Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Dim 22 Déc 2013 - 18:37

"Prier les psaumes avec le Christ"



"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour 2b553c10
http://www.cursillos.ca/priere/psaumes/psaumes-intro.htm

Présentation


On dit que Thérèse de Lisieux n'était pas à l'aise pour prier avec certains psaumes qui parlaient de peur de Dieu ou de haine des ennemis. J’ai aussi rencontré souvent des gens qui m'ont dit ressentir le même malaise en lisant les psaumes, à la messe ou dans la Liturgie des Heures.  

Pour ma part, j'ai longtemps essayé de contourner la difficulté. En mon cœur, je remplaçais les expressions «peur de Dieu» ou «haine des méchants» par «peur de ne pas aimer assez le Seigneur» et par «haine du mal» plutôt que des méchants. J’étudiais aussi diverses exégèses qui suggéraient le sens mystique de certaines expressions. Mais cette gymnastique intellectuelle grugeait la spontanéité de ma rencontre filiale avec le Dieu-Père annoncé par Jésus.  

Je me suis donc risqué à réécrire les psaumes en délaissant le cadre de l’Ancien Testament pour favoriser une mentalité véritablement évangélique. Je voulais rejoindre vraiment la pensée de Jésus telle qu’elle apparaît dans l’Église du Nouveau Testament. D'où le titre: "Prier les psaumes avec la Communauté du Christ".


Les psaumes risquent de nous garder dans l'Ancien Testament

Étant donné que la prière est éducatrice de notre foi, les psaumes risquent de nous garder dans la foi d'Abraham plutôt que dans la foi de Jésus. Il est facile de constater, dans notre vie quotidienne, que beaucoup de nos réactions viennent instinctivement de l'Ancien Testament plutôt que de l'Évangile : notre Dieu reste souvent un Tout-Puissant qui exige l'obéissance plutôt qu’un Père qui offre son amour; il reste le Créateur qui produit tous les événements, même éprouvants, plutôt que l'Esprit qui donne sens à toutes les situations, heureuses ou malheureuses, produites par des humains; il est le Maître qui récompense ou punit selon le mérite plutôt que le Père miséricordieux toujours gratuit; il est le Protecteur d'une Communauté privilégiée plutôt que le Sauveur de toute l'humanité.

Réécrire les psaumes et non pas les traduire

Il ne s'agit pas d'une nouvelle traduction des psaumes: il y en a de très belles et elles sont indispensables pour nous faire pénétrer dans le cœur de nos ancêtres et pour nous enraciner dans leur foi qui est à l'origine de la nôtre. Mais il faut toujours nous souvenir que la foi d'Abraham ne trouve son vrai sens qu’à la lumière de la foi de Jésus. D’ailleurs, les psalmistes ignoraient que leur parole portait un sens mystérieux à découvrir au temps des Évangiles. Nous amputons une partie importante de leur message quand nous refusons de saisir plus que n’exprime leur verbalisation consciente.

Mais ce qui restera valable pour tous les temps, ce sont les multiples expériences spirituelles évoquées devant le Seigneur dans la prière originelle des psaumes. Ces expériences naissaient au fil des événements quotidiens et provoquaient, chez les gens, toutes les sortes de sentiments: joies ou peines, épreuves ou bien-être, attentes ou déceptions, conflits ou réconciliations, agressivité ou douceur, enthousiasme ou dépression, audace ou peur, amour ou haine. En somme, tout ce que peut vivre le peuple de Dieu dans son esprit, dans son cœur et dans son corps et dont il cherche le sens pour l’intégrer au dessein du Tout-Puissant : voilà le matériau dont les psalmistes se servaient pour parler de son Peuple à Yahweh ou pour annoncer Yahweh à son Peuple

En priant les psaumes, la Communauté du Christ suit la même démarche, mais elle communique avec le Dieu révélé par Jésus plutôt qu'avec le Dieu révélé à Moïse. Comme les psalmistes, j’ai utilisé parfois la louange ou la supplication, parfois l’adoration ou la contrition : car cette pédagogie est aussi nourrissante pour la foi d’Abraham que pour celle de la Communauté évangélique.


Choisir la verbalisation qui convient

Parce qu'il s'agit d'un changement de regard sur la vie, certaines expressions et symboles doivent être remplacés comme, par exemple, on ne peut plus présenter la haine des ennemis comme une vertu, ou encore nous référer à Sion comme au centre actuel de l'unité. Et pour garder la caractéristique la plus originale des psaumes, j’ai dû donner priorité à un texte qui favorise la prière du Peuple actuel de Dieu, quitte à sacrifier des perles anciennes très significatives pour les  gens de l’Ancien Testament et même pour les mystiques du Nouveau Testament, mais qui ne s’enracinent pas dans la vie quotidienne d’aujourd’hui. Par exemple, la belle image du berger idéal, au psaume 23, parlait très fort dans une société largement paysanne; mais dans une société industrialisée, l’image du père idéal a beaucoup plus d’impact pour annoncer un Dieu qui veut assurer le bonheur de ses enfants par tous les moyens.  

En réécrivant les psaumes, je ne cherchais pas à conserver le plus possible la verbalisation originale; mais je choisissais les mots ou les expressions qui porteraient davantage le cœur des priants actuels jusqu’au Père, tout en les gardant en contact vivant avec l’inspiration profonde de chaque psaume.


Les changements à faire que j’ai crus les plus importants

1.    Dans la rencontre avec Dieu, il fallait donner plus de place à la familiarité avec un Père plein d'amour qu'à l'adoration du Tout-Puissant. De même, au lieu d'insister sur le respect  craintif de la divinité, j’ai choisi le style plus spontané de l’enfant qui parle, avec son Père, en communion avec Jésus, de ses besoins, de ses problèmes et même de ses erreurs.

2.    Jadis, la collectivité était beaucoup plus présente que l’individu dans la vie quotidienne alors qu’aujourd’hui c’est l’inverse. J’ai essayé de garder l’équilibre entre ces deux phénomènes en donnant à certains psaumes un climat très personnel et, à d’autres, un climat beaucoup plus communautaire. De toute façon, c’est au priant de développer en son cœur des échos communautaires à des expressions plus personnalisées et de se sentir concerné personnellement par les expressions plus collectives. Il importe d’éviter tout pharisaïsme qui se croit pur du mal qui l’entoure ou qui regarde les autres du haut de sa sainteté en se désolidarisant de son entourage. – D’ailleurs pour donner toute sa dimension à la prière des psaumes, nous devons être conscients que c’est la voix du Christ qui parle au Père par notre bouche au profit de toute la Communauté comme à notre profit personnel,

3.    Les psaumes font souvent appel à la justice de Yahweh pour punir les ennemis ou les infidèles. Dans la Communauté évangélique, on multiplie plutôt les demandes de miséricorde au Père, pour soi comme pour les autres, à la manière de Jésus qui a prié même pour ses bourreaux: «Père, pardonne-leur: ils ne savent pas ce qu'ils font!» (Lc 23,34).

4.    Jésus ne divise plus le monde entre bons et méchants, car nous ne pouvons pas juger les autres (Lc 6, 36-37) mais les traiter plutôt avec un absolu respect (Mt 5, 22); et faire comme le Père qui donne son soleil et sa pluie à tout le monde, bon ou méchant. (Mt 5, 45) Il nous offre même la capacité d'aimer les gens comme lui les aime (Jn 13, 34). C’est pourquoi j’ai pratiquement éliminé de ces psaumes les expressions qui supposaient un jugement moral sur des personnes comme «les méchants», «les pécheurs», «les ennemis», etc…Ainsi, nous ne demanderons plus pardon à Yahweh de ne pas haïr assez nos ennemis; nous ne le prierons plus de les punir par la mort. Mais nous supplierons le Père de les traiter comme nos frères et nos sœurs et de leur donner la grâce d’accueillir son dessein sur eux. soiffée de la libération offerte par le Sauveur, une libération qui reste à construire ensemble avec lui.

Voilà les principales modifications apportées au texte original des psaumes pour les rendre plus faciles à prier avec le cœur vivant de la Communauté actuelle du Christ. Mais j’ai tâché de ne perdre aucune des richesses spirituelles exprimées par les psalmistes dans leur émerveillement devant l'histoire de Dieu à travers les siècles.


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Prierp10

GAUTHIER, Roger, o.m.i., Prier les psaumes avec le Christ, Fides/Médiaspaul, SOCABI, 2003, 253 p.

On peut se procurer ce volume dans toutes les bonnes librairies, et via Internet
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=25492&def=Prier+les+psaumes+avec+le+Christ%2CGAUTHIER%2C+ROGER%2C2894990367
http://www.laprocure.com/prier-psaumes-avec-christ-roger-gauthier/9782894990995.html
http://www.livresquebecois.com/livre.asp?id=pzabbwabpzug&/prier-les-psaumes-avec-le-christ/roger-gauthier
http://mediaspaul.qc.ca/catalogue/prier-les-psaumes-avec-le-christ-nouv-ed-1982


Oblat de Marie Immaculée, le père Gauthier a consacré sa vie à l'animation spirituelle et publié plusieurs livres. Convaincu de la richesse des psaumes, il tient à en faire une prière qui parle au coeur. Il choisit des mots proches de la vie quotidienne et délaisse le plus possible la mentalité de l'Ancien Testamen afin de tenir compte de la vision évangélique que nous avons aujourd'hui de Dieu et de nos rapports avec Lui. Il nous explique ici le sens de cette réécriture.


Roger Gauthier, o.m.i.

460 - 1ère Rue
Richelieu, Qc, Canada
J3L 4B5
rgau@edifice-nd.com


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christpray2

Mon bonheur
Psaume 1
Ant. L'arbre de vie, c'est ta croix, Seigneur. Alléluia!
 
Me diriger d'après mes caprices,
nier le mal qui m'habite,
refouler Dieu dans un coin de ma vie,
ne m'a jamais rendu heureux.
Mais je goûte une joie profonde
quand je me laisse éclairer par le Seigneur,
quand ses pensées m'habitent
la nuit comme le jour,
au travail comme au repos.
En ces moments-là, je me sens plein de vie,
comme un arbre aux feuilles toujours vertes,
qui produit fidèlement les fruits qu'on en attend,
qui ne craint pas le prochain hiver
parce qu'il est toujours sûr du printemps à venir.
S'il m'arrive, au contraire, de faire mes propres lois,
je me sens fragile comme la fleur
que détruira le prochain coup de vent;
je redoute l'arrivée d'un Dieu tout-puissant
que je voudrais oublier.
J'ai peur alors d'avoir raté ma vie:
car je me souviens du bonheur que j'ai vécu
pendant mes moments d'intimité
avec un Seigneur que j'appelle mon Père.




Heureux !

Ca tombe mal, je me suis levé, du mauvais pied ce matin. J’ai médit hier sur mes collègues, et je ne vois pas bien ce qui m’empêcherait de le faire aujourd’hui. D’ailleurs j’avais de bonnes raisons. Quant à murmurer la loi du Seigneur jour et nuit, ce n’est pas l’urgence. J’aimerais plutôt trouver le sommeil ! Il ne manquerait plus que je me lève de nuit pour réciter des prières. C’est vraiment mal parti cette affaire. Non, les psaumes, ce n’est pas pour moi. Sitôt ouvert, sitôt refermé : le Psautier c’est pour les pros ; moi je suis un âne, disons, un débutant.

Et pourtant, oui, j’aimerais porter du fruit. J’en porte d’ailleurs, mais à mon rythme. L’important est de tenir la longueur. J’en connais qui flambent, et qui s’écroulent d’un coup, engloutis par le tourbillon de leurs projets, et leurs chimères. Ils perdent pied, faute de racine. Vais-je courir après Dieu comme je cours après le temps ?

Mon urgence, je le vois, c’est d’aller lentement. Ca, je veux bien. Pas à pas, psaume à psaume. Un chemin buissonnier, parcouru à pas d’âne. Méditer, et ne plus médire. Flâner, pour ne pas flétrir !

Un autre avant moi m’a ouvert cette voie : le Juste par excellence. Le Christ, en son temps, a prié dans ce livre. Ces psaumes, il les connaît, je le voudrais comme guide. Ces prières, il les aimait, je le veux comme ami. Ces cris, ce fut sa Paix. Qu’elle descende sur moi et ceux qui aujourd’hui rentreront dans ce livre.
Ce matin, je ne me suis pas levé pour rien : Heureux !


Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 0:15, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Dim 22 Déc 2013 - 21:56

Merci Lumen pour nous avoir fait découvrir ce livre : Prier les psaumes avec le Christ. Surprenant et créatif, à consulter !

Amitié fraternelle,

Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Lun 23 Déc 2013 - 13:28

Merci Joël pour ton encouragement, à vrai dire j'aime beaucoup les psaumes traditionnels et je découvre ces psaumes en même temps que vous ! Ange aureole



 
"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christpray2
Contemplation du Père

Psaume 103

Ant: Bénis le Seigneur, ô mon âme, n'oublie aucun de ses bienfaits.



Comble d'amour le Père, ô mon cœur,
sois joyeux quand tu entends son nom !

Comble d'amour le Père, ô mon cœur,
en te rappelant toutes ses largesses.

Il te pardonne ton mal sans réserve,
il peut te guérir de tous les maux qui t'accablent;

il te donne de survivre à tout ce qui tue
et t'enveloppe d'amour et de tendresse.

Il te partage sa propre vigueur
et conserve sa jeunesse à ton cœur.

Le Père produit la justice et l'amour;
il libère les gens qu'on exploite:

c'est ainsi qu'il a ouvert à Moïse un chemin
qu'il est intervenu pour les enfants d'Israël.

Ant. II Comme la tendresse du père pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint.

Le Père est miséricordieux et bienveillant,
incapable de colère, toujours fidèle à lui-même;

il n'est pas toujours en train de disputer
et ne garde jamais rancune pour nos offenses.

Il ne nous évalue pas d'après nos péchés
et jamais ne nous les fait payer.

Autant les cieux sont loin de la terre,
autant son amour est plus grand que nos craintes;

autant le levant est loin du couchant,
autant il met loin de nous nos péchés.

Comme un père est tendre pour ses enfants,
ainsi notre Père est tendre pour qui se fie à lui;

il sait bien de quelle pâte nous sommes faits;
il n'oublie pas que nous venons de la terre.

Une personne humaine s'en va comme l'herbe;
elle fleurit comme la fleur des champs:

un coup de vent et son temps est fini;
elle ne laisse même pas de trace.

Ant. III
Bénis le Seigneur, ô mon âme !

Mais le Père reste présent,
toujours et pour toujours,
à toute personne qui le cherche;

son amour rejoint toutes les générations
qui veulent bien l'accueillir
et qui s'appliquent à entrer dans ses projets.

Le Père est au cœur de l'univers
et son amour domine tout.

Bénissez le Père, vous ses messagers,
qu'il a choisis pour annoncer sa pensée
et qui sont disponibles dès qu'il a parlé.

Bénissez le Père, vous, ses missionnaires,
vous qui portez partout ses desseins.

Bénissez le Père, vous toutes ses œuvres,
étalées dans tout l'univers,
Bénis le Père, ô mon cœur !






Ce n’est pas seulement la tendresse du Christ pour le moindre des hommes qui nous parle de Dieu, c’est aussi la beauté du monde et la magnificence de la nature qui nous “disent” Dieu, qui nous disent une sagesse et une intelligence que nous n’avons jamais fini d’admirer. Nous sommes même capables d’aller à l’autre bout du monde pour en découvrir des beautés toujours nouvelles.

Ce n’est pas seulement le ciel et le mouvement des astres que célèbre ce psaume c’est beaucoup plus encore la richesse de la terre dès qu’elle est fécondée par les eaux, les eaux du ciel et par celles qui sortent de la terre, des sources et des fleuves. Des ânes sauvages et des oiseaux aux chamois et aux marmottes, tous ont leur part dans cette bonne et sage organisation du monde où l’homme cultive la terre et peut élever ses troupeaux.

L’ancien testament entretient la nostalgie d’un monde rural où chaque famille peut vivre en paix, chacun “sous sa vigne et sous son figuier, à condition que ce bonheur ne soit pas ruiné par les “désastres de la guerre” (*). La douceur de la fraternité (**) s’inscrit de manière naturelle dans l’horizon d’un monde que Dieu a revêtu de magnificence. Sa sollicitude ne se limite pas à l’homme, car elle s’étend à la nature toute entière, aux bêtes comme aux plantes.

Celui qui a créé ce monde avec une telle magnanimité est un Dieu écolo qui se réjouit de la formidable complémentarité de toutes les créatures entre elles. “L’ordre” que la société industrielle a voulu imposer à la nature est loin d’avoir la même “sagesse”.

* Livre de Michée, chapître 2, verset 8
** psaume 132


Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 0:28, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Lun 23 Déc 2013 - 14:43

Quel belle interprétation du psaume 103, j'ai dégagé deux lignes qui me touche beaucoup :

LE PERE EST AU COEUR DE L'UNIVERS
ET SON AMOUR DOMINE TOUT.

Amitié fraternelle,

Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Mar 24 Déc 2013 - 15:38

Je vois que les psaumes ont un fidèle supporter en vous Joël !
Que Dieu en soit loué !



 
"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christ-ressuscite
Il m'a sauvé

Psaume 30

Ant: Pourquoi chercher parmi les morts Celui qui est vivant.


Je t’exalte, Père, tu m’as gardé en vie;
les gens qui voulaient ma place sont déçus.

Seigneur, mon Dieu et mon Père,
j’ai crié vers toi et tu m’as secouru.

Je vivais un véritable enfer :
tu m’en as libéré.

Peu à peu je m’en allais vers le néant
et tout à coup, je me suis mis à revivre.

Chantez pour le Père, vous, ses enfants;
célébrez-le en vous rappelant son amour.

Il semble loin par moments,
mais son cœur est toujours avec nous.

Une soirée triste est vite effacée
quand arrive la joie d’un soleil levant.

Un jour, j’étais sûr de moi et je disais :
" Maintenant, je suis solide, Père,

Ton amour m’a rendu fort
autant qu’est forte une montagne."

Tout à coup je t’ai perdu de vue et j’en fus affolé.
Tout de suite j’ai fait appel à toi
par toutes sortes de supplications :

" Que gagneras-tu à me laisser tomber,
à me laisser aller vers le néant ?

Écrasé, pourrai-je te rendre grâce ?
comment parler de ta fidélité ?

Écoute, Seigneur : tu es mon Père;
je t'en supplie, viens à mon secours. "

Alors, tu m’as répondu;
tu as changé mon deuil en une danse;

sur mon visage triste et désespéré
ont surgi les rires d’un cœur en fête.

Maintenant, je te chante sans répit;
ton enfant veut te rendre grâce toujours.





Ta main, Seigneur.

Mes jours sont dans ta main.
Dépossédés comme un trésor fragile,
abrités dans cet écrin
qu’est la douceur de ta patience.
Mes jours sont dans ta main.

Comme Isaac, sauvé du couteau de son père, par ta bonté qui pourvut au bélier,
comme Moïse, sauvé des eaux, dans son couffin,
comme Jonas, protégé de la tempête dans le ventre du gros poisson,
comme Daniel, sauvé du lion par ta prévenance, et ses amis, sauvés du feu,
mes jours sont dans ta main.

Tes mains sont le temps qui nous berce,
une sorte de navire, qui passe, et nous emmène.
Tes mains, qui ont tout créé, tout pétri et tout façonné,
sont encore là pour chacun de nous,
une sorte de crèche, juste à notre taille,
pour que nous ne nous sentions pas perdus.

Tes mains ont abrité Adam, l’ont revêtu de peau.
Tes mains, encore, ont revêtu ton Fils, de langes et de tendresse.
Tes mains ont retenu le monde,
à l’heure du grand chaos, ce jour de nuit où l’on a tué ton Fils unique, dans le silence abyssal du grand sabbat, grand jour long de trois nuits,
à l’heure où tout s’est arrêté dans le ciel, car le Fils du Très haut gisait dans les profondeurs d’un tombeau de mort,
à l’heure où tout s’est arrêté, sauf ton amour.
Car tes mains sont l’amour et l’amour ne meurt pas.

Aux heures où nous pourrions douter de ta présence, lorsqu’à notre tour nous sommes plongés dans un lac de glace et de nuit, donne-nous de nous souvenir que nos jours sont dans ta main.

« Soyez forts, prenez courage, vous tous qui espérez le Seigneur ! »

Sœur Anne Lécu http://www.psaumedanslaville.org



"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Nativi11

JOYEUX NOËL A TOUS !
BISOUS



Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 0:39, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Mar 24 Déc 2013 - 16:18

Gloire à Dieu au plus haut de cieux !

Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Jeu 26 Déc 2013 - 16:04

 
"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christsuppliant

Le mal me vient de partout

Psaume 35

Ant: Lève-toi, Seigneur ! Viens à mon aide.

Père, je fais appel à toi pour détruire
le mal qui m’attaque de partout.

Mets entre lui et moi un mur solide,
le mur de ta miséricorde.

Sois toujours là pour me secourir,
pour me rendre invulnérable
à toutes ses attaques sournoises.

Je t’en prie : sois mon salut.
Que le Malin soit toujours déçu
quand il cherche à me détruire;

qu’il soit réduit à rien
avec ses projets de malheur !

Qu’il ne pèse pas plus que graine au vent
quand l’Esprit souffle sur lui !

Qu’il soit incapable de se protéger
quand mon Sauveur le combat !

Le mal n’a aucun droit sur ma vie.
Il se cache sous des apparences trompeuses
et dissimule le vide pour m’y faire tomber.

Père, qu’il se fasse prendre à son piège;
qu’il tombe lui-même dans le vide
et qu’il produise sa propre destruction.

Alors je me réjouirai à cause de toi
et je sauterai de joie d’être sauvé.

Tout mon être proclamera :
" Ô Père, tu es merveilleux :

il n’y en a pas d’autre comme toi;
tu donnes aux faibles de vaincre les forts;

l’humilié et le pauvre, tu les débarrasses
de l’exploitation par le Malin."


Ant. Tire-moi de ce désastre, Seigneur.

Il m’arrive de me sentir coupable :
alors, je me questionne sans fin;

même le bien me semble un peu mal.
En ces moments-là je me sens bien seul.

Pourtant, je me préoccupais des autres;
pour eux, je m’humiliais et jeûnais;

en les servant, je ruminais des prières;
je m’en inquiétais comme d’un frère ou d'une sœur;

je m’attristais de leurs malheurs
comme après la mort de ma mère.

Mais le jour où j’ai fait une erreur,
il y eut des gens pour s’en réjouir.

Même des malheureux m’ont entouré
et semblaient contents sans que je sache pourquoi.

Il y eut aussi des moqueurs
pour me déchirer jusqu’au fond de l’âme
et pour me condamner.

Père, donne-moi de leur pardonner,
sans tolérer le mal qui les fait agir.

Que ces lions deviennent des agneaux
et je t’en rendrai grâce publiquement;
je te louerai en communion avec eux.


Ant. Tout le jour, je me redirai ta justice.

Mais je t’en prie, Père,
ne me laisse pas devenir la risée des autres
quand je ne le mérite pas;

si des gens me détestent sans motif,
qu’ils ne se concertent pas.

Ne laisse pas les calomnies briser la paix
au pays de la douceur,
ni les moqueries répandre le ridicule.

Tout cela n’est pas fruit de mon imagination,
tu as vu et entendu comme moi, Père.

Je te sens si loin;
j’ai tant besoin de ton soutien
pour rester fidèle à les aimer comme toi.

Garde ta miséricorde en mon cœur
même quand ils ont l’air d’en rire.

S’ils pensent m’avoir écrasé,
s’ils me disent anéanti par leurs attaques,

fais-leur la grâce de voir leur mal
et de le reconnaître au lieu de s’en vanter.

Ce qu’ils ont compris pour un triomphe,
qu’ils le désavouent comme une infamie.

Alors je serai pour eux un signe de toi;
ils croiront que tu prenais soin de moi
et que tu t’occupais de mon bonheur.

Ensemble nous chanterons ton amour
présent tout le long de nos journées.






Oui, Seigneur, j’ai la liste.

Elle est là dans mon cœur, elle est longue et elle saigne. La liste de tous ceux qui m’accusent et m’attaquent. La liste de ceux dont je n’ose jamais te parler. Car, l’avouerai-je ? Je ne les aime pas. Je ne peux pas les aimer. Ils m’ont trahi. Ils m’ont tué. Alors je les oublie. Mais ils reviennent sans-cesse hanter mes souvenirs. Je ne serais en paix sans régler cette dette. Je voudrais faire un sort à tous ceux qui m’ont fait tant de mal.

Plus longue encore est la liste du mal que je leur souhaite. Autant que je te le dise : à toi, je n’ai rien à cacher. J’ai honte – Ô Dieu que j’ai honte – de désirer ce mal. Mais enfin, c’est ainsi, il fallait que je parle, car la haine sinon m’aurait consumé tout à fait.

Je te parle, Grand Dieu, mais pour que tu me répondes. Ce n’est plus l’autre, ce moi trop lisse, qui fait mine de prier. Ce n’est plus l’autre, trop belle image, que j’envoie devant toi. Il n’y a plus de masque, tu me vois comme je suis. C’est moi, désarmé, dans ma haine violente. C’est moi, pauvre homme, prisonnier de rancunes. C’est moi, qui n’ai pas su respecter ton commandement, le seul, l’unique : « Aimez ! »

Peut-être cet aveu te fera-t-il fléchir.
« Tu es franc – me diras-tu – et j’aime ta franchise. Me confies-tu le mal que tu voudrais leur faire ? » « Je te le donne Seigneur »
Alors tu répondras, et c’est mon seul espoir :
« Le mal, je le prends, car ma Miséricorde vaut toute ta colère ! »

Frère Franck Dubois http://www.psaumedanslaville.org


Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 0:52, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Jeu 26 Déc 2013 - 16:45

Merci, surprenant et méditatif dans le Père, le Fils et l'Esprit Saint. 

Réflexion : l'Esprit Saint, je le compare à Joseph : effacer, silencieux, bon...

fraternellement,

Joël
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Ven 27 Déc 2013 - 20:16

L'Esprit Saint silencieux ? Lui qui parle en nous au Nom du Père,
au Nom du Fils et à son Nom, Lui qu'on nomme le "conseiller" ? Etonnant ce que
vous me dites là, mon ami ! Merci de l'attention que vous accordez à ce fil, Joël,
ainsi que tous les visiteurs... silencieux ! Qui n'ont pas forcément des commentaires
à poster.
"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Smile210


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour 04b54910

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Ven 27 Déc 2013 - 20:25

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Exode-peuplehebreu

Une histoire d'amour du Père

Psaume 105

Ant:Dieu fait sortir son peuple dans l'allégresse parmi des cris de joie, ses élus, alléluia


I- Célébrez le Père, proclamez son amour,
faites connaître sa présence à tout le monde.

Chantez pour lui, jouez pour lui,
proclamez les manifestations de son cœur.

Soyez heureux de l'amour qu'il vous offre,
soyez joyeux, vous qui cherchez sa présence.

Rappelez-vous les merveilles qu'il a faites,
toutes ses interventions de jadis,

vous les descendants d'Abraham et de sa foi,
vous qui faites partie de sa famille.

C'est lui, notre Dieu et Père
qui a fait la terre et la gouverne toute.

Il n'a jamais oublié ses premières promesses,
celles qu'il a faites pour toujours:

c'est une alliance conclue avec Abraham,
qu'il a confirmée par serment à Isaac,
renouvelée encore pour Jacob.

Ce fut une alliance éternelle pour son Peuple
quand il l'a conduit sur les terres de Canaan
qu'il lui donna en héritage.


II- Au début, c'était une poignée d'immigrants
qu'on pouvait compter facilement.

Ils erraient à travers les nations,
allaient et venaient d'un pays à un autre.

Mais le Père ne laissa personne les opprimer,
leurs opposants connurent la défaite.

C'était comme s'il avait dit:
" Ne touchez pas aux gens que j'aime,
ne faites pas de mal à qui portent mon projet."

Un jour, ce fut la famine dans tout le pays:
on ne trouvait plus rien à manger.

Mais quelqu'un allait les sauver de la faim,
c'est Joseph, vendu au Pharaon comme esclave:

on l'avait mis en prison, pieds et poings liés;
il y resta jusqu'à ce que soit révélée son innocence
par la grâce du Père de son peuple.

Le roi, Pharaon, à ce moment maître du monde,
ordonna de le délier et de le libérer.

Il l'établit même seigneur de son palais
et grand maître de toutes ses propriétés;

tous les princes du palais devaient le servir
et les Anciens apprendre de lui la sagesse.

III- Un jour, la famille de Joseph vint en Égypte
et s'installa dans ce pays puissant.

Grâce à Dieu, le peuple se multiplia
et devint plus puissant que les Égyptiens

qui se mirent à le détester de tout leur cœur
et à porter contre lui des accusations fausses.

Alors Dieu chargea Moïse de son dessein,
et choisit son frère Aaron pour l'assister.

Ils multiplièrent des signes prodigieux
dans tout le pays des Égyptiens;

ils annoncèrent des ténèbres
et les ténèbres arrivèrent : Dieu les exauçait;

ils firent changer l'eau en sang
et tous les poissons moururent;

le pays fut infesté de grenouilles,
jusque dans les chambres du palais;

puis ce furent la vermine et les moustiques
sur tout le territoire;

au lieu de pluies, il y eut la grêle,
des orages et des éclairs à travers le pays;

les vignes et les figuiers furent dévastés
et tous les arbres déchiquetés;

vinrent ensuite les sauterelles
et les larves innombrables

qui mangèrent toute l'herbe du pays
et grignotèrent les fruits du sol;

enfin ce fut au tour des aînés de chaque famille
de mourir avant d'atteindre l'âge adulte.

C'est alors que le peuple de Dieu put sortir du pays
avec toutes les familles,
en emportant l'argent et l'or reçus des voisins.

L'Égypte se réjouit de leur départ
car elle était terrifiée.

Le Seigneur dirigeait la marche de son peuple:
le jour par un pan de nuées
et la nuit par un feu qui l'éclairait.

À leur demande, Dieu les nourrit de cailles
et d'un pain tombé du ciel;

pour étancher leur soif, l'eau sortit d'un rocher
s'écoulant comme un fleuve en plein désert.

Tout cela arriva à cause de la promesse
faite par le Seigneur à son serviteur Abraham.

Son peuple a pu sortir dans l'allégresse,
dans la joie d'avoir été aimé.

À la fin, Il a occupé des terres déjà habitées,
profitant du travail accompli avant son arrivée.

Mais il devait respecter le dessein de Dieu
et respecter tout ce qu'il prescrirait.
Alléluia !






Trop de place à l’église.

Hier à la messe nous étions une poignée, migrants ballotés d’un clocher à l’autre, dimanche après dimanche, errant dans une paroisse grande comme un canton. Faudrait-il là-dedans rechercher Sa puissance ? Trouver Sa face dans ces visages vieillis au fond de nos chapelles ? Sur les doigts de la main, nous pourrions nous compter. Comptons-nous aujourd’hui pour ce Dieu de l’Alliance qui promit à nos Pères un si brillant avenir ? Nous voit-il, cette poignée, perdue dans cette nef ? Sommes-nous en sa poignée, serrés contre Son cœur ?

Esclaves, nous le sommes, d’un futur qui fait peur. Inquiets transits, mourant de ne croire en l’avenir. C’est fini, après nous qui veillera encore ?

Mais Jacob au désert, Lévi à sa table, et Marie à la Croix ? N’ont-ils pas eux aussi eu bien raison de dire : « C’en est fait, je suis mort, parce que Dieu meurt en moi. »

Entravés par le doute, ferrés par l’abandon, captifs d’un avenir qu’ils n’espéraient même plus, ils furent les témoins de ce que Dieu peut faire quand l’homme est désarmé. Quand s’usera l’ultime stratégie sensée raccommoder la tunique trop vieille, quand nous aurons veillé jusque tard dans la nuit, en réunions futiles aux discours compliqués, quand rien ne tiendra plus qu’au miracle, à la grâce. Alors on pourra dire : Assez de souffrances, c’est le temps des prophètes ! Parce que l’homme ne peut rien, par Dieu tout est possible. Alors nous vivrons, car Il aura la place.

Moi qui vis en Égypte, je n’entends pas ce psaume sans peur ! Le peuple élu se réjouit de sa libération à travers la mer Rouge, d’accord, mais il a fallu d’abord que dix plaies s’abattent sur les bords du Nil, et que les fils meurent dans un bain de sang, frappés par Dieu (*).

C’est lui le Dieu d’amour, révélé en Jésus-Christ ? Pourquoi faut-il tant de malheurs sur un peuple pour permettre à un autre peuple d’exister ? Comment Dieu peut-il manier ainsi la terreur ? Lui qui dit dans le psaume 10 : « L’ami de la violence, je le hais ! ». Avouons que ce genre de textes nous dégoûte de la Bible !

Il faut essayer de comprendre ce texte comme un écrit vieux de 3 000 ans. Il faut aussi remarquer qu’en aucun verset Dieu n’invite l’homme à l’imiter dans la répression. Il y a aussi que si la Bible est la Parole de Dieu, elle est également l’histoire du dialogue des hommes avec Dieu.

Il y a une bonne tranche d’humanité dans ces textes. Enfin, puisque nous savons que Dieu est amour, il faut lire ce passage comme une métaphore. Une métaphore rugueuse et scandaleuse, mais qui ne décrit pas les événements comme ils se sont déroulés. C’est le psalmiste qui voit dans les plaies d’Égypte la main de Dieu.

À nous d’avoir la sagesse du bon lecteur, capable d’interpréter le récit. Le psaume chante la libération inespérée et la Providence divine. Dans sa violence jubilatoire, il annonce aussi le messie. « Dieu rassasie son peuple d’un pain venue du ciel ; il ouvre le rocher et l’eau jaillit. » Or, nous dit Saint Paul, « ce rocher, c’était le Christ » (**). Il donne sa vie pour que nos déserts refleurissent. de son coeur transpercé par une lance jaillit la vie (***) pour tous les hommes, pour nous… et pour les Égyptiens !


Frère Philippe Verdin http://www.psaumedanslaville.org


Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 1:03, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Ven 27 Déc 2013 - 20:48

Le psaume dit une phrase qui me touche : Célébrez le Père, proclamez son amour,
faites connaître sa présence à tout le monde.
C'est pour moi la Louange, l'adoration, et fait connaître sa présence au monde, ce n'est qu'un débordement du coeur qui ne peut plus contenir son amour rien que pour lui seul ! Alors il le donne à d'autres.


Et aussi : Il n'a jamais oublié ses premières promesses,
celles qu'il a faites pour toujours:
Oui ! il n'oublie jamais d'être un Père sûr, et sur qui nous pouvons compter en tous temps, et compter sur sa Miséricorde.


Une citation du Talmud : Tous les jours, Dieu s'installe sur le trône de la justice pour juger le monde. Mais quand il s'aperçoit que le monde mériterait tout à fait d'être détruit, il abandonne, alors ce trône pour s'assoir sur celui de la Miséricorde.


Fraternellement,


Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Sam 28 Déc 2013 - 20:45

Merci Joël pour ton "accompagnement" encourageant.
Tu es l'Ange de ce fil !
Tu connais le Talmud ?

Une citation du Talmud : Tous les jours, Dieu s'installe sur le trône de la justice pour juger le monde. Mais quand il s'aperçoit que le monde mériterait tout à fait d'être détruit, il abandonne, alors ce trône pour s'assoir sur celui de la Miséricorde.




C'est beau ! Very Happy 


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christpray2

Méditation sur le vrai Dieu

Psaume 115

Ant: Un seul Dieu, le Père; un seul Seigneur, Jésus-Christ.

Père, ce n'est pas pour notre gloire
que nous nous attachons à toi,

mais pour la merveille de ton amour,
un amour qui ne se dément jamais.

Pourquoi des gens disent-ils:
" Où donc est leur Dieu ?"

Notre Dieu, il est présent à l'univers;
tout ce qui existe, il l'a voulu et il l'a fait.

Mais ces gens servent des idoles d'argent et d'or,
fabriquées par des humains:

elles ont une bouche et ne parlent pas;
elles ont des yeux et ne voient pas;

elles ont des oreilles et n'entendent pas;
elles ont un nez et ne sentent pas;

des mains et ne peuvent toucher;
des pieds et ne peuvent marcher;
elles ne tirent aucun son de leur gosier.

Que leurs auteurs voient le vide de leurs dieux;
que leurs adorateurs cessent de compter sur eux.

Enfants du Père, mettez en lui votre sécurité:
c'est lui qui vous secourt et vous protège.

Frères et sœurs du Sauveur, faites-lui confiance:
c'est lui qui vous secourt et vous protège.

Tous les humains du monde, comptez sur le Père,
c'est lui qui vous secourt et vous protège.

Le Père nous garde toujours en son cœur:
il bénira sans cesse sa famille,

il bénira les frères et les sœurs du Sauveur,
il bénira toute l'humanité qui le cherche,
des plus humbles aux plus importants.

Que le Père assure leur croissance,
à eux et à toute leur descendance !

Je vous souhaite les bénédictions du Père,
l'auteur des cieux et de la terre.

Les cieux, le Père se les est réservés,
mais la terre, elle est pour les humains.

N'attendons pas la mort pour louer le Père;
bénissons-le tout de suite et pour toujours.
Alléluia.






IL BENIRA

Il n’y a qu’une alternative :
Ou bien nous servons des dieux muets, sourds, aphones et anosmiques, immobiles et anesthésiés.
Ou bien nous servons le vrai Dieu, qui parle, qui entend, qui sent, qui marche avec nous, et nous prend la main.

Comment savoir qui nous servons ? C’est assez simple : le serviteur finit par ressembler à son maître. Si nous devenons muets, sourds, aphones et anosmiques, anesthésiés et immobiles, c’est que nous avons oublié le vrai Dieu.
Et que nous sommes morts.
Car les morts ne louent pas le Seigneur.

Mais si nous bénissons le ciel, la terre, et ses habitants, et si nous disons du bien de ceux-là qui pourtant disent du mal de nous, oui, nous sommes vivants !
Il n’y a que toi Seigneur, qui nous apprennes ce langage, entendre, sentir, marcher avec toi, sans faiblir.

Ton langage, ô Dieu, qui crée en parlant, qui fait ce qu’il dit :
« Lève toi »,
« Va en paix »,
« Que la lumière soit »,
« Gardez courage, moi j’ai vaincu le monde »,
ce langage est le bouclier des vivants, le sol du monde, notre maison.

Oui, ton langage, ta parole, ton verbe, est notre maison, notre terre nourricière, notre potager.
Et nos mots peuvent devenir pour qui te cherche, le goût, le toucher, le nectar de nos fêtes et le parfum du petit matin.

Seigneur, apprends-nous à parler !
Apprends-nous à bénir !
Apprends-nous la présence, cette qualité d’être qui rehausse toute pâleur, et nous aide à renoncer aux idoles toutes mortes déjà avant même d’être nées.
Apprends-nous à te ressembler, toi qui es le Dieu des vivants !

Sœur Anne Lécu http://www.psaumedanslaville.org/



Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 1:12, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Dim 29 Déc 2013 - 9:54

Très beau psaume 115,

Une remarque sur ces quelques mot :
des plus humbles aux plus importants. Il faut faire attention au crescendo des mots, du plus humble, pourquoi ! Car, depuis le péché d'Adam et Eve, c'est l'orgueil qui est l'obstacle, et de ce faite, les humbles sont privilégiés par Dieu.


- Viennent, ensuite les plus important : il sont déjà plus difficiles à instruire et demande plus de patience, un certain orgueil, les habitent déjà...  Mais Dieu aime ses enfants !


Ne pas oublier que l'humilité est très importante et que Dieu la tient dans sa main ! Et que des trois personnes de la Sainte Trinité, c'est l'Esprit Saint qui l'a dans sa main.


Fraternellement,


Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Dim 29 Déc 2013 - 21:42


Merci!  Joël

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christpray2

Il m'a sauvé

Psaume 40

Ant: Voici que je viens, Seigneur, pour accomplir ta volonté.

Mon Père, je l’attends tout le temps.
Lui, il est toujours proche,
il répond à tous mes appels.

Que de fois, il m’a tiré du gouffre;
souvent, il a dû me dégager du mal,

m’attacher à lui solidement
et marcher avec moi main dans la main.

Alors il m’a donné de chanter de nouveau,
de louer son amour de Père.

Pour mon entourage, je deviens un signe :
beaucoup s’attacheront à lui
et mettront en lui toute leur sécurité.

C’est une grâce de se fier entièrement à lui
plutôt que de se confier aux forces terrestres
ou bien à des marchands d’illusions.

Qu’ils sont grands, Seigneur et Père,
les projets que tu fais pour nous;
et tes venues en nous sont souvent inattendues.

Je voudrais les annoncer partout,
les répéter encore et encore,
mais il y en a trop. Tu es unique.

J’ai voulu te payer avec mes générosités,
mais tu as tout refusé : offrande ou sacrifice.

Ce fut difficile pour moi d’y consentir.
Mais j’ai fini par te dire : "Comme tu le veux."

Je me présente avec le projet que je porte,
Père, je veux faire ce qui te plaît
selon ton dessein inscrit en mon cœur.


II. Partout, je parle de ton amour;
je ne retiens pas mes lèvres, tu le sais.

Je ne cache pas tes dons dans le silence.
Je proclame ta constance à me sauver;

j’annonce ton attachement à la vérité
à tout le monde qui veut m’écouter.

Toi, Père, tu m’enveloppes de miséricorde,
je suis sûr que tu me protègeras toujours.

Si les malheurs allaient me submerger,
si mes fautes m’empêchaient de voir clair,

si le mal en moi était insupportable
au point que je perde courage,

daigne, ô Père, m’en libérer,
donne-moi des forces pour lutter.

Si des gens en veulent à ma vie
qu’ils rougissent de leur haine.

Si quelqu’un souhaite mon malheur,
qu’il découvre sa mesquinerie.

Si quelqu’un me ridiculise,
qu’il y reconnaisse sa petitesse.

Mais donne aux gens qui te cherchent
d’exulter de joie à cause de toi.

Donne à ceux qui aiment ton intimité
de dire partout que tu es merveilleux.

C’est un avantage d’être pauvre et humilié :
j’accueille la présence du Père en moi;

je le laisse travailler avec moi
pour me libérer dès que le temps est venu.






Voici, je viens


Je n’aime pas compter. Faire le compte de ses malheurs, comme un antiquaire avare : se les remémorer un à un, en goûter tout le fiel. Mais je ne compterai pas non plus ces instants de bonheur fou, lorsque l’amour s’est invité, impromptu dans ma vie, légèreté inouïe de qui va sans soucis. Le bien, le mal, toujours m’échappent. Le passé s’envole, qu’importe, car Dieu est devant moi.

Il y a donc une chose qui jamais ne passera. Une conviction pure, qui n’est pas le bonheur. Serait-ce même la foi ? Serait-ce une certitude ? C’est bien plus que cela. Cela me vient des entrailles et me tient pour la vie. C’est la certitude intime que Dieu est avec moi, ou plutôt qu’il m’appelle à être, à être avec Lui. Il faut donc que j’aille là, droit devant, où toujours il me précède.

Alors je viens, sans offrande, sans sacrifice. Je viens moi-même dépouillé de mes certitudes et mes envies, remisant les projets et les plans. Je viens vers Lui, forcément mal préparé, forcément indigne, forcément petit. Je viens tel que je suis, sans attendre d’être celui que je ne serai jamais. Me voyant ainsi marcher, tout le monde pourra se dire : « D’où lui vient cette force ? Comment peut-il aller si droit, si loin, si juste ? Et ce chant si joyeux qui monte sur ses lèvres… » Ils croiront que cela vient de moi : quelle erreur ! S’ils savaient comme je suis faible, si fragile. Mais comme cette faiblesse me rend fort ! Oui, le regard fixé sur Toi, je peux tout. Je marcherai sur les eaux troubles ; je fendrai la foule hostile ; je passerai la mort, pour te rejoindre, Mon Dieu, ma Vie.

Frère Franck Dubois http://www.psaumedanslaville.org



Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 1:23, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Lun 30 Déc 2013 - 11:15

Bonjour Lumen,

Dans ce psaume 40, je répondrais à chaque verset par un mot :

Mon Père, je l’attends tout le temps.
Lui, il est toujours proche,                                  
il répond à tous mes appels.     Fidélité

Que de fois, il m’a tiré du gouffre;
souvent, il a dû me dégager du mal, Protecteur

m’attacher à lui solidement
et marcher avec moi main dans la main. Guide

Alors il m’a donné de chanter de nouveau, Louange
de louer son amour de Père.

Pour mon entourage, je deviens un signe : 
beaucoup s’attacheront à lui
et mettront en lui toute leur sécurité. Prophète

C’est une grâce de se fier entièrement à lui
plutôt que de se confier aux forces terrestres
ou bien à des marchands d’illusions. faveur

Qu’ils sont grands, Seigneur et Père,
les projets que tu fais pour nous;
et tes venues en nous sont souvent inattendues. Ste Providence

Je voudrais les annoncer partout,
les répéter encore et encore,
mais il y en a trop. Tu es unique. Témoignages

J’ai voulu te payer avec mes générosités,
mais tu as tout refusé : offrande ou sacrifice. Présomption

Ce fut difficile pour moi d’y consentir.
Mais j’ai fini par te dire : "Comme tu le veux." Abnégation

Je me présente avec le projet que je porte,
Père, je veux faire ce qui te plaît 
selon ton dessein inscrit en mon cœur. Obéissance


II. Partout, je parle de ton amour;
je ne retiens pas mes lèvres, tu le sais. Proclamation

Je ne cache pas tes dons dans le silence.
Je proclame ta constance à me sauver; Entêtement

j’annonce ton attachement à la vérité
à tout le monde qui veut m’écouter. Immuable

Toi, Père, tu m’enveloppes de miséricorde,
je suis sûr que tu me protègeras toujours. Bienfaisance

Si les malheurs allaient me submerger,
si mes fautes m’empêchaient de voir clair, Ténèbres

si le mal en moi était insupportable
au point que je perde courage, Effondrer

daigne, ô Père, m’en libérer,
donne-moi des forces pour lutter. Affranchir

Si des gens en veulent à ma vie
qu’ils rougissent de leur haine. Repenti

Si quelqu’un souhaite mon malheur,
qu’il découvre sa mesquinerie. Lucide

Si quelqu’un me ridiculise,
qu’il y reconnaisse sa petitesse. Bassesse

Mais donne aux gens qui te cherchent
d’exulter de joie à cause de toi. Jubiler

Donne à ceux qui aiment ton intimité
de dire partout que tu es merveilleux. divulguer

C’est un avantage d’être pauvre et humilié :
j’accueille la présence du Père en moi; Accueillir

je le laisse travailler avec moi
pour me libérer dès que le temps est venu. Façonner


Alors je peux dire : " Fidèle protecteur et guide de mon âme, donne-moi ta Louange. Fais de moi un prophète en faveur de ta Sainte Providence, un témoin sans présomption avec une abnégation totale qui me donne une obéissance pour proclamer ton Nom. Car ton Amour est un entêtement immuable et bienfaisant. Que la ténèbres et l'effondrement de m'affranchissent pas au repentir avec lucidité pour voir ma bassesse. Ensuite heureux d'être pardonner, je pourrais jubiler et divulguer ta miséricorde en accueillant ton Esprit Saint qui me façonnera pour l'éternité.


Fraternellement,


Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Lun 30 Déc 2013 - 19:10


Wouah Joël, c'est une étude poussée que vous nous avez
fait là ! J'aime bien votre prière de "conclusion".
Vous avez défini en quelque sorte "les strophes",
selon votre ressenti, merci pour le partage
 Applaudissement 

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christpray2

Comment me contrôler encore?

Psaume 39

Ant: Nous aussi, nous souffrons, attendant la rédemption de notre corps.

Je m’étais promis de surveiller mes paroles;
j’étais résolu à me taire
en présence de gens qui rejettent Dieu.

Je me suis enfermé dans le silence
plus que je n’aurais dû.

Ça devint une douleur insupportable,
en dedans de moi, c’était un vrai feu.

Obsédé par une telle brûlure,
j’ai fini par éclater devant le Seigneur :

Père, sors-moi de cette vie;
donne-moi de voir la fin de mes jours;
fais-moi saisir comme je suis éphémère !

Les jours que tu me donnes sur la terre
ne sont pas plus qu’un grain de sable :
ils équivalent à rien devant ton éternité.

Qui paraît solide ne vaut pas plus que du vent :
il va et vient, c’est comme de brefs éclairs.

Il a beau s’agiter, il ne déplace que de l’air;
il entasse des choses que d’autres disperseront.

Ant. Écoute ma prière, Seigneur.

Ô mon Père, que puis-je attendre de la vie ?
C’est en toi que je mets mon espérance :

libère-moi du mal qui m’habite,
ne permets pas que je sois bouleversé
par les moqueries de qui te rejette.

Encore une fois, je veux me taire
et me fier à tes interventions.

Que je ne regarde pas mes épreuves
comme des coups de colère venus de toi,
ni comme des événements que tu inspires.

Mais tu les utilises pour m’éduquer
en me détachant de mes égoïsmes,
car ils ne sont qu’illusions.

Écoute ma prière, ô mon Père, c’est un cri;
tu vois bien que je suis malheureux.

Bien sûr, tu n’es pas obligé de répondre :
chez toi, je suis invité gratuitement,
comme toute l’humanité.

Révèle-moi ton regard de miséricorde
avant que je ne quitte cette terre.






L'homme n'est qu'un souffle

Quel âge a le psalmiste ? Impossible de le savoir avec précision, bien sûr, mais le psaume nous donne cependant un indice. Celui qui parle ici n’a-t-il pas en effet tous les signes de ce qu’on nomme aujourd’hui « la crise du milieu de la vie » ?

Il se croyait fort, invincible. Il avait tout l’avenir devant lui. Il a amassé des biens, construit une famille, bâti une maison. Et voilà que tout n’est plus que tourment et brûlure dans son cœur. Rien ne l’apaise, ni les mots, ni le silence. Que s’est-il passé ? Un conflit, un échec, ou bien tout simplement le temps, qui a passé ? Voilà qu’il s’éprouve maintenant fragile. Il sait que ses jours sont comptés. Que sa vie n’est qu’un souffle. Il n’est qu’un passant, un hôte sur cette terre. Il prend conscience de ses erreurs, de son péché.

L’avenir s’est refermé devant lui. Il regarde en arrière et ses yeux s’ouvrent. Il comprend qu’il partage le destin de ses pères. Il n’y en pas d’autre qui soit donné à l’homme. Mais ce destin est-il vraiment si implacable ? Dieu n’est-il pas toujours là qui le regarde ? Si ce regard l’oppresse, il sait désormais où se tient le Salut. Elle est en Lui son espérance ! N’a-t-il pas su purifier son désir ? Il lui enlève ses péchés. Il le protège des injures des impies, ces fous !

Seigneur Jésus, dans ton abaissement volontaire à la Croix, tu nous montres le néant des puissances humaines, tu nous révèles un amour plus puissant que la mort (*).

* Cantique des cantiques, chapitre 8, verset 6

Frère Pascal Marin http://www.psaumedanslaville.org



Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 1:30, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Mar 31 Déc 2013 - 15:36

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christpray2

Père, guide-moi

Psaume 43

Ant: Tu es mon sauveur et mon Dieu; de nouveau, je rendrai grâce.

Père, prends en main ton dessein sur moi
et protège-moi de toutes les attaques du mal.

Garde-moi contre les routes trompeuses
que me proposent des gens qui n’ont aucune foi.

Tu m’as toujours guidé fermement,
pourquoi me sentir tout à coup rejeté?

pourquoi cette route lugubre
toute parsemée de tentations ?

Mets en mon esprit ta lumière et ta vérité :
elles sauront me guider

et me faire arriver jusque dans ta Maison
où je brillerai comme construction de toi.

Je célébrerai selon ta liturgie à toi,
une liturgie qui éclate en chants de joie;

je danserai sur la musique de ton cœur,
mon Dieu et mon Père.

Pourquoi gémir et me replier sur moi ?
Toute mon espérance est en mon Père.

Je ne cesserai pas de fêter son amour
qui porte en lui mon avenir.






Ta lumière et ta vérité

Un homme est loin de chez lui. Loin de Sion, sa terre. Exilé, rien n’a de sens pour lui. Le monde n’est qu’hostilité. Situation de tant de femmes, d’enfants et d’hommes en ce monde. Loin des leurs, par force. Mais aussi des exilés hors d’eux-mêmes, tant il peut faire noir au-dedans de soi. Se trouver délogé de sa vie.

Oui, mon âme et tout mon être peuvent être troublés à en mourir, assombris, désolés. Qui va me relever ? Qui va m’inviter afin que mon cœur puisse doucement s’entrouvrir ? Qui peut me délivrer, me rendre visage d’humanité ? Je ne sais.

Mais que faire alors si l’obscurité ne semble pas se lever ? Se cacher ? Se figer ? Rester pétrifié ? Ou, lentement, non sans peur et les yeux écarquillés, se risquer à avancer. Avec tous les aléas que cela comporte : se tromper de chemin, être trop fatigué pour aller jusqu’au bout… Mais un autre choix humain est-il possible dans l’existence ?

Avancer à tâtons, ne serait-ce pas synonyme d’espérer ? Commentant le psaume, saint Augustin déclare : « Espère en Dieu, dira à son âme celui qui est troublé par elle… Entre-temps, vis dans l’espérance . »

« Espère en Dieu, il est mon sauveur, mon Dieu. » C’est ma supplication à chaque aurore, dans ce voyage au tracé inconnu, affronté au non-sens, mais goûtant aussi aux joies des presque riens. Espérer. En mon Dieu, mais encore en celles et ceux qui refusent mon exil. C’est grâce à eux que ma maison, mon histoire, restent une terre habitable et habitée.

Sœur Véronique Margron http://www.psaumedanslaville.org



"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Images?q=tbn:ANd9GcTRaBt3nt8seVIDa4xNeFDhovtgGSK7w43BqPW4X85zDKLqQilu


Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 1:37, édité 2 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Mer 1 Jan 2014 - 2:26

Chère sœur en Jésus, Marie, Joseph,
 
Je me permet de poster le discernement que j’ai fait sur le psaume 39
 
 
Psaume 39


Je m’étais promis de surveiller mes paroles;
j’étais résolu à me taire
en présence de gens qui rejettent Dieu.
Oui, et de prier pour eux !

Je me suis enfermé dans le silence
plus que je n’aurais dû.
Le piège pour une âme...

Ça devint une douleur insupportable,
en dedans de moi, c’était un vrai feu.
Comme tout ce qui n’est pas pardonné !

Obsédé par une telle brûlure,
j’ai fini par éclater devant le Seigneur :
Admettre à Dieu notre pauvreté.

Père, sors-moi de cette vie;
donne-moi de voir la fin de mes jours;
fais-moi saisir comme je suis éphémère !
Tu ne tenteras pas ton Dieu !

Les jours que tu me donnes sur la terre
ne sont pas plus qu’un grain de sable :
ils équivalent à rien devant ton éternité.
Se flagelle elle-même...

Qui paraît solide ne vaut pas plus que du vent :
il va et vient, c’est comme de brefs éclairs.

Il a beau s’agiter, il ne déplace que de l’air;
il entasse des choses que d’autres disperseront.
Quand on écoute trop son Ego !

Ant. Écoute ma prière, Seigneur.

Ô mon Père, que puis-je attendre de la vie ?
C’est en toi que je mets mon espérance :
Sans moi (Jésus) vous ne pouvez rien faire.


libère-moi du mal qui m’habite, Car l’âme est tyrannisée par Satan...
ne permets pas que je sois bouleversé
par les moqueries de qui te rejette.
Dignité de la créature de Dieu !

Encore une fois, je veux me taire
et me fier à tes interventions.
L’âme s’abandonne à la Sainte Providence.

Que je ne regarde pas mes épreuves
Lucidité de l’âme devant les difficultés
comme des coups de colère venus de toi,
ni comme des événements que tu inspires.
Il arrive que Dieu retire sa main,
                                                                   
pour éprouver notre constance dans la foi.

Mais tu les utilises pour m’éduquer L’âme doit sortir du marasme de sa nuit...
en me détachant de mes égoïsmes,
En brisant son enfermement !
car ils ne sont qu’illusions.
Vanité des vanités, tout est vanité ( Qohélet )

Écoute ma prière, ô mon Père, c’est un cri;
Disait Ste Thérèse de Lisieux
tu vois bien que je suis malheureux.
Toujours, quant on est loin de Dieu...

Bien sûr, tu n’es pas obligé de répondre :
Comme si elle disait, répond-moi vite !
chez toi, je suis invité gratuitement,
Oui ! Que par sa Miséricorde.
comme toute l’humanité.
Comme toute sa création humaine et animale = Ps 36(35)
Verset 7 = Tu sauves, Seigneur, l’homme et les bêtes !

 
Révèle-moi ton regard de miséricorde, Dieu la fait, en nous donnant Jésus-Christ !
Avant que je ne quitte cette terre. Jn 12: 24 = En vérité, en vérité,  je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.
 
  Explication :
 
 - si le grain = la personne humaine
 
 - tombé en terre = qui est nés sur cette terre,
 
 - ne meurt pas = qui ne s’abandonne pas dans le silence et dans la confiance à
   l’action de l’Esprit Saint, qu’il la libère de son enfermement...
 
 - il demeure seul =  l’âme, alors  faite de sa vie un grand champ où tombe 
   en permanence une neige composée de flocons : de peur, d’ennuis, de peine...
     
 - mais s’il meurt =  alors l’âme va connaître les beautés et les grâces de Dieu !
 
 - il porte beaucoup de fruit = l’âme est alors irriguée par la grâce continuel-
   lement. Et cet état va déborder sur son corps et transparaître au dehors.
   Elle devient un vrai témoin du Dieu trois fois Saint : le CADÔSH !
 
 - Les apôtres, st Paul, Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face et aussi
   nous tous qui avons la foi. Car le plus naturel pour l’être humain, c’est


   La Sainteté !


En union de prière,


Joël
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Mer 1 Jan 2014 - 21:50

Père, guide-moi

Psaume 43

Ant: Tu es mon sauveur et mon Dieu; de nouveau, je rendrai grâce.

Père, prends en main ton dessein sur moi
et protège-moi de toutes les attaques du mal.

 
 
Contre les attaques des démons, il ne faut pas rester trop longtemps sans bouclier : les pensée fusent avec une certaine puissance, et nous, nous subissons sans protection le plus souvent… Il faut opposer à toute pensée mauvaise (c-a-d, celle qui nous font souffrir), un Saint Nom :
 
ex : Jésus ai pitié de moi, (de nous),
                     Ou
       Jésus, Marie, Joseph.
 
Nous répétons le Saint Nom de Jésus ou ceux de  la Sainte Famille, et nous disons de temps en temps : priez pour moi (nous)... ! Vous me direz, pourquoi ?
 
Par la douceur de vos Saints Noms, Jésus, Marie, Joseph, glorifiez la très Sainte et Adorable Trinité, réjouissez tous les anges, tous les Saints ! Chassez les démons, exorcisez les âmes…
 
Par l’efficacité de vos Saints Noms, Jésus, Marie, Joseph, exaucez nos demandes, purifiez-nous, fortifiez-nous, consolez-nous, sanctifiez-nous ! Nom de Jésus, notre Roi, de Marie, notre  Reine, de Joseph, notre protecteur, soyez à jamais : notre cri de guerre, notre cri d’Espérance, notre cri de :
 
Victoire !


Garde-moi contre les routes trompeuses et inutiles !
que me proposent des gens qui n’ont aucune foi.
Qui sont dans la nuit !

Tu m’as toujours guidé fermement,
par les anges, l’Esprit Saint !
pourquoi me sentir tout à coup rejeté? 
Dieu se cache !

pourquoi cette route lugubre
toute parsemée de tentations ?
Pas de sainteté sans tentations !

Mets en mon esprit ta lumière et ta vérité :
elles sauront me guider
avec un esprit de pauvreté...

et me faire arriver jusque dans ta Maison
 la vraie adoration…
où je brillerai comme construction de toi.
En étant sanctifié.

 
Je célébrerai selon ta liturgie à toi,
une liturgie qui éclate en chants de joie;
Sanctus, Sanctus, Sanctus !

je danserai sur la musique de ton cœur,
 la fréquence sainte.
mon Dieu et mon Père.
Trois fois Saints !

Pourquoi gémir et me replier sur moi ?
Brûlure de l’absence !
Toute mon espérance est en mon Père.
Notre Dieu, le Cadôsh !

Je ne cesserai pas de fêter son amour
dans la louange du cœur !
qui porte en lui mon avenir. 
Dieu est le tout et remplit tout !


Fraternellement,


Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Mer 1 Jan 2014 - 23:38

Merci beaucoup Joël, pour toute cette méditation autour des
psaumes 39 et 43. C'est vraiment étudiés et réfléchis.

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour 3b359c10



"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Adoration-du-veau-dor-130

Si ma famille m'écoutait

(Psaume 81)

Ant: Dieu nourrit son peuple de la fleur du froment.


Criez de joie devant le Dieu qui nous a sauvés,
acclamez le Père qui nous rassemble;

multipliez les mélodies d'action de grâce,
qu'éclatent en symphonie tous les instruments:

C'est la fête du souvenir qui commence,
la fête de notre libération.

Pour nous, cette célébration est nécessaire
comme l'a décrété Yahweh à son peuple
quand il l'a fait sortir d'Égypte.

" Je n'ai pu tolérer tes lamentations d'esclaves,
laisser des fardeaux écraser tes épaules;

j'ai entendu tes cris à cause de l'oppression,
j'ai déchargé tes mains de fardeaux trop pesants.

" Je t'ai parlé dans l'orage sur la montagne,
j'ai testé ta foi aux eaux de Mériba.

" Écoute-moi bien, mon peuple, je t'en prie:
ne tolère pas d'autre dieu que moi dans ta vie;

ne rends pas de culte à des divinités étrangères.
C'est moi seul le Seigneur ton Dieu;

c'est moi qui t'ai sorti de l'esclavage.
Dis-moi tes besoins et je les comblerai !

" Hélas ! mon peuple n'a pas écouté ma voix,
il n'a pas voulu me faire confiance.

J'ai dû l'abandonner à l'aveuglement de son cœur;
le laisser s'épuiser à des projets conçus par lui.

Ah! si mon peuple m'écoutait,
s'il décidait de suivre mes chemins,

j'aurais vite fait qu'il domine tous les obstacles,
je montrerais mon amour à qui veut le détruire.

Ceux qui m'en veulent se rapprocheraient de moi
pour le reste de leur vie;

ils voudraient nourrir mon peuple de bon pain,
ils le gâteraient avec leur miel.






Les eaux de la discorde

« Les eaux de Mériba » (*), les eaux de la discorde, de la querelle. Nous sommes dans le désert. Le peuple est sorti d’Égypte depuis 38 ans et il continue de marcher vers la terre attendue, promise. Pour l’heure, rien que du désert, encore et toujours.

Les fils d’Israël n’en peuvent plus. Ils s’adressent alors à ses intercesseurs : Moïse et Aaron. Est-ce parce qu’ils sont à bout de force ? Est-ce Moïse et son frère Aaron qui eux-mêmes doutent ? En tout cas la défiance est là : nombre des compagnons de la première génération sont morts avant d’atteindre le pays de miel. La seconde génération commence à craindre le même sort.

Terrible temps du doute.
La discorde, la querelle habitent parfois nos vies. Y compris en notre Église où il peut être si difficile de débattre sereinement, dans le respect de chacun et de sa sensibilité.

La querelle prend le pas sur la primauté de la relation à Dieu et de l’attention à l’autre.
Jésus lui-même a fait face aux eaux de la discorde de ses disciples (**), eux qui se disputent sur leur place dans le Royaume, plutôt que d’entourer Jésus, dans sa marche difficile. Querelle dérisoire devant la gravité de la confiance à faire.

Controverses insignifiantes de nos existences où nous épuisons nos forces. Des forces pourtant si précieuses pour croire à la Parole qui fait vivre, dans les nuits du doute. « Cœurs endurcis » aussi des grands prêtres qui, au long de l’évangile, craignent pour leurs pouvoirs et leurs avantages. Le cœur endurci empêche d’être touché par le vrai Dieu, celui qui veut « décharger notre fardeau » en le portant avec nous.

Préférons un cœur blessé, peut-être, mais vivant et confiant.

* Voir Livre des Nombres , chapitre 20, versets 1 à 13
* Évangile selon saint Marc, chapitre 10, versets 35 à 41


Sœur Véronique Margron http://www.psaumedanslaville.org



Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 1:48, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Jeu 2 Jan 2014 - 14:59

Si ma famille m'écoutait

(Psaume 81)

Ant: Dieu nourrit son peuple de la fleur du froment.


Criez de joie devant le Dieu qui nous a sauvés, car ceux qui se confient en Dieu sont joyeux !
acclamez le Père qui nous rassemble;
 Oui ! Le louer de tout son cœur, de tout âme, de toute sa force et esprit !

multipliez les mélodies d'action de grâce,
Dans divers louanges, d’action de grâce. Inspirées...
qu'éclatent en symphonie tous les instruments:
expression de notre amour pour Dieu !

C'est la fête du souvenir qui commence,
la fête de notre libération.
De notre reconnaissance, et de l’affranchissement d’une certaine ignorance...

Pour nous, cette célébration est nécessaire
comme l'a décrété Yahweh à son peuple
quand il l'a fait sortir d'Égypte.
Nécessaire, car l’esprit humain oublie vite, et se tourne très vite vers le mal !

" Je n'ai pu tolérer tes lamentations d'esclaves,
laisser des fardeaux écraser tes épaules;
la tendresse et la miséricorde de Dieu qui parle...

j'ai entendu tes cris à cause de l'oppression,
de l’injustice de ceux qui ont le pouvoir (la toute-puissance), que
                           nous avons hérité de la chute d’Adam et Eve : … et vous serez comme des dieux… Gn 3 : 5


j'ai déchargé tes mains de fardeaux trop pesants.  Pour l’âme et le corps...

" Je t'ai parlé dans l'orage sur la montagne,
Dieu se retire, de temps à autre, pour
j'ai testé ta foi aux eaux de Mériba.
             éprouver notre foi, notre endurance...

" Écoute-moi bien, mon peuple, je t'en prie:
Le cri de Dieu qui nous aime !
ne tolère pas d'autre dieu que moi dans ta vie;
car Dieu sait que nous ne pouvons rien faire sans Lui !!!


ne rends pas de culte à des divinités étrangères. Obscurantisme le plus totale !
C'est moi seul le Seigneur ton Dieu;
Jr 2 : 13

c'est moi qui t'ai sorti de l'esclavage.
Ancien testament : l’Exode; Jésus pour le Nouveau Testament !
Dis-moi tes besoins et je les comblerai !
Dieu seul comble...

" Hélas ! mon peuple n'a pas écouté ma voix,
Sous l’influence de l’Ego et des forces du mal...
il n'a pas voulu me faire confiance.
L’âme a hérité du péché originel : de la Force d’Illusion, c.a.d. qu’elle se
                                                        cache la vérité, malgré qu’elle sait qu’elle a tord !

J'ai dû l'abandonner à l'aveuglement de son cœur;
  Rm 1 : 24 !
le laisser s'épuiser à des projets conçus par lui.
Tous  projets conçus hors du chemin de Dieu, demande beau-
      coup d’efforts et de force pour prouver sans le savoir, bien des fois, que l’expression de notre vanité et pau-
      vreté !

Ah! si mon peuple m'écoutait,
si l’âme écouterait sa conscience, car l’âme à plusieurs attributs consubstantiels
                                                 à elle, LE RAISONNEMENT, LA MÉMOIRE, LA VOLONTE.
s'il décidait de suivre mes chemins,
l’âme revient sur ses décisions de ne pas se perdre !

j'aurais vite fait qu'il domine tous les obstacles,
Dans l’éclairage de la grâce de Dieu !
je montrerais mon amour à qui veut le détruire.
Dieu fera recouvrer une vue à l’âme, il lui fait découvrir toutes
ses tromperies, éclaire sa nuit spirituelle, et lui découvre son Amour si Beau...

Ceux qui m'en veulent se rapprocheraient de moi

pour le reste de leur vie; Jésus à dit : « Il m’ont haït sans raison ! » Jn 15 : 25

ils voudraient nourrir mon peuple de bon pain,
Inonder leurs âmes de grâces, plus tard : de l’Eucharistie !
ils le gâteraient avec leur miel.
Leur faire découvrir les richesses, que Dieu, a mis sur leur sol !
 


         
Voilà, ces quelques éléments de partages.                "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Download.html?IDMSG=4&PJRANG=2
 
Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Jeu 2 Jan 2014 - 20:31


Merci! Joël



"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Jesus-Gethsemani130x156


Père, ne laisse pas le mal me détruire

Psaume 38

Ant: Seigneur, reprends-moi sans colère.

Père, corrige-moi fermement,
mais sans montrer de colère.

Je me sens comme si tu me punissais,
comme si tu me frappais pour mes erreurs.

Je sens la destruction dans tout mon être
et je la crois causée par ton irritation.
Il n'y a plus rien de sain en moi.

Je sais que cela vient de mes péchés
qui se multiplient toujours davantage
et pèsent sur moi comme un fardeau qui m'écrase.

Mon corps est couvert de plaies qui suppurent:
je sais que c'est ma responsabilité.

Je suis courbé et tout prostré;
sombre, je me traîne tout le jour,

car je suis envahi par la fièvre;
plus rien n'est intact en moi.


Ant. Seigneur, tout mon désir est devant toi.

Je suis engourdi, tout brisé;
mon cœur gronde et se lamente.

Père, tous mes soupirs sont devant toi;
mes gémissements te sont bien connus.

Mon cœur ne va pas bien,
mes forces m'abandonnent
et je suis presque aveugle.

Voilà que mes amis me fuient maintenant,
ma famille se tient à distance.

Des gens qui m'en veulent en profitent
pour détruire ma réputation
en murmurant contre moi des perfidies.


Ant. Oui, j'avoue mon péché; ne m'abandonne pas, mon Sauveur.

Mais moi, devant cela, je suis comme un sourd
qui n'entend rien;

comme un muet qui ne sait parler,
qui ne peut pas répliquer.

C'est en toi, Père, que je mets mon espérance:
c'est toi, Père, qui donneras les réponses.

J'ai déjà souhaité de ne jamais faire la joie
des gens qui triompheraient quand je vacillerais.

Or me voici prêt de défaillir
sous le poids d'une douleur qui ne me lâche pas.

Oui, je reconnais que j'en suis la cause
et mon péché me fait peur.

Parmi les gens en santé et puissants,
il en est qui me haïssent injustement;

ils me rendent le mal pour le bien
et m'accusent même pour le bien que j'ai cherché.

Père, je t'en prie, ne m'abandonne pas;
tu es mon Dieu, reste avec moi.

Viens vite à mon aide,
toi le Père de mon salut !






Corrige-moi sans colère

Le temps de la maladie est pour beaucoup un temps de prière exceptionnel et le psaume 37 nous donne des mots pour dire beaucoup de choses à Dieu.
Tout d’abord le sentiment d’être abandonné, « qu’est ce que j’ai fait au bon Dieu pour avoir le cancer ? » et serais-je vraiment la proie d’une colère de Dieu dont la main s’est abattue sur moi ?

Peut être suis-je aussi un peu coupable de je ne sais quelle faute ou quelle erreur ?
Je suis dans le noir (*), sans force, brisé, écrasé, à bout.

Socialement, la maladie peut être une catastrophe. Nos proches s’éloignent (**) car elle fait peur. Ceux qui ne nous aiment pas pour toutes sortes de raisons sont tentés d’annoncer notre fin (***) et d’aggraver encore notre angoisse de la mort.

Que reste-t-il dans ce naufrage ? Le désir de vivre, le désir tout court qu’il faut mettre devant Dieu et la certitude que Dieu entend notre souffrance.

La non violence évangélique n’attend rien d’une vaine espérance de rendre coup par coup, mais elle attend tout de Dieu. Comme le dit Etty Hillesum une jeune juive qui découvre la prière juste avant de partir pour Auschwitz, « je dresse autour de moi les hauts murs de la prière et dans les bras de Dieu, j’échappe aux mains des SS ».

« Ne m’abandonne jamais Seigneur, ne sois pas loin de moi ». Parce que sur la croix, tu as connu la détresse de la souffrance et la crainte de la mort, tu es passé par là avant moi. Et parce que tu connais mon épreuve, tu es capable de me venir en aide : tu me caches au secret de ta face car c’est « entre tes mains que je remets mon esprit » . Je ne suis plus seul .

* verset 7
** verset 12
*** verset 13

Frères du 28 http://www.psaumedanslaville.org



Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 1:54, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Ven 3 Jan 2014 - 11:31

Chère soeur dans Jésus, Marie, Joseph,

Je voudrais souligner ce psaume 38, de quelques lignes de réflexions.

Souffrance et repentir.
 
L’auteur de cette complainte atteint d’un mal douloureux dans lequel il voit le châtiment de graves péchés. Ses amis le fuient; ses ennemis ne se font pas faute de répandre à son sujet des accusations en face desquelles le sentiment qu’il a lui-même de sa culpabilité, lui ferme la bouche.
La seule chose qu’il puisse faire, c’est de recourir et demander à Dieu le pardon ! Dans cette démarche, il compte non seulement sur sa Miséricorde avec un doux espoir qu’il prenne aussi sa défense…

Ce psaume 38, doit nous dynamisés et nous entraînés, quand nous sommes dans la peine du péché, à recourir le plus souvent possible au Sacrement de la Réconciliation, car Jésus a payé le prix fort, pour que le Père puisse nous pardonner...
 
Fraternellement,
 
Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Ven 3 Jan 2014 - 21:44

Merci, Joël, vous avez vraiment à coeur de prendre le temps
à chaque psaume de me laisser un commentaire...
Pardonnez-moi de ne pas vous rendre la pareille chaque fois, cher
frère.


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour 3c1dcb10

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Ven 3 Jan 2014 - 21:49


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Exode-peinture130x166


Autre histoire d'amour du Père

Psaume 106


I.
Faisons la fête à la bonté de notre Père,
à son amour qui ne se dément jamais.

Qui peut nommer toutes les bontés du Père
et le louer comme il conviendrait.

C'est une grâce de marcher droit devant lui
et de respecter toujours ses desseins !

Père, quand tu prends soin de ton peuple,
n'oublie pas que j'en fais partie;

lorsque tu le libères du mal, libère-moi aussi,
car je désire partager le bonheur de tes enfants,

me réjouir avec ta famille,
avoir une part de l'héritage que tu offres.

Tout comme nos ancêtres, nous avons dévié,
nous sommes responsables d'erreurs,
c'est notre faute.

En Égypte, nos pères n'ont rien compris de toi,
ils ont vite oublié tes nombreuses bontés.

Devant la mer à traverser, ils se sont révoltés;
mais tu les sauvas à cause de ton amour
en leur manifestant ta présence:

devant eux, la mer fut asséchée,
ils y marchèrent comme sur la terre ferme.

Tu les protégeas contre les armées du Pharaon
qui les poursuivaient jusque dans la mer.

Mais les eaux les recouvrirent tous,
aucun des Égyptiens ne survécut.

Alors ton peuple t'a fait confiance
et s'est mis à chanter tes louanges.

II.
Presque aussitôt, il oublia tes interventions,
et n'attendit pas la suite de ton dessein.

Dans le désert, déçus de leur régime de vie,
ils t'ont mis au défi de les rassasier.

Tu leur donnas tout ce qu'ils demandaient,
mais ils étaient toujours insatisfaits.

Dans le camp, des gens ont grogné
contre Moïse et Aaron que tu avais choisis.

Alors la terre s'ouvrit pour engloutir
leur chef et toute la bande;
un feu dévora tous ces révoltés.

À l'Horeb, ils ont façonné un veau d'or;
ils se sont prosternés devant du métal

abandonnant leur sauveur pour un bœuf,
une bête qui se nourrit d'herbe.

Ils t'avaient déjà oublié, toi, leur libérateur
qui avait fait tant de grandes choses pour eux:

des choses extraordinaires en Égypte,
des gestes incroyables près de la mer rouge.

Ils méritaient bien que tu les extermines,
mais Moïse, ton élu, se mit en prière devant toi
afin que tu ne les détruises pas.

Ils ont méprisé le beau pays que tu leur offrais,
ils n'ont pas cru que tu les accompagnais.

Ils ont récriminé en secret,
et ils refusaient de te faire confiance.

Tu aurais pu les laisser mourir tous au désert,
ou les éparpiller dans divers pays
ou laisser les autres nations les détruire.

Ils se sont même attachés aux divinités païennes,
jusqu'à manger les sacrifices des morts.

Ils t'ont insulté par leurs agissements
jusqu'à ce qu'un fléau s'abattit sur eux.

Pinhas, petit fils d'Aaron, intervint en ton nom
et le fléau s'arrêta:

ce geste lui fut reconnu comme un don de toi,
aux yeux de tous ses descendants.

Une autre fois, près des eaux de Mériba,
ils t'ont encore provoqué

entraînant ainsi le malheur de Moïse
dont ils n'écoutaient plus les directives,
ce qui l'amena à agir sans réfléchir.

III.
Ils ne se sont pas protégés des peuples
chez lesquels ils se sont installés,

ils ont adopté leurs manières de vivre
et se sont fait initier à leurs rites païens.

Ils se sont mis au service de leurs idoles
et ce fut un piège pour eux:

ils en sont venus à sacrifier aux démons
leurs fils et leurs filles.

Ils ont répandu un sang innocent,
le sang de leurs fils et de leurs filles

offerts en sacrifice aux idoles cananéennes;
et le pays fut sali par tout ce sang.

Ils se sont souillés par leurs pratiques
et se sont avilis par leurs agissements.

Ils méritaient que tu sois furieux contre eux,
que tu les prennes en horreur,

que tu les livres aux mains des autres peuples
pour qu'ils soient dominés par eux

pour que sous le poids de l'oppression,
ils finissent par se soumettre à toi de nouveau.

Bien des fois, tu les as libérés,
mais ils en revenaient toujours à leur révolte
et s'enfonçaient dans leur faute.

Mais quand tu entendais leurs appels
tu faisais attention à leur détresse.

Tu évoquais ton alliance avec eux
et dans ton grand amour, tu en prenais soin.

Tu mettais un peu de ta pitié
au cœur des gens qui les avaient exilés.

Et maintenant, c'est nous qui crions vers toi:
Père, de grâce, accorde-nous ton pardon,
libère-nous de nos compromis avec les idoles.

Alors nous pourrons célébrer ton grand amour
en savourant la joie de te louer.

Béni soit le Seigneur, le Père de la famille
depuis toujours et pour toujours !

Et tous les enfants, ensemble, diront:
" Amen ! Alléluia ! "






NOS PERES

« Rien de nouveau sous le soleil ».
Décidément, nous ne faisons pas vraiment mieux que nos pères.
Il semblerait même que l’expérience de ceux qui nous précèdent ne serve à rien.

Ils avaient leurs chaînes et nous avons les nôtres. Ils n’aimaient guère la liberté toute neuve que Moïse leur avait ouverte en passant à travers l’eau de la mer, et le feu du désert. Ils regrettaient les oignons d’Égypte, et le petit gratin d’olives préparé par Myriam, arrosé de ce vin du Nil, vous savez bien, celui que l’on boit quand le soir tombe et que les enfants sont couchés.

Ils avaient leurs idoles et nous avons les nôtres. Une idole, c’est ce qui occupe le plus clair de notre temps, et ce qui nous préoccupe le plus souvent. C’est ce qui donne des réponses à nos questions, ne nous laisse pas dans l’inconnu.

Une idole, cela mobilise notre intelligence et notre argent. Mais au bout du compte ce n’est rien de plus qu’un veau, fut-il en or.

Nos pères sont les Égyptiens qui n’ont pas reconnu que tu voulais la liberté de ton peuple.
Nos pères sont les Hébreux qui ne supportaient pas de ne pas savoir où Moïse les emmenait.

Nos pères ne pouvaient rien nous transmettre, tant qu’ils n’étaient pas devenus des fils, qui se reçoivent de Toi, l’unique Père.
Il a fallu pour eux apprendre à naître fils.

Seul un fils peut nous apprendre à être fils.
Moïse, l’ancien meurtrier, fut pour Toi un fils.
Il trace le chemin où le Fils unique, un jour, posera ses pas, pour nous délivrer définitivement de nos idoles et de nos chaînes.

Sœur Anne Lécu http://www.psaumedanslaville.org



Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 2:03, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Sam 4 Jan 2014 - 11:32

Autre histoire d'amour du Père

Psaume 106


I.
Faisons la fête à la bonté de notre Père,
à son amour qui ne se dément jamais. 
Reconnaissance !

Qui peut nommer toutes les bontés du Père
et le louer comme il conviendrait.
LOUANGE !

C'est une grâce de marcher droit devant lui
et de respecter toujours ses desseins !
D’avoir en pleine conscience ces commandements

Père, quand tu prends soin de ton peuple,
n'oublie pas que j'en fais partie;
Demande à Dieu !

lorsque tu le libères du mal, libère-moi aussi,
car je désire partager le bonheur de tes enfants,
fils adoptif

me réjouir avec ta famille,
avoir une part de l'héritage que tu offres.
De grâces, de merveilles

Tout comme nos ancêtres, nous avons dévié,
nous sommes responsables d'erreurs,
c'est notre faute.
 Premier égarement !

En Égypte, nos pères n'ont rien compris de toi,
ils ont vite oublié tes nombreuses bontés.
Dieu avec nous, a toujours des enfants désobéissants !

Devant la mer à traverser, ils se sont révoltés;
mais tu les sauvas à cause de ton amour
en leur manifestant ta présence:
  Ingratitude de son peuple...

devant eux, la mer fut asséchée,
ils y marchèrent comme sur la terre ferme.
Miracles de Dieu, vite oubliés...

Tu les protégeas contre les armées du Pharaon
qui les poursuivaient jusque dans la mer.
Obstination du Mal...

Mais les eaux les recouvrirent tous,
aucun des Égyptiens ne survécut.
Allant jusqu’au bout de leur dessein...

Alors ton peuple t'a fait confiance
et s'est mis à chanter tes louanges.
 Reconnaissance !

II.
Presque aussitôt, il oublia tes interventions,
et n'attendit pas la suite de ton dessein.
Ingratitude...

Dans le désert, déçus de leur régime de vie,
ils t'ont mis au défi de les rassasier.
Impatience !

Tu leur donnas tout ce qu'ils demandaient,
mais ils étaient toujours insatisfaits.
Le principe même de l’Egocentrisme...

Dans le camp, des gens ont grogné
contre Moïse et Aaron que tu avais choisis.
Jalousie, médisance...

Alors la terre s'ouvrit pour engloutir
leur chef et toute la bande;
un feu dévora tous ces révoltés.
Dieu est obligé de les réveillés !

À l'Horeb, ils ont façonné un veau d'or;
ils se sont prosternés devant du métal
Les desseins de l’Ego, de la mémoire héréditaire, des démons...

abandonnant leur sauveur pour un bœuf,
une bête qui se nourrit d'herbe.
Ici, attention à dérision.

Ils t'avaient déjà oublié, toi, leur libérateur
qui avait fait tant de grandes choses pour eux:
Une faculté hérité du péché originel, de tournée notre veste !!!

des choses extraordinaires en Égypte,
des gestes incroyables près de la mer rouge.
Et pour tout ça; Jésus à dit : « Combien de temps aurais-je à vous sup-
                                                                       porter...

Ils méritaient bien que tu les extermines,
mais Moïse, ton élu, se mit en prière devant toi
afin que tu ne les détruises pas.
En faite ! Quand Dieu n’en peu plus avec nous, il dépêche un intercesseur pour qui lui
                                                   rappelle avec amour, sa Miséricorde !!!!!!!

Ils ont méprisé le beau pays que tu leur offrais,
ils n'ont pas cru que tu les accompagnais.
Toujours les démons nous poursuivent pour nous détourner de Dieu !

Ils ont récriminé en secret,
et ils refusaient de te faire confiance.
Remarquons ici, la recherche de la nuit spirituelle...

Tu aurais pu les laisser mourir tous au désert,
ou les éparpiller dans divers pays
ou laisser les autres nations les détruire.
Dieu nous aime, non pour nos mérites, mais parce qu’il est fidèle et Amour !

Ils se sont même attachés aux divinités païennes,
jusqu'à manger les sacrifices des morts.
Cette recherche bêbête de la mort...

Ils t'ont insulté par leurs agissements
jusqu'à ce qu'un fléau s'abattit sur eux.
Dieu à son grand regret doit intervenir malgré tout !

Pinhas, petit fils d'Aaron, intervint en ton nom
et le fléau s'arrêta:
Et encore un intercesseur pour son peuple, Merci ho mon Dieu !!!!!!!

 
ce geste lui fut reconnu comme un don de toi,
aux yeux de tous ses descendants.
Confirmé dans ce verset, que Dieu laisse toujours la porte ouverte...

Une autre fois, près des eaux de Mériba,
ils t'ont encore provoqué
 Regardons avec quelle alternance le mal revient au galop...

entraînant ainsi le malheur de Moïse
dont ils n'écoutaient plus les directives,
ce qui l'amena à agir sans réfléchir.
Quand l’âme écoute son Ego, qui n’est lui (l’Ego) sans aucun raisonnement !

III.
Ils ne se sont pas protégés des peuples
chez lesquels ils se sont installés,

ils ont adopté leurs manières de vivre
et se sont fait initier à leurs rites païens.

Ils se sont mis au service de leurs idoles
et ce fut un piège pour eux:

ils en sont venus à sacrifier aux démons
leurs fils et leurs filles.                                            
Le peuple se voit d’un œil trop flatteur pour haïr son péché !

Ils ont répandu un sang innocent,
le sang de leurs fils et de leurs filles

offerts en sacrifice aux idoles cananéennes;
et le pays fut sali par tout ce sang.

Ils se sont souillés par leurs pratiques
et se sont avilis par leurs agissements.

Ils méritaient que tu sois furieux contre eux,
que tu les prennes en horreur,
                                                                                
En fait, se détournant des voies de Dieu, ils se punissent tout seul !
que tu les livres aux mains des autres peuples
pour qu'ils soient dominés par eux


pour que sous le poids de l'oppression,
ils finissent par se soumettre à toi de nouveau.
Quand on pèche, on devient esclave du péché !


Bien des fois, tu les as libérés,
mais ils en revenaient toujours à leur révolte
et s'enfonçaient dans leur faute.

Mais quand tu entendais leurs appels
tu faisais attention à leur détresse.

Tu évoquais ton alliance avec eux
et dans ton grand amour, tu en prenais soin.
                                                                                           
Ils reconnaissent enfin la Patience, la Mansuétude de Dieu !
Tu mettais un peu de ta pitié
au cœur des gens qui les avaient exilés.

Et maintenant, c'est nous qui crions vers toi:
Père, de grâce, accorde-nous ton pardon,
libère-nous de nos compromis avec les idoles.

Alors nous pourrons célébrer ton grand amour
en savourant la joie de te louer.
 
Béni soit le Seigneur, le Père de la famille
depuis toujours et pour toujours !

Et tous les enfants, ensemble, diront:
" Amen ! Alléluia ! "

———————————————————————————————————————————————-
Nos constatons après la lecture du psaume 106, avec qu’elle tyrannie, Satan et ses démons nous font la guerre ! Il faut pour nous frères, et c’est là une vigilance que nous devons exercer en analysant le déroulement de nos pensées, si celles-ci sont conformes à la Parole de Dieu de ceux qui nous mènent à la mort. Il faut choisir !
L’âme, avec ses attributs : le raisonnement, la mémoire, la volonté qui sont consubstantiels à l’âme, sont des outils qui ne sont pas trop utilisés, quand les pensées passionnés nous assaillent !
C’est pourquoi, il faut déployer de telles réflexions : car Dieu nous aide avec ses grâces, son amour, sa compassion… Mais, frères, nous avons à faire personnellement notre petit bout de chemin en direction de Dieu, et ce petit bout de chemin, il n’y a que nous-mêmes qui pouvons l’accomplir  : 
 
C’est le libre-arbitre de chaque créature...
Fraternellement,

Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Sam 4 Jan 2014 - 15:40

Cher Joël,
Vous égayez ce film avec vos commentaires,
Je vous remercie. Vous avez des réflexions pertinentes.
C'est bien. Le Seigneur doit être content, puisque nous
faisons tout pour sa Gloire. N'est-ce pas ?


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour 9gfg8r10

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Sam 4 Jan 2014 - 15:44


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Christpray2

Mes luttes quotidiennes

Psaume 3

Ant. Tu es pour moi un bouclier,
la gloire qui me tient la tête haute.



Ô Père, quand je suis malheureux,
je m'en prends à la société qui m'entoure.

Mais si j'y regarde avec toi, de plus près,
je vois bien que mes pires ennemis sont en moi.

Ils sont nombreux et sans cesse en éveil
à vouloir détruire ce que j'ai de meilleur.
Et souvent, j'ai peur de ne jamais les vaincre.

J'oublie vite que tu es toujours avec moi
que tu ne les laisseras jamais me détruire;

qu'ils ne peuvent rien
contre les valeurs que toi-même m'as données.
Non! ils ne me feront pas plier devant eux.

À chaque fois que je t'appelle, tu me réponds
avec la puissance de ton coeur.

Dès mon réveil, tu m'assures de ton soutien
pour toutes les luttes du jour qui commence.

Père, ne cesse jamais d'intervenir,
viens sans cesse à mon secours.

Ensemble nous détruirons le mal, où qu'il soit:
en moi et dans tous tes enfants de la terre.
Que ta bénédiction nous accompagne toujours!






Tête haute

Il faut beaucoup de temps pour relever la tête,
quand on a dû longtemps marcher les yeux baissés.

Lorsque Dieu façonna le monde, et chaque tulipe, et chaque brin d’herbe, la poule et le lapin,
Lorsqu’il jardina dans le premier jardin,
Il fit ramper le serpent, mais Il pétrit l’homme vertical.
Comme un arbre planté au milieu du jardin, Il fit haute sa tête.
La vache qui broute, en attendant son train,
et le mouton, en attendant son abattoir, peuvent-ils en dire autant ?

Il suffisait à l’homme pour tenir sa tête à bonne hauteur,
de regarder un petit peu au-dessus de l’autre homme, comme s’il était plus grand.

Mais Adam a lorgné du côté du serpent, Caïn jaloux a dévisagé Abel, les frères de Joseph ont pris son regard de hauteur pour de la condescendance, et le peuple s’est retrouvé à porter des monceaux de briques, à courber l’échine comme de pauvres mules, et à baisser le front.

Il faut beaucoup de temps pour relever la tête,
quand on a dû longtemps marcher les yeux baissés.

Mais c’est fini, Seigneur, tu tiens haute ma tête. Tu la relèves, tu me redresses.

Puisque l’homme ne savait pas tenir les yeux levés, tu t’es incliné plus bas que nous, afin que même les yeux baissés, nous puissions te rencontrer.
Dans le monde, les princes marchent la tête haute, tandis que les pauvres gens n’ont personne pour porter leurs bagages. Mais, toi, Ô Christ, tu es un roi qui porte nos valises et nos boulets.

Jusqu’au bout.

Et tu nous as appris à redresser la tête.
Car par toi nous sommes libres, et princes, avec toi.

Seigneur, tu tiens haute ma tête.
Je tiens debout car tu me tiens.
Béni sois-tu !

Sœur Anne Lécu http://www.psaumedanslaville.org




Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 2:12, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Joël2013 le Sam 4 Jan 2014 - 21:05

Chère Lumen,

Pour le psaume 3, juste une citation :

- L'épreuve est le creuset des âmes vaillantes, de celles que Dieu se réserve. Elle force l'homme à dépasser son amour-propre pour    se grandir à la mesure  d'un idéal spirituel qui s'appelle : Sainte Trinité !


Bien entendu, nous faisons tout pour sa plus grande Gloire !


Bon dimanche,

Joël.
Joël2013
Joël2013
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2246
Inscription : 07/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par L1234567 le Dim 5 Jan 2014 - 23:37


"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Vitrail-chartres


Père, je suis bien avec toi

Psaume 84

Ant: Là où je suis, dit le Seigneur, vous serez aussi avec moi.

Comme il fera bon dans ta Maison, Père.
J'ai tellement hâte de venir t'y rencontrer.

Mon cœur et tout mon être ont soif de toi,
de toi qui m'offres l'amour.

Même le moineau y colle son nid,
l'hirondelle vient y mettre au monde ses petits,

tout près de celui qui les crée
et qui est leur Père autant que le mien.

Quel bonheur ce sera d'habiter chez toi
et de n'être occupé qu'à t'aimer.

Il est heureux celui qui attend de toi sa force
pour marcher allègrement vers ta maison;

s'il est fatigué, tu lui fournis le repos,
tu le rafraîchis d'un moment de grâce.

Il avance dans un élan toujours nouveau
jusqu'à pouvoir te parler face à face.

Mon Dieu, Père de l'univers,
je te confie ma prière, écoute-la bien;
veuille y porter attention, tu es le Père de famille.

C'est par ton Fils que nous approchons de toi,
par ton Fils que tu as envoyé pour nous sauver.

Puisqu'un jour passé dans ta Maison
en vaut plus que mille vécus ailleurs,
j'ai fait un choix:

j'accepterais d'y passer ma vie dans le portique
plutôt que d'habiter un monde loin de toi.

Oui, le Seigneur, mon Père, est mon soleil,
il est mon protecteur;

il me partage son amour et son mystère;
il offre le bonheur à qui le désire sincèrement.

Ô Père, tu es merveilleux !
Le bonheur est pour ceux qui comptent sur toi.






Un jour dans tes parvis

La place est incommode, balayée par le vent. On tient à peine ici, sur le seuil, à la porte. Dedans, c’est la pénombre, c’est l’église, c’est le Temple où Dieu est retiré. C’est la pièce cachée où il faut le trouver. C’est le mystère profond dont il fait sa demeure.

Au dehors, c’est la ville, sa lumière, ses cris, la foule qui ignore que Dieu habite ici. Je suis là, entre deux, sur la crête fragile. Je suis là, sur le seuil où tout devient possible, et je voudrais d’un coup embrasser l’un et l’autre : le monde qui bouillonne et mon Dieu si paisible. Les étreindre et unir dans une seule prière et la ville et le Temple et l’univers entier.

Ce parvis est gravé par les pas trop pressés de ceux qui vont et viennent et rarement ne s’arrêtent.

Ils courent, ils s’affairent : l’argent, la gloire, ou bien d’autres soucis, la maladie, la peine. Figés dans leurs pensées ils n’entreront jamais. C’est donc moi qui pour eux parlerai à mon Dieu : « Tu la vois cette ville, je te l’offre aujourd’hui.

Prends pitié de la foule qui t’oublie chaque jour, qui meurt sans le savoir de t’avoir ignoré. Prends pitié de mes frères, pas un ne doit se perdre. Avec eux je viendrai sur ce seuil béni, je gravirai les marches d’où l’on voit et la ville et Dieu. Et ce seuil si étroit se changera en place où l’arbre de la vie offrira ombre et abri. Alors tu sortiras et tous verront ta face. » Sur le seuil un chemin s’est ouvert en mon cœur. Il va de l’homme à Dieu : le Temple est intérieur.

Frère Franck Dubois http://www.psaumedanslaville.org



Dernière édition par Lumen le Sam 11 Jan 2014 - 2:20, édité 1 fois

L1234567
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour Empty Re: "Prier les psaumes avec le Christ", Un Psaume Par Jour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum