Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!

Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Statues et icônes : Idolâtrie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par sainttenma le Lun 8 Juil 2013 - 14:50

Bonjour

il y a une question qui me tracasse:


DANS L'Ancien Testamentil est écrit
« Tu ne feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre » (Ex 20,
Or les catholiques comme les orthodoxes ont fabriqué des images pieuses et certaines icones miraculeuses exhsudent de l'huile d'olive guerissante.
Est ce que ça veux dire que la Parole de Dieu s'est modifiée ou qu'il existe des exceptions qui ne sont pas de l'idolatrie.
Alors quelle preuve dans l'Evangile ou la Bible?

Merci
Dieu vous fasse clémence.

sainttenma
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages: 558
Localisation: centrale
Inscription: 26/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par Gilles le Lun 8 Juil 2013 - 15:19



Est-ce que les catholiques adorent les statues ?

« Les catholiques adorent des statues ! » Les gens continuent encore aujourd’hui de répandre cette fausseté, qu’en est-il ?

Puisque les catholiques ont des statues dans leurs églises, on les accuse de violer un commandement de Dieu : « Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punit l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent » (Ex. 20:4-5) ; « Moïse retourna vers l’Éternel et dit : Ah ! ce peuple a commis un grand péché. Ils se sont faits un dieu d’or. » (Ex. 32:31).

Il est bien de prévenir les gens du péché de l’idolâtrie quand il est commis. Par contre, nommer les catholiques comme des adorateurs de fausses idoles parce qu’ils ont des images du Christ et des Saints est une incompréhension de ce que la bible dit sur ce propos et sur l’utilisation des (mauvaises et bonnes) statues.

L’écrivaine anti-catholique Loraine Boettner, dans son livre : Roman Catholicism, émet cet énoncé trompeur : « God has forbidden the use of images in worship » « Dieu a proscrit l’usage d’image comme objet d’adoration » (281). Bien sûr, si les gens « scrutent les écritures » (Jean 5 :39), ils trouveraient qu’il n’en est rien. Dieu proscrit l’adoration des statues mais il ne proscrit pas l’utilisation religieuse de celles-ci. En effet, il commande leur utilisation dans les contextes religieux.

Dieu a dit de les faire

Les gens s’opposant aux sanctuaires religieux oublient les divers passages où le Seigneur commande la confection de ses statues. Par exemple :
« Tu feras deux chérubins d’or repoussé, tu les feras aux deux extrémités du propitiatoire. Fais l’un des chérubins à une extrémité et l’autre chérubin à l’autre extrémité : tu feras les chérubins faisant corps avec le propitiatoire, à ses deux extrémités. Les chérubins auront les ailes déployées vers le haut et protégeront le propitiatoire de leurs ailes en se faisant face. Les faces des chérubins seront tournées vers le propitiatoire. » (Ex. 25 :18-20)

David donna à Salomon le plan « les lingots d’or épuré destinés à l’autel des parfums. Il lui donna le modèle du char divin, des chérubins d’or aux ailes déployées couvrant l’arche de l’alliance de Yahvé, » (1 Chr 28 :18-19) Le plan de David pour le temple, tel que dit par l’auteur biblique dit ceci : « l’ensemble selon ce que Yahvé avait écrit de sa main pour faire comprendre tout le travail dont il donnait le modèle. » incluant les statues d’anges.

Dans le même ordre d’idée, Ézéchiel 41 : 17-18 durant ses visions d’un temple idéal écrit :
« Depuis l’entrée jusqu’à l’intérieur du Temple, ainsi qu’au dehors, et sur le mur tout autour, à l’intérieur et à l’extérieur, étaient sculptés des chérubins et des palmiers, un palmier entre deux chérubins »

L’utilisation religieuse des images

Durant une infestation de serpents envoyée pour punir les Israélites durant l’Exode, Dieu dit à Moise de : « et Yahvé lui répondit : « Façonne-toi un Brûlant que tu placeras sur un étendard. Quiconque aura été mordu et le regardera restera en vie. » Moïse façonna donc un serpent d’airain qu’il plaça sur l’étendard, et si un homme était mordu par quelque serpent, il regardait le serpent d’airain et restait en vie. » (Nombres 21:8-9).

Les gens se doivent de regarder cette statue de serpent de bronze pour être guéris ce qui démontre que les statues peuvent être utilisées de façon rituelle et non seulement à titre de décorations religieuses.
En appliquant la même règle aux protestants, en les accusant d’employer des images « gravées », ils seraient, eux aussi, confronter aux mêmes accusations « d’idolâtrie », les accusations qu’eux-mêmes proclament. Mais, il n’y a pas d’idolâtrie dans aucune de ses situations. Dieu condamne l’adoration de ses images en tant que dieux, mais Il ne bannit pas la confection de ses images. S’Il avait fait cela, les films religieux, les vidéos, les photographies, les peintures et tout autre objet similaire auraient donc dû être bannis. Mais, comme le démontre le cas du serpent de bronze, Dieu ne condamne pas l’usage rituel des images religieuses.

Si les gens adoraient les statues comme un dieu, le Seigneur serait fâché. Ainsi, quand les gens commencèrent à adorer le serpent de bronze comme un serpent-dieu, (celui qu’ils avaient nommé « Nehushtan », le grand roi Ézéchias l’a détruit.

« Il ôta les hauts lieux, et brisa les statues, et coupa les ashères, et mit en pièces le serpent d’airain que Moïse avait fait, car jusqu’à ces jours-là les fils d’Israël lui brûlaient de l’encens ; et il l’appela : Nehushtan. » (2 Rois 18:4).

Parfois, les anti-catholiques citent « Deutéronome 5:9. Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux ni ne les serviras. Car moi, Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punit la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrières-petits-enfants, pour ceux qui me haïssent, » En effet, beaucoup de catholiques font une génuflexion ou saluent les statues de Jésus et des Saints. Les anti-catholiques confondent la vénération légitime de l’image sacrée avec le pêché de l’idolâtrie.

Bien que la génuflexion et le salut soient des postures d’adoration, il n’en est pas toujours le cas. Au Japon, les gens saluent en signe de respect (l’équivalent d’une poignée de main en Occident) De même manière, une personne peut s’agenouiller devant un roi sans nécessairement le vénérer comme un dieu. Dans le même ordre d’idées, les catholiques qui font la génuflexion devant la statue en priant ne sont pas en train d’adorer la statue ou même en train de la prier, de la même façon qu’un protestant qui s’agenouille avec une Bible dans ses mains pour prier n’est pas en train d’adorer celle-ci ni de la prier.
Autre charge souvent faite par les protestants est que l’Église catholique « cache » le deuxième commandement. Dans le catéchisme catholique, le premier commandement est souvent cité comme étant Exode 20:3 « Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi. », le second comme étant Exode 20:7 « Tu ne prononceras pas le nom de Yahvé ton Dieu en vain ».

Pour cette raison, on accuse les catholiques d’avoir effacé la partie portant sur la condamnation par Dieu de l’idolâtrie pour justifier l’utilisation des statues religieuses. Ceci est faux. Les catholiques regroupent simplement les commandements de manière différente de celle employée par les protestants.

Dans l’Exode 20:2-17, partie qui donne les dix commandements, quelques affirmations ont à être regroupées ensemble, et il y a plus d’une façon de le faire. En effet, durant l’antiquité, le polythéisme et l’idolâtrie ont toujours été associés - l’idolâtrie ayant toujours été l’expression extérieure du polythéisme - la numération historique des dix commandements a toujours regroupé les impératifs Exode 20:3 « Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi. » et Exode 20:4 « Tu ne te feras aucune image sculptée ». La numération catholique suit donc la numération juive sur ce point, tout comme la numération luthérienne. Martin Luther reconnaissait que les commandements sur le polythéisme et l’idolâtrie sont deux parties d’un seul et même commandement.
Pour faciliter la mémorisation des dix commandements, les juifs et les chrétiens abrègent ceux-ci pour qu’ils puissent être résumés en une formule de dix points. Par exemple, les juifs, les catholiques et les protestants résument le commandement du Sabbat comme ceci :, « Tu te souviendras du jour du sabbat pour le sanctifier » bien que le commandement s’étends sur quatre versets (Ex. 20:8-11).

Quand le rejet du polythéisme et de l’idolâtrie furent résumés, les juifs, catholiques et luthériens l’ont résumé dans cette formule : « Tu n’auras pas d’autres Dieux devant ma face ». Ceci n’était pas une tentative de cacher le prohibition de l’idolâtrie (Les juifs et les luthériens n’utilisent pas de statue des Saints et des anges.) Cela fut simplement fait pour aider à l’apprentissage des commandements.

L’Église catholique n’est pas dogmatique à propos du comment les dix commandements doivent être numérotés. Le Catéchisme de l’Église catholique stipule que :
« La division et la numérotation des commandements a varié au cours de l’histoire. Le présent catéchisme suit la division des commandements établie par Saint-Augustin et devenue traditionnelle dans l’Église catholique. Elle est également celle des confessions luthériennes. Les Pères grecs ont opéré une division quelque peu différente qui se retrouve dans les Églises orthodoxes et dans les communautés réformées. » (CCC 2066).

La forme de Dieu ?

Quelques anti-catholiques font appel à Deutéronome 4:15-18 dans leurs attaques sur les statues religieuses :
« Prenez bien garde à vous-mêmes : puisque vous n’avez vu aucune forme, le jour où Yahvé, à l’Horeb, vous a parlé du milieu du feu, Deutéronome 4:16 n’allez pas vous pervertir et vous faire une image sculptée représentant quoi que ce soit : figure d’homme ou de femme, Deutéronome 4:17 figure de quelqu’une des bêtes de la terre, figure de quelqu’un des oiseaux qui volent dans le ciel, Deutéronome 4:18 figure de quelqu’un des reptiles qui rampent sur le sol, figure de quelqu’un des poissons qui vivent dans les eaux au-dessous de la terre. »

Nous avons déjà démontré que Dieu ne s’oppose pas à la fabrication de statues et d’images de diverses créatures pour utilisations religieuses. (cf. 1 Rois. 6:29-32, 8:6-66 ; 2 Chr. 3:7-14). Mais, qu’en est-il des images représentant Dieu ? Plusieurs protestants affirmeront que c’est mal en citant Deutéronome 4 : disant que les israélites n’ont vu Dieu sous aucune forme quand il a fait l’alliance avec eux, donc nous ne devrions pas faire de représentation symbolique de Dieu. Mais, est-ce que Deutéronome 4 empêche ses représentations ?

La réponse est non
Tôt dans l’histoire, Israël fut empêché de confectionner toutes représentations de Dieu parce qu’Il ne s’est jamais révélé dans une forme visible. Étant entourés par une culture païenne, les israélites ont pu être tentés d’adorer Dieu sous la forme d’un animal ou d’un objet de la nature (le soleil ou un taureau par exemple).

Mais, plus tard, Dieu s’est révélé dans des formes visibles, comme nous pouvons le constater dans Daniel 7:9 : « Tandis que je contemplais, Des trônes furent placés et un Ancien s’assit. Son vêtement, blanc comme la neige ; les cheveux de sa tête, purs comme la laine. Son trône était flammes de feu, aux roues de feu ardent. » Les protestants illustrent le Père sous cette forme dans les prophéties de l’Ancien Testament.
L’Esprit Saint s’est révélé sous deux formes possibles - la colombe au baptême de Jésus (Mt. 3:16 ; Mc 1:10 ; Lc 3:22 ; Jn 1:32), et en langues de feu au jour de la Pentecôte (Actes 2 : 1-4). Les protestants utilisent ses images quand ils dessinent ou peignent des scènes de la Bible et lorsqu’ils portent des épinglettes de l’Esprit Saint ou place des colombes sur leurs automobiles.

Mais, le plus important, dans l’incarnation du Christ, son fils, Dieu a montré à l’humanité une icône de Lui-même. Paul dit : « Il est l’Image du Dieu invisible, Premier-Né de toute créature ». Colossiens 1:15
Nous avons lu que lorsque les mages sont allés : « Entrant alors dans le logis, ils virent l’enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l’or, de l’encens et de la myrrhe. » (Matt. 2:11). Bien que Dieu n’ait pas révélé de forme pour Lui-même sur le mont Horeb, il en a révélé une dans la maison de Bethléem.

La conclusion est la suivante : Quand Dieu fit la Nouvelle Alliance avec nous, Il s’est révélé dans la forme de Jésus-Christ. Pour cette raison, nous pouvons faire des représentations de Dieu par le Christ. Même les protestants utilisent toutes sortes d’images religieuses : des images de Jésus et d’autres personnages bibliques apparaissent sur une myriade de Bibles, de livres d’images, de t-shirts, de bijoux, de collants pour pare-chocs, de cartes de souhaits et de disques compacts. Le Christ est même symboliquement représenté par le Ichthus ou l’« emblème du poisson ».

Le bon sens nous dicte que depuis le moment où Dieu s’est révélé à nous par diverses images, la plupart étant l’incarnation de Jésus-Christ, il n’est pas mauvais pour nous d’utiliser ses images pour arriver à une plus profonde compréhension de l’amour de Dieu. C’est pourquoi Dieu s’est révélé à nous en ces formes et c’est pourquoi nous avons fait des statues et des illustrations de celles-ci.

L’idolâtrie condamnée par l’Église

Depuis les apôtres, l’Église catholique a constamment condamné le péché de l’idolâtrie. Les premiers Pères de l’Église nous ont averti de ce péché et les conciles de l’Église ont aussi traité de ce point.
Le second concile de Nicée qui a largement traité de la question de l’utilisation religieuse des images et des icônes dit :
« CELUI qui nous a rachetés de l’obscurité de la folie idolâtre, le Christ notre Dieu, quand il a pris pour sa jeune mariée sa Sainte Église Catholique(...) promis qu’il la protégera et la gardera et a assuré ses Saints disciples disant que : « Je suis avec vous chaque jour jusqu’à la consommation des temps »(...) À cette offre aimable certains n’ont prêté aucune attention ; étant trompés par l’ennemi déloyal ils ont abandonné la vraie voie de la raison(...) et ils n’ont pas distingué le saint du profane, affirmant que les icônes de notre seigneur et de ses saints n’étaient aucunement différentes des images en bois des idoles sataniques ».

Le concile de Trente (1566) nous enseigna que l’idolâtrie est commise :
« en adorant des idoles et des images comme si elles étaient Dieu, ou en croyant qu’elles possèdent une quelconque divinité ou vertu ayant droit à notre culte, en les priant, ou mettant sa confiance en elles » (374).

Catéchisme de L’église Catholique - CC 2114 :
« L’idolâtrie est une perversion du sens religieux inné de l’homme. L’idolâtre est celui qui « rapporte à n’importe quoi plutôt qu’à Dieu son indestructible notion de Dieu » (Origène, Cels. 2, 40). » »

L’Église reconnaît et condamne le péché de l’idolâtrie dans son absolu. Ce que les anti-catholiques oublient de prendre en considération est la distinction entre le fait de penser à un morceau de pierre ou de plâtre comme étant un Dieu et le désir de se rappeler l’image du Christ et des Saints dans les cieux en faisant des statues en leur honneur.

L’utilisation et la fabrication de statues religieuses est une pratique totalement biblique. Toute personne affirmant le contraire ne connaît pas sa Bible. 

Source : Catholic Answers


_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Gilles
MODERATEUR
MODERATEUR

Masculin Messages: 15123
Age: 59
Localisation: Ville de Québec - CANADA
Inscription: 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par carmila le Lun 8 Juil 2013 - 20:04

Merci pour ces précisions.

carmila
Avec Saint Joseph

Féminin Messages: 1332
Inscription: 25/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par Jérémie le Lun 8 Juil 2013 - 20:34

Merci Gilles pour tes explications précises, enfin j'y vois un peu plus clair.

Un jour j'étais invité chez un pasteur avec des protestants, et au diner, ils m'ont sorti plein de trucs, du genre qu'il ne faut pas adorer Marie, ni les statues, et comme je n'avais pas de réponse là-dessus, je me suis fait taillader en pièces! Rigole 

_________________
Quand nous choisissons une vie facile et confortable, nous ne sommes pas du bon côté de la porte étroite, mais lorsque nous choisissons les souffrances et la pauvreté, la porte étroite n'est pas loin.

Bref, choisissons la couronne d'épines, et non la couronne d'or!


Jérémie
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages: 1202
Inscription: 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par carmila le Lun 8 Juil 2013 - 21:35

Moi aussi ça m'est arrivée. Mais finalement j'avais dit à peut prêt comme vous avez dit dans l'avant-dernier paragraphe.
Mais c'est mieux expliqué de la manière que vous le dite.


carmila
Avec Saint Joseph

Féminin Messages: 1332
Inscription: 25/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par sainttenma le Mar 9 Juil 2013 - 1:02

Ça à le merite d'être clair.
alors simplement comment savoir si un diable ne se dissimule pas par exemple derriere une statue de la Vierge et imite des larmes?
merci

sainttenma
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages: 558
Localisation: centrale
Inscription: 26/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par Lotfi le Mar 9 Juil 2013 - 3:29

@Saintenma

I-Au cas où la Critique émane de certains musulmans:

Les Musulmans s'adressent vers la Mecque pour la prière et exactement vers la Quaba "Le Cube" où se trouve la pierre Noire......Sans que cela signifie l'adoration du Cube.
Lors du pélérinage à la Mecque les musulmans sont invités à toucher la pierre noire sans que cela signifie adoration.


II-Au cas où la Critique émane des Protestants et Evangeliques

On peut leurs poser cette Question:Et la Croix dans vos Eglises est ce un Symbole ou un objet à adorer?

Lotfi
Enfant de Dieu

Masculin Messages: 3220
Inscription: 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par Jérémie le Mar 9 Juil 2013 - 8:30

Bonjour Lofti,

qu'-est ce que c'est la pierre noire?

_________________
Quand nous choisissons une vie facile et confortable, nous ne sommes pas du bon côté de la porte étroite, mais lorsque nous choisissons les souffrances et la pauvreté, la porte étroite n'est pas loin.

Bref, choisissons la couronne d'épines, et non la couronne d'or!


Jérémie
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages: 1202
Inscription: 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par sainttenma le Mar 9 Juil 2013 - 13:40

Ok...
j'ai tout compris...pour les statues et les images.

la pierre noire est un "meteorite" enchassée sur un coin du temple de la kaaba à la Mecque.
Elle aurait été rapportée par l'Ange Gabriel du paradis quand Adam est descendu sr terre ett serait devenue noire en raison du péché des hommes.
Si je me trompe pas Adam aurait construit le premier temple avec cette pierre avant qu'il ne tombe dans l'oubli puis Abraham avec Ismael ont (re)construit ce temple à côté de la source d'eau apparue miraculeusement quand Abraham avait abandonné Ismaël et sa mere dans le desert.

Lors du pélerinage les musulmans doivent toucher cette pierre ou lui faire un signe de la main si ils ne peuvent la toucher.


sainttenma
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages: 558
Localisation: centrale
Inscription: 26/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statues et icônes : Idolâtrie ?

Message par Gilles le Mar 9 Juil 2013 - 15:49



LA FOI ET LES PRATIQUES CATHOLIQUES ONT BIEN UN FONDEMENT BIBLIQUE CONTRAIREMENT A CE QUE PENSENT CERTAINS

De nos jours l'Eglise (catholique)  se voit  de plus en plus critiquée, accusée par des nouvelles dénominations religieuses naissantes, la plus part issu du protestatisme né de la reforme, étant donc enfant de cette Eglise, j'ai senti le besoin de saisir le clavier et d'activer ce petit blog.  
 
Sans doute une ignorance des saintes écritures  et une mal compréhension  est la cause de ces accusation, il faut cependant reconnaitre de manière honnête  que le comportement de certains catholiques n'est pas à louer , car il est au clair que la foi dans l'Eglise se voit parfois encombrée de comportements et de pratiques qui tiennent plus de la mentalité magique que la foi chrétienne enseigné par l'église.


Depuis toujours l'Eglise catholique ne cesse de lutter contre les superstitions

Beaucoup de ceux qui critiquent l'Eglise se basent sur ces quelques versets bibliques : « tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconques des choses qui sont en haut dans les cieux qui sont en bas sur la terre et qui sont en bas sur la terre et qui sont dans les eaux plus bas plus que la terre » (Exode 20.4 et lévitique 26.1) ainsi  cela montre que les catholiques sont des idolâtres !!!!

Essayons cependant de bien comprendre ces textes sans les tirer de leur contexte. Dieu condamne l'idolâtrie ici qui est le fait de diviniser une créature ou un objet comme ce verset le dit : tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face (Exode 20.3) ; « tu ne te prosterneras point devant elles et  ne les serviras point » (Exode 32) et il en était exactement ainsi des idoles païennes et le vau d'or. Or l'église catholique a toujours condamné l'idolâtrie ainsi que la magie, ...... mais il a enseigné, encouragé et appelle toujours ses fidèles au culte du seul vrai Dieu (cf. catéchisme de l'église catholique Numéro 2111et suivant) 

STATUE veut forcement dire IDOLE ??? Laissons la grande sagesse de la bible répondre 

La bible nous montre que Dieu n'interdit pas toutes les statues mais qu'il prescrit même certaines : les 2 chérubins en or sur l'Arche de l'Alliance (exode25.18-20). N'oublions pas aussi le serpent d'Airain au dessert qui sauvait de la morsure du serpent les israélites par le simple fait de le regarder et non l'adorer..Saint Jean nous dit dans son évangile que cette effigie de serpent était la préfiguration du Christ crucifié (Jean 3 :14), ajoutons aussi la représentation des chérubins et tout les autres animaux dans le temple de Jérusalem, rappelons que l'arche de l'Alliance, les 2 chérubins étaient dans un lieu du temple appelé « lieu très saint » 

Dans l'acte des apôtres nous voyons que Dieu utilise des signes : « Dieu faisait de miracle extraordinaires par les mains de Paul au point qu'on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps ,et les maladies les quittaient et les esprits malins sortaient »(Actes 19.11-12). Cette pratique était-elle idolâtre ? NON

Après que Dieu lui-même ait condamné l'idolâtrie, les statues et représentations dans le temple de Dieu sont elles des idolâtres ?? Evidemment non, mais elles représentent la présence protectrice de Dieu qui permettait d'éveiller la foi des enfants d'Israël 

Comme le dit très clairement Jean-Benoît Casterman : « Dans l'Eglise il en va de même que dans la Bible : les statues ou les images sont des signes pour notre foi. Elles ne font l'objet d'aucune adoration .Prétendre que les catholiques les adorent c'est méconnaître la foi catholique ainsi que les passages bibliques qui prescrivent les représentation culturelles »

SIGNE DE LA CROIX : Quand on voie que le signe de l'ancienne alliance était prescrit par le seigneur dans la bible « Ce sera pour toi un signe sur ta main, un mémorial sur ton front, afin que la loi de Yahvé soit toujours dans ta bouche, car c'est à main forte que Yahvé t'a fait sortir d'Egypte. » (Exode13.9), «  tu les attacheras à ta main comme un signe, sur ton front comme un bandeau » (Deut 6). Alors il est légitime aussi pour les chrétiens de montrer et de manifester ouvertement leur foi et leur sauveur en faisant le signe de la croix qui est en fait le signe de la nouvelle et éternelle alliance. C'est ainsi que saint Paul nous dis ceci à propos de la croix de Jésus : Pour moi que jamais je ne me glorifie sinon dans la croix de notre seigneur Jésus(Gal6.) On peut aussi lire ces écrits pour comprendre quelle idée saint Paul avait de la croix de Jésus (1cor1.17-......et1cor 2.2)

Les BOUGIES : dans la liturgie Juifs les luminaires n'ont jamais été absent « Puis tu feras ses sept lampes. On montera les lampes de telle sorte qu'elles éclairent en avant de lui » (Exode25.37)   beaucoup d'autres passges de la bible les mentionnent. Ainsi dans la liturgie chrétienne les bougies, les autres lumières manifestent tout d'abord le Christ lumière du monde et sa parole, lumière sur notre route comme le dis ce Psaume « Une lampe sur mes pas, ta parole, une lumière sur ma route » (Ps119.105)

L'ENCENS :tout comme les luminaires  on le retrouve aussi dans le culte des juifs pour signifier l'adoration ou la prière « que ma prière s'élève devant toi comme l'encens » et il est aussi retrouvé dans la liturgie céleste3 « Un autre Ange vint alors se placer près de l'autel, muni d'une pelle en or. On lui donna beaucoup de parfums pour qu'il les offrît, avec les prières de tous les saints, sur l'autel d'or placé devant le trône » (Apoc. chap. huit 3 et 5)

On voit bien que toutes ces pratiques sont parfaitement bibliques

C'est vraiment faire preuve d'ignorance de la Bible si on accuse encore ici l'Eglise catholique de paganisme 
Malheureusement il y a des fidèles qui font un usage excessif de ces objets religieux symboliques sans se soucier de ce l'Eglise enseigne, ce qui détruit le sens et la valeur de ces derniers. C'est pourquoi nous catholiques devons nous garder de faire un usage douteux de nos objets religieux, nous devons vigoureusement eviter le fétichisme vis-à-vis de nos statues, chapelet, bougies encens ....... .En effet il ya fétichisme lorsque tout ces objets sont utilisé comme protections, des blindages ou lorsque les livres de prières sont considéré comme des solutions à tout les problèmes, en un mot lorsque tout ces objets sont divinisés. C'est pourquoi Jean-Benoît Casterman dit : « le culte des objets de piété est le fruit de l'infantilisme spirituel et de l'ignorance de la Bible. Les ventes à la sortie de nos messes et dans la rue ne sont qu'un vulgaire commerce d'objets religieux: à part quelques Bibles vendues au prix fort, nous n'y trouvons aucune nourriture spirituelle sérieuse. Seulement des FRIANDISES religieuses pour les Bébés dans la foi. Nourrissez vos enfants avec des sucreries : quelle santé aurontont-ils plus tard !? »

La simple vue de ces marchands d'objets religieux qui ne participe même pas à la messe, fait vraiment penser aux marchands dans le temple que le seigneur a chassé en leur disant ceci : « Enlevez cela d'ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce »

Il est grand temps que nous nous purifions de nos dépendances des objets de piété, efforçons de tout recentre sur le Christ et sur sa parole. Je ne dis pas de supprimer nos objets de piété mais de nous garder plutôt de toute dépendance, afin qu'ils retrouvent leur signification sacrée dans le sens le plus haut et le plus magnifiques du terme.

En agissant ainsi nous témoignerons de notre vraie et profonde foi et nous éviterons d'entrainer le scandale ou l'incompréhension autour de nous. Nous devons être des témoins d'une vraie foi et non d'une foi dépendante d'objet de piété .

Et vous qui accusez d'idolâtrie l'Eglise catholique souvenez vous de ce que saint Paul dit: « tout est pur pour ceux qui sont purs ; mais rien n'est pur pour ceux qui sont impurs et incroyants » (tite1.15)

Cessons donc de nous diviser sur des querelles d'images .Nous déchirons le corps du Christ
Il ya des vrais idoles à dénoncer, celles qui  rendre esclave et détruisent l'humanité, qui éloignent les hommes de Dieux (cf. catéchisme de l'Eglise catholiques Numéro 2113)

A savoir :
Les DEBAUCHES et les PLAISIRS EGOISTE la convoitise de la chaire (1jean2.16)
L'ARGENT ; la convoitise de la richesse (1Jean2.16)
LE POUVOIR et la GLOIRE HUMAINE ; la convoitise des yeux (1Jean2.16) 
Le CULTE aux ESPRITS, aux ASTREES etc.............

Que Dieu  nous comble de sa grâce !

Source : toutatous.skyrock.com

_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Gilles
MODERATEUR
MODERATEUR

Masculin Messages: 15123
Age: 59
Localisation: Ville de Québec - CANADA
Inscription: 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum