Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par sylvia le Mar 23 Oct 2012 - 18:13

Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion

Le champ magnétique terrestre est en train de faiblir, entraînant le réchauffement climatique, un soleil blanc, et un nombre sans cesse plus élevé de cancers de la peau. Pour atténuer ces effets, les autorités ont décidé de procéder dans le plus grand secret à une grande opération de géo-ingénierie à l'échelle planétaire consistant à utiliser les réseaux de transports aériens pour épandre diverses substances chimiques dans l'atmosphère.
Le témoignage qui suit raconte comment ce système d'épandage fonctionne à l'insu des pilotes et du personnel de maintenance.

Pour des raisons que vous comprendrez en lisant je ne puis divulguer mon identité. Je suis mécanicien d'aviation pour une importante ligne aérienne. Je travaille sur l'une de nos bases de maintenance située dans un grand aéroport. Je pense avoir découvert des informations que vous trouverez importants.
D'abord je devrais vous parler au sujet de la « hiérarchie » chez les mécaniciens. C'est important pour mon histoire et pour la cause pour laquelle vous vous êtes consacré.

La mécanique exige de travailler sur trois choses. L'avionique, les moteurs, ou les commandes de vol. Les mécaniciens qui travaillent sur ces systèmes sont considérée en haut de la « hiérarchie ». Viennent ensuite les mécaniciens travaillant sur l'hydraulique et les systèmes de climatisation. Puis viennent ceux travaillant sur l'office et les autres systèmes non essentiels. Mais en bas même de la liste viennent les mécaniciens des systèmes de traitement des déchets. Aucun mécanicien ne veut travailler sur les pompes, les réservoirs, et les canalisations servant à stocker les détritus des toilettes.

Mais dans chaque aéroport où j'ai travaillé il y avait toujours 2 ou 3 mécaniciens se proposant de travailler sur les systèmes des toilettes. Les autres mécaniciens les laissent faire de bon cœur. Pour cette raison vous n'avez que 2 ou 3 mécaniciens travaillant sur ces systèmes dans chaque aéroport. Personne ne prête beaucoup d'attention à ces types et aucun mécanicien n'en fréquente un qui travaille seulement sur les systèmes des détritus. En fait, je n'avais jamais beaucoup pensé à cette situation jusqu'au mois dernier.
Comme la plupart des lignes aériennes nous avons des accords réciproques avec les autres lignes aériennes qui utilisent cet aéroport. Si elles ont un problème avec un avion, l'un de nos mécaniciens saura se débrouiller avec lui. De même si l'un de nos avions a un problème sur un aéroport où une autre ligne aérienne a une base de maintenance, elle retapera notre avion.

Un jour le mois dernier, j'ai été appelé de notre base pour travailler sur un avion pour une autre ligne aérienne. Quand j'ai reçu l'appel l'agent technique d'exploitation ne savait pas quel était le problème. Quand j'ai rejoint l'avion j'ai découvert que le problème était dans le système de traitement des détritus.

Je n'avais rien d'autre à faire que ramper dedans et arranger le problème. Quand je suis entré dans le compartiment je me suis rendu compte que quelque chose ne collait pas. Il y avait là-dedans plus de réservoirs, de pompes, et de canalisations qu'il en fallait. J'ai d'abord supposé que le système avait été modifié. Il y avait 10 ans que j'avais travaillé sur l'un d'eux. Pendant que j'essayais de trouver le problème j'ai rapidement réalisé que la tuyauterie et les réservoirs supplémentaires n'étaient pas reliés au système de traitement des ordures. Je venais juste de découvrir ça quand un autre mécanicien de ma compagnie est venu.

C'était l'un des mécaniciens qui travaillaient d'habitude sur ces systèmes. J'ai été heureux de lui rendre son job. Pendant que je partais je l'ai interrogé sur l'équipement supplémentaire. Il m'a dit de « me préoccuper de ma partie d'avion et de le laisser se décarcasser avec la sienne ! »

Le jour suivant j'étais sur l'ordinateur de la compagnie pour rechercher un schéma de câblage. Pendant que j'y étais j'ai décidé de rechercher l'équipement supplémentaire que j'avais trouvé. À ma stupéfaction les manuels ne montraient aucun des équipements supplémentaires que j'avais vu de mes propres yeux le jour précédant. Je me suis même connecté aux dossiers du fabricant et n'ai toujours rien trouvé. À ce moment-là, j'étais vraiment déterminé à découvrir ce que faisait cet équipement.

La semaine suivante nous avons eu trois de nos avions dans notre hangar principal pour l'inspection périodique. Il y avait des mécaniciens rampant partout dans l'avion durant ces inspections. Ayant juste fini mon poste, j'ai décidé d'aller voir le système des détritus sur l'un de nos avions. Avec tous les mécaniciens autour j'estimais que personne ne remarqueraient quelqu'un de plus sur l'avion. L'avion que j'ai choisi avait bien l'équipement supplémentaire !

J'ai commencé à suivre le tracé du système de canalisations, des pompes, et des réservoirs. J'ai trouvé ce qui semblait être l'unité de contrôle du système. C'était une boîte de commande d'avionique semblant standard sauf qu'elle n'avait aucune sorte d'inscription. Je pouvais retrouver les fils de commande de la boîte vers les pompes et les valves mais il n'y avait pas de circuit de commande entrant dans l'unité. Les seuls fils entrant dans l'unité étaient l'alimentation raccordée au principal bus de distribution de courant de l'avion.

Le système avait un grand réservoir et deux plus petits. C'était difficile à dire dans le compartiment exiguë, mais il semblait que le grand réservoir pouvait contenir 50 gallons ( 190 litres ). Les réservoirs étaient reliés à un [dispositif de] remplissage et à une valve de purge qui traversait le fuselage juste derrière la valve de purge du système de détritus. Quand j'ai eu l'occasion de rechercher ce raccordement sous l'avion je l'ai trouvé ingénieusement caché derrière un panneau, sous le panneau servant à accéder à la vidange des déchets.

J'ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux. Si vous regardez de près les ailes d'un gros avion vous verrez un ensemble de fils, d'environ la grosseur de votre doigt, s'étendant du rebord arrière de la surface des ailes. Ce sont les mèches de décharge statique. Elles servent à dissiper [dans l'air] la charge d'électricité statique qui s'accumule sur l'avion en vol. J'ai découvert que les tubulures de ce mystérieux système mènent à une mèche de décharge statique sur trois. Ces mèches « avaient été évidées » afin de pouvoir être traversées par ce qui doit être déversé par les tubulures.

C'était pendant que j'étais sur l'aile que l'un des cadres m'a repéré. Il m'a ordonné de sortir du hangar, me disant que mon poste était fini et que je n'avais été autorisé à aucune heure supplémentaire.
Les deux jours suivants étaient très occupés et je n'avais pas le temps de continuer mes recherches. En fin d'après-midi, deux jours après ma découverte, j'ai été appelé pour remplacer une sonde de température de moteur sur un avion devant décoller dans deux heures. J'ai fini le travail et suis retourné à la paperasserie.
Environ 30 minutes plus tard le haut-parleur m'a appelé pour que j'aille voir le directeur général. Quand je suis entré dans son bureau j'ai constaté que notre représentant syndical et deux autres que je ne connaissais pas m'attendaient. Il m'a dit qu'un problème sérieux avait été découvert. Il a dit que j'avais fait l'objet d'un procès-verbal et que j'étais suspendu pour avoir fait de fausses écritures. Il m'a remis un formulaire disciplinaire déclarant que j'avais fait de fausses écritures sur la sonde de température de moteur que j'avais installée quelques heures avant. J'étais sidéré et je commençait à protester. Je leur ai dit que c'était ridicule et que j'avais effectué ce travail. Le syndicaliste a alors pris la parole, recommandant d'aller jeter un coup d'œil sur l'avion et voir si nous pouvions tout arranger. C'est à ce moment que j'ai demandé qui étaient les deux autres hommes. Le directeur général m'a dit qu'ils étaient inspecteurs de la sécurité de la ligne aérienne sans me donner leur nom.

Nous sommes allés à l'avion, qui au lieu d'être en l'air était garé sur notre rampe de maintenance. Nous avons ouvert le capot du moteur et le syndicaliste a retiré la sonde. Il a vérifié le numéro de série et dit à tout le monde que c'était l'ancien instrument. Ensuite, nous sommes allés à la baie des casiers où reviennent les pièces. Le syndicaliste a vérifié mon rapport et a tiré du casier une boîte scellée. Il a ouvert la boîte et a retiré la sonde de température de moteur avec le numéro de série de celle que j'avais installée. Il m'a été dit que j'étais suspendu pendant une semaine sans salaire et de partir immédiatement.

Le premier jour de ma suspension, j'étais assis chez moi me demandant que diable m'était-il arrivé. Ce soir-là j'ai reçu un coup de téléphone. La voix m'a dit : « Maintenant vous savez ce qui arrive aux mécaniciens qui fourrent le nez là où ils ne le devraient pas. La prochaine fois que vous commencerez à travailler sur des systèmes qui ne vous concernent pas vous perdrez votre travail. Comme il se trouve que je me sens chevaleresque, je pensent que vous pourrez retourner au travail bientôt » CLIC.
De nouveau je me suis relevé. J'ai déduit que ce qui était arrivé était directement lié à mon relevé de la mystérieuse tuyauterie. Le matin suivant le directeur général m'a appelé. Il a dit qu'en raison de mon excellent dossier pour mon travail passé, la suspension avait été réduite à un jour et que je devais me présenter immédiatement au travail. La seule chose à laquelle je pouvais penser était qu'est-ce qu'ils essayaient de cacher et qui sont-ILS !

Ce jour de travail s'est passé comme si rien n'était arrivé. Aucun autre mécanicien n'a mentionné la suspension et mon syndicaliste m'a dit de ne pas en parler. Cette nuit-là je me suis connecté sur Internet pour essayer de trouver quelques réponses. Je ne me rappelle pas maintenant comment j'y suis arrivé, mais j'ai trouvé votre site. C'est alors que tout est venu ensemble. Mais le matin suivant au travail j'ai trouvé une note à l'intérieur de mon casier verrouillé. Elle disait, « La curiosité a tué le chat. Ne regardez pas les sites Internet qui ne vous concernent pas. »

Eh bien c'est ça. ILS me surveillent.

Eh bien vous savez déjà ce qu'ils font. Je ne sais pas ce qu'ils pulvérisent mais je peux vous dire qu'ils le font. Je me dis qu'ils utilisent les « camions de douceurs ». Ce sont les camions qui vident les réservoirs de détritus des toilettes. Les aéroports sous-traitent habituellement ce travail et personne ne s'approche de ces camions. Qui voudrait se tenir à côté d'un camion plein de m---e. Pendant que ces types vident les réservoirs de détritus ils remplissent les réservoirs du système de pulvérisation. Ils connaissent le chemin de vol des avions, ainsi ils programment probablement l'unité de commande pour commencer à vaporiser au bout d'un certain temps après que l'avion ait atteint une certaine altitude. Les becs de pulvérisation dans les fausses mèches de décharges statiques sont si petits que personne dans l'avion ne verra le truc.

Dieu nous vienne en aide

Un citoyen
http://www.evolutionquebec.com/site/chemtrai/chemlet1.html
avatar
sylvia
Avec les anges

Féminin Messages : 6631
Inscription : 22/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par violaine le Mar 23 Oct 2012 - 22:04

cela ne m'étonne pas du tout, nous sommes pollués à des fins que nous savons, détruire une partie de la population, c'est cela le N.O.M

Violaine
avatar
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6366
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par Mamouchou le Mer 24 Oct 2012 - 19:03

Je fais vérifier cet article par quelqu'un de mon entourage et vs en redonne des nouvelles si elle pense qu'il s'agit d'un faux.

Mamouchou
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 133
Inscription : 24/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par Mamouchou le Jeu 25 Oct 2012 - 2:24

Canular! Je fais suivre une preuve avec arguments logiques incessamment.

Mamouchou
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 133
Inscription : 24/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par FilledeMarie le Ven 26 Oct 2012 - 1:14

Le dossier :

CHEMTRAILS, VRAI OU FAUX ?
SOURCE http://anti-monde.gerardcambri.com/chemtrails/chemtrails_01.htm
(à aller voir pour regarder les photos et vidéos)



Après avoir lu ce dossier,

vous comprendrez facilement que les responsables gouvernementaux n'ont

jamais dit la vérité sur ces anomalies célestes que tout le monde

peut observer partout dans le monde

LES PREUVES SONT LA !



Ils vous disent que ces traces blanches dans le ciel sont dues à la condensation de la vapeur d'eau sous l'action des réacteurs des jets liners commerciaux, que tout cela est normal parce qu'il fait très froid à dix mille mètres d'altitude et que les gaz sortant des turbines sont brûlants.


Ce qu'ils ne vous disent pas, c'est que cette condensation d'eau à haute latitude ne doit durer que quelques instants, voire deux ou trois minutes, avant de disparaître.

Ce phénomène est en effet normal, ainsi que le montre la photo ci-contre.




Photo agrandie : regardez maintenant cette même courte traînée encadrée par deux autres qui n'en finissent pas :




Des avions de même types peuvent-ils, à une altitude identique, laisser derrière eux des traînées de condensation aussi différentes que celles de la photo ci-dessus ?
La traînée n°1 est ce qu'on appelle un "contrail" (contraction des mots "condensation" et "trail" (piste ou tracé), alors que les deux autres traces n°2 et n°3 sont des "CHEMTRAILS" (chemical trails - traînées chimiques").

Nous avons sous les yeux :

1 - la trace d'un avion « honnête » volant à une altitude d'environ 10.000 mètres/30.000 pieds.

2 et 3 - les traces persistantes de deux avions pulvérisant des matières chimiques à une altitude quasi identique.

Ces deux derniers « chemtrails », au lieu de s'estomper rapidement, vont au contraire persister tout en "s'épanouissant" pour finalement former des nuages qui se rejoindront bientôt et voileront le ciel plus ou moins fortement.


...LES « VRAIS » AVIONS DE LIGNE NE LAISSENT JAMAIS DE TELLES TRAINEES



D'autres « anomalies » flagrantes :



Le but d'un avion de ligne est de rallier un point A à un point B le plus directement et le plus rapidement possible. A-t-on déjà vu un liner commercial faire des virages en U ou des virages serrés en plein ciel, délaissant sa route initiale ?




Y aurait-il, dans ces appareils (gauche et droite) des pilotes complètement beurrés ou atteints d'un inextinguible hoquet ?

Sur la photo ci-dessus, et ci-contre à droite, on remarque une nette interruption de la traînée, ce qui ne peut que correspondre à un arrêt temporaire, commandé depuis la cabine, de l'épandage d'aérosols. Par exemple, lors d' un changement de réservoir.





Les « figures de voltige » que vous voyez ci-dessus, à gauche, sont volontaires. Il s'agit, pour les opérateurs, soit de quadriller un maximum d'espace (une région par exemple) soit, au contraire, d'effectuer leur tracé au-dessus d'un objectif précis.

...LES AVIONS DE LIGNE

NE FONT JAMAIS DE TELLES FIGURES








Quelques beaux échantillons de pistes empoisonnées : quadrillage, ratissage, en étoile, en X, en double X ... Nos empoisonneurs ne manquent pas d'imagination.





ET VOICI UNE AUTRE PREUVE :

Non, vous ne rêvez pas, c'est bien une carlingue de JetLiner transformée pour abriter des barils de produits toxiques destinés à l'épandage.

L'inscription sur le panneau du fond, à droite, ne laisse aucun doute :

Sprayer 05

HAZMAT-INSIDE

(Hazardous Material Inside)



Ce qui signifie en français: Avion épandeur n°5 et:

Produits dangereux à bord



cliquer sur la photo pour l'agrandir

(cliquer sur la photo pour l'agrandir)




Pour bien vous convaincre que nous ne vous racontons pas d'histoires stupides, voyez ci-contre la définition de ces termes :





Le terme « HAZMAT » :

"A dangerous good is any solid, liquid, or gas that can harm people, other living organisms, property, or the environment. An equivalent term, used almost exclusively in the United States, is hazardous material (hazmat). Dangerous goods may be radioactive, flammable, explosive, toxic, corrosive, biohazardous, an oxidizer, an asphyxiant, a pathogen, an allergen, or may have other characteristics that render it hazardous in specific circumstances."

Soit en français :

Un produit dangereux, qu’il soit solide, liquide ou gazeux, peut nuire aux personnes, aux organismes vivants ou à l’environnement. Un terme équivalent, utilisé exclusivement aux Etats-Unis, est : hazardous material (hazmat). Les produits dangereux peuvent être radioactifs, inflammables, explosifs, toxiques, corrosifs, oxydants, asphyxiants, pathogènes, allergènes, ou peuvent avoir d’autres caractéristiques qui les rendent dangereux dans des circonstances spécifiques.

http://en.wikipedia.org/wiki/Dangerous_goods


Il s'agit là, en apparence, de l'aménagement typique d'un appareil d'épandage de type Tracker ou Canadair : barils en acier inox contenant, non pas de l'eau ou du retardant (oxyde de fer) pour combattre le feu, mais - en l'occurrence - des produits hautement toxiques pour notre organisme, ce que nous allons voir un peu plus bas.

A ce stade, il est difficile de passer sous silence ce qu'a fait l'aviation américaine au Vietnam. Une photo de l'époque et trois autres actuelles, en diront plus qu'une longue explication :





Photo de gauche : épandage de produits chimiques au Vietnam par des avions américains en 1966. Ils répandaient "l'agent orange", un défoliant comparable au trop fameux Round Up produit et commercialisé par Monsanto !!! (cf site http://www.vietnampictorial.com/Internet/fr-FR/49/130/5/12/NewsEvents/Default.aspx )

Photos de droite : chemtrails actuels depuis 1999 (666).



De la réalité à la désinformation

Les auteurs du site "Contrail Science" visiblement inféodé à la firme Boeing et au Système, ont la prétention de nous faire gober :

que la stupéfiante installation visible sur la photo ci-dessus, comportant soi-disant des bidons remplis d’eau, était destinée, en début 2008, à tester le centre de gravité (CG) du Boeing 777-200LR Worldliner avant d’être commercialisé…, alors que le premier de ce type a été vendu et délivré à la compagnie Pakistan International Airlines en février 2006 !! http://contrailscience.com/contrail-or-chemtrail/ : Ils ont "oublié" d'effacer les mots "Sprayer 05" et "HAZMAT INSIDE". Inconscience ? Provocation ?...



que l’appareil en question est toujours en cours d’essai alors que les tests se sont achevés en décembre 2005, conduits par une femme, Suzanna Darcy-Hennemann Chief Project Pilot, Boeing 777-200LR Worldliner !!! (Site BOEING: http://www.boeing.com/commercial/777family/200LR/flight_test/archives/2005/05/index.html)




cliquez pour agrandir la photo
Observez bien la photo suivante trouvée sur le site AIRLINERS NET sous la dépendance de BOEING : depuis quelques mois, elle a été "nettoyée" de toute inscription révélatrice relative à l'épandage et aux produits toxiques transportés.
Le site "Contrail Science" prétend "qu'un signe sur la cloison du Boeing 777 pourrait vouloir dire "Sprayer 05" et "HAZMAT INSIDE" (Here’s one making the rounds, scary looking barrels, and a sign on the wall that possibly says “Hazmat inside”) http://contrailscience.com/contrail-or-chemtrail/

Et ... que ces deux inscriptions ont été ajoutés plus tard. C'est vraiment prendre les gens en général pour des abrutis ! (note the “Hazmat” text was added later)


Pourquoi BOEING - ou ses complices - aurait-il dévoilé ses propres turpitudes ?

Et si ces inscriptions SPRAYER 05 et HAZMAT INSIDE étaient un faux, à quoi rimerait le cadre barré jaune et noir, signalant un DANGER, affiché par la firme BOEING ???



DES AVIONS MILITAIRES CAMOUFLES EN honnêtes AVIONS COMMERCIAUX !!!




Un Boeing de l'US Air Force

Un autre Boeing, un 747, de la NASA

Arrière d'un KC-135 ravitailleur en vol modifié pour l'épandage de chemtrails

Appareil de la "North American Weather consultants" sous contrôle de l'armée US





Boeing KC-135 utilisé par l'Armée de l'Air française pour le ravitaillement en vol et aussi... pour l'épangage de chemtrails.
Le B-52 ci-contre est un des appareils les plus utilisés pour larguer les traînées de la mort. Son énorme capacité de charge et sa grande autonomie en font une remarquable machine volante à pourrir le ciel.


Voilà donc l'un des moyens techniques utilisés pour répandre le poison gouvernemental sur les petits humains que vous êtes ( ils vous appellent les petits animaux et aussi le peuple d'en bas, pas seulement en France ! )

Le site « Contrail Science » prétend que ces bidons soi-disant remplis d'eau servent à tester le centrage et les variations en vol du centre de gravité des JetLiner avant de les commercialiser... Les auteurs de Contrail Science en savent donc plus que les ingénieurs de Boeing !!

En présentant ces photos, la direction de Boeing, quant à elle, précise seulement - et vaguement - qu'elles sont en rapport avec les essais en vol du 777-200LR. Sans plus...

Certains d'entre nous ont une formation d'ingénieurs en aéronautique et savent très bien que les essais en vol ne se passent jamais de telle façon. L'explication fournie par « Contrail Science », un site de désinformation inféodé à Boeing et au Système, est pour le moins... bidon !

Mais venons-en à la composition de la potion infecte.



QUELLE EST DONC CETTE SOUPE POURRIE

QU'ILS VAPORISENT DANS NOTRE ATMOSPHERE ?



D'après des analyses très sérieuses faites en laboratoires privés - pas ceux du Système ! - On peut relever au moins huit agents chimiques ou biologiques composant les chemtrails gentiment vaporisés au-dessus de nos têtes par une belle bande de salopards autorisés par de tout puissants pourrisseurs :

des sels de barium

des microparticules d'aluminium

du dibrométhane (Ethylene dibromide EDB)

des streptomyces

des entérobactéries

du serratia marcescens

du thorium.9 radioactif

ainsi que de nombreuses nanoparticules et des fibres coloïdales difficilement identifiables

Nous conseillons de se reporter au tableau détaillé des dangers et méfaits qu'occasionnent ces substances : Analyse en laboratoire des constituants de certains chemtrails (clic !)

Parmi les objectifs inavoués de ces épandages, on relève diverses hypothèses :

lutte contre le réchauffement planétaire

modification du climat

moyen de communication pour l'armée

empoisonnement des populations

expériences de guerre biologique

intentions occultes

Le réchauffement planétaire, c'est ... du réchauffé. On nous en bassine depuis bientôt cinq ans. En fait de réchauffement, parlons plutôt d'un bouleversement climatique à l'échelle de notre terre. En ce moment, (mi-décembre 2008), il pleut en continu sur la Côte d'Azur et sur la Corse, avec un petit 8°C pendant la journée, alors que le soleil resplendit dans le nord de la France où il fait 10°C !!! Foutaise que le réchauffement prétendu par tous ces politicards et savantasses vendus aux "Allumés" - le terme Illuminati est trop bien pour les immenses salopards cavernicoles qui téléguident leurs marionnettes gouvernementales.

Nous ne pouvons pas douter que les chemtrails, fréquemment associés à d'intenses champs électromagnétiques - programme HAARP - agissent sur le climat et constituent aussi un moyen de contrôle chimique sur les humains : http://www.dailymotion.com/relevance/search/les%2Barchives%2Boubli%25C3%25A9es%2Bde%2Bhaarp (à voir absolument).

Un moyen de communication pour l'armée ? C'est très possible, d'autant que ces panaches pourris contiennent de fortes proportions de micro-particules d'aluminium

L'empoisonnement des populations ? D'après le tableau des composants chimiques présenté plus haut, vous avez dû vous faire votre propre opinion sur la question !!!

Expériences de guerre biologique ? C'est dépassé. La guerre biologique est secrètement commencée depuis longtemps. On vous empoisonne à travers la nourriture infecte qu'on vous vend, les fruits et les légumes élevés les pieds dans l'eau, hors sol, à travers l'eau contaminée que vous buvez, par l'air pollué que vous respirez, à travers le climat complètement détraqué par les expériences russo-américaines telles que les milliards de kilowatts dont ils farcissent constamment l'ionosphère (HAARP) et... sans oublier, bien sûr, ces beaux dégueulis blanc-sale dans notre ciel.

Intentions occultes ?... Eh bien..., laissez libre cours à votre imaginations et vous en découvrirez des kyrielles dont certaines ne seront ni naïves ni invraisemblables.



Les partisans des traces de condensation prétendent que "l'ombre", ou les lignes sombres qui accompagnent fréquemment les chemtrails ne sont que de simples phénomènes de persistance rétinienne


Ci-dessus, un chemtrail présentant une ombre de chaque côté, image assez atypique.

Cliquez pour agrandir l'image, c'est...saisissant !

Autre trace noire associée à un chemtrail, dirigée vers le haut.


AVEZ-VOUS EU, VOUS AUSSI, UNE ILLUSION D'OPTIQUE EN REGARDANT CES PHOTOS ?

Non ? Alors quoi ? Foutaise ? démence ? élucubrations de tarés?

C'est ce que les officiels vous diront. Ceux qui ne savent pas trop quoi répondre et ceux qui sont parfaitement au courant et ne vous diront jamais la vérité. Parce que ceux-là marchent main dans la main avec les "illuminés" et les obscures créatures qui les dirigent.



Enfin, et pour en finir avec ce dossier - dans l'attente de nouvelles informations - sachez qu'il existe de très nombreux brevets sur les manipulations climatiques dont voici quelques spécimens :


US Patent 3994437 - Broadcast dissemination of trace quantities of biologically active chemicals
Les agents chimiques biolo-giquement actif sont encapsulés dans un microdistributeur tel qu'un conduit filamenteux de grandeur et de croisement régulés. Les microdistributeurs remplis sont ensuite introduits dans une force de déplacement des fluides, préférablement l'air, et le liquide porteur contenant les microdistributeurs est ensuite diffusé à travers la région."


"Une méthode et un dispositif conçus pour disséminer de façon égale par des techniques d'épandage, des quantités d'agents chimiques biologiquement actifs tel que nutriments, insecticides, fongicides, régulateurs de croissance et autres. Les agents chimiques biologiquement actif sont encapsulés dans un microdistributeur tel qu'un conduit filamenteux de grandeur et de croisement régulés. Les microdistributeurs remplis sont ensuite introduits dans une force de déplacement des fluides, préférablement l'air, et le liquide porteur contenant les microdistributeurs est ensuite diffusé à travers la région."

Lien : http://www.patentstorm.us/patents/3994437.html

(en anglais)
US Patent 5104069 - Boeing : Apparatus and method for ejecting matter from an aircraft
Appareil et méthode pour éjecter de la matière à partir d'un avion

L'éjecteur de fluide est rattaché à une surface extérieure de l'avion et inclut un tube d'air qui est espacé de la surface extérieure de l'avion par un mât.





Abstract
" A fluid ejector for discharging gases and fluids from an aircraft. The fluid ejector is fastened to an exterior surface of the aircraft and includes an air tube which is spaced apart from the exterior surface of the aircraft by a mast. Unwanted fluids and gases are evacuated from the aircraft through a conduit located inside the drain mast and are expelled from an outlet located in the side of the air tube. In this manner, the liquid or gases present at the outlet are discharged in a rearward direction away from the downstream portion of the aircraft by the airstream through the tube. "

http://www.patentstorm.us/patents/5104069/fulltext.html


--------------------------------------------------------------------------------

EN COROLLAIRE : l'AUTORISATION QUE S'ADJUGENT

LES U.S.A. POUR POLLUER NOTRE ATMOSPHERE :

Extrait de la vidéo de NBC4 : http://youtube.com/watch?v=C455lMfHfb4 (en anglais)





Folio 8.817 : « Authorization Act 2005» pour modifier le climat par des procédés chimiques...

... « en vue de changer ou contrôler le développement naturel des nuages atmosphériques par des méthodes artificielles »


Ainsi, nous y sommes, la boucle est fermée !






Alors... heu--reux ???

Continuez de toujours voter pour les mêmes valets des cannibales d'Outre-Atlantique et vous serez comblés de bonheur...






Un survol des inventions se rattachant, par exemple, au contrôle climatique, aux modifications du comportement, ou à d'autres objectifs de "contrôle", donne tout son sens à la citation d'Albert Einstein :

« Il faut prévenir les hommes qu'ils sont en danger de mort, la science devient criminelle. »




Petite galerie - pour ne pas dire "gâterie" d'images avant de nous quitter :











M...de ! J'allais oublier :







Langlay, ça vous dit quelque chose ? C'est le siège de la C.I.A. (Central Intelligence Agency - Agence Centrale d'Espionnage) le long du fleuve Potomac, à quelques kilomètres du Pentagone. La NASA (Agence AéroSpatiale Américaine) dans les murs de la CIA, ça ne vous étonne pas ??? Non... Après tout, c'est normal, puisqu'il s'agit en l'occurrence du département de modification des conditions climatiques !!!

Gérard CAMBRI


A bientôt, faites de beaux rêves !
avatar
FilledeMarie
Aime le chapelet

Féminin Messages : 431
Age : 33
Inscription : 18/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par Niko le Jeu 8 Nov 2012 - 11:08

Mamouchou avez vous pu rassembler vos argument logiques ?

Vivant de plus à proximité d'un grand aéroport, je remarque souvent que les avions empruntent des couloirs de circulation qui ne leur sont pas autorisés pour "un gain de temps", préférant payer une amende que de rallonger leur trajet... et ils passent du coup souvent au dessus de ma ville...

Niko
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 272
Localisation : A l'Eglise
Inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par violaine le Jeu 8 Nov 2012 - 13:15

nous sommes pollués à notre insu et tous ces chemtrails le prouvent,les trainées laissées par les avions comme le dit "Fille de Marie" ne restent que quelques minutes, tandis que ces quadrillages n'ont rien à voir avec les traces laissées par les avions

il n'y a pas de fumées sans feu

Violaine
avatar
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6366
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par Bénédicte777 le Jeu 8 Nov 2012 - 14:33

J'avais trouvé un documentaire, où des scientifiques disaient que cela faisait partie d'un programme de contrôle du climat, que ces épandages sont sensés réduire l'augmentation de la température, en déversant entre autres de l'alluminium (pour son pouvoir réflecteur).
Aluminium, juste un neurotoxique.
http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t14795-aluminium-notre-poison-quotidien?highlight=aluminium

Je ne l'avais pas regardé en entier. Que déjà il puisse être dit que les épandages existent à notre insu, est énorme.
http://www.youtube.com/watch?v=jf0khstYDLA
avatar
Bénédicte777
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1120
Inscription : 27/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par Niko le Jeu 8 Nov 2012 - 16:19

c'est clair que ce n'est pas de l'eau bénite !
tout cela est fait dans l'ombre...

Niko
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 272
Localisation : A l'Eglise
Inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par obscuranti.obscuranta le Jeu 10 Jan 2013 - 16:05

En attendant, appel est fait à la presse pour enquêter dûment . Voir Lettre Aux Journalistes au sujet des Chemtrails.

obscuranti.obscuranta
Aime la prière

Masculin Messages : 37
Inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par k23447 le Jeu 29 Mai 2014 - 17:47

regardez ce lien interessant
http://www.wikistrike.com/2014/05/pulverisation-de-nanoparticules-chemtrails-un-technicien-militaire-allemand-confirme-les-epandages.html

k23447
Près de Jésus Christ

Masculin Messages : 29
Inscription : 20/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par azais le Lun 12 Juin 2017 - 1:48

 https://www.onsaitcequonveutquonsache.com/demasque-des-photos-virales-jamais-vues-auparavant-de-linterieur-davions-epandeurs-de-chemtrails-ont-ete-publiees-sur-le-web/

 les photos  de l'intérieur prises par un des membres d'équipiers de vols 

 Difficile de nier   et d'aller dans le sens que ces photos sont des hoax et ddes canulars  ( ce qui ne les 'empeche pas de le dire ...)
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4290
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemtrails : le témoignage d'un mécanicien d'avion !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum