Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Bryand le Ven 15 Juil 2016 - 12:47


hibiscus paramutabilis fleurs de juillet

_______________________________________________

« Conduisez-vous envers les méchants 
 comme une mère pieuse envers son fils malade: 
        elle le soigne avec plus de tendresse 
      que s'il était bien portant.  »
saint Ignace de Loyola

«  Quand vous parlez, faites-le de manière à n'offenser personne,
    et ne dites que des choses que vous puissiez sans peine dire 
           devant tout le monde. »
saint Jean de la Croix

« Abandonnez les craintes là où il n'y a pas à craindre; 
    si quelqu'un cherche à vous en inspirer, 
  montrez-lui humblement le chemin.  »
sainte Thérèse d'Avila

« Que tous ceux qui sont en contact avec toi,
      en retirent de la joie
  Sème le parfum du bonheur autour de toi, 
  puisque tu as beaucoup reçu de Dieu, 
donne donc beaucoup aux autres.  »
sainte Soeur Faustine


avatar
Bryand
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1546
Age : 65
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Zamie le Ven 15 Juil 2016 - 22:45

La Prière de Saint Anselme

« Ô Marie, recevez-moi, soutenez-moi, défendez-moi et conservez-moi ! » :

« Ô Marie, Vous dirai-je, tout transporté de joie, d'espérance et d'amour, quelles seraient notre pauvreté et notre misère, si le Père des miséricordes ne Vous eût pas tirée de ses Trésors pour Vous donner à nous ! Ô mon Bonheur ! Ô ma Vie ! J'ai mis ma confiance en votre saint Nom. Je sais que mon cœur veut Vous aimer, que ma bouche veut Vous louer, que mon esprit veut Vous contempler, que ma langue désire Vous prier; et que mon âme brûle d'être tout à Vous. Recevez-moi, soutenez-moi, défendez-moi, conservez-moi, je ne saurais périr entre vos Mains.
Amen. »
avatar
Zamie
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2170
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Bryand le Ven 22 Juil 2016 - 12:03

Merci Zamie pour cette édifiante prière!

___________________________________________
En cette fête de 
   Marie Madeleine
qui persévérait à rester près du tombeau,
parce que dans son coeur elle sentait bien
qu'il lui fallait mystérieusement y demeurer...
Persévérons comme elle:

« Dieu est caché dans notre âme,
    et c'est là que le vrai contemplatif 
            doit le chercher, en disant:
      ''Où es-tu caché, Bien-Aimé, 
          me laissant toute gémissante?''  »
saint Jean de la Croix

« Quand nous supplions Dieu de nous accorder des grâces
    que notre âme soit donc tout à la fois 
          soumise 
        et confiante en la libéralité divine.
   Et puisqu'on lui permet de se tenir 
         aux pieds de Jésus Christ, 
    qu'elle tâche de ne pas en bouger, 
   en quelque état qu'elle se trouve. 
      Qu'elle imite Madeleine
 et quand elle sera forte, Dieu la conduira au désert.  »
sainte Thérèse d'Avila


Au Bréviaire, fête de Marie-Madeleine:
 

     Homélie saint GRÉGOIRE le Grand

          sur l'Évangile de Jean




 « Marie Madeleine après être venue au tombeau
               sans y trouver le corps du Seigneur, 
    crut qu'on l'avait enlevé et porta cette nouvelle aux disciples. 
Une fois venus, ceux-ci constatèrent et ils crurent qu'il en était comme elle l'avait dit. L'Évangile note aussitôt : Après cela, les disciples rentrèrent chez eux. Puis il ajoute : Mais Marie restait là dehors, à pleurer.

À ce sujet, il faut mesurer avec quelle force
       l'amour avait embrasé
    l'âme de cette femme qui ne s'éloignait pas du tombeau du Seigneur, 
  même lorsque les disciples l'avaient quitté. 
Elle recherchait celui qu'elle ne trouvait pas,
      elle pleurait en le cherchant, 
   et, embrasée par le feu de son amour, 
  elle brûlait du désir de celui qu'elle croyait enlevé. 
C'est pour cela qu'elle a été la seule à le voir, elle qui était restée pour le chercher
   car l'efficacité d'une œuvre bonne tient à la persévérance
 et la Vérité dit cette parole : 
Celui qui aura persévéré jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé.

Elle a donc commencé par chercher, et elle n'a rien trouvé ; 
  elle a persévéré dans sa recherche, 
      et c'est pourquoi elle devait trouver ; 
  ce qui s'est produit, c'est que ses désirs ont grandi à cause de son attente, 
     et en grandissant ils ont pu saisir ce qu'ils avaient trouvé. 
Car l'attente fait grandir les saints désirs. 

   Si l'attente les fait tomber, ce n'était pas de vrais désirs. 
C'est d'un tel amour qu'ont brûlé tous ceux qui ont pu atteindre la vérité. 
  Aussi David dit-il : Mon âme a soif du Dieu vivant : 
                      quand pourrai-je parvenir devant la face de Dieu ? 

Aussi l'Église dit-elle encore dans le Cantique des cantiques :
   Je suis blessée d'amour. Et plus loin : Mon âme a défailli.

Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ?
   On lui demande le motif de sa douleur,
afin que son désir s'accroisse, et qu'en nommant celui qu'elle cherchait,
    elle rende plus ardent son amour pour lui.

Jésus lui dit : Marie.
  Après qu'il l'eut appelée par le mot banal de « femme »,
      sans être reconnu, 
  il l'appelle par son nom. 
C'est comme s'il lui disait clairement : 
  '' Reconnais celui par qui tu es reconnue. 
      Je ne te connais pas en général, comme les autres, 
  je te connais d'une façon particulière. '' 

Appelée par son nom, Marie reconnaît donc son créateur 
    et elle l'appelle aussitôt Rabboni, c'est-à-dire maître
  parce que celui qu'elle cherchait 
                          extérieurement était celui-là même 
    qui lui enseignait intérieurement à le chercher.  »

         
avatar
Bryand
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1546
Age : 65
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Bryand le Dim 24 Juil 2016 - 11:45

« Celui-là aurait un coeur tout à fait insensible qui,
    pensant aux bienfaits à lui octroyés par Dieu,
         aux périls dont il l'a délivré
      et à la béatitude qu'il lui a promise,
   ne s'enflammerait pas pour cet amour. » 
           (Commandements 29)
saint Thomas d'Aquin
 
« Si devant vous on donne 
       de grandes louanges 
     à une personne, 
         ayez-en plus de plaisir que si l'on vous louait
     vous-même. 
 Cela vous sera bien facile si vous êtes humble;
    et vous ne pourriez au contraire voir sans peine
       qu'on vous louât. »
sainte Thérèse d'Avila
avatar
Bryand
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1546
Age : 65
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Marie du 65 le Mar 26 Juil 2016 - 12:39

En l'honneur de la Fête Sainte Anne je poste ici ce très beau chant

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19763
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Zamie le Mar 26 Juil 2016 - 12:47

Prière à Sainte Anne

Très glorieuse Sainte Anne, qui êtes pleine de bonté pour tous ceux qui vous invoquent et pleine de compassion pour tous ceux qui souffrent, me trouvant aux prises avec l’inquiétude et la peine, je viens me jeter à vos pieds et je vous supplie humblement d’intercéder en faveur de cette intention que je vous recommande avec ferveur (…).

Ô Vous qui en apparaissant à Yvon Nicolazic lui avez assuré que tous les trésors du Ciel sont entre vos mains, je vous demande avec une très grande confiance de présenter mes nécessités à votre Fille très sainte, la Vierge pleine de grâces, et à Jésus, le Fils de Dieu qui s’est fait votre petit-fils, pour qu’ils me fassent miséricorde.

Ne cessez pas, je vous en supplie, de vous faire mon avocate et d’intercéder pour moi, jusqu’à ce que ma demande obtienne une réponse favorable, si elle est conforme à la toute sainte et adorable Volonté de Dieu et au bien de mon âme. Obtenez-moi par-dessus tout, glorieuse Sainte Anne, d’entrer un jour dans le face à face éternel avec mon divin Sauveur pour le louer, le bénir et l’aimer avec vous et avec Marie dans la famille de tous les saints.

Ainsi soit-il.
avatar
Zamie
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2170
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Bryand le Ven 5 Aoû 2016 - 11:21

Quel beau chant à sainte Anne! Merci!
Suivi de  cette belle prière
Zamie a écrit:vous qui êtes pleine de bonté pour tous ceux qui vous invoquent . . . 
J'ai dit cette prière. Je pratique la dévotion à sainte Anne depuis des années; Dieu lui accorde les faveurs qu'on lui présente.

_________________________ 
Et ce matin, fête de la
     Dédicace de la basilique Sainte Marie Majeure,

l'une des quatre 
      basiliques majeures de Rome:


Après son élection, le Saint Père offre quelques
fleurs à la Vierge Marie - Salus populi romani
("Salut du peuple romain"). 
Basilique Sainte-Marie Majeure


________________________________   

HOMÉLIE PRONONCÉE AU CONCILE D'ÉPHÈSE (431)
          Cette homélie est le sermon marial le plus célèbre de l'antiquité.
Concile universel 
qui a reconnu le titre de 
Mère de Dieu à Marie 

«Je vois cette joyeuse assemblée de 
 saints évêques 
   qui, à l'invitation de la sainte Mère de Dieu
       Marie toujours Vierge, se sont 
      rassemblés ici dans l'enthousiasme. Aussi, bien que je sois dans la tristesse, la présence de 
 ces saints Pères me porte à la joie.
 Cette douce parole du psalmiste David s'accomplit parmi nous: 
 ''Voyez comme il est bon, comme il est doux, pour des frères d'habiter ensemble!''
 Nous te saluons donc, sainte Trinité mystérieuse, qui nous as 
    tous convoqués dans cette Église de sainte Marie Mère de Dieu.


Nous te saluons, Marie, Mère de Dieu, 
       trésor sacré de tout l'univers, 
        astre sans déclin, 
        couronne de la virginité, 
        sceptre de la foi orthodoxe, 
        temple indestructible, 
       demeure de l'incommensurable, 
Mère et Vierge,
 à cause de qui 
     est appelé béni, dans les saints évangiles, celui qui vient au nom du Seigneur
Nous te saluons
                    toi qui as contenu dans ton sein virginal celui que 
    les cieux ne peuvent contenir; 
      toi par qui la Trinité est glorifiée et adorée sur toute la terre;
           par qui le ciel exulte; 
          par qui les anges et les archanges sont dans la joie; 
          par qui les démons sont mis en déroute ; 
          par qui le tentateur est tombé du ciel; 
          par qui la créature déchue est élevée au ciel; 
          par qui le monde entier, captif de l'idolâtrie, est parvenu à la connaissance de la vérité;
        par qui le saint baptême est accordé à ceux qui croient, avec l'huile d'allégresse; 
        par qui, sur toute la terre, les Églises ont été fondées; 
        par qui les nations païennes sont amenées à la conversion
Et que dirai-je encore? 
        C'est par toi que la lumière du Fils unique de Dieu a brillé 
                     pour ceux qui demeuraient dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort; 
      c'est par toi que les prophètes ont annoncé l'avenir, 
                       que les Apôtres proclament le salut aux nations
                    que les morts ressuscitent, 
                      et que règnent les rois, au nom de la sainte Trinité.
 Y a-t-il un seul homme qui puisse célébrer dignement les louanges de Marie?
 Elle est mère et vierge à la fois. 
Quelle merveille! 
  Merveille qui m'accable! 
   Qui a jamais entendu dire que le constructeur serait empêché d'habiter
        le temple qu'il a lui-même édifié
Osera-t-on critiquer celui qui donne à sa servante le titre de mère
Voici donc que le monde entier est dans la joie. 
Qu'il nous soit donné 
    de  vénérer et d'adorer l'unité , 
   de vénérer et d'honorer l'indivisible Trinité 
en chantant les louanges de Marie toujours Vierge, 
    c'est-à-dire de la sainte Basile
                      et celles de son Fils et de son Époux immaculé
   car c'est à lui qu'appartient la gloire pour les siècles des siècles. Amen
avatar
Bryand
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1546
Age : 65
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Bryand le Lun 2 Oct 2017 - 14:00

Aujourd'hui, 2 octobre 2017
fête des Anges Gardiens:
Ce qui suit a été publié le 3 oct. 2014:
(Commentateur):
Le jour où l’Église fête les saints Anges gardiens, le pape François, dans son homélie à Sainte-Marthe, a commenté le passage du Livre de l’Exode dans lequel le Seigneur annonce au peuple d’Israël l’arrivée d’un ange pour le protéger et le guider jusqu’à la Terre promise.

(Pape François) :
«Nous tous, selon la tradition de l’Église, avons un ange avec nous, qui nous protège, qui nous fait sentir les choses.

Combien de fois nous avons entendu :
'' Mais… ceci… je devrais le faire ainsi, cela ne marche pas, fais attention… '' :
Combien de fois ! C’est la voix de notre compagnon de voyage.

Être sûrs qu’il nous accompagnera jusqu’au bout de notre vie avec ses conseils,
et c'est pour cette raison que nous devons écouter sa voix, pas nous révolter.

Écouter sa voix, mais nous lui disons ''Mais va-t'en!''.
Chasser notre compagnon de voyage est dangereux . . .
car personne ne peut se conseiller soi-même.
Je peux donner des conseils à une autre personne,  mais pas à moi-même.
C'est le Saint Esprit qui me conseille,
c'est l'Ange qui me conseille .
C'est pour cette raison que nous avons besoin de lui. . .     »
SUITE à 2'25''/3'31''

 Bonne fête
    mon cher Ange gardien!



_____________________________________________________
avatar
Bryand
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1546
Age : 65
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Bryand le Sam 7 Oct 2017 - 17:13

Aujourd'hui 7 octobre 2017.
Samedi, 26ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
Notre-Dame du Rosaire
Mémoire

_______________   

« Forme de prière à la Vierge qui s'est progressivement élaborée au cours du Moyen Âge
      et qui a été popularisée au 12e siècle par saint Bernard, puis par les dominicains.

Une fête de Notre-Dame du Rosaire est  célébrée le 7 octobre.

Cette fête a été instituée par le pape Pie V, en 1573,
        après la victoire de Lépante en 1571



       pour remercier Marie de cette victoire.        
       L'ensemble du mois d'octobre, où l'on prie plus particulièrement la Vierge, est le mois du Rosaire... »

Cf : L’Encyclopédie Théo

____________________________________    
« . . . L'origine du Rosaire est bien plus ancienne que son introduction officielle dans la liturgie, qui n'eut lieu qu'après la victoire des forces chrétiennes sur les Turcs devant Lépante,  le 7 octobre 1571 :

            tant et tant d'Ave Maria étaient montés vers le ciel pour cette intention,
         que le pape Pie V (  Antonio Michele Ghislieri est le 223ᵉ pape, de 1566 à 1572,
                                              sous le nom de Pie V. Il est canonisé en 1712.   )
            voulut remercier la Vierge Marie de cette manière.

D'abord locale, cette fête fut étendue à l'Église universelle par le pape Clément XI.
                              (   Gianfrancesco Albani est le 241ᵉ pape, de 1700 à sa mort en 1721,     
                                sous le nom de Clément XI  )

La célébration de ce jour rappelle que cette prière est celle que la Mère de Jésus a fait monter vers Dieu 
       par toute sa vie. Le Rosaire, en effet, consiste à égrener le chapelet
                   tout en méditant les épisodes de la vie de Marie,

             inséparables évidemment des mystères du salut en Jésus-Christ.

      Il y a les mystères joyeux. Ils comprennent l'annonce de l'Ange,
                                        la naissance de Jésus
                                         et ce qui est dit de son enfance.

        Les mystères douloureux se rapportent à sa Passion et à sa mort :
                  des douleurs que la Vierge Marie a connues dans son âme.

        Les mystères glorieux enfin : la Résurrection et ce qui a suivi,
                                   jusqu'à l'Assomption, où Marie est entrée dans la gloire de son Fils.

Cette prière est loin d'être dépassée. 
         Elle est pleine d'intérêt pour le progrès de la vie spirituelle.

Paul VI, encore, l'a recommandée vivement.

Mais pourquoi ce nom de «Rosaire» ?
Il évoque les couronnes de fleurs, de roses en particulier,
que l'on posait jadis sur la tête des grands de ce monde

 La rose est la reine des fleurs,
comme Marie est la Reine du ciel et de la terre.

Ainsi, le nom même de la prière peut stimuler la dévotion mariale,
qui
fait entrer toujours plus profondément

            dans le mystère du Seigneur Jésus-Christ.  »

cf : Le saint du jour, Frère Marcel Driot, moine-ermite de l’abbaye de La Pierre qui Vire. 
________________________   

-
avatar
Bryand
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1546
Age : 65
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Bryand le Dim 8 Oct 2017 - 16:29

8 octobre 2017
27ème dimanche du Temps Ordinaire — Année A
En ce dimanche
au bréviaire
De la lettre pastorale de saint Grégoire le Grand
Parler avec audace et discernement.

« Le supérieur doit garder le silence avec discernement
                            et parler de façon utile :
       il ne doit ni divulguer ce qu’il faut taire,
          ni taire ce qu’il faut divulguer.
Car une parole étourdie peut entraîner dans l’erreur,
         tout comme un silence mal avisé laisse dans l’erreur ceux qu’on aurait dû éclairer.
Souvent des supérieurs, manquant de sagesse et craignant de perdre la bienveillance des hommes,
   ont peur de dire franchement ce qui est bien ;
          mais selon une parole de la Vérité en personne,
             ils n’accomplissent plus leur service,
       qui est de garder le troupeau avec le zèle des pasteurs
         mais,
    comme des mercenaires, ils s’enfuient à l’arrivée du loup lorsqu’ils se cachent dans le silence.

C’est pourquoi le Seigneur les blâme, par la bouche du Prophète,
   en les traitant de chiens muets, incapables d’aboyer.
Et il s’en plaint encore lorsqu’il dit :
    Vous n’êtes pas montés à l’assaut, vous n’avez pas construit un rempart pour la maison d’Israël,

     afin de tenir fermes dans le combat, au jour du Seigneur.
 Monter à l’assaut, c’est s’opposer aux puissances de ce monde par une parole hardie
         pour défendre le troupeau.
Et tenir ferme dans le combat, au jour du Seigneur, c’est résister à des adversaires déloyaux par amour de la justice.

Pour un pasteur, craindre de dire ce qui est bien,
    n’est-ce pas la même chose que de prendre la fuite par son silence ?
Celui qui s’expose pour son troupeau construit un rempart pour la maison d’Israël contre ses ennemis.

C’est pourquoi Dieu dit encore à son peuple pécheur :
      Tes prophètes ont eu pour toi des visions fausses et sottes,
      ils n’ont pas révélé ton péché pour te provoquer à la conversion.
Dans l’Écriture Sainte, on appelle parfois prophètes les maîtres qui, en signalant la présence de signes fugitifs, découvrent l’avenir. La parole divine leur reproche d’avoir des visions fausses, parce qu’en craignant de blâmer les fautes ils flattent vainement les coupables en leur promettant la sécurité, et ils ne révèlent pas l’indignité des pécheurs parce qu’ils gardent le silence au lieu de les blâmer.

La clé de cette révélation, c’est le discours de réprimande,

      parce que, en blâmant la faute, on la découvre,
        alors que souvent elle est ignorée même de son auteur.
  Aussi saint Paul disait : Qu’il soit capable d’exhorter dans la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

Et il est dit dans Malachie : Les lèvres du prêtre doivent garder le savoir
    et c’est de sa bouche qu’on recherche l’instruction,

parce qu’il est le messager du Seigneur de l’univers.
Le Seigneur donne aussi cet avertissement par la bouche d’Isaïe :
    Crie à pleine voix sans relâche, élève ta voix comme une trompette.

Celui qui accède au sacerdoce reçoit l’office du héraut, qui est de proclamer la venue
    du juge redoutable qui le suit. Si donc le prêtre ne sait pas prêcher, comment criera-t-il, ce héraut muet ? C’est pour cela que sur les premiers pasteurs l’Esprit Saint
            s’est reposé sous l’apparence de langues :
    en effet, ceux qu’il remplit, il en fait aussitôt par lui-même des gens qui parlent.    »


Interrogeons-nous sur notre fidélité à transmettre et à refléter la Parole de Dieu,
    La Parole véritable doit être empreinte

                        de miséricorde  d'espérance

            et exhortation à la confiance en Dieu de la part des pécheurs,

                                        invités au repentir par amour pour Dieu et le prochain.

Angélus: le Pape demande d'être, pour tous, un signe d'espérance
Présentation:

--------  (RV) C’est l’histoire d’une vigne confiée par son propriétaire à des vignerons.
           Ces derniers manquent de loyauté et tuent les hommes
                venus récupérer les fruits de la vendange dont le fils du propriétaire,
                  qui s’était pourtant montré patient.
     Commentant l’Évangile de ce dimanche 8 octobre 2017 consacré à la parabole des vignerons (Mt 21, 33-43),
   le Pape revient sur
           «la grande nouveauté qu’offre le christianisme»,
                    la miséricorde.
           Il demande aux chrétiens d'être pour tous un signe d'espérance.

«C’est une histoire qui nous appartient», il s’agit de
    «l’alliance que Dieu a voulu établir avec l’humanité

      et à laquelle il nous appelle nous aussi à pendre part».
  Une alliance qui, «comme toutes les histoires d’amour,

                                 connaît des moments positifs,

         mais est également marquée par des trahisons et des refus».
 Face à ces comportements de rejet, quelle est la réponse de Dieu ?
   «Quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ?(v40) ».

 Une question qui souligne combien «la déception de Dieu concernant
           le comportement mauvais des hommes n’est pas le dernier mot !»

«C'est là que se trouve «la grande nouveauté du christianisme», nous dit le Pape :
   «Un Dieu qui, même lorsqu’il est déçu de nos erreurs et péchés,
      ne manque pas à sa parole, il ne s’y arrête pas et surtout ne se venge pas (…)
      il continue de mettre en circulation le ‘bon vin’ de sa vigne, c’est-à-dire sa miséricorde



«Le christianisme n’est pas la somme de préceptes et de normes morales»
     Il y a seulement un obstacle à la volonté tenace de Dieu,
      c’est notre arrogance qui devient aussi violence.
   Et «face à ces comportements qui ne produisent aucun fruit,
     la Parole de Dieu conserve toute sa force de reproche
          et de réprimande :    
                                         « ''Quand arriva le temps des fruits,
                                                                         il envoya ses serviteurs auprès des vignerons
                                            pour se faire remettre le produit de sa vigne.
                                           Mais les vignerons se saisirent des serviteurs,
                                                 frappèrent l’un,
                                                tuèrent l’autre, 

                                              lapidèrent le troisième..'' » Mt 21: 37-39
                                
                                                           

           'Le royaume de Dieu vous sera enlevé
       pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits' (v43)».
       [    Matthieu 21:
                    «  . . .  43 Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné
                      à une nation qui lui fera produire ses fruits. 
                  44 Et tout homme qui tombera sur cette pierre s’y brisera ;
                    celui sur qui elle tombera, elle le réduira en poussière ! »
                  45 En entendant les paraboles de Jésus, les grands prêtres et les pharisiens
                  avaient bien compris qu’il     parlait d’eux. 46 Tout en cherchant à l’arrêter,
                 ils eurent peur des foules, parce qu’elles le tenaient pour un prophète.   . . .           »  ]

   «L’urgence de répondre à l’appel du Seigneur par de bons fruits» aide à comprendre
    «la nouveauté et l’originalité du christianisme».
           Ce n’est pas «la somme de préceptes et de normes morales,

              explique le pape François, mais c’est avant tout une proposition d’amour que Dieu,

            à travers Jésus, a faite et continue de faire à l’humanité».
        C’est un appel à entrer dans cette histoire d’amour,
          en devenant «une vigne vivace et ouverte,

                   riche de fruits et d’espérance pour tous».


Le Pape rappelle que nous sommes appelés à sortir de la vigne pour
        «nous mettre au service des frères qui ne sont pas avec nous,
          pour nous secouer et nous encourager les uns les autres,
            pour nous rappeler le devoir d’être la vigne du Seigneur dans tous les milieux,

              même les plus lointains et défavorisés».
      La vigne plantée par le Seigneur est pour le bien de tous. (MD)   »
http://fr.radiovaticana.va/news/2017/10/08/ang%C3%A9lus_le_pape_nous_demande_d%C3%AAtre_un_signe_desp%C3%A9rance/1341626
avatar
Bryand
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1546
Age : 65
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Bryand le Ven 13 Oct 2017 - 14:01

Toujours dans le thème de la liturgie du temps présent:
27e semaine ordinaire:
Les textes de mercredi, alors que Dieu demande à son prophète d'aller prêcher la miséricorde de Dieu aux habitants païens de Ninive.
Le prophète (ce qu'est un prophète), même avec ses réticences demeure le choisi de Dieu.
Son rôle demeure celui qui appelle à une conversion d'amour. En cela tous les hommes sont appelés, et on ne doit restreindre personne.

Dieu passe par son prophète, mais il doit lui apprendre à désirer cette miséricorde pour tous les hommes...
(puissions-nous tous être prophètes disait Moïse, répondant à la jalousie de ceux qui s'inquiétaient à cause que certains restés dans le camp prophétisaient eux aussi alors qu'ils n'étaient pas montés sur la montagne avec eux. . .   /   Et aussi comme le dit saint Paul: Puissions-nous tous être prophètes. . . .“Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie.”)
Le prophète (dans 1 Corinthiens 14) est celui qui a du zèle pour la Parole de Dieu.
Un zèle aimant, et désirant que cet amour soit l'apanage de tous les hommes, dirigés et instruits dans la connaissance de la patience
                    et la miséricorde de Dieu à l'humanité entière.
Mais attention que ce zèle soit un zèle d'amour dont le but unique  souhaité demeure la transformation du cœur de chacun appelé à se tourner vers Dieu afin de le reconnaître.

Jonas n'a pas échappé à ses préjugés envers Dieu; il aurait voulu que l'exclusivité des faveurs divines soit réservée au peuple d'Israël et que le peuple d'Israël garde toujours préséance sur les autres nations. (On sait à quoi ces préjugés ont abouti: au rejet du Messie venu pour toute l'humanité et au refus de partager la miséricorde de Dieu enseigné aux autres nations. Mission d'abord confiée puis enlevée à ceux-là qui n'ont pas voulu l'universalité du salut)     ]  Voir le poste précédent  ].

Mais l'enseignement divin demeure celui-là:

NON! le prophète doit enseigner la miséricorde divine et APPRENDRE à la prêcher impartialement. Inviter, même avec la menace au besoin... mais croire que la conversion est possible et voulue pour tous. . .

C'est la lecture de mercredi:
Jonas 4: 1-11
« Quand il vit que Dieu pardonnait aux habitants de Ninive,
    Jonas trouva la chose très mauvaise et se mit en colère.
    Il fit cette prière au Seigneur :
'' Ah ! Seigneur, je l’avais bien dit
lorsque j’étais encore dans mon pays !
C’est pour cela que je m’étais d’abord enfui à Tarsis.
Je savais bien que tu es un Dieu tendre et miséricordieux,
lent à la colère et plein d’amour,
renonçant au châtiment.
    Eh bien, Seigneur, prends ma vie ;
mieux vaut pour moi mourir que vivre.''
    Le Seigneur lui dit :
'' As-tu vraiment raison de te mettre en colère ? ''
    Jonas sortit de Ninive et s’assit à l’est de la ville.
Là, il fit une hutte et s’assit dessous, à l’ombre,
pour voir ce qui allait arriver dans la ville.»
   
Le Seigneur éprouve son prophète
comme il éprouvera ses Apôtres, le temps venu, qui ont voulu faire descendre le feu du ciel sur des habitants de Samarie: il les réprimanda: « Car le Fils de l'homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver  » (Luc 9)


SUITE de JONAS:
  « Le Seigneur Dieu donna l’ordre à un arbuste, un ricin,
de pousser au-dessus de Jonas
pour donner de l’ombre à sa tête
et le délivrer ainsi de sa mauvaise humeur.
Jonas se réjouit d’une grande joie à cause du ricin.
    Mais le lendemain, à l’aube,
Dieu donna l’ordre à un ver de piquer le ricin,
et celui-ci se dessécha.
    Au lever du soleil,
Dieu donna l’ordre au vent d’est de brûler ;
Jonas fut frappé d’insolation.
Se sentant défaillir, il demanda la mort et ajouta :
« Mieux vaut pour moi mourir que vivre. »
    Dieu dit à Jonas :
  ''As-tu vraiment raison de te mettre en colère
au sujet de ce ricin ? ''
Il répondit :
  ''Oui, j’ai bien raison de me mettre en colère
jusqu’à souhaiter la mort. ''
    Le Seigneur répliqua :
  ''Toi, tu as pitié de ce ricin,
qui ne t’a coûté aucun travail
et que tu n’as pas fait grandir,
qui a poussé en une nuit,
et en une nuit a disparu.
    Et moi, comment n’aurais-je pas pitié de Ninive, la grande ville,
où, sans compter une foule d’animaux,
il y a plus de cent vingt mille êtres humains
qui ne distinguent pas encore leur droite de leur gauche ? ''  »

Partageons!   C'est cela évangéliser!!
        Enseigner, exhorter, prier, persévérer,
            s'assembler régulièrement pour entendre l'enseignement
                et unir nos cœurs comme un seul cœur...
      Être persévérant à croire à la conversion par amour,
            comme Dieu qui insiste en permanence envers sa créature humaine,
en encourageant ses prédicateurs, prophètes et fidèles
à donner, avec l'enseignement, confiance à tous envers le Dieu miséricordieux qu'il est...
avatar
Bryand
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1546
Age : 65
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: lexique sur la prière; ajoutez vos citations...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum