Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Comment vaincre les forces du mal ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment vaincre les forces du mal ?

Message par mariejesus le Mer 19 Juin 2013 - 22:00

Bonjour,

Je veux poser cette question super importante, voilà comment peut on se débarasser d'un démon, comment le vaincre ?

Qu'est ce qui le fait fuir ?

Fraternellement
avatar
mariejesus
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2398
Age : 30
Inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par cj le Jeu 20 Juin 2013 - 3:33

un moyen sûr est un chapelet sous l oreiller , le chapelet est une façon très puissant , le chapelet même dans les mains d une personne athée est puissant , le chapelet est un rappel de la rédemption de l humaniter, moi j en porte un sur moi , sous l oreiller , dans l atelier et près de mon bureau  et je le récite presque chaque jour et au besoin quand je rumine l évasion, et faire cela apporte bien souvent des solutions à nos questions que  l on se pose qui est parfois sans réponse. et certe la foi intérieure même si parfois nous sommes  inquiet Wink
avatar
cj
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 289
Localisation : quebeccanada
Inscription : 12/07/2012

http://bell.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Jeu 20 Juin 2013 - 19:48


Nous ne pouvons que prier Chère MarieJésus et c'est Dieu qui agit à travers les Saints Anges. 
Voici une neuvaine entre autres:http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t15558-guerison-liberation-et-delivrance-du-corps-de-lame-e-de-lesprit




Neuvaine de protection et de libération

Par ce signe, tu vaincras!
Neuvaine de protection et de libération
Pour neutraliser définitivement les cérémonies occultes et les rituels maléfiques pratiqués contre vous.





Avec cette Neuvaine les chrétiens sincères et persécutés par les mauvais sorts, que leurs ennemis leur jettent avec acharnement, seront protégés définitivement contre d’autres mauvais sorts, ainsi que leur familles et tous les autres chrétiens sincères qu'ils incluront dans leur prière. Plus personne ne pourra leur nuire. Il est recommandé de commencer cette neuvaine soit le jour d’une fête de l’Eglise qui proclame la victoire du Christ sur les forces du Mal et de la mort (mercredi des Cendres, dimanche de Pâques, Noël, Fête Dieu, Ascension, Christ Roi...), soit le jour d’une fête de l’Eglise qui célèbre la Vierge Marie (Annonciation, Visitation, Assomption, Présentation, Immaculée Conception, Notre Dame de Lourdes...), soit le jour de la fête d’un grand saint docteur de l’Eglise ou ayant eu un combat particulier contre les forces du mal (Saint Joseph, Thérèse de Lisieux, Saint Jean-Marie Vianney Curé, d’Ars, Saint-Benoît, Saint Pio, etc. Votre Neuvaine sera placée sous la protection du jour où vous l’aurez commencée. Il est conseillé de faire cette Neuvaine après avoir reçu une prière de délivrance ou un exorcisme, afin que le démon ne revienne jamais dans votre vie par l’ésotérisme pratiqué contre vous. Sauf grâces spéciales, cette Neuvaine ne remplace pas une prière de délivrance ou un exorcisme, mais elle empêche de nouvelles persécutions à venir. Selon les cas, elle peut cependant apporter des délivrances, notamment en l’absence d’un prêtre exorciste disponible pour vous ou dans votre région.

Cette Neuvaine peut se prier seul(e) et pour soi-même. Elle ne nécessite pas la présence d’autres personnes. Elle peut aussi se prier à plusieurs, les uns pour les autres, dans la puissance de l’Amour Vainqueur, même si on n’est pas ensemble sur le même lieu, ni ensemble au téléphone. «Ayez confiance, persévérez, vous verrez la puissance du Cœur de Jésus ». «Si tu crois, tu verras la Gloire de Dieu » Au cours de cette Neuvaine Exceptionnelle, ne vous découragez pas si vous avez l’impression d’être en butte à de nouvelles attaques que vous n’attendez pas. Ce ne sont pas des attaques, mais des grâces de vérité qui vont arriver dans votre vie. Pendant la Neuvaine Exceptionnelle vos ennemis, si vous en avez, vont se révéler à vous ; ils vont vous téléphoner, essayer de vous tenter, d’obtenir des informations sur vous, vouloir vous faire des attaques différentes, vous offrir des objets infestés, etc. S’ils font cela, c’est parce que leurs méthodes précédentes ne fonctionnent plus. Ils ne savent plus quoi faire, ils sont désespérés et poussés à bout (chacun son tour).

Faire cette Neuvaine permet de débusquer tous vos ennemis, qui vont se démasquer eux-mêmes. Il ne faut surtout pas arrêter la Neuvaine en cours de route, ni rater un jour, sinon les embêtements empirent car vos ennemis, empêchés de nuire par votre prière, en profiteraient pour contre-attaquer plus violemment si vous relâchez vos efforts de libération en Jésus-Christ. Pendant la Neuvaine Exceptionnelle, il est recommandé de faire la Communion réparatrice au Sacré-Cœur de Jésus du 1er vendredi du mois aux intentions de votre Neuvaine, pour que le Seigneur vous rende tout ce que l’on vous a pris ou empêché de faire. La Communion réparatrice recommandée par notre Seigneur Jésus-Christ à Sainte Marguerite-Marie à Paray-le-Monial, consiste à offrir tout votre amour à Jésus pour consoler Son Cœur, tout en Lui demandant de réparer les conséquences de certains péchés. Ici, il s’agit à la fois de vos péchés et des péchés d’ésotérisme commis contre vous (magie noire, mauvais sorts, etc.). Il est conseillé de se confesser au cours de la Neuvaine, car le démon déteste l’humilité, et réciter le Chapelet de Réparation (à défaut de ce dernier, voir le Rosaire, Chemin de Vie de Jean Pliya) Les points à examiner particulièrement pour se confesser sont la difficulté de pardonner, la malveillance et l’acharnement de vos ennemis, le découragement, le manque d’espérance, le fait de vous être révolté(e) contre Dieu et de vous être centré(e) sur vous-même au cours de l’épreuve subie, particulièrement si vous avez beaucoup ou tout perdu (travail, argent, couple, santé, paix intérieure, etc.) à cause de la sorcellerie pratiquée contre vous.

Vous pouvez aussi communier tous les jours aux intentions de votre Neuvaine (facultative pour les personnes qui en raison de leur planning de travail ou de leurs obligations familiales ne peuvent pas aller à la Messe tous les jours). Au cours de ces Messes, pendant la Neuvaine, la communion pour la
conversion de vos ennemis est recommandée en offrant vos souffrances pour eux. Il faut aussi communier pour tout remettre au Seigneur et Lui faire confiance afin qu'Il s'en occupe.





Prière de la Neuvaine





Seigneur Jésus-Christ, en ton Nom et par ton Précieux Sang, je te confie toutes les personnes qui vont à l’avenir faire une ou des cérémonies occultes à Satan, pour nuire à moi-même Ton serviteur (dire votre nom), .et / ou à Ta servante (dire votre nom), et à mes enfants (dire leurs noms, et s’il y a d’autres personnes concernées, famille, amis, relations de travail etc., dire «ainsi qu’à» et dire leurs fonctions et leurs noms), et à tout ce qui nous concerne tous, afin de nous donner la mort, le malheur et la ruine financière, les maladies ; les divisions et toutes les calamités du monde, pour obtenir en échange les dons de Satan sur la richesse et la réussite matérielle.. Je Te demande, Ô Père, au Nom de Ton Fils Jésus-Christ, d’annuler tous leurs pouvoirs, d’annuler tous les effets de cette ou de ces cérémonies occultes et sataniques destinées à persécuter un ou des Chrétiens pour avoir le pouvoir.

Je Te demande de stopper immédiatement et pour toujours cet odieux blasphème qui consiste à me (nous) crucifier à la gloire de Satan, moi qui suis (nous qui sommes tous) Ton (Tes) enfant(s) (dire les noms) et nos familles (dire les noms), nos vies et toutes nos missions dans l’Eglise. Merci mon Père d’accorder Ta protection à Ton (Tes) enfant(s) et à tout ce qui me (nous) concerne. Que ces sorciers aient honte d’invoquer le nom de Satan pour faire le mal à leur prochain. Qu’ils soient pour toujours empêchés et liés dans leur volonté de nuire, au Nom de Jésus-Christ. Et maintenant nous mettons tout notre cœur à te suivre, à te craindre, et à rechercher ta Face. Ne nous laisse pas dans la honte, mais agis avec nous selon ta mansuétude, et selon la grandeur de ta grâce.

Délivre-nous selon tes œuvres merveilleuses, fais qu’à ton Nom, Seigneur, gloire soit rendue. Qu’ils
soient confondus, tous ceux qui font du mal à tes serviteurs, qu’ils soient couverts de honte, privés de toute leur puissance, et que leur force soit brisée. Qu’ils sachent que tu es seul Dieu et Seigneur
en gloire sur toute la terre. (Dn.3,41-45) Si cependant, Tu acceptes que Ton (Tes) enfant(s) souffrent, je T'offre mes (nos) souffrances pour la conversion de mes (nos) ennemis au Nom de Jésus Christ. Si tu veux me (nous) libérer maintenant et pour toujours, je Te remercie de le faire. Père, Tu es mon Père, je m’abandonne à Toi.

Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde. Que par la Miséricorde de Dieu les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Je te demande aussi de me (nous) restaurer dans ma (notre) dignité d’enfants de Dieu en réparant par les mérites de Ton Sacré-Cœur tout le mal que l’on m’a (nous a) fait par sorcellerie, envoûtement, magie noire, magie blanche, vaudou ou rituel satanique. Merci Seigneur Jésus-Christ pour Ton Amour et Ta Miséricorde. Amen !




Conclure par un Notre Père, un Je vous salue Marie, et un Gloire au Père. Ajouter les Litanies de la Vierge Marie ou, à défaut, une dizaine de chapelet.



"Quand je dis Dieu, c'est un poème, 
c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, 
un grand soleil pour aujourd'hui ! "


Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Gilles le Jeu 20 Juin 2013 - 21:57



Prière pour se protéger des ennemis



Saint Michel Archange, gardien du paradis,
venez secourir le peuple de Dieu,
Ayez pour agréable de nous défendre contre le démon,
et généralement contre nos ennemis qui sont très puissants,
et enfin, de nous conduire en la présence de Dieu
au séjour des bienheureux.
Seigneur, mon Dieu,
je chanterai vos louanges
en présence de vos anges.
Je vous rendrai mes très humbles hommages
dans votre saint temple,
et je publierai la grandeur de votre nom.
Or, Jésus, passant au mieux d’eux allait,
et personne ne mit sur lui sa main meurtrière.
Que Jésus, notre Seigneur, soit béni maintenant et toujours !
Comme il est notre Sauveur,
il nous conduira heureusement dans la voie qui nous a marquée.
Jésus, que les ténèbres aveuglent mes ennemis,
sans qu’ils puissent avoir usage de leurs yeux ;
et que, pour marque de leur indignité,
ils soient courbés vers la terre.
Jésus, répandez sur eux l’effet de votre indignation,
et que votre juste colère leur donne des alarmes continuelles ;
que l’horreur et l’épouvante abattent leur courage,
dans la seule idée de votre Force.
Jésus, Faites qu’ils deviennent immobiles comme des pierres,
jusqu’à ce que Moi (nommez-vous), qui suis votre créature,
que vous avez rachetée de votre précieux sang, sois passé.
Jésus, la force de votre bras s’est toujours merveilleusement signalée :
par cette même force, exterminez de puissants ennemis,
en abaissant l’orgueil de ces impies, soulevées contre moi.
Jésus, gardez-moi de ceux qui s’élèvent de tous côtés dans le dessein de me perdre.
Jésus, sauvez-moi de la main des méchants et arrachez-moi de cet(te) homme ou femme injuste.
Jésus, délivrez-moi de ceux qui commettent le mal,
qui cherchent à répandre mon sang,
ou qui en veulent à ma vie, à mon honneur, et à mes biens.
GLOIRE AU PERE, AU FILS, AU SAINT ESPRIT, dès le commencement
et dans toute l’Eternité, aujourd’hui et toujours,
dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il !


Source : le-blog-de-didier-paravel.fr


avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Invité le Jeu 20 Juin 2013 - 22:37

Elles sont déjà vaincues parcequ'on ne peut vaincre Dieu. On ne peut vaincre celui qui a créé la Vie pour servir Dieu et Lui seul. Nous avons le decalogue, la bible, les messages quotidiens de Jésus.

Dieu dit à Abraham "tue moi". Il a bien vu que c'était impossible. Coupez de la matière, de plus en plus petit, ou encore mieux, des particules de lumière. Vous pourriez passer une éternité à couper des particules de lumière de plus en plus petites qu'il n'y aurait jamais de fin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Jérémie le Lun 24 Juin 2013 - 13:24

Merci Lumen pour cette neuvaine contre les forces du mal! Smile

J'ai trouvé la même croix dans un magasin de seconde main, je peux la faire bénir? Est-il recommandé de prier la neuvaine avec la croix devant soi?
Est-ce que la neuvaine protège aussi contre les possessions démoniaques et les attaques du malin?

Je tombe souvent malade quand je prie ou que je vais à l'adoration ou à la messe et parfois même j'entends un ricanement hystérique dans ma tête, ça me perturbe beaucoup et parfois j'en peux plus. Sad

Quelles prières de protection pouvez-vous me recommander? 

Merci.
avatar
Jérémie
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1364
Inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Gregory1979 le Lun 24 Juin 2013 - 14:18

Simplement "Au nom de Jésus, je t'ordonne de partir loin de moi" en t'adressant à celui qui te perturbe.

Ou encore "Mon Ange Gardien, réduis au silence celui qui tente de m’empêcher de prier s'il te plait".

Pas besoin de beaucoup plus Wink Les invocations sont puissante quand elles sont dites avec force.
avatar
Gregory1979
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1186
Age : 37
Localisation : Liege
Inscription : 22/05/2013

http://imitationjesuschrist.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Lun 24 Juin 2013 - 15:18


Cher Jérémie,
C'est un plaisir pour moi de servir et partager...







La prière devant le Crucifix de Saint Damien
La première prière de François que nous connaissions est très brève. Elle se situe au 
moment où il recherchait la volonté de Dieu (1205-1206). On l'appelle "prière au moment 
de la conversion". Cela ne signifie pourtant aucunement qu'elle aurait été composée 
exactement à ce moment-là. Il est probable que François ait déjà prié ainsi, avant que 
cette prière prenne la forme qui nous a été transmise.


Dieu Très-Haut et glorieux,
Illumine les ténèbres de mon cœur
Et donne-moi Seigneur
La foi droite, l'espérance certaine et la charité parfaite,
Le sentir et le connaître,
Afin que j'accomplisse ton commandement sain et véridique.
[S.C. 335]


Le texte est conservé dans un manuscrit de la Bodelian Library à Oxford. Le codex nous apprend que 
la prière fut aussitôt traduite en latin afin qu'elle puisse être utilisée et comprise par tous.1
Il est émouvant que ce soit dans sa langue maternelle que François ait exprimé sa première et sa 
dernière prière. De fait, le Cantique de frère Soleil, le Chant d'exhortation pour les pauvres dames de 
saint Damien et la Prière devant le Crucifix, sont les seules que nous connaissions en langue vulgaire, 
savoir dans la langue populaire alors utilisée par le peuple. Tous les autres écrits ont été formulé par 
François en latin, avec des fautes, ou dictés en langue vulgaire et aussitôt traduit en latin par un frère 
écrivain.
Genèse de la prière devant le Crucifix.
Depuis quelque temps déjà, François n'était plus ce prince de la jeunesse adulé et dépensier qu'il 
avait été. Il tournait en ville, plongé dans ses pensées, souvent rêveur ; il était en quête d'un idéal 
encore inconnu et ne réussissait pas tout à fait à se rendre compte de ce qui était en train de se 
passer en lui. Il était pourtant sur de quelque chose : les rêves de chevalerie s'étaient dissipés, il 
n'avait pas trouvé son bonheur sur les champs de bataille.
L'emprisonnement à Pérouse et la maladie l'avait rendu songeur ; il ne se sentait pas non plus à l'aise 
en famille. Les ambitieux projets paternels n'avaient plus de prise sur lui. Pietro di Bernardone, qui 
avait le sens des affaires, n'arrivait plus à comprendre la finesse et la sensibilité d'esprit de son fils. Au
fond, François était en train d'abandonner peu à peu sa famille et sa maison. Le plus souvent, il
recherchait des lieux solitaires pour prier, ou laissait la société bruyante pour se rendre auprès des
lépreux. Et c'est avec eux qu'il lui arriva quelque chose de révolutionnaire : l'amertume se changea en
douceur ; le dégoût de la lèpre se transforma en compassion, sentiment entièrement neuf, qui lui fit
découvrir la joie et plus encore la douceur et la tendresse.
A partir du moment, où dépassant sa répugnance naturelle, il embrassa le lépreux et lui donna un
baiser, il se retrouva lui-même, entra dans une nouvelle expérience de lui-même et découvrit 
en luimême de nouvelles possibilités. Autre chose que la guerre ou les affaires illuminait désormais
l'horizon. Mais il ne pouvait encore imaginer ce qui pourrait bientôt s'en suivre.
A ce moment-là, ce qui était au cœur du comportement de François, c'était son ouverture et sa
disponibilité totales à donner une tournure décisive à sa vie. Les évènements lui avaient appris à
adopter de nouveaux critères de jugements, à reconnaître des valeurs qu'auparavant il avait ignorées
avec indifférence et mépris : dans les lépreux, il avait redécouvert Dieu et des frères dans le besoin. 
Il était sorti, transformé, de la rencontre qu'il y avait eue entre lui et les autres. Le jeune François
cherchait donc à donner à sa vie une direction qui fut autre et plus élevée. Alors que son désir le
mettait en quête et que son ouverture le rendait disponible :
"Il passe un jour auprès de l'Eglise Saint Damien qui était quasiment en ruines et
délaissée de tous. Comme, sous la conduite de l'Esprit, il y était entré pour prier, il se
prosterne devant le crucifix avec dévotion et supplication et bouleversé par d'inhabituelles
visites, il se retrouve tout autre qu'il n'était en entrant. C'est à lui ainsi ému que, chose
inouïe, l'image du Christ crucifié s'adresse aussitôt en faisant bouger les lèvres de la
peinture. L'appelant donc par son nom : "François, dit-elle, va, répare ma maison, qui,
comme tu le vois, est toute entière en ruines". Durant cette conversation, François se
trouve ébranlé, saisi d'effroi et comme hors de sens. Il se prépare à obéir, il se concentre
tout entier sur le commandement" 2 Cel. 10 [Cf. DV 329-330].
Dans ces lignes de Thomas de Celano on peut voir une allusion à notre prière, là précisément 
où il estquestion de commandement, ou comme il est dit en latin de "mandatum". 

Celano qui nous fait bien voir où se place cette prière ne nous en rapporte malheureusement 
pas le texte. Celui-ci se trouve par contre dans les anciens manuscrits qui nous indiquent que 
François a souvent récité cette prière dans sa propre langue et l'a enseigné à ses disciples.
La prière en relation au Crucifix.
Pour comprendre cette prière il importe de mettre en évidence un autre aspect : François la récite
devant la fameuse image du Crucifix de Saint Damien. Collée sur un bois de noyer, la toile (2,10m x
1,30) provient de l'école ombrienne et présente clairement des éléments de style syrobyzantin.
L'image, vieille aujourd'hui de 800 ans, possède encore tout son brillant et est pleine de vie. Le Christ
n'y est pas l'homme des douleurs, mais le Seigneur : son regard profond pénètre qui le contemple, les
bras sont étendus et non crispés, il est debout sur la croix et non affaissé ; dressé comme sur un
trône. C'est le Christ ressuscité, le Fils de Dieu qui règne à partir de la Croix. C'est en contemplant le
crucifié avec les yeux de l'Evangéliste Jean, que l'artiste l'a peint dans la joie et la foi de la
résurrection3
.
Il faut encore remarquer que cette icône décrit toute la gloire du mystère du Christ : crucifixion,
résurrection et ascension au ciel. Y sont non seulement tous ceux qui ont assistés à la crucifixion,
mais encore les anges et les femmes présents au tombeau. Sous les pieds du Christ on aperçoit des
saints (Rufin, le patron d'Assise ou Cosme et Damien ?) et d'autres personnes qui représentent
l'Eglise de la terre.
   Montant vers le Père, le Christ quitte le monde, représenté comme un globe, et regarde en avant de

lui vers le Ciel où apparaît, dans un geste de bénédiction, la main du Père élevée au dessus de celui
qui a accomplis la volonté du Père, "devenu obéissant jusqu'à la mort sur la croix". Le doigt bénissant
du Père peut aussi signifier l'Esprit Saint, que la séquence de Pentecôte appelle justement "le doigt du
Père" (digitus paternae dexterae). On trouverait donc représenté dans cette image, le Père, le Fils et
l'Esprit Saint.
La croix byzantinoromaine possède une expression tellement intense, pleine et forte que nous ne
devons pas être étonnés que François, en raison de son entière sensibilité, en ait été pleinement
conquis. Lui qui aimait tout mettre en scène, et était porté tout particulièrement vers les couleurs et les
formes, se sentit concerné et interpellé par l'icône. La figure du Christ glorieux dominait François
intérieurement et extérieurement. L'image devint pour lui quelque chose qui vivait et parlait. C'était le
Christ lui-même qui, de ses yeux ouverts regardait François, et qui les bras ouverts l'invitait en lui
parlant avec une émouvante bonté :
"François ne vois-tu pas que ma maison est en ruines ? Va donc et répare-la moi". (L
Soc. 13 ; Cf. DV 816).
Thomas de Celano et la Légende des trois compagnons ont bien la volonté de nous raconter un
miracle et Bonaventure insiste encore plus lourdement, lui qui, par trois fois, fait répéter le même ordre
par le Crucifié (LegMaior II,1 ; DV 574). Il n'est pourtant pas nécessaire que nous parlions aussitôt de
miracle. L'événement nous touche davantage si nous l'interprétons sur un plan naturel.
N'y a-t-il pas eu des situations où une parole nous a particulièrement frappés ? N'y a-t-il pas eu, dans
notre expérience personnelle, des moments où nous avons perçu une lumière spéciale, des
rencontres où nous avons été transformés, des images qui nous ont frappés de manière indélébile ?
Aujourd'hui, nous continuons peut-être encore à nous dire : cet événement a pris pour moi une
signification extraordinaire, il continue à me parler et à m'interroger.
C'est ainsi que nous pouvons comprendre l'ordre bouleversant qui provenait de la Croix de Saint
Damien. La force expressive du Christ, pénétra si profondément François, qu'elle l'interpella
personnellement et descendit en tous ses membres. L'expérience du Crucifié toucha si profondément
son être qu'en lui, elle fit jaillir, comme réponse immédiate à l'ordre de Dieu, la prière que nous
sommes en train de méditer.



 


Une prière de demande.
En rapport avec la situation de François, sa prière est une prière de demande qui comporte deux 
invocations et deux demandes. La première invocation est amplifiée par les deux attributs par lesquels 
Dieu est reconnu comme Très Haut et glorieux. Dans l'obscurité de son cœur François se tient en 
face du Glorieux, conscient que l'illumination ne peut lui venir que de Dieu qui est lumière. Aussi 
demande-t-il au Seigneur : 1. l'illumination de son cœur ; 2. une foi droite, une espérance certaine et 
une charité parfaite, le sentir et le connaître.
De la première à la seconde demande on assiste à une montée dans le nombre des paroles et en 
qualité. La pensée va du négatif (ténèbres) au positif (foi, espérance, charité). Les deux demandes 
sont suivies d'une deuxième invocation plus brève, savoir "Seigneur". Celle-ci rassemble en quelque 
sorte les demandes précédentes et les oriente vers la phrase de conclusion : "pour que j'accomplisse 
ton commandement saint et véridique".
La prière devant le crucifie est donc portée par une dynamique intérieure : devant la grandeur et la 
majesté de Dieu l'homme se tient dans l'effroi et l'obscurité. L'ensemble des capacités de son cœur et 
de son intelligence ne peuvent lui venir que de Dieu et doivent le conduire à Dieu. François, conscient 
de sa faiblesse et de son ignorance, ne demande pas seulement d'avoir la foi, l'espérance et la 
charité, mais encore et surtout de devenir capable de faire la volonté sainte et véridique de Dieu. Il 
veut sentir et reconnaître quelle est la volonté du Seigneur.
La prière devant le Crucifix nous aide beaucoup à comprendre comment François vit son rapport à 
Dieu. Il commence sa prière par l'invocation et la termine avec le propos d'accomplir le 
commandement du Seigneur. Les deux pôles qui délimitent la prière se nomment "donner" et "faire" 
(donne-moi - que je fasse) : Dieu doit donner pour que l'homme agisse.
Un tel déroulement est encore confirmé par d'autres textes de François, son Testament par exemple, 
où il dit : "Le Seigneur me donna (dedit) à moi, frère François, de commencer ainsi à faire pénitence : 
quand j'étais dans les péchés, il me semblait trop amer de voir des lépreux ; et le Seigneur lui-même 
me conduisit parmi eux et je leur fis (feci) miséricorde" (Test.1-2). Tout le trajet du Testament est 
dominé par cette structure : Dieu donne et inspire, et François écoute et obéit.


 


MÉDITATION DE LA PRIÈRE


Dieu Très Haut et Glorieux…
A l'expression glorieuse du crucifix correspond la réponse de François qui s'adresse au Seigneur 
comme au Dieu Très-Haut et Glorieux. Pour François Dieu est le Très Haut même dans 
l'anéantissement sur la croix. Bien souvent encore, il priera ainsi : "Très Haut et souverain Dieu" (LH 
11) : "Tu es fort, tu es grand, tu es Très Haut" (LD2). Comme une arche immense le mot Très-Haut 
embrasse toute la vie de François. De fait, cette exclamation reviendra dans son ultime composition, 

dans le Cantique de frère Soleil, qui commence par les mots célèbres : "Très Haut, Tout Puissant et
Bon Seigneur". C'est à travers la croix, la mangeoire de la crèche, le pain et le vin sur l'autel, que 
François rencontrait quotidiennement la Hauteur de Dieu…Partout il rejoignait le Très-Haut.
Lorsque notre saint formule cette prière, tout lui était devenu problématique : sa personne, son rapport 
à ses parents et son avenir. Malgré un tel bouleversement existentiel, il eut la force de regarder audelà de lui pour se retourner vers le Très-Haut.
Combien de fois demeurons-nous bloqués en défiance et opposition, empêtrés dans des problèmes 
et questions non résolues. Nous avançons avec épuisement sans plus savoir que faire ni où aller. 
Notre horizon se réduit à vue de nez et nous sommes engoncés dans mille problèmes. Il peut être 
utile alors de regarder en haut et de prononcer lentement le nom du Très-Haut. Quand je dis "TrèsHaut", je reconnais qu'un autre est plus grand que moi, que je suis le petit, le frère mineur, la petite 
sœur. Je veux regarder vers le plus grand, et m'orienter vers lui.
Dieu est aussi "Glorieux". La foi ne voit pas seulement l'humiliation et la souffrance du crucifié. Dans 
la peinture du Crucifix nous trouvons aussi placés ensemble et le vendredi saint et le jour de Pâques. 
Le Christ est Seigneur aussi sur la croix, entouré de gloire et de majesté. Au fond, tout le 
développement existentiel de notre foi consiste en ceci : voir ensemble le vendredi saint et la Pâque, 
confondre les jours ordinaires et les jours de fêtes. Si dans le Christ, dans le Crucifié, la gloire irradie, 
alors il ne s'agit plus seulement de quotidien, de douleur, de mort et d'absurdité.
François lui-même nous montre comment la joie peut resplendir au milieu de la faiblesse et des 
douleurs du corps, comment la gloire de Dieu peut survenir à l'heure de la mort lorsqu'on va à la
rencontre de sœur la mort avec un chant au bout des lèvres.


… Illumine les ténèbres de mon cœur…
François a, dans son invocation, reconnu la gloire de Dieu. Face à la lumière inaccessible de Dieu 
l'homme n'est que ténèbres. Au mot « Glorieux » correspond la demande : "Illumine les ténèbres de 
mon cœur". François ne parle pas d'esprit mais de cœur. C'est le cœur qui représente le siège de 
l'esprit, le sanctuaire de la conscience, la source de ce qui est bon ou mauvais, le centre décisionnel 
de la personne. "Illumine les ténèbres de mon cœur" revient donc à dire : convertis-moi ! Que je ne 
vive plus pour moi-même ; Que Tu sois le centre de toute ma vie ! Que je vive pour toi ! Convertis-moi 
!
 
François exprime là tout ce qu'il est lui-même : l'obscurité de son cœur, son effroi…, il ne voit encore 
nulle route, en lui tout est incertain et en balance entre l'amer et le doux. Sa demande condense en 
soi et réexprime ce trouble de l'âme et naît de la conscience que l'illumination ne peut venir que de 
Dieu seul. Participer au bonheur de Dieu, entrer dans sa lumière, voilà ce que François demande 
d'abord dans sa prière ; et c'est le plus important parce que cela seul peut redonner l'espérance dans 
une situation désespérée. Quand la lumière de Dieu se répand sur l'homme, sa vie prend un nouveau 
sens.
Sainte Claire a, elle aussi, écrit dans son Testament : "Après que le Très Haut Père céleste eut 
daigné, par sa miséricorde et sa grâce, illuminer mon cœur pour que je commence à faire pénitence, 
en suivant l'exemple et sous la conduite de notre bienheureux père François…" (Test Cl 24).
…donne moi une foi droite, une espérance certaine
Et une charité parfaite…
Face à la croix pleine de lumière, François a reconnu les ténèbres de son cœur, son incapacité à faire 
confiance et à s'abandonner au Père comme l'a fait Jésus Crucifié. Et c'est pour cela qu'il demande 
des attitudes qui soient une réponse au dévouement du Seigneur sur la Croix. Ce qui est demandé en 
premier lieu ce sont les trois vertus théologales ou divines. Une grande âme demande de grandes 
choses. François sent qu'il est choisi par Dieu et il veut croire en lui, espérer en lui et l'aimer ; trois 
comportements qui fondent la vie chrétienne.
Dans la foi je me fie à un autre, comme le fit Abraham. Dans l'espérance je regarde au delà de moimême. Dans la charité j'exprime mon être profond et je donne ma réponse personnelle à un Tu. Ce
que cherche l'homme, c'est l'amour. Il se réalise et croît s'il aime et est aimé. Dans son dévouement à
un autre homme il atteint la perfection. François prie pour obtenir cette totale charité. Il demande aussi
une foi droite, pure, intègre, sincère, loyale. Il est possible qu'il veuille ainsi prendre de la distance
avec les courants hérétiques et se prononcer en faveur de la "foi juste, catholique et apostolique".6
Les cathares s'étaient installés dans la vallée de Spolète et leurs idées en avait conduit déjà
beaucoup à l'hérésie. Des prédicateurs de pénitence parcourraient la région et on ne savait plus qui
croire. Dans cette incertitude François demande à Dieu la clarté pour s'aligner sur la foi droite et pour
rester fidèle. Dans la prière devant le crucifix ont peut déjà percevoir le désir de rester fidèle à la vraie
foi, une préoccupation qui retentira, plus tard, dans ses Admonitions et dans ses Lettres (Rb 2,2 :
12,3-4 ; Adm 26 ; 2 Lfid 32-36 ; LOrd 44).
Inviter à la vraie foi c'est quelque chose de toujours actuel. Nous sommes soumis à bien des
tiraillements. Il n'est pas facile de croire et il est encore moins facile d'accepter le contenu du Credo.
Nous courrons le péril de retenir comme juste notre propre opinion ou de courir après l'idée qui est à
la mode. L'invocation "Seigneur donne-moi une foi droite" peut nous préserver d'une sécurité
personnelle exagérée comme du péril de nous laisser conduire par différents courants.
Durant toute une période François fut sous la coupe d'espérances illusoires, rêvant d'armes et de
carrière militaire glorieuse. Il a pourtant écouté la voix de sa conscience, qui l'invitait à une autre
aventure, plus grande et plus glorieuse, avec Dieu. A ce tournant François avait besoin d'une
espérance certaine, celle qui n'est pas ambition de gloire et d'honneurs, mais qui donne force et
certitude dans le Seigneur Dieu et devient soutien et encrage de vie.
La troisième vertu demandée par François est elle aussi spécifiée par un adjectif : une charité parfaite.
Là semble retentir l'écho du comportement de fond qui avait vivifié la rencontre avec les lépreux : "Le
Seigneur lui-même me conduisit au milieu d'eux et je leur fis miséricorde. Et lorsque je me suis
éloigné d'eux, ce qui me semblait amer fut changé pour moi en douceur d'âme et de corps. Et ensuite,
je restai peu et je sorti du siècle" (Test. 2-3).
La rencontre avec les lépreux avait bouleversé tous les sentiments et la sensibilité de François.
Lorsqu'il prononce sa prière devant la croix, il est encore tout imprégné de cet événement et étonné
d'avoir eu la force d'embrasser un lépreux avec un dévouement héroïque, de lui avoir donné un baiser
et d'avoir lavé ses horribles plaies. Dans un tel trouble, la réponse de fond lui vient de la croix, du
dévouement total du Christ. D'autre part, comme il était conscient de son incapacité à s'offrir et de son
besoin d'un amour vivant et vivifiant, il demande de pouvoir grandir dans l'amour et dans une charité
toujours plus parfaite.
Ce qui est demandé par François au moment de sa conversion restera présent tout au long du
parcours de sa vie. Contrairement à de nombreux hérétiques fanatiques, il reste dans la foi vraie et
juste et la défend. Une ferme espérance le dirige avec sécurité vers l'Evêque ou le Pape, lui donne la
possibilité de donner confiance aux pauvres et aux malades et se trouve présente encore au moment
de la mort. Le Cantique du frère Soleil, qu'il fait chanter au moment de mourir, est un document
d'amour universel et parfait qui s'adresse à Dieu, aux hommes et va jusqu'à inclure toutes les
créatures : une charité parfaite, dont la force réussit à recréer la paix entre le podestat et l'évêque.
…Donne moi de sentir et de connaître, Seigneur…
François a donc prié avant tout pour acquérir les vertus divines. Ce qu’il demande maintenant à Dieu
dans un deuxième temps, concerne ses capacités spirituelles et physiques. Il demande de "le sentir et
le connaître" (sensum et cognitionem) comme on a traduit en latin.


 


 Sensus signifie la capacité de voir, d'entendre, de goûter et toucher. Grâce aux cinq sens nous
rencontrons le monde et, au fond, aussi le sens de la vie, si bien que la prière pourrait être amplifiée et

interprétée ainsi : donne-moi d'être sensible à ce que je vois ; donne-moi un signe sensible de ta 
volonté ; fais-moi toucher et en le touchant expérimenter ce que tu veux ; rends-moi attentif à Toi et 
aux autres hommes ; rends-moi sensible à ce que tu demandes et à la voix muette de tant d'autres ; 
fais que je m'ouvre par tous mes sens et sentiments et que je comprenne ainsi le sens et la 
signification de la vie. Cognitio signifie connaissance et compréhension. François prie afin de 
connaître le vrai chemin voulu par Dieu et afin de pouvoir comprendre ses plans.
Sentir et connaître concernent donc tout l'homme, son corps et son esprit. Il doit accomplir la volonté 
du Seigneur avec son cœur et son intelligence, avec son corps et son âme, de toutes ses forces. Il 
n'est toutefois pas possible de réaliser cela avec nos seules forces. François a connaît cette pauvreté 
de l'homme et sa dépendance de Dieu. C'est pour cela qu'il crie : "Seigneur". De Lui seul peuvent lui 
parvenir les justes indications et la pleine connaissance. Même pour ce qui touche aux vertus et à 
l'agir en vue du bien, l'homme face à Dieu est un mendiant, mais un mendiant qui, en tendant les 
mains en toute confiance, demande au Seigneur l'illumination des ténèbres de son cœur ; la foi juste, 
l'espérance ferme et la charité toujours en croissance ; l'ouverture des sens et la connaissance de la 
volonté de Dieu.
…que j'accomplisse ton commandement saint et véridique…
François, à la fin de sa prière, ne demande rien pour lui-même. Sa prière n'a qu'un seul but : que toute 
sa vie corresponde à la volonté de Dieu, que l'orientation de sa vie ne lui vienne que de Dieu, que le 
programme de son existence soit fondé sur Dieu. Le jeune François, dans sa recherche, attend tout 
de Dieu, et s'abandonne donc totalement à Lui en lui demandant d'accomplir sa volonté sainte et
véridique. Cette volonté est sainte pour lui, il n'ose pas en douter en avançant de subtils sophismes. Il 
est prêt à l'accomplir sans poser de conditions et sans se limiter à des paroles mais en cherchant à la 
faire passer dans les faits.
Devant l'image du crucifix François passe du mal d'être à la compassion pour le crucifié. Si jusqu'alors 
le jeune Assisiate avait éprouvé l'obscurité intérieure, l'insécurité et l'angoisse existentielle comme mal 
d'être, sa souffrance reçoit maintenant un contenu et un point de repère : il portera l'amour aux 
lépreux et l'étendra à tous les hommes, "parmi des personnes viles et méprisées, parmi des pauvres 
et des infirmes et des malades et des lépreux et des mendiants le long du chemin" (Rnb 9,2).
François souffrira avec toute créature accablée de douleur parce qu'en elle, il y a le Rédempteur 
crucifié. A partir de ce moment, la compassion à l'égard de Jésus et de ses souffrances déterminera 
son chemin. La compassion est plus que la simple sympathie. François se dépouillera tellement de lui même 
et se laissera tellement influencer par la compassion qu'à la fin de sa vie il deviendra une 
parfaite représentation du crucifié. L'événement de Saint Damien, où François comprend sa vie 
comme compassion à l'égard du Crucifié marque le début d'un cheminement au terme duquel se 
trouve la stigmatisation comme l'expression ultime et définitive de sa ressemblance au Christ. A Saint 
Damien commence le chemin qui conduit à l'Alverne, une relation que soulignent avec justesse les 
Trois compagnons lorsqu'ils écrivent : 
"A partir de cette heure, son cœur fut à ce point blessé et meurtri au souvenir de la Passion du 
Seigneur que, tout au long de sa vie, il portera dans le cœur les stigmates du Seigneur Jésus : 
ce qui apparut fort bien, plus tard, dans le renouvellement de ces stigmates, miraculeusement 
opéré et très clairement rendu visible dans son corps" .


Voici des liens qui t'amène à d'autres prières :

http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t22497-sujet-priere-pour-s-armer-contre-les-assauts-du-demon-ou-du-mal#211515

http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t15558-guerison-liberation-et-delivrance-du-corps-de-lame-e-de-lesprit


"Quand je dis Dieu, c'est un poème, 
c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, 
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par GAD2001 le Lun 24 Juin 2013 - 16:35

@Lumen a écrit:
Par ce signe, tu vaincras!
Neuvaine de protection et de libération
Pour neutraliser définitivement les cérémonies occultes et les rituels maléfiques pratiqués contre vous.


Cette neuvaine est incomplete. Se referer au petit livret de Jean Pliya qui contient toute la neuvaine (j'en ai vu des exemplaires a la Protec a Versailles)
Dans l'ordre elle contient
Priere de l'Ange de Fatima
Texte ci-dessus
Un second texte de meme taille du meme auteur
Chapelet de reparation (Jésus tu es le Chemin la Vérité et la Vie)
Priere a ND des anges (O toi qui des le commencement as recu de Dieu le pouvoir et la mission d'ecraser la tete de Satan etc)
Credo en entier (Version longue)
Veni Sancte Spiritu
+ textes additionnels

Aussi, jeuner, prier, faire des sacrifices et des penitences (Parole de Jesus dans l'Evangile : " cette sorte de demon ne se chasse que par le jeune et la priere")

Faire attention a ne pas faire des neuvaines "au rabais". Tout est dans la Foi mais si NSJC demande ou inspire des neuvaines ou des actes de piété avec des actions ou des textes particuliers, il faut faire un petit effort pour s'y tenir.
cordialement

GAD2001
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 320
Inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Lun 24 Juin 2013 - 16:53


Faire attention a ne pas faire des neuvaines "au rabais". Tout est dans la Foi mais si NSJC demande ou inspire des neuvaines ou des actes de piété avec des actions ou des textes particuliers, il faut faire un petit effort pour s'y tenir.
cordialement

Il n'y a pas de prières au rabais !!! même dans la faiblesse les prières dites avec 
le coeur sont entendues par Abba,  La prière n'est pas une formule magique ... 
Et on ne brade pas ici des prières à la criée !!!  tout ce qui n'est pas dans la Bible 
n'est pas pour moi forcément parole d'évangile. loin s'en faut !
Merci d'avoir pris cependant la peine de rajouter ce qui "manque". Fraternellement.
 





"Quand je dis Dieu, c'est un poème, 
c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, 
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Jérémie le Lun 24 Juin 2013 - 17:10

Merci Gregory pour cette petite phrase pour chasser le vilain! Smile

Lumen, peux-tu m'expliquer comment bien faire la neuvaine?

Il y a beaucoup de chapelets, j'aimerais en faire un ou deux et m'y tenir chaque jour, mais je sais pas par quoi commencer, il y en a tellement!!! Very Happy

Pouvez-vous m'expliquer comment faire la neuvaine à la Reine de la Paix de Pompéi?

C'est quoi les neuvaines au rabais?
avatar
Jérémie
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1364
Inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par GAD2001 le Lun 24 Juin 2013 - 17:24

@Lumen a écrit:
Faire attention a ne pas faire des neuvaines "au rabais". Tout est dans la Foi mais si NSJC demande ou inspire des neuvaines ou des actes de piété avec des actions ou des textes particuliers, il faut faire un petit effort pour s'y tenir.
cordialement

Il n'y a pas de prières au rabais !!! même dans la faiblesse les prières dites avec 
le coeur sont entendues par Abba,  La prière n'est pas une formule magique ... 
Et on ne brade pas ici des prières à la criée !!!  tout ce qui n'est pas dans la Bible 
n'est pas pour moi forcément parole d'évangile. loin s'en faut !
Merci d'avoir pris cependant la peine de rajouter ce qui "manque". Fraternellement.
 





"Quand je dis Dieu, c'est un poème, 
c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, 
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

C'est pour cela que j'ai dit "Tout est dans la Foi mais si NSJC demande ou inspire des neuvaines ou des actes de piété avec des actions ou des textes particuliers, il faut faire un petit effort pour s'y tenir"

N'y voyez cependant pas d'accusation de ma part. Je soulignais qu'il est bon de faire attention.

Cordialement,

GAD

GAD2001
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 320
Inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Lun 24 Juin 2013 - 17:41

Il y a beaucoup de chapelets, j'aimerais en faire un ou deux et m'y tenir chaque jour, mais je sais pas par quoi commencer, il y en a tellement!!! 
rosaire audio :

http://www.mater-caritatis.org/mp3/Mysteres_joyeux_Th1.mp3

http://www.mater-caritatis.org/mp3/Mysteres_douloureux_Th1.mp3

http://www.mater-caritatis.org/mp3/Mysteres_glorieux_Th1.mp3

http://www.mater-caritatis.org/mp3/Mysteres_lumineux_Th1.mp3



 Liens dessous 

 http://www.santorosario.net/francais/



C'est un site où tu trouveras une réponse détaillée.


Cependant tu trouveras des fils sur le forum qui parlent, expliquent le Rosaire.
A toi de chercher... Bon courage !




"Quand je dis Dieu, c'est un poème, 
c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, 
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Marie Rose le Lun 24 Juin 2013 - 17:47

!!! même dans la faiblesse les prières dites avec 
le coeur sont entendues par Abba,  La prière n'est pas une formule magique

ET Dieu soit béni! imaginons une personne qui n'en peut plus physiquement et psychologiquement, mais qui dans son cœur continuerai de crier vers Jésus
Je tiens à dire tous les jours le chapelet à la miséricorde divine et le chapelet à la Vierge,et je crois que l'on peut obtenir beaucoup,si évidemment nous essayons de vivre comme Jésus nous le demande, car alors on prendrait ces prières pour de la magie,mais le cœur à cœur, parler à Jésus tout simplement, l'aimer, tout faire avec amour pour lui, un simple "je t'aime" dans la journée,ho que cela doit le toucher
avatar
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2614
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par GAD2001 le Lun 24 Juin 2013 - 17:55


C'est quoi les neuvaines au rabais?

Je ne sais pas ce qu'est un neuvaine au rabais, je dis simplement de ne pas "rabaisser" l'ensemble d'une magnifique neuvaine a un simple extrait (lequel choisir ?)

Voilà un Saint homme qui peine à nous livrer une neuvaine efficace dont les textes sont nouveaux et inconnus à ce jour (au jour où il l'a donnée au monde). On sent combien chaque partie est le fruit d'une longue expérience et d'une profone priere. La neuvaine est publiée dans son ensemble. Chaque texte a une signification particuliere et une efficacité différente. On s'attend a ce que la neuvaine soit dire tout entiere.

Et voici que quelqu'un en copie un extrait qui est passé sur internet. Qui ? Je ne sais. Commment est choisi cet extrait ? Je ne le sais pas plus. Pourquoi ? idem. Par suite la priere est passee de main en main (de PC en PC:rigole:). Les suivants ne sont pas responsables bien sur, et on peut espérer que le Seigneur nous exauce qd meme, de la meme maniere que si on avait dit la priere entiere, oui bien sur. Cela dit, il ne faut pas oublier que prier avec les mots d'un autre plus Saint que soi-meme, c'est s'habiller de son manteau de sainteté, c'est l'emprunter, or il est dommage de n'emprunter ce manteau que partiellement. Qui dirait la moitié seulement du JVSM?

Aussi si le Seigneur nous dicte ou inspire une priere, NS a ses raisons. Il est donc bon de s'attacher a bien dire la priere en question.

Je sais bien que NSJC est plus grand que tout et qu'il nous exauce dans la Foi et que nous ne sommes pas les paiens qui, selon l'Évangile, se paient de mots. Cependant, une certaine humilité devant un texte qui ne nous appartient pas est de mise. Si l'omission n'est pas de notre faute alors tant mieux. Cependant, joie pour moi de savoir corrigée pour vous cette troncation.

Par exemple il est dit a la page 22 du petit livret que les travaux d'impression de cette neuvaine ont été un véritable combat. Les forces démoniaques ont tenté a maintes reprises de les bloquer, [notamment] en changeant dans le chapelet de réparation la formule "Mon Dieu, je t'adore a la place de ceux qui te rejettent". On s'étonnerait d'une telle attention et de tant de scrupules, mais voila, les Saintes personnes derriere cette neuvaine voulaient, savaient qu'il fallait, cette formule et non une autre. Importance de la phrase elle-meme ! Oui, NS est plus grand que ces choses qui nous paressent du détail, pourtant s'Il veut que telle priere soit dite comme ceci et non comme cela, respectons ce mystere.

Il est dit en page 59 que la neuvaine de protection spirituelle est un cadeau du coeur miséricordieux de Jésus et du coeur immaculé de la Vierge Marie, la souveraine maitresse des Anges, Notre Dame des Victoires.

L'originale est dans l'opuscule "Neuvaine de Protection Spirituelle" présentée par Jean Pliya
Réalisation Éphese diffusion BP 36
02 43 64 27 03
ephese.diffusion@wanadoo.fr


Bien cordialement,

GAD

PS: GAD qui en est a la dire pour la 5e fois en six mois Rigole

GAD2001
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 320
Inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Marie Rose le Lun 24 Juin 2013 - 18:00

Merci gad en tout cas pour ces renseignements,il est vrai que parfois le malin aime y mettre son nez
avatar
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2614
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Lun 24 Juin 2013 - 18:01


C'est quoi les neuvaines au rabais?
Faire attention a ne pas faire des neuvaines "au rabais".

Je ne sais pas ce qu'est un neuvaine au rabais, je dis simplement de ne pas "rabaisser"....

Réfléchit   Se questionne

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par GAD2001 le Lun 24 Juin 2013 - 18:12

Cela me rappelle une histoire touchante, les petits voyants de Fatima, avant de rencontrer Notre Sainte Vierge, disaient le chapelet en entier mais ne disaient que les premiers mots de chaque priere  RigoleGood!

"Je crois en Dieu, Notre-Pere, Je vous salue Marie, Je vous salue Marie, Je vous salue Marie, Gloire au Pere"

Bon, cela ne les a pas empechés de voir la Sainte Vierge ! I love youGood!Applaudissement

Mais prudence quand-meme ! Cf mon post ci-dessus

GAD2001
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 320
Inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Marie Rose le Lun 24 Juin 2013 - 18:16

génial GAD! j'ai le film que nous regardons souvent en famille! trop mignon les enfants avec leur chapelet,et j'avoue que parfois même si ça m'apporte et que j'aime la Sainte Vierge,j'aimerais  faire comme eux ça va plus vite
Et si on essayait? tant Marie nous apparait Dance
avatar
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2614
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Lun 24 Juin 2013 - 18:40

C'est quoi les neuvaines au rabais?


Faire attention a ne pas faire des neuvaines "au rabais".

Je ne sais pas ce qu'est un neuvaine au rabais, je dis simplement de ne pas "rabaisser"....


   

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par mariejesus le Lun 24 Juin 2013 - 18:48

Si vous aimez les films sur les saints je vous passe le site.

http://srlouiseosb.wifeo.com/vie-de-saints-en-video.php

Si vous voulez essayer comme les voyants bonheur, dites nous ce qu'il se passe ?

Fraternellement
avatar
mariejesus
Combat l'antechrist

Féminin Messages : 2398
Age : 30
Inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par GAD2001 le Lun 24 Juin 2013 - 19:38

Lumen,

hmm, pour etre clair, je dis "neuvaine au rabais" la 1ere fois, puis après je me rends compte qu'on m'en parle comme si j'avais utilisé une expression consacrée "neuvaine au rabais" qui existerait en elle-meme. Bon alors je me suis dit qu'il fallait clarifier que je ne voulais pas utiliser une expression que je ne connais pas mais que j'avais en tete qqc de spécifique, que j'ai d'ailleurs explicité dans mon post là-haut.

Ça va mieux, c'est plus clair Lumen ? "Lumen de lumine" hi hi hi

GAD

GAD2001
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 320
Inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Lun 24 Juin 2013 - 20:12

je me rends compte qu'on m'en parle comme si j'avais utilisé une expression consacrée "neuvaine au rabais" qui existerait en elle-meme. Bon alors je me suis dit qu'il fallait clarifier que je ne voulais pas utiliser une expression que je ne connais pas mais que j'avais en tete qqc de spécifique, que j'ai d'ailleurs explicité dans mon post là-haut.



En fait : neuvaine au rabais sans être neuvaine au rabais, tout en étant neuvaine au rabais !

Le plus simple, ne serait-il pas de s'excuser d'avoir utiliser un terme qui est plutôt réducteur ? 



Cela me rappelle une histoire touchante, les petits voyants de Fatima, avant de rencontrer Notre Sainte Vierge, disaient le chapelet en entier mais ne disaient que les premiers mots de chaque priere  

"Je crois en Dieu, Notre-Pere, Je vous salue Marie, Je vous salue Marie, Je vous salue Marie, Gloire au Pere"

Bon, cela ne les a pas empechés de voir la Sainte Vierge ! 

Mais prudence quand-meme ! Cf mon post ci-dessus

En quoi cette réponse à ma question explicite "neuvaine au rabais" ?
vous enfoncez le clou au contraire : comparer une personne de soixante ans 
à des enfants qui ne disaient que la première phrase du chapelet ... qui ont certes 
vu la Sainte Vierge !!!  Ce rajout est la cerise sur le gâteau...
C'est sensé expliciter quoi ? 
en fait c'est juste une pirouette,  monsieur. Et en plus vous êtes content de vous !
C'est pourquoi, permettez-moi d'ignorer vos réponses dorénavant !



"Quand je dis Dieu, c'est un poème, 
c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, 
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Jérémie le Mar 25 Juin 2013 - 7:34

Bonjour Lumen, 

Ca serait dommage de s’entre-déchirer, surtout sur un si beau forum. Sad

Je pense que Gad2001 voulait juste s'amuser un peu. Pour les neuvaines au rabais, je trouve qu'on ne devrait pas infliger cela à Maman Marie ni à Jésus le Sauveur du monde, car en raccourcissant la prière du chapelet, c'est comme si on voulait vite finir, et puis voilà je me casse, j'vais regarder la tv.

Le chapelet doit être dit en entier, avec amour, et foi, sans compter le temps que l'on donne de soi-même.

"Car L'amour est patient,..." 1 Corinthiens 13: 4-7

L'amour

En plus, dans le monde qu'on vit actuellement, il est plus qu'important de se tenir la main et de s'unir tous ensemble. Les évènements s'accélèrent de plus en plus, et je pense que la plaque indienne sera le point de départ des grandes tribulations. A l'heure actuelle, elle peut rompre à tout moment.

Dans une réunion de prière à laquelle je participais dimanche dernier, on parlait justement dans l'enseignement d'annoncer la bonne Parole, d'évangéliser tout autour de soi. Smile
avatar
Jérémie
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1364
Inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Marie Rose le Mar 25 Juin 2013 - 14:06


Le plus simple, ne serait-il pas de s'excuser d'avoir utiliser un terme qui est plutôt réducteur ? 




En quoi cette réponse à ma question explicite "neuvaine au rabais" ?
vous enfoncez le clou au contraire : comparer une personne de soixante ans 
à des enfants qui ne disaient que la première phrase du chapelet ... qui ont certes 
vu la Sainte Vierge !!!  Ce rajout est la cerise sur le gâteau...
C'est sensé expliciter quoi ? 
en fait c'est juste une pirouette,  monsieur. Et en plus vous êtes content de vous !
C'est pourquoi, permettez-moi d'ignorer vos réponses dorénavant !



je trouve lumen très agressive, peut être se prend elle trop au sérieux et c'est pourquoi elle n'a pas compris que gad s'amusait un peu
et puis tout le monde peut se tromper,même vous lumen
avatar
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2614
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Mar 25 Juin 2013 - 15:49

je trouve lumen très agressive, peut être se prend elle trop au sérieux et c'est pourquoi elle n'a pas compris que gad s'amusait un peu.

Venant de toi je trouve ce jugement étonnant ! Mais bon, "chacun voit midi à sa porte"... 
C'est vrai que je prends la prière en général au sérieux, et si c'est cela se prendre au 
sérieux, alors tu es en droit de me juger aussi sévèrement, Marie Rose car la "correction 
fraternelle" est un don normalement d'amour des uns envers les autres ! L'erreur est "humaine" 
et il arrive à tout le monde de se tromper... Dans ce cas il est plus simple de demander aux 
gens de nous excuser, que de s'excuser soi-même et en plus de tourner les autres en dérision 
et amuser la galerie ...
Comme je l'ai appris à mes enfants et à ceux que l'on m'a confiés : aimer c'est pardonner et 
pardonner c'est aimer, mais cela ne s'arrête pas là... Aimer c'est aussi savoir demander pardon 
quand il le faut et le recevoir. J'ai pardonné des erreurs et manquements beaucoup plus graves 
que ce mot réducteur, crois-moi, et demandé pardon dans des situations plus difficiles que cela ! 
J'ai pu constater que dans un cas ou dans l'autre c'est toujours un réel soulagement pour les 
deux personnes qui ont à le vivre. 
Cependant, tu ne me connais pas : ma famille et mes amis ont plutôt tendance 
à penser tout le contraire. Ils me reprochent de pardonner trop facilement et de ne pas 
dire non "en frappant un grand coup sur la table". La prochaine fois je montrerai à mon 
accompagnateur spirituel ce que tu as écrit. Car à un moment j'étais désemparée par rapport
aux trois personnes qui m'ont harcelée dans mon travail, je n'osais pas me fâcher vraiment 
à cause de "tendre la joue droite" et à ma grande surprise le père André s'est fâché et il m'a
dit qu'il faut se faire respecter, que cela ne signifie pas que le Seigneur veut que nous nous 
complaisons dans le rôle de victime. Il a ajouté que c'était éducatif et plus difficile de dire non.
Il y a même deux personnes au sujet desquelles je dois rester discrète qui m'ont dit la même chose !
 J'ai plutôt tendance à ne voir que le bon côté des gens que je côtoie et à passer pardessus
plein de choses pour l'Amour de Dieu ! Mon frangin quand il veut me taquiner, fredonne : 
"tout le monde il est beau, tout le monde il es gentil" ! 
C'est pourquoi, pour toutes ces raisons, je prends le risque d'avoir tort à tes yeux 
et aux yeux d'autres sans doute. Il est difficile de plaire et d'être en accord avec tout le monde.
Je le savais lorsque je me suis inscrite sur ce forum. Je peux dire à "ma décharge" que je n'ai 
pas réagi "grossièrement" envers qui que soit sur ce forum. J'ai pu toutefois contrarier et réagir
vivement, certes oui. Quand nous ne faisons pas attention les mots peuvent devenir des maux !
Fraternellement. Lumen



"Quand je dis Dieu, c'est un poème, 
c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, 

un grand soleil pour aujourd'hui ! " 

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par GAD2001 le Mar 25 Juin 2013 - 22:08

Lumen

Je suis désolé que vous l'ayez mal pris ! "Neuvaine au rabais" ne s'adressait pas a vous ! Je disais juste de faire attention de ne pas faire une neuvaine partiellement. Avez-vous pu lire mon post un peu plus long ci-dessus ?

Si vous trouvez que dire "au rabais" est un terme trop fort et si vous en demandez des excuses et que vous vous sentez offensé, je vous présente bien cordialement mes excuses.

Ensuite, la référence aux enfants de Fatima n'était pas pour vous mais pour tous. Si vous l'avez prise pour vous, encore désolé.

Enfin, la référence au Credo "Lumen de lumine", peut-etre un peu maladroite, se voulait apaisante car je n'imaginais pas que vous ayez si mal pris le reste ! Je trouve le Credo latin magnifique et ce vers "lumen de lumine" tout particulierement. Je le voulais comme un hommage. Si vous le prenez comme un dommage et que vous en exigiez des excuses, a nouveau, je vous les offre de bon coeur, excusez-moi.

Pour finir, je me permettrais de préciser que je ne suis pas d'accord avec votre conclusion "En fait : neuvaine au rabais sans être neuvaine au rabais, tout en étant neuvaine au rabais !"

J'ai vraiment cru avoir utilisé par inadvertance une expression consacrée, donc j'ai vite essayé de préciser que ce n'était pas mon intention "je ne sais pas ce que c'est qu'une neuvaine au rabais". Je vous accorde que ce n'était pas tres clair, c'est vrai, mais je n'ai pas tant de temps que ca et utiliser l'écrit, enfin le dactylographié, plutot que l'expression orale impose des raccourcis ou des formules rapides... Mon post d'explication n'était pas des excuses déguisées.


Cordialement,

GAD

GAD2001
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 320
Inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par GAD2001 le Mar 25 Juin 2013 - 22:16

:-) 
paix
apaisement
joie
amour
pardon

GAD2001
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 320
Inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Lumen le Mar 25 Juin 2013 - 23:47


Okay Gad, excuse acceptée et pour le reste, no comment !
Tu es comme tu es et je vais me le tenir pour dit, voilà tout et faire avec...
Lorsque j'ai reçu ce nom de Lumen dans mon coeur durant la prière, j'ai vu écrit Lumen Gentium, en fait. En tapant sur Google : j'ai eu ça sur Wikipédia :

La constitution dogmatique sur l'Église Lumen Gentium est l'une des quatre constitutions conciliaires promulguées par le concile Vatican II. Son titre proclame « (Le Christ est la) Lumière des nations ». Elle fut solennellement promulguée le 21 novembre 1964 par le pape Paul VI. Elle est partiellement inspirée de l'encyclique Mystici Corporis Christi, promulguée par le pape Pie XII le 29 juin1943, qui définissait l'Église comme le « corps mystique de Jésus-Christ. »

Pour moi cela signifie beaucoup !
Il faut que je me le procure... car voici le plan pour ceux qui ne connaisse pas :

Le mystère de l'Église

  1. Le peuple de Dieu

    1. La Nouvelle Alliance et le Peuple nouveau
    2. Le sacerdoce commun
    3. L’exercice du sacerdoce commun dans les sacrements
    4. Le sens de la foi et les charismes dans le peuple chrétien
    5. L’universalité ou « catholicité » de l’unique Peuple de Dieu
    6. Les fidèles catholiques
    7. Les liens de l’Église avec les chrétiens non catholiques
    8. Les non-chrétiens
    9. Le caractère missionnaire de l’Église


  2. La constitution hiérarchique de l'Église et en particulier l'épiscopat
  3. Les laïcs
  4. La vocation universelle à la sainteté dans l'Église
  5. Les religieux
  6. L'Église en marche : son caractère eschatologique et son union avec l'Église du ciel
  7. La bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu dans le mystère du Christ et de l'Église

    1. Préambule
    2. Le rôle de la Sainte Vierge dans l'économie du Salut
    3. La bienheureuse vierge et l'Église
    4. Le culte de la sainte Vierge dans l'Église
    5. Marie, signe d'espérance certaine et de consolation pour le peuple de Dieu en marche


Mariologie

Lors du concile, la place réservée à la mariologie dans la constitution apostolique a fait l'objet de débats. Ainsi, le courant traditionaliste, Coetus Internationalis Patrum, souhaitait l'établissement d'un document spécifique sur la Vierge Marie et sa place dans l'Église et non pas seulement le chapitre 8 de Lumen Gentium. Il était aussi favorable à la proclamation de Marie, médiatrice de toute grâce et co-rédemptrice comme dogme.[réf. nécessaire]
L'idée retenue a finalement été de donner à la Vierge Marie une place importante dans le document sur l'Église, c'est-à-dire de prendre le parti d'évoquer Marie à travers sa place « dans le mystère du Christ et de l'Église ». Il est à noter que, ni le premier concile du Vatican, ni celui de Trente n'avaient apporté de réflexion nouvelle en matière de mariologie.

Voila Gad !



"Quand je dis Dieu, c'est un poème, 
c'est une étoile dans ma vie, 
du feu qui coule dans mes veines, 

un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par ericlob le Mer 26 Juin 2013 - 5:21

Bonjour,
La prière est en effet le meilleur rempart contre le démon.
Outre le rosaire, voici une prière qui m'aide en ce cas...


O Père miséricordieux,
écoute la prière de la bienheureuse Vierge Marie.
Ton Fils Jésus, en mourant sur la croix,
a écrasé la tête de l'antique serpent
et a confié tous les hommes à Marie
pour qu'elle soit leur Mère.
Que la lumière de ta vérité resplendisse en nous
et que demeure en nous la joie de ta paix.
O Père,
écoute la prière de l'archange saint Michel
et de tous les anges, ministres de ta Gloire.
Toi qui es le Dieu des armées célestes,
repousse loin de nous la violence du diable.
Dieu de vérité et de miséricorde,
rends vaines toutes ses embûches.
Dieu de liberté et de grâce,
brise les liens de sa méchanceté.
Libère-nous de toute oppression diabolique
et garde-nous de tout mal.
Fais qu'en retrouvant la sérénité de tes fils,
nous t'aimions de tout coeur,
nous te servions en faisant le bien,
nous te rendions honneur et gloire,
et que toute notre vie soit pour toi un chant de louanges
Amen


ericlob.
avatar
ericlob
Aime la prière

Masculin Messages : 38
Age : 52
Inscription : 02/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment vaincre les forces du mal ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum