Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par M1234 le Mer 11 Juil 2018 - 8:03

Mercredi 11 Juillet 2018

Fête de Saint Benoît de Nursie, Fondateur de l’Ordre des Bénédictins, Patriarche (Père) des Moines d'Occident,  Co-Patron de l’Europe (480-547).

Saint Benoît est Patron de l'Europe avec les Saints Cyrille et Méthode, Sainte Brigitte de Suède, Sainte Catherine de Sienne et Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (Édith Stein)

 Il est aussi Patron de la bonne mort avec Saint Joseph.


C'était un jeune noble de Nursie en Ombrie. A 15 ans, on l'envoie à Rome faire ses études, accompagné de sa nourrice.

Rome est terrible aux âmes pures : tentations charnelles, tentations intellectuelles et politiques.

Benoît s'enfuit, car c'est "Dieu seul" qu'il cherche et il ne veut pas courir le risque de le perdre.

Il aboutit à une caverne de Subiaco où un ermite accepte de lui servir de guide dans sa quête de Dieu

Benoît y médite de la meilleure façon de vivre pour trouver Dieu. Mais il est difficile de passer inaperçu quand on rayonne de sainteté.

Les moines d'un monastère voisin l'invitent à devenir leur Père abbé.

Bien mal leur en a pris : il veut les sanctifier et les réformer. Ils en sont décontenancés et tentent de l'empoisonner.

Il retourne à sa caverne de Subiaco où des disciples mieux intentionnés viennent le rejoindre.

Il les organise en prieuré et c'est ainsi que va naître la Règle bénédictine.

La jalousie d'un prêtre les en chasse, lui et ses frères, et ils se réfugient au Mont-Cassin qui deviendra le premier monastère bénédictin.

Il y mourra la même année que sa sœur sainte Scholastique.Cliquer

Emportées au Moyen Age d'une manière assez frauduleuse, leurs reliques sont désormais sur les bords de la Loire, à Fleury sur Loire, devenu Saint Benoît sur Loire-45730.

Saint patron de l'Europe: "Messager de paix,  fondateur de la vie monastique en Occident...

Lui et ses fils avec la Croix, le livre et la charrue, apporteront le progrès chrétien aux populations s'étendant de la Méditerranée à la Scandinavie, de l'Irlande aux plaines de Pologne" (Paul VI 1964)

Père du monachisme, patron de l'Europe:

La catéchèse le 9 avril 2008 a été consacrée à la figure de saint Benoît de Nursie, "le père du monachisme occidental, dont la vie et les œuvres imprimèrent un mouvement fondamental à la civilisation et à la culture occidentale.

La source principale pour approcher la vie de Benoît est le second livre des Dialogues de saint Grégoire le grand, Cliquer qui présente le moine comme un astre brillant indiquant comment sortir "de la nuit ténébreuse de l'histoire", d'une crise des valeurs et des institutions découlant de la fin de l'empire romain.

Son œuvre et la règle bénédictine ont exercé une influence fondamentale pendant des siècles dans le développement de la civilisation et de la culture en occident, bien au-delà de son pays et de son temps.

Après la fin de l'unité politique il favorisa la naissance d'une nouvelle Europe, spirituelle et culturelle, unie par la foi chrétienne commune aux peuples du continent".

"Benoît naquit vers 480 dans une famille aisée qui l'envoya à Rome pour ses études. Mais avant de les avoir terminées, il gagna une communauté monastique dans les Abruzzes.

Trois ans plus tard il gagnait une grotte de Subiaco dans laquelle il vécut isolé trois ans... résistant aux habituelles tentations humaines comme l'auto-affirmation de soi et le nombrilisme, la sensualité, la colère et la vengeance.

Sa conviction -a précisé le Saint-Père- était que seul après avoir dominé ces épreuves" il aurait été en mesure d'aider autrui.

En 529, Benoît fonda l'ordre monastique qui porte son nom et se transporta à Montecassino, site élevé et visible de loin.

"Selon saint Grégoire, ce choix symbolique voulait dire que si la vie monastique trouve sa raison d'être dans l'isolement, le monastère a également une fonction publique dans la vie de l'Église comme de la société".

Toute l'existence de Benoît de Nursie, a dit le Pape, "est imprégnée de la  prière, qui fut le fondement de son œuvre, car sans elle il n'y a pas expérience de Dieu.

Son intériorité n'était cependant pas détachée de la réalité et, dans l'inquiétude et la confusion de son temps, Benoît vivait sous le regard de Dieu, tourné vers lui, tout en étant attentif aux devoirs quotidiens envers les besoins concrets des gens".

Il mourut en 547 et sa règle donne des conseils qui, au-delà des moines, sont utiles pour qui chemine vers Dieu."Par sa mesure, son humanité et son clair discernement entre l'essentiel et le secondaire en matière spirituelle, ce texte reste éclairant jusqu'à nos jours".

En 1964 Paul VI fit de Benoît le saint patron de l'Europe, de ce continent qui, profondément blessé car "à peine sorti de deux guerres et de deux idéologies tragiques, était à la recherche d'une nouvelle identité.

Pour forger une nouvelle unité stable les moyens politiques, économiques et juridiques sont importants. Mais il faut trouver un renouveau éthique et spirituel tiré des racines chrétiennes de l'Europe.

Sans cette lymphe vitale, l'homme reste exposé au danger de succomber à la vieille tentation de se racheter tout seul...ce qui est que la vielle utopie du XXe siècle européen...qui a provoqué un recul sans précédent dans une histoire humaine déjà tourmentée". (Source: VIS 080409 540)

L'église abbatiale de Fleury a pris le vocable de St-Benoît lorsque les reliques du Saint furent ramenées du Mont Cassin en 703.

La première en France a avoir suivi la règle de St-Benoît. (diocèse d'Orléans)





Cliquer






Pourquoi l’Eglise a-t-elle choisi des saints patrons pour l’Europe?

Qui sont-ils et qu’ont-ils fait pour l’Europe?


Cliquer


...Saint Benoît, proclamé patron de l’Europe par Paul VI en 1964, saint Cyrille et Méthode proclamés copatrons en 1980 par Jean-Paul II et trois saintes proclamées copatronnes de l’Europe en 1999 par Jean-Paul II : sainte Brigitte de Suède, sainte Catherine de Sienne et sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein)...

A voir:

Le retable de saint Benoît de Nurcie à l’abbaye d’En Calcat (diocèse d'Albi)

- Des internautes nous disent:

"décédé le 21 mars. Comme le 21 mars tombait souvent en carême, dès le VIIIe siècle, il est fêté le 11 juillet date de la célébration de la translation des reliques à Fleury/Saint-Benoît-sur-Loire"

- Voir aussi:

Médaille de saint Benoît (en anglais)





Cliquer





Vie de Saint Benoît telle que la rapporte son biographe, Saint Grégoire le Grand (abbaye Saint-Benoît-du-Lac)

Mémoire (en Europe: Fête) de saint Benoît, abbé. Né à Nursie en Ombrie, après des études à Rome, il commença par vivre en ermite à Subiaco, rassembla autour de lui de nombreux disciples, puis s’établit au Mont-Cassin, où il fonda un monastère célèbre et composa une Règle, qui se répandit dans toutes les régions, au point qu’il mérite d’être appelé patriarche des moines d’Occident

La tradition place sa mort le 21 mars 547, mais dès le VIIIe siècle, on a célébré sa mémoire en ce jour.

Martyrologe romain

Quand tu entreprends une bonne action, demande lui par une très instante prière qu’il la parachève.

Alors celui qui a daigné nous compter au nombre de ses fils n’aura pas un jour à s’attrister de nos mauvaises actions.

Règle de saint Benoît - Prologue


Source


Cliquer


Le retable de Saint Benoît de Nurcie à l’abbaye d’En Calcat


Cliquer



Cliquer


Pour approfondir, lire, en intégralité, la Catéchèse du Pape Benoît XVI

Saint Benoît de Nursie

Cliquer


Prologue de la règle de St Benoît

Avant tout, demande à Dieu par une très instante prière qu'il mène à bonne fin tout bien que tu entreprends.

Ainsi, celui qui a déjà daigné nous admettre au nombre de ses enfants n'aura pas sujet, un jour, de s'affliger de notre mauvaise conduite.

Car, en tout temps, il faut avoir un tel soin d'employer à son service les biens qu'il a mis en nous, que non seulement il n'ait pas lieu, comme un père offensé, de priver ses fils de leur héritage, mais encore qu'il ne soit pas obligé, comme un maître redoutable et irrité de nos méfaits, de nous livrer à la punition éternelle, tels de très mauvais serviteurs qui n'auraient pas voulu le suivre pour entrer dans la Gloire.

Levons-nous donc enfin, l'Écriture nous y invite : l'heure est venue, dit-elle, de sortir de notre sommeil. Ouvrons les yeux à la lumière qui divinise.
Ayons les oreilles attentives à l'avertissement que Dieu nous adresse chaque jour : Si vous entendez aujourd'hui sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs, et ailleurs : Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises.

Et que dit-il ?

Venez, mes fils, écoutez-moi, je vous enseignerai la crainte du Seigneur. Courez, pendant que vous avez la lumière de la vie, de peur que les ténèbres de la mort ne vous saisissent.

Le Seigneur, cherchant son ouvrier dans la multitude du peuple à laquelle il fait entendre ces appels, dit encore : Quel est celui qui désire la vie et souhaite voir des jours heureux ?

Que si, à cette demande, tu lui réponds :

« C'est moi », Dieu te réplique: Si tu veux jouir de la vie véritable et éternelle, garde ta langue du mal et tes lèvres de toute parole trompeuse ; détourne-toi du mal et fais le bien; recherche la paix et poursuis-la.

Et lorsque vous agirez de la sorte, mes yeux veilleront sur vous et mes oreilles seront attentives à vos prières, et avant même que vous ne m'invoquiez, je vous dirai : Me voici.

Quoi de plus doux, frères très chers, que cette voix du Seigneur qui nous invite ; Voyez comme Le Seigneur Lui-même, dans sa bonté, nous montre le chemin de la Vie.

Ceignons donc nos reins par la Foi et la pratique des bonnes œuvres; sous la conduite de l'Évangile, avançons dans ses chemins, afin de mériter de voir un jour Celui qui nous a appelés dans son Royaume.

Si nous voulons habiter dans le Tabernacle de ce Royaume, sachons qu'on n'y parvient que si l'on y court par les bonnes actions.

Comme il y a un zèle amer, mauvais, qui sépare de Dieu et conduit en enfer, de même il y a un bon zèle qui éloigne des vices, et conduit à Dieu et à la Vie éternelle.

C'est ce zèle que les Moines doivent pratiquer avec une ardente Charité, c'est-à-dire : Ils s'honoreront mutuellement de leurs prévenances.
Ils supporteront très patiemment les infirmités d'autrui, tant celles du corps que celles de l'esprit.

Ils s'obéiront à l'envi les uns aux autres. Nul ne recherchera ce qu'il juge utile pour soi, mais bien plutôt ce qui l'est pour autrui. Ils se rendront chastement les devoirs de la charité fraternelle.

Ils auront pour Dieu une crainte inspirée par l'Amour : ils auront pour leur abbé un Amour humble et sincère.

Ils ne préféreront absolument rien au Christ, qui veut nous conduire tous ensemble à la Vie éternelle.


Source


Prière de sainte Gertrude en l’honneur de Saint Benoît.



Je vous salue par le Cœur de Jésus,
grand saint Benoît !
Je me réjouis de votre gloire
et je rends grâces à Notre Seigneur
de tous les bienfaits dont il vous a comblé.
Je le loue et le glorifie
et vous offre en accroissement de joie et d'honneur,
le Cœur très pacifique de Jésus.
Daignez donc,
ô Père bien-aimé,
prier pour nous afin que nous devenions selon le Cœur de Dieu.


Prière de Jean-Paul II en l’honneur de Saint Benoît.

Ô saint Patriarche, nous vous invoquons : levez vos bras paternels largement ouverts vers le Très Sainte Trinité et priez pour le monde, pour l'Église, et particulièrement pour l'Europe, pour votre Europe dont vous êtes le patron Céleste : pour que celle-ci n'oublie pas, ne refuse pas, ne rejette pas l'extraordinaire trésor de la Foi Chrétienne qui, pendant des siècles a animé et fécondé l'histoire et le progrès moral, civil, culturel, artistique de ses différentes nations ; que, par la vertu de sa matrice Chrétienne, elle soit porteuse et génératrice d'unité et de Paix parmi les peuples du continent et ceux du monde entier ; qu'elle garantisse à tous ses citoyens la sérénité, la paix, le travail, la sécurité, les droits fondamentaux, comme ceux qui concernent la religion, la vie de famille, le mariage.






Prière en l'honneur de saint Benoît

Benoît, aimé du Seigneur,
s'étant fortifié
par la réception du Corps et du Sang de Jésus-Christ,
était debout dans l'église,
appuyant ses membres défaillants
sur les bras de ses disciples.
Les mains élevées vers le ciel,
il exhala son âme dans les paroles de la prière ;
et on le vit monter au ciel
par une voie couverte de riches tapis
et resplendissante de l'éclat d'innombrables flambeaux.

Vous avez apparu en pleine gloire
en la présence du Seigneur ;
- Et c'est pour cela que Le Seigneur vous a revêtu de beauté.

O Dieu, qui avez honoré de tant et de si glorieux privilèges la précieuse mort du très Saint Père Benoît, daignez à accorder à nous qui honorons sa mémoire, la grâce d'être protégés contre les embûches de nos ennemis, à l'heure de notre mort, par sa bienheureuse présence. Par Le Christ, Notre Seigneur.
Amen.


Source


Voir Règles de Saint-Benoit pour les Laïcs





Autres Saints du Jour

Saint Abonde
Martyr à Courdoue (✝ 854)
Saintes Anne Xin, Marie Guo, Anne Jiao et Marie Lihua
Laïques martyres en Chine (✝ 1900)
Saint Berthevin
Martyr (10ème s.)
Bienheureux Bertrand
Abbé de Grandselve (✝ 1149)
Saint Cindée de Pamphylie
(4ème s.)
Saint Cydroine
Martyr (3ème s.)
Dédicace de la Cathédrale du Puy
Diocèse du Puy-en-Velay (5ème s.)
Saint Drostan
Abbé (✝ v. 610)
Sainte Euphémie de Chalcédoine
Martyre en Bithynie (✝ v. 305)
Saint Fabricien
Martyr vénéré en Espagne (date ?)
Saint Hidulphe ou Hydulphe
Évêque et Fondateur de Monastères (✝ 707)
Saint Jean de Bergame
Évêque de Bergame (7ème s.)
Saint Ketille
Prêtre Danois (✝ v. 1151)
Saint Léonce le jeune
Archevêque de Bordeaux (✝ v. 574)
Saint Marcien
Martyr à Iconium (2ème s.)
Sainte Marcienne
Vierge martyre (✝ v. 303)
Bienheureuses Marie-Elisabeth, Marie-Claire et Marie-Marguerite
Religieuses martyres à Orange (✝ 1794)
Saint Nectaire de Sainte-Anne
(✝ 1820)
Saint Nicodème d'Albanie
Tailleur dans la région de Korytsa (✝ 1722)
Sainte Olga
Princesse de Kiev, mère de Sviatoslav (✝ 969)
Saint Pie Ier
Pape (10 ème) de 140 à 155 (✝ 155)
Saints Placide et Sigisbert
Martyrs en Suisse (7ème s.)
Saints Savin et Cyprien
Abbés martyrs (✝ 683)
Bienheureux Thomas Benstead et Thomas Sprott
Prêtres et martyrs en Angleterre (✝ 1600)

Croix
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par M1234 le Jeu 12 Juil 2018 - 9:10

Jeudi 12 Juillet 2018

Fête des Saints Louis Martin (1823-1894) et Zélie Guérin (1831-1877), parents de Sainte Thérèse de Lisieux (19ème s.).




Les parents de Thérèse de Lisieux furent liés par un Amour fou, passionnés par l'éducation de leurs cinq filles et bouleversés par la mort de quatre enfants.

Leur existence est un témoignage d'une indéracinable et joyeuse espérance.

Thérèse écrivait d'ailleurs :

« Le bon Dieu m'a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la Terre. »

Zélie et Louis Martin ont progressé dans la Sainteté en traversant les étapes que rencontrent les couples modernes : ils se marient tard, s'inquiètent de la réussite de leurs affaires, sont soucieux de l'éducation de leurs enfants et sont terrassés par les maladies contemporaines : le cancer pour Zélie et une maladie neuro-psychiatrique pour Louis.

Thérèse rêvait de rejoindre Le Christ par l'ascenseur de l'Amour. Zélie et Louis Martin ont rallié le Ciel plus lentement, dans l'effort, par l'escalier de service.







Le Pape confie les familles à la prière des Saints époux Martin

Angélus du Dimanche 18 Octobre (texte complet)


« Confions à l’intercession des Saints époux Louis Martin et Marie-Azélie Guérin les joies, les attentes et les difficultés des familles françaises et du monde entier », a dit le Pape François au terme de la Messe de Canonisation des époux Martin, du P. Vincenzo Grossi et de Sainte Maria de l’Immaculée, ce Dimanche 18 Octobre, place Saint-Pierre.

Le Pape a lancé un appel à la fin de la violence et de la vengeance en Terre Sainte, « pour le bien de l’humanité ».

Puis il a salué, notamment, les visiteurs « venus de France, spécialement de Bayeux, Lisieux et Sées ».

Voici notre traduction des paroles du Pape François au terme de la Messe.

Paroles du Pape avant l’angélus

Je suis avec une grande préoccupation la situation de forte tension et de violence qui afflige la Terre Sainte.

Il faut en ce moment de beaucoup de courage et beaucoup de force d’âme pour dire non à la haine et à la vengeance et accomplir des gestes de paix.

C’est pourquoi prions afin que Dieu fortifie chez tous les gouvernants et chez tous les citoyens le courage de s’opposer à la violence et de faire des pas concrets de détente.

Dans le contexte actuel du Moyen Orient, il est plus que jamais décisif qu’on fasse la paix en Terre Sainte: nous le demandons à Dieu pour le bien de l’humanité.

Au terme de cette célébration, je désire vous saluer vous tous qui êtes venus rendre hommage aux nouveaux saints, en particulier les délégations officielles d’Italie, d’Espagne et de France.

Je salue les fidèles des diocèses de Lodi et de Crémone, ainsi que les Filles de l’Oratoire.  Que l’exemple de saint Vincenzo Grossi soutienne votre engagement pour l’éducation chrétienne des nouvelles générations.

Je salue les pèlerins venus d’Espagne en particulier de Séville, et les sœurs de la Compagnie de la Croix.

Que le témoignage de Marie de l’Immaculée Conception nous aide à vivre la solidarité et la proximité avec les plus nécessiteux.

Je salue les fidèles venus de France, spécialement de Bayeux, Lisieux et Sées : confions à l’intercession des saints époux Louis Martin et Marie-Azélie Guérin les joies, les attentes et les difficultés des familles françaises et du monde entier.

Je remercie les cardinaux, les évêques, les prêtres, les personnes consacrées, ainsi que les familles, les groupes paroissiaux et les associations.

Et maintenant adressons-nous à la Vierge Marie avec un amour filial.

Angelus Domini…


Source


Devenir des “canaux” de la compassion du Christ

Cliquer


Saints Louis Martin et Zélie Guérin
Parents de Sainte Thérèse de Lisieux (19ème s.)
Louis Martin (1823-94) et Zélie (ou Azélie) Guérin (1831-77).



Parents de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, déclarées "Vénérables" par Jean-Paul II le 26 Mars 1994. Béatification le 19 Octobre 2008 à la Basilique de Lisieux.

Le 18 Mars 2015 promulgation du décret relatif au miracle attribué aux Bienheureux Louis Martin (1823 - 1894) et Zélie Guérin son épouse (1831 - 1877), laïcs français.

- Homélie du Card. José Saraiva Martins à l'occasion de la béatification de Louis et Zélie Martin.

Canonisés le 18 Octobre 2015, XXIXe Dimanche du Temps Ordinaire - Messe et canonisation des bienheureux: - Vincent Grossi - Marie de l'Immaculée Conception - Louis Martin et Marie-Azélie Guérin

'Ceux qui aujourd’hui ont été proclamés Saints ont constamment servi leurs frères avec une humilité et une charité extraordinaires, imitant ainsi le divin Maître.

Saint Vincent Grossi a été un curé plein de zèle, toujours attentif aux besoins de ses gens, spécialement aux fragilités des jeunes. Pour tous, il rompait avec ardeur le pain de la Parole et il est devenu un bon samaritain pour les plus nécessiteux.

Sainte Marie de l’Immaculée Conception, en puisant aux sources de la prière et de la contemplation, a vécu en personne dans une grande humilité le service des derniers, avec une attention particulière aux enfants des pauvres et aux malades.

Les Saints époux Louis Martin et Marie Azélie Guérin ont vécu le service chrétien dans la famille, construisant jour après jour une atmosphère pleine de Foi et d’Amour ; et dans ce climat ont germé les vocations de leurs filles, parmi lesquelles Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.

Le témoignage lumineux de ces nouveaux Saints nous pousse à persévérer sur la route du service joyeux des frères, confiant dans l’aide de Dieu et dans la protection maternelle de Marie.

Du Ciel qu’ils veillent maintenant sur nous et nous soutiennent de leur puissante intercession! (extraits de l'homélie du Pape François)

Pour les parents de Thérèse, Dieu est toujours premier servi.

Thérèse sera profondément marquée par leur foi profonde et la ferveur religieuse de sa famille. Thérèse écrivait d'ailleurs: «Le bon Dieu m'a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la terre.» (Source: Sanctuaire de Lisieux)

Le Sanctuaire de Lisieux nous communique: Zélie Martin s'appelait en fait Azélie Martin.

- Prière pour obtenir des grâces par l'intercession des Serviteurs de Dieu et pour leur glorification.

- A lire: Zélie et Louis Martin, les saints de l'escalier par Henri et Alice Quantin.

- "Voici 150 ans, Louis et Zélie Martin, parents de Thérèse, s'engageaient dans le mariage, à Alençon ..." Texte de Monseigneur Pierre Pican, Évêque de Bayeux et Lisieux

- Louis et Zélie Martin: un couple de bienheureux (site de l'Eglise catholique en France)

- Les parents Martin: un parcours de sainteté qui transmet la foi - conférence donnée à Alençon-Lisieux, 12-13 Juillet 2008, à l'occasion du 150ème anniversaire de mariage des Vénérables Serviteurs de Dieu, Louis et Zélie Martin par le Cardinal José Saraiva Martins, Préfet-Emérite de la Congrégation pour la cause des Saints (Vatican)

- Bienheureux Louis (1823-94) et Zélie (1831-77) Martin. Parents de Sainte Thérèse de Lisieux, Louis et Zélie Martin ont fait de leur Nazareth au quotidien un chemin de sainteté. L'Église les proclame Bienheureux dans le sens où ils ont vécu l'esprit des Béatitudes. Ils nous sont donnés comme témoins de la Sainteté de Dieu.

Témoins - site de l'Église catholique en France

- homélie du cardinal Ennio Antonelli à Alençon le 10 juillet 2010 pour la fête des bienheureux Louis et Zelie Martin

Fêtés le 12 Juillet, date de leur mariage.


Source




Cliquer

Louis et Zélie Martin, témoins de l’amour conjugal

Cliquer


Autres Saints du Jour

Cliquer


Croix
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par M1234 le Sam 14 Juil 2018 - 8:10

Samedi 14 Juillet 2018

Fête de Saint Camille de Lellis, Prêtre et Fondateur d'un Ordre d'infirmiers « les Camilliens » (1550-1614).


Fondateur des Clercs réguliers pour le service des malades (✝ 1614)

Cet adolescent italien, orphelin et sans fortune, eut une jeunesse dissipée. Il s'engagea dans l'armée espagnole pour combattre les Turcs.

Un jour de malchance, il perd au jeu tout ce qu'il possède.

On le renvoie de l'armée.

Il fait alors tous les métiers pour aboutir comme homme de service dans un couvent de capucins.

Et c'est là qu'il se convertit. Comme il ne fait rien à moitié, il y demande son admission.

Mais un ulcère incurable à la jambe lui interdit l'état religieux.

Camille entre à l'hôpital Saint-Jacques de Rome pour se faire soigner.

Il est si frappé par la détresse des autres malades qu'il s'y engage comme infirmier.

L'indifférence de ses collègues vis-à-vis des malades le bouleverse.

Il entreprend de réformer tout cela.

En prenant soin des malades, ce sont les plaies du Christ qu'il soigne.

Sa charité rayonnante lui attire de jeunes disciples.

Ces volontaires, qui se réunissent pour prier ensemble et rivalisent de tendresse envers les malades, constituent le noyau initial des Clercs Réguliers des Infirmes que l'on appellera familièrement par la suite les "Camilliens".

La mission de ces nouveaux religieux, pères et frères, est "l'exercice des œuvres spirituelles et corporelles de miséricorde envers les malades, même atteints de la peste, tant dans les hôpitaux et prisons que dans les maisons privées, partout où il faudra.

" Pour mieux établir son Institut, Camille devint prêtre. Partout où se déclare une peste, il accourt ou envoie ses frères. Il finit par mourir d'épuisement à Rome.

Toute sa vie, il fut un homme très charitable.

L’importance des réformes qu’il entreprit dans l’assistance hospitalière en fait le précurseur de la bienfaisance publique moderne...

Canonisé le 29 juin 1746 par Benoît XIV, le titre de Protecteur des hôpitaux et des malades lui fut donné en même temps qu’à St Jean de Dieu, par Léon XIII le 22 juin 1886.Cliquer

En 1930, Pie XI le proclame patron du personnel des hôpitaux ainsi que Saint Jean de Dieu.

Il est fêté le 15 juillet dans son ordre et le 18 dans l'Église. (Diocèse aux Armées françaises)Cliquer

- Un internaute nous signale que St Jean de Dieu, a été déclaré Protecteur des hôpitaux et des malades, en même temps que St Camille de Lellis, par Léon XIII le 22 juin 1886. Pie XI les proclame, tous deux, patrons du personnel des hôpitaux.

Mémoire de saint Camille de Lellis, prêtre. Né près de Thienne dans les Abruzzes, au royaume de Naples, il s’adonna dès sa jeunesse à la vie militaire, avec un penchant pour les vices du monde, mais il se convertit en aidant à soigner les malades à Rome dans l’hôpital Saint-Jacques des Incurables. Il s’efforça dès lors de voir en eux le Christ et, devenu prêtre, il jeta les fondations de la Congrégation des Clercs Réguliers ministres des malades.

Il mourut à Rome en 1614.

Martyrologe romain

La musique que je préfère, c’est celle que font les pauvres malades lorsque l’un demande qu’on lui refasse son lit, l’autre qu’on lui rafraîchisse la langue ou qu’on lui réchauffe les pieds.

Saint Camille de Lellis à ses frères


Source

Autre Source


Pour un approfondissement :
Ordre des Camilliens


Cliquer


Cliquer



Tombe de Saint Camille de Lellis dans l’église Santa Maria Maddalena à Rome.

Le transept soutient une coupole et possède de chaque côté deux petites chapelles l'une dédiée à Camille de Lellis (où il fut dans un premier temps enterré avant d'être déplacé sous l'autel), l'autre à Nicolas de Myre.


Autres Saints du Jour



Bienheureuse Angeline de Corbara
Tiers-Ordre régulier de Saint François (✝ 1435)
Bienheureux Boniface de Savoie
Confesseur (✝ 1270)
Saint Deusdedit
Archevêque de Cantorbéry (✝ 664)
Saint Etienne de Makhrichtchi
(✝ 1406)
Saint Francois Solano
Frère Mineur à Lima, au Pérou (✝ 1610)
Bienheureux Gaspar de Bono
Prêtre de l’Ordre des Minimes (✝ 1604)
Bienheureux Hroznata
Martyr de la Bohême (✝ 1200)
Vénérable Humbert de Romans
Maître général de l'Ordre des Dominicains (✝ 1277)
Bienheureux Jean de Mayorga
Martyr (✝ 1570)
Saint Jean Wang Guixin
Martyr de Chine (✝ 1900)
Saint Juste
Martyr romain (date ?)
Saint Marcellin
Prêtre et Moine (✝ 775)
Bienheureux Mikaël Ghebra
Prêtre, martyr en Éthiopie (✝ 1855)
Saint Nicodème L'hagiorite
Originaire de Naxos dans les Cyclades grecques (✝ 1809)
Saint Optatien
Évêque de Brescia (5ème s.)
Sainte Ragenufle
(✝ 650)
Bienheureux Richard Langhorne
Martyr en Angleterre (✝ 1679)
Sainte Toscane
de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (✝ v. 1343)
Saint Treffin
(date ?)
Saint Vincent (Madelgaire ou Mauger)
Mari de Sainte Waudru de Mons (✝ 687)



Croix
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par M1234 le Lun 16 Juil 2018 - 10:30

Lundi 16 Juillet 2018

Fête de Notre-Dame du Mont-Carmel.


Promesse de la Sainte Vierge
faite à Saint Simon Stock
le 16 Juillet 1251


“Celui qui mourra revêtu de cet habit sera sauvé,
il ne souffrira jamais des feux éternels.
C'est un signe de salut, une sauvegarde dans les dangers,
un gage de paix et d'éternelle alliance.

Si au jour de leur passage en l'autre vie,
ils (les enfants du Carmel) sont amenés au Purgatoire,
j'y descendrai le samedi qui suivra leur décès et
je délivrerai ceux que j'y trouverai
et les ramènerai à la montagne Sainte et à la Vie éternelle.”



Source


Le Mont Carmel est en Terre Sainte.

Voir le site du Carmel de France,Cliquer ainsi qu'un tableau de Tommaso de Vigilia (XVe siècle).Cliquer
A Ajaccio, elle était la protectrice des pêcheurs de corail. Ceux-ci à leur retour passaient devant la chapelle et tiraient en signe de reconnaissance des salves de mousquetterie pour avoir échappé aux périls de la mer, principalement des barbaresques... (d'après 'Eglise de Corse en prière')

- Prier avec l’icône de Notre Dame du Mont-Carmel (vidéo webTV de la CEF)


Cliquer


Mémoire de Notre-Dame du Mont Carmel, qui rappelle le lieu où jadis le prophète Élie avait ramené le peuple d’Israël à adorer le Dieu vivant, lieu où, au temps des croisés, des ermites en recherche de solitude se retirèrent et constituèrent ensuite, au XIIIe siècle, un Ordre voué à la vie contemplative sous le patronage de la sainte Mère de Dieu.

Martyrologe romain

Source


Autre Source


Cliquer


Cliquer



Ave Maris Stella
Par Honorat de Bueil, marquis de Racan (1589-1670)


Ô la plus claire des étoiles,
Qui parut au travers des voiles
Dont la nuit du péché nous offusquait les yeux,
Reçois nos vœux et nos suffrages
Et nous sauve de ces orages
Au port que tes bontés nous préparent aux cieux.

Si la créance trop légère
Qu'eut Eve à la voix mensongère
Nous avait tous rendus esclaves des enfers,
Ta foi, par un contraire échange, Croyant aux paroles de l'ange, Brisa de nos aïeux les prisons et les fers.

O bel astre, fais que ta flamme
Puisse encore éclairer mon âme
Dans l'asile où Jésus nous conduit au trépas ;
Chasse l'ennemi qui nous menace
Et fais que le fruit de sa grâce
Nous donne au ciel la gloire et la paix ici-bas.

Si jadis tes chastes entrailles
Contenaient ce Dieu des batailles
Dont le pouvoir s'étend du nord jusques au sud,
Usant de ton pouvoir de mère,
Apaise la juste colère
Du fils que dans tes flancs ta seule foi conçut.

Vierge chaste, Vierge féconde,
Fais que nous puissions en ce monde
Conserver la blancheur de notre pureté,
Et qu'en suivant ta sainte vie,
Notre âme, dans le ciel ravie,
Te puisse encore suivre en l'immortalité.

Gloire au Père dont la puissance
Est le support de l'innocence !
Gloire au Fils dont le sang fut répandu pour nous !
Gloire à l'Esprit qui nous inspire
L'amour dont notre âme soupire
Jusqu'à ce qu'elle soit unie à son époux.





Nd du mt carmel

Ave maris stella,
Dei Mater alma,
Atque semper Virgo,
Felix cœli porta.
Atque semper Virgo,
Felix cœli porta.

Salut, étoile de la mer,
Mère nourricière de Dieu,
Et toujours vierge,
Heureuse porte du ciel.

Sumens illud Ave
Gabriélis ore,
Funda nos in pace,
Muntans Hevæ nomen.
Funda nos in pace,
Muntans Hevæ nomen.

Recevant cet Ave
de la bouche de Gabriel,
affermissez-nous dans la paix,
en changeant le nom d’Eve.

Solve vincla reis,
Profer lumen cæcis,
Mala nostra pelle,
Bona cuncta posce.
Mala nostra pelle,
Bona cuncta posce.

Rompez les liens des pécheurs,
rendez la lumière aux aveugles,
éloignez de nous les maux,
obtenez-nous tous les biens.

Monstra te esse Matrem :
Sumat per te presces
Qui, pro nobis natus,
Tulit esse tuus.
Qui, pro nobis natus,
Tulit esse tuus.

Montrez-vous notre Mère :
qu’il accueille par vous nos prières
celui qui pour nous
voulut être votre Fils.

Virgo singuláris,
Inter omnes mitis,
Nos culpis solútos
Mites fac et castos.
Nos culpis solútos
Mites fac et castos.

Vierge sans égale,
douce entre toutes,
délivrés de nos fautes,
rendez-nous doux et chastes.

Vitam præsta puram,
Iter para tutum :
Ut vidéntes Jesum
Semper Collætémur.
Ut vidéntes Jesum
Semper Collætémur.

Accordez-nous une vie innocente,
rendez nos voies sûres, afin que voyant Jésus,
nous goûtions avec vous
les joies éternelles.

Sit laus Deo Patri,
Summo Christo decus,
Spirítui Sancto
Tribus honor unus.
Spirítui Sancto
Tribus honor unus.
Amen.

Louange à Dieu le Père,
gloire au Christ roi
et au Saint-Esprit.
Honneur égal aux Trois.
Amen.


Source



Autres Saints du Jour




Bienheureux André de Soveral et ses compagnons
Martyrs (✝ 1645)
Saint Antiochius
Martyr en Galatie (4ème s.)
Saint Athénogène
Évêque de Sébaste en Arménie - martyr (4ème s.)
Bienheureux Barthélemy des Martyrs
Dominicain Évêque de Braga au Portugal (✝ 1590)
Saint Domnin
(3ème s.)
Sainte Elvire
(12ème s.)
Saint Généroux
(6ème s.)
Vénérable Guadalupe Ortiz de Landázuri
Membre de la prélature personnelle de la Sainte Croix et Opus Dei (✝ 1975)
Saint Hélier
Martyr (6ème s.)
Bienheureuse Irmengarde
Abbesse de Chiemsee (✝ 866)
Bienheureux Jean Sugar et Robert Grissold
Martyrs en Angleterre (✝ 1604)
Saint Landri
Évêque de Sées martyr (✝ 480)
Saints Lang Yangzhi et Paul Lang Fu
Mère et son fils martyrs en Chine (✝ 1900)
Sainte Marie-Madeleine Postel
Fondatrice des Sœurs des Écoles Chrétiennes (✝ 1846)
Bienheureuses Marie-Rose de Gordon et ses compagnes
Religieuses martyres à Orange (✝ 1794)
Bienheureux Martyrs du Brésil
(✝ 1645)
Saint Milon
(✝ 1158)
Saints Monulphe et Gondulphe
Évêques de Maastricht (6ème s.)
Bienheureux Nicolas Savouret et Claude Béguignot
Prêtres et martyrs à Rochefort (✝ 1794)
Sainte Renelde et ses compagnons
Martyrs (✝ v. 680)
Saint Sisenand
Diacre, martyr à Cordoue (✝ 851)
Saint Ténénan
Ermite et Évêque de Léon (7ème s.)
Sainte Thérèse Zhang Hezhi
Martyre en Chine (✝ 1900)
Saint Valentin
Évêque de Trèves et de Tongres (4ème s.)
Croix

avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par M1234 le Mar 17 Juil 2018 - 10:59

Mardi 17 Juillet 2018

Fête des 16 Bienheureuses Carmélites de Compiègne, Religieuses martyres de la Révolution française (✝ 1794).


Anne Marie Madeleine Françoise Thouret, en religion Sœur Charlotte de la Résurrection est née en 1715 à Mouy dans le diocèse de Beauvais.

Lorsqu'éclate la Révolution française, en 1789, la communauté du Carmel de Compiègne compte 21 religieuses.

18 monteront sur l'échafaud.

Bienheureuse Charlotte Conformément au décret du 13 février 1790 qui supprime les Ordres religieux contemplatifs, chaque carmélite est invitée à déclarer si son intention est de sortir de son monastère.

Toutes affirment "vouloir vivre et mourir dans cette sainte maison.

" En 1792, la Mère prieure leur propose "un acte de consécration par lequel la communauté s'offrirait en holocauste pour que la paix divine, que le Fils de Dieu était venu apporter au monde, fut rendue à l'Église et à l'État."

Le 14 septembre 1792, elles sont expulsées de leur couvent.

Chaque jour, elles prononcent l'acte d'offrande.

Le 23 juin 1794, au temps de la Grande Terreur, elles sont arrêtées.

Jugées et condamnées à mort le 17 juillet, elles sont guillotinées le soir même, sur la place de Nation à Paris.

Leurs corps furent enterrés au cimetière de Picpus dans une fosse commune, où ils se trouvent encore dans le jardin des religieuses.


Carmélites de Compiègne.


Cliquer

À Paris, en 1794, les bienheureuses Thérèse de Saint-Augustin (Marie-Madeleine-Claudine Lidoine) et quinze compagnes: les bienheureuses Marie-Anne-Françoise Brideau (Sœur Saint-Louis), Marie-Anne Piedcourt (Sœur de Jésus Crucifié), Anne-Marie-Madeleine Thouret (Sœur Charlotte de la Résurrection), Marie-Claudie-Cyprienne Brard (Sœur Euphrasie de l’Immaculée-Conception), Marie-Gabrielle de Croissy (Sœur Henriette de Jésus), Marie-Anne Hanisset (Sœur Thérèse du Cœur de Marie), Marie-Gabrielle Trézelle (Sœur Thérèse de Saint-Ignace), Rose Chrétien de Neufville (Sœur Julie-Louise de Jésus), Annette Pelras (Sœur Marie-Henriette de la Providence), Marie-Geneviève Meunier (Sœur Constance), Angélique Roussel (Sœur Marie du Saint-Esprit), Marie Dufour (Sœur Sainte-Marthe), Élisabeth-Julie Vérolot (Sœur Saint-François), Catherine et Thérèse Soiron (sœurs converses), vierges, carmélites de Compiègne et martyres. Sous la Révolution française, elles furent condamnées à mort parce qu’elles avaient conservé fidèlement la vie religieuse et, avant de monter à l’échafaud, elles renouvelèrent leur profession de foi baptismale et leurs vœux religieux.

Martyrologe romain

"Il est certain que notre position actuelle porte des exceptions qu’un cœur droit peut avouer mais dont un cœur fidèle n’abuse pas."

Lettre de Mère Thérèse prisonnière à l’une de ses religieuses


Source

BBses Thérèse de Saint-Augustin et ses compagnes
Carmélites de Compiègne, martyres
(† 1794)

En 1790, il y avait 21 Sœurs au Carmel de Compiègne dont la plus âgée avait 75 ans et la plus jeune 26 ans.

Chassées de leur Carmel en 1792, elles s'installèrent dans 3 maisons voisines.

Lors d'une perquisition des révolutionnaires, ceux-ci trouvèrent des images du Sacré-Cœur (emblème vendéen et royaliste) ainsi que des lettres destinées à des Prêtres réfractaires.

Arrêtées, elles furent escortées jusqu'à Paris et là, jugées sommairement et guillotinées, sur la Place du Trône (aujourd'hui, Place de la Nation), le 16 Juillet 1794.

En montant sur l'échafaud, elles chantaient le  Veni Creator Spiritus » et la Mère supérieure donna la Bénédiction à chacune avant d'être elle-même guillotinée.


Seule une Sœur en réchappa, absente le jour de l'arrestation, et publia un récit en 1836, basé sur de nombreux témoignages.




Cliquer


Autre Source


Dialogues des Carmélites - Cliquer


Cliquer


Citations
Chanson composée par Sœur Julie-Louise, le jour de Notre Dame du Mont-Carmel, à la Conciergerie sur l’air de La Marseillaise :

« Livrons nos cœurs à l'allégresse,

Le jour de gloire est arrivé.

Loin de nous la moindre faiblesse.

Le glaive sanglant est levé ! [bis]

Préparons-nous à la victoire

Sous les drapeaux d'un Dieu mourant ;

Que chacun marche en conquérant ;

Courons tous, volons à la gloire !

Ranimons notre ardeur :

Nos corps sont au Seigneur.

Montons, montons

À l'échafaud, et Dieu sera vainqueur. ».





Cliquer



Les martyres de Compiègne à la guillotine. Dessin de 1907.

Croix
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par M1234 le Mer 18 Juil 2018 - 7:53

Mercredi 18 Juillet 2018

Fête de Notre-Dame de Bonne Délivrance.


Congrégation des Sœurs Hospitalières de Saint Thomas de Villeneuve…S.T.V..
Nous soignons les malades, nous consolons les pauvres, nous cherchons les brebis égarées.

Cliquer

Notre-Dame de Bonne Délivrance

Le Culte de la Vierge noire Notre-Dame de Bonne Délivrance remonte au Moyen-âge.

La statue se trouve depuis 1910 dans la chapelle des Sœurs de Saint-Thomas de Villeneuve à Neuilly-sur-Seine où se perpétue le pèlerinage autrefois fréquenté par Saint Dominique, Saint François de Sales, Saint Jean Bosco...

Les fidèles l'invoquent pour 'avancer en sécurité à travers les dangers de ce monde'.

Elle est priée pour les prisonniers, les futures mères, les personnes soumises à la tentation.

Cette Fête fut instituée par la Sacrée Congrégation des Rites en 1874.

(Source: Liturgie des Saints du diocèse de Nanterre).

Prière à Notre-Dame de Bonne Délivrance


Chaque jour, toutes les sœurs de la Congrégation récitent la prière à la Vierge Noire pour les familles, les malades, les personnes qui se recommandent à la Vierge, les vocations sacerdotales et religieuses, la paix dans le monde.



Je vous supplie, ô très sainte Vierge Marie, digne Mère de Dieu, d’avoir pitié de moi, de m’obtenir de votre très cher Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, la santé du corps et de l’âme, ainsi qu’il sera convenable pour sa plus grande gloire et pour mon salut.

Et comme sa divine Providence nous a permis de vous honorer et de vous invoquer sous divers titres, j’ai recours à vous sous celui de Notre Dame de Bonne Délivrance, ô très Sainte Vierge, Mère de Dieu!

Je vous supplie, avec toute l’humanité et la confiance qu’il m’est possible, de me secourir dans mon extrême nécessité,  et de m’obtenir principalement une véritable douleur, contrition et rémission de tous mes péchés.

Je me ferai un devoir de publier toute ma vie le pouvoir que Vous avez auprès de Dieu.

A combien de pécheurs désespérés de leur salut avez-Vous obtenu la conversion!

A combien de personnes affligées de maladies incurables avez-Vous obtenu la santé!

A combien de justes avez-Vous obtenu la persévérance dans la grâce!

Et enfin, on n’a jamais entendu dire que Vous eussiez rejeté aucun de ceux qui, avec confiance, Vous ont humblement invoquée, quelque misérable qu’il ait été.

J’espère aussi, ô Vierge Sainte, que Vous m’accorderez les grâces que je Vous demande, que Vous m’obtiendrez le remède de toutes mes peines spirituelles et temporelles, que Vous m’assisterez durant ma vie, et principalement à l’heure de ma mort.

Amen.

Source



Cliquer


Cliquer



Autres Saints du Jour
Vénérable Antonio Maria Losito
Prêtre et Religieux italien (✝ 1917)
Saint Arnoul de Metz
29ème Évêque de Metz (✝ 641)
Saint Arnould
Martyr (✝ v. 535)
Saint Athanase de Clysma
(4ème s.)
Bienheureuse Berthe de Marbais
Abbesse de Marquette (✝ 1247)
Saint Bruno de Segni
Évêque-Abbé au Mont-Cassin (✝ 1125)
Bienheureux Carlos de Dios Murias
Prêtre argentin martyr (✝ 1976)
Saint Clair
Prêtre Bénédictin et martyr dans le Beauvaisis (✝ v. 884)
Saint Dominique-Nicolas Dinh Dat
Martyr au Vietnam (✝ 1839)
Saint Émilien
Martyr en Mésie (Bulgarie) (✝ 362)
Bienheureux Gabriel Longueville
Prêtre français assassiné en Argentine (✝ 1976)
Saint Gonery
Ermite (6ème s.)
Saint Hervé
Moine à Vendôme (✝ 1119)
Saint Jean l'Endurant
(✝ 1160)
Bienheureux Jean-Baptiste de Bruxelles
Prêtre de Limoges et martyr (✝ 1794)
Saint Materne
Évêque de Milan (4ème s.)
Notre-Dame de Bonne Délivrance
Saint Pambo
Disciple de Saint Antoine (✝ v. 375)
Saint Philastre
Évêque de Brescia (✝ 397)
Vénérable Quirico Pignalberi
Prêtre Franciscain italien (✝ 1982)
Vénérable Raimondo Calcagno
Prêtre Oratorien italien (✝ 1964)
Bienheureux Robert de Salentino
Abbé, Célestin (✝ 1341)
Saint Ruffile
Évêque de Forlimpopoli en Émilie (5ème s.)
Saint Simon de Lipnica
Prêtre de l’Ordre des Mineurs (✝ 1482)
Sainte Symphorose et sept compagnons
Martyre (✝ v. 285)
Bienheureuse Tarsicia
Martyre en Ukraine (✝ 1944)
Sainte Thenew
(✝ 580)
Sainte Théodosie
Moniale martyre à Constantinople (8ème s.)
Vénérable Tiburcio Arnáiz Muñoz
Prêtre Jésuite espagnol, apôtre des missions populaires (✝ 1926)

Croix
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par M1234 le Jeu 19 Juil 2018 - 8:58

Jeudi 19 Juillet 2018

Fête de Sainte Macrine la Jeune, Fille aînée d'une étonnante famille de Saints ! (+ 379).


Macrine est la fille ainée d'une étonnante famille de saints qui donna à l'Église saint Basile de Césarée, Cliquer  saint Grégoire de Nysse  Cliquer  et saint Pierre de Sébaste. Cliquer

Bien éduquée par une mère qui refuse de la laisser à une nourrice, malgré les usages de l'époque, Macrine apprend à lire dans le psautier qui accompagne tous les moments de sa vie quotidienne, tandis que sa main tient le fuseau.

A douze ans, elle est l'objet de nombreuses demandes en mariage.

Mais l'enfant choisit de se consacrer à Dieu et de vivre auprès de sa mère devenue veuve.

La mort prématurée du fiancé choisi par son père évite à Macrine bien des problèmes de conscience.

Macrine devient l'âme du foyer.

Sa mère se repose entièrement sur elle.

La maison familiale se transforme en petit monastère mêlant contemplation, hospitalité et bienfaisance. Basile et Grégoire reconnaîtront que l'influence de leur grande sœur fut pour beaucoup dans leur vocation au service de l'Église.

Grégoire assista aux derniers instants de sa sœur, terrassée par la maladie mais pas anéantie.

Ses derniers instants furent en effet une méditation sur la résurrection ce qui nous a valu de la part de l'évêque de Nysse, outre la vie de sainte Macrine, le grand dialogue "sur l'âme et la résurrection."






Illustration: Fresque de la cathédrale Sainte Sophie de Kiev.

À Annésis, sur les bords de l’Iris dans le Pont, en 379, sainte Macrine, vierge, sœur des saints évêques Basile le Grand, Grégoire de Nysse et Pierre de Sébaste.

Formée par la connaissance des saintes Écritures, elle se consacra à la vie solitaire, donnant ainsi un exemple admirable du désir de Dieu et de l’abandon des vanités du monde.

Martyrologe romain

Tu nous as délivrés, Seigneur, de la crainte de la mort.

Tu as fait du terme de notre vie le commencement de la vie véritable…fais-moi remise de ma sentence afin que je prenne haleine et qu’une fois dépouillée de mon corps, je sois trouvée devant toi sans tache ni ride sur le visage de mon âme.

Prière de sainte Macrine mourante

Source



Cliquer

Le 19 Juillet, mémoire de notre Vénérable Mère MACRINE et de ses quatre compagnes dans la vie ascétique

Soeur de Saint Basile (1er janv.) et de Saint Grégoire de Nysse (10 janv.)(1), Sainte Macrine était l'aînée des dix enfants de cette famille de Saints. Au moment de sa naissance (327), un mystérieux personnage était apparu à sa mère à trois reprises, lui ordonnant de donner à l'enfant le nom de Sainte Thècle, première-Martyre et modèle des vierges Chrétiennes (cf. 24 sept.). Elle garda toutefois ce nom secret, et l'enfant reçut le nom de sa grand-mère, Macrine l'Ancienne, qui avait été disciple de Saint Grégoire le Thaumaturge (cf. 17 nov.), et avait vécu dans les forêts du Pont au temps de la Grande Persécution.

Sa mère se préoccupa de l'instruire, non dans la culture profane et les choses frivoles communes aux gens de sa condition, mais dans tout ce qui, dans l'Écriture inspirée, convenait à son âge et à sa formation morale, en particulier le livre de la Sagesse et les Proverbes.

Les Psaumes de David l'accompagnaient dans toutes ses activités: en se levant, en se mettant au travail, en le terminant, au début et à la fin du repas, avant de se coucher et en se levant la nuit pour prier.

Lorsqu'elle eut douze ans, sa beauté ne pouvant rester cachée, son père la fiança à un jeune homme de qualité et de bonne réputation, qui venait de terminer ses études, et qui avait promis d'attendre que Macrine eût atteint l'âge convenable pour l'épouser.

Cependant celui-ci fut bientôt emporté par Dieu avant l'union, ce qui permit à la Sainte de réaliser son désir secret: vivre dans la virginité pour chercher Dieu.

De nombreux prétendants se présentèrent, mais Macrine préférait se considérer comme veuve, sans même avoir goûté aux joies et plaisirs de la vie conjugale.

A cause de son espérance en la Résurrection, elle estimait en effet que son époux était parti en voyage.

Se séparant donc de tout lien avec le monde, elle demeura avec sa mère, se mettant à son service pour toutes les tâches domestiques, mêmes celles qui étaient alors réservées aux esclaves, et l'assistant également dans l'éducation de ses frères et soeurs.

Après la mort de son père (341), elle assuma elle-même la gestion de leurs grands domaines, situés dans le Pont, en Cappadoce et en Arménie, et, par son exemple, elle invita sa mère à se tourner vers les biens incorruptibles: la Contemplation de Dieu et la vraie philosophie.

Elles menaient ensemble la vie ascétique, s'adonnaient à la lecture et à la méditation des Écritures, et Macrine était pour tous à la fois protectrice, pédagogue et modèle de vertu.

Une fois libérée de l'éducation de ses enfants, Emmélie répartit entre eux ses biens et transforma la demeure familiale d'Annisa(2) en Monastère.

Elles firent de leurs servantes des compagnes d'ascèse, et Macrine réussit à convaincre Basile, qui rentrait d'Athènes après de brillantes études, de renoncer à une carrière prometteuse de rhéteur pour embrasser la Vie évangélique.

À côté du Monastère de femmes, qui grandissait par l'addition de veuves de nobles familles, se forma une Communauté masculine, dirigée par le plus jeune frère de Macrine, Pierre, futur Évêque de Sébaste.

Saint Naucrace (cf. 8 Juin) s'était retiré dans un Ermitage - qu'occupera ensuite Saint Basile - sur la rive opposée de l'Iris, et subvenait aux besoins de pauvres vieillards par les produits de sa chasse.

Délivrées de l'enchaînement aux nécessités du corps et des préoccupations de cette vie, Macrine et ses compagnes menaient dans leur retraite une vie aux confins de la nature humaine et de la nature angélique.

On ne voyait chez elles ni colère, ni envie, ni haine, ni arrogance, ni rien de semblable; tout désir d'honneur ou de gloire était banni. Leur plaisir était la tempérance; leur gloire, de n'être connues de personne; leur fortune, de ne rien posséder.

Elles vivaient du travail de leurs mains, mais restaient exemptes de préoccupations, car leur travail véritable consistait en la méditation des réalités Divines, la Prière incessante et le chant ininterrompu des hymnes.

Il n'y avait pour elles aucune différence entre la nuit et le jour: car la nuit elles se montraient actives dans les oeuvres de lumière, alors que leur journée imitait le repos nocturne par l'absence de trouble de leur vie.

Affiné par lascèse, le corps de Sainte Macrine était tel qu'il le sera lors de la Résurrection.

Elle versait des larmes à la mesure de sa boisson et tous ses sens étaient consacrés aux choses de Dieu, de sorte que, légère, elle cheminait dans les hauteurs avec les Puissances Célestes. L'application à la vraie Philosophie selon Le Christ, par la crucifixion de toutes les convoitises de la chair, lui permit de croître sans cesse en vertu jusqu'au sommet de la perfection.

Un jour une tumeur s'attaqua au sein de Macrine.

Malgré les supplications de sa mère, elle refusa de recevoir les soins d'un médecin, jugeant que dévoiler aux yeux d'un homme une partie de son corps serait plus fâcheux encore que ce mal.

Elle passa la nuit en Prière dans l'église et oignit sa plaie de la boue faite par ses larmes. Au matin, elle demanda à Emmélie de tracer le signe de Croix sur son sein, et l'abcès disparut, ne laissant qu'une petite cicatrice.

Elle avait atteint une telle impassibilité par son application aux choses de Dieu, qu'à la mort de Naucrace, survenue au cours d'un accident de chasse, elle fut pour sa mère et tout le reste de la famille un modèle de maîtrise de soi et de Foi en la Vie éternelle.

Dans les deuils successifs qui frappèrent la Communauté, elle montra une même grandeur d'âme, inébranlable comme un athlète exposé aux coups, tant devant la couche funèbre d'Emmélie, que lorsque Saint Basile, le soleil de l'Orthodoxie, s'endormit (379).

Et, si elle fut alors affligée, ce fut moins pour la perte d'un frère, que de voir l'Église privée de son maître et de son soutien. Pendant la famine qui frappa la Cappadoce, en 368, le Monastère d'Annisa devint une véritable ville, refuge et consolation de toute la population d'alentour, et par la Prière de la Sainte les réserves de grain, qu'on distribuait à tous les nécessiteux, se renouvelèrent miraculeusement.

Peu de temps après le décès de Saint Basile, Saint Grégoire de Nysse apprit que sa soeur était tombée gravement malade et il lui rendit visite au Monastère après neuf ans d'absence. Il la trouva étendue sur une planche, abattue par la fièvre, mais gardant son esprit libre dans la Contemplation des biens Célestes, de telle sorte qu'il en rafraîchissait son corps comme par une rosée.

Alors qu'ils se rappelaient le souvenir du grand Basile, au lieu de se lamenter, la Sainte profita de cette occasion pour disserter longuement sur la nature de l'homme, le sens de la création, l'âme et la résurrection des corps(3).

Sur tous ces sujets, son discours s'écoulait comme l'eau d'une source, facilement et sans obstacle. Jusqu'au dernier instant, elle ne cessa de deviser en philosophe sur ce qui avait fait l'objet de son choix: l'Amour de l'Époux invisible, qu'elle se hâtait de rejoindre, sans qu'aucun attachement à cette vie ne puisse la retenir.






Quand elle sentit la fin approcher, elle cessa de s'adresser à ceux qui se tenaient près d'elle et, les yeux tournés vers l'Orient, étendant les mains vers Dieu, elle murmura cette Prière:

« Seigneur, c'est Toi qui as fait disparaître pour nous la crainte de la mort. C'est Toi qui as fait pour nous du terme de la vie d'ici-bas, le commencement de la vie véritable.

C'est Toi qui donnes à nos corps le repos pour quelque temps et qui nous réveilleras à nouveau au son de la trompette dernière.

C'est Toi qui laisses à la terre en dépôt le limon que Tes mains ont façonné, pour venir reprendre ce que Tu as donné, en transformant par l'immortalité et la beauté ce qui en nous est mortel et difforme.

C'est Toi qui nous as délivrés de la malédiction et du péché, en devenant pour nous l'un et l'autre. C'est Toi qui as brisé la tête du dragon qui précipita l'homme dans l'abîme de la désobéissance, en le saisissant par le cou.


C'est Toi qui nous as ouvert la route de la résurrection après avoir fracassé les portes de l'enfer et as réduit à l'impuissance celui qui régnait sur la mort.

C'est Toi qui as donné à tous ceux qui Te craignent le signe de la Sainte Croix, pour anéantir l'Adversaire et donner la sécurité à notre vie.

Ô Dieu éternel! Vers qui je me suis élancée dès le sein de ma mère, Toi que mon âme a aimé de toute sa force, Toi à qui j'ai consacré ma chair et mon âme depuis ma jeunesse et jusqu'à cet instant, place auprès de moi un Ange de lumière qui me conduise par la main au lieu du rafraîchissement, là où se trouve l'eau du repos, dans le Sein des Saints Pères.


Toi qui as brisé la flamme de l'épée de feu et rendu au Paradis le Larron qui était crucifié avec Toi et qui s'en était remis à Ta miséricorde, souviens-Toi aussi de moi dans Ton Royaume, car moi aussi j'ai été crucifiée avec Toi, j'ai cloué ma chair par Ta crainte et j'ai été saisie de crainte à cause de Tes préceptes.

Ne me sépare pas de Tes élus par un abîme infranchissable. Que le Jaloux ne se dresse pas contre moi sur mon chemin, et que mon péché ne soit pas placé devant Tes yeux si, à cause de la faiblesse de notre nature, je suis tombée dans le péché par pensée, par parole ou par action.

Toi qui as sur la terre le pouvoir de remettre les péchés, remets-les moi, afin que je reprenne haleine et qu'une fois séparée de ce corps je paraisse devant Toi, l'âme irréprochable et immaculée, comme l'encens devant ta Face. »

A ces mots, la Sainte traça le signe de croix sur ses yeux, sa bouche et son coeur. Elle assista en silence à l'Office du soir, puis cessa dans un grand soupir tout à la fois sa Prière et sa vie.

Au cours des funérailles, présidées par Saint Grégoire, auxquelles assistait une foule immense, la beauté spirituelle de Sainte Macrine rejaillissait de manière éclatante sur son corps, qui avait été paré comme celui d'une fiancée.

Accompagnée du chant des hymnes, comme pour les Fêtes des Martyrs, elle fut ensevelie à Ibora, dans le tombeau où reposaient ses parents, en l'église des Quarante-Martyrs.

1). C'est St Grégoire qui a rédigé sa biographie, que nous résumons ici (SC 173).
2). Ou Annésis, près de Néocésarée dans l'Hélénopont.
3). Ce dialogue, largement amplifié, fut l'objet du traité de St Grégoire de Nysse, Sur l'âme et la Résurrection (PG 46, 11).



Source


Prière.

Seigneur Dieu éternel, ta servante Macrine a voulu suivre ton Fils Jésus Christ dans la vie cénobitique pour avoir part à sa Croix : nous t‘en prions, délivre-nous de la peur de la mort et rends-nous capables de vivre en sorte que nos frères et nos sœurs aient la vie en abondance dans la Paix et la Joie Chrétienne.

Par Jésus-Christ qui vit et règne avec Toi et Le Saint-Esprit pour les siècles des siècles.






Autres Saints du Jour
Bienheureux Achille Puchala et Hermann Stepien
Prêtres Franciscains martyrs en Pologne (✝ 1943)
Saint Ambroise Autpert
(✝ 778)
Saint Arsène
Anachorète dans le désert de Scété (✝ 449)
Sainte Aura
Vierge, martyre à Cordoue (✝ 856)
Saint Bernold
Évêque d'Utrecht sur le Rhin (✝ 1054)
Saint Dios
Moine de Constantinople (✝ 430)
Saints Élisabeth Qin Bianzhi et Simon Qin Chunfu
Une mère et son fils martyrs en Chine (✝ 1900)
Saint Epaphras
Disciple de Saint Paul (1er s.)
Saint Etienne de Serbie
(✝ 1427)
Saint Etienne del Lupo
Moine Bénédictin (✝ v. 1191)
Vénérable Jacques Sevin
Fondateur des Scouts de France et des Sœurs de la Sainte Croix de Jérusalem (✝ 1951)
Saint Jean Plessington
Prêtre et martyr en Angleterre (✝ 1679)
Saint Jean-Baptiste Zhou Wurui
Jeune martyr en Chine (✝ 1900)
Saint Macedonius
et ses compagnons Tatien et Théodule, martyrs à Meros de Phrygie sous Julien l'Apostat (✝ 362)
Saint Michel le Sabaïte
(8ème s.)
Saint Pierre de Foligno
Pénitent en Italie (✝ 1323)
Saint Romain de Ryazan
(✝ 1270)
Bienheureuse Stilla
Vierge Consacrée (✝ 1150)
Saint Symmaque
Pape (51 ème) de 498 à 514 (✝ 514)

Croix
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par M1234 le Ven 20 Juil 2018 - 11:42

Vendredi 20 Juillet 2018

Fête de Saint Élie, Prophète, Père des Contemplatifs, guide et inspirateur de l’Ordre du Carmel (9e s. av JC).


Élie dans la grotte et sur un char de feu.

Le prophète Élie, de Tishbé en Galaad, défendit les droits de Dieu devant Achab, roi impie d'Israël.

Il annonce la sécheresse pour prix des péchés du roi, et, sur l'ordre de Dieu, se cache au torrent de Kérit dans la solitude, trois années durant.
Là, il se tient en présence de Yahvé; il boit au torrent et les corbeaux lui portent sa nourriture.

Épris de Contemplation et brûlant de zèle, il combat pour le culte du Dieu unique:

"C'est Yahvé qui est Dieu!" affirme-t-il avec force devant le peuple, dans le défi qu'il porte aux prêtres de Baal sur le Mont-Carmel.Cliquer

Et Dieu envoie le feu consumer l'holocauste sur le bûcher mouillé.

Il annonce la fin de la sécheresse et tandis qu'il est en prière, au sommet du Carmel, une petite nuée se lève de la mer. Voici la pluie bienfaisante.

Il fuit la colère de la reine Jézabel pour sauver sa vie. Fortifié par une nourriture mystérieuse, il marche jusqu'à l'Horeb, la montagne de Dieu.

Il y est gratifié d'une haute expérience spirituelle intérieure.

Sur la parole de Dieu, il retourne pour oindre Élisée comme prophète à sa place. Il est emporté au ciel sur un char de feu.Cliquer

A lire dans la Bible © AELF:

- 1 R 17, Elie annonce une grande sécheresse... (premier livre des Rois)Cliquer


- 2 R 2, 1-14 Élie est enlevé au ciel - Élisée devient son héritier (deuxième livre des Rois)Cliquer

Le 15 Juillet 2011, Benoît XVI a évoqué le prophète Élie, "que Dieu choisit pour conduire le peuple à se convertir". Reprenant son cycle sur la Prière, il a rappelé que "c'est principalement au Mont Carmel que sa puissance d'intercession se manifesta, lorsque devant Israël rassemblé il pria le Seigneur de se manifester et de convertir le cœur des hommes...

Lorsque Élie s'opposa aux adorateurs de Baal, et que le Dieu de salut et de vie d'Israël s'opposa à une idole muette et n'a aucun pouvoir, ni en bien ni en mal, ce fut le début d'une confrontation entre deux modes totalement différents de prier la divinité".

Les prêtres de Baal utilisaient en fait l'idole de leur dieu à des fins personnelles, tandis qu’Élie "demandait au peuple de s'approcher de Dieu en l'impliquant dans sa prière et dans son action...

Après quoi le prophète érigea un autel au moyen de douze pierres symbolisant les tribus des fils de Jacob" et représentant l'unité d'Israël.
"Elie s'adressa au Seigneur en l'appelant Dieu de nos pères, afin de rappeler les promesses divines remontant à son choix et à l'alliance ayant indissolublement uni Dieu et son peuple".

Le Saint-Père a alors rappelé qu’Élie plaça Israël devant sa propre vérité en demandant à Dieu d'intervenir pour que le peuple sache finalement qui il est vraiment.

"Ainsi Dieu fut-il reconnu comme absolu et transcendant, impossible à placer à côté d'autres dieux, ce qui aurait été le relativiser et nier son caractère absolu...

Le croyant doit répondre à l'absolu de Dieu par un amour absolu et total, de tout son cœur, pour toute sa vie et de toutes ses forces...

Dans sa prière d'intercession, Élie demande à Dieu ce qu'il veut faire, c'est à dire manifester sa miséricorde, être fidèle à sa nature de Seigneur de la vie qui pardonne, convertit et transforme".

A la différence de Baal, muet et impuissant, le Seigneur répond "en consumant l'holocauste et en faisant disparaître l'eau répandue autour de l'autel.

A ce point Israël n'eut plus de doute car la Miséricorde Divine avait répondu à sa faiblesse et à son manque de Foi.

La vaine idole était vaincue et le peuple qui semblait perdu reprit le chemin de la vérité, se retrouvant lui même".

Benoît XVI a conclu en expliquant que cette histoire confirmait la nécessité du premier commandement, n'Adorer que Dieu:

"Là où Dieu est oublié, l'homme tombe en esclavage. Il devient idolâtre comme en font preuve les régimes totalitaires et un nihilisme qui rend l'homme dépendant d'idolâtries...

L'objectif premier de la Prière est la conversion, le feu divin qui transforme les cœurs...et permet de vivre pour le prochain, selon la volonté de Dieu...

Les Pères de l’Église nous expliquent que l'épisode d’Élie préfigure le Christ, qu'elle constitue un premier pas vers le Christ". (VIS 20110615 480)

Commémoraison de Saint Élie de Thisbé en Galaad. Prophète du Seigneur aux jours des rois d’Israël Achaz et Ochozias, il revendiqua contre un peuple infidèle les droits du Dieu unique avec une telle force d’âme qu’il préfigura non seulement Saint Jean-Baptiste, mais Le Christ Lui-même.

Il n’a pas laissé d’oracles écrits, mais son souvenir s’est fidèlement conservé, surtout au Mont Carmel.

Martyrologe romain




Source


Le Mont Carmel

Comme son nom l’indique, l’Ordre du Carmel est né géographiquement au Mont Carmel, lieu marqué par la présence du prophète Élie (IX ème siècle avant Jésus-Christ) dont l’histoire est relatée dans le livre des Rois (1R 17-19.21-2R 2).

Le Mont Carmel est une montagne côtière, en Israël surplombant la Méditerranée.

La ville de Haifa se trouve en partie à flanc du Mont Carmel, ainsi que quelques petites villes, comme Nesher ou Tirat Hakarmel.

Le Mont Carmel se trouve à l’Ouest de Nazareth. C’est une petite cordillère, d’une hauteur de 500m qui débouche sur la mer.







La vigne, l’olivier, le laurier, les pins, les jacinthes, les narcisses, les myrthes ornent le Mont Carmel et l’embaument.

Aussi comprend-on que la Sainte Écriture fasse l’éloge de sa beauté.

Il est lié aussi au ministère d’Elie et rempli des souvenirs du grand prophète.

C’est au Mont Carmel qu’eut lieu la célèbre dispute avec les prophètes de Baal, qui marqua la puissance de Dieu sur les dieux étrangers (cf. 1R 18).
Selon la Bible, le prophète Élie y réside.

C'est sur le Carmel, qu'affrontant les Prêtres de Baal au Nom du Dieu d'Israël, il accomplit les miracles destinés à prouver aux Israélites l'inanité de leurs croyances idolâtres ou syncrétistes.

Après sa victoire, les prêtres de Baal sont mis à mort.

Au début du XIIIème siècle, les Ermites qui vivaient dans cette montagne, près d’une source appelée source d’Élie, reçurent leur Règle du patriarche de Jérusalem, Albert.

C'est la Règle du Carmel. Cette règle toute simple et d'inspiration biblique veut promouvoir une vie fondée sur l'essentiel : "la communion avec Dieu".


Ce texte traduit bien l’idéal Monastique que la tradition patristique a transmise à travers la figure d’Élie : celui-ci est l’archétype du Moine, par sa vie pauvre, son célibat, l’épreuve du désert avant la rencontre avec Dieu.

N’ayant pas de Fondateur, les Carmes ont trouvé en Élie leur guide et leur Père ; ils ont retenu comme devise ses deux cris qui résument l’idéal Carmélitain :

« Il est vivant Le Seigneur devant qui je me tiens ! » (1R 17,1 ;18,15) et « Je brûle de zèle pour Le Seigneur, Dieu de l’univers ! » (1R 19, 10.14).



Combien sont-ils ?

Qui les a "fondés" ? Qui les dirige à ce moment là ?

Nul ne le sait avec certitude.

Ce qui est certain, c'est qu'ils sont rassemblés autour d'une chapelle
dédiée à la Vierge Marie.

Dès l'origine, le but de la vie que l'on mène au Carmel est exposé clairement :

L'union de l'âme en ses plus secrètes profondeurs avec Dieu, source et fondement de tout ce qui est.

Saint Élie
(900 ans AV JC)


L'Ordre du Carmel est peut-être le seul à rattacher son histoire à l'Ancien Testament !

Si aujourd'hui l'on sait, bien sûr, que les Carmes ne sont pas les successeurs directs sans interruption de Saint Élie, il n'en reste pas moins qu'ils se sont toujours sentis une grande affinité spirituelle avec ce chercheur de Dieu.

En effet, au Carmel, Elie a toujours été considéré comme la grande figure inspiratrice de la quête de Dieu.

La devise qui résume l’idéal Carmélitain qui trouve sa source dans les paroles de Saint Élie :

"Je suis rempli de zèle
pour le service du Seigneur Dieu"
(1 Rois 19,10)
"Il est vivant Celui devant qui je me tiens"
(1 Rois 18,14)





Source

La figure d’Élie au Carmel

Présence à Dieu


Toute la vie d’Élie baigne dans la prière au Dieu vivant d’Israël ; aussi l’épître de Saint Jacques propose-t-elle Élie comme modèle des Priants (Jc 5, 17-18).

Plusieurs auteurs spirituels des IVe-Ve siècles ont évoqué le sacrifice d’Élie au Mont Carmel pour exprimer la venue de L’Esprit dans le cœur de celui qui cherche à vivre dans la Prière continuelle à travers l’ascèse et le combats spirituel.

L’attitude du prophète, assis sur la montagne (2R 1, 9) ou prosterné, la tête entre les genoux (1R 18, 42), reflète une vie de Prière, concentrée en Dieu, dans le calme intérieur, au-dessus des passions et des soucis du monde.

A l’Horeb, après une longue marche de quarante jours et quarante nuits, avec pour seule nourriture le pain et l’eau apportés par un ange, Élie rencontre Dieu, dans le silence, expérience à laquelle aspire tout chercheur de la Face Divine.

La familiarité d’Élie avec Dieu, sa puissance sur l’eau et le feu, la vie et la mort, témoignent de la profonde intimité avec Le Dieu vivant devant lequel il se tient.

L’ascension du prophète dans un char de feu est une image de la montée spirituelle vers Dieu.

Sur la montagne de la Transfiguration, devant les apôtres Pierre, Jacques et Jean, Élie apparaît avec Moïse dans la lumière Glorieuse du Christ.

A l’instar du prophète, la vocation du Carmel est de se tenir en présence du Dieu vivant, c’est-à-dire, veiller dans une Prière continuelle, silence et dialogue d’Amour, Contemplation du Dieu vivant et intercession pour le monde.

Zèle apostolique

A deux reprises, Le Seigneur demande à Élie ce qu’il fait à l’Horeb et celui-ci proclame à chaque fois son zèle brûlant pour Le Seigneur.

Le prophète souffre de voir son peuple honorer de faux-dieux et veut le ramener vers le vrai Dieu.

La rencontre de Dieu à l’Horeb ne s’arrête pas à une jouissance théophanique : Élie est envoyé oindre les rois et le prophète Élisée.

Le Carmel, héritier du zèle d’Élie, en reçoit une flamme œcuménique et Missionnaire.

C’est le cœur broyé devant la division des Chrétiens, qu’au XVIe siècle, Sainte Thérèse d’Avila a entrepris la réforme du Carmel ;
Aujourd’hui, c’est ce même élan Missionnaire qui rayonne à travers le récit d’une Carmélite de Nancy qui partit au Carmel de Tchung King en Chine en 1933, puis expulsée, revint en France et y fonda en 1974, un Carmel, consacré à la Prière pour l’Unité des Chrétiens et qu’elle plaça précisément sous la protection du prophète Élie qui rassemble dans son culte Juifs, Chrétiens et Musulmans (cf. Mère Élisabeth. Partir, Monastère Saint Élie, Saint Rémy, 1998).

Solitude et paternité spirituelle

A travers la figure d’Élie, le Carmel a reçu deux notes caractéristiques : le goût de la solitude, du silence où Dieu parle au cœur et le sens de la paternité spirituelle.

Ainsi le commentaire de l’épisode d’Élie au torrent du Kérith par l’auteur de l’Institution des premiers Moines au Moyen-âge a exercé une profonde influence au Carmel : sur l’ordre de Dieu, Élie fuit au désert pour vivre caché dans la solitude et la charité avec un double but : « offrir à Dieu un cœur pur (…) et expérimenter la force de la Divine présence et la douceur de la Gloire d’en-haut ».

Les premiers textes Carmélitains, à la suite de la Bible et des Pères de l’Église, évoquent conjointement Élie et son disciple Élisée qu’il a appelé à le suivre (1R 19, 19-21) et à qui il lègue son manteau avec son double esprit au moment de son enlèvement (2R 2,13).

Les premières constitutions des Carmes font remonter les origines de l’Ordre « aux prophètes Élie et Élisée, dévots habitants du Mont Carmel ».

La liturgie Carmélitaine Fête les deux prophètes aux mêmes dates que le calendrier byzantin : Élie, le 20 Juillet et Élisée, le 14 Juin.




Source


Cliquer


La statue d’Élie à la Cathédrale Saint Élie, Alep (Syrie).

Cliquer



Autres Saints du Jour



Saint Anségise
Abbé (✝ 833)
Saint Apollinaire de Ravenne
Premier Évêque de Ravenne (2ème s.)
Saint Bernard d'Hildesheim
Évêque (✝ 1021)
Saint Elie Chavchavadze
(✝ 1907)
Sainte Etheldwitha
Veuve du roi Alfred le Grand d'Angleterre (✝ v. 903)
Saint Fulgence
Évêque en Ethiopie (4ème s.)
Bienheureux Grégoire Lopez
(✝ 1596)
Saint Joseph Barsabbas
Surnommé le Juste (1er s.)
Saint Joseph-Marie Diaz Sanjurjo
Évêque et martyr au Vietnam (✝ 1857)
Saints Léon-Ignace Mangin et Paul Denn
Jésuites français Missionnaires, martyrs en Chine et leurs compagnons (✝ 1900)
Bienheureux Luigi Novarese
Fondateur des Ouvriers silencieux de la Croix et du Centre des volontaires de la souffrance (✝ 1984)
Saints Madeleine, Thérèse, Marthe, Lucie, Anne, Rose, Jea
Martyrs en Corée
Sainte Marguerite d'Antioche
Martyre sous Dioclétien (✝ v. 275)
Sainte Mère
(date ?)
Saint Paul
Diacre et martyr à Cordoue (✝ 851)
Bienheureuses Rita et Françoise
Sœurs de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus et martyres lors de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Saint Rorice
Évêque de Limoges (✝ 507)
Sainte Sévère
Abbesse (✝ v. 680)
Saint Vulmer
Abbé Bénédictin dans la région de Boulogne (8ème s.)




Croix
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 64
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Les Saints - Les Saintes du Jour✟

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum