Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Jésus est-il Dieu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jésus est-il Dieu ?

Message par Liza2028 le Dim 13 Sep 2015 - 21:47

La réponse de Père Philippe Louveau.

Qui est Jésus ? Cette question se pose sérieusement à nous, qui n’avons pas vécu au temps du Christ. Est-il un prophète, un grand homme, un sage ? Elle s’est posée tout aussi sérieusement pour les disciples et les personnes qui ont entouré Jésus, jusqu’à l’exclamation d’évidence de Pierre : tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant !

Jésus ne dit pas qu’il est Dieu.

Dans les évangiles, on voit Jésus très méfiant et même réticent à l’égard de certains titres que d’aucuns voulaient lui donner. Ainsi en est-il de ceux de « Messie » ou de «roi des Juifs», très connotés politiquement. Il semble s’être plutôt désigné comme «fils de l’homme» (Marc, 2, 10)

Il ne pouvait qu’être encore plus réservé quant à l’appellation «dieu». Dans le monde religieux du bassin méditerranéen, ce nom recouvre tant de représentations diverses! Les prophètes d’Israël, ses devanciers, n’avaient-ils pas déployé toutes leurs énergies à dénoncer les idoles ou caricatures de Dieu que les hommes aimaient se fabriquer ?

Jésus parle rarement de Dieu, mais plus volontiers de son Père ou du Père ou de «celui qui m’a envoyé». Il en parle avec une certaine respectueuse distanciation : «le Père est plus grand que moi» (Jean 14,28) et, le jour et l’heure du Jugement Dernier, personne ne les connaît, pas même le Fils, sinon le Père seul (Marc 13,32). Par cette manière de parler et, dans le même temps, par le lien unique et la familiarité inouïe qu’il manifeste avec le Père en s’adressant à Lui (Matthieu 11,25-27), Jésus se présente plutôt comme «le Fils».

Pour vous, qui suis-je ?
A côtoyer Jésus, ses disciples vont entrevoir qu’il y a en lui plus grand que le temple » (Matthieu 12,6), plus grand que le sabbat (Marc 2,28), plus grand que la manne (Jean 6,48-51), plus grand qu‘Abraham (Jean 8,56-58), plus grand que Moïse et la Loi elle-même (Matthieu 5,21-48). Cela les amènera  peu à peu à formuler leurs propres réponses à la question que leur pose le comportement et l’être même de Jésus : «Pour vous, qui suis-je ?». Les évangiles dévoilent ces réponses formulées par les disciples. Pierre s’exclame : «le Messie, le Fils du Dieu vivant» (Matthieu 16,15) ou encore le cri de Thomas : « mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jean 20,28). A en croire même le 4ème évangile, Jésus accepte le titre proprement divin de « Maître et Seigneur » que lui donnent ses disciples (Jean 13,13).

Connaître Jésus dans ses actes et ses signes.

Jésus nous fait connaitre Dieu, que personne n’a  jamais vu, par ses actes et ses signes. « Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, nous l’a fait connaître » (Jean 1,18). Jésus nous montre qu’il est Dieu par des signes et prodiges: aux envoyés de Jean-Baptiste venus l’interroger sur son identité et sa mission, Jésus répond seulement : «Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres.» (Matthieu 11,4-5).

Il le montre en parlant avec autorité de Dieu et de la Loi : « On vous a dit, moi je vous dis… » (Matthieu 5). Il le montre en pardonnant les péchés (Marc 2,5-7), ce que Dieu seul peut faire. Tout cela lui vaut d’ailleurs l’accusation de blasphème de la part des autorités juives : «tu blasphèmes : tu n’es qu’un homme, et tu prétends être Dieu.» (Jean 10,33).

Au-delà de tout ce que Jésus donne ainsi à voir et comprendre de sa relation unique à Dieu, c’est dans sa mort et sa résurrection que la tradition chrétienne voit le point culminant de la révélation de la divinité du Christ. Les évangélistes Matthieu et Marc notent ainsi qu’au pied de la croix «le centurion qui était là en face de Jésus, voyant comment il avait expiré, s’écrie : « vraiment, cet homme était fils de Dieu !» (Marc 15,39).

Mais, de manière plus décisive encore, c’est finalement le Père qui, en ressuscitant Jésus et en lui donnant de se montrer vivant au matin de Pâques, révèle aux disciples l’identité de Jésus : « Ce même Jésus que vous avez crucifié, Dieu a fait de lui le Seigneur et le Christ » (Actes des Apôtres 2,36). Ce qui permettra à  l’auteur de la Lettre à Tite, d’exprimer la foi des premiers disciples, en parlant de «Jésus-Christ, notre grand Dieu et notre Sauveur» (Tite 2,13).


Père Philippe Louveau, curé de la paroisse Saint-Cyr-Sainte-Julitte de Villejuif, diocèse de Créteil
Contactez l’auteur.


Source : http://jesus.catholique.fr/questions/jesus-est-il-dieu/jesus-est-il-dieu/

Liza2028
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1364
Inscription : 26/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par Célestine le Mar 1 Déc 2015 - 19:58

Bonjour merci Liza,

le texte est très instructif devant cette question, en reprenant des passage de Evangile qui plus est Smile

Je penses que nous sommes aussi amené à être des fils de Dieu et une parti de nous vis dans la divinité (Matthieu 5,48)Soyez donc parfaits comme votre père céleste est parfait
avatar
Célestine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 164
Inscription : 10/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par Invité le Mer 2 Déc 2015 - 20:59

j'aime beaucoup le Credo, symbole de Nicée

Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,
créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible,
Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
Il est Dieu, né de Dieu,
lumière, née de la lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu
Engendré non pas créé,
de même nature que le Père ;

et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,
il descendit du ciel;
Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour,
conformément aux Ecritures, et il monta au ciel;
il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts
et son règne n’aura pas de fin.
Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
il procède du Père et du Fils.
Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire;
il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par Fortunatus le Mer 2 Déc 2015 - 22:22

Eucharistie a écrit:j'aime beaucoup le Credo, symbole de Nicée

Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,
créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible,
Je crois en un seul Seigneur, [b]Jésus Christ, (...)

J'ai toujours vu et lu comme ça, mais je n'ai pas toujours compris. À mon avis, on devrait partager le premier vers en deux parties, car autrement on pourrait penser que seul le Père est Dieu. En résumé, le Credo dit que:

Je crois en un seul Dieu:
Le Père (...)
Jésus Christ (...)
L'Esprit Saint (...)

Enseigné et retenu comme ça, il serait plus claire, car je suis tombé dans ce guet-apens pendant des années.
avatar
Fortunatus
Aime le chapelet

Masculin Messages : 437
Inscription : 18/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par tous artisans de paix le Mer 2 Déc 2015 - 22:45

Bonsoir Fortunatus,


Je pense que ce passage du Credo s'appuie, entre autres, sur le chapitre 8 de la 1ère épître aux Corinthiens:


1 Corinthiens 8

06 pour nous, au contraire, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et vers qui nous allons ; et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout vient et par qui nous vivons.


En fait, Dieu pouvait être appelé "Dieu" ou "Seigneur".


Mais dans ses lettres, pour distinguer le Père du Fils, Saint Paul a pris l'habitude de donner le titre de "Dieu" au Père et celui de "Seigneur" à Jésus.


Exemple:

Romains1

07 À vous qui êtes appelés à être saints, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

Cela veut-il dire que Jésus n'est pas Dieu? Non, absolument pas! Jésus est bien Dieu.


Si Jésus n'était pas Dieu, alors cela voudrait dire que Dieu n'a pas le droit au titre de Seigneur, puisque "il n'y a qu'un seul Seigneur, Jésus Christ".


Peut-on enlever le titre de Seigneur à Dieu? Non. Surtout qu'il était bien appelé "Seigneur" dans la Bible.


Et puis, il y a tout plein d'autres passages qui nous montrent que Jésus est bel et bien Dieu.


Jésus Lui-même nous dit qu'il est UN avec le Père et que quiconque l'a vu a vu le Père.


Et que dire de ce que dit Saint Paul?


il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et vers qui nous allons ; et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout vient et par qui nous vivons


On voit bien la réciprocité entre le Père et le Fils. Tout vient du Père, par le Fils, qui est son Verbe, le Verbe de Dieu.


De même, quand Saint Paul dit:

la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.


On voit que la même paix nous vient et du Père et du Fils. Elle vient du Père par le Fils. Là encore, on ne peut pas détacher le Père du Fils. Ils sont liés, ils sont unis, ils sont UN: un même Dieu.


Amitiés  Coucou
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3323
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par tous artisans de paix le Mer 2 Déc 2015 - 23:12

Je me permets encore de copier ici ce que j'avais rédigé sur un autre fil:


tous artisans de paix a écrit:Il est vrai que l'évangile de Jean est sans doute le plus explicite. Il y a le prologue qui nous dit clairement que le verbe était Dieu et que le verbe s'est fait chair et qu'il a habité parmi nous:


Jean 1

1 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu.
2 Il était au commencement en Dieu.
(...)
14 Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous, (et nous avons vu sa gloire, gloire comme celle qu'un fils unique tient de son Père) tout plein de grâce et de vérité.



Il y a aussi les "JE SUIS" de Jésus, dans cet évangile. Ou le "le père et moi nous sommes UN".


Il y a encore d'autres passages assez explicites, dans cet évangile:


Jean 2

19 Jésus leur répondit: "Détruisez ce temple et je le relèverai en trois jours."
20 Les Juifs repartirent: " C'est en quarante-six ans que ce temple a été bâti, et vous, en trois jours vous le relèverez!"
21 Mais lui, il parlait du temple de son corps.


Jean 14

8 Philippe lui dit: "Seigneur, montrez-nous le Père, et cela nous suffit."
9 Jésus lui répondit: "Il y a longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu? Philippe, celui qui m'a vu, a vu aussi le Père. Comment peux-tu dire: Montrez-nous le Père!
10     Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi?



Jean 20

27 Puis il dit à Thomas: "Mets ici ton doigt, et regarde mes mains; approche aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois plus incrédule, mais croyant."
28 Thomas lui répondit: "Mon Seigneur, et mon Dieu!"



Jean 21

25 Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses; si on les rapportait en détail, je ne pense pas que le monde entier pût contenir les livres qu'il faudrait écrire.


Cette phrase fait allusion au psaume 40:


Psaume 40

6 Tu as multiplié, Yahweh, mon Dieu, tes merveilles et tes desseins en notre faveur: nul n'est comparable à toi. Je voudrais les publier et les proclamer; ils surpassent tout récit.



Mais l'évangile de Jean n'est pas le seul à nous laisser entendre que Jésus est Dieu.



Je vous donne quelques exemples:


Luc 13

34 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés! Que de fois j'ai voulu rassembler tes enfants comme une poule sa couvée sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu!
35 Voici que votre maison va vous être laissée (déserte). Je vous le dis, vous ne me verrez plus que ne vous direz: Béni celui qui vient au nom du Seigneur! "


Qui donc peut dire: "Que de fois j'ai voulu rassembler tes enfants comme une poule sa couvée sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu!", sinon Dieu?


Qui donc peut dire qu'il a tenté plusieurs fois, dans l'histoire, de rassembler les enfants de Jérusalem, sinon Dieu?


De même:


Matthieu 23

34 C'est pourquoi voici que je vous envoie prophètes, docteurs et scribes. Vous en tuerez et crucifierez, vous en flagellerez dans vos synagogues, vous en persécuterez de ville en ville,
35 afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang du juste Abel jusqu'au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le sanctuaire et l'autel.
36 En vérité, je vous le dis, tout cela viendra sur cette génération.
37 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés! Que de fois j'ai voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu!



Qui donc peut dire qu'il va envoyer des prophètes, sinon Dieu?



Dans le passage de la pêche miraculeuse, on voit que Pierre a instinctivement un mouvement de recul, de panique, exactement comme le prophète Isaïe, dans sa vision, lorsqu'il se retrouve en présence du trône de Dieu et qu'il réalise qu'il est pécheur:


Isaie 6

5 je dis: "Malheur à moi! je suis perdu! car je suis un homme aux lèvres souillées, et j'habite au milieu d'un peuple aux lèvres souillées, et mes yeux ont vu le Roi, Yahweh des armées!"


Isaïe se sent incapable de se tenir en présence de Dieu, car il est pécheur. On a le même réflexe chez Pierre qui, instinctivement, tombe à genoux et se reconnaît pécheur:


Luc 5

7 Et ils firent signe aux compagnons, qui étaient dans l'autre barque, de venir à leur aide. Ils vinrent, et on remplit les deux barques, au point qu'elles enfonçaient.
8 Ce que voyant, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant: " Eloignez-vous de moi, parce que je suis un pécheur, Seigneur!
9 Car la stupeur l'avait envahi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche des poissons qu'ils avaient faite;
10 et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient associés à Simon. Et Jésus dit à Simon: " Ne crains point; désormais ce sont des hommes que tu prendras. "



Jésus commande aux éléments: qui donc peut commander aux éléments? Sinon Dieu.


Marc 4

36 Ayant laissé la foule, ils l'emmenèrent tel qu'il était dans la barque; et d'autres barques l'accompagnaient.
37 Or il se fit un grand tourbillon de vent, et les vagues se jetaient dans la barque, en sorte que déjà la barque se remplissait.
38 Lui était à la poupe, dormant la tête sur le coussin. Ils le réveillent et lui disent : " Maître, n'avez-vous point de souci que nous périssions? "
39 S'étant réveillé, il commanda avec force au vent et dit à la mer : " Tais-toi ! Silence ! " Et le vent tomba, et il se fit un grand calme.
40 Et il leur dit : " Pourquoi êtes-vous ainsi peureux? Comment n'avez-vous pas de foi? "
41 Et ils furent saisis d'une grande crainte, et ils se disaient les uns aux autres : " Qui donc est celui-ci, que même le vent et la mer lui obéissent? "




Jésus marche également sur l'eau; cela ne rappelle-t-il pas l'Esprit de Dieu qui plane sur les eaux, au commencement?


Genèse 1


1 Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
2 La terre était informe et vide; les ténèbres couvraient l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.




Il est également dit que Jésus enseigne avec autorité, non comme les scribes.


J'avais lu un commentaire qui expliquait qu'en principe, quand on enseignait, on se référait à la parole de Dieu: on disait "Dieu a dit ceci", "Dieu, par la bouche du prophète Isaie, a dit cela"...


De même, les prophètes, quand ils prophétisaient, ne parlaient pas en leur nom propre: ils parlaient au nom de Dieu. Quand ils disaient quelque chose, ils disaient: "Oracle du Seigneur" ou "Parole du Seigneur".


Mais Jésus, Lui, il parle de son propre chef, de sa propre autorité: comme s'il avait l'autorité pour dire quelque chose de lui-même.


Par exemple, dans Matthieu 5, Jésus dit et répète: "vous avez entendu dire qu'il a été dit... et bien, moi je vous dis..."


Matthieu 7

28 Or, quand jésus eut achevé ce discours, les foules étaient dans l'admiration pour son enseignement:
29 car il les enseignait comme ayant autorité, et non comme leurs scribes.



Luc 4

31 Il descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il les enseignait le jour du sabbat.
32 Et ils étaient stupéfaits de son enseignement, parce qu'il parlait avec autorité.




Il y a aussi la réaction des démons, qui paniquent, face à Jésus: nous savons qui tu es, tu es le saint de Dieu; es-tu venu pour nous perdre?


Sans oublier que Jésus pardonnait les péchés ce qui, en principe, était réservé à Dieu: quand on a péché contre Dieu, Dieu seul peut pardonner.


Il y a le nom de Jésus, qui signifie: "Dieu sauve".


C'est en effet Dieu qui doit sauver son peuple, c'est Lui le sauveur.



Il y a les noms qui devaient être donnés au Messie, d'après le prophète Isaie:


isaie 9

5 Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné; l'empire a été posé sur ses épaules, et on lui donne pour nom: Conseiller admirable, Dieu fort, Père éternel, Prince de la paix:



Saint Paul nous dit:



1 Corinthiens 8.6

il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.


Un seul Seigneur, "Jésus-Christ".


Or, Dieu le Père n'est-il pas aussi Seigneur?  Bien sûr que si! C'est bien la preuve que Jésus et le Père sont "UN".


Le Père, de qui viennent toutes choses (nous dit Paul)
Le Fils, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes (nous dit Paul)



Bref, il y a plein d'allusions à la divinité de Jésus, qui sont faites, dans la Bible.



On trouve aussi beaucoup de renvois à l'ancien testament: des indices sont disséminés dans toute la Bible, et les deux testaments sont liés.


Et encore, là, je n'ai donné que quelques exemples, parmi d'autres. Il y en bien d'autres, dans le nouveau comme dans l'ancien testament. Il y a le "je suis l'alpha et l'oméga" de l'apocalypse.


Il y a des allusions dans les épîtres et ailleurs.


Il est impossible de tout relever.  Désolé



Amitiés  Coucou


Dernière édition par tous artisans de paix le Mer 2 Déc 2015 - 23:49, édité 2 fois
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3323
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par tous artisans de paix le Mer 2 Déc 2015 - 23:41

D'ailleurs:


Marc 4

36 Ayant laissé la foule, ils l'emmenèrent tel qu'il était dans la barque; et d'autres barques l'accompagnaient.
37 Or il se fit un grand tourbillon de vent, et les vagues se jetaient dans la barque, en sorte que déjà la barque se remplissait.
38 Lui était à la poupe, dormant la tête sur le coussin. Ils le réveillent et lui disent : " Maître, n'avez-vous point de souci que nous périssions? "
39 S'étant réveillé, il commanda avec force au vent et dit à la mer : " Tais-toi ! Silence ! " Et le vent tomba, et il se fit un grand calme.
40 Et il leur dit : " Pourquoi êtes-vous ainsi peureux? Comment n'avez-vous pas de foi? "
41 Et ils furent saisis d'une grande crainte, et ils se disaient les uns aux autres : " Qui donc est celui-ci, que même le vent et la mer lui obéissent? "


Quand Moïse a ouvert la mer, la Bible nous dit bien que Moïse a levé sa main sur la mer. Mais tout en levant sa main sur la mer, la Bible précise que c'est le Seigneur qui a fait souffler le vent afin que la mer se retire et que c'est Lui qui a combattu contre les Egyptiens.


Exode 14

14 Le Seigneur combattra pour vous, et vous, vous n’aurez rien à faire. »
15 Le Seigneur dit à Moïse : « Pourquoi crier vers moi ? Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route !
16 Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer, fends-la en deux, et que les fils d’Israël entrent au milieu de la mer à pied sec.
17 Et moi, je ferai en sorte que les Égyptiens s’obstinent : ils y entreront derrière eux ; je me glorifierai aux dépens de Pharaon et de toute son armée, de ses chars et de ses guerriers.
18 Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. »
19 L’ange de Dieu, qui marchait en avant d’Israël, se déplaça et marcha à l’arrière. La colonne de nuée se déplaça depuis l’avant-garde et vint se tenir à l’arrière,
20 entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël. Cette nuée était à la fois ténèbres et lumière dans la nuit, si bien que, de toute la nuit, ils ne purent se rencontrer.
21 Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent.
22 Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.
23 Les Égyptiens les poursuivirent ; tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer.
24 Aux dernières heures de la nuit, le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée, l’armée des Égyptiens, et il la frappa de panique.
25 Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire. Les Égyptiens s’écrièrent : « Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! »
26 Le Seigneur dit à Moïse : « Étends le bras sur la mer : que les eaux reviennent sur les Égyptiens, leurs chars et leurs guerriers ! »
27 Moïse étendit le bras sur la mer. Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer.


Le Seigneur a utilisé Moïse comme un instrument: Moïse a levé la main - sur ordre de Dieu, d'ailleurs - mais c'est Dieu qui a agi en faisant souffler le vent.


Exactement comme quand les apôtres imposaient les mains aux malades. Ils imposaient les mains, mais c'est Dieu qui agissait à travers eux et qui guérissait les malades.


Or, dans le passage de l'Evangile de Saint Marc, c'est différent. C'est Jésus Lui-même qui commande spontanément au vent et le vent lui obéit.


Preuve supplémentaire que Jésus est bien Dieu.


Sinon, sur le site de la paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise, on peut aussi lire le texte suivant:


Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai Homme



La double nature du Christ : un mystère

Depuis ses tous débuts, dans sa prière comme dans ses professions de foi, l’Église a toujours confessé la double nature de Jésus de Nazareth. Elle a toujours affirmé que l’on ne peut se dire chrétien si l’on ne professe pas cette vérité : "Le Christ est vrai Dieu et vrai homme".

Un mystère souvent attaqué, dans le passé…
Pourtant il lui a fallu se battre sans cesse pour maintenir le mystère de la double nature de Celui qui, homme à part entière, appelle aussi Dieu son "Père".

En effet, au cours des siècles, il y a toujours eu des chrétiens pour réduire ou mettre en doute tantôt la divinité du Christ, tantôt son humanité, ce qui a donné naissance à de multiples hérésies, à chaque fois combattues par un Concile.

La crise la plus terrible fut, au 4ème siècle, celle de l’arianisme, qui faisait du Christ une simple créature de Dieu et niait ainsi sa divinité.

La réponse de l’Église fut sans appel. Le concile tenu à Nicée en 325 affirme l’unité divine du Père et du Fils. Il exprime leur "consubstantialité" dans le "Symbole de Nicée".

Un peu plus tard en 451, le concile de Chalcédoine est sur ce point d’une importance capitale. Il confesse que "Jésus est vraiment homme et vraiment Dieu.... . Un seul et même en deux natures... sans confusion sans changement, sans division et sans séparation".

… et encore de nos jours
Or cette erreur de l’arianisme, qui porte atteinte à la divinité du Christ, n’est pas morte. Elle est la grande tentation de notre époque et connaît de multiples variantes.

§ Il y a ceux qui réduisent la personne du Christ en voulant faire une distinction entre le "Jésus de la foi" et "celui de l’histoire".
(Le "Jésus de la foi" ne serait qu’une construction mentale des premiers chrétiens, élaborée "a posteriori", à partir de leurs souvenirs enjolivés, et le "Jésus de l’histoire", personnage historiquement connu).

§ Ceux qui, fascinés par le culte de l’homme, font du christianisme une religion où l’humain absorbe tout.

§ D’autres, uniquement sensibles au "personnage" de Jésus, ont du christianisme une conception sentimentale sans aucune réflexion doctrinale, ce qui les conduit insensiblement à prendre leurs distances avec le corps ecclésial, le Credo et même l’Incarnation.

C’est pourquoi le Temps de Noël doit être l’occasion de réaffirmer à la suite de Pierre : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu Vivant " (Mt 16,16). Tout ce que l’Eglise affirme sur la double nature du Christ, elle le tient des Écritures, notamment des Évangiles et des Épîtres de Saint Paul (Ph 2, 6), ce que nous allons voir maintenant.

1 - Sa nature divine transparaît tout au long des textes

Ceux qui le suivent voient d’abord en Lui un personnage hors du commun, puis un envoyé de Dieu (Jn 4, 34), le Messie attendu. Peu à peu ils découvrent que de Lui émane la puissance divine.

Ses pouvoirs sont surnaturels

Il commande aux éléments qui lui obéissent (Lc 8, 24-25 )
Il effectue de nombreuses guérisons
Il nourrit la foule en multipliant les pains (Mc 6, 30-44)
Il réveille les morts (Mc 5, 35-43 ).
Mais surtout Il pardonne, pouvoir qui n’appartient qu’à Dieu (Mc 2, 7)

Il se présente comme Maître du Temple, du Sabbat et de la Loi qu’il n’hésite pas à compléter.

Il se révèle maître de l’avenir, en annonçant à Pierre son reniement, et Judas sa trahison, et en décrivant sa mort et en annonçant en termes mystérieux sa Résurrection, enfin en parlant de la fin du monde et de l’avenir de l’Église.

Il fait connaître le Seigneur Dieu et révèle que s’Il est Unique, Il n’est pas solitaire, mais qu’Il est Père, Fils et Saint Esprit (Jean 16). Il révèle également que, s’Il est le Souverain Maître de toute chose, Il possède aussi un amour immense et une miséricorde sans limites.

Assez rapidement, les disciples constatent que le Christ est "chez lui" dans le mystère divin et que, à l’inverse de Moïse, la sainteté et la justice de Dieu ne l’accablent pas.

Bien au contraire, Il parle à Dieu comme à Son Père et vit en parfaite intimité avec Lui. Il lui donne beaucoup de temps et toujours dans la discrétion. Il l’appelle Abba et demande à ses disciples d’en faire autant.
Il s’est occupé très tôt des affaires de son Père (Lc 2, 39).
Il agit en son Nom et pareillement à Lui (Jn 5, 12-47).
Cette intimité est la manifestation d’un amour réciproque qui apparaît dans toute sa force sur la Croix.

La filiation divine de Jésus est confirmée à deux reprises par Dieu Lui ?même : lors du Baptême par Jean-Baptiste et lors de la Transfiguration.

Mais il faut attendre la Résurrection pour que les yeux des Apôtres s’ouvrent totalement et qu’ils affirment que Jésus est le Fils de Dieu et Dieu Lui-même, ce que, pourtant, Celui ?ci leur avait répété à plusieurs reprises (Jn 10, 25).

Les derniers mots de la reconnaissance de Jésus de Nazareth comme Dieu appartiennent au centurion romain qui, voyant ce qui se passe autour du Corps Crucifié s’exclame :

"Vraiment cet homme était le Fils de Dieu" (Mt 27, 54)

Ils appartiennent aussi à Thomas qui ne peut rien dire d’autre que

"Mon Seigneur et mon Dieu " (Jn 20, 27).

Mais c’est seulement après la Pentecôte, que les disciples auront le courage d’affirmer bien haut toutes ces choses... au mépris du martyre.

2 - Son humanité est, elle aussi, bien réelle

Son existence historique est vérifiable.

• Il apparaît à une époque connue : 750 ans après la fondation de Rome, alors qu’Auguste fait procéder au recensement de son empire ; au temps de Tite ?Live et de Sénèque, peu après Virgile, un peu avant Tacite.
• Il naît à Bethléem en Judée, au sein d’un peuple connu, sous le règne d’Hérode ler, surnommé le Grand ou le Cruel.
• Son enfance se passe à Nazareth dans la discrétion, puis on le voit prêcher sur les routes de Palestine.
• Il meurt crucifié à Jérusalem, sous le procurateur Ponce ?Pilate, pendant le règne de l’empereur Tibère. Il est enseveli et mis dans un tombeau.

Il est vraiment un homme.

• On le connaît comme le fils du charpentier.
• Il a une forte personnalité qui dit et fait ce qu’elle pense.
• Il est attentif aux détails de la vie quotidienne (Mc 12, 4] et pose des questions bien concrètes
(Mc 6, 8 et Jn 13, 34 ).
• Il n’apparaît jamais comme un surhomme,
mais ressent la fatigue et la soif (Jn 4, 6 ), la tristesse (Luc 19, 41).

Il a une vie sociale indéniable

• Il partage sa vie avec ses amis et chemine avec eux à travers les villages de Galilée (Mc 8,27 ).
• Il aime les fêtes de familles et les invitations (Lc 7, 3).
• Les enfants viennent à lui avec joie (Mc 10, 13-16).
• Il s’intéresse à tout le monde et se moque du qu’en dira ?t ?on (Lc 7, 37 et 19, 1-10).

Les plus grandes épreuves ne lui sont pas épargnées :

• Il connaît l’incompréhension, la séparation, la solitude et la mort.

L’humanité de Jésus ?Christ est donc bien "palpable", ce que résume Gaudium et Spes :
"Le Fils de Dieu a travaillé avec des mains d’homme. Il a pensé avec une intelligence d’homme. Il a agi avec une volonté d’homme, et aimé avec un cœur d’homme.
Né de la Vierge Marie, il est vraiment devenu l’un de nous, en tout semblable à nous, hormis le péché. (GS 22, 2).

L’Incarnation du Fils de Dieu est un événement unique et tout à fait singulier. Son mystère est celui de Dieu fait homme, un homme comme les autres. Il est le mystère de l’unité de deux natures...

Et, comme devant tous les mystères divins, on ne peut que contempler, admirer et aimer.

3 - Ce qu’en dit le Catéchisme

L’Incarnation
Reprenant l’expression de saint Jean : Le Verbe s’est fait chair » (Jn 1, 14), l’Eglise appelle Incarnation le fait que le Fils de Dieu ait assumé une nature humaine pour accomplir en elle notre salut. (...) :

Ayez entre vous les mêmes sentiments qui furent dans le Christ Jésus : Lui, qui était de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui L’égalait à Dieu. Mais Il s’anéantit Lui-même, prenant la condition d’esclave et se faisant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et la mort sur la Croix ! (Ph 2, 5-8")

L’épître aux Hébreux parle du même mystère :

En entrant dans le monde, le Christ dit : "Tu n’as voulu ni sacrifice ni oblation ; mais tu m’a façonné un corps. Tu n’as agréé ni holocauste ni sacrifices pour les péchés. Alors j’ai dit : voici, je viens (…) pour faire ta volonté (Heb 10, 5-7, citant Ps 40, 7-9)

La foi en l’Incarnation véritable du Fils de Dieu est le signe distinctif de la foi chrétienne :

A ceci reconnaissez l’esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu dans la chair est de Dieu.(1 Jn 4, 2).

Telle est la joyeuse conviction de l’Eglise dès son commencement, lorsqu’elle chante le grand mystère de la piété : Il a été manifesté dans la chair. (1 Tm 3, 16) (CEC 461 à 463)

Vrai Dieu et vrai homme.
L’événement unique et tout à fait singulier de l’Incarnation du Fils de Dieu ne signifie pas que Jésus-Christ soit en partie Dieu et en partie homme, ni le résultat du mélange confus entre le divin et l’humain. Il s’est fait vraiment homme en restant vraiment Dieu. Jésus-Christ est vrai Dieu et vrai homme. Cette vérité de foi, l’Eglise a dû la défendre et la clarifier au cours des premiers siècles face à des hérésies qui la falsifiaient. (CEC 464)

Les paragraphes suivants du Catéchisme de l’Eglise Catholique (CEC) - § 464 à 469 - détaillent les différentes hérésies qui n’ont pas tardé à surgir pour falsifier cette vérité de foi ,et comment elles ont été réfutées par les Conciles et les Pères de l’Eglise. Si cette question vous intéresse, vous devez vous y reporter.

4 - Deux citations fondamentales

4ème Concile œcuménique à Chalcédoine ? en 451 (Cité dans CEC 467)

.... Un seul et même Christ, Seigneur, Fils Unique, que nous devons reconnaître en deux natures, sans confusion, sans changement, sans division, sans séparation.
La différence des natures n’est nullement supprimée par leur union, mais plutôt les propriétés de chacune sont sauvegardées et réunies en une seule personne…

Épître aux Philippiens 2, 6 (déjà cité dans CEC 461)

Lui, qui était de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui L’égalait à Dieu. Mais Il s’anéantit Lui-même, prenant la condition d’esclave et se faisant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et la mort sur la Croix ! Aussi Dieu L’a-t-il exalté et Lui a-t-il donné le nom qui est au dessus de tout nom.". (Ph 2, 5-8")


http://saintsymphorien.net/Jesus-Christ-vrai-Dieu-et-vrai


Amitiés Coucou
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3323
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par Invité le Jeu 3 Déc 2015 - 13:43

C'est bien écrit pourtant que le Seigneur Jésus Christ Fils de Dieu, est Dieu né de Dieu, vrai Dieu né du vrai Dieu

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
Il est Dieu, né de Dieu,
lumière, née de la lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu
Engendré non pas créé,
de même nature que le Père ;

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

pour moi

Message par jacques de Moissac le Ven 25 Déc 2015 - 4:33

Pour moi, une seule réponse, avec elle je suis un frère, comme vous de Jésus!

Si Jésus n'était pas le Fils de Dieu,, nous ne serions pas Chrétiens .

Si nous n'étions pas Chrétiens, nous serions des  Ames en peine et nous le

chercherions et là qui cherche trouve.

Merci Jésus de m'avoir fait Chrétien, tu es ma gloire et mon soutien, mon Chant d' Amour

et de Victoire. Grâce a Toi, je suis Chrétien.Jésus confiance Amen

jacques de Moissac
Avec les chérubins

Masculin Messages : 55
Inscription : 06/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par tous artisans de paix le Ven 25 Déc 2015 - 9:55

Dans l'évangile de Luc, Jésus se retrouve face à un possédé Gérasénien.


Voyant Jésus, les démons l'appellent "Fils du Dieu très-haut".


Luc 8

28 Voyant Jésus, il poussa des cris, tomba à ses pieds et dit d’une voix forte : « Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu très-haut ? Je t’en prie, ne me tourmente pas. »


Jésus délivre alors le possédé. Ce dernier, une fois délivré, demande s'il peut accompagner Jésus.


Mais Jésus a une autre mission à lui confier. Il lui demande de partir raconter tout ce que Dieu a fait pour lui.


Et que fait l'homme?


Réponse: il s'en va raconter tout ce que - attention, roulement de tambour - Jésus a fait pour lui.


Eh oui!


Luc 8

38 L’homme que les démons avaient quitté lui demandait de pouvoir être avec lui. Mais Jésus le renvoya en disant :
39 « Retourne chez toi et raconte tout ce que Dieu a fait pour toi. » Alors cet homme partit proclamer dans la ville entière tout ce que Jésus avait fait pour lui.


La version latine dit bien "Dieu" (Deus), j'ai vérifié (je n'ai que quelques bases rudimentaires en latin et qui remontent à loin; mais ici, c'est heureusement suffisant  Very Happy )


Redi in domum tuam, et narra quanta tibi fecit Deus. Et abiit per universam civitatem, praedicans quanta illi fecisset Jesus


Saint Marc nous raconte le même passage, mais il utilise l'expression "le Seigneur" (Dominus, en latin) au lieu du mot "Dieu".


Mais c'est du pareil au même: dans la Bible, Dieu est fréquemment désigné par l'expression "le Seigneur".


Marc 5

18 Comme Jésus remontait dans la barque, le possédé le suppliait de pouvoir être avec lui.
19 Il n’y consentit pas, mais il lui dit : « Rentre à la maison, auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. »
20 Alors l’homme s’en alla, il se mit à proclamer dans la région de la Décapole ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l’admiration.


Jésus = Seigneur = Fils de Dieu = Verbe (Parole) de Dieu incarné = Dieu


Jean 1

01 AU COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.
(...)
14 Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.


Jean 10

28 Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main.
29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père.
30 Le Père et moi, nous sommes UN. »


Jean 14

08 Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
09 Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ?
10 Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres.
11 Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.


Amitiés  Coucou
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3323
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par Petit Prince Lune le Sam 16 Jan 2016 - 12:23

Oui, Jésus est bien Dieu.
C'est le Fils qui parle, le Père qui se révèle et l'Esprit-Saint qui agit.
Vu comme personne c'est le Fils de Dieu, mais vu comme être c'est Dieu.

Je distingue en Jésus :
-> la personne-source (source du "je") : le Fils
-> la personne-modèle (image à réaliser) : le Père
-> la personne-action (formatrice de ses actions extérieures et intérieures) : l'Esprit-Saint.

Pour nous, ces trois dimensions sont assurées par une seule et même personne : nous-même. Mais pour Jésus, c'est un peu différent... Il va du Fils vers le Père par l'Esprit-Saint ; Il est le Fils, devient/manifeste le Père et agit par l'Esprit-Saint ; Il est le Fils qui dit le Père par l'Esprit-Saint. Du coup, son humanité nous entraîne au sein de la vie trinitaire ; quand on le touche, on est entraîné dans les relations entre les Personnes divines.

Concrètement, on peut voir cela en regardant la dimension conjugale de l'humanité du Christ : elle est orientée du Fils vers le Père, de bas en haut, dans une dimension verticale. Pour nous, la dimension conjugale est orientée horizontalement, entre un homme et une femme. Cette différence permet au Christ d'être l'époux de l'humanité toute entière, car l'humanité se trouve plongée dans cette relation entre le Fils et le Père.

Amitiés en Jésus.
avatar
Petit Prince Lune
Près de Jésus Christ

Masculin Messages : 23
Localisation : France
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par le papillon des étoiles le Mar 19 Jan 2016 - 17:54

Adam
(Généalogie de Jésus)"...fils d'Énos, fils de Seth,
fils d'Adam, fils de Dieu."
Luc 3:38

Israël
"Tu diras à Pharaon: Ainsi parle l'Éternel :
Israël est mon fils, mon premier-né."
Exode 4:22

David
"Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j'affermirai pour toujours le trône de son royaume. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils."
2 Samuel 7:13-14

Ephraïm
"Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications ; Je les mène vers des torrents d'eau, Par un chemin uni où ils ne chancellent pas ; Car je suis un père pour Israël, Et Éphraïm est mon premier-né."
Jérémie 31:9

Une des bonnes personnes
"Je publierai le décret ; L'Éternel m'a dit :
Tu es mon fils ! Je t'ai engendré aujourd'hui"
Psaumes 2:7

Melchisédek le Prêtre
"qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n'a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité."
Hébreux 7:3

....et aussi des peuples entiers..

"Vous êtes les enfants de l'Éternel, votre Dieu"
Deutéronome 14:1

"J'avais dit : Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très Haut."
Psaumes 82:6

"Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"
Matthieu 5:9

"Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants."
Luc 6:35

le papillon des étoiles
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 83
Inscription : 02/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus est-il Dieu ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum