Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 5 Nov - 10:01

Rappel du sujet



Le Chapelet voulez réciter
Régulièrement tous les jours ?
N'hésitez donc pas à télécharger
Ces liens pour le dire toujours :
- vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=5xgxKl0fNw0&list=PLkkHVphgJH9aNesOerQCbAn80qsyGHuO2&index=69
- audio (mp3) : http://gloria.tv/album/UdJfFSaiXVw/media/fyP7FnEEzK3

MÉTHODE MONTFORTAINE ici : http://montfortajpm.blogspot.fr/p/le-chapelet-recite-avec-vous.html


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


DIEU SOIT BÉNI !

« Ils me disent : "Dieu soit béni !"
Mais ils n'en font qu'à leur tête !
Et pourtant je leur ai dit
Dans l’Évangile, mes saintes Lettres :
Ce ne sont pas tous ceux qui me disent
Seigneur ! Seigneur ! qui viendront avec moi !
Mais quels seront donc ceux-là ?
Faut-il que je vous le redise ?
Ce sont ceux qui font ma Volonté
Chaque nuit et chaque journée
Et qui s'efforcent de me plaire
Et d'imiter aussi ma Mère.
Mais qu'ils sont bien peu à vouloir
Ce que je veux qu'ils veuillent !
C'est un obstacle pour leur gloire,
Et c'est un grand écueil.
Ô hommes, ne cherchez plus
À faire ce qu'il vous plaît :
Cherchez donc ce qui me plaît
Et vous serez de mes élus.
Vous pourrez dire alors en vérité,
Et pendant toute l'éternité :
"Dieu soit béni ! Dieu soit béni !
Et bénie soit notre Mère Marie !"
»


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_4.html


ROSAIRE DE MARIE
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/rosaire-de-marie.html
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Ven 6 Nov - 9:26

RÉVEILLONS-NOUS

Levez-vous, chrétiens, levez-vous,
Car il est venu le temps des loups,
Mais vous ne les voyez même pas !
C'est pourquoi vous ne vous levez pas.
Alors deux autres vont se lever
Afin de vous réveiller,
Mais les accepterez-vous ?
Non, vous préférez les loups
Parce qu'ils vous disent : « Fais ce que tu veux ! »
Et qu'ils ne croient même plus en Dieu
Sinon le leur, le grand méchant Loup
Qu'ils suivront aveuglément jusqu'au bout.
Cependant plusieurs se réveilleront
De leur torpeur mortelle :
Les deux Témoins, ils écouteront
Et ils auront la Vie éternelle
Tandis que les autres iront irrémédiablement
Avec l'Exterminateur en le suivant
Dans la géhenne de feu
Pour avoir blasphémé Dieu,
Les Anges et les Saints :
Ainsi sera leur fin.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_5.html
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Sam 7 Nov - 9:32

CONSOLATA

Console-toi, ma bien-aimée,
Te dit Marie-Immaculée,
Car si tu l'aimes beaucoup vraiment,
Tu es l'une de ses enfants.
N'a-t-elle pas promis le Paradis
À qui l'imite en cette vie ?
Alors, fais ainsi et tu verras
Qu'à la fin, le Paradis, tu l'auras.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen


* * *

PREMIER VENDREDI du MOIS :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/premier-vendredi-du-mois.html
IMAGES & VIDÉOS

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_6.html
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Lun 9 Nov - 9:49

FIAT

Oui, Jésus vit en Marie,
Ne le sais-tu pas, âme chérie ?
Tu le sais bien, je le sais, moi.
Je le sais bien, tu le sais, toi.
Alors, disons à notre Mère aimée
Notre-Dame, Marie-Immaculée :
« Oui, nous voulons t'imiter !
Mais aide-nous pour le faire
Afin d'aller avec toi chanter
La gloire de Dieu notre Père. »
Voilà ce que je te dis aujourd'hui
Afin que nous allions en Paradis.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_7.html
& http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_8.html

PREMIER SAMEDI du MOIS :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/premier-samedi-du-mois.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mar 10 Nov - 9:30

TE DEUM

Ô chère âme qu'il est utile
De chanter de bien beaux cantiques !
Le monde trouve cela très futile,
Mais il se trompe, je m'explique.
On zappe, aujourd'hui, on zappe,
Mais crois-moi, c'est une attrape !
Ne tombe pas dans ce filet,
Autrement, c'est fini pour toi !
Libère-toi de ce lacet,
Sinon, tu ne t'en tireras pas.
Il vaut mieux ne rien regarder,
Il vaut mieux ne rien écouter
Que de regarder n'importe comment,
Que d'écouter n'importe comment,
Car cela ne rapporte rien
Et l'on se trompe de chemin
En allant à sa perte éternelle :
Tout cela est une bagatelle.
Écoute, chère âme de mon cœur :
Si tu veux vraiment le bonheur,
Éloigne de toi tous ces riens,
Attache-toi au vrai bien,
Et pour cela, prie Marie
Qui te mettra, il est sûr,
Dans le chemin de la vraie vie
Où tu trouveras, je t'assure,
La paix et la joie du cœur
Que tu cherches avec tant d'ardeur.
Si je mets tant de beaux cantiques
Sous les yeux de l'âme publique,
C'est pour qu'on en trouve son profit
Pour qui veut bien en profiter.
Ma bien-aimée, je te le dis,
Sois donc l'une des premiers,
Et nous nous verrons un jour,
Chantant Ave Maria,
Dans l'éternel séjour
Tous ensembles en chantant
De notre Dieu tout-puissant
L'éternel Alléluia.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_9.html

TOUS les SAINTS de l'ORDRE de Saint DOMINIQUE (9 novembre) 1/2 :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-de-saint.html
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mer 11 Nov - 9:15

REQUIEM

« Voilà cinquante-cinq ans déjà
Que je suis dans ce lieu-là,
Abandonnée de tous les mortels
Dans la prison du Purgatoire,
Et Dieu le Père éternel
Semble aussi ne plus me voir.
Depuis ce temps, sommes toutes ainsi
Abandonnées en ce lieu-ci.
Mais qu'est-il donc arrivé
Pour que nous soyons délaissées ?
C'est que personne ne prie pour nous
Depuis ces jours fatals où
L'on a décrété en haut lieu
Que notre lieu n'est plus un lieu.
Plus personne ne croit plus
En ce séjour de douleur,
Ou si l'on y croit, ô terreur,
C'est pour dire qu'il n'y a plus
Personne dans ce lieu inconnu,
Et même que ce lieu n'existe plus.
Mais un jour vous éprouverez
À vos dépends, l'inanité
D'une telle conjecture :
Votre sort sera encore plus dur
Que le nôtre maintenant,
Car vous irez en un moment
Dans ce lieu enténébré
Pour nous avoir délaissées,
Si encore vous n'êtes damnés :
Ce qui pourrait bien arriver !
Quoiqu'il en soit de votre dureté,
Notre Dieu de nous prendra pitié,
Et Jésus-Christ enverra sa Mère
Pour nous tirer des terribles fers
Où nous sommes enchaînées maintenant
Mais rien que pour un moment,
Tandis que vous, qu'en sera-t-il ?
Je n'ose même y penser !
Pour nous avoir délaissées,
Vous éprouverez le péril
Qu'il y a à manquer
À la sainte charité. »


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_10.html

TOUS les SAINTS de l'ORDRE de Saint DOMINIQUE (9 novembre) 2/2 :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-de-saint_10.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 12 Nov - 10:58

PAROLES DE SAINTS

351- « Celui qui se trouve exposé au combat contre sa volonté, obtient le secours de Dieu ; mais celui qui s’y engage volontairement ne mérite pas de compassion : c’est pourquoi Dieu l’abandonne. »

(Saint Basile)

**************************************************************************************
352- « La pratique des TROIS AVE MARIA en l’honneur de la Puissance, de la Sagesse et de la Miséricorde de la Très Sainte Vierge a été révélée à Sainte Mechtilde (XIIIe siècle), avec promesse de la bonne mort, si elle y restait fidèle tous les jours. »

**************************************************************************************
353- On lit dans les révélations de Sainte Gertrude :

« Pendant que cette sainte chantait l’Ave Maria aux matines de l’Annonciation, elle vit, tout à coup, jaillir du Cœur du Père, du Fils et du Saint-Esprit, trois jets lumineux qui pénétrèrent au Cœur de la Bienheureuse Vierge. Puis elle entendit ces paroles : “ Après la Puissance du Père, la Sagesse du Fils, la Tendresse miséricordieuse du Saint-Esprit, rien n’approche de la Puissance, de la Sagesse, de la Tendresse miséricordieuse de Marie.” »

**************************************************************************************
354- Pratique des Trois Ave Maria :
Réciter matin et soir Trois Ave Maria, avec cette invocation à la fin :
- le matin, « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant ce jour » ;
- le soir, « Ô ma Mère, préservez-moi du péché mortel pendant cette nuit ».

(200 jours d’indulgence accordés par Léon XIII, bénédiction apostolique par saint Pie X)

**************************************************************************************
355- « Qui n’est qu’à Dieu ne s’attriste jamais, sinon d’avoir offensé Dieu, et sa tristesse sur cela consiste en une profonde mais tranquille et paisible humilité et soumission après laquelle il se relève en la bonté divine par une douce et parfaite confiance, sans chagrin ni dépit. »

(Saint François de Sales)

**************************************************************************************
356- « Dès que j’envisage la Volonté de Dieu dans les événements, mon cœur trouve incontinent du calme. »

(Sœur Françoise-Catherine, "Année Sainte de la Visitation")

**************************************************************************************
357- « Quand vous verrez la perversité du dogme dans la société ecclésiastique et qu’on s’y honorera comme Dieu, vous saurez que c’est le temps. »

(Saint Jérôme)

**************************************************************************************
358- « On aime le péril quand on va au-devant en s’exposant de plein gré à l’occasion, et alors, il serait inutile de vouloir se confier en Dieu, car ce serait, non une confiance sainte et agréable au Seigneur, mais une confiance téméraire qui mérite punition. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
359- « Un des plus grands moyens de salut, un des signes de prédestination les plus certains, est, sans contredit, la dévotion à la Très Sainte Vierge. Tous les saints docteurs sont unanimes à le dire avec saint Alphonse de Liguori : « Le dévot serviteur de Marie ne périra jamais. »
Le principal est de persévérer fidèlement jusqu’à la mort dans cette dévotion. »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
360- « Est-il une pratique plus facile, plus à la portée de tous, que celle de réciter chaque jour Trois Ave Maria, en l’honneur des privilèges conférés par l’adorable Trinité à la Vierge Immaculée : Puissance, Sagesse, Miséricorde ? »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
361- « La salutaire pratique des Trois Ave Maria a été révélée et enseignée à sainte Mechtilde par la Reine du ciel elle-même comme un moyen d’obtenir sûrement la grâce de la persévérance finale ou de la bonne mort. »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
362- « Un des plus zélés propagateurs des Trois Ave Maria est saint Léonard de Port-Maurice. Ce célèbre missionnaire faisait réciter les Trois Ave Maria, matin et soir, en l’honneur de Marie Immaculée, pour obtenir la grâce d’éviter tout péché mortel, et pendant le jour, et pendant la nuit. De plus, il promettait le salut, d’une manière certaine, à ceux qui y seraient constamment fidèles. »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)


**************************************************************************************
363- « À la suite de saint Léonard de Port-Maurice, saint Alphonse de Liguori adopta la pieuse pratique des Trois Ave Maria et lui donna l’appui de sa haute autorité. Il la conseillait beaucoup et l’imposait même comme pénitence à ceux qui n’en avaient pas l’habitude. »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
364- « Saint Alphonse de Liguori exhorte en particulier les parents et les confesseurs à veiller soigneusement à ce que les enfants soient fidèles à réciter, chaque jour, leurs Trois Je vous salue, Marie, le matin et le soir. Ou plutôt, à l’exemple de saint Léonard, il les recommande instamment à tous, aux dévots et aux pécheurs, aux hommes et aux femmes, aux jeunes gens et aux jeunes filles. Les personnes consacrées à Dieu en retireront elles-mêmes de précieux fruits de salut. Aussi, dans certains pays, cette pratique est-elle adoptée par la généralité des fidèles. »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
365- « De nombreux exemples montrent combien la dévotion aux Trois Ave Maria est agréable à la divine Mère, et quelles grâces particulières elle attire, pendant la vie et à l’heure de la mort, à ceux qui ne l’omettent jamais un seul jour. »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
366- « Oh ! quelle sainte pratique de piété ! c’est un moyen très efficace d’assurer votre salut. »

(Saint Léonard de Port-Maurice en parlant de la dévotion aux Trois Ave Maria )

**************************************************************************************
367- « Par un bref du 8 février 1900, le Souverain Pontife Léon XIII a sanctionné la pieuse coutume des Trois Ave Maria en accordant, à perpétuité, sur la demande d’un Frère Mineur Capucin, une indulgence de 200 jours, applicable aux âmes du Purgatoire, en faveur de tous ceux qui réciteraient les Trois Ave Maria, le matin et le soir, avec l’invocation recommandée par saint Alphonse : “ Mater mea, libera me hodie a peccato mortali ”, ou en français : “ Ô ma Mère, préservez-moi aujourd’hui du péché mortel.” »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
368- « Comme l’invocation doit être récitée une fois, le matin et le soir, après les Trois Ave Maria - de préférence à la fin de la prière habituelle - on conseille de dire, le matin : “ Ô ma Mère, préservez moi du péché mortel pendant ce jour ”, et, le soir, “ pendant cette nuit ”, ce que permit Benoît XV dans son bref du 30 juillet 1921 : “ sans que l’indulgence attachée à l’invocation n’en subisse aucune perte ”. »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
369- « Sa Sainteté Pie X a daigné accorder la Bénédiction Apostolique à tous ceux qui observeront la pieuse pratique des Trois Ave Maria. »

(Le Ciel ouvert par la pratique des Trois Ave Maria)

**************************************************************************************
370- « Deux personnes s’aiment véritablement quand l’une ne veut que ce que veut l’autre, car l’amour unit les volontés comme la haine les divise. »

(Saint Jérôme)

**************************************************************************************
371- « Il n’y a guère de sujet sur lequel l’Écriture Sainte revienne plus souvent que celui de la prière. À chaque page, peut-on dire, l’obligation de prier est fortement soulignée : “ Demandez et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira.” Ailleurs, Notre-Seigneur ajoute : “ Veillez et priez.” Chacun connaît aussi la recommandation de l’Apôtre : “ Priez sans cesse.” Et les saints, que disent-ils ? Ils appellent la prière la respiration de l’âme ; ils affirment qu’un homme qui ne prie pas ressemble à une lampe sans huile, à une plante sans rosée, à un soldat sans armes. Que conclure de tout cela sinon que sans la prière, il n’y a ni véritable vertu, ni force contre le mal, ni mort chrétienne, ni salut ; malheur à celui qui cesse de prier : il est immanquablement perdu. »

(Le Père Curat)

**************************************************************************************
372- « Tous les Bienheureux qui sont maintenant en possession de la gloire du Ciel se sont sanctifiés par la prière. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
373- « Tous les réprouvés sont descendus dans les abîmes de l’enfer pour avoir cessé de prier : en continuant à prier, ils se seraient sauvés. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
374- « Le Pape a les promesses divines ; même dans sa faiblesse humaine, il est invincible et inébranlable, héraut de la vérité et de la justice, principe de l’unité de l’Église. Sa voix dénonce les erreurs, les idolâtries, les superstitions, condamne les iniquités, fait aimer la charité et les vertus. »

(Pie XII en 1949)

**************************************************************************************
375- « Le Pape peut-il donc se taire quand, dans une nation, on arrache par la violence ou par l’astuce, du centre de la chrétienté, de Rome, les Églises qui lui sont unies, quand on emprisonne tous les évêques gréco-catholiques parce qu’ils refusent d’apostasier la foi, quand on persécutent et arrêtent des prêtres et des fidèles parce qu’ils ne consentent pas à se séparer de leur véritable Mère l’Église ? »

(Pie XII en 1949)

**************************************************************************************
376- « Les tentations les plus dangereuses sont celles qui se présentent sous une apparence de bien ; on pourrait alors se trouver, presque à son insu, au fond de quelque précipice. Les personnes spirituelles sont particulièrement exposées à ce danger. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
377- « Dieu est moins glorifié quand vous abondez en lumières et en consolations spirituelles que lorsque vous vous soumettez à son bon plaisir. »

(Bienheureux Henri Suso)

**************************************************************************************
378- « Si une personne embrassait ses maux avec résignation, elle les sentirait moins et se consolerait par la pensée qu’elle fait plaisir à Dieu en acceptant cette croix de sa main. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
379- « Quiconque abandonne la prière devient fatalement un être dégradé ou un démon. »

(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
380- « Savoir bien prier, c’est le secret de bien vivre. »

(Saint Augustin)

**************************************************************************************
381- « On ne peut rien attendre de bon d’un homme qui ne prie pas. »

(Saint François d’Assise)

**************************************************************************************
382- « Il est certain que celui qui prie se sauve et que celui qui ne prie pas se damne. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
383- « Sans prier, il est impossible de vaincre les tentations ; et en priant, on remporte certainement la victoire. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
384- « Ma fille, recherche celles de mes paroles qui respirent le plus d’amour ; écris-les, et puis les gardant précieusement comme des reliques, aie soin de les relire souvent. Quand un ami veut réveiller au cœur de son ami la vivacité première de son affection, il lui dit : “ Souviens-toi de ce que tu éprouvais, quand tu me dis un jour telle parole ”, ou bien : “ Te rappelles-tu de tes sentiments à telle époque, un tel jour, en un tel lieu ?...” Crois-le donc, les plus précieuses reliques de moi sur la terre sont les paroles de mon amour, les paroles sorties de mon très doux Cœur. »

(Notre-Seigneur à sainte Gertrude)

**************************************************************************************
385- « En possédant Marie, on possède le Paradis du Paradis. »

(Saint Léonard de Port-Maurice)

**************************************************************************************
386- « Les vrais droits de l’homme naissent précisément de ses devoirs envers Dieu. »

(Léon XIII)

**************************************************************************************
387- « L’entrée de cette contrée heureuse du Paradis ne peut s’ouvrir que devant celui qui aura longtemps soupiré après elle. »

(Saint Robert Bellarmin)

**************************************************************************************
388- « Celui qui veut suivre sa propre volonté contre celle de Dieu, ravit pour ainsi dire à Dieu sa couronne. »

(Saint Anselme)

**************************************************************************************
389- « Le sacrifice de notre propre volonté, comme nous n’avons rien à quoi nous tenions davantage, est le plus agréable que nous puissions offrir au Seigneur, et c’est celui qu’il ne cesse de nous demander. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
390- « Quelque chose que nous donnions à Dieu, si nous nous réservons notre propre volonté il ne sera jamais satisfait : “ Mon enfant, nous dit-il, donne-moi ton cœur ! ” c’est-à-dire “ ta volonté ”. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
391- « Le Rosaire de la Vierge Marie réunie d’une manière heureuse et fructueuse une magnifique forme de prière, un moyen efficace de conserver la foi, et un insigne modèle de vertu parfaite. »

(Léon XIII)

**************************************************************************************
392- « La malice du péché consiste à vouloir ce que Dieu ne veut pas. »

(Saint Anselme)

**************************************************************************************
393- « Souvent le diable lui-même nous est d’une grande utilité ; il faut seulement savoir le faire servir à notre avantage, et le gain sera grand. »

(Saint Jean Chrysostome)

**************************************************************************************
394- « Il est impossible de former des pensées qui répondent à l’excellence de la béatitude. »

(Saint Augustin)

**************************************************************************************
395- « La perfection consiste à se soumettre à la Volonté de Dieu. »

(Saint Thomas)

**************************************************************************************
396- « Persuadons-nous que tout ce que Dieu fait, il le fait pour notre bien et parce qu’il nous aime bien plus qu’aucune créature ne le peut. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
397- « Supposez deux servantes dont l’une veut toujours travailler mais toujours à sa mode tandis que l’autre travaille moins mais obéit en tout. Assurément, vous aimeriez beaucoup la seconde et peu ou point la première. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
398- « Oh ! combien nous nous trompons quand, en voulant entreprendre certaines choses de notre goût sans le concours de la Volonté divine, nous disons que cela intéresse la gloire de Dieu. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
399- « Il faut nous persuader que la plus grande gloire que nous puissions donner à Dieu, c’est de nous conformer à sa sainte Volonté. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
400- « Les prédestinés sont plus heureux dans le Ciel que les réprouvés ne sont malheureux aux enfers. »

(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************


Téléchargement PDF ici :
1- 37 paroles fortes de plusieurs Saints : http://www.sitew.com/fs/Root/clzsr-37_paroles_fortes_de_plusieurs_Saints.pdf
2- Recueil de Paroles de Saints 1 : http://www.sitew.com/fs/Root/cohsg-Recueil_de_paroles_de_Saints_1.pdf
3- Recueil de Paroles de Saints 2 : http://www.sitew.com/fs/Root/cukjg-Recueil_de_paroles_de_Saints_2.pdf
4- Recueil de Paroles de Saints 3 : http://www.sitew.com/fs/Root/cwtyq-Recueil_de_paroles_de_Saints_3.pdf
5- Recueil de Paroles de Saints 4 : http://www.sitew.com/fs/Root/cx36g-Recueil_de_paroles_de_Saints_4.pdf
6- Recueil de Paroles de Saints 9 : http://www.sitew.com/fs/Root/cowi3-Recueil_de_paroles_de_Saints_9.pdf
7- Recueil de Paroles de Saints 10 : http://www.sitew.com/fs/Root/cwuo4-Recueil_de_paroles_de_Saints_10.pdf



* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_11.html

MOIS des ÂMES du PURGATOIRE (novembre) 1/2
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/mois-des-ames-du-purgatoire-novembre-12.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Ven 13 Nov - 14:48

POÈMES PIEUX 8

351- « Mon Cœur, dès le commencement
Vous aima tous infiniment
Puisque moi, si riche et si puissant
Je naquis en l'étable si pauvrement. »

352- « Mon Cœur vous aima si passionnément
Que pour vous je souffris patiemment
Les fouets, les clous et tous les tourments
Et jusqu'à mon crucifiement. »

353- « Mon Cœur vous aime si ardemment
Qu'une fois ressuscité et vivant
Je vous attire dans le Firmament
Si vous le voulez évidemment. »

354- À Jésus par Marie !
Telle est la devise
Approuvée par l’Église
Du grand saint Louis-Marie.

355- La dévotion est une douce chose
Qui éclôt comme la rose
À mesure qu'on la pratique :
Pratiquez-là, bons catholiques.

356- La dévotion doit être intérieure
En même temps qu'extérieure :
Ce sont là ses deux pieds
Avec lesquels il faut marcher.

357- L'abbé Gravier a fait
Un beau cantique, ci-fait,
Sur la Pucelle d’Orléans :
Sur l’Ave Maria est ce chant.

358- La prière est toujours bonne
Lorsque l'intention est bonne
Et qu'elle est intérieure
En même temps qu'extérieure.

359- Soir et matin il faut prier,
Et aussi pendant la journée :
Il faut prier à toute heure
Dans la joie comme dans les pleurs.

360- Dieu soit béni dans tous les temps,
Dieu soit béni dans tous les lieux,
Dieu soit béni par tous les gens
Comme le bénissent les bienheureux !

361- Un bon acte de contrition
Remet tous les péchés,
Mais à la condition
De vouloir se confesser.

362- Si nous n'aidons pas les âmes
Abandonnées dans le Purgatoire,
Il arrivera que notre âme
Sera délaissée dans ce cachot noir.

363- Jésus vivant en Marie,
Voilà la sainte Incarnation ;
C'est pourquoi nous allons
À Jésus par Marie.

364- Ton Scapulaire autour du cou,
Porte-le bien toujours,
Et tu arriveras un jour
Où t'attend ton saint Époux.

365- Je suis le pauvre d'esprit
Qui chante : « Dieu soit béni ! »
Oui, et dans tous les temps
Et par toute sorte de gens.

366- Faisons notre salut :
La chose est nécessaire,
Le conseil salutaire !
Ne cherchons rien de plus.

367- La cantate est un chant sacré,
Un peu comme nos cantiques :
En la rendant catholique
Nous pouvons nous l'approprier.

368- Dire : « Dieu soit béni ! »
C'est faire la Volonté
De Jésus et Marie :
Voilà la vérité.

369- La vertu d'espérance
Marche avec la confiance
Et la persévérance
Dans la sainte constance.

370- Hénoch et Élie reviendront
Combattre le fils du dragon
Et relever la sainte Église,
Chose par Jésus-Christ promise.

371- L'Ave maris Stella
Est une belle prière ;
Marie est la lumière
Qui au Port nous conduira.

372- Adieu pour jamais
À ce monde trompeur
Car le vrai bonheur,
C'est l'Amour parfait.

373- Sur cette colline, Bernadette
A vu ce que nous ne voyons pas
Parce que nous sommes ici-bas
Tremblants et chargés de dettes.

374- Les Saints et les Anges nous viennent
À tout instant tirer de peine.
Mais hélas, nous ne le savons pas,
Puisqu'enfouis dans tous nos fatras.

375- Le traditionnel est celui
Qui aime la Tradition,
Ne s'occupant pas de lui
Mais de ce que pour l’Église est bon.

376- Lourdes, vous connaissez ?
Bien souvent j'y suis allé,
Dans la piscine m'y suis baigné
Et Marie m'a réconforté.

377- Les 15 mystères du Rosaire
Doivent faire nos délices :
Ils nous enlèveront nos vices
En nous conduisant au Calvaire.

378- À Massabielle, je me suis
Souvent rendu. Vous aussi,
Rendez-vous-y, et vous verrez
Que vous y serez réconfortés.

379- Je ne suis pas un centenaire.
Arriverez-vous à cent ans ?
Vous comme moi finirons en
[Préparons-nous bien !] terre.

380- Connaissez-vous Fatima ?
J'y suis allé une fois,
Mais d'une façon fugitive !
Hélas ! Pourtant là est l'eau vive.

381- La vraie offrande d'amour,
C'est Notre-Seigneur Jésus-Christ
Que nous voyons tous les jours
En contemplant le Crucifix.

382- Saint Joseph protège le Carmel
Comme a voulu sainte Thérèse,
Et la petite Thérèse
Le protège aussi du Ciel.

383- On peut dire mission accomplie
Quand on fait bien ce que l'on doit,
Autrement dit son devoir d'état :
Voilà ce que désire Jésus-Christ.

384- La véritable offrande d'amour,
C'est le Sacré-Cœur de Jésus
Qui pour nous s'est ouvert un jour
Et qui ne se refermera plus.

385- La véritable humanité
N'est pas l'humanitarisme,
Mais bel et bien la charité
Qui est le cœur du christianisme.

386- Le véritable service
Ne fait aucun préjudice :
Notre-Seigneur lava
Même les pieds de Judas.

387- Qui nous dira les bienfaits,
Non du quatorze juillet
Mais du seize juillet ?
Chrétiens, rappelez-vous-les.

388- Les pécheurs convertis
Sont la gloire de Marie
Qui brilleront comme des étoiles
Quand se déchirera le voile.

389- Génération détestable,
Tu t'es vautrée dans l'étable !
Reviens à ton Dieu maintenant :
Il t'accueillera sûrement.

390- Voici un tryptique admirable :
Le Cœur de Jésus adorable,
Le Je vous salue Marie
Que le Signe de Croix finit.

391- Rappelons-nous toujours
L'amour de Jésus pour nous
Et nous marcherons tous les jours
Avec lui, comme lui marche avec nous.

392- Barbe-Bleue s'est converti
À la fin de sa vie :
Puissions-nous faire comme lui
Pour aller en Paradis.

393- Toute consécration est bonne,
Que ce soit à la Madone,
Au Sacré-Cœur de Jésus,
Ou à quelque saint : n'hésitez plus !

394- Qui a Jésus a tout ;
Qui a Marie a tout,
Car par Marie l'on parvient
À Jésus l'Enfant divin.

395- Sur le dôme du Sancy,
Quand fus jeune je grimpai ;
Mais il vaut mieux monter
Pour sûr en Paradis.

396- Les coquilles saint Jacques,
Vous appréciez certainement !
Mais le bourdon de saint Jacques
On le porte en pélerinant.

397- Abandonnons-nous à Jésus :
Le Ciel en est le prix ;
Abandonnons-nous à Marie
Pour aller à Jésus.

398- L'autre jour, j'allai visiter
Le bon Monsieur de Kériolet
Qui fut d'abord une brute exécrable
Et qui devint un ange admirable.

399- Les critiques de Marie
Ne verront pas Marie,
À moins qu'ils ne reviennent
De leur absurde haine.

400- Je me portai l'autre jour
Chez sainte Anne, ma Dame,
Pour lui demander secours
Afin de sauver mon âme.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen



* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_12.html
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Sam 14 Nov - 9:36

Les amis, ne vous y trompez pas !
Qui fomente les attentats ?
Je vais vous le dire tout de bon :
Ce sont les gros francs-maçons !



* * *

TOUS les SAINTS de l'ORDRE des Ermites de Saint AUGUSTIN (13 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-des-ermites.html
IMAGES & VIDÉOS

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_13.html
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Sam 14 Nov - 20:58




* * *

Le CIEL OUVERT par les 3 AVE MARIA :
http://montfortajpm.blogspot.fr/p/blog-page.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Lun 16 Nov - 9:39



* * *

CHANT D’AMOUR

« Je t'ai perdue, ma toute belle !
Je t'ai perdue, ma tourterelle !
Pourquoi t'es-tu enfuie loin de moi ?
Que t'ai-je fait pour que tu m'abandonnes ?
N'avais-tu pas tout ce qu'il faut chez moi ?
Que ferai-je puisque tu déraisonnes ?
Pourquoi es-tu partie ailleurs
Pour chercher un vain bonheur ?
Hors de moi, tu ne trouveras rien,
Car c'est moi ta vie et ton chemin,
Mais puisque tu ne veux plus de moi
Je te laisse toute libre à toi.
Tu n'es donc plus ma toute belle,
Tu n'es donc plus ma tourterelle
Puisque tu as abandonné
Ton Dieu qui t'a tant aimée.
Mais comme il arriva pour Judas,
Une autre te remplacera,
À qui je pourrai dire en vérité :
Viens à moi, ma toute belle,
Viens en moi, ma tourterelle,
Je t'aimerai toute l'éternité. »


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_15.html

TOUS les SAINTS de l'ORDRE de Saint BENOÎT (13 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-de-saint_15.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mar 17 Nov - 9:31



* * *

HISTOIRE MYSTÉRIEUSE

Une femme étrangère m'a destitué,
Une femme étrangère m'a réhabilité !
La première m'avait banni,
La seconde m'a rétabli.
La première m'assassina
Par un violent coup de traître ;
La seconde me réhabilita
Par un joli coup de maître.
La première, quoique d’accueil
Fut pour moi un écueil ;
La seconde, quoique sans autorité
A voulu me remettre sur pied.
La première me supprime tout
Et veut me casser le cou ;
La seconde, bien au contraire,
Est intéressée par mes airs
Quoiqu'elle ne comprenne pas
Les paroles que j'y chante,
L'autre supprimant les Ave Maria
Même instrumentaux, quelle épouvante !
Les délateurs s'en vont à la première
Pour me faire déguerpir,
Et il faut bien le dire,
Ils n'y réussissent que trop ;
La seconde, quoiqu’étrangère,
Bien plus qu'eux tous, elle vaut,
Car elle ne se livre pas
À ces misérables coups bas.
Jugez, après tout ceci,
Qui doit avoir votre crédit.


* * *

Sainte GERTRUDE (16 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/sainte-gertrude-16-novembre.html
IMAGES & VIDÉOS

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_16.html
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mer 18 Nov - 9:24



* * *

DÉMON-DIABLE-SATAN

Le démon est sorti de son antre,
Mais il n'a rien qui épouvante :
Il s'est fait ange de lumière
Avec des cheveux de femme !
Ses paroles ne sont pas amères :
Il n'a rien en lui d'infâme.
Bien plus, son sourire gracieux
Et son air tout doucereux
Le font prendre pour quelqu'un
Qui est l'ami des humains.
Ne vous y fiez pas, mon frère :
Cette femme est bien le diable !
S'il a un air affable,
C'est pour vous mettre en enfer.
Et si vous, ma sœur, vous voyez
Un homme qui vous apparaisse
Avec un air tout de bonté
Et de divine liesse,
Vous disant qu'il est Jésus,
Éprouvez-le sur-le-champ :
Ou ne lui parlez plus
Ou lui dites : « Va-t’en ! »
Satan a l'habitude
De ces façons d'agir :
Rien ne lui fait plus plaisir
Que de nous mener la vie rude
Ou bien de nous tromper
Par des airs de gaîté.
Il fait selon les personnes
Car il s'adapte à tout :
Il se fait amazone
Alors que c'est un loup.
Aujourd'hui plus que jamais
Il apparaît partout
Sur tous les tons, sous tous les traits,
Car c'est le temps des loups.
Si tu ne m'écoutes pas,
Ô toi qui lis cela,
Tu te feras attraper
Par le roi des damnés
Qui trompe et trompe encore
Afin que nous tombions tous
Dans l'éternelle mort.
Jésus, de lui, délivrez-nous !


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/deernieres-mises-en-ligne.html

TOUS les SAINTS de l'ORDRE des SERVITES de MARIE (13 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-des-servites.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 19 Nov - 9:33



* * *

RÉCRÉ : LES QUATRE SAISONS

Voici les quatre saisons
De maître Léon.

****************
C'est l'automne
Monotone
Qui résonne :
Je chantonne.

****************
C'est l’hiver
Tout de fer :
Rien à faire,
C'est l'hiver.

****************
Au printemps
En chantant
Les vivants
Sont contents.

****************
C'est l'été
Surchauffé
Préféré.
Terminé.

****************
Fin de la récréation
Du grand-maître Léon.


* * *

TOUS les SAINTS de l'ORDRE de NOTRE-DAME du MONT-CARMEL (14 novembre) 1/3 :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-de-notre-dame.html
IMAGES & VIDÉOS

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_18.html

avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Ven 20 Nov - 9:09

HUMANUM GENUS


LETTRE ENCYCLIQUE
DE S. S. LE PAPE LÉON XIII
CONDAMNANT LE RELATIVISME PHILOSOPHIQUE ET MORAL
DE LA FRANC-MAÇONNERIE


Aux Vénérables Patriarches, Primats, Archevêques, Évêques et autres ordinaires en paix et communion avec le Siège Apostolique

Depuis que, par la jalousie du démon, le genre humain s'est misérablement séparé de Dieu auquel il était redevable de son appel à l'existence et des dons surnaturels, il s'est partagé en deux camps ennemis, lesquels ne cessent pas de combattre, l'un pour la vérité et la vertu, l'autre pour tout ce qui est contraire à la vertu et à la vérité. Le premier est le royaume de Dieu sur la terre, à savoir la véritable Église de Jésus Christ, dont les membres, s'ils veulent lui appartenir du fond du cœur et de manière à opérer le salut, doivent nécessairement servir Dieu et son Fils unique, de toute leur âme, de toute leur volonté. Le second est le royaume de Satan. Sous son empire et en sa puissance se trouvent tous ceux qui, suivant les funestes exemples de leur chef et de nos premiers parents, refusent d'obéir à la loi divine et multiplient leurs efforts, ici, pour se passer de Dieu, là pour agir directement contre Dieu.

Ces deux royaumes, saint Augustin les a vus et décrits avec une grande perspicacité, sous la forme de deux cités opposées l'une à l'autre, soit par les lois qui les régissent, soit par l'idéal qu'elles poursuivent; et, avec un ingénieux laconisme, il a mis en relief dans les paroles suivantes le principe constitutif de chacune d'elles : " Deux amours ont donné naissance à deux cités : la cité terrestre procède de l'amour de soi porté jusqu'au mépris de Dieu; la cité céleste procède de l'amour de Dieu porté jusqu'au mépris de soi." Dans toute la suite des siècles qui nous ont précédés, ces deux cités n'ont pas cessé de lutter l'une contre l'autre, en employant toutes sortes de tactiques et les armes les plus diverses, quoique non toujours avec la même ardeur, ni avec la même impétuosité.

A notre époque, les fauteurs du mal paraissent s'être coalisés dans un immense effort, sous l'impulsion et avec l'aide d'une Société répandue en un grand nombre de lieux et fortement organisée, la Société des francs-maçons. Ceux-ci, en effet, ne prennent plus la peine de dissimuler leurs intentions et ils rivalisent d'audace entre eux contre l'auguste majesté de Dieu. C'est publiquement, à ciel ouvert, qu'ils entreprennent de ruiner la sainte Église, afin d'arriver, si c'était possible, à dépouiller complètement les nations chrétiennes des bienfaits dont elles sont redevables au Sauveur Jésus Christ.

Gémissant à la vue des maux et sous l'impulsion de la charité, Nous Nous sentons souvent porté à crier vers Dieu, " Seigneur, voici que vos ennemis font un grand fracas, ceux qui vous haïssent ont levé la tête. Ils ont ourdi contre votre peuple des complots pleins de malice et ils ont résolu de perdre vos saints. Oui, ont-ils dit, venez et chassons-les du sein des nations ".

Cependant, en un si pressant danger, en présence d'une attaque si cruelle et si opiniâtre du christianisme, c' est de Notre devoir de signaler le péril, de dénoncer les adversaires, d'opposer toute la résistance possible à leurs projets et à leur industrie, d'abord pour empêcher la perte éternelle des âmes dont le salut Nous a été confié; puis afin que le royaume de Jésus Christ, que Nous sommes chargé de défendre, non seulement demeure debout et dans toute son intégrité, mais fasse par toute la terre de nouveau progrès, de nouvelles conquêtes.

Dans leur vigilante sollicitude pour le salut du peuple chrétien, Nos prédécesseurs eurent bien vite reconnu cet ennemi capital au moment où, sortant des ténèbres d'une conspiration occulte, il s'élançait à l'assaut en plein jour. Sachant ce qu'il était, ce qu'il voulait, et lisant pour ainsi dire dans l'avenir, ils donnèrent aux princes et aux peuples le signal d'alarme et les mirent en garde contre les embûches et les artifices préparés pour les surprendre.

Le péril fut prononcé pour la première fois par Clément XII en 1738, et la constitution promulguée par ce pape fut renouvelée et confirmée par Benoît XIV. Pie VII marcha sur les traces des Pontifes et Léon XII, renfermant dans sa constitution apostolique Quo graviora tous les actes et décrets des précédents papes sur cette matière, les ratifia et les confirma pour toujours. Pie VIII, Grégoire XVI et, à diverses reprises, Pie IX, ont parlé dans le même sens.

Le but fondamental et l'esprit de la secte maçonnique avaient été mis en pleine lumière par la manifestation évidente de ses agissements, la connaissance de ses principes, l'exposition de ses règles, de ses rites et de leurs commentaires auxquels, plus d'une fois, s'étaient ajoutés les témoignages de ses propres adeptes. En présence de ces faits, il était tout simple que ce Siège apostolique dénonçât publiquement la secte des francs-maçons comme une association criminelle, non moins pernicieuse aux intérêts du christianisme qu'à ceux de la société civile. Il édicta donc contre elle les peines les plus graves dont l’Église a coutume de frapper les coupables et interdit de s'y affilier.

Irrités de cette mesure et espérant qu'ils pourraient, soit par le dédain, soit par la calomnie, échapper à ces condamnations ou en atténuer la force, les membres de la secte accusèrent les papes qui les avaient portées, tantôt d'avoir rendu des sentences iniques, tantôt d'avoir excédé la mesure dans les peines infligées. C'est ainsi qu'ils s'efforcèrent d'éluder l'autorité ou de diminuer la valeur des constitutions promulguées par Clément XII, Benoît XIV, Pie VII et Pie IX.

Toutefois, dans les rangs mêmes de la secte, il ne manqua pas d'associés pour avouer, même malgré eux, que, étant donné la doctrine et la discipline catholiques, les Pontifes romains n'avaient rien fait que de très légitime.

A cet aveu, il faut joindre l'assentiment explicite d'un certain nombre de princes ou de Chefs d’États qui eurent à cœur, soit de dénoncer la société des francs-maçons au Siège apostolique, soit de la frapper eux-mêmes comme dangereuse et portant des lois contre elle, ainsi que cela s'est pratiqué en Hollande, en Autriche, en Suisse, en Espagne, en Bavière, en Savoie et dans quelques parties de 1' Italie.

Il importe souverainement de faire remarquer combien les événements donnèrent raison à la sagesse de Nos prédécesseurs. Leurs prévoyantes et paternelles sollicitudes n'eurent pas partout ni toujours le succès désirable : ce qu'il faut attribuer, soit à la dissimulation et à l'astuce des hommes engagés dans cette secte pernicieuse, soit à l'imprudente légèreté de ceux qui auraient eu cependant l'intérêt le plus direct à la surveiller attentivement. Il en résulte que, dans l'espace d'un siècle et demi, la secte des francs-maçons a fait d'incroyables progrès. Employant à la fois l'audace et la ruse, elle a envahi tous les rangs de la hiérarchie sociale et commence à prendre, au sein des États modernes, une puissance qui équivaut presque à la souveraineté. De cette rapide et formidable extension sont précisément résultés pour l’Église, pour l'autorité des princes, pour le salut public, les maux que Nos prédécesseurs avaient depuis longtemps prévus. On est venu à ce point qu'il y a lieu de concevoir pour l'avenir les craintes les plus sérieuses; non certes, en ce qui concerne l’Église, dont les solides fondements ne sauraient être ébranlés par les efforts des hommes, mais par rapport à la sécurité des États, au sein desquels sont devenues trop puissantes, ou cette secte de la franc-maçonnerie, ou d'autres associations similaires qui se font ses coopératrices et ses satellites.

Pour tous ces motifs, à peine avions-Nous mis la main au gouvernail de l’Église que Nous avons clairement senti la nécessité de résister à un si grand mal et de dresser contre lui, autant qu'il serait possible, Notre autorité apostolique. Aussi profitant de toutes les occasions favorables, Nous avons traité les principales thèses doctrinales sur lesquelles les opinions perverses de la secte maçonnique semblent avoir exercé la plus grande influence. C'est ainsi que dans Notre encyclique Quod apostoli muneris Nous Nous sommes efforcé de combattre les monstrueux systèmes des socialistes et des communistes. Notre autre encyclique Arcanum Nous a permis de mettre en lumière et de défendre la notion véritable et authentique de la société domestique, dont le mariage est l'origine et la source. Dans l'encyclique Diuturnum Nous avons fait connaître, d'après les principes de la sagesse chrétienne, l'essence du pouvoir politique et montré ses admirables harmonies avec l'ordre naturel aussi bien qu'avec le salut des peuples et des princes.

Aujourd'hui, à l'exemple de Nos prédécesseurs, Nous avons résolu de fixer directement Notre attention sur la société maçonnique, sur l'ensemble de sa doctrine, sur ses projets, ses sentiments et ses actes traditionnels, afin de mettre en une plus éclatante évidence, sa puissance pour le mal et d'arrêter dans ses progrès la contagion de ce funeste plan.

Il existe dans le monde un certain nombre de sectes qui, bien qu'elles diffèrent les unes des autres par le nom, les rites, la forme, l'origine, se ressemblent et sont d'accord entre elles par l'analogie du but et des principes essentiels. En fait, elles sont identiques à la franc-maçonnerie, qui est pour toutes les autres comme le point central d'où elles procèdent et où elles aboutissent. Et, bien qu'à présent elles aient l'apparence de ne pas aimer à demeurer cachées, bien qu'elles tiennent des réunions en plein jour et sous les yeux de tous, bien qu'elles publient leurs journaux, toutefois, si l'on va au fond des choses, on peut voir qu'elles appartiennent à la famille des sociétés clandestines et qu'elles en gardent les allures. Il y a, en effet, chez elles, des espèces de mystères que leur constitution interdit avec le plus grand soin de divulguer, non seulement aux personnes du dehors, mais même à bon nombre de leurs adeptes. A cette catégorie, appartiennent les conseils intimes et suprêmes, les noms des chefs principaux, certaines réunions plus occultes et intérieures ainsi que les décisions prises, avec les moyens et les agents d'exécution. A cette loi du secret concourent merveilleusement : la division faite entre les associés des droits, des offices et des charges, la distinction hiérarchique savamment organisée des ordres et des degrés et la discipline sévère à laquelle tous sont soumis. La plupart du temps, ceux qui sollicitent l'initiation doivent promettre, bien plus, ils doivent faire le serment solennel de ne jamais révéler à personne, à aucun moment, d'aucune manière, les noms des associés, les notes caractéristiques et les doctrines de la Société. C'est ainsi que, sous les apparences mensongères et en faisant de la dissimulation, une règle constante de conduite, comme autrefois les manichéens, les francs-maçons n'épargnent aucun effort pour se cacher et n'avoir d'autres témoins que leurs complices.

Leur grand intérêt étant de ne pas paraître ce qu'ils sont, ils jouent le personnage d'amis des lettres ou de philosophes réunis ensemble pour cultiver les sciences. Ils ne parlent que de leur zèle pour les progrès de la civilisation, de leur amour pour le pauvre peuple. A les en croire, leur seul but est d'améliorer le sort de la multitude et d'étendre à un plus grand nombre d'hommes les avantages de la société civile. Mais à supposer que ces intentions fussent sincères, elles seraient loin d'épuiser tous leurs desseins. En effet, ceux qui sont affiliés doivent promettre d'obéir aveuglément et sans discussion aux injonctions des chefs, de se tenir toujours prêts sur la moindre notification, sur le plus léger signe, à exécuter les ordres donnés, se vouant d'avance, en cas contraire, aux traitements les plus rigoureux et même à la mort. De fait, il n'est pas rare que la peine du dernier supplice soit infligée à ceux d'entre eux qui sont convaincus, soit d'avoir livré la discipline secrète, soit d'avoir résisté aux ordres des chefs; et cela se pratique avec une telle dextérité que, la plupart du temps, l'exécuteur de ces sentences de mort échappe à la justice établie pour veiller sur les crimes et en tirer vengeance. Or, vivre dans la dissimulation et vouloir être enveloppé de ténèbres; enchaîner à soi par les liens les plus étroits et sans leur avoir préalablement fait connaître à quoi ils s'engagent, des hommes réduits ainsi à l'état d'esclaves; employer à toutes sortes d'attentats ces instruments passifs d'une volonté étrangère; armer pour le meurtre des mains à l'aide desquelles on s'assure l'impunité du crime, ce sont là de monstrueuses pratiques condamnées par la nature elle-même. La raison et la vérité suffisent donc à prouver que la Société dont Nous parlons est en opposition formelle avec la justice et la moralité naturelles.

D'autres preuves d'une grande clarté, s'ajoutent aux précédentes et font encore mieux voir combien, par sa constitution essentielle, cette association répugne à l'honnêteté. Si grandes, en effet, que puissent être parmi les hommes l'astucieuse habileté de la dissimulation et l'habitude du mensonge, il est impossible qu'une cause, quelle qu'elle soit, ne se trahisse pas par les effets qu'elle produit : un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, et un mauvais n'en peut pas porter de bons.

Or, les fruits produits par la secte maçonnique sont pernicieux et les plus amers. Voici, en effet, ce qui résulte de ce que Nous avons précédemment indiqué et cette conclusion Nous livre le dernier mot de ses desseins. Il s'agit pour les francs-maçons, et tous leurs efforts tendent à ce but, il s'agit de détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes et de lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntées au naturalisme.

Tout ce que Nous venons ou ce que Nous Nous proposons de dire doit être entendu de la secte maçonnique envisagée dans son ensemble, en tant qu'elle embrasse d'autres sociétés qui sont pour elle des sœurs et des alliées. Nous ne prétendons pas appliquer toutes ces réflexions à chacun de leurs membres pris individuellement. Parmi eux, en effet, il s'en peut trouver, et même en bon nombre, qui, bien que non exempts de faute pour s'être affiliés à de semblables sociétés, ne trempent cependant pas dans leurs actes criminels et ignorent le but final que ces sociétés s efforcent d'atteindre. De même encore, il se peut faire que quelques uns des groupes n'approuvent pas les conclusions extrêmes auxquelles la logique devrait les contraindre d'adhérer, puisqu'elles découlent nécessairement des principes communs à toute l'association. Mais le mal porte avec lui une turpitude qui, d'elle-même, repousse et effraie. En outre, si des circonstances particulières de temps ou de lieux peuvent persuader à certaines fractions de demeurer en deçà de ce qu'elles souhaiteraient de faire, ou de ce que font d'autres associations, il n'en faut pas conclure pour cela que ces groupes soient étrangers au pacte fondamental de la maçonnerie. Ce pacte demande à être apprécié, moins par les actes accomplis et par leurs résultats que par l'esprit qui l'anime et par ses principes généraux.

Or, le premier principe des naturalistes, c'est qu'en toutes choses, la nature ou la raison humaine doit être maîtresse et souveraine. Cela posé, il s'agit des devoirs envers Dieu, ou bien ils en font peu de cas, ou ils en altère l'essence par des opinions vagues et des sentiments erronés. Ils nient que Dieu soit l'auteur d'aucune révélation. Pour eux, en dehors de ce que peut comprendre la raison humaine, il n'y a ni dogme religieux, ni vérité, ni maître en la parole de qui, au nom de son mandat officiel d'enseignement, on doive avoir foi. Or, comme la mission tout à fait propre et spéciale de l’Église catholique consiste à recevoir dans leur plénitude et à garder dans une pureté incorruptible, les doctrines révélées de Dieu, aussi bien que l'autorité établie pour les enseigner avec les autres secours donnés du ciel en vue de sauver les hommes, c'est contre elle que les adversaires déploient le plus d'acharnement et dirigent leurs plus violentes attaques.

Maintenant, qu'on voie à l’œuvre la secte des francs-maçons dans les choses qui touchent à la religion, là principalement où son action peut s'exercer avec une liberté plus licencieuse et que l'on dise si elle ne semble pas s'être donné pour mandat de mettre à exécution les décrets des naturalistes.

Ainsi, dut-il lui en coûter un long et opiniâtre labeur, elle se propose de réduire à rien, au sein de la société civile, le magistère et l'autorité de l’Église; d'où cette conséquence que les francs-maçons s'appliquent à vulgariser, et pour laquelle ils ne cessent pas de combattre, à savoir qu'il faut absolument séparer l’Église de l’État. Par suite, ils excluent des lois aussi bien que de l'administration de la chose publique, la très salutaire influence de la religion catholique et ils aboutissent logiquement à la prétention de constituer l’État tout entier en dehors des institutions et des préceptes de l’Église.

Mais il ne leur suffit pas d'exclure de toute participation au gouvernement des affaires humaines, l’Église, ce guide si sage et si sûr : il faut encore qu'ils la traitent en ennemie et usent de violence contre elle. De là l'impunité avec laquelle, par la parole, par la plume, par l'enseignement, il est permis de s'attaquer aux fondements même de la religion catholique. Ni les droits de l’Église, ni les prérogatives dont la Providence l'avait dotée, rien n'échappe à leurs attaques. On réduit presque à rien sa liberté d'action, et cela par des lois qui, en apparence, ne semblent pas trop oppressives, mais qui, en réalité, sont expressément faites pour enchaîner cette liberté. Au nombre des lois exceptionnelles faites contre le clergé, Nous signalerons particulièrement celles qui auraient pour résultat de diminuer notablement le nombre des ministres du sanctuaire et de réduire toujours davantage leurs moyens indispensables d'action et d'existence. Les restes des biens ecclésiastiques soumis à mille servitudes, sont placés sous la dépendance et le bon plaisir d'administrateurs civils. Les communautés religieuses sont supprimées ou dispersées.

A l'égard du Siège apostolique et du Pontife romain, l'inimitié de ces sectaires a redoublé d'intensité. Après avoir, sous de faux prétextes, dépouillé le pape de sa souveraineté temporelle, nécessaire garantie de sa liberté et de ses droits, ils l'ont réduit à une situation tout à la fois inique et intolérable, jusqu'à ce qu'enfin, en ces derniers temps, les fauteurs de ces sectes en soient arrivés au point qui était depuis longtemps le but de leur secret dessein : à savoir, de proclamer que le moment est venu de supprimer la puissance sacrée des Pontifes romains et de détruire entièrement cette Papauté qui est d'institution divine. Pour mettre hors de doute l'existence d'un tel plan, à défaut d'autres preuves, il suffirait d'invoquer le témoignage d'hommes qui ont appartenu à la secte et dont la plupart, soit dans le passé, soit à une époque plus récente, ont attesté comme certaine la volonté où sont les francs-maçons de poursuivre le catholicisme d'une inimitié exclusive et implacable, avec leur ferme résolution de ne s'arrêter qu'après avoir ruiné de fond en comble toutes les institutions religieuses établies par les Papes.

Que si tous les membres de la secte ne sont pas obligés d'adjurer explicitement le catholicisme, cette exception, loin de nuire au plan général de la franc-maçonnerie, sert plutôt ses intérêts. Elle lui permet d'abord de tromper plus facilement les personnes simples et sans défiance, et elle rend accessible à un plus grand nombre l'admission dans la secte. De plus, en ouvrant leurs rangs à des adeptes qui viennent à eux des religions les plus diverses, ils deviennent plus capables d'accréditer la grande erreur du temps présent, laquelle consiste à reléguer au rang des choses indifférentes le souci de la religion, et à mettre sur le pied de l'égalité toutes les formes religieuses. Or, à lui seul, ce principe suffit à ruiner toutes les religions, et particulièrement la religion catholique, car, étant la seule véritable, elle ne peut, sans subir la dernière des injures et des injustices, tolérer que les autres religions lui soit égalées.

Les naturalistes vont encore plus loin. Audacieusement engagés dans la voie de l'erreur sur les plus importantes questions, ils sont entraînés et comme précipités par la logique jusqu'aux conséquences les plus extrêmes de leurs principes, soit à cause de la faiblesse de la nature humaine, soit par le juste châtiment dont Dieu frappe leur orgueil. Il suit de là qu'ils ne gardent même plus dans leur intégrité et dans leur certitude, les vérités accessibles à la seule lumière de la raison naturelle, telles que sont assurément l'existence de Dieu, la spiritualité et l'immortalité de l'âme. Emportée dans cette nouvelle voie d'erreur, la secte des francs-maçons n'a pas échappé à ces écueils. En effet, bien que, prise dans son ensemble, la secte fasse profession de croire à l'existence de Dieu, le témoignage de ses propres membres établit que cette croyance n'est pas, pour chacun d'eux individuellement, l'objet d'un assentiment ferme et d'une inébranlable certitude. Ils ne dissimulent pas que la question de Dieu est parmi eux une cause de grands dissentiments. Il est même avéré qu'il y a peu de temps, une sérieuse controverse s'est engagée entre eux à ce sujet. En fait, la secte laisse aux initiés liberté entière de se prononcer en tel ou tel sens, soit pour affirmer l'existence de Dieu, soit pour la nier; et ceux qui nient résolument ce dogme sont aussi bien reçus à l'initiation que ceux qui, d'une façon certaine, l'admettent encore, mais en le dénaturant, comme les panthéistes dont l'erreur consiste précisément, tout en retenant de l’Être divin on ne sait quelles absurdes apparences, à faire disparaître ce qu'il y a d'essentiel dans la vérité de son existence.

Or, quand ce fondement nécessaire est détruit ou seulement ébranlé, il va de soi que les autres principes de l'ordre naturel chancellent dans la raison humaine et qu'elle ne sait plus à quoi s'en tenir, ni sur la création du monde par un acte libre et souverain du Créateur, ni sur le gouvernement de la Providence, ni sur la survivance de l'âme et de la réalité d'une vie future et immortelle succédant à la vie présente. L'effondrement des vérités, qui sont la base de l'ordre naturel et qui importent si fort à la conduite rationnelle et pratique de la vie, aura un contrecoup sur les mœurs privées et publiques. Passons sous silence ces vertus surnaturelles que, à moins d'un don spécial de Dieu, personne ne peut ni pratiquer ni acquérir; ces vertus dont il est impossible de trouver aucune trace chez ceux qui font profession d'ignorer dédaigneusement la rédemption du genre humain, la grâce des sacrements, le bonheur futur à conquérir dans le ciel. Nous parlons simplement des devoirs qui résultent des principes de l'honnêteté naturelle.

Un Dieu qui a créé le monde et qui le gouverne par sa Providence; une loi éternelle dont les prescriptions ordonnent de respecter l'ordre de la nature et défendent de le troubler; une fin dernière placée pour l'âme dans une région supérieure aux choses humaines et au-delà de cette hôtellerie terrestre; voilà les sources, voilà les principes de toute justice et honnêteté. Faites-les disparaître (c'est la prétention des naturalistes et des francs-maçons) et il sera impossible de savoir en quoi consiste la science du juste et de l'injuste ou sur quoi elle s'appuie. Quant à morale, la seule chose qui ait trouvé grâce devant les membres de la secte franc-maçonnique et dans laquelle ils veulent que la jeunesse soit instruite avec soin, c'est celle qu'ils appellent " morale civique ", " morale indépendante ", " morale libre ", en d'autres termes, morale qui ne fait aucune place aux idées religieuses.

Or, combien une telle morale est insuffisante, jusqu'à quel point elle manque de solidité et fléchit sous le souffle des passions, on le peut voir assez par les tristes résultats qu'elle a déjà donnés. Là en effet où, après avoir pris la place de la morale chrétienne, elle a commencé à régner avec plus de liberté, on a vu promptement dépérir la probité et l'intégrité des mœurs, grandir et se fortifier les opinions les plus monstrueuses, et l'audace des crimes partout déborde. Ces maux provoquent aujourd'hui des plaintes et des lamentations universelles, auxquelles font parfois échos bon nombre de ceux-là mêmes qui, bien malgré eux, sont contraints de rendre hommage à l'évidence de la vérité.

En outre, la nature humaine ayant été violée par le péché originel, et à cause de cela, étant devenue beaucoup plus disposée au vice qu'à la vertu, l'honnêteté est absolument impossible si les mouvements désordonnés de l'âme ne sont pas réprimés et si les appétits n'obéissent pas à la raison. Dans ce conflit, il faut souvent mépriser les intérêts terrestres et se résoudre aux plus durs travaux et à la souffrance, pour que la raison victorieuse demeure en possession de sa principauté. Mais les naturalistes et les francs-maçons n'ajoutent aucune foi à la Révélation que Nous tenons de Dieu, nient que le père du genre humain ait péché et, par conséquent, que les forces du libre arbitre soient d'une façon " débilitées ou inclinées vers le mal ". Tout au contraire, ils exagèrent la puissance et l'excellence de la nature et, mettant uniquement en elle le principe et la règle de la justice, ils ne peuvent même pas concevoir la nécessité de faire de constants efforts et de déployer un très grand courage pour comprimer les révoltes de la nature et pour imposer silence à ses appétits.

Aussi voyons-nous multiplier et mettre à la portée de tous les hommes ce qui peut flatter leurs passions. Journaux et brochures d'où la réserve et la pudeur sont bannies; représentations théâtrales dont la licence passe les bornes; œuvres artistiques où s'étalent avec un cynisme révoltant les principes de ce qu'on appelle aujourd'hui le réalisme; inventions ingénieuses destinées à augmenter les délicatesses et les jouissances de la vie; en un mot, tout est mis en œuvre pour satisfaire l'amour du plaisir avec lequel finit par se mettre d'accord la vertu endormie.

Assurément ceux-là sont coupables mais, en même temps, ils sont conséquents avec eux-mêmes qui, supprimant l'espérance des biens futurs, abaissent la félicité au niveau des choses périssables, plus bas même que les horizons terrestres. A l'appui de ces assertions, il serait facile de produire des faits certains bien qu'en apparence, incroyables. Personne en effet, n'obéissant avec autant de servilité à ces habiles et rusés personnages que ceux dont le courage s'est énervé et brisé dans l'esclavage des passions, il s'est trouvé dans la franc-maçonnerie des sectaires pour soutenir qu'il fallait systématiquement employer tous les moyens de saturer la multitude de licences et de vices, bien assurés qu'à ces conditions, elle serait tout entière entre leurs mains et pourrait servir d'instrument à l'accomplissement de leurs projets les plus audacieux.

Relativement à la société domestique, voici à quoi se résume l'enseignement des naturalistes. Le mariage n'est qu'une variété de l'espèce des contrats; il peut donc être légitimement dissout à la volonté des contractants. Les chefs du gouvernement ont puissance sur le lien conjugal. Dans l'éducation des enfants, il n'y a rien à leur enseigner méthodiquement, ni à leur prescrire en fait de religion. C'est affaire à chacun d'eux, lorsqu'ils seront en âge, de choisir la religion qui leur plaira. Or, non seulement les francs-maçons adhèrent entièrement à ces principes, mais ils s'appliquent à les faire passer dans les mœurs et dans les institutions. Déjà, dans beaucoup de pays, même catholiques, il est établi qu'en dehors du mariage civil, il n'y a pas d'union légitime. Ailleurs, la loi autorise le divorce que d'autres peuples s'apprêtent à introduire dans leur législation, le plus tôt possible. Toutes ces mesures hâtent la réalisation prochaine du projet de changer l'essence du mariage et de le réduire à n'être plus qu'une union instable, éphémère, née du caprice d'un instant et pouvant être dissoute quand ce caprice changera.

La secte concentre aussi toutes ses énergies et tous ses efforts pour s'emparer de l'éducation de la jeunesse. Les francs-maçons espèrent qu'ils pourront aisément former d'après leurs idées cet âge si tendre et en plier la flexibilité dans le sens qu'ils voudront, rien ne devant être plus efficace pour préparer à la société civile, une race de citoyens telle qu'ils rêvent de la lui donner. C'est pour cela que, dans l'éducation et l'instruction des enfants, ils ne veulent tolérer les ministres de l’Église, ni comme surveillants, ni comme professeurs. Déjà, dans plusieurs pays, ils ont réussi à faire confier exclusivement à des laïques l'éducation de la jeunesse, aussi bien qu'à proscrire totalement de l'enseignement de la morale, les grands et saints devoirs qui unissent l'homme à Dieu.

Viennent ensuite les dogmes de la science politique. Voici quelles sont en cette matière les thèses des naturalistes : " Les hommes sont égaux en droit; tous, à tous les points de vue, sont d'égale condition. Étant tous libres par nature, aucun d'eux n'a le droit de commander à un de ses semblables et c'est faire violence aux hommes que de prétendre les soumettre à une autorité quelconque, à moins que cette autorité ne procède d'eux-mêmes. Tout pouvoir est dans le peuple libre; ceux qui exercent le commandement n'en sont les détenteurs que par le mandat ou par la concession du peuple, de telle sorte que si la volonté populaire change, il faut dépouiller de leur autorité les chefs de l’État, même malgré eux. La source de tous les droits et de toutes les fonctions civiles réside, soit dans la multitude, soit dans le pouvoir qui régit l’État, mais quand il a été constitué d'après les nouveaux principes. En outre, l’État doit être athée. Il ne trouve, en effet, dans les diverses formes religieuses, aucune raison de préférer l'une à l'autre; donc, toutes doivent être mises sur un pied d'égalité ".

Or, que ces doctrines soient professées par les francs-maçons, que tel soit pour eux l'idéal d'après lequel ils entendent constituer les sociétés, cela est presque trop évident pour avoir besoin d'être prouvé. Il y a déjà longtemps qu'ils travaillent à le réaliser, en y employant toutes leurs forces et toutes leurs ressources. Ils frayent ainsi le chemin à d'autres sectaires nombreux et plus audacieux, qui se tiennent prêts à tirer de ces faux principes des conclusions encore plus détestables, à savoir le partage égal et la communauté des biens entre tous les citoyens, après que toute distinction de rang et de fortune aura été abolie.

Les faits que Nous venons de résumer mettent en une lumière suffisante la constitution intime des francs-maçons et montrent clairement par quelle route ils s'acheminent vers leur but. Leurs dogmes principaux sont en un si complet et si manifeste désaccord avec la raison qu'il ne se peut imaginer rien de plus pervers. En effet, vouloir détruire la religion et l’Église, établies par Dieu lui-même et assurées par lui d'une perpétuelle protection, pour ramener parmi nous, après dix huit siècles, les mœurs et les institutions des païens, n'est-ce pas le comble de la folie et de la plus audacieuse impiété? Mais ce qui n'est ni moins horrible ni plus supportable, c'est de voir répudier les bienfaits miséricordieux acquis par Jésus Christ, d'abord aux individus, puis aux hommes groupés en familles et en nations : bienfaits qui, au témoignage des ennemis du christianisme, sont du plus haut prix. Certes, dans un plan si insensé et si criminel, il est bien permis de reconnaître la haine implacable dont Satan est animé à l'égard de Jésus Christ et sa passion de vengeance.

L'autre dessein, à la réalisation duquel les francs-maçons emploient tous leurs efforts, consiste à détruire les fondements principaux de la justice et de l'honnêteté. Par là, ils se font les auxiliaires de ceux qui voudraient, qu'à l'instar de l'animal, l'homme n'eût d'autre règle d'action que ses désirs. Ce dessein ne va rien moins qu'à déshonorer le genre humain et à le précipiter ignominieusement à sa perte. Le mal s'augmente de tous les périls qui menacent la société domestique et la société civile. Ainsi que Nous l'avons exposé ailleurs, tous les peuples, tous les siècles s'accordent à reconnaître dans le mariage quelque chose de sacré et de religieux et la loi divine a pourvu à ce que les unions conjugales ne puissent pas être dissoutes. Mais si elles deviennent purement profanes, s'il est permis de le rompre au gré des contractants, aussitôt la constitution de la famille sera en proie au trouble et à la confusion; les femmes seront découronnées de leur dignité; toute protection et toute sécurité disparaîtront pour les enfants et pour leurs intérêts.

Quant à la prétention de faire l’État complètement étranger à la religion et pouvant administrer les affaires publiques sans tenir plus de compte de Dieu que s'il n'existait pas, c'est une témérité sans exemple, même chez les païens. Ceux-ci portaient si profondément gravée au plus intime de leur âme, non seulement une idée vague des cieux, mais la nécessité sociale de la religion, qu'à leur sens il eût été plus aisé à une ville de se tenir debout sans être appuyée au sol que privée de Dieu. De fait, la société du genre humain, pour laquelle la nature nous a créés, a été constituée par Dieu autour de la nature. De lui, comme principe et comme source, découlent dans leur force et dans leur pérennité, les bienfaits innombrables dont elle nous enrichit. Aussi, de même que la voix de la nature rappelle à chaque homme en particulier l'obligation où il est d'offrir à Dieu le culte d'une pieuse reconnaissance, parce que c'est à lui que nous sommes redevables de la vie et des biens qui l'accompagnent, un devoir semblable s'impose aux peuples et aux sociétés.

De là résulte avec la dernière évidence que ceux qui veulent briser toute relation entre la société civile et les devoirs de la religion, ne commettent pas seulement une injustice, mais, par leur conduite, prouvent leur ignorance et leur ineptie. En effet, c'est par la volonté de Dieu que les hommes naissent pour être réunis et pour vivre en société; l'autorité est le lien nécessaire au maintien de la société civile, de telle sorte que, ce lien brisé, elle se dissout fatalement et immédiatement. L'autorité a donc pour auteur le même Être qui a créé la société. Aussi, quel que soit celui entre les mains de qui le pouvoir réside, il est le ministre de Dieu. Par conséquent, dans la mesure où l'exigent la fin et la nature de la société humaine, il faut obéir au pouvoir légitime commandant des choses justes, comme à l'autorité même de Dieu qui gouverne tout; et rien n'est plus contraire à la vérité que de soutenir qu'il dépend de la volonté du peuple de refuser cette obéissance quand il lui plaît.

De même, si l'on considère que tous les hommes sont de même race et de même nature et qu'ils doivent tous atteindre la même fin dernière et si l'on regarde aux devoirs et aux droits qui découlent de cette communauté d'origine et de destinée, il n'est pas douteux qu'ils soient tous égaux. Mais, comme ils n'ont pas tous les mêmes ressources d'intelligence et qu'ils diffèrent les uns des autres, soit par les facultés de l'esprit, soit par les énergies physiques, comme enfin il existe entre eux mille distinctions de mœurs, de goûts, de caractères, rien ne répugne tant à la raison que de prétendre les ramener tous à la même mesure et d'introduire dans les instructions de la vie civile une égalité rigoureuse et mathématique. De même en effet que la parfaite constitution du corps humain résulte de l'union et de l'assemblage des membres, qui n'ont ni les mêmes forces, ni les mêmes fonctions, mais dont l'heureuse association et le concours harmonieux donnent à tout l'organisme sa beauté plastique, sa force et son aptitude à rendre les services nécessaires, de même, au sein de la société humaine, se trouve une variété presque infinie de parties dissemblables. Si elles étaient toutes égales entre elles et libres, chacune pour son compte, d'agir à leur guise, rien ne serait plus difforme qu'une telle société. Si, au contraire, par une sage hiérarchie des mérites, des goûts, des aptitudes, chacune d'elles concourt au bien général, vous voyez se dresser devant vous l'image d'une société bien ordonnée et conforme à la nature.

Les malfaisantes erreurs que Nous venons de rappeler menacent les États des dangers les plus redoutables. En effet, supprimez la crainte de Dieu et le respect dû à ses lois; laissez tomber en discrédit l'autorité des princes; donnez libre carrière et encouragement à la manie des révolutions; lâchez la bride aux passions populaires; brisez tout frein sauf celui du châtiment ; vous aboutissez par la force des choses à un bouleversement universel et à la ruine de toutes les institutions : tel est, il est vrai, le but avéré, explicite, que poursuivent de leurs efforts beaucoup d'associations communistes et socialistes ; et la secte des francs-maçons n'a pas le droit de se dire étrangère à leurs attentats, puisqu'elle favorise leurs desseins et que, sur le terrain des principes, elle est entièrement d'accord avec elles. Si ces principes ne produisent pas immédiatement et partout leurs conséquences extrêmes, ce n'est ni à la discipline de la secte, ni à la volonté des sectaires qu'il faut l'attribuer; mais d'abord à la vertu de cette divine religion qui ne peut être anéantie; puis aussi à l'action des hommes qui, formant la partie la plus saine des nations, refusent de subir le joug des sociétés secrètes et luttent avec courage contre leurs entreprises insensées.

Et plût à Dieu que tous, jugeant l'arbre par ses fruits, sussent reconnaître le germe et le principe des maux qui nous accablent, des dangers qui nous menacent. Nous avons affaire à un ennemi rusé et fécond en artifices. Il excelle à chatouiller agréablement les oreilles des princes et des peuples; il a su prendre les uns et les autres par la douceur de ses maximes et l'appât de ses flatteries. Les princes? Les francs-maçons se sont insinués dans leurs faveurs sous le masque de l'amitié, pour faire d'eux des alliés et de puissants auxiliaires, à l'aide desquels ils opprimeraient plus sûrement les catholiques. Afin d'aiguillonner plus vivement le zèle de ces hauts personnages, ils poursuivent l’Église d'impudentes calomnies. C'est ainsi qu'ils l'accusent d'être jalouse de la puissance des souverains et de leur contester leurs droits. Assurés par cette politique, de l'impunité de leur audace, ils ont commencé à jouir d'un grand crédit sur les gouvernements. D'ailleurs, ils se tiennent toujours prêts à ébranler les fondements des empires, à poursuivre, à dénoncer et même à chasser les princes, toutes les fois que ceux-ci paraissent user du pouvoir autrement que la secte ne l'exige.

Les peuples, ils se jouent d'eux en les flattant par des procédés semblables. Ils ont toujours à la bouche les mots de " liberté " et de " prospérité publique ". A les en croire, c'est l’Église, ce sont les souverains qui ont toujours fait obstacle à ce que les masses fussent arrachées à une servitude injuste et délivrées de la misère. Ils ont séduit le peuple par ce langage fallacieux et, excitant en lui la soif des changements, ils l'ont lancé à l'assaut des deux puissances ecclésiastique et civile. Toutefois, la réalité des avantages qu'on espère demeure toujours au-dessous de l'imagination et de ses désirs. Bien loin d'être devenu plus heureux, le peuple, accablé par une oppression et une misère croissantes, se voit encore dépouillé des consolations qu'il eût pu trouver avec tant de facilité et d'abondance dans les croyances et les pratiques de la religion chrétienne. Lorsque les hommes s'attaquent avec l'ordre providentiellement établi par une juste punition de leur orgueil, ils trouvent souvent l'affliction et la ruine de la fortune prospère sur laquelle ils avaient témérairement compté pour l'assouvissement de tous leurs désirs.

Quant à l’Église, si, par-dessus toute chose, elle ordonne aux hommes d'obéir à Dieu, souverain Seigneur de l'Univers, l'on porterait contre elle un jugement calomnieux si l'on croyait qu'elle est jalouse de la puissance civile ou qu'elle songe à entreprendre sur les droits des princes. Loin de là ! Elle met sous la sanction du devoir et de la conscience, l'obligation de rendre à la puissance civile ce qui lui est légitimement dû. Si elle fait découler de Dieu lui-même, le droit de commander, il en résulte pour l'autorité, un surcroît considérable de dignité et une facilité plus grande de se concilier l'obéissance, le respect et le bon vouloir des citoyens.

D'ailleurs, toujours amie de la paix, c'est elle qui entretient la concorde en embrassant tous les hommes dans la tendresse de sa charité maternelle. Uniquement attentive à procurer le bien des mortels, elle ne se lasse pas de rappeler qu'il faut toujours tempérer la justice par la clémence, le commandement par l'équité, les lois par la modération; que le droit de chacun est inviolable; que c'est un devoir de travailler au maintien de l'ordre et de la tranquillité générale et de venir en aide, dans toute la mesure du possible, par la charité privée et publique, aux souffrances des malheureux. Mais, pour employer fort à propos les paroles de saint Augustin, ils croient ou cherchent à faire croire que la doctrine chrétienne est incompatible avec le bien de l’État, parce qu'ils veulent fonder l’État, non sur la solidité des vertus, mais sur l'impunité des vices. Si tout cela était mieux connu, princes et peuples feraient preuve de sagesse politique et agiraient conformément aux exigences du salut général, en s'unissant à l’Église pour résister aux attaques des francs-maçons, au lieu de s'unir aux francs-maçons pour combattre l’Église.

Quoi qu'il en puisse advenir, Notre devoir est de Nous appliquer à trouver des remèdes proportionnés à un mal si intense et dont les ravages ne se sont que trop étendus. Nous le savons : notre meilleur et plus solide espoir de guérison est dans la vertu de cette religion divine que les francs-maçons haïssent d'autant plus qu'ils la redoutent davantage. Il importe donc souverainement de faire d'elle le point central de la résistance contre l'ennemi commun. Aussi, tous les décrets portés par les Pontifes romains, Nos prédécesseurs, en vue de paralyser les efforts et les tentatives de la secte maçonnique, toutes les sentences prononcées par eux pour détourner les hommes de s'affilier à cette secte ou pour les déterminer à en sortir, Nous entendons les ratifier à nouveau, tant en général qu'en particulier. Plein de confiance à cet égard dans la bonne volonté des chrétiens, Nous les supplions, au nom de leur salut éternel, et Nous leur demandons de se faire une obligation sacrée de conscience de ne jamais s'écarter, même d'une seule ligne, des prescriptions promulguées à ce sujet par le Siège apostolique.

Quant à vous, Vénérables Frères, Nous vous prions, Nous vous conjurons d'unir vos efforts aux Nôtres et d'employer votre zèle à faire disparaître l'impure contagion du poison qui circule dans les veines de la société et l'infecte tout entière. Il s'agit pour vous de procurer la gloire de Dieu et le salut du prochain. Combattant pour de si grandes causes, ni le courage, ni la force ne vous ferons défaut. Il vous appartient de déterminer dans votre sagesse par quels moyens plus efficaces vous pourrez avoir raison des difficultés et des obstacles qui se dresseront contre vous. Mais puisque l'autorité inhérente à Notre charge Nous impose le devoir de vous tracer Nous-même la ligne de conduite que Nous estimons la meilleure, Nous vous dirons :

En premier lieu, arrachez à la franc-maçonnerie le masque dont elle se couvre et faites la voir telle qu'elle est.

Secondement par vos discours et par vos Lettres pastorales spécialement consacrées à cette question, instruisez vos peuples; faites leur connaître les artifices employés par ces sectes pour séduire les hommes et les attirer dans leurs rangs, montrez leur la perversité de leur doctrine et l'infamie de leurs actes. Rappelez leur qu'en vertu des sentences plusieurs fois portées par Nos prédécesseurs, aucun catholique, s'il veut rester digne de ce nom et avoir de son salut le souci qu'il mérite, ne peut, sous aucun prétexte, s'affilier à la secte des francs-maçons. Que personne donc ne se laisse tromper par de fausses apparences d'honnêteté. Quelques personnes peuvent en effet croire que, dans les projets des francs-maçons, il n'y a rien de formellement contraire à la sainteté de la religion et des mœurs. Toutefois, le principe fondamental qui est comme l'âme de la secte, étant condamné par la morale, il ne saurait être permis de se joindre à elle ni de lui venir en aide d'aucune façon.

Il faut ensuite, à l'aide de fréquentes instructions et exhortations, faire en sorte que les masses acquièrent la connaissance de la religion. Dans ce but, Nous conseillons très fort d'exposer, soit par écrit, soit de vive voix et dans des discours ad hoc les éléments des principes sacrés qui constituent la philosophie chrétienne. Cette dernière recommandation a surtout pour but de guérir, par une science de bon aloi, les maladies intellectuelles des hommes et de les prémunir tout à la fois contre les formes multiples de l'erreur et contre les nombreuses séductions du vice, surtout en un temps où la licence des écrits va de pair avec une insatiable avidité d'apprendre. Pour l'accomplir, vous aurez avant tout l'aide et la collaboration de votre clergé, si vous donnez tout le soin à le bien former et à le maintenir dans la perfection de la discipline ecclésiastique et dans la science des Saintes Lettres.

Toutefois, une cause si belle et d'une si haute importance appelle encore à son secours le dévouement intelligent des laïques qui unissent les bonnes mœurs et l'instruction à l'amour de la religion et de la patrie. Mettez en commun, Vénérables Frères, les forces de ces deux ordres, et donnez tous vos soins à ce que les hommes connaissent à fond l’Église catholique et l'aiment de tout leur cœur. Car plus cette connaissance et cet amour grandiront dans les âmes, plus on prendra en dégoût les sociétés secrètes, plus on sera empressé d'en finir.

Nous profitons à dessein de la nouvelle occasion qui Nous est offerte d'insister sur la recommandation déjà faite par Nous en faveur du tiers ordre de saint François, à la discipline duquel Nous avons apporté de sages tempéraments. Il faut mettre un grand zèle à le propager et à l'affermir. Tel, en effet, qu'il a été établi par son auteur, il consiste tout entier en ceci : attirer les hommes à l'amour de Jésus Christ, à la pratique des vertus chrétiennes. Il peut donc rendre de grands services pour aider à vaincre la contagion de ces sectes détestables. Que cette sainte Association fasse donc tous les jours de nouveaux progrès. Un grand nombre de fruits peuvent en être attendus et le principal est de conduire les âmes à la liberté, à la fraternité, à l'égalité juridique, non selon l'absurde façon dont les francs-maçons entendent ces choses, mais telles que Jésus Christ a voulu enrichir le genre humain et que saint François les a mises en pratique.

Nous parlons donc ici de la liberté des enfants de Dieu au nom de laquelle Nous refusons d'obéir à des maîtres iniques qui s'appellent Satan et les mauvaises passions. Nous parlons de la fraternité qui nous rattache à Dieu comme au Créateur et Père de tous les hommes. Nous parlons de l'égalité qui, établie sur les fondements de la justice et de la charité, ne rêve pas de supprimer toute distinction entre les hommes, mais excelle à faire, de la variété des conditions et des devoirs de la vie, une harmonie admirable et une sorte de merveilleux concert dont profitent naturellement les intérêts et la dignité de la vie civile.

En troisième lieu, une institution due à la sagesse de nos pères et momentanément interrompue par le cours des temps, pourrait, à l'époque où nous sommes, redevenir le type et la forme de créations analogues. Nous voulons parler de ces corporations ouvrières destinées à protéger, sous la tutelle de la religion, les intérêts du travail et les mœurs des travailleurs. Si le pierre de touche d'une longue expérience avait fait apprécier à nos ancêtres l'utilité de ces associations, notre âge en retirerait peut-être de plus grands fruits, tant elles offrent de précieuses ressources pour combattre avec succès et pour écraser la puissance des sectes. Ceux qui n'échappent à la misère qu'au prix du labeur de leurs mains, en même temps que, par leur condition, ils sont souverainement dignes de la charitable assistance de leurs semblables, sont aussi les plus exposés à être trompés par les séductions et les ruses des apôtres du mensonge. Il faut donc leur venir en aide avec une grande habileté et leur ouvrir les rangs d'associations honnêtes pour les empêcher d'être enrôlés dans les mauvaises. En conséquence, et pour le salut du peuple, Nous souhaitons ardemment de voir se rétablir, sous les auspices et le patronage des évêques, ces corporations appropriées aux besoins du temps présent. Ce n'est pas pour Nous une joie médiocre d'avoir vu déjà se constituer en plusieurs lieux, des associations de ce genre, ainsi que des sociétés de patrons, le but des uns et des autres étant de venir en aide à l'honnête classe des prolétaires, d'assurer à leurs familles et à leurs enfants, le bienfait d'un patronage tutélaire, de leur fournir les moyens de garder, avec de bonnes mœurs, la connaissance de la religion et l'amour de la piété.

Nous ne saurions passer ici sous silence une Société qui a donné tant d'exemples admirables et qui a si bien mérité des classes populaires : Nous voulons parler de celle qui a pris le nom de son père, saint Vincent de Paul. On connaît assez les œuvres accomplies par cette société et le but qu'elle se propose. Les efforts de ses membres tendent uniquement à se porter, par une charitable initiative, au secours des pauvres et des malheureux, ce qu'ils font avec une merveilleuse sagacité et une non moins admirable modestie. Mais plus cette société cache le bien qu'elle opère, plus elle est apte à pratiquer la charité chrétienne et à soulager les misères des hommes.

Quatrièmement, afin d'atteindre plus aisément le but de Nos désirs, Nous recommandons avec une nouvelle insistance à votre foi et à votre vigilance, la jeunesse qui est l'espoir de la société. Appliquez à sa formation la plus grande partie de vos sollicitudes pastorales. Quels qu'aient déjà pu être à cet égard votre zèle et votre prévoyance, croyez que vous n'en ferez jamais assez pour soustraire la jeunesse aux écoles et aux maîtres prés desquels elle serait exposée à respirer le souffle empoisonné des sectes. Parmi les prescriptions de la doctrine chrétienne, il en est une sur laquelle devront insister les parents, les pieux instituteurs, les curés, sous l'impulsion de leurs évêques. Nous voulons parler de la nécessité de prémunir leurs enfants ou leurs élèves contre ces sociétés criminelles, en leur apprenant de bonne heure à se méfier des artifices perfides et variés à l'aide desquels leurs prosélytes cherchent à enlacer les hommes. Ceux qui ont charge de préparer les jeunes gens à recevoir les sacrements comme il faut, agiraient sagement s'ils amenaient chacun d'eux à prendre la ferme résolution de ne s'agréger à aucune société à l'insu de leurs parents ou sans avoir consulté leur curé ou leur confesseur.

Du reste, nous savons très bien que nos communs labeurs, pour arracher du champ du Seigneur ces semences pernicieuses, seraient tout à fait impuissants si, du haut du ciel, le Maître de la vigne ne secondait ces efforts. Il est donc nécessaire d'implorer son assistance et son secours avec une grande ardeur et par des sollicitations réitérées, proportionnées à la nécessité des circonstances et à l'intensité du péril. Fière de ses précédents succès, la secte des francs-maçons lève insolemment la tête et son audace semble ne plus connaître aucune borne. Rattachés les uns aux autres par le lien d'une fédération criminelle et de leurs projets occultes, ses adeptes se prêtent un mutuel appui et se provoquent entre eux à oser et à faire le mal.

A une si violente attaque doit répondre une défense énergique. Que les gens de bien s'unissent donc, eux aussi, et forment une immense coalition de prière et d'efforts. En conséquence, Nous leur demandons de faire entre eux, par la concorde des esprits et des cœurs, une cohésion qui les rendent invincibles contre les assauts des sectaires. En outre, qu'ils tendent vers Dieu des mains suppliantes et que leurs gémissements s'efforcent d'obtenir la prospérité et les progrès persévérants du christianisme, la paisible jouissance pour l’Église de la liberté nécessaire, le retour des égarés au bien, le triomphe de la vérité sur l'erreur, de la vertu sur le vice.

Demandons à la Vierge Marie, Mère de Dieu, de se faire notre auxiliaire et notre interprète. Victorieuse de Satan dès le premier instant de sa conception, qu'Elle déploie sa puissance contre les sectes réprouvées qui font si évidemment revivre parmi nous l'esprit de révolte, l'incorrigible perfidie et la ruse du démon. Appelons à notre aide le prince des milices célestes, saint Michel, qui a précipité dans les enfers les anges révoltés; puis saint Joseph, l'époux de la Très Sainte Vierge, le céleste et tutélaire patron de l'Église catholique et les grands apôtres saint Pierre et saint Paul, ces infatigables semeurs et ces champions invincibles de la foi catholique. Grâce à leur protection et à la persévérance de tous les fidèles dans la prière, Nous avons la confiance que Dieu daignera envoyer un secours opportun et miséricordieux au genre humain en proie à un si grand danger.

En attendant, comme gage des dons célestes et comme témoignage de Notre bienveillance, Nous vous envoyons du fond du cœur la bénédiction apostolique, à vous, Vénérables Frères, ainsi qu'au clergé et aux peuples confiés à votre sollicitude.

Donné à Rome, près Saint Pierre, le 20 avril 1884, de Notre Pontificat la septième année.

LÉON XIII



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana

avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Sam 21 Nov - 9:18



* * *

LE IVRE BATEAU

Aujourd'hui, tous les arts sont rouillés !
La poésie ne fait pas exception.
En voulez-vous un échantillon ?
Pour vous, j'en ferai un, écoutez :

Pied !
Solution des sauterelles qui rampent
Nez !
Deux minutes trente-cinq de bonheur
Fleur !
Il a sauté la rampe.
Mais il faut dire que le soleil
Paraphrasant les colonnes d'années
Saute un sourire au réveil
Pour le compte des fleurs écoulées.
Toi qui vis, accueille
Les splendides phosphorescences
Des pupilles de munificence
Qui pleurent sous les feuilles.
La main
Du vigneron aride
Pour saisir une étoile
Sous-main.
Car vide.
Un bateau sans voiles

Avez-vous vu, cher lecteur,
De ces vers la teneur ?
Les avez-vous bien compris ?
Moi non, je vous le dis.


* * *

TOUS les SAINTS de l'ORDRE du CARMEL (14 novembre) 2/3 :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-du-carmel-14.html
IMAGES & VIDÉOS

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_19.html
& http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_20.html

TOUS les SAINTS de l'ORDRE du CARMEL (14 novembre) 3/3 :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-du-carmel-14_20.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Dim 22 Nov - 19:52

Le Chapelet n'est point aimé
Par notre adulte humanité,
Et le Rosaire est méprisé
Des hommes et femmes libérées !
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Lun 23 Nov - 9:23



* * *

LE CHANT DU DÉPART

(poème composé le 6 novembre 2013)

Bientôt je m'en irai
Sur la pointe des pieds,
Non pas que je le voulusse,
Mais parce qu'on m'expulse.
Je suis content de cela,
Ave, Ave Maria !
C'est que tous les prédateurs
Auront fait mon malheur
Qui est un vrai bonheur
Puisque dans le Seigneur.
Honte à tous ces parleurs
Qui ont tous la mission,
Selon leur tradition
De faire loi, la leur,
De ce qui n'est pas droit
Non plus que la vraie foi,
Mais qui est de censurer
Qui n'est pas de leurs idées.
Et moi, assurément,
Je ne suis pas des leur
Puisque je suis à toute heure
L’Église aveuglément
Et qu'eux ne la suivent pas,
Se contentant, à tour de bras,
D'exclure à tout venant
Qui ne leur convient pas :
Voilà leur foi, voilà leur loi,
Voilà leur dix commandements.
Ceux qui parlent ici,
Pour la plupart disent faux,
Sous masque d'hypocrisie,
Mais ils en disent trop.
Je n'irai pas à leur suite
Au profond des abîmes :
Bien haut, oui, je l'affirme,
Et je le fais sans fuite,
Ma Mère est la sainte Église,
Non celle des périphéries,
Mais celle qui tient son assise
Dans le Seigneur Jésus-Christ,
Car enfin, écoutez-moi,
Hommes de bon aloi,
Qu'est-ce qu'un anticlérical ?
Ne le savez-vous pas ?
Est-ce un placard, un animal ?
Est-ce un chien ou un chat ?
Et ne me dites pas
Toutes vos interprétations,
Fruits de votre imagination
Pour dire ce qui n'est pas.
Mais sachez-le bien vous tous,
Qui lisez ces petits vers,
Oui, l’Église vaincra tous
Ses ennemis d'enfer.
Elle triomphera,
Et vous serez vaincus,
Car l'Ave Maria
Vous marchera dessus.
Adieu tous vos sophismes
Et tous vos faux principes
Car le christianisme
Sera vainqueur de tout,
Et il mettra les loups,
Tous ceux qui participent
À la casse universelle
Hors d'état de nous nuire,
Car ils iront souffrir
Les peines éternelles.
Hommes, ne m'écoutez pas,
Mais cela arrivera,
Car Marie-Immaculée
Écrasera de son pied
Tous ces anticléricaux
Qui sont des chrétiens-faux.
Oui, tout cela viendra,
Ave, Ave Maria !
C'est ce que je veux vous dire
Avant que de partir.


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_22.html

PRÉSENTATION de la TRÈS SAINTE VIERGE (21 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/presentation-de-la-tres-sainte-vierge.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mar 24 Nov - 9:10



* * *

DERNIÈRE MISSION

Le ciel rose et empourpré
S'étend comme une rosée
Pour vivifier les vivants
Qui vont ici-bas cheminant.
Quelque fois il est tout tranquille
Et d'autres fois il est tonnant,
Et les siècles qui défilent
Le font toujours plus menaçant.
C'est que la charité s’attiédit
Et la foi se refroidit ;
Alors Dieu envoie ses Saints
Pour réveiller les humains :
C'est le divin réveil-matin
De la nouvelle mission !
Et bientôt débuteront
Les accents pathétiques
Des douloureux cantiques
Avant que viennent la fin
Et que le monde se déchire
En un gigantesque soupire
Et que Dieu dise à l'humanité :
« C'est la fin de vos années !
Venez donc à mon festin,
Vous, mes très chers élus
Qui avez écouté mes Saints
Quand chez vous ils sont venus.
Mais vous, les abominables
Qui n'écoutez que le diable,
Allez au feu éternel
Où Satan vous appelle ! »
En attendant ce jour,
Vivons dans le saint Amour
Et disons à l'Immaculée :
Ave, Ave, Ave !


* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_23.html
« Ce que demande Marie, c’est peu de chose :
le plus petit hommage,
pourvu qu’il soit persévérant. »

NOTRE-DAME de BON-SECOURS (21 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/notre-dame-de-bon-secours-21-novembre.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Marie Rose le Mar 24 Nov - 16:20

Bravo tout simplement magnifique!!!!!!!!!!!!
Je pense même que je vais écouter aussi en faisant le ménage le matin,c'est vraiment très beau,ça incite vraiment à réciter le chapelet mais en plus avec amour
Merci,et surtout que depuis quelques temps en récitant le chapelet,je ne peux m'empêcher de pleurer en demandant à Marie de venir,tellement je vois à quel point ça va mal,et cette pauvre jeunesse qui n'a plus de repères

Puis je poster sur un autre forum et faire connaitre?même sur facebook,j'y reste pour essayer d'évangéliser,j'ai réussi à dégouter certains de la fête d'halloween,beaucoup apprécie ce que je poste sur Marie Et Jésus,j'aimerais bine les inciter à apprendre le chapelet avec tes postes,merci!
avatar
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2552
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mar 24 Nov - 19:43

Bonsoir Marie-Rose. Merci pour ton message sympathique.
Dire le Chapelet en faisant le ménage, c'est tout simplement épatant.

Quant au Chapelet que je récite, tu pourras le répandre partout où tu voudras : tu as le feu vert, et d'autant plus si tu as quelque influence, car, comme tu le sais, un bon gâteau servi dans un beau plat, c'est un double plaisir. Le gâteau, c'est le Chapelet, et le beau plat c'est toi. Donc vas-y, et en avant marche !

D'ailleurs, à ce propos, j'ai fait un évènement dont voici le lien : https://www.facebook.com/events/892712334127792/ . Je te laisse la surprise de le découvrir.

A plus tard ma fille,

Gilbert
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mer 25 Nov - 9:32




* * *


POÈMES PIEUX 9

401- La dévotion à Marie
Protège de l'apostasie :
Avec ton Ave Maria
Tu ne seras point renégat.

402- Hénoch et Élie seront
Bientôt envoyés en mission
Pour convertir toute la terre
Et pour rétablir le Saint-Père.

403- Marie, Reine des vertus,
Apprenez-nous Jésus :
Qu'il fleurisse dans tous les cœurs
Avec son divin Sacré-Cœur !

404- Saint Dominique et Saint François,
Gardez-nous dans la bonne voie
Afin que nous ne défaillions pas
De ce qui est la vraie Foi.

405- Le matin il faut prier
Et ne pas l'oublier ;
En effet, la prière
Est absolument nécessaire.

406- Pour qui oublie de prier,
Sûr qu'il va se damner :
Saint Alphonse le dit,
Et je répète après lui.

407- Notre-Dame des cœurs
Ou de Toute-Consolation,
Donnez-nous la ferveur
Et le don d'oraison.

408- Le Scapulaire est une sauvegarde
Contre la mort éternelle :
Ce saint habit du Ciel,
D'enlever n'ayons garde.

409- Il faut prier le soir
Comme on prie le matin
Afin que le dernier soir
Soit l'éternel matin.

410- Souvenons-nous de prier
Pour ne point nous damner ;
Souvenons-nous de prier
Afin de nous sauver.

411- Ô grande Reine des Francs,
Bénissez vos enfants,
Et ne permettez pas
Qu'ils deviennent apostats.

412- Saint Ignace de Loyola
Dont l'illustre Compagnie
Tapisse le Paradis,
Ici-bas redressez-la.

413- Dites : « Je crois en Dieu ! »
Et non pas : « Je crois en l'homme ! »
Car qui croit en l'homme
Ne croit pas en Dieu.

414- Je crois en Dieu, dit le fidèle ;
Je crois en l'homme, dit l'impie ;
Et le premier s'en va au Ciel,
Et le second en enfernie.

415- Ô saintes Filles de la Sagesse,
Apprenez-nous la sagesse ;
Ô saintes Visitandines,
Apprenez-nous la discipline.

416- « Voici l'Homme ! » disait Pilate ;
« Voici mon Cœur ! » dit Jésus
À notre génération apostate
Qui de ce divin Cœur ne veut plus.

417- Il faut aller à confesse
Pour pouvoir bien se sauver,
Et si on ne peut y aller,
D'avoir contrition, vite on s'empresse.

418- « Notre Père », disons-nous
Dans le Pater Noster :
Nous ne disons pas « mon Père »
Car la charité vaut pour tous.

419- Interrogez votre cœur,
Interrogez-le sans cesse,
Et surtout n'ayez de cesse
De le lier au Sacré-Cœur.

420- L'Ave triomphera
De tout obstacle, quel qu'il soit,
Et il ne sera pas dit
Que vaincue soit Marie.

421- Saint Alphonse de Liguori
Est le chantre de Marie
Comme le fut lui aussi
Le non moins grand saint Louis-Marie.

422- Professons notre Credo,
Professons-le bien haut,
Et faisons du prosélytisme,
Car c'est cela le christianisme.

423- Notre-Dame des Anges
A été profanée :
Sa face a été voilée
Puis jetée dans la fange !

424- Si tu as Marie pour Mère,
Tu auras Dieu pour Père,
Et si l’Église est ta Mère,
Dieu aussi sera ton Père.

425- Gloire à Dieu qui êtes
Notre Père bien-aimé,
Avez été et serez,
Toujours qu'avec vous soyons, faites.

426- Notre-Dame des Dons est généreuse,
Il ne faut pas en douter.
Toi donc, âme malheureuse,
À elle il faut t'adresser.

427- Saint Dominique avec Saint François
Vint relever le monde de son temps
Afin qu'il ne se perdît pas :
Le saint Rosaire en fut l'instrument !

428- Les Cieux sont notre Patrie
Où notre Père est établi
Depuis toute l'éternité :
Vivons bien pour y aller.

429- Je vous salue Marie
Ou bien Ave Maria :
Avec cette prière-là
Nous irons en Paradis.

430- Le véritable dévot de Marie
Est celui qui imite sa vie :
Celui qui n'a pas cette intention
Perd son temps et coule à fond.

431- Si Notre-Dame des Neiges,
Plus blanche que la neige,
Sur la terre fut mineure,
Au Ciel elle est majeure.

432- Oui, pleine de grâces,
Marie l'est véritablement,
Afin qu'en nous les octroyant,
Auprès d'elle, nous prenions place.

433- Le Seigneur est avec vous,
Marie, Vierge bénie.
Jésus sera avec nous
Si nous suivons Marie.

434- La dévotion, en vérité,
Raffermit la piété
Que le Saint-Esprit met dans nos cœurs
Pour adorer le Sacré-Cœur.

435- Je vous salue Marie
Dans le Cœur de Jésus ;
Je vous adore ô Jésus,
Dans le sein de Marie.

436- Entre les femmes, êtes bénie
Ô Sainte Vierge Marie :
À toutes les femmes libérées,
Endiguez leur liberté.

437- Le fruit de vos entrailles est béni,
Ô Sainte Vierge Marie :
Délivrez-nous de l'avortement,
De l'euthanasie pareillement.

438- Les véritables prophéties
Font du bien à notre âme ;
Les fausses prophéties
Nous égarent et nous damnent.

439- Le zèle d'Hénoch et Élie
Fera refleurir la terre,
Nous rendant Jésus et Marie,
L’Église et le Saint-Père.

440- Si tous les jours vous récitez
Matin et soir Trois Ave,
Vous serez protégés
Par Notre-Dame de la Trinité.

441- Sainte Marie, Mère de Dieu,
Et Mère de la sainte Église,
Replacez l'Obstacle en son lieu,
Celui que vos ennemis méprisent.

442- Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Ô Mère de Miséricorde :
Surtout à notre dernière heure,
Obtenez-nous miséricorde.

443- Notre-Dame des Ombres
Se trouve dans la pénombre
D'une chapelle solitaire
Propice à la prière.

444- L'image frappe les yeux,
Et des yeux va au cœur :
Pieuse, elle rend meilleur ;
Autrement, c'est un mauvais feu.

445- Espérer que sur la terre
On puisse installer le ciel,
C'est espérer à l'envers,
C'est la damnation éternelle.

446- Saint Jean-Marie Vianney,
Si jamais tu revenais,
Que trouverais-tu ici-bas ?
Hélas, un monde apostat !

447- À Lourdes et Fatima
Toujours on y priera,
Et on y chantera
Toujours l'Ave Maria.

448- Une charité qui ne fait rien
Est une charité qui s'éteint ;
La vérité charitable
Est une charité véritable.

449- La Passion de Jésus-Christ
Se revit dans l’Église :
La Passion de l’Église
Est celle de Jésus-Christ.

450- Le Cœur-Immaculé
De l'aimable Marie
Est un Cœur transpercé
Par nos ignominies.


Gilbert Chevalier
l'Aveugle-Vendéen



* * *

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_24.html
« Si nous avons été fidèle
à la moindre pratique de dévotion envers la Sainte Vierge,
jamais elle ne permettra
que nous mourions dans le péché. »

Sainte CÉCILE (22 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/sainte-cecile-22-novembre.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 26 Nov - 9:25



PAROLES DE SAINTS

401- « Dieu est plus généreux dans la récompense que sévère dans le châtiment. »

(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
402- « À tous égards, la miséricorde, dans ses effets, surpasse la justice. »

(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
403- « Une seule goutte de la joie céleste tombée au séjour des réprouvés suffirait pour en éteindre toutes les ardeurs, pour changer en douceurs toutes les amertumes de l’enfer. »

(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
404- « Ô notre ennemie, ô notre ruine, ô notre confusion, pourquoi êtes-vous venue exprès du ciel pour nous tourmenter si fort ? Faut-il que, malgré nous, ô Avocate des pécheurs qui les retirez des enfers, ô chemin très assuré du paradis, nous soyons obligés de dire toute la vérité ? Faut-il que nous confessions devant tout le monde ce qui sera la cause de notre confusion et de notre ruine ? Malheur à nous, malheur à nos princes de ténèbres. Écoutez donc, chrétiens. Cette Mère de Jésus-Christ est toute puissante pour empêcher que ses serviteurs ne tombent en enfer ; c’est elle qui, comme un Soleil, dissipe les ténèbres de nos machines et finesses ; c’est elle qui évente nos mines, qui rompt nos pièges et rend toutes nos tentations inutiles et sans effet. Nous sommes contraints d’avouer qu’aucun de ceux qui persévèrent dans son service n’est damné avec nous. Un seul de ses soupirs qu’elle offre à la Sainte Trinité, surpasse toutes les prières, les vœux et les désirs de tous les saints. Nous la craignons plus que tous les bienheureux ensemble et nous ne pouvons rien contre ses fidèles serviteurs.
Plusieurs chrétiens mêmes qui l’invoquent à la mort, et qui devraient selon nos lois ordinaires être damnés, sont sauvés par son intercession. Ah ! si cette Mariette (c’est ainsi que leur rage la faisait appeler) ne s’était opposée à nos desseins et à nos efforts, nous aurions depuis longtemps renversé et détruit l’Église et fait tomber tous ses ordres dans l’erreur et l’infidélité. Nous protestons de plus, par la violence qu’on nous fait, qu’aucun de ceux qui persévèrent à dire le Rosaire n’est damné ; car elle obtient à ses dévots serviteurs une vraie contrition de leurs péchés par laquelle ils en obtiennent le pardon et l’indulgence. »

(15000 démons à la Sainte Vierge par la voix d’un albigeois possédé, devant saint Dominique et une foule immense en 1215 près de Carcassonne, rapporté par saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

**************************************************************************************
405- « Tous les Bienheureux sont parfaitement satisfaits, et tous ont un contentement indicible de connaître qu’après avoir assouvi tout le désir de leur cœur et rempli pleinement leur capacité en la jouissance du Bien infini qui est Dieu, cependant il reste encore en cette infinité des perfections infinis à voir, à ouïr et à posséder que la divine Majesté seule connaît, elle seule se comprenant soi-même. Ah ! qu’il fait beau voir ces heureux citoyens du Paradis et vraiment grands princes du saint Empire, mieux environnés et investis de toute part de l’Océan de la Divinité, que les poissons ne sont couverts de flots dans le sein de la mer, que les oisillons voltigeant ne sont entourés de l’air, que les astres enchâssés dans l’azur du firmament ne sont environnés des cieux ! Oh ! quelle félicité d’être plus intimement uni à Dieu que la lumière au pur cristal, que le feu à l’or qui brille comme un soleil dans le creuset, que l’âme au corps et que la grâce à l’âme ! Explique qui pourra la pleine réjouissance des Saints qui naît de la jouissance sans réserve du Souverain Bien incréé, lequel ne se sonde que par les abîmes, ne se mesure que par l’immensité, ne se borne que par l’infinité, ne se termine que par l’éternité et n’est compris que par la Divinité même ! C’est de là que les parfaits Amis de Dieu tirent un extrême contentement, se voyant infiniment au-dessus de tout ce qu’ils auraient pu espérer, comblés de bonheur, abîmés de joie, enivrés des torrents très voluptueux de la Maison de Dieu, vrai rendez-vous de toutes les saintes et chastes délices que le Très-Haut, Dieu de paix et de toute consolation étale incessamment pour réjouir ses fidèles serviteurs, les rassasiant à cœur plein, sans dégoût toutefois, des mets de sa table divinement royale et digne de ce très heureux, très magnifique et très glorieux Monarque. Dieu, comme un père très amoureux, se plaît à festoyer de la sorte avec ses vrais enfants légitimés par sa grâce et reconnus par la gloire qu’il leur départ, ce qu’il fait d’une façon infiniment admirable ! Car, de la jouissance leur naît le désir, et à mesure que croit le désir croît aussi l’assouvissement, celui-ci étant sans ennui et celui-là sans angoisse, mais l’un et l’autre avec un parfait plaisir et contentement. Quand la volonté jouit de Dieu, elle se repose en lui, prenant une souveraine complaisance, et néanmoins, elle ne se lasse point de continuer le mouvement de son désir, désirant l’Amour ardemment et aimant le désir infiniment. Ô Dieu, que les élus chantent mélodieusement les bénédictions divines à proportion de leur sainteté et mérite ici-bas en terre ! À mesure que ces âmes parfaites louent Dieu, elles se plaisent à le louer ; et à mesure qu’elles se plaisent à le louer, elles désirent encore le mieux louer ; et pour se contenter, ne pouvant souhaiter à Dieu aucun agrandissement parce qu’il en a infiniment plus qu’elles ne lui en peuvent désirer ni même jamais penser, elles souhaitent au-moins que son Nom soit béni, exalté, loué, honoré et adoré de plus en plus au Ciel et sur la terre, des hommes et des Anges. »

(Saint François de Sales)

**************************************************************************************
406- « Les prédestinés sont plus heureux dans le Ciel que les réprouvés ne sont malheureux aux enfers, Dieu étant plus généreux dans la récompense que sévère dans le châtiment. À tous égards, la miséricorde, dans ses effets, surpasse la justice. Oui, elle est immense la joie du Bienheureux dans le Ciel ! Et c’est précisément ce qui rendait impossible la réalisation du souhait du mauvais riche quand il demandait qu’une goutte d’eau venue du Ciel fût déposée sur sa langue. En effet, une seule goutte de la joie céleste tombée au séjour des réprouvés suffirait pour en éteindre toutes les ardeurs, pour changer en douceur toutes les amertumes de l’enfer. »

(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
407- « L’effet de la prière est infaillible toutes les fois qu’elle réunit les quatre conditions suivantes :
1- demander pour soi ;
2- demander des choses nécessaires au salut ;
3- les demander avec piété ;
4- les demander avec persévérance.
Ces quatre conditions réunies rendent toujours infaillible la prière du juste ; si elle ne l’est pas, tenez pour certain qu’une ou plusieurs de ces conditions n’ont pas été remplies.
Celle du pécheur est également exaucée, non pas en vertu des lois de la justice, mais par miséricorde, lorsqu’elle procède d’un bon désir et qu’elle est revêtue des quatre conditions indiquées plus haut. »

(Saint Thomas d’Aquin)

**************************************************************************************
408- « Il faut, dans tous les mauvais traitements que nous recevons du prochain, regarder la main de Dieu qui nous les envoie et nous résigner à sa sainte Volonté. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
409- « Dieu ne nous envoie jamais une peine sans la payer par quelque faveur quand nous la recevons avec résignation. »

(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
410- « La résignation à la Volonté divine nous rend agréable à Dieu et nous procure de grands avantages. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
411- « Il est très utile de s’accoutumer à pratiquer la résignation à la Volonté de Dieu dans les petites choses ; ainsi on acquiert la bonne habitude de se résigner dans les choses difficiles à supporter. Résignons-nous donc dans nos infirmités et nos maladies. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
412- « Les maux du corps sont les remèdes les plus efficaces pour guérir les maux de l’âme. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
413- « Tous ceux qui me demanderont quelque grâce pour l’amour de vous, ô ma Mère, fussent-ils de grands pécheurs, pourvu qu’ils aient la volonté de se corriger, je leur promets de les exaucer. »

(Jésus à sa Mère, rapporté par sainte Brigitte)

**************************************************************************************
414- « Heureux ceux qui se seront confiés en Marie : leur nom est inscrit au Livre de vie. »

(Saint Bonaventure)

**************************************************************************************
415- « Oh ! quel grand remède pour toutes les maladies que cette belle parole : Fiat Voluntas tua ! »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
416- « Seigneur, mon unique consolation est d’accomplir en moi votre Volonté. »

(Sainte Lydwine)

**************************************************************************************
417- « Oh ! qu’elle est immense la joie du bienheureux dans le Ciel ! »

(Le R.P. Ventura)

**************************************************************************************
418- « Le meilleur moyen d’obtenir la grâce de guérir, c’est de nous remettre entre les mains de Dieu afin qu’il fasse de nous ce qu’il lui plaira. »

(Saint Alphonse de Liguori)


**************************************************************************************
419- « Celui qui se résigne dans les ennuis et les douleurs attire Dieu à s’unir à lui. »

(Le R.P. Balthazar Alvarez)

**************************************************************************************
420- « Le Seigneur permet avec justice que celui qui refuse de se soumettre à sa douce direction ne se gouverne lui-même qu’avec peine et ennui ; celui qui au contraire ne veut que ce que Dieu veut, voit toujours s’accomplir tout ce qu’il veut, et il est par conséquent toujours en paix, dans l’adversité comme dans la prospérité. »

(Saint Bernard)

**************************************************************************************
421- « Vous qui m’écoutez, pratiquez l’humilité, cette vertu la plus sublime, et ainsi vous gagnerez le Paradis. »

(Le démon par la voix d’Antoine Gay)

**************************************************************************************
422- « Sainte Brigitte rapporte qu’un jour que Marie demandait à son Fils de récompenser par quelque grâce particulière ceux qui pratiqueraient la dévotion à ses douleurs, Notre-Seigneur lui promit pour eux quatre grâces principales :
1- Ceux qui prient la Sainte Vierge au nom de ses douleurs mériteront de faire, avant leur mort, une vraie pénitence de leurs péchés ;
2- Notre-Seigneur les protègera dans leurs tribulations, spécialement à l’heure de la mort ;
3- Il imprimera dans leur cœur le souvenir de sa Passion pour leur en donner la récompense dans le Ciel ;
4- Il les remettra lui-même entre les mains de Marie, afin qu’elle en dispose à son gré et leur obtienne toutes les grâces qu’elle voudra. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
423- « On peut affirmer sans exagération que les personnes, les familles, les nations, chez lesquelles la pratique habituelle du Rosaire est restée en honneur comme autrefois, n’ont pas à craindre que l’ignorance et le poison des fausses doctrines fassent mourir leur foi. »

(Léon XIII)

**************************************************************************************
424- « Celui qui, dans ses prières, au lieu de chercher Dieu, se recherche lui-même, ne sera pas exaucé ; mais on le sera si, dans ses demandes, on cherche Dieu et sa sainte Volonté. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
425- « Jamais une âme qui dit son Rosaire tous les jours ne sera formellement hérétique ni trompée par le démon : c’est une proposition que je signerais de mon sang. »

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

**************************************************************************************
426- « Pour ce qui regarde notre perfection, nous devons aspirer au plus haut degré de sainteté auquel nous puissions atteindre ; mais nous devons ensuite nous contenter de celui que le Seigneur nous accorde. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
427- « Toutes les fois qu’un fidèle récite le Rosaire avec les méditations des mystères de la vie et de la Passion de Jésus-Christ, en état de grâce, il obtient pleine et entière rémission de tous ses péchés. »

(La Sainte Vierge au vénérable Dominique-le-Chartreux)

**************************************************************************************
428- « Il faut particulièrement se résigner dans les désolations spirituelles qui sont les peines les plus dures. En agissant ainsi, nous trouverons la paix. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
429- « J’ai appris par ma propre expérience la force de la prière du Rosaire pour convertir les peuples les plus endurcis. »

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

**************************************************************************************
430- « J’ai vu une infinie différence entre les mœurs des peuples des paroisses où j’avais fait des missions, parce que les uns, ayant quitté la pratique du Chapelet et du Rosaire étaient retombés dans leurs péchés, tandis que les autres, pour l’avoir conservée, s’étaient conservés dans la grâce de Dieu et avaient augmenté tous les jours dans la vertu. »

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

**************************************************************************************
431- Le saint Curé d’Ars aimait beaucoup raconter l’histoire suivante :

« Il y avait, une fois, un bon religieux qui croyait qu’en Paradis le temps allait bien lui durer. Le Bon Dieu lui fit voir que non. Un jour qu’il était sorti dans les jardins du monastère, il vit un petit oiseau qui sautait de branche en branche et qui devenait toujours plus beau, à mesure qu’il le regardait. À la fin, il était si beau que le moine ne pouvait en détacher sa vue ; il se mit à le poursuivre, et il aurait bien voulu le prendre. Cependant, il s’arrêta, pensant qu’il y avait bien une demi-heure qu’il était à courir après son oiseau. Il rentra au monastère, et il fut très surpris de trouver, à la porte, un Frère qu’il n’avait jamais vu et le Frère ne le connaissait pas davantage. Son étonnement redoubla, lorsque, en parcourant la maison, il n’aperçut que des visages inconnus et des figures nouvelles. Il dit : “ Et nos Pères, où sont-ils ?” Les autres le regardaient sans comprendre. Enfin, il dit son nom : on chercha dans les registres, et on vit qu’il y avait cent ans qu’il était sorti... Le Bon Dieu lui montra ainsi que le temps ne dure pas en Paradis. »

("La Mine d’or du Catéchiste ou le Catéchisme des Familles" par l’abbé Villeneuve, 1920)

**************************************************************************************
432- « Toutes nos prières ne doivent avoir d’autre objet que l’accomplissement de la Volonté de Dieu. »

(Sainte Marie-Madeleine de Pazzi)

**************************************************************************************
433- « Nous devons nous conformer à la Volonté de Dieu, même en ce qui concerne nos défauts naturels. En effet, c’est le Seigneur qui nous a fait tels que nous sommes. Combien n’en est-il pas à qui il a été utile pour se sauver, d’être privés des dons naturels, tandis qu’ils se seraient peut-être damnés à l’occasion de ces avantages s’ils les avaient eus ! Combien n’en est-il pas que ces avantages ont porté à s’enorgueillir et à se précipiter dans une multitude de crimes ! Ne désirons donc que les biens que Dieu veut nous donner et rien de plus. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
434- « Ce que Dieu veut de nous tous, c’est que nous tenions toujours notre volonté unie à la sienne. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
435- « Saint Pierre d’Alcantara, lorsqu’il allait se livrer au sommeil, voulait que chacune de ses respirations durant son repos fût un acte de résignation. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
436- « Tout ce qu’il faut chercher dans l’exercice de l’oraison, c’est de conformer sa volonté à celle de Dieu, et qu’on soit bien persuadé qu’en cela consiste la plus haute perfection ; celui qui excellera le plus dans cette pratique recevra de Dieu les plus grands dons. »

(Sainte Thérèse d’Avila)

**************************************************************************************
437- « Les Saints sont devenus saints parce qu’ils se sont toujours tenus unis à la Volonté de Dieu. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
438- « Toute notre perfection consiste dans l’amour de Dieu ; or la perfection de l’amour divin consiste dans l’union de notre volonté à celle de Dieu ; donc la perfection chrétienne consiste à accomplir la sainte Volonté de notre Dieu. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
439- « Dieu exauce le pécheur qui s’humilie et réclame de bon cœur son pardon. »

(Saint Alphonse)

**************************************************************************************
440- « Pour persévérer dans la grâce, le secours général que Dieu donne à tous ne suffit pas ; il faut en outre un secours spécial, lequel ne s’obtient que par la prière. »

(Le Concile de Trente)

**************************************************************************************
441- « Celui qui est exposé à des occasions dangereuses est obligé de solliciter plus fréquemment la grâce de la persévérance. »

(Des théologiens cités par saint Alphonse)

**************************************************************************************
442- « Pour obtenir la grâce de la persévérance, il importe beaucoup d’avoir une dévotion particulière envers la Mère de Dieu qui s’appelle la Mère de la persévérance. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
443- « Celui qui n’a pas de dévotion spéciale envers la Bienheureuse Vierge, persévérera difficilement. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
444- « Mieux vaut n’avoir que du pain à manger que de perdre la foi. »

(Saint Jérôme)

**************************************************************************************
445- « Si vous voulez vous sauver, priez sans cesse ; il faut aller jusqu’à importuner Dieu de vos sollicitations : c’est là une importunité qui plaît au Seigneur, dit saint Jérôme. Qui prie se sauve donc certainement. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
446- « Toutes les grâces de Dieu, et spécialement celle de la persévérance qui est la plus grande de toutes, nous viennent par l’intermédiaire de Marie. »

(Saint Bernard)

**************************************************************************************
447- « Depuis que le monde existe, on n’a jamais ouï dire que vous ayez abandonné personne, ô Marie. »

(Saint Augustin)

**************************************************************************************
448- « Le vénérable Louis de Blois assure que, si à l’article de la mort on fait un acte de parfaite conformité à la Volonté de Dieu, on sera délivré non seulement de l’enfer, mais encore du Purgatoire, eût-on commis tous les péchés du monde ; la raison en est que celui qui accepte la mort avec une parfaite résignation acquiert un mérite semblable à celui des saints martyrs. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
449- « Celui qui, en mourant, se conforme entièrement à la Volonté divine, meurt content et joyeux, même au milieu des douleurs. »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************
450- « Lorsque vous êtes affligé par la crainte de quelque grand mal qui vous menace, dites aussitôt : “ Seigneur, je veux ce que vous voulez ! Faites de moi et de tout ce qui m’appartient ce qu’il vous plaît.” »

(Saint Alphonse de Liguori)

**************************************************************************************


Téléchargement PDF ici :
1- 37 paroles fortes de plusieurs Saints : http://www.sitew.com/fs/Root/clzsr-37_paroles_fortes_de_plusieurs_Saints.pdf
2- Recueil de Paroles de Saints 1 : http://www.sitew.com/fs/Root/cohsg-Recueil_de_paroles_de_Saints_1.pdf
3- Recueil de Paroles de Saints 2 : http://www.sitew.com/fs/Root/cukjg-Recueil_de_paroles_de_Saints_2.pdf
4- Recueil de Paroles de Saints 3 : http://www.sitew.com/fs/Root/cwtyq-Recueil_de_paroles_de_Saints_3.pdf
5- Recueil de Paroles de Saints 4 : http://www.sitew.com/fs/Root/cx36g-Recueil_de_paroles_de_Saints_4.pdf
6- Recueil de Paroles de Saints 9 : http://www.sitew.com/fs/Root/cowi3-Recueil_de_paroles_de_Saints_9.pdf
7- Recueil de Paroles de Saints 10 : http://www.sitew.com/fs/Root/cwuo4-Recueil_de_paroles_de_Saints_10.pdf



* * *

 DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_25.html
« En invoquant Marie,
vous ne connaîtrez pas la désespérance. »

Saint JEAN de la CROIX (24 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/saint-jean-de-la-croix-24-novembre.html
IMAGES & VIDÉO

Sainte CATHERINE (25 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/sainte-catherine-25-novembre.html
IMAGE & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Ven 27 Nov - 9:11



* * *

MERCI MON DIEU !

De tout ce qui arrive,
Qui va droit ou qui dérive,
Merci mon Dieu !
Nous sommes dans le temps
Du grand chambardement ?
Merci mon Dieu !
La Grande Apostasie
Par tout le monde sévit ?
Merci mon Dieu !
Tout va bien, tout va mal,
Un pape anticlérical ?
Merci mon Dieu !
La paix et la sécurité
Qui ne sont que du papier ?
Merci mon Dieu !
Pour les signes avant-coureurs
Qui dévoilent l'Imposteur ?
Merci mon Dieu !
Pour la victoire assurée
De l’Église en vérité,
Merci mon Dieu !
Pour la chute inéluctable
Du plus grand fils du diable,
Merci mon Dieu !
Pour la plus grande gloire
De Notre-Dame des Victoires,
Merci mon Dieu !


* * *

 DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_26.html
« Adhérez à la Volonté de Dieu
Et tout n’en ira que mieux. »

Saint LÉONARD de PORT-MAURICE (26 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/saint-leonard-de-port-maurice-26.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Sam 28 Nov - 7:17




* * *


SOURIRE-ROI-MOUCHES

Le sourire du roi fait mouche
Sur l'islam et sa vérité
Qui n'est qu'un mensonge éhonté
Qui se trémousse et qui louche !
Je parle du roi de l'aquilon
Dont le sourire est celui du dragon,
Dragon qui n'est que le roi des mouches,
Belzébuth, comprenez-vous ? Je touche !
C'est celui-là même qui créa
Toutes ces horribles religions
Qui ne viennent que du tréfonds
De l'enfer et de ses apparats.
Ne suivons pas ce sourire,
Ne suivons pas ce roi,
Ou nous irons dans son empire
Après notre trépas.
Il nous faut suivre Jésus-Christ
Qui n'est pas anticlérical,
Il nous faut suivre Marie
Qui est son divin canal.



* * *


DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_27.html
« Un Dieu à aimer,
Une âme à sauver,
Un Paradis à gagner. »

NOTRE-DAME de la MÉDAILLE MIRACULEUSE (27 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/notre-dame-de-la-medaille-miraculeuse.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Lun 30 Nov - 9:23




* * *


AVE, AVE, AVE MARIA

Voici une prière merveilleuse,
C'est l'Ave Maria
Qui nous donne la vie bienheureuse
Au jour de notre trépas,
Quand nous la disons tous les jours
Sans en arrêter le cours :
Trois Ave matin et soir,
Voilà qui donne l'espoir
Si nous y persévérons
Malgré toutes les tentations,
Malgré les vicissitudes
De cette vie dure et rude
Où il nous faut subir
Des persécutions à plaisir.
Oui, disons nos Trois Ave
Et nous serons assurés
D'aller voir un jour Marie
Dans le divin Paradis.



* * *


NEUVAINE EFFICACE à NOTRE-DAME des TROIS AVE MARIA
pouvant servir de NEUVAINE PRÉPARATOIRE
à la fête de l'IMMACULÉE-CONCEPTION
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/neuvaine-efficace-notre-dame-des-trois.html

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_29.html
« Il ne faut que vouloir ce que Dieu veut
pour n’avoir ni chagrin ni tristesse. »

TOUS les SAINTS de l'ORDRE de Saint BERNARD (27 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/tous-les-saints-de-lordre-de-saint_28.html
IMAGES & VIDÉOS
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mar 1 Déc - 9:35




* * *


POÈME SUR LE FUTUR ANTÉCHRIST

Le futur Antéchrist
Sera antichristique,
Car tous les antichrists
Sont figures antéchristiques.
Il se dit anticlérical,
Ce vilain animal !
Elle se dit faire la fête,
Cette méchante bête !
Son dieu n'est point catholique
Puisque c'est le roi de l'abîme,
Conduisant ses hordes maçonniques
Qui ont les mains pleines de crimes.
Ne suivons point cet immonde
Mais le Sauveur du monde,
Ne suivons point cet impie
Mais imitons Marie.
Prions tous les Saints du Ciel
En lisant leur doctrine
Qui demeurera éternelle ;
Mais pour l'immonde sentine
De l'Anticlérical,
Elle sera jetée
Tout au fond du canal
Où croupissent les damnés.



* * *


MOIS des ÂMES du PURGATOIRE 2/2 : Le MYSTÈRE du PURGATOIRE
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/mois-des-ames-du-purgatoire-22-le.html
IMAGES & VIDÉOS

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/dernieres-mises-en-ligne_30.html
« Se remettre entre les mains de Dieu :
on n’est bien que là ! »
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Mer 2 Déc - 10:00




* * *


NOM-CARACTÈRE-NOMBRE

Quel est le nom de l'Antéchrist,
Et le nombre de cet antichrist,
Et quel est son caractère ?
L'histoire nous ouvre le mystère.
Son nombre nous le connaissons
Par les saintes Écritures,
Mais nous ne connaissons pas son nom
Qui n'est donc qu'une conjecture.
Cependant il se dévoile :
Peu à peu se retire le voile,
Car Gog devient Magog.
Je ne dirai point le catalogue
De tous ses traits si bien décrits
Dans les saints Livres, par le Saint-Esprit.
Cependant quelques mots suffiront
Pour décrire son caractère :
Il sera révolutionnaire !
Il n'y a en lui rien de bon.
Il sera anticlérical,
S'efforçant de détruire l’Église
Par un sombre et souterrain canal !
Sur lui personne n'aura prise.
Son dieu ne sera pas catholique,
Sa société sera maçonnique.
Comment donc finira ce monstre ?
Voulez-vous que je le démontre ?
Dans le désespoir le plus total
Finira cet Anticlérical !



* * *

TOUS les SAINTS des 3 ORDRES de Saint FRANÇOIS (29 novembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/tous-les-saints-des-3-ordres-de-saint.html
IMAGES & VIDÉOS

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/dernieres-mises-en-ligne.html
« On ne peut faire de progrès dans la vertu que par les occasions ;
il ne faut pas les négliger :
c’est la pratique qui nous apprend tout ce que nous devons savoir. »
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Jeu 3 Déc - 9:23




* * *


LES COMPAGNONS

Ô vous qui êtes compagnons
Vous deviendrez bientôt francs-maçons,
Car la compagnonnerie
Et la franc-maçonnerie
Sont de la même boutique,
La boutique maçonnique ;
Oui, le compagnonnage
Et le franc-maçonnage
Sont "les copains d'abord"
Conduisant à la mort.



* * *

Saint SIMON de CYRÈNE (1er décembre) :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/saint-simon-de-cyrene-1er-decembre.html
IMAGES & VIDÉOS

DERNIÈRES MISES EN LIGNE :
http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/12/dernieres-mises-en-ligne_2.html
« La première chose qu’une âme doit faire en chaque action,
c’est de s’établir dans la paix. »
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Gilbert Chevalier le Ven 4 Déc - 9:06

NOMENCLATURE DE LA DÉCONFITURE

Voici la nomenclature très édifiante des planètes d’où j’ai été éjecté :
1- "Te Deum" : http://messe.forumactif.org/t6130-paroles-de-saints-attention-toutes-ces-citations-ne-proviennent-pas-de-saints-admin
2- Le "FC" : http://www.leforumcatholique.org/print.php?num=773266
3- "Viens, Seigneur Jésus" : http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
4- "La Cité catholique" : http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?f=153&t=33602&p=327217#p327217
5- Facebook : https://www.facebook.com/gilbert.chevalier.5
a) Gilbert Chevalier aveugle : https://www.facebook.com/pages/Gilbert-Chevalier-aveugle/706205179404011
b) Ave Maria de Lourdes : https://www.facebook.com/pages/Ave-Maria-de-Lourdes/354335154708472
c) Ave Maria de Fatima : https://www.facebook.com/pages/Ave-Maria-de-Fatima/394815277328705
d) Paroles de Saints : https://www.facebook.com/pages/Paroles-de-Saints/604657689628690
e) Poèmes : https://www.facebook.com/pages/Po%C3%A8mes/499846413458109
f) L'antéchrist : https://www.facebook.com/pages/Lant%C3%A9christ/258184667683267
g) Intégral Montfort : https://www.facebook.com/pages/Int%C3%A9gral-Montfort/1387770574781018
6- "Tradition Catholique (Sede Vacante)" : http://foicatholique.cultureforum.net/
7- "Forum Religions" : http://www.forum-religions.com/t13224-gilbert-chevalier-chapelet-chants-et-poesies#409803
8- "Forum l'Arche de Marie" : http://forumarchedemarie.forumperso.com/t10599-chapelet-avec-vous-gilbert-chevalier-aveugle#56751
Voilà le boulot des francs-maçons !!!

l'Aveugle-Vendéen
(01/12/2015)
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilbert Chevalier récite le Chapelet avec vous !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum