médaille, elle n'a rien que de conforme à la foi et à la piété. On n'a pas à préjuger de la nature de la vision, ni à en divulguer les circonstances. Qu'on diffuse cette médaille tout simplement. Et l'on jugera de l'arbre à ses fruits ».


Dix millions de médailles





Rassuré, M. Aladel commande des médailles à un graveur parisien, et il ébruite le récit des Apparitions, sans nommer la Soeur qui en a été favorisée. Les 1500 premiers exemplaires de la médaille sont livrés le 30 juin 1832.

Très rapidement les miracles se multiplient, au point que, dès février 1834, la Médaille est couramment qualifiée de “miraculeuse”.

En 1839, plus de 10 millions d'exemplaires en ont déjà été répandus.

Des récits de guérisons arrivent des États-Unis, de Pologne, de Chine, de Russie...

Soeur Catherine est dans l'action de grâces; la bonne nouvelle annoncée par Isaïe redevient actuelle :

Les aveugles voient, les boiteux marchent, les pauvres sont évangélisés.

La Médaille est une “Bible” des pauvres, le signe d'une présence, celle de Marie, dans la lumière du Christ, à l'ombre de la Croix.

Les bienfaits de la protection mariale se font sentir d'une manière toute spéciale dans les familles religieuses fondées par saint Vincent de Paul, notamment par l'affluence des vocations.

Les succès incomparables de la Médaille Miraculeuse manifestent le plaisir que Notre-Seigneur prend à voir sa Mère ainsi honorée.

Au jour de l'Annonciation, l'ange Gabriel l'a saluée comme pleine de grâce (Lc 1, 28).

Dans l'expression pleine de grâce, qui a presque la valeur d'un nom, le nom que Dieu donne à Marie, l'Église a reconnu le privilège de l'Immaculée Conception, dogme proclamé solennellement, en 1854, par le Pape Pie IX :

« Nous déclarons, nous prononçons et définissons que la doctrine qui affirme que la Bienheureuse Vierge Marie, dès le premier instant de sa conception, par grâce et par privilège spécial de Dieu tout-puissant, en considération des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, fut préservée de toute tache du péché originel, est une doctrine révélée par Dieu, et que, pour cette raison, elle doit être fermement et constamment crue par tous les fidèles »

(Bulle Ineffabilis Deus, 8 décembre 1854).

Depuis la chute d'Adam, le péché le plus grand de tous les maux, emporte l'humanité comme un torrent ; cependant il s'arrête devant le Rédempteur et sa fidèle Collaboratrice, Marie.

Mais il y a une différence notable : le Christ est totalement saint en vertu de la grâce qui, dans son humanité, dérive de sa Personne divine ; Marie est toute sainte en vertu de la grâce reçue par les mérites de Jésus-Christ.

Celle qui allait devenir Mère du Sauveur et Mère de Dieu devait être pure de toute souillure.

Ainsi, Marie a été rachetée d'une façon admirable : non pas à travers la libération du péché, mais à travers la préservation du péché.

L'exemption du péché originel comporte comme conséquence l'immunité de la concupiscence, tendance désordonnée qui provient du péché et pousse au péché.

La Très Sainte Vierge Marie, fidèle à la grâce de sa conception immaculée, n'a cessé de grandir en sainteté, sans jamais tomber dans aucune faute, même vénielle. « C'est pour cela que Marie représente, pour les croyants, le signe lumineux de la miséricorde divine et un guide sûr vers les hauts sommets de la perfection évangélique et de la sainteté »

(Jean-Paul II, 19 juin 1996).






Les précautions de l'humilité

L'ascension vers les « hauts sommets de la perfection » suppose la vertu d'humilité, si chère à la Vierge Marie.

Devant le torrent des grâces obtenues par la Médaille Miraculeuse, Soeur Catherine se comporte elle aussi, en vraie fille de saint Vincent, avec une humilité déconcertante.

Monseigneur de Quélen avait autorisé discrètement la diffusion de la Médaille.

Mais bientôt, il décide d'ouvrir un procès officiel afin d'avaliser le mouvement de grâces qui s'est produit.

Cependant, lorsqu'il demande à voir Soeur Catherine, fût-ce le visage couvert, il essuie un refus devant lequel il s'incline.

« La répugnance de la Sœur à comparaître est le fait de sa seule humilité », dira M. Aladel.

On se contentera donc du témoignage du confesseur, lui-même autorisé par la voyante à révéler les faits.

Quant à Sœur Catherine, elle s'efforcera toute sa vie de garder l'incognito, déjouant de son mieux par sa finesse paysanne, les questions indiscrètes.

En attendant, elle poursuit son travail, transformant peu à peu le jardin de la maison d'Enghien en une petite ferme.

Elle sert aussi à la cuisine, puis à la lingerie et à la porterie, recevant les pauvres avec une grande délicatesse, soignant leurs corps mais aussi leurs âmes, selon le conseil de Monsieur Vincent.

Cependant, sa principale fonction est de s'occuper des vieillards-hommes.

La tâche n'est certes pas facile, car il lui faut tenir tête aux anciens gardes-chasse, valets de chambre, maîtres d'hôtel, portiers, nostalgiques de leurs livrées d'or.

Elle s'applique surtout à aimer ses vieillards, laissant paraître une certaine préférence pour les plus désagréables, comme s'ils avaient droit à des attentions particulières.

En 1860, une nouvelle et jeune supérieure, Sœur Dufès, est nommée à l'hospice d'Enghien.

Elle nourrit de grands projets qu'elle met en oeuvre avec vigueur pour secourir l'immense misère du quartier.

Sa jeunesse entreprenante essouffle et bouscule la communauté, mais Soeur Catherine apaise les Sœurs mécontentes. Pourtant Sœur Dufès ne la ménage pas, lui faisant facilement des reproches.

Cette attitude sévère fait tache d'huile, et plusieurs religieuses tiennent pour quantité négligeable cette Soeur fruste dont l'accent et le tablier “sentent l'étable”.

Humblement, Sœur Catherine se tait, bien que la lutte intérieure soit parfois rude.

Mais son humilité n'exclut pas le courage ni même l'audace. En 1871, après la défaite de la France contre la Prusse, la Commune de Paris se révolte contre l'ordre social.

La Sainte Vierge avait dit à Soeur Catherine

« Le moment viendra où le danger sera grande On croira tout perdu... mais ayez confiance ».

Un jour, les insurgés demandent aux Sœurs de leur livrer deux gendarmes blessés qu'elles ont recueilli et qu'ils veulent exécuter.

Sœur Dufès, qui refuse, est menacée de prison.

Elle quitte discrètement la maison et se réfugie à Versailles.

Sœur Catherine, qui la supplée en son absence, se rend chez les Communards pour plaider la cause de sa Supérieure.

L'entrevue est houleuse et le commandant du détachement va même jusqu'à brandir son sabre contre elle.

Mais finalement, elle obtient gain de cause et rentre librement à l'hospice.


« Méchante guêpe !

Après ces événements tragiques, Sœur Catherine reprend ses modestes emplois.

Mais elle vieillit et ses infirmités l'obligent à ralentir ses activités.

Toute sa vie elle a souffert d'arthrite et de rhumatismes, acceptant ces douleurs avec une grande foi :

« Lorsque la Sainte Vierge envoie une souffrance, c'est une grâce qu'elle nous fait », disait-elle.

Maintenant, usée par les travaux et par l'âge, elle est à bout de forces et son coeur faiblit.

Il lui reste une peine profonde: la Sainte Vierge lui avait demandé de faire sculpter une statue la représentant tenant un globe entre ses mains.

Ses confesseurs n'ont pas voulu tenir compte de cette demande, et M. Aladel l'a même traitée de « méchante guêpe » lorsqu'elle a insisté pour être exaucée.

Soeur Catherine prie donc Marie pour savoir si elle doit dire « son secret » à sa Supérieure; elle perçoit un «oui» au fond de son coeur et raconte tout: elle s'exprime avec tant de clarté et de facilité que sa Supérieure est conquise, et bientôt la statue de la Vierge au globe est exécutée.

Sœur Catherine attend dès lors la mort avec sérénité.

De nombreuses fois, elle a prévenu ses Sœurs qu'elle ne verrait pas l'année 1877.

En effet, le 31 décembre 1876, vers sept heures du soir, après avoir récité les prières des agonisants avec sa communauté, elle paraît s'assoupir.

Bientôt on se rend compte que doucement, sans bruit, comme elle a vécu, elle est morte: son âme est portée en paradis par les mains de la Sainte Vierge.

« C'est à peine si nous pûmes nous apercevoir qu'elle avait cessé de vivre, devait dire plus tard Sœur Dufès; je n'ai jamais vu de mort si calme et si douce ».

« Certes, c'est une chose digne de la plus grande admiration que de voir l'auguste Mère de Dieu apparaître à l'humble jeune fille, disait le Pape Pie XII lors de la canonisation de sainte Catherine Labouré (le 27 juillet 1947), mais bien plus dignes d'admiration encore nous semblent les vertus qui ornent cette fille de saint Vincent».

Demandons à la Très Sainte Vierge Marie les grâces dont nous avons besoin, nous aussi, pour devenir semblables au Christ, car comme en témoignait Alphonse Ratisbonne, «les paroles manquent pour rendre ce que renferment les mains de notre Mère, et pour redire les dons ineffables qui en découlent... C'est la bonté, la miséricorde, la tendresse, c'est la douceur et la richesse du Ciel qui se répandent par torrents pour inonder les âmes qu'elle protège ».

Dieu le Père ayant envoyé son Fils au monde par Marie, c'est aussi par Marie que les hommes s'approchent de Jésus, obtiennent le pardon de leurs fautes et mènent à bonne fin le travail de leur sanctification. Nous prions la Très Sainte Vierge ainsi que saint Joseph, pour vous et tous ceux qui vous sont chers, vivants et défunts.

Dom Antoine Marie osb, abbé




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 28 Juil 2017 - 8:29

28 juillet – Russie, Smolensk :

Icône de la Pure Porteuse de Dieu (Hodigitria)






 

À Campinas, au pied de Marie qui défait les nœuds

J’ai la grâce d’être au sanctuaire officiel de Notre-Dame qui défait les nœuds à Campinas (Brésil).

Je suis accueilli par mon ami Denis Bourgerie qui est le fondateur de ce lieu (avec la Sainte Vierge bien sûr !).

C’est un sanctuaire extraordinaire ou des milliers de pèlerins viennent chaque jour recevoir les cadeaux de Jésus par Marie.

Chaque soir, à la messe, il y a une foule immense qui chante joyeusement les louanges au Seigneur, la prière est belle et très fervente !

Je confie ici à Notre Dame qui défait les nœuds tous vos nœuds, vos situations inextricables et difficiles afin que Notre Dame par ses doigts fins et délicats puisse trouver la meilleure solution par son intercession puissante auprès de Dieu.

Rappelons-nous que, comme à Cana, elle sait hâter les miracles de son Fils Jésus !

Thierry Fourchaud

Le 7 avril 2017 lors de son passage au sanctuaire de Campinas, Brésil

(Thierry et Myriam Fourchaud sont les fondateurs de « la Cité de l'Immaculée » et de la revue « La Bonne Nouvelle »)








avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Ven 28 Juil 2017 - 16:07

J'ai toujours "Sainte Catherine Labouré" (et plusieurs autres vies de Saints) par Agnès Richomme dans la collection "Belles Histoires et Belles Vies" des Éditions Fleurus.  Ces livres ont marqué mon enfance.  Cette collection existe-t-elle toujours ?
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 29 Juil 2017 - 11:00

coucou Philippe Emmanuel
Je suis désolée, je ne sais vous répondre!!
Peut-être que des membres du forum pourrons vous apporter une réponse!
Amitiés


29 juillet - Le Pape Calliste III ordonne de sonner l’Angélus à compter de ce jour (1456) – sainte Marthe


Demandons à la Mère de Dieu la destruction des hérésies

Le Musulman se tourne plusieurs fois par jour vers la Mecque en souvenir de son prophète : les Chrétiens n’ont-ils pas bien plus de motifs de regarder le Ciel pour se souvenir du divin Rédempteur et de sa Mère bénie ?

L’Eglise nous y fait penser par l’Angelus, cette prière que l’on récite au son de la cloche, le matin, à midi et le soir, pour honorer la Mère de Dieu et adorer en même temps le mystère de l’Incarnation.


Cette coutume de sonner plusieurs fois par jour date des Croisades (1095).

L’usage existait sans doute déjà auparavant d’avertir le matin les fidèles par un coup de cloche qu’il était l’heure de prier.

Mais depuis les Croisades, on sonne régulièrement le matin, une demi-heure avant le lever du soleil et le soir une demi-heure après son coucher afin d’engager les fidèles à prier le Seigneur pour la conquête de la Terre Sainte (Urbain II, 1095).

La sonnerie de midi ne s’établit que plus tard (Calixte III, 1456).

Au commencement l’on ne récitait qu’un Notre Père ; on y ajouta ensuite l’Ave Maria.

Plus tard les papes ordonnèrent de sonner trois coups (comme en l’honneur de la Très-Sainte Trinité) et de réciter à chaque coup un Ave Maria, pour demander à la Mère de Dieu la destruction des hérésies.

Les versets que, aux trois coups de cloche, nous ajoutons à la prière en usage, réveillent le souvenir de l’annonciation de l’Incarnation du Sauveur.


Nous disons:

1) L‘Ange du Seigneur (l’archange Gabriel) annonça à Marie (à Nazareth la naissance du Sauveur), et elle conçut du Saint Esprit (par l’opération du S. Esprit elle devint Mère de Jésus-Christ).

2) Voici la servante du Seigneur : qu’il me soit fait selon votre parole (c’est par ces mots que Marie attira sur la terre le Fils de Dieu).

3) Et le Verbe (le Fils de Dieu) s’est fait chair (est devenu homme) et Il a habité parmi nous (il a vécu parmi les hommes plus de 33 ans).




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 30 Juil 2017 - 8:25

30 juillet – France, Le Puy

Notre Dame promotrice de Paix - Saint Pierre Chrysologue (+451)






Des canons pour Notre Dame promotrice de la Paix

Dédié à Notre-Dame de l'Annonciation, le sanctuaire du Puy-en-Velay (France) est un des plus anciens d'Europe.

Au Vè siècle une femme y fut guérie miraculeusement par la Vierge. Plus tard, au XIIIè siècle, saint Louis (roi de France) de retour de croisade, offrit au sanctuaire une Vierge Noire, et depuis des siècles les pèlerins y affluent.

Mais il est une autre effigie célèbre de la Vierge Marie au Puy, vénérée sous le nom de France, née du désir de rendre hommage à Marie et à son Immaculée Conception, dogme proclamé en 1854.

Sa statue, en fonte, de plusieurs mètres de haut, juchée sur le Rocher Corneille, domine la région.

Pour couler cette statue, Napoléon III (neveu de Napoléon Ier et premier président de la République française) fit cadeau de 150 000 kg de fonte provenant des canons pris aux Russes pendant la guerre de Crimée, lors de la victoire de Sébastopol, en 1855.

Ces fameux canons sont ceux de la victoire, « un instrument de guerre transformé en instrument de paix », dit-on à l'évêché. Notre Dame de France a été inaugurée en 1860.

« Notre Dame de France, explique sœur Marie-Aimée, religieuse de Saint-Jean, c'est la mère qui protège, elle est offerte à tous les hommes!!







http://www.etoilenotredame.org/sanctuaires/38-le-puy-en-velay












http://jesusmarie.free.fr/pierre_chrysologue_sermons_141_a_176.html

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-34336746.html


La Vierge est le point de référence pour toutes mes réflexions


Ma première expérience avec Notre Dame, en particulier Notre Dame d’ Aparecida (Brésil), s’est passée lorsque, encore gamin, je n’avais pas une conscience formée comme celle d’un adulte.

Dès les premiers mois de ma vie j´ai eu des problèmes de santé et mes parents, très dévoués à la Vierge Marie m'ont consacré à Notre Dame d’ Aparecida.

Ils ont beaucoup et longuement prié en demandant à la Vierge de me guérir et de me protéger.

Or depuis, je n’ai plus jamais été malade de toute ma jeunesse et n’ai jamais mis les pieds dans un hôpital, sauf quand je me suis blessé en jouant au ballon, à l'âge de 17 ans.

Je conserve toujours la petite image reçue lors de cette consécration dans mon enfance.

À l’époque mes parents l’on faite pour moi ; aujourd'hui, c’est moi-même qui ai choisi la Vierge Marie pour être ma compagne de voyage.

La Vierge est le point de référence pour toutes mes réflexions, mes décisions et actions.

Elle est ma Mère qui m’écoute, m´indique le chemin, et marche avec moi.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :

Silvonei José

Directeur de Radio Vatican au Brésil

Interview exclusive pour Une Minute avec Marie

Interview de Thácio Siqueira


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 31 Juil 2017 - 9:20

31 juillet – Eglise ethiopienne :

Fête de la Densata (Conception de Marie)

Saint Ignace de Loyola


http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p390-les-saints-les-saintes-du-jour#412268






 

L’Eglise éthiopienne copte, une Eglise profondément mariale


Héritiers de la théologie de saint Athanase et de saint Cyrille d’Alexandrie, les Coptes, en Ethiopie, ont toujours soutenu la maternité divine de Marie.

Leurs offices marials, leurs homélies et  recueils de miracles en sont le témoignage.

En évoquant Marie comme Theotokos (Mère de Dieu), les Coptes y voient sa destinée de Mère universelle.

Elle fut Mère au sens complet :

Mère du Christ-homme, Mère du Christ-Dieu, Mère du Christ Mystique - de l’Église et de chaque fidèle.

La virginité perpétuelle de Marie est l’écrin d’or de toute leur littérature religieuse.

Les attributs les plus fréquemment utilisés sont : « porte scellée », « buisson ardent », « terre fertile », etc.

Pour les Coptes, le privilège de la virginité est aussi une gloire pour Marie : sur la terre elle ressemble aux anges et dans le Ciel elle mérite une gloire supérieure à la leur.

Marie est « au superlatif » : grande par sa perfection personnelle et par la fonction qu’elle a à la suite de Jésus.

Sa sainteté est un don de la très Sainte Trinité, mais elle est aussi méritée par une vie de sacrifice. Marie a donné son « Oui » d’une manière volontaire et généreuse tout au long de sa vie.


Marie chez les Coptes éthiopiens





Theotokos




Médiatrice

Les Coptes sont profondément convaincus de la mission médiatrice de Marie et ils précisent qu'elle est intermédiaire entre le Christ et les créatures dignes de la grâce divine.

Les individus, les institutions et l'Église universelle sont mises sous sa protection.

Marie agit en faveur des cas désespérés, elle guérit du découragement, elle agit contre les maladies et veille à l’heure de la mort.

Sa mort, son assomption, sa royauté céleste

En ce qui concerne « l'eschatologie mariale », c’est-à-dire tout ce qui concerne la fin de la vie terrestre de Marie et sa vie dans l’au-delà, les Coptes croient que Marie est morte le 21 tubah, (fin janvier) et, comme son Fils, son corps ne subit pas la corruption.

Après 206 jours, et par l’action de son Fils, son corps s’est réuni à son âme et il fut emporté au paradis où Marie triomphe, auprès du trône de Dieu, avec un degré de gloire qui dépasse tout ce qu'on peut concevoir.

Marie est la vraie reine; à côté du trône de son Fils, et son royaume est un royaume de miséricorde.

L’Eglise copte fut très étonnée que l’Eglise romaine définisse un dogme qu’en 1950 pour ce qui est ici une vérité de foi depuis l’antiquité.


Le pacte de miséricorde



Selon la tradition, Jésus et Marie auraient conclu un pacte.

Selon ce pacte, Jésus accorde la libération des épreuves à quiconque invoque le nom de Marie et célèbre sa mémoire.

« Ce pacte de miséricorde est le nom de Notre Dame, la et vierge Marie Mère de Dieu.

Quand ce pacte est invoqué, tremblent le firmament des cieux et les viscères de la terre jusqu’à ses fondements du shéol.

Les ailes des anges sont secouées par la crainte comme les feuilles dans le vent.

Quand ce nom est invoqué, non seulement les créatures sont dans la crainte, mais notre Seigneur et Sauveur, son Fils, qui a dans les mains la toute puissance, quand il fait disparaître devant lui le pécheur pour prononcer le jugement punitif, en entendant le nom de la Vierge écrit en couleur de pacte sur le front des pécheurs, il abandonne avec clémence la salle du jugement et il laisse la sentence. »






avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 1 Aoû 2017 - 13:44

1er août – Constantinople :

Sanctuaire de Hodegas

Saint Alphonse de Liguori (+ 1787)


http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p390-les-saints-les-saintes-du-jour#412351








Dans les tentations, les noms de Jésus et de Marie


De tous les hommages que nous pouvons offrir à notre Mère, je soutiens qu’aucun ne lui plaît autant que de recourir souvent à son intercession, en lui demandant assistance dans tous nos besoins particuliers, comme de prendre ou donner conseil, dans nos périls, dans nos peines, dans nos tentations, et surtout dans les tentations contre la pureté.

La divine Mère nous délivrera certainement alors, si nous recourons à elle en lui adressant la prière du Sub tuum, ou l’Ave Maria, ou même seulement en invoquant le saint nom de Marie, qui a une vertu particulière contre les démons.

Le bienheureux Santi, franciscain, dans une tentation d’impureté, eut recours à Marie, et la Vierge lui apparaissant aussitôt lui posa la main sur la poitrine et le délivra.

Il est bon également en pareil cas de baiser ou serrer entre ses mains le Rosaire, le scapulaire, ou bien de regarder quelque image de la Sainte Vierge.

Et à ce propos on saura que Benoît XIII a accordé cinquante jours d’indulgence à quiconque prononce les noms de Jésus et de Marie.

Saint Alphonse de Liguori, Docteur de l'Eglise (1696-1787)

Appartenant à une noble et riche famille napolitaine, Alphonse Marie de Liguori naquit en 1696.

Doté de nombreuses qualités intellectuelles, il obtint à seulement 16 ans une maîtrise de droit civil et canonique.

Il était l'avocat le plus brillant du barreau de Naples: pendant huit ans il gagna toutes les causes qu'il défendit.

Toutefois, dans son âme assoiffée de Dieu et désireuse de perfection, le Seigneur le conduisait à comprendre que la vocation à laquelle il l'appelait était une autre. En effet, en 1723, il décida de devenir prêtre, malgré l'opposition de son père.


Dans les bas quartiers de Naples.



Il fut ordonné prêtre en 1726 et il se lia, pour l'exercice de son ministère, à la Congrégation diocésaine des Missions apostoliques.

Alphonse commença une action d'évangélisation et de catéchèse dans les couches les plus humbles de la société napolitaine, auxquelles il aimait prêcher, et qu'il instruisait sur les vérités fondamentales de la foi.

Un grand nombre de ces personnes, pauvres et modestes, auxquelles il s'adressait, s'adonnaient souvent aux vices et accomplissaient des actes criminels. Il leur enseignait avec patience à prier, les encourageant à améliorer leur façon de vivre.

Alphonse obtint d'excellents résultats: dans les quartiers les plus misérables de la ville se multipliaient les groupes de personnes qui, le soir, se réunissaient dans les maisons privées et dans les échoppes, pour prier et pour méditer la Parole de Dieu, sous la direction de plusieurs catéchistes formés par Alphonse et par d'autres prêtres, qui rendaient visite régulièrement à ces groupes de fidèles.

Quand, suivant le désir de l'archevêque de Naples, ces réunions furent tenues dans les chapelles de la ville, elles prirent le nom de «chapelles du soir».

Elles furent de véritables sources d'éducation morale, d'assainissement social, d'aide réciproque entre les pauvres: les vols, les duels, la prostitution finirent presque par disparaître.


Dans les zones rurales reculées.



Après avoir pensé partir pour évangéliser les peuples païens, Alphonse, à l'âge de 35 ans, entra en contact avec les paysans et les pasteurs des régions intérieures du royaume de Naples et, frappé par leur ignorance religieuse et par l'état d'abandon dans lequel ils se trouvaient, il décida de quitter la capitale et de se consacrer à ces personnes, qui étaient pauvres spirituellement et matériellement. En 1732, il fonda la Congrégation religieuse du Très Saint Rédempteur (les Rédemptoristes).

Ces religieux, guidés par Alphonse, furent d'authentiques missionnaires itinérants, qui atteignaient aussi les villages les plus reculés


Evêque.

Estimé pour sa bonté et pour son zèle pastoral, en 1762 Alphonse fut nommé évêque de Sant'Agata dei Goti, un ministère qu'il quitta en 1775 avec l'autorisation du Pape Pie VI, à la suite des maladies dont il était atteint.

Saint et docteur de l'Eglise.

Alphonse fut canonisé en 1839, et en 1871 il fut déclaré Docteur de l'Eglise.

Ce titre lui convient pour de nombreuses raisons.

Saint Alphonse, en particulier dans son œuvre principale intitulée Théologie morale, propose une synthèse équilibrée et convaincante entre

- les exigences de la loi de Dieu, gravée dans nos cœurs, pleinement révélée par le Christ et interprétée de manière faisant autorité par l'Eglise,

- et les dynamismes de la conscience et de la liberté de l'homme, qui précisément dans l'adhésion à la vérité et au bien permettent la maturation et la réalisation de la personne.

Alphonse recommandait aux pasteurs d'âmes et aux confesseurs d'être fidèles à la doctrine morale catholique, en assumant, dans le même temps, une attitude charitable, compréhensive, douce, pour que les pénitents puissent se sentir accompagnés, soutenus, encouragés dans leur chemin de foi et de vie chrétienne.

Saint Alphonse ne se lassait jamais de répéter que les prêtres sont un signe visible de la miséricorde infinie de Dieu, qui pardonne et illumine l'esprit et le cœur du pécheur afin qu'il se convertisse et change de vie.

A côté des œuvres de théologie, saint Alphonse rédigea de très nombreux écrits, destinés à la formation religieuse du peuple.

Le style est simple et plaisant. Lues et traduites dans un grand nombre de langues, les œuvres de saint Alphonse ont contribué à façonner la spiritualité populaire des deux derniers siècles.

Certaines d'entre elles sont des textes à lire avec un grand intérêt encore aujourd'hui, comme

- Les Maximes éternelles,

- Les gloires de Marie,

- La pratique d'amour envers Jésus Christ, une œuvre - cette dernière - qui représente la synthèse de sa pensée et son chef-d'œuvre. Il insiste beaucoup sur la nécessité de la prière, qui permet de s'ouvrir à la Grâce divine pour accomplir quotidiennement la volonté de Dieu et poursuivre la sanctification personnelle.

Au sujet de la prière, il écrit:

«Dieu ne refuse à personne la grâce de la prière, par laquelle on obtient l'aide pour vaincre les concupiscences et les tentations. Et je dis, et je réponds et je répondrai toujours, tant que j'aurai vie, que tout notre salut réside dans la prière».
De là vient son célèbre axiome «Qui prie se sauve»

Parmi les formes de prière conseillées avec ferveur par saint Alphonse se détache la visite au Très Saint Sacrement ou, comme nous l'appellerions aujourd'hui, l'adoration

Et précisément parce qu'elle est christologique, sa piété est aussi absolument mariale.

D'une grande dévotion pour Marie, il en illustre le rôle dans l'histoire du salut: associée à la Rédemption et Médiatrice de grâce, Mère, Avocate et Reine.

En outre, saint Alphonse affirme que la dévotion à Marie nous sera d'un grand réconfort au moment de notre mort.

Il était convaincu que la méditation sur notre destin éternel, sur notre appel à participer pour toujours à la béatitude de Dieu, tout comme sur la tragique possibilité de la damnation, contribue à vivre avec sérénité et engagement, et à affronter la réalité de la mort en conservant toujours toute sa confiance dans la bonté de Dieu.

En conclusion, je voudrais rappeler que notre saint, de manière analogue à saint François de Sales - dont j'ai parlé il y a quelques semaines - insiste pour nous dire que la sainteté est accessible à chaque chrétien:

«Le religieux comme religieux, le séculier comme séculier, le prêtre comme prêtre, le mari comme mari, le marchand comme marchand, le soldat comme soldat, et ainsi de suite pour tout autre statut»





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 2 Aoû 2017 - 8:15

2 août – Italie : Fête de Notre Dame de la Portioncule (Notre Dame des Anges)


L’ « Indulgence de la Portioncule »  






Tous les 2 août, à l’occasion de la fête liturgique de Notre Dame des Anges célébrée dans la famille franciscaine partout dans le monde, tous les fidèles peuvent obtenir une indulgence plénière particulière, dite ‘indulgence de la Portioncule’.





En effet, le 2 août est jour de fête franciscaine en souvenir de la chapelle de la Portioncule (Assise, Italie), chapelle vouée à Notre Dame des Anges où saint François d’Assise se fixa, à cause de son amour pour la mère du Christ.

Il aima toujours cet endroit plus que tout autre au monde.

L’ « Indulgence de la Portioncule » est encore appelée « Indulgence du Pardon d’Assise », ou « Indulgence du saint Pardon », ou encore « Indulgence de Sainte-Marie des Anges ».


Cette indulgence peut être obtenue du 1er août à midi jusqu’au 2 août à minuit.



Rappelons que par les indulgences, les fidèles peuvent obtenir, pour eux-mêmes, et aussi pour les âmes du Purgatoire, la rémission des peines temporelles, suite des péchés.

 On peut recevoir l’Indulgence de la Portioncule dans les églises des Ordres franciscains (Conventuels, Frères Mineurs, Capucins, Clarisses ou TOR), mais également : dans les cathédrales, basiliques mineures et toutes les églises paroissiales.


Les indulgences

Les péchés non seulement détruisent ou blessent la communion avec Dieu, mais ils compromettent aussi l'équilibre intérieur de la personne et son rapport ordonné avec les créatures. Pour une guérison totale, il ne faut pas seulement le regret et la rémission des fautes, mais aussi une réparation du désordre provoqué qui continue habituellement à subsister.


Dans cet engagement de purification le pénitent n'est pas isolé.


Il se trouve inséré dans un mystère de solidarité par lequel la sainteté du Christ et des Saints lui est aussi très utile.

Dieu lui communique les grâces méritées par d'autres avec l'immense valeur de leur existence, pour rendre plus rapide et efficace sa réparation.

Les pasteurs accordent un tel bienfait à qui a les justes dispositions intérieures et accomplit quelques actes prescrits.

Cette intervention dans le chemin pénitentiel est la concession de l'Indulgence. »

(Conférence épiscopale italienne, Catéchisme des adultes N° 710).


Exemples :

Indulgence à Marie des anges (Assise, Italie).

Indulgence à saint Pierre de Rome les années de jubilé.


Contre-exemples :

Il arrivé dans le passé que certaines personnes riches payaient des pauvres pour faire pénitence à leur place : il y a eu un trafic d'indulgence qui évidemment n'avait rien à voir avec la solidarité authentique avec le Christ et les saints.


















La Portioncule au centre de la nef de la Basilique Sainte-Marie-des-Anges construite entre 1569 et 1679.





Exemple :


Assise : Sainte Marie des anges

Marie des anges, écrin de la Portioncule :

Le grand sanctuaire que nous voyons en arrivant fut construit au cours du XVI° siècle (et a façade au XX°.

A l'intérieur, comme dans un écrin, nous trouvons l’humble petite église de la Portioncule, berceau de l’ordre franciscain.

En effet, après avoir réparé deux églises, il répara l'église Marie des anges et commença l'ordre des frères mineurs en ce lieu.

C’est ici qu’ont été tenus les premiers « chapitres » ou assemblées de frères.

C’est ici que le saint est mort, en 1226.






Récit de l'arrivée de saint François en ce lieu:

Saint François d'Assise alla dans un lieu appelé la Portioncule, où autrefois une église avait été élevée en l'honneur de la bienheureuse Mère du Sauveur; mais cette église était alors déserte et nul n'en prenait soin.

L'homme de Dieu, touché d'un tel abandon et excité par l'amour ardent dont il faisait profession envers la Reine du monde, revint fréquemment en ce lieu pour réparer son temple. Mais ayant appris que, selon le nom de cette église appelée -Marie-des-Anges, les saints anges s'y montraient souvent, il s'y fixa tout à fait par respect pour ces esprits célestes et par la dévotion particulière qu'il avait à la Mère de Jésus.


Notre saint aima toujours ce lieu de préférence à tous les lieux du monde : c'est là qu'il jeta les fondements d'une vie parfaite, là qu'il s'avança merveilleusement dans la vertu, là qu'il consomma sa course par une mort bienheureuse, et en mourant il recommanda à ses frères ce lieu comme vraiment cher à la Vierge.


Un religieux très édifiant eut à ce sujet, avant d'avoir quitté le monde, une vision digne d'être rapportée.





Il vit autour de cette église une multitude innombrable d'hommes frappés d'aveuglement, à genoux et le visage tourné vers le ciel.

Tous élevaient les mains et criaient avec larmes vers Dieu, implorant sa miséricorde et lui demandant sa lumière.

Alors une flamme éclatante, partie du ciel, se répandit sur eux, éclaira leurs yeux et leur apporta le salut qu'ils désiraient.


- C'est en ce lieu que saint François commença à établir l'ordre des Frères mineurs après y avoir été poussé par une révélation céleste.

Saint François eut en ce lieu une apparition du Christ, de la Vierge et d'une multitude d'anges. Il leur demanda une indulgence pour les visiteurs de cette église :

Une nuit de l'année du Seigneur 1216, François était plongé dans la prière et dans la contemplation en la petite église de la Portiuncule, quand soudain la chapelle fut envahie d'une grande lumière et François vit sur l'autel le Christ revêtu de lumière et, à sa droite, sa Très Mère entourée d'une multitude d'Anges.



François adora en silence, prosterné à terre, son Seigneur!


Ils lui demandèrent alors ce qu'il souhaiterait pour le salut des âmes. La réponse de François fut immédiate:

"Très Saint Père, bien que je sois misérable pécheur, je te demande, pour tous ceux qui, repentis et confessés, viendront visiter cette église, que tu leur accordes ample et généreux pardon, par une rémission totale de toutes leurs fautes."


"Ce que tu demandes, ô frère François, est grand - lui dit le Seigneur- mais de plus grandes choses tu es digne et de plus grandes tu en auras.

J'ACCEPTE DONC TA PRIERE, mais à condition que tu demandes à mon Vicaire en terre, de ma part, cette indulgence ".


N.B. A quoi sert une indulgence ?



Le pénitent n'est pas isolé. Il se trouve inséré dans un mystère de solidarité par lequel la sainteté du Christ et des Saints lui est aussi très utile pour rendre plus rapide sa réparation.

C'est cette solidarité que manifeste l'indulgence.


L'accord du pape  :



François transmis cela au pape, qui le lui accorda.


Le pape s’étonna : " Comment, tu ne veux aucun document ? "

et François :


"Saint Père, à moi votre parole me suffit !

Si cette indulgence est œuvre de Dieu, Lui-même pensera à manifester son œuvre ; moi je n'ai besoin d'aucun document, ce papier doit être la Très Vierge Marie, Christ le notaire et les Anges les témoins."







avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 3 Aoû 2017 - 8:12

3 août – France :

Acte de consécration à Marie inspiré par St Pierre Damien et approuvé par l'archevêque de Cambrai (1626)




Une association Reine de la Paix, sur les lieux du martyre chrétien

L’association Communauté Reine de la Paix (Regina Pacis), de Radom (ville de Pologne), en s’inspirant des 12 étoiles de la couronne de Marie, Reine de la Paix, est en train de réaliser 12 centres d’adoration eucharistique et de prière perpétuelle pour la paix dans les lieux les plus « enflammés » du monde.


A l’initiative de Regina Pacis, ce 7 juin 2017 le Pape a béni à Rome l’autel destiné au sanctuaire de Notre-Dame du Rosaire à Namyang en Corée du Sud, inauguré en 1991, sur le lieu du martyre des catholiques coréens durant la persécution de 1866.


Un autre sanctuaire pour la paix a, par exemple, été créé à Bethléem, à la « grotte du lait ».

La communauté Reine de la paix de Radom a aussi promu un sanctuaire à Jérusalem (IVème station du Chemin de Croix), au Kazakhstan (à Oziornoje, en souvenir de l’ancien « Archipel du Goulag ») et en Bosnie-Herzégovine (Medjugorje).


« Regina Pacis », créée en 2008, répond ainsi à un appel de Benoît XVI dans son message pour la Journée mondiale de la paix de 2007:

« J’adresse un appel pressant au peuple de Dieu, pour que tout chrétien s’engage à être ouvrier de paix et défenseur de la dignité de la personne humaine et de ses droits inaliénables. »

Corée du Sud :

le pape bénit un autel pour le sanctuaire de Namyang






Initiative mariale polonaise pour la paix





« A leur demande, a ajouté le pape, j’ai béni aujourd’hui l’autel ‘Adoratio Domini in unitate et pace’, destiné au sanctuaire de Notre-Dame du Rosaire à Namyang en Corée du Sud ».

Le sanctuaire asiatique entretient un lien particulier avec le Sacré Cœur Miséricordieux de Jésus diffusé par la sainte polonaise sœur Faustine Kowalska.

On y trouve notamment un « Jardin de Jésus miséricordieux », un chapelet de la Divine Miséricorde géant ainsi qu’une statue de Jean-Paul II.

Le site inauguré en 1991 est construit sur le lieu du martyre de nombreux catholiques durant la persécution Byungin (1866).

« En ce mois de juin dédié à la dévotion au Sacré Cœur de Jésus, que la prière de chacun pour la paix ne fasse pas défaut », a encouragé le pape avant d’être traduit par un collaborateur en polonais.


Pour « Regina Pacis », créée en 2008, il s’agissait de répondre à un appel de Benoît XVI dans son message pour la Journée mondiale de la paix de 2007:

« Je désire adresser un appel pressant au peuple de Dieu, pour que tout chrétien se sente engagé à être un infatigable ouvrier de paix et un vaillant défenseur de la dignité de la personne humaine et de ses droits inaliénables »!!



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Jeu 3 Aoû 2017 - 21:07

Saint Marie, Reine de la Paix, priez pour nous !
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 4 Aoû 2017 - 8:48

]4 août – Italie

Apparition de Notre Dame à Natalino Scarpa (14 ans) en 1716 à Pellestrina







Un moment marquant de ma vie d’évêque  


J’ai vécu un événement très marquant, concernant la Vierge Marie, en 1980, juste après mon ordination épiscopale pour le diocèse d'Itapeva (Brésil).

J'ai vu alors combien Marie était présente dans ma mission de pasteur de l’Eglise.

J'ai été consacré évêque le 31 mai 1980. Le lendemain une procession de voitures m’accompagnait pour mon installation à l’évêché.

Toute la population nous regardait passer.

Soudain, une petite fille a traversé la route et a été renversée par une voiture.

On l’a transportée à l'hôpital d'Itapeva et je m’y suis rendu.

Nous étions tous en état de choc ! Je me suis alors tourné vers Notre Dame :

«Ô ma Mère, ne laissez pas le commencement de ma charge d’évêque être obscurci par cet accident.»

Le lendemain, ma première visite fut pour l'hôpita. Le docteur m'a dit :

« Vous pouvez être en paix, l’enfant est hors de danger ».

J’ai alors remercié Notre Dame car j'ai senti fortement sa présence à ce moment  si significatif de ma vie épiscopale.

Vingt-cinq ans plus tard, invité à célébrer une messe à Itapeva dont je n’étais plus l’évêque, un couple avec deux enfants s’est avancé vers moi ; la femme se présenta :

«Je suis cette fillette renversée par une voiture le jour de votre installation !»


Mgr Fernando Legal

Evêque émérite de São Miguel Paulista (Brésil)

Interview exclusif pour Une Minute avec Marie

Interview de Thácio Siqueira

https://www.facebook.com/sanctuairemarialnational/posts/1008699329154421



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Ven 4 Aoû 2017 - 22:56

Quel miracle !  Notre Mère du Ciel protège ses enfants.
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 5 Aoû 2017 - 8:33

@Philippe Emmanuel
Un très beau Miracle, Maman Marie ne nous abandonne Jamais!!
En UDP


Prie

5 août

Notre Dame des Neiges - Léon XIII écrit les textes liturgiques de la fête du Très  Saint Rosaire 





Tant que durera ce triste état de choses


http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-4082525.html



Le pape Léon XIII est connu pour son développement de la doctrine sociale de l’Eglise mais peu de personnes se souviennent encore qu’il fut appelé autrefois le pape du Rosaire.

Dans une époque « où tous les maux s’accumulaient pour opprimer l’Eglise sous leur poids », Léon XIII conçoit le projet de recourir à l’instrument qui par le passé a déjà fait ses preuves.

Il décide de recommander à nouveau le Rosaire de saint Dominique et de saint Pie V.

C’est pourquoi dans son encyclique du 1er septembre 1883 (Supremi Apostolatus Officio)

« il décrète et ordonne que dans tout le monde catholique la fête de Notre Dame du Rosaire sera célébrée avec une piété toute spéciale et avec toutes les solennités du culte : du 1er octobre au 2 novembre suivant on récitera pieusement  cinq dizaines au moins du Rosaire, suivies des Litanies de Lorette, dans toutes les églises paroissiales ».

Le 20 août 1885 un décret de la Sacré Congrégation des Rites ordonna de continuer ainsi chaque année

« tant que durera ce triste état de choses pour l’Eglise et pour les affaires publiques. »


Espérance Nouvelle
http://esperancenouvelle.hautetfort.com/archive/2015/08/25/leon-xiii-et-le-rosaire-5674925.html

Comment prie-t-on le Rosaire ?







«…La répétition se nourrit du désir d’être toujours plus conformé au Christ, […] Le rosaire nous aide à grandir dans cette conformation jusqu’à parvenir à la sainteté. »



(Jean Paul II, Rosarium virginis Mariae, 26)












L’ordre des prières du rosaire





Le chapelet commence par le Credo, un Notre Père, trois Je vous salue Marie, Gloire au Père.

Ces prières sont données ci-dessous.











Un chapelet est composé de cinq dizaines de chapelet, et un rosaire de quinze dizaines.





Une dizaine est formée avec






un "Notre Père",
dix "Je vous salue Marie",
un "Gloire au Père".




En récitant chaque dizaine, nous méditons un mystère du salut, il y a vingt mystères.











Pour terminer, on peut ajouter les litanies.












Les vingt mystères









Cinq mystères joyeux :





L’Annonciation, La Visitation, La Nativité, La Présentation, Le Recouvrement de Jésus au Temple.













Cinq mystères lumineux :





Le Baptême de Jésus au Jourdain, Jésus se révèle aux noces de Cana, L’Annonce du Royaume de Dieu avec l’invitation à la conversion, La Transfiguration, L’institution de l’Eucharistie, expression sacramentelle du mystère pascal.













Cinq mystères douloureux :





L’Agonie, La Flagellation, Le Couronnement d’épines, Le Portement de croix, La Mort sur la croix.













Cinq mystères glorieux :





La Résurrection de Jésus, L’Ascension de Jésus, La Pentecôte, L’Assomption de Marie, Le Couronnement de Marie.









Traditionnellement, on récite les mystères lumineux le jeudi.

Les autres jours, on récite tous les autres mystères, ou bien simplement les joyeux le lundi et samedi, les douloureux le mardi et vendredi, et les glorieux le mercredi et dimanche.






Les prières





Le Credo









Je crois en un seul Dieu, le Père Tout Puissant, Créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible.





Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :





Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu,





Engendré, non pas créé, de même nature que le Père ; et par lui tout a été fait.











Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel.





Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.





Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa Passion et fut mis au tombeau.





Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Ecritures, et il monta au ciel ;





Il est assis à la droite du Père.





Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n’aura pas de fin.











Je crois en l’Esprit Saint qui est Seigneur et qui donne la vie ;





Il procède du Père et du Fils. Avec le Père et le Fils,





Il reçoit même adoration et même gloire ;





Il a parlé par les prophètes.











Je crois en l’Eglise, une, , catholique et apostolique.





Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.





J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir.





Amen.





(Credo de Nicée Constantinople)





Ou :



Je crois en Dieu, le Père tout puissant,





créateur du ciel et de la terre,





et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,





qui a été conçu du Saint Esprit,





est né de la Vierge Marie,





a souffert sous Ponce Pilate,





a été crucifié,





est mort et a été enseveli,





est descendu aux enfers,





le troisième jour, est ressuscité des morts,





est monté aux cieux,





est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,





d’où il viendra juger les vivants et les morts.











Je crois au Saint Esprit,





à la Eglise catholique,





à la communion des saints,





à la rémission des péchés,





à la résurrection de la chair,





à la vie éternelle.





Amen.





(Symbole des apôtres)







Notre Père









Notre Père, qui es aux cieux





que ton Nom soit sanctifié,





que ton règne vienne,





que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel,





donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,





pardonne-nous nos offenses





comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés





et ne nous soumets pas à la tentation,





mais délivre-nous du mal.





Amen.





Ou :



Notre Père, qui êtes au cieux,





que votre Nom soit sanctifié,





que votre règne arrive,





que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel,





donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,





pardonnez-nous nos offenses





comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés





et ne nous laissez pas succomber à la tentation,





mais délivrez-nous du mal.





Amen.







Je vous salue Marie









Réjouis-toi Marie comblée de grâce,





le Seigneur est avec toi,





tu es bénie entre toutes les femmes





et Jésus, ton enfant, est béni.





Marie, Mère de Dieu,





prie pour nous pauvres pécheurs





maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.





Ou : (plus adapté pour les mystères douloureux)



Je vous salue Marie pleine de grâce,





le Seigneur est avec vous,





vous êtes bénie entre toutes les femmes,





et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.





Marie, Mère de Dieu,





priez pour nous pauvres pécheurs





maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.











Gloire au Père









Gloire au Père, au Fils, et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.











Ou :





Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient pour les siècles des siècles. Amen.







avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 6 Aoû 2017 - 9:39

6 août - Transfiguration – Italie  Notre Dame de la Miséricorde





   

La Transfiguration dans la vie de la Vierge Marie  


L’absence de Marie à la Transfiguration ne signifie pas que Marie n’ait rien vu de la gloire de Jésus avant sa résurrection, souvenons-nous de Cana où elle était présente :

« Tel fut le premier des signes de Jésus, il l’accomplit à Cana de Galilée et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui ». (Jn 2,11).

Cependant, Marie est plutôt en retrait de la vie publique, elle savait depuis sa conception que Jésus était d’en Haut, mais durant tout son pèlerinage de foi, on peut dire que Marie n’en a pas vu toute la gloire, ce dut être pour elle une épreuve, une « peine du cœur rejoignant une sorte de nuit de la foi » ( Rm 17)

La transfiguration met Jésus en relation avec Moïse et Elie, parlant de l’Exode de Jésus, c’est-à-dire de sa mort à Jérusalem.

Même absente du mont de la Transfiguration, Marie connaissait la vie et la mort de Moïse et Elie (…).

Puisque la Transfiguration est un élément important qui pose la question de la nature divine de Jésus, c’est aussi un élément important qui stimule la vénération envers la mère de Jésus, mère de Dieu.

Cependant il faudra attendre la résurrection de Jésus d’entre les morts pour que soit clarifiée et confortée la foi en la divinité de Jésus.



Sœur Françoise Breynaert

Théologienne

Nazareth


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 7 Aoû 2017 - 7:43

7 août – Espagne, Séville

Fête de Notre Dame de los Reyes



 


« La miséricorde dans le cœur de Marie »



Dans une entrevue publiée par France Catholique, Mgr Albert Marie de Monléon, évêque émérite de Meaux, répond à la question :

« On a dit que le récent pèlerinage du pape François, en mai 2017, à Fatima était comme un « point d’orgue marial » du Jubilé de la miséricorde : quelle place a Marie dans les congrès de la miséricorde ? »

R : « La Vierge Marie a une place essentielle dès que l’on se tourne vers la miséricorde. Elle est la Mère de Miséricorde.

Le saint Curé d’Ars disait :

« Dans le cœur de la Sainte Vierge, il n’y a que la miséricorde ».

Au XIIe siècle, un grand théologien de la charité, Richard de Saint-Victor, écrivait  :

«  Marie est devenue Mère de Dieu en vue de la miséricorde.

L’ultime dessein de Dieu, la raison d’être de toutes ses œuvres, c’est la miséricorde, et Marie en est l’accomplissement le plus achevé. »

Quant au pape François, il écrit dans Le Visage de la Miséricorde que « personne n’a connu comme Marie la profondeur du mystère du Dieu fait homme.

Sa vie entière fut modelée par la présence de la miséricorde faite chair. » (n°24).



Entretien avec Mgr Albert de Monléon

France Catholique (n° 3544)https://www.france-catholique.fr/Dans-les-bras-d-une-mere.html

Zenit


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 8 Aoû 2017 - 8:37

8 août – Belgique : Notre Dame de Laeken - Saint Dominique de

Guzmanhttp://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p390-les-saints-les-saintes-du-jour#412785










 

Des miracles dans ce sanctuaire marial de Chine


Donglü (Sud-Est de la Chine)  est un haut lieu marial de l’Eglise clandestine de Chine, dans une région  catholique à près de 90%.

Dans ce village a eu lieu l’une des trois apparitions mariales recensées en Chine en 1900, année de la guerre des Boxers contre les chrétiens.

Ils menaçaient Donglü.

Le curé invoqua la Sainte Vierge, et on vit dans le ciel une belle dame lumineuse.

Les « boxers » tirèrent dessus puis s’enfuirent, poursuivis par un cavalier qui était peut-être saint Michel.

En 1932, Pie XI reconnut Donglü comme sanctuaire marial.

Le 23 mai 1995, plus de 30 000 fidèles de l’Eglise clandestine se sont réunis à Donglü, avec quatre évêques et près de 100 prêtres.

Au début de la cérémonie, puis pendant la consécration, on vit des signes dans le ciel : le soleil tournant de droite à gauche, des rayons de lumière, des apparitions de Notre Dame et de l’enfant Jésus.

Les phénomènes durèrent une vingtaine de minutes.

Le lendemain, la police intervint pour fermer les accès et renvoyer les pèlerins.

L’année suivante 5 000 policiers étaient déployés, avec 30 blindés et des hélicoptères, pour empêcher le pèlerinage.

Les catholiques de Donglü affirment qu’il y a toujours des miracles.


Yves Daoudal


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 9 Aoû 2017 - 8:11

9 août – Italie

Notre Dame de la Paroisse (1829)






 

Pour que nous fassions tout ce qu'Il nous dira






Je suis né à Malte, une île près de l'Italie, dans une famille très catholique, où nous  priions le Rosaire chaque jour ensemble.

Là a commencé ma dévotion à Marie.

Mais ma plus grande expérience mariale ce fut, il y a 19 ans, lorsque j’appris que j'allais devenir évêque auxiliaire de Londrina, au Brésil.

J’ai pris peur ; je voulais refuser.

Or, pendant une méditation, m’est revenue une phrase de Marie, en saint Jean (2: 5) :

« Faites tout ce qu'il vous dira », prononcée aux noces de Cana.

Marie est celle qui intercède pour nous et nous demande de faire tout ce que le Seigneur nous dit.

Ces paroles de Marie - que j'ai choisies comme devise de mon ministère épiscopal – ont vaincu ma peur et m'ont motivé à accepter la mission d'évêque !

J'aimerais que Marie soit pour moi, pour nous tous, pour vos familles, cet exemple et  ce chemin qui nous amènent à toujours faire la volonté de Jésus !

Que Marie, notre Mère, la disciple parfaite, l’apôtre de Jésus, accompagne toujours notre vie et nous amène à Jésus pour que nous fassions tout ce qu'Il nous dit.

Mgr Vicente Costa

Evêque de Jundiaí (Brésil)


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 10 Aoû 2017 - 8:06

10 août – France, Cotignac  

Notre Dame des Grâces (1519) - Notre Dame de la Merci







« Je suis la Vierge Marie »


Le 10 août 1519, un bûcheron, Jean de la Baume, gravit le mont Verdaille (Var, France) où il commença par prier.

Soudain, lui apparaît la Vierge Marie avec l'Enfant Jésus, saint Bernard de Clairvaux, sainte Catherine martyre et l'archange saint Michel.

Notre Dame est debout, les pieds sur un croissant de lune.

Elle s'adresse alors à Jean :

« Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux Consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de Notre-Dame de Grâces, et qu'on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre. »

On décida d’élever une chapelle à cet endroit.

Le 14 septembre, jour de l'Exaltation de la Croix, les ouvriers découvrent en terre, en creusant les fondations de l’église, grande quantité d'ossements, clous, boîtes d'ivoire et une boule de cristal montrant qu'il y avait là des martyrs enterrés.

En effet, la Provence fut christianisée au premier siècle et les persécutions ne cessèrent en Occident qu'en 311 !

Un suave parfum sortit de ce tombeau et plusieurs malades présents furent guéris.

C’était le début des grandes grâces qui depuis se déversent en nombre à Cotignac, ainsi que l’avait promis la Vierge Marie.






COTIGNAC (France, Var)

Les apparitions de saint Joseph et le sanctuaire de Notre-Dame-de-Grâce* :

Le 10 août 1519, Jean de la Baume (ou Jean de la Saque), bûcheron, prie au sommet du mont Verdaille.

Une « nuée » lui apparaît, d’où sortent la « Vierge portant l’Enfant Jésus et saint Joseph, entourés de l’archange saint Michel et de saint Bernard ».

« Allez dire au consul et au clergé de Cotignac de me bâtir ici une chapelle sous le vocable de Notre-Dame-de-Grâce et qu’on y vienne en procession pour recevoir les grâces que je veux y donner », lui dit la Vierge.

Le lendemain, au même endroit, l’apparition renouvelle sa demande.

La première pierre du sanctuaire est posée le 14 septembre 1519.

Le 7 juin 1660, vers treize heures, un jeune berger, Gaspard Ricard, garde son troupeau sur le mont Bessillon.

La chaleur est accablante.

Il a soif. Soudain, il aperçoit « un homme à ses cotés » qui lui dit en lui montrant un rocher : « Je suis Joseph ; enlève-le, et tu boiras. » Gaspard doute.





L’apparition réitère son conseil.

Il déplace le rocher sans difficulté et découvre une source.


Le sanctuaire devient une basilique :

Le 17 mars 1521, une bulle de Léon X accorde des indulgences aux pèlerins de Cotignac.

Le 21 février 1660, Louis XIV et Anne d’Autriche s’y rendent en pèlerinage.

La statue de la Vierge est couronnée en 1938.

En 2005, Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, érige le sanctuaire en basilique.


Un sanctuaire aujourd’hui rayonnant :



Aujourd’hui, un pèlerinage local est organisé les 10, 11 et 15 août et 8 septembre.

Environ 100 000 pèlerins y prennent part.

L’an 2008 sera l’année du couronnement de la statue de la Vierge, en cette occasion, il y aura un colloque sur le thème « Marie médiatrice de toutes grâces » ; et la célébration de l’anniversaire le 8 septembre 2008.

Chaque année, la fête de saint Joseph est l’occasion de pèlerinages appelés "caravanes", au départ des villes de la région.




Père François Guilloud, csj

Recteur du sanctuaire de Notre-Dame de Grâces






avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Jeu 10 Aoû 2017 - 17:54

Marie, je n'avais jamais entendu parler de Cotignac !
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 11 Aoû 2017 - 7:41

Coucou Philippe,
Je suis heureuse de vous avoir fait connaître Cotignac, vous avez ci-dessus tout ce qui concerne ce lieu Saint!
Bonne lecture
Amitiés


11 août - Marie Refuge des pécheurs Cardinal John Henry Newman (+ 1890)




 



Au bout de sa canne à pêche, un chapelet…


Juliette Duvivier dans le n° 1655 de Famille chrétienne (journal catholique français) raconte cette petite histoire pour le jour de la fête de Marie, Refuge des pécheurs :

« Saint Pierre est bien embêté.

Cela fait plusieurs fois que les âmes entrent dans le Paradis sans s’être présentées devant lui.

Il doit y avoir une faille dans son système de sécurité, ou alors elles ont bénéficié de complicités internes.

Il faut tirer cela au clair.

Aidé de l’archange Michel, préposé à la sécurité, il décide de procéder à une grande inspection des remparts du Royaume.

À l’ombre d’une tour, ils découvrent soudain une scène peu ordinaire : Marie, assise en haut du rempart, semble pêcher  la sardine !

Au bout de sa canne à pêche, un chapelet.

Foi de pêcheurs, saint Pierre n’a jamais vu pareil appât !

Marie remonte tranquillement les âmes qui s’y accrochent et les passe à son Fils, qui assis à côté d’elle, les dépose en douce dans le Paradis...


Une réédition de la pêche miraculeuse ! »

Alors, récitons quelques Réjouis-toi pour les pécheurs qui nous entourent et que nous connaissons.

A Notre Dame de Montligeon, Libératrice des âmes du purgatoire  
Juliette Duvivier dans le n°1655 de Famille chrétienne






Notre-Dame Libératrice
Prends en pitié tous nos frères défunts,
spécialement ceux qui ont le plus besoin
de la miséricorde du Seigneur.

Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés
afin que s’achève en eux
l’oeuvre de l’amour qui purifie.
Que notre prière, unie à celle de toute l’Église,
leur obtienne la joie qui surpasse tout désir
et apporte ici-bas consolation et réconfort
à nos frères éprouvés ou désemparés.



Mère de l’Église, aide-nous, pèlerins de la terre,
à mieux vivre chaque jour
notre passage vers la résurrection.
Guéris-nous de toute blessure du cœur et de l’âme.
Fais de nous des témoins de l’Invisible,
déjà tendus vers les biens que l’œil ne peut voir,
des apôtres de l’espérance
semblables aux veilleurs de l’aube.

Refuge des pécheurs et Reine de tous les saints,
rassemble-nous tous un jour,
pour la Pâque éternelle,
dans la communion du Père avec Jésus, le Fils,
dans l’Esprit Saint, pour les siècles des siècles.

Amen.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 12 Aoû 2017 - 8:00

12 août – France, Vesoul :

Notre Dame de la Motte (1854). - Ste Jeanne de Chantal


http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p390-les-saints-les-saintes-du-jour#413054








Notre Dame de la Motte



Un amour qui liait Claire à Marie et Marie à Claire


http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p390-les-saints-les-saintes-du-jour#412958



La vie nouvelle que sainte Claire, fondatrice des Clarisses, commence, après sa conversion, et qui se poursuivra jusqu’à sa mort, est marquée par la présence toute particulière de Marie, par un amour qui liait Claire à Marie et Marie à Claire.

Au moment de sa consécration à Dieu, Marie est présente. « Ayant laissé sa maison, sa ville et ses parents – lit-on dans les Actes de son Procès – elle se mit en marche en hâte vers Sainte-Marie de la Portioncule, l’église de la Vierge Marie.

» C’est le lieu bien connu où, d’après le premier biographe de Claire, « la légion des pauvres guidée par François se mit en marche. Il apparaît ainsi clairement que ce fut la Mère de miséricorde qui engendra dans sa propre demeure les deux Ordres. »

L’amour de Claire pour Marie s’exprime d’abord par de petites attentions.

Ne pouvant faire la communion que sept fois par an, elle désire que les sœurs la fassent toujours à l’occasion de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. Elle demande aussi de suspendre le jeûne lors des fêtes consacrées à Marie.


Chiara Lubich (1920-2008)  
Chiara Lubich


Chiara Lubich (1920-2008) et les Focolari

Pour comprendre le mouvement des « Focolari », il faut suivre l'itinéraire de leur fondatrice, Chiara Lubich.

Elle reçut sa vocation à Lorette (sanctuaire-relique de la maison de Nazareth, en Italie), elle vécut un extraordinaire charisme d'unité et elle fonda « les Focolari », de rayonnement mondial.

Aurore d'une vocation.

Chiara Lubich est née à Trente en 1920 dans une famille chrétienne modeste et socialiste.

En 1939 elle devient enseignante dans une école primaire de sa ville natale et s'inscrit à la faculté de philosophie de l'université de Venise.

En 1939, elle visite avec des jeunes de l'Action Catholique le sanctuaire marial de Lorette et elle découvre sa vocation, tout à fait nouvelle en son genre.

Le 7 décembre 1943 elle s'engage dans le Tiers ordre franciscain avec le vœu de chasteté et elle prend le nom de Chiara.

Cette date est considérée comme la naissance du mouvement des focolari.

La nuit du 13 mai 1944, sa maison est détruite par le bombardement sur la ville de Trente.

Pendant que sa famille se réfugie sur les montagnes près de chez eux, elle reste à Trente, et avec ses compagnes, elle essaie de suivre l'Évangile « à la lettre ».


Le mouvement se développe.

- En 1948, elle rencontre pour la première fois Igino Giordani au Parlement italien. Député, écrivain, journaliste et père de quatre fils, il sera un cofondateur du mouvement dont il contribuera grandement à développer l'aspect social et spirituel.

- En 1949, elle rencontre le père Pasquale Foresi, il sera le premier prêtre focolarino. Il est aussi considéré comme un co-fondateur à cause de sa contribution aux études théologiques, aux statuts du mouvement, au premier centre Mariapoli (« cité de Marie »), et à la cité communautaire de Loppiano.

- Le mouvement des « focolari » s'est rapidement développé avec différentes branches : pour les femmes consacrées, les hommes, les jeunes (GEN, generazione nuove), les prêtres (GENS), les enfants, les familles (famiglie nuove).

- Le mouvement a une revue (en français « Nouvelle cité »), et une maison d'édition (Città Nuova) fondée en 1959.

- En 1962, le pape Jean XXIII a donné une approbation à la partie masculine du mouvement, sous le nom de Opera di Maria (Œuvre de Marie).




Une reconnaissance de la société civile.

Chiara Lubich a été désignée, en tant que fondatrice du Mouvement des Focolari, pour de nombreuses distinctions dans la société civile :

Prix Templeton, 1977, Londres.

Prix UNESCO de l'éducation pour la paix, 1996, Paris.

Prix européen des droits de l'homme, 1998, Conseil de l'Europe à Strasbourg.

En outre, elle a reçu de nombreux doctorats honoris causa (en théologie, philosophie, psychologie, etc.) dans différentes universités européennes, sud-américaines et asiatiques.


Avec les hommes de toutes les religions.

Chiara Lubich a été invitée à parler aux chrétiens d'autres confessions, aux hommes d'autres religions, et aux hommes sans référence religieuse. Partout elle interpelle par son message d'amour et d'unité :

« Plus qu'un dia­logue, il s'agit d'un vivre ensemble qui trouve son expression concrète dans des actes de soli­darité et le respect de nos diversités. »[1]


Le Genfest est un festival international et inter-religieux organisé pour les jeunes de 18 à 30 ans par le mouvement des Focolari. (concerts, échanges, témoignages, danses, flashmob, rencontres...)




Dans l'Eglise.

En 1982, Jean Paul II sollicite la première rencontre annuelle internationale avec les "Evêques amis du mouvement des Focolari". Il s'agit de vivre une spiritualité de la communion d'une manière effective et affective.

En 1990, le conseil pontifical pour les laïcs approuve les statuts généraux de « l'Oeuvre de Marie » ou « mouvement des Focolari ». Les statuts précisent que c'est une femme qui dirigera les Focolari (dimension mariale).

En 1991, Chiara Lubich lance « l'économie de communion ».

La première assemblée internationale de l'économie de communion a eu lieu durant la Mariapoli de Ginetta (São Paulo, Brésil), en 1991.

Il s'agit de remplacer la société de consommation par une « économie du don », parce que l'homme est créé « à l'image de Dieu qui est amour »



Le 13 mars 2008, elle demande et obtient une décharge pour rentrer à sa maison de Rocca di Papa où elle s'éteint sereinement le lendemain, à l'âge de 88 ans.

Elle est enterrée par le Cardinal Bertone.



Centre Mouvement des Focolari

Sainte Claire et Marie - Centro Chiara Lubich 10 août 2003




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 13 Aoû 2017 - 7:31

13 août - 4° apparition à Fatima :

Les enfants en prison






http://www.fatima.be/fr/fatima/vision/prison.php




Une apparition atypique, unique dans l’histoire


La quatrième apparition de Notre Dame à Fatima, au Portugal, le 13 août 1917, est moins connue que celles du 13 juillet ou du 13 octobre.

Pourtant, elle mériterait de l’être autant, car elle est atypique, unique dans l’histoire des apparitions.

Elle se distingue par le nombre de témoins.

Déjà, le 13 juillet ce nombre avait été exceptionnel : environ 5 000 personnes ; le 13 août, ils furent 18 à 20 000 personnes, chiffre absolument considérable.

En comparaison, à Lourdes les affluences culminèrent à environ 8 000, le 4 mars 1858.

Mais ce qui distingue surtout cette apparition, c’est que ce fut une apparition sans voyant, cas absolument unique dans l'histoire des apparitions : ce jour-là, les petits voyants étaient absents, car séquestrés par les autorités civiles !

Pourtant, les milliers de personnes présentes observèrent tous les signes extérieurs vus lors des précédentes apparitions : l’éclair annonciateur ; accompagné de deux formidables coups de tonnerre ; puis un petit nuage sur le chêne-vert et la lumière du jour qui se modifia.

De tels signes extérieurs vus par des milliers de personnes sans la présence des voyants est un fait unique, qui confère aux apparitions de Fatima une place à part.



Actualité du message de Fatima

« Fatima nous rappelle que le Ciel ne peut attendre !

Demandons donc avec une confiance filiale à la Vierge de nous enseigner à donner le Ciel à la terre. »

« Celui qui penserait que la mission prophétique de Fatima est achevée se tromperait.

Revit ici ce dessein de Dieu qui interpelle l'humanité depuis ses origines :

"Où est ton frère Abel ? (...)

La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi !" (Gn 4, 9).

L'homme a pu déclencher un cycle de mort et de terreur, mais il ne réussit pas à l'interrompre.

Dans l'Écriture , il apparaît fréquemment que Dieu est à la recherche des justes pour sauver la cité des hommes et il en est de même ici, à Fatima, quand Notre Dame demande :

"Voulez-vous vous offrir à Dieu pour prendre sur vous toutes les souffrances qu'il voudra vous envoyer, en réparation des péchés par lesquels il est offensé, et en intercession pour la conversion des pécheurs ?"

(Mémoires de Soeur Lucie, I, p.162).

À la famille humaine prête à sacrifier ses liens les plus saints sur l'autel de l'égoïsme mesquin de la nation, de la race, de l'idéologie, du groupe, de l'individu, notre Mère bénie est venue du Ciel pour mettre dans le cœur de ceux qui se recommandent à Elle, l'amour de Dieu qui brûle dans le sien.


https://www.gloria.tv/video/hnn2k2T3fCrp4zUdmcmejpqAo




Actualité du message de Fatima  


Yves de Lassus



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 14 Aoû 2017 - 9:23

14 août – Suisse, Locarno : Madonna del Sasso (1480) - Saint Maximilien Kolbe


http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p390-les-saints-les-saintes-du-jour#413157




 



Je sentis l'odeur délicieuse de Marie près de moi


Nous vivons à Sainte-Anne-d'Auray (Ouest de la France).

À 17 ans, je ne pratiquais plus depuis longtemps mais je finis par recevoir le sacrement de confirmation dans une merveilleuse effusion de l'Esprit Saint.

Ma mère eut un rôle majeur dans cette conversion par son exemple et particulièrement en m'inscrivant à Une minute avec Marie.

D'abord ennuyé de recevoir ces messages, je fus peu à peu saisi par l'Amour dont ils transpiraient et par la puissance de Marie que jusqu'alors je négligeais.

Je partis alors faire le tour de France sans argent vivant de la Providence durant un mois, à la rencontre de mes frères et de la Très Sainte Vierge Marie.

A Notre-Dame du Laus (France), sanctuaire marial, je fus touché par la grâce des parfums ; je sentis l'odeur délicieuse de Marie près de moi.


http://www.sanctuaire-notredamedulaus.com/


J’ai vu alors ma vie défiler devant mes yeux, et partout, je découvrais l'Amour de Dieu.

Tandis qu'un flot de larmes jaillissait de mon âme, je me souvenais des mots de Marie que ma mère m'avait rabâchés et que je n'avais jamais compris :

« Si vous saviez comme Dieu vous aime, vous en pleureriez de joie. »

Je compris que ce cœur neuf que Dieu m'avait donné n'était autre que le Sacré Cœur de Jésus et que je devais dès lors en prendre soin !



Swann Cimbé-Brianceau

Après sa conversion, Swann qui a 20 ans cette année, est parti durant tout le mois de juillet 2017 faire un tour d'Europe en vivant de la Providence.

Ses principales étapes ont été les grands sanctuaires marials européens pour rendre grâce à Marie de sa conversion.



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Mar 15 Aoû 2017 - 2:24

Ah, Notre Dame du Laus, voilà un sanctuaire que j'aimerais bien visiter un jour... Vous y êtes allée Marie ?
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 15 Aoû 2017 - 8:38

Coucou Philippe,
Non, je n'y suis jamais allée, un ami y est allé et m'a rapporté de l'huile Sainte mais il est vrai que cela me tente, il paraît que c'est Magnifique!
A Plus
Amitiés


15 août - Assomption de la Vierge Marie






 



Par le mystère de l'Assomption au Ciel sont réalisés définitivement en Marie tous les effets de l'unique médiation du Christ, Rédempteur du monde et Seigneur ressuscité :

« Tous revivront dans le Christ. Mais chacun à son rang : comme prémices, le Christ, ensuite ceux qui seront au Christ, lors de son Avènement » (1Co 15, 22-23).


Dans le mystère de l'Assomption s'exprime la foi de l'Eglise, selon laquelle Marie est « unie par un lien étroit et indissoluble » au Christ, car si, en tant que mère et vierge, elle lui était unie de façon singulière lors de sa première venue, par sa continuelle coopération avec lui elle le sera aussi dans l'attente de la seconde venue.

Rachetée de façon suréminente en considération des mérites de son Fils, elle a aussi ce rôle, propre à la Mère, de médiatrice de la clémence lors de la venue définitive, lorsque tous ceux qui sont au Christ revivront et que

« le dernier ennemi détruit sera la Mort » 1Co 15, 26)


Dans son Assomption au Ciel, Marie est comme enveloppée dans la réalité de la communion des saints, et son union même à son Fils dans la gloire est tendue vers la plénitude définitive du Royaume, lorsque

« Dieu sera tout en tous » (1Co 15,28).




Le dogme de l'Assomption défini par l'Eglise catholique  

Pape Jean-Paul II






Karol Józef Wojtyła , devenu Jean-Paul II est né le 18 mai 1920 à Wadowice, petite ville située à 50 km de Cracovie.

Il est le second des enfants de Karol Wojtyła et d'Emilie Kaczorowska.

Sa mère mourut en 1929.

Son frère aîné Edmund, qui fut médecin, est décédé en 1932, leur père, ancien Sous-officier, en 1941.

Sa vie a été très vite marquée par les drames du XX° siècle, le nazisme et la guerre, puis le communisme.


Jean Paul II a été élu pape le 16 octobre 1978, et il est mort le 2 avril 2005.

Sa devise, « Totus Tuus » indique son don total à Dieu Trinité par les mains de Marie, confiant que Marie le protègera et le guidera. Cette devise sera explicitée plusieurs fois :


L’année mariale et l’encyclique Redemptoris Mater :


La veille de la fête de Pentecôte, il ouvre solennellement l’année mariale (7 juin 1987-15 août 1988).

Et le 25 mars 1987, il donne la lettre encyclique Redemptoris Mater, la mère du Rédempteur.

Le Pape souligne le lien entre Marie et l’Esprit Saint en faisant commencer cette année par la Pentecôte, pour que l’Eglise se renouvelle dans l’Esprit Saint. La fête de l’Assomption montre le but final, la joie et la gloire du ciel.*

La lettre encyclique développe la doctrine mariale dans la ligne du concile et médite sur la médiation maternelle de Marie.


L’année du rosaire et les mystères lumineux :


Le 16 octobre 2002, Jean Paul II ouvre l’année du rosaire (octobre 2002-octobre 2003) et il donne la lettre apostolique “Rosarium Virginis Mariae” sur le rosaire auquel il ajoute les mystères lumineux.

Les mystères lumineux invitent à contempler Jésus

« 1. au moment de son Baptême au Jourdain

2. dans son auto-révélation aux noces de Cana

3. dans l'annonce du Royaume de Dieu avec l'invitation à la conversion

4. dans sa Transfiguration et enfin 5. dans l'institution de l'Eucharistie, expression sacramentelle du mystère pascal. » (RM 21)


Avec Marie mère de tous les hommes, il va à la rencontre de tous les hommes, analphabètes et grands savants, habitants des grandes métropoles et indiens d’Amériques…

Avec Marie fille de Sion, en 1986, Jean Paul II dit que les hébreux sont « nos frères ».

Avec Marie de Nazareth, mère du bel amour, Jean Paul II encourage à défendre la vie et promouvoir le respect pour la dignité de chaque être humain (cf. Homélie à Nazareth le 25 mars 2000)

Avec Marie mère de miséricorde, il pardonne à l’auteur de son attentat, Alì Agca, et il demande pardon au nom de l’Eglise entière pour les péchés que l’Eglise a commis dans le passé, en particulier durant l’année du jubilé.

Avec Notre Dame des Pauvres, en 1979, au Mexique, Jean Paul II présente Marie comme « modèle pour ceux qui n'acceptent pas passivement les circonstances adverses de la vie personnelle et sociale. ».

Devant la dictature du Chili ou celle d’Europe de l’Est, il défend la démocratie.

Le 21 mai 1988, il inaugure la maison « Dono di Maria » au Vatican, confiée aux sœurs missionnaires de la charité (de mère Térésa de Calcutta) pour les pauvres du quartier autour du Vatican.

Avec Marie Reine de la Paix, en 1986, il invite toutes les religions du monde à prier ensemble pour la paix, à Assise.

Son attitude est nuancée selon les situations : parfois (comme en 1992), il demande une intervention de la communauté internationale pour désarmer l’agresseur.

Le 1er janvier 1999, il refuse la guerre comme solution à la crise du Golfe.

En 2001, en visitant une mosquée à Damas, il déclare : « La Paix est le nom de Dieu ».

Lettre encyclique Redemptoris Mater, 25 mars 1987, n°41



Pie XII proclame le dogme de l'Assomption

Le dogme s'appuie sur les écrits anciens, sur la foi des fidèles et sur la liturgie!

Alors, puisque l'Eglise universelle, en laquelle vit l'Esprit de vérité, cet Esprit qui la dirige infailliblement pour parfaire la connaissance des vérités révélées, a manifesté de multiples façons sa foi au cours des siècles, et puisque les évêques du monde entier, d'un sentiment presque unanime, demandent que soit définie, comme dogme de foi divine et catholique, la vérité de l'Assomption au ciel de la Bienheureuse Vierge Marie - vérité qui s'appuie sur les Saintes Lettres et ancrée profondément dans l'âme des fidèles, approuvée depuis la plus haute antiquité par le culte de l'Eglise, en parfait accord avec les autres vérités révélées, démontrée et expliquée par l'étude, la science et la sagesse des théologiens - nous pensons que le moment, fixé par le dessein de Dieu dans sa Providence, est maintenant arrivé où nous devons déclarer solennellement cet insigne privilège de la Vierge Marie.


[La proclamation dogmatique glorifie Dieu en orientant les hommes vers Dieu


Nous, qui avons confié Notre pontificat au patronage particulier de la Très Vierge, vers qui Nous Nous réfugions en tant de vicissitudes des plus tristes réalités, Nous qui avons consacré à son Coeur Immaculé le genre humain tout entier en une cérémonie publique, et qui avons éprouvé souvent sa très puissante assistance.

Nous avons une entière confiance que cette proclamation et définition solennelle de son Assomption apportera un profit non négligeable à la société humaine, car elle tournera à la gloire de la Très Trinité à laquelle la Vierge Mère de Dieu est unie par des liens tout particuliers.

Il faut, en effet, espérer que tous les fidèles seront portés à une piété plus grande envers leur céleste Mère ; que les âmes de tous ceux qui se glorifient du nom de chrétiens, seront poussées au désir de participer à l'unité du Corps mystique de Jésus-Christ et d'augmenter leur amour envers Celle qui, à l'égard de tous les membres de cet auguste corps, garde un coeur maternel.

Et il faut également espérer que ceux qui méditent les glorieux exemples de Marie se persuaderont de plus en plus de quelle grande valeur est la vie humaine si elle est entièrement vouée à l'accomplissement de la volonté du Père céleste et au bien à procurer au prochain ; que, alors que les inventions du "matérialisme" et la corruption des moeurs qui en découle menacent de submerger l'existence de la vertu et, en excitant les guerres, de perdre les vies humaines, sera manifesté le plus clairement possible, en pleine lumière, aux yeux de tous, à quel but sublime sont destinés notre âme et notre corps ; et enfin que la foi de l'Assomption céleste de Marie dans son corps rendra plus ferme notre foi en notre propre résurrection, et la rendra plus active.

La définition dogmatique


C'est une très grande joie que cet événement solennel arrive, par un dessein de la Providence de Dieu, alors que l'Année suit son cours, car ainsi nous pouvons, pendant la célébration du très grand Jubilé, orner le front de la Vierge Mère de Dieu de ce brillant joyau et laisser un souvenir plus durable que l'airain de Notre piété très ardente envers la Mère de Dieu.

Nous proclamons, déclarons et définissons que c'est un dogme divinement révélé que Marie, l'Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste.



Aspects disciplinaires


C'est pourquoi, si quelqu'un - ce qu'à Dieu ne plaise - osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu'il sache qu'il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique.

Et pour que Notre définition de l'Assomption au ciel de la Vierge Marie dans son corps parvienne à la connaissance de l'Eglise universelle, Nous voulons que Nos lettres apostoliques présentes demeurent pour en perpétuer la mémoire, ordonnant que les copies qui en seront faites, ou même les exemplaires qui en seront imprimés, contresignés de la main d'un notaire public, et munis du sceau d'une personne constituée en dignité ecclésiastique, obtiennent foi absolument auprès de tous, comme le feraient les présentes Lettres elles-mêmes si elles étaient exhibées ou montrées.

Qu'il ne soit permis à qui que ce soit de détruire ou d'attaquer ou contredire, par une audacieuse témérité, cet écrit de Notre déclaration, décision et définition.

Si quelqu'un avait la présomption d'y attenter, qu'il sache qu'il encourrait l'indignation du Dieu Tout-Puissant et des bienheureux apôtres Pierre et Paul.

Donné à Rome, près de Saint-Pierre, l'année du très saint Jubilé mil neuf cent cinquante, le premier novembre, en la fête de tous les Saints, de Notre pontificat la douzième année."

Pie XII,

Constitution apostolique "Munificentissimus Deus", définissant le dogme de l'Assomption,

1er novembre 1950

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous.


Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.


Amen.




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19706
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum