Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Page 8 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 23 Juin 2017 - 8:45

23 juin – Sacré Cœur – Italie : Notre Dame des Grâces d'Ardesio (1607)

 




Le reflet même du Cœur de sa Mère

Au moment où la lance du soldat romain perça le cœur de Jésus crucifié, le cœur de Marie fut, lui aussi, transpercé de l'épée des douleurs.

Le Sacré-Cœur de Jésus est le reflet même du Cœur de sa Mère.

Le lendemain de la fête du Sacré-Cœur, on se souvient du Cœur Immaculé de Marie ce qui nous témoigne du très haut degré de liaison entre les deux dévotions.

En 1916, pendant les trois apparitions de l'ange à Fatima, l'ange de la paix parlait aussi bien du Cœur de Jésus que de celui de Marie. La Mère se trouve toujours auprès de son Fils !

Lors de la deuxième apparition de la Vierge à Fatima, le 13 juin 1917, Lucie reçut la mission de propager le culte du Cœur Immaculé de Marie, garantissant le salut du monde.

A l'époque, la dévotion au Cœur de Jésus était déjà fort pratiquée et mise en valeur.

Nous appartenons tous à Jésus en tant qu'hommes, Il est notre Créateur et Rédempteur. Celui qui s'en remet au Cœur Immaculé de Marie, Marie le remettra au Cœur de Jésus, car elle intercède auprès de Lui pour nous, elle est notre médiatrice, notre raccourci vers Jésus.






Deux coeurs unis, Jésus et Marie

Le cœur dans la Bible

En hébreu « lev ». Le cœur tient une grande place dans la Bible.

Ce mot signifie plus souvent que l'organe, ou la sensibilité, la liberté même, le centre humain des engagements profonds qui déterminent le sens de la vie.


L'attention au Cœur

La dévotion au Sacré Cœur était déjà chère au XII° siècle à saint Antoine de Padoue, saint Bonaventure, saint Claire d'Assise, ou encore, au XVII° siècle, à Bérulle et à saint Jean Eudes qui souligne aussi combien le cœur de Marie est uni au cœur de Jésus. Au milieu du XVII° siècle existent déjà des images du Christ montrant son cœur dans son corps entrouvert. De 1673 à 1675, les apparitions du Christ à Marguerite-Marie Alacoque ont accentué l'attention au Cœur transpercé du Christ et l'attention à son amour.

Les cœurs unis.

Si saint Jean Eudes (1601-1680) a abondamment développé le mystère des cœurs unis, c'est sans doute saint Louis-Marie de Montfort (1673-1716) qui l'a chanté avec le plus de concision :

Anges, dites-moi, je vous prie,


Quel est ce beau brasier de feu ?


C'est le Cœur du Fils de Marie


Et du Fils unique de Dieu.


O merveille tout ineffable !


Cœur plein de la divinité !


Cœur infiniment adorable,


dans la très Trinité !



En louant ce cœur adorable,


Je loue avec proportion


Le cœur de sa Mère admirable,


Tant est grande leur union.



Chrétien, par le Cœur de Marie


On aime le Cœur de Jésus,


Puisque Jésus a pris vie


Dans son Cœur et dans ses vertus



Du Sang de son Cœur tout de flamme


Le Cœur de Jésus est formé ;


Ils n'ont qu'un cœur, ils n'ont qu'une âme,


L'un et l'autre doit être aimé.



Ame, perdez-vous sans partage


Dans ces deux Cœurs miraculeux,


L'un avec l'autre vous engage


A n'en voir qu'un seul dans les deux.



Chère âme, montez en cachette


Par ce cœur tendre au Cœur très haut.


Vous deviendrez bientôt parfaite


En aimant ce Cœur comme il faut.



Dieu seul

De nos jours, la solennité du Sacré Cœur (vendredi), est immédiatement suivie de la mémoire liturgique du Cœur immaculé de Marie (samedi).


Les cœurs unis dans les apparitions mariales


- Sur le revers de la médaille miraculeuse (Apparition de la rue du Bac à Paris en 1830), figurent deux cœurs : celui de Jésus couronné d'épines et celui de Marie transpercé selon la prophétie de Siméon en Luc 2, 35.





- Le cœur immaculé de Marie est au centre des apparitions de Fatima (Portugal, XX° siècle), et prend une place croissante dans les révélations successives de la voyante Lucie, culminant dans la petite phrase

« A la fin, mon cœur immaculé triomphera »

La bienheureuse Jacinthe de Fatima disait, en unissant les deux Cœurs :

« Si je pouvais mettre dans le cœur de tout le monde le feu que j'ai là dans ma poitrine, et qui me brûle et me fait tant aimer le Cœur de Jésus et le cœur de Marie ! »

Les cœurs unis dans la prière de consécration mariale.

Les consécrations que fit Jean Paul II (13 mai 1982, 16 octobre 1983, 24 mars 1984), s'adressent à la fois au cœur Immaculé de Marie et au divin Cœur de Jésus :

« Devant toi, Mère du Christ, devant ton Cœur immaculé je veux aujourd'hui, avec toute l'Église m'unir à notre Rédempteur en sa consécration pour le monde et pour les hommes, car c'est seulement dans son Cœur divin qu'elle a le pouvoir d'obtenir le pardon et de procurer la réparation. » (Jean Paul II, 13 mai 1982)


Jean l'évangéliste, qui écrit son évangile en grec, parle du cœur de Jésus en disant « le côté », probablement selon l'allergie grecque.

En Occident, la « scolastique » était allergique au cœur, et donc méprisante pour une dévotion au « Sacré-Cœur ».


Les dévotions aux Coeurs de Jésus et de Marie

Consécration aux cœurs de Jésus et de Marie


La consécration à Marie débute à la croix quand Jésus dit à saint Jean : « Voici ta mère. Et dès ce moment-là, Jean prit Marie chez lui ;

La dévotion au Sacré-Coeur de Jésus s'est répandue comme incendie dans l'Eglise occidentale depuis les révélations faites à sainte Marguerite-Marie vers la fin du dix-septième siècle.

L'Eglise lui a conféré une autorité particulière.

Les papes en ont rappelé et en rappellent encore l'importance. Mais le discours d'aujourd'hui, s'il insiste sur le Cœur de Christ, laisse de côté le mot sacré qui a pris un sens ambigu dans notre société sécularisée, et il emploie avec la plus grande discrétion le mot dévotion devenu franchement péjoratif. Par contre, le mot cœur reste privilégié et le dessin qui le représente connaît un regain d'actualité.

Mais suffit-il de dessiner un cœur ou d'employer le mot dans une chanson pour rejoindre ce qu'exprimaient Marguerite-Marie et ses contemporains dans les années 1680 ?

Pour mieux entendre ce que demande l'Eglise quand elle invite aujourd'hui les chrétiens à se tourner vers le Cœur du Christ, il est bon de préciser ce que voulait dire Marguerite-Marie quand elle privilégia autrefois le mot sacré et diffusa l'emblème du Sacré-Cœur de Jésus.

L'enseignement de Vatican II insiste sur le Mystère du Christ dans son entier et encourage une vie liturgique baptismale et eucharistique plus que les dévotions.

Se consacrer et s'en remettre aux Cœurs de Jésus et de Marie qu'est-ce que cela signifie

L'essentiel, contenu dans la prière de consécration aux Cœurs de Jésus et de Marie, se constitue dans le renoncement, conscient et absolu, au péché, aux séductions du Mal et au Malin et, comme réponse à leur amour, dans le don irrévocable de soi-même au Cœur de Marie et par lui au Cœur de Jésus.

Cette consécration marque alors le renouvellement et l'approfondissement conscients de notre consécration baptismale à Dieu.


Pourquoi parler du Cœur de Jésus et de Marie

Qui nous dira l’amour du Cœur de Jésus pour sa divine Mère ?


En tant que Dieu, il l’a aimée comme la plus pure, la plus parfaite des créatures ; il l’a préservée de tous péchés et ornée de toutes les grâces, de toutes les vertus.

En tant qu’homme, il l’a aimée comme sait aimer l’enfant le plus respectueux, le plus docile, le plus soumis, le plus affectueux.

Quelles faveurs, quelle sainteté le Cœur du Fils ne dut-il pas communiquer au Cœur de la Mère, pendant les neuf mois qu’il reposa dans son sein virginal comme dans un berceau et pendant les trente ans de vie intime qu’il passa avec elle à Nazareth !

Dans le cours de sa vie publique, ce fut souvent à la prière de sa Mère que Jésus fit ses miracles, comme à Cana de Galilée, au point que les femmes d’Israël, jalouses sans doute d’une si grande gloire s’écriaient :

« Heureuse celle qui vous a nourri ! »

Au ciel, il veut que sa mère soit la dispensatrice de ses trésors, le canal par lequel ses grâces descendent sur la terre.

Il se plaît à exaucer les prières qu’on lui adresse et à confirmer par des prodiges la confiance que ses serviteurs lui témoignent.

Il veut que son Eglise ait pour elle le respect le plus profond, l’amour le plus tendre, la confiance la plus entière.

Il aime à voir son nom toujours uni au sien et lorsqu’un temple s’élève à sa gloire, il faut pour qu’il lui plaise que ses voûtes abritent l’humble autel de Marie. Enfin, il veut que partout où l’on adore le Fils, la Mère aussi soit honorée : Invenerunt puerum cumMaia.

Si nous voulons plaire à Jésus, aimons, respectons Marie. Aimons-la comme des enfants bien nés aiment leur mère ; elle en a pour nous la tendresse, le dévouement. Son cœur, comme celui de son Fils, est un abîme d’amour et de miséricorde.

Ne séparons donc jamais, dans notre dévotion, le cœur de Marie de celui de Jésus. Honorons-les, aimons-les tous deux de toute l’effusion de notre âme. Ils furent toujours étroitement unis, ne les séparons pas dans notre affection.

Adressons nos demandes à Dieu le Père par le Cœur de Jésus ; supplions Jésus par le Cœur de Marie ! Nous obtiendrons tout du Père par le Cœur du Fils et tout du Fils par le Cœur de la Mère. Aimons à répéter cette touchante invocation :

Jésus, doux et humble de cœur, ayez pitié de nous !
Cœur immaculé de Marie, cœur semblable au Cœur de Jésus, priez pour nous !

Avant tout, parce que les décrets du Magistère et la liturgie en parlent (p.e. fête du Sacré-Coeur, mémoire du Cœur de Marie).

De cette manière, Jésus et Marie se présentent également dans les révélations, faites aux particuliers :

Sainte Marguerite Marie Alacoque : Les premiers vendredis
Sainte Catherine Labouré : La Médaille Miraculeuse
Les voyants de Fatima : Les premiers samedis
Sainte Faustine : Fête de la miséricorde divine



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 24 Juin 2017 - 8:21

4 juin – France, Saint-Maur-des-Fossés :

Notre Dame des Miracles - Nativité de saint Jean-Baptiste




 

Marie, montre-moi ton Fils

Avant de commencer à réciter le chapelet, le Rosaire entre les mains, il ne faut pas hésiter à s’adresser à la Sainte Vierge :

« Marie, montre-moi ton Fils ».




Marie est notre mère à tous, elle seule connaît mieux que quiconque son propre Fils.

Laissons-là nous prendre la main et dévoiler en notre cœur tout le Mystère du Christ.

Contrairement à ce que l’on croit souvent, le Rosaire n’est pas une louange à Marie mais un chemin vers le Christ.

Chaque dizaine en revanche, est l’occasion de méditer un mystère de la vie du Christ. Pendant que nous égrenons les dix

« Je vous salue Marie », nous nous plongeons dans un seul mystère.

Ces scènes de la vie du Christ que nous parcourons avec le Rosaire l’annonciation de l’Ange à Marie, la naissance de l’Enfant Jésus, le baptême de Jésus dans le Jourdain, la Transfiguration, la dernière Cène, l’agonie du Seigneur, la Crucifixion, la Résurrection et la venue de l’Esprit Saint… — combien de richesse et de dévotion dans ces grains qui se succèdent !

En priant le rosaire avec toute la dévotion de votre cœur, accueillez avec ferveur chaque mystère de la vie du Christ, comme si Marie vous le confiait entre les mains.




 Lorena Moscoso







Comment Prier le  Saint Rosaire 



Le Saint Rosaire récité (avec chants Grégoriens)
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 25 Juin 2017 - 9:29

5 juin – Italie, Forli : Notre Dame des Grâces (1548)


 



Dites ce que vous pensez de la Mère de Dieu ...


Que vos pensées se tournent continuellement vers Marie comme la pensée des enfants aimants vers leur mère, demandez-lui de vous aider et de vous faire approfondir votre foi, votre loyauté envers l'Église, votre attachement aux sacrements, et de vous garder du péché.

Je vous demande de développer en vous cet état d'esprit de telle sorte que, lorsque votre vie touchera à sa fin, la pratique d'une vie entière vous soutienne et vous réconforte lorsque vous en aurez le plus besoin et vous serez alors prêts à honorer Dieu dans le Ciel auprès d'elle.

Enseignez cette dévotion dans vos foyers.

Assurez-vous qu'une statue ou un tableau de Notre-Dame y occupe une place prééminente.

Parlez-en à vos enfants de manière que votre famille reste groupée auprès d'elle.

Parlez-en à vos amis.

N’ayez pas peur, et encore moins honte, de dire ce que vous pensez et sentez au sujet de la Mère de Dieu...

L'Australie a été consacrée à Notre Dame sous le titre de Secours des Chrétiens...

La paix nous a été rendue le 15 août 1945, fête de l'Assomption de Notre Dame...


Marie à l’heure de notre mort, des Pères de l’Eglise à nos jours  
Cardinal James Darcy Freeman

Archevêque de Sidney (Australie), le 11 février 1973, lors de la fête de Notre Dame de Lourdes

Recueil marial 1976




James Darcy Cardinal Freeman †

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 26 Juin 2017 - 8:08

26 juin – Russie : Notre Dame de Tichwin

Publication du 3° secret de Fatima (2000)




    

Le 3ème secret et le cardinal Joseph Ratzinger

L’interprétation du troisième secret donné par la Vierge Marie aux jeunes voyants de Fatima (Portugal) en 1917, a été faite en l’an 2000 par le cardinal Joseph Ratzinger, alors Secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la foi.

Nous en retenons :

La finalité de toutes les apparitions est de faire croître toujours plus dans la foi, l’espérance et la charité.

L’avenir n’est pas déterminé de manière immuable, et l’image que les enfants ont vue n’est nullement un film d’anticipation de l’avenir, auquel rien ne pourrait être changé.

Toute cette vision se produit en réalité seulement pour faire apparaître la liberté et pour l’orienter dans une direction positive.

La vision a un caractère symbolique. Nous pouvons y reconnaître le siècle écoulé comme celui des martyrs et des persécutions de l’Église.

Dans le chemin de croix de ce siècle, la figure du Pape a un rôle spécial.

De même que du côté ouvert du Christ en croix, est née l’Église, de même la mort des témoins est féconde pour la vie future de l’Église.

Leur martyre s’accomplit en solidarité avec la passion du Christ, il devient un tout avec elle.



Dans Fatima 1917-2017, La dévotion au cœur immaculé de Marie, de 1917 à la Venue glorieuse du Christ  Editions Hovines, mars 2017, p 37-38


Le Cardinal Ratzinger commente le troisième secret

Le 13 juillet, sœur Lucie a reçu trois secrets.

Le troisième a été dévoilé publiquement le 13 mai 2000, accompagné d'un commentaire qui l'interprète :

Comme parole-clé de la première et de la deuxième parties du « secret », nous avons découvert celle qui dit « sauver les âmes »; de même, la parole-clé de ce « secret » est un triple cri:

«Pénitence, Pénitence, Pénitence! »

Il nous revient à l'esprit le début de l'Évangile: « Pænitemini et credite evangelio » (Mc 1, 15).

Comprendre les signes des temps signifie comprendre l'urgence de la pénitence - de la conversion - de la foi.

Telle est la réponse juste au moment historique, marqué par de graves dangers qui seront exprimés par les images ultérieures.

Je me permets de rappeler ici un souvenir personnel; dans un colloque avec moi, Sœur Lucie m'a affirmé qu'il lui apparaissait toujours plus clairement que le but de toutes les apparitions a été de faire croître toujours plus dans la foi, dans l'espérance et dans la charité - tout le reste entendait seulement porter à cela.


Examinons maintenant d'un peu plus près les différentes images.


L'ange avec l'épée de feu à la gauche de la Mère de Dieu rappelle des images analogues de l'Apocalypse.

Il représente la menace du jugement, qui plane sur le monde.

La perspective que le monde pourrait être englouti dans une mer de flammes n'apparaît absolument plus aujourd'hui comme une pure fantaisie: l'homme lui-même a préparé l'épée de feu avec ses inventions.

La vision montre ensuite la force qui s'oppose au pouvoir de destruction – la splendeur de la Mère de Dieu et, provenant d'une certaine manière de cette splendeur, l'appel à la pénitence.

De cette manière est soulignée l'importance de la liberté de l'homme: l'avenir n'est absolument pas déterminé de manière immuable, et l'image que les enfants ont vue n'est nullement un film d'anticipation de l'avenir, auquel rien ne pourrait être changé.

Toute cette vision se produit en réalité seulement pour faire apparaître la liberté et pour l'orienter dans une direction positive.

Le sens de la vision n'est donc pas de montrer un film sur l'avenir irrémédiablement figé.

Son sens est exactement opposé, à savoir mobiliser les forces pour tout changer en bien.

Aussi sont-elles totalement fourvoyées les explications fatalistes du « secret » qui affirme par exemple que l'auteur de l'attentat du 13 mai 1981 aurait été, en définitive, un instrument du plan divin, guidé par la Providence, et qu'il n'aurait donc pas pu agir librement, ou encore d'autres idées semblables qui circulent.

La vision parle plutôt de dangers et de la voie pour en être sauvegardé.

Les phrases qui suivent dans le texte montrent encore une fois très clairement le caractère symbolique de la vision:

Dieu reste l'incommensurable et la lumière qui dépasse toute notre vision.

Les personnes humaines apparaissent comme dans un miroir.

Nous devons garder continuellement présente cette limitation interne de la vision, dont les limites sont ici visuellement indiquées.

L'avenir se dévoile seulement « comme dans un miroir, de manière confuse » (cf 1 Co 13, 12).

Prenons maintenant en considération les diverses images qui suivent dans le texte du « secret ».

Le lieu de l'action est décrit par trois symboles: une montagne escarpée, une grande ville à moitié en ruines et finalement une grande croix en troncs grossiers.

La montagne et la ville symbolisent le lieu de l'histoire humaine: l'histoire comme une montée pénible vers les hauteurs, l'histoire comme lieu de la créativité et de la convivialité humaines, mais en même temps comme lieu de destructions, par lesquelles l'homme anéantit l'œuvre de son propre travail.

La ville peut être lieu de communion et de progrès, mais aussi lieu des dangers et des menaces les plus extrêmes.

Sur la montagne se trouve la croix - terme et point de référence de l'histoire.

Par la croix, la destruction est transformée en salut; elle se dresse comme signe de la misère de l'histoire et comme promesse pour elle.

Ici, apparaissent ensuite deux personnes humaines:

l'évêque vêtu de blanc (« nous avons eu le pressentiment que c'était le Saint-Père »), d'autres évêques, des prêtres, des religieux et religieuses, et enfin des hommes et des femmes de toutes classes et toutes catégories sociales.

Le Pape semble précéder les autres, tremblant et souffrant à cause de toutes les horreurs qui l'entourent.

Non seulement les maisons de la ville sont à moitié écroulées, mais son chemin passe au milieu de cadavres des morts.

La marche de l'Église est ainsi décrite comme un chemin de croix, comme un chemin dans un temps de violence, de destruction et de persécutions.

On peut trouver représentée dans ces images l'histoire d'un siècle entier.

De même que les lieux de la terre sont synthétiquement représentés par les deux images de la montagne et de la ville, et sont orientés vers la croix, de même aussi les temps sont présentés de manière condensée: dans la vision, nous pouvons reconnaître le siècle écoulé comme le siècle des martyrs, comme le siècle des souffrances et des persécutions de l'Église, comme le siècle des guerres mondiales et de beaucoup de guerres locales, qui en ont rempli toute la seconde moitié et qui ont fait faire l'expérience de nouvelles formes de cruauté.

Dans le « miroir » de cette vision, nous voyons passer les témoins de la foi de décennies.

À ce sujet, il semble opportun de mentionner une phrase de la lettre que Sœur Lucie a écrite au Saint-Père le 12 mai 1982:

« La troisième partie du “secret” se réfère aux paroles de Notre-Dame:

“Sinon [la Russie] répandra ses erreurs à travers le monde, favorisant guerres et persécutions envers l'Église.

Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites” ».

Dans le chemin de croix de ce siècle, la figure du Pape a un rôle spécial.

Dans sa pénible montée sur la montagne, nous pouvons sans aucun doute trouver rassemblés différents Papes qui, depuis Pie X jusqu'au Pape actuel, ont partagé les souffrances de ce siècle et se sont efforcés d'avancer au milieu d'elles sur la voie qui mène à la croix.

Dans la vision, le Pape aussi est tué sur la voie des martyrs.

Lorsque, après l'attentat du 13 mai 1981, le Pape se fit apporter le texte de la troisième partie du « secret », ne devait-il pas y reconnaître son propre destin?

Il a été très proche des portes de la mort et il a lui-même expliqué de la manière suivante comment il a été sauvé:

« C'est une main maternelle qui guida la trajectoire de la balle et le Pape agonisant s'est arrêté au seuil de la mort » (13 mai 1994).

Qu'ici une « main maternelle » ait dévié la balle mortelle montre seulement encore une fois qu'il n'existe pas de destin immuable, que la foi et la prière sont des puissances qui peuvent influer sur l'histoire et que, en définitive, la prière est plus forte que les projectiles, la foi plus puissante que les divisions.

La conclusion du « secret » rappelle des images que Sœur Lucie peut avoir vues dans des livres de piété et dont le contenu provient d'anciennes intuitions de foi.

C'est une vision consolante, qui veut qu'une histoire de sang et de larmes soit perméable à la puissance de guérison de Dieu.

Des Anges recueillent sous les bras de la croix le sang des martyrs et irriguent ainsi les âmes qui s'approchent de Dieu.

Le sang du Christ et le sang des martyrs doivent être considérés ensemble: le sang des martyrs jaillit des bras de la croix. Leur martyre s'accomplit en solidarité avec la passion du Christ, il devient un tout avec elle.

Ils complètent pour le Corps du Christ ce qui manque encore à ses souffrances (cf. Col 1, 24).

Leur vie est devenue elle-même eucharistie, incorporée dans le mystère du grain de blé qui meurt et qui devient fécond.

Le sang des martyrs est semence de chrétiens, a dit Tertullien. De même que de la mort du Christ, de son côté ouvert, est née l'Église, de même la mort des témoins est féconde pour la vie future de l'Église.

La vision de la troisième partie du « secret », tellement angoissante à ses débuts, s'achève donc sur une image d'espérance: aucune souffrance n'est vaine, et précisément une Église souffrante, une Église des martyrs, devient un signe indicateur pour l'homme à la recherche de Dieu.

Dans les mains amoureuses de Dieu sont accueillies non seulement les personnes qui souffrent comme Lazare, qui a trouvé une grande consolation et qui mystérieusement représente le Christ, Lui qui a voulu devenir pour nous le pauvre Lazare; mais il y a plus encore: des souffrances des témoins provient une force de purification et de renouveau, parce qu'elle est une actualisation de la souffrance même du Christ, et qu'elle transmet aujourd'hui son efficacité salvatrice.

Nous sommes ainsi arrivés à une ultime interrogation: que signifie dans son ensemble (dans ses trois parties) le « secret » de Fatima?

Que nous dit-il à nous?

Avant tout, nous devons affirmer avec le Cardinal Sodano:

« Les situations auxquelles fait référence la troisième partie du “secret” de Fatima semblent désormais appartenir au passé ».

Dans la mesure où des événements particuliers sont représentés, ils appartiennent désormais au passé.

Ceux qui attendaient des révélations apocalyptiques excitantes sur la fin du monde et sur le cours futur de l'histoire seront déçus. Fatima n'offre pas de telles satisfactions à notre curiosité, comme du reste en général la foi chrétienne ne veut pas et ne peut pas être une pâture pour notre curiosité.

Ce qui reste, nous l'avons vu dès le début de notre réflexion sur le texte du « secret »: l'exhortation à la prière comme chemin pour le « salut des âmes » et, dans le même sens, l'appel à la pénitence et à la conversion.

Je voudrais enfin reprendre encore une autre parole-clé du « secret » devenue célèbre à juste titre:


« Mon Cœur immaculé triomphera ».


Qu'est-ce que cela signifie?

Le Cœur ouvert à Dieu, purifié par la contemplation de Dieu, est plus fort que les fusils et que les armes de toute sorte.

Le fiat de Marie, la parole de son cœur, a changé l'histoire du monde, parce qu'elle a introduit le Sauveur dans le monde – car, grâce à son « oui », Dieu pouvait devenir homme dans notre monde et désormais demeurer ainsi pour toujours.

Le Malin a du pouvoir sur ce monde, nous le voyons et nous en faisons continuellement l'expérience; il a du pouvoir parce que notre liberté se laisse continuellement détourner de Dieu.

Mais, depuis que Dieu lui-même a un cœur d'homme et a de ce fait tourné la liberté de l'homme vers le bien, vers Dieu, la liberté pour le mal n'a plus le dernier mot.

Depuis lors, s'imposent les paroles:


« Dans le monde, vous trouverez la détresse, mais ayez confiance; moi je suis vainqueur du monde » (Jn 16, 33).



Le message de Fatima nous invite à nous fier à cette promesse.

Joseph Card. Ratzinger


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 27 Juin 2017 - 8:48

27 juin

Notre Dame du Perpétuel Secours (1866) - Saint Cyrille d'Alexandrie




 



Les évènements majeurs de ma vie marqués par Marie


J’ai éprouvé de manière sensible, tout au long de ma vie, la protection maternelle de la Vierge Marie.

Les événements les plus importants de ma vie se sont tous produits lors d´une solennité de Notre Dame :

Naissance : 15 mai (mois de Marie)

Baptême : 1er octobre (mois du Rosaire)

Confirmation : 28 mai (mois de Marie)

Ordination diaconale : 22 août (Cœur Immaculé de Marie)

Ordination presbytérale : 8 décembre (Immaculée Conception) !

Et encore : grave accident d’automobile :

11 février (Notre Dame de Lourdes)

Consécration épiscopale : le 11 février de l’année suivante (Notre Dame de Lourdes)

Prise de possession canonique de mon diocèse : 22 août (Cœur Immaculé de Marie)

Départ de mon diocèse : 25 mars (Annonciation du Seigneur)

Importante opération chirurgicale (accident): 12 octobre (Notre Dame d’Aparecida) !

A l’approche de mon passage vers l´éternité, je renouvelle encore une fois ma consécration entière à Marie, Mère de Jésus et notre très Sainte Mère, dans la certitude qu'Elle ne m'abandonnera jamais.



Dom José Silva Chaves,

Evêque Emérite de Uruaçi, Goias (Brésil)



Interview de Thácio Siqueira



Dom José Silva Chaves, reçoit l'honneur








Public Power Ville Uruaçu cérémonie publique, honoré Dom José Silva Chaves, évêque émérite du diocèse Uruaçu.

Depuis 39 ans, Dom José Chaves, a dirigé le diocèse Uruaçu, témoin de la fidélité à l'Eglise, la lutte pour les vocations sacerdotales et l'engagement clair en faveur de l'humble, servir l'appel de l'Eglise à l'option préférentielle pour les pauvres.

Depuis 2007, Mgr Joseph a déménagé résidence à Goiania après près de quatre décennies qui ont précédé le diocèse de Uruaçu. Après 84 ans avec la santé et de lucidité enviable, l'évêque émérite du diocèse porte la responsabilité d'un énorme héritage des bénéfices apportés à la ville de Uruaçu ainsi que la circonscription très diocésaine aujourd'hui avec environ 304000 habitants.

Avec le travail de l'esprit infatigable et entreprenant, Don José a fondé les œuvres sociales du diocèse Uruaçu, un Centre de formation en leadership (CTL), créé 20 paroisses, inauguré des séminaires et a assuré la formation des prêtres diocésains, ordonnant plus de 50 prêtres, un leur évêque élu du diocèse de Rubiataba et Mozarlândia (Adair Dom Guimarães), Pharmacies alternatives, Cliniques, cours techniques et un cours de troisième cycle en éducation religieuse (partenariat avec PUC-GO).

En outre, Don José a laissé un certain nombre d'avantages de la vie sociale, humanitaire et structurelle, comme Mariápolis projet (30 acres de terre entre Brasilia et le Père Bernardo, qui a émergé dans un système d'aide communautaire du village qui progresse à ce jour).

Encourager Ministère de l'Education; l'entretien des jardins d'enfants (donné six cents (600) enfants de 0-6 ans dans les villes de:

Uruaçu, Mara Rosa, Formoso, Minaçu, Rianápolis et North Star).

Pastorale de l'Enfant et la Maison de la maternité (dont les soins des femmes enceintes et nouveau-nés a généré des éloges au niveau national, au service de plus de 200 femmes enceintes chaque mois, ce qui a entraîné la réduction de la mortalité infantile dans les familles pauvres du taux proche de 0% dans Uruaçu et région).

Ministère de la santé et le vieillissement (les personnes âgées du diocèse avait la garde et la surveillance pour les nombreux cas de dépression et de solitude.


Maison à mi-chemin de dépendance des médicaments (avec l'aide de la paroisse de Saint-Sébastien Uruaçu, la maison « New Life », à ce jour est la seule référence dans la ville de Uruaçu en service aux frères et sœurs à charge)

Cabinet dentaire (chambre pour les soins des pauvres).

Les projets communautaires (projets jardins communautaires et des jardins écologiques dans les colonies de peuplement de la région Pau-Terra communautaire et Matao Paturebas).

La liste est longue, de sorte que ces initiatives et bien d'autres ont également eu lieu avec le soutien religieux (comme), des professionnels bénévoles et des travailleurs sociaux.

L'hommage rendu à l'évêque émérite du diocèse Uruaçu démontre la mémoire sociale et le respect de leur héritage social et humanitaire. En fait, pour vanter les vertus de Don José, a confirmé les paroles de Jésus qui a dit: « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. » (Mt 5, 9).



https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=pt&u=http://www.cnbbco.com/dioceses/diocese-de-uruacu/item/431-bispo-emerito-de-uruacu-dom-jose-silva-chaves-recebe-homenagem&prev=search



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 28 Juin 2017 - 10:26

28 juin - Saint Irénée de Lyon







   

Quelle place pour Marie dans ce partage de ma joie ?


Raymond Fau, né en 1936, est un chansonnier français qui a composé de nombreux chants d’Eglise et accompli des tournées de concerts dans plus de 40 pays !

Son témoignage :

"La chanson pour moi est avant tout un moyen de rencontre. - Ce que je dis à ceux qui m’écoutent ?

Ma joie de croire...

Dans ce partage de ma joie, la Mère de Jésus a une place essentielle. Raymond Fau sort un chapelet de sa poche et continue :

"Vous voyez, c'est mon compagnon.

Dans les rues des villes, dans le métro à Paris, avec son rythme le chapelet transporte dans un autre univers.

Les Chrétiens d'aujourd'hui ont tort de ne pas y croire".

- Mon plus beau souvenir ?...
A la prison des femmes de Rennes.

Il y a deux ans, j'ai passé la veillée de Noël chez elles, avec mon guitariste.

Les détenues avaient eu la permission de "dialoguer".

Je me souviens surtout d'un 15 août passé avec elles.

Elles chantaient le vieux cantique "j'irai la voir un jour". Cela aurait pu faire sourire, j'ai pleuré comme un gosse.

Et Raymond conclut : "Le chant ça fait partie de ma vie, mais chanter le Christ-Amour, c'est terriblement exigeant.

La Vierge Marie est là pour m'aider".





https://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Fau


D'après Albert MALARY dans Messages et Messagers n °101)

Recueil marial 1976



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 28 Juin 2017 - 18:14



Projection exceptionnelle du film du "Parcours biblique"



Projection exceptionnelle du film du "Parcours biblique" proposé dans le Centre international Marie de Nazareth en Terre Sainte, le vendredi 30 juin 2017 de 21h00 à 22h30 en la Basilique Notre-Dame de Bonne Garde à Longpont-sur-Orge (91)





Salle 1


Le Centre international Marie de Nazareth construit par l'Association Marie de Nazareth en 2011 dans la ville de l'Annonciation est depuis 3 ans la mieux notée des 200 attractions du Nord d'Israël sur Tripadvisor en grande partie grâce à la qualité du "Parcours biblique" multimédia proposé en 4 salles scénographiées représentant l'Ancien Testament, les mystères de l'Incarnation, de la vie cachée et de la vie publique du Christ, ainsi que sa Passion et sa Résurrection jusqu'à l'Ascension.


https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g297758-d3626143-Reviews-International_Center_Mary_of_Nazareth-Nazareth_Galilee_Northern_District.html


Salle 2








Récemment un film 16/9 en HD (53 minutes) a été réalisé à partir de ce spectacle et il sera proposé en test pour la première fois le 30 juin prochain dans la Basilique Notre-Dame de Bonne Garde à Longpont-sur-Orge sur un écran de 6 mètres de large, afin de recueillir les réactions d'un premier public dans le but de déterminer l'utilisation optimale de cette catéchèse en images qui pourrait éventuellement être projeté dans quelques salles au cinéma, dans de grandes églises, et/ou être proposée en Blu-Ray pour être utilisé dans les familles, les aumôneries, les écoles, les maisons de retraite et/ou dans les sanctuaires marials.

Salle 3








Venez nombreux !

La projection sera précédée d'une courte présentation du contexte de cette réalisation (5 minutes).

Elle sera suivie d'un échange avec le public pour recueillir les réactions et idées de tous (20 minutes).

NB : si vous n'êtes pas en région parisienne et que vous pensez que cette projection serait intéressante dans une cathédrale, une basilique ou une grande église près de chez vous n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse : contact@mariedenazareth.com

Salle 4



Toutes les Photos

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 29 Juin 2017 - 10:05

29 juin – France, Laghet

Notre Dame de Laghet





 

Redécouverte d’un sanctuaire marial !


Un historien, Etienne Couriol, a découvert en 2016, dans un fonds de la médiathèque de Roanne (France), un manuscrit datant de 1799, relatant des guérisons miraculeuses survenues à Hoste (Lorraine, France) :

« Un jeune enfant qui, depuis sa naissance était sourd et muet, gardant un jour son troupeau dans la prairie, s’approcha de la fontaine pour s’y désaltérer ; et dès qu’il en eut bu de l’eau, il recouvra l’entendement et la parole. »

« Une femme affligée depuis plusieurs années d’une paralysie qui lui ôtait l’usage de tous ses membres, ayant appris ce nouveau miracle, se fit conduire dans le lieu où il venait de s’opérer ; et la  Vierge touchée par l’ardeur de ses prières, lui accorda sa guérison… »

Ces miracles de 1799 sont bien connus des historiens locaux et le manuscrit trouvé récemment devrait en intéresser plus d’un !

Juste après la Révolution française, l’anticléricalisme est vivace et l’administration cantonale intervient militairement pour faire cesser les rassemblements de pèlerins, à Hoste.

Mais la fontaine de Hoste est restée très populaire chez les Chrétiens.

Restaurée en 2010, la chapelle est là pour les pèlerins à venir !


Hoste

Quand la révolution française s’apaise mais que l’anticléricalisme est encore vivace, y compris chez les autorités de l’Etat, d’autres prodiges viennent réveiller la ferveur.

C’est le cas à Host (Hoste aujourd’hui), près de Sarreguemines, en Lorraine.

A Hoste, une chapelle en plein air vaut le détour...

En avril 1799, au bord d’un chemin qui menait de Host à Cappel, à travers forêt, la Vierge apparaît au-dessus d’une source et promet des guérisons.

Les rapports administratifs des autorités locales permettent de mesurer l’effet qu’eut une telle apparition.

Le 5 mai l’administration cantonale de Puttelange demande l’envoi de cinq gendarmes pour empêcher les rassemblements quotidiens de 400 à 500 personnes près d’une fontaine...

Les semaines suivantes d’autres rapports signalent une affluence plus grande encore.

Début juin il y a jusqu’à 4000 personnes dont un certain nombre sont venus d’ Allemagne.

Un récit des faits et des guérisons obtenues est imprimé et distribué, on se baigne dans la source devenue une mare, les pèlerins recueillent aussi l’eau réputée miraculeuse dans des cruches et des vases.

Finalement, le 9 juin, 200 fantassins, 50 cavaliers, et 2 canons sont envoyés à Host.

Fin août les troupes furent retirées car il n’y avait plus de grands rassemblements à Host.


Le pèlerinage


Le pèlerinage s’est poursuivi modestement au 19e siècle, un calvaire a été édifié par les fidèles en 1818, la source a été aménagée, puis le calvaire a été abrité dans une très modeste chapelle.

Les autorités religieuses n’existaient plus au moment des faits, aucune enquête n’a été faite.

Quand elles ont été rétablies, après le Concordat, elles ont négligé les événements.

Aujourd’hui, la petite chapelle a été restaurée, des pèlerins viennent toujours à Hoste et une procession annuelle est organisée par la paroisse (ce qui ne signifie pas que les apparitions de 1799 aient été reconnues).









recherches personnelles


http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-forbach/2016/06/23/miracles-a-hoste-un-recit-datant-de-1799-refait-surface






HISTOIRE LOCALE UN DOCUMENT DÉCOUVERT À LA MÉDIATHÈQUE DE ROANNE










Dans un fonds de la médiathèque de Roanne (Loire), Etienne Couriol, historien chercheur de l’université de Lyon III, a découvert un manuscrit datant de 1799 et relatant des guérisons miraculeuses survenues à Hoste.


Le manuscrit n’est pas signé mais Etienne Couriol, historien chercheur, est certain  qu’il date de 1799. Photo "Collection Médiathèque de Roanne"


Le manuscrit n’est pas signé mais Etienne Couriol, historien chercheur, est certain qu’il date de 1799!





Etienne Couriol est historien chercheur associé au Larhra (Laboratoire de recherche historique de Rhône-Alpes).

Sa spécialité : les religions et croyances, notamment des XVIIe et XVIIIe siècles.


Dans le cadre de son travail, cet agrégé d’histoire a découvert, dans le fonds ancien de la médiathèque de Roanne, département de la Loire, un document original relatant des miracles survenus à Hoste en 1799.


« Ce récit est conservé dans un fonds privé et je ne sais pas pourquoi et comment il est arrivé jusqu’à Roanne. Le nom de la commune de Puttelange est mentionné à plusieurs reprises et il y est question des apparitions mariales de 1799 », précise le Docteur en Histoire de l’université de Lyon.


La Vierge apparaît dans une fontaine



« L’écriture et la qualité du papier en attestent »

assure Etienne Couriol qui a fait une transcription du contenu du document.

L’historien a conservé l’orthographe initiale.

Certains noms propres s’écrivaient à l’époque différemment.

Comme Host ou Putelange.


Le titre du manuscrit est :


Miracles opérés par Notre Dame de Putelange.

En avril 1799, la Vierge serait apparue dans une fontaine située sur un chemin entre Hoste et Cappel.

Elle aurait accompli deux miracles.

200 fantassins pour disperser les pèlerins

Voici ce qu’en dit le document retrouvé à Roanne :

« Un jeune enfant qui, depuis sa naissance était sourd et muet, gardant un jour son troupeau dans la prairie, s’approcha de ladite fontaine pour s’y désaltérer ; et dès qu’il en eut bu de l’eau, il recouvra l’entendement et la parole. »

« Une femme affligée depuis plusieurs années d’une paralysie  qui lui ôtait l’usage de tous ses membres, ayant appris ce nouveau miracle, se fit conduire dans le lieu où il venait de s’opérer ; et la Ste Vierge touchée par l’ardeur de ses prières, couronna sa fidélité en lui accordant sa guérison… »

Le document, qui repose toujours dans un fonds privé de la médiathèque roannaise, s’achève par « une prière à la divine Marie ».

Ces miracles de 1799 sont bien connus des historiens locaux et le manuscrit trouvé dans la Loire devrait en intéresser plus d’un.

Juste après la Révolution, cette affaire d’apparition de la Vierge à Hoste suscite l’agitation dans la région.

A cette époque, l’anticléricalisme est vivace et l’administration cantonale de Puttelange intervient pour faire cesser les rassemblements quotidiens de pèlerins, à Hoste, suite à la relation des miracles de l’enfant et de la femme paralysée.

Selon l’historien Yves Chiron, le 9 juin 1799, « 200 fantassins, 50 cavaliers, et deux canons sont envoyés à Host » pour disperser ceux qui sont qualifiés de « fanatiques ».


La ferveur est retombée après 1799 mais la fontaine de Hoste est restée très populaire chez les croyants du secteur.

Un calvaire a été érigé en 1848 à l’endroit des miracles et des apparitions. Puis une petite chapelle a été construite en 1914.

Restaurée en 2010, la chapelle de la Bonne Source, Guten Brunnen , est toujours là dans son écrin verdoyant, sur le chemin entre Hoste et Cappel.

Stéphane MAZZUCOTELLI.




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 30 Juin 2017 - 9:01

30 juin - Credo du Peuple de Dieu de Paul VI le 30 juin 1968




 


http://www.totus-tuus.fr/article-credo-du-pape-paul-vi-120173471.html







Elle va nous aider à accueillir sa Venue glorieuse !

Nous appelons les apparitions mariales des « révélations privées » pour les distinguer de la Bible qui est une « révélation publique ».

Le catéchisme de l’Eglise catholique dit que « leur rôle n’est pas d’"améliorer" ou de "compléter" la Révélation définitive du Christ, mais d’aider à en vivre plus pleinement à une certaine époque de l’histoire » (CEC 67).

La manifestation du Christ lors de sa Venue glorieuse sera de nouveau une « révélation publique ».

Le rôle de la Vierge Marie est central : par elle, le Fils de Dieu s’est fait homme, c’est elle qui a accueilli ce grand mystère de l’Incarnation, et c’est encore elle qui va nous aider à accueillir sa Venue glorieuse.

Quand Jésus reviendra dans la gloire, il chassera l’Antéchrist, et ne subsistera sur la terre que ce qui est pur : la mère de Jésus, qui est aussi notre mère (Jn 19, 25-27), nous aidera à « récapituler » la victoire sur le mal, autrement dit, elle nous aidera à vivre dans la pureté de son cœur immaculé, qui « triomphera » !


« Oui, mon retour est proche ! Amen, viens, Seigneur Jésus ! » (Ap 22, 20).



Dans Fatima 1917-2017, La dévotion au cœur immaculé de Marie, de 1917 à la Venue glorieuse du Christ

La fin du monde : nous attendons quelqu’un










« Tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme va venir. » (Mt 24, 44)

La venue du Fils de l'homme sera précédée d'une grave crise spirituelle :

Les faux messies (les faux messianismes), avec des guerres et des persécutions (Mt 24, 4-10).

Les faux prophètes, alors « l'amour de beaucoup se refroidira ». (Mt 24, 11-12)

Et,

L'évangile sera annoncé dans le monde entier.

Il y aura un sacrilège exceptionnel : "l'Abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, installée dans le saint lieu' (Mt 24, 15), sacrilège que saint Paul décrit en ces termes :

« Auparavant doit venir l'apostasie et se révéler l'Homme impie, l'Etre perdu, l'Adversaire, celui qui s'élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte, allant jusqu'à s'asseoir en personne dans le sanctuaire de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu. » (2Th 2, 3-4).

Il est alors recommandé de fuir (Mt 24, 16-20)

Alors ce sera la fin et viendra le Fils de l'homme :

Jésus fait ce discours sur le mont des Oliviers, en face du mont du temple, à Jérusalem, mais cela ne veut pas dire - selon certaines traditions juives sur le messie - qu'il reviendra par le mont des Oliviers.

Non, son retour sera fulgurant et universel :

« Comme l'éclair, en effet, part du levant et brille jusqu'au couchant, ainsi en sera-t-il de l'avènement du Fils de l'homme. » (Mt 24, 27)

La seconde venue du Christ rassemblera immédiatement les élus, c'est ce que signifie ce proverbe :

« Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours. » (Mt 24, 28)

C'est ce qui expliqué ensuite dans un autre langage :

« Et il enverra ses anges avec une trompette sonore, pour rassembler ses élus des quatre vents, des extrémités des cieux à leurs extrémités. » (Mt 24, 31)

Jésus achève son enseignement en nous demandant d'être vigilant et fidèle, en évitant les abus de pouvoir et l'hypocrisie (Mt 24, 28-51).

Car sa venue sera aussi un jugement.

Dans son enseignement, Jésus prend le titre "Fils de l'homme", un titre qui souligne son humanité, il est né d'une femme.

En approfondissement nous pouvons donc faire le lien avec la mère de Jésus.

Cf. Rinaldo Fabris, Matteo, traduzione e commento, Borla, Castello 1982, p. 473-490

Françoise Breynaert

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 1 Juil 2017 - 8:09

1er juillet - Eglise Armenienne

Transfert du voile de Marie









La cathédrale de Chartres possède depuis le 9e siècle, le « Voile de la Vierge«
Une relique offerte en 876 par l’empereur Charles le Chauve, a conduit des milliers de pèlerins du monde entier vers Notre Dame.

La tradition rapporte que ce voile aurait été porté par Marie au moment de la naissance de Jésus.

Aujourd’hui encore, et venant de la terre entière, à la suite de Charles Péguy et de tant d’autres, les groupes se succèdent.

Jeunes et adultes viennent à leur tour chercher en ce lieu privilégié, le véritable visage de la foi.


 

  « Si tu ne peux réciter le chapelet avec les lèvres…


« Un jour, deux dames s’entretenaient avec Francisco, jeune voyant de Notre Dame de Fatima en 1917 et l’interrogeaient au sujet de la carrière qu’il voudrait suivre quand il serait grand:

— Tu veux être charpentier ? — Non, madame.— Tu veux être militaire ? — Non, madame.— Tu ne désirerais pas être médecin ? — Non plus. — Moi je sais bien ce que tu voudrais être… Être prêtre ! Dire la messe, confesser, prêcher… N’est-ce pas vrai ? — Non madame, je ne veux pas être prêtre — Alors que veux-tu être ?
— Je ne veux rien ! Je veux mourir, et aller au Ciel !  »

Le dernier soir, avant d’expirer, Francisco dira à sa maman :

« Regarde maman, cette belle lumière, là près de la porte !.

Le jeune garçon n’avait pas encore 11 ans !

La Mère de Jésus lui avait promis qu’Elle viendrait s’il priait beaucoup de chapelets.

« Il en priait neuf par jour et avait fait des sacrifices héroïques », pour éviter les péchés.

Et quand il n’eut plus la force de les réciter sa maman le consolait en lui disant : « Si tu ne peux réciter le chapelet avec les lèvres, récite-le avec le cœur. ».




Qui était Francisco Marto, le petit berger qui a vu la Vierge à Fatima ?
 







Nous sommes en 1917, l’Europe est en pleine guerre.

Les trois petits bergers – Francisco, Jacinta et Lucia — font paître leur troupeau dans la Cova da Iria (« Anse d’Irène »), à environ 2 kilomètres de Fatima, lorsqu’une « Dame plus resplendissante que le soleil » leur apparaît, tenant dans ses mains un chapelet tout blanc.

Par trois fois, avant cette première apparition (sur six), un ange était venu les avertir, leur prédisant « un événement de grâce divine » et les invitant à offrir « prières et sacrifices en guise de réparation pour les péchés des hommes ».

Une vision qui restera gravée dans leurs cœurs et dont ils ne parleront à quiconque, si ce n’est Lucia, leur cousine, bien plus tard.




Francisco, sa vocation

Francisco était le dixième d’une fratrie de onze enfants.

Il était d’une « obéissance exemplaire » confièrent ses parents Olimpia et Manuel Marto.

Un enfant « patient, doux et réservé, enclin à la contemplation ».

Dans le jeu, il acceptait gentiment la défaite, et même s’il gagnait et ses camarades s’obstinaient à lui ravir sa victoire, il se pliait sans broncher.

Il avait également une tendance à l’isolement et ne se préoccupait pas si les autres tendaient à le laisser un peu à l’écart.

Selon divers témoins, il aimait le silence et ne cherchait jamais la bagarre.

Le petit berger adorait la nature, la poésie et la musique, et avait un grand cœur.







La Vierge Marie, lors de sa première apparition, le 13 mai 1917, lui prédit qu’il irait bientôt au ciel, mais qu’avant il devait réciter beaucoup de chapelets.

Ce que je le jeune Francisco fit jusqu’à sa mort, le 4 avril 1919, emporté par une grippe espagnole, qu’il accueillit comme « un don immense » pour consoler le Christ — »si triste à cause de tant de péchés « , disait-il — pour racheter les péchés des âmes et gagner le paradis », rapportent les biographes.

Le site de référence des apparitions de Fatima en Belgique, Fatima.be, rapporte le récit de personnes présents durant ses derniers jours :

« Un jour, deux dames s’entretenaient avec lui, et l’interrogeaient au sujet de la carrière qu’il voudrait suivre quand il serait grand:

— Tu veux être charpentier ? dit l’une d’elles ;
— Non, madame, répondait l’enfant.
— Tu veux être militaire ? dit l’autre dame ;
— Non, madame.
— Tu ne désirerais pas être médecin ? ;
— Non plus.
— Moi je sais bien ce que tu voudrais être… Être prêtre ! Dire la messe, confesser, prêcher… N’est-ce pas vrai ? ;
— Non madame, je ne veux pas être prêtre.
— Alors que veux-tu être ? ;
— Je ne veux rien ! Je veux mourir, et aller au Ciel !  »

« C’était là une vraie décision », confia Antonio, le père de Francisco.

Deux jours avant sa mort, Francisco demanda à faire sa première communion et confia à sa petite sœur Jacinta : « Aujourd’hui je suis plus heureux que toi, parce que j’ai Jésus dans mon cœur ! ».

Le 10 au soir, avant d’expirer, il dira à sa maman :

»Regarde maman, cette belle lumière, là près de la porte !

Maintenant je ne la vois plus ! », dans un beau sourire angélique, sans souffrance ni gémissement.

Le jeune garçon n’avait pas encore 11 ans !

La Mère de Jésus le lui avait promis.

Elle serait venue s’il priait beaucoup de chapelets.

« Il en priait neuf par jour et avait fait des sacrifices héroïques », pour éviter les péchés.

Et quand il n’eut plus la force de les réciter — « Oh, maman ! Je n’ai plus la force de dire le chapelet, et les Ave Maria que je dis, je les dis avec tellement de vide ! », disait-il — sa maman consola son âme plein d’amertume en lui disant : « Si tu ne peux réciter le chapelet avec les lèvres, lui disait sa mère, récite-le avec le cœur.

Notre-Dame l’entend aussi bien ; elle en est aussi contente ! ».

La dépouille de Francisco restera dans le cimetière paroissial jusqu’au 13 mars 1952, date à laquelle elle fut transférée dans la chapelle à droite du Grand Autel de la basilique Notre-Dame du Rosaire à Fatima.

Juste en face de la dépouille de sa petite sœur, déposée le 1er mai 1951, soit un an auparavant.

À leurs côtés, la dépouille de leur cousine, sœur Lucia, déposée le 19 février 2006.


Les humiliations de Francisco


Que d’humiliations subies par ce petit garçon, lorsque la nouvelle de la première apparition de la Vierge s’ébruita dans le village d’Aljustrel où il vivait avec sa famille.

À l’école, on se moquait de lui, jusqu’à son propre maître qui ne croyait pas en Dieu et le traitait de

« faux voyant ».

Mais Francisco ne se plaignait jamais, supportait tous les affronts verbaux et physiques sans rien dire, au point que ses parents n’en surent jamais rien.

« Vous aurez beaucoup à souffrir, mais la grâce de Dieu sera votre réconfort », avait prévenu la Vierge Marie aux trois pastoureaux.







Sa récompense sur Terre


17 ans après le pèlerinage de Jean Paul II à Fatima, en mai 2000, au cours duquel Francisco fut béatifié avec sa sœur Jacinta (48 ans après l’ouverture du procès), le pape François revient sur les lieux pour célébrer le centenaire des apparitions et proclamer, le 13 mai,  leur canonisation, qui fera d’eux les premiers enfants, frère et sœur,  non-martyrs, à devenir saints ensemble, et ouvrira la voie à la béatification d’autres enfants morts si jeunes en « odeur de sainteté ».

Le premier miracle obtenu par leur intercession et retenu pour leur béatification, était la guérison, le 25 mars 1987, de María Emilia Santos, de Leiria (Portugal), paraplégique, suite à une neuvaine récitée lors d’une retraite pour les malades, à Fatima.


Lucie, leur cousine, qui fut aussi témoin des apparitions, pourrait elle aussi être béatifiée puis canonisée, mais son décès est récent (2005). L’enquête diocésaine pour sa béatification a été clôturée solennellement le 13 février dernier.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 2 Juil 2017 - 8:53

2 juillet – Philippines : Notre Dame de Piat

Déposition du vêtement de la Vierge « Maforion » aux Blachernes (473)



 



Pape François : « Pour être chrétiens soyons marials » !


Le vendredi 12 mai 2017 à Fatima (Portugal) au soir, en ce centenaire des apparitions de la Vierge, le Pape François, citant les paroles de Paul VI, a salué ainsi les pèlerins de Fatima

« Si nous voulons être chrétiens, nous devons être marials. »

Le Saint-Père s’est ensuite adressé à la foule venue prier un peu plus tôt aux pieds de la statue de Marie dans la Chapelle des apparitions.

C’est un « pèlerinage vécu dans l’espérance et dans la paix » que ce 19e voyage apostolique, le premier au Portugal. Lors de cette veillée mariale, il a développé le sens de la figure de Marie.

« Qui est Marie ? Une maîtresse de vie spirituelle, la première qui a suivi le Christ sur la “voie étroite” de la croix » qui donne l’exemple, bien plus qu’une « Dame “inaccessible” et donc inimitable »

C’est elle, cette « Mère douce et attentive » qui a donné un visage humain au Fils du Père éternel.»

C’est avec la récitation du Rosaire, que « l’Évangile reprend sa route dans la vie de chacun, des familles et du monde. »

En effet, « si nous voulons être chrétiens, nous devons être marials ; nous devons reconnaître le rapport essentiel, vital, providentiel qui unit Marie à Jésus et qui nous ouvre le chemin qui nous conduit à Lui. »


https://www.medaille-miraculeuse.fr/bienvenue


Cantique de la Vierge Marie


C’est cette myrrhe et fleur et ce bausme odorant
Qui rend de sa senteur nos âmes consolées ;
C’est ce Jardin reclus suavement flairant :
C’est la Rose des champs et le Lys des vallées ;

C’est le rameau qui garde en tout temps sa couleur,
La branche de Jessé, la tige pure et saincte,
Qui rapporte son fruict et ne perd point sa fleur,
Qui demeure pucelle et qui se void enceinte.

C’est l’Aube du matin qui produit le soleil
Tout couvert de rayons et de flammes ardentes,
L’Astre des navigans, le Phare non-pareil
Qui la nuict leur esclaire au milieu des tourmentes,

Estoille de la mer, nostre seul reconfort,
Sauve-nous des rochers, du vent et du naufrage.
Ayde-nous de tes voeux pour nous conduire au port,
Et nous monstre ton Fils sur le bord du rivage.


Jean Bertaut (1552-1611).





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 3 Juil 2017 - 9:08

3 juillet – Allemagne, Cologne :

Saints Rois mages – Allemagne, Marpingen :

Apparitions du 3 juillet 1876 au 3 septembre 1877 (enquête en cours)


« J'attends devant les portes de l'Allemagne… »


A Marpingen (Allemagne), la Vierge Marie est apparue à 3 époques différentes.

En 1876 d'abord où Elle s'est montrée à 3 enfants de 8 ans.

Comme à Lourdes, Elle s'est présentée sous le vocable

"Je suis l'Immaculée Conception".

Puis en 1930, où Elle est apparue à un homme pour lui dire notamment:

"... J'attends devant les portes de l'Allemagne en pleurant comme Jésus a pleuré sur Jérusalem...

" Et enfin en 1999 où Elle se présenta à 3 jeunes dames, Marion Gutman, Christine Neg et Judith Hiher.

Les apparitions ont pris fin le 17 octobre 1999.

Parmi les messages de La Vierge Marie, celui du 18 juillet 1999 :

« Dieu vous regarde et vous aime. Il attend le retour du monde.

Il m'a chargée de le réaliser.

Et je vous demande de tout cœur comme seule une mère sait le faire :

Ouvrez vos cœurs !

Portez votre croix !

Aimez la croix !

Priez !

Faites pénitence et avec moi sauvez le monde pour la gloire du Père, qui au Ciel attend ces âmes. I

Il aime tellement l'humanité et il voudrait qu'elle retourne à lui.

Aimez Dieu, mes enfants, et ouvrez votre cœur. Suivez le chemin que je vous indique et, par moi, vous trouverez le chemin vers Jésus et, par Jésus, vous parviendrez jusqu'au Père ».


 

Des Anglicans consacrés au Cœur Immaculé de Marie !









Quatre évêques anglicans et un pèlerinage anglican étaient à Fatima en ce 13 mai 2017

Leur pèlerinage annuel coïncidait cette année avec celui du pape François pour le Centenaire de la première apparition.





Ils ont été accueillis par l’évêque de Leiria-Fatima, Mgr António Marto, et par le recteur du sanctuaire, le père Carlos Cabecinhas, mercredi, 10 mai 2017, comme des « frères dans la foi » qui doivent se sentir « chez eux » à Fatima, a indiqué le sanctuaire.

« Los Amigos  de Fatima » est une association œcuménique de l’Eglise anglicane qui se rend chaque année à Fatima les 12 et 13 mai.

L’association a été fondée et consacrée au Cœur immaculé de Marie à Fatima le 15 mai 2001 par le Rév. Edwin Barnes, évêque anglican de Richborough (Angleterre).

L’objectif de l’association est l’unité des Chrétiens sous le patronage de Marie, Mère de Dieu.

Et chaque année, elle organise des pèlerinages de dix jours au sanctuaire de Fatima.

Mgr Marto a salué notamment les évêques anglicans de Fulham et de Richborough, Jonathan Baker et Norman Banks, le président de l’association, le Rév. Malcom Gray, et les pèlerins anglicans en les remerciant de leur présence et de leur travail.

La délégation anglicane a offert au sanctuaire une image de Notre Dame de Walsingham, sanctuaire marial anglais du Norfolk. Le sanctuaire de Fatima leur a offert une image de la Grande croix, la « Cruz Alta ».

Les évêques Glyn Webster, de Beverly, et Robert Ladds, supérieur de la Société de Marie, accompagnés de 18 prêtres, religieux et laïcs se sont joints au groupe.

Un cinquième évêque anglican, Jonathan Goodall, de Ebbsfleet, doit les rejoindre.

L’association des « Amigos de Fatima » a été fondée et consacrée au Cœur immaculé de Marie à Fatima le 15 mai 2001 par le Rév. Edwin Barnes, évêque anglican de Richborough et premier président de l’association, en présence du précédent évêque de Leiria-Fátima, Mgr Serafim Ferreira e Silva.

L’objectif de l’association est l’unité des chrétiens sous le patronage de Marie, Mère de Dieu.

Et chaque année, elle organise des pèlerinages de dix jours au sanctuaire de Fatima, et ainsi, les pèlerins anglicans participent aux célébrations des 12 et 13 mai!!


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 4 Juil 2017 - 9:49

4 juillet - Notre Dame Refuge des pécheurs

 

Notre Dame du Caravaggio m'a protégé !  





Dans ma vie, j'ai toujours gardé Marie dans mes pensées.

Elle est pour moi une mère, une compagne, une amie, et je suis attentif à ce qu’elle désire. Un petit incident m’a frappé à son égard.

Pendant ma période de formation au sanctuaire diocésain de Notre-Dame du Caravaggio à Farroupilha (Brésil), au cours des travaux de l'après-midi, pendant une journée très chaude, je coupais du bois avec une tronçonneuse branchée à une rallonge sur une poulie.

La chaleur de la journée avait ouvert une fente de 15 centimètres dans le câble, qui était ainsi complètement exposé et dangereux.

Sans débrancher la fiche, j'ai déroulé le câble.

Quand j'ai eu fini, je me suis rendu compte à quel point j'avais été imprudent d'avoir forcé ce câble défectueux hors de la poulie !

Rien de grave n’est arrivé, j’ai tout de suite pensé :

« Notre Dame du Caravaggio m'a protégé ! ».

Depuis, quand je prie le Rosaire, j’invoque toujours Notre Dame du Caravaggio.

Dans le diocèse de Juína, nous avons une petite grotte où les gens peuvent venir verser leur cœur, pleurer et remercier Notre Dame.




Pour la paix entre l'Orient et l'Occident

Le 26 mai 1432, à Caravaggio (Italie, Lombardie, diocèse de Crémone), Giovanetta di Pietro Vacchi, fille de paysans, femme simple et pieuse mariée à un homme violent, dit « voir la Vierge ».

« Brusquement, j'avais devant moi une dame belle et admirable, de haute stature, au visage gracieux, à l'aspect vénérable, vêtue de bleu avec un voile blanc », explique-t-elle.

L'apparition lui demande de prier et dit qu'elle est venue pour la paix entre les hommes d'Orient et d'Occident.

Caravaggio reste un pèlerinage célèbre en Lombardie.

L'évêque de Crémone a rapidement accepté de faire bâtir un sanctuaire, visité en 1992 par Jean Paul II.

D'après le dictionnaire des Apparitions P. Laurentin Patrick Sbalchiero,
Fayard 2006

Lombardie: Le Sanctuaire de Santa Maria del Fonte di Caravaggio (Bergamo)

Auteur: Antonio Borrelli - Code: 089RE/2005

Caravaggio dans la province de Bergame, est une ville célèbre pour un grand sanctuaire existait depuis 1451, construit pour une apparition de la Vierge Marie et Notre-Dame de Caravaggio (comme on l'appelle), certaines églises sont dédiées à «toute l'Italie et partout dans le monde .


Après 140 ans, est né dans la cité lombarde du grand peintre Michelangelo Merisi (1573-1610) connu sous le nom "Caravaggio" et le nom de la ville avait une autre grande diffusion, lié au nom, des œuvres, les aventures du célèbre peintre de la Renaissance tardive .

Mais revenons à l'apparition, qui est l'un des premiers produits au cours des cinq derniers siècles, il a été le 26 mai 1432 au coucher du soleil sur la pelouse du Massalengo la périphérie du Caravage, une petite ville non loin de Treviglio, le jeune paysan Johannetta de »est Vacchi l'intention de soulever l'herbe pour ses lapins et comme toujours, se mit à genoux pour prier l'Angelus.


Mais ce n'est pas juste de prier, pleurer aussi parce qu'elle a une vie agitée, son mari Francis Varoli déçu pour sa misérable vie d'un paysan, a été donnée à l'eau potable et la mauvaise compagnie, sont mariés depuis plusieurs années et n'ont pas la bénédiction un fils, puis son mari maltraite.


Vacchi coup de Johannetta est ébloui par une grande lumière, prend peur et est sur le point de fuir, et qui apparaît ici, c'est Madonna, la rassurer que le rachat de son mari, l'invite à s'agenouiller pour recevoir une grosse annonce.


Johannetta doit convaincre les dirigeants et le peuple que la guerre doit cesser, doit faire la paix avec les Vénitiens, les Milanais, et même les divisions dans l'Église doit prendre fin, doit tomber dans l'Église grecque.


Notre-Dame continue en disant qu'ils ont obtenu «d'expulser du peuple chrétien et le châtiment mérité de la Divine Providence à venir", mais que les chrétiens devraient retour à la paix.

En confirmation de sa comparution, il a laissé l'empreinte de la Vierge Marie debout à l'endroit où il touche le sol et à droite il partit aussitôt une source qui se révèle bientôt être miraculeuse.

Comme toujours ce sont les humbles qui sont responsables de ces messages célestes, Caravage Madonna appelle à la paix en temps de guerre, si nous sommes «régional» entre la Vénétie et la Lombardie, mais ce que je regrette le plus, c'est que les catholiques sont deux peuples, appelle également à l'unification de Grecs, que les orthodoxes avec les catholiques romains.


En comparutions ultérieures, telles que La Salette en 1848, Lourdes en 1858, Fatima, en 1917, et ainsi de suite.

Madonna appelle à la paix, la liberté de religion, la conversion des pécheurs, mais en se référant à des nations entières et de l'humanité elle-même, servir de Fatima Caravage, Guadalupe, Castelpetroso, La Salette, Lourdes,. d'humbles bergers ou des agriculteurs, qui, dans leur simplicité et leur pureté de cœur, sont jugés dignes de «voyants».


Johannetta de «Vacchi devient un« visionnaire »et à ce titre, le syndic de message de la Vierge, elle s'exécute immédiatement de dire à la première vision de la famille et les autres villageois, suscite l'intérêt des croyants, mais aussi à l'incrédulité des sceptiques.


L'un d'eux a voulu jeter une branche morte dans une mare de source et voici, il ressuscite et bientôt les choux.

Johannetta convaincre les autorités locales pour accompagner le duc de Milan, Filippo Maria Visconti (1393-1447) afin de transmettre le désir de la Vierge, alors il est temps que le Gouvernement de la République de Venise et le doge Francesco Foscari (doge de 1423 à 1457), le «travail de pacification a donné ses effets dès 1433, un an plus tard, les deux rivaux ont signé la paix, tandis que les troupes milanaises ont été rappelés dans les territoires pontificaux.


A été la tâche la plus laborieuse de convaincre l'empereur d'Orient, Jean VIII Paléologue (1390-1448) pour revenir à l'Église grecque dans l'unité de l'Eglise de Rome, une mosaïque dans le sanctuaire actuel, représente Johannetta habillés en paysans devant l'empereur sur un trône entouré de dignitaires, qui lui tend une cruche d'eau de source miraculeuse Caravage, a été accompagné à Constantinople par les Vénitiens avec une offre de galères.


L'empereur est convaincu que les Grecs en 1438 et est retourné à l'unité et la romaine le pape Eugène IV (1431-1447), il a fait l'annonce lors du Conseil de Florence en 1439. Plus tard ils sont revenus aussi de l'Est Arméniens et les autres.


Notre Dame est apparue à nouveau Caravage dans ces années, avec une sœur de saint Augustin, qui a guéri un sourd-muet, dans un autre pays malade de Codogno.

Attiré par la prolifération des rumeurs de guérisons miraculeuses, par l'eau coulait de la source, est venu les pèlerins et les dévots de tous les coins, y compris les princes et les nobles.

L'afflux continu de pèlerins au cours des siècles et dans leurs futurs papes, l'art Carlo Borromeo, des empereurs et des rois.

L'endroit où la vision a été décidé d'ériger une chapelle, mais le duc Filippo Maria Visconti serait alors de construire une église qui fut consacrée en 1451 et dont les efforts ont également été des protecteurs.


Plus d'un siècle plus tard, en 1575, étant la vieille église en ruines, le cardinal-archevêque de Milan l'art Carlo Borromeo (1538-1584) a voulu honorer la Vierge, qui avait construit un temple plus grand et digne, construite en 1575 et conçu par Pellegrino Tibaldi (1527-1596), peintre maniériste et architecte.


Juste au-dessous du dôme, il ya le grand autel de marbre et de bronze, érigée sur le lieu où la fontaine miraculeuse, et les flux contenant la "grotte sacrée" de l'apparition, avec un groupe de statues en bois, qui reproduit l'événement du 26 mai 1432.


La «source sacrée» situé dans le sous-sol de l'église, juste en dessous de l'autel, d'un côté de la cellule les pèlerins peuvent puiser de l'eau de robinets qui fuient et les puits en une grande baignoire, l'eau s'écoule ensuite le sanctuaire, en cultivant une piscine à laquelle on accède par quelques marches. Les fidèles de Lourdes comme vous laver les parties affectées du corps.


Une grande avenue et impressionnant de châtaigniers mène au sanctuaire, à laquelle sont attachés les bâtiments accessoires où vous acheter des souvenirs religieux et de petits gâteaux appelés «Michini, mélangés avec de l'eau de la source et portant l'image miraculeuse de Notre-Dame.

Malheureusement, le pays n'était pas du Caravage dans les siècles suivants, sans guerres et des occupations et le lieu de la proie de soldats, de sorte que le grand trésor du sanctuaire, constitué de dons des rois et des princes et de voter l'ancien et en 1790 un inventaire a montré que même dans 64 288 kg d'or et d'argent pour bien précieux, aujourd'hui il y a plus de piste.


Il faut dire que le temple parmi les nombreuses œuvres d'art existant, son travail n'a pas le grand fils de Caravaggio, Michelangelo Merisi.

En venant de la grande avenue, le sanctuaire montre toute sa splendeur et le dôme brillant, mais ne montre pas l'avant, mais le côté avec les arcades, alors tournés vers les lois liturgiques, de sorte que le célébrant au cours des rites regarde vers l'est .

Le Sanctuaire célèbre solennellement les fêtes mariales de l'année et en particulier le 26 mai, l'anniversaire de l'apparition lointaine de la Vierge dans Vacchi Johannetta

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 5 Juil 2017 - 15:23

5 juillet - Fête des 7 joies de Marie (Annonciation / Visitation / Noël / Adoration des Mages / Recouvrement au Temple / Résurrection / Ascension)




   

« Gardez bien précieusement ces grains »
A la Faculté de Médecine de l'Université de Shanghai (Chine) au début de l’année 1951, les communistes au courant de la fermeté des étudiants catholiques (environ 160) avaient envoyé des membres du Parti pour essayer de les rééduquer.

Pendant des mois on ne remarque rien.

Ces militants athées commencent à se décourager...

Puis, un jour deux Catholiques, devant tous leurs camarades, annoncent qu'ils renient la foi de leur baptême; une petite étudiante en fait autant et jette son chapelet au milieu de la salle.

Le chapelet tombe près d'une étudiante catholique qui parvient à le ramasser sans être vue.

L’étudiante le brise et donne un grain à chacun des Légionnaires de Marie de son groupe :
"Gardez bien précieusement ces grains, dit-elle,  car si nous savons prier la Sainte Vierge saura faire un miracle !

Pendant trois mois, tous sont fidèles à leurs exercices de piété.

Et voici qu'un jour la petite apostate se présente devant tous les membres de la Légion de Marie, et  demande pardon.

Alors chacun dans le groupe rapporte le grain distribué trois mois auparavant...

Avec une ficelle, on reconstitue le chapelet profané qui est rendu à la légionnaire repentante !

La Sainte Vierge a fait le miracle…


Recueil marial 1976
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 6 Juil 2017 - 8:34

6 juillet – Japon, Akita : Lacrymations et messages à Sœur Agnès Sasagawa Katsuko de 1973 à 1981 (reconnus par Mgr Ito en 1984)




  

« Si les hommes ne se repentent pas »

Le Cardinal Ratzinger, futur pape Benoît XVI, a approuvé en juin 1988 l’événement d’Akita comme « fiable et digne de foi ».

L'ambassadeur des Philippines au Vatican, qui en 1998 a évoqué le message d’Akita avec Mgr Ratzinger, rapporte :

« Le Cardinal m’a personnellement confirmé que les deux messages de Fatima et Akita sont essentiellement les mêmes ».

Le message d’Akita, comme celui de Fatima, est un avertissement de châtiment pour le monde entier, si le monde ne se convertit pas.  

Le troisième message de Notre Dame d’Akita, celui du 13 Octobre 1973, jour anniversaire de la dernière vision et du miracle de Fatima, est comme suit :

« Si les hommes ne se repentent pas, le Père infligera un châtiment terrible à  l'humanité.

Ce sera un châtiment plus grand que le déluge, comme on n’en aura jamais vu auparavant.

Les survivants se trouveront si désolés qu'ils envieront les morts. Les seules armes qui vous resteront seront le Rosaire et le Signe laissé par mon Fils.

Chaque jour, récitez le Rosaire. Priez pour le Pape, les évêques, les prêtres.

L'Église sera pleine de ceux qui acceptent des compromissions ; le démon pressera de nombreux prêtres et âmes consacrées à rejeter le Seigneur. »


MESSAGE DE NOTRE-DAME DE AKITA - (1973 - 1981) Un terrible avertissement













En 1984, juste avant sa retraite à un âge vénérable, l'Évêque diocésain de Niigata, l'évêque John Shojiro Ito, en consultation avec le Saint-Siège, a écrit une lettre pastorale dans laquelle il a reconnu comme étant authentiquement de la Mère de Dieu, l'extraordinaire série d’événements qui ont eu lieu de 1973 à 1981 dans un petit couvent laïcs de son diocèse, à Akita, au Japon.



Le Cardinal Ratzinger, aujourd'hui le pape Benoît XVI, en Juin 1988, a approuvé les événements Akita comme «fiable et digne de foi ».

En fait, l'ambassadeur des Philippines au Vatican, en 1998, a parlé au cardinal Ratzinger sur Akita et le cardinal:

«personnellement m'a confirmé que ces deux messages de Fatima et Akita sont essentiellement les mêmes».

Par conséquent, à Akita nous avons affaire à une intervention de la Bienheureuse Vierge Marie que l'Église a approuvé telle que pour vous à cet égard comme Lourdes, La Salette, ou Fatima.



Seul un petit nombre de catholiques connaissent Notre-Dame d'Akita, mais le message, comme celui de Fatima, est un spécifique avertissement de châtiment pour le monde entier.

Le châtiment est vraiment une terrible menace -- bien pire que la possibilité de l'anéantissement de plusieurs nations prophétisée à Fatima. Akita est absolument conforme aux prophéties de l'Écriture.



Le premier message reçu par Sœur Agnès Sasagawa Katsuko le 6 Juin 1973, était un appel à la prière et au sacrifice pour la gloire du Père et le salut des âmes. Le deuxième message, le 3 août 1973, a été pour la prière, la pénitence et de courageux sacrifices pour adoucir la colère du Père.



Le troisième message le 13 Octobre 1973,l'anniversaire de la dernière vision et du miracle de Fatima est comme suit:

Comme Je vous l'ai dit, si les hommes ne se repentent pas et ne s’amendent pas par eux-mêmes, le Père infligera un châtiment terrible à toute l'humanité. Ce sera un châtiment plus grand que le déluge, comme on n'aura jamais vu avant.

Un feu tombera du ciel et va faire disparaître une grande partie de l'humanité, les bons comme les mauvais, n'épargnant ni les prêtres ni fidèles. Le survivants se trouveront si désolés qu'ils envieront les morts.



Les seules armes qui vous resteront, seront le Rosaire et le Signe laissé par mon Fils. Chaque jour, récitez les prières du Rosaire.

Avec le Rosaire, priez pour le Pape, les évêques et les prêtres.


Le travail du diable s'infiltrera même dans l'Église de manière que l'on verra des cardinaux s'opposer à des cardinaux, et des évêques contre d'autres évêques.



Les prêtres qui me vénèrent, seront méprisés et combattus par leurs Confrères.

L'Église et les autels seront saccagées.

L'Église sera pleine de ceux qui acceptent des compromissions et le démon pressera de nombreux prêtres et des âmes consacrées à quitter le service du Seigneur.

« Le démon va faire rage en particulier contre les âmes consacrées à Dieu. La pensée de la perte de tant d'âmes est la cause de ma tristesse.

Si les péchés augmentent en nombre et en gravité, il ne sera plus question de pardon pour eux. »



Dans sa lettre pastorale approuvant les événements d'Akita comme surnaturels, l'évêque de Niigata a déclaré:

«Après les enquêtes menées jusqu'à ce jour, on ne peut nier le caractère surnaturel d'une série d'événements inexplicables par rapport à la statue de la Vierge vénérée à Akita (Diocèse de Niigata).

J'autorise par conséquence que tous les diocèses qui m'ont été confiés à vénérer la Sainte Mère de Akita. »



En ce qui concerne les messages, Son Excellence a déclaré:

« Quant à la teneur des messages reçus, elle n'est pas contraire à la doctrine Catholique ou aux bonnes mœurs. Quand on pense à l'état actuel du monde, l'avertissement semble y correspondre en de nombreux points.»

Son Excellence a expliqué qu'il avait fallu huit ans pour donner ce jugement en raison de l'importance et de la responsabilité en question.

» La Congrégation pour la Doctrine de la Foi m'a donné des directives en ce sens, l'évêque dit, « que seul l'évêque du diocèse en question a le pouvoir de reconnaître un événement de ce genre. »



Les événements d'Akita ont été confirmés par des miracles définis, dont deux sont cités par l'évêque dans sa lettre pastorale.

Bien que l'avertissement donné par Notre-Dame à Akita soit terrible, le message, comme le souligne l'évêque, est essentiellement une répétition du message de Fatima. Notre-Dame a souligné l'importance de la prière du Rosaire, et surtout d'accepter de Dieu tout ce qu'Il peut envoyer au cours de chaque journée. . . quelle qu'en soit la souffrance. . . et à l'offrir en réparation de tant de péchés commis à travers le monde en ce moment.

Notre-Dame demanda en particulier pour les prières pour les évêques, prêtres et religieux, et pour la réparation devant le Saint Sacrement.



Notre Dame a dit :

«J'ai empêché la venue de calamités, ainsi que toutes les âmes victimes qui Le consolent, en offrant au Père les souffrances endurées par le Fils sur la Croix, par Son sang et par Sa très affectueux âme.

La prière, la pénitence, et les courageux sacrifices peuvent apaiser la colère du Père. »

Pour la petite communauté religieuse où Notre-Dame a donné les messages, elle a demandé qu’elle « vive dans la pauvreté, à se sanctifier et à prier pour la réparation de l'ingratitude et des outrages de tant d'hommes. »



Les apparitions et les événements à Akita, au Japon, s'articulent autour de trois statues hautes d'un pied de Notre-Dame avec un visage Japonais dans la chapelle des Servantes Eucharistique du Sacré-Cœur. Ces événements surnaturels impliquent également Sr. Agnès Sasagawa, l'une des Sœurs du couvent, à qui Notre-Dame a donné Ses messages. La Sœur avait été très malade, nécessitant environ 20 opérations.

Lorsque les apparitions ont commencé, elle était presque sourde. Le 12 Juin 1973, quand elle a ouvert le tabernacle pour l'adoration du Saint-Sacrement, une lumière très forte en sortit et est venue remplir toute la chapelle.

Ceci s'est passé pendant trois jours.

Quand la sœur a demandé aux autres Sœurs si elles avaient vu quoi que ce soit sortant de l'ordinaire, elles ont dit non.



Cette forte lumière est venu aussi du tabernacle le jour de la fête du Corpus Christi.

Lorsque Sœur Sasagawa parla à l'évêque d'Akita (qui était en visite au couvent pour la fête) de cela, il lui a conseillé de le garder dans son cœur.

À la veille de la fête du Sacré-Cœur de la même année, l'ange gardien de Sr. Sasagawa lui apparut et lui demanda de prier la décennie de la prière * de Fatima après chaque dizaine de chapelet. En 1973, cette prière n'était pas bien connue au Japon et la Sœur avait du mal à la comprendre, mais les Sœurs se mirent à réciter la prière et elle s'est maintenant répandue dans tout le Japon.


Ô mon Jésus, pardonne-nous nos péchés, préserve-nous du feu de l'enfer, conduis au Ciel toutes les âmes, en particulier celles qui ont le plus besoin de Ta miséricorde.

Amen.




À la même occasion que l'apparition de son ange gardien, une plaie sous la forme d'une croix est apparue dans le creux de la main gauche de Sr. Sasagawa et a commencé à saigner.

L'hémorragie a pris fin le jour de la fête du Cœur Immaculé de Marie. Le vendredi suivant, la blessure saigna et s’arrêta le lendemain.

Cela a continué pendant un mois.

L’ange gardien de la Sœur lui a ensuite parlé d'elle dans la chapelle. Bien que presque sourde, elle a entendu l'ange dire :

«Ne priez pas seulement pour vous-même, mais pour les peuples de toutes les nations.

Le monde d'aujourd'hui blesse le Sacré-Cœur de Jésus par tellement de péchés et d'ingratitudes. »



Après avoir entendu cela, la sœur a entendu une voix provenant de la statue dans la chapelle:

« Ma fille, vous m’obéissez très bien, vous avez renoncé à tout, cette surdité est une grande souffrance pour votre patience, vous serez guéri c’est... une épreuve.

Priez en réparation pour tous les peuples.


Priez beaucoup pour le Saint-Père, pour les évêques et les prêtres. »



Le 6 Juillet 1973, une plaie qui saigne est apparu sur la main droite de la statue de Notre-Dame dans la chapelle.

D'autres jours, le visage de la statue saignait.

L’ange gardien de la Sœur lui a dit:

« Ce écoulement de sang est significatif, il sera versé pour la conversion des hommes et en réparation des péchés.

La dévotion au Sacré-Cœur ajouté à la dévotion au Précieux Sang... »

D'autres messages ont suivi.

Environ un mois après avoir vu la plaie de la main droite de la statue de Notre-Dame, Sœur Sasagawa entendit :

« Ma fille, si vous aimez Notre-Seigneur, écoutez-Moi Beaucoup de gens dans le monde affligent Notre Seigneur, Je demande des âmes qui Le consoleront, et qui feront réparation.

Le Père Céleste prépare une grande châtiment pour le monde. Plusieurs fois, j'ai essayé avec mon fils d’adoucir la colère du Père.

Je Lui ai présenté de nombreuses âmes expiatoires pour réparer par des prières et des sacrifices.

C'est ce que Je vous demande. Honorez la pauvreté.

Vivez pauvrement. Vous devez conserver vos vœux, qui sont comme trois clous pour vous clouer à la Croix .... les clous de la pauvreté, de la chasteté et de l'obéissance ».



À compter du 20 Septembre 1973, la statue a commencé à transpirer de la face aux pieds.

Des larmes commencèrent à couler sur le visage.

En outre, une odeur très agréable était ressentie dans la chapelle.

Cela s'est produit plusieurs fois en présence d’autres, y compris l'Évêque.

En tout, la statue pleura un total de 101 fois.

Le 13 Octobre 1973, Notre-Dame a donné à Sœur Sasagawa ce sérieux message :

« Comme Je l'ai dit auparavant, si l'humanité ne se repent pas, le Père Céleste va infliger un châtiment très grave au monde entier ; un châtiment dont l’ampleur ne s'est jamais produit avant.

Beaucoup de gens périront.

Priez le Rosaire souvent.

Mais Je ne puis empêcher la catastrophe.

Celui qui se confie à moi sera sauvé.

» La statue a continué à pleurer et d'autres messages ont suivi.

Les pèlerins sont venus et beaucoup reçurent réponses à leurs prières.

Puis, en 1981, Theresa Chon, qui souffrait d'un cancer terminal du cerveau, a été miraculeusement guérie par l'intercession de Notre-Dame d'Akita.

Cette guérison a été bien documentée par le Père. Joseph Oh de Séoul, Corée du Sud.



Dans sa lettre pastorale, Mgr Ito a dit qu'il aurait été difficile de croire à un message de Notre-Dame qui soit si terrible, s’il n’y avait eu des preuves irréfutables qu'il s'agisse bien d’Elle.

Mais il souligne que le châtiment terrible dont parle Notre-Dame a la condition :

«Si les hommes ne se repentent pas et ne s’amendent pas par eux-mêmes... ».

L'évêque a ajouté que c’est un sérieux avertissement, quoi qu’en même temps, l'amour maternel de Notre-Dame est perçu à travers lui.

Dans son message d'avertissement au monde de l'annihilation d'une grande partie de l'humanité, Elle a dit:

« La pensée de la perte de nombreuses âmes me rend triste. »







Cf. ici: http://www.religionenlibertad.com/articulo.asp?idarticulo=14336

Certes la ville d’Akita a subi quelques dommages, il y a eu des incendies et quelques maisons ont été détruites, mais nettement moindre comparativement au reste du Pays.  Nul doute que la Dame d’Akita a veillé sur son sanctuaire, qui est resté intact, et sur la ville !






avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 7 Juil 2017 - 8:36

7 juillet - 1952 : Pie XII consacre la Russie au Cœur Immaculé de Marie








Délivre-nous ! Délivre-nous !

En te confiant, ô Mère, tous les hommes et tous les peuples, nous te confions aussi la consécration même du monde et nous la mettons dans ton cœur maternel.

Ô Cœur immaculé !

Aide-nous à vaincre la menace du mal qui s'enracine si facilement dans le cœur des hommes d'aujourd'hui et qui, avec ses effets incommensurables, pèse déjà sur la vie actuelle et semble fermer les voies vers l'avenir !

De la faim et de la guerre, délivre-nous !

De la guerre nucléaire, d'une autodestruction incalculable, de toutes sortes de guerres, délivre-nous !

Des péchés contre la vie de l'homme depuis ses premiers moments, délivre-nous !

De la haine et de la dégradation de la dignité des fils de Dieu, délivre-nous !

De tous les genres d'injustice dans la vie sociale, nationale et internationale, délivre-nous !

De la facilité avec laquelle on piétine les commandements de Dieu, délivre-nous !

De la tentative d'éteindre dans les cœurs humains la vérité même de Dieu, délivre-nous !

De la perte de la conscience du bien et du mal, délivre-nous ! Des péchés contre l'Esprit Saint, délivre-nous ! Délivre-nous ! (1)


Que dans ton Cœur immaculé se manifeste pour tous la lumière de l'espérance ! ».

_________________________________________

(1)   Sœur Lucie, voyante de Fatima, confirma personnellement que cet acte solennel et universel de consécration correspondait à ce que voulait Notre Dame de Fatima : « Oui, cela a été fait, comme Notre Dame l'avait demandé, le 25 mars 1984 » : (Lucie, Lettre du 8 novembre 1989).


Pape Jean Paul II







25 mars 1984 : Consécration du monde au Coeur Immaculé de Marie

« Pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu'ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. » (Jean 17, 19)

Nous sommes le 24 mars 1984, fête de l'Annonciation cette année là.

Sur la place Saint-Pierre en communion spirituelle avec tous les évêques du monde convoqués précédemment, le pape Jean Paul II évoque le fiat prononcé par Marie au moment de l'Annonciation, et, en suivant la consécration du Christ Rédempteur (Jn 17, 19), il consacre au Cœur immaculé de Marie tous les hommes et tous les peuples :

Ô Mère des hommes et des peuples, toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, toi qui ressens d'une façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres qui secouent le monde contemporain, reçoit l'appel que, mus par l'Esprit Saint, nous adressons directement à ton Cœur, et avec ton amour de mère et de servante du Seigneur, embrasse notre monde humain, que nous t'offrons et te consacrons, pleins d'inquiétude pour le sort terrestre et éternel des hommes et des peuples.

Nous t'offrons et te consacrons d'une manière spéciale les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande et de cette consécration.

"Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Mère de Dieu!

Ne rejette pas nos prières alors que nous sommes dans l'épreuve!".


“Pour eux, a-t-il dit, je me consacre moi-même, afin qu'ils soient eux aussi consacrés en vérité” (Jn 17, 19)

Nous voulons nous unir à notre Rédempteur en cette consécration pour le monde et pour les hommes, laquelle, dans le cœur divin, a le pouvoir d'obtenir le pardon et de procurer la réparation.

La puissance de cette consécration dure dans tous les temps, elle embrasse tous les hommes, peuples et nations, elle surpasse tout mal que l'esprit des ténèbres est capable de réveiller dans le cœur de l'homme et dans son histoire, et que, de fait, il a réveillé à notre époque.

Combien profondément nous sentons le besoin de consécration pour l'humanité et pour le monde, pour notre monde contemporain, dans l'unité du Christ lui-même !

À l'œuvre rédemptrice du Christ, en effet, doit participer le monde par l'intermédiaire de l'Église. C'est ce que manifeste la présente Année de la Rédemption, le Jubilé extraordinaire de toute l'Église.




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 8 Juil 2017 - 9:45

8 juillet – Russie : Notre Dame de Kazan


 



Pour une mobilisation générale contre le risque de l’enfer


Dans son homélie du 13 mai 2017 à Fatima (Portugal), lors de la canonisation des pastoureaux Francisco et Jacinta, le pape a expliqué que

« la Vierge Mère n’est pas venue ici pour que nous la voyions » mais pour nous mettre « en garde contre le risque de l’enfer où mène la vie sans Dieu… ».

Ainsi, a-t-il poursuivi, « en ‘demandant’ et ‘exigeant ‘ de chacun de nous l’accomplissement de son devoir d’état, le ciel déclenchait une vraie mobilisation générale contre cette indifférence qui nous gèle le cœur et aggrave notre myopie ».

Dieu « nous a créés comme une espérance pour les autres, une espérance réelle et réalisable selon l’état de vie de chacun (…).

La vie ne peut survivre que grâce à la générosité d’une autre vie ».

« Sous la protection de Marie, » a conclu le Pape, « nous sommes, dans le monde, des sentinelles du matin qui savent contempler le vrai visage de Jésus Sauveur… et redécouvrir le visage jeune et beau de l’Eglise, qui resplendit quand elle est missionnaire, accueillante, libre, fidèle, pauvre en moyens et riche d’amour ».

Fatima, ou quand le ciel déclenche une « mobilisation générale » contre l’indifférence
Messe pour le centenaire des apparitions








Messe Du Centenaire Des Apparitions De Fatima © L'Osservatore Romano

A Fatima il y a 100 ans, en « exigeant de chacun de nous l’accomplissement de son devoir d’état … le ciel déclenchait une vraie mobilisation générale contre cette indifférence qui nous gèle le cœur et aggrave notre myopie », a déclaré le pape François le 13 mai 2017.

En célébrant depuis le sanctuaire portugais la canonisation des pastoureaux Francisco et Jacinta, le pape a souligné que chacun est créé pour être « une espérance pour les autres ».

Au deuxième jour de son pèlerinage à Fatima, pour le centenaire de la première apparition (13 mai 1917), le pape François a présidé une messe depuis l’esplanade du sanctuaire, en présence de centaines de milliers de personnes qui avaient passé la nuit sur place.

Au cours de la célébration, il a solennellement inscrit les enfants Francisco (1908-1919) et Jacinta (1910-1920) Marto, frère et sœur, au calendrier des saints.

Dans son homélie, le pape a expliqué que « la Vierge Mère n’est pas venue ici pour que nous la voyions » mais, « nous mettant en garde contre le risque de l’enfer où mène la vie – souvent proposée et imposée – sans Dieu … elle est venue nous rappeler la lumière de Dieu qui demeure en nous ».

Ainsi, a-t-il poursuivi, « en “demandant” et “exigeant” de chacun de nous l’accomplissement de son devoir d’état, le ciel déclenchait une vraie mobilisation générale contre cette indifférence qui nous gèle le cœur et aggrave notre myopie ».

Dieu « nous a créés comme une espérance pour les autres, une espérance réelle et réalisable selon l’état de vie de chacun », a insisté le pape qui s’exprimait en portugais :

« Nous ne voulons pas être une espérance avortée !

La vie ne peut survivre que grâce à la générosité d’une autre vie ».

Pour le pape, « Fatima est surtout ce manteau de lumière, qui nous couvre, ici comme partout ailleurs sur la terre quand nous nous réfugions sous la protection de la Vierge Marie pour lui demander, comme l’enseigne le Salve Regina, “montre-nous Jésus” ».





« Sous la protection de Marie, a-t-il conclu, nous sommes, dans le monde, des sentinelles du matin qui savent contempler le vrai visage de Jésus Sauveur… et redécouvrir le visage jeune et beau de l’Eglise, qui resplendit quand elle est missionnaire, accueillante, libre, fidèle, pauvre en moyens et riche d’amour ».

Les présidents de la République du Portugal, du Paraguay et de Sao-Tomé-et-Príncipe, étaient présents pour cette célébration où trônait la statue de la reine du lieu, près de l’autel.








avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 9 Juil 2017 - 10:47

9 juillet – Argentine : Notre Dame d’Itati – Colombie : Notre Dame de Chiquinquira







Aucune séquelle après une chute de plus de six mètres de haut !



« Votre fils a peu de chance de survivre… » Récit du second miracle de Fatima







Lucas a aujourd’hui 10 ans.

Il est originaire du diocèse de Campo Mourao, au sud du Brésil, et la reconnaissance officielle de sa guérison miraculeuse par l’intercession des deux petits voyants de Fatima a été promulguée le 23 mars 2017 comme le 2è miracle ayant permis leur canonisation.

En mars 2013 Lucas, âgé de cinq ans, joue avec sa petite sœur, quand tout à coup il glisse et tombe de la fenêtre, se fracassant le crâne après une chute de plus de six mètres de haut.

Transféré immédiatement à l’hôpital, l’enfant arrive dans le coma, et fait deux arrêts cardiaques avant d’être opéré d’urgence.

« Votre fils a peu de chance de survivre », pronostiquent les médecins, ou alors « il vivra dans un état végétatif ».

La famille de Lucas, très mariale, s’est immédiatement mise en contact avec les carmélites de Campo Mourão qui se sont relayées pour prier devant les reliques des bienheureux Francisco et Jacinta, à tour de rôle. La famille fit de même de son côté.

Six jours après le drame, Lucas s’est réveillé.

Douze jours après, Lucas était sur pied, « totalement revenu à la normalité et sans aucune séquelle !

Les médecins ont reconnu ne pas s’expliquer ce rétablissement, « même les non-croyants ».

Les parents du petit brésilien Lucas Maeda de Olivera, heureux bénéficiaire du deuxième miracle nécessaire à la canonisation de Francisco et Jacinta, témoignent avant l’arrivée du Saint-Père à Fatima.

C’est  la guérison « inexpliquable » d’un petit enfant du Brésil,  Lucas Maeda de Olivera,  que l’Eglise a reconnu comme miracle pour la canonisation des deux petits bergers de Fatima , Jacinta et Francisco, proclamés saints ce 13 mai par le pape François.

Avant que le Saint-Père n’arrive à Fatima, les parents  de Lucas ont partagé leur témoignage « à la demande » de leur fils.

La  reconnaissance officielle de sa guérison miraculeuse par intercession des deux petits voyants a été promulguée le 23 mars dernier.

Le premier miracle obtenu par leur intercession et retenu pour leur béatification, en 2000, était la guérison, le 25 mars 1987, de María Emilia Santos, de Leiria (Portugal), paraplégique, suite à une neuvaine récitée lors d’une retraite pour les malades, à Fatima.


« Nous ressentons une immense joie… »

C’est sans leur enfant que Joao Batista et son épouse Lucila Yurie se sont présentés, très émus, devant les journalistes dans le sanctuaire de Fatima, le 11 mai dernier, pour témoigner de la « guérison miraculeuse »  survenue à leur fils il y a quatre ans, par intercession des bienheureux Francisco et Jacinta

. Le fameux « deuxième miracle » nécessaire pour pouvoir proclamer leur sainteté.

« Nous ressentons une immense joie que ce soit le miracle qui conduit à la canonisation des deux enfants (…) Jacinta et Francisco ont aidé notre petit garçon et aident encore notre famille », ont déclaré les parents après avoir témoigné des faits.


Récit du drame


Nous sommes en mars 2013.

Le petit Lucas, alors âgé de cinq ans, se trouve chez son grand-père et joue avec sa petite sœur, quand tout à coup il glisse et tombe de la fenêtre, se fracassant le crâne après une chute de plus de six mètres de haut, racontent les parents.

Transféré immédiatement à l’hôpital le plus proche, l’enfant arrive dans le coma, et fait deux arrêts cardiaques avant d’être opéré d’urgence, dans des conditions absolument inappropriées pour un traumatisme crânien aussi grave.

Le pire est à craindre.

« Votre fils a peu de chance de survivre », pronostiquent les médecins, ou alors « il vivra dans un état végétatif permanent avec de graves déficiences neurologiques et cognitives ».

Mais c’était sans compter sur la foi profonde de la famille de Lucas, la famille du petit garçon, « très dévouée » à Notre-Dame de Fatima, qui s’est immédiatement mise en en contact avec le carmel de Campo Mourão pour demander aux sœurs de prier pour leur petit garçon.

Les religieuses n’ont cessé de prier devant les reliques des bienheureux Francisco et Jacinta posées près du tabernacle de leur chapelle :

« Pastoureaux, sauvez ce petit garçon, qui est un enfant comme vous ! », ne cessaient-elles de prier à tout bout de champs et à tour de rôle. D’abord une, puis toute la communauté.

Et la famille faisait la même chose de son côté.


La guérison miraculeuse


Le 9 mars, soit six jours après le drame, Lucas s’est réveillé et s’est mis à parler.

Déjà, au moment de l’accident, en ramassant son fils sur le trottoir, le père de Lucas avait invoqué Notre-Dame de Fatima et les deux petits bienheureux.

Douze jours après son hospitalisation, Lucas était remis sur pied, sans aucune thérapie à suivre, son état jugé « totalement revenu à la normalité » selon la locution latine Restitutio in integrum qui, en droit civil, veut dire « retour à l’état initial » après dommage.

Jugement rapporté noir sur blanc dans la position préparée et rédigée par la commission médicale de la congrégation pour les causes des saints, et le postulateur de la cause des petits pastoureaux, qui renferme tous les actes nécessaires à l’aboutissement du décret juridique par lequel un fait prodigieux est reconnu comme un véritable miracle.

Lucas, affirment ses parents, « est complètement rétabli, sans aucun symptôme ni séquelle. Il est resté celui qu’il était avant l’accident : son intelligence, son caractère, il est resté le même ».

Les médecins consultés ont reconnu ne pas s’expliquer ce rétablissement, « même les non-croyants ».

« Mirabilis Deus in sanctis suis (Dieu est admirable dans ses saints », a déclaré l’évêque de Leiria-Fatima dans une homélie sur la tombe de Francisco et Jacinta.

« Dieu est vraiment admirable, Lui qui a voulu se glorifier, à travers deux petits enfants analphabètes et pourtant si précieux à Ses yeux !

Je veux terminer par une prière fervente à Francisco, le consolateur, afin qu’il continue d’intercéder pour nous devant Jésus Christ Notre Seigneur, et à la petite Jacinta, l’amie des pécheurs, afin qu’elle intercède pour nous auprès du cœur immaculé de Marie, pour nous, pauvres pécheurs ».


Remerciements

Les parents de Lucas, Joao et Lucila, ont remercié le personnel de l’hôpital, ainsi que Sœur Angela de Fatima Coelho, postulatrice de la cause en canonisation des deux petits bergers, pour son merveilleux travail tout au long du procès, et le sanctuaire de Fatima pour les avoir invités à « ce moment de grâce » que représente à leurs yeux le centenaire des apparitions de la Vierge à Fatima et la canonisation des deux petits bergers, Francisco et jacinta.


 


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 10 Juil 2017 - 9:24

10 juillet – Allemagne, Pèlerinage d'Aachen : la robe de Marie montrée tous les 7 ans





http://fr.heiligtumsfahrt2014.de/---savoir/heiligtumsfahrt-aachen/?utm_source=Une+minute+avec+Marie+%28fr%29&utm_campaign=398762d870-UMM_FR_Q_2015_07_10&utm_medium=email&utm_term=0_a9c0165f22-398762d870-104975621


     

Le premier ministre portugais fait du baby-sitting  






Le Portugal a vécu les 12 et 13 mai 2017 le centenaire des apparitions de la Vierge à Fatima, et la canonisation de deux des trois petits bergers qui l’ont vue.

Pressentant le caractère majeur de cette visite, le Premier ministre Antonio Costa avait déclaré exceptionnellement férié ce vendredi 12 mai pour les fonctionnaires, afin de permettre au maximum d’entre eux de participer à l’événement.

Mais l’intention généreuse peut vite s’avérer être un cadeau empoisonné pour tous ceux qui ont charge de famille et doivent travailler quoi qu’il advienne.

C’est le cas du journaliste João Miguel Tavares, du journal Publico, qui a interpellé le chef du gouvernement dans un éditorial intitulé

« Cher Antonio, vous gardez nos enfants? ».

Le journaliste explique dans son article qu’il ne connaît pas de baby-sitter disponible pour garder ses quatre enfants en bas âge.

Sauf qu’il ne s’attendait pas à ce qu’Antonio Costa le prenne au mot :

« Il a envoyé un e-mail très sympathique en disant que si cela posait tant de problèmes, il garderait les enfants le matin » !

De fait, ses quatre petits ont été gardés chez le Premier ministre le vendredi matin...

L’après-midi, Antonio Costa devait accompagner le Pape après son baby-sitting.


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 11 Juil 2017 - 10:22

11 juillet – France : Dédicace de Notre Dame du Puy, Reine de la France




https://lepelerindoccident.wordpress.com/2006/07/11/11-juillet-france-dedicace-de-notre-dame-du-puy-reine-de-la-france/




   

A Fatima j’ai compris l’importance de cette supplique


Ghislain Lafont, Catholique convaincu et candidat à la députation dans le 16è arrondissement de Paris (France) lors des élections de juin 2017, répond à la question :

« quelle est l’importance du message de Fatima dans votre vie et vos engagements ? »

Ghislain Lafont :

« C’est la priorité de ma vie.

La foi est une force intérieure qui me fait  tenir debout.

Le message de Fatima est un message inouï.

Cent ans après jour pour jour, la situation semble pourtant similaire, avec tant de tristes événements…

Il faut se rappeler qu’en 1917, il y avait la guerre, beaucoup de haine, de violences et notre époque n’est pas tellement plus reluisante.

Le message de Marie est un message de paix et de réconciliation.

Une chose me touche particulièrement dans le message de Fatima, c’est la demande de Marie aux petits bergers de prier pour les « pauvres pécheurs ».

En retournant récemment à Fatima, j’ai compris l’importance de cette supplique.

Prier pour les pécheurs, c’est vouloir leur bien, et espérer la paix.

Quelle plus belle prière et vocation pour un homme politique ? »

Catholique pratiquant et convaincu, pèlerin de Fatima, Ghislain Lafont, ancien président du conseil de surveillance de Bayard Presse, sera candidat à la députation dans le 16ème arrondissement de Paris, sous l’étiquette du mouvement « 577, les indépendants » initié par Jean-Christophe Fromantin.

Il revient sur sa notion de l’engagement, ses motivations et la place occupée par le message de la Sainte Vierge dans cette nouvelle aventure



Pensez-vous que le voyage du pape à Fatima puisse apporter de la sérénité à cette Europe si inquiète ?


Bien sûr.

Et le message de Fatima est à la fois lucide et plein d’espérance.

Il est complètement pour notre temps.

Le Pape y va avec une dévotion mariale aussi affirmée que ses prédécesseurs.

Mais il y va sans doute aussi pour rappeler à chacun que le seul Roi du monde est le Seigneur et non les dirigeants qui se succèdent à la tête de nos pays.

Il va nous inciter à nous tourner vers Lui.

La France est éprouvée à plusieurs égards, mais elle connaît surtout une grave crise spirituelle.

Il y a une sorte d’apostasie de la France aujourd’hui, qui est grave.

Le cardinal Sarah nous rappelle souvent que nous n’y arriverons pas en laissant ainsi Dieu de côté, c’est un message que j’entends avec une force toute particulière.

Quelque chose m’a beaucoup choqué, pour prendre un exemple concret : l’annonce de la passation des pouvoirs à Emmanuel Macron dimanche matin à 10 heures.

 Dans l’inconscient collectif de la France, qui est quand même une terre chrétienne, cette annonce est significative et peut être inquiétante : que va devenir le dimanche ?



Vous êtes jeune retraité et vous vous briguez un mandat électif pour la première fois…

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer ?


Cela fait maintenant 40 ans que je veux m’engager en politique mais j’ai une famille assez nombreuse et occupé des fonctions qui ne me permettaient pas de le faire.

J’ai donc déposé un bulletin dans l’urne comme le font tous les Français, chaque fois que l’on me demandait à qui je souhaitais déléguer ce que j’aurais aimé faire moi-même pour le pays.

Mais quarante ans plus tard, ce pour quoi j’ai toujours voté n’a pas été fait.

Alors mes enfants élevés et mon devoir d’état accompli, j’avais deux attitudes possibles : partir en retraite et profiter de la vie (impensable pour moi), ou profiter du temps libre qu’offrait cette retraite pour m’engager complètement.

La politique est devenue un vrai métier, faire une campagne occupe 100% du temps, c’est un fait.

Nous ne sommes plus du tout dans une logique de mission ou de service que l’on accomplirait en rentrant du travail : il faut n’avoir que ça à faire.

Alors maintenant que j’ai du temps libre, j’ai pris la décision de m’occuper moi-même – sans prétention absurde – de mettre en œuvre ce en quoi j’ai cru pendant quarante ans.

Parce que le constat est attristant : je suis un homme qui se situe à droite, mais quand je constate les abandons successifs des partis de droite qui posent pourtant les bons diagnostics sur les problèmes auxquels nous devons faire face…

Je me sens obligé à l’engagement.

Rien n’a été fait en profondeur pour des raisons politiciennes mais surtout pour des questions de réélection.

Les carrières politiques se construisent au détriment du bien commun et de l’intérêt général.

J’aurais pu continuer à m’en indigner, j’ai décidé de m’engager et de mettre mes compétences – notamment celles de chef d’entreprise – au service de la France et des Français. Il y a indéniablement un essoufflement de la vie politique, tous les « anciens » ont été mis dehors et c’est l’occasion de reprendre les choses en main pour refaire de la politique un service.

Vous l’avez évoqué, on sent un pays essoufflé, une vie politique chamboulée…

Quel est selon vous le souffle qui manque aujourd’hui à la France ?


Pour moi il y a deux choses.

Il y a d’abord l’axe de ce que j’appellerais le temps court, c’est-à-dire un certain nombre de décisions urgentes dont on sait très bien qu’il faut les prendre notamment sur la question de l’emploi.

Même ces mesures urgentes n’ont souvent pas été appliquées par peur de l’affrontement.

Les hommes politiques devraient réaliser qu’au bout du compte, à force de renoncements, ils ne sont pas réélus.

Ensuite, je pense que le manque majeur est une vision pour notre pays. Le monde avance désormais à une vitesse vertigineuse et l’homme politique pense à J+1 mois, pas plus.

Mon expérience de chef d’entreprise m’a appris qu’il fallait une vision courte pour diriger correctement bien sûr, mais également une vision longue pour apprendre, prévoir et transmettre aux générations suivantes.

C’est absolument indispensable pour la pérennité de l’entreprise et c’est la même chose pour un pays.

Il faut accepter de prendre des décisions parfois difficiles dont on ne voit pas le fruit de son vivant mais qui sont transmises aux générations suivantes.

Le drame de notre pays est d’avoir été dirigé sur le temps court uniquement.

La préparation sur les grands plans de l’éducation, de la justice, de la sécurité, de la défense nationale a été laissée de côté.

Il nous faut absolument retrouver des hommes politiques qui acceptent d’agir sans que les résultats soient immédiat.

L’herbe qui pousse ne se voit pas, et pourtant, elle pousse.

Le pays est entrain de mourir à force d’être géré à coup de communications et de décisions prises à la hâte.


C’est le problème des politiciens professionnels.

Je suis atterré de voir des députés se présenter pour la troisième ou quatrième fois dans la situation actuelle.

En réalité, c’est aussi la peur du vide qui anime certains d’entre eux, et qui hante notre société moderne.

Je n’ai, pour ma part, aucun enjeu personnel et je conçois la politique comme un service. Je crois que nous avons perdu le sens du politique.

D’où vient la force qui vous pousse à vous engager plutôt qu’à profiter de votre retraite bien méritée ?


Le sentiment d’avoir beaucoup reçu d’abord.

Étant donné l’état du pays, il m’est impossible de rester indifférent ou en retrait.

J’aime beaucoup cette parole de JF Kennedy lors de son discours d’investiture qui disait :

« Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays plutôt que ce que le pays peut faire pour vous ».

J’ai beaucoup travaillé dans ma vie, beaucoup de réussites et beaucoup d’échecs et il est temps pour moi de restituer par une forme de don gratuit tout ce que j’ai reçu et accompli.

Ensuite, pour être très honnête, l’engagement politique aujourd’hui me paraît non-négociable.

Nous avons eu sept enfants et huit petits enfants, ma mission ne peut s’arrêter là.

Je ne me sentirais peut-être pas coupable mais vraiment mal à l’aise de ne pas tout faire pour leur léguer un pays pour lequel j’aurais fait le maximum.

Je ne prétends pas avoir toutes les solutions et sauver le pays demain, mais je pense que si nous nous levons tous en même temps, conscients de la nécessité de l’engagement, nous pouvons faire de grandes choses.


Qu’est-ce que votre foi peut apporter de plus à cet engagement ?


Je pense vraiment que les gens vous jugent par rapport à ce que vous rayonnez.

Je me sens à la fois fort, faible et fragile mais le fait de dire que je suis chrétien et d’essayer de l’être le meilleur possible est sans doute ce qui me tient le plus à cœur.

Il est important aussi que nous sachions être un témoignage de sérénité dans les difficultés, que les personnes qui nous regardent se demandent d’où vient notre force.

Je suis particulièrement touché lorsque j’entends certaines personnes me dire « comme j’aimerais avoir la foi », cela nous oblige forcément, alors que rien n’est simple et pour personne.

Mais la foi est un bâton dans la vie, une force indéniable et nous devons être à la hauteur.

La foi est une sorte de supplément d’âme qui permet de tenir dans les difficultés mais surtout de tenir dans le temps, pour en revenir à la question du temps long.

Je prie beaucoup en préparant et en faisant cette campagne, pour rester sincère, honnête et libre.



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 12 Juil 2017 - 11:30

12 juillet – Brésil : Apparitions de Myriam, Mère Immaculée de Jésus à Sebastian Fausto de Faria à Natividade en 1968 (culte autorisé)





http://www.scoop.it/t/admariam


 

En acceptant, comme Marie, le Christ dans notre vie


À chacun est posée la question de l’enfantement de Dieu en nous. À chaque instant, l’Ange nous interpelle et constate que le Seigneur est avec nous, nous aime qui que nous soyons, quoique nous ayons fait.

Mais cela ne s’arrête pas là.

Dieu bénit aussi le fruit de nos entrailles, nos productions, nos créations.

La plus extraordinaire chose au monde, c’est que l’Homme participe à la création divine.

Le plus grand blasphème et cause de malheur est d’empêcher la force de création individuelle de s’actualiser.  

Si nous répondons « oui » à l’invite de Dieu, il va faire grandir ce que nous possédons en germe, il va lui-même grandir en nous, se faire intime au plus intime de notre être, faire jaillir notre vraie personnalité qui se cache sous les masques et les blessures que la vie dans le monde nous impose.

Car notre vrai moi est comme une graine profondément enfouie en nous-même.

En acceptant, comme Marie, le Christ dans notre vie, nous lui permettons d’agir et de développer un mode d’existence qui ne se limite plus à notre monde temporel mais qui s’inscrit déjà dans l’Éternité.


Comme Marie, laissons Dieu naître en nous
 







Bartolomé Esteban Murillo, La Madonne du rosaire, vers 1670-1680, Londres, Dulwich Picture Gallery.

Par l’intercession de la Sainte Vierge, l’homme peut jouer pleinement son rôle extraordinaire de co-créateur.


Mystère Joyeux !

L’Ange de la Force de Dieu salue Marie comme il salue notre âme à tous.

À chacun est posé la question de l’enfantement de Dieu en nous

À chaque instant, l’Ange nous interpelle et constate que le Seigneur est avec nous, nous aime qui que nous soyons, quoique nous ayons fait. Rien que cela, serait déjà une inconcevable et scandaleuse bénédiction mais cela ne s’arrête pas là.

Dieu béni aussi le fruit de nos entrailles, nos productions, nos créations.

La plus extraordinaire chose au monde, c’est que l’Homme participe à la création divine.

Le plus grand blasphème et cause de malheur est d’empêcher la force de création individuelle de s’actualiser.  


Mystère Joyeux !

Si nous répondons « oui » à l’invite de Dieu, il va faire grandir ce que nous possédons en germe, il va lui-même grandir en nous, se faire intime au plus intime de notre être, faire jaillir notre vraie personnalité qui se cache sous les masques et les blessures que la vie dans le monde nous impose.

Car notre vrai moi est comme une graine profondément enfouie en nous-même.

En acceptant, comme Marie, le Christ dans notre vie, nous lui permettons d’agir et de développer un mode d’existence qui ne se limite plus à notre monde temporel mais qui s’inscrit déjà dans l’Éternité.


Mystère Joyeux !

L’ange s’est incliné devant Notre Dame, protectrice de toute âme terrestre.

Celle qui deviendrait la Reine des Cieux a accepté le rôle que le Seigneur lui avait assigné.

Elle aurait pu refuser, mais avec courage, elle a accepté.

Avec humilité aussi. Non de cet effacement pudibond qu’on voudrait parfois faire passer pour de l’humilité, car si elle avait été habitée d’un tel sentiment, elle se serait sentie trop petite pour la tâche et aurait refusé.

Non, l’humilité de Marie était cette ouverture totale du cœur qui se rend tout entier à la Grâce de Dieu et se tient prêt, dans la plus sereine confiance, pour la mission divine.

En tant que chrétien, il nous appartient de prendre exemple sur notre protectrice et d’être à l’écoute, d’entendre l’appel qui nous est adressé personnellement et d’y répondre avec une disponibilité totale.


Mystère Joyeux !

La vraie vocation de l’Homme, la mission d’existence commune à l’humanité est donc profondément mariale.

Ne pas la suivre, c’est-à-dire refuser l’amour de Dieu, s’est manquer le coche car dans cette acceptation libre de communion se trouve la véritable et première vocation de l’Homme.

Elle a pour nom la sainteté et nous y sommes tous appelé, quelques soient nos croyances, nos non croyances, notre métier ou notre classe sociale.  


Mystère Joyeux !

Un pied dans l’Éternité, la peur de la mort s’évanouit comme brouillard chassé par le vent.

L’arbre de Vie que l’on laisse croître en soi porté par la sève de l’Esprit, étouffe peu à peu les germes des passions viles :

jalousie, haine, ignorance, arrogance, repli sur soi, rejet de l’autre…


Mystère Joyeux !

Nous savons que le mal qui accable l’humanité n’est pas dû à une nature mauvaise de l’Homme mais à un dysfonctionnement dû au péché mais nous savons aussi qu’à chaque instant, Dieu nous donne l’opportunité d’effacer l’héritage mortel.

En acceptant l’amour de Dieu, nous repassons peu à peu de l’image à la ressemblance de Dieu et devenons réellement libres de nous recréer pour la gloire de Dieu et pour notre bonheur :

« Tous les êtres soumis au devenir ne demeurent jamais identiques à eux-mêmes.


Ils passent sans cesse d’un état à l’autre et naissent continuellement (…).

Mais ici, la naissance ne vient pas d’une intervention étrangère : elle est le résultat d’un choix libre, et nous sommes ainsi en un sens nos propres parents, nous créant nous-mêmes tels que nous voulons être, et nous façonnant par notre volonté selon le mobile que nous choisissons. »

(Saint Grégoire de Nysse, Vie de Moïse, PG 44, 328b)  







avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 13 Juil 2017 - 8:25

13 juillet – Croatie

Marija Bistrica - 3° apparition à Fatima : la vision de l'enfer



 


« Si l'on fait ce que Je vais vous dire… »


Vous avez vu l'Enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs.

Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion de mon Cœur Immaculé.

Si l'on fait ce que Je vais vous dire, beaucoup d'âmes se sauveront et l'on aura la paix.

La guerre va finir, mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie XI en commencera une pire encore.

Quand vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne qu'Il va punir le monde de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l'Eglise et le Saint-Père.

Pour empêcher cela, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatricehttp://www.fatima.be/fr/fatima/vision/devotion.php des premiers samedis du mois.





http://www.fatima.be/fr/fatima/vision/tuy.php


Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l'on aura la paix ; sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde, (…) le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties.

À la fin mon Cœur Immaculé triomphera.

Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera accordé au monde un certain temps de paix.




Notre Dame de Fatima


http://www.fatima.be/fr/fatima/vision/





Paroles que la Vierge Marie, Notre Dame de Fatima, a prononcées le vendredi 13 juillet 1917, lors de sa 3e apparition aux 3 pastoureaux à qui Elle venait de montrer l’enfer.

Le 13 juillet 1917 et les trois secrets de Fatima

Le 13 juillet 1917 à Fatima, Lucie (22 mars 1907-13 février 2005) ; François (11 juin 1908-4 avril 1919) et Jacinthe (10 mars 1910-20 février 1920) reçurent une apparition de Notre-Dame et trois secrets qui sont en partie des visions.

Le premier secret concerne la révélation de l'enfer, et il a été révélé le 31 août 1941.

Le second secret concerne la dévotion réparatrice au cœur immaculé de Marie et la conversion de la Russie, il a été dévoilé le 8 décembre 1941.

Le troisième secret concerne les persécutions de l'Eglise au XX° siècle et la fécondité spirituelle des martyrs.

Il a été dévoilé le 13 mai 2000.

L'apparition du 13 juillet (version détaillée du 4° mémoire)

Quelques moments après notre arrivée à la Cova da Ira, près du chêne-vert, parmi une grande foule de gens, alors que nous récitions le chapelet, nous vîmes le reflet de la lumière habituelle et, ensuite, Notre-Dame sur le chêne-vert.

- Que me voulez-vous ? demandai-je.

- Je veux que vous veniez ici le 13 du mois qui vient, que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l'honneur de Notre Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre, parce qu'Elle seule pourra vous secourir.

- Je voudrais vous demander de nous dire qui Vous êtes, et de faire un miracle afin que tous croient que Vous nous apparaissez.

- Continuez à venir ici tous les mois. En octobre, je dirai qui je suis, ce que je veux et je ferai un miracle que tous verront pour croire.

Ici, je fis quelques demandes dont je ne me souviens pas.

Ce dont je me souviens, c'est que Notre-Dame dit qu'il était nécessaire de dire le chapelet afin d'obtenir ces grâces dans l'année. Et elle continua :

- Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent, spécialement lorsque vous ferez un sacrifice :

« O Jésus, c'est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie. »

En disant ces dernières paroles, Elle ouvrit de nouveau les mains, comme les deux derniers mois.

Le reflet parut pénétrer la terre et nous vîmes comme un océan de feu, et plongés dans ce feu, les démons et les âmes, comme s'ils étaient des braises, transparentes et noires, ou bronzées, ayant des formes humaines.

Elles flottaient dans l'incendie, soulevées par les flammes qui sortaient d'elles-mêmes avec des nuages de fumée, tombant de tous côtés, semblables à la retombée des étincelles dans les grands incendies, sans poids ni équilibre, avec des cris et des gémissements de douleur et de désespoir qui horrifiaient et faisaient trembler de peur.

(Ce fut sans doute à cette vue que j'ai dû pousser ce cri Aïe... que l'on dit avoir entendu).

Les démons se distinguaient par des formes horribles et répugnantes d'animaux effrayants et inconnus, mais transparents comme des charbons noirs embrasés.

Effrayés, comme pour demander secours, nous avons les yeux vers Notre-Dame qui nous dit avec bonté et tristesse :

Afin de les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon cœur immaculé... Si vous faites ce que je vous dis, beaucoup d'âmes seront sauvées... [Lucie complète le 3° mémoire en ajoutant cette parole de Notre Dame :]

Lorsque vous récitez le chapelet, dites à la fin de chaque dizaine, dites :

« Mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer ; emmenez au Paradis toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. »

Il y eut un moment de silence et je demandai :

- Vous ne voulez rien de plus ?

- Non. Aujourd'hui je ne demande rien de plus.

- Et, comme d'habitude, elle commença à s'élever en direction du levant jusqu'au moment où elle disparut dans l'immensité du firmament.

4° mémoire de sr Lucie : Mémoires de sœur Lucie,




Le second secret, réponse au premier secret...

« Le secret comporte trois choses distinctes, et je vais en dévoiler deux.

La première fut la vision de l'Enfer.

Notre-Dame nous montra une grande mer de feu, qui paraissait se trouver sous la terre et, plongés dans ce feu, les démons et les âmes, comme s'ils étaient des braises transparentes, noires ou bronzées, avec une forme humaine.

Ils flottaient dans cet incendie, soulevés par les flammes, qui sortaient d'eux-mêmes, avec des nuages de fumée.

Ils retombaient de tous côtés, comme les étincelles retombent dans les grands incendies, sans poids ni équilibre, avec des cris et des gémissements de douleur et de désespoir qui horrifiaient et faisaient trembler de frayeur.

Les démons se distinguaient par leurs formes horribles et dégoûtantes d'animaux épouvantables et inconnus, mais transparents et noirs.

Cette vision dura un moment, grâce à notre bonne Mère du Ciel qui auparavant nous avait prévenus, nous promettant de nous emmener au Ciel (à la première apparition). Autrement, je crois que nous serions morts d'épouvante et de peur.

Ensuite nous levâmes les yeux vers Notre-Dame, qui nous dit avec bonté et tristesse: Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs.

Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes seront sauvées et on aura la paix.

La guerre va finir.

Mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le pontificat de Pie XI en commencera une autre pire encore.

Lorsque vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne, qu'Il va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la faim et des persécutions contre l'Église et le Saint-Père.

Pour empêcher cette guerre, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis.

Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix; sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église.

Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites.

À la fin, mon Cœur immaculé triomphera.

Le Saint-Père me consacrera la Russie, qui se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix. »

Troisième mémoire de sœur Lucie, daté du 31 août 1941!


http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_20000626_message-fatima_fr.html



Source : http://www.vatican.va/



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 14 Juil 2017 - 22:10

14 juillet – Italie : Notre Dame Auxiliatrice des Chrétiens (1723)




   

http://blog.catholicapedia.net/wp-content/uploads/2017/05/Notre-Dame-Auxiliatrice.pdf




La Madone des bombes


La fresque « La Madone des bombes » doit son appellation à un événement tout à fait particulier.

Le 1er mars 1944, lors du bombardement qui a frappé les édifices de la place du Saint-Office à Rome, la fresque de la Vierge à l’Enfant est restée miraculeusement indemne.

L’écrivain italien J.S. Grioni raconte que ce soir-là, vers 20 heures :

« Un avion a lâché six bombes qui ont causé de puissantes explosions en secouant tous les édifices de la place. Les éclats ont atteint le palais, en traversant les appartements et en brisant quasiment toutes les vitres, à l’exception de celle qui protégeait la Madone. Elle est restée curieusement intacte, bien que des éclats aient frappé le mur tout autour de l’effigie. »

La fresque, qui date du XVIIe-XVIIIe siècle, est désormais vénérée comme la

« Madone des Grâces » ou « Madone des bombes ».

Elle se situe entre le palais du Saint-Office et l’entrée de l’oratoire pontifical de Saint-Pierre, sur un mur adjacent à un petit jardin. L’œuvre est installée dans un nouveau cadre en marbre, entre deux grands anges tenant dans leur main un bouclier clouté.


 






avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 15 Juil 2017 - 12:05

15 juillet

- Maronites et Syriaques :

Fête de Marie Médiatrice - Saint Bonaventure
   

Des faits considérables de l’Histoire de l’Eglise




La grande amitié de Mère Yvonne-Aimée  pour la Vierge Marie était fondée sur la Bible, les dogmes de l’Eglise, la théologie, la liturgie, le Rosaire contemplé, l’exemple des saints et sa propre expérience de voyante.

Loin de s’enfermer dans les grâces mariales qu’elle avait reçues, Mère Yvonne-Aimée pensait que les apparitions de la rue du Bac, de la Salette, de Lourdes, de Pontmain et de Fatima étaient des faits considérables de l’Histoire de l’Eglise.

Elle dit un jour en récréation qu’elle avait lu trois fois de suite le récit de Lucie, Jacinthe et François, de Fatima, “tant qu’elle lui prenait le cœur et l’avait touchée”. (…) tant ce récit lui prenait le cœur

Etait-ce seulement une coïncidence ?

La date du 15 août où se déroulait la procession du Vœu du roi de France Louis XIII remettant son royaume entre les mains de la Vierge Marie, fut marquée, chaque année ou presque, de 1922 à 1950, pour Mère Yvonne-Aimée, par une apparition et visitation mariales, nocturnes et secrètes qui avaient un rapport avec la situation de la France mais aussi avec des affaires touchant l’Eglise en U.R.S.S. et l’Eglise du monde.

_____________________
  Yvonne Beauvais (1901-1951), était religieuse Augustine hospitalière à Malestroit (Ouest de la France) sous le nom de sœur Yvonne-Aimée


Yvonne-Aimée de Malestroit telle que je l’ai connue, Paul Labutte, F.X. de Guibert, 2007, pp. 187-190



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 16 Juil 2017 - 8:53

16 juillet - Notre Dame du Mont Carmel




 



Du Mont Carmel à Lourdes et à Fatima

La fête de Notre Dame du Mont Carmel a été instaurée par les Carmes vers 1380, en mémoire de la fin des oppositions à leur ordre, et de la vision à saint Simon Stock le 16 juillet 1251, vision au cours de laquelle la Vierge Marie remit le scapulaire à Simon Stock.

En 1587, le pape Sixte Quint étendit cette fête à l'ensemble du Carmel, branches féminine et masculine.

En 1726, Benoît XIII l'étend au calendrier romain.

Quant aux apparitions de la Vierge à Lourdes, elles se sont conclues le 16 juillet 1858, fête de Notre Dame du Mont Carmel.

Ce jour-là, nous rapporte Bernadette, l'apparition resta dans le silence et se montra plus belle que jamais.

Celle qui est la Reine et la beauté du Carmel, la Vierge du silence et de la contemplation, couronnait la série des dix-huit apparitions dans le souvenir de sa présence auprès de l'Ordre du Carmel.

Pareillement, Marie choisit, lors de sa dernière apparition aux pastoureaux de Fatima, le jour du 13 octobre 1917, de se manifester sous l'aspect de Notre Dame du Mont Carmel, c'est-à-dire de la Vierge au scapulaire.



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 17 Juil 2017 - 9:47

17 juillet - Fête de l’humilité de Marie








 

https://viechretienne.catholique.org/meditation/10292-l-humilite-de-marie





L'humilité de sa servante plutôt que sa virginité


Sans l'humilité, j'ose l'affirmer, même la virginité de Marie n'aurait pu plaire à Dieu :
Sur qui reposera mon esprit, dit Dieu, sinon sur l'humble et celui qui aime la paix (Is 66, 21). Sur l'humble, a-t-il dit, et non sur celui qui est vierge : si donc Marie n'avait pas été humble, l'Esprit Saint n'aurait pas reposé sur elle.

Et si l’Esprit Saint ne s'était pas reposé sur elle, il ne l'aurait pas rendue féconde. Comment, en effet, Marie aurait-elle conçu de lui sans sa présence ?

Voilà donc qui est clair : pour qu'elle conçût de l'Esprit Saint, elle-même l'atteste :

Dieu regarda l'humilité de sa servante" (Luc 1, 48) plutôt que sa virginité : et si elle plut par sa virginité, c'est pourtant par son humilité qu'elle conçut.

D'où il résulte avec évidence que si la virginité, elle aussi, a pu plaire à Dieu, c'est sans aucun doute à l'humilité qu'elle le doit.



Saint Bernard de Claivaux


Biographie de Bernard DE CLAIRVAUX :




Abbé, Religieux et Saint (Francais)
Né en 1090
Décédé le 20 août 1153 (à l'âge d'environ 63 ans)

 

Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux (1090, Château de Fontaine-lès-Dijon, Dijon – † 20 août 1153, abbaye de Clairvaux) est un moine et réformateur français.


Il est canonisé par l'Église catholique en 1174 et devient ainsi saint Bernard de Clairvaux.


Né en 1090, dans une grande famille noble de Bourgogne, Bernard est le troisième des sept enfants de Tescelin le Roux (Tescelin Sorrel) et d'Aleth de Montbard. À l'âge de neuf ans, on l'envoie à l'école canoniale de Châtillon-sur-Seine, où il montre un goût particulier pour la littérature. En 1112, il entre à l'abbaye de Cîteaux, fondée en 1098 par Robert de Molesme, et dont Étienne Harding vient juste d'être élu abbé.

En 1115, Étienne Harding envoie le jeune homme à la tête d'un groupe de moines pour fonder une nouvelle maison cistercienne dans la vallée de Langres.

La fondation est appelée « claire vallée », qui devient ensuite « Clairvaux ».

Bernard est élu abbé de cette nouvelle abbaye, et confirmé par Guillaume de Champeaux, évêque de Châlons et célèbre théologien.

Les débuts de Clairvaux sont difficiles : la discipline imposée par Bernard est très sévère.

Bernard poursuit ses études sur l'Écriture Sainte et sur les Pères de l'Église.

Il a une prédilection presque exclusive pour le Cantique de Salomon et pour saint Augustin.

Cet auteur et ce livre correspondent aux tendances de l'époque.

Les gens affluent dans la nouvelle abbaye, et Bernard convertit même toute sa famille :

Son père, Tescelin, et ses cinq frères entrent à Clairvaux en tant que moines.

Sa sœur, Humbeline, prend également l'habit au prieuré de Jully-les-Nonnains. Dès 1118, de nouvelles maisons doivent être fondées pour éviter l'engorgement de Clairvaux (ex: Abbaye Notre-Dame de Fontenay).

En 1119, Bernard fait partie du chapitre général des cisterciens convoqué par Étienne Harding, qui donne sa forme définitive à l'ordre. La « Charte de Charité » qui y est rédigée est confirmée peu après par Calixte II.

C'est à cette époque que Bernard rédige ses premières œuvres, des traités et homélies, et surtout une Apologie, écrite sur la demande de Guillaume de Saint-Thierry, qui défend les bénédictins blancs (cisterciens) contre les bénédictins noirs (clunisiens). Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, lui répond amicalement, et malgré leurs différends idéologiques, les deux hommes se lient d'amitié.

Il envoie également de nombreuses lettres pour inciter à la réforme le reste du clergé, en particulier les évêques.

Sa lettre à l'archevêque de Sens, Henri de Boisrogues, surnommée par la suite De Officiis Episcoporum (Sur la conduite des évêques) est révélatrice du rôle important joué par les moines au XIIe siècle, et des tensions entre clergé régulier et séculier.

En 1128, Bernard participe au concile de Troyes, convoqué par Honorius II et présidé par Matthieu d'Albano, légat du pape. Bernard est nommé secrétaire du concile, mais en même temps il est contesté par une partie du clergé, qui pense que Bernard, simple moine, se mêle de choses qui ne le regardent pas. Il finit par se disculper.

C'est lors de ce concile que Bernard fait reconnaître les statuts de la milice du Temple, les Templiers, dont il rédige lui-même les statuts.

Devenu une personnalité importante et écoutée dans la chrétienté, il intervient dans les affaires publiques, il défend les droits de l'Église contre les princes temporels, et conseille les papes.

En 1130, après la mort d'Honorius II, lors du schisme d'Anaclet II, c'est sa voix qui fait accepter Innocent II. En 1132, il fait accepter par le pape l'indépendance de Clairvaux vis-à-vis de Cluny.

Dans cette période de développement des écoles urbaines, où les nouveaux problèmes théologiques sont discutés sous forme de questions (quaestio) et d'argumentation et de recherche de conclusion (disputatio), saint Bernard est partisan d'une ligne traditionnaliste.

Il combat les positions d'Abélard, approximatives d'un point de vue théologique, et le fait condamner au concile de Sens en 1140.

En 1145, Clairvaux donne un pape à l'Église, Eugène III. Lorsque le royaume de Jérusalem est menacé, Eugène III, lui- même cistercien, demande à Bernard de prêcher la deuxième croisade à Vézelay le 31 mars 1146 puis à Spire.

Il le fait avec un tel succès que le roi Louis VII le Jeune et l'empereur Conrad III prennent eux-mêmes la croix.

Au concile de Reims, en 1148, il porte une accusation d'hérésie contre Gilbert de la Porrée, évêque de Poitiers.

Il n'obtient qu'un mince avantage, et son adversaire conserve son évêché et toute sa considération. Plein de zèle pour l'orthodoxie, il combattit aussi les thèses de Pierre de Bruys, d'Arnaud de Brescia, et condamna les excès de Raoul, un ancien moine de Clairvaux, qui demandait le massacre des Juifs. En cette même année il prêche la croisade en Hainaut et séjourne à Mons, la capitale des comtes de Hainaut.

Saint Bernard fonde jusqu'à 72 monastères, répandus dans toutes les parties de l'Europe : 35 en France, 14 en Espagne, 10 en Angleterre et en Irlande, 6 en Flandre, 4 en Italie, 4 au Danemark, 2 en Suède, 1 en Hongrie.

En 1151, deux ans avant sa mort, il y a 500 abbayes cisterciennes. Clairvaux compte 700 moines.

Bernard meurt en 1153, à 63 ans.

Canonisé le 18 juin 1174 par Alexandre III, Bernard de Clairvaux a été déclaré docteur de l'Église par Pie VIII en 1830. On le fête le 20 août.



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 18 Juil 2017 - 8:58

18 juillet – Canada

Consécration du Canada à la Sainte Famille (1666)






 




Sainte Famille de Nazareth,
je me consacre à toi
pour que tu me conduises
à la Sainte Trinité.
En elle, je renouvelle mon alliance d'amour
et reçois le don de l'Esprit.

Je me glisse dans votre très Sainte Famille
pour aimer et enfanter l'Église.
Avec vous, Joseph, Marie et Jésus,
je désire cultiver la douceur, l'humilité,
le pardon, la joie du service.
Découvrir la force de la vie cachée
et sa fécondité dans la patience du temps.

Je me consacre à vous,
pour être enfant de votre famille,
recevoir Jésus comme frère,
Toi Marie, comme maman,
Et toi, Joseph, comme gardien.

Votre proximité attire l'Esprit Saint.
Je vous dépose ma famille
pour qu'elle devienne un atelier de sainteté,
une petite église domestique,
un cénacle où le feu de l'Esprit nous embrase tout.

Qu'une Pentecôte permanente éclaire notre maison
et transfigure nos épreuves,
qu'elle enflamme de douce charité
notre quartier et notre paroisse.

sainte Famille

Marie, doux feu de charité,
Joseph, gardien du foyer,
Jésus, fleuve d'eau vive,
je me donne à vous.

Amen.



Jamais plus je n’ai eu de doutes sur ma vocation

J'avais 15 ans, j’étais au séminaire du Sacré-Cœur de Jésus à Corupá (Brésil) et j´arrivais à la conclusion que je n’avais pas la vocation sacerdotale.

Je me disais :

Quelle prétention de croire que Dieu m’appelle moi plutôt que tant d’autres dans le monde ?!

J’en ai conclu que je ferais mieux de retourner chez moi.

Mais comme notre retraite de séminaristes devait durer encore trois jours, je me suis dit :

Pourquoi ne pas en profiter jusqu’au bout, cela m’aidera à traverser cette étape importante de ma vie ?

J'ai alors passé une grande partie de la retraite devant l’image du Cœur Immaculé de Marie, lui demandant sa protection maternelle, lorsque j’aurais quitté le séminaire.


Toute ma retraite a été enveloppée d`une grande paix et j’ai oublié complètement ma décision de quitter le séminaire !

Je ne m’en suis souvenu que plusieurs semaines plus tard, mais je me sentais si bien, si tranquille par rapport à ma vocation sacerdotale et religieuse que j’ai compris que ma place était là.

Jamais plus je n´ai eu de doutes sur ma vocation.



Monseigneur Murilo Krieger

Vice Président de la conférence des évêques du Brésil et Primat du Brésil

Interview exclusif pour Une Minute avec Marie

Interview de Thácio Siqueira


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 19 Juil 2017 - 7:33

19 juillet – France, Paris, 18 au 19 :

1° Apparition de la Vierge à Sainte Catherine Labouré en 1830








http://www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com/histoire-dune-famille/catherine-laboure/





Alep consacrée à Notre Dame de Fatima


Alep, ville martyre de la guerre en Syrie, a été consacrée à Notre Dame de Fatima, ce 13 mai 2017 alors que le Pape présidait le centenaire des apparitions au Portugal.

Dans un compte-rendu de cette « journée spéciale », les Franciscains de Terre Sainte témoignent de cette espérance bien vivante chez ces Chrétiens éprouvés par d’immenses souffrances et bafoués dans leurs droits.

L’acte de consécration a eu lieu durant une messe présidée par le curé d’Alep, devant 40 000 fidèles. La statue de la Vierge, affirme-t-il, leur a apporté consolation, à lui et à toute la ville !

L’archevêque maronite d’Alep, Mgr Joseph Tobji, a aussi participé aux célébrations, suivies d’une grande procession de la statue de Marie à travers les rues de la ville.





La statue de Notre-Dame a été amenée à Alep du Portugal, à l’initiative du Custode de Terre Sainte, par Pedro Rodrigues, un prêtre portugais qui a pu constater la situation de la ville syrienne :

« Il est temps de reconstruire… Pas seulement les maisons, mais aussi les rêves qui ont été perdus », a-t-il confirmé.
Pour lui, la venue sur cette terre de la Vierge de Fatima est, pour ces Chrétiens,


« un rêve devenu réalité » !


Un rêve devenu réalité et un signe d’espérance pour toute la communauté chrétienne meurtrie dans sa chair.

Un « rêve devenu réalité, une occasion spéciale et émouvante,  qui arrive dans un moment parfait » : mis bout à bout, ces petits commentaires recueillis à Alep, ville martyre de la guerre en Syrie, soulignent la joie et l’espérance qui animaient les chrétiens le jour de la consécration de leur ville à Notre-Dame de Fatima, le 13 mai dernier, alors que le Pape présidait le centenaire des apparitions mariales au Portugal.

Dans un compte-rendu de cette « journée spéciale » pour toute la communauté d’Alep, qui souffre encore des conséquences de la guerre en Syrie, les franciscains de Terre Sainte témoignent de cette espérance bien vivante chez ces chrétiens éprouvés par d’immenses souffrances et bafoués dans leurs droits.

Selon Ibrahim Alsabagh, le curé d’Alep, qui vit dans les décombres de la ville, dans la partie ouest se sont regroupés 40 000 chrétiens sur les 250 000 que comptait la ville avant la guerre civile.

L’acte de consécration a eu lieu durant une messe présidée par le père Ibrahim.

« La statue de la Vierge », affirme-t-il, « leur a apporté consolation, à lui et à toute la ville ! »


3 000 fidèles derrière la Vierge


L’archevêque maronite d’Alep, Mgr Joseph Tobji, a également participé aux célébrations, suivies d’une grande procession de la statue de Marie à travers les rues de la ville.

« Pour nous, ici à Alep – a-t-il commenté — c’est une grande chose de savoir que la Vierge de Fatima, la mère de Dieu, nous console chaque jour et à chaque moment, pas seulement en ce centenaire béni ; le Seigneur aussi est avec nous et ne nous abandonne pas ».

La procession drainait presque 3 000 personnes qui ont accompagné la statue de la Vierge dans toute la ville, « signe tangible des innombrables grâces semées dans nos cœurs », a souligné le curé d’Alep qui espère que cette visite de la statue de Notre-Dame de Fatima sera porteuse « de nombreuses guérisons ».

Premier défi pour Alep : se reconstruire. « Reconstruire ses bâtiments, mais aussi son économie », a précisé le père Ibrahim, inquiet pour cette portion d’ « humanité détruite, martyrisée, paralysée », qui a bien du mal à se relever.


« Un rêve devenu réalité »

La statue de la « femme plus brillante que le soleil » a été amenée à Alep du Portugal, à l’initiative du Custode de Terre Sainte, le père Francesco Patton, par Pedro Rodrigues, prêtre portugais… qui a pu constater, de ses yeux, la situation de la ville syrienne : « Il est temps de reconstruire… Pas seulement les maisons, mais aussi les rêves qui ont été perdus », a-t-il confirmé.

Pour lui, la venue sur cette terre de « cette Dame qui est pour la paix, qui est pour la conversion et veut accueillir ses enfants » est pour ces chrétiens « un rêve devenu réalité », comme le confirme en effet une chrétienne d’Alep :

« Nous sommes vraiment heureux et nous espérons que la présence de Marie ici protègera notre ville, nos familles et chacun de nous ».


Les religieux en première ligne

Et sœur Hyacinthe Mistrich de la congrégation du Saint-Rosaire, leur a fait écho : « Cette occasion spéciale fut vraiment émouvante, car tous ceux qui aiment la Vierge sont venus ici prier et renouveler leur consécration à Marie.

C’est pour cela que ça a été très important.

Cette visite a donné aux gens une certaine espérance pour le futur ».

Et sur cette terre, de toute évidence, la présence des religieux fait vraiment la différence, comme a témoigné sœur Laude du Verbe Incarné, à Alep :

« C’est un peu ce que nous a dit le pape François.

Le religieux, ici, doit apporter la consolation. Même si nous ne l’avons pas, nous devons l’incarner et la leur montrer.

Après toute la crise qu’Alep a traversée, c’est ce que les gens attendent de nous ! ».


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 20 Juil 2017 - 9:02

20 juillet - Canonisation de saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1947)




   

Son grand secret pour attirer les âmes à Jésus





http://www.infobretagne.com/grignion-de-montfort.htm



Le grand ressort de tout le ministère apostolique de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, son grand secret pour attirer les âmes et les donner à Jésus, c’est la dévotion à Marie.

Sur elle il fonde toute son action : en elle est toute son assurance, et il ne pouvait trouver arme plus efficace à son époque.

À l’austérité sans joie, à la sombre terreur, à l’orgueilleuse dépression du jansénisme, il oppose l’amour filial, confiant, ardent, expansif et effectif du dévot serviteur de Marie envers celle qui est le refuge des pécheurs, la Mère de la divine Grâce, notre vie, notre douceur, notre espérance.

Notre avocate aussi ; avocate qui, placée entre Dieu et le pécheur, est toute occupée à invoquer la clémence du juge pour fléchir sa justice, à toucher le cœur du coupable pour vaincre son obstination.

Dans sa conviction et son expérience de ce rôle de Marie, le missionnaire déclarait avec sa pittoresque simplicité que « jamais pécheur ne lui a résisté, une fois qu’il lui a mis la main au collet avec son rosaire ».


Pape Pie XII

Discours lors du 3e centenaire de la mort de st Louis Marie Grignion de Montfort





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 21 Juil 2017 - 9:24

21 juillet

Suisse : Fête de Notre Dame d’Einsiedeln





https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_territoriale_d%27Einsiedeln


http://www.kloster-einsiedeln.ch/?id=1350


   

Saluer Marie par des Ave Maria, c’est lui offrir des roses


La pratique du Rosaire remonte au XIe siècle, à l’époque où les religieux illettrés récitaient Pater et Ave à la place de l’office au chœur.

Ces moines qui ne pouvaient pas lire récitaient 150 Ave, en référence aux 150 psaumes ; c’était le Psautier de Marie.

Le dominicain Alain de la Roche va propager la récitation du Rosaire au XVe siècle.


Le chapelet des Catholiques, composé de grains regroupés en cinq dizaines, est l’objet servant à la récitation du Rosaire qui comprend les mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux.

Diminutif du mot « chapel », le chapelet signifie couronne de métal et de fleurs.

Le mot « rosaire » est issu de l’amour courtois.

Le « rosarium », qui veut dire champ de roses, désignait le recueil de poèmes qu’un chevalier dédiait à sa dame. Saluer Marie par des Ave Maria, c’est lui offrir des roses en méditant avec elle l’Évangile.

Le pape François est très attaché au Rosaire.

Son secrétaire témoignait à Radio Vatican le 10 mars 2014 :

« Le Pape ne perd pas une minute, il travaille infatigablement.

Quand il ressent le besoin d’une petite pause, il s’assied et récite le chapelet.

Il en récite trois par jour. Il m’a dit :

« Cela m’aide à me détendre ».





Nous avons besoin d’objets et de signes qui soutiennent notre prière :

un texte, un chant, une image, une icône, une croix, un cierge, un chapelet.



Prière millénaire et universelle

On retrouve le chapelet dans plusieurs religions.

Les hindous ont le leur, les musulmans également, qui égrènent les 99 noms de Dieu.

Il y a aussi le chapelet en laine de cent grains, appelé chotky, que les orthodoxes utilisent pour la répétition du nom de Jésus ou de cette invocation :

« Seigneur Jésus, fils du Dieu vivant, aie pitié de moi, pécheur ».



Ces moines qui ne pouvaient pas lire récitaient 150 Ave, en référence aux 150 psaumes ; c’était le Psautier de Marie.

Le dominicain Alain de la Roche va propager la récitation du rosaire au XVe siècle.

Le chapelet des catholiques, composé de grains regroupés en cinq dizaines, est l’objet servant à la récitation du rosaire qui comprend les mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux.


Une prière renouvelée

Aujourd’hui, le rosaire connaît un renouveau qui se situe dans la redécouverte de la méditation et de la prière.

Ce résumé de l’Évangile ouvre un espace de relation entre le visible et l’invisible en nous unissant à la Trinité.

Il possède un rythme qui apaise le corps, pacifie l’âme, nous ancre dans le moment présent.

Certes, il y a le risque de la monotonie, mais la répétition, commune à bien des méthodes de méditation, facilite la mémorisation et l’intériorisation pour mieux nous imprégner des mystères du Christ.

Je récite souvent le chapelet en me servant discrètement de mon dizainier que je porte au doigt comme une bague.

Cette prière me conduit à l’intérieur de mon cœur et m’ouvre à la présence d’un amour.

Simple et profonde, humble et reposante, elle est à la portée des doigts et du cœur.

Elle se récite partout, au lit, dans la rue, en voiture, dans le métro, à l’église, seul ou avec d’autres.

J’ai visité pendant des années une dame âgée qui avait toujours son chapelet à la main.

Elle égrenait des Ave Maria pour les personnes qui se recommandaient à ses prières.

Elle méditait les mystères du rosaire à son rythme, puis elle ne comptait plus les dizaines.

Elle se tenait alors en silence, en pleine contemplation de l’amour de Dieu que Marie lui révélait jour après jour.

Elle entourait ainsi le monde de sa prière de pauvre.


Chapelet

Le pape Léon XIII, qui a fait d’octobre le mois du rosaire, présentait le chapelet comme un tonique de l’âme.

C’était la prière préférée de saint Jean-Paul II.





Il avait été un membre fervent du mouvement « Le Rosaire vivant », fondé en 1826 par Pauline Jaricot, toujours actif de nos jours.

Les saints ont souvent présenté le rosaire comme une arme efficace dans le combat spirituel.

« Tout à Jésus par Marie », disait saint Louis-Marie Grignon de Montfort.

Le pape François est également très attaché à la prière du rosaire.





Son secrétaire en témoignait à Radio Vatican le 10 mars 2014 :

« Le pape ne perd pas une seule minute !

Il travaille infatigablement.

Et quand il ressent le besoin de faire une petite pause, il ne ferme pas les yeux sans rien faire : il s’assied et récite son chapelet.

Je pense qu’il en récite trois par jour.

Et il m’a dit :

« Cela m’aide à me détendre ».

Puis, il reprend le travail ».

Dans son exhortation  apostolique La joie de l’Évangile, François écrit :

« Avec l’Esprit Saint, il y a toujours Marie au milieu du peuple.

Elle est la Mère de l’Église évangélisatrice et sans elle nous n’arrivons pas à comprendre pleinement l’esprit de la nouvelle évangélisation.

Elle est la missionnaire qui se fait proche de nous pour nous accompagner dans la vie, ouvrant nos cœurs à la foi avec affection maternelle.

Comme une vraie mère, elle marche avec nous, lutte avec nous, et répand sans cesse la proximité de l’amour de Dieu!


Une prière pour le couple

Cette forme de prière est bien adaptée à la vie de couple.

Par exemple, mon épouse et moi, nous « marchons » le chapelet en nous promenant dans notre quartier au rythme des mystères.(Jacques Gauthier)

Nous alternons les cinq dizaines; l’un prie la première partie dans la forme qui lui convient:

« Je te salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi, tu es bénie entre toutes les femmes, et Jésus, ton enfant, est béni ».

L’autre répond :

« Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous, pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen ».

Marie intercède pour nous dans les petites choses du quotidien.

Elle nous ouvre au Verbe fait chair qui nous enveloppe de son amour.

Elle renvoie toujours au Christ, nous faisant sentir de l’intérieur ce Dieu qui nous dépasse et qui nous aime.

De l’Annonciation à l’Assomption, c’est toujours son Fiat, jamais repris, qui se prolonge en un vibrant Magnificat.

L’aimer, c’est aimer Jésus, comme l’écrivait Thérèse de Lisieux dans une lettre à sa sœur Céline, le 14 juillet 1889 :

« Ne crains pas d’aimer trop la Ste Vierge, jamais tu ne l’aimeras assez, et Jésus sera bien content puisque la Ste Vierge est sa Mère »


Vingt mystères à méditer

Voici l’ensemble des vingt mystères du rosaire et les journées traditionnellement consacrées à leur méditation.

Les grâces demandées sont autant de fruits en correspondance avec le mystère contemplé.

Libre à vous de demander autre chose.

Nous méditons les épisodes de la vie de Jésus avec Marie.

Nous le suivons pas à pas dans son chemin de joie, de lumière, de souffrance et de gloire.

Mystères joyeux (lundi et samedi)
L’Annonciation : la joie
La Visitation : la charité fraternelle
La Nativité : la paix
La présentation de Jésus au Temple : l’offrande
Le recouvrement de Jésus au Temple : la sagesse

Mystère lumineux (jeudi)
Le baptême de Jésus : l’union à Dieu
Les noces de Cana : la confiance en Marie
L’annonce du royaume de Dieu : la conversion
La Transfiguration : le désir de Dieu
L’institution de l’eucharistie : l’unité

Mystères douloureux (mardi et vendredi)
L’agonie de Jésus : la contrition de nos fautes
La flagellation : le détachement
Le couronnement d’épines : l’humilité
Le portement de la croix : la patience
La crucifixion : la persévérance

Mystères glorieux (dimanche et mercredi)
La Résurrection : la foi
L’Ascension : l’espérance
La Pentecôte : l’amour
L’Assomption : le désir du ciel
Le couronnement de Marie : la grâce d’une bonne mort



Pourquoi l'ajout des mystères lumineux ?

19. Parmi tous les mystères de la vie du Christ, le Rosaire, tel qu'il s'est forgé dans la pratique la plus courante approuvée par l'autorité ecclésiale, n'en retient que quelques-uns.

Ce choix s'est imposé à cause de la trame originaire de cette prière, qui s'organisa à partir du nombre 150, correspondant à celui des Psaumes.

Afin de donner une consistance nettement plus christologique au Rosaire, il me semble toutefois qu'un ajout serait opportun; tout en le laissant à la libre appréciation des personnes et des communautés, cela pourrait permettre de prendre en compte également les mystères de la vie publique du Christ entre le Baptême et la Passion.

Car c'est dans l'espace de ces mystères que nous contemplons des aspects importants de la personne du Christ en tant que révélateur définitif de Dieu.

Proclamé Fils bien-aimé du Père lors du Baptême dans le Jourdain, il est Celui qui annonce la venue du Royaume, en témoigne par ses œuvres, en proclame les exigences

. C'est tout au long des années de sa vie publique que le mystère du Christ se révèle à un titre spécial comme mystère de lumière:

« Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde »


(Jn 9,5)

Pour que l'on puisse dire de manière complète que le Rosaire est un "résumé de l'Évangile", il convient donc que, après avoir rappelé l'incarnation et la vie cachée du Christ (mystères joyeux), et avant de s'arrêter sur les souffrances de la passion (mystères douloureux), puis sur le triomphe de la résurrection (mystères glorieux), la méditation se tourne aussi vers quelques moments particulièrement significatifs de la vie publique (mystères lumineux).

Cet ajout de nouveaux mystères, sans léser aucun aspect essentiel de l'assise traditionnelle de cette prière, a pour but de la placer dans la spiritualité chrétienne, avec une attention renouvelée, comme une authentique introduction aux profondeurs du Cœur du Christ, abîme de joie et de lumière, de douleur et de gloire.

Jean-Paul II, Rosarium Virginis Mariae, Lettre apostolique sur le Rosaire,




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19830
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum