Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Pere spirituel: je me présente

Page 21 sur 21 Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par Chris29 le Sam 15 Avr 2017 - 21:08

Bonsoir Père Nathan,

Je tenais à vous remercier pour votre accompagnement autour de ce forum, je trouve vos interventions toujours très éclairées.

Au plaisir d'échanger avec vous prochainement.

Christophe

Chris29
Aime la Bible

Masculin Messages : 18
Age : 53
Inscription : 17/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par azais le Dim 16 Avr 2017 - 1:26

@Chris29 a écrit:Bonsoir Père Nathan,
Au plaisir d'échanger avec vous prochainement.
Christophe

@Chris29 le Père Nathan ne peut échanger sur le forum que par Message Privé ... voeu d' obéissance oblige
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 3538
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par Jeannedelamontagne le Mar 18 Avr 2017 - 8:25

Le Seigneur est vraiment ressuscité ! Alléluia!



Voici: Très belle méditation de père Nathan sur la Résurrection!


http://catholiquedu.free.fr/MEDITATION/RESURRECTION.htm

petit passage......., tiré de cette méditation!



La disposition profonde pour entrer dans ce mystère est vraiment la foi : du dedans de l’obscurité profonde de toutes les intériorités divines, une lumière resplendit, et dans cette lumière, nous assistons à la résurrection. Nous attendons ce surgissement de la lumière surnaturelle de la foi, cette lumière dans l’obscurité profonde de toutes les lumières divines en nous, pour voir la Résurrection. Voilà la disposition préalable pour rentrer dans la méditation de ce mystère. 
Actes de foi tranquilles, sereins, océaniques, d’obscurité absolue et de lumière jaillissante, pour que de l’intérieur, cette lumière surnaturelle jaillissant des profondeurs des intériorités divines en nous illumine notre intelligence et qu’il n’y ait plus que Jésus, la présence effective et intime de Jésus, en nous. La foi fait cela. 
Une fois établis dans l’intérieur de Jésus, nous rejoignons la disposition dans laquelle était Marie à l’instant de la Résurrection. Alors le séisme magnifique de la Résurrection vient bouleverser toute la terre mariale, notre terre à nous, notre monde : « Je suis la résurrection ».


Pour donner un exemple de méditation, lisons cette minute composée d’après un texte d’Adrienne von Speyr… Avec l’Eglise, nous allons ensuite pouvoir entrer dans la méditation du mystère. 

Comme Marie le jour de Pâques, recevoir la Résurrection : le matin de Pâques, Marie goûte encore jusqu'à la lie le vide et la ténèbres… pourtant, Elle sait que Jésus est Dieu, et, comme Dieu, survivra à toute destruction, à toute mort à l'aurore comme jadis à l'apparition de l'ange, Elle n'est de nouveau que pure attente. Elle ne s'attend pas à une apparition déterminée, mais sa foi est si ouverte, si disponible, que n'importe quelle apparition peut lui advenir
voilà que Son Fils se présente à Elle de l'intérieur d'Elle-même la gloire divine fulgurante, remplit les espaces de sa foi d'une plénitude qui dépasse toute pensée et tout désir. Il ne remplit pas seulement le vide qui est en Elle, mais Il le comble absolument, comme la Divinité déborde toute attente humaine.
Son premier ‘‘oui’’, trente trois ans plus tôt, Elle avait pu le former Elle-même et l'exprimer dans le chant du ‘‘magnificat’’, ce nouveau ‘‘OUI’’ est sans nom car il débouche sur le ‘‘OUI’’ éternel de Dieu Lui-même.
C’est comme un fleuve dans la mer, où Elle se noie et s'engloutit à présent, c'est un cri de jubilation au-delà de toute parole… et de tout chant… Elle est entourée de toutes parts et illuminée jusqu’au plus intime par la Lumière brûlante de Son Fils.
Voilà Sa vision du Passage, dans une évidence qui illumine toute la Passion et sa plaie béante ne laisse plus en Elle la moindre trace d’ombre… elle se dilate au contraire et surabonde joyeusement, immensément à Pâques, l'unité d'existence de Marie avec le Fils est telle que dorénavant ils ne peuvent plus être séparés (ni corporellement, ni spirituellement, ni glorieusement) :
là où le Fils est essentiellement, actuellement, véritablement présent, la Mère s’enracine et s'écoule, Elle n'en peut plus être absente comme Elle a dit ‘‘oui’’ à l'Incarnation du Fils, La voici emportée aussi à accompagner toute nouvelle venue du Seigneur sur terre dès cet instant Elle l'accompagne en toutes Ses messes futures, toutes ses absolutions à venir, toutes ses Présences qui relèvent, toutes les jubilations d'éternité que le Christ ressuscité dépose de là dans les cœurs qui s'attacheront à Lui.



C’est admirable. 
( d’Adrienne von Speyr, qui connut la stigmatisation chrétienne de son protestantisme d’origine pour passer à la plénitude de l’Eglise apostolique … )



Si Dieu le veut, si Dieu nous le permet, allons plus loin.
Lorsque sous l’ombre du Père, Marie a été saisie, enveloppée du dedans de cet anéantissement en Dieu, et que la super-venue du Saint Esprit l’a pénétrée glorieusement et miraculeusement à l’intérieur de sa propre éternité, son ‘Oui’ nouveau incarnant Dieu en sa chair pénètre profondément en cette Lumière de l’éternité divine. L’éternité divine a donc été comme toute attentive, s’est toute rassemblée dans la lumière surnaturelle de la foi de Marie et du coup le Verbe de Dieu a regardé toute son humanité à travers elle et Il s’est incarné : Premier mystère joyeux, le Verbe est devenu chair. Comme c’est beau, comme c’est grand ! 
Le « Oui nouveau » de la Résurrection (ce serait beau de retenir au moins cela), est pénétré de la chair et du sang vivants de Jésus, de l’âme glorifiée de Jésus, du relèvement de Jésus, de l’humanité glorifiée de Jésus se saisissant de tous les temps et de tous les lieux de la création dans cette fulgurante traversée de la Résurrection : la Chair glorifiée du Christ se rassemble dans le cœur immaculé de Marie pour se faire Dieu. 
C’est la chair glorifiée de l’humanité intégrale qui devient le Verbe de Dieu. 
Le Verbe s’est fait chair…
Nous pouvons dire ici : la chair glorieuse assumée par la gloire de la Résurrection se fait Dieu, elle s’engloutit dans l’océan de la toute Puissance de Dieu et devient Dieu. 
Jusque là, la chair, le corps, le sang de Jésus, en raison du mystère de la grâce capitale du Christ, avait repoussé l’absolue perfection de l’actuation incréée du Verbe de Dieu dans sa chair et son sang, à cause du mystère de la Croix. Tandis que dans la Résurrection, la chair du Christ glorifié, ressuscité, devient Verbe de Dieu. 
Premier mystère joyeux, le Verbe s’est fait chair.
Premier mystère glorieux : la Résurrection devient Dieu Lui-même.


C’est la foi de Marie qui a permis cela. C’est la foi immaculée de l’Eglise qui a permis cela. Dieu, dans tous les mystères de sa rédemption, dépend de la foi. Il ne fait rien sans l’amour et la coopération dans une grâce d’affinité avec la lumière surnaturelle de la foi à l’état pur. Sans la foi, il n’y a pas de mystères du Rosaire.
Dieu n’a rien fait par sa toute Puissance, Il a tout fait par Amour dans l’Incarnation de son Messie …

Et le mystère de la Résurrection, comment cela a-t-il pu se faire ? 
Dans l’Evangile, il y a deux mots grecs pour expliquer le mystère de la Résurrection (la Haggadah de la Résurrection s’est écrite en grec). 
Deux anges, stolèn leuken (en habit sacerdotal immaculé - ‘stola’ : l’étole – Marc 16, 5 ) un à droite, un à gauche, à l’aspect de l’éclair, dit aux femmes : « mais vous cherchez Jésus (en français on dit : ) le crucifié ? Il n’est pas ici ». C’est tout à fait différent en traduction analytique : « vous cherchez Jésus dans l’état de crucifixion ? Mais Il n’est pas dans l’état de crucifixion, Il est dans l’état de résurrection » : ouk estin odè.( Marc 16, 6 ) 
« Il n’est pas là, Il n’est pas dans cet état, Il est dans l’état de résurrection, regardez les vêtements, Il était là ». 
« Egertè ! : Il est ressuscité. » (Matthieu 28, 3-6). 
Jésus dit : « Ne fallait-il pas que le Christ ressuscite dans la gloire ? ». Anastastè : Il est ressuscité. Saint Pierre le proclame : « Celui que vous avez crucifié, Il est ressuscité », anasastè !
Premier mot grec : égersis, résurrection. 
Deuxième mot grec : anastasis, résurrection.


Quelle différence ? Que se cache-t-il donc derrière ces deux mots grecs que l’Ecriture utilise mais que nous traduisons dans toutes les langues par un seul mot. Pourquoi le cacher ? Le Saint Esprit est extraordinaire dans la Sainte Ecriture : comme Il aime à cacher les choses ! Mais dès que c’est nu, il y a deux mots. Enlevez le vêtement de la traduction, dévoilez les Ecritures, et vous trouvez à nouveau les deux mots : égersis, anastasis.
Egersis. Jésus est Dieu ; la toute Puissance intime et éternelle d’avant la création du monde qui saisit le corps mort de Jésus, attire l’âme toute glorifiée de Jésus en sa subsistance ( Il ne faut pas oublier que l’âme séparée et morte de Jésus est toute ressuscitée, toute glorieuse : cela fait trente-six heures que l’âme de Jésus est dans la gloire, elle n’est pas ressuscitée dans la chair, mais elle est glorieuse et enflamme tous les lieux de la mort, créant ainsi le diaphane merveilleux amoureux flamboyant du purgatoire et de l’entrée dans le parvis). 
La divinité incréée d’avant la création du monde qui saisit toute l’âme toute ressuscitée, toute glorieuse, toute la lumen gloriae qui doit envahir tous les océans de l’intimité sans limite de Dieu de Père au ciel, est là, toute resplendissante dans les lieux de la mort, en son âme, à l’intérieur de l’âme du papa ( de son père humain ainsi toute glorifiée elle-même avec lui ). Dieu le Père et Dieu le Fils se rejoignent, fulgurant l’Esprit Saint : nous l’avons vu dans le dernier mystère douloureux. 
Dieu reste Lui-même en ce corps mort de Jésus séparé.
Ce même Dieu dans toute la gloire de la Résurrection demeure également dans l’âme séparée de Jésus. 
Et c’est Dieu assumant Son corps qui attire et fait pénétrer toute la gloire éternelle de la Résurrection de l’âme de Jésus dans les lieux de la mort de tous les temps et de tous les lieux, qui l’attire et la ramène dans le temps de son corps déposé dans le sépulcre. 
C’est Dieu en ce corps de Jésus mort qui ramène l’âme glorifiée une nouvelle fois dans le temps de la situation cadavérique de Jésus, s’arrachant de l’aevum de la gloire de son âme, pour relever sa chair dans le temps de son corps mystique, pour le faire revivre. 
C’est Dieu le Fils lui-même, le Verbe de Dieu, qui se ressuscite Lui-même à partir de son corps mort. Son âme resurgit donc et la forme glorieuse de ce corps réanime victorieusement son cadavre. Il est le Médiateur en Son corps de Sa résurrection !
L’âme glorieuse de Jésus avait pénétré tous les lieux de la création et de la mort ; le corps de Jésus se relevant, a donc fulguré : telle fut l’égersis .
Il a fulguré : Il a traversé tous les temps et tous les lieux. Tout le cosmos du corps divin de Jésus glorifié dans la gloire, brûlant de la gloire de ce fulgurant et extraordinaire relèvement, a traversé tous les éléments de matière.

Jeannedelamontagne
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 206
Age : 51
Localisation : Pyrenées
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par Jeannedelamontagne le Mer 19 Avr 2017 - 14:05

@azais a écrit:Meshom, partie 24, le silence du Père Nathan

  (durée 5 mn )
Ajoutée le 12 avr. 2017
Mais pourquoi faut-il que celui qui crie dans le désert de nos renoncements soit mis au silence ?


Puisqu'il y a peu de mots, ça sera bien d'entrer dans la signification profonde des mots qui sont prononcés.


A exactement 33 secondes!:

Le père Nathan dit: FASCINENDUM ET TREMENDUM: dans le commentaire de l'Apocalypse que le père a fait en 2004/2005 ( http://catholiquedunet.fr/basecatho/2007/apocalypse2007.pdf ), le père utilise deux fois cette expression.

Page 26, 27: Et il me dit : ne frémis pas. Il était dans un état de coma, comme dit sainte Hildegarde : fascinendum et tremendum. Vous êtes comme mort parce que l’esprit est hors de vous, il n’est plus dans votre chair et votre sang, c’est trop fort. Tout est dans un état de suspension et cela fait une espèce de frémissement très doux : fascinendum et trememdum. Ça pourrait être traumatisant, comme ça l’a été pour les soldats au tombeau de Jésus à la résurrection, parce qu’ils étaient dans le péché et n’avaient aucun désir de Dieu. Mais Jean, lui, avait le désir de Dieu, alors ce frémissement était très doux. C’est le tremblement de la résurrection, je ne sais pas comment le décrire autrement que par fascinendum et tremendum.


Page 59: Ex tou cosmou : il nous apprend à sortir de ce monde cosmique, être arraché à ce monde cosmique, et à

nous laisser emporter jusqu’au Trône : C’est le jour du Seigneur. Saint Jean célèbre la messe, comme tous les jours,
il communie, et tout à coup, le voici arraché à ce monde cosmique (il en a l’habitude, croyez-le bien). 
Le ciel s’ouvre. Dans le ciel de son intellect-agent, son intelligence incarnée, quelque chose se déchire, et il rentre à
l’intérieur de ce tremendum et fascinendum, de cette frontière entre la grâce à l’état pur : Marie glorifiée, et la gloire.
Alors il entend une lumière, il se retourne (une mutation se fait, il est complètement converti, retourné : il vit de Dieu, de Jésus, de Marie) et il voit Jésus recouvert de la gloire de Marie.
Ayant vu Jésus recouvert de toute la gloire de Marie, c’est aussitôt que tout le Corps mystique de Jésus lui est rendu présent : il le voit. Alors, ayant vu Jésus dans la gloire et tout le Corps mystique de Jésus au ciel, Jésus peut lui parler et lui montrer ce qu’est l’Eglise : la lettre aux sept Eglises. Si nous vivons de ce que Jésus dit dans la lettre aux sept Eglises, nous vivons pleinement du Corps mystique entier et vivant de Jésus vivant à partir du ciel, pas à partir de la terre, à ce moment-là une porte s’ouvre (chapitres 3 et 4). Puis il vit le trône, les vingt-quatre vieillards, les quatre vivants, la grande liturgie de la Très Sainte Trinité à travers la gloire de la résurrection de Jésus, Marie et Joseph. Ils sont trois ressuscités, une liturgie a commencé, et il le voit. Comme c’est beau !
Ce qui est important, c’est les chrétiens sur la terre, ceux qui vivent des sacrements et de la grâce.




Dans la deuxième commentaire, il me semble que l'attitude et contemplation sont décrites que nous devons avoir pour que la porte du ciel ouvre, pour se préparer à la retour intermédiaire du Christ!



Il reste encore à pénétrer aussi dans l'orémus de la prière de NUNC DIMITIS........., que l'Eglise prie chaque soir! La prière que le père prie à la fin!



après le Cantique de Syméon : Nunc dimíttis

on chante l'oraison finale, formulée ainsi sur cette vidéo  :

Oremus : Visita, quaesumus Domine, habitationem istam, Sancta Sanctorumque   ...   Paternitatis Tuae Meshomisae

et omnes insidias inimici habea longe repelle

Angeli Tui sancti habitent in eam

Qui nos in Pace custodiant

Et Bénédictio Tua sit super nos semper

per Dominum nostrum Jesum Christum Filium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitate Spiritus Sancti Deus, per omnia sæcula at sæculorum. Amen.

Visite, Seigneur, nous te Le demandons cette demeure

ainsi que le Saint des Saints de votre Paternité meshomisée,
et éloignez-en toutes les insidieuses pénétrations de l'ennemi; que vos saints Anges y habitent, qu'ils nous y gardent dans la paix, et que votre bénédiction demeure toujours sur nous. Par Jésus-Christ votre Fils, notre Seigneur, qui, étant Dieu, vit et règne avec vous, en l'unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Amen.



Commençons déjà à la prier chaque soir en communion avec l’Église tout entière


Le père Nathan a rajouté cette partie:

Sancta Sanctorumque Paternitatis  Tuae Meshomisae



Dernière édition par Jeannedelamontagne le Dim 23 Avr 2017 - 11:19, édité 1 fois

Jeannedelamontagne
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 206
Age : 51
Localisation : Pyrenées
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par Père Nathan le Dim 23 Avr 2017 - 10:20

⚜️
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2098
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par Jeannedelamontagne le Dim 23 Avr 2017 - 10:35

Après le silence du père Nathan,   des enfants de 5 à 55 ans parlent....


Le père Nathan a fait des petits.....

La vérité sort de la bouche des enfants!





Jeannedelamontagne
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 206
Age : 51
Localisation : Pyrenées
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par Père Nathan le Dim 23 Avr 2017 - 12:51



https://gloria.tv/video/3sfFGFWnr4xv21XUJtgbgRgnd  
(sur Gloria TV compte CathJouenne )

https://www.youtube.com/watch?v=oU_zVmuzH2c
(you tube)
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2098
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par véronique69 le Dim 23 Avr 2017 - 13:04

c'est intéressant  la mise en lumière par Marie-Victoire (quel beau nom à l'heure où on a la tentation, au moins pour certains, de baisser les bras) du lien entre le meshom et la spiritualité de la Divine Volonté,(Luisa Picaretta), le meshom entraînant sans doute une certaine rupture avec des spiritualités précédentes devenues inadéquates ou insuffisantes pour vivre avec ces nouvelles conditions consécutives au meshom...

véronique69
Aime le chapelet

Féminin Messages : 429
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pere spirituel: je me présente

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 21 Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum