Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par Gilles le Mar 29 Mar 2016 - 2:20



Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais

Inefficaces ou au contraire dangereuses, les pilules du bonheur sont accusées de tous les maux. Pourtant, nous sommes les champions de la consommation de psychotropes. Les Dr Adeline Gaillard et David Gourion, psychiatres sortent un ouvrage « Antidépresseurs, le vrai du faux », aux éd. Delachaux et Niestlé qui dépassionne le débat et aide à mieux comprendre ces médicaments. Pour en finir avec nos idées reçues.

La dépression est une maladie qui touche une personne sur 5 au cours de sa vie. « Affirmer que les antidépresseurs sont inutiles, cela revient à dire aux malades que l’on ne peut rien faire pour eux. C’est terrible. Pourtant, il existe des solutions », s’insurge le Dr Gaillard. Voilà ce qu’il faut vraiment savoir sur les antidépresseurs.

Ca augmente les risques de suicide
Vrai et faux. La sombre actualité des derniers mois a fait enfler la rumeur. Le suicide d’Andreas Lubitz, copilote de la Germanwings serait, pour certains, la preuve que prise d’antidépresseurs rime avec suicide. S’il s’agit d’un risque, il est pris en compte par les médecins. « Le suicide est d’abord une complication de la dépression, explique le Dr Adeline Gaillard, médecin psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne. En début de traitement, il faut faire attention car le médicament peut stimuler sur le plan moteur sans que les effets sur l’humeur ne soient encore perceptibles. C’est là que le suivi est important. » Une menace plus importante chez les adolescents ou les personnes impulsives. Le médecin est là pour contrecarrer ce risque, en proposant une surveillance et un traitement adapté le temps que l’antidépresseur agisse.

On en prend trop
Plutôt pas à bon escient. « La dépression est une maladie à part entière qui dure dans le temps, ce n’est pas un coup de blues passager », précise le Dr Gaillard. « Il faut un cortège de symptômes (perte d’envie et d’énergie, humeur triste, problème de sommeil et d’appétit, difficulté à se concentrer…). Un ou deux ne suffit pas. Les antidépresseurs ont prouvé leur efficacité sur les dépressions d’intensité modérée à sévère, pas sur les dépressions légères. Dans ce cas-là, on préférera les techniques comportementales et cognitives. Or, les antidépresseurs sont encore trop systématiquement donnés dans le coup de blues. En revanche, les gens qui en ont vraiment besoin ne sont pas traités ou à des doses trop faibles. »

Ils ne sont pas plus efficaces qu’un placebo
Faux. Comme pour tous les traitements, et encore plus dans la dépression comme dans la douleur, l’effet placebo joue un rôle important. Prendre un traitement, c’est déjà se sentir mieux. Selon le Dr Gaillard, les études montrent qu’au bout d’un mois, 50 % des patients prenant des antidépresseurs voient leur état s’améliorer, contre seulement 30 % à la prise du placebo. Cette critique sur leur inefficacité viendrait plutôt du fait qu’ils sont trop souvent prescrits dans des dépressions légères où effectivement, ils n’ont pas fait la preuve de leur utilité. Mais pris dans de bonnes indications, ils sont efficaces. A condition de leur laisser le temps d’agir. Il faut généralement 3 à 6 semaines pour voir les premiers effets sur l’humeur. « Le choix de la molécule est déterminant : 30 % des personnes qui prennent un antidépresseur entrent en rémission. Cela veut dire que pour les autres, il faut essayer un autre traitement. » précise la psychiatre.

Si le médecin nous en prescrit, ça veut dire qu’on est déprimé (peut-être sans le savoir)
Faux. Les antidépresseurs ont d’autres indications que la dépression. Ils sont utilisés, à des doses plus faibles, dans des douleurs neurologiques (fibromyalgie, sclérose en plaque, chez les migraineux). Ils sont aussi utiles dans les troubles anxieux comme les troubles obsessionnels compulsifs, la phobie sociale, le trouble panique.

En cas de dépression, le mieux est d’attendre que ça passe
Faux. Les personnes qui ont fait plusieurs épisodes dépressifs et qui se chronicisent ont des lésions inflammatoires subtiles de certaines régions du cerveau et des anomalies du système immunitaire qui exposent à une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires. D’où l’importance d’un diagnostic précoce et d’un traitement efficace. Car plus l’épisode dure, plus il sera difficile de l’endiguer. « C’est pour ces raisons qu’il est fondamental de bien faire prendre en charge un début d’état dépressif et de discuter avec son généraliste ou spécialiste des différentes options thérapeutiques et des solutions les plus adaptées à sa situation individuelle, » précise la psychiatre.

Ces médicaments ont beaucoup d’effets secondaires
Vrai. Comme nombre de médicaments, la liste est longue. S’ils sont rarement graves, ils ne sont pas non plus systématiques. Prise de poids, baisse de la libido, les effets secondaires dépendent du type de molécule et de la réaction de l’organisme. La prise de poids concernerait 30 % des utilisateurs et  serait modérée (2 à 3 kg). Le rapport bénéfice-risque doit être pesé avec son médecin. Le principal problème, c’est que dans les 10 premiers jours, on ressent souvent les effets secondaires sans constater de bénéfices. « D’où l’importance de l’accompagnement pour ne pas que le malade se décourage », insiste la psychiatre.

Il existe des alternatives (médecines douces, psychothérapie)
Vrai. La psychothérapie fait partie de l’arsenal de la prise en charge au même titre que les antidépresseurs. « Les deux sont d’excellents outils qui se complètent mais ne sont pas forcément interchangeables. Dans les dépressions sévères, les antidépresseurs s’avèrent indispensables. Le soutien psychologique permet de passer un cap difficile avant la mise en place une psychothérapie plus approfondie. Chez certains malades qui vont très mal, il peut être nécessaire de commencer par soulager l’angoisse avec des médicaments, afin que le patient soit à même de verbaliser ce qu’il ressent », note le dr Gaillard.

    par Charlotte Moreau


      
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par vévette le Mar 29 Mar 2016 - 10:56

Merci Gilles

Oui, c'est vrai que parfois au cours de la vie, nous avons besoin d'une béquille pour remonter ! Personnellement, j'en ai eu pendant 6 mois après plusieurs décès dans ma famille.
Je n'ai pas eu d'effet secondaire.
Par contre, il faut faire attention quand on arrête, c'est y aller progressivement.
Et... ne pas boire d'alcool pendant le traitement.
avatar
vévette
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1270
Localisation : Bretagne
Inscription : 13/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par Père Nathan le Mar 29 Mar 2016 - 12:56

Un médecin m' a fait lire un de ses livres à ce sujet, une étude disant ouvertement que :

Plus de 90 pour cent des suicides d'hommes réussis en France concerne ceux qui prenaient ces anti dépresseurs

Et que c'étaiy la raison pour laquelle on changeait les noms de produits en question : Prozac, Zoloft et Cie


Ce qui veut dire en clair: l'idée de suicide ne venait pas du suicidé, mais provenait exclusivement du produit lui-même


Il vaut mieux faire une bonne retraite et vivre dans la Paix
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2301
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par Gilles le Mar 29 Mar 2016 - 13:55

Pere Nathan a écrit:Un médecin m' a fait lire un de ses livres à ce sujet, une étude disant ouvertement que :

Plus de 90 pour cent des suicides d'hommes réussis en France concerne ceux qui prenaient ces anti dépresseurs

Et que c'était la raison pour laquelle on changeait les noms de produits en question : Prozac, Zoloft et Cie


Ce qui veut dire en clair:
l'idée de suicide ne venait pas du suicidé, mais provenait exclusivement du produit lui-même


Il vaut mieux faire une bonne retraite et vivre dans la Paix

Je prends du Paxil (
paroxétine) depuis 2005
Paxil – Emplois, Effets secondaires, Interactions ...

Je n'ai jamais eu d'idées suicidaires ou d'autres effets secondaires. Shocked

Et je vous rassure... J'ai encore toute ma tête !
    Rigole


Gilles.  Ville de Québec - Canada   Chapeau
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par Père Nathan le Mar 29 Mar 2016 - 14:07

Gilles a écrit:[/b]

Je prends du Paxil (
paroxétine) depuis 2005
Paxil – Emplois, Effets secondaires, Interactions ...
Je n'ai jamais eu d'idées suicidaires ou d'autres effets secondaires. Shocked
Et je vous rassure... J'ai encore toute ma tête !
    Rigole

Gilles.  Ville de Québec - Canada   Chapeau [/quote]

Effectivement la paroxétine ne faisait pas partie de la liste
D'autres comme euphytose etc...non plus !

Mais je trouve que ce n'est pas drôle pour les victimes .....
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2301
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par vévette le Mar 29 Mar 2016 - 14:12

Oh Père ! ne mélangez pas les antidépresseur et euphytose qui lui est un mélange de plantes Very Happy
avatar
vévette
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1270
Localisation : Bretagne
Inscription : 13/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par Scala-Coeli le Mar 29 Mar 2016 - 16:02

Pere Nathan a écrit:Un médecin m' a fait lire un de ses livres à ce sujet, une étude disant ouvertement que :

Plus de 90 pour cent des suicides d'hommes réussis en France concerne ceux qui prenaient ces anti dépresseurs

Et que c'étaiy la raison pour laquelle on changeait les noms de produits en question : Prozac, Zoloft et Cie


Ce qui veut dire en clair: l'idée de suicide ne venait pas du suicidé, mais provenait exclusivement du produit lui-même


Il vaut mieux faire une bonne retraite et vivre dans la Paix

Je suis d'accord avec vous, Père Nathan, les médicaments en cas de dépression, c'est toujours délicat et cela ne soigne pas toujours les dépressions sévères...
Quant aux effets secondaires des anti-dépresseurs, dans l'article cité par @Gilles, il y en a de bien plus graves comme un changement de personnalité conséquent (grande désinhibition, par exemple). Il faut être prudent avec la médiatisation de médecins qui font de la pub pour leurs livres, ils se prétendent objectifs, or il y a le marché des industries pharmaceutiques à faire tourner... Donc autant se méfier.
Des fois, il peut s'agir d'un déséquilibre purement chimique (baisse de sérotonine) qu'il s'agirait de remettre à la normale.
Un article très éclairant à ce sujet (un peu long à lire mais très complet) :
http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=111

avatar
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1122
Localisation : Lutèce
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par Gilles le Mar 29 Mar 2016 - 16:09


@Scala-Coeli : comique 


Je prends du Paxil (paroxétine) depuis 2005 30m mg  Paxil – Emplois, Effets secondaires, Interactions ...

Je n'ai jamais eu d'idées suicidaires ou d'autres effets secondaires.

Et je vous rassure... J'ai encore toute ma tête !
   

Gilles.  Ville de Québec - Canada  

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.


Dernière édition par Gilles le Mar 29 Mar 2016 - 18:42, édité 1 fois
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par vévette le Mar 29 Mar 2016 - 18:03

Mon vieux médecin disait toujours qu'un médicament qui est prescrit quand il le faut, que ce soit anti inflammatoire, antibiotique ou antidépresseur, ne donne pas d'effet secondaire. Et j'ai toujours trouvé qu'il avait dit vrai.
Je n'ai pas eu non plus d'effet secondaire avec l'antidépresseur, mais j'ai respecté de ne pas boire d'alcool pendant tout le traitement et quand il a fallu l'arrêter, y aller progressivement.
avatar
vévette
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1270
Localisation : Bretagne
Inscription : 13/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par Gilles le Mar 29 Mar 2016 - 18:13

vévette a écrit:Mon vieux médecin disait toujours qu'un médicament qui est prescrit quand il le faut, que ce soit anti inflammatoire, antibiotique ou antidépresseur, ne donne pas d'effet secondaire. Et j'ai toujours trouvé qu'il avait dit vrai.
Je n'ai pas eu non plus d'effet secondaire avec l'antidépresseur, mais j'ai respecté de ne pas boire d'alcool pendant tout le traitement et
quand il a fallu l'arrêter, y aller progressivement.
Oui en effet chère @vévette !   thumright
Il ne faut jamais réduire la dose par soi-même, car il peut se produire de graves effets secondaires.


Normalement, c'est le médecin traitant qui décide après consultation.

Bonne journée ! sunny
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par vévette le Mar 29 Mar 2016 - 18:37

Gilles a écrit:
vévette a écrit:Mon vieux médecin disait toujours qu'un médicament qui est prescrit quand il le faut, que ce soit anti inflammatoire, antibiotique ou antidépresseur, ne donne pas d'effet secondaire. Et j'ai toujours trouvé qu'il avait dit vrai.
Je n'ai pas eu non plus d'effet secondaire avec l'antidépresseur, mais j'ai respecté de ne pas boire d'alcool pendant tout le traitement et
quand il a fallu l'arrêter, y aller progressivement.
Oui en effet chère @vévette !   thumright
Il ne faut jamais réduire la dose par soi-même, car il peut se produire de graves effets secondaires.


Normalement, c'est le médecin traitant qui décide après consultation.

Bonne journée ! sunny

exactement ! et il est bon aussi de faire confiance à son médecin. Le pharmacien aussi est parfois de bon conseil.
avatar
vévette
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1270
Localisation : Bretagne
Inscription : 13/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antidépresseurs : ce qu’on ne nous dit jamais ! À lire !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum