Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Page 17 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par spiri le Ven 30 Oct 2015 - 16:35

IL FAUT mettre l'accent plus sur le rosaire et les révélations d'amsterdam que sur une culture de peur....
jc
avatar
spiri
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 492
Localisation : quebec
Inscription : 16/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par c12345 le Ven 30 Oct 2015 - 17:41

Plus on cherche à comprendre plus on se perd. Peut-être que le rosaire en effet est une arme plus efficace

avatar
c12345
Contemplatif

Féminin Messages : 1996
Inscription : 25/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par c12345 le Sam 31 Oct 2015 - 15:00

http://fr.aleteia.org/2015/10/31/syrie-la-course-de-vitesse-est-lancee/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=topnews_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr-Oct%2031,%202015%2005:00%

Il existe actuellement une course de vitesse entre la Russie et les États-Unis pour reprendre l’initiative stratégique au Moyen-Orient. L’on sait bien qu’au delà d’un certain seuil de contradictions, une politique étrangère se désagrège, comme un objet porté à sa propre fréquence de résonance. C’est exactement ce qui s’est passé au cours des dernières années pour la politique américaine dans la région.
b][La Russie en a profité pour remplir le vide créé. Son offensive militaire a pour seul objectif une victoire symb olique, qui lui permettrait de recomposer le Moyen-Orient à son profit.[/b]

Quel est le rôle des puissances régionales?


Derrière la compétition entre les puissances extérieures d’influence, il existe une compétition régionale entre le doublon Iran-Syrie d’une part et le doublon Arabie-Israël d’autre part. Ces associations de puissances sont symétriques, comprenant dans chaque cas, une façade méditerranéenne et un vaste hinterland.

Dans cette compétition, les acteurs sont arrivés à une sorte de point d’équilibre. Il sera naturellement impossible de faire la paix dans la région sans un compromis entre ces quatre États. C’est pour cette raison qu’ils sont tous quatre, courtisés par l’ensemble des puissances, et naturellement présents à Vienne.








Il me semble qu'ON VOIT UN PEU PLUS CLAIR
avatar
c12345
Contemplatif

Féminin Messages : 1996
Inscription : 25/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Mar 17 Nov 2015 - 14:26

La France a visé le pétrole de la Syrie et non de Daesh ! Damas menace le porte avions français

http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/8480
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Mar 17 Nov 2015 - 14:29

Erdogan menace Paris!
http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/8544
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Charles-Edouard le Mer 25 Nov 2015 - 20:03

Avion abattu: la Russie prépare une riposte sévère:

http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t34040-avion-abattu-la-russie-prepare-une-riposte-severe#331397

Je crains le pire!
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16741
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Ven 27 Nov 2015 - 8:06

S’il n’y avait qu’un billet à lire sur les racines des attentats, c’est celui-ci, tout y est.

 

L’émission  Daesh : autopsie d’un monstre

Matthieu Aron : Ce soir, enquête sur la fabrication du monstre Daesh, quelle a été l’implication de pays comme l’Arabie Saoudite et le Qatar ? Nous allons voir dans une enquête signée Jacques Monin et Benoît Collombat que l’enjeu pétrolier a pu jouer un rôle considérable.
extrait Hocham Daoud : “Tout le monde a joué avec Daesh. Tout le monde voulait jouer à travers Daesh pour s’imposer. En fait, on a créé Frankestein, aujourd’hui tout le monde essaye de trouver un moyen pour l’arrêter. Oui il y a des moyens, s’il y a une volonté politique.”
Matthieu Aron : Pour commencer cette émission, je vous propose d’écouter cet extrait d’interview :
extrait Marc Trévidic : Si l’Émir du Katiba en Syrie de l’EI demande à main levé à ses recrues “Qui veut aller faire un attentat en France ?” vous allez avoir 200 bras qui vont se lever en une demi seconde.
Matthieu Aron : 200 candidats au martyr. C’est le chiffre effrayant donné par le juge Marc Trévidic. Vous suivez l’enquête sur les attentats. Et ce qui nous a tous frappés, c’est ces opérations kamikazes qui se sont déroulées pour la première fois en France.
Elodie Guéguen : Oui, encore qu’il soit plus juste de parler d’attentats suicides pour être très précis, le terme Kamikaze désignait ces pilotes japonais qui s’écrasaient volontairement sur des cibles militaires. Là, il s’agit d’autre chose, d’ailleurs Daesh a conceptualisé ce type d’attaques dès le début de la guerre en Syrie. Daesh a même créé un terme spécifique (inrimassi ?!), il désigne des combattants qui, les armes à la main, se rapprochent de la foule ou de leur cible et qui déclenchent leur ceinture explosive. Soit quand ils sont encerclés soit lorsqu’ils n’ont plus de munitions. C’est donc précisément le scénario de vendredi dernier.
Matthieu Aron : Et le juge Marx Trévidic, qui dans son cabinet d’instruction, a entendu des dizaines de terroristes, nous dit “il y a pléthore de candidats” et il n’est pas le seul à le dire…
Elodie Guéguen : Non il s’agit malheureusement d’une réalité, ça semble presque inconcevable mais selon les experts, les candidats au martyr seraient même trop nombreux, c’est ce qu’a observé le chercheur Romain Caillet. L’un des meilleurs spécialistes des milieux djihadistes.
extrait Romain Caillet : “C’est pas seulement de la propagande, c’est une réalité. Il y a même des listes d’attentes. En tout cas en Syrie et en Irak, il y a des listes d’attentes de gens qui sont prêt à faire des opérations martyr, des attentats suicides, aussi bien des jeunes qui viennent de quartiers sensibles en France ou des gens de bonnes familles, des ressortissants du Golfe qui sont fortunés ou des tunisiens issus de régions déshéritées du sud de la Tunisie”.
Elodie Guéguen : Les origines, les profils, sont variés, vous l’avez entendu. Mais ces kamikazes de l’EI ont un point commun, ils sont volontaires. Ce choix, ils le manifestent dès leur arrivée dans les camps d’entrainement. Deux filières existent et Daesh demande aux combattants de choisir leur filière, explique le journaliste David Thomson, auteur de livres “Les Français Djihadistes”.
extrait David Thomson : “Dès qu’on arrive en Syrie, on pose la question aux combattants au sein de l’EI : Est-ce que vous voulez être un combattant “normal” ou combattant “(inrimassi ?!)”, ça veut dire combattant, candidat, pour une opération kamikaze. Et ensuite ils suivent une sélection particulière parce que l’EI ne peut pas se permettre de voir au dernier moment un kamikaze flancher, c’est une question de crédibilité aussi pour eux.”
Matthieu Aron : Ils suivent une formation particulière, dit David Thomson, ça signifie quoi ?
Elodie Guéguen : Et bien ça veut dire qu’ils vont être isolés du reste du groupe, ils vont être placés dans un camp d’entrainement spécifique. Comme les autres, ils recevront une formation religieuse, théologique, ils suivront aussi un entraînement militaire, mais ils seront mieux encadrés psychologiquement, mieux encadrés ou plus endoctrinés.
Matthieu Aron : Est-ce qu’on sait en quoi consistent précisément ces techniques, parce qu’il faut les appeler comme ça, de lavage de cerveau ?
Elodie Guéguen : Alors ça dans les détails, malheureusement on l’ignore. Il n’existe pas à notre connaissance de témoignages de djihadistes de Daesh qui seraient passés par ces camps de kamikazes, qui auraient ensuite renoncé à commettre une attaque suicide, puis qui auraient raconté leur expérience. A l’image de ce qu’ont fait certains repentis, comme on les appelle.
Matthieu Aron : Alors ce que l’on sait en revanche, c’est que ces candidats aux attaques suicides sont très très bien traités par les cadres de l’EI.
Elodie Guéguen : Oui c’est d’ailleurs une des raisons qui motivent certains djihadistes à se porter candidat pour commettre une action kamikaze, selon le chercheur Roman Caillet.
extrait Roman Caillet : “Ils sont traités avec beaucoup plus d’égard que les autres combattants, ce qui fait que peut-être psychologiquement ils ont une dette envers ceux qui les ont accueillis dans ces centres. Et puis une certaine culpabilité, ils pensent ne pas avoir fait assez donc ils veulent se rattraper en faisant une grosse opération. On peut aussi penser que certains veulent passer à la postérité. Être finalement, celui qui a permis de remporter la bataille, de prendre telle ou telle ville.”
Matthieu Aron : Vouloir passer à la postérité en se suicidant, pourtant le suicide, à ma connaissance, il est interdit par l’Islam.
Elodie Guéguen : Et bien pas dans l’esprit de ceux qui commettent ces actes au nom de Daesh. C’est ce que nous explique Fethi Benslama, il est professeur de psychopathologie à l’université Paris Diderot.
extrait Fethi Benslama : “Pour eux ce n’est pas un suicide, c’est un auto-sacrifice. Comme le dit le communiqué qui revendique les attentats. Il utilise le mot “divorcé du monde d’ici-bas”. Divorcé du monde d’ici-bas pour se marier avec l’autre monde. Dans l’autre monde, ils vivent, ils jouissent, et même ils sont une jouissance absolue, extrême, ce qui est le processus interne par lequel quelqu’un accepte d’aller jusqu’au bout de cet acte-là.”
Matthieu Aron : En conclusion, que sait-on ce soir sur ceux qui sont morts en martyr vendredi à Paris et ensuite à Saint Denis ?
Elodie Guéguen : Alors tous ou presque, on le sait, sont passés par des camps d’entrainements en Syrie. Maintenant il y a deux hypothèses. Soit c’est un groupe de terroristes dont les membres se connaissaient, qui se sont formés et entrainés ensemble pour mener cette attaque. Soit, et c’est une hypothèse privilégiée, soit ils ont été soigneusement sélectionnés, “castés” les uns après les autres par Daesh, ce qui montrerait un degré de préparation encore plus sophistiqué.
extrait François Hollande : “Notre ennemi en Syrie, c’est Daesh. Il ne s’agit donc pas de contenir, mais de détruire cette organisation. La Syrie est devenue la plus grande fabrique de terroristes que le monde ai connue et la communauté internationale est divisée et incohérente.”
Matthieu Aron : Face au terrorisme, une communauté divisée et incohérente, dit François Hollande. Et bien nous allons revenir ce soir sur la fabrication du monstre Daesh. A-t-on fermé les yeux sur la montée en puissance de ce groupe terroriste ? Quelle est l’implication de l’Arabie Saoudite et du Qatar et quel rôle a joué la diplomatie française ? Avec Benoit Collombat, vous avez donc enquêté et pour bien comprendre il faut revenir au début de l’histoire. Tout part de la guerre en Irak.
Jacques Monin : Oui, de la chute de Saddam Hussein parce que lorsqu’ils le renversent, les Américains commettent deux erreurs. D’abord, ils mentent sur les armes de destruction massive et sur les liens supposés entre Saddam Hussein et al-Qaida. Mais surtout ils marginalisent les Sunnites pour mettre les Chiites au pouvoir et Paul Bremer, qui est alors le gouverneur américain à Bagdad, commet une faute qui va jeter des dizaines de milliers de soldats aguerris dans les bras du futur EI. Cette faute, un des hommes le plus mieux informés de France, Alain Juillet, l’ex patron du renseignement de la DGSE, nous la raconte.
extrait Alain Juillet : “Brener fait une erreur colossale. C’est qu’il donne l’ordre de licencier tous les militaires de l’armée irakienne. On envoie, je ne sais plus combien ils étaient, 200 000 ou 300 000 gens, qui vivaient avec une solde de l’armée. Ils partent avec leurs armes, ils n’ont plus rien. Et comme ils sont Sunnites et qu’on fait la chasse aux Sunnites, il va y avoir l’impossibilité pour eux de retrouver des emplois et autres. Donc ça va créer un ressentiment, une frustration, une haine terrible envers l’occupant et envers les Occidentaux.”
Matthieu Aron : Les Américains produisent donc un terrain de haine et un terreau sur lequel va se développer l’EI.
Jacques Monin : Oui. D’autant plus facilement qu’il n’y a plus de véritable État, les services publics n’existent plus, l’économie est moribonde, la corruption est devenue la norme. C’est donc effectivement sur ces cendres que le groupe EI va prendre racine et pour Myriam Benraad, qui est docteur en science politique et spécialiste de l’Irak, c’est un peu comme dans la jungle, ce sont les plus forts qui émergent dans ce chaos.
extrait Myriam Benraad : “Il y aura un certain nombre de groupes qui vont pulluler, les milices, les djihadistes, la tendance al-Qaïda, c’est une nébuleuse d’acteurs mais le fait est que les combattants d’al-Qaïda Irak deviendra l’EI sont les plus zélés, les plus déterminés. Donc l’État Islamique va faire le vide, va coopter un certain nombre de chefs de tribus, qui de fait parfois même quittent leur tribu pour rejoindre l’organisation. Donc d’une mouvance hétéroclite on a un processus d’unification et ils ont fait à mon avis fortune, bâti beaucoup de leur succès, sur cette unité qu’ils ont su construire dans un terrain qui était par ailleurs très divisé, très morcelé.”
Jacques Monin : Et sur ce terrain, une personnalité va émerger, c’est Abou Bakr al-Baghdadi qui règne toujours d’ailleurs aujourd’hui en maitre sur Daesh. L’autre groupe djihadiste dominant dans la région, c’est al-Nosra, qui est plus proche d’al-Qaïda.
Matthieu Aron : Et ces groupes qui montent en puissance, eh bien on les voit dans un premier temps plutôt d’un bon œil chez les voisins de la Syrie et notamment en Arabie Saoudite.
Jacques Monin : Oui parce que l’Arabie Saoudite est sunnite, elle a donc très mal vécu l’arrivée au pouvoir des chiites en Irak et l’avènement des groupes djihadistes, c’est un peu à ses yeux une manière de freiner un axe chiite (Liban Syrie, Irak, Iran) qui commence à prendre un peu trop d’espace à son goût. C’est ce qu’analyse Alain Chouet, un autre ex-patron du renseignement de la DGSE.
extrait Alain Chouet : “L’Arabie Saoudite essaye de s’opposer à la création de ce que l’on appelle le croissant chiite au Moyen-Orient et de maintenir un axe sunnite à travers l’Arabie, la Jordanie et la Turquie. Ces mouvements salafistes, sunnites, sont le seul moyen actuellement pour l’Arabie de s’opposer à la création d’un vaste ensemble chiite qui lui serait évidemment hostile. Il y a aussi l’enjeu pour l’Arabie Saoudite de s’opposer à toutes possibilités de dérives démocratiques et nationalistes dans les pays arabes. L’État Islamique l’a dit x fois, la démocratie est une abomination.”
Matthieu Aron : Voilà donc pour le contexte géopolitique, mais ce qu’il faut préciser c’est que derrière cette toile de fond, il y a aussi des enjeux économiques absolument considérables.
Jacques Monin : C’est un aspect qui était assez peu évoqué jusqu’ici mais il y a effectivement en arrière-plan le pétrole et le gaz, parce que jusqu’ici l’Arabie Saoudite domine la production de pétrole et le Qatar celle du Gaz. Or ces deux pays apprennent que l’Iran, leur plus farouche rival, projette de construire un pipeline qui traverserait l’Irak et la Syrie pour s’assurer un débouché vers la Méditerranée, alors ça redistribuait totalement les cartes du marché du pétrole et du gaz, et pour Alain Juillet c’est un des éléments qui vont pousser ces deux pays à déstabiliser Bachar el-Assad.


extrait Alain Juillet :” L’Arabie Saoudite et le Qatar prennent très mal l’idée d’un pipeline qui pourrait aller depuis l’Iran jusqu’à la Méditerranée et qui pourrait donc concurrencer leurs livraisons de pétrole. Ils vont dire “mais dans le fond, le problème c’est Bachar, Bachar est en train de signer un accord qu’il ne devrait pas signer avec l’Iran, donc c’est un personnage extrêmement dangereux, donc il faut renverser Bachar. “
Jacques Monin : Et preuve qu’un mouvement se met en route, le prince qui dirige les services de renseignements saoudiens va alors voir Vladimir Poutine, chez lui en Russie, pour lui demander de ne plus soutenir Bachar el-Assad, vous comprenez qu’il sera éconduit sans ménagement.
Matthieu Aron : Avec ou sans l’appui des Russes, une opération de déstabilisation de Bachar el-Assad est donc lancée pour des raisons économiques liées à l’acheminement du pétrole, ça on l’a compris, mais pas uniquement.
[ALERTE ALERTE, un journaliste s’est introduit à France Inter !!!!]
Jacques Monin : Non, l’Arabie Saoudite et le Qatar financent aussi les rebelles pour faire tomber le régime laïc de la Syrie et pour y instaurer un régime islamique extrêmement sévère, explique encore Alain Juillet.
extrait Alain Juillet : “Les opposants religieux, c’est-à-dire les Frères Musulmans, dont le Qatar est un des support reconnu, hein, les Frères Musulmans et les saoudiens ne vont pas hésiter à financer des gens pour réinstaller dans ce pays laïque la vraie religion, la religion vue par les salafistes en définitive. Et c’est ça qui va se passer, donc on va voir le Qatar financer des mouvements, Jabhat al-Nosra en particulier, qui est proche d’al-Qaïda et qui va se battre au niveau religieux, en disant “il faut imposer l’islam”. Et puis il y a Daesh, là encore au départ c’est un groupement qui reçoit beaucoup d’argent, de la part, on le sait bien, de la part des saoudiens et des qataris. Mais qui n’a pas encore pris l’ampleur qu’il a pris, mais qui démarre.
[ALERTE ALERTE, deux journalistes se sont introduits à France Inter  !!!!]
Jacques Monin : Oui vous avez donc compris, on a deux mouvements terroristes principaux, Daesh et al-Nosra, qui sont financés par le Qatar et par l’Arabie Saoudite, et ça a d’ailleurs encore été relevé très récemment, c’était en mai 2015 dans un rapport du Congrès américain.
Matthieu Aron : Cela dit, le souci, Jacques Monin, c’est que ce financement, tout le monde en parle, mais que personne jusqu’ici n’a réussi à en apporter la preuve.
Jacques Monin : Alors plus ou moins, mais c’est très difficile parce que les circuits financiers sont compliqués à établir. Mais Pierre Conesa, qui lui est un ex haut-fonctionnaire du Quai d’Orsay, et donc un spécialiste de l’islam, croit savoir comment cet argent sort des comptes des hauts dignitaires du Golfe pour arriver jusqu’aux groupes djihadistes.
extrait Pierre Conesa : “L’Arabie Saoudite est poreuse, en terme financier, parce que l’argent public et l’argent privé n’existent pas, la distinction n’existe pas. Quand il manque de l’argent dans la caisse publique, c’est le roi qui verse. Et quand il y en a trop, c’est lui qui ramasse. Et donc toutes les familles des 10 000 princes qui tournent autour, c’est exactement pareil. Et pourquoi c’est poreux ? Parce que si vous voulez, l’Arabie Saoudite, c’est une espèce de Disney World de l’islam, c’est-à-dire que tout est faux. Vous croyez que les gens sont religieux etc., en fait c’est une espèce de ghetto dans lequel il n’y a aucun cinéma, aucun théâtre. Et quand les Saoudiens sortent à l’étranger à ce moment-là ils s’éclatent, évidemment ils font tout ce qui est interdit là-bas. Et quand ils reviennent, comme ils se sentent coupables, ils achètent des indulgences. Et ces indulgences, ils ne disent pas “cet argent doit aller à al-Nosra” ou “il doit aller à Daesh”. Simplement cet argent va de fait vers ces groupes islamistes.
Jacques Monin : Vous avez compris, des indulgences. C’est en fait de l’argent qu’on donne à des fondations, des ONG saoudiennes, dont les objectifs sont parfois plus que discutables.
Matthieu Aron : L’Arabie Saoudite et le Qatar ont donc aidé des groupes djihadistes. Mais au même moment, nous aussi, la France, nous avons aidé des groupes rebelles.
Jacques Monin : Oui. L’ASL l’Armée Syrienne Libre, qu’on décrit alors à Paris comme une alternative démocratique possible, crédible, à Bachar el-Assad. Mais en fait, dès le départ, la France prend fait et cause pour les rebelles, contre le dictateur syrien. Rappelez-vous “le départ de Bachar el-Assad ce n’est qu’une question de semaines”, expliquait Laurent Fabius. Et en août 2012, lors d’un déplacement à la frontière turque. Le ministre des affaires étrangères français prononce ces phrases désormais célèbres.
extrait Laurent Fabius : “Les personnes que je viens de voir, qui sont des Syriens d’un village qui a été bombardé juste de l’autre côté de la frontière. Euh… Ces témoignages sont absolument bouleversants, j’ai dit à mes interlocuteurs que quand on entend ça, et je suis conscient de la force que je suis en train de dire. Monsieur Bachar el-Assad ne méritait pas d’être sur la Terre.
Matthieu Aron : “Ne méritait pas d’être sur la Terre.” Les mots sont terribles et ça justifie, et bien que l’on arme les rebelles.
OB : Je me permets de rappeler que c’est juste totalement illégal au regard du Droit International, qu’on est censé défendre en tant que membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU hein, je dis ça, je dis rien…
Jacques Monin : Effectivement, c’est ce qu’on pense à ce moment-là. Alors officiellement on livre des gilets pare-balles, des outils de cryptage pour les communications, des masques contre les armes chimiques, ou des lunettes de vue nocturnes, mais en fait ce sont bien des canon 20mm, des mitrailleuses, des lances roquettes et des missiles anti-char que nous avons livrés à ces groupes.
OB : 90 000 morts à ce jour dans l’armée syrienne et les milices, à savoir les troufions appelés du contingent et les volontaires comme vous ou moi… Mais attention, on défend la Démocratie et les Droits de l’Homme (blanc)
Matthieu Aron : Ces armes, officiellement destinées à l’Armée Syrienne Libre, et pourtant dans les faits, on ne sait pas trop dans quelles mains elles sont tombées.
OB : Non, on ne sait pas hélas… C’est un mystère absolu…

Ici, un islamiste de la brigade salafiste Ahrar al-Sham avec un missile Milan français
Jacques Monin : Bah non. On le réalise aujourd’hui. L’ASL ne pesait rien. Ce qu’on appelle les rebelles, c’est une nébuleuse illisible. Certaines de ces armes sont donc effectivement passées dans les mains d’al-Nosra, le groupe proche d’al-Qaïda, et c’est ce qui fait dire à l’ex-patron du renseignement extérieur de la France, Alain Juillet, qu’on s’est planté sur toute la ligne.
OB : Mais qui, qui, qui, aurait pu s’en douter ?
Robert Baer, l’ancien chef de région de la CIA au Moyen-Orient (dont le rôle est tenu par Clooney dans le film Syriana) a indiqué ”Les États-Unis ont été incapables d’identifier le moindre groupe syrien dit « modéré » lorsque la guerre civile a débuté.” (Source : L’Humanité).
extrait dialogue Alain Juillet et Jacques Monin :
Alain Juillet : Moi je pense qu’il y a eu une faillite des services de renseignements dans ce domaine. Et ça se comprend, puisqu’une des premières réactions qu’on a faite, ça a été de couper les ponts, fermer l’ambassade. Une première réaction c’est de fermer l’ambassade en Syrie et de ne plus avoir de contact avec les services syriens. Mais dans ce genre de choses, il faut avoir des contacts en permanence.
Jacques Monin : On a livré des armes aux rebelles ?
Alain Juillet : Bien sûr.
Jacques Monin : La France a livré des armes à al-Qaïda ? A l’État Islamique ?
Alain Juillet : Les Américains ont livré des armes pour empêcher la progression de l’armée de Bachar contre Jabhat al-Nosra et Daesh. Les Américains ont livré des missiles anti-char encore récemment. La question, c’est qu’on entendait à ce moment-là “Nous soutenons les Syriens libres”. Mais quand on regarde sur le terrain ce que c’est que les Syriens libres, c’est rien du tout.
OB : Je rappelle que François Hollande a avoué en 2014…
Matthieu Aron : La France se serait donc totalement trompée dans son évaluation de la situation. On a quand même du mal à le comprendre. Comment, au sommet de l’État français, on ait été aussi mal informé ? Comment on a pu croire que l’ASL pouvait peser face à ces groupes djihadistes ?
Jacques Monin : Alors, il y a plusieurs aspects dans cette question. D’abord, pour Pierre Conesa, qui lui connait bien les rouages du quai d’Orsay. C’est tout l’appareil diplomatique qui s’est laissé aveugler. C’est donc un système, un fonctionnement, le fonctionnement même du Ministère des Affaires Étrangères, qui dit-il, est à revoir.
extrait Pierre Conesa : “D’abord il y a eu un axe diplomatique qui a été dès le début extrêmement insistant sur le thème “notre ennemi c’est Assad”. À partir de ce moment-là, l’analyse de la crise a été monologique. Ça allait dans le sens de ce qu’avait décidé Fabius, et pas en fonction de ce qu’était la réalité du terrain. C’était “qu’est-ce que dit notre chef ?” et on va effectivement conforter ce que dit notre chef. C’est-à-dire “c’est Assad, il faut se battre contre Assad”. Et donc pour ne pas subventionner les groupes islamistes, c’était “on va subventionner l’ASL”. Mais c’est vrai que c’est une faillite terrible.”
Matthieu Aron : Et cette faillite elle a peut-être aussi d’autres explications.
Jacques Monin : Oui. Économique par exemple. Là aussi, l’Arabie Saoudite et le Qatar, ce sont des partenaires économiques de la France. Et face à eux la Syrie ne pèse pas lourd. Alain Chouet, l’ancien patron du renseignement de la DGSE, qui s’est rendu plusieurs fois en Syrie, se souvient de ce qu’on lui répondait au début de la crise lorsqu’il alertait les autorités françaises sur la réalité de la situation sur le terrain.
extrait Alain Chouet : “La réaction que j’avais en général, en rentrant de Syrie, où je venais un peu raconter ce que j’avais vu, ce que j’avais entendu, les messages qu’on avait essayé de me faire passer. La réaction, une fois, la plus caricaturale, a été “écoute tu ne vas pas nous embêter avec la Syrie, c’est même pas le PNB de la Slovénie, alors on a mieux à faire avec nos amis Qataris et Saoudiens !”
OB : j’ai toujours pensé qu’avec la globalisation, on finirait par payer dans notre chair tout le mal qu’on a fait… – oui, je sais ça fait Miss France.
Matthieu Aron : Bon, sans commentaire… Et en plus Jacques Monin, ce n’est pas la première fois qu’on se trompe.
RIP Diplomatie Française, 1958-2007
Jacques Monin : Non. Rappelez-vous, au moment de l’intervention en Libye. On a commis le même type d’erreur de jugement. Écoutez ce que raconte à ce sujet Patrick Haimzadeh, qui est un ancien diplomate à Tripoli [Patrick Haimzadeh a travaillé à l’ambassade de France à Tripoli durant de nombreuses années. Cet ancien officier de l’Armée de l’air française est un parfait connaisseur de la Libye], qui a rencontré Benoit Collombat. À l’époque, Paris s’engage contre Kadhafi, on s’en souvient. Mais c’est le Qatar qui tire les ficelles en s’appuyant sur sa chaine de télévision Al Jazeera.
extrait dialogue Patrick Haimzadeh et Benoit Collombat :
Patrick Haimzadeh : Dès le départ, l’objectif c’était effectivement de faire sauter Kadhafi. Al Jazeera avait dès le départ mis en place une cellule de désinformation, en tout cas pour relayer les paroles de libyens qui étaient en fait dans les studios d’Al Jazeera à Doha et qui ont évoqué notamment l’histoire des bombardements. Qui a été centrale, parce que l’histoire des bombardements c’est ce qui a été repris par Nicolas Sarkozy le 21 février, 4 jours après le début de l’insurrection, à Bruxelles, pour déclarer la logique de guerre contre Kadhafi. Mais les bombardements, il n’y en a jamais eu.
Benoit Collombat : Des bombardements de populations civiles imputés aux kadhafistes ?
Patrick Haimzadeh : oui. Donc ça c’est le premier volet de l’intervention qatari, c’est l’intervention médiatique. La deuxième intervention, c’est le soutien à une certaine frange de l’insurrection, à certains courants islamistes, qui ne sont pas tous maintenant des gens qui se reconnaissent dans l’État Islamique, mais qui sont des gens qui ont été soutenus par le Qatar. Des livraisons d’armes, françaises d’ailleurs, par le Qatar, ça s’est fait.
Benoit Collombat : Est-ce que la France savait, selon vous, le jeu que jouait le Qatar ?
Patrick Haimzadeh : Bien sûr. On avait des hommes sur le terrain, on savait très bien. Il fallait que ça aille vite et l’objectif militaire premier c’était la chute de Kadhafi, donc à ce moment-là personne ne voulait voir ce qui commençait à se dessiner en Libye.
OB : Énorme, et zou, ça glisse comme rien… Par ailleurs, pas de souci, la parité a été respectée : si les armes étaient françaises, les morts étaient bien libyens.
Matthieu Aron : Voilà pour la Libye donc. Retour maintenant en Syrie. On a un groupe, l’État Islamique, qui monte en puissance grâce à l’argent des Qataris et des Saoudiens, mais cette aide va peu à peu s’interrompre.
Jacques Monin : Oui parce que le groupe État Islamique devient de plus en plus dangereux, il va s’approcher des frontières saoudiennes, il devient si incontrôlable que ses alliés vont finir par couper effectivement les ponts avec lui. Et selon Alain Chouet, l’ex patron du renseignement de la DGSE. A la mi-2013, les Saoudiens prennent en fait conscience que ces rebelles, les rebelles qu’ils ont aidés, peuvent se retourner contre eux.
extrait Alain Chouet : “A l’été 2013, le cabinet royal saoudien a coupé les vivres complètement aux frères d’Égypte, mais aussi aux mouvements violents qui agissaient aussi bien dans le nord de l’Irak qu’en Syrie. C’est là qu’apparait d’ailleurs l’État Islamique, parce que jusque-là, il n’existe pas l’État Islamique. Il y a un État Islamique en Irak, mais il n’y a pas d’État Islamique en Irak et au Levant. C’est important de le comprendre parce qu’à partir du moment où l’Arabie et le Qatar coupent les vivres au mouvement, il est obligé de sortir du bois. Et on le voit sortir du bois, sa première action, ça a été d’aller piller la banque centrale de Mossoul. Ils ont raflé 500 millions de dollars en billets et en lingots d’or avec lesquels ils se sont payé des chefs de tribus du nord de l’Irak. Qui paie, commande. N’étant plus payé par l’Arabie Saoudite, l’État Islamique échappe à son créateur et reprend la stratégie classique des Frères Musulmans, qui est de condamner la famille Saoud. Le monstre a échappé à ses créateurs.
Matthieu Aron : L’Arabie Saoudite prend donc conscience qu’elle a enfanté un monstre, et cette analyse, Jacques Monin, ce n’est pas simplement celle d’anciens patrons du renseignement français.
OB : telle mère, telle fille…
Jacques Monin : Non. À ce moment-là, même les plus hauts dignitaires d’Arabie Saoudite reconnaissent qu’ils ont commis des erreurs. Prenez par exemple le prince et homme d’affaires saoudien al-Walid Ben Talal. C’est l’un des plus grands investisseurs saoudiens en France, c’est la vingtième fortune du monde, il possède entre autres le George V à Paris et plusieurs hôtels de DisneyLand. Eh bien écoutez ce qu’il répond en octobre 2014 à une journaliste de CNN lorsqu’elle l’interroge sur le sujet.
extrait journaliste de CNN et Al-Walid Ben Talal
journaliste de CNN : Qu’en est-il du financement du terrorisme par des grandes fortunes saoudiennes ? Est-ce qu’il est autorisé ? Est-ce qu’on réprime le financement des groupes terroristes quels qu’ils soient ?
Al-Walid Ben Talal : Très honnêtement, je dois vous dire que oui, on avait une faiblesse de ce côté-là. Malheureusement quelques éléments extrémistes en Arabie Saoudite ont financé des éléments extrémistes en Syrie mais l’Arabie Saoudite a pris des mesures très sévères pour y mettre fin. Et maintenant tout ça c’est terminé.
Matthieu Aron : “C’est terminé.” Explique ce prince saoudien. Les choses sont peut-être un peu plus complexes.
Jacques Monin : Oui parce que comme souvent, il y a ce que l’on dit et ce que l’ont fait, ou plutôt en l’occurrence ce que l’on ne fait pas. Parce que si les Saoudiens ne font plus rien pour aider le groupe État Islamique, ils ne font plus rien non plus pour lutter contre lui. Et c’est ce que remarque l’ancien haut-fonctionnaire du quai d’Orsay Pierre Conesa
extrait Pierre Conesa : “L’Arabie Saoudite ne combat pas Daesh. En fait ce sont des pays de l’OTAN qui vont battre Daesh. Il y a 12 pays de l’OTAN, y compris l’Australie, plus 5 pays arabes. En fait surtout la Jordanie plus quelques pays du Golfe. Mais en fait quand on regarde la composition des forces aériennes, on s’aperçoit que l’Arabie Saoudite met autant d’avions que la Hollande et le Danemark additionnés. Mais par contre elle met 5 fois plus d’avions pour se battre au Yémen contre les Houthis, c’est-à-dire contre les chiites. Donc l’Arabie Saoudite fait la même politique que Daesh, c’est-à-dire la persécution des chiites, mais il n’y a aucune raison de se battre entre eux. La société saoudienne ne comprendrait pas pourquoi on va essayer de faire disparaitre une société qui leur ressemble autant, celle-là même qui décapite, qui crucifie, qui coupe les mains des voleurs, qui opprime les femmes et qui interdit les autres religions.
Matthieu Aron : L’Arabie Saoudite ne fait donc rien pour intervenir véritablement et en coulisse son rôle pourrait être encore plus trouble ?
Mais qui, qui, qui aurait pu s’en douter ?
« Le rapport [de la Commission parlementaire que j’ai présidée sur les services de renseignement durant le 11 septembre] montre la participation directe du gouvernement saoudien dans le financement du 11 septembre. Nous savons au moins que plusieurs des 19 kamikazes ont reçu le soutien financier de plusieurs entités saoudiennes, y compris du gouvernement. Le fait de savoir si les autres ont aussi été soutenus par l’Arabie saoudite n’est pas clair, car cette information a été cachée au peuple américain. On nous dit que cela ne peut être fait pour des raisons de sécurité nationale, mais c’est exactement le contraire. Publier est important précisément pour notre sécurité nationale.
Les Saoudiens savent ce qu’ils ont fait, ils savent que nous savons. La vraie question est la manière dont ils interprètent notre réponse. Pour moi, nous avons montré que quoi qu’ils fassent, il y aurait impunité. Ils ont donc continué à soutenir Al-Qaïda, puis plus récemment dans l’appui économique et idéologique à l’État islamique. C’est notre refus de regarder en face la vérité qui a créé la nouvelle vague d’extrémisme qui a frappé Paris. » [Sénateur Bob Graham, ancien Président de la Commission du Renseignement du Sénat américain, Le Figaro, 02/02/2015]
Jacques Monin : Si l’on en croit des sources bien informées, comme on dit, l’Arabie Saoudite continuerait indirectement de financer Daesh en achetant son pétrole au marché noir avec la complicité de la Turquie. C’est ce que soutient en tout cas un fin connaisseur du sujet, l’ancien patron d’Elf, Loïk Le Floch-Prigent, qui a lui-même longtemps travaillé en Irak et en Syrie.
extrait Loïk Le Floch-Prigent et Benoit Collombat
Loïk Le Floch-Prigent : Le pétrole de Daesh ne peut sortir, ne peut être payé, que par des gens qui sont prêts à le payer et à étouffer son existence. C’est forcément un mélange de Turcs et de Saoudiens. Il n’y a pas d’autres solutions. C’est-à-dire que c’est les deux pays qui sont en contact et qui ont la possibilité de le faire. 
Jacques Monin : Qu’est-ce qu’ils en font les Saoudiens de ce pétrole ? Ils le blanchissent ?
Loïk Le Floch-Prigent : Oh, ils l’utilisent forcément, ils ne peuvent pas le blanchir. Je vous rappelle qu’un pétrole a un ADN et par conséquent on sait d’où il vient si jamais il est sur le marché. Si jamais ils exportaient ce pétrole, ce serait su. Ce pétrole ne vient jamais sur le marché donc ils l’utilisent, c’est tout. La laverie s’appelle une raffinerie.
Matthieu Aron : Voilà donc pour les éléments qui jettent le doute sur l’implication du Qatar et de l’Arabie Saoudite. Et pourtant la France continue d’entretenir les meilleurs rapports avec ces pays.
Jacques Monin : Rappelez-vous, François Hollande s’est rendu dans le Golfe, c’était en mai dernier. Il signe avec le Qatar un contrat qui porte sur la vente de 24 Rafales. Et puis il y a un mois, il y a un mois à peine, en octobre dernier, Manuel Valls se rend à son tour à Ryad pour signer des promesses de contrat et voilà d’ailleurs ce qu’il lance devant un parterre de dignitaires saoudiens.
extrait Manuels Valls : Avec l’Arabie Saoudite nous avançons en confiance, nous approfondissons une relation économique que nous tournons résolument vers l’avenir. Venez investir dans notre pays au cœur de l’Europe, c’est le moment, plus que jamais.”
Matthieu Aron : À ce stade de votre enquête, Jacques Monin, ce que l’on peut retenir c’est qu’en Syrie de très nombreux pays ont joué avec le feu.
Jacques Monin : Les États-Unis qui ont déstabilisé l’Irak, les pays du Golfe qui ont financé des mouvements djihadistes, la France qui a joué les rebelles contre le pouvoir syrien sans voir qui elle avait véritablement en face d’elle et la Turquie qui laisse prospérer les trafics sur son territoire. Bref, pour Hocham Daoud qui est anthropologue au CNRS, les responsabilités sont multiples.
extrait Hocham Daoud : “Tout le monde a joué avec Daesh. Tout le monde voulait jouer à travers Daesh pour s’imposer. En fait, on a créé Frankenstein, aujourd’hui tout le monde essaye de trouver un moyen pour l’arrêter. Oui il y a des moyens, on peut avoir des forces de coordination pour venir à bout de Daesh s’il y a une volonté politique.”
Matthieu Aron : Une réponse politique, sans doute, mais en attendant c’est une réponse militaire qui est apportée.
Jacques Monin : C’est d’abord un signe adressé à l’opinion française, c’est un signe de fermeté et de détermination. Mais sur le terrain l’efficacité des frappes est limitée et rien ne dit d’ailleurs qu’elles n’auront pas des effets pervers. Écoutez ce que pense à ce sujet, l’ancien colonel de marine Michel Goya, toujours interrogé par Benoit Collombat.
extrait Michel Goya et Benoit Collombat :
Michel Goya : Vous savez, les frappes françaises c’est 3 % du total de toutes les frappes de la coalition qui n’a pas détruit l’État Islamique. Des 200 et quelques frappes que nous avons réalisées, en réalité c’est un petit coup porté à l’État Islamique, donc on peut imaginer d’augmenter les doses je dirais, mais fondamentalement ça ne va pas changer grand-chose.
Benoit Collombat : Et est-ce que ça n’alimente pas le terrorisme encore un peu plus ?
Michel Goya : Oui, cette campagne de frappes c’est un sergent recruteur remarquable pour l’État I’Islamique. La campagne aérienne, la coalition dans son ensemble a peut-être tué 400 civils. Donc tout ça, ça alimente globalement le ressentiment sur place, ça alimente l’idée que ce sont toujours les arabes sunnites qui se prennent des bombes dessus. Le bilan de la coalition, on a tué 10 000 combattants, c’est un chiffre invérifiable en réalité. 10 000 combattants mais elle en a recruté aussi un certain nombre.
Matthieu Aron : Voilà, c’est ce que l’on appelle un cercle infernal, mais comment faire autrement ? Aucune solution simple ne semble, au moins à court terme, se dégager. Reste l’autre question, qu’il est peut-être aussi temps de poser. C’est celle de nos alliances, avec Jacques Monin, notamment le Qatar et l’Arabie Saoudite.
Jacques Monin : Oui, peut-on adopter une posture morale lorsqu’il s’agit de Damas et fermer les yeux sur ce que font Doha et Riyad ? Comment peut-on être crédible si l’on fait du commerce avec des pays qui soutiennent que l’on dénonce par ailleurs. Là-dessus le spécialiste du renseignement Alain Chouet est catégorique.
extrait Alain Chouet : “On ne pourra pas continuer éternellement dans une politique schizophrène qui consiste à vouloir imposer la démocratie dans certains pays en maintenant une alliance entre nos démocraties et la démocratie qui est la plus grande du monde, et les états théocratiques les plus réactionnaires de la région. On a fermé les yeux sur l’idéologie prônée par ces pays, parce qu’on ne la voyait pas, parce qu’on n’en voyait pas les effets. On n’en mesurait pas les effets parce que rien ne se passait chez nous, ou s’il se passait des choses on ne les voyait pas, eh bien maintenant on les voit.
Jacques Monin : Oui alors question. La France va-t-elle évoluer de ce côté-là ? Rien n’est moins sûr, pour l’instant Matignon affiche un embarras prudent et préfère insister sur l’évolution de ses alliés, plutôt que sur ses turpitudes.
Matthieu Aron : Merci Jacques Monin pour cette enquête réalisée en collaboration avec Benoit Collombat. Enquête à retrouver sur notre site internet franceinter.fr et la page Facebook de Secret d’Infos.
Source : France Inter, Matthieu Aron, 20/11/2015



https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/11/24/siil-ny-avait-quun-billet-a-lire-sur-les-racines-des-attentats-cest-celui-ci-tout-y-est/
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Ven 27 Nov 2015 - 8:22

Le chef du renseignement turc tombe le masque

Chef du renseignement turc : l’intervention de m. Poutine en Syrie est contre l’Islam et le droit international, ISIS est une réalité et nous sommes optimistes quant à l’avenir

https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/10/19/le-chef-du-renseignement-turc-tombe-le-masque/
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Ven 27 Nov 2015 - 8:23

Rectificatif : une intoxication contre Hakan Fidan
http://www.voltairenet.org/article189059.html
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Charles-Edouard le Ven 27 Nov 2015 - 8:54

Islam : la troisième guerre mondiale



Sur le retour de son voyage en Corée le 8 août 2014, le pape François affirmait que «nous sommes déjà entrés dans la Troisième guerre mondiale. Simplement c’est une guerre morcelée, menée par chapitres». Elle est mondiale dans la mesure où, bien que son objectif soit en Europe, elle s’étend au monde entier.

Guerre mondiale signifie guerre étendue au monde entier, guerre planétaire, à laquelle aucune nation, aucun peuple ne peut échapper. Mais il s’agit d’une guerre fragmentée parce que ses acteurs ne sont pas seulement les Etats, les superpuissances, comme au temps de la guerre froide. La guerre mondiale signifiait alors la menace d’une guerre nucléaire entre les Etats-Unis et la Russie : une guerre entre deux colosses qui aurait inévitablement entraîné avec elle les nations plus petites qui gravitent dans l’une ou l’autre zone d’influence. Aujourd’hui aucune des superpuissances n’a le pouvoir d’autrefois. L’Empire soviétique s’est désagrégé, mais l’Empire américain connaît également une phase de déclin et de décadence. La crise de l’empire américain a commencé symboliquement en 2001, lorsque la chute des Tours Jumelles en a montré la vulnérabilité, mais cette crise a explosé après les guerres d’Afghanistan et d’Irak. Ces guerres furent des erreurs parce qu’elles n’ont pas été remportées et les guerres qui ne sont pas remportées, pour une puissance qui a les prétentions d’un empire, doivent être considérées comme perdues.

L’Europe aussi a perdu sa guerre : la guerre de Lybie en 2011. Kadhafi a été abattu, la Lybie a basculé dans le chaos et l’Etat islamique a rejoint son avant-poste à Syrte. Un immense cratère volcanique s’étend de nos jours entre les côtes de la Lybie, la périphérie d’Alep, en Syrie, et celle de Baghdad, en Irak : un cratère volcanique dont les éruptions ne sont pas le fait des forces aveugles de la nature, mais celui des erreurs effrayantes des Etats-Unis et de l’Union Européenne.

La première expression de cette guerre est l’Islam. Nous ne devons pas penser que l’Islam est un ennemi qui menace l’Europe uniquement de l’extérieur. L’Islam encercle l’Europe, mais est déjà à l’intérieur. Il est en Europe par le terrorisme, qui n’a pas encore explosé dans sa pleine puissance, mais également par les masses d’immigrés qui l’envahissent selon un plan préétabli. Les clandestins ne fuient pas la guerre : ils l’apportent en Europe.

Jusque dans les années 90, il apparaissait clairement que l’Islam avançait dans sa marche de conquête selon deux lignes stratégiques. La ligne “dure”, l’“hard-jihad”, qui est celle de l’islamisme radical, qui veut arriver à l’hégémonie mondiale à travers les instruments de la guerre et du terrorisme : pendant de nombreuses années, elle s’exprimait surtout dans le mouvement de Ben Laden, Al-Qa’ida.

La ligne “douce”, la “soft-jihad” de ce que l’on appelle l’“islam modéré”, s’exprimait surtout au travers des instruments de l’immigration et de la démographie. Les Frères Musulmans, fondés par Hasan al-Banna en 1928, sont l’expression de cette stratégie d’expansion qui, comme le rappelle Magdi Allam, « promeut l’islamisation de la société par le bas, par le contrôle des mosquées, des centres culturels islamiques, des écoles coraniques, des établissements caritatifs et des institutions financières ».

Cette attaque portée à l’Occident à travers deux lignes stratégiques complémentaires, a connu, depuis un an, une accélération inattendue. La ligne dure de l’“hard-jihad” a fait une grande avancée qualitative en passant d’Al-Qa’ida à l’El, (ou, comme le disent les arabes, Daesch). En un an nous avons assisté à la naissance et au développement d’un Etat islamique qui a pour but déclaré de reconstituer ce califat universel qui, comme l’a expliqué dès les années 90 la principale spécialiste de l’Islam, Bat Ye’or, n’est pas le rêve de fondamentalistes, mais l’objectif de tout vrai musulman.

Mais le phénomène d’accélération caractérise également la ligne de la “soft-jihad”. L’immigration s’est transformée en une invasion de l’Europe, massive et apparemment inéluctable. Au total, sur le seul mois de juillet, 107 500 clandestins sont arrivés en Europe, soit plus du triple par rapport à juillet 2014. Les demandes d’asile ont atteint en un an, ne serait-ce qu’en Allemagne, le chiffre de 800 000. Comment ne pas penser à un plan pré-établi? L’impuissance des gouvernements nationaux européens ne révèle pas leur incapacité, mais leur complicité dans le plan d’islamisation de l’Europe.

L’Etat islamique, a dit en août dernier, au Meeting de Rimini, en Italie, le père Douglas Al Bazi, c’est l’Islam authentique, véritable, à 100 %. Il n’est pas une interprétation erronée, ni une dérive. C’est l’Islam authentique, comme l’est également l’islam politique qui est en train de prendre le pouvoir par des instruments démocratiques. Il s’agit de deux faces de la même médaille terrifiante, deux stratégies complémentaires de la même machine de guerre. Eurabia est le nom d’un projet qui se propose de scinder l’Europe en deux.

L’Europe latine et catholique, qui comprend l’Espagne, la France, l’Italie, tomberait sous l’influence islamique. Le chaos économique et social pourrait ébranler ces nations, suivant le modèle grec et sur un scénario d’instabilité où le terrorisme s’accompagnera d’une rébellion des nouvelles masses islamiques. Un nouveau rideau de fer séparerait l’Europe du Nord sous l’influence allemande et anglo-américaine de l’Europe du Sud, arabisée et islamisée. C’est dans cette perspective que l’on peut lire la référence toujours plus fréquente à Rome.

Dans l’acte de fondation du califat djihadiste, le prêche de la mosquée de Mossoul du 4 juillet 2014, Abu Bakr al Baghdadi a appelé tous les musulmans à s’unir à lui : s’ils le font, il l’a promis, l’Islam arrivera jusqu’à Rome et dominera le monde entier. Dans les vidéos diffusées par l’El apparaît le drapeau noir du califat qui flotte sur le Vatican, le Colisée en flammes et une mer de sang qui le submerge.

Enfin vient l’annonce du califat Lybien, « nous sommes au sud de Rome », tandis qu’Abu Muhammed al Adnani, porte-parole de l’Etat islamique d’Iraq et de la Grande Syrie, annonce : «Nous conquerrons votre Rome, nous briserons vos croix, nous réduirons vos femmes en esclavage» (Magdi Allam, Kamikaze made in Europe, Mondadori, Milan 2005, p. 22).

« La Lybie est la porte pour arriver jusqu’à Rome ». C’est le titre d’une nouvelle campagne de la terreur de l’El en Lybie, qui sur Twitter a publié une série d’images montrant la ville éternelle en flammes surmontée d’une carte de la Lybie où se dresse le drapeau noir du Califat. Dans un message posté sur son compte Twitter, un combattant de l’El, Abu Gandal el Barkawi, appelle les djihadistes à « aller à Rome, ou Romia, en passant par la Lybie, la porte vers Rome ». Dans le texte Barkawi ajoute : « les armes des ottomans ont été lancées et ont encerclé Rome après avoir conquis la Lybie au sud de l’Italie. Qui veut prendre Rome et l’Andalousie doit commencer par la Lybie » (Ansa.it, 25 août 2015). Il ne s’agit pas d’affirmations isolées.

Le site intelligence SITE, a fait connaître un e-book djihadiste qui encourage les musulmans qui vivent en occident à se regrouper dans un “gang” pour former des mouvements de djihad dont la « fin ultime est la conquête de Rome ». Hassan Hassan, écrivain syrien et co-auteur, avec le journaliste Michael Weiss, du livre Isis. Inside the Army of Terror affirme qu’il ne faut pas sous-évaluer les menaces que l’Etat islamique adresse depuis longtemps au monde occidental parce que Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l’organisation djihadiste, a vraiment l’intention de conquérir le monde entier.

C’est ce même objectif annoncé depuis plus de dix ans par le principal représentant des Frères Musulmans, l’imam Yusuf al Qaradawi qui dans une fatwa promulguée le 27 février 2005, a déclaré qu’ « à la fin, l’Islam gouvernera et sera maître du monde entier. L’un des signes de la victoire sera la conquête de Rome, l’occupation de l’Europe, la défaite des chrétiens et le nombre croissant de musulmans qui deviendra une force qui contrôlera tout le continent européen ».

Yusuf Qaradawi qui, après avoir mené le “printemps arabe” égyptien, a été condamné à mort par contumace par la Cour d’Assise du Caire le 16 juin dernier, est le président du European Council for Fatwa and Research, dont le siège est à Dublin, point de référence théologique des organisations islamiques liées aux Frères Musulmans. Ses idées diffusées par la chaîne satellitaire Al Jazeera, influencent une grande partie de l’Islam contemporain. Pour les Frères Musulmans, comme pour l’Etat islamique, l’objectif final n’est pas Paris ou New York, mais la ville de Rome, centre de l’unique religion que, depuis sa naissance, l’Islam veut anéantir. Le véritable ennemi, ce n’est ni les Etats-unis ni l’Etat d’Israël, mais l’Eglise catholique et la Civilisation chrétienne, dont la religion de Mahomet représente une parodie diabolique.

L’objectif est Rome : pourquoi ? Parce que la guerre en cours, avant d’être économique, politique, démographique est, comme toujours, religieuse. Parce que c’est de Rome que vient la force morale qui en 1571, à Lepante, et en 1683, à Vienne, repoussa l’Islam.

Le pape François n’est pas saint Pie V, mais Rome continue à être le cœur du monde, son centre, parce que sa force réside en Jésus-Christ, Celui qui a fondé et continue à guider son Eglise. Nous devons comprendre ce que signifie Rome pour l’Islam. Et nous devons surtout comprendre ce que signifie Rome pour nous. (Roberto de Mattei)
http://www.correspondanceeuropeenne.eu/2015/11/20/islam-la-troisieme-guerre-mondiale/
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16741
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Ven 27 Nov 2015 - 18:30

http://www.alain-benajam.com/2015/11/islam-la-double-manipulation-de-l-imperialisme.html
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Michel5 le Lun 30 Nov 2015 - 20:10

Quels sont les pays occidentaux et moyen-orientaux qui ont armé Daesh et laisser faire ou favoriser sa création ?

Faire du commerce et entretenir des alliances avec des pays qui financent le terrorisme, et en même temps prétendre combattre le terrorisme est pour le moins douteux.

Emissions de France Inter  
http://www.wikistrike.com/2015/11/syrie-daesh-revelations-incroyables-sur-france-inter.html

Le texte INTEGRAl de l'émission de RADIO est ici
http://www.les-crises.fr/france-inter-daesh-autopsie-dun-monstre/

QUI A CREE LE MONSTRE QUI EST DEVENU INCONTROLABLE ET MASSACRE LES CHRETIENS ET LES CHIITES ?  

Published on Nov 27, 2015
Il y a quelques semaines, nous aurions du aller chercher de telles informations sur les chaînes russes, pour se faire alors dénigrer.
Et pourtant, après une catastrophe
parfois tout change !
Du moins c'est l'impression qu'on peut avoir aujourd'hui...
https://youtu.be/36YQKjBckcs?t=3

Tout en parlant "d'erreurs" pour rester correct, les révélations faites lors de cette émission sur France Inter sont stupéfiantes !
C'est à croire que, paradoxalement, c'est sous l'état d'urgence que les médias se libèrent...
ou que le gouvernement nous prépare un 180 degrés géopolitique...
Pour les plus curieux, l'émission complète et sa retranscription pour apprendre aussi les raisons bassement économiques du soutien de la défunte ligue "démocratique anti-Assad": http://www.les-crises.fr/france-inter... .

http://sans-langue-de-bois.eklablog.f...

Autres vidéos sur la Syrie:
Syrie - Quand l'entêtement devient un crime:
http://www.youtube.com/watch?v=huCDdl...

Syrie - "Opposition modérée" - Après les attentats de Paris ça vous concerne:
http://www.youtube.com/watch?v=puP7nK...
Category
News & Politics
License
Standard YouTube License
avatar
Michel5
Pour le roi

Masculin Messages : 620
Inscription : 28/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Michel5 le Lun 30 Nov 2015 - 20:25

extrait
Eh bien nous allons revenir ce soir sur la fabrication du monstre Daesh. A-t-on fermé les yeux sur la montée en puissance de ce groupe terroriste ? Quelle est l’implication de l’Arabie Saoudite et du Qatar et quel rôle a joué la diplomatie française ? Avec Benoit Collombat, vous avez donc enquêté et pour bien comprendre il faut revenir au début de l’histoire. Tout part de la guerre en Irak.

Jacques Monin : Oui, de la chute de Saddam Hussein parce que lorsqu’ils le renversent, les Américains commettent deux erreurs. D’abord, ils mentent sur les armes de destruction massive et sur les liens supposés entre Saddam Hussein et al-Qaïda. Mais surtout ils marginalisent les Sunnites pour mettre les Chiites au pouvoir et Paul Bremer, qui est alors le gouverneur américain à Bagdad, commet une faute qui va jeter des dizaines de milliers de soldats aguerris dans les bras du futur EI. Cette faute, un des hommes les mieux informés de France, Alain Juillet, l’ex-patron du renseignement de la DGSE, nous la raconte.

extrait Alain Juillet : “Bremer a fait une erreur colossale. C’est qu’il donne l’ordre de licencier tous les militaires de l’armée irakienne. On envoie, je ne sais plus combien ils étaient, 200 000 ou 300 000 gens, qui vivaient avec une solde de l’armée. Ils partent avec leurs armes, ils n’ont plus rien. Et comme ils sont Sunnites et qu’on fait la chasse aux Sunnites, il va y avoir impossibilité pour eux de retrouver des emplois et autres. Donc ça va créer un ressentiment, une frustration, une haine terrible envers l’occupant et envers les Occidentaux.”
....
Jacques Monin : Non, l’Arabie Saoudite et le Qatar financent aussi les rebelles pour faire tomber le régime laïc de la Syrie et pour y instaurer un régime islamique extrêmement sévère, explique encore Alain Juillet.
....

Et donc toutes les familles des 10 000 princes qui tournent autour, c’est exactement pareil. Et pourquoi c’est poreux ? Parce que si vous voulez, l’Arabie Saoudite, c’est une espèce de Disney World de l’islam, c’est-à-dire que tout est faux. Vous croyez que les gens sont religieux etc., en fait c’est une espèce de ghetto dans lequel il n’y a aucun cinéma, aucun théâtre. Et quand les Saoudiens sortent à l’étranger à ce moment-là ils s’éclatent, évidemment ils font tout ce qui est interdit là-bas. Et quand ils reviennent, comme ils se sentent coupables, ils achètent des indulgences. Et ces indulgences, ils ne disent pas “cet argent doit aller à al-Nosra” ou “il doit aller à Daesh”. Simplement cet argent va de fait vers ces groupes islamistes.“

source http://www.les-crises.fr/france-inter-daesh-autopsie-dun-monstre/
avatar
Michel5
Pour le roi

Masculin Messages : 620
Inscription : 28/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Silvano le Lun 30 Nov 2015 - 21:42

Oui j'ai écouté l'émission de Jacques Monin sur Radio France et j'ai lu ci-dessus l'extrait dans lequel Alain Juillet, ex-patron de la DGSE dit : "Bremer a fait une erreur colossale en licenciant  300'000 soldat irakiens (qui, désoeuvrés, ont mis quelques années à former Daesh)... ".

Pensez-vous que les stratèges de la CIA, ceux tout en haut, ceux qui tirent les ficelles fassent des "erreurs", Monsieur Alain Juillet??

Vous pensez que c'est la bonne foi et l'ingénuité qui gouverne ces gens?

ROTFL

A mon avis c'est délibéré.

Les illuminatis des USA ont détruit l'Irak (en ayant pris le soin de dynamiter eux-mêmes chaque étage du WTC) pour que, 15 ans après, les islamistes envahissent l'Europe et fassent tomber Rome (qu'ils exècrent).

Illuminatis & Islamistes oeuvrent ensembles, directement inspirés du père du mensonge, le corrupteur, le léviathan... Pour anéantir totalement la chrétienté (et placer l'Antichrist qui est déjà dans les strating-blocks).

L'Eglise vivra sa passion (l'abolition du sacrifice perpétuel de Daniel 8.11= 3 années et demie sans l'Eucharistie).

Mais "une étoile se lèvera à l'Est", (Vladimir Poutine) pour faire alliance avec la Papauté et sauver notre foi, nos Eglises, nos fidèles.

Silvano
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 125
Localisation : Indéterminée
Inscription : 02/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Lun 30 Nov 2015 - 23:00

http://www.chaos-controle.com/archives/2015/11/18/32945715.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=chaoscontrole

http://www.mondafrique.com/attentats-de-paris-le-drs-algerien-avait-prevenu-la-dgse/
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Lorena le Lun 30 Nov 2015 - 23:43

scénario plausible mais en ce moment Poutine serre la main à Hollande qui avant ne voulait pas en entendre parler... et le pire de ça c'est que la plupart des français ne partage pas la politique de Hollande....
avatar
Lorena
Avec l'Archange Gabriel

Féminin Messages : 591
Age : 63
Localisation : 77
Inscription : 29/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Mer 2 Déc 2015 - 12:04

https://fr.news.yahoo.com/lotan-invite-mont%C3%A9n%C3%A9gro-%C3%A0-devenir-29e-etat-membre-075511891.html

Les ministres des Affaires étrangères de l'Otan ont invité mercredi le petit Etat du Monténégro à rejoindre l'Alliance de l'Atlantique nord, qui continue son expansion dans les Balkans au grand dam de Moscou.

Cette "décision historique d'entamer des pourparlers d'adhésion avec le Monténégro" a été prise à l'unanimité par les 28 chefs de la diplomatie de l'Otan lors d'une réunion à Bruxelles.

Le Monténégro devrait devenir, d'ici dix-huit mois à deux ans, le 29e membre de l'Alliance, qui entretient depuis le début de la crise ukrainienne en 2013 des relations glaciales avec la Russie de Vladimir Poutine.

"La porte de l'Otan est ouverte, ceci en est la preuve", a déclaré son secrétaire général, le Norvégien Jens Stoltenberg, lors d'une conférence de presse. "Il ne s'agit pas de la Russie... Cette décision n'est dirigée contre personne", a assuré M. Stoltenberg.

Mais la Russie a dénoncé à maintes reprises la perspective d'un élargissement de l'Otan dans les Balkans, voyant là un empiètement sur sa sphère d'influence et même une "provocation", comme l'avait regretté son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en 2014.

"Ce genre d'initiative est porteuse d'un fort potentiel de confrontation. Elle ne permet pas la poursuite de la paix et de la stabilité dans les Balkans et en Europe en général. Elle est de nature à compliquer davantage les relations déjà compliquées entre la Russie et l'Otan", a jugé la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, la semaine dernière.

Elle avait mis en garde le Monténégro, qui est déjà en pourparlers d'adhésion avec l'Union européenne depuis 2012, sur "les possibles conséquences qu'impliquerait une entrée de Podgorica dans l'Alliance".

Igor Luksic, le ministre des Affaires étrangères de cette petite République de 630.000 habitants qui s'est séparée de la Serbie et a proclamé son indépendance en 2006, s'est félicité de la décision.

"C'est un grand jour pour mon pays, qui le mérite bien", a salué M. Luksic devant ses homologues de l'Otan à Bruxelles.

- Une opinion divisée -

Le dernier élargissement de l'Otan remonte à 2009, lorsque la Croatie et l'Albanie, deux autres pays des Balkans bordant comme le Monténégro la mer Adriatique, ont rejoint ses rangs.

L'adhésion du Monténégro ne deviendra effective qu'après la conclusion des pourparlers, attendue début 2016, et la ratification de son adhésion par les parlements nationaux des 28 pays membres de l'Otan.

"Nous sommes tout à fait conscients que ceci n'est pas la fin du processus", a reconnu M. Luksic, promettant d'oeuvrer à obtenir "le soutien d'une majorité écrasante de l'opinion publique" monténégrine à l'adhésion à l'Otan.

Le pays est très divisé sur cette perspective et le souvenir de la campagne de bombardements de l'Alliance contre la Serbie en 1999 reste douloureux. Si l'on en croit un sondage réalisé début octobre auprès d'un millier de Monténégrins, 50,2% de la population est en faveur d'une adhésion, et 49,8% contre.

Plusieurs manifestations violentes contre l'adhésion au bloc euro-atlantique ont déjà eu lieu. Les autorités de Podgorica y ont vu la main de Moscou.

"Le Monténégro a réalisé des réformes substantielles", a souligné Jens Stoltenberg. Mais "il reste beaucoup de travail à faire", a insisté le chef de l'Otan, "pour adapter le secteur de la défense et sur les réformes", en particulier en matière de lutte anti-corruption et de renforcement de l'Etat de droit.

"Il faut continuer à faire des progrès pour s'assurer du soutien de l'opinion publique", a plaidé M. Stoltenberg.

Dans un contexte plus général, les chefs de la diplomatie de l'Alliance ont adopté mardi soir une stratégie pour répondre aux menaces posées par les tactiques de la "guerre hybride".

L'annexion de la Crimée en mars 2013 par la Russie, qui a eu recours à des forces spéciales, les "petits hommes en vert", sans tirer un seul coup de feu, est souvent cité comme l'exemple type de la "guerre hybride".

"Il s'agit d'une combinaison de menaces civiles et militaires, d'opérations secrètes et publiques, c'est la propagande, les mensonges", a décrit M. Stoltenberg. "C'est pourquoi nous rendons nos forces plus réactives", a-t-il expliqué. L'Otan va aussi développer ses capacités dans le renseignement, ses forces spéciales et se renforce contre les cyberattaques.
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Michel5 le Ven 4 Déc 2015 - 11:03

Alain Juillet, ex-patron de la DGSE dit :
"Bremer a fait une erreur colossale en licenciant  300 000 soldat irakiens (qui, désoeuvrés, ont mis quelques années à former Daesh)... ".
Pensez-vous que les stratèges de la CIA, ceux tout en haut, ceux qui tirent les ficelles fassent des "erreurs", Monsieur Alain Juillet??
Vous pensez que c'est la bonne foi et l'ingénuité qui gouverne ces gens ? A mon avis c'est délibéré.


Je suis bien d'accord avec vous Silvano.
Seulement M. Juillet ne peut pas le dire ouvertement,
sinon sa vie serait en danger.
(Voir ce qui est arrivé au commissaire de Limoges en Janvier 2015).

En politique RIEN n'est le fruit du hasard.
Tout est calculé longtemps à l'avance.
PLan A, pLan B, etc...
OTAN = NATO = CHOLERA de l'Europe occidentale.

Selon le témoignage très précis du Père Jacques Mourad :
"un cheikh saoudien entre dans la cellule du prêtre".  

C'est donc bien la preuve, vécue par un prisonnier sur le terrain, de mai 2015 à octobre 2015,
de la présence réelle de cheikhs saoudiens parmi les terroristes de Daesh.
source
http://fr.aleteia.org/2015/12/01/lincroyable-et-douloureux-recit-du-pere-mourad/
avatar
Michel5
Pour le roi

Masculin Messages : 620
Inscription : 28/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Lorena le Ven 4 Déc 2015 - 12:46

Je me demande comment le Père Mourad a fait pour s'échapper....
avatar
Lorena
Avec l'Archange Gabriel

Féminin Messages : 591
Age : 63
Localisation : 77
Inscription : 29/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Michel5 le Ven 4 Déc 2015 - 13:00

« J’ai pensé que j’étais emmené pour être exécuté.

À bord d’un van, nous avons roulé quatre heures durant.

Passé Palmyre, nous nous sommes engagés sur un chemin de montagne conduisant à un bâtiment fermé par une grande porte en fer.

Elle s’ouvre, et qu’est-ce que je vois ?

La population de Qaryatayn tout entière, stupéfaite de me voir.
Ce fut un moment d’une indicible souffrance pour moi.
Pour eux, un extraordinaire moment de joie. »

Vingt jours plus tard, le 1er septembre, nous sommes ramenés à Qaryatayn, libres,
mais avec interdiction de quitter le village.

Un contrat religieux collectif est signé : nous étions désormais sous leur protection (ahl zemmé), moyennant le paiement d’une taxe spéciale (jezyé) de laquelle s’acquittent les non-musulmans.

Nous pouvions même pratiquer nos rites, à condition que cela ne scandalise pas des musulmans.

Quelques jours plus tard, au décès de l’une de mes paroissiennes, morte d’un cancer, nous nous rendons au cimetière, proche du couvent de Mar Élian. Ce n’est qu’alors que je constate qu’il a été rasé.


Curieusement, je n’ai pas réagi.
Intérieurement, il m’a semblé comprendre que Mar Élian avait sacrifié son couvent et son cimetière pour nous sauver. »

Quelques jours plus tard, le père Mourad bravait l’interdiction de quitter la ville pour rejoindre le monde libre.

source
http://fr.aleteia.org/2015/12/01/lincroyable-et-douloureux-recit-du-pere-mourad/
avatar
Michel5
Pour le roi

Masculin Messages : 620
Inscription : 28/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Ven 4 Déc 2015 - 18:45

Lutte contre Daech : la France à court de bombes

En réponse aux attentats de Paris, la France a intensifié ses frappes aériennes contre Daech.
(AFP/ Anne-Christine Poujoulat.)

L'accélération des frappes contre Daech n'était pas prévue. Avec 680 bombes larguées depuis le début de l'opération «Chammal» en 2014, la France se retrouve à court, selon Le Monde ce vendredi. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian aurait ainsi commandé des munitions aux entreprises américaines en urgence.
Plusieurs centaines de bombes guidées GBU seraient demandées par l'exécutif français. La commande était prévue, mais pas avant fin 2016. L'intensification des frappes contre le groupe Etat islamique a accéléré le calendrier. Surtout qu'une partie des stocks de GBU a été cédée à l'Arabie saoudite, précise le quotidien.

Pour autant, la France va devoir faire preuve de patience. Les Etats-Unis pourraient mettre du temps avant de livrer puisqu'ils se sont engagés à fournir 8000 bombes à... l'Arabie saoudite. Le royaume est actuellement en guerre contre les rebelles chiites au Yémen.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/lutte-contre-daech-la-france-a-court-de-bombes-04-12-2015-5339871.php#xtor=AD-1481423553&xtref=http%3A%2F%2Fwww.fdesouche.com%2F677055-lutte-contre-daech-la-france-court-de-bombes
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Sam 19 Déc 2015 - 18:30

http://www.atlantico.fr/decryptage/tres-gros-detail-que-arabie-saoudite-oublie-dans-construction-coalition-contre-etat-islamique-alexandre-del-valle-2495553.html#C7ZiOoTFDjG7irwQ.01
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par thanneguy le Lun 18 Jan 2016 - 17:48

http://www.wikistrike.com/2016/01/vers-l-effondrement-de-l-arabie-saoudite.html
avatar
thanneguy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 874
Age : 47
Inscription : 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par jeff70 le Jeu 18 Fév 2016 - 13:41

Question : La peur a t-elle une hiérachie chez les croyants? Dévorer par un Lion, crucifié, ou réduit en poussiére par une bombe nucléaire? seraient ce là des inquiètudes de croyants ? croire n'est-ce pas dépasser cette vision matériel du corps ? Le Christ ne promets t'il pas la vie éternelle à ceux qui le suivent? alors pourquoi craindre, même le plus horrible, si la Foi domine l'ame? simple question dans plusieurs,,je l'avoue !!

jeff70
Aime la prière

Masculin Messages : 33
Inscription : 18/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Gregory1979 le Jeu 18 Fév 2016 - 13:56

Simplement parce que dans ce cas, rien de ce qui se passe dans le monde n'aurait d'importance et il suffirait de se laisser vivre en attendant patiemment la mort, sans se soucier de nos responsabilités envers nos frères et soeurs. Autant se suicider tout de suite si c'est pour vivre ainsi, car nous serions des arbres qui ne portons pas de fruits.

Pour faire court, j'ai confiance, je crois, et peu importe ce qui m'arrive. Mais j'ai aussi un devoir de chrétien envers les autres, et aussi envers la création. Dieu nous a donné ce monde comme ce corps et c'est à nous de l'entretenir.

Alors oui, une guerre, des morts,... ça fait peur car cela n'apporte pas de l'amour. Au contraire, cela conduit à la vraie mort.

De plus la croyance ne supprime pas la peur. Pour moi, croire sans avoir peur, c'est de l’insouciance, on n'a rien à perdre. Et au contraire, croire en ayant peur, c'est de la confiance. La crainte de Dieu n'est pas l'une des 7 vertus pour rien.

C'est ma réponse, mais il y en a certainement des tas d'autres Wink
avatar
Gregory1979
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1186
Age : 37
Localisation : Liege
Inscription : 22/05/2013

http://imitationjesuschrist.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Gilles le Jeu 18 Fév 2016 - 14:20

mis à jour le 18/02/2016 à 10:11


Syrie : "En se retirant, Obama rend service au monde", selon Éric Zemmour            


Face à l’offensive russe en Syrie et la montée des tensions dans la région, beaucoup attendent une intervention américaine et critiquent l’inaction du locataire de la Maison Blanche.

"Barack Obama a les oreilles qui sifflent. Partout, on ne parle que de lui. Et pas en bien", décrypte Éric Zemmour. "Obama manque de leadership, Obama est naïf, Obama se fait rouler par Poutine, Obama est pacifiste, Obama est indécis, Obama a abandonné l’Irak, Obama a abandonné l’Europe : l'Occident est un grand bureau des pleurs et Obama est devenu le mur des lamentations", poursuit le journaliste. Il constate que "depuis qu'elle n’envoie plus ses boys aux quatre coins de la planète, l’Amérique a retrouvé la prospérité".

Il explique que le locataire de la Maison Blanche a "renversé cette diagonale du fou qui veut que celui qui a le plus gros marteau a les moyens de taper sur tous les clous". Soulignant le "grand paradoxe" américain (une nation "à la fois conservatrice et révolutionnaire"), Éric Zemmour explique qu'en se retirant, "Obama rend service au monde en général et à l’Occident en particulier : il permet aux autres de vivre". Et de conclure : "Mais les Européens veulent-ils vivre ?" 



Source :                              
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 61
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par elexus le Jeu 18 Fév 2016 - 14:43

j’espère qu'il n' y aura pas de 3 eme guerre mondiale j'ai pas envie de partir au front ... Sad


sans oublier que plusieurs grandes villes risquerai d'etre rayé de la carte .

avatar
elexus
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 832
Age : 22
Localisation : Région Ile de France ( essonne ) / Haute Normandie (76 )
Inscription : 04/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Gilles le Jeu 18 Fév 2016 - 14:58

@elexus a écrit:j’espère qu'il n' y aura pas de 3 eme guerre mondiale j'ai pas envie de partir au front ... Sad
sans oublier que plusieurs grandes villes risquerai d’être rayé de la carte .
Notre Dame a dit à Garabandal:

PAS DE Troisième Guerre mondiale

La principale préoccupation pour le peuple d'aujourd'hui est la menace imminente d'un holocauste nucléaire avec les superpuissances majeures (et mineures!) en possession d'armes qui peuvent transformer les centres du monde de la civilisation en tas de gravats dans une affaire de minutes. Les chefs d'Etat et l'Eglise ont travaillé sous le fardeau de la façon de traiter le problème. Mais nous savons de ce que Notre Dame a dit à Garabandal concernant une autre guerre mondiale, qu'il n'y a rien à craindre. Il n'arrivera jamais.

Sur au moins trois reprises, Conchita s'est adressée à cette question.

La première source de référence est Joey Lomangino qui a connu le visionnaire depuis 1963. Joey se rappelle clairement Conchita lui disant que la Vierge a dit qu'il n'y aurait pas une troisième guerre mondiale. Selon Joey, il peut y avoir des escarmouches ou des guerres limitées entre les pays, mais pas un conflit mondial.

Une deuxième source de référence est Anne Mequeli de Brentwood, New York. Anne, travaille pour le Centre de New York Comité Scapulaire, est unne bonne amie de Conchita et assiste fréquemment avec la visionnaire l' heure sainte à «prier pour les prêtres». Elle donne le témoignage suivant:

Une nuit dans la maison de Conchita, tout le monde parlait de la «crise de Cuba" lorsque Conchita m'a dit: «A cette époque, dans mon village, tout le peuple craint une troisième guerre mondiale et tout le monde avait les radios proches de leurs oreilles attendaient d'entendre de telles une guerre. Mais j'ai eu une apparition à l'époque et la Sainte Vierge m'a dit, "PAS DE Troisième Guerre mondiale"

Une troisième source de référence est une conversation enregistrée entre Conchita et l'évêque Francisco Garmendia, évêque auxiliaire de New York, le 27 août 1981. En réponse à la question de l'évêque au sujet de la «fin des temps, Conchita a répondu: "...ils disaient que, en 1962, la guerre mondiale éclaterait, Elle (la Vierge) nous a dit qu'il n'y aurait jamais d'autre guerre mondiale. Tout le monde, en fait, avait peur ce jour-là, moi y compris, quand la Vierge apparut et dit: «N'ayez pas peur, car il n'y aura jamais une guerre mondiale."


Traduction google à partir de cette source:

http://www.garabandal.us/prph_other.html
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 61
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Gregory1979 le Jeu 18 Fév 2016 - 15:07

Au moins ça remettrait pas mal de choses en place, comme le sens des priorités ou l'argent et la réussite sociale sont de nos jours montés trop haut.
avatar
Gregory1979
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1186
Age : 37
Localisation : Liege
Inscription : 22/05/2013

http://imitationjesuschrist.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par jeff70 le Jeu 18 Fév 2016 - 15:07

Grégory, Jésus s'exprime à qui? et ou à l'origine...? aux juifs!! pourquoi? parce qu'il n'a pas une vision de la souffrance du monde de part les moyens visuels que l'on a aujourd'hui. Son évangile, son intervention, se concentre sur la région ou il oeuvre, et ou il a pouvoir d'oeuvrer ( pas de télé, de voitures, de trains, il est à pied!) !! et le fait il avec crainte? non ! à t il besoin de craindre lui, dont la Foi en Dieu est sans faille? non...Un religieux ne fait pas que prier, il doit aussi faire ses oeuvres, pour son élévation personnelle, par la prière oui, mais croire, c'est aussi agir physiquement, sinon c'est illusoire ! Le Christ nourrit les âmes et agit pour elles par ses oeuvres et montre le chemin à suivre. Mais il faut savoir être à une portée pratique pour être efficace et non pas dans l'artifice! La France en elle-même, sa religion chrétienne catholique, n'est-elle pas un combat a elle seule? car ou en est la religion catholique en France, elle qui a souffert d'attaques perpétuelles, non seulement par le Judaisme, par l'Islam, les Lumiéres, les Franc-maçons, La laicité, n'y a t il pas là, assez de répondant, pour un chrétien français?..N'avons nous pas ici et maintenant nous chrétiens francais nos marchands du temple à chasser? Pourquoi faut il que le Chrétien marchent sur des terres qui lui sont étrangères alors que son propre sol glisse sous lui? je pense qu'il faille se reconcentrer et rétablir l'équilibre, et non pas se disperser à tout va, et laisser la place à des religions étrangères qui, elles, n'oeuvrent qu'à notre destruction!!

jeff70
Aime la prière

Masculin Messages : 33
Inscription : 18/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum