Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

au sujet des divorcés-remariés

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Mer 21 Sep 2016 - 21:36

@Oïkouméné a écrit:Je ne voudrai pas faire de polémiques entre cathos et orthodoxes mais comment peut-on dire : "seule l'Eglise Catholique Romaine possède la vérité" ? Seul le Christ est "La Vie, la Voie et la Vie". C'est Lui-même qui l'a dit.
Jésus Miséricordieux - quel beau pseudo - soyez miséricordieuse vous-mêmes envers Erg et envers tous nous frères chrétiens. Ce n'est pas avec les arguments que vous avancez que les autres chrétiens non-catholiques "romains" vont venir chez nous. Pensez-y et priez pour que l'Unité Visible de tous les chrétiens se fasse tel que le Christ la désire et non pas comme nous le pensons.
Je ne m'étendrai pas sur ce sujet car l'œcuménisme est trop réel. Il est temps que nos responsables religieux trouvent le "vrai chemin" de l'Unité et se mettent d'accord sur l'essentiel. L'unité doit se faire sur le pluralisme. Ne pas chercher ce qui nous divise mais ce qui nous unit.
Je suis d'accord avec Marie du 65, respectons nous. C'est valable pour vous aussi Pédroso.



Vous restez sur le registre des "bons sentiments" pour parler d'un aspect historico-religieux.

Est-ce qu'à un moment donné peut-on sortir de cet enfermement mental qu'est le relativisme ?

Si affirmer que l'Eglise catholique est la seule et unique capable de rassembler et de mener vers le bon chemin représente une insulte aux autres croyants alors brûler tous les livres, tous les textes, tous les sermons de tous les grands théologien ou saints catholiques depuis 2000 ans !

Ne pas confondre oecuménisme et relativisme. Mais vous parlez d'unité. De quelle unité exactement si chacun fait ce qui lui plait ?


P+

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Mer 21 Sep 2016 - 21:38

D'abord Marie (ou ???) mon message ne vous ai pas adressé. Je répond à JM.

Je vois qu'on use toujours de la censure quand il s'agit d'exprimer des idées contraires à la pensée dominante de certains "administrateurs de droit d'écriture".
J'ai dit "connerie monumentale" parce que l'église orthodoxe n'a pas de leçon à donner à l'église catholique en la matière : communion des DRM.


P+[/quote]

[mod la Médiation veille au bon déroulement des échanges entre membres!!
Et vous avez de la chance car nous supportons beaucoup de chose!!

pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 21:39

@Oïkouméné a écrit:Je ne voudrai pas faire de polémiques entre cathos et orthodoxes mais comment peut-on dire : "seule l'Eglise Catholique Romaine possède la vérité" ? Seul le Christ est "La Vie, la Voie et la Vie". C'est Lui-même qui l'a dit.
Jésus Miséricordieux - quel beau pseudo - soyez miséricordieuse vous-mêmes envers Erg et envers tous nous frères chrétiens. Ce n'est pas avec les arguments que vous avancez que les autres chrétiens non-catholiques "romains" vont venir chez nous. Pensez-y et priez pour que l'Unité Visible de tous les chrétiens se fasse tel que le Christ la désire et non pas comme nous le pensons.
Je ne m'étendrai pas sur ce sujet car l'œcuménisme est trop réel. Il est temps que nos responsables religieux trouvent le "vrai chemin" de l'Unité et se mettent d'accord sur l'essentiel. L'unité doit se faire sur le pluralisme. Ne pas chercher ce qui nous divise mais ce qui nous unit.
Je suis d'accord avec Marie du 65, respectons nous. C'est valable pour vous aussi Pédroso.

Pensez-y et priez pour que l'Unité Visible de [b]tous les chrétiens[/b] se fasse tel que le Christ la désire et non pas [b]comme nous le pensons[/b]. a écrit:

Tout à fait!!
Merci



_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 21:40

[mod supprimé par la Médiation


Dernière édition par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 21:57, édité 1 fois

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par pedroso le Mer 21 Sep 2016 - 21:43

@Oïkouméné a écrit:L'erreur est humaine... Je voulais écrire : Jésus a dit : "Je suis la Vie, la Voie et la Vérité". Il n'a pas dit : Seule l'Eglise Catholique Romaine possède la Vérité. Bien sûr Il a confié son Eglise à Pierre, mais après les hommes ont péché.

Les hommes ont péchés mais cela n'enlève rien à la primauté de Pierre et de ses successeurs. Le Christ l'a établit dès l'origine pourquoi voulez que cela change aujourd'hui sinon par pure compromis qui verra la disparition de l'eglise catholique du champ spectral religieux. C'est aussi la volonté de bon nombre de progressistes en effet.


pedroso
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 815
Inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Oïkouméné le Mer 21 Sep 2016 - 21:53

Pedroso,
Je n'insulte personne et je ne confonds pas. Il n'est pas question de brûler les livres et les sermons de nos saints et de nos théologiens ni même ceux des "réformateurs". La Parole du Seigneur est la même pour tous les chrétiens.
Et l'Eglise Orthodoxe n'a pas de leçons à recevoir d'un catho de votre espèce.

Oïkouméné
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 255
Age : 72
Localisation : Monaco
Inscription : 11/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 22:06

Nous reconnaissons l'Eglise orthodoxe comme Eglise Apostolique: Elle a sa Grâce pour discerner la validité d'un mauvais Mariage selon ses voies; l'Eglise latine selon des voies qui lui sont propres à Elle aussi... Le moins que nous puissions faire c'est de respecter cette Grâce et marcher dans l'admiration vers la Pâques commune. Liturgie différente, voie de discernement canonique différents, laissez les orthodoxes vivre divinement leur chemin dans l'Eglise indivise (Munus docendi moderationis)

Amen!!

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Zamie le Mer 21 Sep 2016 - 22:18

L'Eglise est UNE,SAINTE ,CATHOLIQUE ET APOSTOLIQUE .

Dans le Credo

_________________
Zamie

Zamie
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1234
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Zamie le Mer 21 Sep 2016 - 22:18

[infodoublon


Dernière édition par azais le Jeu 22 Sep 2016 - 1:30, édité 3 fois (Raison : doublon)

_________________
Zamie

Zamie
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1234
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par LaVermine le Mer 21 Sep 2016 - 22:33

@Marie du 65

Quelque chose m'échappe ici.

Est-ce bien le contenu de quelques uns de vos messages ci-hauts qui ont été supprimés par la médiation ?

Dites-moi que ce n'est pas le cas.

Je ne comprend pas trop bien ici.

Je n'ai même pas eu le temps de suivre le fil tellement cela s'est fait rapidement !

Il devrait y avoir un délai de 24 heures, selon moi, avant l'intervention de la médiation de sorte que ce soit plus démocratique comme procédure....

_________________
« Il vaut mieux allumer une lumière que de maudire les ténèbres. » Lao Tseu, Tao Te King

LaVermine
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 107
Inscription : 27/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 22:35

Je suis comme zorro, c'est du rapide,

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 22:36

Il devrait y avoir un délai de 24 heures, selon moi, avant l'intervention de la médiation de sorte que ce soit plus démocratique comme procédure.... a écrit:
Quand il y a de l'impolitesse nous ne pouvons pas laisser de telles âneries 24 heures!!

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par LaVermine le Mer 21 Sep 2016 - 22:42

Zorro était plus agile que rapide mais comme vous il demeurait dans l'anonymat avec son masque ?

Je ne comprend toujours pas pourquoi votre texte à été supprimé...

Pour la politesse nous ne pouvons pas en juger nous-même vous avez été trop rapide...

_________________
« Il vaut mieux allumer une lumière que de maudire les ténèbres. » Lao Tseu, Tao Te King

LaVermine
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 107
Inscription : 27/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par LaVermine le Mer 21 Sep 2016 - 22:44

Tant que ce n'est pas un sacrilège, je suis prêt à supporter l'impolitesse à mon égard.

_________________
« Il vaut mieux allumer une lumière que de maudire les ténèbres. » Lao Tseu, Tao Te King

LaVermine
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 107
Inscription : 27/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 22:46

@LaVermine a écrit:Zorro était plus agile que rapide mais comme vous il demeurait dans l'anonymat avec son masque ?

Je ne comprend toujours pas pourquoi votre texte à été supprimé...

Pour la politesse nous ne pouvons pas en juger nous-même vous avez été trop rapide...

Certes Zorro était agile mais il pressentait aussi venir le danger!!
De quel texte parlez-vous?
Et bien lorsque l'on parle de c......e etc...., je n'admet pas ces mots sur un Forum Catholique!!

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 22:47

@LaVermine a écrit:Tant que ce n'est pas un sacrilège, je suis prêt à supporter l'impolitesse à mon égard.

On m'a inculqué la Politesse envers autrui, je ne me permettrais pas de vous insulter!!

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par LaVermine le Mer 21 Sep 2016 - 22:53

Votre intervention était donc préventive !

Mon interrogation viens du fait que je vois vos messages avec comme seul contenu une boîte rouge indiquant "Supprimé par la médiation".

Je me dit que c'est une erreur que vos messages soient traités de la sorte.

Étaient-ce les messages d'un autre membre dont l'origine a été volontairement remplacée pour indiquer la votre.

Comme je l'ai dit, je ne comprend pas très bien...

_________________
« Il vaut mieux allumer une lumière que de maudire les ténèbres. » Lao Tseu, Tao Te King

LaVermine
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 107
Inscription : 27/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Elysé le Mer 21 Sep 2016 - 22:55

@Zamie a écrit:L'Eglise est UNE,SAINTE ,CATHOLIQUE ET APOSTOLIQUE


Vincit omnia veritas

Elysé
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1148
Age : 43
Localisation : FRANCE
Inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 22:59

Oui alors vous Elysé c'est tout ce que vous savez faire copié/collé et rééditer et surtout pourvu qu'il y ai des petits copains pour m'aider!!!

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Mer 21 Sep 2016 - 23:00

Je vous dis bonsoir @Tous, par contre je ferme ce fil pour ce soir, il sera ré ouvert demain matin!!!

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Jeu 22 Sep 2016 - 1:34

@Zamie a écrit:L'Eglise est UNE,SAINTE ,CATHOLIQUE ET APOSTOLIQUE .

Dans le Credo
  et l'Eglise Orthodoxe est APOSTOLIQUE : ses patriarches sont légitimement successeurs des Apôtres 


merci de nous avoir rappelé notre Credo : c'est basique 


ne pouvons nous ajouter que  orthodoxe et catholique sont des mots synonymes, pas loin du sens "universelle"

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par LaVermine le Jeu 22 Sep 2016 - 14:21

Merci @Elysé ,

J'aime bien "Vincit omnia veritas" [size=13][info je crois que  ....... ça donne à peu près "La Vérité est victorieuse en toutes choses "


Dernière édition par Père Nathan le Jeu 22 Sep 2016 - 15:44, édité 3 fois (Raison : remarque quelque peu vexatoire : dont les termes ont été supprimés)

_________________
« Il vaut mieux allumer une lumière que de maudire les ténèbres. » Lao Tseu, Tao Te King

LaVermine
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 107
Inscription : 27/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Zamie le Jeu 22 Sep 2016 - 14:43

L'Eglise orthodoxe est apostolique bien sûr  mais

Au sens littéral, le terme « orthodoxe » signifie  « qui pense dans la bonne voie .
Catholique signifie : universel

Ce ne sont pas des synonymes

_________________
Zamie

Zamie
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1234
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par LaVermine le Jeu 22 Sep 2016 - 14:53

Je suis assez d'accord avec votre opposition @ "Zamie" ce ne sont pas des synonymes. Allez dire à un orthodoxe qu'il est catholique et vous deviez le voir à sa réaction...

_________________
« Il vaut mieux allumer une lumière que de maudire les ténèbres. » Lao Tseu, Tao Te King

LaVermine
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 107
Inscription : 27/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Elysé le Jeu 22 Sep 2016 - 15:02

@LaVermine a écrit:Je suis assez d'accord avec votre opposition @ "Zamie" ce ne sont pas des synonymes. Allez dire à un orthodoxe qu'il est catholique et vous deviez le voir à sa réaction...
Applaudissement Applaudissement Applaudissement
Mais  je crois  que le sujet de ce fil est

LA  COMMUNION  AUX  DIVORCÉS REMARIÉS

Elysé
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1148
Age : 43
Localisation : FRANCE
Inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par LaVermine le Jeu 22 Sep 2016 - 15:11

Blushy

Merci infiniment Elysé,

Moi je suis pour que le Seigneur se retrouve à l'intérieur de tous, à l'eucharistie ou autrement.

Bouquet

_________________
« Il vaut mieux allumer une lumière que de maudire les ténèbres. » Lao Tseu, Tao Te King

LaVermine
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 107
Inscription : 27/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Zamie le Jeu 22 Sep 2016 - 15:39

La communion à l'Eucharistie n'est pas un droit
que chacun peut avoir ,prendre selon son gré,son humeur,son ressenti .
Des règles ont été établies pour ETRE en parfaite " propreté " pour accéder à recevoir le Seigneur.
Maintenant ,on veut à tout prix ,changer ces règles ....et delà vient la confusion .Ce que des générations de catholiques ont vécu ,n'est plus à l'ordre du jour ....
Et l'on invoque ,le for interne ,la conscience de chacun ,le libre arbitre .....Avec tous ces arguments chacun trouvera une excuse à son comportement et se trouvera en mesure de communier.Ainsi l'Eglise catholique adopte la doctrine des protestants si longtemps décriée par cette même église catholique .
On nage en pleine confusion entretenue par les paroles de la lettre AL du pape Francois .
L'Eglise catholique veut elle s'adapter aux envies du monde ?

Faut-il dire :
Autres temps .....Autres mœurs? pour l'Eglise catholique ?

_________________
Zamie

Zamie
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1234
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par azais le Jeu 22 Sep 2016 - 19:02

@Elysé a écrit:
@Erg74 a écrit:Moi j'ai une autre vision que vous et je vais régulièrement nourrir mon âme par l'Eucharistie. Et si cette nourriture m'était interdite, Dieu qui m'aime me le ferait savoir, alors que bien au contraire, non seulement elle m'est conseillé par mon prêtre, par mon évêque mais je peux moi même en voir les fruits. Alors pourquoi douterai je ? 

Si un personne divorcée n’essaie pas de se remarier, elle peut continuer à recevoir la Communion. Mais si un époux se remarie alors que l’autre conjoint est encore en vie, il commet un adultère. C’est pourquoi l’Eglise, sans juger ni condamner personne, invite ces personnes - souvent très généreuses et profondément éprouvées par la vie - à renoncer à cette union, contraire aux 6ème Commandement ("Tu ne commettras pas d’adultère" Ex 20, 14 ; Dt 5, 17)..

Les divorcés remariés appartiennent toutefois à l’Eglise, qui les accueille et les suit avec une attention particulière afin qu’ils cultivent un style de vie chrétien de différentes manières : participation à la messe (même s’ils ne reçoivent pas la communion), écoute de la Parole de Dieu, adoration eucharistique, prière, participation à la vie communautaire, dialogue confiant avec un prêtre ou un maître de vie spirituelle, et engagement à vivre la charité, les œuvres de pénitence, ainsi que l’engagement éducatif envers les enfants.


[info exact   
 munis docendi modérations (signé azais :de source sacerdotale , après interrogation de prêtre spirituel y compris celui du forum)

 @zamie oui catholique et orthodoxe ne sont pas synonymes ... restons en au fait que les catholiques sont orthodoxes (opinion juste) et que les orthodoxes  aussi,   et sont également , comme  les catholiques romains : apostoliques (successeurs des Apôtres): tout cela ne s'oppose pas mais  fait UN   en Dieu et en Son Fils Jésus christ , par et dans l'Esprit Saint . Car Dieu seul est UN et nous y aspirons et Lui nous "spire" vers Lui 


 Et cela a une conséquence : ils ont en dépôt les sacrements . 
Aucun anathème ne pourra défaire cette vérité .. catholique orthodoxe ou romaine

Eh bien pourquoi avons nous "dévié " ? 
Parce que la position de erg est venue présenter une position orthodoxe , dont il dit lui même  que les patriarches orthodoxes ne partagent pas tous la question posée  de l'accès à la communion eucharistique des divorcés remariés ( soi disant selon lui  à cause des "rapprochements oecuméniques entre orthodoxes et catholiques romains" sur le plan théologique et patristique  qu'il réprouve )
 D'autres prêtres orthodoxes le tolèrent ... en pratique : notre ami en est l'expression visible .

 Pour autant lui est il possible de reprocher à l'Eglise  Catholique et à certains de ses patriarches orthodoxes de vouloir sauver ce que Dieu a uni ? Jusqu'à  affirmer que parce que "ça n'a pas marché " Dieu n'a surement pas été là pour le sacrement (  sacrement = qui réalise ce qu'il signifie ) !!

 Avec des opinions subjectives pareilles ,  pour le  sacrement de baptême, d'ordination, de confirmation  etc ... Dieu n'était pas là pour réaliser ce sacrement  car il savait que celui qui s'y engageait publiquement , et avec le Ministère sacerdotal donné par Jésus par Son Eglise , ne resterait pas fidèle ??? Tout le monde comprend que ce n'est pas une position tenable, sauf à être de mauvaise FOI (sans jeu de mot et au sens propre)

Dans le sacrement Dieu qui est éternel donne un Sceau d'éternité : tout sacrement est irrévocable ! Celui qui le reçoit est dépositaire de ce Trésor Divin et il en devra rendre compte ... un prêtre qui a reçu le sacrement de l'Ordre reste  marqué de ce Sceau sacerdotal in aeternum (même s'il a été déchu des ses droits à célébrer les sacrements: par exemple pour se marier parce que, par exemple, "un enfant est passé par là"). Jésus l'a scellé du sang de sa Croix et l'a investi de la Toute Puissance de sa Lumière dans la Résurrection et de l'Esprit de Dieu tout Puissant , Béni soit il !

Applicable au sacrement du mariage la question du sacrement irrévocable ? Pourquoi pour les prêtres et pas pour les mariés : ce serait rabaisser le sacrement du mariage 

Les dérogations (annulations  pour des motifs relevant de la Rote, ou pour les orthodoxes des différentes "chapelles" sur ce sujet) , 

Jésus le dit aux pharisiens à propos de la loi de Moise : "c'est parce que votre coeur s'était endurci " ..  


 Machoire à terre                    
 
Prends pitie  
 Que ta Parole  Seigneur trouve  un écho dans mon coeur et que j'en vive à jamais !

azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1815
Age : 65
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Elysé le Jeu 22 Sep 2016 - 19:40

Alors que dire de la position de Monseigneur Lebrun,  car la
Communion eucharistique  aux divorcés remariés va 


contre la bible
contre la tradition 
contre le magistère des papes précédents 

c'est DONC HÉRÉTIQUE 


 

CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

LETTRE AUX ÉVÊQUES DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE
SUR L'ACCÈS À LA COMMUNION EUCHARISTIQUE
DE LA PART DES FIDÈLES DIVORCÉS-REMARIÉS

Excellence,

1. L'Année internationale de la Famille offre une occasion particulièrement importante de redécouvrir les témoignages de l'amour et de la sollicitude de l'Eglise envers la famille(1) et, en même temps, de proposer à nouveau les inestimables richesses du mariage chrétien qui constitue le fondement de la famille.

2. Dans ce contexte, les difficultés et les souffrances des fidèles qui se trouvent en situation matrimoniale irrégulière méritent une attention spéciale(2). Les pasteurs sont appelés, en effet, à faire sentir la charité du Christ et la proximité maternelle de l'Eglise; qu'ils les accueillent avec amour, en les exhortant à se confier à la miséricorde de Dieu, et en leur suggérant avec prudence et respect des chemins concrets de conversion et de participation à la vie de la communauté ecclésiale(3).

3. Conscients, cependant, que la vraie compréhension et l'authentique miséricorde ne sont jamais séparées de la vérité(4), les pasteurs ont le devoir de rappeler à ces fidèles la doctrine de l'Eglise concernant la célébration des sacrements et, en particulier, l'accès à l'Eucharistie. Sur ce point, ont été proposées, dans diverses régions, durant les dernières années, différentes pratiques pastorales selon lesquelles une admission globale des divorcés remariés à la Communion eucharistique ne serait certainement pas possible, mais ils pourraient y accéder dans des cas déterminés, quand, en conscience, ils se sentent autorisés à le faire.

Ainsi, par exemple, lorsqu'ils ont été abandonnés tout à fait injustement, bien qu'ils se soient efforcés sincèrement de sauver leur précédent mariage, ou quand ils sont convaincus de la nullité du mariage précédent sans pouvoir la démontrer au for externe, ou lorsqu'ils ont déjà parcouru un long chemin de réflexion et de pénitence, ou encore quand, pour des motifs moralement valables, ils ne peuvent satisfaire à l'obligation de se séparer.

De diverses parts, il a aussi été proposé que, pour examiner objectivement leur situation effective, les divorcés remariés devraient nouer un colloque avec un prêtre prudent et expert. Ce prêtre cependant serait tenu de respecter leur éventuelle décision de conscience d'accéder à l'Eucharistie, sans que cela n'implique une autorisation officielle.

Dans ces cas et d'autres semblables, il s'agirait d'une pratique pastorale tolérante et bienveillante visant à rendre justice aux différentes situations des divorcés remariés.

4. Même si l'on sait que des solutions pastorales analogues furent proposées par certains Pères de l'Eglise et entrèrent en quelque mesure dans la pratique, elles ne recueillirent jamais le consensus des Pères et n'en vinrent jamais à constituer la doctrine commune de l'Eglise, ni à en déterminer la discipline. C'est au Magistère universel de l'Eglise qu'il revient, en fidélité à la Sainte Ecriture et à la Tradition, d'enseigner et d'interpréter authentiquement le dépôt de la foi.

Face aux nouvelles solutions pastorales mentionnés ci-dessus, cette Congrégation juge donc qu'elle a le devoir de rappeler la doctrine et la discipline de l'Eglise à ce sujet. Celle-ci, fidèle à la parole de Jésus-Christ(5), affirme qu'elle ne peut reconnaître comme valide une nouvelle union, si le mariage précédent l'était. Si les divorcés se sont remariés civilement, ils se trouvent dans une situation qui contrevient objectivement à la loi de Dieu et, dès lors, ils ne peuvent pas accéder à la Communion eucharistique, aussi longtemps que persiste cette situation"(6).

Cette norme n'a aucun caractère punitif ni certes discriminatoire à l'égard des divorcés remariés, mais elle exprime plutôt une situation objective qui par elle-même rend impossible l'accès à la Communion eucharistique: "Ils se sont rendus eux-mêmes incapables d'y être admis, car leur état et leur condition de vie est en contradiction objective avec la communion d'amour entre le Christ et l'Eglise, telle qu'elle s'exprime et est rendue présente dans l'Eucharistie. Il y a par ailleurs un autre motif pastoral particulier: si l'on admettait ces personnes à l'Eucharistie, les fidèles seraient induits en erreur et comprendraient mal la doctrine de l'Eglise concernant l'indissolubilité du mariage"(7).

Pour les fidèles qui se trouvent dans une telle situation matrimoniale, l'accès à la Communion eucharistique sera ouvert uniquement par l'absolution sacramentelle qui ne peut être donnée "qu'à ceux qui se sont repentis d'avoir violé le signe de l'Alliance et de la fidélité au Christ, et sont sincèrement disposés à une forme de vie qui ne soit plus en contradiction avec l'indissolubilité du mariage. Cela implique concrètement, lorsque l'homme et la femme ne peuvent pas, pour de graves motifs - par exemple l'éducation des enfants - remplir l'obligation de la séparation, qu'ils prennent l'engagement de vivre en complète continence, c'est-à-dire en s'abstenant des actes réservés aux époux'"(Cool. Dans ce cas, ils peuvent accéder à la Communion eucharistique, l'obligation d'éviter le scandale demeurant toutefois.

5. La doctrine et la discipline de l'Eglise en la matière ont été amplement exposées durant la période post-conciliaire dans l'Exhortation apostolique Familiaris consortio. L'Exhortation rappelle, entre autres, aux pasteurs que, par amour de la vérité, ils sont tenus à bien discerner les diverses situations; elle les exhorte à encourager la participation des divorcés remariés à divers moments de la vie de l'Eglise. En même temps, elle rappelle la pratique constante et universelle, "fondée sur la Sainte Ecriture, de ne pas admettre à la Communion eucharistique les divorcés remariés"(9), en indiquant les motifs. La structure de l'exhortation et la teneur de ses paroles font comprendre clairement que cette pratique, présentée comme obligatoire, ne peut être changée sur la base des différentes situations.

6. Le fidèle qui vit habituellement "more uxorio" avec une personne qui n'est pas sa femme légitime ou son mari légitime, ne peut accéder à la communion eucharistique. Si ce fidèle jugeait possible de le faire, les pasteurs et les confesseurs auraient, étant donné la gravité de la matière ainsi que les exigences du bien spirituel de la personne(10) et du bien commun de l'Eglise, le grave devoir de l'avertir qu'un tel jugement de conscience est en opposition patente avec la doctrine de l'Eglise(11). Ils doivent aussi rappeler cette doctrine dans l'enseignement à tous les fidèles qui leur sont confiés.

Ceci ne signifie pas que l'Eglise n'ait pas à coeur la situation de ces fidèles, qui, du reste, ne sont en rien exclus de la communion ecclésiale. Elle se préoccupe de les accompagner pastoralement et de les inviter à participer à la vie ecclésiale dans la mesure où cela est compatible avec les dispositions du droit divin, dont l'Eglise ne dispose d'aucun pouvoir de dispense(12). D'autre part, il est nécessaire d'éclairer les fidèles intéressés, afin qu'ils ne considèrent pas que leur participation à la vie de l'Eglise se réduit exclusivement à la question de la réception de l'Eucharistie. Il faut aider les fidèles à approfondir leur compréhension de la valeur de leur participation au sacrifice du Christ dans la messe, de la communion spirituelle(13), de la prière, de la méditation de la parole de Dieu, des oeuvres de charité et en faveur de la justice(14).

7. La conviction erronée, de la part d'un divorcé remarié, de pouvoir accéder à la Communion eucharistique présuppose normalement que l'on attribue à la conscience personnelle le pouvoir de décider, en dernière analyse, sur la base de sa propre conviction(15), de l'existence ou de la non-existence du précédent mariage et de la valeur de la présente union. Mais on ne peut admettre pareille attribution(16). En effet, le mariage, en tant qu'image de l'union sponsale entre le Christ et son Eglise et noyau de base et facteur important de la vie de la société civile, est essentiellement une réalité publique.

8. Il est certainement vrai que le jugement sur ses propres dispositions pour accéder à l'Eucharistie doit être formulé par la conscience morale adéquatement formée. Mais il est tout aussi vrai que le consentement, par lequel est constitué le mariage, n'est pas une simple décision privée, puisqu'il crée pour chacun des époux et pour le couple une situation spécifiquement ecclésiale et sociale. Dès lors, le jugement de la conscience sur sa propre situation matrimoniale ne regarde pas seulement un rapport immédiat entre l'homme et Dieu, comme si on pouvait se passer de cette médiation ecclésiale, qui inclut également les lois canoniques qui obligent en conscience. Ne pas reconnaître cet aspect essentiel signifierait nier en fait que le mariage existe comme réalité d'Eglise, c'est-à-dire comme sacrement.

9. D'autre part, l'Exhortation Familiaris consortio, quand elle invite les pasteurs à bien distinguer les diverses situations des divocés remariés, rappelle aussi le cas de ceux qui sont subjectivement certains, en conscience, que le mariage précédent, irréparablement détruit, n'a jamais été valide(17). Il faut certainement discerner à travers la voie du for externe, établie par l'Eglise, s'il y a objectivement une telle nullité du mariage. La discipline de l'Eglise, tout en confirmant la compétence exclusive des tribunaux ecclésiastiques dans l'examen de la validité du mariage de catholiques, offre à présent de nouvelles voies pour démontrer la nullité de l'union précédente, afin d'exclure le plus possible toute discordance entre la vérité vérifiable dans le procès et la vérité objective connue par la conscience droite(18).

S'en tenir au jugement de l'Eglise et observer la discipline en vigeur sur le caractère obligatoire de la forme canonique comme nécessaire pour la validité des mariages des catholiques, est ce qui sert vraiment le bien spirituel des fidèles intéressés. En effet, l'Eglise est le Corps du Christ, et et vivre dans la communion ecclésiale est vivre dans le Corps du Christ et se nourrir du Corps du Christ. En recevant le sacrement de l'Eucharistie, la communion avec le Christ tête ne peut jamais être séparée de la communion avec ses membres, c'est à dire avec son Eglise. C'est pourquoi le sacrement de notre union avec le Christ est aussi le sacrement de l'unité de l'Eglise. Recevoir la Communion eucharistique quand on est en contraste avec la communion ecclésiale est donc une chose contradictoire en soi. La Communion sacramentelle avec le Christ inclut et présuppose l'observation, même si celle-ci est parfois difficile, de l'ordonnance de la communion ecclésiale et ne peut être juste et fructueuse si le fidèle, tout en voulant se rapprocher directement du Christ, ne respecte pas cette ordonnance.

10. En accord avec ce qui a été dit jusqu'à présent, il faut réaliser pleinement le désir exprimé par le Synode des évêques, que le Saint-Père Jean-Paul II a fait sien, et qui est mis en oeuvre par un engagement et des initiatives remarquables de la part d'évêques, de prêtres, de religieux et de fidèles laïcs: avec une charité empressée, faire tout ce qui peut fortifier dans l'amour du Christ et de l'Eglise les fidèles qui se trouvent dans des situations matrimoniales irrégulières. C'est seulement ainsi qu'il leur sera possible d'accueillir pleinement le message du mariage chrétien et de supporter dans la foi la souffrance impliquée dans leur situation. Dans l'action pastorale, tout doit être mis en oeuvre pour faire bien comprendre qu'il ne s'agit aucunement de discrimination, mais seulement de fidélité absolue à la volonté du Christ qui nous a redonné et confié de nouveau l'indissolubilité du mariage comme don du Créateur. Les pasteurs et la communauté des fidèles devront nécessairement souffir et aimer avec les intéressés, pour que ceux-ci reconnaissent, même au sein de leur difficulté, le joug facile et le fardau léger de Jésus(19). Leur fardeau n'est pas doux et léger parce que petit ou insignifiant, mais il devient léger parce que le Seigneur -et avec lui toute l'Eglise - y prend sa part. L'action pastorale qui doit être menée avec un dévouement total se doit de fournir cette aide fondée dans la vérité et aussi dans l'amour.

Uni avec vous dans l'engagement collégial à faire resplendir la vérité de Jésus-Christ dans la vie et la pratique de l'Eglise, je vous prie d'agréer, Excellence, l'expression de tout mon dévouement dans le Seigneur.

+ Joseph Card. Ratzinger
Préfet

+ Alberto Bovone 
Arch. Tit. de Césarée de Numidie
Secrétaire

Au cours d'une audience accordée au Card. Préfet sussigné, Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II, a approuvé la présente lettre, élaborée en réunion ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication.

A Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le 14 septembre 1994, en la fête de l'Exaltation de la Croix.

(1) Cf. JEAN-PAUL II, Lettre aux Familles (2 février 1994), n. 3.

(2) Cf. JEAN-PAUL II, Exhort. apost. Familiaris consortio, n. 79-84: AAS 74 (1982) 180-186.

(3) Cf. Ibid., n. 84: AAS 74 (1982) 185; Lettre aux Familles, n. 5; Catéchisme de l'Eglise catholique, n. 1651.

(4) Cf. PAUL VI, Let. enc. Humanae vitae, n. 29: AAS 60 (1968) 501; JEAN-PAUL II, Exhort. apost.Reconciliatio et paenitentia, n. 34: AAS 77 (1985),272; Let. enc. Veritatis splendor, n. 95: AAS 85 (1993) 1208.

(5) Mc 10, 11-12 "Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre, commet un adultère à l'égard de la première; et si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère".

(6) Cf. Catéchisme de l'Eglise catholique, n. 1650; cf. aussi n. 1640, et CONCILE DE TRENTE, Sess. XXIV: Denz. Schöm. 1797-1812.

(7) Exhort. apost. Familiaris consortio, n. 84: AAS 74 (1982) 185-186.

(Cool Ibid., n. 84: AAS 74 (1982) 186; cf. JEAN-PAUL II,Homélie pour la clôture du VIe Synode des évêquesn. 7: AAS 72 (1980) 1082.

(9) Exhort. apost. Familiaris consortio, n. 84: AAS 74 (1982) 185.

(10) Cf. 1 Co 11, 27-29.

(11) Cf. Code du Droit Canonique, can. 978 § 2.

(12) Cf. Catéchisme de l'Eglise catholique, n. 1640.

(13) Cf. CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI, Lettre aux évêques de l'Eglise catholique sur quelques questions concernant le Ministre de l'Eucharistie, III/4: AAS 75 (1983) 1007; THERESE D'AVILA, Camino di perfección, 35,1; ALFONSO M. DE LIGUORI, Visite al SS. Sacramento e a Maria Santissima.

(14) Cf. Exhort. apost. Familiaris consortio, n. 84: AAS 74 (1982) 185.

(15) Cf. Let. enc. Veritatis splendor, n. 55: AAS 85 (1993) 1178.

(16) Cf. Code du Droit Canonique, can. 1085 § 2.

(17) Cf. Exhort. apost. Familiaris consortio, n. 84: AAS 74 (1982) 185.

(18) Cf. les canons 1536 § 2 et 1679 du Code du Droit Canonique et les canons 1217 § 2 et 1365 duCode 

ET DE PLUS

Cette question est douloureuse, mais l’enseignement de Jésus sur le divorce est clair : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne sépare pas » (Matthieu 19,9). Contracter une nouvelle union conjugale (second mariage civil ou concubinage) quand on a divorcé, c’est nier par le fait même l’indissolubilité sacrée du mariage. L’Église du Christ ne juge pas la personne, mais un état de fait.

Confrontés à l’enseignement du Christ sur le divorce, les disciples, déjà, l’avaient trouvé rude ! Sur cette question comme sur d’autres, il ne faut donc pas opposer la dureté de l’Église et la miséricorde de Jésus. Beaucoup en effet soutiennent qu’il ne s’agit que d’une loi de l’Église. On laisse ainsi entendre que celle-ci n’aurait pas grand-chose à voir avec la loi d’amour et de miséricorde du Christ, voire même qu’elle serait en totale contradiction avec l’Évangile. Mais en réalité, il s’agit de la logique de l’Évangile. Saint Paul est un des tout premiers témoins de l’Évangile. Il souligne lui-même qu’il ne donne pas une opinion personnelle, mais la pensée du Christ quand il écrit : « Quant aux personnes mariées, voici ce que je prescris, non pas moi mais le Seigneur : que la femme ne se sépare pas de son mari. Au cas où elle s’en séparerait, qu’elle ne se remarie pas » (1° lettre aux Corinthiens 7,10-11).

C’est dans la lumière du Christ qui a aimé l’Église et s’est livré pour elle, de son amour irrévocable et de son don total, qu’il faut situer l’enseignement l’Église sur le caractère sacré et indissoluble du lien conjugal : « Si l’Eucharistie exprime le caractère irréversible de l’amour de Dieu pour son Église dans le Christ, on comprend pourquoi elle implique, en relation au sacrement de mariage, l’indissolubilité à laquelle tout véritable amour ne peut qu’aspirer »  explique Benoît XVI (Sacramentum Caritatis 29). Reconnaissant que le divorce suivit d’une nouvelle union pose « un problème pastoral épineux et complexe (…) qui touche de manière croissante les milieux catholiques eux-mêmes», le Pape demande aux pasteurs de « bien discerner les diverses situations, pour aider spirituellement de la façon la plus appropriée les fidèles concernés ». Mais, ajoute-t-il, « Le Synode des Évêques a confirmé la pratique de l’Église, fondée sur la Sainte Écriture (cf. Mc 10, 2-12), de ne pas admettre aux sacrements les divorcés remariés, parce que leur état et leur condition de vie contredisent objectivement l’union d’amour entre le Christ et l’Église, qui est signifiée et mise en œuvre dans l’Eucharistie ».

D’où le grave devoir pour les tribunaux ecclésiastiques de vérifier le bien-fondé des doutes qu’il peut y avoir sur la validité d’un mariage, explique encore Benoît XVI. Et là encore, il ne faut pas mettre une opposition entre le droit et la préoccupation pastorale, souligne le Pape : « On doit plutôt partir du présupposé que le point fondamental de rencontre entre le droit et la pastorale est l’amour de la vérité: cette dernière en effet n’est jamais abstraite, mais « elle s’intègre dans l’itinéraire humain et chrétien de tout fidèle ». (Sacramentum Caritatis 29)

Elysé
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1148
Age : 43
Localisation : FRANCE
Inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Marie du 65 le Jeu 22 Sep 2016 - 19:51

allez allons y gaiement encore un long copié/collé vous êtes vraiment saoulant!!!

_________________


Notre Dame de Lourdes Priez pour nous qui avons recours à Vous
"Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" (Ste Thérèse de Lisieux)
"Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère quand j'avais le Bonheur de Vous contempler" (Ste Bernadette à la Vierge Marie)

Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 11363
Age : 62
Localisation : LOURDES
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: au sujet des divorcés-remariés

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum