Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Mar 11 Oct 2016 - 0:56

lundi 10 octobre 2016


Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge», a prévenu lundi l'ex-dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev alors que les tensions entre Moscou et Washington s'exacerbent sur fond de conflit syrien.

«Je pense que le monde s'approche dangereusement de la zone rouge», a déclaré Gorbatchev à l'agence de presse russe RIA Novosti.

«Je ne voudrais pas donner de recettes concrètes mais je veux dire qu'il faut que ça cesse. Nous devons renouer le dialogue. Y mettre fin a été une grave erreur», a-t-il ajouté.

Face à la Russie, l'état major US s'attend à un conflit d'une «violence pas connue depuis la guerre de Corée


Les relations entre Moscou et Washington, déjà au plus bas après le déclenchement d'un conflit armé dans l'est de l'Ukraine en 2014, se sont encore détériorées depuis l'échec de la trêve en Syrie qu'ils avaient initiée en septembre et qui n'a duré qu'une semaine.

L'armée du président syrien Bachar el-Assad, appuyée par les frappes de l'aviation russe, a depuis lancé une offensive d'envergure contre Alep et progresse rue après rue pour reprendre les quartiers est de la deuxième ville de Syrie, contrôlés par les rebelles depuis 2012.

Cette offensive est condamnée par Washington et les Occidentaux mais Moscou a bloqué samedi à l'ONU un texte français de résolution.

En avril, le dernier dirigeant soviétique avait salué les efforts de la Russie et des États-Unis pour la résolution du conflit syrien.

Il a cette fois appelé à «revenir aux principales priorités», citant la lutte contre le terrorisme, le désarmement nucléaire et la protection de l'environnement.

«A côté de ces défis, tout le reste est insignifiant», a-t-il souligné.

Mikhaïl Gorbatchev - Président de l'URSS du 15 mars 1990 au 25 décembre 1991

RT en Français

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Mar 11 Oct 2016 - 16:11



Menaçante, la Russie installe des missiles à capacité nucléaire aux portes de l'Otan

La Russie a de nouveau installé ses missiles Iskander capables d'emporter des têtes nucléaires dans son enclave de Kaliningrad, frontalière de deux pays de l'Otan, a annoncé samedi Vilnius, tout en notant que l'objectif de Moscou est d'obtenir de l'Occident des concessions sur la Syrie et l'Ukraine. Selon la Lituanie, le déploiement de ces systèmes de missiles risque de violer le traité clé sur les armes nucléaires. La Pologne a également réagi avec indignation.

"La Russie réalise actuellement des exercices militaires à Kaliningrad et leur scenario prévoit le déploiement de systèmes de missiles Iskander et la possibilité de les utiliser", a déclaré à l'AFP le ministre lituanien des Affaires étrangères, Linas Linkevicius.

La portée de ces missiles pouvant emporter des têtes nucléaires est de 700 kilomètres. Berlin pourrait ainsi être atteinte par ces missiles, depuis cette enclave totalement isolée du territoire russe située entre la Lituanie et la Pologne, a-t-il souligné.

M. Linkevicius a estimé que Moscou avait procédé à cette action pour "obtenir des concessions de l'Occident".

Le ministère russe de la Défense a confirmé samedi le déploiement des missiles Iskander, tentant de rejeter les préoccupations occidentales en affirmant que des unités des missiles "ont été envoyés à plusieurs reprises vers la région de Kaliningrad et continueront d'y être envoyés dans le cadre d'un plan d'entraînement des forces armées russes".

Les médias estoniens avaient affirmé vendredi que la Russie transportait des Iskander sur un bateau civil dans la mer Baltique.

Moscou avait déjà déployé de tels missiles à Kaliningrad en 2015, dans le cadre d'une série d'exercices militaires d'envergure sur fond de tension avec l'Occident, provoquée par l'annexion russe en 2014 de la Crimée et sa campagne militaire en Syrie un an plus tard.



avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Mar 11 Oct 2016 - 18:39



Selon la presse russe, une confrontation Russie/USA est inévitable

La presse russe compare la crise actuelle en Syrie à la crise des missiles cubains des années 50 et n'écarte pas la possibilité d'une confrontation militaire entre Moscou et Pékin d'une part et Washington de l'autre.

Le journal "Moskovski Komsomolets" prévoit un face-à-face militaire "trop sanglant" entre la Russie et la Chine d'une part et les États Unis de l'autre en Syrie. 

"La possibilité d'une confrontation militaire est d'autant plus probable que les généraux américains n'écartent pas de futures frappes contre les positions de l'armée syrienne et que les Russes se voient dans l'obligation de défendre leur allié syrien. Une telle perspective pourrait provoquer la troisième guerre mondiale".

Le journal poursuit :" Une confrontation militaire entre ces trois pays entraînera dans sa foulée, la perte de la suprématie aérienne des États-Unis et créera des problèmes pour les forces terrestres et navales américaines". 

Le journal interroge ensuite les expertes russes sur le degrés de la rectitude des évaluations des généraux du Pentagone.



le général Mark Milley


Ces experts reviennent sur les propos du Chef d'Etat-major interarme US, le général Mark Milley et d'autres généraux US lesquels "disent être sûrs qu'une guerre à mener par le biais des armes classiques sera rapide et fulgurante mais qu'elle fera perdre aux Etats-Unis sa supériorité aérienne". 

"Or,  ajoute le journal, citant des experts, le succès de la Russie et de la Chine risquent d'être particulièrement embarrassant dans la mesure où russes et chinois n'ont cessé d'innover leurs arsenaux militaires depuis les années 50 " 

Pour Victoir Murakhovski, l'expert militaire russe, " les généraux américains se trompent lourdement s'ils croient qu'une guerre classique contre la Russie et la Chine finira rapidement" : " Aucune des guerres déclenchées ces dernières années par les Etats-Unis et leurs alliés n'ont pas pris fin rapidement! En Irak et en Afghanistan, les Américains se sont enlisés et le degré de la technicité des équipements militaires américains ne les ont en rien aider pour finir leur guerre"  


Victoir Murakhovski


Un autre expert russe, Mikhaïl Khodarianok évoque le progrès de l'arsenal russe et chinois et se dit d'accord avec les Américains quand ils se disent inquiets de la perte progressive de leur suprématie militaire face à la Russie et la Chine. 

" Mais ce n'est pas pour demain. Il reste encore 5 ou 6 ans pour que la Russie devance les États-Unis"

Et le journal de poursuivre :"  La Russie pourrait gagner la guerre en Syrie mais elle pourrait aussi être la grande perdante. Les pilotes russes disent être en mesure d'abattre des chasseurs américains au prix toutefois de déclencher une guerre totale." 

Le politologue russe Vladimir Pozner juge toutefois la confrontation inévitable  : "l'extension de l'Otan vers les frontières russes est considérée par la direction russe comme étant une réelle menace et c'est cela qui pourrait servir de déclic à une troisième guerre"
 


C'est en ce sens que la Russie a organisé des manœuvres de défense urbaine d'une grande envergure qui ont mobilisé plus de 200.000 militaires et à renfort de 50000 pièces d'équipements spécialisés.

Source :


avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Mar 11 Oct 2016 - 19:45



Le carrefour de tous les dangers : La Russie et les Usa se préparent-ils à une guerre nucléaire ?

Les médias occidentaux en parlent à peine, mais la Russie et les USA sont en train de «réarmer» leurs systèmes d'armes nucléaires. Pendant que les USA se lancent dans un projet de modernisation coûtant des milliards de dollars, la Russie est pleinement engagée dans un processus de restructuration «à moindre coût», qui consiste à démanteler certaines parties de son arsenal de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) terrestres, pour les remplacer par un système plus perfectionné, le RS24 Yars, mis au point en 2007.

Une nouvelle course aux armements «non officielle» est bel et bien lancée. Les USA ont entrepris un processus de modernisation les trois composantes de sa triade nucléaire que sont les missiles nucléaires terrestres, les missiles aéroportés et les missiles lancés depuis un sousmarin. Cette modernisation va de pair avec la mise au point de la bombe tactique B6112, qui sera déployée en Allemagne, en Italie, aux PaysBas, en Belgique et en Turquie.


Mais n'ayez crainte, car la B61-12 n'est somme toute qu'une «mini bombe nucléaire», dont la capacité explosive n'équivaut qu'à quatre fois celle d'Hiroshima. Elle est considérée comme une arme «défensive» (pour préserver la paix) à utiliser dans une guerre conventionnelle. Selon des scientifiques qui sont sous contrat auprès du Pentagone, les bombes B6111 et 12 (bombe antibunker munie d'ogives nucléaires) sont «inoffensives pour les civils, car son explosion est souterraine».

Le projet de modernisation de la triade nucléaire se fait aux frais des contribuables des USA. Il requiert une réorientation des recettes fédérales en faveur de «l'économie de guerre» plutôt qu'à des fins de financement de différentes catégories de dépenses civiles (santé, éducation, infrastructure, etc.). Tout ceci pour une bonne cause: «la paix et la sécurité».

La guerre, «c'est bon pour les affaires»

Ce projet coûtant des milliards de dollars et une véritable manne pour les principaux fournisseurs du secteur de la défense aux USA comme Boeing, Lockheed Martin et Northrop Grumman, qui sont aussi d'ardents partisans de la position d'Hillary Clinton à propos d'une première frappe nucléaire possible contre la Russie, la Chine, l'Iran et la Corée du Nord.

Le Defense News rapportait que le secrétaire à la Défense des USA Ash Carter a affirmé le 26 septembre qu'il « faut moderniser les trois composantes de la triade nucléaire ». Le projet donnerait tout un élan aux dépenses en matière de défense.

Soulignant le « contexte de sécurité instable » qui prévaut, ce projet de plusieurs milliards de dollars est nécessaire, selon Carter, en raison des menaces provenant principalement de la Russie, de la Chine ainsi que de la Corée du Nord :
Carter a fait ces commentaires lors d'une visite à la base aérienne de Minot, au Dakota du Nord (...). Dans sa demande de budget pour l'exercice 2017, a indiqué Carter, le département prévoit consacrer 19 milliards de dollars au secteur nucléaire sur les 108 milliards de dollars prévus au cours des cinq prochaines années. Selon un commentaire déjà préparé du secrétaire à la Défense, le département a également dépensé environ 10 milliards de dollars ces deux dernières années. La « triade nucléaire » se rapporte aux trois volets de la position stratégique des USA, à savoir les missiles balistiques intercontinentaux terrestres, les missiles aéroportés par des bombardiers et les missiles nucléaires lancés à partir de sousmarins. Dans les trois cas, ces armes sont parvenues à un âge où une modernisation s'impose.

Le Pentagone estime avoir cerné le coût de la modernisation de la triade et de toutes les exigences s'y rapportant, qui serait de l'ordre de 350à 450milliards de dollars pour les 10prochaines années, dont une bonne partie sera payée au milieu des années 2020, lorsque les projets de modernisation simultanée des forces aériennes et maritimes devront aller de l'avant.
Les opposants à la stratégie militaire des USA et aux dépenses du Pentagone tentent de trouver des moyens de modifier le plan de modernisation, comme l'abandon pur et simple d'une des composantes de la triade. Mais Carter a clairement dit dans son allocution que ce genre de plans mettrait les USA en danger au moment même où la Russie, la Chine et la Corée du Nord, entre autres, cherchent à moderniser leurs arsenaux. (Defense News, le 26 septembre 2016)

Carter a écarté du revers de la main les dangers d'une guerre mondiale qui ne fera aucun gagnant et qui pourrait évoluer vers un « holocauste nucléaire » (...). Il a aussi dénoncé les opposants au programme - dont l'ancien secrétaire à la Défense William Perry, largement perçu [ironiquement] comme le mentor de Carter - qui soutiennent qu'investir davantage dans les armes nucléaires va accroître le risque de catastrophe atomique dans le futur. (Defense News, le 26 septembre 2016)
Carter a aussi fait part de ses craintes au sujet des « manœuvres d'intimidation nucléaire » de la Russie.

Système de missiles balistiques intercontinentaux de la Russie

Carter a-t-il fait ses déclarations en réponse au redéploiement et à la restructuration du système de missiles balistiques intercontinentaux de la Russie à sa frontière occidentale, annnoncés le 20 septembre?

La semaine dernière, l'agence de presse russe Tass a confirmé que « la division de la force de missiles stratégiques la plus à l'ouest, dans la région de Tver, commencera bientôt à être réarmée du système de missiles Yars. »

« Il s'agira de la sixième division de missiles stratégiques à être munie des plus récents systèmes de missiles terrestres qui soient, qui remplaceront les missiles balistiques intercontinentaux Topol », selon le service de presse de la force des missiles stratégiques, qui citait son commandant, Sergeï Karakayev.

D'après le responsable, les régiments des divisions d'Irkoutsk et de IochkarOla ont commencé à être réarmés. Le réarmement des divisions de Novossibirsk et de Taguil est pratiquement terminé. Plus tôt, la division de Teykovo a été complètement réarmée.

La décision définitive de réarmer la division des missiles stratégiques de la région de Tver sera prise à l'issue d'exercices du personnel de commandement qui s'y dérouleront. Le service de presse a indiqué que ces exercices consisteront en des manœuvres le long de routes où des patrouilles de combat sont présentes.
La source originale de cet article est Mondialisation.ca
Copyright © MLadouceur, Mondialisation.ca, 2016
mondialisation.ca



avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Mer 12 Oct 2016 - 15:42

Entretien avec Artem Studennikov (Ministre Conseiller de l'Ambassade de Russie).

Vidéo enregistrée le 7 octobre 2016.

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/N845HBEzzGY" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Mer 12 Oct 2016 - 17:48

12 octobre 2016


Russie, USA: la guerre nucléaire n’aura pas lieu

Même si le ton continue de monter entre la Russie et les États-Unis, la coopération entre les deux pays a des chances de se développer.

L'ambassadeur russe aux Etats-Unis Sergueï Kisliak estime que la Russie et les États-Unis n'admettront pas que l'exacerbation des tensions entre les deux pays puisse conduire à l'utilisation de l'arme nucléaire. « Je ne partage pas l'opinion selon laquelle le risque de guerre nucléaire est aujourd'hui élevé. Malgré toutes nos divergences, je crois que nous avons suffisamment d'hommes sages qui ne l'admettront pas », a dit le diplomate lors d'une intervention à l'Université Johns Hopkins à Washington.

Il a ajouté que la Russie jugeait possible d'étendre la coopération avec les États-Unis dans les domaines les plus différents. « Pouvons-nous travailler ensemble ? Ma réponse est oui. Pouvons-nous élargir cette coopération. Ma réponse est la même : oui », a signalé M. Kisliak.

Ces dernières années les relations entre Moscou et Washington se sont sérieusement détériorées suite à la situation en Crimée et en Ukraine, mais aussi à cause des divergences sur la situation en Syrie. Les États-Unis accusent la Russie de démarches agressives.

La Russie, pour sa part, reproche aux États-Unis et à l'Otan leur activité militaire intense à proximité des frontières russes, et juge que le déploiement du système américain de défense antimissile en Europe pourrait torpiller la stabilité stratégique. Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».




Question    Shocked    Question    Shocked    Question     Shocked
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Jeu 13 Oct 2016 - 1:29

MISE à JOUR  Mercredi, 12 octobre 2016 08:33


La Turquie dit craindre que le conflit syrien se transforme en guerre mondiale

La Turquie a déclaré mercredi craindre que la guerre en Syrie ne tourne à l'affrontement mondial, la tension montant entre la Russie et les Etats-Unis qui soutiennent des parties opposées.

"Si cette guerre par procuration se poursuit, laissez-moi être clair, l'Amérique et la Russie vont arriver à la guerre", a déclaré le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus à l'agence progouvernementale Anadolu.

M. Kurtulmus a estimé que le conflit syrien avait mis le monde "au bord d'une large guerre régionale ou mondiale".

La Turquie et ses alliés occidentaux réclament le départ du président syrien Bachar el-Assad alors que Moscou soutient politiquement et militairement le régime syrien, allié de l'Iran. Ankara fait partie de la coalition menée par les Etats-Unis, qui mène des attaques aériennes contre le groupe Etat islamique. La Turquie a lancé le 24 août une offensive militaire, le "Bouclier de l'Euphrate", pour chasser de sa frontière les jihadistes de l'EI et les rebelles kurdes.

Les relations entre Moscou et Washington se sont encore détériorées depuis l'échec de la trêve en Syrie qu'ils avaient initiée en septembre et qui n'a duré qu'une semaine. L'armée du président syrien, appuyée par les frappes de l'aviation russe, a depuis lancé une offensive d'envergure contre Alep et progresse rue après rue pour reprendre les quartiers est de la deuxième ville de Syrie, contrôlés par les rebelles depuis 2012. Cette offensive est condamnée par Washington et les Occidentaux mais Moscou a bloqué samedi à l'Onu un texte français demandant l'arrêt des bombardements.

M. Kurtulmus a par ailleurs défendu la présence des forces turques dans le nord de l'Irak, affirmant qu'elle était "légitime" et que ces troupes demeureraient dans le pays "aussi longtemps que nécessaire". Les tensions sont vives entre les deux pays depuis que Bagdad a dénoncé la semaine dernière les forces "d'occupation" turques.

Selon les médias turcs, quelque 2.000 soldats turcs sont déployés en Irak, dont 500 sur la base de Bachiqa dans le nord du pays où ils entraînent des volontaires irakiens sunnites en vue d'une reconquête de Mossoul, fief de l'EI.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est violemment pris mardi au Premier ministre irakien Haidar al-Abadi, le sommant de "rester à sa place" après ses critiques contre la présence militaire turque en Irak.

Le porte-parole de M. Abadi a répliqué que M. Erdogan "jetait de l'huile sur le feu" avec de tels propos et donnait une "dimension personnelle" à une question de sécurité.

"Nous allons libérer notre territoire grâce à la détermination de nos hommes et non par des appels par vidéo", a en outre affirmé le Premier ministre irakien sur Twitter, dans une allusion aux appels de M. Erdogan demandant à la population turque de se mobiliser pour contrer la tentative de coup d'Etat en juillet dernier.

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par steve2035 le Jeu 13 Oct 2016 - 20:56

Une 3e guerre mondiale est visiblement ce qu'il faut pour finir d'établir Israël. Pourvu qu'elle n'est pas lieu et que le bon sens et l'honnêteté reprennent leurs droits.
avatar
steve2035
Aime le chapelet

Messages : 412
Inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Jeu 13 Oct 2016 - 22:40

steve2035 a écrit:Une 3e guerre mondiale est visiblement ce qu'il faut pour finir d'établir Israël. Pourvu qu'elle n'est pas lieu et que le bon sens et l'honnêteté reprennent leurs droits.
Oui @steve2035 !  Prions la Sainte Trinité et la Vierge Marie que nous en soyons épargné ! Pray


avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Ven 14 Oct 2016 - 15:40

vendredi 14 octobre 2016


Poutine aurait conseillé à ses fidèles de rapatrier leurs proches de l’étranger

Des médias russes affirment que des politiciens et des personnalités importantes de Russie ont été avertis par le président Vladimir Poutine qu’ils devaient rapatrier leurs proches à l’étranger dans la perspective d'une guerre mondiale, rapporte le Daily Mail.


Récemment, Poutine a annulé une visite en France à la suite des déclarations du président français François Hollande sur le rôle de la Russie dans le conflit syrien. Cet incident est survenu seulement quelques jours après que l’on a appris que l’armée russe avait déplacé des missiles à capacité nucléaire pour les rapprocher de la frontière polonaise.

Les missiles Iskander ont en effet été envoyés à Kaliningrad, une enclave russe située sur la mer Baltique, entre la Pologne et la Lituanie. La majeure partie des villes occidentales telles que Berlin, sont maintenant à leur portée.

Selon le site russe de Znac.com, les employés de l’administration, les administrateurs régionaux et les législateurs de tous les niveaux et les employés des entreprises publiques ont reçu l’ordre de retirer immédiatement leurs enfants de leur école étrangère. S’ils ne s’y conforment pas, ils risquent de compromettre leurs chances de promotion, indique le média. Cependant, on ne sait pas pourquoi cet ordre a été pris.

Dans le Daily Star, le politologue russe Stanislav Belkovsky a affirmé qu'il s'agissait "d'un ensemble de mesures pour préparer les élites à une 'grande guerre'".

Des tensions à leur comble


Les tensions entre la Russie et les États-Unis n’ont jamais été aussi fortes depuis la Guerre froide. Elles se sont fortement intensifiées lorsque les Américains ont décidé de suspendre leurs négociations sur la Syrie et qu’ils ont accusé la Russie d’avoir mené des tentatives de piratage.

De son côté, le Kremlin a suspendu une série de pactes nucléaires, incluant un accord de coopération symbolique pour réduire ses stocks de plutonium militaire.

Express.be par Audrey Duperron

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Gilles le Ven 14 Oct 2016 - 21:06

Ils ont failli renoncer à l’arme nucléaire !



     Cela s’est passé à Reykjavik (Islande) il y a exactement 30 ans, les 11 et 12 octobre 1986, au cours d’un sommet américano-soviétique. Les discussions entre Reagan et Gorbatchev auraient pu se conclure par un accord historique sur l’élimination de l’armement nucléaire des deux grandes puissances en l’espace de 10 ans [1].
 
      Pour rappeler cet évènement, un livre passionnant vient d’être publié[2]. Il révèle le contenu des débats et des négociations qui se sont déroulés au cours de cette rencontre, les réactions et les arguments échangés par les leaders des deux super- puissances, le rôle de leurs conseillers, les causes de l’échec.
 
     On comprend mieux par exemple comment l’obstination de Reagan – qui voulait rendre les armes nucléaires « impuissantes et obsolètes »- à conserver l’IDS [3] (Initiative de Désarmement Stratégique, plus connue sous le nom de Guerre des étoiles) est en grande partie responsable de l’échec du sommet.
 
     La rencontre de Reykjavik a néanmoins ouvert la voie à des traités de réduction des arsenaux nucléaires et à des accords concrets sur les fusées à portée intermédiaire et sur les armes stratégiques, mais il est vrai que l’objectif du désarmement nucléaire général n’a pas été atteint.
 
      Certains en tirent argument pour affirmer que cette idée est impossible à envisager, qu’elle est utopique, voire irresponsable ! Alors que la course aux armements (notamment nucléaires) reprend de plus belle aux Etats-Unis, en Chine, en Russie, que les discours bellicistes rappelant l’époque de la Guerre froide se multiplient, la France devrait au contraire manifester sa volonté de faire évoluer le « contexte stratégique », comme l’a souhaité François Hollande dans son discours d’Istres sur la dissuasion nucléaire (février 2015).
 
     Une occasion va lui être donnée dans les prochains mois, à l’ONU, de montrer, comme il l’affirmait dans ce même discours, que « l’outil diplomatique de la France, la politique étrangère de la France, restent pleinement mobilisés en faveur du désarmement ». Il suffira que la France ne s’oppose pas à la résolution « Pour faire avancer les négociations multilatérales sur le désarmement nucléaire » déposée à l’ONU le 28 septembre 2016, soutenue par plus d’une centaine d’Etats.
 
     Ce projet prévoit que, dès 2017, une conférence de l’ONU négociera un traité d’interdiction des armes nucléaires conduisant à leur élimination totale, ce qui constituerait une avancée majeure pour le renforcement de la sécurité internationale et l’universalisation du régime de non-prolifération nucléaire.
 
« Le désarmement nucléaire ne peut pas être une incantation ou même une invitation ! Il doit être démontré et d’abord par l’Etat qui le proclame. » (François Hollande)
____________________________________________________________________
 
[1] Voir le reportage du JT d’Antenne 2 du 12 octobre 1986 (Claude Sérillon et Georges Bartoli).
 
[2] Lire les 11 premières pages du livre.
 
[3] J’avais eu l’occasion, comme ministre de la défense, de dénoncer fin 1985 ce projet délirant qui aurait conduit à une militarisation de l’espace….et qui sera abandonné par les Américains dans les années 90.

Source: Le blog de Paul Quilès - Réflexions et informations sur la vie politique ...



<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/2ZPbHOGistU" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par steve2035 le Sam 15 Oct 2016 - 9:25

Les américains font de même. Ça s'appelle montrer ces muscles. C'est propres aux humains et aux animaux. Rien de nouveaux donc.

Les USA sont un géant de papier avec une armee surpuissante certe. Mais leur prospérité est assise sur le privilège du dollar et des mensonges fondateurs de leur politique et de leur stature.
avatar
steve2035
Aime le chapelet

Messages : 412
Inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gorbatchev: le monde s'approche «dangereusement de la zone rouge»

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum