Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Ven 16 Oct 2015 - 13:23

Cela a commencé au décès de mon mari en Octobre 2014 lorsqu'il a fallu que je déménage de notre appartement beaucoup trop grand et que je donne des meubles et appareils ménagers qui ne tiendraient pas dans mon nouvel appartement.
Mon meilleur Ami Philippe(Maître de cérémonie que vous rencontrerez obligatoirement lors des processions) vient me voir avec Bernard et me demande si je peux donner certaines choses à l'Association Scala Sancta il est évident que je réponds "servez-vous" et par ce fait Bernard me rétorque "Je vais partir en voyage en Asie, voudriez-vous vous occuper de l'association, je ne réfléchis pas et j'accepte.
Le Mardi suivant je me rends sur le lieu de rendez-vous, je découvre un hôtel de 25 chambres, un petit palais.
Je continue ma visite une grande entrée, salle à manger pouvant recevoir de nombreuses personnes un salon attenant, cuisine et un grand sous-sol avec immense cuisine et nombreuses pièces où sont entassées des vêtements femme/hommes et enfants, tous ces vêtements sont des dons et destinés à être donnés aux sans-abris et personnes en grande précarité.
Je rencontre Michelle la seule femme sur place et seule bénévole. Puis arrive un prêtre à la retraite, le Père M. qui me reçoit avec un grand sourire et je vois sur son visage la fatigue et le désoeuvrement face à la multitude de tâches à accomplir.
La tâche allait être lourde pour moi aussi, remettre tout en état car un laisser-aller s'était installé depuis de nombreuses années,il fallait nettoyer de fond en comble je rajoute récurer, oui c'est le mot adéquat.
Je ne mesurais pas trop l'ampleur du travail, j'étais heureuse de pouvoir me rendre utile.

J'ai commencé à trier les vêtements et les placer dans les quatre pièces prévus à cet effet.
Je prends petit à petit mes marques, ce n'est pas évident mais je me plie volontiers aux exigences, il fallait être sur tous les fronts, rangement, cuisine pour plusieurs personnes et surtout ménage mais cela ne me faisait pas peur.
Des denrées étaient stockées au sous-sol, un stock pour tout un régiment, mais là stupeur les dates limites étaient dépassées, je commence à trier. Le Père M. me dit c'est pas trop grave et le Père G. me dit non il ne faut pas, je tranche donc poubelle, quel gâchis...avec toute la misère qu'il y a aujourd'hui.
Il fallait donner ces aliments à quelques familles nécessiteuses et à mes Amis "sans-abris" donc renouvellement de stock.
Mes journées étaient rythmées entre ménage, repas etc...Je ne rentrais que très tard chez moi mais tellement heureuse.

l fallait gérer les bagarres ça c'était du ressort des hommes, les chiens qui avaient aussi besoin d'affection.

Les tables étaient dressées dehors alors qu'il faisait un froid de canard mais nous n'avions pas le droit de nous plaindre tous mes Amis sans-abris avaient le sourire.
Cet hôtel pouvait recevoir des personnes en grande précarité pour deux ou trois nuits, d'autres y avaient élu domicile pour un mois ils nous aidaient dans les tâches quotidiennes contre un gîte et couverts en échange, de belles rencontres mais aussi des deuils des gens meurtris par la vie.
Des rires mais aussi des pleurs, je me souviens de ce jeune homme (T. 23 ans) à qui la vie n'a pas fait de cadeau, seul avec son chien dans une vieille caravane aménagée sur les hauteurs de Lourdes, il sonnait presque tous les jours afin que nous l'écoutions, il s'était amouraché d'une femme qui se moquait de lui, combien de fois nous devions le prendre dans nos bras pour le consoler...ou arrêter ses crises lorsqu'il voulait tout casser, ce gamin est très attachant je l'aime beaucoup.

Une petite anecdote alors que je remettais en état le bas de l'hôtel, j'étais avec mon ami Philippe et le Père G. qui est traditionnaliste, il portait donc la soutane, soudain un rat passe devant moi je me mets à hurler et le Père G. de soulever sa soutane, quel fou rire enfin après car j'étais montée sur une table à la vue de ce rat....Je vous rassure il n'y a plus de rat tout a été passé au peigne fin.

Un jour frappe à la porte un jeune M. il sort de prison Fleury-Merogis, un mardi je me souviens car nous recevions nos Amis sans-abris, une table était dressée sous le raisin qui pendait dans la cour, il ne faisait pas froid ce jour là.
M. prend place au milieu des autres Amis et il me regarde d'un air triste, je lis dans ses yeux un grand désarroi,philippe(mon ami)va chercher le café j'en profite pour lui demander ce qu'il voulait, oui car Philippe était plus stricte que moi quand il fallait loger des nouveaux arrivants, il me dit" Que faut-il faire pour loger ici", je lui répond "Et bien rien" juste un coup de main,Philippe n'avait pas l'air "chaud" pour le garder mais mon insistance a eu raison de ses doutes.
La timidité de M. s'est envolée comme par enchantement, était-ce une stratégie, vous verrez par la suite....j'ai appris à mes dépends qu'il fallait faire très attention....

Je continue avec ce jeune Portugais M. ; Il s'est donc installé dans la chambre du premier étage en face de celle de Philippe.
Je le pris avec mois afin qu'il puisse m'installer des étagères dans le nouveau local que j'avais aménagé pour recevoir mes Amis les sans-abris, une véranda où nous recevions nos Amis mais tellement froide que nous prenions la décision de les recevoir dans la salle à manger.
M. prenait ses marques très rapidement je le trouvais nerveux, au bout de 15 jours il montrait des signes de violence inaccoutumés.
Un jour où je passais l'aspirateur dans la véranda, je le voyais tourner avec son téléphone je lui demande " Quelque chose ne va pas ?Il me répond "Oui ma grand-mère vient est décédée , je dois partir au Portugal et je n'ai pas d'argent", il attendait un pécule de la prison, tout naturellement je lui propose de l'aider,je n'avais guère plus que lui à l'époque.
Je téléphone à la plus jeune de mes filles, Jessica, qui immédiatement me dit "J'envoie un mandat postale sur ton compte".
Le mandat reçu je lui donne l'argent, il se prépare et il part en emportant un sac à dos avec quelques vêtements. Il devait nous donner des nouvelles...nous attendions, j'ai essayé de l'appeler sur son portable...aucune réponse.
Puis un jour, il téléphone en disant je rentre, j'ai fait du stop et la voiture qui m'amenait est tombée en panne, chose bizarre l'indicatif du pays ne correspondait pas à sa destination, mais bon, nous décidions de fermer les yeux.
Il revient avec des parfums qu'il propose à Philippe celui-ci refuse et la vie continue.
Un autre jour, il tournait encore en rond avec son téléphone, je lui demande ce qui le tracassait, il me dit "J'ai une tante qui vient de se faire écraser par un engin communal, elle traversait la route pour faire ses courses et il me montre une page de journal où l'accident était relaté. Là, je me suis dit il ment, je cours voir Philippe et je lui explique la situation, et avant que M. ne nous rejoigne je dis à Philippe "J'ai un pressentiment, il va faire son sac et partir, nous décidons de l'attendre en bas de l'escalier, il bredouille je vais chercher l'argent que je dois à Marie ensuite je reviens, il n'avait pas encore reçu ses papiers, l'assistant social J. devait lui envoyer dans les prochains jours, il part, mais ne revient pas.
Dans la nuit je reçois des messages me disant ne t'en fais pas je vais te payer etc...
Au bout de quelques jours n'ayant aucune nouvelle de M., nous ouvrons sa porte de chambre avec le double, il avait emporté avec lui la clé.
Je décide de faire le ménage, que ne fut pas ma surprise de trouver une chambre sale, les vêtements que nous lui avions donnés jonchaient le sol mais encore cela n'était pas grave, je trouvais des tickets de lignes de trains de la région, il n'avait donc pas bougé d'ici.
Je retourne les matelas et je découvre un ordinateur, j'appelle Philippe et stupeur il me dit" Mais c'est mon ordi qui est là" en effet c'était bien l'ordi de Philippe.
Sur le moment je lui en ai voulu, il avait menti, je lui avais accordé ma confiance, mais petit à petit cette rancœur a disparu, je souhaite que M. soit heureux et surtout plaie d'argent n'est pas mortelle.

Nous prenions un café avec Philippe en terrasse lorsque mon ami me dit "Tu vois ce jeune de l'autre côté sur un banc cela va faire plusieurs jours que je le vois dans les sanctuaires" je me retourne discrètement et j'aperçois "cet ange", un homme d'une quarantaine d'années les cheveux bouclés qui descendaient le long de sa nuque, je dis à mon ami et si on l'invitait à notre table, ni une ni deux Philippe va le chercher il avait de gros bagages...
Après une poignée de mains nous lui commandons son thé et un dialogue s'instaure mais en Anglais, oh là j'ai fait sept années d'anglais mais j'ai tout perdu, cela devenait difficile pour moi heureusement mon ami qui parle Anglais couramment me faisait la traduction.
Benoit avait un sourire merveilleux des yeux d'un bleu azur on pouvait se noyer dedans....Il se mit à nous raconter son histoire.
Il arrivait de Hongrie son pays natal il a parcouru à pieds les milliers de kilomètres qui le séparait de Lourdes, un peu de "stop" mais sans un euro en poche, il venait prier Marie afin qu'Elle lui donne le courage d'accepter se séparation avec la mère de ses enfants,il aimait sa femme mais celle-ci lui a préféré un cinéaste de passage en Hongrie. Il repartait chez lui, Philippe lui propose de venir à La Scala Sancta où une chambre l'attendait, mais il devait retourner en Hongrie.
NousNous embrassons avec la promesse de se revoir.
Les semaines passent pas de nouvelle de Benoit.
Un mardi où nous recevions nos Amis sans-abris, j'aperçois Benoit...Oh Mon Dieu il était de retour. Par un pur hasard il se trouvait là il avait suivi un de nos amis qui venait s'habiller, j'appelle immédiatement Philippe qui surpris se jette dans ses bras. Benoit nous explique qu'il était de retour car il aimait Marie.

Benoit est donc installé à La Scala, c'est un homme d'une gentillesse hors du commun, toujours le sourire, il m'aidait dans mes tâches quotidiennes et Philippe lui enseignait le Français, mais surtout cet homme avait un charisme exceptionnel, il avait la Foi et chaque matin il se levait très tôt pour aller prier Marie, puis à la Messe et il retournait dans les sanctuaires afin de participer au Chapelet de 15h30 puis Messe à nouveau et pour terminer Chapelet en Italien, il avait soif de Marie ses questions étaient toujours en relation avec la Foi.
Ses enfants lui manquent, il décide de repartir, il voulait être chez lui pour Noël (chez ses parents plus exactement, un couple d'enseignants).
Nous appréhendions ce retour, il n'avait aucun papier mais une force en lui inexplicable, une carte de téléphone lui est offert, un peu d'argent, si nous avions pu faire plus évidemment nous l'aurions fait, puis il retarde un peu son retour la Fête de Marie est dans quelques jours, il veut honorer celle qui l'a envoyé à Lourdes, il participe à des processions....Et c'est le départ.
Mais tout ne se passe pas comme prévu

Benoit est sur la route, pour avoir de ses nouvelles nous devons attendre qu'il se connecte via internet, les jours passent plus de nouvelles....Nous étions très inquiets.
Nous apprendrons qu'il a été très malade et plus d'argent pour se soigner.
Il erre dans une gare, une dame s'approche de lui et lui donne 100€, c'est la providence, pour moi c'est Marie.
Il arrive chez ses parents très fatigué, il se soigne et se repose, sa toux ne passe pas, la fatigue est plus intense, nous prions très fort pour lui, nous avons peur.
Des nouvelles rassurantes arrivent, Benoit va mieux, Dieu soit loué il est guéri.
Il passe les fêtes de Noël avec ses parents et ses enfants chéris, il semble heureux.
Il décide de revenir à Lourdes à pieds, il est vrai que la route ne lui fait pas peur, nous l'attendons avec une grande joie non feinte.
Je lui prépare sa chambre où je fais quelques aménagements, meubles supplémentaires, penderie avec des vêtements propres etc...Et surtout une belle icône de La Vierge Marie.
Il arrive tout sourire mais toujours avec une toux très grasse, ce qu'il fait en premier c'est rendre visite à Marie pour la remercier.
Puis vient le temps où il doit trouver un travail, il a déjà la CMU et est inscrit à l'ANPE, ce qu'il faut savoir c'est qu'à Lourdes il n'y a pas de travail malgré les 230 hôtels répertoriés (Lourdes étant la deuxième cité hôtelière de France).
Il doit travailler, sa femme le harcèle afin qu'il verse une pension pour ses enfants.
Philippe travaillant pour Les Sanctuaires, l se démène corps et âme afin de lui trouver cet emploi.
Il est présenté à plusieurs chapelains, un poste lui aurait convenu c'est un mi-temps mais il ne parle pas assez bien le Français.
Il vient me voir dans les sanctuaires où j'ai repris mon bénévolat il a le sourire mais un peu dépité face à ce manque de travail.
Philippe le présente à J.-M. un de ses amis qui reçoit chez lui des jeunes en mal de vivre, c'est autour d'un feu de cheminée et airs de guitare que J.-M. lui explique qu'il peut demander à une de ses connaissances.
La réponse est positive, Benoit va devoir partir dans le Midi afin d'aider une famille, il sera logé et rémunéré.
Nous sommes heureux pour lui mais triste de le voir partir.
Nous avons des nouvelles de Benoit celui-ci après avoir terminé la réfection d'une maison il est embauché comme vigneron.
Je souhaite de tout cœur que mon Ami Benoit puisse un jour revenir sur Lourdes c'est son souhait le plus cher.
Benoit cet ange qui a marqué nos cœurs.(suite  un couple atypique)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Miséricorde du Christ le Ven 16 Oct 2015 - 13:35

merci pour ce beau partage passionnant à lire !

Miséricorde du Christ
Près de Jésus Christ

Masculin Messages : 25
Inscription : 13/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Ven 16 Oct 2015 - 13:46

Merci Miséricorde du Christ, il y aura une suite.....la mort, l'espoir.....
Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Gilles le Ven 16 Oct 2015 - 14:24


Deux pages d'un beau fil de discussion sur le même sujet...

Au Québec : Des maisons qui viennent en aide aux sans-abri et démunis
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Sam 17 Oct 2015 - 18:48

Bonjour,

Je continuerai ma page avec mes Amis sans-abris, lorsque j'aurai un peu plus de temps!!!
Dans la continuité je vous poste aujourd'hui une vidéo :

Portrait de Jean-Claude une belle rencontre :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Liza2028 le Sam 17 Oct 2015 - 19:51

Coluche a bien raison, ce sont des gens comme nous
sauf qu'ils n'ont plus d'argent.
J'ai toujours pensé que vivre dans la rue, cela ne devrait pas
exister.

Liza2028
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1364
Inscription : 26/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mes amis

Message par Bretagne le Sam 17 Oct 2015 - 22:56

Bonsoir et merci "Marie du 65"...
Rien ne vaut un témoignage de la sorte !!J'attends la suite .
Que le Seigneur Tout Puissant te bénisse
Bretagne

Bretagne
Pour le roi

Féminin Messages : 646
Inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Maud le Sam 17 Oct 2015 - 23:07

Merci , Marie- José pour ce beau témoignage   thumright

Et que le Seigneur te bénisse  pour toutes tes bonnes actions que ce soit sur le Forum ou dans ton environnement direct , bénévolat ...etc  sunny

Amicalement
avatar
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Michael le Dim 18 Oct 2015 - 7:44

Vous êtes très avançée @Marie du 65 sur le chemin du Seigneur.
Pratiquante,bénévolat à Lourde et ce très beau récit de votre vie feront de vous une belle grande Sainte au Paradis.
Je vous offre cette rose bien méritée qui vient du coeur.


Au plaisir de vous lire.


Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5206
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Dim 18 Oct 2015 - 8:05

Bonjour Liza,

En effet, comme tus le dis si bien, ce sont des êtres humains comme nous leur vie a basculé du jour au lendemain : séparation, perte de travail, abandon des parents etc....
Quelle misère cela me fend le coeur.
Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Dim 18 Oct 2015 - 8:08

Bonjour Bretagne,
Merci d'avoir lu mon témoignage, j'ai encore des choses à vous dire, c'est promis je continuerai de vous relater la Vie de Mes Amis.

Que Dieu te bénisse également

Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Dim 18 Oct 2015 - 8:16

Bonjour Maud,
Merci également de ta réponse, tu sais, je devais faire ce témoignage je suis tellement peinée de voir tout ces êtres humains dehors,parfois un sourire, une parole gentille, ne coûte rien et pour moi cela me fait avancer dans ma Foi.
Je sais que tu fais également de belles choses, lorsque j'ai vu ton témoignage et ta rencontre avec Notre Saint-Père cela m'a beaucoup ému j'aurai voulu être auprès de toi à Rome.
Ma Chère Maud je t'embrasse bien Amicalement flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Dim 18 Oct 2015 - 8:23

Bonjour Mon Ami Michael,
Je suis loin d'être une Sainte, il me manque l'auréole Rigole
Plus sérieusement, je crois que maintenant , étant seule, je me dois d'aider encore plus ceux qui ont besoin de moi.
Une vie bien confortable au chaud ne m'apporte rien, tant que j'aie la santé et bien je continuerai à apporter un peu de chaleur à ces personnes qui eux attendent dans le froid.

Merci Michael pour cette belle rose de plus c'est la fleur que je préfère entre toutes!!
Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Michael le Dim 18 Oct 2015 - 8:36

Bonjour @Marie du 65
Pour l'auréole je ne suis pas inquiet.
Elle viendra bien en son temps. Wink


***Vous devriez prendre l'habitude de tagger nos noms pour vous assurer que vous vous adressez à une personne en particulier.
Rien de plus simple,mettre le nom dans l'arobas en haut.
En agissant de cette façon,lorsqu'on va voir nos notifications,il est très facile de répérer l'intervention.
Restons sur le sujet.


Bonne journée. Soleil
Union de prières. Prie


Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5206
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Maud le Dim 18 Oct 2015 - 8:43

Merci Marie- Josée ,  tu écris

Je sais que tu fais également de belles choses  

C'est humblement , comme plusieurs d'entre nous , qui  essayons d'apporter notre petite pierre à cet " Edifice d' Amour " que le Seigneur nous demande de construire sur cette Terre et de le  témoigner autour de nous  par nos actions

Gloire à toi Seigneu

Amicalement

avatar
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Dim 18 Oct 2015 - 8:55

@ Michael,

Merci.
Alors que je vous explique lorsque j'ai commencé à poster sur ce forum, je ne connaissais pas ce qu'était un ordi, si vous saviez les nombreuses fois que j'ai du faire appelle à des membres......Bon, j'essaierai de mieux faire.

En ce dimanche, Union de Prière

Prie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Invité le Dim 18 Oct 2015 - 9:00

Oui Maud c'est toujours dans l'humilité que nous devons faire de bonnes actions.

Sans l'aide de Dieu à nos côtés nous serions bien petits.

Merci Maud et Saint Dimanche
En Union de Prière Prie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Scala-Coeli le Dim 12 Fév 2017 - 18:00

Merci pour ce très beau témoignage, @Marie du 65 !! Very Happy
avatar
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1061
Localisation : Lutèce
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par steve2035 le Mer 15 Fév 2017 - 17:58

Bon ben je saurais où habiter quand je viendrais à Lourdes. C'est rassurant Smile
avatar
steve2035
Aime le chapelet

Messages : 402
Inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Marie du 65 le Mer 15 Fév 2017 - 21:36

Pas de problème
Cooking Sleep
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 17898
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma Vie avec mes Amis les sans-abris

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum