Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Un jeune Chrétien Français au secours des civils de l'enfer d'Alep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un jeune Chrétien Français au secours des civils de l'enfer d'Alep

Message par Marie du 65 le Jeu 6 Oct 2016 - 19:13


Reportage France 2 : un jeune chrétien français au secours des civils dans l’enfer d’Alep
6 octobre 2016

Pierre Le Corf, 27 ans, chrétien catholique, jeune entrepreneur brillant de la région parisienne a décidé de vendre tous ses biens pour partir à la rencontre des autres à travers le monde, partager sa vie et aider les personnes marginalisées à se reconstruire peu à peu. Pierre n’est pas un héritier, bien au contraire. Sa réussite, il l’a construite un pas après l’autre. Il a passé son enfance dans les déchetteries avec son grand-père à la recherche de « trésors » pour subvenir à leurs besoins. Les livres, les journaux intimes, les cartes postales qu’il collecte sont comme des fenêtres ouvertes sur le monde, et sur ces autres qui vivent différemment.

Il y a deux ans, à seulement 25 ans, Pierre est en pleine réussite sociale et professionnelle. Mais il réalise qu’il ne souhaite pas devenir un entrepreneur qui « parvient à tirer son épingle du jeu dans la société ». Il désire redécouvrir son humanité et collecter le savoir des autres, comme il le faisait autrefois dans les décharges.

Pour cela, Pierre vend tous ses biens, fonde l’ONG We are Superheroes et débute un tour du monde à la rencontre des « autres ».
« Toute ma vie j’ai été inspiré par des hommes et des femmes dont vous n’avez jamais entendu parler, des hommes et des femmes qui n’ont jamais intéressé les médias mais qui ont accompli de grandes choses pour eux comme pour les autres. Ces personnes qui m’ont inspiré à croire en l’autre… »

Pendant 18 mois, Pierre voyage à travers le monde et découvre « comment chacun regarde l’autre ».
Il veut comprendre ce qui marginalise les personnes, et les accompagner dans leurs situations de détresse pour reconstruire l’espoir et les aider à sortir des bidonvilles et des cartels.

Au travers de ce voyage, Pierre veut passer « de la peur de l’inconnu à l’empathie ».

Il y a 7 mois, Pierre choisit de se rendre en Syrie, à Alep, ville assiégée et meurtrie par les combats, théâtre sanglant des bombardements et des snipers. Comme il le fait depuis 18 mois dans d’autres pays, Pierre se mêle à la population et partage tout avec eux.
Il vit aujourd’hui avec 4 membres d’une famille, dans un appartement de 30 m2 sans eau ni électricité, au coeur de la zone dévastée d’Alep. France 2 lui a consacré récemment un reportage.

« La première fois que je l’ai vu ici, je lui ai dit : ‘T’es cinglé mec’ ! Après, j’ai compris que sa vocation était d’aider, et il le fait bien. »
Raconte l’un de ses hôtes.

« Il faut que je vive comme les gens qui vivent ici, ça me permet d’être proche d’eux et de vivre les mêmes choses qu’eux. »

En arrivant en Syrie et à Alep, Pierre réalise que 1,2 millions de personnes vivent sous le feu des combats.

« Ce sont des fantômes qui essaient de survivre et de croire en demain. »

Selon lui, 30 à 40% des victimes pourraient être sauvées si on leur prodiguait les premiers secours et leur apprenait les « gestes qui sauvent ». C’est ainsi qu’il distribue des trousses de secours et conseille la population.

« Dans beaucoup de pays il s’agissait de répondre à des urgences sociales et vitales, ici le projet sera premièrement au service des jeunes à Alep pour les aider à continuer à croire en demain et lancer des initiatives sociales à travers eux si c’est possible. »

Il déclare également sur la page Facebook de son ONG We are Superheroes :

« Ici on se limite à l’essentiel, rester en vie, avoir de l’eau, s’occuper de ceux que l’on aime, affronter la réalité de la guerre … tout ça prend déjà énormément d’énergie et de place dans le quotidien. Physiquement et mentalement, les gens sont épuisés. Essayer de développer quelque chose à Alep va demander une énergie considérable, de la folie et beaucoup d’espoir. L’espoir est quelque chose qui coute cher ici. Finalement ça me fiche la trouille à moi aussi

Quand le journaliste de France 2 lui demande s’il a choisit son camp, il répond sans hésiter.

« Non, je suis ici pour les humains. Je pleure pour les civils qui sont de l’autre côté, je pleure pour les civils qui sont ici. Il n’y a pas de questions de partis. Je suis là pour aider les gens à vivre mieux et pour sauver des vies. »

Nous vous proposons de regarder l’intégralité du reportage de France 2.

http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/video-syrie-dans-alep-un-francais-a-decide-daider-les-populations-bombardees_1857681.html

Depuis la diffusion du reportage, Pierre Le Corf s’est exprimé ainsi sur sa page Facebook.


Merci pour vos message sur ma modeste action We are superheroes via le JT de FR2 mais je voudrais compléter aux côtés de mon ami le Dr Nabil Antaki, que c'est tous les jours que des gens meurent ici du terrorisme, j'ai perdu des familles, des enfants, des connaissances, j'ai vu trop de gens mourir et ca continuera demain quand je me réveillerais, quand chacun se réveillera.
Je suis neutre ici en tant qu'humanitaire, mais je suis contre la barbarie et le fanatisme. Ceux que vous appelez rebelles n'existent pas autour d'Alep, ici ce ne sont que des drapeaux noirs tout autour de la ville, ceux de Al-Nusra, même drapeau que Daesh. Balles, mortiers, roquettes, bonbonnes de gaz remplies de clous et j'en passe. Ils arrachent la tête des prisonniers et civils qui refusent de se soumettre à la charia. La majorité d'entre eux sont Afghans, Tchétchènes, Irakiens etc, ne sont pas Syriens, ils souhaitent créer un état Islamique (Oui Daesh aussi = concurrents)
Ils apportent la mort et s'en nourrissent. En tirant sur les civils et en s'installant dans des villes et périphéries qu'ils prennent par la force, s'installant au milieu des civils, infrastructures (hôpitaux, écoles ou ils installent de l'armement) les prenants directement et indirectement en otage, puis tirant à l'arme lourde sur les civils de l'autre côté. Les avions défendent Alep de ces tirs et de ceux qui les provoquent, des civils meurent de l'autre côté à cause de cette présence terroriste. Cerise sur le gateau, des "White Helmets" qui viennent se précipiter pour secourir les civils touchés (ces derniers sont en majorité des combatants djihadistes de Al-Nosra, aussi noms rebelles en Occident) et utilisent les morts et blessés pour créer une communication béton contre le gouvernement Syrien et le peuple qui paye le prix dans le grand tableau de pertes et profits. Une chose que m'a dit un homme qui vivait avec Nusra m'a marqué "c'est drôle, on n'a pas de provisions mais toutes les semaines des armes neuves".
Regardez ce drapeau noir qui flotte sur la butte, très peu de personnes oseront publier ça ici ou même prendre une photo, mais c'est ce que vous trouverez autour d'Alep, j'ai pris cette photo aujourd'hui depuis une ligne e front avec une famille, un sniper tirait sur notre bâtiment. Faites vos propres recherches sur Al-Nusra (récemment renommé Front Fatah al-Cham ou armée libre), sur leurs actions et identité, vous vous y reconnaissez? Je n'ai rien à gagner à vous dire tout ça, 99,9% des gens qui parlent de cette guerre aujourd'hui ne sont jamais venu ici en temps de guerre. Je suis humanitaire, je fais de mon mieux pour aider les gens, je fais juste de mon mieux et je ne veux pas vous dire quoi penser, mais je ne peux plus supporter de voir tant de gens mourir pour des mensonges qui arrangent tout le monde, jamais une guerre n'aura jamais fait couler autant de sang et d'encre grace aux technologies sociales, de l'encre et des mots qui tuent, soyez en conscient. Je vois ce qui se passe au quotidien, j'ai rencontré des dizaines de familles qui sont de ce côté après s'être échappés et affronte le même quotidien. Oui on ne peut pas fermer les yeux sur ceux qui meurent à l'Est, je prie pour eux même si la plupart d'entre eux qui sont restés croient au djihad, je prie pour que les enfants en particulier puissent échapper à cette guerre et se reconstruire par eux-même. S'il vous plaît, je sais que beaucoup de médias tentent de conditionner vos visions de ce conflit, mais prenez plus de recul, ça peut sauver des vies.
Disons que c'est une reflexion à voix haute mais si le monde est suffisamment fou pour se reconnaître en le Front Front Fatah al-Cham, je préfère encore rester là ou je suis et mourir.

Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 15671
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum