Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par Lumen le Jeu 21 Mar 2013 - 18:16

Dans le Grand Message de la Croix, Jésus nous donne le chemin du Cœur qui est un chemin de Sainteté.
Dans les litanies du Sacré-Cœur nous disons cette invocation : " Cœur de Jésus abîme de toutes les vertus ".
C'est cet abîme que Jésus nous invite à contempler.
Le chemin du Cœur nous fait pénétrer dans le Cœur de Jésus et descendre dans ses abîmes d'Amour.
Là, nous y trouvons les vertus. Il nous aide à resserrer les liens de l'Alliance.
Nous y trouvons les vertus qui nous sont offertes et que Jésus nous demande de pratiquer.
Nous demandons à Dieu l'esprit de prière, l'esprit d'oraison. Et enfin, nous le louons, nous lui rendons grâce pour l'intimité que nous avons eue avec Lui, par son Cœur Sacré, son Cœur transpercé.
Ce chemin de prière sera source de grâces, c'est dans son Cœur que nous prierons et à travers l'Amour de son Cœur que nous contemplerons les Vertus.
On peut méditer un jour le chemin de Croix, un jour le chemin du Cœur. Ou méditer chaque jour une station, une vertu.
Faire une station, c'est s'arrêter pour méditer, pour prier, pour aimer.

Chemin du Cœur :
1ere Station : Contemple mon Cœur transpercé.
2e Station : Médite sur ma Miséricorde
3e Station : Viens y puiser la Foi.
4e Station : Viens y chercher l'Espérance.
5e Station : Viens t'enflammer de Charité.
6e Station : Apprends l'Humilité.
7e Station : Pratique la Douceur, la Pureté.
8e Station : Copie ma Soumission, mon Obéissance.
9e Station : Reflète mon Abandon ( entre les mains de mon Père ).
10e Station : Trouve la Patience et tu auras la Paix.
11e Station : Avance dans le Renoncement.
12e Station : Mets en Moi ta Confiance.
13e Station : Demande à l'Esprit-Saint l'esprit d'Oraison ( prière ).
14e Station : Rends Grâces à Dieu ( louanges )



1ère Station :
CONTEMPLE MON CŒUR TRANSPERCE


Avant de pénétrer dans le cœur de Jésus, nous devons nous arrêter sur les parvis de son Cœur. Quand on visite un monument on aime bien s'arrêter quelques instants pour admirer l'extérieur avant de découvrir les richesses intérieures qu'il contient.
C'est pour cela que Jésus nous demande de contempler, de s'arrêter, sur les parvis de son Cœur avant de descendre dans les profondeurs de son Cœur.
En effet, c'est de l'extérieur que nous pourrons contempler le mieux son Cœur transpercé, contempler la plaie de son Cœur.
Alors pour nous aider, je vous donne une image. Soyons la Samaritaine assise au bord du puits…Le Cœur de Jésus est ce puits sans fond qu'il nous faut contempler et y puiser l'Eau de la vie.

Jésus nous invite :
Sois simple, sois humble,
Viens sur mon Cœur,
Entre dans mon Cœur y trouver ton repos.
Désaltère-toi en Moi,
Viens y goûter la fraîcheur qu'y procurent les vertus,
L'ardeur à aimer, le désir de me servir.
Ecoute attentivement les battements
De mon Cœur.
Ecoute…J'appelle toutes les âmes.
Je veux tous les cœurs,
Je veux vivre en chaque cœur,
J'apporte avec Moi la Paix,
L'Amour, la Joie…..

Quand Jésus nous dit contemple, c'est parce que Jésus nous appelle. Il nous appelle à la contemplation de son Cœur.
" Regarde ces cœurs affamés,
Regarde ton Dieu en croix….
Regarde la source….
Ah ! Pourquoi s'en détourner ?

Jésus ne veut plus que l'on s'en détourne. Il appelle toutes les âmes à cette contemplation…et pourquoi ?
Parce que le Cœur transpercé de Jésus, c'est la porte ouverte à cette source de vie, la porte ouverte au fleuve de grâces que Jésus veut nous donner, et surtout, c'est la porte de la CONNAISSANCE de l'Amour.
Il faut savoir s'arrêter pour regarder, contempler, pour comprendre son Amour pour apprendre à aimer.
Arriver à cette connaissance : Pourquoi l'Aimer ? Comment l'Aimer ?
Le Cœur transpercé, la plaie, l'ouverture de son Cœur est l'école de Sainteté à laquelle Jésus nous appelle !
Il nous appelle à la connaissance de son amour. Contempler le Cœur transpercé de Jésus, c'est partir à la découverte, à l'approfondissement de son AMOUR.

Ecoutons Jésus :
"Dans mon corps de ressuscité
se trouvent les marques de mon Amour.
Regardez-moi dans la Lumière Pascale
Et je vous dis : un flot d'Amour
S'échappe de mes plaies et tombe sur le monde.
Et de mon Cœur transpercé
L'Amour y tombe comme un torrent…..

Cette connaissance de l'Amour que Jésus veut nous donner se puise dans le "Cœur transpercé" de Jésus et dans le mystère "d'Amour de sa résurrection".
Jésus dit :
Regardez-moi dans la Lumière Pascale,
dans la Lumière du ressuscité !
"Connaissance" de l'Amour à travers la gloire et la joie du ressuscité : La joie Pascale.
Le Cœur transpercé est souffrance, mais au-delà, il faut y découvrir tout l'Amour de Jésus. Mystère de gloire et joie du ressuscité ! Il est mort, mais Il est vraiment ressuscité !
Du Cœur transpercé de Jésus nous devons en tirer notre joie ! Dans la joie du ressuscité découvrons notre joie d'être tant aimé - notre joie d'être sauvé !


Pour continuer dans cette connaissance de l'Amour, revenons à la Samaritaine assise au bord du puits. Jésus lui dit : "J'ai soif "…Sur la Croix, Jésus dit encore : "J'ai soif ! " On peut penser que c'est cette Soif des âmes qui, avec les péchés, ont transpercé le Cœur de Jésus.
Jésus a voulu que cette soif des âmes lui transperce le Cœur. La contemplation du Cœur transpercé de Jésus nous montre à quel point Il aime chaque âme, Il a voulu que cette soif le brûle et le transperce.
Cœur de Jésus, blessé par le péché.
Cœur de Jésus, blessé par l'Amour.

Ecoutons Jésus :
Comprends bien le message de la Croix !
Aujourd’hui encore je crie : J'ai Soif !


Aujourd'hui, entendons-nous encore le Message de la Croix ?
Regarde ce doux échange :
Je te donnerai de cette Eau,
afin d'étancher ta soif;
et toi tu me donneras des âmes,
afin d'étancher ma soif.


Et là nous retrouvons la joie de Jésus :
" J'ouvre grand les bras,
mon cœur exulte de joie !
mon Cœur est transpercé et,
volontairement sa blessure s'ouvre;
car mon Amour enveloppe toutes les âmes
et veut s'échapper !
Réjouis-toi à cette vision de ton esprit
et demande-toi : " qui encore pourrait rester indifférent
à l'Amour du Cœur et de la Croix de Jésus ? "

Jésus veut nous faire entrer dans sa joie, afin de partager sa joie. Voyez où la contemplation de son Cœur transpercé nous conduit….
"Je vaincrai par mon Amour,
car c'est mon Amour qui a soif de vous,
Soif de se communiquer à vous,
soif de vous donner ma vie divine.
Regarde l'eau pure qui s'échappe
De mon Cœur transpercé…
Je dis aux hommes : venez au pied de ma Croix,
Venez comprendre ma doctrine d'Amour,
Venez vous enivrer aux sources de la vie.
Quand l'homme ressentira en lui
Cette soif de la vraie vie,
Alors il se tournera vers Dieu,
Vers son Christ, Source de vie éternelle,
Et il viendra étancher sa soif. "

Prions pour que l'homme ait soif ! Soif de la vie divine, soif de la vie éternelle, soif de la vraie vie.
Jésus nous dit et nous redit sans cesse son amour.
Par la contemplation de son Cœur transpercé nous devons rechercher la connaissance, l'approfondissement de son Amour. Nous pouvons demander à Dieu d'expérimenter son Amour. De faire l'expérience de son Amour. Nous savons que Dieu nous aime, mais lorsqu'Il nous donne chaque jour des " Signes " de son Amour, ne passons pas à côté…. Soyons attentifs à cette tendresse, cette délicatesse de l'Amour de Dieu. Demandons-Lui la grâce de comprendre et de saisir son action, et nous toucherons son amour du bout des doigts……
C'est dans l'intimité avec le Cœur de Jésus que nous parviendrons à cette connaissance, à cette expérience, car l'intimité donne la connaissance.
Cela fait, Jésus va plus loin : Il veut que l'on se serve de son Amour.
Quand Il nous appelle à la contemplation de son Amour, c'est parce qu'Il va nous demander de se servir de son Amour.
Comment se servir de son Amour ?

Ecoutons ce que nous dit Jésus :
"Regarde ma Croix, et son fruit d'Amour :
Mon Cœur transpercé !
Regarde couler le fleuve de la
Miséricorde.
Atteins le pêcheur !
En aimant et en priant,
Amène-le au pied de la Croix,
Qu'il se place là, bien sous mon Cœur,
Afin d'en recevoir le pardon.
Puis qu'il s'approche encore,
Bien sur mon Cœur,
Afin qu'il en comprenne tout l'Amour.


Vous comprenez ainsi : sous le Cœur pour en recevoir le pardon, sur le Cœur pour en comprendre tout l'Amour. Et là, nous pensons à St Jean, l'Evangéliste, qui le soir de la cène se penchant sur le Cœur de Jésus, en a compris tout l'Amour.
C'est donc par notre prière que nous pouvons amener le pêcheur à regarder le Cœur transpercé de Jésus, par notre prière nous devons l'amener à lever les yeux vers celui qu'il a transpercé. C'est un apostolat de prière et d'amour.
La grâce de Jésus fera tout !

Et Jésus poursuit :
Prie pour les pêcheurs,
et alors le flot de ma miséricorde, l'Eau de la vie,
se répandra en abondance sur ce monde assoiffé.


Le monde est assoiffé de Dieu, mais le drame c'est que le monde n'en a pas conscience, on repousse cette soif. Prions pour que le monde prenne conscience que Dieu seul peut le satisfaire.
Il faut s'approcher bien près de Moi,
Tout près de moi, s'en remettre à mon Cœur,
Pour bien connaître mon Amour et ne pas en douter.

Dieu nous a donné une arme puissante : La prière !
C'est donc par la prière, que nous amènerons les pêcheurs, bien près du Cœur de Jésus, et c'est Lui qui les mettra sur son Cœur.
Dans les pages précédentes nous avons compris la joie de Jésus à travers la contemplation de son Cœur transpercé ; à présent Jésus nous dévoile un sentiment de son Cœur :

Comprends ceci : mon Cœur transpercé est joie pour moi,
car, canal de richesses pour vous.
Mais mon Cœur meurtri est douleur pour moi,
car objet de vos mépris et de l'ingratitude des hommes.

Nous comprenons bien cette différence :
Le Cœur transpercé = Joie, car don d'Amour.
Le cœur meurtri = Souffrance, car blessé par le mépris et l'ingratitude des hommes.
Nous avons compris la joie de Jésus dans le Don d'Amour de son Cœur transpercé.
Nous allons voir la douleur de Jésus dans son Amour méprisé et incompris.
La première souffrance du Cœur de Jésus vient des âmes qui ne répondent pas à son Amour.

Imagine la tristesse d'un grand amour
Qui se brise sur un cœur de pierre…
Imagine le feu (d'un amour)
Se brisant sur la pierre,
Des milliers et des milliers de fois
Sans pouvoir l'enflammer,
Sans même y voir un petit reflet de lui-même.
Un grand amour ne trouvant aucun écho
Dans un cœur
Dont pourtant il est éperdument épris.

La deuxième souffrance du Cœur de Jésus, vient des âmes qui l'ont oublié
Beaucoup d'âmes étaient descendues
dans les profondeurs de mon Cœur,
mais en elles, la charité s'est refroidie.
Elles n'ont pas su garder le trésor
que Je leur avais confié.

Le trésor que Jésus nous confie, c'est Lui-même, c'est son Esprit d'Amour. Quand nous perdons la charité, nous perdons Dieu, nous perdons tout !
Sais-tu pourquoi beaucoup d'âmes
quittent les profondeurs de mon Divin Cœur ?
C'est parce qu'elles ne m'ont pas donné entièrement leur cœur.
Le monde et ses attaches sont restés enfouis
dans une partie secrète de leur cœur.
Mes yeux se sont posés sur cette partie secrète
et mon Cœur a demandé de briser ces attaches
afin que mon Amour y pénètre…
Mais l'âme n'a pu faire ce pas,
elle a préféré les biens matériels
aux biens spirituels,
et elle s'est éloignée de son Dieu.

Et là, nous pensons au jeune homme riche de l'évangile à qui Jésus demandait de vendre ses biens et de le suivre….Mais l'homme n'en a pas eu le courage.
Certes, nous voulons être entièrement à Jésus, mais garder une partie secrète dans notre cœur…Mais Dieu sonde les reins et les cœurs…..
Voilà donc la souffrance du Cœur meurtri, abandonné, de Jésus, l'indifférence, le manque d'Amour…..
Mais…..Jésus ne se décourage jamais ! L'Amour doit vaincre ! Inlassablement, Il appelle les âmes :

" Viens et écoute les battements de mon Cœur :
Chaque battement appelle une âme,
Chaque soupir appelle une âme….
Chaque instant qui passe appelle une âme…
Un instant pour toute une éternité.
Une éternité de bonheur sans fin.
Dans le grand silence de mon tabernacle
J'appelle une âme,
J'appelle les âmes.
Crois à la puissance de mon Cœur !

Crois à la puissance de mon Cœur, dit Jésus. C'est aussi le cri de son Cœur, afin que nous aussi nous ne nous découragions pas ! Quand nous prions pour quelqu'un, il ne faut pas se décourager, nous avons la puissance de la prière, il faut utiliser la puissance du Cœur de Jésus !
La puissance du Cœur de jésus, ce sont ses Saintes Plaies que nous devons offrir au Père Eternel, la plaie de son Cœur, la puissance de son Cœur transpercé, que nous contemplons." Viens, écoute les battements de mon Cœur " Cette demande de Jésus nous fait penser à Saint-Jean. Comme le petit Jean, écoutons les battements du Cœur de Jésus……
Saint Jean, l'apôtre du Cœur et de la Croix a eu la révélation, la connaissance de la profondeur de l'Amour du Cœur de Jésus. Il a expérimenté cet amour, il a cru à la puissance de ce Cœur et c'est ainsi que St Jean, le seul parmi les apôtres, face à la Croix, a pu affronter ce drame.
Comme Saint Jean, croyons à la puissance du Cœur de Jésus, et surtout au moment de nos épreuves et de nos souffrances.
Le Cœur transpercé de Jésus est le don de la Croix.
Saint-Jean a été parmi les premiers à contempler le Cœur transpercé du Sauveur.

Jésus poursuit :
Il fallait la Croix pour que jaillisse la Source d'Eau Vive.
Il fallait la Croix pour que naisse le Feu nouveau.
Il fallait la Croix pour éclairer le monde et dissiper les ténèbres.
Le Feu nouveau est sorti de la Croix
Du Cœur transpercé du Rédempteur.
Comprends-tu la force du Feu nouveau ?
Il prend naissance dans le Cœur du Crucifié.
Comprends-tu alors pourquoi
Il faut une nouvelle révélation de la Croix
Pour obtenir
Une nouvelle effusion de l'Esprit Saint !


Message splendide qui nous éclaire……
" Contemple mon Cœur transpercé " alors cette contemplation nous montre la Source d'Eau vive, le Feu nouveau, la Lumière du Ressuscité !
Feu nouveau sorti du Cœur transpercé,
Force du Feu nouveau, Puissance du Cœur transpercé….

Et Jésus continue :
" Approche les âmes de mon Cœur crucifié,
Ce Cœur qui était tout embrasé du Feu de la Rédemption
Voilà le but du Message de la Croix :
Conduire les foules à la source d'Eau Vive
Afin qu'elles se désaltèrent et aient la Vie Eternelle.
Venez à la source, mon Cœur transpercé,
L'Esprit de Lumière, d'Amour et de Vérité vous attend "


Dans la contemplation du Cœur transpercé de Jésus, nous avons vu la joie et la souffrance de Jésus.
Cette même contemplation nous conduit à l'Esprit-Saint, Esprit d'Amour, de Lumière et de Vérité.

"Regarde couler cette source,
jamais elle ne se tarira….
Et pourtant regarde les hommes
Gisant à terre comme des moribonds.
Ils meurent de soif !
Certains le savent, d'autres l'ignorent !
Ils ignorent la cause de leur faiblesse !
La source coule,
mais certains lui font barrage
et le monde meurt. Aussi je dis :
" Ouvrez les vannes, bousculez les obstacles,
laissez "couler" l'Esprit de Dieu,
qu'Il se répande sur la création,
sur chacune de ses créatures. "
Que ton regard intérieur s'élève….
Remonte le cours de la Source.
Que vois-tu ?
Mon Cœur transpercé.
Comment laisser passer la Source, demandes-tu ?
Ecoute : Avec un peu d'Amour et d'Abandon,
Je fais une fournaise.
Avec un peu d'Humilité et de Confiance,
Je fais une Lumière.
Avec la Foi, l'Espérance et la Charité,
Je fais des Saints.
Avec l'Amour, Je sauve le monde.
Comme une Source d'Eau Vive
L'Esprit-Saint va jaillir :
Préparez vos cœurs !

Préparons nos cœurs, l'Esprit-Saint va jaillir, mais remontons le cours de la Source afin d'y contempler le Cœur transpercé.
Mais comment aller à la Source ? Par la prière, la contemplation.Où est cette Source ?

Jésus nous répond :
"Viens boire de cette Eau de la Vie à mon Cœur transpercé,
mais comprends ceci :
Mon Eglise est née de mon Cœur ouvert sur la Croix.
Mais en même temps, J'ai voulu qu'Elle porte en Elle,
A travers les siècles, cette blessure d'Amour,
Afin que par Elle, tu reçoives cette Eau de la Vie
par les sacrements de mon Amour que J'ai institués.
Qui peut comprendre ce grand don de ma vie,
Ce grand don de mon Eglise ?
Qui peut comprendre ce don de Dieu?


Oui, Jésus nous répond, et nous renvoie à Son Eglise. L'Eglise qui est la grande distributrice de son Amour, à travers le Cœur transpercé de Jésus.
L'Eglise qui à travers les siècles porte en Elle cette blessure d'Amour, source de grâces pour les âmes.
L'Eglise, cette Eglise qui est si malmenée, on doit lui rester attaché et fidèle. Parce Elle porte en Elle cette blessure d'Amour à travers les siècles, Jésus la protège et la protégera. Il nous l'a promis !
En nous demandant la contemplation, c'est à dire de regarder en profondeur son Cœur transpercé, Jésus nous demande de rester fidèles à l’Eglise et aux Sacrements.
Cette contemplation du Cœur transpercé nous fait comprendre la nécessité absolue de recourir aux sacrements. La vie divine que Jésus nous donne nous vient par les sacrements ; nous sommes alors comme collés, soudés à la blessure du Cœur de Jésus quand nous recevons un sacrement.
Qui peut comprendre ce grand don d'Amour ? Que Jésus nous fasse cette grâce, alors nous comprendrons que les sacrements deviennent une nécessité, un "besoin d'Amour", par la connaissance, l'approfondissement, l'expérimentation, que nous aurons puisé dans notre contemplation.
Quand Jésus nous dit dans un message : " Mes sacrements n'ont pas perdu de leur valeur, mais ce sont les hommes qui ont perdu la valeur de mes sacrements ", ce qui signifie qu'il faut refaire un retour aux sources et contempler le Cœur transpercé du Rédempteur, pour retrouver ces valeurs.
Aimons l’Eglise, Jésus l'aime, Elle est son épouse bien aimée.
Aimons l'Eglise, Elle est Sainte et Mère, Elle donne la vie.
Et n'oublions pas que contempler, c'est entrer dans la Connaissance de l'Amour.
Recevoir les sacrements, c'est vivre de cet Amour qui est la Vie de Dieu.

Nous terminerons cette méditation par l'Evangile de Saint Jean (Chapitre 7, versets 37-39)
"Le dernier jour, le grand jour de la Fête,
Jésus se tenant debout s'écria :
Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive.
Celui qui croit en moi,
des fleuves d'eau vive couleront de son sein,
comme dit l'écriture.
En disant cela,
Il parlait de l'Esprit-Saint,
l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en Jésus "




2e Station :
MEDITE SUR MA MISERICORDE.


Dans cette deuxième station, Jésus nous demande de " Méditer " sur sa Miséricorde.
Après avoir contemplé, Il Nous demande de méditer.
Qu'est-ce que la méditation ?
Qu'est-ce que méditer ?
Méditer veut dire : Penser en profondeur, penser sans cesse afin de connaître, de comprendre et de louer ! De rendre grâce à Dieu !

" Médite sur ma Miséricorde " dit Jésus, signifie
" pense et comprends combien Je suis bon,
et combien Je t'aime.
Médite sur ma Miséricorde,
alors, tu pourras comprendre les secrets de mon Cœur
et combien Je désire ardemment t'ouvrir mon Cœur.
Si Je t'invite à méditer sur ma Miséricorde,
c'est encore pour ton bien ".

Alors nous allons faire cette méditation qui va nous permettre de pénétrer dans le Cœur de Jésus.
Dans la 1ère Station, Jésus nous demande de contempler son Cœur transpercé, et lorsqu'on contemple le Cœur Transpercé de Jésus, on n'y voit couler le sang, et je pense que l'on ne peut pas méditer sur la Miséricorde sans penser au sang de Jésus, à son précieux sang… toute cette miséricorde est en quelque sorte représentée par le sang de Jésus. Le sang est le symbole de l'Amour.
C'est donc le précieux sang qui va nous aider à comprendre la Miséricorde, et nous allons faire notre méditation à partir de la contemplation du précieux sang.

Jésus nous dit dans le Grand Message de la Croix :
" Mon Cœur est un fruit d'Amour gorgé de Miséricorde "


Dans la précédente station : "Contemple mon Cœur transpercé" nous nous sommes arrêtés, sur les parvis de son Cœur. Nous avons contemplé l'extérieur…. Aujourd'hui, nous voici à la porte du Cœur de Jésus. Lorsqu’on arrive à la porte du Cœur de Jésus, à cette porte ouverte que nous avons contemplée, la Miséricorde est là, Elle nous attend ! Elle est sur le pas de la porte, si je puis dire. Et c'est Elle qui nous accueille…
Pensez bien que si la Miséricorde n'était pas là, on ne pourrait pas rentrer, même pas faire un pas de plus.
C'est Elle qui va nous permettre de pénétrer dans le Cœur de Jésus et d'y descendre dans les profondeurs…
La Miséricorde, c'est tout l'Amour de Jésus !
Rendons grâce à la Miséricorde !
Voici donc un petit texte qui va nous aider à réfléchir :

" Je m'avance Jésus, sur les chemins de ton Cœur, et la Miséricorde attire mes regards et capte mon attention.
La miséricorde c'est comme une nuée, une brise légère qui m'environne de toute part…
Elle est douce et légère…
La Miséricorde, c'est le pardon de mes fautes, Elle vient se saisir de mes misères…
Elle me demande de te donner toutes ces fautes, de les abandonner à la porte de ton Cœur…
Me voici déchargée, Seigneur, je me sens plus légère…
La Miséricorde m'invite à poursuivre ma route, à m'enfoncer toujours davantage dans ton Amour ! "


Oui, nous comprenons que la Miséricorde est une brise légère, car abandonnant toutes nos fautes à la porte du Cœur de Jésus, nous nous sentons, grâce à Elle, léger, c'est à dire, "libéré", nous sommes libres, et c'est le pardon, la Miséricorde de Jésus qui nous libèrent, c'est le travail de son Amour.
Cette libération va nous conduire dans les profondeurs du Cœur de Jésus, à la Source de l'Amour.
Il faut croire à la Miséricorde, il faut vraiment avoir confiance.
La confiance est notre réponse à la Miséricorde de Dieu.

Jésus nous dit :
"L'humanité oublie le grand acte de la Rédemption,
mais de nouveau mon Cœur éclate…"


Parce que l'humanité a oublié le grand acte de la Rédemption, Jésus vient nous redire : Mon Cœur éclate !
Et Jésus poursuit dans son message :
" C'est une bonté de mon Père,
d'amener les hommes au pied de la Croix,
afin d'y recevoir l'éclatement de mon Cœur !


L'éclatement du Cœur de Jésus, c'est une nouvelle effusion de Miséricorde.
Quand Jésus nous dit : "Mon Cœur éclate" c'est normal que le Père veuille amener l'humanité au pied de la Croix afin d'y recevoir l'éclatement du Cœur de Jésus, c'est à dire, la Miséricorde, cette Miséricorde qui va éclater, tomber, et dans sa grande bonté le Père désire que l'éclatement de ce Cœur descende en fontaine de Miséricorde sur les hommes.
Ainsi, vous voyez le Cœur, vous voyez le sang, vous voyez la Miséricorde !
Méditant sur la Miséricorde à travers la contemplation du sang de Jésus, Il nous conduit alors vers le sacrement de la réconciliation.
En effet, on ne peut pas méditer sur la Miséricorde sans penser tout de suite au sacrement de la réconciliation : Le pardon.

Jésus nous dit :
" Tu es pêcheur, tu te vois couvert de boue
et cela te pèse car tu sens en toi le besoin de te libérer des péchés,
tu sens une attirance vers le haut
car ton âme est créée pour s'élever,
alors je te dis viens, viens à mon Divin Cœur,
tu as en toi la contrition, et va vers mon prêtre,
il est là pour te donner mon pardon.
Avec ta contrition parfaite tu as mon pardon ".


Vous voyez, le Seigneur nous dit : Tu as besoin de te libérer du péché, tu sens une attirance vers le haut.
La voilà cette nuée légère qui nous enveloppait dès l'entrée du Cœur de Jésus, cette nuée, cette Miséricorde, c'est pour nous permettre justement de nous élever, car notre âme est créée pour s'élever !

Et Jésus continue:
"Viens chercher mon pardon,
viens laver tes souillures dans mon précieux sang.
Viens te réconcilier avec Moi,
J'ai tant à te donner et Je te veux si pure.
Oh ! Comme J'aime les âmes
et pourquoi me fuient-elles,
pourquoi ne viennent-elles pas
plus souvent chercher mon pardon,
pourquoi refusent-elles la beauté
que Je veux pour elles.
Pourquoi hésiter alors que Je ne désire
que leur communiquer ma vie.
En négligeant la confession bien des âmes
se privent de précieuses grâces,
bien des âmes ne vivent plus en état de grâce,
ainsi, en elles s'éteint la vie Divine.
Oui, Je veux vivre en vous,
Je veux vous communiquer ma vie Divine,
et pour cela vous devez vivre
en état de grâce avec votre Dieu,
implorant son pardon auprès de mon prêtre,
dès que le péché vous souille ".

On voit ici l'importance du sacrement de la réconciliation.
On va chercher, on va se purifier dans le sang de Jésus,
c'est le sacrement par excellence de la Miséricorde.

" Viens demander mon pardon,
viens recevoir mon pardon,
avec lui tu reçois ma vie Divine.
Viens, ainsi tu me glorifies
car tu exaltes ma Miséricorde.
Ne fuyez pas ma Miséricorde,
Elle veut se répandre sur vos misères !
En fuyant le sacrement de mon pardon,
vous fermez la porte à la Miséricorde.
Je vous vois si loin de Moi,
et mon Cœur est ulcéré ".

Dans le Grand Message de la Croix, Jésus nous dit que l'humanité a oublié le grand acte de la Rédemption. Vous remarquerez qu'il n'y a plus beaucoup de confessions, les gens ne se confessent plus, pour la bonne raison que la plupart ont oublié la rédemption.
Tout va ensemble, c'est la raison, c'est la cause,
on ne comprend plus le sens, la valeur, la richesse de ce sacrement. On ne contemple plus le Cœur transpercé… le Sang versé.
Il faut demander au Seigneur la grâce "d'aimer" se confesser ! On n'aime pas se confesser, et on a souvent des pièges pour ne pas y aller… faisons acte d'humilité…!
Demandons à Jésus la grâce de se confesser afin de goûter aux joies de la Miséricorde et de donner ainsi à notre Dieu la joie de pardonner.
Ne pas se confesser c'est se priver d'une bien grande joie.

Ecoutons Jésus :
" Je suis le pardon ! Je suis la miséricorde,
si toutefois l'homme accepte de reconnaître ses fautes
et implore mon pardon.
Pardonner fait partie des joies de l'Amour.
L'Amour qui pardonne a pour nom : Miséricorde ".


C'est Jésus qui nous dit cela.
Nous donnons des joies à Dieu quand nous allons nous confesser. Et sa joie retombe sur nous. Voilà l'origine de notre joie. Pourquoi a-t-on de la joie après la confession ? On est heureux, on se sent plus léger…c'est une rencontre d'amour, une rencontre de joie !
Le sang versé de Jésus, ce précieux sang qui a été la cause de tant de souffrances pour Lui, devient la cause de notre joie, la source de notre joie. La joie de se savoir aimé, pardonné. Mystère de l'Amour Divin ! Il a fallu que Jésus souffre tant pour que nous obtenions tant de joie.

" Médite sur ma Miséricorde " dit Jésus, et Il poursuit :
Ma Miséricorde poursuit l'homme,
et J'ai inventé le Sacrement de la réconciliation.
A cet instant tu te trouves sous la Croix,
au pied de ma Croix.
Mon prêtre devient lui-même alors cette Croix,
en ce sens qu'Il porte Jésus.
Il devient lui-même Jésus,
en ce sens que Je pardonne par sa bouche.
Quand il t'absout,
les mains du prêtre sont couvertes de mon Sang,
et ce sang se répand sur ton âme,
où se glorifie ma Miséricorde
.


Glorifier la Miséricorde !
Lorsque vous vous confessez pensez à cela. Mais ce n'est pas triste puisque le sang est le symbole de l'Amour.
Regardez les mains du prêtre, ce sont les mains de Jésus, le prêtre devient ministre de la Miséricorde, instrument de la Miséricorde Divine.

" N'ayez pas peur d'en user en abondance,
n'ayez pas peur de glorifier ce don de mon Cœur ".

La Miséricorde, don du Cœur de Jésus ! N'oublions pas de glorifier son Cœur à travers tous ces dons d'Amour. Cette façon de glorifier son Cœur, c'est d'user de sa Miséricorde à travers le sacrement de la réconciliation, sacrement de la joie.
Ecoutons encore Jésus :
" Tu m'as demandé comment recevoir la miséricorde,
et J'ai dit, se convertir, se repentir,
tomber à genoux en disant d'un cœur contrit
"Pardon mon Dieu.. Pardon !"
Comprends alors que c'est devant mon prêtre
que cette démarche prend tout son sens,
sa beauté, et sa grandeur.
C'est devant mon prêtre,
qui me représente que cette démarche prend sa valeur,
et c'est devant mon prêtre
que tu accomplis ces gestes,
ainsi, c'est devant mon prêtre
que l'homme rejoint Dieu dans sa Miséricorde.


Rejoindre Dieu dans sa Miséricorde….
Vous comprenez l'URGENCE de la conversion,
L'urgence de la réconciliation. Se confesser, c'est se servir de la bonté de Dieu, sa Miséricorde ne s'épuise jamais. On doit se confesser au moins tous les mois, même si l'on fait toujours les mêmes fautes, car c'est glorifier la Miséricorde, c'est une joie partagée, c'est plonger son âme dans le sang rédempteur, c'est aussi venir sous la Croix pour y recevoir l'éclatement du Cœur de Jésus.
Vous comprenez les intentions de Jésus quand Il nous dit : "Médite sur ma Miséricorde", cette Miséricorde qui va nous permettre de descendre dans les profondeurs du Cœur de Jésus et d'en poursuivre le chemin de sainteté qu'Il nous offre.
Cette méditation est en quelque sorte un temps d'arrêt devant la porte de son Cœur, avant de nous élancer… Temps de réflexion, d'examen de conscience, temps d'examiner sa vie, son cœur… Jésus a tant de merveilles à nous montrer dans son Cœur et son Amour nous invite à nous purifier par une bonne confession, à user de la Miséricorde offerte !
Vous voyez que si la première station a été importante, la contemplation du Cœur transpercé, de cette porte ouverte, aujourd'hui, Il nous fait méditer sur la Miséricorde, cet amour, ce pardon de Jésus qui n'a qu'un but : Faire de nous des saints (saintes).

Ainsi Jésus poursuit :
Si l'on te dit, qui te parle,
et qui te demande d'écrire ?
Tu répondras, c'est la Miséricorde !
Ma Miséricorde étonne certain
et scandalise d'autre.
Dis leur que Je suis Miséricorde et Pardon.


Ainsi, quand nous rencontrons des âmes désespérées, et qui se jugent mal, couvertes de fautes, il faut leur dire : "Mais Jésus est miséricorde et pardon ", les aider à rechercher la paix de leur cœur, de leur âme, à travers le sacrement de réconciliation. Il faut les aider à trouver la Miséricorde de Dieu.
Oui, il faut vraiment être Dieu pour toujours pardonner.
" Dis leur que Je suis miséricorde et pardon ", nous demande Jésus, ainsi, n'ayons pas peur de le dire, c'est aussi une manière de glorifier la Miséricorde !

Et Jésus continue :
" Dis leur que Je les attends tous
et les veux tous
dans les profondeurs de mon Sacré-Cœur ".


Oui, même le plus grand pécheur, Jésus l'attend !
Jésus nous donne une mission : parler de sa Miséricorde.
C'est toujours l'Amour qui attire, l'Amour qui sauve !

Si tu te vois revêtu de doute et de découragement,
au moins alors qu'ils deviennent ton vêtement de gloire.
Tes doutes et tes découragements deviendront Lumière et Vérité.
Viens vers Moi, la Miséricorde t'attend !

Que nos doutes, nos découragements, nos misères deviennent notre vêtement de gloire, voilà le travail de la Miséricorde ! Nous serons revêtus de ce vêtement de gloire, tissé par la Miséricorde, c'est à dire l'Amour et le pardon de Dieu, vêtement de Lumière et de Vérité.
La puissance d'Amour de Jésus fera ce miracle car nous aurons eu confiance et nous nous serons abandonnés à la Miséricorde.

" Viens vers Moi, la Miséricorde t'attend ! "
Viens, Viens vers Moi ! C’est un appel
Viens, c'est un tout petit mot, mais tellement important, suppliant même.
Viens avec tes misères. Jésus fera tout, mais Il veut nous en donner le mérite… nous aurons eu simplement le mérite d'avoir répondu à son appel et de lui avoir tout donné.
"Offre-Moi tes misères, dit Jésus,
Elles sont ton Espérance ! "

Voilà ce vêtement de gloire, notre misère pour sa miséricorde !
" Tes misères, ta petitesse
ne diminuent pas mon Amour pour toi,
seul le péché consenti m'éloigne de toi.
Si ton repentir est sincère,
alors crois en ma miséricorde.
Ta misère pour ma miséricorde,
Ta faiblesse pour ma force,
Ton incapacité pour ma science ".

Dans cette station du Chemin de son Cœur, Jésus nous invite à méditer sur sa Miséricorde.
Pour que cette méditation porte son fruit, Il nous invite à "croire" à sa Miséricorde. En effet, à quoi servirait cette méditation si l'on manque de confiance et d'abandon envers le pardon, l'Amour de Dieu.
Croyons en la Miséricorde, glorifions la Miséricorde, nous avons vu les moyens mis à notre disposition.

Nous terminerons en écoutant Jésus :
" Ecoute ce chant d'Amour qui s'élève,
entre mon Cœur et les cœurs qui m'aiment.
C'est le chant de la Miséricorde !
Dieu est à l'œuvre, Dieu appelle les cœurs,
et celui qui me répond, alors Je le prends,
Je le cache dans mon Cœur
et la Miséricorde est glorifiée.
La Miséricorde de Dieu passera sur le monde
comme un baume bienfaisant apaise une brûlure ".


Nous constatons que le monde actuel n'est qu'une immense brûlure, il est brûlé par le péché. Le monde n'est qu'une grande plaie ouverte. Cette plaie doit être cautérisée pour détruire le mal.
C'est le travail de la Miséricorde ! Voyons jusqu'où va l'Amour…

" La Miséricorde ne s'impatiente pas,
Elle ne s'avoue pas vaincue,
Elle ne désarme pas,
Elle est amour et patience,
Elle court après la misère,
jusqu'à se nourrir d'Elle !
L'Amour a différents visages,
mais il n'a qu'un langage,
celui de la Miséricorde !
Regarde le visage de la Miséricorde,
Il n'est qu'Amour et Tendresse ! "


Voilà pour aujourd'hui ! A demain pour la méditation de la 3ème et 4ème station de ce Chemin de Coeur avec Notre Seigneur ! Œuvre du Cœur et de la Croix

"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "


Dernière édition par etoilebleue le Mer 27 Mar 2013 - 16:27, édité 8 fois

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par carine le Jeu 21 Mar 2013 - 18:33

C’est magnifique, c’est si beau, merci etoilebleue

carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE (Suite )

Message par Lumen le Ven 22 Mar 2013 - 20:41

Bonjour Carine.
Bonjour à tous ceux et à toutes celles qui qui méditent ce Chemin du Coeur avec nous . Union de prières.
Remercions le Seigneur !






3e Station :
VIENS Y PUISER LA FOI.



Après avoir médité sur la Miséricorde, en nous offrant son Cœur, Jésus nous demande de venir y puiser la Foi.
Viens et puise, dit Jésus.
Après la contemplation… Après la Méditation, il est temps de puiser.. Et c'est par l'importance de cette vertu que nous allons pouvoir nous enfoncer dans le Cœur de Jésus, et ne pas rester à la porte, d'où son importance de venir la puiser.
Si Jésus nous dit "Viens" c'est parce qu'Il a de belles et grandes choses à nous montrer !
Je vais vous donner un petit texte qui correspond bien à cette station.


Voici la foi, cette si belle vertu qui s'offre à mon regard ! Elle est comme une fontaine scintillante et jaillissante. Viens y puiser, dis-tu.
Alors Seigneur, je m'approche de cette source qui sans cesse jaillit de ton Cœur et dans ton Cœur.
Je m'approche pour y puiser,
Je m'y plonge…
J'offre d'abord mes mains, ma tête, mon cœur, puis tout mon corps, mon âme…
Au début, on n'ose pas.. C'est trop fort, trop beau, trop puissant…
Alors il faut puiser, Jésus le veut, il faut avoir le courage de réveiller, de fortifier sa Foi, car sans Elle, tout éclate, tout s'écroule, il ne reste que le néant.
Je vois la Foi comme une belle fontaine, l'eau est si belle, si pure, si légère… Et ces paroles, jadis, dites à Pierre, me reviennent à l'esprit : " Si Je ne te lave pas, tu ne pourras avoir part avec Moi ! "

Aujourd'hui, Jésus nous dit :
" Si toi, tu n'as pas la Foi en Moi,
que pourrais-je faire ?


Jésus nous invite à un bain de foi ! Il veut éprouver, purifier notre foi. La fortifier.
Jésus nous dit : Viens ! Il faut aller souvent au Cœur de Jésus pour l'affermir !
La Foi nous donne Dieu.
Foi, Espérance et Charité, sont tout de suite à l'entrée du Cœur de Jésus, et dès l'entrée

Jésus nous dit :
" Ouvre grands les yeux de ta Foi,
et Je te montrerai des merveilles !
Regarde,
Je t'offre un grand champ d'Amour à explorer !


Ce grand champ d'Amour à explorer, c'est Son Cœur, et la plus grande merveille de son Cœur, c'est son Amour, que la foi va nous aider à explorer.
Avec la Foi, nous allons pouvoir pénétrer dans le Cœur de Jésus, pénétrer dans son Amour.
Vous comprenez que si l'on n'a pas la Foi, si l'on ne croit pas à toutes ces merveilles que Jésus veut nous montrer, on ne verra rien, on ne comprendra rien. La Foi est cette vertu qui nous fait tout voir !
La Foi est cette fontaine où l'on doit puiser.
La Foi est cette lumière qui nous fait avancer….
Les merveilles que Jésus veut nous montrer et nous offrir, ce sont les Vertus. Nous le découvrirons au fur et à mesure du Chemin de son Cœur.
Le Cœur de Jésus n'est pas un lieu obscur, mais c'est à la Lumière de la Foi que nous devons progresser.
La Foi nous fait voir Dieu. Elle nous fait pénétrer en ses mystères, non pas les comprendre, les mystères restent mystères, mais le but du Seigneur c'est que nous le connaissions davantage, afin de l'aimer davantage.
La Foi conduit à l'Amour.
" Va ta Foi t'a sauvé " dit Jésus, dans l'Evangile.

Et dans son message Il nous dit :
" La Foi est là pour transfigurer ta vie et l'illuminer,
aussi Je te dis, tu es dans la Lumière,
car ta Foi te donne cette vision,
cette connaissance des choses de Dieu ".
Comprends que la Foi est cette Lumière
qui transfigure tout ton esprit.
Avec ta foi, pose ton regard sur tout ce qui t'entoure,
tout est transfiguré dans l'amour,
alors se modifie la vision ordinaire des choses qui t'entourent.
Le monde invisible est si beau,
regarde-le avec ta foi,
afin de mieux voir les merveilles du Saint-Esprit.


C'est vrai que la foi transfigure, l'amour transfigure, et la foi nous donne une autre vue sur les choses visibles et les choses invisibles.
Dans la Foi, et selon la révélation, contemplons le ciel et ses habitants.
Mais ici-bas, dans ce monde visible, sachons contempler avec la foi, c'est à dire avec le regard plein d'Amour de Dieu, regardons l'autre, c'est à dire notre frère, tout autant aimé de Dieu. Regardons-le avec Foi, et notre regard sera Amour, et naîtra alors la charité. Avec ce regard de foi nous verrons alors les merveilles du Saint-Esprit.
Contemplons avec Foi le monde invisible qui sera notre future patrie, mais déjà sachons contempler ce monde visible et nos frères qui nous entourent, sachant voir en eux tout le bon et non le mal. L'Amour qui naîtra de la Foi nous y aidera.
Vous comprenez que la Foi que Jésus nous demande de puiser dès l'entrée de son Cœur, s'applique à pratiquer la grande vertu de Charité. Le Cœur de Jésus si désireux d'être aimé ne peut que nous "renvoyer", vers les autres, et nous inviter à avoir Foi en son Amour si grand pour tout homme.
Avec Foi croire en Son Amour !

Et Jésus continue :
" Le monde ne voit plus Dieu,
ne connaît plus ses bontés,
ne croit plus en son existence,
car il a perdu la Foi,
il ne trouve plus la Foi,
il ne cherche plus la Foi,
et pourtant il cherche,
il a un besoin effréné de savoir,
mais il ne cherche ni Dieu,
ni son savoir en Dieu,
alors cette recherche hors de Dieu,
le conduit à la perte de la Foi ! "


C'est la perte de la Foi qui ébranle ce monde !
Alors Jésus revient à notre petite vie de chaque jour :
" Accomplis ton devoir avec ce regard de Foi,
l'amour y sera présent
et accomplira la transfiguration ! "


La Foi change toute une vie, transfigure toute une vie, car vivre de Foi, c'est vivre d'Amour et d'Espérance.
On a vu que la Foi est Lumière, et Jésus, la Lumière du monde, veut que nous soyons toujours dans la Lumière, que nous soyons des "enfants de Lumière".
Sois béni Jésus, pour ce don de ton Cœur !

Jésus dit :
La Foi est un flambeau,
elle se passe de main en main,
fait de la vallée de l'ombre,
une vallée de Lumière, et répands-y l'amour,
aide les autres à porter leurs croix,
à supporter leurs souffrances,
aide-les par ton amour, ta prière,
alors ton amour sera grand, car ta foi sera grande.
Plus la foi est grande, plus l'amour est grand
et par cette grande Foi, cette immense Charité,
tu verras Dieu sur terre,
en attendant la vision du ciel.


Voyez comme cette Foi est magnifique, elle nous donne déjà cette vision, ce n'est pas la même bien sûr, c'est une vision toute spirituelle, toute intérieure.
Et Jésus va se servir de notre Foi :

" J'ai besoin de ta Foi pour envoyer ma Lumière
qui doit éclairer les âmes.
Si toi tu n'as pas la Foi que pourrai-je faire ?
La Foi est Lumière, elle mène à l'Amour
La souffrance est Lumière
quand elle découle de l'Amour….
La Foi faiblit, la souffrance augmente,
le monde a besoin de Lumière,
il faut affermir sa Foi
et offrir sa souffrance avec amour,
alors jaillira la Lumière ! "


Affermir sa Foi, c'est ce que nous faisons quand nous venons au Cœur de Jésus, c'est bien à ce Cœur " abîme de toutes les vertus ", que nous devons le demander.
Nous avons la Foi, mais il nous faut sans cesse la fortifier.
Il ne suffit pas d'avoir la Foi, il faut qu'elle soit " Rayonnante ".
Il faut vivre sa Foi, vivre de sa Foi, et ce n'est pas toujours facile….
Comment alors vivre sa Foi ?

Jésus nous répond :
" A ceux qui sont abattus, désorientés,
parle d’Espérance.
Vis ta Foi, en ce monde froid et égoïste,
vis de charité. "


Oui, parce que vivre de charité, et parler d'espérance, c'est rayonner de Foi !
Vous avez vu la Foi comme une Eau jaillissante.
Comme Lumière qui est à la porte du Cœur de Jésus, et comment il fallait vivre et rayonner sa Foi.
La Foi nous a appris à contempler les merveilles de Dieu.
On a vu combien la Foi et l'Amour se complètent, la foi conduisant à l'Amour.
Cherchons avec amour les merveilles que Dieu accomplit chaque jour dans notre vie, ouvrons les yeux de notre Foi. Ne doutons pas de son Amour, quoi qu'il arrive, Lui, Il sait pourquoi, ne blessons pas ce Divin Cœur.
Parmi toutes les merveilles de Dieu que notre Foi nous donne à contempler, la plus grande, est, son Eucharistie, c'est-à-dire Dieu qui se donne Lui-Même, qui se livre à nous.
La plus grande merveille de son Cœur, c'est son Amour.
La plus grande merveille de son Amour, c'est de se donner Lui-Même.
Seule la Foi peut nous faire comprendre cela !
Seule la Foi peut éclairer ce mystère d'Amour !
Mais l'Amour simplifie, l'Amour suffit !
Enflammons, fortifions notre Foi, sur ce mystère, mais que la Foi, fasse place, se liquéfie dans l'Amour.
Alors à ce stade, il n'y a plus de Foi, seul Vit l'Amour.
C'est l'amour des séraphins, mais nous, pauvres humains, si richement comblés pourtant, nous avons besoin de faire grandir notre Foi pour que l'Amour s'embrase.
Jésus a institué l'Eucharistie le soir du Jeudi Saint où son Cœur débordait d'Amour…
La première chose à croire c'est déjà, en sa présence réelle.
Croire en son Amour !
Ceux qui ont des doutes sur sa présence réelle, sont ceux qui ont des doutes sur son amour !
Oui, car l'Amour est capable d'aller jusque là pour s'unir intimement au cœur de ses enfants. L'Amour avait besoin d'un Cœur à cœur, recevoir Jésus dans son cœur, c'est bien un Cœur à cœur.
La Foi nous le fait croire.
L'Amour nous le fait expérimenter.
Si l'on ne croit plus en la présence réelle, c'est que l'on ne croit plus en l'Amour de Dieu.
L'Amour a été capable de mourir sur la Croix.
L'Amour a été capable de Ressusciter.
L'Amour est toujours capable de se donner comme Il le désire.

Ainsi Jésus nous dit :
" Viens.. Sais-tu où venir puiser ?
Viens réveiller ta Foi,
au contact de mon Cœur Eucharistique.
Viens enflammer ta Foi,
viens recevoir mon Amour.
Approche-toi avec respect et amour
de ma présence réelle,
adore-Moi en ce mystère ! "


On doit méditer sur le Cœur de Jésus et sur toutes les richesses qu'il contient. Mais c'est dans l'hostie, à travers sa présence réelle que nous trouvons le Cœur de Jésus. Le Cœur Eucharistique, le Cœur réel, vivant et palpitant.
Alors Jésus nous donne une solution, la solution qui est le remède à la diminution à la perte de la Foi :

" Pour que la Foi se répande sur le monde,
multipliez vos adorations.
Sortez-moi de mes tabernacles,
exposez mon Cœur, exposez votre cœur
à l'Amour de mon Sacré Cœur.
Je veux Régner car Je Suis Roi.
Je veux régner par ma présence réelle.
Pourquoi chercher parmi les morts,
celui qui est Vivant ?
Je ne veux pas régner par la vision,
Je veux régner par la Foi,
la Foi en ma présence réelle dans l'Eucharistie.
Quand toutes les âmes auront Foi en ma présence réelle,
alors viendra le règne de l'Amour ".

C'est notre Foi qui prépare le règne de l'Amour.
C'est notre Foi qui hâte le règne de l'Amour.
Jésus appelle toutes les âmes devant son Cœur Eucharistique. Une âme froide, une âme qui n'a pas la Foi, si elle se met devant le St Sacrement, Jésus peut tout faire !
C'est le Cœur Eucharistique qui va, en quelque sorte, la prendre en charge… Si l'on pouvait mettre le monde entier devant Jésus Hostie, vous verriez comment Jésus ferait le travail. C'est pourquoi Il dit : Sortez-Moi de mes tabernacles.
Si le monde ne vient plus à Lui, Jésus désire aller au-devant du monde.

" Dans l'adoration regardez-moi avec les deux yeux,
c'est à dire avec Foi et Amour ! "

Les voilà les deux yeux de notre cœur : la Foi et l'Amour.
Si l'on regarde Jésus, je dirai d'un seul œil, celui de la Foi, on aura envie d'ouvrir l'autre œil, celui de l'Amour.
Il faut dire à Jésus, Seigneur, je crois mais augmente ma foi, Seigneur, je t'aime, mais augmente mon amour.
Seigneur, je suis aveugle, ouvre grand mes yeux.
Si nous avons la grâce d'avoir Foi en sa présence réelle, pensons que Jésus est bien là au milieu de nous, et qu'Il n'est pas figé comme une statue dans l'hostie… Il passe au milieu de nous, allant de l'un à l'autre… Il pose ses yeux sur nous, Il s'arrête, Il peut poser sa main sur notre tête ou caresser notre joue. C'est Jésus le Vivant, le Jésus des Evangiles, Dieu au milieu des hommes.
Et nous adorons son corps, nous adorons son sang, son âme, sa divinité, car notre Foi nous révèle tout cela.
" Je ne veux pas me montrer, car Je veux que vous croyez.
Je veux votre Foi et votre amour ".

Et Jésus poursuit :
Je suis le vivant parmi les morts,
car un peuple qui adore sans la Foi est déjà mort !


Vous me direz, on ne peut pas adorer si l'on n'a pas la Foi ! Bien sûr, il faut en comprendre le sens !
" Combien adore sans vraiment croire
à ma présence réelle.
Les morts me regardent, mais ils sont aveugles.
Leurs yeux ne me voient pas ! "

Le Seigneur appelle "morts" en fait, ceux qui n'ont pas la Foi, ceux qui ne la cherchent pas.
Les morts me regardent,
mais ils n'ont pas faim, faim de moi,
ils ne me désirent même pas !
Je veux un peuple de mendiants, d'affamés,
afin de pouvoir donner.
Soyez des mendiants afin d'être comblés….

C'est le Cœur Eucharistique, le Cœur transpercé qui appelle :
" Je veux guérir les malades,
Je veux ressusciter les morts,
mais Je leur dit : Crois-tu ?
Crois-tu en Moi ?

Jésus attend la Foi pour faire le Miracle.
Seule notre Foi en son Amour, en sa puissance peut déclencher le miracle.

"Je ne vous demande pas des choses impossibles,
simplement votre Foi et abandonnez-vous à Moi.
Je vous emporte dans mon adoration
et c'est là que vous verrez mes merveilles
et là, tout ce que vous verrez et entendrez
vous le devrez uniquement à votre Foi.
Comprenez, Je n'attends que la Foi
pour faire des miracles.
Quand le monde aura la Foi,
il verra les merveilles de Dieu.
Plus l'homme aura la Foi,
et plus Dieu se plaira à accomplir des miracles…. "

Et là Jésus nous montre la plus grande merveille de son Amour que la Foi nous fait saisir :
" Et pourtant, le plus grand des miracles
est ma présence Eucharistique,
la plus grande merveille que vous devez contempler
est Dieu caché sous les apparences du pain et du vin,
comprends cette merveille.
Je veux que l'homme retrouve la Foi,
Je veux que l'homme revienne à son Dieu
et c'est par l'Eucharistie,
c'est à dire la Foi en ma présence réelle
que Je désire obtenir cela,
la Foi en la présence de Dieu dans cet abaissement,
abaissement voulu par Dieu
et qui doit vaincre ainsi l'orgueil de l'homme ".

En méditant sur la Miséricorde nous avons compris l'importance du Sacrement de la réconciliation.
Aujourd'hui, en venant puiser la Foi au Cœur de Jésus nous avons contemplé l'Eucharistie, Sacrement de la présence réelle de Jésus.
Nous comprenons combien ces deux sacrements d'Amour sont importants et surtout leurs richesses qui nous donnent la vie divine.
Soyons respectueux envers ces dons d'Amour du Cœur de Jésus.
Où il y a Foi et Amour, il y a respect.
Rendons Grâce à Dieu de toutes ses merveilles et terminons cette méditation sur la Foi,

en écoutant Jésus :
Que ces trois mots t'accompagnent :
FOI - ESPERANCE - CHARITE
La Foi sera ta Lumière,
L'Espérance, ta Vérité,
La Charité, ta Vie.




4e Station
VIENS Y CHERCHER L'ESPERANCE



Dans cette quatrième station nous venons au Cœur de Jésus pour y chercher l'Espérance. Et nous savons qu'en ces temps difficiles que nous vivons, combien nous avons besoin d'espérer et que Dieu est notre seule espérance. Lui seul peut sauver le monde. Nous devons espérer, Dieu veut avoir besoin de notre espérance car espérer c'est Lui faire confiance !

Nous commencerons par un petit texte à méditer :
" La foi me presse, me pousse, je me vois comme une mendiante dans le Cœur de mon Dieu….
Jésus dit : Viens y chercher l'espérance.
J'avance alors en tendant les mains et si j'avais dix mains, je les tendrais toutes, tant l'âme a besoin d'espérance.

L'espérance ! Cette vertu est grande et majestueuse, je la compare au vent. Elle passe… elle va et vient.
Alors, je lui offre mon visage, tout mon être. Je respire l'espérance comme on respire l'air car c'est elle qui nous aide à vivre.
J'espère car comme dit le psaume : Tu m'as montré les chemins de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence.
Les chemins de la vie et aujourd'hui le chemin de ton cœur ! "
Pour nous aider dans cette méditation, Jésus nous donne une image. Il nous montre une petite barque toute simple qui a hissé ses voiles et navigue rapidement. Elle évite et contourne les récifs…
Jésus nous fait comprendre que cette petite barque, c'est notre âme ! Le vent qui la pousse à si vive allure, c'est l'espérance. Quand il y a du grand vent, la barque avance à toute allure. Quand le vent faiblit, la barque ralentit et risque de s'échouer. Quand le vent tombe complètement, la barque s'immobilise et s'échoue.
Ainsi en est-il de notre âme et de l'espérance…
Ce vent de l'espérance est ce vent violent, c'est l'action de l'Esprit Saint qui vient pour nous faire avancer qui vient pour nous bousculer, bousculer notre vie spirituelle parfois un peu trop lente. Quand l'Esprit Saint intervient le vent se lève et notre petite barque avance.
L'espérance est cette vertu qui non seulement nous pousse à vive allure dans les bras de Dieu, mais nous maintient sans cesse près de Lui. Aller dans les bras de Dieu, c'est le but, le terme final de notre course.
L'Esprit Saint souffle où Il veut, comme Il veut et quand Il veut, mais nous,
sachons-nous toujours nous ouvrir à son souffle et l'accueillir en nous ?

L'espérance est le temps de l'Esprit Saint
car l'espérance est le vent de l'Esprit Saint.
Oui, l'espérance est ce vent violent
qui pousse les âmes
qui les secoue pour les faire avancer et agir.
Avec la prière,
l'espérance est l'oxygène de l'âme.

Alors Jésus nous montre la beauté d'une âme docile au souffle de l'Esprit Saint.
Regarde cette âme,
elle est agitée par l'Esprit Saint.
Regarde mes grâces brillent en elle
comme mille soleils,
parce qu'elle est docile à l'Esprit Saint,
elle capte la Lumière de Dieu
et la réfléchit sur les autres.
Cette âme est toute imprégnée d'espérance,
elle vit en Dieu, respire en Dieu
et produit de bons fruits, de bonnes œuvres…

Etre tout imprégné d'espérance, c'est ce que Jésus nous demande dans cette
4e station. Il nous demande de venir, à son Cœur, la chercher et s'en imprégner.
Comme la foi se transmet un peu comme un flambeau, comme une flamme,
de mains en mains, l'espérance doit se transmettre de cœur en cœur. Et cela est une grande charité que de consoler et de rendre espérance à ceux qui n'en ont plus !
Espérer, c'est être debout ! Debout au milieu des épreuves. Espérer, donner de l'espérance, c'est alors aider celui qui est tombé, celui qui souffre. Mais c'est une affaire de cœur, donc un geste d'amour.
Donner de l'espérance, ce n'est pas se contenter de dire de belles paroles, c'est donner une partie de son cœur, dans la foi et la charité. Espérer c'est avoir foi en Dieu. Car dit Jésus : Cette âme imprégnée d'espérance, vit en Dieu, respire en Dieu et produit de bons fruits.
Que notre espérance soit souffle de vie sur ce monde sans espérance. Un souffle qui combat la mort et qui ressuscite les cœurs.

Mes messages d'amour sont là
pour remettre l'humanité
sur les chemins de l'espérance
et regarde, comprends que cette vertu
est aussi le "Vent de la Pentecôte"

Espérer, c'est donc préparer la route à l'Esprit Saint, que ce soit personnellement dans notre cœur, que ce soit envers le prochain et plus encore que ce soit dans l'attente de la nouvelle Pentecôte !
Lorsqu'on n'espère plus, on baisse les bras
et tout devient sans attrait, morne et triste.
Dieu ne veut pas cela pour ses enfants,
Il veut des bras levés vers Lui, vers le Ciel,
Il veut des combattants, Il veut des vivants.
C'est quand tout va mal
qu'il faut pratiquer l'espérance,
elle est cette vertu qui comme l'arc-en-ciel
relie le Ciel et la terre.

L'espérance, cette grande vertu qui comme un arc-en-ciel relie le ciel et la terre, c'est le signe de l'Alliance car
Jésus nous explique :
La miséricorde, c'est l'Amour révélé et donné.
L'espérance, c'est l'Amour reçu qui me revient.
La justice, c'est l'Amour donné qui est refusé.
Face à ma justice se dresse ma miséricorde.
Entre les deux, se place l'espérance


L'espérance, Amour reçu qui retourne à sa source. Espérer, c'est vivre, or Jésus veut des vivants!
Quand le monde sera dans l'espérance, le monde ressuscitera ! Avec l'espérance vient la foi.

Cette résurrection que J'attends de l'homme,
passe par cette belle vertu Espérance
car espérer,
c'est être debout, vivant,
c'est refuser la mort spirituelle.

Miséricorde, espérance, justice… L'heure du choix a sonné pour l'homme…
Je déverse sur le monde un torrent de miséricorde
et Je demande à l'homme d'y répondre
par un torrent d'espérance….

Que notre espérance monte jusqu'au ciel, qu'elle "ouvre" le Cœur de Dieu. Va t'on enfin lui faire confiance ! Quand on n'a plus l'espérance, on tombe dans la désespérance et c'est le but de Satan. Satan qui éteint toutes les lumières afin que l'âme soit dans les ténèbres.
Que brille en nos cœurs l'arc-en-ciel !

…. Ce torrent impétueux qui doit sortir du cœur de l'homme
et monter jusqu'au Cœur de Dieu,
préparera la venue de l'Esprit Saint
car ce torrent sera bientôt vent, tempête
et amènera l'Esprit d'amour dans tous les cœurs.

Que notre hymne d'amour soit un hymne d'Espérance !
Alors, dans notre vie de chaque jour que fait l'espérance ?
L'espérance balaye les obstacles suscités par le démon. Elle est cette lumière grande ou petite qui reste allumée en nous et comme pour la foi, veillons à ne pas la laisser trop en veilleuse. La petite barque doit rester éclairée pour voir où elle va, mais aussi pour être vue car nous devons donner de l'espérance…

Quand tu es dans les ténèbres et dans la souffrance,
pense qu'il y a toujours plus souffrant que toi.
Regarde en face, tu verras les tentations.
Mais regarde en toi tu m'y verras,
moi ton Dieu.
Les tentations t'environnent :
Aime-moi, redouble d'amour
et elles se dissiperont
comme fumée dans le vent (de l'espérance)

Elle est là notre espérance : Regarde en toi et tu m'y verras, moi ton Dieu ! Savoir et croire profondément que Dieu est en nous et que nous pouvons compter sur Lui. Cette espérance qui est la grande sœur de la confiance et de l'abandon et qui s'apparente à la foi. Redoubler d'amour, dit Jésus, c'est le secret car alors, avec l'aide de la grâce nous pourrons regarder en face les souffrances, les tentations…
N'ayez pas peur ! C'est ce que ne cessait de répéter notre Pape Jean-Paul II et pourquoi ? Parce que la peur fait barrage à l'espérance. La peur paralyse le cœur alors que l'espérance le dilate. N'ayez pas peur, n'ayons pas peur d'être saint !


Monte, monte,
n'aie pas peur de monter,
élève ton esprit, sois avide des choses du ciel :
Tu sais, là-haut tout est pureté et lumière….
N'envie pas ceux qui ont leur barque sur une mer morte.
Il faut guetter, il faut lutter,
il faut acquérir des mérites…
Le paradis est au bout et il se gagne !
Crains plutôt de t'endormir
si tes jours sont trop monotones…

Avec ce message, nous retrouvons notre petite barque portée par le vent de l'espérance et notre objectif : Sainteté !
L'espérance nous fait avancer et nous fait monter :

Mon amour élève,
mon amour te remplit de joie
et transporte ton esprit dans les régions élevées
là où seule tu ne pourrais aller
car c'est Moi qui introduis.

L'espérance est joie :
Ne sois pas triste !
Et si tu ne peux avoir la joie,
alors, reste dans l'espérance.
L'espérance est en elle-même joie
de même que la foi et la charité.
Je vous ai donné la belle vertu d'espérance
pour vous aider à traverser
cette "vallée de larmes".
Garde la belle vertu d'espérance !
C'est elle qui te donne la joie
et la maintient dans ton cœur.

La prière est espérance :
T'enseignant la prière,
Je ne peux que te dire : Prie et espère !
Espère en Dieu qui est amour, sagesse et miséricorde.
La prière est espérance,
mais qu'elle vienne vraiment du cœur.
Aussi, Je vous dis : Faites une prière d'espérance,
une prière du cœur et Dieu se laissera toucher.
Sais-tu que beaucoup prient
sans toujours oser espérer !
L'espérance te conduit à la confiance,
cette vertu qui charme mon divin Cœur.

Et puis, Jésus lève un peu le voile de notre espérance. Si elle est joie, elle est aussi force et consolation.
Je vous conduirai dans un pays
où coulent en abondance le lait et le miel.
Vous sentirez la douceur de Dieu se répandre en vous…
La douceur de sa présence.


La douceur de la présence de Dieu, déjà ici-bas nous pouvons l'espérer, la désirer dans notre prière. Comme nous le disons dans l'acte d'espérance :
" Mon Dieu, j'espère avec une ferme confiance que vous me donnerez par les mérites de Jésus-Christ, votre grâce en ce monde et le bonheur éternel dans l'autre, puisque vous l'avez promis et que vous tenez toujours vos promesses ".
Notre belle espérance chrétienne, c'est cela : la grâce en ce monde et le bonheur éternel dans l'autre. La grâce qui est ici-bas ce lait et ce miel qui coulent en abondance, parce que Jésus a donné en abondance son sang et que nous en recueillons les mérites infinis.
La prière est espérance, mais l'espérance est aussi prière car la pure espérance s'élève du cœur et monte vers Dieu. C'est l'espérance de chaque instant, l'espérance en toutes circonstances.

Que l'espérance ranime les cœurs défaillants,
qu'elle réveille les cœurs endormis.
Voici que j'allume en vous un feu nouveau.
Je viens pour que brille en vous l'espérance.
Le monde est dans l'angoisse,
les âmes sont angoissées et sais-tu pourquoi ?
On ne prie plus !
La prière est espérance
et l'espérance est le contraire de la désespérance,
de la peur, de l'angoisse.

Nous ne pouvons que prier afin que ce monde entre dans l'espérance, mais la vraie, celle qui vient de Dieu. Et dans son message, Jésus donne un nom à son Eglise, Il l'appelle ESPERANCE !
Alors, pour terminer cette 4e station, revenons à notre petite barque, venons l'amarrer au grand navire cathédrale qui est l'Eglise, puisque ESPERANCE est son nom. Bien amarrée à Elle, nous ne coulerons pas : restons dans son sillage, puisque Jésus nous a promis que les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre Elle.

Ecoute le doux murmure de l'Esprit
qui parle en toi et regarde naître,
au milieu des laideurs et de la folie de ce monde
la belle fleur Espérance.
Alors Je te dis :
Espère et tu te lèveras.
Espère et tu vivras.
Espère et tu verras Dieu à l'œuvre.
Espère et tu feras ressusciter le monde.
Espère et tu donneras la joie à tes frères.
Espère et l'Amour sera vainqueur.
Espère et Satan sera vaincu


Voilà pour aujourd'hui ! A demain pour la méditation de la 5ème et 6ème station de ce Chemin de Coeur avec Notre Seigneur ! Œuvre du Cœur et de la Croix



"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par AZUR le Ven 22 Mar 2013 - 21:53

Merci! Etoilebleue! Oui, vraiment magnifique et la 4ème station m'interpelle particulièrement aujourd'hui! cheers

AZUR
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1737
Localisation : France
Inscription : 12/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE (SUITE )

Message par Lumen le Sam 23 Mar 2013 - 17:46

Bonjour Carine,
Bonjour Azur
Bonjour à tous ceux et à toutes celles qui qui méditent ce Chemin du Coeur avec nous . Union de prières.
Remercions le Seigneur !




5e Station
VIENS T'ENFLAMMER DE CHARITE


Et j'avance mon Jésus… Je fais le chemin de ton Cœur et il est merveilleux….
J'ai cherché, j'ai trouvé, j'ai puisé, à présent je viens pour m'enflammer… Je vois un feu, une fournaise ardente et ce mot (ou ces lettres) :
" CHARITE "
Comme un enfant transi de froid, je m'offre à la charité ! J'ai rencontré sur le chemin de ton Cœur, la foi et l'espérance. Elles m'ont guidée vers la charité "il ne faut pas nous séparer" disent-elles !
J'ai rencontré l'eau, le vent et aujourd'hui le feu et ces trois vertus de foi d'espérance et de charité sont lumière qui guide et éclaire.
La charité pénètre en moi et m'élève jusqu'au trône de Dieu et de-là me renvoie vers mes frères.
Elle me donne pour que je donne !
Seigneur, enflamme-moi, enflamme-nous

Tu as dit :
Je suis venu allumer le feu sur la terre et comme je voudrais qu'il brûle (Luc 12,49)


Durant cette méditation nous allons nous efforcer de nous approcher de cette fournaise ardente qu'est l'Amour du Cœur de Jésus. Nous venons pour nous enflammer à son immense charité.
Une image nous est donnée pour nous y aider !
Imaginons un feu de camp qui brûle et pétille dans la nuit. Il éclaire et réchauffe tout alentour. Il se reflète et illumine les visages. Il les enflamme même. C'est comme un buisson ardent : C'est le Cœur de Jésus. Tout l'Amour de notre Dieu y est contenu.
Pour reprendre l'image du feu de camp, nous sommes ces petites brindilles qui virevoltent autour, cherchant à s'enflammer et Jésus n'a qu'un désir, nous jeter dans cette fournaise afin de nous consumer. Mais avant de nous consumer, Jésus nous enflamme car nous devons retomber plus loin afin d'enflammer d'autres brindilles (les âmes) et c'est en se laissant porter par le vent (de l'Esprit Saint) que nous pourrons propager ce feu.
Ainsi la parole de Jésus pourra se réaliser : "Je suis venu allumer le feu sur la terre et comme Je voudrais qu'il brûle ! "
Ce feu, cet amour, cette charité puisés au cœur de Jésus, nous devons les répandre, les propager, c'est notre mission, notre vocation de baptisé.
Quand Jésus nous demande de propager l'amour, Il nous demande de préparer le Royaume de Dieu.
Nous avons contemplé dans la 1ére station, le Cœur transpercé de Jésus. Nous avons contemplé la source de l'Amour. Aujourd'hui, cette contemplation doit nous enflammer d'amour, de charité. Nous comprendrons alors combien l'amour est nécessaire, indispensable même pour poursuivre ce chemin du Cœur où nous rencontrons d'autres vertus car en vérité, l'amour en est la base. Nous ne pourrons pratiquer les autres vertus que si nous aimons !

Contemple la source de l'Amour !
Regarde cette fournaise ardente de charité.
Amour et charité, tout vient de là !
Tout le secret de Dieu est enfermé là.
Tout ce qui est nécessaire à l'homme.
C'est pour cela que Je vous le montre aujourd'hui,
car le monde en a tant besoin.
Ces rayons de mon Cœur sont ardente charité pour vous.

En nous ouvrant son Cœur, Jésus nous fait pénétrer dans ses secrets. Ces secrets nécessaires à l'homme. Ce grand secret que Jésus nous révèle c'est l'Amour. Il suffit d'aimer. Il n'y a plus de secret, le secret c'est d'aimer.
Tout vient de là, dit Jésus. Et s'il nous convie à venir s'enflammer de charité, c'est parce que Dieu veut notre bonheur et qu'aimer, c'est joie. L'amour apporte la paix, la joie.
Nous retrouvons ces deux commandements :
" Aimer Dieu, de tout son cœur, de toute son âme.
Aimer son prochain, comme soi-même ".

Car la charité qui pénètre en nous, nous élève jusqu'au trône de Dieu et nous renvoie vers les autres.
Si nous aimons vraiment Dieu alors nous aimerons les autres. D'où l'importance de venir se ressourcer à son Cœur, son cœur Eucharistique toujours vivant dans l'hostie consacrée, à travers sa présence réelle.

Ne négligez pas Dieu, ô mes petits !
Passez par Lui, à travers Lui pour recevoir et donner.
Donnez à travers Dieu,
donnez par son cœur, par ses mains, par ses yeux
et vous connaîtrez la joie de l'amour
qui a pour nom cette si belle vertu : Charité !
De l'amour découle la charité
et la charité est la mère de toutes les vertus.

Message splendide qui résume parfaitement cette 5e station.
Demandons à Dieu cette grâce de mettre en nous beaucoup d'amour. Nous abritons l'Esprit d'Amour, l'Esprit Saint, laissons-le agir en nous. Il nous suggère sans cesse d'aimer, obéissons-Lui !
Quand on n'aime, on est heureux ! La haine, le refus de pardonner ne donnent ni bonheur, ni joie.
Passons par Dieu pour exercer la charité, passons par son cœur, ses mains, ses yeux.
Alors notre charité sera celle de Dieu.
Notre paix sera celle de Dieu.
Notre joie sera celle de Dieu.
Donnons de l'amour aux personnes belliqueuses.
Donnons la paix aux personnes agitées.
Semons l'amour et nous récolterons ses nombreux fruits.

Travaille à acquérir une charité "vivante et vraie".
Quand tu auras cette charité,
tu pourras alors me dire vraiment :
"Mon Dieu, je vous aime".
L'amour pour Dieu passe par le cœur de ton frère.
La charité c'est Dieu visible
et présent au milieu de vous.
Sois par ta charité "présence" de Dieu !
Une vie qui n'a pas de sens est une vie sans amour.
Je veux dire un amour de charité.

L'amour doit être fécond. L'amour conduit à la charité, c'est à dire un amour actif, une charité vivante et vraie. Alors, la charité devient Dieu visible et présent au milieu de nous. Par nos actes, notre conduite, nos paroles, nous devons montrer Dieu, donner Dieu au monde. Ainsi nous pourrons vraiment dire : Mon Dieu, je vous aime !
Plus tu m'aimeras,
plus tu sentiras ton cœur brûler de charité
pour ton prochain.
Tu aimeras tes frères
comme moi-même je les aime.

Il est bien certain que nous ne pouvons pas dissocier l'amour de Dieu et l'amour du prochain.
" Si vous vous aimez les uns les autres, dit Jésus, c'est à ce signe que l'on reconnaîtra que vous êtes mes disciples ".
Deux mille ans après cette parole, la mettons-nous encore en principe ? Nous qui sommes ses disciples, témoins d'un Dieu vivant, d'un Dieu d'amour.
Le bonheur du monde, notre propre bonheur vient de ce commandement : "Aimez-vous les uns les autres, comme Je vous ai aimés".
Alors aujourd'hui, Jésus nous rappelle ce commandement et nous invite encore à venir à son cœur pour nous enflammer de charité.

Le cœur de l'homme s'embrasera…
Ce sera dans le cœur de l'homme
le triomphe de ces trois vertus :
Foi, Espérance, Charité
car la foi fera sa conversion,
l'espérance son détachement,
la charité son embrasement.
Avec la charité,
te voilà au cœur de la Trinité,
au cœur de cette fournaise d'Amour.

Cette vertu de charité est tellement importante, qu'elle nous fait faire un bond dans le cœur de Jésus. Elle nous élève, nous fait avancer et nous prépare une place de choix.
Elle nous conduit au cœur de la Trinité, nous fait déjà goûter au Royaume…

Comprends que si le vent de l'espérance
vous amène l'Esprit Saint,
la charité fera le royaume du Père sur la terre.

La charité c'est le Royaume de Dieu sur la terre et l'on constate hélas, comme ce royaume paraît encore loin…
Mais n'oublions pas que nous sommes là pour le construire…. Là où nous sommes, là où nous vivons. C'est en nous, dans notre cœur que Dieu veut construire son Royaume, en chaque cœur qu'Il veut triompher.
Un sourire, un geste d'amour, une parole charitable, autant de moyens qui font avancer le Royaume. Travaillons avec l'Esprit Saint… Il fera tout, mais avec nous !
Le Cœur de Jésus nous offre cette possibilité de construire le Royaume avec la foi, l'espérance et la charité qui est cette belle pierre blanche et étincelante.

Mes enfants bien-aimés,
mes messages sont là pour poser les pierres
du Royaume de mon Père.
Mon évangile en est le fondement,
avec Moi, vous devez en poursuivre la construction,
cette construction qui doit s'élever vers le ciel,
mais non dans le désordre,
comme le fut la tour de Babel,
mais dans l'unité.
Car c'est l'unité des cœurs
qui permettra la construction
et la charité qui en assurera la perfection et la solidité.

La charité qui évite toutes formes de division et renforce ainsi l'unité. Si la charité engendre l'unité, elle engendre aussi le pardon. Le refus de pardonner est un grave manquement d'amour, donc de charité.
Si parfois on a du mal à pardonner, il faut aller devant le tabernacle puiser l'amour nécessaire au Cœur de Jésus, afin qu'Il nous aide.

Le pardon,
immense charité qui excuse
et qui s'appelle miséricorde.

Les fruits de l'amour sont multiples et si nous aimons nous aurons la joie de les récolter.
Œuvrons dans la charité à travers la vie et les actes de chaque jour et à travers les personnes et les circonstances que Dieu met sur notre chemin et déjà ici-bas nous verrons les merveilles qu'il en résultera.
La prière est également une forme de charité.

Fais des actes de foi pour les incroyants,
des actes d'espérance pour ceux qui sont sans espérance,
des actes d'amour pour ceux qui ont la haine au cœur.
Si tu savais comme cette forme de charité m'est agréable.

Amour de Dieu, amour du prochain, c'est ce que Jésus nous demande dans cette 5e station et nous en attendrons les fruits.
Plus on aime, plus on se donne !
Plus on se donne, plus on est heureux !
L'amour oblige à sortir de soi-même.
L'amour apprend à ne plus s'appartenir,
à ne plus penser à soi.
Poursuis ton "chemin" l'amour au cœur
et c'est ce même amour pour Dieu et le prochain
qui te conduira aux portes de la vie
et t'introduira dans les splendeurs de Dieu

Si les fruits de l'amour sont multiples, avec ce message nous comprenons que le plus beau fruit de l'amour, c'est la vie éternelle avec Dieu, la possession de Dieu, fruit de l'amour, de la charité que nous aurons exercée sur la terre. Ici-bas par la charité, nous possédons Dieu.
Au ciel nous serons jugés sur l'amour et c'est cette vertu qui fera notre degré de béatitude.

Aime ceux qui t'aiment,
aime aussi ceux qui ne t'aiment pas.
Réponds par l'amour à la médisance ou au dédain.
L'amour est l'arme qui désarme :
Il n'est pas faiblesse, mais au contraire Force.
Demande à l'Esprit Saint le don de force.
Demande le "don d'aimer".

"Aimer" c'est ce que nous demandons à l'Esprit Saint dans cette méditation. Aller à la source de l'Amour au Cœur de Jésus où l'Esprit Saint nous attend.
Aimer Dieu car Dieu veut être aimé, doit être aimé.

Dis-moi souvent que tu m'aimes,
même tout bas, Je l'entendrai…
Et si tu as envie de le crier, alors crie-le,
afin que le monde entier l'entende.
Je suis l'Amour !
Appelle-moi : " MON AMOUR ! "
C'est le plus joli nom que tu puisses me donner.

"Aimer" pour entrer en possession de Dieu et de ses splendeurs éternelles.
Quand tu entreras dans la Vie éternelle,
tu feras plus qu'aimer,
tu seras transformée avec MOI en AMOUR.
Ce sera plus que sentiment, ce sera "ÊTRE".
Tu seras participante de ma Divinité, avec Moi.
Tu seras un "Être" d’Amour.

Viens t'enflammer de charité, dit Jésus, oui car dès ici-bas notre vêtement, c'est l'amour, Jésus nous habille, nous pare, nous revêt d'amour et lorsque nous entrerons dans la vie éternelle, ce vêtement sera Lumière et fera de nous un être d'Amour et de Lumière semblable à Dieu.
O grandeur de cette vertu qui dès ici-bas nous couvre de sa beauté éternelle, si toutefois nous l'accueillons en nous et la développons.

Ici-bas, c'est par l'Eucharistie,
ton Jésus réel et présent,
que Je te fais participante de ma Divinité
et en même temps,
avec moi un être d'Amour.
Comprends-tu alors
comment doit se comporter un être d'amour ?
Oh ! Ma fille : La charité !

Pensons aux fruits de l'amour. Pensons aux fruits de nos communions ! Jésus nous fait participer à sa Divinité… Et bien souvent nous ne nous comportons pas comme un "être d'amour".
Certes, Jésus connaît les faiblesses de la nature humaine et il n'est pas venu pour les biens portants, mais pour les malades….
Mais nous voyons que Jésus Hostie désire nous enflammer de charité pour faire de nous des êtres d'amour. Tous nos efforts doivent porter vers ce but.

Viens !
Entretiens cette "Flamme d'amour" dans ton cœur,
en me recevant le plus possible.
Viens !
Présente-toi, présente ton cœur à cette flamme d'amour
qu'est Jésus Hostie.
Viens ! C'est là que le feu s'attise.
Viens !

Cette "Flamme d'amour" c'est le Cœur de Jésus et Il brûle nuit et jour dans le tabernacle où Il nous attend. Viens ! Répète plusieurs fois Jésus qui désire que nous le désirions. Et c'est là uniquement que nous pourrons nous enflammer de charité.
Pour terminer cette méditation, nous écouterons Jésus nous donner plusieurs raisons d'Aimer. Aimer est tellement important qu'Il ne dit pas, prie afin que… Mais aime afin que… Mais que cela ne nous empêche pas de faire les deux, puisque l'un ne va pas sans l'autre. Jésus veut simplement nous montrer l'importance d'aimer. Prions aussi à ses intentions.

Aime, afin que la douleur se perde dans l'Amour
et que l'amour surpasse la douleur.
Aime, afin que tous les péchés du monde
se perdent dans l'Amour.
Accepte les humiliations et aime,
afin que l'orgueil soit vaincu par l'amour.
Aime, afin que le Cœur Immaculé de Marie triomphe.
Aime, afin que la charité s'étende sur le monde
et que vienne le règne de l'Amour.
Aime, afin que l'Amour dont rayonne ma sainte Face
s'étende sur le monde comme un chaud soleil
et que la haine fonde sous sa chaleur.
Aime, afin que la fidélité envers le Dieu d'Amour
habite toutes les âmes et qu'avec Moi,
elles parviennent à la gloire que Je leur ai préparée.
Aime, afin que la parole de Dieu,
cette bonne semence, tombe dans tous les cœurs
et qu'elle germe sous le souffle de l'Amour.
Aime, afin que le monde ne recherche pas seulement
les choses terrestres et momentanées,
mais se tourne vers Dieu et aspire aux biens du ciel.
Aime, afin que les âmes s'approchent
et me reçoivent dans l'Eucharistie avec respect et amour.
Aime, afin que tous les hommes
viennent se blottir sur le Cœur de Dieu
et que Jésus soit Roi des cœurs.
Aime, afin que tout homme en ce monde accepte l'Amour !
Aime, comme aime Marie,
afin que toutes les âmes s'en remettent à Elle
pour que son cœur maternel puisse les remettre à Dieu.

Et que notre amour prépare la terre à la venue de l'Esprit Saint, dans cette grande Pentecôte d'Amour tant attendue.
Efforce-toi de garder chaque jour
et à chaque instant cet "Esprit de Pentecôte"
C'est à dire ce Feu d'amour,
cette grande charité
qui brûlait le cœur des apôtres réunis au cénacle.

Aimer, c'est s'oublier.
Aimer, c'est donner sa vie.
Aimer, c'est faire fleurir la joie à chaque instant.
Aimer c'est cueillir une rose au milieu des épines.
Aimer, c'est tout supporter pour l'amour de Dieu.
Aimer, c'est partager.
Aimer, c'est pardonner.
Aimer, c'est refléter Dieu.
Aimer, c'est posséder Dieu.


6e Station :
APPRENDS L'HUMILITE


Dans cette 6e station, Jésus nous dit :
" Apprends l'humilité "


Nous sommes à l'école du Cœur de Jésus, nous sommes là pour "apprendre". Apprendre à s'humilier. Apprendre à accepter les humiliations. Apprendre l'importance de cette grande vertu si chère au Cœur de Jésus. Sans Elle nous ne pouvons lui plaire.
Il nous a dit : Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de cœur.
Nous allons donc méditer, à travers le message, sur l'humilité.
Se rapportant à sa présence réelle dans l'Eucharistie,

Jésus nous dit :
"Commence par regarder ma grandeur, ma majesté,
puis contemple mon abaissement, mon humilité,
dans cette petite hostie,
c'est par ma petitesse que Je te rejoins.
Unis ton néant à mon abaissement
si tu veux que Je t'élève jusqu'à ma grandeur.
Tu vois ce fleuve qui coule entre nous deux et nous sépare,
Je veux alors te le faire franchir….
C'est en reconnaissant ton néant,
en t'humiliant que tu franchiras ce fleuve.


Oui ! Si l'on contemple la grandeur, la majesté de Dieu face à notre néant, à notre petitesse, on comprend vite la grande humilité de Jésus, caché dans la petite hostie pour nous rejoindre. Pourtant, Jésus veut nous élever jusqu'à Lui.
Mais il y a un fleuve qui nous sépare et Jésus veut nous le faire franchir…. Ce fleuve c'est l'orgueil !
" Apprends l'humilité " dit Jésus. L'orgueil, quand il est démesuré, on se heurte à une barrière infranchissable qui nous empêche de "rejoindre" Jésus. Or Jésus veut nous attirer, nous élever jusqu'à Lui. D'où l'importance, la nécessité de s'humilier, d'assécher en quelque sorte ce fleuve.
L'orgueil est une barrière, elle est en chacun de nous plus ou moins haute.
Il faut unir notre néant à son abaissement, le prendre comme modèle d'humilité.
Pour entrer en contact avec Dieu, pour le rencontrer vraiment, il faut tout d'abord s'humilier en se reconnaissant pécheur. C'est la première et principale condition.
Mais aussi pour cheminer avec Lui durant notre vie.
Pour le garder, ne pas le perdre un seul instant.
Pour lui être agréable et progresser dans le chemin de son Cœur, il faut pratiquer cette vertu, d'où la nécessité d'Apprendre !
Apprendre à connaître cette vertu, apprendre à se connaître soi-même. A connaître Jésus.
L'humilité est la base solide de la sainteté. Sans Elle il n'y a pas de sainteté, mais illusion.
L'humilité sera aussi la base solide de notre Alliance avec le Cœur de Jésus.
Fuir le fleuve "orgueil" et ne pas se laisser emporter…..

J'ai dit : Je suis doux et humble de cœur.
Voyez dans l'hostie la douceur de mon Amour,
l'humilité de mon Cœur !

Pour apprendre de Jésus, pour comprendre la grande humilité du Cœur de Jésus, il faut se pencher sur l'Evangile, où la vie de Jésus n'est qu'humilité.
L'institution de la Sainte Eucharistie est une grande leçon d'humilité et d'Amour.
En méditant sur la Croix, sur son dépouillement, sa mort, tout est leçon d'humilité et d'Amour.
Sa naissance même, dans une pauvre étable, humilité et Amour.
Apprendre à connaître cette vertu. Apprendre à se connaître oui, mais tout cela dans la mesure où on apprendra à connaître Jésus. Lui seul peut nous "apprendre" cette vertu et nous aider à la pratiquer, car son Amour nous veut près de Lui, son Amour ne supporte pas le fleuve orgueil.
Apprendre à connaître le Cœur de Jésus, là se trouve la science qui fait les saints.
Dans son message Jésus nous dévoile les quatre grandes vertus principales qui illuminent la Croix, la Croix, école de Sainteté.

Regarde dit Jésus :
La Charité y flambe.
L'Humilité y resplendit.
L'Obéissance y règne.
L'Abandon y triomphe.

C'est le triomphe du Cœur et de la Croix !
En apprenant l'humilité du Cœur de Jésus, à travers sa vie, ses paroles, ses gestes, Jésus nous ouvre, dans son message, une porte secrète de son Cœur :

Regarde-Moi,
Comment était mon Cœur dans l'Evangile ?
Doux et humble.
Il attirait les foules, Il consolait,
Il souffrait, Il aimait.

Il souffrait ! Parce que le Cœur de Jésus était doux et humble, Il souffrait. Il ne souffrait pas des humiliations, mais de la souffrance, de la méchanceté qu'Il voyait autour de Lui.
Son Cœur était sensible et souffrait de côtoyer tant de cœurs orgueilleux.
Quand parfois Jésus permet que nous ayons des humiliations, prenons-les comme une grâce, nous en retirerons des bienfaits.

" Donne-Moi tes peines,
souffre pour Moi
humiliations et contrariétés.
Regarde nos blessures,
regarde nos humiliations,
regarde nos souffrances… "

Mais pensons bien que si les humiliations nous font souffrir c'est qu'il y a en nous un reste d'amour-propre, des traces d'orgueil… Un petit orgueil blessé.
Alors servons-nous des humiliations pour fortifier notre humilité ! Jésus veille toujours à ce que cette fameuse barrière ne se redresse pas, à ce que le fleuve ne grossisse pas.

" Il y a une vertu qui brille de mille feux dans l'âme,
c'est l'humilité.
Avec la charité ce sont les plus beaux joyaux de l'âme.
L'humilité combat l'orgueil, or,
une âme orgueilleuse ne peut plaire à Dieu !
Charité et humilité,
voilà les joyaux qui font la splendeur
d'une âme dans le Ciel ! "

Avec l'humilité, nous sommes au Cœur de la Sainteté.
Et pour encore tout nous simplifier, écoutons attentivement ce que Jésus veut de nous.

C'est Jésus qui s'adresse à l'âme :
"Je te veux d'une sainteté basée
sur l'humilité et l'effacement.
Je te veux infiniment petite et humble.
L'humilité te fera soumise,
abandonnée et pauvre.
L'humilité te conduira à l'effacement,
te fera disparaître……
Glorifie-Moi ainsi dans l'humilité et l'abandon,
dans la confiance et l'effacement,
va même jusqu'à l'abaissement. "


On pense à l'abaissement de Jésus sur la Croix et dans l'Eucharistie.
Que chaque instant soit Amour et humilité.
C'est l'enseignement de la Croix et de l'Evangile.
Ton bonheur est là :
La petitesse, la joie de t'humilier.

La joie de s'humilier dit Jésus ! Peut-on être fier s'il nous arrive parfois de se "gonfler" d'orgueil ?
La joie de faire partie des tout-petits puisque Jésus glorifie le Père d'avoir révélé toutes ces choses aux petits et de les cacher aux grands et aux superbes.
Jésus veut l'humilité qui ne signifie pas bêtise, car le Père du Ciel à tant de choses à nous révéler.
Jésus pourra Glorifier le Père sur notre humilité.

" Une âme qui s'abaisse,
grandit aux yeux de Dieu.
Soumets-toi de bon cœur,
car c'est ainsi que Je te veux.
Il faut être humble pour être bon serviteur,
le sais-tu ?
Je te ferai humble,
pas une ombre d'orgueil,
mon Cœur en souffrirait.
Construis ta sainteté sur l'humilité.
Prie, aime, aie confiance ! "

C'est une sainteté toute simple et pourtant profonde que Jésus nous offre à travers ce message et nous irons la puiser dans les profondeurs de son Cœur, ce Cœur abîme de toutes les vertus.
Il nous demande l'humilité et en échange, Il nous promet la joie.
En pratiquant l'humilité, on "permet" à Dieu de modeler notre âme qui devient perméable à son action, car l'humilité engendre l'abandon, la confiance et la simplicité.
L'humilité simplifie tout !
Dieu est simple. Les orgueilleux sont des personnes compliquées.
Enfin, l'humilité engendre une autre vertu très importante : " L'obéissance "

Car dit Jésus :
Ne faut-il pas pratiquer l'humilité
à un très haut degré,
pour être obéissant ?


A travers l'obéissance, nous rencontrons Jésus dans la huitième station du chemin du Cœur
" Mes tout-petits ce sont les humbles.
Ce sont ceux qui ne rivalisent pas avec DIEU.
Ce sont ceux qui ne cherchent pas à faire un Dieu
selon leur convenance et ce qui les arrange. "

Ainsi, déjà sur terre, Jésus couronne nos efforts à pratiquer cette vertu si agréable à son Cœur :
" Sois humble, viens sur mon Cœur,
entre dans mon Cœur y trouver ton repos.
Désaltère-toi en Moi,
viens y goûter la fraîcheur qu'y procurent les vertus,
l'ardeur à aimer, le désir de me servir. "

Le Cœur de Jésus est un lieu de repos, de paix et de fraîcheur. Mais c'est aussi une fournaise qui nous donne l'ardeur à l'aimer, à le servir.
" Dis à mes tout-petits comme Je les aime,
ces tout-petits tout pétris d'humilité.
Dis leur combien leur place est grande dans mon Cœur
et combien leur amour m'est précieux.
J'appelle tous mes enfants,
mais Je te dis, il faut se faire humble et petit
pour entrer dans l' Œuvre de Dieu. "

L'œuvre de Dieu n'est-elle pas le travail de sanctification que Dieu opère en chaque âme ?
Il faut se faire humble et petit afin de faciliter le travail du Créateur.
Il faut bien comprendre que lorsque nous faisons un acte d'humilité, nous combattons un acte d'orgueil. Ainsi, Dieu poursuit son Œuvre avec ses tout-petits. Un acte d'humilité fait avancer le Royaume.

J'ai dit, allez au-devant de l'Esprit-Saint,
pour cela Je dis : Elevez vos esprits,
ouvrez vos cœurs, priez, jeûnez, repentez-vous,
faites des actes d'humilité,
réjouissez-vous, levez les yeux vers le ciel….

Quand vous aurez fait tout cela, dit Jésus, alors, Réjouissez-vous !
" Soyez humble, abaissez-vous
et venez à mon Cœur.
Soyez humble afin de pouvoir faire
ce Cœur-Unique que Dieu demande. "

Jésus parle de la grande Unité entre tous les chrétiens.
" Soyez humble afin de pouvoir y pénétrer,
car si la porte en est largement ouverte
aux humbles et aux tout-petits,
elle sera terriblement étroite aux superbes.
"

A l'école du Cœur de Jésus nous avons "appris" l'humilité. Tournons-nous vers la Très Sainte Vierge Marie, modèle d'humilité, car c'est bien au Cœur de Jésus qu'Elle a appris cette vertu.
Marie :
" Pénètre dans mon Cœur
afin d'y découvrir mes sentiments.
Ainsi tu serviras Dieu avec ardeur,
avec amour, avec humilité.
Que ton regard traverse le Cœur de Jésus,
et tu y verras le Cœur de sa Sainte Mère.
Mais mon enfant,
que ce soit un regard d'Amour et d'humilité,
car seul l'Amour et l'humilité
peuvent te révéler ces secrets Divins !
Dans mon Cœur douloureux et Immaculé,
dans mon Cœur maternel,
tu apprendras à être l'humble servante du
SEIGNEUR. "

Voilà pour aujourd'hui ! A demain pour la méditation de la 7ème et 8ème station de ce Chemin de Coeur avec Notre Seigneur ! Œuvre du Cœur et de la Croix


"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "


Dernière édition par etoilebleue le Sam 23 Mar 2013 - 18:51, édité 1 fois

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par AZUR le Sam 23 Mar 2013 - 18:26

Merci! ,Etoilebleue: c'est superbe et riche d'enseignements! Very Happy

AZUR
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1737
Localisation : France
Inscription : 12/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE (SUITE )

Message par Lumen le Dim 24 Mar 2013 - 20:19

Bonjour Carine,
Bonjour Azur
Bonjour à tous ceux et à toutes celles qui qui méditent ce Chemin du Coeur avec nous . Union de prières.
Remercions le Seigneur !






7e Station :
PRATIQUE LA DOUCEUR, LA PURETE


Dans cette 7e station Jésus nous dit :
" Pratique la douceur, la pureté "



Il nous demande donc de mettre en pratique ces deux vertus, de les pratiquer.
Ces deux vertus sont intimement unies dans le Cœur de Jésus " doux et humble de Cœur ".
Si la Sainteté se construit sur l'humilité, comme nous venons de le voir, c'est la pureté qui la couronne et la fait resplendir. La pureté est ce joyau qui scintille sur les saints.
Nous commencerons cette méditation en écoutant ce que nous

dit Jésus dans son Message :
" Donne-moi ton amour entouré de pureté.
Fuis le vice, l'impureté.
C'est un péché qui me fait horriblement souffrir,
tu ne peux le savoir…
Et il y en a tant dans le monde !
Je veux la pureté des âmes qui m'aiment
pour compenser ce vice horrible qui,
en ce moment submerge la terre.
Quand tu verras ton Dieu,
tu comprendras, tu verras sa pureté
et pourquoi je hais ce péché. "



Dieu est pur. Dieu est sans tache. Rien au ciel n'est souillé.
" Je veux la pureté des âmes qui m'aiment " dit Jésus, " donne-Moi ton amour entouré de pureté "
Humilité et pureté, deux vertus qui préparent au ciel, offrons-les à Jésus.
Nous allons méditer sur cette vertu, mais tournons-nous vers la Vierge Marie, contemplons notre modèle : L'Immaculée.

" Prie ta Maman du ciel,
la Vierge toute pure, l'Immaculée.
Sa pureté a ravi la Trinité
et Dieu lui a confié son Fils.
Elle a façonné sa chair d'Homme-Dieu,
avec sa chair virginale.
Elle a attiré le Saint-Esprit par sa pureté,
la grandeur de sa pureté,
la beauté de sa pureté.
O mes enfants,
priez intensément et tendrement la Vierge Marie,
qu'Elle vous communique sa pureté,
qu'Elle purifie le monde de sa pureté virginale. "


Dans ce chemin du Cœur nous n'avons qu'une chose à faire pour répondre à Jésus, nous tourner vers Marie.
La pureté contient en quelque sorte, toutes les vertus, c'est à dire qu'avec Elle, rien n'est souillé. Elle repousse le péché, Elle est Lumière.
Quand les tentations arrivent, tournons-nous vers la Toute Pure, demandons-lui son aide. C'est en effet la grandeur et la beauté de cette vertu chez la Vierge Immaculée, qui met le démon en fuite. La pureté est une lumière aveuglante.
Retenons les deux attributs de cette vertu : Beauté et grandeur.
Beauté, parce qu'elle nous fait reflet de Dieu.
Grandeur, parce qu'elle nous élève jusqu'à Lui, elle nous permet de l'atteindre, de le voir.
" Heureux les cœurs purs, ils verront DIEU "
Voir Dieu, au ciel, dans la vision béatifique, mais voir Dieu déjà ici-bas en se préparant à la vision béatifique par le regard que nous portons sur les autres, un regard d'Amour. Voir Dieu à travers son action dans notre vie, sa providence, son œuvre. Sachons voir Dieu, ne voyons pas que le côté négatif que nous montre le monde, car voir Dieu c'est aussi avoir un regard d'Espérance.
Voir Dieu à travers notre prière, notre méditation, notre contemplation, notre adoration.
Voir Dieu avec sa Foi, avec son cœur.

" J'ai dit "heureux les cœurs purs, ils verront Dieu"
Si toutes les vertus charment mon divin Cœur,
la pureté est la vertu qui enveloppe toutes les autres,
elle est le berceau, le Cœur des autres,
si tu préfères, à elle seule, elle brille de mille éclats. "

Le Cœur des autres, pourquoi le Cœur des autres ?
Elle est celle qui vous montre Dieu,
celle qui vous permet de voir Dieu.
Si la charité vous conduit à Moi,
la pureté me permet de me montrer à vous !
Par Elle, il n'y a plus d'écran entre Dieu et l'âme.
Par Elle, Je me reflète et me vois en vous.
Par Elle, vous vivez sur terre
avec Dieu, les anges et les saints.
C'est Elle aussi qui comme la Foi,
allège le voile qui nous sépare.
La pureté c'est la santé de l'âme,
c'est la santé du corps.
Que d'âmes et de corps détruits par l'impureté.
Que de souffrances l'impureté
amène sur ce pauvre monde.

Jésus, dans ce Chemin du Cœur nous rappelle toutes les vertus et nous montre le bonheur que nous avons à les pratiquer.
Tout cela est pour notre bien, dans ce monde où aujourd'hui on se moque des vertus et des vertueux et où l'on exalte les vices.

La pureté est la Mère de la Lumière,
car c'est de son cœur qu'elle jaillit.
L'impureté est la mère des ténèbres
car ce sont de ses entrailles qu'elle jaillit.
Juge l'impureté qui couvre ce monde,
et tu verras les ténèbres
qui recouvrent ce pauvre monde !
Soyez purs, mes bien-aimés, dans votre âme,
offrant à Dieu la Lumière de son Royaume.
Soyez purs, dans votre corps, dans votre esprit,
vos pensées, vos actes, vos paroles et vos gestes,
et votre récompense éternelle sera,
au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer :
La vision béatifique !
Oui, déjà sur terre offrez à Dieu
la Lumière de son Royaume,
afin qu'au ciel il vous reçoive
dans la Lumière de son royaume
où rien n'est souillé mais tout est pureté.


Oui, nous sommes créés pour le Royaume.
Nous sommes créés pour la vision béatifique.
Nous sommes créés pour Voir et posséder DIEU.
On comprend facilement l'importance de cette vertu.
Et c'est ici-bas que nous devons la pratiquer, mais alors comment la pratiquer ?
Dans son âme, afin d'offrir à Dieu la Lumière de son Royaume, afin de refléter Dieu Lui-Même puisqu'à son Image Il nous a créés.
Dans son corps : En fuyant toutes les occasions de pécher par les sens.
Dans son esprit, ses pensées : En repoussant toutes les pensées impures que le monde et le démon nous présentent, en ne les retenant pas, ne les recherchant pas, en ne s'y attachant pas.
Les actes, les paroles, les gestes : En surveillant son langage, son comportement, tout ce qui peux déplaire et offenser Dieu.
En un mot tout ce qui en notre âme obscurcit ou cache la Lumière du Royaume.
Mais vous remarquerez que dans tous les cas, le corps doit suivre l'esprit… Si nous nous efforçons de maintenir notre âme, notre cœur, notre esprit dans la pureté, le corps avec l'aide de Dieu, n'aura aucun mal à suivre l'esprit.
Ainsi on offrira vraiment à Dieu la Lumière de son Royaume, nous qui sommes le Temple de l'Esprit-Saint. C'est bien cette vertu qui fait resplendir ce Temple.
" La pureté, c'est la santé du corps,
c'est la santé de l'âme ", dit Jésus, on doit comprendre :
" La pureté c'est la sainteté du corps,
la sainteté de l'âme. "
Tout au long de cette méditation sur les vertus, nous nous apercevons alors que Jésus nous fait faire un examen de conscience. Et nous en profiterons pour voir ce qui peut peiner Jésus et comment y remédier.
Jésus nous dit "douceur et pureté". Nous comprenons que la pureté est douceur. Elle est la douceur de notre esprit et nous conduit à la douceur du corps, dans ce sens qu'elle l'apaise et lui procure la paix, écartant l'agitation, la colère.
Qui dit Pure, dit Purification.
Si Jésus nous demande la pureté, il est bien certain que même avec la meilleure volonté nous sommes tous pécheurs, et avons toujours besoin de purification.
Il nous donne alors les moyens de se purifier

Quels sont ces moyens ?
" Viens chercher mon pardon,
viens laver tes souillures dans mon précieux sang.
Viens te réconcilier avec Moi.
J'ai tant à te donner et Je te veux si pure ! "

Eh oui ! Le sacrement du pardon.
Le sacrement de la miséricorde. Nous en avons longuement parlé dans le chapitre de la Miséricorde.
Si Jésus dit "Viens" alors il faut y aller !
Il veut revoir en nous cette si belle Lumière briller….. Donnons-Lui cette joie, donnons cette joie au ciel. Il donne continuellement son sang pour cela.
Voilà la purification offerte : Le précieux Sang.
Et Jésus nous offre aussi son corps : Soit dans la réception (communier), soit dans l'adoration.

" Si tu pouvais voir la beauté de ton âme
quand tu es en adoration !
Je la purifie, l'embellis, la comble.
Et c'est ton amour d'adoration
qui me permet cela….
Avec amour, je prends un à un les cœurs qui s'exposent…
Ils se sont formés, purifiés, sanctifiés,
au contact de ma présence Eucharistique. "

Corps et Sang de Jésus qui nous purifient et nous gardent purs.
Et Jésus nous donne aussi ce grand moyen de se purifier, de se garder Pur : L'ASSISTANCE à la MESSE, où comme nous l'avons vu, nous sommes purifiés avant d'être offerts.
C'est ce "contact" avec Jésus qui est très important. Ce contact qui purifie, qui nous aide à rester pur. Contact dans la communion où nous le touchons et où Il nous touche. Contact où nous ne faisons plus qu'Un.
Mais attention, pour ce si grand mystère d'Amour, pour ce contact avec son Corps, il nous est demandé avant, d'user du sacrement de Pénitence, car c'est dans un cœur de Lumière que nous devons recevoir Jésus, et c'est la moindre des choses.
Contact dans l'adoration où sa présence réelle et divine nous touche.
Enfin prononcé avec douceur et amour, le Saint nom de Jésus et de Marie purifiera nos lèvres, notre cœur.
Et puis, la prière qui maintient le contact avec Dieu.
L'écoute de sa parole qui purifie nos oreilles, notre cœur.
L'âme et le corps doivent se purifier et chercher à garder la pureté retrouvée.

" Prie de tout ton cœur
et ta prière purifiera la terre
en vue de mon règne.
Mais purifiez votre cœur
afin que votre amour soit parfait.
Imite Marie dans son Amour :
Son Amour qui était parfait
parce que son Cœur était pur. "


Nous voyons qu'en nous tout doit être purifié. Même notre amour. Notre amour qui doit être désintéressé. Aimer l'objet de son amour pour ce qu'il est, comme il est, pour lui-même et non pour ce que l'on voudrait qu'il soit ou qu'il nous donne.
Aimer, sans rien attendre, aimer pour le bien de l'autre.
C'est l'Amour du ciel.
C'est l'Amour de Dieu qui nous aime comme nous sommes, même si bien souvent nous le décevons, qui nous aime pour nous rendre heureux, et nous ne comprenons pas toujours.
Plus nous aurons le cœur pur, plus notre amour sera parfait et purifiera la terre.
Jésus se sert également d'un autre moyen pour nous purifier : La Souffrance et

Il nous avertit :
" La Croix purifie tout ce qu'elle touche.
La souffrance purifie l'âme :
La Lumière qui en naît,
fouille l'âme dans ses profondeurs,
ses moindres recoins,
et passe en elle comme un baume bienfaisant,
extirpant le péché et l'écrasant.
La souffrance est Lumière,
elle montre le péché et le tue, purifiant ainsi l'âme. "


Il s'agit bien sûr de la souffrance acceptée et offerte, ou tout au moins reçue sans révolte. La souffrance est Lumière dit Jésus, on comprend combien elle est l'amie de la pureté, elle nous conduit vers Elle et nous y garde.
" Je veux des cœurs contrits,
des cœurs soumis,
afin que la purification soit vécue
comme une œuvre d'Amour de Dieu. "

Chacun doit se reconnaître pécheur, sans révolte, tout est œuvre d'Amour de Dieu qui emploie tous les moyens pour nous ramener à Lui et nous sanctifier.
Aujourd'hui, à mes côtés,
chacun devra porter sa croix,
afin que s'accomplisse l'œuvre de purification
et que l'œuvre de la Rédemption
apparaisse à l'homme dans toute sa splendeur
et la grandeur de son Amour.

La souffrance est Lumière, elle est purification, et c'est ainsi qu'à cette Lumière l'homme verra et comprendra l'œuvre de la Rédemption et ce que Jésus a souffert pour nous ouvrir la porte du ciel.
L'homme doit souffrir pour se purifier
et ainsi ouvrir son cœur à l'Amour.
Ecris croix, écris purification.

La souffrance est comme une goutte d'eau, une goutte de sang qui comme un goutte à goutte tombe sur le cœur quand il est froid et fermé. Elle imbibe le cœur qui, peu à peu, se ramollit et s'ouvre à Dieu. Mais il a fallu ceci pour arriver à cela.
Dans un cœur déjà ouvert à Dieu, elle sanctifie et répare pour d'autres cœurs.
Pratique la pureté dit Jésus, et avec son aide et celui de l'Immaculée, cela est possible, mais ne soyons pas trop sûrs de nous, soyons prudents car nous sommes faibles.

" Eloignez-vous de tout ce qui peut atteindre vos vertus,
ne les exposez pas au souffle ravageur du monde,
éloignez-vous de la source qui éteint
ou cherche à éteindre tout bien,
car la vertu est un reflet de Dieu,
et c'est ce reflet que cherche à éteindre l'esprit du monde.
Réfugiez-vous dans le Cœur Immaculé de Marie,
Elle est votre refuge, votre protection,
votre force, alors, Elle gardera votre vertu,
et là, vous pourrez laisser votre vertu "resplendir"
car Ma Très Sainte Mère est la gardienne de toutes les vertus. "

Dans le Cœur Immaculé de Marie, laissons "resplendir" nos vertus, c'est à dire, n'ayons pas honte d'être "vertueux" ne suivons pas l'esprit du monde qui exalte les vices et se moque des vertus.
Purifiez votre cœur
en bannissant de lui tout péché,
tout attachement matériel
et toute trace d'impureté.

Et voici la grande promesse de
Jésus qui conclut :
Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.



8e Station :
COPIE MA SOUMISSION, MON OBEISSANCE



Nous progressons dans la connaissance de l'Amour du Cœur de Jésus. Dans cette station, cette méditation,
Il nous dit :
"copie ma soumission, mon obéissance"
.


Comme l'humilité, ces vertus combattent l'orgueil.
L'obéissance fait partie de ces quatre grandes vertus de la Croix, avec la charité, l'humilité et l'abandon.

" J'ai dit : Sur l'arbre de la Croix,
où dans une charité parfaite,
envers vous,
J'obéissais à mon Père. "

Jésus nous demande dans cette station de copier sa soumission, son obéissance, de copier sur Lui !
L'Evangile nous montre la soumission de Jésus, soumis à Marie et à Joseph. Il leur était soumis…..
Soumis à son Père. Soumis et obéissant jusqu'à sa mort, et sa mort sur la croix.
Dans une charité parfaite envers nous, Il obéissait à son Père
C'est l'Amour et l'obéissance qui l'on conduit à la Croix.
A l'exemple de Jésus, il y a la soumission, l'obéissance à Dieu.

" Vous ne pouvez pas toujours tout me refuser.
Il faudra bien vous soumettre.
Ma volonté sera faite sur la terre comme au ciel.
Vous me le demandez chaque jour dans votre prière,
que cela remplisse vos pensées !
Il ne faut pas le dire uniquement des lèvres
mais avec votre cœur et votre volonté ! "


Ce que Jésus nous dit ici, est très important et nous ouvre les yeux et nous comprenons une fois de plus l'importance de cette vertu. Chaque jour,
depuis 2000 ans nous disons cette prière " Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ". Si, comme Jésus nous étions soumis et obéissants envers notre Père du ciel, il y a longtemps que son Règne serait là !
Il ne faut pas réciter la prière du Notre Père, sans avoir le désir et la volonté de faire SA volonté.
Etre soumis à la volonté de Dieu, c'est préparer le royaume à venir. C'est l'exemple que nous a donné Jésus qui a préparé le Royaume de Dieu en étant soumis et obéissant à Dieu.
Etre soumis, c'est accepter la Volonté de Dieu.
Obéir, c'est faire la Volonté de Dieu.
Se soumettre et obéir par AMOUR.
Bien souvent on veut faire la Volonté de Dieu, à condition toutefois que Dieu fasse la nôtre….
Si nous n'obtenons pas de Dieu ce que nous désirons, rien ne va plus, et cela peut nous conduire à la révolte, car le contraire de la soumission, c'est la révolte qui est un dérivé de l'orgueil.
Dieu sait mieux que nous, ce qui est bon pour nous, et voilà que nous savons mieux que Lui !
Copie ma soumission, mon obéissance envers le Père, dit Jésus. Nous voyons ces deux vertus briller intensément dans le Cœur de Jésus.
Soumission, obéissance, c'est la vie du Royaume, car c'est l'Amour qui domine.
Si les précédentes vertus nous conduisent aux sacrements et nous montrent leur importance, les vertus, soumission et obéissance nous conduisent aux commandements de Dieu, à sa loi d'Amour donnée à Moïse sur le Mont Sinaï, en signe de l'Alliance.
Aujourd'hui, on refuse toute soumission, toute autorité envers les supérieurs, les professeurs, les parents… et Dieu Lui-Même ! C'est la loi de l'orgueil qui domine et remplace la loi de Dieu, ses commandements qui sont Amour et donnés pour notre bien.
La société actuelle est le reflet de cette insoumission envers Dieu et c'est pour cela qu'elle s'écroule. C'est l'insoumission et la désobéissance de nos premiers parents qui remontent à la surface, et que Satan exploite ! Or le doux

Jésus vient nous dire :
"Copie ma soumission, mon obéissance "


Obéir à Dieu, mais obéir à nos supérieurs qui tiennent sa place. Jésus a tellement d'estime pour cette vertu qu'Il saura bien guider tout cela, pourvu qu'on s'abandonne à Lui et qu'on obéisse…
En ces temps, cette vertu n'est pas "dépassée", toutes ces vertus ont leur importance et c'est l'exemple que nous ont donné nos frères, les saints (saintes) sans l'obéissance, pas de sainteté, c'est dans ce sens que l'Esprit-Saint conduit les âmes.

" Je demande un nouveau sursaut d'Amour
envers le Père.
Fais- toi bien proche du Père
afin que son règne arrive.
Sois soumise à sa loi d'Amour,
Aime !
Là est sa volonté, car c'est là la loi du ciel. "


Un nouveau sursaut d'Amour envers le Père, demande Jésus, notre preuve d'Amour sera alors de reprendre SA loi d'Amour, c'est à dire les commandements, de les méditer, d'en faire notre examen de conscience, et de les suivre avec amour, c'est sa volonté, car c'est la loi du ciel. Que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel !
Nous avons vu l'obéissance de Jésus, nous allons voir maintenant l'obéissance envers Jésus, c'est à dire l'obéissance envers l'Eglise qui est son corps mystique. Nous retrouvons toujours les mêmes causes : quand il y a Amour, il y a obéissance.

" Regarde cette vérité :
ceux qui m'aiment le plus sont ceux
qui aiment le plus mon Eglise.
L'Amour qu'ils ont pour Moi,
est à la mesure de l'Amour qu'ils ont pour elle. "
L'Eglise, notre belle et chère Eglise, la bien-aimée de Jésus.
" Ne critiquez pas mon Eglise
vous blessez mon Cœur.
Ne l'accablez pas de tous les maux,
ne la critiquez pas !
Elle est mienne et Je l'aime !
Restez soumis quoi qu'il arrive à son chef suprême.
Il est celui que Je veux.
Ne vous dressez pas contre l'Esprit-Saint,
soyez-Lui soumis. "

Ne pas se dressez contre l'Esprit-Saint… ne pas pécher contre l'Esprit-Saint… Etre soumis à l'Esprit-Saint qui est le Souffle, la vie de l'Eglise et qui parle toujours par la voix de son chef suprême.
Nous comprenons que si soumission et obéissance sont la vie du Royaume, comme nous l'avons vu, soumission et obéissance sont la vie de l'Eglise, car cette vertu conduit à l'Unité. L'Eglise est le Royaume de Dieu sur la terre.

" Moi Je viens pour guérir.
Vous, vous devez aimer, obéir
et vous soumettre à l'autorité.
L'obéissance, l'Amour,
referont la beauté, la grandeur
et l'Unité de mon corps.
La charité en fera sa splendeur,
La prière en fera sa force,
Son esprit de pauvreté,
de renoncement, en fera sa richesse….

Toutes les vertus que nous "cueillons" au passage, dans ce Chemin du Cœur de Jésus, Jésus va s'en servir pour refaire la beauté, la grandeur et l'Unité de son corps mystique. Il va se servir de nous, petit membre de son corps. Nous, simples petits qui sommes le "Cœur" de l'Eglise, alors, soyons l'Amour et toutes les vertus suivront…
Comme nous le voyons, à travers ces méditations, Jésus nous fait faire un examen de conscience. Soyons sincère, et répondons intérieurement aux questions de Jésus.

Dites-vous :
"Je suis membre de ce corps…
Comment suis-je ?
Suis-je une belle pierre pour l'embellir ?
Suis-je lumière pour l'éclairer ?
Suis-je charité pour le réchauffer ?
Ai-je assez de foi pour le soutenir,
assez de force pour le défendre ?
Dites-vous : serai-je cette pierre
qui défigure l'édifice ?
Ou ce membre qui, par ses agissements
donne mauvaise figure à la bien-aimée ?
Ou encore ce mauvais chrétien,
qui ne suit plus la doctrine du Christ,
mais sa propre doctrine qui l'arrange ? "


Enfin,
Jésus nous rappelle :
C'est l'Amour, l'obéissance qui font l'Eglise
et soudent les membres entre eux
.


Copie ma soumission, mon obéissance ! C’est par ces deux vertus que Jésus veut faire l'Unité de son Eglise. Il nous donne de merveilleux messages sur l'obéissance,
mais Il nous avertit aussi.
" Malheur à ceux qui se disent d'Eglise
et combattent son Chef.
Malheur aux désobéissants, aux orgueilleux.
Malheur aux diviseurs et aux insoumis…
Qu'ils se reprennent pendant qu'il en est encore temps. "


Dans le Cœur de Jésus cette vertu brille de mille feux, et elle éclaire toute l'Eglise :
Si aujourd'hui mon Eglise manque d'Unité,
c'est parce que manque l'obéissance.
Chaque membre inférieur
doit obéir aux membres supérieurs,
et les supérieurs eux-mêmes au chef suprême
chargé par Moi de l'Unité du corps.

Sur la Croix de Jésus, cette vertu brille toujours de mille feux, et aujourd'hui encore éclaire toute l'Eglise :
Soumission et obéissance,
deux vertus qui régnaient sur la Croix
et qui doivent régner dans mon Eglise
pour en maintenir l'Unité.
Le manque d'obéissance entraîne
irrémédiablement le manque d'Unité
et crois-moi, l'ennemi n'a qu'un but :
détruire l'Unité,
pour cela il s'attaque à l'obéissance
Obéissance de Jésus,
Obéissance à Jésus.

Enfin pour conclure, Jésus nous montre les bienfaits de l'obéissance :
Appuie toujours sur la force de l'obéissance.
L'obéissance est Force, Sagesse, Lumière et Vérité.
Celui qui obéit ne se trompe jamais.
Les obéissants sont forts de ma Force,
car c'est moi qui fais ce qu'ils ne peuvent pas faire.
Ils sont revêtus de ma Sagesse,
car ils se soumettent
comme Je me suis moi-même : soumis

L'obéissance est donc une vertu qui nous fait marcher dans la Lumière et la Vérité. Elle est le fruit de l'humilité. Jésus nous promet Force et Sagesse. Ces vertus sont là pour nous fortifier, et il faut les pratiquer héroïquement pour arriver à la sainteté que Dieu attend de nous.
L'obéissance est Force et Sagesse, dit Jésus, c'est donc le ciment, le roc,
sur lesquels nous devons bâtir.
Sans l'humilité et l'obéissance tout n'est que sable…..
Efforçons-nous de pratiquer les vertus.
Jésus est là, sur notre chemin, dans notre vie, et Il nous aime infiniment.

Réjouissons notre Dieu !
" Une âme qui s'humilie,
une âme qui pardonne,
une âme qui se soumet à l'obéissance,
Voilà les joies qu'elle me donne.


En terminant cette méditation, ne perdons pas de vue que le Chemin du Cœur nous révèle la Croix, car c'est le Cœur transpercé du Sauveur qui nous ouvre ses trésors de Grâce et de Sainteté.
A ce stade, le Cœur va nous révéler les secrets de sa Croix… La Croix dans le Cœur de Jésus.
Ces si belles vertus pratiquées, nous enfoncent davantage dans le Cœur de Jésus. Nous sommes en route vers la source de l'Amour.
L'Ecole du Cœur nous conduit au pied de la Croix, à l'école de la Croix, où Jésus nous demande de copier sa soumission, son obéissance.
Or avec ces vertus, voilà que soudain, nous découvrons les bras horizontaux de la Croix ! Nous ne voyons pas encore entièrement la Croix, nous ne voyons que les bras "flotter" dans la Lumière.
Tout est Lumière dans le Cœur de Jésus, et ces deux bras n'en font qu'Un, par leur continuité : Soumission, obéissance.
Nous ne voyons pas encore la Croix toute entière dans sa "Lumière de Gloire" il faut encore s'enfoncer dans le Cœur de Jésus, nous approcher des vertus, et surtout vivre davantage en intimité avec Lui, jusqu'à refléter le bien-aimé….C'est la fusion avec l'Amour.



Voilà pour aujourd'hui ! A demain pour la méditation de la 9ème et 10ème station de ce Chemin de Coeur avec Notre Seigneur ! Œuvre du Cœur et de la Croix
Que Jésus soit aimé de tous les coeurs !




"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par carine le Lun 25 Mar 2013 - 0:37

Merci beaucoup Etoilebleue flower

carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE (SUITE )

Message par Lumen le Lun 25 Mar 2013 - 20:45

Bonjour Carine,
Bonjour Azur
Bonjour à tous ceux et à toutes celles qui qui méditent ce Chemin du Coeur avec nous . Union de prières.
Remercions le Seigneur !





9e Station :
REFLETE MON ABANDON

(ENTRE LES MAINS DU PERE)


Pour jouir complètement de la vision de la Croix qui resplendit dans les profondeurs du Cœur de Jésus et pour en comprendre tous les secrets d'Amour, il nous manque une vertu :
L'Abandon ! S'abandonner à DIEU.
L'Abandon est la quatrième vertu de la Croix que nous rappelons ici :
La Charité y flambe,
L'Humilité y resplendit,
L'Obéissance y règne,
L'Abandon y triomphe !
L'abandon suit de près, et pour cause, l'obéissance, car c'est l'amour qui couronne ces vertus et les rend possible.
L'abandon est un acte d'Amour, c'est le dernier acte de Jésus en Croix. Jésus a pratiqué toute sa vie cette vertu.
Dans cet abandon de Jésus envers son Père, nous reconnaissons son grand cri d'Amour :
" Père, entre tes mains, Je remets mon Esprit "
C'est l'abandon complet, la confiance totale de Jésus.
Depuis longtemps Jésus a tout remis à son Père, Il ne lui reste que son dernier souffle de vie, son Esprit, qu'il abandonne entre les mains de son Père.
Seul Jésus peut nous enseigner cet abandon, et c'est ainsi qu'Il peut nous remettre au Père.
C'est son désir, son grand désir ! Et Nous irons au Père par son Esprit-Saint. Jésus est mort sur la Croix pour nous donner au Père.
L'abandon est un acte d'Amour, de confiance, cette vertu permet à Dieu d'accomplir des merveilles dans les âmes.
Un message de
Jésus nous éclaire :
L'Esprit-Saint est un grand bâtisseur,
Il peut construire plus facilement,
élever bien haut l'édifice de la Sainteté,
quand Il trouve dans l'âme, la Sagesse du Père,
c'est à dire l'abandon à sa volonté,
la miséricorde du Fils, c'est à dire le pardon.
Abandonne-toi à l'Esprit-Saint, sois toute à Lui.
Ton travail, c'est de te laisser faire, de le laisser faire.
Ne te préoccupe de rien, Il a son temps.


Jésus nous invite à gravir les marches de la Sainteté. Il nous confie à l'Esprit-Saint qui Lui seul peut élever bien haut l'édifice de la Sainteté, car c'est une haute Sainteté que Jésus attend de nous.
N'ayons pas peur des mots, Jésus n'a-t-il pas dit : " Soyez parfait comme votre Père du ciel est parfait. "
Tous nous sommes appelés à la Sainteté, la grâce de DIEU est pour tous.

" O âmes, priez l'Esprit-Saint !
Venez à Lui,
telles que vous êtes justes ou pécheurs !
Ne vous regardez pas.
Lui seul vous regarde, vous désire et vous aime.
O âmes ! Venez à Lui
pour qu'Il vous comble de ses richesses impérissables.
Elles embelliront à jamais vos âmes,
ce sont ses dons et ses vertus.
O mes âmes,
combien d'âmes le savent ?
Combien se livrent à Lui,
s'abandonnent et se laissent posséder par Lui ? "

Il faut se livrer, s'abandonner et se laisser posséder.
" Reflète mon abandon entre les mains du Père " dit Jésus, nous voyons combien cette vertu nous fait "proche" de l'Esprit-Saint et nous "rapproche" du Père. C'est toute la Très Sainte Trinité qui se révèle à l'âme quand elle s'abandonne et s'en remet à DIEU.
Certes, nous sommes sur la terre pour vivre notre vie, et il faut agir, prendre des décisions etc.…. Mais il faut s'abandonner à Dieu, s'en remettre à Lui, tout lui confier par les mains de Marie, et cet abandon à la volonté divine nous procurera une grande paix. C'est l'abandon du petit enfant envers un Père en qui il a toute confiance. On s'abandonne par confiance et par amour. On s'abandonne car on se sent trop petit, trop faible pour affronter et résoudre de gros problèmes, ce qui paraît compliqué ou insurmontable….
Alors on s'abandonne à Dieu, car Il est notre refuge, notre roc, Il est le Tout Puissant, et que rien ne Lui est impossible. Dieu est là, Il ne force rien, Il attend notre abandon, notre prière d'abandon. Abandonnons-nous dans les plus petites choses, comme dans les plus grandes.

" Dieu n'abandonne jamais l'homme qui crie vers Lui.
Il faut croire en mon Amour et s'y abandonner.
Alors l'Amour a des chemins divers
et parfois incompréhensibles,
mais pourtant il reste toujours l'Amour. "

S'abandonner et croire à l'Amour, dit Jésus, mais comme l'amour a des chemins divers et parfois incompréhensibles, il faut vivre son abandon et laisser faire Dieu, selon sa Volonté. Ce qui compte pour nous et pour Lui, C'est notre état d'abandon. C'est ce qui plait à DIEU.
" On ne comprend pas toujours
le moment présent voulu par Dieu.
Mais ensuite, on s'empresse de le remercier.
Voilà la joie des âmes
qui s'abandonnent avec confiance à MOI. "

S'abandonner avec confiance ! Il faut croire à notre abandon. Croire que Dieu est ravi, est touché, car que signifie notre abandon, si on n’a pas la confiance ?
Jésus nous demande l'abandon, comme Il s'est Lui-Même abandonné à son Père. Il nous explique le pourquoi et le but de cette demande :

" Ici-bas,
l'amour est une continuelle recherche.
Beaucoup cherchent DIEU
et le trouvent,
et alors l'Amour les inonde….

Nous pensons ici à la grâce, et à la joie qui suit une conversion.
Mais Je vous dis,
quand vous avez trouvé DIEU,
abandonnez-vous à Lui,
mais que votre abandon ne soit pas passif,
partez à la recherche des fruits de cet Amour :
Votre perfection,
votre Sainteté,
et Dieu vous aidera.

Oui, la conversion n'est que le commencement ! C'est la porte ouverte, l'appel à la Sainteté. Tout est à faire avec la grâce de Dieu. On a trouvé l'Amour, mais c'est l'Amour qui a fait les premiers pas, et c'est merveilleux, nous allons cheminer avec l'amour, à la recherche de son fruit : La perfection, la sainteté. Notre abandon n'est pas passif, car avec le secours de la grâce, Dieu couronnera nos efforts.
" Les âmes saintes sont alors le fruit de ma grâce,
en ce sens qu'elles se sont converties,
puis abandonnées à ma grâce
afin de produire les fruits de Sainteté ! "

On a trouvé DIEU. On a trouvé l'Amour. Il ne reste plus qu'à s'abandonner à l'Amour.
" L'âme abandonnée à l'Amour
devient Lumière dans le monde
et splendeur dans le ciel de Dieu.
Et ainsi cachée et abandonnée en Dieu,
cette âme devient une source de fécondité,
elle devient féconde
et engendre d'autres âmes qu'elle donne à Dieu. "

Ici, Jésus nous fait suivre le chemin d'une âme convertie, car qu'est-ce que la conversion, sinon trouver Dieu, rencontrer Dieu. Beaucoup d'âmes, hélas, sont croyantes, mais n'ont pas vraiment rencontré Dieu, expérimenté l'Amour du Cœur de Jésus. Jésus attend un hymne à l'Amour !
Dieu appelle l'âme,
mais Dieu attend d'elle l'amour
et l'abandon le plus parfait.
Car que pourrai-je faire dans une âme qui refuse ?

Si certaines vertus sont éclatantes, si certaines se laissent voir, on peut dire que l'abandon à Dieu est une vertu "cachée", mais, cependant féconde. C'est comme un secret entre Dieu et l'âme. L'Abandon, c'est la vie cachée de l'âme.
" Voilà un des aspects de la vie cachée
et par conséquent de la vie évangélique :
L'abandon !
Durant ma vie cachée,
Je m'abandonnais à mon Père,
dans cette heure d'attente de la Rédemption,
car Je savais qu'elle viendrait
et que tout s'accomplirait. "

On peut dire que de la crèche à la croix, Jésus a vécu sans interruption son abandon au Père et que son dernier cri d'Amour sur la croix, a été l'écho de son cri "caché et intérieur". Cet abandon de sa vie caché qui le préparait à l'abandon de sa vie publique, à la vie évangélique, qu'Il allait nous enseigner.
L'Abandon de Jésus, c'est son cri d'Amour et aujourd'hui ce cri nous parvient toujours de sa croix et à travers son Evangile d'Amour.
L'Abandon est une vertu évangélique.
Jésus s'est abandonné à son Père, et pourtant à l'heure suprême Il s'est écrié:
" Père, Père, pourquoi m'as-tu abandonné ? "
Dans les moments tragiques de l'existence, et même si nous nous abandonnons à la volonté de Dieu, il nous est permis de crier vers Dieu, tout en sachant qu'Il ne nous abandonne pas, mais c'est un cri humain, un cri de détresse qui appelle Dieu à son secours.
L'abandon, vertu évangélique,
Jésus nous répond :
" Ainsi, la vie évangélique est-elle une vie de donation,
une vie offerte à Dieu.
Comme Je voudrais faire comprendre cela aux hommes !
Qu'ils se donnent à Dieu,
qu'ils s'offrent à Dieu,
qu'ils s'abandonnent et s'en remettent à Dieu.
Oui, qu'ils ne recherchent que le Royaume de Dieu,
l'Amour du Père,
et le reste leur sera donné par surcroît !


Oui, abandonnons-nous à Dieu, mais n'abandonnons pas Dieu. Et même si parfois Il paraît ne pas entendre, ne pas répondre, c'est une impression….. Faisons-lui confiance ! Le reste nous sera donné par surcroît.
Au terme de cette méditation, nous rejoignons Jésus sur la croix, car il nous faut être le reflet du crucifié.
C'est l'identification à l'Amour.
L'abandon entre les mains du Père se traduit par ce bois vertical de la croix et qui la complète cette fois.
Cette vertu nous élève d'un coup jusqu'au Père, jusqu'au Cœur du Père.
Terme final, il faut passer par le Cœur de Jésus, y rencontrer la Croix, pour arriver au Cœur du Père.

"Qui aime la Croix,
aime d'un amour sincère et pur.
L'amour de la Croix,
c'est un amour qui apporte la Paix,
la confiance et l'abandon.
Avec l'amour de la Croix,
on trouve bonheur et tranquillité.
Là, abandonnée à Dieu,
l'âme éprouve un repos complet,
elle se tient près de Dieu
et tendrement unie à son Cœur.
Elle laisse ses passions et son amour-propre,
elle trouve l'humilité dans l'Amour de la Croix,
car elle se sent néant,
face à ce Dieu qui a possédé la folie de la Croix.
Elle se sent unie au Christ.
Elle reflète le Christ,
et le Père la regarde avec complaisance.
Qui aime la Croix est abandonné à Dieu.
Regarde-moi sur la Croix,
J'étais tout abandonné à la volonté du Père.
Quand le monde te blesse,
viens te blottir contre le Cœur de ton Dieu.
Viens, ne crains rien !
Ton abandon et ta confiance me désarment,
le sais-tu ? "


10e Station :
TROUVE LA PATIENCE ET TU AURAS LA PAIX



Avant d'arriver au terme de notre voyage, au but qui est le Cœur du Père, par le Cœur de Jésus, le but qui est de devenir des saints, quelques vertus nous interpellent encore.
"Trouve la patience dit Jésus, et tu auras la Paix".
La patience qui combat l'agitation.
La patience qui donne la paix.
La paix est un grand don de Dieu, et c'est au Cœur de Jésus que nous venons la chercher !

" Quand donc ce monde
reposera-t-il en paix
dans les plaies de son Sauveur ?"

C'est la question que Jésus pose et Il nous donne la réponse aussitôt :
Quand la Croix règnera,
quand la Croix aura pacifié les esprits !
Tant que les hommes seront loin de l'Amour,
ils seront loin de la paix.
Prie pour que l'Amour renaisse sur la terre,
afin que la paix s'établisse.
La paix naît de l'Amour
et l'Amour naît de la foi.
L'athéisme ne peut engendrer la paix.
Semez la foi et vous récolterez l'Amour.
Semez l'Amour et vous récolterez la paix.
Que l'homme se rapproche de Dieu
et le monde aura la paix.
La paix passe par l'Amour
et non par les armes.
Je suis le Prince de la paix
mais on ne souvient plus de Moi.

On pense à l'infatigable pèlerin de la paix, notre pape Jean-Paul II qui parcourait le monde en prêchant et en semant la paix. Mais qui l'écoutait alors ? Lui, le représentant du Prince de la paix !
La véritable paix ne se construit pas sur la peur,
mais bien sur l'Amour.
La paix ne sera durable
que lorsqu'elle sera bâtie sur l'Amour.
Tant qu'elle sera bâtie sur la peur
ce sera une paix instable
qui à chaque instant peut se désagréger.

Nous sommes tous avides de paix, mais la paix se construit dans le cœur et nous n'aurons cette paix que si nous travaillons notre cœur ou plus exactement, si nous laissons Jésus nous travailler.
Commençons par faire la paix avec nous-même et avec Dieu. Libérons-nous de nos conflits intérieurs, de nos blessures, cultivons la patience envers nous-même et envers les autres, Dieu est si patient avec nous. Alors cette paix s'étendra à la famille, aux voisins... Au monde entier.

" L'homme doit être en paix avec lui,
afin de faire déjà l'unité en lui.
Qu'il cherche d'abord l'unité avec son Dieu
et Dieu l'aidera à faire l'unité avec lui-même,
c'est-à-dire à ne pas être en contradiction avec lui-même,
et après seulement,
il pourra faire l'unité avec son frère.


Dieu nous demande avant toute chose de mettre de l'ordre dans son cœur, dans sa vie, dans ses pensées, ses habitudes.
Cherchons cette paix intérieure qui se reflètera sur notre extérieur. Il n'y a pas de secret, si l'intérieur est agité, notre comportement le sera aussi.
Nous cherchons la paix ?
Jésus nous répond :
"Trouve la patience ! "
La patience nous conduira alors à la bonté, la douceur.
La patience, cette petite vertu si grande aux yeux de Dieu.
Car en son absence on trouve l'agitation, la colère, la violence etc.…
S'impatienter, c'est commencer la guerre !
D'entrée,

Jésus nous dit :
" Sois plus patiente,
ta charité s'en trouvera renforcée.
La patience est le reflet de l'Amour. "


Jésus revient toujours à l'Amour, car toutes les vertus ont leur racine dans l'Amour. Et l'amour est joie !
Toutes les vertus pratiquées sont joies ! C'est la joie de Dieu qui passe en nous !

C'est cette joie faite de paix
que Je veux établir dans ton cœur.
Cette joie qui trouve le moyen de s'établir
au milieu des souffrances,
un peu comme le perce-neige
fait son trou dans la neige.


La Joie, la paix dans la souffrance, c'est ce que désire pour nous Jésus, car l'agitation ne fait qu'augmenter la souffrance. Pour obtenir cette paix dans la souffrance physique ou morale, Jésus nous demande de nous pencher sur Lui, de le chercher au milieu de nos misères afin qu'Il nous aide à les porter.
Regarde tout ce que Jésus a souffert pour toi.
Ne perds jamais de vue cette pensée,
et tu seras dans la paix !
Quand tu souffres avec patience et paix,
tu me reposes et me glorifies.


La patience et la paix glorifient DIEU. Mais Jésus ne nous abandonne jamais
au milieu de nos souffrances, la paix est son soutien, sa consolation.

Quand la souffrance visite une âme,
J'envoie ma paix.
Mais le démon s'empresse de détruire cette paix,
afin que l'âme ressente sa souffrance
dans toute son acuité.

Nous savons très bien que l'ennemi de la paix c'est le démon. Jésus envoie sa paix, mais savons-nous l'accueillir ou tombons-nous dans le piège du démon ?
Le démon sait que ma paix est un baume
qui passe sur la souffrance,
aussi, il entre aussitôt en guerre pour la détruire
et amener l'âme à la révolte.

Amener l'âme à la révolte… Puis au désespoir etc.… Le démon cherche à couper les liens entre Dieu et l'âme, à couper les vertus qui font sa joie et sa beauté (de l'âme)
J'envoie ma paix,
non pas pour supprimer la douleur,
mais pour aider à la supporter.
Ma paix est consolation,
ma paix est joie pour l'âme.

Alors que Jésus mourait sur la Croix, dans l'abandon, la désolation des siens, une paix immense enveloppait le calvaire…. La paix du Christ, la paix qu'Il gagnait pour nous, pour nous la donner, nous la transmettre afin que nous nous la transmettions jusqu'à la fin du monde.
Cette paix, Jésus l'a arrachée au bois de la croix par ses immenses souffrances. La paix est un fruit d'Amour reçu, une semence d'Amour gagnée et que nous devons cultiver et entretenir. La paix, c'est l'héritage de la croix.
La paix du Christ ! Ce grand don de Jésus ! Cette paix que nous échangeons au cours de la messe comme le don de Jésus mourant sur la croix. Comme elle est grande et puissante cette paix. Y pensons-nous quand nous la transmettons ? Cette paix que nous devons souhaiter du fond du cœur, aux autres et non machinalement, dans la charité du Christ. Cette paix nous devons la partager et partir la répandre tout en la conservant en nous. Cette paix que nous sommes venus chercher et puiser au Cœur et à la Croix de Jésus.
Etre des artisans de Paix, c'est marcher vers la sainteté, c'est la Joie des béatitudes !
" Bienheureux les artisans de paix,
ils seront appelés Fils de Dieu."

Etre artisan de paix, ramener la paix, calmer les esprits, ne pas faire, comme selon l'expression " mettre de l'huile sur le feu".
C'est ce que Jésus nous demande et attend de nous dans cette 10e station. Que notre cœur soit un foyer de paix afin que se forment d'autres foyers de paix et que de cœur en cœur la paix s'étende.
Arrivés à cette partie du Cœur de Jésus, la Croix se révèle à nous et nous comprenons mieux ses fruits d'Amour.

" Brandis ma Croix !
Montre-la à tous comme lumière.
En ces temps de guerre,
c'est votre étendard de PAIX.
Ils auront la paix,
quand ils auront retrouvé ma Croix.
La Croix est le signe de l'Amour,
l'opposé de la haine.
Vous avez perdu ma Croix,
vous avez trouvé la guerre.
Je vous donne ma paix,
Je vous offre ma paix,
et vous n'en voulez pas !

Ce message est sans commentaire ! Combien de crucifix on était décroché
des murs ? La Croix ne règne plus extérieurement, alors Elle doit régner dans les cœurs. Elle est et sera plantée dans tous les cœurs, aucun n'y échappera.

La confusion règne,
la division augmente.
Voilà l'œuvre du démon.
La Croix se dresse
au milieu du chaos de ce monde
apportant Lumière, Paix et Amour.
Je suis là, à la porte de chaque cœur.
J'attends que l'on m'ouvre,
car j'apporte avec Moi,
la PAIX, la PAIX du Christ
qui surpasse toute joie

Chaque cœur aura la Croix et cependant, chaque cœur est créé pour la joie. Pour cela il faut ouvrir son cœur au Christ. N'ayez pas peur ! N'ayons pas peur
A tous et à chacun en particulier je dis :
Viens, viens-toi que j'aime !
Viens, repose sur mon cœur
et ressens ma paix.
Que ton cœur batte à l'unisson du mien.
Que mon amour t'élève et te sanctifie…

Cette paix, cette joie promise nous la puiserons au Cœur-Eucharistique de Jésus. C'est dans l'adoration qu'Il la déversera à profusion sur notre âme. L'adoration est une rencontre d'amour et de paix. Dans le calme, le silence, l'abandon, le recueillement, nous rencontrons l'admirable paix du Christ.
Fais silence !
Recueille-toi et laisse-moi parler !
Ma parole est paix.
Et de temps en temps
réponds-moi simplement "Jésus"
en y faisant passer ton cœur.
Tu goûteras à une paix toute divine,
tu sentiras couler en toi
la source d'Eau Vive.
Et plus rien, ni personne
ne pourra t'en détourner.

Il ne faut pas oublier que nous serons artisan de paix et donnerons la paix du Christ, dans la mesure où nous irons la puiser à son divin Cœur qui est la source d'eau vive, la source de paix.
Reçois ta nourriture,
ma Grâce…ma Paix, ma Joie.
Que ton amour d'adoration
t'élève jusqu'au ciel.
Que ton amour d'adoration
te fasse pénétrer dans la Lumière
de Dieu.
Adore et repose
dans la Paix de mon Cœur.

Nous terminerons cette méditation en laissant parler Jésus. Il nous guide toujours par des messages d'Amour et d'Espérance. La Paix n'est pas une vertu mais un fruit délicieux, une pierre précieuse qui nous vient des vertus.
La graine de la paix est en germe dans tous les cœurs.
C'est une belle plante qu'il faut soigner,
qu'il faut aider à grandir.
Le règne de Dieu commence ainsi :
La Paix dans les cœurs.
La Paix dans les familles.
La Paix dans les nations.
Si tu voyais la beauté d'une âme en paix !
Regarde tout y est si bien ordonné,
en ordre, en sagesse.
C'est comme un jardin baigné de lumière…


Donnons à notre DIEU cette vision. Qu'Il voit en nous cette beauté, ce jardin baigné de lumière… Reposons dans la paix de son Cœur !
Soyez bons, soyez unis !
En vérité, Je vous le dis :
Le Royaume de Dieu est proche.
Je pose mes jalons, Je vous prépare
à La Paix,
à L'Amour,
à La Joie.


Voilà pour aujourd'hui ! A demain pour la méditation de la 11ème et 12ème station de ce Chemin de Coeur avec Notre Seigneur ! Œuvre du Cœur et de la Croix
Que Jésus soit aimé de tous les coeurs !




"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE (SUITE )

Message par Lumen le Mar 26 Mar 2013 - 19:50

Bonjour Carine,
Bonjour Azur
Bonjour à tous ceux et à toutes celles qui qui méditent ce Chemin du Coeur avec nous . Union de prières.
Remercions le Seigneur !




11e Station
AVANCE DANS LE RENONCEMENT


Avant d'arriver à la source de l'Amour, il y a un long tunnel à parcourir.
Pour certaines âmes, c'est un tunnel rempli de lumière.
Pour d'autres, il est très sombre… et pourtant, il n'y a que lumière dans le cœur de Jésus. Mais le fait d'être lumineux ou sombre n'appartient qu'à nous, car c'est nous qui en détenons l'interrupteur.
Ce long tunnel s'appelle "renoncement" et Jésus nous demande d'y avancer.
Si nous nous détachons avec amour des choses inutiles qui encombrent notre vie et freinent notre avancement spirituel, il est tout éclairé.
Si nous nous détachons péniblement avec regret ou pas du tout, il est tout sombre.
Mais ce tunnel, une fois bien éclairé, il est splendide. Il n'y a rien dedans, il est vide, mais sa beauté se suffit à elle-même.
Bien éclairé, il donne accès à la Source de l'Amour, aux richesses du mystère de la Croix.
Jésus veut notre avancement, Il veut nous faire avancer dans les voies spirituelles, dans les voies de la sainteté, nous faire monter dans son Amour.
Le Chemin du Cœur est fait pour cela et dans cette station

Jésus nous dit :
" Avance dans le renoncement "


Le renoncement, vertu ô combien utile et indispensable pour progresser.. Sans lui, nous restons collés, attachés au sol, empêchant Jésus de nous attirer, de nous élever. Sans détachement, nous empêchons Jésus de couper tous ces liens inutiles qui freinent notre avancement.
Le renoncement conduit droit à la sainteté,
il découle de la charité,
car renoncer à son propre plaisir
nous aide à contenter le prochain.
Le renoncement est un acte de parfait amour,
il est soudé à la charité.

Renoncer à son propre plaisir, se détacher afin d'avancer, c'est ce que Jésus nous demande dans cette station.
Se renoncer c'est penser
aux autres avant soi-même.
C'est de l'amour qui remonte directement
vers le Cœur de Dieu en passant par les autres.

Il y a deux sortes de renoncement, il me semble, celui qui découle de la charité envers Dieu et envers les autres et celui qui découle de la charité envers soi-même pour atteindre Dieu.
Si le premier renoncement consiste à s'oublier, à se renoncer, à faire passer les autres avant nous, ce renoncement est pure charité et combat l'égoïsme.
Quant au second renoncement qui nous est plus personnel, il consiste à se détacher de tous les liens inutiles qui nous séparent encore de Dieu.
Il nous aide à faire le vide en nous afin que Dieu ait toute la place. Il est pure charité envers Dieu et envers soi-même. On comprend que ce renoncement intérieur soit lumière, car il déblaye tout ce qui fait obstacle à Dieu et à son œuvre en nous. Il nous fait avancer dans la lumière. Y voir clair !
Ce renoncement nous apporte la lumière de Dieu, il lève les obstacles et nous permet d'avancer.

Des petits renoncements pour commencer
peuvent conduire à de grandes mortifications.

L'essentiel est de commencer "petit" et de ne pas voir trop grand et tout de suite ! Là nous risquerions de nous briser les ailes et puis Jésus nous dit bien : Avance… Il ne nous dit pas que nous sommes déjà arrivés au sommet de la sainteté !
Pour se mortifier,
il faut d'abord commencer par se renoncer,
nager à contre-courant,
faire avec joie et amour ce qu'on n'aime pas faire
et éviter de faire
ce qui procure un trop grand plaisir.

Ne laissons pas passer toutes ces occasions où chaque jour nous devons renoncer à telles petites ou grandes choses… Donnons à Jésus ces petits ennuis qui nous feront avancer.
Le renoncement, le détachement nous conduisent à l'abandon et voyons à travers tous ces actes, la volonté de Dieu.

Le monde ne connaît plus
le renoncement et le sacrifice.
Et pourtant, c'est la force
qui attire les âmes et les sauve.
C'est une chaîne d'or
qui vous lie entre vous
et vous relie à Dieu.

A travers cette "chaîne d'or" nous comprenons les deux sortes de renoncements dont nous parlions tout à l'heure !
Elle nous lie entre nous et nous relie à Dieu.

Le sacrifice, le renoncement doivent jaillir
d'un cœur enflammé d'amour.
Qu'est l'amour sans la pénitence ?
Un amour égoïste :
il prend et ne donne rien.
Par contre,
un amour entouré de pénitences,
de renoncements, de sacrifices,
s'élance, se donne, vit intensément
et prépare une abondante récolte.

C'est cet amour que nous devons donner à Jésus, un amour qui s'élance, que rien ne retient. Cette vertu est faite pour nous envoler vers Dieu. Que nous soyons un aigle majestueux ou un peureux oisillon, peut importe, l'important est qu'aucun lien n'enserre nos ailes.
Sacrifice… Renoncement… Pénitence. Trois mots qui font peur et n'ont plus place en ce monde. Trois mots que refuse l'esprit du monde. Mais nous sommes dans le monde et nous avons l'Esprit de Dieu. Trois mots qui pourtant libèrent.
On enseigne plus aux enfants à faire de petits sacrifices et pourtant, il faut leur montrer, leur faire comprendre que dans leur vie, ils ne pourront pas toujours satisfaire leurs envies. Leur apprendre le renoncement pour l'amour de Jésus, c'est leur éviter bien des caprices. Un cœur d'enfant c'est simple et généreux, savons-nous les conduire en douceur dans cette voie qui leur évitera bien des souffrances ?
Un amour qui vit intensément et prépare une abondante récolte, dit Jésus, il est bien certain que c'est dès maintenant que se prépare la récolte.
Nous devons avancer, nous devons nous élever et pour cela nous devons nous décharger de tout ce qui nuit à ce désir de Dieu.
Il est bien certain que si nous possédons quelques biens, Dieu ne va peut-être pas nous demander de nous en séparer. Ce qu'Il désire c'est que nous n'y laissions pas notre cœur. Notre cœur est grand et il appartient à Dieu et aux joies célestes. Remercions Dieu de ce qu'Il nous donne, jouissons-en, mais ne nous y attachons pas désespérément. Dieu peut tout nous donner, comme Il peut tout nous reprendre!.

Soyez intérieur,
soyez profondeur,
soyez silence…
Là Je suis, là Je vis !
Fuyez le superficiel.
Fuyez le matériel.
Fuyez le tapage,
là n'est pas Dieu !
Abaissez-vous,
afin que Je vous élève.
Renoncez-vous,
dépouillez-vous,
allégez-vous,
afin que Je vous élève.

Avec cette importante vertu, la Lumière brille en nous. Elle éclaire notre âme et guide notre cœur. Elle nous ouvre entièrement à Dieu.
Aimez-vous les uns les autres.
Priez comme Je vous l'ai appris.
Sacrifices et renoncements
unis à Moi, le Sauveur
et que d'âmes, que d'âmes
vous ferez se lever dans la grande Lumière…..

Oui, ce chemin de Sainteté est un chemin de lumière. A nous de rechercher la lumière, de la capter, de la garder, mais tout en la reflétant afin qu'à leur tour d'autres âmes se lèvent dans la grande lumière qui est Dieu.
Amour, prière; sacrifices, c'est ce que faisait Jésus sur la Croix. Nous rejoignons une fois de plus, à travers cette méditation, Jésus en croix qui nous conduit à la source de l'Amour.

Prépare-toi à la nouvelle effusion de mon Amour.
Aime, prie,
Offre tes souffrances et tes renoncements.


12e Station
METS EN MOI TA CONFIANCE


Se préparer à la nouvelle effusion de l'Amour

Mets en Moi ta confiance dit Jésus dans cette douzième station. Il faut s'y préparer et garder confiance.
Au bout de ce tunnel éclairé, il y a la confiance.. C'est elle qui détient les clés du mystère… Si le tunnel n'est pas éclairé, on risque de "buter" sur la confiance et là, le Seigneur nous donne difficilement accès à la source de l'Amour.

Mets en Moi ta confiance, dit Jésus,
si tu es aveugle, Je t'ouvre les yeux,
si tu es sourd, Je t'ouvre les oreilles,
si tu trébuches, Je te retiens,
Si tu tombes, Je te relève..
Alors que crains-tu ?
Garde confiance
et tu auras accès à la source de l'Amour !

Alors, avec la confiance que nous mettons en Jésus, nous atteignons les profondeurs de son Cœur.
Il a notre confiance, Il peut tout dire, tout faire, nous n'avons plus aucune crainte.
Se préparer à la nouvelle effusion de l'Amour…
Oui, la source d'Amour est là, à portée de notre cœur…
Renoncement, abandon, confiance, c'est une progression dans les voies de l'Amour où nous accompagnent :
La Foi, l'Espérance, la Charité.
Pourquoi la confiance après toutes ces vertus que nous avons admirées au passage. La vision est splendide certes, mais l'important est de participer, d'entrer dans cette vue, c'est à dire de pratiquer ces vertus. La vision est là pour aider, mais elle ne donne pas la sainteté. C'est la vertu pratiquée et avec la grâce de Dieu que nous deviendrons des saints (saintes).

Il est là notre HYMNE à L'AMOUR
C'est notre sainteté, en germe, soit, mais sainteté, Désir de Sainteté que nous devons faire monter vers Dieu. Désir accompagné de prières et de louanges.
N'oublions pas que c'est Jésus, dans son message, dans ce chemin du Cœur qui nous a donné l'ordre des vertus, elles ne sont pas placées par hasard mais selon leur importance.
Si la confiance est en dernière position elle est tout aussi importante vu qu'elle est à la porte de la source d'Amour.
En effet la confiance donne tout pouvoir à Dieu.
La confiance nous donne tout pouvoir sur le Cœur de Dieu, mais attention, il faut qu'elle soit vraie et sans limite….
C'est sur ce point que nous devons nous travailler. Une confiance sans borne, comme on dit, car c'est nous qui mettons des limites à Dieu.

La confiance me désarme,
oui, que tous m'aiment,
que tous aient confiance.
Je suis le Sauveur,
le bonheur perdu c'est Moi !
L'Amour retrouvé c'est Moi !

Mais alors, que se passe-t-il, quand nous accordons notre confiance à Dieu ?
Jésus nous répond :
Qui m'accorde sa confiance,
m'honore grandement.
C'est comme une flèche d'amour qui,
du cœur de l'homme,
vient amoureusement blesser mon divin Cœur.
Je garde l'âme confiante
dans la main de ma miséricorde
et Je veille sur elle avec un soin jaloux.

Comme nous le constatons le Cœur de Dieu est sensible à notre confiance. Il ne faut jamais perdre confiance surtout au moment des pires difficultés. Il ne faut pas se laisser prendre par les angoisses, celles-ci sont l'œuvre du démon qui haït une âme confiante.
Si ta joie est en veilleuse,
c'est parce que ta foi diminue
et ta confiance s'étiole.
Les ombres sur ton âme
proviennent d'un manque d'amour,
donc d'un manque de confiance.

Autant notre confiance blesse amoureusement le cœur de Jésus, autant notre manque de confiance le blesse douloureusement. L'ennemi de la confiance, c'est le doute.
Mets ta confiance en Moi,
si tu doutes des hommes,
ne doute pas de Moi.
C'est la confiance des tout-petits.
Si tu doutes,
la confiance s'en va,
car le doute est l'ennemi de la confiance.

On sait très bien, comme le père du mensonge aime semer le doute dans les cœurs… Ce doute qui broie et étouffe l'âme. Ce doute qui est tempête et nous détourne de l'abandon.
La confiance est la suite profonde de l'abandon, autrement dit la confiance est la profondeur de notre abandon. S'abandonner avec confiance comme on l'a vu, s'abandonner, non passivement, mais parce que l'on croit à l'amour et à la puissance de Dieu.
Voilà la vraie raison de notre confiance : Croire à l'amour. Croire au-delà de toute souffrance, de toutes situations pénibles, croire, car Dieu nous aime. C'est la confiance des tout-petits celle que Jésus aime : Confiance aveugle et absolue car simple et sans recherche.
La confiance ne peut s'installer que là où est l'amour. C'est pour cela que dans ce chemin du Cœur, elle est à la porte de l'amour, c'est elle qui nous en donne l'accès et comme nous l'avons vu, détient les clés du mystère, du mystère d'amour.
Dieu se livre à une âme qui a toute confiance en Lui et en qui Il peut avoir confiance. La confiance est un lien entre Dieu et l'âme, le lien d'une confiance mutuelle car Dieu sait que l'âme attend tout de Lui et qu'Il peut tout lui demander.
Amour et confiance vont ensemble,

Jésus nous le confie :
L'Amour ne se nourrit pas de mets très rares et délicats,
mais de simplicité, de confiance et d'abandon.

Mais comme toutes les vertus, la confiance s'apprend, se cultive et doit grandir. Et nous devons demander au Bon Dieu de l'aimer d'avantage, de Lui faire plus confiance. Sans Lui nous ne pouvons rien.
L'Amour veille mais ne dort pas.
Gardez votre foi, votre espérance et votre confiance
car c'est là-dessus que Dieu pourra travailler.
La prière obtient tout.
Prie simplement, humblement et avec confiance.

Prions-nous assez avec confiance ? Demandons avec une grande confiance ce que nous désirons et remercions le Seigneur comme si nous l'avions déjà obtenu. C'est cette confiance qui désarme le Cœur de Jésus, mais une fois encore, prudence ! Si nous n'obtenons pas notre grâce, c'est la volonté de Dieu que ce soit ainsi !
La confiance consistera à "Lui faire confiance" puisqu'Il l'a jugé ainsi pour des raisons que Lui seul connaît et qui sont toujours pour notre bien.
Peut-être aussi que Dieu veut mettre notre confiance à l'épreuve ou l'affermir. Gardons confiance, qu'elle ne diminue pas et surtout prudence, ne nous éloignons pas de la source de l'Amour !

Je viens pour consoler
ceux qui souffrent.
Pour rendre confiance et espérance,
pour faire triompher l'Amour.

Faire triompher l'Amour ! Le chemin du Cœur, à travers toutes ces si belles vertus que nous rencontrons n'est-il pas déjà le triomphe de l'amour dans tous les cœurs qui voudront y répondre.
Jésus, par son grand Amour, par la puissance de son Sacré-Cœur vient pour consoler, pour rendre confiance et espérance.

Et priez sans cesse avec confiance
attendant l'heure de votre délivrance.

Jésus seul peut délivrer le monde de ses peurs, de ses angoisses, mais le monde, une grande partie du monde le veut-il ?
A nous, qui avons foi, espérance et confiance, Il nous demande de prier. D'aller à la source de l'Amour pour le contempler, le puiser, le refléter et…. le distribuer, car si le but est la sainteté qui est une preuve d'amour donnée à Dieu, l'autre preuve d'amour sera de Lui donner des âmes, ces âmes qui ne connaissent pas encore le chemin de la source.

Beaucoup auront un regard d'angoisse,
un regard de désespoir,
mais croyez, espérez, ayez confiance.
Je ne rejette pas celui qui crie vers Moi.
Je ne repousse pas celui qui veut m'atteindre.

Il faut espérer avec une ferme confiance ! C'est cette espérance, cette confiance que nous devons donner en premier à ces âmes éloignées de la source. Après suivrons la foi, la charité pour elles, mais ce sont l'espérance et la confiance qui les mettront sur le chemin de la source...
"Je ne repousse pas celui qui veut m'atteindre, Je ne rejette pas celui qui crie vers Moi".
Ces âmes angoissées, désespérées, beaucoup, dit Jésus, il faut les placer, les entourer d'espérance et de confiance, c'est notre mission d'amour car Jésus les veut et Il viendra les chercher Lui-Même et les reposera sur son Cœur, elles aussi, ces âmes, boiront à la source de l'Amour.

Comprends pourquoi
Je demande à l'homme,
en ces temps difficiles,
un sursaut d'espérance
appuyé sur une ferme confiance !

Oui Jésus, nous comprenons que ton Cœur déborde d'Amour pour cette humanité blessée parce qu'elle a perdu le chemin de ton Cœur, elle ne trouve plus le chemin de la source, elle abandonne ton Eglise qui est la gardienne et la distributrice de tes richesses.
Mais nous gardons confiance et espérance puisque tu as vaincu la mort.
Tu triompheras !
Avec la confiance, la source de l'Amour n'est pas loin.
Pour terminer cette méditation nous écouterons la Très Sainte Vierge Marie, la Mère du "Bel Amour". Celle qui était au pied de la Croix, celle qui est toujours unie à la source de l'Amour. Qu'Elle guide notre cœur dans ce chemin. A Elle aussi faisons confiance.

Abandonnez-vous à la chaleur
de mon Cœur maternel.
Scrutez les sentiments de mon Cœur.
Soyez attentifs à ses appels.
Mon Cœur a ses desseins
sur chacun de vous.
Dans une famille,
les enfants ont chacun leur voie à suivre.
Moi la Mère,
Je suis là pour les guider,
enseignant, reprenant
avec amour et fermeté.
Faites-moi confiance,
Je suis chargée de vous faire grandir.


Voilà pour aujourd'hui ! A demain pour la méditation de la 13ème et la 12ème station de ce Chemin de Coeur avec Notre Seigneur ! Œuvre du Cœur et de la Croix
Que Jésus soit aimé de tous les coeurs !




"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE (SUITE )

Message par Lumen le Mer 27 Mar 2013 - 16:25

Bonjour Carine,
Bonjour Azur
Bonjour à tous ceux et à toutes celles qui qui méditent ce Chemin du Coeur avec nous . Union de prières.
Remercions le Seigneur !




13e Station
DEMANDE A L'ESPRIT SAINT, L'ESPRIT D'ORAISON (PRIERE)


Nous voici arrivés à la source de l'Amour, dans les profondeurs du Cœur de Jésus.
Là, nous pouvons contempler la Croix dans toute sa lumière d'amour. Nous sommes aux sources de la rédemption.
L'Esprit Saint est là, c'est lui la source de l'Amour.
Lui, le don du Cœur transpercé de Jésus.
Ici, nous demandons à l'Esprit Saint, l'esprit d'oraison.
"Esprit Saint apprends-nous à aimer"
"Apprends-nous à prier"
Ce sont les paroles qui montent de notre cœur. Car où et comment apprendre à aimer, apprendre à prier, si ce n'est au Cœur de Jésus, lieu intime par excellence, avec l'Esprit Saint comme Maître.
Esprit Saint, apprends-nous à prononcer avec amour le nom du Père. Fais de nous des adorateurs du Père.
Esprit Saint, source d'Amour, Vien
s prier en nous.
[/font]

" L'Esprit du monde combat la prière.
Si vous avez en vous l'Esprit Saint,
vous prierez ! "

Dans cette 13e Station, Jésus nous demande de nous adresser à l'Esprit Saint. L'Esprit Saint le doux hôte de notre cœur. Nous allons voir la nécessité et l'importance de la prière ainsi que les différentes formes de prière. Nous ne choisissons pas toujours notre forme de prière, notre façon de nous adresser à Dieu, il faut se laisser guider par l'Esprit Saint qui est là pour nous apprendre. Il faut Lui laisser la liberté de choisir pour nous la façon de prier, selon ce qu'Il désire, selon le moment, selon les besoins etc.… Autrement dit, se faire disponible à son action.
Demandons à l'Esprit Saint de mettre en nous la joie de prier. Et lorsque notre âme est dans la sécheresse et n'éprouve rien ou même indifférence ou dégoût pour la prière, demandons-Lui la volonté de prier.
Nous sommes en route sur le chemin de la sainteté et c'est dans la prière qui est un cœur à cœur avec Dieu que nous pourrons avancer dans les vertus, les pratiquer, car prier c'est demander à Dieu son aide, sa grâce. Seuls, nous ne pourrons jamais être saints. C'est Dieu qui sanctifie, c'est Dieu qui fait les saints. L'esprit d'oraison que nous demandons à l'Esprit Saint est indispensable.

La prière est le chemin de la sainteté.
La prière est la porte qui ouvre sur le chemin.

Si ce chemin nous attire, si nous sommes prêts à l'emprunter, il faut bien se dire que cette voie repose sur la prière. Sans l'esprit d'oraison nous restons sur place… d'où la demande de Jésus. Importance de la prière. Sans l'esprit d'oraison nous sommes comme le petit enfant faisant ses premiers pas et qui sans le soutien de bras puissants ne va pas loin.
La prière est le secours, le bras puissant de Dieu qui va nous apprendre à marcher, à avancer, à progresser. Ce bras puissant qui va nous soutenir, car nous savons que le chemin de la sainteté n'est pas un chemin de tout repos.

" Aussi, pour pratiquer héroïquement les vertus,
il faut les simplifier,
les ramenant à leur état premier,
comme elles sortent de Dieu,
en fuyant le malin,
en n'écoutant pas ses discours,
en sautant allégrement au-dessus de ses pièges.
Mais pour cela,
comprends bien qu'il faut la prière
et demander à Dieu son aide
et sa grâce qu'Il ne peut refuser. "


Chemin de tout repos… Jésus ne l'a jamais promis ! Mais Il nous encourage.
" Lutte avec courage et confiance.
Il faut lutter sans cesse avec la volonté
et par la prière ".

Nous demandons à l'Esprit Saint de nous apprendre à aimer, de nous apprendre à prier et Jésus nous explique le lien entre l'amour et la prière.
Comme Je veux vous réapprendre à aimer,
Je veux vous apprendre ou vous réapprendre à prier.
Je vous enseigne l'Amour,
base de toute alliance.
Je veux vous enseigner à prier.
Seigneur apprends-nous à prier,
me demandaient jadis mes apôtres.
On ne prie plus et sais-tu pourquoi ?
Manque d'Amour !
On n'aime plus et sais-tu pourquoi ?
Manque de prière !
Dans la prière on puise force et Amour.
Si vous aimez en vérité vous prierez,
car l'Amour porte à la prière.

Dieu est Amour et la plus grande grâce à Lui demander, c'est d'aimer. Aimer, premier commandement car avec l'amour nous pourrons tout….
Alors nous prierons car l'amour porte à la prière.
Alors nous aimerons car prier c'est aimer.
Nous prierons Dieu et nous prierons pour le monde, pour tous les hommes afin que le monde connaisse Dieu et rencontre son Amour.
Prier c'est aimer !
Prie avec amour,
Aime en priant !
En vérité Je vous le dis :
L'aumône de la prière est une bien grande charité,
elle sera largement récompensée dans le ciel.

Prier c'est aimer ! C'est aimer par l'Esprit Saint, avec l'Esprit Saint. Prier, c'est répondre aux avances de l'Esprit Saint qui prie en nous avec des "gémissements ineffables".
Prier, c'est aimer en vérité, c'est être adorateur en esprit et en vérité.

L'AMOUR englobe tout,
LA PRIERE recouvre tout,
LE SACRIFICE supporte tout.

Avec l'Esprit Saint, entrons dans la prière, dans ce contact avec Dieu et si Dieu le veut, notre prière ira plus loin, elle sera profonde et parfaite, nous rentrerons dans la prière de Jésus. Nous prierons le Père, avec le cœur de Jésus, avec son amour, ses sentiments… Nous serons aux yeux de Dieu, vraiment son fils bien-aimé.
" Redis souvent cette prière :
Esprit Saint,
fais de moi, un autre Jésus,
objet des complaisances du Père ".
Laisse-toi posséder par l'Esprit Saint.
Oublie-toi :
c'est Moi qui vis en toi.
Prie intensément le Père,
prie avec ferveur et adoration.
Entre dans ma prière.
Prie avec la prière de ton Jésus.
L'Esprit Saint accomplit la transformation.

Si nous devons avoir avec Jésus la même intimité qu'Il a eue avec son Père sur la terre, nous comprenons que nous devons demander à Dieu cette grâce d'entrer dans la prière de Jésus. Oui Jésus, apprends-nous à prier, mets en nous ton Esprit d'oraison. Nous verrons comment prier et nous allons voir maintenant pour qui prier ? Pourquoi prier ?
Jésus répond à ces questions :
Je cherche des cœurs qui me consolent
en m'aimant et en priant pour les pécheurs.
J'ai encore des cœurs aimants,
mais qui me console en priant pour les pécheurs ?

Prier pour les pécheurs, prier pour la conversion du monde, offrir au Père les plaies de Jésus, son précieux sang etc.… les offrir par ses mérites infinis.
Le péché est l'épine qui s'enfonce dans mon cœur,
le pécheur est la blessure qui en résulte.

Jésus nous montre alors le bienfait de notre prière :
Retirez l'épine, il reste la blessure
et si vous priez,
ce sera une blessure d'amour
que vous aurez joie à contempler dans l'éternité.
Ce pécheur sauvé que tu m'auras donné,
cette blessure d'amour
que tu vas contempler seront ma gloire
et elle rejaillira sur toi.

La prière glorifie Dieu, elle est un baume sur son cœur. Ici-bas nous devons prier avec foi, confiance et persévérance, ce n'est qu'au ciel que nous pourrons en mesurer tous les bienfaits.
Prie pour les pécheurs
et tu consoleras mon cœur ulcéré.
Regarde :
Ton amour est comme un baume sur mon cœur.

Prier pour consoler le cœur de Jésus, prier pour demander, pour réparer, pour glorifier…
Prie pour les pécheurs,
Prie pour les moribonds,
Prie pour les âmes qui se fanent,
se dessèchent et vont mourir loin
et pourtant, si près de la source.

Il est bien certain que notre prière doit être large ! Elle doit s'étendre au monde, aux grandes intentions, aux besoins du monde et ne pas rester à nos besoins trop personnels….
Prier pour l'Eglise, notre Saint Père le pape, les évêques, les prêtres, les vocations religieuses….
Prier pour notre patrie, nos dirigeants et pour la paix.
Prier pour les âmes du purgatoire, les mourants, les malades, les persécutés, les pauvres.
Prier pour les jeunes etc.… Il y a tant de grandes intentions.
Alors, une fois encore, Jésus nous montre la nécessité et l'importance de prier.

Priez,
afin que chacun accueille l'Esprit Saint
et le laisse agir !
Demandez à Dieu
de renouveler la face de la terre.
Priez intensément l'Esprit Saint
sans Lui, vous ne pourrez rien.

Comme nous l'avons vu précédemment, la plus grande grâce à demander, c'est d'aimer ! Avoir un cœur de pauvre, c'est à dire débarrassé de l'inutile afin de laisser l'Esprit Saint nous envahir. Avec Lui viennent tous ses dons, les vertus, les grâces, alors notre prière sera celle de jésus, une prière d'amour, de confiance et d'abandon et elle touchera vraiment le cœur du Père car notre prière sera pure et dépouillée de tout artifice, ce sera la prière du cœur.
Prie, sinon tu coules…
Ne perds pas de vue la main
que sans cesse Je te tends.

Prier, c'est aussi s'accrocher avec confiance à la main que Jésus nous tend !
Prier c'est "Aimer". Aimer, c'est le secret du bonheur ! Quand on aime, on est heureux !
Dieu nous a créés pour aimer car Il veut notre bonheur !
Ce n'est pas de sa faute si aujourd'hui le monde est malheureux, il faut se convertir à l'amour, cela est une grande intention de prière !
Parce que le monde a un besoin urgent d'amour, le monde a un besoin urgent de prières.
Alors, si nous sommes intimes au Cœur de Jésus, si nous avons trouvé la source de l'Amour, prions !
Inondons le monde de prières.

Prie pour les autres,
demande des grâces pour le monde
et sois forte dans la tourmente.
Vis ce passage, cette purification,
bien unie à ton Dieu.
Il faut te noyer dans la prière
si tu veux résister,
si tu veux arriver au port.
Je lance un appel à l'amour,
un appel à la conversion,
Je lance un appel à la prière.

Un appel à la prière ! C'est ce que Jésus nous demande dans cette station de son Cœur où nous rencontrons l'Esprit Saint et la Croix dans sa lumière d'amour !
" O Seigneur Esprit Saint, donne-nous une âme d'Amour et de Lumière ".
Enfin, pour terminer cette méditation sur la nécessité et l'importance de la prière

écoutons Jésus :
Prie, la prière est un rempart contre le mal.
La prière est une arme puissante.
Prie et sois bonne,
Prie, afin d'être bonne.
Prie, afin que ma royauté s'étende sur la terre.
Prie, afin que les cœurs m'appellent,
afin qu'ils aient faim de Moi
et qu'ils me fassent régner.

Prier, mais comment prier ?
Prie simplement, humblement et avec confiance.
Prie ardemment afin de hâter mon retour.
Prie de tout ton cœur et
ta prière purifiera la terre en vue de mon règne.

Prier humblement et avec confiance, avec persévérance.
Il y a différentes façons de prier et nous savons que c'est l'Esprit Saint qui nous guide dans le chemin de la prière. Toute forme de prière est agréable à Dieu pourvu que n'y entre pas un sentiment d'orgueil mais une grande humilité.

Ecoute l'Esprit Saint.
Prie l'Esprit de sagesse et de vérité.
Avec lui, tout est simple et lumineux.
Avec lui vous possédez la sagesse et la vérité.
La prière, le recueillement,
l'amour de Dieu, l'amour du prochain :
voilà les signes de l'Esprit Saint.

Il y a la prière mentale, vocale, seul ou en groupe.
La prière en groupe qui a une grande puissance, puisque comme Jésus l'a promis, quand deux ou trois sont réunis en son nom, Il est présent au milieu de nous.
Il y a la prière communautaire, la prière en Eglise.

Soyez des communautés priantes
et allez vers vos frères !
Que votre joie soit visible !
Reflétez-moi, partagez-moi !
Que votre foi soit priante.
Votre communauté paroissiale sera solide
car ancrée dans la prière,
ancrée dans la spiritualité.
Faites des réunions de prières,
des nuits de prières…
et attendez tout de Dieu.
Alors, quand tout sera fait,
quand toutes les communautés paroissiales
seront priantes et agissantes, Je dirai :
Ecoute battre le cœur de l'Eglise.

La prière : Souffle de l'Esprit Saint.
La prière qui fait battre le cœur de l'Eglise et soutient le monde.

Mais Jésus nous met en garde :
Ne suivez pas ceux
qui vous détournent de la prière ou
qui vous disent "on prie bien assez".
Prier c'est aimer !
Je vous ai avertis :
méfiez-vous des voleurs d'Amour.

La prière qui fait battre le cœur de l'Eglise et soutient le monde. Et Jésus nous explique fermement et clairement l'importance de prier.
La spiritualité est la porte
qui 't'introduit dans mon royaume.
La prière est la clé qui en ouvre la porte.
On a perdu la clé du Royaume,
On a perdu le principal…
En perdant la spiritualité, on s'égare…
En perdant la prière on reste à la porte…

Seigneur Jésus, que cette puissante station de ton cœur, nous aide à trouver ou à retrouver la clé qui ouvre la porte de ton royaume et que grâce à cette clé, beaucoup de nos frères retrouvent le chemin du Royaume.
Après les prières communautaires, l'Esprit Saint nous guide vers une prière plus personnelle : La méditation.
Méditer, c'est approfondir ; c'est penser en profondeur afin de mieux comprendre, de mieux connaître le sujet que nous offre l'Esprit Saint. Les sujets sont vastes et variés et le Saint Esprit nous éclairera en fonction de ses désirs et de nos dispositions.
Dans son message, Jésus nous offre cette méditation :

" L'Amour du Christ"
qui surpasse toute connaissance.
Médite sur le mot aimer.
Regarde l'Amour
et suis toutes les directions qu'il t'indique…
Tu verras alors la puissance de cet acte
et ce qui en résulte.

Que l'Esprit Saint mette en nous le mot AMOUR, le sens du verbe AIMER et notre méditation s'élargira, s'amplifiera et rencontrera Dieu, source de l'Amour. Et nous demanderons à Dieu de récolter les fruits de nos méditations.
Le mot AMOUR part dans toutes les directions et il nous faudra les suivre…
Méditez et mettez en pratique dit Jésus, oui, car la méditation que l'Esprit Saint nous offre ne doit pas être simple rêverie, mais attachement au divin.
Nous faisons le travail et l'Esprit Saint nous guide jusqu'au jour où Dieu nous fait passer de la méditation à la contemplation.
Qu'est-ce que la contemplation ?
Contempler, c'est entrer dans le silence d'Amour de l'Esprit Saint. C'est l'oraison de silence, là où Dieu parle et l'âme écoute

La contemplation est le couronnement de la méditation.
Par la méditation tu me cherches.
Par la contemplation, Je me donne.

Dieu parle et l'âme écoute. C'est l'oraison de silence où l'on se met en présence de Dieu. On se tait, on chasse les paroles, les pensées, l'âme ne fait plus rien, elle est là pour jouir de son Dieu, de sa présence, de son amour, de sa paix. C'est le repos de l'âme.
Certes, il faut demander à Dieu, mais s'il y a un temps pour parler, il y a un temps pour écouter.
Quand Dieu parle, Il veut être écouté !
Nous avons cherché Dieu, Il se donne à nous, que plus rien ne vienne nous distraire. Faisons silence et aimons.
Il arrive alors à ce stade que nous soyons pris d'un grand recueillement,
Dieu nous attire tellement… et c'est l'extase. Cependant, ces grâces sont assez exceptionnelles.
Contempler c'est aussi rentrer dans la joie de Dieu, car Dieu est heureux de se faire contempler par l'âme, Il la ravit, la comble, tant est grande la beauté de Dieu. Il la comble de son amour. Et Dieu est heureux de la joie de l'âme, comme l'âme est heureuse de la beauté de Dieu. Mais si la joie de Dieu est de se faire contempler, sa joie parfaite est de se donner à l'âme.
Dans cette contemplation, suit alors l'adoration.
Il n'est pas nécessaire d'être en extase pour adorer et heureusement, l'extase est une grâce spéciale et pour adorer nous avons besoin de toutes nos facultés. Cherchons le recueillement, évitons les distractions, soyons de cœur et d'esprit tout à celui qui nous aime et nous attend.
Parlons simplement à Jésus, comme nous l'aurions fait sur les chemins de Palestine. Jésus est au milieu de nous, plein de bonté et de tendresse, mais Il est Dieu, soyons aimant et respectueux. Nous sommes là pour l'adorer. Il est présent là dans toute sa majesté.

Entre dans mon silence pour m'adorer !
Entre dans le silence de mon adoration.
Prosterne-toi et adore ton Dieu présent !
Laisse-moi enflammer ton cœur de mon cœur brûlant !
Quand tu m'adores un seul feu dévore nos cœurs.
Mon amour a consumé le tien.
Il faut que l'adoration se propage comme un feu.
Qu'elle devienne l'âme des âmes :
Une adoration perpétuelle.

Que l'adoration devienne l'âme des âmes, dit Jésus. On peut penser alors que l'adoration est l'âme, le sommet de toutes les formes de prière !
A l'extase, aux visions etc.… préférons l'adoration, car adorer son Dieu, c'est le plus grand et le plus bel acte que l'homme puisse faire sur la terre.
Dans le chapitre suivant nous méditerons plus longuement sur l'adoration qui est prière et louanges.
Nous terminerons en nous rappelant cette prière qui comble le Cœur de Marie et que le ciel nous demande sans cesse de réciter : Le Rosaire.
Réciter le chapelet, c'est saluer la Vierge Marie, mère de Dieu et notre mère. Cette prière récitée avec son cœur, sans rapidité, est d'une grande puissance et aide notre méditation. Nous rechercherons dans notre vie les fruits de ses mystères.

Ecoutons Jésus :
Honore son cœur maternel et immaculé
en méditant les saints mystères du rosaire.
Quand vous priez le rosaire mes tout-petits
soyez certains que vous êtes blottis
dans le Cœur de Marie et qu'elle vous garde.
Et comme le cœur de ma très Sainte Mère
est enchâssé dans le mien,
Je vous vois en Moi comme "des joyaux"
En vivant le rosaire,
vous vivez mes mystères,
aussi Je vous dis : Méditez, mais vivez.
Ainsi cueillez et récoltez
les fruits de sainteté de ces mystères,
mais pour cela, vivez-les,
c'est à dire mettez-les en pratique
avec l'aide de Dieu.

Que l'Esprit Saint nous donne l'esprit d'oraison, le goût, le désir et la joie de la prière.
Aimons rencontrer notre Dieu et n'oublions pas que la plus belle prière est celle que Jésus nous a Lui-même enseignée : LE NOTRE PERE !



14e STATION :
RENDS GRACE A DIEU (ADORATION - LOUANGE)



Voilà les deux signes que Je demande
avant le jour de mon grand signe :
L'ADORATION - LA LOUANGE
Allez-vous y répondre ?
Allez-vous me donner des signes de votre amour ?
Les signes que J'attends de vous pour me préparer la route.
Que votre louange monte au ciel
et atteigne mon Divin Cœur.
Qu'elle perce la voûte des cieux
et qu'elle rejoigne celle des anges et des bienheureux;

Avec cette dernière station nous atteignons le but de notre chemin du Cœur. Après avoir contemplé toutes les richesses du Cœur de Jésus, médité sur les vertus, nous venons pour rendre grâce à Dieu.
Cette station est en quelque sorte la fin et le commencement de notre Hymne à
l'Amour.
Et c'est pour répondre à Jésus que nous devons entrer dans cet hymne d'Amour qui doit être fait d'adorations, de louanges et de sainteté.
Ce seront les signes de notre amour, une réponse à notre Dieu. Nous glorifions ainsi la Très Sainte Trinité à travers le Cœur de Jésus.
Les signes qui doivent préparer son retour, car c'est dans un désir de sainteté, une ferme résolution de devenir des saints que nous ferons monter vers le ciel.
adorations et louanges. C'est le chemin que nous devons Lui préparer et c'est le chemin du Cœur, le chemin de "notre cœur".
Alors notre louange rejoindra celle des habitants du ciel. Le ciel et la terre ne feront plus qu'un, un seul et même hymne à l'Amour.

Mes enfants, au ciel on adore
et on loue sans cesse le Seigneur.
Déjà Je vous prépare pour le jour
où le ciel descendra au-devant de la terre.
Je vous prépare afin que la terre s'élève vers le ciel.
Pensez à la joie de cette rencontre.

Dans son message Jésus nous parle souvent de la joie.
L'adoration et la louange sont "joie"
Avant de méditer sur ces sujets nous allons pénétrer dans ce sentiment de joie que Jésus veut nous donner. Dieu est amour, Dieu est joie, Il veut pour nous la joie des enfants de Dieu.
Sans la joie, il n'y aurait pas d'hymne à l'Amour ! Nous ne pouvons pas parler d'action de grâces, de louanges si nous n'entrons pas dans la joie de Dieu.

Voilà que je vous enseigne la joie.
Je veux que les âmes connaissent les joies de la sainteté,
que les âmes me soient des louanges de joie.
Moi, le Dieu source de joie,
Je transformerai le monde.
Après m'avoir été rebelle,
il me sera louange.
Quand j'entre dans une âme j'apporte
avec moi la paix, l'amour, la joie.

Nous devons rendre grâce à Dieu, nous devons le louer sans cesse. Dieu est très sensible à la louange, car la louange est une flèche d'amour qui vient de notre cœur, elle naît dans le cœur de l'homme pour atteindre le cœur de Dieu.
La louange monte à nos lèvres et sort de notre bouche. Sur son passage elle purifie, elle sanctifie…

Comme les fleurs, les âmes s'épanouiront en sainteté,
formant une louange de joie envers le créateur.
Louange de joie, joie née de la sainteté.
Oh ! Regarde ce monde :
Il m'est louange de joie, il est sainteté !
Le mal est vaincu, la sainteté triomphe.
Une immense clameur de joie,
une louange de joie s'élève de la terre vers Dieu.

Nous avons vu combien la sainteté est souvent citée dans ces écrits. Etre saint, c'est notre objectif à atteindre car louange de joie va avec sainteté. Car dit Jésus : le mal est vaincu, la sainteté triomphe… et c'est la clameur de joie, l'hymne à l'Amour !
Jésus nous donne beaucoup de messages sur la louange de joie, nous voulons lui répondre par un hymne d'amour, que nos lèvres le chantent, mais que nos cœurs soient saints car en vérité le plus bel hymne à l'Amour que le Seigneur attend de nous c'est notre sainteté ! Vaincre le péché en pratiquant toutes ces vertus que nous offre le Cœur de Jésus

Car dit Jésus :
Toute vertu est une louange de joie.
Que mes âmes commencent ici-bas leur louange de joie,
afin de la poursuivre dans l'éternité bienheureuse

Jésus nous veut saints parce qu'Il nous aime !
Par ce message, Je veux former des saints !
Je veux que se lèvent des générations de saints
qui loueront Dieu et purifieront de leur sainteté
cette terre si longtemps souillée par les forces du mal.
Je vous veux saints car Je vous aime !
Et Je veux vous faire connaître la joie,
la vraie, la pure, celle des enfants de Dieu.

Dans cette dernière station il nous est demandé de rendre grâce à Dieu, de le louer, de l'adorer.
Nous allons voir pourquoi et comment louer Dieu. Certes, il est bon de demander, Jésus nous l'a dit : " Demandez et vous recevrez ". Mais pensons-nous assez souvent de remercier, de rendre grâce et de louer notre Dieu ?
Louer Dieu, quand ?

Jésus nous répond :
Louez Dieu en toutes circonstances.
Louez Dieu dans vos joies comme dans vos peines,
sachant que tout est pour votre bien.
Louez Dieu comme de fidèles serviteurs
ou comme des fils très aimants.
Louez Dieu afin que votre louange
vous revienne en torrents de grâces.
Louez Dieu dans vos tabernacles
et ne croyez pas que Dieu soit sourd.

La louange attire les grâces. Elle ouvre le cœur de Dieu. Elle est pure prière car elle loue sans demander. Elle remercie sans intérêt, seul l'amour la dirige.
Peut-on louer Dieu pour ce qu'Il nous donne ?
Peut-on le louer pour ce qu'Il nous refuse ?
La louange est importante sur notre chemin de sainteté car elle nous fait accomplir la volonté de Dieu dans la paix, l'amour et la joie et elle nous garde dans la confiance.

Mes tout-petits,
la louange est un acte d'amour,
c'est une prière du cœur
qui de votre cœur monte directement au mien
Votre louange est semblable au chant des anges,
c'est ainsi qu'elle me parvient au ciel
et les anges eux-mêmes sont dans l'admiration
et leurs louanges se mêlent aux vôtres.
Imagine la tristesse d'un ciel sans louanges.
Imagine la tristesse d'une terre sans louanges.
Pour annoncer ma venue les anges chantaient :
"Gloire à Dieu au plus haut des cieux
et paix sur la terre aux hommes qu'il aime"
Voilà la louange du ciel qui annonçait ma naissance.
Et qu'elle fut la réponse
des humbles, des petits : L'adoration.

Nous avons vu que l'adoration est le plus grand et le plus bel acte que l'homme puisse faire sur la terre. N'oublions pas que la Sainte Messe est également, le plus grand acte, puisque Jésus est présent sur l'autel, qu'Il s'offre à son Père et que nous l'adorons.
Tu vois, c'est toujours la louange
qui annonce ma venue.
Aujourd'hui Je vous dis :
Soyez semblables à ces anges et à ces bergers :
Louez et adorez !
Il faut être pauvre et humble
pour entrer dans l'adoration
Il faut être pauvre, humble et ardent
pour entrer dans la louange.

Pauvre et humble, c'est ce que Jésus attend de nous car Il veut nous enrichir. Nous devons vider notre cœur de tout ce qui l'encombre… même nos soucis, nos souffrances, on laisse tout à la porte ou on donne tout à Jésus.
Aide-nous Jésus, remue notre cœur, ouvre nos lèvres que nous chantions tes louanges.

Que votre louange accompagne votre adoration.
Adorez dans la louange.
Dites-moi des mots d'amour.
Laissez parler votre cœur.
Oh ! Comme Je souffre…
Je brûle et Je veux brûler ceux qui m'approchent…
Et vous brûlant, votre louange n'en sera
que plus enflammée et plus pure.
Le feu embrase, le feu purifie.
Apprenez la louange,
apprenez à me louer au pied de mon tabernacle,
c'est une école de louange.
Je veux faire de vous des séraphins.
Je me prépare une cour sur la terre semblable à celle du ciel.

Louange et adoration. C'est à l'école du cœur Eucharistique que nous l'apprenons. Adorer la présence réelle de Dieu !
Louange embrasée, laissons-nous brûler par le feu de ce cœur embrasé ! Exposons notre cœur à ce divin Cœur, vivant et palpitant

Vous travaillerez à accomplir l'œuvre de Dieu
par vos adorations et vos louanges,
mais comprenez que son œuvre
Dieu seul l'accomplira.

Dieu ne nous demande pas de courir aux quatre coins du monde, offrons-Lui nos prières d'adoration et de louange.
Louons et adorons pour ceux qui ne le connaissent pas, pour ceux qui ne le font pas ou ne veulent pas le faire, Dieu seul accomplira son œuvre… à nous de faire monter vers Lui un hymne à l'Amour, un hymne d'action de grâce et de joie… Car le Seigneur veut revenir au milieu des chants de joie. Préparons-Lui la route !
L'adoration : Une louange !
"Adorez dans la louange, dites-moi des mots d'amour, laissez parler votre cœur dit Jésus.
Louer Dieu, réjouir son Dieu, c'est là notre adoration ! L'adoration qui est un échange d'amour car nous aimons celui qui nous aime infiniment. Nous l'aimons au point de l'adorer car adorer c'est aller au fond de notre amour. Adorer, c'est permettre à notre cœur de s'ouvrir, de se dilater afin d'en faire sortir l'amour. Adorer, c'est aussi "presser" notre cœur comme un fruit mûr. Alors, nous rejoignons le cœur embrasé, transpercé de Jésus en croix, nous entrons dans l'adoration du Père.

Je cherche des consolateurs du Père,
des adorateurs du Père,
des adorateurs qui seront des consolateurs.
A eux Je dis : Réjouissez votre Dieu.
Réjouissez-le en l'adorant Lui seul et plus que tout.
Consolez son cœur de Père.
Rendez-Lui l'amour qu'Il vous porte.

Adorer, c'est aller au fond de l'amour, c'est s'abandonner à l'amour, c'est pénétrer au cœur du Cœur de Dieu
car dit Jésus :
Jésus, présent dans son tabernacle,
c'est le ciel sur la terre.

Par l'adoration, Jésus nous prépare aux joies du ciel, c'est l'adoration dans la foi, prélude à l'adoration dans la vision.
On ne croit plus, on ne prie plus,
on n'adore plus, on ne contemple plus Dieu,
comment veux-tu alors que l'on accepte cette révélation :
DIEU EST AMOUR.

Foi, prière, contemplation, adoration… Toute démarche qui nous est demandée dans ce chemin du Cœur. Démarche d'amour afin que l'humanité en danger accepte cette vérité :
" DIEU EST AMOUR "
L'Eucharistie est le cœur de Dieu,
plonge-toi dans l'Eucharistie
et tu seras au cœur du Cœur de Dieu.

C'est avec cette dernière station que s'arrête notre chemin qui nous a conduits au centre de l'Amour, au cœur du Cœur de Dieu, tout en passant obligatoirement par le cœur de la croix.
Au cœur de l'amour nous rencontrons, le Père, le Fils et l'Esprit Saint car il faut vivre en Dieu à travers les trois adorables Personnes. Et puisque nous aimons Jésus, le Père et le Saint Esprit nous aiment, ils sont là et font en nous leur demeure.

Regardez, mes enfants,
ce vieux monde s'écroule dans le bruit et l'agitation.
Le nouveau monde, l'œuvre accomplie de Dieu,
se forme dans le silence et dans la paix.
Il se forme dans l'adoration et la louange.
Multipliez vos adorations,
organisez des veillées, des nuits d'adoration.
Formez des familles d'adoration
et venez près de Moi,
Je serai présent au milieu de vous.

Jésus présent au milieu de nous. Jésus le ressuscité, le vivant. Jésus Fils bien-aimé du Père. Jésus notre frère et le Fils de la Vierge Marie
Ma Très Sainte Mère est la grande adoratrice.
Elle est toujours proche des âmes en adoration
puisqu'Elle adore avec vous,
Elle adore à vos côtés,
son adoration vient suppléer à la vôtre.

Etre adorateur avec Marie ! Qu'Elle nous apprenne à adorer, c'est la grâce que nous demandons à la Vierge toute Sainte.
Qu'Elle nous apprenne la louange. Avec Elle nous nous écrirons :

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!
Il s'est penché sur son humble servante;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles;
Saint est son nom!
Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les main vides.
Il relève Israël, son serviteur,
Il se souvient de son amour.
De la promesse faîte à nos pères,
en faveur d'Abraham
et de sa race, à jamais.



Œuvre du Cœur et de la Croix




Merci d'avoir médité ce Chemin du Coeur et de sainteté avec moi. Que Dieu nous bénisse, Lui qui est Père, Fils et Saint Esprit.
Fraternellement, amicalement.








"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par AZUR le Ven 29 Mar 2013 - 22:19

Merci, etoilebleue! Je l'ai copié pour l'imprimer et le méditer (c'est plus facile qu'à l'écran)! cheers

AZUR
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1737
Localisation : France
Inscription : 12/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par Maud le Ven 29 Mar 2013 - 22:28

Merci beaucoup etoilebleue
Que Dieu te bénisse pour ce beau partage
Very Happy

Fraternellement
Maud
avatar
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par Marie Rose le Mar 2 Avr 2013 - 15:36

ouaaaaaah!!! étoilebleue Merci une merveille ces textes!
je suis en plus zélatrice de la garde d'honneur du cœur de Jésus
je suis émue!!!!
avatar
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2614
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par Lumen le Mar 2 Avr 2013 - 16:38

Faites passer le message à tous ceux que Dieu vous donne de rencontrer, s'il vous plaît.

Que Jésus et Maman Marie soient aimés de tous les Coeurs !

Union de Prières dans les Saints Coeurs de Jésus et Marie.

Amicalement








"Quand je dis Dieu, c'est un poème,
c'est une étoile dans ma vie,
du feu qui coule dans mes veines,
un grand soleil pour aujourd'hui ! "

Lumen
Pour la Paix

Féminin Messages : 3823
Localisation : France
Inscription : 03/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHEMIN DU COEUR CHEMIN DE SAINTETE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum