Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Gilles le Sam 24 Aoû 2013 - 15:00

Samedi 24 août 2013


La première ministre du Québec Pauline Marois  Pouce bas 


Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent

Le Québec risque de se déchirer sur le port du voile ou du crucifix dans les lieux publics avec le projet des indépendantistes au pouvoir dans la province francophone du Canada d'aller plus avant sur la laïcité.

Mis à mal dans les sondages, le gouvernement indépendantiste de Pauline Marois cherche à se relancer avant les prochaines échéances électorales et veut mettre sur la table en septembre une Charte des valeurs québécoises, mélange de l'identité culturelle et linguistique de la province sans promouvoir une religion par rapport à une autre.

Le Canada est fier de son multiculturalisme, héritage des années 70 et de l'emblématique Premier ministre Pierre Elliott Trudeau, et chacun peut porter librement au travail son turban, sa kippa ou le voile.

Le gouvernement du Québec voudrait maintenant, selon le principe de la neutralité de l'Etat, interdire le port ostentatoire de signes religieux par les personnels des services publics. Cette Charte n'irait cependant pas jusqu'à interdire aux individus de porter le turban ou le hidjab (voile ne laissant voir que l'ovale du visage) pour aller consulter à l'hôpital ou accompagner les enfants à la crèche ou à l'école.

Bernard Drainville, ministre des Institutions démocratiques, a justifié jeudi cette Charte en estimant que "la meilleure façon d'assurer le respect de toutes les religions (...), c'est que l'Etat soit neutre sur le plan religieux".

Curieusement, le gouvernement semble vouloir aller plus loin que les conclusions d'une mission mandatée sur cette question. Le philosophe Charles Taylor, l'un des auteurs du rapport, a mené la charge sur les ondes de Radio-Canada en parlant d'un "acte d'exclusion absolument terrible" qui se rapproche de "la Russie de Poutine".

"Pas de frange d'extrême droite"

Gilles Routhier, doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université de Laval à Québec, suit l'avis de Charles Taylor. "Les institutions de l'Etat doivent être neutres au plan religieux et les personnes qui représentent ces institutions doivent (...) également faire preuve de neutralité", explique-t-il à l'AFP.

Le ministre canadien conservateur du Multiculturalisme Jason Kenney a mis en garde les Québécois vendredi contre toute tentation de modifier les équilibres actuels de la société. "Les Canadiens croient que la liberté de religion et de conscience sont des valeurs universelles et nous espérons que ce sont des valeurs et des principes qui seront respectés", a-t-il dit.

Le débat sur la laïcité au Canada déborde du cadre politique, selon David Rayside, professeur au département de sciences politiques à l'Université de Toronto. "Cela dure depuis un certain temps et c'est aussi bien un débat de société qu'un débat politique".

Ces universitaires ne voient pas cependant un risque des montées des extrêmes ou du racisme. Cela "éveille des passions et plus les citoyens sont insécurisés par l'environnement nouveau dans lequel ils ont à vivre, plus cela peut éveiller des divisions et des oppositions" sans aller plus loin, estime Gilles Routhier.

"En général, le sentiment vis-à-vis de l'immigration est plus positif au Québec et il n'existe pas une frange d'extrême droite comme c'est le cas en France", souligne David Rayside. "Le plus grand risque serait plutôt que les immigrés se sentent mal à l'aise, y compris ceux qui ne portent pas de signes religieux", et pour ces immigrés cela signifierait "qu'ils ne sont pas les bienvenus au Québec".

La ministre québécoise de l'Immigration Diane de Courcy ne craint pas ce risque car toutes les personnes immigrantes au Québec "signent une déclaration sur les valeurs communes" et "elles ne seront pas étonnées" par cette Charte.

Si elle devait être adoptée par les députés québécois, alors le crucifix ornant le mur au-dessus du siège du président de l'assemblée devrait alors être retiré pour ce que David Rayside traduit comme "l'exemple le plus fameux et le plus bizarre" des liens étroits entre religion et politique.

Selon lui, la concrétisation d'un tel projet serait comme la France qui "se targue d'être une société laïque et où l'Etat subventionne les écoles catholiques".

Par Marc BRAIBANT | Agence France-Presse

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par misi le Sam 24 Aoû 2013 - 15:30

Bonjour,
Quelle tristesse !  Ils ne se rendent pas compte que vouloir bannir Dieu ... ils courent à la catastrophe.  Avec tout se qui se passe, ils devraient réfléchir ... Prends pitie mais Jésus confiance Gloire à toi Seigneu
avatar
misi
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 366
Age : 65
Localisation : Fleurus - Belgique
Inscription : 08/05/2009

https://www.facebook.com/groups/1056122814510941/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Gilles le Lun 26 Aoû 2013 - 14:19

Mis à jour le: 25 août 2013 20:54


    Pouce bas 

Marois prédit que la charte des valeurs fera consensus

La première ministre Pauline Marois croit que la charte des valeurs fera consensus au Québec

Loin d'être un facteur de division entre Québécois de toutes origines, la future charte des valeurs fera consensus dans la population et deviendra un élément fort d'unité, comme c'est le cas pour la loi 101, prédit la première ministre Pauline Marois.

C'était la première fois, dimanche, que la première ministre parlait publiquement de son projet de charte, depuis que le débat a été relancé cette semaine, à quelques jours du dépôt attendu des grandes orientations du gouvernement en matière de neutralité religieuse de l'État, préambule à la présentation d'un projet de loi cet automne.

Avant même d'être rendu public, le projet de charte des valeurs québécoises, qui devait être au départ une charte de la laïcité, sème la controverse.

Devant quelques centaines de jeunes péquistes, réunis tout le week-end à l'Université Laval pour discuter de souveraineté, Mme Marois a tenté de se faire rassurante, tout en se montrant inflexible sur l'objectif poursuivi par son gouvernement. Le projet péquiste consiste notamment à bannir le port de signes religieux ostentatoires chez tous les employés de l'État.

« Je vous assure qu'on va aller de l'avant », a-t-elle promis à son jeune public, en disant espérer, malgré tout, un débat serein et respectueux autour de cette question potentiellement explosive.

« [La future charte] va devenir, j'en suis certaine, un élément fort d'unité entre les Québécois comme c'est le cas pour la loi 101, qui nous a réunis plutôt que nous diviser » sur la protection du français, selon elle.

Au contraire, ce qui divise les Québécois, c'est « l'absence de règles claires » en la matière, selon Mme Marois, qui a refusé de répondre aux questions des journalistes avant ou après son discours.

D'où l'importance de proclamer haut et fort « une bonne fois pour toutes » la neutralité religieuse totale de l'État et l'affirmation sans équivoque de l'égalité entre hommes et femmes.

Il s'agit de dire à la face du monde, et à tous ceux qui choisissent de venir vivre au Québec, qu'il s'agit là de principes parmi les plus précieux aux yeux des Québécois, a-t-elle fait valoir.

Mme Marois a estimé que la future charte, pilotée par le ministre des Institutions démocratiques Bernard Drainville, n'était en fait que l'aboutissement d'un lent processus de déconfessionnalisation des institutions, dont les commissions scolaires, amorcé il y a un demi-siècle au Québec.

La chef du Parti québécois a plaidé en faveur de la souveraineté du Québec, exhortant les jeunes militants du parti à s'impliquer davantage et à convaincre les indécis.

« Allez parler de ce qui s'en vient! Allez parler de ce qui nous reste à réaliser et plus particulièrement de notre projet de pays. Portez-le bien haut! Portez-le avec fierté! A votre tour maintenant de convaincre, de recruter », a-t-elle dit.

À l'intention du chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, Mme Marois a dit qu'il devait cesser de jouer les « gérants d'estrade ». Elle lui demande de devenir député à l'Assemblée nationale et chef de l'opposition officielle au plus tôt, en se présentant dans la circonscription de Viau, où une élection complémentaire pourrait être déclenchée dès cette semaine. M. Couillard a annoncé son intention de se présenter plutôt dans Roberval aux élections générales.

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Lotfi le Mar 27 Aoû 2013 - 1:04

La République laïque a sa religion


Quand Dieu est «banni de la vie publique» il n'y a plus de « tolérance », mais de « l'hypocrisie
»

En ouvrant la 11e Assemblée ordinaire du Synode des évêques dans la basilique Saint-Pierre, Benoît XVI est revenu sur un thème qui lui est cher, celui du laïcisme et du relativisme des sociétés contemporaines [1]

La République laïque n'a pas de religion entendons-nous partout. Cette idée vient spontanément à l'esprit depuis que la loi de 1905 a séparé l'Etat de l'Eglise et qu'un formatage idéologique s'est mis en place. Mais d'où nous vient cette loi ? Quelle en est l'origine ?
La loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat, est le fruit du libéralisme maçonnique, le fruit de l'action sourde, tout au long du XIXe s., des Révolutionnaires.
La nouveauté apparaît peut-être là.
Ne voulant plus voir l'Eglise Catholique aussi active dans l'établissement des règles sociales, il faut la dissoudre au milieu des autres croyances et faire de l'Etat, l'arbitre des religions, le tuteur des religions, et donc le chef de la religion. L'Etat qui soit-disant était incompétent en matière de religion est chargé de gérer toutes les religions au travers de la Loi suprême de la (fausse) laïcité... Fi des anges et autre créatures invisibles. Seule les lois mûrement expérimentées font autorité. Le rationalisme et la tolérance, voilà en quelque sorte le credo des défenseurs de la laïcité.
Le désir haineux d'effacer le catholicisme en France redevient violent après la défaite de 1870 et surtout à l'installation de la troisième République en 1875. Les déclarations de Léon Gambetta et de Jules Ferry sont là pour nous le rappeler.
Au moins depuis Platon, nous savons qu'il est plus facile de bâtir une ville dans les nuages qu'une société sans religion.
Aujourd'hui, pour assurer une certaine quiétude dans nos cité, Le pouvoir républicain accorde un espace spirituel équivalent à tout les mouvements dès l'instant que ceux-ci ne cherchent pas à s'exprimer à l'extérieur, ne cherchent pas à orienter la vie sociale et surtout ne remettent pas en cause la loi suprême : la (fausse) laïcité.

Pourquoi ce choix ?

La principale erreur du Démon, et la seule assurément, est une faute ( un péché) d'orgueil. Il s'est voulu comme DIEU. Pour être comme, il suffit généralement d'imiter.
Le démon suscite Marianne dans l'histoire sociale de la France. Elle est une personne virtuelle. Ses traits sont passagers, variant au gré du modèle qui les lui fixe. Aucun des modèles ne peut faire état d'une activité propre particulièrement signalée.
Donc nous pouvons être certain que la personne révélée par DIEU, sera réelle, d'une efficacité foudroyante et son personnage sera trans-historique.
Recherchons dans le passé de notre pays un personnage féminin accompagné par un archange et dont l'action particulièrement extraordinaire tout autant que réelle, fait toujours couler de l'encre.

Conclusion

Après ce rapide exposé, il est visible que la «République laïque» n'est pas si au dessus des religions que cela. Bien au contraire, elle s'affirme par un caractère très proche de l'antithèse du catholicisme. Le dictionnaire LAROUSSE édité en 1905, donne cette définition du mot «laïque» : «Qui n'appartient pas à l'Eglise». Il n'est pas dit «aux religions», mais à l'Eglise. Or l'Eglise, en 1905, c'est l'Eglise catholique apostolique et romaine et pas autre chose.
1905 est l'année de la loi de séparationde l'Eglise et de l'Etat. Celle-ci est pour une bonne part l'œuvre du Grand Orient, l'obédience la plus farouchement anticléricale. Le Grand Maître du G.O., Alain Baueur en démissionnant (pour des raisons de "querelles de personnes, des clans et des structures dépassées"...) le dit dans un article du Monde en parlant de "la centenaire loi de séparation des Eglises et de l'Etat, son grand œuvre laïque....." "[...] le Grand Orient a été l'Eglise et le parti de la République et a construit la boîte à outil de la citoyenneté. Franc-maçonnerie rime avec démocratie....." (Pourquoi j'ai démissionné du Grand Orient, par Alain Bauer LE MONDE | 05.09.05 | 13h54 • Mis à jour le 05.09.05 | 13h54).[/b]

http://www.christ-roi.net/index.php/La_R%C3%A9publique_la%C3%AFque_a_sa_religion

Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4052
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par yacoub le Jeu 16 Fév 2017 - 14:23

Le droit de critiquer l’islam
Au nom de la liberté d’expression, des élus conservateurs s’opposent à une motion dénonçant l’islamophobie
16 février 2017 | Hélène Buzzetti - Correspondante parlementaire à Ottawa    | Canada
La ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, et une soixantaine de ses collègues libéraux ont manifesté leur soutien à la députée Iqra Khalid, qui a déposé la motion contre l'islamophobie.
Photo: Patrick Doyle La Presse canadienne La ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, et une soixantaine de ses collègues libéraux ont manifesté leur soutien à la députée Iqra Khalid, qui a déposé la motion contre l'islamophobie.

Dans la foulée de l’attentat à la mosquée de Québec qui a fait six morts, est-il encore possible de critiquer certaines pratiques se réclamant de l’islam sans se faire taxer d’islamophobie ? Des députés fédéraux se le demandent. Et c’est en partie pour préserver la liberté d’expression qu’ils refusent d’appuyer une motion condamnant la discrimination religieuse systémique.
 

La motion 103 pilotée par la députée libérale Iqra Khalid enjoint à la Chambre des communes de « reconnaître qu’il faut endiguer le climat de haine et de peur qui s’installe dans la population » et de « condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques ». La motion demande aussi qu’un comité parlementaire entame une étude pour suggérer à Ottawa une approche « pangouvernementale » de lutte contre l’islamophobie.
 

La motion a été déposée en décembre, mais la récente fusillade à Québec lui donne une nouvelle couleur. Elle a été débattue pour une première fois mercredi soir à la Chambre des communes et devrait être mise aux voix au printemps. Si les libéraux et les néodémocrates ont annoncé qu’ils voteront en bloc en sa faveur, les conservateurs sont déchirés et une grande majorité d’entre eux voteront contre. Le Bloc québécois s’y oppose aussi. Peu ont accepté de prononcer le mot, mais le niqab occupe les esprits.
 

Maxime Bernier est du lot des opposants. « Il y a un courant dans l’islam, qui ne se limite pas nécessairement aux islamistes radicaux, qui dit que personne ne devrait critiquer cette religion ou s’en moquer. Rappelez-vous juste la controverse entourant les caricatures du prophète Mahomet il y a quelques années », écrit-il sur son blogue. Il confirme au Devoir que le voile islamique fait partie des choses qu’il craint de ne plus pouvoir critiquer à cause de M-103.
 

Certains, comme Pierre Lemieux, un autre conservateur se portant candidat à la succession de Stephen Harper, craignent que le contexte émotif créé par l’attentat de Québec pousse des élus à appuyer aveuglément la motion. Plusieurs déplorent que le concept d’islamophobie n’y soit pas défini, d’où leurs craintes qu’elle ait pour effet de limiter la liberté d’expression.
 

Ainsi, M. Lemieux écrit dans une lettre à ses partisans que « la motion 103 [suppose] que toute critique de l’islam est du discours haineux ». Sa rivale Lisa Raitt se demande si la motion pourrait un jour déboucher sur une loi interdisant le fait de « critiquer la charia ou les mutilations génitales ». Pour sa part, Andrew Scheer juge la motion inutile, car le Code criminel interdit déjà l’incitation à la haine.
 

Au Bloc québécois, on rejette les prémisses de la motion quant à l’existence d’un « climat de haine ». « Si on amendait cette motion pour en retirer ces irritants, on serait d’accord avec le fait de condamner l’islamophobie », explique le chef par intérim Rhéal Fortin. Thomas Mulcair se dit pour sa part en faveur, car « la priorité, c’est de dénoncer une évidence, soit qu’il y a une recrudescence de haine contre les musulmans ».
 

La ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, ainsi qu’une cinquantaine de députés libéraux se sont présentés mercredi midi devant les caméras en compagnie d’Iqra Khalid pour dire haut et fort leur appui à sa motion. « Nous sommes plus que jamais déterminés à bâtir une société ouverte, inclusive, avec comme principe le vivre-ensemble, le respect et la lutte contre la discrimination », a plaidé Mme Joly. Mme Khalid a assuré que « ce n’est pas vrai » que M-103 ferait taire les critiques de l’islam.
 

Lors du débat, elle a répliqué à ses détracteurs tels que Kellie Leitch, qui lui reprochent d’accorder un traitement différencié à l’islam : « On m’a demandé de changer le libellé de ma motion pour en retirer le mot “islamophobie”. Je ne le ferai pas, pas plus que je ne parlerais de l’Holocauste sans dire que la vaste majorité des victimes étaient des Juifs et que l’antisémitisme en était la racine. On ne peut pas s’attaquer à un problème sans l’appeler par son vrai nom. »
 

Liberté d’expression
 

L’histoire démontre que les conservateurs sont allergiques à toute mesure légale visant à limiter la liberté de parole. En 2013, ils ont abrogé l’article 13 de la Loi canadienne sur les droits de la personne qui interdisait de disséminer des propos « susceptibles d’exposer à la haine ou au mépris des personnes appartenant à un groupe identifiable ». Les conservateurs estimaient cette notion trop floue et préféraient l’article 319 du Code criminel qui interdit le discours haineux s’il « est susceptible d’entraîner une violation de la paix ».
 

Les conservateurs avaient en tête la mésaventure du commentateur de droite Ezra Levant, qui après avoir reproduit dans le Western Standard les caricatures danoises de Mahomet avait fait l’objet d’une plainte d’un imam en vertu du pendant albertain de l’article 13. La poursuite avait finalement été abandonnée.
 

Ezra Levant est d’ailleurs un des instigateurs d’un rallye tenu hier soir à Toronto pour dénoncer M-103 et auquel quatre aspirants chefs du Parti conservateur ont assisté : Brad Trost, Chris Alexander, Pierre Lemieux et Kellie Leitch.
 

Notons que si le conservateur Michael Chong appuie la motion 103, il abolirait l’article 319 du Code criminel au motif que seule la liberté d’expression totale peut combattre le discours haineux.
 

Les transgenres aussi
 

Le malaise conservateur à propos de la liberté d’expression se manifeste aussi ces jours-ci à propos du projet de loi C-16, qui établit l’identité sexuelle comme un motif illicite de discrimination. Adopté à la Chambre des communes, le C-16 poireaute au Sénat depuis novembre parce que les conservateurs ajournent le débat sans arrêt. Seulement sept sénateurs ont pris la parole à ce jour.
 

Des conservateurs comme Maxime Bernier et Pierre Lemieux reconsidèrent leur appui initial à C-16 à la lumière du cas de Jordan Peterson. Ce professeur de l’Université de Toronto refuse d’utiliser, comme le lui demandent des étudiants rejetant la binarité sexuelle, des pronoms inventés tels que « ze », « zir » ou « zim » ou le pronom pluriel « they » au lieu des pronoms sexués « he » et « she ». Le professeur, qui estime ne pas avoir à bâtarder la langue anglaise, se fait accuser de transphobie. Les deux élus craignent que C-16 soit utilisé pour le punir.
 

Selon Maxime Bernier, de tels gens ne militent pas pour l’égalité, qu’il dit défendre. Ce sont plutôt des « activistes de la gauche radicale qui tentent de déconstruire les normes sociales traditionnelles et d’imposer leur perspective marginale à tout le monde, y compris en nous forçant à changer notre façon de parler ».
avatar
yacoub
Aime la Bible

Masculin Messages : 16
Inscription : 01/06/2016

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Marmhonie le Dim 13 Aoû 2017 - 21:40

Le Québec est la honte des français, le paradis des sectes et un catholicisme trop Nord Américain.

Aucun rapport avec la Fille Aînée de l'Église. Maintenant que je réalise que ce forum est québécois, j'en comprends toutes les dérives.
avatar
Marmhonie
Avec les chérubins

Masculin Messages : 64
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Marie du 65 le Lun 14 Aoû 2017 - 9:00

Marmhonie a écrit:Le Québec est la honte des français, le paradis des sectes et un catholicisme trop Nord Américain.

Aucun rapport avec la Fille Aînée de l'Église. Maintenant que je réalise que ce forum est québécois, j'en comprends toutes les dérives.

Le Québec est la honte des français, le paradis des sectes et un catholicisme trop Nord Américain. a écrit:

Comment çà le Québec est la honte des Français, je vous prie de respecter les Québécois et ce Forum, vous n'arriviez pas à vous connecter....étrange, en tout cas si c'est pour critiquer ce n'est pas la peine de venir ici!!!
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19731
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Isabelle-Marie le Lun 14 Aoû 2017 - 12:02

Marie du 65 a écrit:
Marmhonie a écrit:Le Québec est la honte des français, le paradis des sectes et un catholicisme trop Nord Américain.

Aucun rapport avec la Fille Aînée de l'Église. Maintenant que je réalise que ce forum est québécois, j'en comprends toutes les dérives.



Comment çà le Québec est la honte des Français, je vous prie de respecter les Québécois et ce Forum, vous n'arriviez pas à vous connecter....étrange, en tout cas si c'est pour critiquer ce n'est pas la peine de venir ici!!!

Merci Marie, ce n'est pas la première fois que nous avons affaire aux remarques sibyllines et déplaisantes de ce monsieur. Vous qui vous référez à votre directeur de conscience, n'avez-vous pas souvenir que la médisance est un péché grave ?
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1220
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Marie du 65 le Lun 14 Aoû 2017 - 12:19

coucou Isabelle-Marie
Mais enfin je trouve cela abominable de la part de ce monsieur, enfin nous le connaissons maintenant!!
Et la Charité Chrétienne qu'en fait-il?
Que l'on soit Québécois, Chinois etc....chacun a droit au Respect et à la Parole!!
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 19731
Age : 62
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Isabelle-Marie le Lun 14 Aoû 2017 - 13:00

Marie du 65 a écrit:coucou Isabelle-Marie
Mais enfin je trouve cela abominable de la part de ce monsieur, enfin nous le connaissons maintenant!!
Et la Charité Chrétienne qu'en fait-il?
Que l'on soit Québécois, Chinois etc....chacun a droit au Respect et à la Parole!!


Dieu merci, nous aimons les québécois, et prions pour la conversion du Québec, comme de la France, qui n'est pas épargnée par l'apostasie.
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1220
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Calex le Lun 14 Aoû 2017 - 22:19

De la France ou du Québec, quel est le pays le plus apostasié ?
avatar
Calex
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Masculin Messages : 165
Age : 42
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canada: la laïcité comme valeur, les passions se déchaînent...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum