Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par #Florence # le Ven 24 Oct 2014 - 14:41

Certains affirment que jesus aurait prétendu être dieu, ce que je ne crois pas. Je pense plutôt que jesus était de nature divine par sa conception. Ces personnes ont elles mal interprétés les écrits du nouveau testament?

#Florence #
Près de Jésus Christ

Féminin Messages : 21
Age : 25
Localisation : Hérault, France
Inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par P34512 le Ven 24 Oct 2014 - 14:57

Bonjour Florence,
ces personnes s'appellent les chétiens et ils se trouvent que vous êtes dans un forum chrétien.

Voici des écrits du Nouveau Testament qui fondent notre Foi :

« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » (Matthieu 16/16)

« Moi et le Père, nous sommes un ! » (Jean 10/30).


P34512
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 836
Inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Michael le Ven 24 Oct 2014 - 17:22

Question :  Jésus a-t-il vraiment prétendu être Dieu ?"

Réponse : Nulle part dans la Bible on ne voit Jésus disant en termes précis: "Je suis Dieu". Mais cela ne veut pas dire qu'Il ne s'est pas proclamé Dieu. Prenez par exemple les paroles de Jésus dans Jean 10:30: "Moi et le Père nous sommes un." À première vue, cela ne ressemble pas à une proclamation d’identité divine. Regardez toutefois la réaction des Juifs: "Ce n'est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu." (Jean 10:33). Les Juifs ont compris dans cette déclaration de Jésus sa proclamation d’identité divine. Dans les versets suivants, Jésus n'a jamais corrigé les Juifs en disant: ''Je ne me proclame pas Dieu.'' Ceci indique que Jésus disait vraiment qu'Il était Dieu en disant: "Moi et le Père nous sommes un" (Jean 10:30). Jean 8:58 est un autre exemple. Jésus déclara: "En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis." Encore une fois, en réponse à cette déclaration, les Juifs prirent des pierres pour tenter de le lapider (Jean 8:59). Pourquoi voulurent-ils lapider Jésus s'Il n'avait pas dit quelque chose qu'ils croyaient être un blasphème, une proclamation comme quoi il était Dieu ?

Jean 1:1 dit que "la Parole était Dieu." Jean 1:14 dit que "la Parole a été faite chair". Ceci indique clairement que Jésus est Dieu dans la chair. Actes 20:28 nous dit: "pour paître l'Église du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang." Qui a acquis l'église avec son propre sang ? Jésus-Christ. Actes 20:28 déclare que Dieu s'est acquis l'église avec son propre sang. Alors, Jésus est Dieu !

Thomas a dit en parlant de Jésus: "Mon Seigneur et mon Dieu !" (Jean 20:28). Jésus ne le corrige pas. Tite 2:13 nous encourage d'attendre le retour du grand Dieu et de notre Sauveur, Jésus-Christ. (voir aussi 2 Pierre 1:1). Dans Hébreux 1:8, le Père déclare en parlant de Jésus: "Mais Il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité."

Dans Apocalypse, un ange indique à l'apôtre Jean de n'adorer que Dieu (Apocalypse 19:10). Plusieurs fois dans la Bible, Jésus est adoré (Matthieu 2:11; 14:33; 28:9,17; Luc 24:52; Jean 9:38). Il n'empêche jamais les gens de l'adorer. Si Jésus n'était pas Dieu, Il aurait dit au peuple de ne pas l'adorer, tout comme l'ange dans l'Apocalypse l'avait fait. Il y a plusieurs autres passages et versets dans la Bible qui proclament la divinité de Jésus.

La plus importante raison pour que Jésus soit Dieu est que s'Il n'avait pas été Dieu, Sa mort sur la croix n'aurait pas suffi à payer le prix pour les péchés du monder entier (1 Jean 2:2). Seul Dieu pouvait payer une pénalité si infiniment grande. Seul Dieu pouvait prendre sur Lui tous les péchés du monde (2 Corinthiens 5:21), mourir, et ressusciter - prouvant Sa victoire sur le péché et la mort.

En savoir plus: http://www.gotquestions.org/Francais/Jesus-est-Dieu.html#ixzz3H4komRoM


_________________
♦''La plupart des hommes vont au purgatoire, beaucoup vont en enfer; un petit nombre va directement au Ciel"♦(Medjugorje)

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5206
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par FREDDY95800 le Sam 25 Oct 2014 - 9:23

Jésus est le fils de Dieu , dans la bible rien ne dis que c'est Dieu ,c'est l'interpretations des humains
Pour moi meme quand je parle je dis Dieu et Jésus ,
Pourtant , j'adore l'Evangile de St jean ,on a l'impression que Jésus est Dieu.

FREDDY95800
Avec les chérubins

Féminin Messages : 66
Inscription : 07/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Emmanuel le Sam 25 Oct 2014 - 9:42

@FREDDY95800 a écrit:Jésus est le fils de Dieu  , dans la bible rien ne dis que c'est Dieu ,c'est l'interpretations des humains

[mod]Avertissement à FREDDY95800. (Charte, art. 2, 4a)
Merci de respecter le caractère catholique du forum.[/mod]

Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Delsanto le Sam 25 Oct 2014 - 10:58

#Florence # a écrit:Certains affirment que jesus aurait prétendu être dieu, ce que je ne crois pas. Je pense plutôt que jesus était de nature divine par sa conception. Ces personnes ont elles mal interprétés les écrits du nouveau testament?  

Florence, votre phrase initiale prête à confusion:

Vous ne croyez pas que Jésus ait prétendu être Dieu?

(c'est à dire que sa divinité était évidente et il n'avait pas à le "prétendre")

Ou vous ne croyez pas que certains ont affirmé qu'il affichait cette prétention?. ( c'est à dire que, pour vous, cette affirmation n'est que ragots).

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2435
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par #Florence # le Sam 25 Oct 2014 - 11:18

Non je pense qu'il avait une partit en lui divine par sa conception. Mais pour moi dieu et jesus sont deux entités différentes. Il est la parole de dieu, un peu comme une partie de son âme. Jésus a aussi dit des choses qui font penser qu'il était le fils de dieu et non dieu. Quand il est sur la croix: il dit " mon père pourquoi m'a tu abandonné", " Père pardonne-leur, car il ne savent ce qu'ils font" (Luc 23. 34), " père je remets mon esprit entre tes mains" (Luc 23.46).
Si il était dieu il n'aurait pas dit ces mots.

#Florence #
Près de Jésus Christ

Féminin Messages : 21
Age : 25
Localisation : Hérault, France
Inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Delsanto le Sam 25 Oct 2014 - 11:25

#Florence # a écrit:Non je pense qu'il avait une partit en lui divine par sa conception. Mais pour moi dieu et jesus sont deux entités différentes. Il est la parole de dieu, un peu comme une partie de son âme. Jésus a aussi dit des choses qui font penser qu'il était le fils de dieu et non dieu. Quand il est sur la croix: il dit " mon père pourquoi m'a tu abandonné", " Père pardonne-leur, car il ne savent ce qu'ils font" (Luc 23. 34), " père je remets mon esprit entre tes mains" (Luc 23.46).
Si il était dieu il n'aurait pas dit ces mots.

C'est parce que notre Dieu est un Dieu Trinitaire, comme on dit. ( Un seul Dieu en trois personnes)

Et c'est vrai que la Trinité est un des dogmes les plus difficiles à saisir...

Personnellement, je me limite à le comprendre comme suit:

Une seule nature divine, mais trois personnes de cette même nature.

(Ce qui ne les fait pas ressembler à une créature monstrueuse: un corps et trois têtes Smile  Mais trois personnes d'une seule nature; tout simplement))

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2435
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Joannes Maria le Sam 25 Oct 2014 - 11:35

Chers toutes et tous,

ce qui se dit ici est extrêmement grave, il s'agit de lire et de connaître un peu la Sainte Écriture, la Sainte Parole de Dieu, notamment en Jean 10,36 où le Christ Notre Seigneur affirme qu'il est le Fils de Dieu, et Dieu Lui-même, la deuxième personne de la Très Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit, un seul Dieu en trois personnes.

Saint Jean dans ses épîtres nous dit que celui qui nie que Jésus soit le Christ, le Fils de Dieu, est un antichrist.

1 Jn 2,18-23 :

« 18 Petits enfants, voici venue la dernière heure. Vous avez ouï dire que l'Antichrist doit venir; et déjà maintenant beaucoup d'antichrists sont survenus: à quoi nous reconnaissons que la dernière heure est là.19 Ils sont sortis de chez nous, mais ils n'étaient pas des nôtres. S'ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais il fallait que fût démontré que tous n'étaient pas des nôtres. 20 Quant à vous, vous avez reçu l'onction venant du Saint, et tous vous possédez la science. 21 Je vous ai écrit, non que vous ignoriez la vérité, mais parce que vous la connaissez et qu'aucun mensonge ne provient de la vérité. 22 Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ? Le voilà l'Antichrist! Il nie le Père et le Fils. 23 Quiconque nie le Fils ne possède pas non plus le Père. Qui confesse le Fils possède aussi le Père ».

1 Jn 4,1-6 :

« 1 Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s'ils viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. 2 A ceci reconnaissez l'esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu dans la chair est de Dieu ; 3 et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu; c'est là l'esprit de l'Antichrist. Vous avez entendu dire qu'il allait venir; eh bien! Maintenant, il est déjà dans le monde. 4 Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu et vous les avez vaincus. Car Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. 5 Eux, ils sont du monde ; c'est pourquoi ils parlent d'après le monde et le monde les écoute. 6 Nous, nous sommes de Dieu. Qui connaît Dieu nous écoute, qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas. C'est à quoi nous reconnaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur ».

2 Jn 7-11 :

« 7 C'est que beaucoup de séducteurs se sont répandus dans le monde, qui ne confessent pas Jésus Christ venu dans la chair. Voilà bien le Séducteur, l'Antichrist. 8 Ayez les yeux sur vous, pour ne pas perdre le fruit de nos travaux, mais recevoir au contraire une pleine récompense. 9 Quiconque va plus avant et ne demeure pas dans la doctrine du Christ ne possède pas Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine, c'est lui qui possède et le Père et le Fils. 10 Si quelqu'un vient à vous sans apporter cette doctrine, ne le recevez pas chez vous et abstenez-vous de le saluer. 11 Celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises ».

_________________
Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement (Mt 10,8)

Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2139
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par P34512 le Sam 25 Oct 2014 - 12:10

@Joannes Maria a écrit:Chers toutes et tous,

ce qui se dit ici est extrêmement grave

Ce qui se dit n'a rien de grave, il s'agit de paroles hérétiques comme nous en entendons tant dans notre vie de tous les jours. Pourquoi ne pas discuter avec leurs auteurs pour essayer de les emmener sur le chemin de la Vérité et de la Vie ?

P34512
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 836
Inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Jean21 le Sam 25 Oct 2014 - 12:58

Saint Matthieu 16, 13-19

Jésus était venu dans la région de Césarée de Philippe, et il demandait à ses disciples : « Le Fils de l’homme, qui est-il, d’après ce que disent les hommes ? » Ils répondirent : « Pour les uns, il est Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Prenant la parole, Simon Pierre déclara : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon fils de Jonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

Et si on prend également la peine de lire le "prologue de Jean" avec l'e(E)sprit ouvert sans être bloqué dans ses propres constructions personnelles, je pense que c'est parfaitement clair pour toute âme de bonne volonté.

_________________
Fraternellement en Christ.

Jean21
Pour la Paix

Masculin Messages : 3608
Inscription : 21/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Delsanto le Sam 25 Oct 2014 - 13:18

@Pécheur a écrit:
@Joannes Maria a écrit:Chers toutes et tous,

ce qui se dit ici est extrêmement grave

Ce qui se dit n'a rien de grave, il s'agit de paroles hérétiques comme nous en entendons tant dans notre vie de tous les jours. Pourquoi ne pas discuter avec leurs auteurs pour essayer de les emmener sur le chemin de la Vérité et de la Vie ?

Je pense que la question étant sans doute posée honnêtement et par quelqu'un désireux d'approfondir la Foi Chrétienne, les propos que tient Florence ne sont pas, sous sa plume, hérétiques.

Tenus par une autre personne, ayant reçu une éducation chrétienne solide et bien claire, alors, oui, ils le seraient...

Par contre, si c'est aux propos de Freddy que vous faites référence, alors, je dirais que la remarque ci-dessus vaut aussi pour lui finalement; jusqu'à preuve contraire.

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir reçu une BONNE éducation religieuse..Laquelle doit non seulement transmettre la Vérité, mais le faire avec clarté... Clarté!  C'est à dire expliquer aussi clairement que possible ce qu'il n'est pas forcément facile de croire..

Enfin peut-être faudrait-il préciser que le fait d'avoir du mal à croire en quelque chose n'implique pas qu'on le rejette et rejettera obstinément.. On a du mal à croire. Point...

Reste alors à l'honnête homme un seul remède: demander à Dieu sa Lumière..


Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2435
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par P34512 le Sam 25 Oct 2014 - 13:48

Être hérétique n'est pas une infamie, cela signifie simplement qu'on est dans l'erreur.

P34512
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 836
Inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par tous artisans de paix le Sam 25 Oct 2014 - 14:42

Bonjour à tous,


@FREDDY95800 a écrit:Pourtant , j'adore l'Evangile de St jean ,on a l'impression que Jésus est Dieu.


Il est vrai que l'évangile de Jean est sans doute le plus explicite. Il y a le prologue qui nous dit clairement que le verbe était Dieu et que le verbe s'est fait chair et qu'il a habité parmi nous:


Jean 1

1 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu.
2 Il était au commencement en Dieu.
(...)
14 Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous, (et nous avons vu sa gloire, gloire comme celle qu'un fils unique tient de son Père) tout plein de grâce et de vérité.



Il y a aussi les "JE SUIS" de Jésus, dans cet évangile. Ou le "le père et moi nous sommes UN".


Il y a encore d'autres passages assez explicites, dans cet évangile:


Jean 2

19 Jésus leur répondit: "Détruisez ce temple et je le relèverai en trois jours."
20 Les Juifs repartirent: " C'est en quarante-six ans que ce temple a été bâti, et vous, en trois jours vous le relèverez!"
21 Mais lui, il parlait du temple de son corps.


Jean 14

8 Philippe lui dit: "Seigneur, montrez-nous le Père, et cela nous suffit."
9 Jésus lui répondit: "Il y a longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu? Philippe, celui qui m'a vu, a vu aussi le Père. Comment peux-tu dire: Montrez-nous le Père!
10     Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi?



Jean 20

27 Puis il dit à Thomas: "Mets ici ton doigt, et regarde mes mains; approche aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois plus incrédule, mais croyant."
28 Thomas lui répondit: "Mon Seigneur, et mon Dieu!"



Jean 21

25 Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses; si on les rapportait en détail, je ne pense pas que le monde entier pût contenir les livres qu'il faudrait écrire.


Cette phrase fait allusion au psaume 40:


Psaume 40

6 Tu as multiplié, Yahweh, mon Dieu, tes merveilles et tes desseins en notre faveur: nul n'est comparable à toi. Je voudrais les publier et les proclamer; ils surpassent tout récit.



Mais l'évangile de Jean n'est pas le seul à nous laisser entendre que Jésus est Dieu.



Je vous donne quelques exemples:


Luc 13

34 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés! Que de fois j'ai voulu rassembler tes enfants comme une poule sa couvée sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu!
35 Voici que votre maison va vous être laissée (déserte). Je vous le dis, vous ne me verrez plus que ne vous direz: Béni celui qui vient au nom du Seigneur! "


Qui donc peut dire: "Que de fois j'ai voulu rassembler tes enfants comme une poule sa couvée sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu!", sinon Dieu?


Qui donc peut dire qu'il a tenté plusieurs fois, dans l'histoire, de rassembler les enfants de Jérusalem, sinon Dieu?


De même:


Matthieu 23

34 C'est pourquoi voici que je vous envoie prophètes, docteurs et scribes. Vous en tuerez et crucifierez, vous en flagellerez dans vos synagogues, vous en persécuterez de ville en ville,
35 afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang du juste Abel jusqu'au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le sanctuaire et l'autel.
36 En vérité, je vous le dis, tout cela viendra sur cette génération.
37 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés! Que de fois j'ai voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu!



Qui donc peut dire qu'il va envoyer des prophètes, sinon Dieu?



Dans le passage de la pêche miraculeuse, on voit que Pierre a instinctivement un mouvement de recul, de panique, exactement comme le prophète Isaïe, dans sa vision, lorsqu'il se retrouve en présence du trône de Dieu et qu'il réalise qu'il est pécheur:


Isaie 6

5 je dis: "Malheur à moi! je suis perdu! car je suis un homme aux lèvres souillées, et j'habite au milieu d'un peuple aux lèvres souillées, et mes yeux ont vu le Roi, Yahweh des armées!"


Isaïe se sent incapable de se tenir en présence de Dieu, car il est pécheur. On a le même réflexe chez Pierre qui, instinctivement, tombe à genoux et se reconnaît pécheur:


Luc 5

7 Et ils firent signe aux compagnons, qui étaient dans l'autre barque, de venir à leur aide. Ils vinrent, et on remplit les deux barques, au point qu'elles enfonçaient.
8 Ce que voyant, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant: " Eloignez-vous de moi, parce que je suis un pécheur, Seigneur!
9 Car la stupeur l'avait envahi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche des poissons qu'ils avaient faite;
10 et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient associés à Simon. Et Jésus dit à Simon: " Ne crains point; désormais ce sont des hommes que tu prendras. "



Jésus commande aux éléments: qui donc peut commander aux éléments? Sinon Dieu.


Marc 4

36 Ayant laissé la foule, ils l'emmenèrent tel qu'il était dans la barque; et d'autres barques l'accompagnaient.
37 Or il se fit un grand tourbillon de vent, et les vagues se jetaient dans la barque, en sorte que déjà la barque se remplissait.
38 Lui était à la poupe, dormant la tête sur le coussin. Ils le réveillent et lui disent : " Maître, n'avez-vous point de souci que nous périssions? "
39 S'étant réveillé, il commanda avec force au vent et dit à la mer : " Tais-toi ! Silence ! " Et le vent tomba, et il se fit un grand calme.
40 Et il leur dit : " Pourquoi êtes-vous ainsi peureux? Comment n'avez-vous pas de foi? "
41 Et ils furent saisis d'une grande crainte, et ils se disaient les uns aux autres : " Qui donc est celui-ci, que même le vent et la mer lui obéissent? "




Jésus marche également sur l'eau; cela ne rappelle-t-il pas l'Esprit de Dieu qui plane sur les eaux, au commencement?


Genèse 1


1 Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
2 La terre était informe et vide; les ténèbres couvraient l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.




Il est également dit que Jésus enseigne avec autorité, non comme les scribes.


J'avais lu un commentaire qui expliquait qu'en principe, quand on enseignait, on se référait à la parole de Dieu: on disait "Dieu a dit ceci", "Dieu, par la bouche du prophète Isaie, a dit cela"...


De même, les prophètes, quand ils prophétisaient, ne parlaient pas en leur nom propre: ils parlaient au nom de Dieu. Quand ils disaient quelque chose, ils disaient: "Oracle du Seigneur" ou "Parole du Seigneur".


Mais Jésus, Lui, il parle de son propre chef, de sa propre autorité: comme s'il avait l'autorité pour dire quelque chose de lui-même.


Par exemple, dans Matthieu 5, Jésus dit et répète: "vous avez entendu dire qu'il a été dit... et bien, moi je vous dis..."


Matthieu 7

28 Or, quand jésus eut achevé ce discours, les foules étaient dans l'admiration pour son enseignement:
29 car il les enseignait comme ayant autorité, et non comme leurs scribes.



Luc 4

31 Il descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il les enseignait le jour du sabbat.
32 Et ils étaient stupéfaits de son enseignement, parce qu'il parlait avec autorité.




Il y a aussi la réaction des démons, qui paniquent, face à Jésus: nous savons qui tu es, tu es le saint de Dieu; es-tu venu pour nous perdre?


Sans oublier que Jésus pardonnait les péchés ce qui, en principe, était réservé à Dieu: quand on a péché contre Dieu, Dieu seul peut pardonner.


Il y a le nom de Jésus, qui signifie: "Dieu sauve".


C'est en effet Dieu qui doit sauver son peuple, c'est Lui le sauveur.



Il y a les noms qui devaient être donnés au Messie, d'après le prophète Isaie:


isaie 9

5 Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné; l'empire a été posé sur ses épaules, et on lui donne pour nom: Conseiller admirable, Dieu fort, Père éternel, Prince de la paix:



Saint Paul nous dit:



1 Corinthiens 8.6

il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.


Un seul Seigneur, "Jésus-Christ".


Or, Dieu le Père n'est-il pas aussi Seigneur?  Bien sûr que si! C'est bien la preuve que Jésus et le Père sont "UN".


Le Père, de qui viennent toutes choses (nous dit Paul)
Le Fils, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes (nous dit Paul)



Bref, il y a plein d'allusions à la divinité de Jésus, qui sont faites, dans la Bible.



On trouve aussi beaucoup de renvois à l'ancien testament: des indices sont disséminés dans toute la Bible, et les deux testaments sont liés.


Et encore, là, je n'ai donné que quelques exemples, parmi d'autres. Il y en bien d'autres, dans le nouveau comme dans l'ancien testament. Il y a le "je suis l'alpha et l'oméga" de l'apocalypse.


Il y a des allusions dans les épîtres et ailleurs.


Il est impossible de toute relever. Désolé



Je vous invite aussi à consulter le lien suivant:

http://jesus.catholique.fr/questions/jesus-est-il-dieu/jesus-est-il-dieu/



Amitiés  Coucou

_________________
"Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

"Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3299
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par tous artisans de paix le Sam 25 Oct 2014 - 14:58

Je citerai encore le catéchisme de l'Eglise catholique:


Article 3

" JESÚS-CHRIST A ETE CONÇU DU SAINT-ESPRIT, IL EST NE DE LA VIERGE MARIE "


Paragraphe 1. LE FILS DE DIEU S’EST FAIT HOMME

I. Pourquoi le Verbe s’est-il fait chair

456 Avec le Credo de Nicée-Constantinople, nous répondons en confessant : " Pour nous les hommes et pour notre salut Il descendit du ciel ; par l’Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme ".

457 Le Verbe s’est fait chair pour nous sauver en nous réconciliant avec Dieu : " C’est Dieu qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils en victime de propitiation pour nos péchés " (1 Jn 4, 10). " Le Père a envoyé son Fils, le sauveur du monde " (1 Jn 4, 14). " Celui-là a paru pour ôter les péchés " (1 Jn 3, 5) :

Malade, notre nature demandait à être guérie ; déchue, à être relevée ; morte, à être ressuscitée. Nous avions perdu la possession du bien, il fallait nous la rendre. Enfermés dans les ténèbres, il fallait nous porter la lumière ; captifs, nous attendions un sauveur ; prisonniers, un secours ; esclaves, un libérateur. Ces raisons-là étaient-elles sans importance ? Ne méritaient-elles pas d’émouvoir Dieu au point de le faire descendre jusqu’à notre nature humaine pour la visiter, puisque l’humanité se trouvait dans un état si misérable et si malheureux ? (S. Grégoire de Nysse, or. catech. 15 : PG 45, 48B).

458 Le Verbe s’est fait chair pour que nous connaissions ainsi l’amour de Dieu : " En ceci s’est manifesté l’amour de Dieu pour nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui " (1 Jn 4, 9). " Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle " (Jn 3, 16).

459 Le Verbe s’est fait chair pour être notre modèle de sainteté : " Prenez sur vous mon joug et apprenez de moi... " (Mt 11, 29). " Je suis la voie, la vérité et la vie ; nul ne vient au Père sans passer par moi " (Jn 14, 6). Et le Père, sur la montagne de la Transfiguration, ordonne : " Écoutez-le " (Mc 9, 7 ; cf. Dt 6, 4-5). Il est en effet le modèle des Béatitudes et la norme de la Loi nouvelle : " Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés " (Jn 15, 12). Cet amour implique l’offrande effective de soi-même à sa suite (cf. Mc 8, 34).

460 Le Verbe s’est fait chair pour nous rendre " participants de la nature divine " (2 P 1, 4) : " Car telle est la raison pour laquelle le Verbe s’est fait homme, et le Fils de Dieu, Fils de l’homme : c’est pour que l’homme, en entrant en communion avec le Verbe et en recevant ainsi la filiation divine, devienne fils de Dieu " (S. Irénée, hær. 3, 19, 1). " Car le Fils de Dieu s’est fait homme pour nous faire Dieu " (S. Athanase, inc. 54, 3 : PG 25, 192B). " Le Fils unique de Dieu, voulant que nous participions à sa divinité, assuma notre nature, afin que Lui, fait homme, fit les hommes Dieu " (S. Thomas d’A., opusc. 57 in festo Corp. Chr. 1).

II. L’Incarnation

461 Reprenant l’expression de S. Jean (" Le Verbe s’est fait chair " : Jn 1, 14), l’Église appelle " Incarnation " le fait que le Fils de Dieu ait assumé une nature humaine pour accomplir en elle notre salut. Dans une hymne attestée par S. Paul, l’Église chante le mystère de l’Incarnation :

" Ayez entre vous les mêmes sentiments qui furent dans le Christ Jésus : Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même prenant condition d’esclave et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et la mort sur la Croix ! " (Ph 2, 5-8 ; cf. LH, cantique des Vêpres du samedi).

462 L’épître aux Hébreux parle du même mystère :

C’est pourquoi, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni oblation ; mais tu m’as façonné un corps. Tu n’as agréé ni holocauste ni sacrifices pour les péchés. Alors j’ai dit : Voici, je viens (...) pour faire ta volonté (He 10, 5-7, citant Ps 40, 7-9 LXX).

463 La foi en l’Incarnation véritable du Fils de Dieu est le signe distinctif de la foi chrétienne : " A ceci reconnaissez l’esprit de Dieu : Tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu dans la chair est de Dieu " (1 Jn 4, 2). C’est là la joyeuse conviction de l’Église dès son commencement, lorsqu’elle chante " le grand mystère de la piété " : " Il a été manifesté dans la chair " (1 Tm 3, 16).

III. Vrai Dieu et vrai homme

464 L’événement unique et tout à fait singulier de l’Incarnation du Fils de Dieu ne signifie pas que Jésus-Christ soit en partie Dieu et en partie homme, ni qu’il soit le résultat du mélange confus entre le divin et l’humain. Il s’est fait vraiment homme en restant vraiment Dieu. Jésus-Christ est vrai Dieu et vrai homme. Cette vérité de foi, l’Église a dû la défendre et la clarifier au cours des premiers siècles face à des hérésies qui la falsifiaient.

465 Les premières hérésies ont moins nié la divinité du Christ que son humanité vraie (docétisme gnostique). Dès les temps apostolique la foi chrétienne a insisté sur la vraie incarnation du Fils de Dieu, " venu dans la chair " (cf. 1 Jn 4, 2-3 ; 2 Jn 7). Mais dès le troisième siècle, l’Église a dû affirmer contre Paul de Samosate, dans un Concile réuni à Antioche, que Jésus-Christ est Fils de Dieu par nature et non par adoption. Le premier Concile œcuménique de Nicée, en 325, confessa dans son Credo que le Fils de Dieu est " engendré, non pas créé, de la même substance (homousios – DS 125) que le Père " et condamna Arius qui affirmait que " le Fils de Dieu est sorti du néant " (DS 130) et qu’il serait " d’une autre substance que le Père " (DS 126).

466 L’hérésie nestorienne voyait dans le Christ une personne humaine conjointe à la personne divine du Fils de Dieu. Face à elle S. Cyrille d’Alexandrie et le troisième Concile œcuménique réuni à Ephèse en 431 ont confessé que " le Verbe, en s’unissant dans sa personne une chair animée par une âme rationnelle, est devenu homme " (DS 250). L’humanité du Christ n’a d’autre sujet que la personne divine du Fils de Dieu qui l’a assumée et faite sienne dès sa conception. Pour cela le Concile d’Ephèse a proclamé en 431 que Marie est devenue en toute vérité Mère de Dieu par la conception humaine du Fils de Dieu dans son sein : " Mère de Dieu, non parce que le Verbe de Dieu a tiré d’elle sa nature divine, mais parce que c’est d’elle qu’il tient le corps sacré doté d’une âme rationnelle, uni auquel en sa personne le Verbe est dit naître selon la chair " (DS 251).

467 Les monophysites affirmaient que la nature humaine avait cessé d’exister comme telle dans le Christ en étant assumée par sa personne divine de Fils de Dieu. Confronté à cette hérésie, le quatrième Concile œcuménique, à Chalcédoine, a confessé en 451 :

A la suite des saints Pères, nous enseignons unanimement à confesser un seul et même Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, le même parfait en divinité et parfait en humanité, le même vraiment Dieu et vraiment homme, composé d’une âme rationnelle et d’un corps, consubstantiel au Père selon la divinité, consubstantiel à nous selon l’humanité, " semblable à nous en tout, à l’exception du péché " (He 4, 15) ; engendré du Père avant tout les siècles selon la divinité, et en ces derniers jours, pour nous et pour notre salut, né de la Vierge Marie, Mère de Dieu, selon l’humanité.

Un seul et même Christ, Seigneur, Fils unique, que nous devons reconnaître en deux natures, sans confusion, sans changement, sans division, sans séparation. La différence des natures n’est nullement supprimée par leur union, mais plutôt les propriétés de chacune sont sauvegardées et réunies en une seule personne et une seule hypostase (DS 301-302).

468 Après le Concile de Chalcédoine, certains firent de la nature humaine du Christ une sorte de sujet personnel. Contre eux, le cinquième Concile œcuménique, à Constantinople en 553, a confessé à propos du Christ : " Il n’y a qu’une seule hypostase [ou personne], qui est notre Seigneur Jésus-Christ, un de la Trinité " (DS 424). Tout dans l’humanité du Christ doit donc être attribué à sa personne divine comme à son sujet propre (cf. déjà Cc. Ephèse : DS 255), non seulement les miracles mais aussi les souffrances (cf. DS 424) et même la mort : " Celui qui a été crucifié dans la chair, notre Seigneur Jésus-Christ, est vrai Dieu, Seigneur de la gloire et Un de la sainte Trinité " (DS 432).

469 L’Église confesse ainsi que Jésus est inséparablement vrai Dieu et vrai homme. Il est vraiment le Fils de Dieu qui s’est fait homme, notre frère, et cela sans cesserd’être Dieu, notre Seigneur :

" Il resta ce qu’Il était, Il assuma ce qu’il n’était pas ", chante la liturgie romaine (LH, In Solemnitate Sanctae Dei Genetricis Mariae, antiphona ad " Benedictus "; cf. S. Léon le Grand, serm. 21, 2 : PL 54, 192A). Et la liturgie de S. Jean Chrysostome proclame et chante : " O Fils unique et Verbe de Dieu, étant immortel, tu as daigné pour notre salut t’incarner de la sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie, qui sans changement es devenu homme, et qui as été crucifié, O Christ Dieu, qui, par ta mort as écrasé la mort, qui es Un de la Sainte Trinité, glorifié avec le Père et le Saint-Esprit, sauve-nous ! " (Tropaire " O monoghenis ").

IV. Comment le Fils de Dieu est-il homme ?

470 Parce que dans l’union mystérieuse de l’Incarnation " la nature humaine a été assumée, non absorbée " (GS 22, § 2), l’Église a été amenée au cours des siècles à confesser la pleine réalité de l’âme humaine, avec ses opérations d’intelligence et de volonté, et du corps humain du Christ. Mais parallèlement, elle a eu à rappeler à chaque fois que la nature humaine du Christ appartient en propre à la personne divine du Fils de Dieu qui l’a assumée. Tout ce qu’il est et ce qu’il fait en elle relève " d’Un de la Trinité ". Le Fils de Dieu communique donc à son humanité son propre mode d’exister personnel dans la Trinité. Ainsi, dans son âme comme dans son corps, le Christ exprime humainement les mœurs divines de la Trinité (cf. Jn 14, 9-10) :

Le Fils de Dieu a travaillé avec des mains d’homme, il a pensé avec une intelligence d’homme, il a agi avec une volonté d’homme, il a aimé avec un cœur d’homme. Né de la Vierge Marie, il est vraiment devenu l’un de nous, en tout semblable à nous, hormis le péché (GS 22, § 2).

L’âme et la connaissance humaine du Christ

471 Apollinaire de Laodicée affirmait que dans le Christ le Verbe avait remplacé l’âme ou l’esprit. Contre cette erreur l’Église a confessé que le Fils éternel a assumé aussi une âme raisonnable humaine (cf. DS 149).

472 Cette âme humaine que le Fils de Dieu a assumée est douée d’une vraie connaissance humaine. En tant que telle celle-ci ne pouvait pas être de soi illimitée : elle était exercée dans les conditions historiques de son existence dans l’espace et le temps. C’est pourquoi le Fils de Dieu a pu vouloir en se faisant homme " croître en sagesse, en taille et en grâce " (Lc 2, 52) et de même avoir à s’enquérir sur ce que dans la condition humaine on doit apprendre de manière expérimentale (cf. Mc 6, 38 ; Mc 8, 27 ; Jn 11, 34 ; etc.). Cela correspondait à la réalité de son abaissement volontaire dans " la condition d’esclave " (Ph 2,7).

473 Mais en même temps, cette connaissance vraiment humaine du Fils de Dieu exprimait la vie divine de sa personne (cf. S. Grégoire le Grand, ep. 10, 39 : DS 475 : PL 77, 1097B). " La nature humaine du Fils de Dieu, non par elle-même mais par son union au Verbe, connaissait et manifestait en elle tout ce qui convient à Dieu " (S. Maxime le Confesseur, qu. dub. 66 : PG 90, 840A). C’est en premier le cas de la connaissance intime et immédiate que le Fils de Dieu fait homme a de son Père (cf. Mc 14, 36 ; Mt 11, 27 ; Jn 1, 18 ; 8, 55 ; etc.). Le Fils montrait aussi dans sa connaissance humaine la pénétration divine qu’il avait des pensées secrètes du cœur des hommes (cf. Mc 2, 8 ; Jn 2, 25 ; 6, 61 ; etc.).

474 De par son union à la Sagesse divine en la personne du Verbe incarné, la connaissance humaine du Christ jouissait en plénitude de la science des desseins éternels qu’il était venu révéler (cf. Mc 8, 31 ; 9, 31 ; 10, 33-34 ; 14, 18-20. 26-30). Ce qu’il reconnaît ignorer dans ce domaine (cf. Mc 13, 32), il déclare ailleurs n’avoir pas mission de le révéler (cf. Ac 1, 7).

La volonté humaine du Christ

475 De manière parallèle, l’Église a confessé au sixième Concile œcuménique (Cc. Constantinople III en 681) que le Christ possède deux volontés et deux opérations naturelles, divines et humaines, non pas opposées, mais coopérantes, de sorte que le Verbe fait chair a voulu humainement dans l’obéissance à son Père tout ce qu’il a décidé divinement avec le Père et le Saint-Esprit pour notre salut (cf. DS 556-559). La volonté humaine du Christ " suit sa volonté divine, sans être en résistance ni en opposition vis-à-vis d’elle, mais bien plutôt en étant subordonnée à cette volonté toute-puissante " (DS 556).

Le vrai corps du Christ

476 Puisque le Verbe s’est fait chair en assumant une vraie humanité, le corps du Christ était délimité (cf. Cc. Latran en 649 : DS 504). A cause de cela, le visage humain de Jésus peut être " dépeint " (Ga 3, 2). Au sixième Concile œcuménique (Cc. Nicée II en 787 : DS 600-603) l’Église a reconnu comme légitime qu’il soit représenté sur des images saintes.

477 En même temps l’Église a toujours reconnu que, dans le corps de Jésus, " Dieu qui est par nature invisible est devenu visible à nos yeux " (MR, Préface de Noël). En effet, les particularités individuelles du corps du Christ expriment la personne divine du Fils de Dieu. Celui-ci a fait siens les traits de son corps humain au point que, dépeints sur une image sainte, ils peuvent être vénérés car le croyant qui vénère son image, " vénère en elle la personne qui y est dépeinte " (Cc. Nicée II : DS 601).

Le Cœur du Verbe incarné

478 Jésus nous a tous et chacun connus et aimés durant sa vie, son agonie et sa passion et il s’est livré pour chacun de nous : " Le Fils de Dieu m’a aimé et s’est livré pour moi " (Ga 2, 20). Il nous a tous aimés d’un cœur humain. Pour cette raison, le Cœur sacré de Jésus, transpercé par nos péchés et pour notre salut (cf. Jn 19, 34), " est considéré comme le signe et le symbole éminents... de cet amour que le divin Rédempteur porte sans cesse au père éternel et à tous les hommes sans exception " (Pie XII, Enc. " Haurietis aquas " : DS 3924 ; cf. DS 3812).

EN BREF

479 Au temps établi par Dieu, le Fils unique du Père, la Parole éternelle, c’est-à-dire le Verbe et l’Image substantielle du Père, s’est incarné : sans perdre la nature divine il a assumé la nature humaine.

480 Jésus-Christ est vrai Dieu et vrai homme, dans l’unité de sa Personne divine ; pour cette raison il est l’unique Médiateur entre Dieu et les hommes.

481 Jésus-Christ possède deux natures, la divine et l’humaine, non confondues, mais unies dans l’unique Personne du Fils de Dieu.

482 Le Christ, étant vrai Dieu et vrai homme, a une intelligence et une volonté humaines, parfaitement accordées et soumises à son intelligence et sa volonté divines, qu’il a en commun avec le Père et le Saint-Esprit.

483 L’Incarnation est donc le mystère de l’admirable union de la nature divine et de la nature humaine dans l’unique Personne du Verbe.


_________________
"Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

"Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3299
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Joannes Maria le Sam 25 Oct 2014 - 16:24

Merci beaucoup "tous artisans de Paix", que Dieu vous protège, vous garde, et vous bénisse.

Joannes Maria.

_________________
Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement (Mt 10,8)

Joannes Maria
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2139
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Michael le Sam 25 Oct 2014 - 18:57

#Florence # a écrit:Certains affirment que jesus aurait prétendu être dieu, ce que je ne crois pas. Je pense plutôt que jesus était de nature divine par sa conception. Ces personnes ont elles mal interprétés les écrits du nouveau testament?  
Bonjour Florence!!!
Maintenant suite à nos interventions qui prouvent que Jésus est Dieu et que tu mentionnes être ''catholique pratiquante'' dans ta présentation,je t'invite à consulter ce lien pour mieux t'aider à approfondir ce mystère de la ''Très Sainte Trinité''
Bonne méditation.


http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t12313-le-mystere-de-la-trinite-divine-explique-par-jesus-a-maria-valtorta


_________________
♦''La plupart des hommes vont au purgatoire, beaucoup vont en enfer; un petit nombre va directement au Ciel"♦(Medjugorje)

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5206
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Delsanto le Sam 25 Oct 2014 - 19:26

@Pécheur a écrit:Être hérétique n'est pas une infamie, cela signifie simplement qu'on est dans l'erreur.

"Qui professe ou soutient une hérésie"

Telle est la définition que j'ai d'hérétique dans mon dico.

L'Hérésie étant une doctrine contraire à la foi (chez nous catholique), l'hérétique qui "professe et soutient" est donc plus que dans l'erreur..

Pécheur, vous ne pouvez ignorer la connotation péjorative d'hérétique...

Or sur ce fil personne ne professe quoi que ce soit d'hérétique... Moi, je n'ai vu que deux personnes qui s'interrogeaient, dira-t-on..

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2435
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par tous artisans de paix le Dim 26 Oct 2014 - 0:51

@Joannes Maria a écrit:Merci beaucoup "tous artisans de Paix", que Dieu vous protège, vous garde, et vous bénisse.

Joannes Maria.



Merci infiniment, c'est très gentil.


Merci!


Que Dieu fasse de même pour vous, qu'il vous comble d'Amour et de grâces. Soleil


Amitiés Coucou


_________________
"Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

"Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3299
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par adelinec le Dim 26 Oct 2014 - 1:13

Jésus dit : "Philippe : qui m'a vu, a vu le père". Lis la Bible!

adelinec
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 359
Inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par tous artisans de paix le Dim 26 Oct 2014 - 3:56

Bonjour Florence,


#Florence# a écrit:Mais pour moi dieu et jesus sont deux entités différentes. Il est la parole de dieu, un peu comme une partie de son âme


Je vous invite à relire le début du symbole de Nicée-Constantinople:


Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,
créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible,
Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
Il est Dieu, né de Dieu,
lumière, née de la lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu
Engendré non pas créé,
de même nature que le Père ;
et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,
il descendit du ciel;
Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.



Le credo nous dit que Dieu le Père tout puissant est le créateur du ciel et de la terre, mais que tout cela a été fait par Jésus; ce qui est normal, puisque Jésus est le verbe de Dieu: Dieu a fait le monde par sa parole. "Dieu dit: " Que la lumière soit! " et la lumière fut.


C'est bien ce que nous dit Saint Paul, dans son épître aux hébreux:


Hébreux 1


1 Après avoir, à plusieurs reprises et en diverses manières, parlé autrefois à nos pères par les Prophètes, Dieu,
2 dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, et par lequel il a aussi créé le monde.



Dieu et Jésus sont donc inséparables: ils sont UN.




Jésus est Dieu, né de Dieu. Il est de même nature que le Père. Or, la nature du Père, c'est d'être Dieu.



Jean 17

Et maintenant à vous, Père, glorifiez-moi auprès de vous, de la gloire que j'avais auprès de vous, avant que le monde fût.



Hébreux 1


[i]3 Ce Fils, qui est le rayonnement de sa gloire, l'empreinte de sa substance, et qui soutient toutes choses par sa puissante parole, après nous avoir purifiés de nos péchés, s'est assis à la droite de la majesté divine au plus haut des cieux,
4 d'autant plus grand que les anges, que le nom qu'il possède est plus excellent que le leur.
5 Auquel des anges en effet Dieu a-t-il jamais dit: " Tu es mon Fils, aujourd'hui je t'ai engendré "? Et encore " Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un Fils "?
6 Et lorsqu'il introduit de nouveau dans le monde le Premier-né, il dit: " Que tous les anges de Dieu l'adorent! "
7 De plus, tandis qu'il est dit des anges: " Celui qui fait de ses anges des vents, et de ses serviteurs une flamme de feu, "
8 il dit au Fils: " Ton trône, ô Dieu, est éternel; le sceptre de ta royauté est un sceptre de droiture.






Jésus est descendu du ciel pour venir jusqu'à nous. Il s'est fait homme. Il a pris chair.



Jean 16

28 Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde et je vais au Père."




Hébreux 2


6 Aussi quelqu'un a-t-il écrit quelque part ce témoignage: " Qu'est-ce que l'homme, pour que vous vous souveniez de lui; ou le fils de l'homme pour que vous en preniez soin?
7 Vous l'avez abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges; vous l'avez couronné de gloire et d'honneur, [vous l'avez établi sur les ouvrages de vos mains],
8 vous avez mis toutes choses sous ses pieds. " En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n'a rien laissé en dehors de son empire. Or à présent nous ne voyons pas encore que toutes choses lui soient soumises.
9 Mais celui qui " a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, " Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il goûtât la mort pour tous




Jésus a été abaissé pour quelque temps en dessous des anges: pour qu'il ait été abaissé, il faut qu'il ait d'abord été au dessus, qu'il ait d'abord eu un rang supérieur.



Plus loin, Saint Paul nous dit:


Hébreux 2

10 En effet, il était bien digne de celui pour qui et par qui sont toutes choses, qu'ayant à conduire à la gloire un grand nombre de fils, il élevât par les souffrances au plus haut degré de perfection le chef qui les a guidés vers le salut.
11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés, tous sont d'un seul. C'est pourquoi Jésus-Christ ne rougit point de les appeler frères,
12 lorsqu'il dit: " J'annoncerai ton nom à mes frères, je te louerai au milieu de l'assemblée. "




Jésus-Christ ne rougit pas de les (nous) appeler "frères". On voit bien que Jésus a été fait l'un des nôtres, un homme... mais qu'il était - qu'il est - bien plus que cela.



Hébreux 2

16 Car certes ce n'est pas à des anges qu'il vient en aide, mais c'est à la postérité d'Abraham.
17 De là vient qu'il a dû être fait semblable en tout à ses frères, afin d'être un Pontife miséricordieux et qui s'acquittât fidèlement de ce qu'il faut auprès de Dieu, pour expier les péchés du peuple;




Saint Paul le dit explicitement: Jésus a été fait semblable à nous. Là encore, on voit bien que Jésus part de plus haut, d'un rang bien supérieur et qu'il a été rendu semblable à nous.





Jésus est donc tout à la fois Dieu et Homme, le verbe de Dieu venu dans la chair.



Il n'est pas le verbe de Dieu venu dans un homme. Il est le verbe devenu homme, le verbe de Dieu qui s'est fait homme, le verbe qui s'est formé un corps, le verbe qui s'est incarné. La nuance est importante.




Amitiés  Coucou

_________________
"Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

"Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3299
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par adelinec le Dim 26 Oct 2014 - 9:27

"Celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m'a envoyé ..." Jésus se perçoit comme un contenant humain (un vase) avec un contenu qui est esprit Dieu.  Nettoyer d'abord la coupe ... et ensuite toutes choses seront pures pour vous.  Visiblement, l'enveloppe extérieure est secondaire, il la laisse sur la croix. Dieu avant tout.

"Dieu est Esprit (Saint) et Dieu désire être adoré en esprit et en vérité" Prie
Je l'interprête comme : l'esprit n'est pas défini par la forme, mais au contraire," la chair n'est rien, c'est l'esprit qui est tout".

L'esprit forme la matière, la conforme à ce qu'Il est, (il peut être un mensonge incarné, une illusion faite chair, un démon)  l'esprit met la chair en une forme qui lui ressemble, s'exprime à travers elle.  Valable pour tout type d'esprit.

Mais L'esprit Saint est le Verbe fait chair, la Vérité incarnée et
"Celui qui m'a vu, a vu le Père" car pour moi, je le comprends comme le fils est la manifestation sur terre du Père dans les Cieux, l'incarnation (la descente dans la chair) de l'Esprit de Dieu. Une seule personne donc mais limitée par son corps de chair quand à son expression, sa manifestation dans les basses fréquences vibratoires- matière.
Bien sûr, il est Dieu et ses vibrations et manifestations  sont potentiellement élevées, mais il choisit volontairement d'être un humain, de se confronter à nos limites humaines terrestres.

Et c'est tout ce qui est utile, car de toute façon, c'est tout ce que nous pourions percevoir de Lui. étant limités à notre propre perception humaine, nos 5 sens : nous ne sommes pas capble de percevoir au-dela de notre niveau d'évolution spirituelle :  nous sommes des humains, nous voyons un humain :Jésus. Nous sommes bien en présence du Père, mais nos sens limités ne nous montrent qu'une vue rapetissée de Lui à notre image, qui nous ressemble.  

Je sais, il y en a qui ne vont pas aimer mes idées, mais, voilà ma vision des choses : en face de Jésus, nous sommes bel et bien en face de Dieu le Père, nous sommes simplement incapable de le voir dans sa totalité, étant nous-même trop petits.  Tout le travail consiste à nous laisser transformer par L'Esprit Saint pour être capable de le voir d'une façon plus complète qu,on ne le fait habituellement. Qui a vu Jésus a vu le royaume des cieux, il est la porte. Welcome

adelinec
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 359
Inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Sofoyal le Dim 26 Oct 2014 - 10:30

Un + pour Adelinec pour cette annonce de l'Evangile!

Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2385
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Delsanto le Dim 26 Oct 2014 - 11:38

Mais L'esprit Saint est le Verbe fait chair, la Vérité incarnée et
"Celui qui m'a vu, a vu le Père" car pour moi, je le comprends comme le fils est la manifestation sur terre du Père dans les Cieux, l'incarnation (la descente dans la chair) de l'Esprit de Dieu. Une seule personne donc mais limitée par son corps de chair quand à son expression, sa manifestation dans les basses fréquences vibratoires- matière.
Bien sûr, il est Dieu et ses vibrations et manifestations  sont potentiellement élevées, mais il choisit volontairement d'être un humain, de se confronter à nos limites humaines terrestres.

Et c'est tout ce qui est utile, car de toute façon, c'est tout ce que nous pourions percevoir de Lui. étant limités à notre propre perception humaine, nos 5 sens : nous ne sommes pas capble de percevoir au-dela de notre niveau d'évolution spirituelle :  nous sommes des humains, nous voyons un humain :Jésus. Nous sommes bien en présence du Père, mais nos sens limités ne nous montrent qu'une vue rapetissée de Lui à notre image, qui nous ressemble.  



C'est pas mal vu, Adelinec.

Mais Dieu est un en trois personnes...d'une seule nature.

Jésus existait avant l'incarnation, tout comme l'Esprit-Saint.

(la personne qui, au niveau intellectuel, donne le plus de fil à retordre, forcément Smile )

C'est donc bien le Fils et non le Père, qui s'incarne en Marie..

Via le St Esprit....

Maintenant je reconnais que l'expression "Qui me voit, voit le Père" semble aller dans votre sens.

Et pourtant, si Père= Fils, alors Dieu n'est plus trine.

Pensons à certains de nos propos d'Hommes, quand on voit certaines personnes:

genre:

"Ah! dis-donc, quand on te voit, on voit ton Père..."

Ou

"Pas de doute, t'es bien le fils de ton père!"

Il y a bien deux personnes mais UNE ressemblance...

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2435
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par adelinec le Dim 26 Oct 2014 - 13:25

Oui, Delsanto, pas fou mais, ce n'est pas Jésus qui descend sur Marie  " Le Saint Esprit te couvrira de son ombre ..."   Jésus = densification de l'Esprit dans Marie. En bas, la lumière est en partie captive de la matière. Il perd un peu de lumière en descendant dans la matiere et en se densifiant, moins d'énergie, heureusement, car "voir Dieu c'est mourir".
L'Esprit s'adapte à la forme (forme de vie-corps humain) comme l'eau prend la forme du récipient. L'Esprit Saint dans son expression vibratoire la plus haute = Dieu = Lumière.

Elle se change en énergie, puis en mouvement. Elle anime les êtres.  Celui qui médite sait que calme=silence=lumière=Dieu.  Ce n'est pas mon cas car j'ai été possédée et hyperactive.  Mais au fait, on possède quoi ? (on est possédée par ce qu'on possède??)Ame envol peut-être la Lumière enfermée dans sa gange de matière, Etouffée par notre trop puissant matérialisme, orgueil, ego- la lumière ne peut plus rayonner vers les autres.  C'est une sorte de trou noir de l'âme ou Dieu n'est plus. Chapeau  La lumière peut être enfermée ou libérée.Ange aureole
Dieu -lumière, Esprit- souffle, Jésus -verbe = 3 expressions d'un même Être (enfin bon je peux encore changer d'avis , c'est une recherche, ne pas trop prendre au sérieux) Livre

adelinec
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 359
Inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Delsanto le Dim 26 Oct 2014 - 14:19

Adelinec, vos messages reflètent assez clairement les influences auxquelles vous avez été confrontée..  C'est très intelligent ce que vous écrivez; mais hélas, en même temps, c'est faux. Et c'est là qu'on voit le danger de l'ésotérisme:

Des idées séduisantes car justes mais qui, à un moment, mine de rien, sont gauchies par le mensonge et la ruse (pas de vous, hein?)

Dieu est immuable; il ne peut donc pas "perdre de l'énergie" en s'incarnant..

Si c'était le cas, alors Dieu ne serait plus Immuable, Eternel, l'Etre par excellence.

Ce que vous décrivez correspond beaucoup plus à ce qui est arrivé à nos premiers parents, après le péché originel. La lumière dont ils étaient porteurs s'est atténuée considérablement, dans le temps même où leurs corps se densifiaient par perte de la grâce et de la relation privilégiée qu'ils entretenaient avec Dieu.. ( L'Homme fut créé à l'image de Dieu!).

Quand Jésus dit: "Qui me voit, voit le Père" Il veut dire, selon moi, qu'il est de la même nature que le Père..

Mais il s'en distingue forcément. Sinon ses paroles sur la croix (et en d'autres circonstances) n'auraient aucun sens. Si Fils = Père, alors le "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font" ou "Père, je remets mon esprit entre tes mains" sont des propos qui n'ont aucun sens...

Donc Jésus est bel et bien Dieu-fils.... Mais comme Dieu est éternel, son fils aussi... Et c'est d'ailleurs "Par Lui et pour Lui que tout a été fait", comme nous l'enseigne le Credo.. Pour moi Jésus est le Verbe de Dieu en ce double sens que la parole (divine) est créatrice et que le Créateur (donc le fils, selon le Credo) a pris forme humaine. (sans perdre sa lumière; il la cache simplement volontairement et activement et non point par accident, en quelque sorte. L'épisode de la Transfiguration en est la preuve.

Reste la personne du Saint-Esprit, plus difficile à saisir, selon moi.. Mais dont on est obligé d'accepter l'existence comme troisième personne..

En effet, lorsque Jésus, à l'Ascension, quitte les apôtres, Il leur dit:

"Je vous enverrai le Saint-Esprit" (ce qui fut fait à la Pentecôte).

Il ne dit pas: "Je vous enverrai l'esprit du Père ou je vous renverrai mon esprit". Non! Il dit "Je vous enverrai l'Esprit-Saint".

Il s'agit donc bien d'une troisième personne...

Maintenant peut-on aller très loin dans l'exploration du mystère de la Trinité?

J'ai bien peur que non!

Le fini ne peut pas comprendre l'infini.. L'Homme, être fini, ne peut pas comprendre en ce monde, Dieu, être infini...

Il faut croire sans voir...

Notre caution étant Jésus qui, par sa vie, ses miracles, sa Résurrection, a prouvé qu'il était bien plus qu'un être dépendant de qui que ce soit. Mais à qui, au contraire, tout obéissait. Donc qu'il était Dieu. Et que ce qu'Il a dit ne peut être que vrai.

Quant à nous, je dirais que nous sommes des êtres de chair ET de lumière. Mais d'une lumière tamisée par le péché qui nous a fait chuter dans l'échelle de la Création...En touchant à ce fameux arbre de la connaissance du bien et du mal, aux branches duquel on n'a pas pu se raccrocher (si je puis m'exprimer ainsi)...

(arbre de la connaissance du bien et du mal voulant dire, selon moi, que nos premiers parents ont voulu en savoir plus que ce que leur condition d'Homme ne leur permettait de savoir. Dans un premier temps... Résultat?...Non seulement ils n'ont rien su de plus dans le bien mais ils ont connu le mal. C'est à dire la maladie et la mort..

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2435
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par adelinec le Dim 26 Oct 2014 - 14:56

Tu as entièrement raison, on n'en saura pas plus. D'autant, trop jouer avec l'intellect, c'est risquer de tomber sur Lucifer-  scratch le mental (sans le coeur) et je suis déjà tombée dans ce piège-là. Oups!  Alors, autant ne pas faire un bis.

adelinec
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 359
Inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus a t'il vraiment pretendu être dieu?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum