Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Gilles le Mar 21 Oct 2014 - 4:25



Jésus a-t-il ri ?

De St Jean Chrysostome à Baudelaire en passant par Bossuet, il s’est trouvé au fil des siècles quelques auteurs pour considérer comme une évidence que Jésus n’ait jamais ri. Récemment encore, cette affirmation était reprise par le sinistre moine assassin Jorge de Burgos, dans le célèbre roman policier d’Umberto Eco porté au cinéma par Jean-Jacques Annaud.

A l’appui de cette thèse, on a souvent fait remarquer que, si l’évangile nous montre Jésus en train de pleurer (Jn 11/35), de manger (Lc 24/43), de boire (Jn 4/7), voire de dormir (Mc 4/38), nulle part on ne le voit rire. On a aussi parfois évoqué la malédiction des rieurs placée par l’évangéliste Luc sur les lèvres mêmes de Jésus (Lc 6/25). On a surtout pensé que le rire était incompatible avec la gravité des propos de Jésus et l’enjeu de sa mission.

Pour intéressantes qu’elles soient, ces observations méritent d’être relativisées.

Le fait que les évangiles ne mentionnent à aucun moment le rire de Jésus ne prouve pas que celui-ci n’ait jamais ri : d’une part, en effet, les évangiles ne nous rapportent que l’activité publique de Jésus au cours des trois dernières années de sa vie, à un moment où la tension et l’hostilité à son égard croissent au point d’entraîner sa mort (la situation ne porte donc pas franchement à rire !); d’autre part, les évangélistes disent explicitement qu’ils n’ont pas mis par écrit tout ce qu’ils ont vécu avec Jésus ou tout ce dont ils ont pu être témoins, mais seulement les paroles, faits et gestes de Jésus susceptibles, selon eux, de susciter ou conforter la foi de ses disciples (cf. Jn 20/30-31; Jn 21/25). On peut donc tout simplement penser que les éclats de rire ou simplement sourires de Jésus, enfant puis adulte, - tout comme la couleur de ses yeux et son aspect physique en général - ne revêtaient pas aux yeux des évangélistes ce caractère et qu’ils n’ont donc pas jugé utile de les consigner dans leurs écrits.

En raisonnant par l’absurde, on peut également faire remarquer que, si réellement Jésus et ses disciples étaient de sinistres convives, pourquoi les avoir invités, avec Marie, à cette noce de Cana dont parle l’évangile de Jean (cf. Jn 2/1-12) ? Un jour de fête, on évite la compagnie des raseurs et rabat-joie !

D’ailleurs, on accuse plutôt Jésus d’être « un ivrogne et un glouton »... ce qui laisse clairement entendre que son comportement tranche sur celui de son austère cousin Jean le Baptiste (cf. Mt 11/18-19) ! Un bien drôle ascète que ce Jésus !

Comme prédicateur, on peut également penser qu’il n’était pas trop ennuyeux, puisque, nous dit l’évangéliste Marc, « la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir » (Mc 12/37).

La malédiction des rieurs mentionnée par St Luc est à bien comprendre et il serait malhonnête de la sortir de son contexte : ce qui est en cause ici, ce n’est pas le rire et la joie en tant que tels, mais ce qui peut, éventuellement, les motiver. La preuve en est donnée deux versets plus haut avec l’invitation, dans une toute autre perspective, à se réjouir et à bondir de joie (cf. Lc 6/23) ! Ajoutons qu’il serait assez paradoxal, pour prétendre dénier au Christ le droit d’avoir ri ou simplement même souri, de vouloir prendre appui sur l’évangéliste Luc, celui qui, avec Jean, mentionne le plus souvent la joie, celle des disciples (Lc 2/10; 10/17; 19/37,41), mais aussi celle de Jésus (cf. Jn 15/11; Jn 17/13) et de Dieu lui-même (cf. Lc 15/7) !

Quant à la prétendue incompatibilité entre le rire et la gravité des propos de Jésus ou l’enjeu de sa mission, elle reflète surtout nos présupposés anthropologiques et religieux... des présupposés que la révélation de Dieu en Jésus vient, de fait, radicalement contester.

Que dire, par exemple, de son premier « signe » dans l’évangile de Jean ? Le messie n’aurait-il donc rien de mieux à faire que de rattraper l’imprévoyance d’un jeune marié ? Guérir un lépreux ou ressusciter un mort, voilà bien, à nos yeux, une activité digne du Messie - même s’il faut pour cela enfreindre l’interdit du travail un jour de sabbat -; mais changer de l’eau en vin pour le simple plaisir des invités à la fin d’une noce de campagne, voilà qui ne fait pas très sérieux !

Même s’il ne faut évidemment pas réduire à un simple tour de passe-passe ce que St Jean présente comme le premier d’une série de signes messianiques, en le sortant notamment de son contexte hautement symbolique, force est bien de constater que Jésus nous révèle ici comme en bien d’autres occasions un Dieu qui n’est ni avare de ses dons (Jn 2/6-10; Jn 6/13) ni étranger à la joie des hommes (cf. Lc 2/10; Jn 15/11; Jn 16/22,24; Jn 17/13) !

Renchérissant sur l’épisode du jeune Jésus parmi les docteurs de la loi (Lc 2/40-47), les évangiles apocryphes et nombre de représentations de l’iconographie religieuse font de Jésus enfant un adulte en miniature... qui ne rit, ne joue ni ne s’esclaffe jamais comme le font d’ordinaire les enfants, mais qui arbore toujours un visage sévère et grave. On le voit : les mêmes qui dénient à Jésus une véritable enfance lui dénient, adulte, le moindre humour. Au fond, n’est-ce pas toujours la même vieille hérésie docète qui se manifeste ici ? N’est-ce pas en effet faire injure à l’humanité de Jésus que de lui dénier le droit au rire ? Si le rire est bien le propre de l’homme et si Jésus-Christ a réellement et pleinement assumé la nature humaine, notre foi ne nous incline-t-elle pas plutôt à penser que Jésus a dû bel et bien rire en certaines occasions et souvent sourire ?

Source: www.portstnicolas.org

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Delsanto le Mar 21 Oct 2014 - 10:39

Il semblerait que Jésus ait dit au petit Vietnamien Marcel Van, que sa "vie avait été douloureuse mais pas malheureuse"!

On peut donc en déduire que Jésus a ri, bien entendu.

Semblable à tous les Hommes sauf en ce qui concerne le péché

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2468
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par pax et bonum le Mar 21 Oct 2014 - 11:09

"Selon vous... Jésus riait-il parfois ?"

NON

Rire et sourire sont différents.
Le rire est toujours moqueur de quelque chose,pas seulement de quelqu'un,mais d'une situation.
On rit quand on a fait un bon coup,roulé quelqu'un ou dit une bonne blague un peu "limite"

Le sourire est tout autre chose et il exprime la joie du paradis.Il est le lien entre Jésus et sa mère et entre la mère et son enfant pour tous les hommes.Une mère ne rit pas de son enfant,ce serait indigne.

A bientôt!
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6041
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par mariejesus le Mar 21 Oct 2014 - 11:32

Vu le monde tel qu'il était à l'époque, il fallait déjà qu'il gère ce monde de fou.

Heureux, il n'a pas du l'être, beau car il aimait, parfait aussi.
Mais je pense pas qu'il riait.

Fraternellement
avatar
mariejesus
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2398
Age : 30
Inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Delsanto le Mar 21 Oct 2014 - 11:49

pax et bonum a écrit:
"Selon vous... Jésus riait-il parfois ?"

NON

Rire et sourire sont différents.
Le rire est toujours moqueur de quelque chose,pas seulement de quelqu'un,mais d'une situation.
On rit quand on a fait un bon coup,roulé quelqu'un ou dit une bonne blague un peu "limit

A bientôt!

L'humour est très souvent porteur de moquerie, c'est vrai! Y compris de soi-même.

Mais pas toujours!

Moi je pense que Jésus a ri!

Pourquoi n'aurait-il pas ri, par exemple, de la réflexion d'un enfant, sur ceci ou cela? Réflexion innocente...

De plus, Jésus était tout à la fois Dieu et Homme. Or ne dit-on pas que le rire est le propre de l' Homme? ou qu' "un tel" a ri de bon coeur?

Donc, si Jésus n'avait pas ri, et de bon coeur, il n'aurait pas été Homme.

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2468
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Delsanto le Mar 21 Oct 2014 - 11:55

On ne peut pas affirmer que Jésus n'a jmais ri et affirmé qu'il était Homme!

L'affirmer revient à dire que rire est un péché..Et cela, ce n'est pas possible.

Prenez Raymond Devos: il a des sketches qui font rire sans qu'ils contiennent la moindre malice.. Ou s'ils en contiennent tous, alors,il est grand temps que je les réécoute...

Pour rire; tant pis!!!

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2468
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Delsanto le Mar 21 Oct 2014 - 11:59

Enfin, dire que Jésus n'a jamais ri, voudrait dire qu'il n'a jamais été enfant.

Moi j'ai vu ma petite -fille d'un an et demi rire aux éclats des bêtises de sa soeur âgée de 3,5 ans, qui la taquinait.

Dira-t-on que la première péchait en riant?

Delsanto
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2468
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Elmalina le Mer 22 Oct 2014 - 14:59

Pour ma part je suis sûre que notre Doux Jésus riait. Je suis même certaine qu'il avait un bon humour.  D'ailleurs pourquoi devrait on penser que Jésus ne riait pas? Quand Il rencontrait des petits enfants ne riait il pas avec eux??? Je suis sûre que si. Il n'est pas austère bien au contraire. Ce n'est que mon simple avis mais je le pense sincèrement!
avatar
Elmalina
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 740
Age : 37
Localisation : Gard
Inscription : 30/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Gregory1979 le Mer 22 Oct 2014 - 15:24

pax et bonum a écrit:
"Selon vous... Jésus riait-il parfois ?"

NON

Rire et sourire sont différents.
Le rire est toujours moqueur de quelque chose,pas seulement de quelqu'un,mais d'une situation.
On rit quand on a fait un bon coup,roulé quelqu'un ou dit une bonne blague un peu "limite"

Bah, ça c'est une des plus grande différence entre les Français et les Belges Wink
Nous les belges, on rit avec les gens Wink

Blague à part Wink Rire n'est pas forcément "se moquer".
Un bébé rit en voyant ses parents jouer avec lui.
Et Jésus na certainement pas été un bébé triste et râleur Wink

De plus, puisqu'il s'est fait homme, il a partagé nos émotions et nos réactions.
Joie, tristesse, colère (dans le temple), douleur,... pourquoi pas le rire ?

Ce n'est pas parce qu'on vit dans une société blasée qu'il en était de même à cette époque. Peut-être qu'ils exprimaient bien plus leurs sentiments que nous et se laissait aller à rire pour un oui ou pour un non.




avatar
Gregory1979
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1186
Age : 37
Localisation : Liege
Inscription : 22/05/2013

http://imitationjesuschrist.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Gilles le Mer 22 Oct 2014 - 16:02



Jésus, le dieu qui riait

Bonjour à toutes et à tous.


Jésus. Est-il vraiment utile de vous le présenter ? Jésus. Le fils de Dieu. Le Dieu fait homme. Tellement célèbre, tellement connu...  Mais comment se le figure-t-on ? Comment l'envisageons-nous ? Didier Decoin retrace comme un roman la vie de celui que les Chrétiens appellent le Messie. Mais ce roman n'en est pas vraiment un, puisqu'il s'agit des évangiles que l'auteur suit pas à pas. "Suivre pas à pas", c'est bien l'expression qui convient. Car la vie de Jésus est bien celle d'un marcheur. Un marcheur invétéré que ses disciples suivent pas à pas... Bien sûr, cet aspect de la vie du Christ est connu. L'infatigable marcheur qui traverse la Galilée, qui converti ses contemporains en se déplaçant de villes en villages, foulant la poussière de Palestine qui s'élève comme un sémaphore avertissant de l'arrivée de l'oint du Seigneur.



Mais comme le titre de ce roman, qui n'en est pas tout à fait un, l'indique, Didier Decoin s'arrête sur un autre aspect de la vie de Jésus. Et il s'interroge. Le Christ était-il un homme tel que la tradition nous le donne à voir ? Sérieux ? Docte ? Ou alors, aimait-il aussi sourire, rire, s'amuser ? Après tout, pourquoi Dieu en se faisant homme n'aurait-il pas adopté le propre de ce qui fait l'humanité : le rire ? Car après tout, Jésus aime la fête. Il le prouve à Cana. Jésus aime les bons repas. Jésus aime les enfants qu'il laisse venir à lui... et sans doute cela se fait-il dans les éclats de rire de tous et de chacun. Jésus aime la vie. Il sourit à la vie. Et tous autour de lui sourient à la vie : les soeurs de Lazare, les paralytiques qu'il guérit, les aveugles à qui il rend la vue, les apôtres à qui il se manifeste après sa mort... L'histoire du Jésus est donc bien une histoire joyeuse !


Certes, je l'avoue, j'ai eu un peu peur en entamant le récit. Peur que l'auteur ne fasse de Jésus qu'un homme... Mais lorsqu'on prend bien conscience de la narration particulière de ce récit (car il n'y a pas qu'un point de vue, mais de multiples avec lesquels l'auteur s'amuse parfois à nous destabiliser), on constate que rien n'est enlevé au caractère divin de Jésus. Il demeure ce pêcheur d'hommes qui révèle, par ses témoignages miraculeux, son essence divine jusqu'à la conversion des premiers chrétiens, ou pourrait-on dire des premières chrétiennes... Car les femmes tiennent une place considérable dans la vie de Jésus. Sourire.  Smile 


Source: Jésus, le dieu qui riait. - B.A.ba 03
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Sofoyal le Mer 22 Oct 2014 - 18:29

Certes, le fis de l'homme à ri et pleuré.
Certainement durant sa vie cachée.
Certainement moins souvent dans la partie de sa vie ou il exerça un ministère publique crucial qui connut de nombreuse 'hostilités résolues et déternimées.
Mais s'il n'avait pas ri il ne serait pas un homme comme nous...

Il est difficile de cerner la pensée des gens qui peuvent penser qu'Il n'ait jamais ri. Ils souffrent d'un mal étrange qui ne leur parait pas un mal.
Sourions-en avec indulgence et tournons vers dieu tous nos rires heureux!
avatar
Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2385
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par tous artisans de paix le Mer 22 Oct 2014 - 19:50

Je ne peux pas imaginer Jésus ne pas rire: il est bien trop joyeux pour cela. Et il trop d'humour!  Désolé


Luc 10

20 Du reste, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. "
21 Au même moment, il tressaillit de joie par l'Esprit-Saint, et il dit: " Je vous bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et les avez révélées aux simples. Oui, Père, car tel fut votre bon plaisir.



Philippiens 4

4 Réjouissez-vous dans le Seigneur en tout temps; je le répète, réjouissez-vous.
(...)
10 Je me suis vivement réjoui dans le Seigneur, de ce que j'ai vu refleurir enfin vos sentiments d'autrefois à mon égard; vous les aviez bien, mais l'occasion vous avait manqué.
11 Ce n'est pas à cause de mes besoins que je parle ainsi, car j'ai appris à me suffire avec ce que j'ai.
12 Je sais vivre dans le dénûment, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et par tout j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la détresse.



Bien sûr, Jésus a aussi connu des moments difficiles:

- la déception face à la dureté de coeur de certains
- les pièges des pharisiens
- le rejet d'une partie de la population
- l'angoisse à Gethsemani
- etc...


Et il va de soi qu'il ne riait pas des blagues de mauvais goût, et qu'il ne se moquait pas non plus.


De même, en ce qui nous concerne, il y a des moments où il nous faut demander pardon et faire pénitence, plutôt que de rire, comme nous le dit Saint Jacques, dans sa lettre:


Jacques 4

6 Mais il donne une grâce d'autant plus grande, selon ce que dit l'Ecriture: " Dieu résiste aux orgueilleux, et il accorde sa grâce aux humbles. "
7 Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il s'enfuira de vous.
8 Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes à l'âme double.
9 Sentez votre misère; prenez le deuil, et pleurez que votre rire se change en pleurs, et votre joie en tristesse.
10 Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. Frères, ne dites point de mal les uns des autres.



Et il ne s'agit pas, non plus, de vivre sa vie en ne faisant que jouir de l'existence et en ignorant les pauvres, comme le faisait le riche dans la parabole de Lazare et du riche.


Il me semble que c'est dans ce sens que l'on peut comprendre le passage suivant:


Luc 6

20 Et lui, levant les yeux sur ses disciples, disait: " Heureux, vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous!
21 Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés! Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez!
22 Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu'ils vous excommunieront et insulteront, et proscriront votre nom comme mauvais à cause du Fils de l'homme.
23 Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez (de joie), car voici que votre récompense est grande dans le ciel: c'est ainsi en effet que leurs pères traitaient les prophètes.
24 Mais malheur à vous, les riches, car vous tenez votre consolation!
25 Malheur à vous, qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim! Malheur à vous, qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes!


Saint Paul nous disait aussi:


Romains 12

15 Réjouissez-vous avec ceux qui sont dans la joie; pleurez avec ceux qui pleurent.



Et, bien sûr,être dans la joie ne signifie pas nécessairement passer son temps à rire. Le pape disait qu'il ne faut pas confondre la joie qui est profonde et la gaieté: http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t21790-pape-le-chretien-est-joyeux-et-non-une-face-de-piment-au



Mais dire qu'il ne faut pas rire et que Jésus ne riait jamais, je n'y crois pas un seul instant.



D'ailleurs, dans le passage du paralysé qui est descendu par le toit, j'imagine assez Jésus éclater de rire face à l'initiative surprenante, audacieuse et pleine de foi:


Marc 2


1 Après quelque temps, Jésus rentra à Capharnaüm, et l'on apprit qu'il était dans la maison.
2 Il s'y rassembla tant de gens qu'il n'y avait plus de place, même aux abords de la porte; et il leur donnait l'enseignement.
3 Et on vient amenant vers lui un paralytique, porté à quatre.
4 Et, comme ils ne pouvaient l'amener jusqu'à lui à cause de la foule, ils découvrirent le toit à l'endroit où il était, et, ayant fait une ouverture, ils descendirent le grabat où le paralytique était étendu.
5 Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : " Mon fils, tes péchés sont remis. "



Very Happy


Je conclurai en citant l'Ecclésiaste, chapitre 3:


1 .Il y a un temps fixé pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel:
2 .Un temps pour naître, et un temps pour mourir; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté;
3 .Un temps pour tuer, et un temps pour guérir; un temps pour abattre, et un temps pour bâtir;
4 .Un temps pour pleurer, et un temps pour rire; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser;




Amitiés Coucou



PS: Dieu n'a-t-il pas crée le rire?
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3323
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Elmalina le Jeu 23 Oct 2014 - 11:05

mariejesus a écrit:

Heureux, il n'a pas du l'être

Je pense qu'il a du être heureux ne serait ce que dans son enfance. Qui ne serait pas un enfants heureux entourée de Marie et de Joseph comme parents???? Étonné

De plus il s'est livrer pour nous avec amour. Quand nous faisons quelque chose par amour cela ne nous rend il pas heureux???

Fraternellement Dove
avatar
Elmalina
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 740
Age : 37
Localisation : Gard
Inscription : 30/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Gilles le Jeu 23 Oct 2014 - 15:37

mariejesus a écrit:Vu le monde tel qu'il était à l'époque, il fallait déjà qu'il gère ce monde de fou.

Heureux, il n'a pas du l'être, beau car il aimait, parfait aussi.
Mais je pense pas qu'il riait.

Fraternellement

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked

comique



Jésus était-il un homme heureux ?


La question a de quoi surprendre. On est tenté de répondre que, si Jésus est Dieu, soit la question ne se pose pas, soit la réponse est évidente et il était heureux. On peut aussi considérer que l’homme fut nécessairement inquiet, que sa mission fut un échec retentissant, et qu’il est difficile de penser qu’un tel homme qui achève sa trajectoire supplicié sur une croix, abandonné des siens à l’issue d’un procès bâclé, puisse être qualifié d’« homme heureux ».


Cependant, réfléchir à la question, c’est prendre au sérieux ce que fut Jésus dans son destin humain et, à travers lui, considérer nos propres destins. Tout d’abord, ce qui frappe à la lecture des évangiles, c’est qu’il y est souvent question de bonheur, l’exclamation « Heureux… » revenant à de nombreuses reprises.


Si nous lisons les Béatitudes comme un programme de bonheur proposé par Jésus, il est aisé de vérifier que, selon les critères qu’il donne lui-même, Jésus est un homme heureux. Il a, d’une certaine façon, appliqué son programme : il a choisi d’être pauvre, il a fait partie de ceux qui sont affamés de justice, il a pleuré sur le malheur et l’injustice et, pour finir, il a été insulté, haï, persécuté à cause de l’Évan­gile qu’il annonçait.


Cependant, le « bonheur » paradoxal de celui qui, certes, souffre mais demeure fidèle à lui-même et à sa propre exigence de vie, peut sans doute être lu à un autre niveau.


Un seul mouvement


Les textes évangéliques ne nous montrent pas Jésus d’humeur égale, très loin de là. Il est troublé par la rencontre des autres. Il se laisse émouvoir ou, au contraire, est capable de colère. Il n’est pas un homme sage, au sens où il serait un homme qui maîtrise ses émotions. Point de stoïcisme en lui. Il pleure avec ses amies en deuil devant le tom­beau de Lazare, et gageons qu’invité à des banquets et des festins, il savait être joyeux convive.


Ce n’est donc pas dans la figure de l’impassibilité qu’il nous faut chercher un Jésus heureux. En revanche, il est clair qu’il est un homme unifié. Contrairement à saint Paul qui explique qu’il fait le mal qu’il voudrait éviter, qu’il ne fait pas le bien qu’il voudrait faire, Jésus, lui, semble toujours être en plein accord avec lui-même et libre. Cet homme, tel que nous le montrent les textes, est, dit et fait d’un seul mouvement puissant et profond de l’être. Sans doute est-ce cette unité intérieure qui lui donnait cette autorité que les textes ne cessent de souligner.


Accord intérieur


Nous-mêmes, au-delà des ennuis et des chagrins ordinaires de nos existences, ne sommes-nous pas surtout malheureux de cette blessure intérieure qui nous laisse intimement divisés. Qui d’entre nous ne désire pas être capable d’accor­der son être, sa parole et ses actes ? « Que votre oui soit oui », dit Jésus.



C’est cet accord, cette unité de l’être que nous voyons en sa personne. Il est l’homme sauvé de la division, capable d’accor­der sa volonté à celle de celui qu’il nomme « Père ». Il porte en lui, et pour nous, la promesse de cet accord intérieur. C’est en nous laissant unifier intérieurement que nous pourrons être vraiment, à son image, des cœurs simples, facteurs de paix et de justice. 
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Marie Rose le Jeu 23 Oct 2014 - 17:07

L'apparition se montre. Bernadette dit le chapelet, après quoi, Antoinette fournit plume et papier à Bernadette qui, sur l'instance de Madame Milhet, demande à la dame:"Voulez-vous avoir la bonté de mettre votre nom par écrit ?" la dame rit, et parle pour la première fois : "Ce n'est pas nécessaire."
Et à un moment Bernadette dit même au curé "elle s'est mise à rire"
Ce rire elle en fera plusieurs fois mention dans ses écrits
Donc si la Sainte Vierge rit...
Et puis le rire est magnifique, entendons celui des enfants, d'ailleurs Jésus nous demande de leur ressembler,il vient de Dieu,mais ricaner par contre vient du diable
avatar
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2617
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par adelinec le Ven 14 Nov 2014 - 23:07

rions un peu :

Adeline veut être une SAINTE ....(
affirmation terrifiante lue en dessous de la présentation malgré moi)

Alors le démon qui me poursuit veut que j'entre au couvent histoire d'être sûr que je ne me marie pas, il ne veut pas que j'ait de relations sexuelles.

Alors je dis à NSJC : "je voudrais que le Saint Esprit me trouve un époux"
(et naturellement je ne manque pas de faire une  liste des qualités indispensables... NT à l'appui)

Et voilà qu'une voix me répond : authentique
"On ne bâtit pas sur un pont !!!" et inutile de chercher une pierre (=un homme sans coeur) en guise d,oreiller...  

Oui,Ange aureole  il se peux que je prenne le chemin de la sainteté car ils sont au moins d'accord sur une chose,

(il n'y a vraiment pas de dualité (new age))

On ne sait sils ont été faire un pari au café comme pour le pauvre Job soeur

adelinec
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 359
Inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par vévette le Ven 14 Nov 2014 - 23:35

Quand on va dans un monastère, on sent les moines joyeux, alors pourquoi Jésus ne l'aurait-il pas été ? Il n'avait certainement pas une tete d'enterrement aux Noces de Cana.
avatar
vévette
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1270
Localisation : Bretagne
Inscription : 13/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Gilles le Sam 15 Nov 2014 - 3:51

vévette a écrit:Quand on va dans un monastère, on sent les moines joyeux, alors pourquoi Jésus ne l'aurait-il pas été ? Il n'avait certainement pas une tete d'enterrement aux Noces de Cana.

Bravo     Merci!     Super Thumbsup

Je suis entièrement de votre avis chère "vevette" ! Bravissimo

Je n'imagine pas du tout notre cher Jésus assis seul dans un coin avec une "face d'enterrement", alors que c'était la fête aux Noces de Cana.   abruti-smiley

Les "témoins de Jéhovah" affirment que Jésus avait changé l'eau en jus de raisin, et non pas en vin alcoolisé. Quelle stupidité de leur part ! Annoyed and disappoi

Bien fraternellement...

Gilles.   Chapeau
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Tibelle07 le Sam 15 Nov 2014 - 11:27

Quand on rentre dans un couvent , dans un monastère , dans une Eglise , dans une basilique ou encore dans une cathédrale on ressent de la joie pas de la tristesse , les sœurs et les prêtres sont toujours avec un grand sourire ils n'ont pas une tête de fouine Very Happy par exemple quand moi je vais servir a l'autel je suis toujours contente et euphorique (dans un sens calme bien sur) et non pas triste ou mécontente. Une communauté chretienne qu'elle soit laic ou religieuse est toujours joyeuse et tout le monde rit , personne ne pleure Wink Avouez que être heureux alors que notre Dieu est triste c'est assez illogique. Défois Jesus est triste car beaucoup s'éloignent de lui mais il est heureux de voir certains de ses enfants profiter de la vie et porter sa Parole. On est créer a l'image de Dieu , on a les mêmes sentiments et émotions donc l'euphorie comme la tristesse tout le monde là.
avatar
Tibelle07
En adoration

Féminin Messages : 2771
Age : 18
Localisation : France
Inscription : 05/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par adelinec le Sam 15 Nov 2014 - 11:34

Bon, je me fais une raison.
J'en entends un qui dit "toute résistance est inutile"

L'amour d,un fakir est une illusion Bow down
L'amour d'un démon ... une tromperie
L'amour d'un homme ... une affaire
l'amour d'Adeline ... une terre en jachère
l'Amour du Christ est LUMIÈRE Flower white

adelinec
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 359
Inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Clara le Sam 15 Nov 2014 - 13:07

avatar
Clara
Va recevoir Jésus Christ

Féminin Messages : 42
Inscription : 10/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par pax et bonum le Dim 16 Nov 2014 - 16:23

Je vois qu' l'on tombe toujours dans le même panneau.

Le contraire de la tristesse est la joie profonde.

La joie de la Vierge est dans son sourire...

Quant au rire,on dit souvent et on peut souvent le constater:

"d'abord le rire,ensuite les coups"

Et les psaumes:"les rires des moqueurs et des buveurs de boissons fortes"
Il est forcément psychologique:un bon" Laurel et Hardy" fait du bien et un "Charlot" détend l'atmosphère...mais la béatitude de la Vierge est d'un autre ordre!
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6041
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par vévette le Dim 16 Nov 2014 - 16:26

Pourtant, entendre rire un enfant, c'est formidable !

et les enfants malades, on fait tout pour les faire rire : "le rire médecin" par exemple.
avatar
vévette
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1270
Localisation : Bretagne
Inscription : 13/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par vévette le Dim 16 Nov 2014 - 16:28

avatar
vévette
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1270
Localisation : Bretagne
Inscription : 13/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par al3 le Ven 12 Déc 2014 - 23:14

Bonsoir,
Notre Seigneur Jésus Christ ne peut pas être une personne qui n'a jamais ri,lui qui est tellement positif, bon, aimant!

De nos jours le monde est tellement perverti qu'il est difficile d'imaginer un autre rire que la moquerie, que le rire de mauvais goût.
Il y a des bons rires, les rires innocents, les rires de bon coeur, sans aucune once de méchanceté ou de perversion.
On peut rire sans être excessif, mais avec respect et modération.

Maria Valtorta, qui a retranscris des passages de la vie de Jésus Christ, nous le rapporte à plusieurs reprises, dont ce passage où Jésus plaisante gentiment, Tome 4 Chapitre 117:
http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2004/04-117.htm

[...]"Vraiment ? Mais cela n'est rien, femme, à côté du vrai crocodile. Il est au moins trois fois plus long et plus gros."

"Et affamé aussi, celui-là était rassasié de couleuvres ou de lapins sauvages."

"Miséricorde ! Des couleuvres aussi ! Mais où nous as-tu amenés, Seigneur !" gémit Marthe. Elle est si effrayée que tout le monde se laisse gagner irrésistiblement par l'hilarité.

Hermastée, qui s'est toujours tu, dit : "N'ayez aucune crainte, Il suffit de faire beaucoup de bruit et tous s'enfuient. Je m'y connais. J'ai été plusieurs fois en basse Égypte."

On se met en marche en battant des mains et en frappant sur les troncs d'arbres. Le passage dangereux est franchi. Marthe s'est placée près de Jésus et demande souvent : "Mais il n'y en aura vraiment plus ?"

Jésus la regarde et secoue la tête en souriant, mais il la rassure : "La plaine de Saron n'est que beauté, et désormais nous y sommes. Mais en vérité, aujourd'hui les femmes disciples m'ont réservé des surprises ! Je ne sais vraiment pas pourquoi tu es si peureuse."

"Je ne le sais pas moi-même. Mais tout ce qui rampe me terrorise. Il me semble sentir la froidure de ces corps, certainement froids et visqueux, sur moi. Et je me demande aussi pourquoi ils existent. Ils sont peut-être nécessaires ?"

"Cela, il faudrait le demander à Celui qui les a faits. Mais crois bien que, s'Il les a faits, c'est signe qu'ils sont utiles, ne serait ce que pour faire briller l'héroïsme de Marthe" dit Jésus avec un fin scintillement dans les yeux.

"Oh ! Seigneur ! Tu plaisantes et tu as raison, mais moi j'ai peur et je ne me vaincrai jamais." [...]

J'ajouterai que même des Saints comme par exemple Saint Padre Pio ou le Curé d'Ars avaient de l'humour sans être excessif, sans être moqueur,
souvent un humour qu'on pourrait qualifier d'innocent, bon enfant,
qui n'a rien à voir avec l'humour "perverti et moqueur" du monde.

Amicalement,
avatar
al3
Pour le roi

Masculin Messages : 651
Localisation : --------
Inscription : 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par carolemystique le Mar 3 Fév 2015 - 21:09

Elmalina a écrit:Pour ma part je suis sûre que notre Doux Jésus riait. Je suis même certaine qu'il avait un bon humour.  D'ailleurs pourquoi devrait on penser que Jésus ne riait pas? Quand Il rencontrait des petits enfants ne riait il pas avec eux??? Je suis sûre que si. Il n'est pas austère bien au contraire. Ce n'est que mon simple avis mais je le pense sincèrement!
je pense comme vous,le rire c'est la joie aussi,dans les écrits de maria valtorta il rit suite à des répliques que ce font deux de ses apotres et celà devait étre bon de l'entendre rire lui qui a si souffert. Very Happy
avatar
carolemystique
Avec l'Archange Saint Michel

Féminin Messages : 187
Age : 52
Localisation : l'ouest
Inscription : 01/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon vous... Jésus riait-il parfois ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum