Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par Erg74 le Lun 24 Oct 2016 - 10:03


Chez les orthodoxes, c'est le peuple qui est le gardien de la foi. Il n'y a pas, en toute rigueur, de cléricalisme dans l'Orthodoxie (c'est d'ailleurs un reproche que nous faisaient très souvent les polémistes ultramontains du XIXe siècle). Alors, oui, on peut découvrir des choses très choquantes dans le comportement public de certains évêques, parce que là où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie - et l'on pourrait écrire des pages et des pages sur la figure de tel ou tel prélat, qui, tout en étant métropolite orthodoxe, aura passé soixante ans de sa vie au service des ennemis successifs de l'Eglise et il y aurait des questions à se poser sur la résistance à la grâce. Mais ce que vous ne trouverez pas, c'est que la décision d'un seul homme ou d'une seule autorité ecclésiastique puisse nous mener à la capitulation ou même entraîner la révision de l'enseignement reçu des Apôtres ou le saccage de la liturgie. Vous avez un bon exemple historique à travers l'histoire des orthodoxes d'Ukraine qui dont dû survivre vingt-quatre ans (1596-1620) sans hiérarchie après la trahison de leurs évêques ayant vendu leur foi pour pouvoir siéger au Sénat du royaume de Pologne-Lituanie. Vous avez aussi l'histoire des orthodoxes de Transylvanie après l'apostasie du métropolite Athanase, surnommé jusqu'à ce jour Sathanase, et les tribulations qu'ils durent endurer pendant six décennies jusqu'au rétablissement de la hiérarchie orthodoxe en Transylvanie
Erg74
Erg74
Pour le roi

Masculin Messages : 671
Localisation : La Yaute
Inscription : 23/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Re: Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par tlig77 le Mar 25 Oct 2016 - 11:50

Vous avez raison : "le peuple est gardien de la Foi", c'est ce qui devrait primer dans l'église catholique mais beaucoup de fidèles catholiques romain que nous sommes n'en n'ont plus conscience. J'ajouterai qu'en effet l'histoire temporelle et ecclésiale a façonné au fil des siècles l'érection d'une Papauté-impératrice.

Cependant la théologie catholique bien comprise (qui l'est peu hélas) affirme que l'infaillibilité pontificale est directement reliée au Sensus Fidei/Sensus Fidelium. C'est à dire que c'est le bon sens surnaturel et commun du peuple de Dieu qui a une connaissance intuitive des vérité de la Foi et doit la préserver des hérésies. Ce sens commun est conduit par le magistère du Pape dans le sens ou ce dernier confirme ses frères dans la Foi (formule en usage). Le charisme de Pierre est celui ci : ouvrir, par le pouvoir des clefs qu'il a reçu du christ, la fécondité des vérités de Foi éternelles, afin que celles-ci produisent un effet plénier sur les âmes qu'il a sous sa conduite. Mais les initiateurs de la définition de la Foi ne sont pas spécifiquement les Papes mais bien les croyants qui, même s'ils sont en minorité à certains moments de l'histoire, voient la vérité qu'il défendent, confirmée par le successeur de Pierre afin que celle-ce s'applique à tous les catholique.

Le successeur de Pierre doit en permanence être attentif au sensus fidei, pour confirmer ou infirmer ce que nous croyons.
Hélas, l'histoire institutionnelle de l'église catholique à quelque peu refroidi les catholiques qui attendent que la doctrine soit pondue entièrement par le Pape et les évêques et ne prennent donc plus part à la vie de l'église, ne se forment pas et se satisfont du minimum. Plus la pastorale est centralisée, plus les brebis s'endorment...et moins elles prennent leur responsabilité.

Le Pape François est très conscient de cela, c'est la raison pour laquelle il cherche à remettre la synodalité comme mode d'exercice de la pastorale. Cela ne plaît pas à tous et apparaît comme "progressiste" par bon nombre de catholiques qui craignent une église démocratique. Il n'est pas la peine de rappeler que dans l'église du premier millénaire le Pape était "parmi ses frères" qu'il confirmait dans la Foi.

C'est d'ailleurs ce qu'a rappelé le Pape dans son discours du 17 octobre 2015 :

[...]Dans l’Exhortation apostolique Evangelii gaudium, j’ai souligné que «le Peuple de Dieu est saint à cause de cette onction que le rend infaillible “in credendo”»[8], ajoutant que « chaque baptisé, quelle que soit sa fonction dans l’Église et le niveau d’instruction de sa foi, est un sujet actif de l’évangélisation, et il serait inadéquat de penser à un schéma d’évangélisation utilisé pour des acteurs qualifiés, où le reste du peuple fidèle serait seulement destiné à bénéficier de leurs actions ». Le sensus fidei empêche une séparation rigide entre Ecclesia docens et Ecclesia discens, puisque le Troupeau possède aussi son propre ‘‘flair’’ pour discerner les nouvelles routes que le Seigneur ouvre à l’Eglise.[...]

[...]Je suis persuadé que, dans une Église synodale, même l’exercice du primat pétrinien pourra recevoir une plus grande lumière. Le Pape ne se trouve pas, tout seul, au-dessus de l’Église, mais en elle comme baptisé parmi les baptisés et dans le Collège épiscopal comme évêque parmi les évêques, appelé en même temps – comme Successeur de l’apôtre Pierre – à guider l’Église de Rome qui préside dans l’amour toutes les Églises[...]( source pape françois synode de 2015)

ps : présider à l'amour ne veut pas dire se voir imposer une pastorale, mais bien recevoir ce primat de l'amour qui nous garantit l'éclosion infaillible des vérité de Foi que nous croyons infailliblement. Dans ce même discours le pape parle de sa charge comme une pyramide inversée. L'accueil d'une primauté d'amour et de charité permet de briser les luttes de pourvoir et le désir d'être le plus grand. D'où qu'elle vienne cette primauté est nécessaire pour que ce réalise sur terre le message évangélique d'humilité voulu par le christ. Il en faut un qui soit premier pour anéantir tout notre orgueil. Mais pour ce qui est de la Foi ça n'est pas lui qui pond tout seul les vérités, nous sommes un corps vivant "avec lui" : cum petro et sub petro.

Cum petro : pour protéger la Foi
Sub Petro : pour en reçevoir la fécondité plénière dans l'amour (à laquelle il préside) que lui seul peu actualiser par le pouvoir des clefs

Dans toute l'histoire de l'église romaine, de nombreux religieux qui ne faisaient pas parti de la hiérarchie mettaient en garde le Pape sur des question dangereuses.


Un document intéressant à été approuvé par la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre catholiques et orthodoxes. Même si ce document n'a pas valeur de magistère pour nos églises respectives, il est considéré comme le nouveau jalon pour suivre la route de l'unité, après le document de Ravennes de 2007 qui ne faisait pas l'unanimité chez les orthodoxes.

document de chieti

A titre personnel, je conçois que les loups qui habitent l'église Catholique Romaine cherchent à maintenir au Pape une position de souverain pour l'empêcher d'exercer sa primauté d'amour (et donc d'être serviteur de tous dans une église synodale, comme le dit le pape le 17 octobre 2015 en parlant de pyramide inversée comme mode d'exercice de la primauté)

L'église Orthodoxe à ceci d'extraordinaire qu'en refusant la primauté du Pape, elle purifie en réalité la mauvaise conception de la primauté et "converti la papauté" selon le désir du Pape lui même :

[...]Du moment que je suis appelé à vivre ce que je demande aux autres, je dois aussi penser à une conversion de la papauté. Il me revient, comme Évêque de Rome, de rester ouvert aux suggestions orientées vers un exercice de mon ministère qui le rende plus fidèle à la signification que Jésus-Christ entend lui donner, et aux nécessités actuelles de l’évangélisation. Le Pape Jean-Paul II demanda d’être aidé pour trouver une « forme d’exercice de la primauté ouverte à une situation nouvelle, mais sans renoncement aucun à l’essentiel de sa mission »[...]
Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium paragraphe 32

L'église orthodoxe permet de nous faire passer d'un régime de Père qui a été parfois un peu monarchique ou l'on attendait tout du Pape, à un régime de Frère au sein duquel le Pape se reconnaît pèlerin parmi nous :

Matthieu 23 :
08 Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères.
09 Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux.
10 Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.
11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

C'est sur que si l'on considère que le Pape exerce une paternité humaine alors il vaut mieux la refuser car nous n'avons qu'un seul père. Il est vrai que certains ont une conception humaine/psychologique de cette paternité alors que celle-ci est spirituelle. C'est difficile car le successeur de Pierre exerce un magistère (réservé aux maître) mais il ne doit pas se faire appeler comme tel....il doit donc parvenir à une très grande humilité. C'est ce qui arrivera dans es décennies avenir.

L'église orthodoxe purifie la dimension trop humaniste de paternité pour que celle-ci devienne éminemment spirituelle. Pour autant nous restons catholique avec nos dogmes qui se reçoivent dans l'amour, cette purification permettra de mieux comprendre nos dogmes catholiques.
Le Pape a été mêlé à des controverses historique qui l'ont incité à engager son infaillibilité sur de nombreux points de doctrine. Cette charge revient au successeur de Pierre qui ne peut pas la laisser tomber. Après le schisme de 1054, les orthodoxes n'ont hélas plus eu part aux discussions alors que les Pape devaient trancher, ça n'est pas comme si nous avions voulu ajouter des tonnes de doctrine mais nous nous devons d'être fidèle à notre mission jusqu'à la fin.

Le charisme du successeur de Pierre c'est de pouvoir déployer les vérités dans le corps mystique de l'église. Mais le charisme de l'église orthodoxe (entre autres) est d'associer pleinement le peuple de Dieu comme élément actif de la Foi vivante de l'église universelle. Ce sont les patriarches orthodoxe qui portent le charisme de l'unité profonde de tout le peuple de Dieu. Ce qui fait que le magistère de Pierre risque d'être désincarné s'il ne se tourne pas vers les orthodoxe.
J'entends ici se tourner vers les orthodoxe dans la pastorale ; dans une concélébration que nous espérons mais en gardant chacun nos traditions de Foi. Nous devons d'abord nous unir dans l'eucharistie. Nous n'allons pas dire aux orthodoxe "vous devez croire ceci ou cela" et eux les orthodoxe non plus. Mais nous devons nous reprendre les une les autres pour que nous ne nous élevions pas les uns contre les autres. C'est ce que font très bien Bartoloméo, Kirill de Moscou et d'autres, et c'est ce que nous essayons de faire en décentralisant.
tlig77
tlig77
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 815
Age : 123
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Re: Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par azais le Mar 25 Oct 2016 - 17:02

@tlig77 a écrit: comique
Un document intéressant à été approuvé par la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre catholiques et orthodoxes. Même si ce document n'a pas valeur de magistère pour nos églises respectives, il est considéré comme le nouveau jalon pour suivre la route de l'unité, après le document de Ravennes de 2007 qui ne faisait pas l'unanimité chez les orthodoxes.

L'église Orthodoxe a ceci d'extraordinaire qu'en refusant la primauté du Pape, elle purifie la mauvaise conception de la primauté et "convertit la papauté" selon le désir du Pape lui même: "Il me revient, comme Évêque de Rome, de rester ouvert aux suggestions orientées vers un exercice de mon ministère qui le rende plus fidèle à la signification que Jésus-Christ entend lui donner, et aux nécessités actuelles de l’évangélisation. Le Pape Jean-PaulII demanda d’être aidé pour trouver une «forme d’exercice de la primauté ouverte à une situation nouvelle, mais sans renoncement aucun à l’essentiel de sa mission»Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium &32

L'église orthodoxe permet de nous faire passer d'un régime de Père qui a été parfois un peu monarchique ou l'on attendait tout du Pape, à un régime de Frère au sein duquel le Pape se reconnaît pèlerin parmi nous : ( ..) C'est difficile car le successeur de Pierre exerce un Magistère (réservé aux maîtres) mais il ne doit pas se faire appeler comme tel....il doit donc parvenir à une très grande humilité. C'est ce qui arrive dans les décennies à venir.

L'église orthodoxe purifie la dimension trop humaniste de paternité pour que celle-ci devienne éminemment spirituelle. Pour autant nous restons catholiques avec ses dogmes qui se reçoivent dans l'amour, cette purification permettra de mieux comprendre nos dogmes, catholiques, universels.

Le Pape a été mêlé à des controverses historiques qui l'ont incité à engager son infaillibilité sur de nombreux points de doctrine. Cette charge revient au successeur de Pierre qui ne peut pas la laisser tomber. Après le schisme de 1054, les orthodoxes n'ont hélas plus eu part aux discussions (sauf au Concile Vatican II et depuis) alors que les Papes devaient trancher, ça n'est pas comme si nous avions voulu ajouter des tonnes de doctrine mais nous nous devons d'être fidèles à notre mission jusqu'à la fin.

Le charisme du successeur de Pierre c'est de pouvoir déployer les vérités dans le Corps Mystique de l'église. Mais le charisme de l'église orthodoxe (entre autres, catholique aussi !) est d'associer pleinement le peuple de Dieu comme élément actif de la Foi vivante de l'église universelle. Ce sont les patriarches orthodoxes qui portent le charisme de l'unité profonde de tout le peuple de Dieu et le Magistère de Pierre risque d'être désincarné s'il ne se tournait pas vers les orthodoxes, comme il le fait depuis 50 ans.

J'entends ici se tourner vers les orthodoxes dans la pastorale ; dans une con-célébration que nous espérons mais en gardant chacun nos traditions de Foi. Nous devons d'abord nous unir dans l'eucharistie. Nous n'allons pas dire aux orthodoxes "vous devez croire ceci ou cela" et eux les orthodoxes non plus. Mais nous devons nous reprendre les uns les autres pour que nous ne nous élevions pas les uns contre les autres. C'est ce que font très bien Bartolomeo, Kirill de Moscou et d'autres..
.....  depuis 50 ans 

 Merci pour ce magnifique travail de synthèse : magnifique . 

Que notre Eglise est belle ! De toute évidence  c'est Jésus qui fait tout mais non sans elle  : Il se sert même de nos différences pour ne faire qu'UN
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5530
Age : 68
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Re: Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par jacques58fan le Dim 3 Nov 2019 - 4:37

Vladimir le Grand (0958 - 1015)

Vladimir le Grand (0958 - 1015)

Le baptême orthodoxe de la Russie

Les Russes cultivent le souvenir de saint Vladimir, patron de la « Sainte Russie », mort le 15 juillet 1015, à 57 ans, après un règne de 35 ans. Ils attribuent à ce guerrier inflexible et aux moeurs cruelles le mérite d'avoir arraché son peuple au paganisme et de lui avoir imposé le baptême en 988 selon le rite orthodoxe grec.
Les chants épiques (bylines) le nomment joliment le « Soleil rouge » et l'Église russe en fait l'« Égal des Apôtres » !

Vladimir, « fornicator immensus et crudellis »

Père de Vladimir, Sviastoslav 1er dit le Brave, grand-prince de Kiev, est resté fidèle au paganisme malgré la conversion de sa mère, sainte Olga, à l'orthodoxie.
À sa mort, en 972, il partage ses domaines entre ses fils. Mais l'aîné Iaropolk, grand-prince de Kiev, ne tarde pas à partir en guerre contre son cadet Oleg, prince des Drevlianes. Il le tue et aussitôt se retourne contre le benjamin Vladimir, qui a reçu de son père le gouvernement de Novgorod. C'est la première des luttes fratricides qui vont caractériser l'Histoire russe.
Vladimir est le fils naturel d'une servante du défunt roi. Poursuivi par son demi-frère, il s'enfuit chez ses lointains cousins de Norvège. Pendant ce temps, Iaropolk réunit les principautés russes autour de Kiev et noue des contacts avec les Occidentaux, notamment l'empereur Otton 1er.
En 980, Vladimir revient à Novgorod à la tête d'une flotte varègue, décidé à en découdre avec son demi-frère. En quête d'alliances, il demande au prince Rogvolod de Polotsk la main de sa fille Rogneda mais celle-ci refuse avec hauteur d'épouser un bâtard. Qu'à cela n'y tienne, « Vladimir assiégea Polotsk, tua Rogvolod et ses deux fils, et prit sa fille pour femme », raconte la Chronique des temps passés !
Le futur saint se montre prêt à tout pour satisfaire son goût pour la gent féminine et ses excès lui vaudront d'être qualifié par un évêque occidental de « fornicator immensus et crudellis » !
Après la reprise de Novgorod vient le tour de Kiev. Vladimir s'en empare et tue son demi-frère. Commence alors un long règne de 35 ans. 
Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Vladimir-radziwill

Vers le baptême

Vladimir le Grand entre en campagne contre les Polonais. C'est le début d'une longue série de guerres russo-polonaises jusqu'à nos jours...
En 987, voilà qu'il reçoit un appel à l'aide du basileus Basile II, qui doit faire face en Europe à une offensive des Bulgares et en Asie mineure à une sédition de Bardas Phokas. Le grand-prince de Kiev se voit flatté par sa demande mais sollicite en retour d'épouser la soeur de l'empereur, Anne Porphyrogénète (note).
Basile II, malgré sa répugnance, y consent et aussitôt, à l'été 988, Vladimir dépêche six mille hommes pour défaire les troupes de Bardas Phokas. Là-dessus, le basileus croit habile de revenir sur sa promesse. Vladimir lui déclare la guerre et s'empare de Cherson, capitale de la Crimée ou Chersonèse.
Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Vladimir-souS'est-il souvenu de Rogvolod de Polotsk ? Toujours est-il que Basile II se ravise et accepte enfin le mariage, assorti d'une conversion de son futur gendre.
Vladimir demande ensuite aux habitants de Kiev de recevoir à leur tour le baptême dans les eaux du Dniepr. Déjà en bonne partie christianisés, ils s'inclinent sans faire d'histoire. Le grand-prince a plus de difficultés avec les habitants de la capitale du Nord, Novgorod, restés attachés à leurs idoles païennes.
Peu avant, en 965, le prince polonais Miezzko 1er, adversaire de Vladimir, a renoncé au paganisme pour le catholicisme et l'allégeance à Rome. Ainsi les Slaves orientaux (Russes mais aussi Serbes et Bulgares) se séparent-ils des Slaves occidentaux (Polonais, Croates, Tchèques...) en choisissant de se tourner vers Byzance et l'orthodoxie plutôt que vers Rome et la catholicité...
La christianisation s'accompagne du choix de l'alphabet cyrillique et de la langue russe pour l'écriture des livres saints. C'en est fini du particularisme varègue.  
La Russie connaît son âge d'or sous le règne du fils de Vladimir et Rogneda, Iaroslav le Sage (1015-1054). Il dote Kiev et Novgorod de splendides églises dédiées à Sainte-Sophie. L'une de ses filles, Anne de Kiev, va épouser le roi capétien Henri 1er, petit-fils d'Hugues Capet. Deux autres de ses filles seront mariées l'une au roi de Hongrie, l'autre au roi de Norvège !
Voir la version intégrale
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1812
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Re: Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par Prince de Talmont le Lun 4 Nov 2019 - 16:36

En somme les orthodoxes sont des "démoncrates" ?
Cela pourrait expliquer leur division.
En tous les cas je suis bien content d'être catholique, et que la Sainte Eglise soit l'unique dépositaire de la Foi Wink

Jésus Croix
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 513
Inscription : 15/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Re: Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par jacques58fan le Lun 4 Nov 2019 - 17:16

@Prince de Talmont a écrit:En somme les orthodoxes sont des "démoncrates" ?
Cela pourrait expliquer leur division.
En tous les cas je suis bien content d'être catholique, et que la Sainte Eglise soit l'unique dépositaire de la Foi Wink

Jésus Croix
Sauf que la Vierge alerte sur l'église romaine, pas l'orthodoxe!
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1812
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Re: Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par Prince de Talmont le Lun 4 Nov 2019 - 17:27

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Tenor
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 513
Inscription : 15/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Re: Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par tlig77 le Mar 5 Nov 2019 - 12:19

Ce sont les laïcs qui ont fait proclamer par les évêques marie mère de Dieu au concile d'éphèse, à coup de cannes à l'entrée de St marie majeur.

Du temps de l'arianisme presque tout le corps épiscopal était tombé dans l'hérésie arienne, la vraie résistance était surtout du côté des laïcs qui ont maintenu la vraie foi.

La crise romaine sera surmontée grâce aux laïcs qui sont aussi les gardiens de la foi, n'est - ce pas l'objet de notre présence sur ce forum ?
tlig77
tlig77
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 815
Age : 123
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi Empty Re: Orthodoxie: le peuple est gardien de la foi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum