Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Aller en bas

LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par Gilles le Sam 26 Juil 2014 - 14:41




Nous avons voulu démontrer les fondements bibliques de la doctrine catholique, comment elle s'enracine dans la Parole de Dieu et ne la contredit nullement.
Mais ne nous faisons pas d'illusion. Beaucoup de nos frères chrétiens ne seront pas convaincus par nos réponses.
* Car certains refusent obstinément tout dialogue et toute réflexion : ils sont tellement sûrs de LEUR vérité, et convaincus que tous les autres sont plongés dans l'erreur et la perdition. C'est l'attitude SECTAIRE.
* D'autres frères peuvent avoir une lecture et une interprétation de la Bible qui diffèrent de la nôtre. Certaines divergences peuvent être compréhensibles, et le dialogue possible.
* Mais d'autres divergences peuvent provenir d'une MANIPULATION de la Bible. C'est le cas lorsque :
1. Des versets bibliques sont sortis de leur contexte et utilisés pour appuyer une idée personnelle.
Par exemple quand on utilise l'Antichrist et la "Bête" de l'Apocalypse pour désigner et accuser l'Église catholique, ceci sans tenir compte de la pensée et du contexte de l'Apocalypse.
2. D'autres versets sont gommés ou oubliés.
On ne cite que .les versets conformes à la « doctrine » que l'on soutient. Le résultat, c'est une lecture partielle et tronquée de la Bible.
A ce compte, il est facile de faire dire à la Bible n'importe quoi. On pourrait même prouver que l'évangile se contredit Exemple: en Jn 3.22, nous lisons que « Jésus baptisait » ; et en Jn 4.2, il est écrit que « Jésus ne baptisait pas lui-même. » Autre cas, observé dans cette brochure : On "oublie" que Dieu prescrit certaines statues
(Ex 25 ; Nbr 21) et par conséquent, on considère toutes les statues religieuses comme des idoles !

Pareille manipulation du message biblique n'est pas nouvelle. L'apôtre Pierre nous prévient de ce que, dans les lettres de Paul, « il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine. » (2 Pi 3.16) Cet avertissement vaut donc pour l'ensemble de la Bible.
Si nous lisions la Bible avec plus d'honnêteté et de bon sens, il y aurait moins de divisions entre chrétiens.
Achevons par quelques souhaits ou recommandations.
A mes frères catholiques
* Par leurs critiques, les autres Églises (ou les sectes) nous invitent à une autocritique.
Avant de les taxer de sectes, et de se boucher les oreilles à leurs critiques, reconnaissons nos lacunes et nos faiblesses, tâchons de comprendre le bien-fondé éventuel de leurs reproches. Assurément, l'Église catholique serait moins critiquée et il y aurait moins de sectes, si nous, catholiques, étions plus vivants dans la foi et le témoignage chrétien.
* Reconnaissons que certaines dévotions ou pratiques 'traditionnelles' sont parfois plus proches du fétichisme que de la vraie foi chrétienne. Cela manifeste une foi faible, infantile, qui n'est pas toujours loin de l'hérésie et du contre témoignage. Un chrétien mûr dans sa foi se doit de comprendre ses traditions religieuses, de pouvoir les justifier, et au besoin de les corriger.
* Les critiques contre le catholicisme nous obligent donc à approfondir notre foi par la lecture et la méditation personnelle de la BIBLE. Il est impardonnable de demeurer dans une ignorance crasse de la Parole de Dieu, qui est le fondement de notre foi. « Ignorer les Écritures, c'est ignorer le Christ! » (St Jérôme)
Trop de catholiques restent ainsi d'éternels bébés spirituels !
* Les critiques sont aussi suscitées par le piètre témoignage de vie chrétienne et évangélique de trop nombreux baptisés.
« A la messe le dimanche. Chez le marabout la semaine », dit-on. Ou au 2ème bureau. Ou dans le faux, la corruption, le vol.
Se prétendre alors chrétien et catholique, c'est faire preuve d'hypocrisie, ou d'une complète méprise quant à la vie chrétienne . -- Un verni 'chrétien' sur du bois pourri.
* Trop de fidèles se disent catholiques par tradition seulement ou par la carte de baptême - et non par conviction profonde et personnelle. « Mon grand père était catéchiste; mon père était dans la chorale latine. Donc je reste catholique » Ou encore : «Je suis baptisé, communié, confirmé. Voici ma carte de baptême. » NON, ce n'est pas cela qui fait le vrai chrétien catholique !
La foi ne repose pas d'abord sur des traditions ou des rites, mais sur l'engagement personnel vis-à-vis de Dieu et du Seigneur Jésus.
Certes, nous sommes redevables de notre Église, du témoignage de nos aînés dans la foi, de leur engagement et de leur dévouement parfois héroïque. Et les sacrements restent le canal sacré de la grâce divine.
Mais il faut que chaque fidèle comprenne l'importance de ce qu'on nomme la « NOUVELLE NAISSANCE » :
choisir et recevoir le Seigneur Jésus-Christ comme Seigneur (Maître) et Sauveur PERSONNEL dans notre cœur; et demeurer en communion avec lui et l'Esprit Saint dans toute notre vie. Bien sûr, cette nouvelle vie est impossible par nos propres forces et sans la grâce du St Esprit. Cependant, c'est cela que nous devons rechercher, et cela seulement qui fait le vrai chrétien.
C'est donc à la vie dans le Christ que doivent tendre tous les fidèles et les ouvriers apostoliques.
Ne nous contentons pas d'inculquer ou d'assimiler une 'doctrine' ou une morale, et d'administrer ou de recevoir des sacrements. Il faut avant tout ÉVANGÉLISER, c'est-à-dire accueillir et faire accueillir le Christ et sa Bonne Nouvelle qui, seule, peut transformer nos vies.
« Avant de parler des commandements de Dieu, il faut parler du Dieu des commandements » (p. Émilien Tardif).
* Mais pour cela, comprenons notre responsabilité, nous, fidèles catholiques, et surtout nous qui sommes ministres de l'évangile (catéchistes, prêtres. . .) : nous devons être des MODÈLES. Avant de parler de Dieu et de ses commandements, nous devons d'abord en témoigner dans notre vie personnelle. Sommes-nous modèles de vie ? Somme-nous imitables ?
C'est en raison du contre témoignage provoqué par des chrétiens que tant de gens restent loin du Seigneur ou se sont éloignés de l'Église. Tous, nous devrions pouvoir dire avec Paul :
« Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. » (Phil 3.17).
« Nous ne donnons à personne aucun sujet de scandale pour que le ministère ne soit pas décrié. » (2 Cor 6.3)
Reconnaissons et retenons tout ce qui est bon chez nos frères des autres églises ou assemblées chrétiennes.
Il est trop facile de taxer de 'sectaires' tous ceux qui ne sont pas d'accord avec nous, et de ne voir que leurs travers ou leurs déviances.
Si nous ne voulons pas qu'ils nous traitent trop vite d'idolâtres ou d'apostats, ne les traitons pas trop vite de sectaires.
Il serait injuste de taxer de SECTES toutes les églises ou assemblées pentecôtistes ou 'apostoliques'. Certes, l'esprit sectaire ne manquera jamais dans ces milieux – avec beaucoup d'incompréhensions vis-à-vis du catholicisme. Et avec des déviances et des excès que nous n'avons pas à leur envier. Mais toutes ne sont pas forcément des SECTES! (voir Sur les SECTES et l'esprit sectaire ci-après).
Accuser de 'sectes' tous ceux qui ne pensent pas comme nous et qui nous critiquent, ne serait-ce pas avoir, à notre tour, un esprit étroit et quelque peu 'sectaire' ?
Reconnaissons les qualités dont font preuve de nombreux 'frères séparés' : amour de la Parole de Dieu, ferveur, crainte de Dieu, zèle apostolique... Bien sûr, ils n'en ont pas le monopole. Mais on ne peut nier non plus que l'Esprit Saint travaille aussi chez ceux d'entre eux qui sont de bonne volonté, et qui manifestent un esprit fraternel et évangélique.
L'Esprit n'est pas la propriété d'une Église. « Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de. quiconque est né de l'Esprit. » (Jn 3 .Cool
On ne peut douter qu'à travers nos frères des autres dénominations chrétiennes l'Esprit nous provoque au réveil spirituel. De même que le Renouveau charismatique catholique s'est répandu dans notre Église à partir du mouvement pentecôtiste ( U.S.A, début 20ème siècle), ainsi en va-t-il encore aujourd'hui. Nous avons beaucoup à prendre et à retenir de bon chez nos frères des autres Églises. Avec discernement certes.
Jésus nous en donne la leçon. A son apôtre Jean qui lui disait: « Maître, nous avons vu quelqu'un chasser les démons en ton nom, et nous avons voulu l'en empêcher, car il n'est pas avec nous pour te suivre », Jésus répondit: « Ne l'empêchez pas : celui qui n'est pas contre vous est pour vous. » (Lc 9.49-50).
Cette leçon de Jésus pourrait s'adresser particulièrement à tous les fidèles catholiques qui accusent et rejettent systématiquement comme 'sectaire' tout ce qui n'est pas proprement catholique,
Cette façon de diaboliser tout ce qui n'est pas catholique, c'est de L'INTOLÉRANCE. Cette étroitesse d'esprit est d'autant plus regrettable qu'elle empêche nombre de fidèles de recevoir les valeurs évangéliques et les richesses spirituelles de leurs frères non-catholiques.
Comment ne pas mentionner ici la très riche littérature protestante et évangélique, qui, en Afrique, n'a pas d'équivalent dans la plupart de nos milieux catholiques ? Qu'on ne s'étonne pas de voir ensuite des catholiques chercher dans les autres Églises la nourriture spirituelle dont ils ont manqué dans leur propre Église !
A qui la faute ?

* Mais reconnaître nos défauts, et reconnaître aussi les valeurs chrétiennes chez nos frères séparés ne signifie pas qu'il faille écouter le premier venu qui nous présente des versets bibliques et qui nous dit : « l'Église vous trompe ». Allons demander conseil auprès d'un prêtre ou d'un fidèle catholique ferme et intelligent dans sa foi.
Gardons-nous de la tentation de ne voir QUE LES QUALITÉS des 'autres', et QUE LES DÉFAUTS de notre Église.
Certes, reconnaissons toujours le bien chez les autres, et tâchons de nous en inspirer. Mais n'oublions que les apparences sont parfois trompeuses. Chaque médaille a son revers. Bien qu'elle ne soit pas toujours exemplaire, notre Église n'est pas la dernière à vivre des vraies valeurs évangéliques, notamment la CHARITÉ, la PAIX, l'HUMILITÉ.

A mes frères qui critiquent le catholicisme...

A mes frères chrétiens qui critiquent l'Église catholique, on est en droit de rappeler les exigences de l'évangile :
* Il faut se référer à TOUTE la Parole de Dieu, pas seulement à certains versets. Et comprendre celle-ci selon l'esprit, pas seulement selon la lettre (cf. Jn 6.63 ; 2 Cor 3.6). Évitons autant l'interprétation LIBÉRALE de la Bible (ou 'moderniste'), qu'une lecture LITTÉRALE de celle-ci (ou 'fondamentaliste').
* Gare au pharisaïsme : se croire meilleur que les autres, se prétendre pur, « converti» L'orgueil spirituel est le plus insidieux des péchés. (cf. Lc 18.9-14).
* Notre devoir est de prêcher le Christ « dans de bons sentiments » et non « en esprit de rivalité » (Phil 1.15). Que cessent donc ces longs et stériles réquisitoires anti-catholiques dans certaines églises ou prédications, plus acharnées à dénoncer le catholicisme qu'à annoncer l'évangile.
* Si nous nous réclamons du même Seigneur Jésus Christ, nous devons avant tout chercher l'unité et la communion fraternelle, selon la volonté du Seigneur lui-même (Jn 17.11-23 ; lire 1 Cor 13.4-7). Cela réclame le dialogue fraternel entre chrétiens, pour mieux se comprendre et se respecter.
Nos divisions sont l'œuvre de la bêtise, du péché, et de Satan.
La communion fraternelle est le fruit de l'évangile et de l'Esprit Saint. C'est une exigence du témoignage évangélique dont notre monde a tant besoin. Il est urgent que tous les chrétiens s'unissent dans le même combat évangélique, au service de la Vérité, et contre l'iniquité qui mine l'homme et la société (Voir texte p. 66-67).
* Il est certain que le catholicisme est difficile à comprendre pour qui ne reconnaît que la Bible seule. Et on ne peut nier les problèmes dont fait état le présent document.
Mais ce n'est pas une raison de diaboliser l'Église catholique (« grande prostituée », «pape Antichrist » etc.). Cette opinion, quoique largement répandue dans la littérature et les milieux anti-catholiques, est-elle vraie et vérifiée ? Les « preuves » alléguées sont-elles objectives ?
Il est facile de trouver et de brandir comme pièce à conviction des citations tirées hors contexte, des événements regrettables, des 'brebis galeuses', des scandales ; cela ne manquera jamais. Mais cela représente-t-il la vérité sur l'Église catholique ? Ceux qui la critiquent connaissent-ils ses fruits évangéliques et sa sainteté authentique ?
Nombre de critiques contre l'Église catholique ne sont qu'un tissu de médisances et de calomnies qui font le jeu du « diviseur » et du « père du mensonge » , le DIABLE ! (cf. Jn 8.44)
AVANT DE CRITIQUER l'Église catholique :
* Assure-toi que tu connais vraiment ce que tu critiques
* Et regarde d'abord ta propre communauté ou église : Es-tu sûr qu'elle vit vraiment les valeurs évangéliques ? Elle aussi a sûrement ses déviations ses misères, ses 'démons'...
A mes frères des « Eglises réveillées »
(pentecôtistes, apostoliques, assemblées de Dieu, « vraies églises...», etc. )
* Nous pouvons admirer votre zèle et votre ardeur à vivre la repentance et la nouvelle naissance.
* Mais que dire de la suffisance de certains d'entre vous ? Et du mépris qu'ils manifestent à l'encontre des autres confessions chrétiennes ? Vous n'avez pas le monopole de la vie évangélique !
« Moi, je suis né de nouveau, je ne pèche plus », osent déclarer certains d'entre vous ! Ne serait-ce pas là le plus insidieux des péchés, celui du pharisaïsme que Jésus dénonçait sans concession ? (cf. Lc 18.9-14...)
N'est-ce pas faire mentir la Parole de Dieu ?
« Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est pas en nous. » (1 Jn 1.10)
Certes, vous ne commettez peut-être plus les péchés les plus 'populaires' (fornication, vol...). Mais qu'en est-il de l'humilité et de la charité fraternelle ?
* II est excellent de prêcher et de vouloir vivre la repentance et la nouvelle naissance. Mais n'oublions pas que la lettre sans l'esprit TUE. Si repentance et nouvelle naissance ne sont pas vécues dans l'esprit évangélique, elles se réduisent à une loi et une lettre mortes.
* C'est donc à leurs fruits que l'on reconnaîtra les vrais chrétiens, comme l'arbre se reconnaît à ses fruits (Lc 6.43... ). Ces fruits sont ceux du St Esprit : charité, joie, paix, patience, douceur, maîtrise de soi. (Gal 5.22). Les vrais chrétiens et authentiques pasteurs d'Église sont ceux qui n'ont d'autre souci que de vivre et d'annoncer Jésus et l'évangile sans tribalisme d'églises. On les reconnaîtra à leur joie de partager et de vivre leur foi avec leurs frères des autres Eglises.
* Toi qui te dis « né de nouveau », quel visage de l'évangile présentes-tu ? Si ton visage est « attaché » et crispé par la critique permanente - ou même l'horreur du péché! - crois-tu que tu présentes le visage de Jésus ? Comment t'étonner alors qu'on te qualifie de sectaire ? Quelle déplorable « publicité » pour l'évangile, qui fait plutôt fuir ! Quant au sourire « odontol » et commercial, il ne peut tromper longtemps : le démon connaît bien ce sourire, lui qui se déguise en ange de lumière; et ses disciples font pareil (2 Cor 11.14).
* Gare à l'esprit sectaire : esprit puritain, fanatique et intolérant, qui diabolise tout en prétendant détenir l'exclusivité de la vérité et du salut. On en vient alors à diviser des familles, jusqu'à détourner des enfants de leurs parents sous prétexte de les arracher à un milieu païen. Et si un membre risque .de nuire à la « bonne réputation » du groupe, il est exclut comme un indésirable et un débauché. (Sur les SECTES : voir ci-après)
* Celui qui me dit: « Abandonne ton Église, viens dans mon assemblée », n'est-il pas sectaire ? Le prosélytisme ou le racolage religieux ne sont pas de Dieu. Nous ne pouvons qu'inviter dans notre communauté chrétienne, en laissant l'Esprit Saint agir à sa guise. Nous ne sommes pas chargés de faire la propagande de notre Église, mais de conduire à Jésus Christ. Nous devons d'abord être les témoins du Christ - ses « poteaux indicateurs » -- et non des démarcheurs de notre Église.
Dieu 'est pas sourd! Il 'est pas comme Baal, dot se moquait le prophète Elie: "Criez plus fort. Car Baal est u dieu: il a des soucis ou des affaires, ou il est en voyage; peut-être dort-il et se réveillera-t-il" (1 Rois 18,27).
On pourrait en dire autant de certaines pratiques d'exorcismes où l'o crie pour prendre autorité sur les démons. Comme disait un vrai exorciste: "Inutile de crier: le démon n'est pas sourd."
* Et pour bien prier, ou pour avoir une vraie autorité spirituelle, il n’est pas nécessaire de crier comme tant de 'prédicateurs' aujourd'hui, dont les prêches ressemblent plus à des meeting politiques qu'à l’annonce de la Bonne Nouvelle.
Des églises et assemblées de tout acabit prolifèrent aujourd'hui de façon anarchique tel un cancer spirituel. On en trouve à tous les coins de rue, toutes plus « vraies » que les autres, plus « apostoliques », plus « réveillées », pour une vie « plus profonde»...
Toutes se réclament de la Bible et se prétendent investies du Saint Esprit. Pourquoi alors tant de divisions ? Y aurait-il plusieurs Esprits Saints! ? Loin de promouvoir le règne de Dieu, cet éclatement déchire le Corps de Christ.
Cette concurrence de chapelles se fait par l'attrait des délivrances et des guérisons miraculeuses. (C'est "l'évangélisation de puissance ".) A coup de publicité tapageuse et racoleuse : « Croisade d'explosion des miracles », où guérisons et délivrances miraculeuses figurent à la UNE du programme !
Ces croisades d'évangélisation versent dans l'auto glorification et sont contraires à l'évangile. Jésus a toujours refusé la publicité par les miracles (ex. : Mc 7.36). Les vrais miracles ne sont que des signes qui accompagnent l'annonce de l'évangile et attestent sa véracité. Alors que les miracles programmés tournent à la MANIPULATION, à L'ESCROQUERIE, à L'HYSTÉRIE (psychique ou démoniaque) à L'HYPNOSE, ou aux SUBTERFUGES (avec des 'malades' que personne ne connaît, mais que l'on retrouve, toujours les mêmes, dans les croisades! )
Cette confusion et cette concurrence sauvage d'« églises » ou d'assemblées déchirent le Corps de Christ, et font finalement le jeu du Diable, « l'embrouilleur ». Cela suscite dans les esprits la défiance à l'égard de toute forme l'évangélisation. Finalement, c'est la véritable évangélisation et les vrais ouvriers de l'évangile qui deviennent ou deviendront eux-mêmes suspects d'être 'sectaires' !
Ce ne sont ni la prédication tonitruante, ni les miracles ou manifestations de puissance, ni la chasse acharnée aux démons, qui prouvent que nous demeurons dans la volonté de Dieu et à son service. N'oublions pas l'avertissement de Jésus.
« En ce jour-là, beaucoup me diront: 'Seigneur, Seigneur, n'est-ce pas en ton nom que nous avons été prophètes, en ton nom que nous avons chassé les démons, en ton nom que. nous avons fait beaucoup de miracles ?' Alors je leur déclarerai: 'Je ne vous ai jamais connus. Écartez-vous de moi, vous qui faites le mal.' » (Mt 7.22-23)
- N'oublions pas que chaque Église a ses « démons ».
- Ceux de l'Église catholique sont évidents : c'est celui de l'ignorance de la Bible, et celui du 'fétichisme chrétien'.
- Un « démon » bien installé dans nombre d'Églises protestantes, c'est celui de l'argent -- si j'ose en croire mes frères protestants.
- Et les « démons » qui règnent chez les pentecôtistes, ce sont ceux du pharisaïsme, du fanatisme, de l'escroquerie (...selon un ami pasteur pentecôtiste !).
Quel est le 'démon' le plus dangereux ? Laissons à Dieu d'en juger. Quant à nous, foin de notre pharisaïsme !
Gare aux apparences: aujourd'hui il y a de plus e plus de chrétiens 'réveillés' dans les églises 'mortes', et de chrétiens 'morts' dans les églises 'réveillées'!


QU'EST-CE QU'UNE SECTE?


Toute religion ou église aura tendance à taxer de 'secte' les mouvements religieux dissidents et minoritaires. C'est pourquoi, pour ne pas tomber dans l'arbitraire et l'intolérance, il nous faut définir le profil d'une véritable SECTE.
1. Le terme 'secte' évoque la sécession, la séparation ( en latin : secare = diviser, couper). Dès que nous constatons une fermeture, un refus de dialogue, de fraternité, de tolérance, il y a effectivement esprit sectaire. Dès que l'on constate une prétention au monopole de la vérité, avec le rejet de tous les autres, qui sont diabolisés, il y a esprit sectaire.
Et dès que cet esprit devient systématique dans une association ou une église, avons affaire à une SECTE.
2. Le terme 'secte' évoque aussi l'endoctrinement, le matraquage dogmatique, l'aliénation spirituelle, les pressions psychologiques (menaces etc.), le lavage de cerveau, la dépendance fanatique et aveugle à l'égard d'un maître-penseur (gourou), d'un « Prophète » ou d'un « Père » quasi divinisé.
3. Cela s'accompagne le plus souvent de la manipulation de la Parole de Dieu, qui est utilisée et pervertie aux seules fins d'appuyer une doctrine fallacieuse.
4. Enfin, cela aboutit toujours à une exploitation financière des adeptes voués corps et âme à leurs maîtres.
Conseils aux familles divisées par le phénomène des sectes ou la diversités des confessions chrétiennes
* Tâchons de comprendre l'autre. Pourquoi a-t-il quitté sa religion d'origine ou s'y oppose-t-il ? Reconnaissons nos manquements personnels, qui sont le plus souvent la cause des divisions ( la poutre dans mon œil, les « démons » de mon Église...)
* Construisons autant que possible le dialogue sur la Parole de Dieu, la foi universelle, et la charité évangélique. Ce sont là nos bases communes, qui doivent dominer sur la plupart de nos divergences (sauf cas des sectes pseudo chrétiennes)
* Évitons à tout prix les menaces et persécutions. Nous n'en sommes plus à l'inquisition ! En matière de foi et de religion, toute contrainte est à proscrire comme anti-évangélique, et condamne celui qui la profère. De surcroît, elle ne fait souvent que renforcer l'entêtement de l'autre parti, et sa conviction d'être dans la vérité
(« Vous serez persécutés »).

* Que chacun fasse preuve de respect envers l'autre, s'efforce de vivre dans la charité, le pardon, la patience, en gardant son cœur ouvert. C'est là le meilleur antidote à l'esprit de division et à l'esprit sectaire, œuvre de la bêtise, du péché et de Satan. Et le plus sûr moyen de permettre le retour de l'enfant prodigue.
Vérité sans charité DURCIT le cœur. Charité sans vérité POURRIT le cœur. Nous devons manifester la vérité, mais dans la charité. La vérité sans la charité n'est pas la vérité évangélique.
APPEL A L'UNITE DES CHRETIENS

Par un frère protestant, le Dr Isaac Moussinga
Extrait de Catholiques et protestants du Cameroun: l'unité est-elle possible ? Les Cahiers Œcuméniques. CODEV éd. Oct.99, p. 29-32.

"A la question de savoir si catholiques et protestants peuvent vivre dans l'unité, nous répondons sans ambages que le chemin vers l'unité des chrétiens est irréversible. Car à la fin du XXème siècle, près de 2000 ans après la mort et la résurrection de notre Seigneur et Sauveur, il serait absolument incompréhensible que les chrétiens en restent encore à des débats villageois entre Églises et communautés religieuses. Naturellement, il ne faut pas passer sous silence le fait que les schismes et autres drames de l'histoire aient profondément blessé l'Église du Christ dans ce qu'elle a de plus intime. Mais redisons-le avec force : ce qui est voulu par le Christ ne peut pas être renié par les hommes. Si les Églises prennent au sérieux le problème de l'œcuménisme, ceci deviendra comme un signe efficient de leur mission aux yeux du monde. (...)
Mais l'œcuménisme n'est pas seulement une tâche institutionnelle d'Eglise. II est d'abord un témoignage des chrétiens de leur propre vocation. Car l'unité ne se fera pas par le haut; elle ne se fera pas par les grandes théories savantes ou même des accords théologiques - du reste indispensables - entre Eglises. Elle se fera par le bas, par l'acceptation mutuelle, par le souci d'une spiritualité commune, par la contemplation commune du même mystère de la rédemption, de la même source de notre salut en Jésus-Christ.
Sur ce point, posons la question de .savoir combien de catholiques savent que la Cène du Seigneur dans les Eglises protestantes n'est pas un vain mot, mais un moment crucial où se réalise le plus grand mystère du salut ? Combien de protestants savent que le célibat des prêtres ou la chasteté religieuse sont un don du Seigneur fait à son Eglise ? Combien de protestants savent que les catholiques n'adorent pas la Vierge Marie mais la vénèrent, et que ceci n'est pas la même chose. . . Combien de protestants, même par simple curiosité, ont déjà approché un prêtre dans une cathédrale pour lui demander quel est le sens que les catholiques donnent aux icônes [=images, statues] dans l'Eglise ? N'est-on pas resté au niveau des clichés, des lectures simplistes ? Y a-t-il finalement tant de différences entre chrétiens ?
C'est peut-être un débat maudit que nous voulons engager. Et nous avons bien peur que les extrémistes de tous bords ne nous considèrent désormais comme le nouveau Judas des temps modernes. Mais comme on peut le voir, la rupture a été un péché; un péché contre le mystère de l'Eglise, un péché qui a affecté notre substance ecclésiale à tous.
Saint Ignace d'Antioche écrivait déjà à ce sujet que : « Notre division atteste que, dans une certaine mesure, nous ne connaissons pas encore Dieu » (....) Le Christ, fondateur et fondement de son Église, nous invite à vivre l'unité comme un impératif. « Qu'ils soient un, comme toi tu es en moi, et moi en toi, afin que le monde croie que tu m'as envoyé. » L’œcuménisme est une tâche d'Eglise, à la réalisation de laquelle nous devons tous nous atteler, comme témoignage vivant de notre foi aux yeux du monde. Car au bout de cet effort apparaît finalement une Église pauvre et servante, qui sans cesse se remet devant l'appel urgent de son Seigneur. Et c'est ici que se vérifie, plus que partout ailleurs, le vieil adage des maîtres spirituels du désert, selon lequel quiconque n'avance pas recule. »
« Il n’y a qu’un Corps et qu’un Esprit ..... un seul Seigneur,
une seule foi, un seul baptême ;
un seul Dieu et Père de tous. » (Eph 4.4-6)

Achevé en la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, janvier 2001

-----------------------------------------------------------------------------------------------
P. Jean-Benoît CASTERMAN
Congrégation de St Jean - Collège Vogt
B.P. 765 Yaoundé (Cameroun)

Cette brochure ne s'adresse pas qu'aux catholiques. Certes, elle répond d'abord aux critiques dirigées contre le catholicisme. Et dans la lumière de celles-ci, elle invite les catholiques à un EXAMEN DE CONSCIENCE sur ce qui défigure la foi catholique dans les pratiques et dévotions qui tiennent plus de la superstition et de la mentalité magique que de la vraie foi chrétienne.
alors nos frères des autres confessions chrétiennes pourront avoir sur l'Église catholique un regard plus évangélique, tout en faisant leur propre examen de conscience.
Notre souhait est de rapprocher les vrais disciples du Christ divisés par tant de querelles, d'incompréhensions, de calomnies réciproques.




Dernière édition par Gilles le Lun 28 Juil 2014 - 2:50, édité 1 fois
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24588
Age : 63
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par Gilles le Dim 27 Juil 2014 - 13:12



Que pensons-nous de Michelle d'Astier de la Vigerie ?

Comme je ne connaissais pas cette personne, je suis allé sur son blog qui a paraît-il un certain succès dans les milieux évangéliques francophones (et qui est très critiqué, souvent de manière très violente, par d'autres milieux évangéliques!). Ce que j'ai lu sur ce blog m'a vraiment consterné! D'abord, il y a un climat de "fin du monde" qui est désespérant : Nous sommes dans les temps de la fin, l'apostasie gagne du terrain...donc il faut la débusquer, d'où un esprit d'inquisition contre la plupart des Eglises et mouvements religieux! Satan est partout, dans la vie politique (dont la plupart des responsables sont satanistes!), dans les religions (croisades contre l'Islam, la franc-maçonnerie, l'Eglise catholique), dans les Eglises, dans la société, etc... On nous ressert le fameux "complot" mondial du signe de la Bête, complot qui n'est plus judéo-maçonnique (comme sous Vichy...), mais plutôt "islamo-catholico-maçonnique". La rhétorique est la même! Et si Mme d'Astier avait plus de pouvoir, nul doute qu'elle épurerait le monde , la société et l'Eglise de toutes ces hérésies, abominations et apostasies!

Elle a d'ailleurs un ministère de "délivrance" qui doit être catastrophique psychologiquement pour ceux qui demandent de l'aide à ce type d'organisation! d'autant plus que, comme dans la plupart des sectes apocalyptiques, elle se révè le totalement paranoïaque, victime de persécutions, d'attaques diaboliques de la part de ses contradicteurs...

De fait, dans ce blog, il y a un mélange de fondamentalisme biblique (jamais l'Ecriture n'est mise en perspective, notamment historique! Tous les versets , sortis de leur contexte, sont appliqués à notre époque qui ne fait l'objet non plus d'aucune analyse sérieuse!) et de "prophéties", "visions" souvent totalement aberrantes qui ne laissent aucune place à l'interprétation, puisqu'on les déclare divines! Il n'y a jamais la moindre médiation théologique, historique, philosophique, éthique, liturgique...etc... La "Parole de Dieu" appliquée directement à notre temps..et la chasse aux sorcières!

Pas étonnant que cette rhétorique se retourne contre son auteure et que d'autres sites évangéliques la considèrent à leur tour comme la "Bête", la "sorcière", l'apostasie incarnée, à partir d'une lecture tout aussi fondamentaliste de la Bible et d'autres "prophéties"! Cela donnne vraiment une image navrante du christianisme.

Et le pire est la vision de Dieu véhiculée par ce blog! Un Dieu qui punit tous ceux qui transgressent sa loi, en envoyant moult fléaux, qui inviteà la repentance en provoquant tsunamis et catastrophes naturelles, qui invite à la haine, au rejet de la plus grande partie de la population... Il y a là une telle certitude d'avoir raison, de "posséder la vérité" et de chercher à l'imposer que l'on est vraiment dans un état d'esprit médiéval, un retour à la bonne vieille inquisition... Non, vraiment, je ne me reconnais pas dans ce christianisme...

Source: www.questiondieu.com

**************************************************

Cette fausse et haineuse prophétesse Michelle d'Astier de la Vigerie pousse le blasphème à dire que la Vierge Marie est un démon et que tous ceux qui ont même une simple vénération iront tous en enfer !

Elle aurait grand intérêt à se faire exorciser elle-même ou d'être internée dans un asile psychiatrique !!!


Gilles.  Ville de Québec - Canada   Prends pitie 
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24588
Age : 63
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par Gilles le Lun 28 Juil 2014 - 2:48



Pourquoi êtes-vous catholique ?

Père William Saunders

Je rencontre parfois des personnes qui disent “Eh bien, jadis j’étais catholique.” Pourriez-vous me donner une bonne réponse à la question «Pourquoi êtes-vous catholique? » (un lecteur de Springfield)

Chaque catholique devrait être capable de fournir une réponse réfléchie et irréfutable à la question : « Pourquoi êtes-vous catholique? » Bien sûr, pour chaque individu, la réponse est très personnelle et peut varier quelque peu d’une personne à l’autre. Espérons qu’aucun d’entre nous, qui sommes adultes et confirmés, déclarerait simplement : « Eh bien, mes parents m’ont baptisé catholique », ou « j’ai été élevé catholique », ou encore « ma famille a toujours été catholique ». Pour chacun de nous, la réponse doit être personnelle, sincère et convaincante.

Premièrement, je dirais que je suis catholique parce que c’est l’Église catholique qui a été fondée par Jésus Christ. N’importe quel historien, digne de ce nom, reconnaîtrait que la première église chrétienne, fondée depuis Jésus Christ, est l’Église catholique romaine. La première rupture majeure n’a pas eu lieu avant l’an 1054, au moment où le patriarche de Constantinople a eu un désaccord avec le pape sur la question de qui des deux avait le plus d’autorité. Le patriarche a excommunié le pape qui lui a renvoyé le compliment, et les églises orthodoxes ont vu le jour. Ensuite, en 1517, Martin Luther a déclenché le mouvement «protestant » et a été suivi de Calvin, Zwingli et Henri VIII. Depuis ce temps-là, le protestantisme s’est fractionné en de nombreuses autres églises chrétiennes.

Néanmoins, l’unique église fondée par Jésus Christ reste l’Église catholique. Cette affirmation ne veut pas dire que la bonne volonté n’existe pas dans les autres églises. Elle ne signifie pas non plus que les autres chrétiens n’aient pas accès au Ciel. Cependant, elle veut dire qu’il y a quelque chose de spécial dans l’Église catholique. Le Concile Vatican II, dans la « Constitution dogmatique de l’Église », déclare que « la plénitude des moyens du salut subsiste dans l’Église catholique parce que c’est l’église fondée par le Christ ».

La deuxième raison pour laquelle je suis catholique est à cause de la succession apostolique. Jésus a confié Son autorité à Ses Apôtres. Il a donné une autorité particulière à Pierre, dont le nom signifie « rocher », et à qui il a confié les clefs du Royaume des Cieux. Depuis le temps des Apôtres, cette autorité s’est transmise, à travers le sacrement de l’Ordre, d’évêque en évêque, puis s’est élargie aux prêtres et aux diacres.

S’il avait le moyen de le vérifier, notre propre évêque John R. Keating, verrait que son autorité comme évêque remonte aux Apôtres. Pas plus tard qu’au mois de mai dernier, nous avons eu des ordinations de prêtres dans notre cathédrale. Au cours de cette ordination solennelle, Monseigneur Keating a posé ses mains sur la tête des futurs prêtres. Durant ce moment de silence, la succession apostolique a été transmise. Avec la foi l’on pouvait voir, non seulement Monseigneur Keating, mais également les Saints Pierre et Paul, et Jésus Lui-même, conférer le sacrement de l’Ordre. Aucun évêque, aucun prêtre ni aucun diacre de notre Église ne s’est ordonné ou proclamé de lui-même. L’autorité descend de Jésus Lui-même et elle est transmise par l’Église.

La troisième raison pour laquelle je suis catholique est parce que je crois en la Vérité, une vérité absolue donnée par Dieu. Le Christ s’est identifié comme « le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn14:6). Il nous a donné l’Esprit Saint, qu’Il a appelé « l’Esprit de Vérité » (Jn 14 :17), disant qu’Il nous instruirait en tout et nous rappellerait tout ce que Lui-même a enseigné (Jn 14 :26). La Vérité du Christ a été préservée dans l’Écriture Sainte de la Bible. Vatican II, dans la « Constitution dogmatique sur la Révélation Divine », a déclaré que « ce qui a été affirmé par les auteurs de l’Écriture Sainte doit être obligatoirement reconnu comme affirmé par l’Esprit Saint, afin que les paroles de l’Écriture Sainte puissent enseigner avec fermeté, fidélité et sans erreur, la Vérité voulue par Jésus pour notre salut » (No 11).

Cette Vérité est préservée, et adaptée aux besoins d’une époque et d’une culture spécifiques, par le Magistère qui est l’autorité pour l’enseignement de l’Église. Quand nous devons faire face à des questions telles que la bioéthique ou l’euthanasie - questions que la Bible n’a jamais examinées spécifiquement- quelle chance nous avons d’avoir une Église qui nous dit : « cette façon d’agir est correcte », ou bien : « cela n’est pas dans la ligne de l’enseignement de Jésus Christ ». Il n’est pas étonnant que l’Église catholique fasse la une du « Washington Post » ou du « New York Times ». Nous sommes la seule Église à prendre position et à dire « cet enseignement est conforme à l’Esprit de Jésus Christ ».

Une autre raison pour laquelle je suis catholique est à cause de nos sacrements. Nous croyons dans les sept sacrements que Jésus a donnés à l’Église. Chaque sacrement reproduit un élément important de la vie du Christ et, par la puissance de l’Esprit Saint, nous donne part à la vie de Dieu. Pensons, par exemple, au don précieux du Corps et du Sang de Jésus que nous recevons dans la Sainte Eucharistie, ou le pardon véritable de nos péchés et la guérison de notre âme à chaque fois que nous recevons l’absolution dans le sacrement de Pénitence.

Pour finir, je suis catholique à cause des personnes qui constituent l’Église. Je repense aux nombreux saints. Les Saints Pierre et Paul ont gardé l’Évangile en vie dans les premiers temps. Durant les persécutions romaines, les premiers martyrs de l’Église - tels que les Saints Anastasie, Lucie, Justin et Ignace, qui en l’an 100 a appelé l’Église « catholique » - ont défendu la Foi et sont morts dans les tortures pour Elle.

Au Moyen Âge, quand les temps étaient réellement obscurs, il y eu la grande clarté des Saints François, Dominique, et Catherine de Sienne. Durant le mouvement protestant, quand l’hérésie déchirait l’Église, l’Église a été défendue par des Saints comme Robert Bellarmine ou Ignace de Loyola, des réformateurs authentiques. Je pense également aux saints actuels, comme mère Teresa ou le pape Jean Paul II qui, jour après jour, font le travail de Dieu. Il y a tant de saints qui inspirent chacun d’entre nous à être de bons membres de l’Église.

Et il y en a d’autres également! Regardez autour de vous à la messe. Remarquez les couples mariés qui cherchent à vivre le sacrement de mariage dans notre époque de laisser-aller et d’infidélité. Voyez les parents qui veulent transmettre la Foi à leurs enfants. Regardez les jeunes qui luttent pour vivre leur Foi en dépit d’un monde rempli de tentations. Remarquez les aînés qui sont restés fidèles malgré les changements dans le monde et dans l’Église. Voyez les prêtres et les religieux qui ont consacré leur vie au service du Seigneur et de son Église.

Mais personne n’est parfait. Nous péchons tous. C’est pourquoi, à la messe, nous disons une très belles prière, juste avant le signe de la paix : « Seigneur, ne regarde pas nos péchés mais la foi de Ton Église ». Oui, en dépit de la faiblesse humaine, l’Église, en tant qu’institution fondée par Jésus, continue à perpétuer la mission du Christ dans le monde.

Ce sont donc les raisons pour lesquelles je suis un membre de l’Église catholique romaine. Ces raisons ne sont pas futiles. Elles reflètent plutôt une grande réflexion et de nombreux combats. J’ai été baptisé catholique, j’ai fréquenté l’école Sainte Bernadette, j’ai été diplômé du lycée West Springfield et ma Foi a été mise à rude épreuve durant l’époque universitaire à « William and Mary », puis au séminaire. J’espère que chaque catholique pourra, avec fierté, donner une réponse claire et solide à la question : « Pourquoi êtes-vous catholique ? »

Le père Saunders est président de l’Institut Notre-Dame et curé de la paroisse « Queen of Apostles », tous deux à Alexandria.


Source : www.ewtn.com

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24588
Age : 63
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

michelle d astier de la vigerie

Message par cj le Lun 28 Juil 2014 - 4:03

je ne sais quoi répondre , car il ya certaines allocutions de faits qu' elle énumère comme le mal est partout , sans aucun doute le mal est partout elle dit subtilement que la vierge marie est Satan, je crois que selon moi elle interprète mal sa version, ont n as lue en d autres visionnaire que Satan apparaît sur une fausse image de la vierge marie et de jésus et endoctrine la fausseté de l apparition, ont n as l impression qu' elle revendique Vatican que le mal est entrer , a entendre ce que l on ressent des messages de certains prêtres , rien ne dit que sait faux ce qu' elle véhicule comme l inquisition n est pas facile a l expliquer en notre monde , Dieu a mon avis n est certainement pas heureux de nous voir agir comme cela , si on considère que Dieu de nous en ce monde comme cela , on n as un sérieux problème bref ne soyons ses gens qui ont persécuter jésus aveuglement et ceux qui ont persécuter jeanne d arc sur le bûcher qu' elle était une sorcière , le film de jeanne d arc m as convaincue qu' elle a été guider pour combattre la foi contre le mal , le peuple l ont condamner aveuglement , ne soyons pas cela mais analysons les faits de l évolution Prends pitie  Reading2  pour en tirer conclusion.
avatar
cj
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 322
Localisation : quebeccanada
Inscription : 12/07/2012

http://bell.ca

Revenir en haut Aller en bas

pourquoi je suis catholique

Message par cj le Lun 28 Juil 2014 - 4:11

on me baptise catholique a ma naissance une éducation se rattache en mon enfance l Age de compréhension me permet d en comprendre l histoire du catholicisme et je conclue que ma foi intérieure est fortement puissante pour en saisir de l existence de ma vie en l histoire sainte du passage de Dieu en la Genèse, de jésus en l évangile Computer  et de la vierge-marie, tout cela me permet encore de combattre mes épreuves et Dieu sait que j en n ai eu passablement et s est ma foi qui me retient fort , plus de foi, mon existence n est plus de ce monde  Computer Choc 
avatar
cj
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 322
Localisation : quebeccanada
Inscription : 12/07/2012

http://bell.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par tous artisans de paix le Lun 28 Juil 2014 - 5:14

@Gilles a écrit:

Pourquoi êtes-vous catholique ?

Père William Saunders

Je rencontre parfois des personnes qui disent “Eh bien, jadis j’étais catholique.” Pourriez-vous me donner une bonne réponse à la question «Pourquoi êtes-vous catholique? » (un lecteur de Springfield)

Chaque catholique devrait être capable de fournir une réponse réfléchie et irréfutable à la question : « Pourquoi êtes-vous catholique? » Bien sûr, pour chaque individu, la réponse est très personnelle et peut varier quelque peu d’une personne à l’autre. Espérons qu’aucun d’entre nous, qui sommes adultes et confirmés, déclarerait simplement : « Eh bien, mes parents m’ont baptisé catholique », ou « j’ai été élevé catholique », ou encore « ma famille a toujours été catholique ». Pour chacun de nous, la réponse doit être personnelle, sincère et convaincante.

Premièrement, je dirais que je suis catholique parce que c’est l’Église catholique qui a été fondée par Jésus Christ. N’importe quel historien, digne de ce nom, reconnaîtrait que la première église chrétienne, fondée depuis Jésus Christ, est l’Église catholique romaine. La première rupture majeure n’a pas eu lieu avant l’an 1054, au moment où le patriarche de Constantinople a eu un désaccord avec le pape sur la question de qui des deux avait le plus d’autorité. Le patriarche a excommunié le pape qui lui a renvoyé le compliment, et les églises orthodoxes ont vu le jour. Ensuite, en 1517, Martin Luther a déclenché le mouvement «protestant » et a été suivi de Calvin, Zwingli et Henri VIII. Depuis ce temps-là, le protestantisme s’est fractionné en de nombreuses autres églises chrétiennes.

Néanmoins, l’unique église fondée par Jésus Christ reste l’Église catholique. Cette affirmation ne veut pas dire que la bonne volonté n’existe pas dans les autres églises. Elle ne signifie pas non plus que les autres chrétiens n’aient pas accès au Ciel. Cependant, elle veut dire qu’il y a quelque chose de spécial dans l’Église catholique. Le Concile Vatican II, dans la « Constitution dogmatique de l’Église », déclare que « la plénitude des moyens du salut subsiste dans l’Église catholique parce que c’est l’église fondée par le Christ ».

La deuxième raison pour laquelle je suis catholique est à cause de la succession apostolique. Jésus a confié Son autorité à Ses Apôtres. Il a donné une autorité particulière à Pierre, dont le nom signifie « rocher », et à qui il a confié les clefs du Royaume des Cieux. Depuis le temps des Apôtres, cette autorité s’est transmise, à travers le sacrement de l’Ordre, d’évêque en évêque, puis s’est élargie aux prêtres et aux diacres.

S’il avait le moyen de le vérifier, notre propre évêque John R. Keating, verrait que son autorité comme évêque remonte aux Apôtres. Pas plus tard qu’au mois de mai dernier, nous avons eu des ordinations de prêtres dans notre cathédrale. Au cours de cette ordination solennelle, Monseigneur Keating a posé ses mains sur la tête des futurs prêtres. Durant ce moment de silence, la succession apostolique a été transmise. Avec la foi l’on pouvait voir, non seulement Monseigneur Keating, mais également les Saints Pierre et Paul, et Jésus Lui-même, conférer le sacrement de l’Ordre. Aucun évêque, aucun prêtre ni aucun diacre de notre Église ne s’est ordonné ou proclamé de lui-même. L’autorité descend de Jésus Lui-même et elle est transmise par l’Église.

La troisième raison pour laquelle je suis catholique est parce que je crois en la Vérité, une vérité absolue donnée par Dieu. Le Christ s’est identifié comme « le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn14:6). Il nous a donné l’Esprit Saint, qu’Il a appelé « l’Esprit de Vérité » (Jn 14 :17), disant qu’Il nous instruirait en tout et nous rappellerait tout ce que Lui-même a enseigné (Jn 14 :26). La Vérité du Christ a été préservée dans l’Écriture Sainte de la Bible. Vatican II, dans la « Constitution dogmatique sur la Révélation Divine », a déclaré que « ce qui a été affirmé par les auteurs de l’Écriture Sainte doit être obligatoirement reconnu comme affirmé par l’Esprit Saint, afin que les paroles de l’Écriture Sainte puissent enseigner avec fermeté, fidélité et sans erreur, la Vérité voulue par Jésus pour notre salut » (No 11).

Cette Vérité est préservée, et adaptée aux besoins d’une époque et d’une culture spécifiques, par le Magistère qui est l’autorité pour l’enseignement de l’Église. Quand nous devons faire face à des questions telles que la bioéthique ou l’euthanasie - questions que la Bible n’a jamais examinées spécifiquement- quelle chance nous avons d’avoir une Église qui nous dit : « cette façon d’agir est correcte », ou bien : « cela n’est pas dans la ligne de l’enseignement de Jésus Christ ». Il n’est pas étonnant que l’Église catholique fasse la une du « Washington Post » ou du « New York Times ». Nous sommes la seule Église à prendre position et à dire « cet enseignement est conforme à l’Esprit de Jésus Christ ».

Une autre raison pour laquelle je suis catholique est à cause de nos sacrements. Nous croyons dans les sept sacrements que Jésus a donnés à l’Église. Chaque sacrement reproduit un élément important de la vie du Christ et, par la puissance de l’Esprit Saint, nous donne part à la vie de Dieu. Pensons, par exemple, au don précieux du Corps et du Sang de Jésus que nous recevons dans la Sainte Eucharistie, ou le pardon véritable de nos péchés et la guérison de notre âme à chaque fois que nous recevons l’absolution dans le sacrement de Pénitence.

Pour finir, je suis catholique à cause des personnes qui constituent l’Église. Je repense aux nombreux saints. Les Saints Pierre et Paul ont gardé l’Évangile en vie dans les premiers temps. Durant les persécutions romaines, les premiers martyrs de l’Église - tels que les Saints Anastasie, Lucie, Justin et Ignace, qui en l’an 100 a appelé l’Église « catholique » - ont défendu la Foi et sont morts dans les tortures pour Elle.

Au Moyen Âge, quand les temps étaient réellement obscurs, il y eu la grande clarté des Saints François, Dominique, et Catherine de Sienne. Durant le mouvement protestant, quand l’hérésie déchirait l’Église, l’Église a été défendue par des Saints comme Robert Bellarmine ou Ignace de Loyola, des réformateurs authentiques. Je pense également aux saints actuels, comme mère Teresa ou le pape Jean Paul II qui, jour après jour, font le travail de Dieu. Il y a tant de saints qui inspirent chacun d’entre nous à être de bons membres de l’Église.

Et il y en a d’autres également! Regardez autour de vous à la messe. Remarquez les couples mariés qui cherchent à vivre le sacrement de mariage dans notre époque de laisser-aller et d’infidélité. Voyez les parents qui veulent transmettre la Foi à leurs enfants. Regardez les jeunes qui luttent pour vivre leur Foi en dépit d’un monde rempli de tentations. Remarquez les aînés qui sont restés fidèles malgré les changements dans le monde et dans l’Église. Voyez les prêtres et les religieux qui ont consacré leur vie au service du Seigneur et de son Église.

Mais personne n’est parfait. Nous péchons tous. C’est pourquoi, à la messe, nous disons une très belles prière, juste avant le signe de la paix : « Seigneur, ne regarde pas nos péchés mais la foi de Ton Église ». Oui, en dépit de la faiblesse humaine, l’Église, en tant qu’institution fondée par Jésus, continue à perpétuer la mission du Christ dans le monde.

Ce sont donc les raisons pour lesquelles je suis un membre de l’Église catholique romaine. Ces raisons ne sont pas futiles. Elles reflètent plutôt une grande réflexion et de nombreux combats. J’ai été baptisé catholique, j’ai fréquenté l’école Sainte Bernadette, j’ai été diplômé du lycée West Springfield et ma Foi a été mise à rude épreuve durant l’époque universitaire à « William and Mary », puis au séminaire. J’espère que chaque catholique pourra, avec fierté, donner une réponse claire et solide à la question : « Pourquoi êtes-vous catholique ? »

Le père Saunders est président de l’Institut Notre-Dame et curé de la paroisse « Queen of Apostles », tous deux à Alexandria.


Source : www.ewtn.com










C'est un bon article, Gilles. Merci beaucoup!  Merci! 


Qu'ajouter à cela?

Pas grand chose, sinon peut-être ceci:



1) Une Eglise qui suit les pas de son Maître



Matthieu 10

10,24
"Le disciple n'est pas au-dessus du maître, ni le serviteur au-dessus de son patron.

10,25
Il suffit pour le disciple qu'il devienne comme son maître, et le serviteur comme son patron. Du moment qu'ils ont traité de Béelzéboul le maître de maison, que ne diront-ils pas de sa maisonnée !




Jean 15

15,20
Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, vous aussi ils vous persécuteront ; s'ils ont gardé ma parole, la vôtre aussi ils la garderont.




Que doit-on comprendre, sinon que l'Eglise du Seigneur doit subir le même sort que son maître?



Or, quel sort le Seigneur a-t-il subi?

- On l'a traité de Blasphémateur, de Béelzeboul
- On a propagé des mensonges à son sujet, des témoignages mensongers pour le faire condamner et qui se contredisaient
- On lui a craché dessus, on l'a malmené, on s'est moqué de lui
- Il a voulu rassembler tous les enfants du Seigneur, qu'ils soient issus d'Israël ou des Nations: ça n'a pas plu à tout le monde!
- On a voulu le faire taire, car il ne cessait de proclamer une vérité dérangeante et de condamner certains comportements
- On l'a cloué au bois de la croix pour le faire disparaître une bonne fois pour toutes.

Et pourtant, il était là depuis le commencement et il est encore là aujourd'hui!



Or, quelle est, aujourd'hui, l'Eglise que l'on accuse parfois d'être "la grande prostituée", d'être une Eglise "diabolique"? N'est-ce pas l'Eglise Catholique?


Quelle est l'Eglise sur laquelle circule parfois une certaine désinformation ou une certaine caricature, par rapport à la réalité: n'est-ce pas l'Eglise Catholique?


Quelle est l'Eglise dont on se moque le plus dans les médias ou ailleurs? Celle sur laquelle on crache le plus? Celle que l'on traîne le plus dans la boue? N'est-ce pas l'Eglise Catholique?


Quelle est l'Eglise qui semble le plus rechercher, aujourd'hui, l'unité des chrétiens? N'est-ce pas l'Eglise Catholique?

N'avez-vous jamais eu l'impression que les autres Eglises tendaient, soit à se diviser, soit à marquer leur individualité, à insister sur leur spécificité, sur leur différence par rapport aux autres églises chrétiennes?

"Celui qui ne rassemble pas avec moi, disperse!" (Matthieu 12.30)



Quelle est l'Eglise qui, aujourd'hui, fait entendre sa voix pour protester, quand une mauvaise loi est votée de par le monde. Quelle est celle qui ne cesse de rappeler la Loi de Dieu à la face du monde, même lorsque cette Loi dérange? N'est-ce pas encore l'Eglise Catholique?

Entend-on autant les autres Eglises?



Quelle est l'Eglise qui dérange le plus? Celle dont on souhaiterait le plus se débarrasser? Celle que l'on souhaiterait vraiment voir clouée au bois de la Croix?

Un petit indice, avec cette citation: "On a laissé le moral et le spirituel à l’Eglise catholique. Donc il faut remplacer ça : on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. Mais comme on ne peut acclimater le Protestantisme en France... il faut inventer une religion républicaine! »




Enfin, quelle est l'Eglise qui était là depuis les débuts du christianisme et qui est toujours là aujourd'hui???

Allez: devinez!


Ce sont autant d'indices qui tendent à me faire penser qu'être catholique n'est pas si mal. Good! 



Bien sûr, l'Eglise a commis des erreurs et il y a encore des choses à corriger, c'est certain. S'il y a de la désinformation qui circule parfois, il y a aussi de véritables erreurs qui ont été commises.


Mais le Seigneur nous avait avertis: "il est fatal que des scandales arrivent".

Il n'a jamais laissé entendre que son Eglise serait parfaite! Elle est composée d'hommes imparfaits, pécheurs et qui, pour certains, ne sont peut-être chrétiens que de nom.


Matthieu 18

18,5
"Quiconque accueille un petit enfant tel que lui à cause de mon nom, c'est moi qu'il accueille.

18,6
Mais si quelqu'un doit scandaliser l'un de ces petits qui croient en moi, il serait préférable pour lui de se voir suspendre autour du cou une de ces meules que tournent les ânes et d'être englouti en pleine mer.

18,7
Malheur au monde à cause des scandales ! Il est fatal, certes, qu'il arrive des scandales, mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive !




2) Une Eglise qui reconnait ses erreurs, devant Dieu et devant les Hommes


Par ailleurs, l'Eglise Catholique a reconnu ses erreurs passées.

Elle n'est pourtant pas la seule à avoir commis des erreurs!

D'ailleurs, une Eglise qui prétendrait n'en avoir jamais commis ne serait pas tout à fait en conformité avec la parole de la Bible qui nous dit que:

- il est fatal que des scandales arrivent
- Tous, nous avons péché


Pourtant, à ma connaissance - mais je peux me tromper: n'hésitez pas à me corriger si je me trompe! - c'est la seule Eglise à avoir officiellement reconnu ses erreurs passées et à avoir demandé publiquement pardon (ex: avec Jean Paul II)

Or, j'ai l'impression que c'est toujours l'Eglise Catholique que tout le monde montre du doigt: les croisades, l'inquisition...

Certes, l'Eglise a commis de belles erreurs: on ne va pas le nier. Mais il y a pourtant eu des débordements dans les autres Eglises, également.



Cela me fait immanquablement penser à la parabole du Pharisien et du Publicain

Luc 18:

18,9
Il dit encore, à l'adresse de certains qui se flattaient d'être des justes et n'avaient que mépris pour les autres, la parabole que voici :

18,10
"Deux hommes montèrent au Temple pour prier ; l'un était Pharisien et l'autre publicain.

18,11
Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même :"Mon Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont rapaces, injustes, adultères, ou bien encore comme ce publicain ;

18,12
je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que j'acquiers."

18,13
Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine, en disant :"Mon Dieu, aie pitié du pécheur que je suis !"

18,14
Je vous le dis : ce dernier descendit chez lui justifié, l'autre non. Car tout homme qui s'élève sera abaissé, mais celui qui s'abaisse sera élevé."




Si le publicain est celui qui a commis les plus gros péchés, il est aussi le seul à les avoir admis et à demander pardon devant Dieu et devant le monde: il est donc le seul à être juste, aux yeux de Dieu.



3) Présence réelle et adoration Eucharistique

Un autre élément de nature à me retenir dans l'Eglise Catholique: la présence réelle du Seigneur dans l'Eucharistie.

L'Eglise catholique n'est pas la seule Eglise à reconnaître cette présence, loin de là! Mais elle est, je crois, la seule à pratiquer l'adoration Eucharistique.

Or, si cette pratique a pu conduire à des débats au moment de son établissement, elle a maintenant cours depuis des siècles et on ne peut nier qu'on se sent bien, en présence du Saint Sacrement.  thumright 



4) Le corps du Christ

Enfin, l'Eglise Catholique fait "corps".

On entend parfois parler de tel ou tel scandale, avec tel Pasteur Protestant, par exemple.

Mais je ne suis pas sure - c'est un sentiment personnel, je peux me tromper - que la plupart des protestants se sentent particulièrement concernés, lorsque cela arrive:

- Bien souvent, il ne s'agira pas d'un protestant de même dénomination
- Et puis, on dira qu'il s'agit d'un acte isolé, d'un homme qui a fait n'importe quoi. Cela n'engage pas particulièrement le protestantisme.



Dans l'Eglise Catholique, lorsqu'un scandale arrive (ex: prêtres pédophiles), ce sont tous les catholiques qui se sentent honteux, humiliés, coupables et trahis.

A l'inverse, lorsqu'un pape, un prêtre ou quelconque Catholique commet un acte "méritoire", ce sont tous les catholiques qui se sentent fiers.



Il y a vraiment ce sentiment de faire corps, au delà de nos petites différences et divergences internes.

Enfin, dans les bonnes paroisses, qui fonctionnent bien, il est toujours possibles de demander de l'aide: il y a les conseils prodigués par les prêtres en confession, l'accompagnement spirituel, etc...



5) Une Eglise à l'origine de nombreuses bonnes œuvres


Par ailleurs, n'oublions pas que l'Eglise Catholique est à l'origine de beaucoup de bonnes œuvres!

Ex: création des premiers hôpitaux en occident, monts de piété...



Même le système judiciaire français est inspiré de l'Inquisition! La justice française est d'ailleurs dite "de type inquisitoire".

En effet, si on connaît bien les dérives de l'Inquisition, on sait moins qu'elle est celle qui est à l'origine d'un véritable système d'enquête, d'une véritable procédure, tandis que la "justice" laïque était souvent plus... "primitive".



6) Pierre, tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise


Tout bêtement:


Matthieu 16

16,18
Eh bien ! moi je te dis : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les Portes de l'Hadès ne tiendront pas contre elle.

16,19
Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux : quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié."




Bilan:


L'Eglise Catholique a commis des erreurs et il lui en reste à corriger. Sans compter qu'il est toujours probable qu'elle en commette de nouvelles (soupir)

Et les autres Eglises chrétiennes ont aussi de bonnes choses à leur crédit.



Mais moi, pour toutes les raisons précitées, je suis Catholique.

Et pour le reste, je prie pour que le Seigneur guide notre Eglise, pour qu'il la fasse progresser et qu'il corrige les erreurs qu'il reste encore à corriger.



Sans oublier que, nous avons un rôle à jouer, pour corriger ces erreurs.

Elles ne vont pas se corriger toutes seules.

Et elles ne vont certainement pas se corriger si on va voir ailleurs, dès que quelque chose ne nous plaît pas!



On dit parfois que, quand le bateau prend l'eau, il faut quitter le navire...

... Allez donc dire ça à Noé!


Si notre arche prend l'eau, on écope l'eau et on colmate les trous! Et on continue à ramer! Point!


Alors, du nerf! Et souquez ferme! salut 





Amitiés  Coucou 


PS:


Jean 6


6,67
Jésus dit alors aux Douze :"Voulez-vous partir, vous aussi ?"

6,68
Simon-Pierre lui répondit :"Seigneur, à qui irons-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.
avatar
tous artisans de paix
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3347
Inscription : 17/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par c12345 le Lun 28 Juil 2014 - 14:15

Mo,i je dis que je crois au sacrement donné par l'Église catholique.
Que les sacrements me donne force et lumière et le pardon.
Je crois qu'en passant par l'Église Catholique pour rejoindre Dieu est trois fois plus aidant plus enrichissant que si je m'adresse à Dieu seul.

Il y a un monde entre les deux. Alors à choisir entre les deux mondes je choisies de passer par l'Église.
Voilà
avatar
c12345
Contemplatif

Féminin Messages : 1996
Inscription : 25/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par Gilles le Lun 28 Juil 2014 - 16:47

Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas  Pouce bas 

@Gilles a écrit:

Que pensons-nous de Michelle d'Astier de la Vigerie ?

Comme je ne connaissais pas cette personne, je suis allé sur son blog qui a paraît-il un certain succès dans les milieux évangéliques francophones (et qui est très critiqué, souvent de manière très violente, par d'autres milieux évangéliques!). Ce que j'ai lu sur ce blog m'a vraiment consterné! D'abord, il y a un climat de "fin du monde" qui est désespérant : Nous sommes dans les temps de la fin, l'apostasie gagne du terrain...donc il faut la débusquer, d'où un esprit d'inquisition contre la plupart des Eglises et mouvements religieux! Satan est partout, dans la vie politique (dont la plupart des responsables sont satanistes!), dans les religions (croisades contre l'Islam, la franc-maçonnerie, l'Eglise catholique), dans les Eglises, dans la société, etc... On nous ressert le fameux "complot" mondial du signe de la Bête, complot qui n'est plus judéo-maçonnique (comme sous Vichy...), mais plutôt "islamo-catholico-maçonnique". La rhétorique est la même! Et si Mme d'Astier avait plus de pouvoir, nul doute qu'elle épurerait le monde , la société et l'Eglise de toutes ces hérésies, abominations et apostasies!

Elle a d'ailleurs un ministère de "délivrance" qui doit être catastrophique psychologiquement pour ceux qui demandent de l'aide à ce type d'organisation! d'autant plus que, comme dans la plupart des sectes apocalyptiques, elle se révè le totalement paranoïaque, victime de persécutions, d'attaques diaboliques de la part de ses contradicteurs...

De fait, dans ce blog, il y a un mélange de fondamentalisme biblique (jamais l'Ecriture n'est mise en perspective, notamment historique! Tous les versets , sortis de leur contexte, sont appliqués à notre époque qui ne fait l'objet non plus d'aucune analyse sérieuse!) et de "prophéties", "visions" souvent totalement aberrantes qui ne laissent aucune place à l'interprétation, puisqu'on les déclare divines! Il n'y a jamais la moindre médiation théologique, historique, philosophique, éthique, liturgique...etc... La "Parole de Dieu" appliquée directement à notre temps..et la chasse aux sorcières!

Pas étonnant que cette rhétorique se retourne contre son auteure et que d'autres sites évangéliques la considèrent à leur tour comme la "Bête", la "sorcière", l'apostasie incarnée, à partir d'une lecture tout aussi fondamentaliste de la Bible et d'autres "prophéties"! Cela donnne vraiment une image navrante du christianisme.

Et le pire est la vision de Dieu véhiculée par ce blog! Un Dieu qui punit tous ceux qui transgressent sa loi, en envoyant moult fléaux, qui inviteà la repentance en provoquant tsunamis et catastrophes naturelles, qui invite à la haine, au rejet de la plus grande partie de la population... Il y a là une telle certitude d'avoir raison, de "posséder la vérité" et de chercher à l'imposer que l'on est vraiment dans un état d'esprit médiéval, un retour à la bonne vieille inquisition... Non, vraiment, je ne me reconnais pas dans ce christianisme...

Source: www.questiondieu.com

**************************************************

Cette fausse et haineuse prophétesse Michelle d'Astier de la Vigerie pousse le blasphème à dire que la Vierge Marie est un démon et que tous ceux qui ont même une simple vénération iront tous en enfer !

Elle aurait grand intérêt à se faire exorciser elle-même ou d'être internée dans un asile psychiatrique !!!


Gilles.  Ville de Québec - Canada   Prends pitie 
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24588
Age : 63
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par Gilles le Mer 30 Juil 2014 - 5:05

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24588
Age : 63
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par saint-michel le Mar 5 Aoû 2014 - 15:55

L’Église catholique romaine est l'héritage laissé par nos pères depuis le Sacrifice expiatoire de notre Seigneur Jésus-Christ. Ceux qui méprisent la Sainte-Église sont manipulés par des doctrines hérétiques, par conséquent, ils ne connaissent pas le véritable Amour que Jésus-Christ nous a enseigné.

La gnose est responsable de beaucoup de nos maux actuels mais le temple est en train de se fendre. L'Amour du Sacré-Coeur triomphera sur ceux qui s'évertuent à détruire les enseignements Sacrés de Jésus-Christ.

Jésus-Christ, lumière du monde : https://saintmichelarchange.wordpress.com/2014/08/05/jesus-christ-lumiere-du-monde/

Dieu vous bénisse !
Fichiers joints
jesus-christ-lumiere-du-monde.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(285 Ko) Téléchargé 0 fois
avatar
saint-michel
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 784
Age : 44
Inscription : 05/08/2014

http://saintmichelarchange.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LETTRE OUVERTE À CEUX QUI HAÏSSENT L'ÉGLISE CATHOLIQUE...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum