Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Arnaud le Mer 10 Mai 2006 - 1:52

marip a écrit:Pourtant la fm est bien derrière l'Irak (G. Bush).... alors ?

Tu as raison Marip, la FM est effectivement bien derrière la guerre en Irak. Mais non seulement il n'y avait aucun risque à renverser Sadam hussein, mais en plus très gros à gagner. Concernant l'Irak la FM est donc arrivée à ses fins.
La situation est tout autre pour la république islamique d'Iran. L'intervention militaire terrestre est impossible, seules sont possibles des frappes aériennes limitées ou un renversement de l'intérieur du régime des mollahs.
Donc au pire, la seule chose qui puisse se produire, et qui soit "acceptable" pour les deux camps, ce sont des frappes ciblées sur les zones de recherche nucléaire...et sur rien d'autre.

PS: c'est possible de ne pas avoir un double avatar ? (d'autant que je suis un peu triste car l'utilisation de cet avatar "néon" de Jésus me blesse).

Arnaud
J'ai la foi

Messages : 8
Inscription : 22/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par marie1 le Mer 10 Mai 2006 - 8:43

Dans un certain sens je pense que tu as raison : il ne devrait y avoir que des attaques concernant les sites nucléaires.

Mais je crains le revers de la médaille : la montée en puissance du terrorisme qui risque de faire plus encore de dégât que cette gueguerre de puissance

Les USA à force de se prendre pour les dieux du monde, finissent toujours pas pourrir toutes les situations.... qui ne sont déjà pas simples !
avatar
marie1
Avec le Pape François

Messages : 916
Inscription : 02/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par yutar le Mer 10 Mai 2006 - 14:58

Il existe un autrez scénario possible :

Les Illuminati/FM veulent cette guerre. Elle permettra de décrire un mon instable et insécurisé, où la guerre est un risque constant. Et pour remédier à cela, ils proposeront un gouvernement mondial (ONU/NOM) qui calmera les ardeurs des pays.

La superpuissance des Etats-Unis sera amoindrie, mais cela n'a aucune importance pour les Illuminati/FM. Les Etats-Unis n'étaient qu'une ébauche du NOM, et ils transposeront le concept à l'échelle planétaire.

yutar
Avec Saint Maximilien Kolbe

Messages : 93
Inscription : 03/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par marie1 le Mer 10 Mai 2006 - 15:13

C'est possible également. Mais il y a aussi un gros risque qui n'est pas des moindres.

En voulant l'attaque de l'Iran, les USA vont se mettre à dos tous les pays musulmans, dont l'Inde qui a la bombe atomique (à ma connaissance). L'inde, n'est pas uniquement musulmane il y a bcp de religions.... mais certains se chargeront de lui rappeler de l'aide moyennant quelques bombes lancées au "bon endroit"....

Le monde est tout de même très très fragile un peu comme cet émoticone Indécision !

Donc, ils ne vont sans doute pas prendre trop de risques car si la terre se vide d'humanité : il n'y aura pas même d'hommo-robotisés à diriger !
avatar
marie1
Avec le Pape François

Messages : 916
Inscription : 02/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Arnaud le Mer 10 Mai 2006 - 19:31

marip a écrit: la montée en puissance du terrorisme qui risque de faire plus encore de dégât que cette gueguerre de puissance


Il ne faut pas s'inquiéter concernant le terrorisme. Le terrorisme n'est qu'un instrument de la FM pour légitimer ses actes. C'est ainsi que l'on a légitimé l'attaque en Irak et c'est aussi sous ce prétexte que la FM a tenté (mais pour le moment en vain) de faire plier l'Iran.
Le terrorisme sert la FM , c'est pourquoi les USA trainent tant des pieds pour arrêter Ben Laden. En effet une fois Ben Laden arrêté il n'y a aura plus de "méchant" pour légitimer d'autres actions.

Arnaud
J'ai la foi

Messages : 8
Inscription : 22/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Arnaud le Mer 10 Mai 2006 - 19:38

@yutar a écrit:I Et pour remédier à cela, ils proposeront un gouvernement mondial (ONU/NOM) qui calmera les ardeurs des pays.

.

C'est juste ce que tu dis Yutar, dans le sens où cela s'est déjà produit dans le passé mais à des échelles plus petites (révolution française, révolution bolchévique etc)
Néanmoins aujourd'hui comme la FM a terminé la création de son gouvernement mondial, il n'y a plus d'interet pour elle de déclencher une guerre globale pour asseoir son autorité.

Arnaud
J'ai la foi

Messages : 8
Inscription : 22/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

reponse

Message par matiouka le Mar 16 Mai 2006 - 9:02

Bonjour à tous,

il ne faut pas oublier le pétrole:c'est un point important.
L'iran est un grand exportateur de pétrole et l'amérique hésite à attaquer l'iran puique la russie est avec elle.



[/b]

matiouka
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par marie1 le Mar 16 Mai 2006 - 9:45

Bien sur que l'on ne peut pas oublier le pétrole : c'est l'une des raisons d'ailleurs - tout comme l'Irak- de la tension.

Les Russes soutiennent l'Iran : oui dans une certaine mesure, mais modérée tout de même : plus pour asseoir leur "autorité" diplomatique et pour montrer qu'ils peuvent encore influencer le jeu politique mondial que pour réellement défendre l'Iran.

En cas de grosse crise, je vois très mal les Russes se ranger du côté de l'Iran : ils auraient bcp plus à perdre qu'à gagner !
Par ailleurs, les russes sont plutôt satisfaits du pb : puisque cela leur permet de pouvoir vendre leur propre gaz au détriment des autres pays arabes.... mais tout en ayant l'air d'être de leur côté pour préserver leur intérêt économique et leur influence sur le jeu international du pétrole.
avatar
marie1
Avec le Pape François

Messages : 916
Inscription : 02/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Charles-Edouard le Lun 22 Mai 2006 - 18:39

Iran-Etats-Unis : une guerre, mais quand ?



Par Piotr Romanov, RIA Novosti, 13 navril 2006.




A en juger par l’évolution des événements, une guerre entre les Etats-Unis et l’Iran semble, malheureusement, inévitable. Chacun peut avoir un avis différent et continuer à espérer que la situation s’améliorera, mais l’espoir s’estompe devant la logique.




Il est difficile d’interpréter le comportement des Etats-Unis et de l’Iran autrement que comme la préparation psychologique d’une guerre. Les Américains multiplient les déclarations de plus en plus agressives, l’Iran effectue de grandes manoeuvres dans le détroit d’Ormuz, en montrant sa puissance militaire à tout le monde. Il est également incontestable que chacune des parties considère son adversaire comme le mal universel et la source principale de danger pour ses valeurs spirituelles, idéologiques et politiques. Tous les appels raisonnables à la paix lancés par la communauté internationale sont totalement méprisés, bien qu’on y prête l’oreille de manière formelle. Cela prouve de nouveau implicitement que, pour les deux parties, la confrontation est une affaire décidée. Pour exister, les deux ont besoin d’une percée qualitative. Malheureusement, les Etats-Unis et l’Iran ont en vue non pas une percée intellectuelle ou morale, mais uniquement militaire.

Après avoir remporté une victoire formelle en Afghanistan (où prévalent toujours la charia et le trafic de drogue, où la démocratie n’existera que sous une forme indigène des siècles durant) et s’étant enlisés en Irak, les Etats-Unis jugent important de confirmer leur rôle de superpuissance. Cependant, des doutes sont déjà apparus et ils se répandent. L’image internationale des Etats-Unis est mauvaise comme jamais, le peuple américain se souvient de plus en plus souvent du Vietnam. Au cours d’un récent référendum dans l’Etat du Wisconsin, sans valeur juridique il est vrai, 61% des participants se sont prononcés pour le retrait immédiat des troupes d’Irak. Il y a néanmoins, comme l’estime la Maison Blanche, des raisons d’attaquer. En tout cas, Washington les considère comme valables. Si le mensonge éhonté sur l’existence d’armes de destruction massive en Irak a été suffisant pour faire irruption dans ce pays, pourquoi donc, dans le cas de l’Iran, les soupçons sur l’intention de développer des armes nucléaires seraient-ils insuffisants ? D’ailleurs, les Iraniens font sans cesse des déclarations provocatrices et profèrent des menaces à l’adresse d’Israël. Pour lancer des opérations militaires, les Américains ont avancé parfois des arguments encore moins convaincants.

Enfin, la lutte contre l’Iran s’inscrit dans la doctrine présentée par George Bush au début de son deuxième mandat présidentiel, doctrine qui vise à "déraciner la tyrannie" dans le monde entier. Le régime des ayatollahs à Téhéran est, pour lui, une tyrannie classique et l’opinion du peuple iranien à ce sujet lui importe peu.




En ce qui concerne l’Iran, il considère les Etats-Unis comme une barrière à surmonter, sans quoi il ne pourrait plus avancer. Pour devenir un pays moderne, l’Iran a besoin de l’énergie nucléaire. En principe, cet objectif peut être atteint par la voie pacifique, légale, mais les ambitions iraniennes vont effectivement, semble-t-il, bien plus loin. Pour acquérir une véritable souveraineté et une influence supplémentaire dans le monde arabe, Téhéran a besoin de la bombe atomique. Pour renforcer les positions de ses leaders spirituels chiites dans le monde islamique, l’Iran doit être indestructible et avoir les positions fermes d’un leader au Proche-Orient. C’est alors seulement que pourrait exister une chance (théorique) que d’autres pays islamiques le suivent. Mais les Etats-Unis l’empêchent d’atteindre cet objectif.

On peut citer d’autres arguments prouvant qu’une confrontation est inévitable, mais, à mon avis, les arguments avancés sont suffisants. Dans ce contexte, tous les efforts déployés par l’ONU, l’Europe occidentale, l’AIEA et la Russie qui a maintes fois mis en garde contre le danger d’une nouvelle aventure américaine ne suffisent malheureusement pas pour prévenir la confrontation, dont les conséquences seront amères, et pas seulement pour ses participants directs. Au cours de son récent séjour à Berlin, le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov a répété une fois de plus : "Nous n’estimons pas que les menaces et la pression puissent donner de résultat positif". Mais il est peu probable que ses recommandations soient accueillies comme il se doit à la Maison Blanche.

Il en découle une question fatale : quand ? A mon avis, le délai peut être déterminé approximativement. Tout d’abord, cela peut arriver avant la fin de cette année. Ce délai maximal est déterminé par le calendrier politique électoral des Etats-Unis et les perspectives du parti conservateur auxquelles, naturellement, la Maison Blanche n’est pas indifférente. Quant à Bush-fils, il ne voudrait pas rester dans l’histoire comme un "looser". Pour gagner la course présidentielle, les conservateurs ont besoin non seulement d’une guerre, mais aussi de succès spectaculaires, surtout en toile de fond des revers essuyés en Irak. Et tout cela prend du temps.

D’autre part, les délais minimaux sont déterminés par toute une série de circonstances d’ordre aussi bien militaire que politique. Cette fois il est vrai, il s’agit du facteur politique extérieur.

En ce qui concerne l’aspect militaire, n’étant pas un expert en la matière, je ne peux que supposer ce qui est évident. Premièrement, toute guerre nécessite une préparation. Deuxièmement, les Etats-Unis doivent assurer leurs arrières en Afghanistan et en Irak, en bénéficiant de l’aide de leurs alliés.

Quant à la politique étrangère, on peut supposer que les ennuis auxquels se sont heurtés les Etats-Unis en occupant l’Irak sans mandat de l’ONU seront minimisés par Washington autant que possible. Autrement dit, Washington s’efforcera de s’attirer, dans le problème iranien, le soutien de l’Europe occidentale et, bien entendu, de Moscou et Pékin, membres permanents du Conseil de sécurité. L’objectif immédiat des Américains est d’obtenir des sanctions - n’importe lesquelles - contre l’Iran, ce qui signifiera automatiquement, pour Washington, que la justice est de son côté.

Ce n’est qu’après avoir épuisé toutes les possibilités dans ce domaine et essuyé un échec que les Etats-Unis se décideront à agir en contournant le droit international. Les critiques ne manqueront pas, mais, cette fois, la Maison Blanche aura la possibilité formelle de dire : nous avons fait tout notre possible en vue de parvenir à une entente.

Ces manoeuvres demandent aussi du temps, ce qui suggère un délai approximatif : l’automne.

On verra si ce pronostic est réaliste ou virtuel.

Piotr Romanov




Source : RIA Novosti http://fr.rian.ru
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Charles-Edouard le Mar 25 Sep 2007 - 14:22

Le 25 septembre 2007
Les actualité par rapport à l'Iran ne sont pas très bonne.

George Bush attaquera-t-il l'Iran ? Une nouvelle fois, le président américain est décrit le doigt sur la détente ou, sinon lui, son vice-président Dick Cheney. L'enlisement de l'armée américaine en Irak ne les dissuaderait pas : l'attaque serait effectuée par l'aviation et porterait sur les "2 000 cibles" qui auraient été repérées par le Pentagone. La théorie des néoconservateurs selon laquelle l'Irak ne retrouvera la stabilité que lorsque la crise avec Téhéran sera réglée triompherait.

Cinq ans après le discours où M. Bush mit en demeure les Nations unies d'agir pour "désarmer Saddam Hussein", les comparaisons avec l'Irak sont inévitables. M. Bush devait intervenir, le 25 septembre, devant l'assemblée générale de l'ONU. Mohamed ElBaradei, le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), semble se placer en travers du chemin, comme hier Hans Blix et ses inspecteurs en armements chimiques et bactériologiques. Comme sur l'Irak, le dénouement semble inexorable. Deux porte-avions sont prépositionnés dans la région ; l'Iran est rendu responsable de l'échec en Irak : "La politique iranienne de l'administration porte certaines des marques de la campagne destinée à "vendre" la guerre en Irak", relève William Hartung de la New America Foundation.

Depuis deux ans, la liste est longue des révélations sur les préparatifs de guerre. Les bruits de bottes coïncident avec chaque échéance importante : que ce soit le renouvellement des sanctions à l'ONU ou le débat américain sur l'Irak. En janvier, alors qu'il annonçait le "surge" (nouveau plan), M. Bush a fait monter la tension en dénonçant les ingérences de l'Iran en Irak et en promettant de s'y opposer. Le 13 septembre, il a justifié le maintien de 130 000 hommes en Irak par la menace stratégique posée par l'Iran, qui "profiterait du chaos" qui suivrait un retrait et serait "encouragé à se doter de l'arme nucléaire et dominer la région".

Le tout-Washington bruisse de nouveau de rumeurs. Dans son blog, Barnett Rubin, un spécialiste reconnu de l'Afghanistan, ne veut pas "alarmer" ses lecteurs mais juge qu'il y a "trop de signes" qu'une autre "aventure militaire" est en préparation. Steve Clemons, de la New America Foundation, raconte un dîner où les convives ont voté à main levée sur la probabilité de bombardements contre l'Iran. Seize, dont le démocrate Zbigniew Brzezinski, ont prédit que George Bush allait passer à l'attaque. Deux, dont le républicain Brent Scowcroft, ont parié le contraire.

Le principal argument de ceux qui croient aux frappes est que M. Bush a dit qu'il n'accepterait pas un Iran doté de l'arme nucléaire sous sa présidence. Connaissant son obstination, ses amis, comme ses ennemis, pensent qu'il tiendra parole. Mais plus le temps passe, plus il apparaît que M. Bush n'aura pas forcément besoin de passer à l'action pour remplir son engagement. Il lui reste 14 mois avant les élections qui doivent désigner son successeur. D'ici là, il y a peu de chances que l'Iran ait été déclaré doté de l'arme nucléaire.

"Nous affronterons ce danger avant qu'il ne soit trop tard", a dit M. Bush le 28 août, en évoquant le spectre d'un "holocauste nucléaire". Reste à définir "trop tard". Il fut un temps où la conversion de l'hexafluoride d'uranium était vue comme un seuil catastrophique par les diplomates engagés dans la négociation. Aujourd'hui, Téhéran enrichit tranquillement l'uranium. Selon les experts, il faudrait que les Iraniens réussissent à faire tourner 3 000 centrifugeuses pendant presque un an pour obtenir le combustible nécessaire à une bombe. Le dernier rapport de l'AIEA a fait état de 2 000 centrifugeuses en opération.

Dans un article du magazine en ligne Salon.com, "Pourquoi Bush n'attaquera pas l'Iran", M. Clemons estime que le président est conscient que la Chine ou la Russie n'attendent qu'un nouveau faux pas de Washington, qui leur donnerait un contrôle renforcé des flux énergétiques. Et, ajoute-t-il, "si les bombes étaient prêtes, Bush ferait beaucoup plus pour préparer la nation et l'armée". L'absence de surenchère sur l'urgence de la menace iranienne est en effet étonnante. A l'été 2005, le rapport de synthèse des agences du renseignement, le National Intelligence Estimates, donnait cinq à dix ans avant que l'Iran ne soit doté d'une capacité nucléaire militaire. Un an plus tard, John Negroponte, alors directeur national du renseignement, portait l'échéance à 2015. "C'est clairement erroné, affirme Gary Milhollin, le directeur du Wisconsin Project on Nuclear Arms Control. Le gouvernement essaye de nous faire croire que "si on ne peut pas le réparer, c'est que ce n'est pas cassé"." Les experts européens ont fini par s'étonner de se voir plus alarmistes que leurs homologues américains.

Ceux qui ne croient pas que M. Bush a pris sa décision craignent néanmoins le scénario d'une guerre "accidentelle" (pour l'éviter, les commandants américains dans le Golfe voudraient passer un accord avec les Iraniens pour éviter les "incidents en mer", a rapporté le Washington Post). Le cercle du vice-président Dick Cheney, quoique amoindri, reste paré de pouvoirs imprécis mais néfastes que la secrétaire d'Etat, Condoleezza Rice, et le secrétaire à la défense, Bob Gates, s'efforceraient de juguler. Un conseiller de Dick Cheney, David Wurmser, aurait évoqué, avant de quitter la Maison Blanche en juillet, la possibilité de "leurrer" le président : Israël, par exemple, procéderait à une frappe contre le réacteur de Natanz sans avertir Washington... Dans ce contexte, la mystérieuse frappe israélienne le 6 septembre contre une installation syrienne, présumée suspecte, a éveillé l'inquiétude de ceux qui croient au scénario d'une frappe préventive israélienne visant à entraîner l'Amérique dans un conflit.

Autre idée répandue : M. Bush serait obligé de frapper avant que les Etats-Unis n'entrent dans le vif de la campagne électorale. Là aussi, l'argument peut être retourné. Ni le président ni le vice-président ne sont candidats. Le tandem Bush-Cheney a les mains libres, sans avoir à s'embarrasser de considérations électorales. L'Iran est un sujet largement consensuel. Les démocrates n'ont pas réussi à adopter un projet d'amendement qui exigeait que le président demande l'autorisation du Congrès avant de lancer une action contre l'Iran.

Pour le professeur Norman Birnbaum, le scénario le plus probable est qu'il "préparera une attaque et remettra les plans à son successeur" comme Dwight Eisenhower le fit en 1961 avec John Kennedy à propos de Cuba et l'invasion de la baie des Cochons. George Bush se sert de la menace iranienne pour éviter un retrait d'Irak qui l'humilierait. Cela ne signifie pas qu'il ait l'intention d'attaquer.
Lien:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-959181,0.html
Autre écrit:
http://www.liberation.fr/actualite/monde/279192.FR.php
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par jacques2718 le Mar 25 Sep 2007 - 18:33

Les Jeux Olympiques d'été de 1936,
Jeux de la XIe Olympiade de l'ère moderne,
Des athlètes italiens, français et américains font le salut hitlérien à la cérémonie d'ouverture.

Trois ans plus tard ,c'est la guerre mondiale ?

Personnellement :
enfant de la guerre ,et ayant eu de nombreux témoignages de gens ayant vécu la guerre ?

Nous vivons les mêmes politiques :
indécision ,
opportunisme,
le court terme :
le tout à un rythme plus lent ?

Refus total de voir la réalité en face ?
Refus total de penser aux générations montantes ?

Mony .....mony.....mony .........

À Echtenarch ,au grand Duché de Luxembourg :
il y a une procession typique :
trois pas en avant et deux pas en arrière :
symbole du Chrétien?
Nos politiciens Occidentaux font trois pas
en arrière et deux pas en avant ?
J'ai réellement peur pour mes enfants et mes petits enfants ?
Avec des politiciens pareil ?

« L'Histoire est un éternel recommencement ?
L'étude du passé nous permets de prédire l'avenir ?
Machiavel  » ,
mais qui lit Machiavel ,Sun-Tze,Von Clausewitz etc ........

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_von_Clausewitz

Citations :

La guerre est l'utilisation illimitée de la force brute.
La guerre n'est qu'un prolongement de la politique par d'autres moyens.

La guerre est un acte de violence dont l'objectif est de contraindre l'adversaire à exécuter notre volonté.

La guerre n'est jamais un acte isolé.

La guerre avec ses résultats n'est jamais quelque chose d'absolu
Le but de l'acte de guerre est de désarmer l'adversaire.
Dans une affaire aussi dangereuse que la guerre,

les pires erreurs sont celles causées par notre bonté.

La guerre n'éclate jamais de façon tout à fait soudaine,
sa propagation n'est pas l'œuvre d'un instant.
La guerre est le domaine du danger, aussi le courage est-il la vertu première du guerrier.

Le conquérant aime toujours la paix ;
il entre volontiers tranquillement dans notre pays.

Cette citation plut beaucoup à Lénine qui annota ainsi son ouvrage: grandiose,
aha !
Carl_von_Clausewitz
34

a dit Jésus

si un aveugle conduit un autre aveugle

ils tombent tous deux dans un fossé



Mt 15. 14 - Lc 6. 39

« Les Occidentaux nous fourniront eux-même ,
la corde pour les pendre ,mais en plus ?
Ils nous la fourniront à crédit ?

Lénine  » .
 
« Si tu ne te connais pas toi-même ,
si tu ignores tes points forts et
tes points faibles ,
si tu ignores qui ont tes amis et qui sont tes ennemis ,
tu n'aura que des défaites ?
D'après Sun-Tzé : 6 ° Siècles avant J.C  » 

« Si ton ennemi est aimable ,
ce n'est pas de l'amabilité !

Si ton ennemi te fait des cadeaux ,
ce ne sont pas des cadeaux ?

Si ton ennemi commet une erreur ,
ce n'est pas une erreur ?
D'après Machiavel ! »

Lisez votre journal,écoutez les info ?????????

à vous lire ......[/img]

jacques2718
J'ai la foi

Messages : 5
Inscription : 25/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Vladimir de Treignac le Mar 25 Sep 2007 - 19:01

Avez vous remarqué que l'on met un peu partout dans le monde du "religieux" ? Particulièrement quand il s'agit de "justifier" un conflit ...
C'est pourquoi, il me semble que : "La question religieuse au XXIe siècle", un essai de l’historien libanais Georges Corm répond à une urgence : celle d’analyser l’actualité brûlante avec recul.
L’occasion de revenir sur des concepts d’analyse erronés.
Ainsi de l’expression "retour du religieux", qui ne correspond pas vraiment à la réalité.
"Parler de retour signifie qu’il y a eu absence. Or, rien n’est plus contestable que cette affirmation (…). La religion est vieille comme le monde."
Ce n’est en réalité pas d'un "retour" de la religion qu’il est question mais d’une nouvelle instrumentalisation de cette dernière, un "recours à la religion".
Une fois ce constat fait, George Corm fustige certaines postures dans lesquelles s’est placé l’Occident.
Pour lui, lier unilatéralement Coran à terrorisme transnational paraît "surréaliste" [voire même considérer une intervention de la franc maçonnerie, aussi puissante soit-elle, dans son "secret"] et surtout ne prend aucunement en compte la situation géopolitique actuelle, les "vrais problèmes" comme les "occupations militaires, la colonisation en Palestine, la marginalisation sociale profonde, la distribution des revenus totalement aberrante dans les économies de rente pétrolière, les régimes autoritaires pratiquant la confusion du politique et du religieux (ce qui suscite une réaction elle aussi politico-religieuse), enfin le poids du discours occidental, largement nourri depuis quelques décennies d'une terminologie religieuse".
Pourquoi a-t-on tant "recours au religieux" ?
Quels bouleversements planétaires actuels sont à l’origine de cette nouvelle utilisation de la religion ?
Quelles sont les véritables raisons des conflits du Moyen-Orient ?
En quoi l’Occident a-t-il une vision erronée du Moyen-Orient ?
Le Pape et des Evêques se sont exprimés ... qu'en avons-nous retenu et qu'en appliquons-nous pour "convaincre" autour de nous ?

Vladimir de Treignac
Débutant

Messages : 2
Inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par TrisTan le Mar 25 Sep 2007 - 22:47

Très sincérement que pouvons nous donc y faire...rien.

Nous devons simplement avoir foi en Dieu et Jésus-Christ et advienne ce qui devra arriver.

Laissez de coté tous ces bruits de guerre, concentrez vous sur votre foi, sur la prière, sur l'aide a apporter aux autres.

Si guerre il y a, et bien c'est que Dieu en aura décidé ainsi, qui etes vous donc pour allez a l encontre du tout puissant et miséricordieux Dieu.

Il faut bien que la révélation de St-Jean se réalise, que ce soi maintenant ou dans 20 ans.

Bien fraternellement
avatar
TrisTan
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 140
Age : 42
Localisation : Belgique
Inscription : 13/09/2007

http://cybertristan.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par P4572 le Mar 25 Sep 2007 - 23:16

L'iran, les USA,Israel,
et maintenant la France avec mr Kouschner, le gaffeur
Sarko, le vassal de Bush,

Avec ça le bazar au Liban...l'ombre de la Syrie

Et au dessus de la mélée, les mauvais anges luttant contre les bons.

Qu'importe la guerre du moment que nous soyons vaille que vaille disciples de la Paix,
Jésus-Christ a vaincu le monde par sa croix, méditons cela !
Restons offerts à Dieu parmi ceux que Satan manipule.
Soyons de bons sentinelles, confiants, greffés sur la Vigne.

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par P4572 le Mar 25 Sep 2007 - 23:20

« Chers enfants, aujourd’hui encore, je vous invite tous à ce que vos coeurs soient enflammés d’un amour le plus ardent possible envers le Crucifié, et n’oubliez pas que c’est par amour pour vous qu’Il a donné sa vie afin que vous soyez sauvés. Petits enfants, méditez et priez afin que vos coeurs s’ouvrent à l’amour de Dieu.
Merci d’avoir répondu à mon appel. »

message de la Ste vierge à Medjugorje, ce jour

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Jordao le Mer 26 Sep 2007 - 13:26

Et Sarkozy qui parle de son souhait du Nouvel Ordre Mondial. Personnellement c'est la première fois que j'entends parler de cela ( à la télé) et à vrai dire avec toutes ces prophéties ça fait réfléchir.
Mon Dieu Sad
avatar
Jordao
Avec l'Archange Saint Michel

Masculin Messages : 195
Inscription : 07/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par n111 le Ven 28 Sep 2007 - 23:06

Vente d’avions de combat russes à l’Iran


Israël examine attentivement des rapports selon lesquels la Russie a l'intention de vendre 250 Sukhoi-30, des chasseurs avancés à longue portée, à l’Iran, dans une transaction sans précédent de milliards de dollars.

Selon les rapports, en plus des chasseurs, Téhéran planifie aussi l’achat de plusieurs avions-citernes compatibles avec les Sukhoi et capables d'étendre son rayon d’action de milliers de kilomètres. Les officiels de la défense ont dit que la vente des Sukhoi-30 accorderait à l’Iran une capacité offensive d’une plus longue portée.

Les fonctionnaires ont exprimé leurs inquiétudes concernant ces rapports. Ils ont dit que la Russie pourrait être en train de concurrencer les États-Unis, qui ont annoncé pendant le week-end la vente d’armes de plusieurs milliards de dollars à l’Arabie Saoudite et aux autres États du Golfe Persique.

Malgré l'opposition d'Israël et des États-Unis, la Russie a récemment fourni à l’Iran des systèmes antiaériens avancés utilisés pour protéger les installations nucléaires de Téhéran. À l’époque, Moscou avait dit qu'il se réservait le droit de vendre des armes à l'Iran, telles des systèmes antiaériens qui sont d'une nature défensive.

Les Sukhoi-30 sont des chasseurs à deux places avec un rôle multiple et une capacité d'opération comme bombarder à des distances significatives de sa base et dans des conditions météorologiques médiocres. L'avion détient une grande variété de capacités de combat et est utilisé pour les patrouilles aériennes, la défense aérienne, les attaques au sol, l’élimination des défenses aériennes de l'ennemi et les combats aériens.

Après des années de négociations, en 1996, les forces aériennes indiennes ont acheté 40 Sukhoi-30 et, en 2000, ont acquis le permis de la compagnie pour fabriquer 140 autres avions.

http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1185379034835&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull

Traduit par Oscar Blais
avatar
n111
Avec le Pape François

Messages : 996
Inscription : 18/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Charles-Edouard le Mer 10 Oct 2007 - 19:39

Du nouveau avec l'Iran:

Iran: Un responsable de Dubaï met en garde contre les risques d'une frappe 6.10.2007

AFP, Dubaï, 6 octobre - Un influent responsable de Dubaï, le chef de la police, a mis en garde les Occidentaux contre une attaque de l'Iran, avertissant qu'elle compromettrait leurs relations avec leurs alliés arabes.

"Les dirigeants de la région doivent dire à l'Amérique et à l'Occident qu'une frappe aura des conséquences négatives sur nos relations avec vous", a averti le général Dhahi Khalfan Tamim lors d'un forum organisé dans la nuit de vendredi à samedi dans le cadre de veillées-débats du ramadan.

"Nous ressentons avec une grande inquiétude les voix qui s'élèvent en Occident, en particulier en Amérique, sur l'éventualité d'une frappe contre l'Iran", a ajouté le général Khalfan.

Le général Khalfan est un proche des responsables politiques des émirats et ses propos, même s'ils n'engagent pas ces responsables, reflètent très souvent le point de vue officiel.

Il s'est notamment inquiété d'un éventuel contrôle par Téhéran du détroit d'Ormuz, artère stratégique reliant le Golfe à la mer d'Oman par où passe au moins un quart du pétrole produit dans le monde.

"Et si l'Iran décidait d'attaquer les pétroliers qui transitent par le détroit d'Ormuz et contrôlait ce détroit? (...). L'Iran d'aujourd'hui n'est pas celui de le fin des années 80, quant à ses capacités balistiques", a ajouté le général Khalfan.

Le forum sur "la sécurité économique dans la région du Golfe" était organisé par le quotidien saoudien Al-Iqtissadiya en présence de responsables locaux de l'économie et de la sécurité.

Le général Khalfan y a également plaidé en faveur d'une adhésion de l'Iran au Conseil de Coopération du Golfe (CCG) dont les six membres sont pourtant de proches alliés des Etats-Unis.

"L'Iran devrait être un pays membre du CCG (...). Je me demande pourquoi l'Iran, un pays voisin, musulman, auquel nous sommes liés par des relations solides, ne devient pas un membre efficace du CCG", s'est interrogé le général Khalfan.

Le CCG regroupe l'Arabie saoudite, le Koweït, les Emirats arabes unis, le Qatar, Bahreïn et Oman.
Sources:
http://www.iranfocus.com/french/modules/news/article.php?storyid=5549
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Charles-Edouard le Mer 10 Oct 2007 - 19:45

La France qui flotte

La politique iranienne de la France est une chose étrange. Ses effets sont étranges. On peut sans aucun doute y retrouver certains aspects contradictoires de ce que nous nommions, dans un autre texte, le 22 septembre, “la quadrature de Sarkozy”. Le seul aspect de cette politique qu’on peut juger compréhensible, — ce qui ne signifie pas nécessairement justifiée, ni avisée, — c’est la logique qui l’a conduite, qui est une logique bien française (bien cartésienne).

On peut la résumer en trois points, — un essentiel, deux complémentaires ou accessoires.

• Résumé des trois points
• Le durcissement de la France à l’encontre de l’Iran semble rencontrer une vision très légaliste de la crise. Pas de bombe pour l’Iran à cause du traité de non-prolifération. Cette affirmation est peut-être un peu courte si l’on juge des multiples cas où le traité est traité lestement; alors, on l’appuie par l’argument différent, plus “réaliste”, de la stabilité. (Mais là aussi au nom d’une vision un peu courte de la stabilité, — car qui peut avancer avec certitude qu’une bombe iranienne conduirait à l’instabilité dans la région? Où est la “stabilité” que menace la bombe iranienne? Dans quelle mesure les deux possesseurs effectifs de bombes nucléaires illégales de la zone, Israël et le Pakistan, participent-ils à la “stabilité” en question? Grâce à leurs bombes?) Tout cela s’appuie implicitement, même si on ne l’a pas voulu expressément ainsi, sur la conviction que les Iraniens veulent la bombe. (Le ministre Kouchner est allé jusqu’à nous informer, le 22 septembre, que «[c]ertains experts affirment que huit à neuf mois seulement sont nécessaires (à l’Iran) pour avoir une bombe atomique»; c’est montrer une singulière expertise en cédant un peu vite aux vapeurs de l’American Dream; mais Kouchner se trouvait à Washington et sans doute venait-il d’être “briefé” par les “experts” néo-conservateurs type Michael Ledeen, qui ont la spécialité de telles prévisions très futuristes; ils les avancent depuis à peu près quatre ans, ce qui, en faisant les comptes, signifierait que l’Iran en est au moins à sa quatrième ou cinquième bombe.) L’alacrité des Français s’explique peut-être parce qu’ils ont l’impression de revivre l’avant-guerre d’Irak de l’autre côté, — du bon côté. Cette fois les armes de destruction massive existent, on ne les a pas encore rencontrées mais c’est une question de mois selon le ministre; l’Iran est en contravention au regard du Droit si vénéré et respecté, et si la France se réfère au Droit elle est surtout aux côtés des USA. Bonheur au Quai.

• Le deuxième point du raisonnement, et le premier des deux points accessoires, c’est l’évolution des relations avec les USA grâce à cette politique iranienne de la France. La chose paraît logique mais aussi évidente. Les relations avec les USA ne peuvent que s’améliorer si la France durcit sa position contre l’Iran. Rien à redire à cela, ou au principe de cela. Pour la réalité, c’est autre chose (voir plus loin).

• Le troisième point du raisonnement, c’est l’Europe. Autant la France avait paru isolée en Europe lors de l'avant-guerre de l’Irak, autant elle reprendrait la main cette fois, en affirmant son durcissement face à l’Iran. Car, pense-t-on (à Paris) en bons réalistes, tous les pays européens sont pro-US ; par conséquent, une France pro-US à cette occasion, avec en plus sa vocation à diriger l’Europe, la dirigera complètement après cette fine manœuvre. (Cela rencontre les raisonnement à la hache des commentateurs américaniste tels qu’on les cite par ailleurs dans notre Bloc-Notes du 4 octobre; lorsqu’on nous annonce que, grâce à sa position pro-US, Sarko va emporter la mise: «With Sarkozy seeking to establish himself as the new leader of Europe, challenging the position of the German chancellor, Angela Merkel, Poland in particular wants to use the visit Monday to establish much closer contact with Paris.»)


• Premier point, sur l’essentiel (l’Iran)
La tactique française ajouterait l’avantage de l’efficacité à la superbe de la raison si le partenaire principal avec lequel elle se développe (les USA) était un partenaire stable et rationnel. On sait que ce n’est absolument pas le cas. Le problème, aujourd’hui pour les Français, est que Washington est en train de passer, – si ce n’est fait, – de l’argument du nucléaire à l’argument du “droit de suite” à partir de l’Irak pour justifier l’attaque. C’est ce que confirme Seymour Hersh dans son récent article (daté du 8 octobre).

C’est le même Hersh, comme nous le signalions le 3 octobre, qui signale la position embarrassée des Français: «The French actually are not interested in bombing but they're very worried about the nuclear issue. They think Washington by walking away from the nuclear issue is making a mistake. That may be — I don't know. Sarkozy is off the wall with...»

Effectivement, cette dérive US n’est pas agréable à la raison des Français. L’hostilité à la bombe est appuyée sur des principes. Une attaque US à partir de l’Irak est appuyée sur des estimations qui viennent du bouillonnement et du brouillement des évaluations américanistes dont on sait ce qu’il faut penser; elle est faite à partir d’un pays dont l’invasion est toujours considérée comme une “faute” par les Français. Il s’agit dans ce cas d’une attaque dont on sait qu’elle a d’abord pour justification le désir des USA de ne pas perdre, face aux Iraniens, la prépondérance hégémonique sur la région. L’aventure devient beaucoup plus incertaine, beaucoup plus injustifiable. Il faut donc s’attendre à des lendemains qui déchantent et qui peuvent conduire à des remises en cause d’une politique (rapprochement avec les USA) à peine entamée.

Ces développements sont par ailleurs curieux parce qu’ils caractérisent une politique iranienne de la France qui n’est pas vraiment différente dans ces fondements, de ce qu’elle fut jusqu’alors. Kouchner, homme bien connu pour sa logique et sa rigueur, n’a pas tort lorsqu’il dit que la France n’a pas vraiment changé, donc pas vraiment “durci” sa politique contre l’Iran ; elle a “durci” l’application d’une politique inchangée. Cela rend d’autant plus consternants les effets de cette politique.

Ceci, du Daily Star de Beyrouth, du 6 octobre: «Speaking in Ankara Kouchner denied that France had changed its position toward the Islamic Republic.

»“France has not hardened its position on Iran. Iran is a great country that we respect and with which we speak constantly and will continue to speak,” Kouchner told a joint news conference with his Turkish counterpart, Ali Babacan, on Friday. “This great country must respect international rules ... France will do all it can in its relations with this great country to ensure that the crisis is resolved.”»


• Deuxième point, sur la première question pas vraiment accessoire (relations avec les USA)
L’habile manœuvre ne l’est pas tant que ça. Nous avons déjà indiqué, dans le même Bloc-Notes du 3 octobre, les péripéties et manœuvres diverses qui accompagnent l’intronisation officieuse et assez cocasse de Sarkozy comme nouveau “meilleur allié de Washington en Europe”.

Pour les Américains, l’image pro-US de Sarkozy est d’abord utilisée, dans le temps courant, dans un but précis: empêcher le Britannique Brown, en suscitant la crainte d’un éloignement des USA par substitution avec le Français, d’avoir “une politique trop “indépendante” des USA. Tout cela est cocasse (suite). Brown n’a aucune velléité de réelle indépendance mais la paranoïa US risque de le mettre en mauvaise posture à cet égard. Tout le monde devrait savoir que la France ne peut remplacer le Royaume-Uni parce que la France n’a, malgré son actuel et habile ministre des affaires étrangères, aucune expérience en matière de servilité et que sa position fondamentale d’indépendance et de souveraineté, quasiment du point de vue psychologique jusqu’au niveau technique, empêche ce remplacement. On a déjà des signes de l’impossibilité pour les Français de s’aligner comme font les Britanniques.

Le “rapprochement” français des USA est donc d’abord une affaire de faux-nez, chacun jouant double jeu dans un jeu qui se fait à trois (France-USA-UK) et non à deux. L’affaire iranienne ne peut qu’ajouter à cette confusion parce que, comme on l’a vu précédemment, les motifs fondamentaux sont différents. Les Français ne savent pas cacher cette sorte de différence, au contraire ils seront conduits à la proclamer si elle devient impérative comme signe qu’“entre amis on peut tout se dire”. Les Français n’ont toujours pas compris, et sans doute ne comprendront-ils jamais, que les USA veulent en Europe un allié soumis et non un allié privilégié. La vertu totalement involontaire des Français, qui est plutôt une vertu de la France elle-même, est que, même lorsqu’ils veulent le faire ils ne savent pas faire, — nous voulons dire : être un allié soumis. Cela demande des dons qu’ils n’ont pas et que les Britanniques ont, au contraire, puisqu’ils ont la capacité de se faire croire à eux-mêmes que leur soumission c’est de l’habileté et c’est presque leur honneur.
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par p13843 le Mer 10 Oct 2007 - 20:45

Pour completer ces propos,soulignons que le président iranéen actuel a ,a mainte reprises ,exprimé le voeux d'exterminer Israel .....Les prophéties des saints(es) revienent souvent avec la notion que les musulmans envahiraient l'Europe (avec l'aide des russes),apres les révolutions sociales partout sur ce continent.Donc,il faut surveiller l'iran de pres,les russes et aussi tout le mouvement terroriste musulmans....A suivre.Patre

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par n111 le Mer 10 Oct 2007 - 22:04

Israël a le droit de se defendre si l iran attaque
avatar
n111
Avec le Pape François

Messages : 996
Inscription : 18/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par marie1 le Mer 10 Oct 2007 - 23:43

Oui, cela semble bien évident Nico mais alors c'est le début de l'escalade qui ne peut finir que par l'anéantissement du monde.
C'est pourquoi il est de notre devoir de ne jamais prendre parti à 100 % pour un peuple ou un pays.... mais parti à 100 % pour Jésus qui seul saura nous sauver.

Nous voyons bien que tous les pays du monde ont eu ou auront leur heure de gloire comme leur heure de misère que cette soit méritée ou non.

J'apprécie l'analyse de Patre, qui me semble parfaitement coller à la réalité.... hélas
avatar
marie1
Avec le Pape François

Messages : 916
Inscription : 02/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par p13843 le Mer 10 Oct 2007 - 23:50

Et,n'oublions pas que logiquement,Israel ne devrait pas etre détruit(du moins en totalité) car,tellement d'événements eschatologiques sont associés a cet état (l'antéchrist y serait couronné,le temple reconstruit,le retour du Christ.il y a aussi des prophéties qui mentionnent que le Grand Monarque irait mourrir sur le jardin des oliviers.Voila.Patre

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par marie1 le Ven 12 Oct 2007 - 19:12

Patre : impossible d'aller sur ton forum, et impossible de t'envoyer un mp.
Je cherche pour le mp...

par contre, que se passe t-il sur ton forum....
avatar
marie1
Avec le Pape François

Messages : 916
Inscription : 02/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Danielle le Sam 13 Oct 2007 - 3:38

Le forum est lent celui de l'arche, mais avec la patience on finit par y entrer. Pour le mp tu dois cliquer sur son nom.
avatar
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 57
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par marie1 le Sam 13 Oct 2007 - 23:28

NOn, Danielle, je l'ai fait 4 fois de suite, et rien à faire.... cela ne s'est pas ouvert...
mais bon passons, je recommencerai plus tard.
avatar
marie1
Avec le Pape François

Messages : 916
Inscription : 02/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par p13843 le Dim 14 Oct 2007 - 21:21

Je ne comprends pas Marip.Car,Jy viens et pas de probleme.Tiens m,en au courant.A+.Patre

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par paulojas1 le Lun 15 Oct 2007 - 16:53

les fouf fou d ameriques vont t ils attaquer l iran ???
par vois terrestres faut pas rever ils auront aucunes chances (a moins qu ils prennent la legion etrangere )
donc ce sera ou par voix aerienne et une guerre officiel ou alors en secret avec des armes tel que haarp ou micro ondes etc..............
sachez que le president iranien est un illuminatis ces evident les plus pourris de toute facon sont des leurs
en faite ces du spectacle purement et simplement il inventent tout jusqu au dictateur et creer des histoire pour manipuler les gens
ce devrait commencer bientot facon ce sera avant 2012 donc preparer vous a ne pas vous laissez influencer par la television et autre propagande
reflechissez par vous meme!!!!!
mais surtout agissezzzzzzzzzzzzzzzz

paulojas1
Près de Jésus Christ

Masculin Messages : 28
Localisation : calais
Inscription : 26/10/2006

http://www.fuckusa.populus.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par n111 le Lun 15 Oct 2007 - 21:35

Mgr Jean-Paul Gobel, 64 ans d’origine française, a été nommé le mercredi 10 octobre par Benoît XVI pour représenter le Saint-Siège à Téhéran. Voici un cas qui le concerne : un tribunal de la république islamique d’Iran a condamné un couple chrétien à être fouetté pour avoir transformé le sous-sol de leur maison en église clandestine où ils recevaient des amis chrétiens pour des réunions religieuses.
Les agents ont exigé que la flagellation soit exécutée sur le champ dans le sous-sol où se tenait l’église clandestine.

Par Iran-Resist.org

Deux ans et quatre mois après leur arrestation, à l’issue d’un procès, le couple a été condamné pour apostat, c’est-à-dire changement de religion et conversion à une religion, ce qui est strictement interdit sous le régime des mollahs.

C’est le cas du mari qui est un converti, mais pas de son épouse d’origine assyrienne. Leur cas révèle la difficulté des conditions de vie des chrétiens et surtout des convertis : il y a 7 ans, les églises officielles du régime avaient refusé de les marier, les deux amoureux s’étaient alors mariés devant un mollah, ce qui au regard des lois de la république islamique équivaut à une conversion à l’Islam, religion de paix comme tout le monde le sait.

Après leur arrestation, madame a réaffirmé qu’elle se considérait comme chrétienne, elle a donc été condamnée pour apostat ainsi que son mari, qui est doublement apostat.

Par la suite le couple n’a pas pu trouver le bureau de l’application de la peine qui se trouvait dans un bâtiment banalisé des services de répression du régime. Ce sont alors 4 agents masculins et 2 agents féminins (...) qui se sont déplacés chez les inculpés et ont exigé que la flagellation soit exécutée sur le champ dans le sous-sol où se tenait l’église clandestine.

Cette affaire ne fera pas l’objet d’un article d’aucun des correspondants de presse présents en Iran.

source: iran-resist.org
avatar
n111
Avec le Pape François

Messages : 996
Inscription : 18/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par p13843 le Lun 15 Oct 2007 - 23:29

Merci beaucoup Nico pour cet article tres choquant.Au Québec,nous sommes a parler des acommodements raisonnables pour toutes les autres cultures et religions que les notres,les musulmans inclus.Il est blessant de voir que la pareille ne se pas ds la plupart des pays musulmans et,bien que notre foi nous enseigne la paix ,la question musulmane pose,il me semble de plus en plus question.Lorsque ton voisin refuse la paix,nie ta différence et t'oblige a etre et penser comme lui,il devient difficile d'avoir un échange constructif.En fait,l'attitude de bcp de pays musulmans face aux chrétiens pose probleme .Mais que faire lorsque le voisin ne veut rien entendre....Qu'elle solution a ce probleme.il me semble que la communauté internationale devrait soulignée ce point.Et dire que les musulmans critiquaient le pape pour avoir déclaré des propos sur leur religion.....On dirait clairement qu'ils cherchent l'affrontement.Et vous,qu'est ce que cela vous dit.....Patre

p13843
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2010
Inscription : 06/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA, Iran, Israël, Russie, Chine, Syrie vers une 3em guerre mondiale?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum