Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Lourdes : Toutes les infos.

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mar 20 Oct 2015 - 22:11


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mar 20 Oct 2015 - 22:57

Le Pape à Lourdes ce que vous n'avez pas vu (1)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mar 20 Oct 2015 - 22:59

Le Pape à Lourdes ce que vous n'avez pas vu (2)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mar 20 Oct 2015 - 23:05



Témoignage d'Anne-Dauphine et de son mari Loïc

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 22 Oct 2015 - 8:18

Lourdes et les Miracles


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 22 Oct 2015 - 8:41


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Ven 23 Oct 2015 - 17:54

Bernadette Soubirous

Bernadette Soubirous a vécu 35 ans : vingt-deux années à Lourdes (1844-1866),  treize à Nevers (1866-1879). En 1858, dans la Grotte de Massabielle, à Lourdes, la Vierge Marie lui apparaît à dix-huit reprises. La vie de Bernadette en est transfigurée.
Source : Sanctuaires de Lourdes

http://fr.lourdes-france.org/approfondir/bernadette-soubirous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Sam 24 Oct 2015 - 9:30

Pèlerinage National des chorales liturgiques:

http://fr.lourdes-france.org/sites/default/files/Dossier_presentation_Ancolies_Site.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Dim 25 Oct 2015 - 9:00



Témoignage d'un légionnaire Français gravement blessé!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Dim 25 Oct 2015 - 12:36

Henry Berger  livre des "Témoignages Humanistes"

Source: La Dépêche Du Midi

Henri Berger livre «des témoignages humanistes»


Henri Berger publie «Ce que nous avons reçu à Lourdes», un livre qui recueille 40 témoignages récoltés durant les émissions de «Radio-Lourdes-Pyrénées», devenue «Radio-Présence», animées par cet employé d'hôtel.

La sortie du nouvel ouvrage d'Henri Berger tombe à pic. «Ce que nous avons reçu de Lourdes» est préfacé par le père André Cabes. Le nouveau recteur des Sanctuaires de Lourdes à quatre interviews dans ce livre. «C'est un ami car nous avons travaillé ensemble au conseil de rédaction du «Journal de la grotte». Dans ses interviews, on peut apprécier toutes ses actions passées», dévoile Henri Berger. Une belle manière de découvrir ou redécouvrir le «chef» des Sanctuaires. D'autant plus qu'une interview porte sur le décès de son frère. «Chaque interview a un fond spirituel», indique Henri Berger. En commençant par les pèlerinages des clochards et des prostituées, dont l'auteur explique que ce dernier «a eu lieu cette année, mais c'est confidentiel». Le livre égrène les thèmes du pardon, des guérisons miraculeuses, mais aussi de personnes engagées à partir de l'Église. Telles que Jean Vanier, de la communauté de l'Arche, au service des pauvres ; Évelyne Madre et l'accompagnement des séropositifs, les personnes handicapées ; Claire Amitié, qui a apporté son aide à des jeunes femmes défavorisées. «Je me suis dit que dans le livre, les derniers seront les premiers», explique l'auteur. D'où les interviews du pèlerinage militaire international arrivent à la fin du livre. «Chaque interview part de l'humain et est un récit d'engagement humaniste», remarque Henri Berger. Une invitation pour les non-croyants à découvrir l'ouvrage.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mar 27 Oct 2015 - 9:24

Cette vidéo n'est pas récente, je tenais tout de même à vous la présenter

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mar 27 Oct 2015 - 18:19

Témoignages de Guérisons à Lourdes :

TÉMOIGNAGE : TRANSFORMÉE DANS LA PISCINE MIRACULEUSE DE LOURDES LORS D'UN PÉLERINAGE


Août 1959 : c'est loin, et pourtant, ce bain à Lourdes il me semble que c'était hier, tellement je suis encore imprégnée par la Grâce de cette immersion qui surgit ce jour-là, dans ma vie de petite-fille mal élevée et insupportable !
Une enfance marginale en France

Pour raison de santé, mes parents avaient dù me faire accepter, exceptionnellement, dans une Colonie réservée aux élèves des Ecoles privées, qui se situait à quelques kilomètres de Lourdes...et à peine le séjour commencé, les Soeurs qui s'occupaient de cette Colonie pour filles des meilleures familles de la Région de Blois , ne savaient plus où donner de la tête, entre mes bavardages inopportuns, mes reflexions détonnantes et surtout mon vocabulaire vulgaire ! Il faut dire que la vie, depuis 3 ans me poussait inéxorablement sur des chemins qu'on qualifieraient de "défendus" ; j'étais entrée tout doucement dans une espèce de marginalité involontaire et destructrice... Le 11 Novembre 1956 mon frère, de 6 ans mon aîné, s'est donné la mort, et mon enfance -au sens beau du terme avec tout ce qu'il implique d innocence et de bonheur tranquille, a pris brusquement fin, alors que je n'ai que 8 ans !!

Mes parents, ouvriers honnêtes et modestes, sont dépassés par la situation : mon père redouble de travail pour "oublier" le cauchemar qu'il a vêcu (mon frère qui vivait un "complexe d'Oedipe" dans ce qu'il a de plus radical, détestait mon père et ne voyait que ma mère...) ma mère, femme timide et nerveuse à la fois, se perd dans des démarches, et son travail... elle est déstabilisée par les évènements, et peut-être aussi, par une certaine culpabilité. Quoi qu'il en soit, elle se réfugie dans ses pensées , et ne me supportant plus, m'envoie jouer "dehors", sans se préoccuper vraiment des gens que je rencontre ou des lieux que je fréquente... Au début, ce sont les familles voisines que je harcèle, pour pouvoir partager les jeux, ou le travail des uns et des autres, l'essentiel pour moi, étant de ne plus être seule dans mon coin : j'ai envie de parler, de partager, de trouver une place ! Et puis, quand les voisins ne sont pas là, je fais le tour du village, parfois je vais très loin, pour trouver des copines, un ami, quelque chose à faire... c'est un cercle vicieux, car bientôt, j'ai une telle réputation, que les familles "bien" me ferment leur porte, redoutant que j'influence leurs bambins ! Donc, j'invente de plus en plus de stratégies pour exister et frôle constamment le pire, sans m'en rendre compte... je suis délurée certes, hardie, mais mon coeur est pur et quand ma mère, affolée quand même, par mes retours tardifs, m'envoye au lit "sans souper", en me disant que si je continue comme ça, j'irai en Enfer, je ne comprends rien au monde des adultes, qui ne me donne pas les moyens de vivre "autrement"...
Découverte du mystère de la grotte de Lourdes à l'occasion d'un pélerinage

Une de mes voisines, directrice de l'Ecole Catholique, m'a donné à lire l'histoire de Bernadette Soubirous. Je lis beaucoup quand je ne peux pas sortir : cette histoire m'a particulièrement émue. Je suis bonne élève, malgré mes écarts, et 1ère au cathéchisme : je crois en Dieu, et j'essaye, même si j'en n'ai pas l'air, de penser à Lui, de prier, et de faire des efforts pour devenir meilleure, mais apparemment, en vain ! 12 Août 1959 : La veille au soir, j'ai été sermonée par Sr M.Françoise, après avoir été punie parce que j'avais traité une de mes petites compagnes de Colonie de "grosse vache" (cela semblait un crime à l'époque !) Je suis à fleur de peau, je me sens comme une brebis galeuse à côté des autres, je n'en peux plus de cette descrimination, et le soir, quand les monitrices viennent dire bonsoir dans les dortoirs, à grand renfort de bisous, je suis la seule à qui, on ne jette pas même un regard.... C'est la première fois que j'identifie ma souffrance : elle est trop forte pour moi, elle me submerge et je m'enfouis sous mes draps pour pleurer ...
- "Il faut que tu changes Maryse, tu ne peux pas continuer comme ça !" me dit Sr M.Françoise, entre autres,
et moi, de lui répondre : -" Mais, ma Soeur, je ne pense qu'à ça, changer, je ne supporte plus de vivre, différente des autres je ne demande que ça "être une fille "bien", mais je n'y arrive pas, je ne sais pas comment faire..."
Sr M.Françoise marque un temps d'arrêt en m'écoutant, sa voix se calme et son regard s'adoucit ; elle a perçu ma détresse !
-" Ecoute, Maryse, demain on va en pélerinage au sanctuaire de Lourdes, demande à la Sainte Vierge de t'aider, sincèrement, avec tout ton coeur, et tu verras, Elle va t'écouter... elle va t'aider ! Promis ?"
Bien sûr que je promets ! Je suis partante pour toutes les aventures, et celle-là semble avoir une résonnance bien différente de celles que j'ai vêcues depuis 3 ans : Et si j'allais vraiment changer..??

Mon coeur est léger en allant vers la grotte de Lourdes : j'espère, pour la première fois de ma vie, et c'est déjà tellement intense que mes compagnes s'étonnent de mon silence dans le car : on se demande si je ne suis pas malade... La visite des lieux où vêcut Bernadette, le Cachot, l'histoire triste de son père mis en prison, sa fragilité, sa mauvaise santé, et l'hostilité dont elle fut l'objet au moment des premières apparitions, me révèlent brutalement un lien de comparaison avec moi, toutes proportions gardées : dans mon esprit, Dieu semblait proche des riches, des forts. Dans mon village, les gens qui allaient à la Messe, étaient les familles les plus aisées ; les gens modestes avaient quelque chose de "maudit"... Eh bien, je me suis trompée, La Vierge a choisi une gamine pauvre, démunie, inintéressante, c'est à elle qu'Elle livre de grands messages, et même son Nom : l'Immaculée conception . Mon Espérance grandit au fur et à mesure que mes yeux découvrent la réalité du Mystère de Lourdes, et mon coeur se dilate en entrant en "communion" avec Bernadette.

Immersion dans l'eau des piscines de Lourdes : vivre une rencontre miraculeuse avec la Vierge Marie ...

Quand nous arrivons aux piscines pour les bains, mon émotivité prend le dessus : le protocole est impressionnant, et quand je me retrouve au bord d'un bassin, chaque main dans celle d'une hospitalière, ,je tremble et ne vois plus rien... J'ai l'impression que je vais mourir ! L'hospitalière me dit doucement :"avant de descendre te baigner dans la piscine, recueille- toi bien, ma petite fille, ferme les yeux, et si tu as quelque chose de particulier à demander à la Sainte Vierge, eh bien, c'est le moment, parle lui avec ton coeur..." ...

Suite : vivre la rencontre avec Marie





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mar 27 Oct 2015 - 18:23

Vivre par la prière et l'abandon une rencontre miraculeuse avec la Vierge Marie ...

... je tremble encore, mais j'aperçois la petite statue de Marie à l'autre bout du bassin qui me sourit et me tends les bras. Je me remémore ma conversation de la veille, et j'implore la Vierge Marie de m'aider à changer et de devenir une fille "bien"... suit l'immersion dans la piscine -à cette époque j'ai failli me noyer dans la Loire, et j'ai horreur de l'eau !- je retiens mon souffle et j'entends les prières continues des hospitalières "Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous..." je suis devant la statue, je ne sais pas ce qu'il faut faire : dans un élan d'Abandon total à Celle qui vient de devenir ma véritable Mère, je me jette en pleurant pour l'embrasser...
... et la guérison du coeur...

Quand je suis sortie de cette piscine, je n'étais plus la même ! Inexplicablement, tout mon être venait d'être rebaptisé (j'avais pourtant été baptisée un 15 Août !) et délivré par cette rencontre. Une joie immense m'habitait qui ne devait, dans l'Avenir, plus jamais s'éteindre, malgré les hauts et les bas... Un miracle ? oui ! Je l'ai toujours perçu comme cela, en me disant qu'au delà des quelques miracles physiques retenus comme "officiels" dans les Annales de Lourdes, il devait y en avoir des quantités invraisemblables, comme celui-là, discrets, invisibles et pourtant si époustouflants quand on y réfléchit...

... qui mène à la rencontre de Jésus et au mystère de l'amour.

MARIE, m'a pris la main ce jour là, et ne l'a plus jamais lâchée : Elle m'a conduit logiquement jusqu'à son Fils Jésus, qui est devenu très rapidement mon meilleur Ami, et avec qui j'ai partagé toute ma jeunesse, n'ayant de cesse de faire connaître à d'autres, la Bonne Nouvelle de l'Evangile et donc, le secret du véritable Bonheur. Le chemin était encore difficile, parce que la Vie est difficile... mais la phrase que Bernadette avait reçue de Marie et qui avait donné un sens à ma souffrance en 1959, a souvent résonné au coeur de mes tourments :"Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse dans ce monde, mais dans l'Autre !" non pas dans l'Au-delà, dans un monde lointain et mystérieux, mais déjà, dans le monde quotidien de l'Amour, où aucune détresse ne résiste, et où toute peine trouve son sens dans l'exemple du Christ et de Sa Croix.

Ma vie est un long chemin aride, où je ne comprends pas toujours ce que Dieu attend de moi (je suis persuadée que plus IL nous aime et plus Il nous associe à Ses souffrances...), mais le temps écoulé me donne toujours l'émerveillement de découvrir, qu'à travers des sentiers invraisemblables, le Miracle continue toujours, d'une façon ou d'une autre. Merci à Dieu, pour sa Fidèlité : Il n'abandonne jamais ceux qu'Il a pris en charge !

Source: L'Envie de Vivre



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 29 Oct 2015 - 11:01

Le Mag vidéo N°5


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par elexus le Jeu 29 Oct 2015 - 11:04

bonjour


je lirais le témoignage ce soir a ce soir tout le monde que Dieu veille sur vous tous Wink
avatar
elexus
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 832
Age : 21
Localisation : Région Ile de France ( essonne ) / Haute Normandie (76 )
Inscription : 04/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 29 Oct 2015 - 11:09

A ce soir mon garçon et que Marie t'aide sur ton lieu de travail!

Je t'embrasse

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Dim 1 Nov 2015 - 9:17

Bonjour à Tous,

http://fr.lourdes-france.org/evenement/messe-televisee-france-2-eveques-2015

Amicalement et Saint Dimanche à vous Tous!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mar 3 Nov 2015 - 17:09

Mardi 3 Octobre
Ouverture de l'Assemblée Plénière des Evêques à Lourdes

http://www.lourdes-infos.com/65100lourdes/IMG/jpg/01_800-68.jpg

Ouverture de l’assemblée plénière des Évêques ce matin à Lourdes
mardi 3 novembre 2015 par rédaction
L’Assemblée plénière des évêques de France s’est ouverte ce mardi à l’hémicycle Sainte-Bernadette. Jusqu’au 8 novembre 2015, sont réunis 118 évêques en activité dont 6 d’Outre-Mer, 16 évêques émérites ainsi que 5 évêques étrangers. Sont aussi présents des membres de conférences de religieux et religieuses (Conférence des religieux et religieuses en France, Service des moniales et Conférence nationale des Instituts séculiers de France), les directeurs de Services nationaux de la CEF et des représentants d’autres Eglises chrétiennes.

Cette Assemblée plénière de novembre – comme celle de printemps – est un temps de travail et de décisions entre évêques. Organisée par la Conférence des évêques de France, l’Assemblée plénière permet de rendre compte et d’orienter les travaux des instances abritées par la CEF et animées par les évêques eux-mêmes (Conseil permanent, Commissions, Conseils, Groupes de travail). C’est aussi un moment de ressourcement spirituel pour les Evêques.

L’Assemblée plénière, par ailleurs, permet aux évêques de se réunir, de s’écouter et d’exercer un discernement collégial sur l’actualité de notre pays, du monde et de l’Eglise universelle.
C’est enfin l’occasion attendue par les évêques d’échanger, de mieux se connaître et de montrer le visage collégial de l’Eglise en France. Pour les pasteurs de nos diocèses, c’est un moment fort de fraternité vécu dans la prière.




Le discours d’ouverture par Mgr Georges PONTIER,
archevêque de Marseille,
président de la Conférence des évêques de France

La fête de la Toussaint, que nous venons de célébrer dans nos diocèses, a tourné nos regards vers l’accomplissement de la route humaine. La vision du désir et de l’œuvre de Dieu accomplie en Christ nous était proposée dans cette « foule immense que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues », vivant la fête éternelle, filiale et fraternelle auprès de Celui qui est source de toute vie et de tout amour. Un appel à la sainteté pour tous avons-nous dit à ceux qui nous écoutaient, un chemin de bonheur vécu selon les béatitudes !

Le lendemain, hier, nous avons rejoint dans la prière nos frères et sœurs défunts et leurs familles, ceux de la récente catastrophe de Puisseguin en Gironde qui a emporté de façon subite à l’affection de leurs proches quarante-trois personnes des villages autour de Petit Palais. Nous n’avons pas oublié ceux de la catastrophe aérienne des Alpes de Haute Provence, ni ceux de l’avion russe sur le Sinaï ce samedi, ni ceux si nombreux des conflits du monde, particulièrement au Moyen Orient ou en Afrique. Nous avons encore prié pour ces milliers de migrants péris en Méditerranée ces derniers mois ou pour ceux qui meurent dans l’anonymat de nos grandes villes, les « disparus de la rue ». Oui, « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. » (G.S. 1), comme le disait voici 50 ans le concile Vatican II.

Nous nous savons porteurs fragiles d’un message qui nous dépasse. C’est celui de l’espérance qui éclaire et fait tenir, qui relève et qui donne sens. Cette espérance nous vient de la rencontre du Christ et de son témoignage, Lui qui est passé en faisant le bien, qui a fait de sa vie un don et qui a bien voulu par la volonté de son Père et la puissance de l’Esprit faire retomber sur chaque être humain et sur l’humanité entière la puissance de la miséricorde divine, la fidélité de son amour, sa victoire sur les haines, le péché et la mort.

Et comment l’annoncer, sinon en encourageant, en soutenant nous-mêmes ceux et celles au milieu desquels nous vivons ? Comment l’annoncer sinon en nous faisant proches, en nous risquant, en étant « cet hôpital de campagne » dont le Pape François aime parler au sujet de l’Eglise ?

Une Eglise qui se fait d’abord mère

Six d’entre nous étions présents au Synode ordinaire des évêques qui vient de s’achever à Rome le dimanche 25 octobre dernier, voici à peine 10 jours. Il poursuivait la réflexion commencée voici de nombreux mois au sujet de la famille. Il s’attardait cette année sur « la vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et dans le monde contemporain ». Nous y reviendrons dans le courant de cette assemblée.

Dans son discours de fin de synode, le pape François a souligné cet état d’esprit qui avait animé nos échanges et orienté nos propositions. « Ce synode signifie avoir incité tout le monde à comprendre l’importance de l’institution de la famille et du mariage entre un homme et une femme, fondée sur l’unité et sur l’indissolubilité et à l’apprécier comme base fondamentale de la société et de la vie humaine. Il signifie avoir écouté et fait écouter les voix des familles et des pasteurs de l’Eglise qui sont venus à Rome en portant les poids et les espérances, les richesses et les défis des familles de toutes les parties du monde. Il signifie avoir donné la preuve de la vivacité de l’Eglise catholique qui n’a pas peur de secouer les consciences anesthésiées ou de se salir les mains en discutant de la famille d’une façon animée et franche. (…) Il signifie avoir témoigné à tous que l’Evangile demeure pour l’Eglise la source vive d’éternelle nouveauté, contre qui veut « l’endoctriner » en pierres mortes à lancer contre les autres. Il signifie encore avoir mis à nu les cœurs fermés qui souvent se cachent jusque derrière les enseignements de l’Eglise ou derrière les bonnes intentions pour s’asseoir sur la cathèdre de Moïse et juger, quelquefois avec supériorité et superficialité, les cas difficiles et les familles blessées. » Oui, l’Eglise choisit la tendresse et la miséricorde de la mère pour accompagner ses enfants sur un chemin de progression, de conversion, de discernement de la présence de l’Esprit à l’œuvre en tout cœur pour y accomplir son œuvre de salut et de bonheur. Le Synode a souvent parlé des blessures qui affectent la vie de nos contemporains d’un bout du monde à l’autre. Il a loué la belle fidélité de bien des couples qui sont ainsi les premiers messagers de l’Evangile de la famille. Le document final, voté à plus des deux tiers des voix a été remis au Saint-Père auquel il appartient dans son ministère d’en préciser l’usage et la traduction éventuelle dans des formes qu’il saura préciser. Vous vous doutez bien que pour nous autres, ce fut un profond moment de vie ecclésiale, une expérience de la beauté de l’Eglise, une et diverse, rassemblée par Pierre et partageant en sa présence nos questions de pasteurs de la portion du peuple de Dieu qui nous est confiée. La canonisation des époux Martin est venue illustrer de façon heureuse le message de sainteté proposé à la famille et vécu par une famille de chez nous dans l’ordinaire d’une vie d’époux, de parents, d’éducateurs et de témoins. Le fait qu’ils soient les parents de la petite Thérèse ajoutait encore au rayonnement spirituel de leur existence.

Au cours de ces trois semaines a eu lieu le cinquantième anniversaire de l’institution du Synode des Evêques par le Pape Paul VI. Moment de méditation sur le mystère de l’Eglise, temps d’évocation de sa vie dans les cinq continents et enseignement du Pape François sur la synodalité dans la vie de l’Eglise. Ce texte important qu’il a prononcé, nous invite dans nos diocèses, comme dans nos provinces et nos conférences épiscopales à vivre de cet esprit. « Une Eglise synodale est une Eglise de l’écoute, avec la conscience qu’écouter « est plus qu’entendre ». C’est une écoute réciproque dans laquelle chacun a quelque chose à apprendre. Le peuple fidèle, le Collège épiscopal, l’Evêque de Rome, chacun à l’écoute des autres ; et tous à l’écoute de l’Esprit-Saint, l’ « Esprit de Vérité » (Jn. 14,17), pour savoir ce qu’il dit aux Eglises (Ap 2,7) ». Il ajoutait encore : « Le souhait du Concile était que de tels organismes (provinces, régions, conciles particuliers, conférences épiscopales) puissent contribuer à accroître l’esprit de collégialité qui ne s’est pas encore pleinement réalisé. Nous sommes à mi-chemin. » Nous pourrions nous demander si le temps n’est pas venu de relire à cette lumière la vie de notre conférence épiscopale.

L’accueil des Réfugiés et des Migrants

Au cours de ces journées de Synode, souvent le visage du drame vécu par les familles frappées par des guerres atroces ou des conditions de vie sans avenir nous a été rappelé par les Patriarches des Eglises Orientales spécialement. Une fois encore ils nous ont décrit le sort de nos frères chrétiens condamnés à l’exil, à une patience héroïque, à des replis dans des zones voisines plus sûres. Souvent les familles en sont éclatées pour que l’un parte à la recherche de ressources pour tous. Leur sentiment profond est que ce qui leur arrive ne vient pas surtout d’eux-mêmes, mais bien de facteurs politiques qui les dépassent et dont l’Occident n’est pas exempt de responsabilités graves. Ils nous demandent de faire entendre la voix de leurs peuples auprès de nos gouvernants. À partir d’autres endroits du monde, le cri des hommes a également habité notre aula : de l’Ukraine toujours en guerre au Nigeria et au Nord Cameroun qui subissent les exactions de Boko Haram, du Centre Afrique au Burkina Fasso, de tant d’autres pays encore. Et chaque fois les répercussions destructrices sur les vies de famille étaient mises en valeur.

Ici en Europe, cette question des réfugiés et des migrants a pris depuis quelques mois une ampleur continentale. La question de la solidarité entre nos pays pour accueillir et accompagner ces frères et sœurs en humanité qui fuient leurs terres natales et viennent chercher chez nous, aide et fraternité manifeste au grand jour nos peurs, nos égoïsmes, mais aussi nos générosités et nos prises de conscience. Au cours de notre assemblée, nous prendrons un temps de réflexion sur ce sujet. Nous avons invité le Cardinal Montenegro, Archevêque d’Agrigente sur le territoire duquel se trouve l’île de Lampedusa. Il nous partagera ce qu’avec ses diocésains il a observé depuis des années et ce qu’ils font de façon exemplaire et persévérante. Mgr Jaeger et des membres du service national des Migrants nous parleront aussi de ce qui se passe à Calais. Au-delà des solutions politiques dont les décisions nous échappent, nous savons l’importance de l’opinion publique, du tissu associatif, de l’engagement de chacun à son niveau. C’est un problème profondément humain que certains malheureusement ne manquent pas d’instrumentaliser en flattant les peurs et les égoïsmes. C’est aussi une question évangélique. Ne rappelle-t-elle pas la parabole du bon samaritain ? Les deux premiers passants se sont posé la question de savoir ce qui allait leur arriver s’ils s’arrêtaient auprès de l’homme tombé aux mains des bandits. Le troisième s’est posé la question inverse : que va-t-il lui arriver si je ne m’arrête pas auprès de lui. Il m’apparaît que dans les débats de société, la même question morale s’exprime avec clarté. On se demande souvent : que va-t-il nous arriver, à nous et à notre pays si nous accueillons ceux qui même parfois, pour effrayer davantage, sont qualifiés de horde envahissante ? Tout homme et les chrétiens en particulier, à la suite de Celui qui a dit à la fin de la parabole : « Va et fais de même », sont invités à se poser la véritable question, celle qui s’impose à leur conscience : Que va-t-il leur arriver si nous ne les accueillons pas ? L’histoire de notre pays comme celle de beaucoup sur cette terre enseigne combien les nations se sont faites par des vagues successives de migrants qui ont apporté une fois accueillis la richesse de leurs capacités, de leurs formations, de leur énergie amplifiée par la joie d’avoir enfin trouvé une terre hospitalière qui devient un jour la leur et celle de leur descendance. Notre devoir d’éclairer les consciences en ce domaine est évident et urgent. Voici bientôt un an au parlement européen de Strasbourg le Pape François s’exprimait ainsi « Il est nécessaire d’affronter ensemble la question migratoire. On ne peut tolérer que la Mer Méditerranée devienne un grand cimetière ! Dans les barques qui arrivent quotidiennement sur les côtes européennes, il y a des hommes et des femmes qui ont besoin d’accueil et d’aide. L’absence d’un soutien réciproque au sein de l’Union Européenne risque d’encourager des solutions particularistes aux problèmes, qui ne tiennent pas compte de la dignité humaine des immigrés, favorisant le travail d’esclave et des tensions sociales continuelles. L’Europe sera en mesure de faire face aux problématiques liées à l’immigration si elle sait proposer avec clarté sa propre identité culturelle et mettre en acte des législations adéquates qui sachent en même temps protéger les droits des citoyens européens et garantir l’accueil des migrants ; si elle sait adopter des politiques justes, courageuses et concrètes qui aident leur pays d’origine dans le développement sociopolitique et dans la résolution des conflits internes –cause principale de ce phénomène- au lieu de politiques d’intérêt qui accroissent et alimentent ces conflits. Il est nécessaire d’agir sur les causes et non seulement sur les effets. » C’est une fois de plus à la responsabilité, à la solidarité que nous sommes appelés, à l’étude objective de ces phénomènes migratoires et à la perception que tous les pays d’Europe n’en sont pas touchés de façon identique, ce qui nécessite une organisation juste, respectueuse des projets des personnes et à la hauteur des défis de ce dramatique exode.

La conférence mondiale sur le climat

A la fin de ce mois, se tiendra au Bourget et à Paris la 21ème Conférence mondiale sur le climat. Nous commençons à en connaître et à en comprendre mieux les grands enjeux pour l’humanité. L’encyclique du Pape François « Laudato Si’ » a fourni un cadre de réflexion riche et apprécié. La société civile de multiples manières attendait ce document, espérant et convaincue que les religions et le catholicisme particulièrement ont cette capacité de porter la réflexion au niveau des consciences, des changements de mode de vie pour préserver notre planète et le sort des générations qui viendront après la nôtre. En proposant les concepts de « maison commune » pour désigner notre terre et « d’écologie intégrale » pour montrer l’étendue de la problématique qui ne concerne pas seulement les questions environnementales mais toute la vie humaine et sociale, le Pape François a donné un éclairage à partir de notre foi et a ouvert des perspectives qui ne réduisent pas la réussite de la COP 21 à la seule décision importante des efforts à faire pour réduire le réchauffement climatique. Il s’agit d’oser regarder l’ensemble de la vie en société et entre les pays. Le Pape François invite à chercher un nouveau modèle de développement qui intègre le souci des plus pauvres et les associe davantage aux prises de décisions.


« Quand on parle d’ « environnement », écrit le Pape François, on désigne en particulier une relation, celle qui existe entre la nature et la société qui l’habite. Cela nous empêche de concevoir la nature comme séparée de nous ou comme un simple cadre de notre vie. (…) Il est fondamental de chercher des solutions intégrales qui prennent en compte les interactions des systèmes naturels entre eux et avec les systèmes sociaux. Il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale, mais une seule et complexe crise socio-environnementale. Les possibilités de solution requièrent une approche intégrale pour combattre la pauvreté, pour rendre la dignité aux exclus et simultanément pour préserver la nature. » (139).

Cet après-midi, nous regarderons ensemble cet événement important et la manière dont notre Eglise, parfois associée à d’autres Eglises chrétiennes et à d’autres religions, va y prendre sa part, tant au plan national que dans nos diocèses et tout particulièrement à Saint Denis et à Paris.

Il n’est pas inutile de rappeler qu’en 1982, la commission sociale de l’épiscopat avait produit un document toujours actuel dans son propos, intitulé « Pour de nouveaux modes de vie ». Il invitait déjà à cette conversion de nos comportements de vie et de notre rapport à l’usage des biens matériels ainsi qu’à la solidarité avec les plus pauvres. Cette réflexion va jusque-là : Que devons-nous changer dans nos modes de vie pour prendre notre part dans le respect de la création, la préparation d’un monde plus juste pour tous et une sobriété de vie ramenant vers l’essentiel ? Trop souvent les hommes se comportent comme des propriétaires de la terre et non comme des gestionnaires qui en ont reçu la charge et la protection pour le bien commun de tous les hommes et de toutes les générations.

Une Eglise qui soutient l’espérance et construit la fraternité

Parfois, comme beaucoup de nos contemporains, nous ne savons pas très bien où va ce monde. Au sein même de notre Eglise des sensibilités diverses s’expriment tant sur les analyses que sur les axes missionnaires à privilégier. Nous expérimentons que nous sommes bien dans notre mission quand nous permettons à des hommes et des femmes de trouver un chemin d’espérance solide et nouveau grâce à la rencontre du Christ expérimentée, vécue. De combien de témoignages de conversions joyeuses ne sommes-nous pas les témoins ? L’espérance trouvée renouvelle les cœurs, fortifie les courages, donne une direction et un sens. Les peurs diverses sont vaincues, les horizons s’élargissent, la confiance en Christ vient supplanter celle mise uniquement dans tel ou tel combat idéologique, porteur un moment, épuisant souvent.

Le dixième anniversaire des émeutes qui ont marqué les banlieues françaises en Novembre 2005, suite à la mort tragique de deux adolescents, fait apparaître à nouveau les questions auxquelles notre société cherche une réponse : problèmes de logement ou de travail, problèmes de santé ou d’éducation, problèmes familiaux ou de voisinages, questions sur le visage pluriel et interreligieux pris par nos sociétés. Etre pris par des peurs aux formes multiples ou s’engager pour un monde fraternel et solidaire : Telles sont bien souvent les alternatives qui nous apparaissent et que nous voyons à l’œuvre. Avec beaucoup d’autres nous cherchons les contours d’un avenir apaisant dans un contexte où beaucoup sont éprouvés. Nous autres, Evêques, nous voulons rappeler que l’Esprit n’a pas déserté le cours de l’histoire, qu’Il est présent dans le cœur des personnes et par le témoignage des croyants. Nous voulons inviter les fidèles de nos communautés à mettre leur confiance en la fidélité de Dieu, en la force de sa grâce, en sa miséricorde infinie. Nous voulons les inviter à être des artisans de paix, de dialogue, des acteurs de justice et de fraternité généralisée. C‘est le Christ qui nous invite et nous propose cet engagement pour être à l’image du Père « qui fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes ! » (Mt 5,45). Nous avons entrepris un temps de discernement évangélique ensemble lors de la précédente assemblée plénière. Peut-être faut-il voir comment le poursuivre peut-être sur nos initiatives pour soutenir l’espérance et l’engagement des Eglises qui nous sont confiées ?

Relisons chaque jour les Béatitudes et celle-ci particulièrement « Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu. »
Que la Vierge Marie, Notre-Dame de Lourdes, mère des Hommes, femme de foi, elle qui participe tant à l’œuvre de l’annonce de l’Evangile soutienne notre espérance et nous pousse sur les chemins de la fraternité.

============
Les sujets abordés cet après-midi
Les prêtres « venus d’ailleurs »

Partant notamment du constat que plus de 10% des prêtres en France viennent de l’étranger, un vote a lancé un Groupe de travail en avril 2014 sous la responsabilité de Mgr Dominique Lebrun, aujourd’hui Archevêque de Rouen. Cette Assemblée est l’occasion de présenter la fin de ses travaux sous la forme d’un troisième temps de travail (après la remise de deux rapports).

Le thème de réflexion portera sur « l’aventure humaine et spirituelle des prêtres venus d’ailleurs » ; l’occasion pour les évêques de pointer les questions particulières à se poser pour l’accueil de ces prêtres, en fonction des attentes et besoins respectifs. Pour nourrir cette réflexion, Mgr Bernard-Emmanuel Kasenda Mulenga, évêque de Mbujimayi au Congo RDC donnera le point de vue d’un évêque qui envoie des prêtres fidei donum en France. Les évêques pourront ensuite lui poser des questions. Ils pourront aussi échanger sur la contribution donnée sur ce sujet par le Père Philippe Vallin, préalablement consulté par le Groupe de travail le 23 septembre dernier.

COP 21

La COP 21 représente une étape importante de sensibilisation aux questions écologiques et climatiques. Les croyants, et plus particulièrement les catholiques, ont été invités à promouvoir cette démarche en l’enrichissant de leur approche spirituelle. La parution de l’encyclique Laudato Si’ en juin 2015 a facilité et renforcé la parole de l’Eglise catholique dans le débat. Ainsi, le respect de la Création et la dimension d’écologie intégrale qui dépassent le cadre strict de l’approche environnementale et climatique sont une invitation à une participation active dans le débat sociétal ouvert à l’occasion de la COP 21 y compris dans sa dimension spirituelle.

Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis, Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre, président du Conseil Famille et Société et Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris informeront les évêques du programme prévu pour l’Eglise dans le cadre de la COP 21. Les autres évêques feront part des initiatives de leur diocèse.


rédaction


[...]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Mer 4 Nov 2015 - 12:34



Invité à prendre la parole devant les évêques de France réunis à Lourdes en assemblée plénière pour aider à l‘approfondissement de la réflexion sur le thème « Prêtres venus d’ailleurs », Mgr Bernard-Emmanuel Kasanda, Evêque de Mbujimayi, R.D. Congo, a apporté, hier, son témoignage en tant que l’un des Evêques qui envoient ses prêtres en France tout comme dans d’autres pays, pour études et pour un services pastoral. (Suite)
http://www.lourdes-infos.com/65100lourdes/IMG/pdf/contribution-a-la-reflexion-de-la-cef-sur-les-pretres-fidei-donum-en-france.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2015 - 9:09

Bonjour,

Le 4 Novembre était La Journée Mondiale contre le cancer, je vous prie de trouver ci-dessous un lien concernant le Pèlerinage à Lourdes"Cancer Espérance" ce Pèlerinage est passé mais je tenais tout de même à vous dire que ce mal ronge encore de nos jours, prions pour toutes ces personnes qui souff

http://www.lourdescanceresperance.com/

Ci-dessous une vidéo que j'apprécie :



Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2015 - 21:06

cette vidéo est très mignone, pleine d'espoir... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2015 - 21:17

Bonsoir Eucharistie,
Je trouvais que cette vidéo démontrait bien que le Cancer n'est pas un frein à l'Amitié ou à l'Amour!!
Je connais des personnes qui ont été abandonnées lorsque leur ami ou conjoint ont appris leur Maladie
Je trouve leur attitude ignoble

Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2015 - 21:21

oui, c'est très cruel d'abandonner un conjoint malade.... on est là tant que "tout va bien," juste pour le plaisir quoi ... et quand la maladie arrive, on s'en va.. ignoble en effet....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2015 - 21:24

tout à fait Eucharistie surtout que cette Maladie arrive sans crier gare...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par elexus le Jeu 5 Nov 2015 - 21:51

on vis vraiment d'un monde remplis de gens méchans quand on a de la tune et que on est pas handicapé ni rien on a des potes mais dès que on est différent et que on a pas du tune ou alors que on est handicapé les gens nous regette pfffff c'est honteux de regeté les gens parcequ'ils sont malade Sad
avatar
elexus
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 832
Age : 21
Localisation : Région Ile de France ( essonne ) / Haute Normandie (76 )
Inscription : 04/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Ven 6 Nov 2015 - 8:53

Assemblée plénière des Evêques Prière à La Grotte


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Sam 7 Nov 2015 - 9:22


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Dim 8 Nov 2015 - 9:01

Bonjour,

Je me permet de remonter ce fil pour les personnes qui ne peuvent se déplacer à l'Eglise aujourd'hui.

http://fr.lourdes-france.org/evenement/messe-televisee-france-2-eveques-2015

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par elexus le Dim 8 Nov 2015 - 9:03

@Marie du 65 a écrit:Bonjour,

Je me permet de remonter ce fil pour les personnes qui ne peuvent se déplacer à l'Eglise aujourd'hui.

http://fr.lourdes-france.org/evenement/messe-televisee-france-2-eveques-2015



j'imagine c'est quand je vais faire le cathé et que en décembre si je bosse qu'ils nous fasse bossé le dimanche comme cette année certain dimance je vais bosser vivie le commerce XD c'est abuzer ^^


mais sa me plais d'etre dans le jouet Wink


ps : je t'ai envoyé un mp marie Smile
avatar
elexus
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 832
Age : 21
Localisation : Région Ile de France ( essonne ) / Haute Normandie (76 )
Inscription : 04/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Invité le Dim 8 Nov 2015 - 12:44

merci de nous poster ces vidéos, pour ceux qui ne peuvent se rendre à Lourdes Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lourdes : Toutes les infos.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum