Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Le salut dans la religion catholique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le salut dans la religion catholique ?

Message par Adrien74 le Mer 17 Déc 2014 - 0:29

Bonsoir,

J'étais en train de regarder une étude sur le mormonisme faite par l'église catholique, et bien que les mormons soit, disons très "particuliers", un détail m'a frappé sur ce qui est dit dans la Bible sur le salut des chrétiens : pour avoir le salut, nous devons avoir foi en Jésus mais nos œuvres apparemment ne comptent pas.

"La Bible nous dit qu’après la mort, nous allons au paradis ou en enfer selon que nous ayons cru ou non en Jésus-Christ."

"Il n’y a clairement qu’une seule voie de salut : connaître Dieu et son Fils, Jésus (Jean 17:3) ; impossible par nos œuvres, mais sûr par la foi"(Romains 1:17, 3:28)

Alors je me pose la question : Si vous avez la foi, mais que vous n'accomplissez rien dans votre vie, notamment pour les autres, vous serez dans les bonnes grâces du Seigneur ? Par contre, celui qui voue sa vie à aider les autres, mais qui ne croit en rien, ira directement en enfer parce qu'il a été athée ? J'ai un peu du mal à saisir la logique...

L'autre explication qui selon moi, serait largement plus appropriée, serait de prétendre qu'une personne ayant la foi chrétienne est une personne qui par sa nature, va aider les autres et accomplir de bonnes œuvres, et ce serait la raison pour laquelle on ne parlerait que de sa foi car elle résumerait tout finalement.

Adrien74
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 122
Inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Tibelle07 le Mer 17 Déc 2014 - 1:10

J'arriverai pas à expliquer directement pour répondre à votre question mais en tout cas : quand on donne à une personne , c'est à Jesus qu'on donne et si l'on aide une personne c'est Jesus qu'on aide.
avatar
Tibelle07
En adoration

Féminin Messages : 2771
Age : 18
Localisation : France
Inscription : 05/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par tous artisans de paix le Mer 17 Déc 2014 - 1:35

Bonsoir Adrien,


Adrien74 a écrit:Alors je me pose la question : Si vous avez la foi, mais que vous n'accomplissez rien dans votre vie, notamment pour les autres, vous serez dans les bonnes grâces du Seigneur ?


Non, certainement pas. Very Happy


La Bible affirme clairement que la foi, sans les oeuvres, cela n'existe pas.


St Jacques nous dit que, pour que la foi nous sauve, il faut qu'elle soit vivante.


Or, une foi qui ne donne aucun résultat, une foi qui n'est pas mise en pratique est une foi qui est morte. Et une foi morte, c'est une foi anéantie, une foi qui ne peut pas nous sauver.


De même, St Paul nous parle de la foi qui agit par l'amour. La foi ne demeure pas lettre morte. Elle est vivante, active. Elle donne des fruits, elle agit.


Prétendre avoir la foi chrétienne et ne pas réaliser d’œuvres chrétiennes, c'est un mensonge, une hypocrisie.


C'est comme quelqu'un qui dirait qu'il a foi en l'écologie, qu'il est écologiste, mais qui continue à polluer un maximum. Cela n'aurait aucun sens!


Pour prétendre être écologiste, il faut se comporter comme tel. De même, pour prétendre être chrétien, pour prétendre avoir la foi chrétienne, il faut se comporter en chrétien.



Le Seigneur Jésus a bien dit et répété qu'il fallait se garder de faire le mal et qu'il fallait, non seulement adhérer aux paroles du Seigneur, mais encore les mettre en pratique:


Matthieu 7 a écrit:21 Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.
22 Ce jour-là, beaucoup me diront : “Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons expulsé les démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ?”
23 Alors je leur déclarerai : “Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui commettez le mal !”
24 Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc.
25 La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.
26 Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.
27 La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »


Matthieu 25 a écrit:34 Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde.
35 Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;
36 j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !”
37 Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?
38 tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ?
39 tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”
40 Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”
41 Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges.
42 Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;
43 j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.”
44 Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?”
45 Il leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.”
46 Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »


Jean 14 a écrit:Jean 14.15: "Si vous m'aimez, vous garderez mes commandements".


Jacques 2 a écrit:

"14 Mes frères, si quelqu’un prétend avoir la foi, sans la mettre en œuvre, à quoi cela sert-il ? Sa foi peut-elle le sauver ?
15 Supposons qu’un frère ou une sœur n’ait pas de quoi s’habiller, ni de quoi manger tous les jours ;
16 si l’un de vous leur dit : « Allez en paix ! Mettez-vous au chaud, et mangez à votre faim ! » sans leur donner le nécessaire pour vivre, à quoi cela sert-il ?
17 Ainsi donc, la foi, si elle n’est pas mise en œuvre, est bel et bien morte"


Galates 5 a écrit:Galates 5:

"06 Car, dans le Christ Jésus, ce qui a de la valeur, ce n’est pas que l’on soit circoncis ou non, mais c’est la foi, qui agit par la charité"



Je vous invite également à consulter le fil suivant:

http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t26809-une-foi-sans-oeuvre-ce-ne-sont-que-des-paroles



Adrien74 a écrit:Par contre, celui qui voue sa vie à aider les autres, mais qui ne croit en rien, ira directement en enfer parce qu'il a été athée ? J'ai un peu du mal à saisir la logique...


Dieu est seul juge de la destinée de tout Homme. Personne ne peut se prononcer à Sa place. Et il nous a expressément demandé de ne pas juger.


Sinon, pour ce qui est de la "logique" de la foi, développée dans le Nouveau testament, elle est que nul ne peut se sauver lui-même, par ses seules forces.


On a tous besoin du Seigneur pour être sauvés.


Et nous avons besoin également qu'il nous envoie l'Esprit Saint, afin d'être transformés de l'intérieur, afin d'être changés en véritables enfants de Dieu.


Saint Paul dira que nous avons abandonné notre "vieil homme" pour revêtir le "nouvel homme".


Mais, je le répète, le fait qu'un homme ne puisse pas se sauver seul, par ses bonnes actions ou par ses propres forces, ne veut pas dire qu'il ne doive pas faire de bonnes actions.


Avoir la foi ne nous dispense pas de faire de bonnes oeuvres. Bien au contraire! C'est indispensable!


Il n'empêche que, seuls, nous ne pourrions rien faire:


Jean 15 a écrit:04 Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
05 Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.


Nous avons besoin de Dieu pour nous sauver. Nous avons besoin de l'amour, de la tendresse et de la miséricorde de Dieu le Père. Nous avons besoin que le Père nous envoie son Fils. Nous avons besoin du Seigneur Jésus, de son message, de son sacrifice qui a racheté nos péchés. Nous avons besoin de l'Esprit Saint pour nous guider et nous transformer, petit à petit, de l'intérieur.


"Dieu sauve". C'est ce que Signifie "Jésus", en hébreux.


Dieu est indispensable à notre salut. Nous ne saurions nous sauver seuls.


Amitiés  Coucou
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3323
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Adrien74 le Mer 17 Déc 2014 - 1:57

C'est un raisonnement assez basique sur notre foi, mais pour développer d'avantage ce que je veux dire, c'est par l'exemple suivant :

imaginez par exemple Dennis Rader, qui a été un tueur en série aux Etats Unis. C'est individu, malgré ses actes impardonnables, fréquentait l'église le dimanche et allait prier le Seigneur. Il avait une attitude différente bien sûr, les gens n'y voyaient que du feu. Mais le fait est qu'il avait apparemment foi en Dieu !

Un autre exemple : ceux qui prétendent avoir la foi en Dieu, prier le Seigneur, mais à côté de ça, n'ont fait principalement que des mauvaises œuvres, ont ils le droit à cette vie éternelle ?

On dit souvent que le but pour chaque personne, c'est de trouver un sens à sa vie. Qu'il s'agisse de fonder une famille, d'avoir un bon travail, d'aider son entourage, ses amis, sa famille, etc nous avons tous un but, besoin de savoir pourquoi on est sur terre et à quoi on est fait. Dans tout ceci, obligatoirement, le but est d'une façon ou d'une autre, la volonté d'aider les autres, directement ou indirectement.

C'est pourquoi je ne comprends pas pourquoi on dit que les actes ne comptent pas. Les actes déterminent qui nous sommes, devant les hommes mais aussi devant Dieu. La foi peut servir de prétexte, d'argument ou de raison. Mais ce sont les actes qui importent le plus selon moi.

Adrien74
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 122
Inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Adrien74 le Mer 17 Déc 2014 - 2:06

Merci pour cette réponse, bien détaillée et très instructive.

Adrien74
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 122
Inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Delsanto le Mer 17 Déc 2014 - 8:45

Vous avez raison: La Foi sans les oeuvres n'est rien.

Car Foi ici ne veut pas dire simplement: croire que Dieu existe mais croire qu'il existe ET adhérer aux obligations exprimées par Dieu dans le cadre de cette foi...Dont l'obligation de Charité, la première des vertus..

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2468
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par P34512 le Mer 17 Déc 2014 - 8:50

C'est l'hérésie luthérienne qui prétend que seule la Foi importe et que les oeuvres ne comptent pas. On voit très bien vers quels chemins immoraux et lucifériens ce genre de théorie peut mener.

Bien à vous dans le Christ,

Pécheur

P34512
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 836
Inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Tibelle07 le Mer 17 Déc 2014 - 12:10

Adrien74 a écrit:Merci pour cette réponse, bien détaillée et très instructive.

Sa c'est claire elle fait toujours ça.......il faudrait qu'elle écrive un livre Ange aureole
avatar
Tibelle07
En adoration

Féminin Messages : 2771
Age : 18
Localisation : France
Inscription : 05/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le salut

Message par sycnouth le Jeu 5 Mar 2015 - 20:04

Il y a des gens qui ne veulent pas le ciel pour leurs proches.

sycnouth
Près de Jésus Christ

Féminin Messages : 22
Inscription : 22/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Tibelle07 le Jeu 5 Mar 2015 - 21:33

sycnouth a écrit:Il y a des gens qui ne veulent pas le ciel pour leurs proches.

Oui ça c'est pas gentil du tout , personne ne dirait ça si tout le monde voyait l'horreur de ce lieu.
avatar
Tibelle07
En adoration

Féminin Messages : 2771
Age : 18
Localisation : France
Inscription : 05/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Gilles le Jeu 5 Mar 2015 - 21:47

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Anayel le Jeu 5 Mar 2015 - 22:13

Personnellement, je dirais même que nos actes sont plus importants que notre foi ^^'

Bien sûr, je ne dis pas qu'elle ne vaut rien, absolument pas. La foi en Dieu, c'est un véritable joyau, une véritable perle, et celui qui la possède aura un double mérite dans les Cieux. Mais d'un autre côté, c'est bien ce qui sort de notre coeur qui montre là où est notre trésor. Alors un athée qui montre sa foi en l'amour, en la charité, en la bienveillance, proclame à mes yeux sa foi en Jésus-Christ sans s'en rendre compte, car il obéit aux préceptes de notre Seigneur. A l'inverse, le chrétien qui pratique l'avarice, le mensonge, l'égoïsme, n'appartient pas à Dieu mais à Satan... Et il ne suffit donc pas de proclamer qu'on a la foi pour être sauvé. Non. Nos actes sont indissociables de ce qu'on croit dans notre coeur : si on aime le mal, on cultivera le mal, et si on aime le bien, on cultivera le bien.

Alors pas d'inquiétudes pour ceux qui ne croient pas ^^ Dieu est juste, et Dieu est bon. Ce qui compte, ce n'est pas les paroles, mais ce sont les gestes. Alors heureux ceux qui cultivent ses Commandements, même dans l'ignorance ^^ Ils se créent une grande demeure céleste, et une grande place dans le Coeur de Jésus.

avatar
Anayel
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 395
Age : 22
Inscription : 17/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par tous artisans de paix le Jeu 5 Mar 2015 - 22:18

Par ailleurs, s'il est vrai que, dans son épître aux romains, St Paul nous parle de la foi qui sauve, il nous dit également, dans cette même lettre, que Dieu tient compte de nos œuvres et que chacun devra répondre pour soi-même.


Romains 2


1 Ainsi, qui que tu sois, ô homme, toi qui juges, tu es inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque tu fais les mêmes choses, toi qui juges.
2 Car nous savons que le jugement de Dieu est selon la vérité contre ceux qui commettent de telles choses.
3 Et tu penses, ô homme, toi qui juges ceux qui les commettent, et qui les fais toi-même, que tu échapperas au jugement de Dieu?
4 Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité? Et ne sais-tu pas que la bonté de Dieu t'invite à la pénitence?
5 Par ton endurcissement et ton coeur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu,
6 qui rendra à chacun selon ses oeuvres:
7 la vie éternelle à ceux qui, par leur persévérance dans le bien, cherchent la gloire, l'honneur et l'immortalité;
8 mais la colère et l'indignation aux enfants de contention, indociles à la vérité, dociles à l'iniquité.


Romains 14

12 Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même.
13 Ne nous jugeons donc plus les uns les autres; mais jugez plutôt qu'il ne faut rien faire qui soit pour votre frère une pierre d'achoppement ou une occasion de chute.


Ce que nous disait déjà l'Ancien Testament d'ailleurs:


Job 34

11 Il rend à l'homme selon ses oeuvres, il rétribue chacun selon ses voies.


Ainsi, on voit bien que ce que nous faisons compte bien évidemment.


D'ailleurs, dans son épître aux Corinthiens, Saint Paul nous dit:


1 Corinthiens 3


9 Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu.
10 Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai, comme un sage architecte, posé le fondement, et un autre bâtit dessus. Seulement que chacun prenne garde comment il bâtit dessus.
11 Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui est déjà posé, savoir Jésus-Christ.
12 Si l'on bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume,
13 l'ouvrage de chacun sera manifesté; car le jour du Seigneur le fera connaître, parce qu'il va se révéler dans le feu, et le feu même éprouvera ce qu'est l'ouvrage de chacun.
14 Si l'ouvrage que l'on aura bâti dessus subsiste, on recevra une récompense;

15 si l'ouvrage de quelqu'un est consumé, il perdra sa récompense; lui pourtant sera sauvé, mais comme au travers du feu.


St Paul nous dit bien que nos œuvres seront manifestées. Elles seront scrutées.


Et on voit que dans certains cas d'insuffisance, le salut pourra avoir lieu quand même, mais enfin... comme à travers le feu!


La tradition de l'Eglise y voit une allusion au purgatoire:


Catéchisme de l'Eglise catholique


1030 Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaires pour entrer dans la joie du ciel .

1031 L’Église appelle Purgatoire cette purification finale des élus qui est tout à fait distincte du châtiment des damnés. L’Église a formulé la doctrine de la foi relative au Purgatoire surtout aux Conciles de Florence (cf. DS 1304) et de Trente (cf. DS 1820 ; 1580). La tradition de l’Église, faisant référence à certains textes de l’Écriture (par exemple 1 Co 3, 15 ; 1 P 1, 7), parle d’un feu purificateur :

Pour ce qui est de certaines fautes légères, il faut croire qu’il existe avant le jugement un feu purificateur, selon ce qu’affirme Celui qui est la Vérité, en disant que si quelqu’un a prononcé un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pardonné ni dans ce siècle-ci, ni dans le siècle futur (Mt 12, 31). Dans cette sentence nous pouvons comprendre que certaines fautes peuvent être remises dans ce siècle-ci, mais certaines autres dans le siècle futur (S. Grégoire le Grand, dial. 4, 39).

1032 Cet enseignement s’appuie aussi sur la pratique de la prière pour les défunts dont parle déjà la Sainte Écriture : " Voilà pourquoi il (Judas Maccabée) fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu’ils fussent délivrés de leur péché " (2 M 12, 46). Dès les premiers temps, l’Église a honoré la mémoire des défunts et offert des suffrages en leur faveur, en particulier le sacrifice eucharistique (cf. DS 856 Wink, afin que, purifiés, ils puissent parvenir à la vision béatifique de Dieu. L’Église recommande aussi les aumônes, les indulgences et les œuvres de pénitence en faveur des défunts :

Portons-leur secours et faisons leur commémoraison. Si les fils de Job ont été purifiés par le sacrifice de leur père (cf. Jb 1, 5), pourquoi douterions-nous que nos offrandes pour les morts leur apportent quelque consolation ? N’hésitons pas à porter secours à ceux qui sont partis et à offrir nos prières pour eux (S. Jean Chrysostome, hom. in 1 Cor. 41, 5 : PG 61, 361C).


Et puis, il y a tant de passages du Nouveau Testament où l'on voit qu'il ne s'agit pas de se reposer sur ses lauriers en se disant: "c'est bon, tout va bien, j'ai la foi! Je peux dormir tranquille!"


Exemples:


Matthieu 7

19 Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits, on le coupe et on le jette au feu.
20 Donc, c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
21 Ce n'est pas celui qui m'aura dit: " Seigneur, Seigneur! " qui entrera dans le royaume des cieux, mais celui qui aura fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
22 Beaucoup me diront en ce jour-là: " Seigneur, Seigneur! n'est-ce pas en votre nom que nous avons prophétisé? n'est-ce pas en votre nom que nous avons chassé les démons? et n'avons-nous pas, en votre nom, fait beaucoup de miracles? "
23 Alors je leur dirai hautement: Je ne vous ai jamais connus. Eloignez-vous de moi, artisans d'iniquité!


Matthieu 25

1 Or quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, il s'assiéra alors sur son trône de gloire,
32 et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il séparera les uns d'avec les autres, comme le pasteur sépare les brebis d'avec les boucs,
33 et il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche.
34 Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite: " Venez, les bénis de mon Père: prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la création du monde.
35 Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli;
36 nu, et vous m'avez vêtu; j'ai été malade, et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus à moi. "
37 Alors les justes lui répondront: " Seigneur, quand vous avons-nous vu avoir faim, et vous avons-nous donné à manger; avoir soif, et vous avons-nous donné à boire?
38 Quand vous avons-nous vu étranger, et vous avons-nous recueilli; nu, et vous avons-nous vêtu?
39 Quand vous avons-nous vu malade ou en prison, et sommes-nous venus à vous? "
40 Et le Roi leur répondra: " En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. "
41 Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche: " Allez-vous-en loin de moi, les maudits, au feu éternel, qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.
42 Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire;
43 j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli; nu, et vous ne m'avez pas vêtu; malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité."
44 Alors eux aussi lui répondront: " Seigneur, quand vous avons-nous vu avoir faim, ou avoir soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne vous avons-nous pas assisté? "
45 Alors il leur répondra: " En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait. "
46 Et ceux-ci s'en iront au supplice éternel, et les justes à la vie éternelle. "


Enfin - et surtout! - le Seigneur nous dit qu'il est la vigne sur laquelle poussent les sarments.


Jean 15

01 Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.
02 Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.
03 Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite.
04 Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
05 Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
06 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
07 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.
08 Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples.
09 Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.


Le Père est le vigneron.

Jésus est la vigne.

Nous sommes les sarments qui poussons sur la vigne.

Nous devons donner du fruit. Jésus nous a bien dit qu'un sarment qui ne donne pas de fruit sera enlevé. Celui qui en donne sera, au contraire, travaillé, taillé, afin d'en donner de plus beaux encore.


Mais ce que ce passage a de rassurant, c'est que l'on remarque qu'on ne donne pas de fruits par nous-mêmes, à la seule force de nos poignets!


Pour donner des fruits, on a besoin du Seigneur Jésus: en effet, Jésus nous dit bien que c'est en Lui qu'on doit donner des fruits.


Il précise bien qu'on ne peut pas donner de fruit si l'on ne demeure pas en Lui.


Jésus nous dit expressément que: "en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire". Certaines traductions disent "sans moi", ou "séparés de moi".


Les œuvres que nous accomplissons, nous les accomplissons par la grâce de Dieu et de la foi. Pas par nos seules forces.


Notre rôle consiste à placer notre foi en Jésus, à nous abandonner entre les mains du Seigneur et à le laisser nous "travailler" de l'intérieur, le laisser "tailler" les sarments que nous sommes, afin que nous produisions de bons fruits.


On ne change pas tout seul, on ne progresse pas en sainteté tout seuls: on se transforme par la grâce de Dieu.  


C'est Lui qui oeuvre dans nos coeurs.


Il faut accepter de Lui faire confiance, il faut Le choisir Lui de préférence à tout autre, il faut tout faire pour se rapprocher de Lui et s'abandonner entre ses mains.


Et Lui, de son côté, va peu à peu transformer nos cœurs et nous faire prendre conscience:

- de péchés dont on avait pas encore conscience et dont on ne se doutait parfois même pas que c'était un péché
- de choses que l'on devrait faire et que l'on ne fait pas toujours
- de choses que l'on pourrait faire


Et ainsi, par sa grâce, nous nous transformerons petit à petit et, avec son aide, nous pourrons produire des fruits de plus en plus beaux.


Je ne dis pas que nous n'avons aucun effort à fournir! Au contraire!


Lutter pour ne pas céder à la tentation et garder la foi dans les épreuves, cela demande des efforts.


Nous avons aussi à faire un choix: faire le choix de suivre le Seigneur, de manière irrémédiable, et ce, quitte à faire des sacrifices.


Il demande aussi à ce que sa parole demeure en nous:


Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.


Nous devons nous arranger pour connaître la parole du Seigneur: c'est important. Il nous a enseigné: ce n'est pas pour rien.


Mais le Seigneur Jésus nous donne la force nécessaire pour agir - force dans laquelle il nous faut puiser - et c'est Lui qui nous amène à changer et à progresser en sainteté.


Tout ce qu'il nous demande, c'est de demeurer en Lui - de le choisir LUI une bonne fois pour toutes et de renoncer à l'esprit du Monde - et de nous laisser faire. De lui faire confiance. De le laisser agir. De laisser Dieu tailler les sarments que nous sommes.


C'est par la foi et par la grâce de Dieu que nous sommes sauvés. Non par nos seules forces.


Mais Dieu rendra à chacun selon ses œuvres.


Amitiés  Coucou
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3323
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par tous artisans de paix le Jeu 5 Mar 2015 - 22:30

Anayel a écrit:Alors heureux ceux qui cultivent ses Commandements, même dans l'ignorance ^^ Ils se créent une grande demeure céleste, et une grande place dans le Coeur de Jésus.


Et qui se font "cultiver" par Dieu, pourrait-on ajouter. Wink


J'ajoute un passage du chapitre 2 de l'épître aux romains:


07 Ceux qui font le bien avec persévérance et recherchent ainsi la gloire, l’honneur et une existence impérissable, recevront la vie éternelle ;
08 mais les intrigants, qui se refusent à la vérité pour se donner à l’injustice, subiront la colère et la fureur.
09 Oui, détresse et angoisse pour tout homme qui commet le mal, le Juif d’abord, et le païen.
10 Mais gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, le Juif d’abord, et le païen.

11 Car Dieu est impartial.
12 En effet, tous ceux qui ont péché sans la loi de Moïse périront aussi sans la Loi ; et tous ceux qui ont péché en ayant la Loi seront jugés au moyen de la Loi.
13 Car ce n’est pas ceux qui écoutent la Loi qui sont justes devant Dieu, mais ceux qui pratiquent la Loi, ceux-là seront justifiés.
14 Quand des païens qui n’ont pas la Loi pratiquent spontanément ce que prescrit la Loi, eux qui n’ont pas la Loi sont à eux-mêmes leur propre loi.
15 Ils montrent ainsi que la façon d’agir prescrite par la Loi est inscrite dans leur cœur, et leur conscience en témoigne, ainsi que les arguments par lesquels ils se condamnent ou s’approuvent les uns les autres.
16 Cela apparaîtra le jour où ce qui est caché dans les hommes sera jugé par Dieu conformément à l’Évangile que j’annonce par le Christ Jésus.


Dernière édition par tous artisans de paix le Jeu 5 Mar 2015 - 22:35, édité 1 fois
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3323
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Gilles le Jeu 5 Mar 2015 - 22:30

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Anayel le Jeu 5 Mar 2015 - 22:39

tousartisansdepaix a écrit:Et qui se font "cultiver" par Dieu, pourrait-on ajouter. Wink
Oui, tout à fait ! ^^
avatar
Anayel
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 395
Age : 22
Inscription : 17/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Gilbert Chevalier le Sam 7 Mar 2015 - 17:08

Hors de l’Église, point de salut.
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Anayel le Dim 8 Mar 2015 - 20:12

Je dirais plutôt "hors de l'Amour, (et donc hors de Jésus) point de salut". Dire hors de l'Eglise, ça me semble réducteur et je vois mal le Ciel peuplé que de chrétiens ^^'

Après, si on entend par là qu'on vit dans l'Eglise en vivant selon les préceptes de Dieu, baptisés ou non, là oui, je suis d'accord ^^
avatar
Anayel
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 395
Age : 22
Inscription : 17/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Gilbert Chevalier le Dim 8 Mar 2015 - 21:12

Ma chère Anayel, la doctrine est la doctrine.
Que veux-tu, on a beau déblatérer, on n'en sera pas plus avancé. Si je te dis qu'une armoire est une armoire, et que tu me dises que c'est un placard, que veux-tu que je te dise de plus : la chose est enterrée.
avatar
Gilbert Chevalier
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 872
Age : 66
Localisation : Pays de la Loire
Inscription : 07/02/2015

http://www.montfortajpm.sitew.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Emmanuel le Dim 8 Mar 2015 - 23:50

[info]"HORS DE L'EGLISE, POINT DE SALUT" ?

Parmi les choses que l’Eglise a toujours enseignées et qu’elle ne pourra jamais cesser d’enseigner, "il y a aussi cette déclaration infaillible où il est dit qu’il n’y a pas de salut hors de l’Eglise". Voici à ce sujet un texte de la S.C. du Saint-Office (Lettre de la SC du Saint-Office, 8 août 1949 – à l’archevêque de Boston. Ed. Desclée-Collection – a priori introuvable sur le web, sauf en guise de citation rattachée à Dominus Iesus).

“(…) Nous sommes obligés à croire, de foi divine et catholique, toutes les vérités contenues dans la Parole de Dieu, Ecriture ou Tradition, et que l’Eglise propose à croire comme divinement révélées, non seulement par un jugement solennel, mais encore par son magistère ordinaire et universel (Conc. du Vatic. Sess. III, c III ; Denz). Or, pami les choses que l’Eglise a toujours prêchées et ne cessera pas d’enseigner, il y a aussi cette déclaration infaillible où il est dit qu’il n’y a pas de salut hors de l’Eglise. Cependant, ce dogme doit s’entendre dans le sens que lui attribue l’Eglise elle-même. Le Sauveur, en effet, a confié l’explication des choses contenues dans le dépôt de la foi, non pas au jugement privé, mais à l’enseignement de l’autorité ecclésiastique. Or, en premier lieu, l’Eglise enseigne qu’en cette matière il existe un mandat très strict de Jésus-Christ, car il a chargé explicitement ses apôtres d’enseigner à toutes les nations d’observer toutes les choses qu’il avait lui-même ordonnées (Mt XXVIII, 19-20).

Obligations d’entrer dans l’Eglise

Le moindre de ces commandements n’est pas celui qui nous ordonne de nous incorporer par le baptême au Corps mystique du Christ qui est l’Eglise, et de rester unis à lui et avec son Vicaire par qui lui-même gouverne ici-bas son Eglise de façon visible. C’est pourquoi nul ne se sauvera si, sachant que l’Eglise est divinement instituée par le Christ, il refuse malgré cela de se soumettre à elle ou se sépare de l’obédience du pontife romain, vicaire du Christ sur la terre. Non seulement notre Sauveur a-t-il ordonné que tous les peuples entrent dans l’Eglise, il a aussi décrété que c’est là un moyen de salut sans lequel nul ne peut entrer dans le royaume éternel de la gloire.

Le « désir » peut suffire

Dans son infinie miséricorde, Dieu a voulu que, puisqu’il s’agissait des moyens de salut ordonnés à la fin ultime de l’homme non par nécessité intrinsèque, mais seulement par institution divine, leurs effets salutaires puissent également être obtenus dans certaines circonstances, lorsque ces moyens sont seulement objets de « désir » ou de « souhait ». Ce point est clairement établi au Concile de Trente aussi bien à propos du sacrement de baptême qu’à propos de la pénitence (Sess. VI, c.V et XIX. Denz., n. 797 et 807.). Il faut en dire autant, à son plan, de l’Eglise en tant que moyen général de salut. C’est pourquoi, pour qu’une personne obtienne son salut éternel, il n’est pas toujours requis qu’elle soit de fait incorporée à l’Eglise à titre de membre, mais il faut lui être uni tout au moins par désir ou souhait. Cependant, il n’est pas toujours nécessaire que ce souhait soit explicite comme dans le cas des catéchumènes. Lorsque quelqu’un est dans l’ignorance invincible, Dieu accepte un désir implicite, ainsi appelé parce qu’il est inclus dans la bonne disposition de l’âme, par laquelle l’on désire conformer sa volonté à celle de Dieu. Ces choses sont clairement exprimées dans la Lettre dogmatique publiée par le souverain pontife Pie XII, le 20 juin 1943, « sur le Corps mystique de Jésus Christ ». Dans cette Lettre, en effet, le souverain pontife distingue clairement ceux qui sont actuellement incorporés à l’Eglise et ceux qui lui sont unis par le désir seulement. (…) Vers la fin de la même encyclique, invitant à l’unité avec la plus grande affection ceux qui n’appartiennent pas au corps de l’Eglise catholique, il mentionne ceux qui, « par un certain désir et souhait inconscient, se trouvent ordonnés au Corps mystique du Rédempteur ». Il ne les exclut aucunement du salut éternel, mais il affirme par ailleurs qu’ils se trouvent dans un état « où nul ne peut être sûr de son salut éternel » et même qu'ils sont privés de tant et de si grands secours et faveurs célestes, dont on ne peut jouir que dans l’Eglise catholique ». Par ces paroles, le Pape condamne aussi bien ceux qui excluent du salut éternel les hommes qui ne sont unis à l’Eglise que par le désir implicite, que ceux qui affirment erronément que tous les hommes peuvent se sauver à titre égal dans toutes les religions.

(Cf. Pie IX, Singulari quedem, Denz. N.1641 s. ; Pie IX, Quanro
conficiamur moerore, Denz. N.1677.) »
Cité in CONNAISSANCE ELEMENTAIRE DU RENOUVEAU CHARISMATIQUE (1984) -
Action Familiale et Scolaire - p.145 ANNEXE 1 « Hors de l’Eglise, pas de salut »

http://docs.leforumcatholique.org/src/DOCUFCNUM26.html[/info]

[info]"L'Eglise sait que la question morale rejoint en profondeur tout homme, implique tous les hommes, même ceux qui ne connaissent le Christ et son Evangile, ni même Dieu. Elle sait que précisément sur le chemin de la vie morale la voie du salut est ouverte à tous, comme l'a clairement rappelé le Concile Vatican II : "Ceux qui, sans qu'il y ait de leur faute, ignorent l'Evangile du Christ et son Eglise, mais cherchent pourtant Dieu d'un coeur sincère, et s'efforcent, sous l'influence de sa grâce, d'agir de façon à accomplir sa volonté telle que leur conscience la leur révèle et la leur dicte, ceux-là peuvent arriver au salut éternel." À ceux-là mêmes qui, sans faute de leur part, ne sont pas encore parvenus à une connaissance expresse de Dieu, mais travaillent, non sans la grâce divine, à avoir une vie droite, la divine Providence ne refuse pas les secours nécessaires à leur salut. En effet, tout ce qui, chez eux, peut se trouver de bon et de vrai, l'Eglise le considère comme une préparation évangélique et comme un don de Celui qui illumine tout homme pour que, finalement, il ait la vie."

- Jean-Paul II, Const.dogm. Lumen Gentium n.16[/info]
Saint Paul a écrit:Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés. Quand les païens, qui n’ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n’ont point la loi, une loi pour eux-mêmes ; ils montrent que l’œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s’accusant ou se défendant tour à tour. C’est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes (Rm 2, 13-16)
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Forest Ent le Lun 9 Mar 2015 - 2:27

Luther s'est effectivement pas mal appuyé sur Paul pour argumenter son hérésie, mais avec une mauvaise traduction. Quand Paul dit que "nous ne pouvons obtenir le salut par nos oeuvres", il ne parle pas de nos actes en général, mais du plus ou moins grand respect de la loi de Moïse. Il veut dire ainsi que des gens respectent beaucoup la lettre de lois mais pas leur esprit, et qu'il ne sert à rien d'obéir à un tas de commandement si l'on ne croit pas à leur rédacteur ni à leur finalité. Ceci n'est évidemment pas à appliquer à des actes qui seraient commis en conséquence seule de la foi en Dieu.

Par contre, bien avant Paul, Jean-Baptiste dit "convertissez-vous et que cela porte du fruit".

Forest Ent
Avec les chérubins

Masculin Messages : 52
Inscription : 09/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Anayel le Lun 9 Mar 2015 - 17:46

Merci Emmanuel, je ne connaissais pas, mais c'est très complet et ça dit tout ^^
avatar
Anayel
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 395
Age : 22
Inscription : 17/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le salut dans la religion catholique ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum