Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

au sujet des divorcés-remariés

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Lun 26 Sep 2016 - 13:54

@pedroso a écrit:
@azais a écrit:
tout le reste ne concourra qu'a semer le trouble et la confusion ..

Voilà ce qui nourrit la confusion. Le 15 septembre 2016 la revue irlandaise met en gros titre "Divorced/remarried Catholics can now receive communion" et juste en dessous en petit caractères : "Pope gives green light in strict circumstances"

http://irishcatholic.ie/article/divorcedremarried-catholics-can-now-receive-communion

C'est tout ce travail médiatico-pavlovien qui crée la confusion dans le monde catholique.

P+
 Relisez l'article donnant la déclaration du Cardinal Sarah ... "Pour ce préfet de la Congrégation pour le culte divin, la faute reviendrait aux « mauvaises décisions prises délibérément par les prêtres".


 et que les médias et réseaux sociaux s'empressent de commenter,  devinez comment ?  en disant , comme dans cet article, que les évêques argentins  pourraient autoriser "par exemple"  la communion à des divorcés remariés qui si un conjoint refusait de  vivre en frère et soeur menace de rompre son mariage ... civil . RIEN n'indique de tels  passe-droit dans la décision des évêques argentins , que je sache . Le cardinal Sarah désigne de telles décisions si elle devaient exister , de faute très grave  
Tout cela est fallacieux et signé ... IL EST EVIDENT que ce n'est pas ça que le pape a approuvé en écrivant aux évêques argentins : relisez vous même !


 Il ne dit pas qu'il n'y a pas de confusion et de trahisons ... me semble t il : bien au contraire . Mais en croisant avec les autres  déclarations du card Sarah et de Card Muller et bien d'autres , ce n'est pas le pape qui est en cause ... comme vous,  vous l'insinuez ou le faites . 

Ce sont vos commentaires à ce propos qui sont gênants car ils sont délibérément ciblés sur le pape François, en mal  : ce qui est très téméraire de votre part ...  et ce qui n'est pas le sujet du FIL , qui doit dire  cet chercher la vérité  pour les divorcés remariés  et leur accompagnement  tout en respectant la discipline de l'Eglise en la matière qui n'ont pas changé : une encyclique ne peut pas annuler une encyclique précédente !


Dernière édition par azais le Lun 26 Sep 2016 - 14:12, édité 1 fois

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Lun 26 Sep 2016 - 14:10

Ce fil est nommé "Les divorcés-remariés et non le Pape François, il serait préférable que cette discussion s'arrête là!!
Merci

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Lun 26 Sep 2016 - 14:56

@Marie du 65 a écrit:Ce fil est nommé "Les divorcés-remariés et non le Pape François, il serait préférable que cette discussion s'arrête là!!
Merci


@pedroso a écrit:
Ecoutez je ne comprends pas vos réactions. Vous n'arrivez pas à étouffer la Vérité même si elle dérange. Le pape François peut faire des erreurs. Et nous sommes là pour comprendre et pour ceux qui en ont la compétence, le corriger. C'est un droit canonique. Si vous niez les faits c'est comme fermer les yeux en marchant.
Il n'y a rien de mal dans ce que je dis. C'est du pure raisonnement.


[infovvous ne comprenez pas ? ni mon MP ni nos  trois interventions précédentes?  merci de ne pas poursuivre ici mais uniquement en MP ...Merci


Dernière édition par azais le Lun 26 Sep 2016 - 15:53, édité 9 fois (Raison : réponse en MP : merci de ne pas poursuivre ici)

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Lun 26 Sep 2016 - 15:24

[infocolor   modéré 1er avertissement


Dernière édition par azais le Lun 26 Sep 2016 - 15:52, édité 1 fois (Raison : demande de " discussion" en MP et non sur ce FIL non respectée)

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Lun 26 Sep 2016 - 16:29

Poursuivons maintenant le FIL : 

Au delà des positions des cardinaux qui ont pris nettement position sur la permanence de la discipline en la matière , au delà de l'acte pontifical et synodal de décentraliser le discernement des situations particulières ... 

la lettre des évêques argentin interroge sur le paragraphe suivant (relevé par @pedroso dans son message du ...): extrait : 
6) Dans d'autres circonstances plus complexes, et lorsqu'il n'a pas été possible d'obtenir une déclaration de nullité, l'option évoquée peut ne pas être mise en œuvre dans les faits. Cependant, un chemin de discernement (pastoral) est également possible. Si on en arrive à reconnaître que, dans un cas concret, il y a des limitations qui atténuent la responsabilité et la culpabilité (cf. 301-302), particulièrement lorsqu'une personne estime qu'elle tomberait dans une nouvelle faute en faisant du tort aux enfants de la nouvelle union, Amoris Laetitia ouvre la possibilité de l'accès aux sacrements de la Réconciliation et de l'Eucharistie

les évêques argentins y font référence au chapitre 301-302 de Amoris Laetitia  dont voici la traduction : 
Les Circonstances atténuantes dans Le discernement PastoraL
301. Pour comprendre de manière appropriée pourquoi un discernement spécial est possible et nécessaire dans certaines situations dites ‘‘irrégulières’’, il y a une question qui doit toujours être prise en compte, de manière qu’on ne pense jamais qu’on veut diminuer les exigences de l’Évangile. L’Église a une solide réflexion sur les conditionnements et les circonstances atténuantes. Par conséquent, il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘‘irrégulière’’ vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante. Les limites n’ont pas à voir uniquement avec une éventuelle méconnaissance de la norme. Un sujet, même connaissant bien la norme, peut avoir une grande difficulté à saisir les «valeurs comprises dans la norme»( cf note 339) , ou peut se trouver dans des conditions concrètes qui ne lui permettent pas d’agir différemment et de prendre d’autres décisions sans une nouvelle faute
Comme les Pères synodaux l’ont si bien exprimé, «il peut exister des facteurs qui limitent la capacité de décision».(cf note 340) Saint Thomas d’Equin reconnaissait déjà qu’une personne peut posséder la grâce et la charité, mais ne pas pouvoir bien exercer quelques vertus (cf note 341) en sorte que même si elle a toutes les vertus morales infuses, elle ne manifeste pas clairement l’existence de l’une d’entre elles, car l’exercice extérieur de cette vertu est rendu difficile : «Quand on dit que des saints n’ont pas certaines vertus, c’est en tant qu’ils éprouvent de la difficulté dans les actes de ces vertus, mais ils n’en possèdent pas moins les habitudes de toutes les vertus ». (cf note 342) 
339 jean-PauL ii, Exhort. ap. Familiaris consortio (22 no- vembre 1981), n. 33 : AAS 74 (1982), p. 121.
[list=340]
[*]340  Relatio nalis 2015, n. 51.
[*]341  Cf. Somme Théologique I-II, q. 65, art. 3, ad. 2 ; De Malo,q. 2, a. 2.
[/list]

302. En ce qui concerne ces conditionnements, le Catéchisme de l’Église catholique s’exprime clairement : «L’imputabilité et la responsabilité d’une action peuvent être diminuées voire supprimées par l’ignorance, l’inadvertance, la violence, la crainte, les habitudes, les affections immodérées et d’autres facteurs psychiques ou sociaux ».(cf note 343) 
Dans un autre paragraphe, il se réfère de nouveau aux circonstances qui atténuent la responsabilité morale, et mentionne, dans une gamme variée, « l’immaturité affective, [...] la force des habitudes contractées, [...] l’état d’angoisse ou [d’]autres facteurs psychiques ou sociaux »(cf note 344)
 C’est pourquoi, un jugement négatif sur une situation objective n’implique pas un jugement sur l’imputabilité ou la culpabilité de la personne impliquée.(cf note 345 )
Au regard de ces convictions, je considère très approprié ce que beaucoup de Pères synodaux ont voulu soutenir : « Dans des circonstances déterminées, les personnes ont beaucoup de mal à agir différemment [...]. Le discernement pastoral, tout en tenant compte de la conscience correctement formée des personnes, doit prendre en charge ces situations. Les conséquences des actes accomplis ne sont pas non plus nécessairement les mêmes dans tous les cas ».cf note 346-
[list=342]
[*]342  Ibid., ad 3.
[*]343  N. 1735.
[*]344  Cf. Ibid., n. 2352 ; cf. ConGréGation Pour La doC-
[/list]
trine de La foi, Déclaration Iura et bona, sur l’euthanasie (5 mai 1980), II : AAS 72 (1980), p. 546. Jean-Paul II, critiquant la catégorie de l’“option fondamentale”, reconnaissait que « sans aucun doute il peut y avoir des situations très complexes et obs- cures sur le plan psychologique, qui ont une incidence sur la responsabilité subjective du pécheur » : Exhort. ap. Reconciliatio et paenitentia (2 décembre 1984), n. 17 : AAS 77 (1985), p. 223. 
                   345 Cf.ConseiLPontifiCaLPourLestextesLéGisLatifs, Déclaration sur l’admissibilité des divorcés remariés à la sainte communion (24 juin 2000), n. 2.
                   346 Relatio finalis 2015, 85. 

source : https://rcf.fr/sites/default/static.rcf.fr/radios/rcfnational/amoris_laetitia.pdf


De toute évidence , et en conclusion,  la référence des évêques argentins est toujours faite à des textes  d'Encyclique  et de la Doctrine Catholique  infaillible : regardez les références des notes


 RIEN DE CHANGE dans l'EGLISE  


PRIONS POUR LE PRETRES EN EFFET QUI DEVRONT EXPLIQUER CELA AUX PERSONNES CONCERNEES  ET POUR LES FIDELES CONCERNES QUI CETTE FOIS COMPRENDRONT MIEUX LA VALEUR DE LEURS ENGAGEMENTS  QUELLES QUE SOIENT LEUR ETAT ET LA PERMANENCE DE LA VERITE EN MATIERE DE SACREMENT ET DE VIE SPIRITUELLE DU BAPTISE ... ADULTE 

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Lun 26 Sep 2016 - 19:13

@azais a écrit:Poursuivons maintenant le FIL : 

Au delà des positions des cardinaux qui ont pris nettement position sur la permanence de la discipline en la matière , au delà de l'acte pontifical et synodal de décentraliser le discernement des situations particulières ... 

la lettre des évêques argentin interroge sur le paragraphe suivant (relevé par @pedroso dans son message du ...): extrait : 
6) Dans d'autres circonstances plus complexes, et lorsqu'il n'a pas été possible d'obtenir une déclaration de nullité, l'option évoquée peut ne pas être mise en œuvre dans les faits. Cependant, un chemin de discernement (pastoral) est également possible. Si on en arrive à reconnaître que, dans un cas concret, il y a des limitations qui atténuent la responsabilité et la culpabilité (cf. 301-302), particulièrement lorsqu'une personne estime qu'elle tomberait dans une nouvelle faute en faisant du tort aux enfants de la nouvelle union, Amoris Laetitia ouvre la possibilité de l'accès aux sacrements de la Réconciliation et de l'Eucharistie

les évêques argentins y font référence au chapitre 301-302 de Amoris Laetitia  dont voici la traduction : 
Les Circonstances atténuantes dans Le discernement PastoraL
301. Pour comprendre de manière appropriée pourquoi un discernement spécial est possible et nécessaire dans certaines situations dites ‘‘irrégulières’’, il y a une question qui doit toujours être prise en compte, de manière qu’on ne pense jamais qu’on veut diminuer les exigences de l’Évangile. L’Église a une solide réflexion sur les conditionnements et les circonstances atténuantes. Par conséquent, il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘‘irrégulière’’ vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante. Les limites n’ont pas à voir uniquement avec une éventuelle méconnaissance de la norme. Un sujet, même connaissant bien la norme, peut avoir une grande difficulté à saisir les «valeurs comprises dans la norme»( cf note 339) , ou peut se trouver dans des conditions concrètes qui ne lui permettent pas d’agir différemment et de prendre d’autres décisions sans une nouvelle faute
Comme les Pères synodaux l’ont si bien exprimé, «il peut exister des facteurs qui limitent la capacité de décision».(cf note 340) Saint Thomas d’Equin reconnaissait déjà qu’une personne peut posséder la grâce et la charité, mais ne pas pouvoir bien exercer quelques vertus (cf note 341) en sorte que même si elle a toutes les vertus morales infuses, elle ne manifeste pas clairement l’existence de l’une d’entre elles, car l’exercice extérieur de cette vertu est rendu difficile : «Quand on dit que des saints n’ont pas certaines vertus, c’est en tant qu’ils éprouvent de la difficulté dans les actes de ces vertus, mais ils n’en possèdent pas moins les habitudes de toutes les vertus ». (cf note 342) 
339 jean-PauL ii, Exhort. ap. Familiaris consortio (22 no- vembre 1981), n. 33 : AAS 74 (1982), p. 121.

302. En ce qui concerne ces conditionnements, le Catéchisme de l’Église catholique s’exprime clairement : «L’imputabilité et la responsabilité d’une action peuvent être diminuées voire supprimées par l’ignorance, l’inadvertance, la violence, la crainte, les habitudes, les affections immodérées et d’autres facteurs psychiques ou sociaux ».(cf note 343) 
Dans un autre paragraphe, il se réfère de nouveau aux circonstances qui atténuent la responsabilité morale, et mentionne, dans une gamme variée, « l’immaturité affective, [...] la force des habitudes contractées, [...] l’état d’angoisse ou [d’]autres facteurs psychiques ou sociaux »(cf note 344)
 C’est pourquoi, un jugement négatif sur une situation objective n’implique pas un jugement sur l’imputabilité ou la culpabilité de la personne impliquée.(cf note 345 )
Au regard de ces convictions, je considère très approprié ce que beaucoup de Pères synodaux ont voulu soutenir : « Dans des circonstances déterminées, les personnes ont beaucoup de mal à agir différemment [...]. Le discernement pastoral, tout en tenant compte de la conscience correctement formée des personnes, doit prendre en charge ces situations. Les conséquences des actes accomplis ne sont pas non plus nécessairement les mêmes dans tous les cas ».cf note 346-
trine de La foi, Déclaration Iura et bona, sur l’euthanasie (5 mai 1980), II : AAS 72 (1980), p. 546. Jean-Paul II, critiquant la catégorie de l’“option fondamentale”, reconnaissait que « sans aucun doute il peut y avoir des situations très complexes et obs- cures sur le plan psychologique, qui ont une incidence sur la responsabilité subjective du pécheur » : Exhort. ap. Reconciliatio et paenitentia (2 décembre 1984), n. 17 : AAS 77 (1985), p. 223. 
                   345 Cf.ConseiLPontifiCaLPourLestextesLéGisLatifs, Déclaration sur l’admissibilité des divorcés remariés à la sainte communion (24 juin 2000), n. 2.
                   346 Relatio finalis 2015, 85. 

source : https://rcf.fr/sites/default/static.rcf.fr/radios/rcfnational/amoris_laetitia.pdf


De toute évidence , et en conclusion,  la référence des évêques argentins est toujours faite à des textes  d'Encyclique  et de la Doctrine Catholique  infaillible : regardez les références des notes


La doctrine n'est maintenant plus infaillible puisqu'elle est modifiée en substance. C'est vous qui ne voulez pas voir en face les changements.

D'abord vous oubliez de citer le n°5 qui dit bien ceci :
Point n° 5. Lorsque les circonstances concrètes d'un couple le rendent possible, spécialement lorsque les deux sont chrétiens et engagés sur un chemin de foi, on peut leur proposer l'effort de vivre dans la continence. Amoris laetitia n'ignore pas les difficultés de cette option (cf la note 329) et laisse ouverte la possibilité d'accéder au sacrement de la réconciliation en cas de défaillance par rapport à cet engagement (cf la note 364, selon l’enseignement de saint Jean-Paul II au cardinal W. Baum du 22 mars 1996)

Ce paragraphe change la doctrine.

1er point:
On parle bien de couples adultères c'est à dire en situation de péchés mortel. Et vous voyez le stratagème impliquant que dorénavant on doit dire que ces couples adultères ne sont dans une telle situation dans la mesure que les individus ADULTES ne seraient pas capable de comprendre leurs actes. Comparés des couples adultères à la situation des saints me fait sourire. Donc il s’agit bien d’avaliser des relations objectivement adultérines et de ne plus les voir comme un obstacle – comme tout péché mortel – à la réception du Corps, du Sang, de l’Ame et de la Divinité de Notre-Seigneur.

2eme point :
Dans ce cas précis il faut un procès canonique pour établir les responsabilités de chacun et non pas estimer à la seule conscience du prêtre la hiérarchie des responsabilités. C'est quasiment impossible. Les prêtres ne pourront pas le faire, n'auraont pas le temps de le faire au regard de la crise et systématiquement ces couples quelques soient leur degré d'imputabilité et de responsabilité de la faute, communieront.

et le n°9:
Il peut être opportun qu'un éventuel accès aux sacrements se réalise de manière discrète, surtout lorsque l'on prévoit des situations conflictuelles. Mais en même temps il ne faut pas laisser d'accompagner la communauté pour qu'elle grandisse dans l'esprit de compréhension et d'accueil, sans que cela implique de créer des confusions quant à l'enseignement de l'église à propos du mariage indissoluble. La communauté est un instrument de la miséricorde qui est “imméritée, inconditionnelle et gratuite”.

Vous comprenez cette phrase ?
Communier en cachette pour éviter les débordements. Cela signifie que les choses ne sont pas claires. Et vous refusez absolument de voir la vérité en face.

P+

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Lun 26 Sep 2016 - 20:19

@pedroso 

 non je n'ai pas oublié le point 5 : il me paraissait moins discutable et justiciable d'un "changement substantiel de doctrine" 

Je citerai un site du Christ Roi, qu'on ne peut taxer de progressiste, qui dit ceci : 
« Point n° 5. Lorsque les circonstances concrètes d'un couple le rendent possible, spécialement lorsque les deux sont chrétiens et engagés sur un chemin de foi, on peut leur proposer l'effort de vivre dans la continence. Amoris laetitia n'ignore pas les difficultés de cette option (cf la note 329) et laisse ouverte la possibilité d'accéder au sacrement de la réconciliation en cas de défaillance par rapport à cet engagement (cf la note 364, selon l’enseignement de saint Jean-Paul II au cardinal W. Baum du 22 mars 1996). »
Commentaire du Christ Roi 
 Il faut rappeler ici que la citation faite dans la fameuse note 329 de Gaudium et Spes est frauduleuse, puisque le document de Vatican II évoquait la continence chez les époux légitimes à des fins de régulation naturelle des naissances en soulignant que cette continence pouvait mettre en danger leur fidélité. 
Dans Amoris laetitia, cette mise en garde est appliquée à une relation adultérine dont il s'agirait ainsi de préserver la « fidélité ». L’enseignement de Jean-Paul II évoqué ici (par simple citation d’une note d’Amortis laetitia) ne semble pas être disponible en ligne. 
Il s'agit simplement de souligner qu'un engagement peut être authentique même s'il y a un « probable » risque de chute, cette dernière pouvant être absoute en confession
La révolution n'est pas là.


 sous entendu:  rien de changé. En effet il n'y a pas adultère si des parents ne commettent pas d'adultère (vie chaste physiquement entre eux , à des fins d'éducation commune des enfants et de soutien des charges familiales)

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Lun 26 Sep 2016 - 20:48

quant au point n°9 : 
je ne le lis que comme une juste précaution : la difficulté de conflit peut venir par exemple  de conjoint séparé qui ne peut pas bénéficier de conditions favorables lui permettant de revenir à la communion, même pour des raisons objectives.. et qui aggraverait une situation conflictuelle d'incompréhension, y compris pour les enfants 
il n'y a pas intention de "cacher " mais de préserver la famille, l'amour , la compréhension, les procès d'intention inutiles ... par jalousie ou plus surement par ignorance et manque de discernement des dit conjoint ou enfants .. Rien qui soit lié à la menace de changement substantiel en matière de  doctrine de l'Eglise ou de ses infractions surlesquelles  la communauté a le devoir de vigilance ensemble avec le prêtre  ...

Car, si La communauté est un instrument de la miséricorde qui est “imméritée, inconditionnelle et gratuite” (fin du point n° 9 )Ce n'est pas qu'elle n'aie pas de question à poser sur une éventuelle inobservance des règles de l'Eglise (la règle de la correction fraternelle n'a aucun motif d'être retirée des évangiles), au contraire , cela peut être au contraire une oeuvre de miséricorde ... pour  autant qu'elle soit faite dans l'Esprit et le même Don reçu par chacun de nous de la Miséricorde de Dieu 

Cela peut être pris aussi pour un avertissement aux prêtres qui finalement ont à exercer le discernement : ils doivent aussi intégrer le souci de la communion entre les personnes et dans la communauté , dans leurs décisions .... c'est bien leur mission première qu'ils ne mènent pas seuls mais avec les fidèles et ..l'Esprit Saint : "les forces du Malin ne prévaudront pas contre l'Eglise "

Le pape dit d'ailleurs dans sa lettre aux évêques argentins son souci principal et celui des évêques synodaux : 
"la charité pastorale .. nous pousse à sortir pour rencontrer ceux qui sont éloignés, et une fois que nous les avons rencontrés, a entamé un chemin d'accueil, d'accompagnement, de discernement et d'intégration dans la communauté ecclésiale.
 Nous savons que cela est fatiguant, il s'agit d'une pastorale du “corps à corps” qui ne se satisfait pas des médiations programmatiques, organisationnelles ou légales, même si elles peuvent être nécessaires. Simplement accueillir, accompagner, discerner, intégrer. 
Parmi ces quatre attitudes pastorales, la moins cultivée, la moins pratiquée est le discernement ; et je considère urgente la formation au discernement, personnelle et communautaire, dans nos séminaires et dans nos presbytères." 


 c'est bien un souci de communion non seulement ecclésiale mais aussi personnelle ( de chacun ) communautaire  qui préside à l'application de la pastorale lancée par cette Encyclique qui,encore une fois, ne modifie pas substantiellement la discipline ni la Doctrine infaillible de l'église comme l'ont réaffirmés les cardinaux dont nous avons re- posté les déclarations 


Dernière édition par azais le Lun 26 Sep 2016 - 20:57, édité 1 fois

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Lun 26 Sep 2016 - 20:48

Dove  et  Jesus fish

[infoBBeaucoup d'ignorance et de sans-discernement leur font penser

que le seul fait d'ETRE seulement divorcé  (!!!) les excommunie :

Ce qui est FAUX! tu peux être divorcé : tu DOIS communier et sacramentaliser ta vie

Tu es remarié (devoir d'état pour les enfants par ex) ? Eh bien tu peux communier si tu respectes la chasteté de ton état

Mais cela  80% des gens du peuple NE LE SAVENT PAS

m.d.moderationis


Dernière édition par azais le Mar 27 Sep 2016 - 11:12, édité 4 fois

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mar 27 Sep 2016 - 8:19

Dove


Dernière édition par Marie du 65 le Mar 27 Sep 2016 - 12:19, édité 1 fois

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Mar 27 Sep 2016 - 11:13

Prêche

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par koeman le Mar 27 Sep 2016 - 18:21

bravo le NOM en marche

[info....


Dernière édition par azais le Mar 27 Sep 2016 - 18:45, édité 1 fois (Raison : MP envoyé à keoman)

koeman
Va recevoir Jésus Christ

Messages : 45
Inscription : 20/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Mar 27 Sep 2016 - 18:56

@azais a écrit:@pedroso 

 non je n'ai pas oublié le point 5 : il me paraissait moins discutable et justiciable d'un "changement substantiel de doctrine" 

Je citerai un site du Christ Roi, qu'on ne peut taxer de progressiste, qui dit ceci : 
« Point n° 5. Lorsque les circonstances concrètes d'un couple le rendent possible, spécialement lorsque les deux sont chrétiens et engagés sur un chemin de foi, on peut leur proposer l'effort de vivre dans la continence. Amoris laetitia n'ignore pas les difficultés de cette option (cf la note 329) et laisse ouverte la possibilité d'accéder au sacrement de la réconciliation en cas de défaillance par rapport à cet engagement (cf la note 364, selon l’enseignement de saint Jean-Paul II au cardinal W. Baum du 22 mars 1996). »
Commentaire du Christ Roi 
 Il faut rappeler ici que la citation faite dans la fameuse note 329 de Gaudium et ses est frauduleuse, puisque le document de Vatican II évoquait la continence chez les époux légitimes à des fins de régulation naturelle des naissances en soulignant que cette continence pouvait mettre en danger leur fidélité. 
Dans Amoris laetitia, cette mise en garde est appliquée à une relation adultérine dont il s'agirait ainsi de préserver la « fidélité ». L’enseignement de Jean-Paul II évoqué ici (par simple citation d’une note d’Amortis laetitia) ne semble pas être disponible en ligne. 
Il s'agit simplement de souligner qu'un engagement peut être authentique même s'il y a un « probable » risque de chute, cette dernière pouvant être absoute en confession
La révolution n'est pas là.


 sous entendu:  rien de changé. En effet il n'y a pas adultère si des parents ne commettent pas d'adultère (vie chaste physiquement entre eux , à des fins d'éducation commune des enfants et de soutien des charges familiales)


Moins discutable ? au contraire.

Vous lisez bien Asaïs ce que vous mettez comme information. Vous citez des arguments contraires censés justifier votre position c'est à dire qui selon vous, que rien ne change.

je remet ce que vous mettez sur la note 329 :
Il faut rappeler ici que la citation faite dans la fameuse note 329 de Gaudium et spes est frauduleuse, puisque le document de Vatican II évoquait la continence chez les époux légitimes à des fins de régulation naturelle des naissances en soulignant que cette continence pouvait mettre en danger leur fidélité. Dans Amoris laetitia, cette mise en garde est appliquée à une relation adultérine dont il s'agirait ainsi de préserver la « fidélité ».

Vous voyez bien que cela change tout Asaïs. Il y a détournement du sens voir même des valeur de cette note d'un des piliers de Vatican 2 pour justifier la communion des DRM. C'est grave !

Asïs on parle de couple divorcés-remariés civilement donc ce ne sont des couples fidèles au sens religieux du terme. Ce sont des couples adultères. Et c'est ce pourquoi beaucoup de catholiques aussi fidèles que vous envers la papauté, envers l'autorité pontificale, qui ne reconnaissent pas cette nouvelle orientation prise ici en Argentine, peut-être en Irlande ou en Allemagne etc...avec l'aval, c'est ainsi, du pape François.

Je ne cherche pas la polémique mais juste la Vérité!

P+

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Mar 27 Sep 2016 - 19:10

21:05

[infoIIl nous serait agréable que vous postiez sur ce fil tout ce qui a trait aux divorcés-remariés, azaïs avait repris le cours du sujet, prière de ne pas dévier de celui-ci!!
Merci de votre compréhension!!
votre message a été déplacé sur le FIL http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37889-je-prefere-me-tromper-en-suivant-le-pape-que-d-avoir-raison-contre-lui#382664

Marie du 65

_________________

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Mar 27 Sep 2016 - 19:48

@pedroso

[infoIIl nous serait agréable que vous postiez sur ce fil tout ce qui a trait aux divorcés-remariés, azaïs avait repris le cours du sujet, prière de ne pas dévier de celui-ci!!
Merci de votre compréhension!!
votre message a été déplacé sur le FIL http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37889-je-prefere-me-tromper-en-suivant-le-pape-que-d-avoir-raison-contre-lui#382664

Marie du 65


Dernière édition par azais le Mar 27 Sep 2016 - 21:58, édité 2 fois

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Mar 27 Sep 2016 - 20:31

[size=9][size=12][info....Il nous serait agréable que vous postiez sur ce fil tout ce qui a trait aux divorcés-remariés, azaïs avait repris le cours du sujet, prière de ne pas dévier de celui-ci!! Merci de votre compréhension!!    [/size][/size]votre message a été déplacé sur le FIL http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37889-je-prefere-me-tromper-en-suivant-le-pape-que-d-avoir-raison-contre-lui#382664 Marie du 65

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Zamie le Mar 27 Sep 2016 - 20:56

[info... Il nous serait agréable que vous postiez sur ce fil tout ce qui a trait aux divorcés-remariés, azaïs avait repris le cours du sujet, prière de ne pas dévier de celui-ci! Merci de votre compréhension!!votre message a été déplacé sur le FIL :                                                                                                                         http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37889-je-prefere-me-tromper-en-suivant-le-pape-que-d-avoir-raison-contre-lui#38266     Marie du 65

_________________
Zamie

Zamie
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1234
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mar 27 Sep 2016 - 21:05

...

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Zamie le Mer 28 Sep 2016 - 17:40

Lettre de " Rita " séparée et non divorcèe
Inquiétude ,questions ....http://disputationes.over-blog.com/2016/07/une-dame-separee-nous-ecrit.html

(.............)La pensée que le Seigneur avait pardonné à la femme adultère, bien avant moi, me réconfortait, mais Il l’avait laissée en lui disant : "Moi aussi je ne te condamne pas, maintenant va et ne pèche plus" (Jn. 8,11).
Il me semblait que tout était très clair et qu'il n'y avait pas la possibilité de comprendre autre chose.
Pourquoi aurais-je dû être dispensée de changer de vie ?
Qui m'autorisait à croire que je pouvais changer la parole de Jésus pour ma simple commodité ?
Et depuis quand pourrait-on faire ça, vu que le commandement du Seigneur Jésus n’avait certainement pas de date de péremption ?
Pouvais-je continuer à me sentir inviter aux noces sans pouvoir y aller car je n'avais pas l'habit de fête adéquat?
Devais-je pleurer puisque il me semblait que cette invitation venait du Seigneur lui-même et que je devais lui répondre que je n'étais pas capable de surmonter un obstacle pour aller à sa rencontre?
C'est pour tout cela que j'ai dû prendre "cette décision", et je l'ai prise au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ, qui a laissé ce commandement à Son Eglise : n'en a-t-il pas toujours été ainsi depuis qu'Il est venu, il y a 2000 ans, pour accomplir la volonté de Dieu le Père?

Mais maintenant se pose un problème : aujourd'hui, il me semble avoir compris que ma condition de l'époque aurait pu être évaluée différemment, entre autre parce que mon mari s'était remarié et qu'il avait eu un autre fils.
Peut-être aurais-je pu continuer à vivre en concubinage ou encore mieux me remarier, me mettant ainsi dans l'état d'adultère stable, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit. Comment est-ce possible ?
Est-ce moi qui me suis trompée ou bien est-ce les autres qui nous trompent ?

J'avoue être déçue par certains hommes qui se disent d'Eglise et j'essaie de me rappeler qu'avec Dieu on ne plaisante pas :  peut-être est-ce possible avec les hommes, mais pas avec Lui.

Je ne me suis pas résignée et je pose la question aux prêtres pour savoir si oui ou non des divorcés-remariés peuvent recevoir la Communion, mais les réponses que je reçois sont très vagues, trop vagues et l'unique qui corresponde à la vérité est qu'au fond je dois simplement regarder le Christ.


Je l'ai déjà fait, merci ! Nous tous, chrétiens catholiques, laïcs et consacrés, pour autant que je sache aujourd'hui, nous devrions chercher à mettre en pratique Ses Paroles, même si cela coûte des sacrifices et quelques renoncements, même si cela est difficile.

Mais malheureusement, il me semble, avec une évidence toujours plus grande, que l'on soit en train de chercher une voie de sortie pour n’importe quelle désobéissance à Dieu, et ce qui est plus grave, avec la complicité des "siens". Mais de quoi parlons-nous? A qui voulons-nous adhérer?
.................

_________________
Zamie

Zamie
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1234
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Mer 28 Sep 2016 - 19:58

@Zamie a écrit:Lettre de " Rita " séparée et non divorcèe

Peut-être aurais-je pu continuer à vivre en concubinage ou encore mieux me remarier, me mettant ainsi dans l'état d'adultère stable, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit. Comment est-ce possible ?
Est-ce moi qui me suis trompée ou bien est-ce les autres qui nous trompent ?
.................
Cette lettre est très touchante parce qu'elle décrit la situation de catholiques complètement déboussolés par Amoris Leatitia, du moins par son interprétation au spectre trop large ouvrant la porte à toute forme de légitimation y compris l'état d'adultère stable.

Personne nous trompe. Je pense plutôt à une vision trop libérale de la miséricorde pouvant craindre un renversement total des valeurs chrétiennes.

P+

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Jeu 29 Sep 2016 - 16:28

@Zamie a écrit:Lettre de " Rita " séparée et non divorcèe
Inquiétude ,questions ....http://disputationes.over-blog.com/2016/07/une-dame-separee-nous-ecrit.html

(.............) mon mari s'était remarié et qu'il avait eu un autre fils.
Peut-être aurais-je pu continuer à vivre en concubinage ou encore mieux me remarier, me mettant ainsi dans l'état d'adultère stable, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit. Comment est-ce possible ?
Est-ce moi qui me suis trompée ou bien est-ce les autres qui nous trompent ?
J'avoue être déçue 
Je ne me suis pas résignée et je pose la question aux prêtres pour savoir si oui ou non des divorcés-remariés peuvent recevoir la Communion, mais les réponses que je reçois sont très vagues, trop vagues 

        (...) malheureusement, il me semble, avec une évidence toujours plus grande, que l'on soit en train de chercher une voie de sortie pour n’importe quelle désobéissance à Dieu, et ce qui est plus grave, avec la complicité des "siens". Mais de quoi parlons-nous? A qui voulons-nous adhérer?
.................
Ce cri pathétique illustre bien l'état dans lequel la mauvaise presse et les préjugés entretenus  sur le contenu réel de Amoris laetitia  plonge nombre de personnes qui, ce faisant, sont entrées dans cette manipulation médiatique contre cette Encyclique et son application au service et pour la défense du sacrement du mariage, contre l'Eglise, ses pasteurs et sa Pastorale 

voici  reproduit ce que répondait à ceci le père spirituel : 
"Beaucoup d'ignorance et de sans-discernement leur font penser  
- que le seul fait d'ETRE seulement divorcé  (!!!) les excommunie : Ce qui est FAUX!  
Tu peux être divorcé : tu DOIS communier et sacramentaliser ta vie
 - Tu es remarié (devoir d'état pour les enfants par ex) ? Eh bien tu peux communier si tu respectes la chasteté de ton état (tu respectes ton sacrement de mariage toujours valide, Dieu y est présent et vous soutient, vous sanctifie  par ce sacrement) 

Mais cela  80% des gens du peuple NE LE SAVAIENT PAS  et ne le savent pas "


Vous pourrez relire, sous ma plume, sur ce FIL, à partir du 26 septembre, les 'énoncés exacts :

- des textes pastoraux (notes n°5 et 9 ) et de l'Encyclique (note 301-302) utilisées pour faire un faux procès, provoquer leur mise en suspicion, comme leurs auteurs (évêques synodaux, nationaux, le pape) 
- des Déclarations des cardinaux Schönbronn, Muller et Sarah, colonnes solides de l'Eglise de rome 
(à l'instar de ce que ne sont pas , de toute évidence , les "théologiens" pernicieux dans leur rigidité comme le furent les pharisiens  et leurs "hauts parleurs", arc- boutés sur leur mission misérable de jeter l'opprobre et la suspicion sur le pape François ) 

dont il ressort clairement que 
- oui cette dame a eu raison de ne plus vivre en concubinage si elle voulait rester fidèle à son sacrement de mariage 
- oui l'Eglise a toujours indiqué et indique toujours la même exigence: adultère = faute grâce contre le mariage et induit le non accès à la communion . tel est le cas des divorcés  remariés vivant en "état d'adultère" permanent , "situation irrégulière" (sous entendu adultère) .
Tel est aussi le cas de ceux qui vivent en union libre après séparation ou divorce (désiré ou non) 
-  oui l'Eglise a toujours admis les divorcés  remariés en situation irrégulière par rapport à leur premier mariage d'un des deux à participer à la prière de l'Eglise, à éduquer chrétiennement leurs enfants , et à témoigner le respect de la discipline d'interdiction de communier, à recevoir néanmoins publiquement la bénédiction du prêtre comme il en est pour les catéchumènes avant leur réception du baptème)
- oui l'Eglise a toujours admis à la communion eucharistique  le conjoint divorcé qui n'a consommé aucun adultère , quel que soit son état et sa situation civile ... eu égard à sa santé, l'éducation et la charge de ses enfants (qui incombe souvent aux femmes). Et y compris  en cas de contrat civil ou colocation  , dans la mesure où elle inclut  en pratique et volontairement la continence : dans ce cas il n'y a pas faute d'adultère, qui, seule, coupe de la communion eucharistique

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Ven 30 Sep 2016 - 13:13

sur votre "blog" (impossible de mettre un commentaire...) , tres belle histoire d'une sainte que l'on peut solliciter pour ceux qui sont .. en situation irrégulière .....
 :http://disputationes.over-blog.com/2016/01/le-modele-d-une-sainte-qui-fut-concubine.html

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Cardinal Sarah : Ceux qui donnent la communion aux divorcés remariés “

Message par Fabienne Guerrero le Sam 1 Oct 2016 - 17:58

Source : GLORIA TV https://gloria.tv/text/mf29jWSpy4Xs3L1UhwdEouWeu


Ceux qui donnent la communion aux divorcés remariés “insultent le Christ“, affirme le cardinal Sarah

**********

(Il en va de même pour ceux qui donnent la communion aux personnes vivant en concubinage ou dans l’homosexualité sans vivre dans la chasteté car ils condamnent leur âme à l’enfer à chaque communion)

“La doctrine n’appartient à personne“ mais au Christ, a estimé le préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Tous doivent suivre le Christ, y compris le pape, a assuré le prélat.

“Il n’y a pas de révolution! La doctrine n’appartient à personne en particulier, elle appartient au Christ!“. “celui que nous devons tous suivre, c’est le Christ. Pape, évêques, c’est le Christ que nous devons suivre“.

Et le haut prélat guinéen d’affirmer: “en Afrique, nous sommes fermes. Nous avons vu des gens mourir pour leur foi, alors nous ne pouvons pas plaisanter avec la foi“.
“Ils insultent le Christ“

Le chef de dicastère espère “retrouver une unité pour réaffirmer ce que l’Eglise a toujours affirmé (…) On ne peut pas changer l’Evangile, a-t-il insisté. Oui, Jésus est miséricordieux, mais il a dit que rompre un mariage, c’était un adultère, un péché. Et le pécheur, sans pénitence, ne peut recevoir le Christ (…) Si des évêques et des prêtres le font, ils insultent le Christ, ils profanent son corps! (…) Un péché d’autant plus grand“, pour le cardinal, qu’ils ont “conscience“ de ce qu’ils font.

Le cardinal Sarah pointe alors du doigt “la perte de foi“ de certains clercs face au sacrement de l’eucharistie. “Si un évêque ne considère pas l’eucharistie comme le corps du Christ, s’il dit que personne ne doit être exclu“, a-t-il estimé, c’est qu’il voit l’hostie comme “un simple repas à partager“, et alors, “on perd le mystère“.

Le chef de dicastère s’est alors prononcé en faveur de la communion “spirituelle“ et non “sacramentelle“ pour les divorcés remariés: “l’impossibilité de la communion peut aussi conduire au progrès spirituel. Elle peut être vue comme une voie pour retourner au Seigneur mais aussi une façon de participer à sa souffrance, du passage de la mort à la résurrection“.


Fabienne Guerrero
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1311
Localisation : EUROPE
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Sam 1 Oct 2016 - 18:01

Bonjour Fabienne,
Je pense que vous avez déjà largement posté ces sujets, je regarde, afin de les fusionner!!
Merci de votre compréhension!!

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Mar 29 Nov 2016 - 17:28

@Fabienne Guerrero a écrit:Source : GLORIA TV   https://gloria.tv/text/mf29jWSpy4Xs3L1UhwdEouWeu
 

Ceux qui donnent la communion aux divorcés remariés “insultent le Christ“, affirme le cardinal Sarah
**********
(Il en va de même pour ceux qui donnent la communion aux personnes vivant en  concubinage ou dans l’homosexualité sans vivre dans la chasteté car ils condamnent leur âme à l’enfer à chaque communion)

Le chef de dicastère espère “retrouver une unité pour réaffirmer ce que l’Eglise a toujours affirmé (…) On ne peut pas changer l’Evangile, a-t-il insisté. Oui, Jésus est miséricordieux, mais il a dit que rompre un mariage, c’était un adultère, un péché. Et le pécheur, sans pénitence, ne peut recevoir le Christ (…) Si des évêques et des prêtres le font, ils insultent le Christ, ils profanent son corps! (…) Un péché d’autant plus grand“, pour le cardinal, qu’ils ont “conscience“ de ce qu’ils font.

Le chef de dicastère s’est alors prononcé en faveur de la communion “spirituelle“ et non “sacramentelle“ pour les divorcés remariés: “l’impossibilité de la communion peut aussi conduire au progrès spirituel. Elle peut être vue comme une voie pour retourner au Seigneur mais aussi une façon de participer à sa souffrance, du passage de la mort à la résurrection“.
  Très belle conclusion 

La grâce spirituelle  transcende  tout , sans obérer sur la doctrine et la discipline sacramentelle : tous y sont invités 

cet enseignement vaut aussi pour les frères orthodoxes , puisque là aussi la communion mystique  est une source de Grâces  dont même les foyers mariés non divorcés de mettent pas à profit ... 

La vidéo suivante de 15 minutes profitera tout autant aux non divorcés qu'aux catholiques  pratiquants 
Père Nathan - vivre la communion eucharistique lorsqu'on est empêchésur le roc155 vues

le must sur la communion mystique dans le sacrement de communion eucharistique ( la messe) 
qui doit être, aussi,  pour nous tous,  ceux qui ont accès à la communion, 
 un enseignement essentiel pour lui donner toute sa fécondité


 
https://youtu.be/W9vG6nlJYM8

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum