Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Le Manteau de Saint François d'Assise retrouvé!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Manteau de Saint François d'Assise retrouvé!!!

Message par Marie du 65 le Sam 24 Sep 2016 - 11:14

Nous avons retrouvé le manteau de saint François d'Assise
VIDÉO EXCLUSIVE. Le vêtement du XIIIe siècle a été sorti d'un couvent parisien pour être exposé dans la cathédrale de Marseille. "Le Point" était là.

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/DdMUJz6OxMU" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Il n'a jamais quitté le couvent des capucins du centre de Paris, où il est conservé depuis près d'un siècle. C'est dire si la sortie de ce manteau ayant appartenu à saint François d'Assise et son transport jusqu'à la Major, la cathédrale de Marseille, constituent un événement. On le doit à un chef d'entreprise atypique, Joseph Arakel, qui, à partir de rien, a bâti un groupe de transports florissant, Tempo One, et s'est passionné pour saint François. Depuis des années, l'homme traque partout dans le monde, et sur eBay, tous les écrits et oeuvres d'art qui ont trait au « Poverello ». Il en a amassé 1 200, dont certaines pièces très rares, qu'il a choisi d'exposer dans la cathédrale de Marseille, du 1er avril jusqu'au 31 décembre, afin de « transmettre les valeurs de saint François. »
Précieux manteau

Clou de la manifestation : ce manteau, que Joseph Arakel, dès qu'il a eu vent de son existence par un frère franciscain marseillais, s'est échiné à obtenir. L'authenticité du vêtement est assurée. D'abord, le tissu a été plusieurs fois expertisé et attesté comme datant bien du début du XIIIe siècle. Ensuite, comme le souligne le minutieux et pragmatique Joseph Arakel, « il existe une traçabilité incontestable ». Car on a pu suivre, presque à l'année près, le cheminement de la pièce. Si saint François, au long de sa vie, fit plusieurs fois don de son manteau, celui-ci a, en effet, une existence singulière. Le religieux en a fait cadeau – à la demande du cardinal Hugolin, futur Grégoire IX – à sainte Elisabeth. Laquelle le conserva précieusement tout au long de sa vie, comme son « bijou le plus précieux ».

À sa mort, son beau-frère, Conrad, grand maître des chevaliers teutoniques, remit le vêtement à sa communauté, qui le céda au roi Saint Louis – lequel était membre du tiers-ordre franciscain – pour le remercier d'avoir joué le conciliateur entre le pape Grégoire IX et l'empereur Frédéric II. Saint Louis offrit le manteau aux cordeliers, comme étaient alors désignés les franciscains, et ceux-ci le conservèrent jusqu'à la Révolution française. L'un des leurs le mit en sécurité pendant cette période troublée, puis le manteau fut confié aux récollettes, qui en firent don aux capucins, ordre frère des franciscains, en 1865, lesquels le protégèrent des vicissitudes de l'histoire – la Commune, leur expatriation en Belgique en 1905… –, jusqu'à ce qu'il atterrisse dans leur couvent de la rue Boissonade, dans le 14e arrondissement de Paris, en 1926.
Culte passionnel

Jusqu'à présent, cette relique historique dormait dans les archives de la maison, n'étant exposée - depuis peu - dans un reliquaire qu'une fois l'an, le jour de la saint François. « Nous ne sommes pas tous les jours agenouillés devant, lâche dans un sourire frère Hubert, en extirpant la pièce d'une caisse en bois enveloppée dans un vulgaire carton portant la mention « manteau ». Si nous voulons incarner aujourd'hui quelque chose de saint François, nous le faisons dans notre manière de vivre et de nous engager plutôt qu'à travers un vêtement. » Un long vêtement qui paraît, en tout cas, avoir très bien résisté aux siècles. « Des sœurs clarisses y ont cousu une doublure pour le protéger, et des femmes en ont toujours pris méticuleusement soin, témoigne le Frère Hubert. Mais il faut être très vigilant car à plusieurs reprises, des dévots ont taillé dedans pour fabriquer des reliques. » Depuis sa mort, à Assise en 1226, saint François a de tous temps été l'objet d'un culte passionnel. Qui dure encore.

Croix

Source: Le Point
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17035
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum