Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Message par Gilles le Sam 20 Oct 2012 - 17:37



Métier de ramancheur au Québec : de pratique empirique à métier traditionnel...

La pratique des guérisseurs, ces soigneurs du peuple tant décriés par le milieu médical, est plutôt mal connue. Si certains s'en remettent à d'étranges pratiques, à des secrets mystérieux, ou à des rituels religieux, un bon nombre de guérisseurs traditionnels s'imposent comme de simples praticiens sans autre désir que celui de soulager la souffrance humaine. C'est le cas des rebouteurs, appelés communément « ramancheurs » au Québec, dont la tâche consistait à replacer les os disjoints ou sortis de leur emplacement naturel. Aucune magie ici, mais plutôt une tradition héritée d'un long apprentissage et d'une transmission de génération en génération, le plus souvent par le biais de lignées familiales. Ainsi, selon des recherches ethnographiques plus récentes, les ramancheurs ne sont pas des « médecins du ciel » mais plutôt les dépositaires d'une technique ancestrale dont les résultats ont su satisfaire bien des Québécois d'hier, surtout aux époques où l'accès aux services médicaux n'était pas aussi facile que de nos jours.

Un savoir très ancien...

Dans une société de type agricole, les blessures ou accidents relatifs aux os étaient très fréquents. Plutôt que souffrir inutilement durant de longues périodes, les paysans confiaient et confient encore parfois leurs malaises à des soigneurs issus du peuple. Ceux-ci sont désignés en France sous le nom de renoueurs, rhabilleurs, mèges, bailleuls ou rebouteurs. Au Québec c'est sous le vocable de ramancheurs qu'ils sont connus. Leurs procédés de remise en place des os peuvent apparaître grossiers, voire dangereux, mais les résultats parfois surprenants qu'ils obtiennent ne manquent pas d'intriguer et de fasciner.

Traités de charlatans par le milieu médical les ramancheurs du Québec voient leur pratique menacée par des poursuites judiciaires, surtout depuis le XIXesiècle. Pourtant le nombre de leurs clients fidèles s'est toujours maintenu au fils des ans. Alors sont-ils ces êtres sans scrupules que dénoncent les rapports médicaux? Pour bien comprendre, il faut remonter aux origines de la médecine où l'on retrouve les principes qui guident les ramancheurs depuis les origines du métier. Il en ressort que ces praticiens, bien que limités dans leurs moyens, ont appris à connaître le squelette humain et les mécanismes qui le régissent.

L'art de replacer les os défaits n'a guère changé depuis les origines de la médecine. Dans ses traités Des fractures et Des articulations (NOTE 1), le médecin grec Hippocrate (469-399 av. J.C.) expose des principes qui demeurent fondamentaux même de nos jours et que les ramancheurs savent observer et pratiquer de manière empirique. Un auteur dira même : « La façon ordinaire dont procèdent les rebouteurs se trouve toute entière dans les livres hippocratiques et si on perdait le De Fracturis et le De Articulis d'Hippocrate, il serait facile de le reconstituer sous la dictée des mèges »(NOTE 2). Les ramancheurs québécois sont donc les héritiers d'un savoir très ancien.

Un métier traditionnel...

Au Québec, le métier de ramancheur se fonde sur un savoir traditionnel très précis axé sur le replacement des os défaits. Le ramancheur renonce ainsi à traiter des maladies ou blessures qui n'appartiennent pas à cette seule pratique. Cet extrait de roman rend compte de ce choix :

« Je n'y peux rien...C'est une maladie dans le dedans du corps, que je ne connais pas. Si c'avait été un accident, des os brisés, je l'aurais guérie. Je n'aurais qu'à sentir ses os avec mes mains, et puis le bon Dieu m'aurait inspiré quoi faire, et je l'aurais guérie. Mais ça c'est un mal que je ne connais pas. » (NOTE 3)

Notons toutefois qu'en réalité, peu de ramancheurs font appel au spirituel dans le soin des personnes victimes de fractures, d'entorses ou de luxations. Ils se servent plutôt de techniques héritées d'un long apprentissage.

Apprendre à ramancher...

Le ramancheur est le détenteur d'un savoir empirique. Il le transmet aux membres de sa famille, homme ou femme, suite à un apprentissage dont la durée va avec les capacités de chacun ou de chacune. C'est souvent très tôt que les enfants de familles de ramancheurs sont amenés à apprendre cette pratique, commençant d'abord par le replacement des os des animaux et ensuite par celui des humains.

Ainsi, en Europe, les rebouteurs sont très souvent des personnes occupant des métiers en relation avec des animaux tels les bergers, les hongreurs (qui castrent les bêtes) ou encore les maréchaux-ferrants. Au Québec, comme c'est le cas des ramancheurs de la famille Boily, on trouve souvent des forgerons qui, après avoir soigné des animaux à la demande de leurs clients, en viennent à pratiquer le seul métier de ramancheur. Au Québec, chez les Boily, les jeunes enfants s'exercent d'abord sur des animaux et tout particulièrement sur les chats. La technique du « chat démanché » (et « ramanché » par la suite) sera d'ailleurs associée à la famille Boily. La pratique sur des animaux permet ainsi de mieux connaître leur squelette et ainsi, éventuellement, de pouvoir exercer ces connaissances ostéologiques sur les humains.

La transmission du « don de ramancher » a souvent fait l'objet de rumeurs et bien des rituels ont été évoqués. Par exemple on prétendait que le septième garçon d'une lignée était naturellement investi de ce « don ». Mais parfois, comme chez les Boily, c'était de père en fille que la transmission semblait se faire. Or, en vérité, la capacité d'être ramancheur est bien davantage fondée sur la dextérité manuelle acquise au fil des ans.

1. Hippocrate, Œuvres complètes, Paris, Baillière, 1839, p. 413-415.

2. Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel, Paris, Larousse, 1875, p. 765.

3. Louis Hémon, Maria Chapdelaine, Paris, Librairie Ch. Delagrave, 1916, p. 220

Serge Gauthier, Ph.D.
Historien et ethnologue
Centre de recherche sur l'histoire et le patrimoine de Charlevoix


www.ameriquefrancaise.org

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Message par Henri Dubois le Sam 20 Oct 2012 - 18:51

En France aussi, nous avons nos "rebouteux", pratiquant leur art à l'écart de la médecine "traditionnelle". Certains sont réputés et même recommandés par les médecins pour certains problèmes de santé bien particuliers... mais en catimini! La médecine officielle reste dans l'ensemble assez circonspecte envers les "rebouteux" et autres "enleveurs de feu"...

Attention: il y a malgré tout des charlatans, à éviter absolument. La prudence reste de mise, et il est indispensable de se renseigner sur la réputation d'un praticien "parallèle" avant de consulter.
avatar
Henri Dubois
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Message par Gilles le Dim 21 Oct 2012 - 13:47

Les dons...


Vedettes de la petite histoire du Québec, les guérisseurs ou détenteurs du pouvoir de guérison jouissent d'une grande popularité. La tradition veut qu'ils détiennent un savoir transmis soit par don, soit par l'observation et par l'expérience.

Les ramancheurs, herboristes et fabricants de remèdes coiffent parfois le chapeau du guérisseur.

certaines personnes
arrêtent
le feu (les brûlures)
le sang (les saignements)

enlèvent les verrues

Bien avant la création du Collège des médecins et chirurgiens en 1847, plusieurs guérisseurs se retrouvent devant la justice pour pratique illégale de la médecine.

Ramancheurs

Des ramancheurs exercent leur savoir encore aujourd'hui. Les Boileau, en Beauce et les Ruel, dans la vallée du Richelieu, sont de célèbres familles de ramancheurs.

Hommes ou femmes, plusieurs ramancheurs développent leurs habiletés en jouant avec des animaux dès leur plus jeune âge.

Peu de médecins détiennent l'expertise des ramancheurs. Dans certains cas, des médecins allaient, et vont peut-être encore en cachette, chez le ramancheur !

Prières et remèdes

Depuis ses origines, la religion et la médecine populaire du Québec macèrent dans les mêmes huiles.

En 1658, à Sainte-Anne-de-Beaupré, l'érection d'une première chapelle implante la tradition européenne des pèlerinages en Nouvelle-France.


Oratoire Saint-Joseph, Mont Royal, Montréal, le 4 mai 1994. Photo JBOL 940506/12.
pèlerinages
prières
remèdes
guérisseurs

la foi en une guérison par le surnaturel entremêle
formules de guérison
et invocations à
la sainte Famille
à sainte Anne
à la sainte Vierge
à saint Joseph


Les sanctuaires de Sainte-Anne-de-Beaupré et de Notre-Dame-du-Cap près de Trois-Rivières, et l'oratoire Saint-Joseph à Montréal attirent des pèlerins du monde entier.

Au fond du même creuset, les dévotions, les processions, les neuvaines, les prières, l'huile de Saint-Joseph, l'eau de Pâques attirent la bienveillance divine et la guérison, parfois miraculeuse, des malades.

Hauts lieux de pèlerinage

  • Oratoire Saint-Joseph, la chapelle votive
  • Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap
  • Sanctuaire Sainte-Anne-de-Beaupré
Saints guérisseurs

<BLOCKQUOTE>Frère Didace Pelletier (1657-1699) récollet du couvent de Trois-Rivières, mort en odeur de sainteté.
<p>Frère André (1845-1937), fondateur de l'oratoire Saint-Joseph.
Père Frédéric (1838-1916), apôtre de Notre-Dame-du-Cap.

Source: www.ouellette001.com


</BLOCKQUOTE>
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Message par Henri Dubois le Dim 21 Oct 2012 - 13:51

Je me suis toujours interrogé sur l'origine réelle de ces facultés que la science médicale n'explique pas. Un prêtre gallican de ma région est également guérisseur. Je le contacterais volontiers pour lui demander son avis.
avatar
Henri Dubois
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 106
Inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Message par l43275 le Dim 21 Oct 2012 - 14:00

Un prêtre gallican de ma région est également guérisseur.

Seul Dieu Guérit


Cordialement dans le Christ-Roi Maitre des Nations Encens

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Message par Malou le Dim 21 Oct 2012 - 14:27

Attention aux guérisseurs, surtout ceux qui murmurent des incantations à voix basse et dont on ne sait s'ils sont de Dieu ou du Diable !
Le Père Tardif disait que les "passeurs de feu" faisaient une prière à Judas quand ils faisaient passer les brûlures.... scratch
Toujours prier au NOM DE JESUS ! c'est JESUS qui guérit !
avatar
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5489
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Message par l43275 le Dim 21 Oct 2012 - 14:35

Toujours prier au NOM DE JESUS ! c'est JESUS qui guérit !

Amen

Merci Malou


Cordialement dans le Christ-Roi Maitre des Nations Gloire à toi Seigneu

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "ramancheurs" au Québec : Des guérisseurs honnêtes dotés d'un don

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum