Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Page 6 sur 19 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par MYMYSTIC le Sam 8 Nov 2008 - 20:24

J'ai trouvé c'est François Guillaume

http://www.epee.fr/xenophon1/dossier/xenophon5-2.html

Site EPEE : on retombe dans la FM
avatar
MYMYSTIC
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1700
Age : 121
Localisation : hors du monde
Inscription : 11/10/2008

http://enfantchristelle.sosblog.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par isabella le Lun 17 Nov 2008 - 0:07

Il sera difficile après l'article qui suit de nier les plans mondiaux et la participation active d'Obama - qui est très clairement un pion du nouvel ordre mondial - à ce complot de l'élite mondiale...


NOUVEL ORDRE MONDIAL : LES ARCHITECTES DE L'ECROULEMENT ECONOMIQUE PLANETAIRE !!!



Chers amis,


Lisez avec la plus grande attention l'article ci-dessous !

Il nous signale qu'Obama, comme nous l'avions déjà vu de par de mutltiples éléments et articles, ne fait que poursuivre les plans du nouvel ordre mondial ! Il n'y aura donc aucun changement sous Obama, donc, à moins de grands mouvements de rébellion...

L'article nous explique aussi quels sont les infâmes salauds qui sont à la source de la crise. Et comme par le plus malencontreux des "hasards", nous retrouvons certains des noms d'individus et d'entreprises habituels... Et attendez, vous ne connaissez pas la meilleure ! Ce sont justement ces salauds qui ont causé la crise que le si "brave" Obama pense placer au Trésor !!!

Ceux qui nient encore qu'il existe des projets mondiaux néfastes pour nos intérêts, planifiés et délibérés, autrement dit, une CONSPIRATION, sont soit des idiots, soit des gens qui refusent de voir la vérité en face.

L'article capital, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE ! Vic.



Source : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10982

Qui sont les artisans de la débâcle économique ?

Le gouvernement Obama inversera-t-il la tendance ?



par Michel Chossudovsky

Mondialisation.ca, Le 16 novembre 2008


La plus grave crise économique de l'histoire moderne

L’effritement financier d’octobre 2008 n’est pas l’effet d'un phénomène économique cyclique. C’est un aboutissant calculé de la politique du gouvernement des États-Unis, orchestré par le Trésor américain et le Federal Reserve Board.

C’est la plus grave crise économique de l'histoire.

Le « plan de sauvetage » («The Bailout») proposé par le Trésor américain ne constitue pas une « solution » à la crise. C’est en fait tout le contraire : il provoque davantage de débâcle. Il crée une concentration de richesses sans précédent, qui à son tour contribue à creuser les inégalités économiques et sociales, au sein des nations et entre les nations.

Le niveau d'endettement est monté en flèche. Poussées à la faillite, les corporations industrielles sont rachetées par les institutions financières mondiales. Le crédit, c’est-à-dire, l'offre de prêts de financement, qui constitue la bouée de sauvetage de la production et de l'investissement, est contrôlé par une poignée de conglomérats financiers.

Avec le «plan de sauvetage» la dette publique a dérapé. Les États-Unis sont le pays le plus endetté de la planète. Avant le « renflouage », leur dette publique était de l'ordre de 10 billions de dollars. Cette dette libellée en dollars US se compose de bons du Trésor et d’obligations en souffrance, détenues par des particuliers, des gouvernements étrangers, des entreprises et des institutions financières.



« Le plan de sauvetage»: le gouvernement des États-Unis finance son propre endettement

Ironiquement, les banques de Wall Street bénéficiaires de l'argent du plan de sauvetage sont aussi les courtiers et les assureurs de la dette publique des États-Unis. Bien que les banques ne détiennent qu’une partie de la dette publique, elles font des affaires et du commerce dans le monde entier avec les titres de la dette publique libellés en dollar.

Dans une conjoncture déplaisante, les banques sont bénéficiaires d’une aumône de plus de 700 milliards de dollars, et agissent en même temps à titre de créanciers du gouvernement.

Nous avons affaire à un cercle vicieux absurde : pour financer le plan de sauvetage Washington doit emprunter à des banques qui bénéficient du plan de sauvetage.

Le gouvernement des États-Unis finance ses propres dettes.

Les administrations fédérales, étatiques et municipales sont de plus en plus paralysées, sous strict contrôle des conglomérats financiers mondiaux. Les créanciers réclament de plus en plus au gouvernement le lancement d’une réforme.

Le plan de sauvetage incite à la consolidation et à la centralisation du pouvoir bancaire, ce qui à son tour produit des retombées sur l'activité économique réelle, conduisant à une série de faillites et au chômage de masse.



Le gouvernement Obama inversera-t-il la tendance ?


La crise financière fait suite à la déréglementation du système financier.

Obama a déclaré sans équivoque sa volonté de s'attaquer aux échecs politiques du gouvernement Bush, et de « démocratiser » le système financier étasunien. Barack Obama, le président élu, affirme être déterminé à inverser la tendance :

« Rappelons-nous que si cette crise financière nous a appris quelque chose, c'est que nous ne pouvons avoir une Wall Street prospère pendant que le commun des mortels souffre. Dans ce pays, nous nous élevons ou chutons en tant que nation, en tant que peuple. » (Président élu Barack Obama, 4 novembre 2008, souligné par l’auteur)

Avec désinvolture, les démocrates reprochent au gouvernement Bush la débâcle financière d’octobre.

Obama a fait savoir qu'il établira un programme politique tout autre, qui servira les intérêts du commun des mortels:

« Demain, vous pourrez tourner la page sur les politiques qui poussent à la cupidité et à l'irresponsabilité de Wall Street devant le dur labeur et le sacrifice des hommes et des femmes de la rue. Demain, vous pourrez choisir les politiques qui investissent dans notre classe moyenne, créent de nouveaux emplois et accroissent cette économie, de sorte que tout le monde ait une chance de réussir, du directeur général à la secrétaire et au concierge, du propriétaire de l'usine aux hommes et femmes qui y travaillent.» (Barack Obama, campagne électorale, 3 novembre 2008. Souligné par l’auteur.)

Obama est-il engagé dans le « domptage de Wall Street » et dans la « neutralisation des marchés financiers ? »

Ironiquement, cette politique de « cupidité et d'irresponsabilité » fut instaurée sous Le gouvernement Clinton.

La Financial Services Modernization Act (FSMA ou loi de modernisation des services financiers) de 1999 a incité à abroger la Glass-Steagall Act de 1933. La Glass-Steagall Act, ce pilier du « New Deal » du président Roosevelt, fut instaurée en réponse au climat de corruption, de manipulation financière et de « délit d'initié » qui mena à la faillite de plus de 5.000 banques dans les années qui suivirent le krach de Wall Street en 1929.

Dans le cadre de la Financial Services Modernization Act de 1999, le contrôle effectif de l'ensemble du secteur des services financiers des États-Unis (incluant les compagnies d'assurance, les fonds de pension, les titres, etc) a été cédé à une poignée de conglomérats financiers et à leurs associés, les fonds spéculatifs (hedge funds).



Les instigateurs du désastre financier


Qui sont les artisans de cette débâcle ?

Ironie amère, l’équipe de transition du président élu Barack Obama songe à présent aux instigateurs du désastre financier pour le poste de secrétaire au Trésor:

Lawrence Summers a joué un rôle clef dans le lobbying au Congrès pour l'abrogation de la Glass Steagall Act. Sa nomination opportune au poste de secrétaire au Trésor par le président Clinton en 1999 a permis de forcer l'adoption de la Financial Services Modernization Act en novembre 1999. Au terme de son mandat à la tête des Finances, il est devenu président de l'université de Harvard (2001-2006).

Paul Volker était président de la Réserve fédérale dans les années 1980 de l'ère Reagan. Il a joué un rôle central dans la mise en œuvre de la première phase de déréglementation financière, qui a favorisé la foule de faillites, fusions et acquisitions menant à la crise financière de 1987.

Timothy Geithner est directeur général de la Banque de la Réserve fédérale de New York (FRBNY), la plus puissante institution financière privée d’Amérique. Il est aussi ancien fonctionnaire des Finances du gouvernement Clinton. Il a travaillé pour Kissinger Associates et fut aussi en poste au FMI. La FRBNY joue un rôle en coulisses dans la mise au point de la politique financière. Geithner agit pour le compte de puissants financiers derrière la FRBNY. Il est en plus membre du Council on Foreign Relations (CFR).

Jon Corzine, aujourd’hui gouverneur du New Jersey, est un ancien directeur général de Goldman Sachs.

Au moment de la rédaction de cet article, le favori d’Obama pour le poste de secrétaire au Trésor était Larry Summers.

Lawrence Summers, professeur d'économie à l'université de Harvard, a servi d’économiste en chef à la Banque mondiale (1991-1993). Il a contribué à la conception des réformes macro-économiques imposées à nombre de pays émergents endettés. Dans le cadre du programme d'ajustement structurel (PAS), parrainé par le FMI et la Banque mondiale, l'impact social et économique de ces réformes a été dévastateur, entraînant une extrême pauvreté.

La période de Larry Summer à la Banque mondiale coïncidait avec l'effondrement de l'Union Soviétique et l'imposition de la « médecine économique » mortelle du FMI et de la Banque mondiale en Europe de l'Est, dans les anciennes républiques soviétiques et dans les Balkans.

En 1993, Summers est passé au Trésor des États-Unis. Il a d'abord occupé le poste de sous-secrétaire au Trésor pour les affaires internationales et, plus tard, secrétaire d’État adjoint. En liaison avec ses anciens collègues du FMI et de la Banque mondiale, il a joué un rôle clef dans l'élaboration du « traitement de choc » économique lié au train de réformes imposées à la Corée du Sud, à la Thaïlande et à l’Indonésie, lors de l’apogée de la crise asiatique de 1997.

Les accords de plan de sauvetage négociés avec ces trois pays ont été coordonnés au Trésor par Summers, en liaison avec la Banque de la Réserve fédérale de New York et les institutions de Bretton Woods à Washington. Summers a travaillé en étroite collaboration avec le directeur général adjoint du FMI, Stanley Fischer, nommé ensuite gouverneur de la Banque centrale d'Israël.

Larry Summers est devenu secrétaire su Trésor en juillet 1999. C’est un protégé de David Rockefeller. Ce fut l'un des principaux artisans de l'infâme Financial Services Modernization Act, qui, purement et simplement, légitima le délit d’initié et la manipulation financière.



« Mettre le renard à la garde du poulailler »


Summers est aujourd’hui consultant pour Goldman Sachs et directeur général de DE Shaw Group, un organisme de fonds spéculatifs. En tant que gestionnaire de fonds de spéculation, ses contacts avec les Finances ainsi que Wall Street lui procurent de précieuses informations privilégiées sur le mouvement des marchés financiers. Sous la gouverne de Larry Summers, et en conséquence directe de la crise financière, le DE Shaw Group a fait des bénéfices records. À la fin octobre 2008, à l’apogée de la crise financière, le DE Shaw Group a annoncé 7 milliards de dollars de revenu, en augmentation de 22 pour cent sur l'année précédente, « avec près de trois fois plus d'argent dans la main qu’il y a un an » (2theadvocate.com 31 octobre 2008).

Mettre un gestionnaire de fonds de spéculation (ayant des liens avec l’establishment financier de Wall Street) en charge des Finances équivaut à placer le renard à la garde du poulailler.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par isabella le Lun 17 Nov 2008 - 0:07

Le Consensus de Washington


Summers, Geithner, Corzine, Volker, Fischer, Phil Gramm, Bernanke, Hank Paulson, Rubin, sans oublier Alan Greenspan, et autres, sont des copains. Ils jouent au golf ensemble ; ils ont des liens avec le Council on Foreign Relations et les Bilderberg ; ils agissent de concert conformément aux intérêts de Wall Street ; ils se rencontrent à huis clos ; ils sont sur la même longueur d'onde ; ils sont démocrates et républicains.

Bien qu'ils puissent être en désaccord sur certaines questions, ils sont fermement attachés au consensus Washington-Wall Street. Ils sont absolument impitoyables dans la gestion de leurs opérations économiques et financières. Leurs actions sont motivées par le profit. En dehors de leur strict intérêt envers le « rendement » des « marchés, » ils sont peu concernés par la « vie des êtres humains, » par l’impact de l’éventail d’implacables réformes macro-économiques et financières sur la vie des gens, réformes qui poussent à la faillite des secteurs entiers de l'activité économique.

Le raisonnement sous-jacent au discours économique néolibéral est souvent cynique et méprisant. À cet égard, le discours économique de Lawrence Summers se distingue. Il est connu chez les écologistes pour avoir proposé de déverser les déchets toxiques dans les pays du tiers monde, car, là-bas, les gens ont la vie plus courte et le coût de main-d'œuvre est extrêmement bas, ce qui signifie essentiellement que la valeur de marché des gens du tiers monde est très inférieure. Selon Summers, cela rend l’exportation des matières dangereuses vers les pays pauvres beaucoup plus « rentable ». En 1991, une note de service controversée de la Banque mondiale, signée par l’économiste en chef Larry Summers, indique ce qui suit (extraits, souligné par l’auteur) :


Date : 12 décembre 1991 – Pour : Distribution – De : Lawrence H. Summers – Objet : GEP [GEP signifie Bonnes Pratiques Environnementales, ndt]

Industries « sales « : Juste entre vous et moi, la Banque mondiale ne devrait-elle pas encourager DAVANTAGE la migration des industries sales vers les pays les moins développés ? Je pense à trois raisons :

1) La mesure du coût de la pollution altérant la santé dépend des gains prévus de l'augmentation de la morbidité et de la mortalité. .. De ce point de vue une quantité donnée de pollution affectant la santé doit être faite dans le pays ayant les coûts les plus faibles, qui sera le pays dont les salaires sont les plus bas. Je pense que la logique économique derrière le déchargement de déchets toxiques dans le pays aux salaires les plus bas est irréprochable et nous devons la regarder en face.

2) Le coût de la pollution est susceptible d'être non linéaire, car l’augmentation initiale de pollution a sans doute un coût très bas. J'ai toujours pensé que les pays sous-peuplés d'Afrique sont infiniment peu pollués, la qualité de leur air est sans doute considérablement peu rentable par rapport à Los Angeles ou Mexico. Ce qui empêche l’amélioration du bien-être mondial du commerce de la pollution de l'air et des déchets, c’est le seul fait déplorable que tant de pollution soit produite par des industries non négociables (transport, production d'électricité), et que le coût unitaire du transport des déchets solides soit si élevé.

3) La demande d’un environnement propre pour des raisons esthétiques et de santé est susceptible d'avoir une très grande élasticité de revenus. [La demande augmente avec le niveau de revenu]. L'inquiétude à propos d’un agent ayant une chance sur un million de provoquer le cancer de la prostate est de toute évidence beaucoup plus élevée dans un pays où les gens survivent au cancer de la prostate que dans un pays où le taux de mortalité des moins de 5 ans est de 200 pour mille. . .

www.globalpolicy.org/socecon/envronmt/summers.htm

L’attitude de Summers sur l'exportation de la pollution vers les pays émergents a eu un impact marqué sur la politique environnementale des États-Unis :

En 1994, « pratiquement tous les pays du monde se sont dissociés des réflexions de « logique économique » de M. Summers formé à Harvard, sur le déversement des poisons des pays riches chez leurs voisins plus pauvres, et ils ont décidé d'interdire l'exportation des déchets dangereux de l'OCDE vers les pays [émergents] non membres de l'OCDE dans le cadre de la Convention de Bâle. Cinq ans plus tard, les États-Unis sont l'un des rares pays n'ayant toujours ni ratifié la Convention de Bâle ni l'Amendement d'Interdiction de la Convention de Bâle sur l'exportation des déchets dangereux de l'OCDE vers les pays hors OCDE. (Jim Valette, La guerre contre la Terre de Larry Summers, Counterpunch, non daté)



Crise asiatique de 1997 : Répétition générale des choses à venir


Au cours de l’année 1997, la spéculation monétaire, instrumentée par de grandes institutions financières et dirigée contre la Thaïlande, l'Indonésie et la Corée du Sud, a favorisé l'effondrement des monnaies nationales et le transfert de milliards de dollars des réserves des banques centrales entre les mains de financiers privés. Plusieurs observateurs ont signalé la manipulation délibérée du marché des actions ordinaires et des devises par des banques d’affaires et des sociétés de courtage.

Bien que les accords de plan de sauvetage asiatiques étaient négociés officiellement par le FMI, les grandes banques de commerce de Wall Street (dont Chase, Bank of America, Citigroup et JP Morgan), ainsi que les « cinq grandes » banques d'affaires (dont Goldman Sachs, Lehman Brothers, Morgan Stanley et Salomon Smith Barney) ont été «consultées» sur les clauses à inclure dans ces accords.


Le Trésor des États-Unis, en lien avec Wall Street et les institutions de Bretton Woods, ont joué un rôle central dans la négociation des accords de sauvetage. Larry Summers et Timothy Geithner, ont participé activement au nom du Trésor des États-Unis au sauvetage de la Corée du Sud en 1997 :

[En 1997] MM Summers et Geithner s’activaient à persuader M. Rubin de soutenir l'aide financière à la Corée du Sud. M. Rubin se méfiait de pareille mesure, s’inquiétant du fait que fournir de l'argent à un pays en situation désespérée pourrait être une affaire perdue d’avance. . . (WSJ, 8 novembre 2008)

Ce qui est arrivé en Corée du Sud du fait des conseils du secrétaire adjoint au Trésor Larry Summers et des autres, n'a rien à voir avec l’« aide financière. »

Le pays a été littéralement mis à sac. Le sous-secrétaire des Finances, David Lipton, a été envoyé à Séoul en début décembre 1997. Des négociations secrètes ont été engagées. Washington a exigé le congédiement du Ministre des Finances de Corée du Sud et l’acceptation sans réserve du « sauvetage » du FMI.

Aussitôt après sa nomination, le nouveau secrétaire au Trésor, qui était un ancien fonctionnaire du FMI et de la Banque mondiale, est parti précipitamment à Washington pour des « consultations » avec son ancien collègue Stanley Fischer, directeur général adjoint du FMI.

« Le corps législatif coréen s’est réunis en sessions extraordinaires le 23 décembre. La décision finale, concernant le marché de 57 milliards de dollars, a été prise le lendemain, le 24 décembre, lors du réveillon de Noël, après les heures de bureau à New York. Les plus hauts financiers de Wall Street, de Chase Manhattan, Bank America, Citicorp et JP Morgan, ont été convoqués pour une réunion à la Banque de la Réserve fédérale de New York. C’est aussi dans la salle du réveillon de Noël oû se retrouvaient les représentants des cinq grandes banques d’affaires de New York, notamment Goldman Sachs, Lehman Brothers, Morgan Stanley et Salomon Smith Barney. Et à minuit, au réveillon de Noël, recevant le feu vert des banques, le FMI a accordé à la hâte 10 milliards de dollars à Séoul pour répondre à l'avalanche de dettes à court terme venant à échéance.

Les coffres de la Banque centrale de Corée du Sud ont été mis à sac. Les créanciers et les spéculateurs attendaient anxieusement pour toucher leur butin. Ces mêmes institutions, qui spéculaient contre la victoire coréenne, ont encaissé l’argent du plan de sauvetage du FMI. C’était une escroquerie.» (Voir Michel Chossudovsky, The Recolonization of Korea, publié par la suite en chapitre de The Globalization of Poverty and the New World Order, Global Research, Montréal, 2003.)

Cette « puissante médecine économie » est la prescription du Consensus de Washington. « Souffrance à court terme pour gains à long terme » était la devise de la Banque mondiale durant la période où Lawrence Summers était économiste en chef. (Voir IMF, World Bank Reforms Leave Poor Behind, Bank Economist Finds, Bloomberg, 7 novembre 2000)

Nous avons affaire à tout un « réseau de vieux copains » fonctionnaires et conseillers du Trésor, de la Réserve fédérale, du FMI, de la Banque mondiale, des groupes de réflexion de Washington, qui sont en lien permanent avec les principaux bailleurs de fonds de Wall Street.

Quel qu’il soit, celui que choisira l’équipe de transition d’Obama fera partie du Consensus de Washington.



La Financial Services Modernization Act de 1999


Ce qui est arrivé en octobre 1999 est décisif.

À la suite de longues négociations à huis clos dans les salles de réunion de Wall Street, dans lesquelles Larry Summers joua un rôle central, le cadre réglementaire contrôlant les puissants conglomérats bancaires de Wall Street fut abrogé « d’un trait de plume. »

Larry Summers travaillait en étroite collaboration avec le sénateur Phil Gramm (1985-2002), président du comité sénatorial des banques, qui fut l'artisan législatif de la Gramm-Leach-Bliley Financial Services Modernization Act, promulguée le 12 novembre 1999 (voir la photo de groupe ci-dessus). (Pour le texte complet voir sur le site du Congrès des États-Unis : Pub.L. 106-102 ). En tant que sénateur du Texas, Phil Gramm fut étroitement associé à Enron.

En décembre 2000, en fin du mandat de Clinton, Gram présenta un deuxième projet de loi appelé Gramm-Lugar Commodity Futures Modernization Act (FSMA), qui ouvrait la voie à l'attaque spéculative dans les produits de base, notamment le pétrole et les denrées alimentaires.

«Cette loi, a-t-il déclaré, permettrait de s'assurer que ni la SEC ni la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) ne pouvaient contrôler les affaires des produits financiers modernes appelés swaps, et donc " protégerait les institutions financières de la sur-réglementation » et la « positon de leader mondial de notre secteur des services financiers dans le nouveau siècle. » (Voir David Corn, Foreclosure Phil, Mother Jones, juillet-août 2008)

Phil Gramm était le premier choix de McCain pour le poste de secrétaire au Trésor.

Dans le cadre des nouvelles règles de la FSMA, ratifiée par le Sénat américain en octobre 1999 et approuvée par le Président Clinton, les banques commerciales, sociétés de courtage, fonds spéculatifs, investisseurs institutionnels, fonds de pension et compagnies d'assurance, peuvent investir librement dans toute autre entreprise, ainsi que regrouper entièrement leurs opérations financières.

Un « supermarché financier mondial » a été créé, ouvrant la voie à une énorme concentration de puissance financière. L'un des personnages clefs à l’origine de ce projet fut le secrétaire au Trésor Larry Summers, en coopération avec David Rockefeller. Summers décrivait la FSMA comme « le fondement législatif du système financier du 21ème siècle. » Ce fondement législatif est l'une des principales raisons de la débâcle financière de 2008.



Désarmement financier


Il ne peut y avoir de solution constructive à la crise, sauf réforme majeure dans le système financier, ce qui implique, entre autres, le gel du négoce spéculatif et la «neutralisation des marchés financiers.» Le projet de neutralisation des marchés financiers fut proposé pour la première fois dans les années 40 par John Maynard Keynes, comme un moyen d’instaurer un système monétaire international multipolaire. (Voir JM Keynes, Activities 1940-1944, Shaping the Post-War World: The Clearing Union, The Collected Writings de John Maynard Keynes, Royal Economic Society, Macmillan et Cambridge University Press, Vol. XXV, Londres 1980, p. 57) .



Le commun des mortels contre Wall Street


Où sont «les candidats du Main Street» retenus par Obama ? C’est-à-dire, ceux qui obéissent aux intérêts des gens des quatre coins des États-Unis. Aucun leader du milieu communautaire ou représentant des travailleurs n’est sur la liste des postes clefs d’Obama.

Le président élu désigne les artisans de la déréglementation financière.

Aucune réforme financière constructive ne peut être adoptée par des fonctionnaires nommés par Wall Street et agissant en son nom.

Ceux qui en 1999 ont incendié le système financier, sont rappelés pour éteindre le feu.

La « solution » du « sauvetage » proposée pour la crise provoque davantage de débâcle économique.

Il n'y a aucune solution politique à l'horizon.

Les conglomérats bancaires mènent le bal. Ils décident de la composition du gouvernement Obama. Ils ont aussi choisi l'ordre du jour du sommet financier de Washington (15 novembre 2008), prévu pour jeter les bases de la création d'un nouveau «système financier mondial.»

Le plan de Wall Street a déjà été discuté derrière les portes closes : le programme secret est d'établir un système monétaire international unipolaire, dominé par la puissance financière des États-Unis, qui à son tour serait protégée et sécurisée par la supériorité militaire du pays.



Le néolibéralisme à « visage humain »

Rien n'indique qu’Obama rompra les ponts avec ses commanditaires de Wall Street, qui ont largement financé sa campagne électorale.

Goldman Sachs, JP Morgan Chase, Citigroup, Microsoft de Bill Gates sont parmi ses principaux donateurs de la campagne.

Au nombre des individus les plus riches du monde, Warren Buffett n’a pas fait que soutenir la campagne électorale de Barak Obama, il est membre de son équipe de transition, jouant un rôle clef dans la formation de ses ministères.

À moins d’un bouleversement majeur dans le système des nominations politiques aux postes clefs, un ordre du jour économique alternatif de Barack Obama axé sur la lutte contre la pauvreté et la création d'emplois est grandement improbable. Ce à quoi nous assistons est la continuité.

Obama procure un « visage humain » au statu quo. Ce visage humain sert à tromper les Étasuniens sur la nature de l'économie et de l’action politique.

Les réformes économiques néolibérales restent inchangées.

L’essentiel de ces réformes, dont le « plan de sauvetage » des plus importantes institutions financières étasuniennes, détruit en fin de compte l'économie réelle, tout en forçant à la faillite des régions entières du secteur manufacturier et de l'économie des services.



Original : Who are the Architects of Economic Collapse? Will an Obama Administration Reverse the Tide?, publié le 9 novembre 2008.

Traduction libre de Pétrus Lombard. Révisée par Julie Lévesque pour Mondialisation.ca.



Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur d'économie à l'Université d'Ottawa. Il est l'auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (best-seller international publié en 11 langues).

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par mikee le Lun 17 Nov 2008 - 9:39

Isabella Je pense que certaine personne sont tout a fait d'accord avec ce que tu avance mais que pense tu que de simple homme peuvent faire contre le gouvernement de satan.

Seul Dieu peut nous aidez a y voir plus clair et ce qu'il nous demande en prioriter ces d'etre pres et d'avoir une relation personnel avec lui.


De plus enormement de ces enfants se font embobiner a la messe bien que le seigneur y soit encore present durant la communion.
Il n'y a plus de temoignage pour avertir de tout ce qui se passe
personne n'est au courant qu'une puce electronique circule
personne n'est au courant d'un gouvernement mondial
personne n'est au courant du plan qui est preparer pour tous les detruires.
La derniere fois que je suis partie a la messe j'ai eu l'espace d'un moment eu l'impression durant le chant d'entendre un peu d'un passage de shakira la colombienne que j'aime bien mais voila c tres gros je trouve.
Le catechisme ces devenus du gros n'importe quoi car on a l impression que l'eglise appartien a tout un chacun et que se sera a celui qui a plus de connaissance que les autres (orgueil quand tu nous tien)
Tout le monde maintenant prend la communion a la main
plus personne ou peu se mette a genous durant la communion.
Avant la fin de la messe plusieur personne intervienne pour venter les merites de tel ou tel personnage qui contribue soit disant a l'amelioration de leur paroisse.
Beaucoup font de la publicité ou incite les fidele a donner de l'argent pour leur activité.
On ne parle finalement pratiquement pas de la vierge marie mais il en font une alusion rapide le jour de sa fete.
Les message sont pourtant tous alarment et ce n'est pas l'eglise qui l'est rapporte au fidele.
On n'entend plus du tout parler de saint michel archange ou de sait joseph des personne qui sont extremement importante pour cette fin des temps que nous vivons.
Bref l'eglise n'est plus ce qu'elle est et j'ai de plus en plus de mal a y aller car a chaque messe je ressent la tromperie et elle est enorme
Il sont reussi a changer la messe et a y integrer l'ennemie sans que personne s'en appercoive.
Ces pourquoi je ne peut qu'etre en desacord avec un certain nombre qui savait que ces chose allais arriver et qui aujour dhui les nie et ne sont finalement pas objectif.

mikee
Combat avec Sainte Marie

Messages : 1665
Inscription : 15/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Marie Michel le Lun 17 Nov 2008 - 10:20

Mikee si l'église que vous fréquentez est telle que vous la décrivez je comprends votre désarroi.Pour ma part vivant près d'une grande ville de Bretagne,les messes y sont recueillies, priantes et pas du tout ce que vous dites.Pouvez-vous changer facilement de paroisse?Il est très important de pouvoir pleinement entrer dans le mystère. Bon courage dans votre recherche.
avatar
Marie Michel
Avec l'Archange Saint Michel

Féminin Messages : 177
Inscription : 04/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par lau le Lun 17 Nov 2008 - 11:09

Ma réponse n'a rien à voir avec le fil initial, mais il est important de répondre à votre désarroi, cher Mikee.

je vous comprends tout à fait, cher Mikee, face à cette "messe" qui n'a plus aucun sens... face aux mensonges... face au théâtre qu'on y joue... face aux oublis de prier Notre Sainte Mère, la Sainte Vierge Marie, etc

j'ai vécu la même chose que vous, Mikee. Et j'ai changé plusieurs fois de paroisses mais là n'était pas la solution ! Je me suis mise à lire des ouvrages, je me renseignais sur ce qui se passait au sein de l'Eglise... la transformation "sous nos yeux" de la messe, l'oubli du catéchisme, le non-respect de la Sainte Eucharistie, les chants parlant de lumière, de couleur, de joie, bref de tout sauf de Jésus, du SEigneur, de l'Esprit Saint, de la Ste Vierge...
Quel écoeurement ! Les prêtres se promenant dans le choeur pour aller discuter voire rigoler avec un autre ou avec une femme (payée par l'évêché 100 euros par mois) et qui anime la lecture et les intentions de prière, le prêtre assis pendant qu'un laïc (si ce n'est pas une femme ) distribue la communion à la main... Un baiser de paix qui n'a en fait pour but que de se salir les mains avant d'aller communier, but aussi d'empêcher le recueillement des fidèles, baiser de paix qui ne veut rien dire du tout puisqu'il ne s'agit pas de la même paix mais celle du Christ qui est le seul à pouvoir nous la donner !

J'ai essayé aussi chez les charismatiques et là, c'était encore pire ! Un vrai concert, des applaudissements, des chants très hauts que personne ne peut chanter, et un "communautarisme pro-charismatique" totalement anti-chrétien !

Puis un jour, j'ai décidé d'aller à la Sainte Messe, la messe traditionnelle, la véritable messe de toujours, celle de nos parents et grands-parents... Quelle beauté, quel respect du rite, quel recueillement même chez les tout-petits enfants à qui on apprend à bien se tenir et qui prient les petites mains jointes, des chants que tout le monde connaît et peut chanter, de magnifiques chants à la Ste Vierge et pour la France (!), des prêtres attachés à leur vocation et non à faire du "social" car beaucoup confondent aujourd'hui "prêtre" et "assistante sociale" (!), des prêtres attentifs aux fidèles, respectueux des sacrements (Ste Eucharistie et Confession véritable et non bavardage/discussion), des sermons emprunts de la Parole de Dieu et du catéchisme de l'Eglise catholique qui nourrit pour la semaine, et non des niaiseries sur la voiture du voisin, ou sur les problèmes de quartier ou l'action sociale du quartier, non un véritable sermon (!), une communion à genoux et donnée sur la langue bien sûr, des enfants de choeur que l'on appelle plus communément "servants" d'autel car ils "servent "réellement (!)... Une beauté liturgique qui conduit l'âme vers le Très-Haut !


Oui, Mikee, je vous conseille vivement de trouver une vraie messe, la messe traditionnelle car cette messe n'a jamais été trafiquée au bon gré du prêtre ou des laïcs. La révision du missel ayant été ordonnée par le concile de Trente, saint Pie V codifia ce qui était le missel de l'Église de Rome en 1570 et en étendit l’usage à toute l’Église latine. Ce missel était quasi identique au premier missel imprimé en 1474. La Messe dite « de Saint Pie V » est donc plus ancienne que sa date de promulgation. La liturgie tridentine n'en est pas moins un témoin de la tradition ecclésiastique dont le Saint-Siège a souhaité que l'usage soit maintenu et préservé comme un trésor de la tradition commune.

Le Concile de Trente, réuni entre 1542 et 1563, en établissant son « exposition de la doctrine touchant le sacrifice de la messe », lors de sa XXIIe session du 17 septembre 1562, veut défendre la doctrine catholique sur la messe des errements issus de la réforme protestante.

Suite à la promulgation de la Sainte Messe par St Pie V, voici ce qu'il écrivait :

...Qu'absolument personne, donc, ne puisse déroger à cette page qui exprime notre permission, notre décisions, notre ordonnance, notre commandement, notre précepte, notre concession, notre indult, notre déclaration, notre décret et notre interdiction, ou n'ose aller témérairement à l'encontre de ces dispositions. Si cependant, quelqu'un se permettait une telle altération, qu'il sache qu'il encourrait l'indignation de Dieu tout puissant et de ses bienheureux apôtres Pierre et Paul.

Donné à Rome, à Saint-Pierre, l’an mil cinq cent soixante dix de l’Incarnation du Seigneur, en la cinquième année de Notre pontificat.

Sa Sainteté le Pape Pie V



Je connais d'autres personnes comme vous, Mikee, qui souffrent de ce vide de la messe actuelle, qui sont malheureux et découragés car ils ne sont plus nourris. Ce n'est plus le sacrifice de l'autel , mais le repas pris autour de la table ! A utiliser ces mots "table" et "repas", il est normal que le sacré soit mis à l'écart et que les fidèles désertent notre pauvre Eglise !

Depuis que je vais à la Sainte Messe, j'ai retrouvé ce sens du sacré ; j'ai progressé dans ma vie spirituelle parce que nourrie du Christ et de Sa Parole à son Saint Sacrifice (Sainte Messe) et parce que j'y ai trouvé des prêtres capables de répondre à mes questions de foi, de proposer des solutions à mes problèmes personnels, etc car ces prêtres ont une véritable formation théologique (!!!) ce qui manque dans les séminaires dits modernes.

L'Eglise renaîtra, ressuscitera de sa passion... et ce sera avec la Sainte Messe !

lau
Pour le roi

Messages : 633
Inscription : 08/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par roselyne le Lun 17 Nov 2008 - 11:51

chère Lau,
Comme je suis d'accord avec vous au sujet d'une Sainte Messe!
J'ai la chance d'habiter une petite ville, le prêtre de notre paroisse est encore en soutane! durant les sermons il n'hésite pas à parler du démon, de la confession, il est très "amoureux" de la Sainte Vierge Marie et chaque messe est clôturée par ou des chants la célébrant ou des prières qui lui sont adressées. La communion se fait à genoux mais ceux qui le désirent peuvent res ter debout et avoir l'Hostie à la main.
Je suis en train de lire un livre : Confidences de Jésus à ses pr^tres et à ses fidèles de Mgr Ottavio Michelini les messages datent de 1975 à 1978 et déjà notre Seigneur se désespère de l'état de son église, ce problème n'est donc pas nouveau, il nous demande de prier pour ses consacrés: prêtres, évêques et même cardinaux!!
Mais de Saints prêtres existent toujours, il s'agit de les trouver.
N'oublions pas que Jésus est toujours présent dans son églisse et que celle-ci sera bientôt renouvelée. Prions pour que cela arrive très vite!!!
Amicalement
Roselyne
avatar
roselyne
Pour le roi

Féminin Messages : 647
Age : 64
Localisation : normandie
Inscription : 15/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par isabella le Lun 17 Nov 2008 - 21:00

mikee a dit :

Isabella, je pense que certaines personnes sont tout à fait d'accord avec ce que tu avances, mais que penses-tu que de simples hommes peuvent faire contre le gouvernement de Satan ?

mikee,

Votre réponse me refait penser à un extrait de l’Apocalypse :

Et ils adorèrent le dragon qui avait donné le pouvoir à la bête, et ils adorèrent aussi la bête, EN DISANT : QUI EST SEMBLABLE A LA BETE, ET QUI POURRA COMBATTRE CONTRE ELLE? (Apocalypse 13:4).

OUI, DE FAÇON SURPRENANTE, LE FAIT DE DIRE « QUE PEUT-ON FAIRE CONTRE LA BETE ? QUE PEUT-ON FAIRE CONTRE SATAN ? » EST UNE AUTRE ABOMINATION, ET UNE FAÇON D’ADMIRER LA BETE ET SA SOI-DISANT « TOUTE –PUISSANCE » !!!

LORSQUE NOUS SOMMES ACCOMPAGNES DE DIEU, DE L’ESPRIT SAINT, NOUS SOMMES PLUS FORTS QUE SATAN !

Que des « chrétiens » se demandent « que pouvons-nous faire contre Satan » est donc une insulte aux yeux de Dieu et un manque de foi manifeste.

C’est ce manque de foi et cette paresse qui sont à l’origine de la plupart des maux modernes : n’ayant pas réagi au départ, on a laissé le mal grandir, jusqu’à parvenir au mal extrême actuel !

CE QUE LA BIBLE NOUS DIT CONCERNANT LES GENS QUI ADORENT LA BETE OU SON IMAGE ? VOICI LA REPONSE :

Et un troisième Ange suivit ceux-là, disant à haute voix : Si quelqu'un adore la bête et son image, et qu'il en prenne la marque sur son front, ou en sa main,
Celui-là aussi BOIRA DU VIN DE LA COLERE DE DIEU, DU VIN PUR VERSE DANS LA COUPE DE SA COLERE, ET IL SERA TOURMENTE DE FEU ET DE SOUFRE DEVANT LES SAINTS ANGES, ET DEVANT L'AGNEAU.
Et la fumée de leur tourment montera aux siècles des siècles, et ceux-là n'auront nul repos ni jour ni nuit qui adorent la bête et son image, et quiconque prend la marque de son nom.
(Apocalypse 14:9-11)


De "simples hommes", comme vous dites, peuvent être accompagnés de l'Esprit Saint, et possèdent donc le pouvoir suprême pour destituer, lutter et abattre le nouvel ordre mondial et ses pions. Ce combat est VITAL pour un monde sain et dans lequel le mal est réduit au minimum.

L'apathie généralisée en dit long sur la dégénérescence et le flétrissement par le péché qui caractérisent notre triste époque.

Certains de nos ancêtres (et nous pouvons remonter jusqu'au peuple élu de Dieu, les Juifs de la Bible), eux au moins, plus droits et plus forts en certaines périodes de l'histoire, se seraient battus jusqu'au bout !

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par isabella le Lun 17 Nov 2008 - 21:10

Ce que nous vivons en ce moment au niveau de la crise économique correspond de façon assez troublante à ce qui est décrit dans l'Apocalypse, chapitre 18 ! Shocked

La "grande Babylone" peut être comparée au marché économique mondial, les "rois de la terre" à l'élite mondiale et aux membres des gouvernements, et les "marchands de la terre" aux financiers, aux actionnaires et aux patrons des multinationales.

Et "Babylone" est promise à un écroulement !



Lisez plutôt :


Apocalypse 18

[Description prophétique de la ruine de la grande Babylone.]

1. Après ces choses je vis descendre du ciel un autre Ange, qui avait une grande puissance, et la terre fut illuminée de sa gloire.

2. Il cria avec force à haute voix, et il dit : Elle est tombée, elle est tombée la grande Babylone, et elle est devenue la demeure des Démons, et la retraite de tout esprit immonde, et le repaire de tout oiseau immonde et exécrable.

3. Car toutes les nations ont bu du vin de sa prostitution effrénée; et les Rois de la terre ont commis fornication avec elle; et les marchands de la terre sont devenus riches de l'excès de son luxe.

4. Puis j'entendis une autre voix du ciel, qui disait : Sortez de Babylone mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous ne receviez point de ses plaies.

5. Car ses péchés sont montés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités.

6. Rendez-lui ainsi qu'elle vous a fait, et payez-lui au double selon ses uvres; et dans la même coupe où elle vous a versé [à boire], versez-lui-en au double.

7. Autant qu'elle s'est glorifiée, et qu'elle a été dans les délices, donnez-lui autant de tourment et d'affliction; car elle dit en son cur : je siège en Reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil.

8. C'est pourquoi ses plaies, qui sont la mort, le deuil, et la famine, viendront en un même jour, et elle sera entièrement brûlée au feu; car le Seigneur Dieu qui la jugera, est puissant.

9. Et les Rois de la terre, qui ont commis fornication avec elle, et qui ont vécu dans les délices, la pleureront, et mèneront deuil sur elle en se battant la poitrine, quand ils verront la fumée de son embrasement;

10. Et ils se tiendront loin pour la crainte de son tourment, et diront : hélas! hélas! Babylone, la grande Cité, cette Cité si puissante, comment ta condamnation est-elle venue en un moment?

11. Les marchands de la terre aussi pleureront, et mèneront deuil à cause d'elle, parce que personne n'achète plus de leur marchandise;

12. Qui sont des marchandises d'or, d'argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d'écarlate, de toute sorte de bois odoriférant, de toute espèce de meubles d'ivoire, et de toute espèce de vaisseaux de bois très
précieux, d'airain, de fer, et de marbre;

13. Du cinnamome, des parfums, des essences, de l'encens, du vin, de l'huile, de la fine fleur de farine, du blé, des bêtes de charge, des brebis, des chevaux, des chariots, des esclaves, et des âmes d'hommes.

14. Car les fruits du désir de ton âme se sont éloignés de toi; et toutes les choses délicates et excellentes sont péries pour toi; et dorénavant tu ne trouveras plus ces choses.

15. Les marchands, [dis-je], de ces choses, qui en sont devenus riches, se tiendront loin d'elle, pour la crainte de son tourment, pleurant et menant deuil;

16. Et disant : hélas! hélas! la grande Cité, qui était vêtue de fin lin, de pourpre, d'écarlate, qui était parée d'or, ornée de pierres précieuses, et de perles, comment en un instant ont été dissipées tant de richesses?

17. Tout pilote aussi, toute la troupe de ceux qui montent sur les navires, tous les matelots, et tous ceux qui trafiquent sur la mer, se tiendront loin;

18. Et voyant la fumée de son embrasement, ils s'écrieront en disant : quelle [cité était] semblable à cette grande Cité!

19. Ils jetteront de la poussière sur leurs têtes, pleurant, et menant deuil, ils crieront en disant : hélas! hélas! la grande Cité, dans laquelle tous ceux qui avaient des navires sur la mer, étaient devenus riches par son opulence; comment
a-t-elle été désolée en un moment?

20. Ô ciel! réjouis-toi à cause d'elle; et vous aussi, saints Apôtres et Prophètes [réjouissez-vous] : car Dieu l'a punie à cause de vous.

21. Puis un Ange d'une grande force prit une pierre, [qui était] comme une grande meule, et la jeta dans la mer, en disant : Ainsi sera jetée avec impétuosité Babylone, cette grande Cité; et elle ne sera plus trouvée.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Charles-Edouard le Mar 18 Nov 2008 - 14:33

Oui et si on lis un dans Danielle ou Ezechiel? (je ne sais plus le chapitre)
"Qu'ils jeterons l'argent par les fenêtres (donc qu'elle n'aura plus de valeur)
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par mikee le Mar 18 Nov 2008 - 17:32

isabella vous ne nous apprenez rien du tout
actuellement le seigneur prepare ses enfants au vrai combat qui aura lieu durant les tribulation
Vous tentez d'echapper et demander de l'aide car la peur vous habite.
Vous utiliser le nom de Jesus christ ou mentionner les ecritures pour apater les catholique present.
Votre discourt et moderne et vous souhaitez vous battre pour se monde actuelle afin de conserver vos droit
vous ne cesser de le dire sans cesse
Ce monde ces Satan qui le dirige et non Jesus Christ .
Si je devait contribuer a aider mes frere et soeur se serait pour leur permette de se retirer de ce monde comme le seigneur ne cesse de leur dire depuis un moment deja.

Que celui qui veuille me suivre qu'il prenne sa croix et renonce a lui meme.

Ce n'est pas toi et ton orguiel petite creature qui doit aller sur le terrain pour toucher les coeurs des enfants encore endormie mais Jesus Christ a travers nous.
Car sa parole est divine et ces sa parole qui peut tout ces sa volonte egalement qui peut tout non la notre.

Tu devrais apprendre a te faire petite et ecouter en ton coeur ce que ton pere attend de toi.
Mais ne pas prendre toi meme des decisions et vouloir tout diriger car tous que l'etre humain touche et vouer a ne pas se faire si Dieu n'est pas present en lui.

mikee
Combat avec Sainte Marie

Messages : 1665
Inscription : 15/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Danielle le Mer 19 Nov 2008 - 2:08

Pourtant je pensais qu'Isabella avait compris, je lui ai fait parvenir il y a quelques temps ce message en mp :

Bonsoir Isabella,

Pour le bien de tous, surtout de ceux et celles qui ne sont que de passage sur notre forum, et pour ceux et celles qui demeurent silencieux....

SVP moins de messages décourageants pouvant conduire certaines personnes au désespoir...à la révolte...

L'Espérance est une vertu théologale

Vos messages apocalyptiques et ses appels à la révolution me chagrinent beaucoup.

Rien est impossible à Dieu, N'ayons pas peur, IL est bien là comme un bon Père qui veille sur ses enfants... c'est bien de mettre certaines infos mais il serait bien d'ajouter qu'il faut prier et mettre notre Confiance en Celui qui ne peut être vaincu par quiconque...! En demeurant près de Son Coeur nous n'avons rien à craindre et si nous devions perdre notre vie physique en ce bas monde en martyr... et bien il en sera ainsi, qu'est-ce que 20-50-80 ans de vie terrestre par rapport à l'Éternité ?

C'est avec respect que je vous envoie ce message pour vous aviser... j'espère que vous ne le prendrez pas trop personnel... il faut penser comme je le disais aux visiteurs...qui n'ont peut-être pas notre foi... Merci !

Union de prières !

Qui est comme Dieu ? Personne ! Alors gardons CONFIANCE !

Danielle

_________________
avatar
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 57
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Gilles le Mer 19 Nov 2008 - 3:56

Je dépose à nouveau le texte que j'avais placé sur un autre fil au sujet des "puces" et vos autres histoires d'horreur à "faire peur au diable lui-même" !!!

Diantre "Isabella", croyez-vous que les gens sortiront dans les rues avec des mitraillettes et des épées pour combattre "la puce" et toutes ces histoires aussi abracadabrantes les unes que les autres !

Dites-donc "Isabella"...

Vous qui clamez haut et fort le recours à la révolution et à l'anarchie...

Que pensez-vous des paroles de Celui en qui vous prétendez croire, c'est-à-dire Notre Seigneur Jésus- Christ: "Qui se sert de l'épée périra par l'épée".

Jésus était un non-violent... Il n'a jamais élevé la voix quand ses bourreaux le faisaient souffrir.
A-t-il déjà réagi violemment à Ponce-Pilate, au Roi Hérode, aux soldats romains et aux millers de personnes de son époque qui lui ont craché au visage ?
NON !
Alors, de quel droit et au nom de qui prêchez-vous la révolution et les armes ?

Gilles. Ville de Québec - Canada king

P.S.: Vous oubliez un événement important comme vous "Lau" vous l'a fait remarquer... Que faites-vous de L'Enlèvement des croyants ?
_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE.
(Psaumes 46:2)


Dernière édition par Gilles le Mer 19 Nov 2008 - 14:56, édité 1 fois
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 61
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Marie Michel le Mer 19 Nov 2008 - 14:52

Merci Danielle pour votre message à Isabella, c'est vrai cela devenait pesant et n'a pas lieu d'être sur un forum tel que celui-ci ( par contre je pense qu'il doit en exister ou de tels posts peuvent être mis ).Choisissons l'Espèrance puisque Jésus et SA très Sainte Mère nous y invite.
Union de prières
avatar
Marie Michel
Avec l'Archange Saint Michel

Féminin Messages : 177
Inscription : 04/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Charles-Edouard le Mer 19 Nov 2008 - 15:10

Par rapport à ce qu'on dit Mikee et Lau sur la messe voici un lien du plan maconnique pour la destruction de la sainte Messe et on peux remarqué que bien des points son avancé aujourd'hui!:

http://lepeupledelapaix.forumactif.com/la-franc-maconnerie-f6/plan-maconnique-pour-la-destruction-de-la-sainte-messe-t722.htm?highlight=plan
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par isabella le Mer 19 Nov 2008 - 16:15

Cher Gilles,

Ce qui est "abracadabrant" c'est votre réflexion !

Oui, il vaudrait mieux que les gens luttentn contre le mal, déboulent dans les rues et réclament avec toute la fougue que le Seigneur met dans leur corps et dans leur âme l'interdiction totale des puces implantables, nanopuces et autres technologies de mort et d'esclavage !

De nombreux combats et même des guerres furent menés par le peuple élu de Dieu afin de combattre le mal et de posséder leur indépendance. L'Ancien Testament en regorge.

Le nouvel ordre mondial et ses objectifs détestables ne sont pas des contes à dormir debout, contrairement à ce que vous tentez de faire croire sur ce forum.

Suffisamment de preuves ont été fournies à ce sujet.

Mais continuez de nier les évidences, continuez de garder les gens enchaînés, apathiques et résignés, continuez à les préparer à accepter la puce et le nouvel ordre mondial de l'Antéchrist, puisque cela vous plaît tant !

Vous devrez répondre des conséquences de ces actes devant Dieu lui-même le jour du Jugement !

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Gilles le Mer 19 Nov 2008 - 16:21

Nous verrons bien qui a raison dans quelques mois ou quelques années...

Que Dieu vou bénisse Isabella ! sunny

Gilles. Ville de Québec - Canada king
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 61
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par lau le Mer 19 Nov 2008 - 16:27

Gilles a écrit :



Dites-donc "Isabella"...
Vous qui clamez haut et fort le recours à la révolution et à l'anarchie...
Que pensez-vous des paroles de Celui en qui vous prétendez croire, c'est-à-dire Notre Seigneur Jésus- Christ: "Qui se sert de l'épée périra par l'épée".

Jésus était un non-violent... Il n'a jamais élevé la voix quand ses bourreaux le faisaient souffrir.
A-t-il déjà réagi violemment à Ponce-Pilate, au Roi Hérode, aux soldats romains et aux millers de personnes de son époque qui lui ont craché au visage ?
NON !
Alors, de quel droit et au nom de qui prêchez-vous la révolution et les armes ?

Gilles. Ville de Québec - Canada

P.S.: Vous oubliez un événement important comme vous "Lau" vous l'a fait remarquer... Que faites-vous de L'Enlèvement des croyants ?


Je suis entièrement d'accord avec Gilles. Le Christ n'a jamais demandé la violence en réponse à la violence !

Lau

lau
Pour le roi

Messages : 633
Inscription : 08/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par isabella le Jeu 20 Nov 2008 - 0:45

Voici ce qu'un prévisionniste renommé annonce pour la suite des événements aux USA. Avec le risque que nous suivions aussi en Europe... A vérifier dans le futur proche.


USA : PREVISION DES CONSEQUENCES DE LA CRISE : UN PREVISIONNISTE AMERICAIN ANNONCE UNE REVOLUTION, DES EMEUTES POUR DE LA NOURRITURE ET DES REBELLIONS LIEES AUX IMPÔTS D’ICI 4 ANS !!!



Chers amis,

L’article ci-dessous se passe de commentaire, et nous annonce ce qui risque fort d’arriver très bientôt, en tout cas d'ici la fin du mandat d’Obama, en 2012...

Précisons tout de suite qu’un « prévisionniste » n’est pas un voyant extralucide, mais fixe les grandes tendances à partir d’éléments avérés au niveau social, économique, financier et politique.

Le prévisionniste dont il est question ici, Gerald Celente, ne s’est encore jamais trompé. Et c’est lui qui nous annonce la suite des malheurs aux USA, avec notamment de la famine, allant même jusqu’à dire que les USA vont devenir un pays sous-développé !

A GARDER BIEN A L’ESPRIT LORSQUE VOUS LIREZ L’ARTICLE : NOS PAYS INDUSTRIALISES, DONT LES DIRIGEANTS CORROMPUS ET STUPIDES ONT COPIE LES PIRES EXCES DES USA, SUIVRONT TRES CERTAINEMENT LE MÊME MOUVEMENT...

La crise va donc très probablement devenir intenable, avec de la famine et des rébellions. Aux USA, ET dans nos pays aussi !

Bien entendu, si les insurrections ne sont pas suffisamment puissantes aux USA, le gouvernement félon des Etats-Unis profitera de ces révoltes – dont il est la cause - pour instaurer la loi martiale. Mais de très nombreux citoyens américains possèdent encore des armes pour se défendre contre les troupes du gouvernement dictatorial, à tel point que l’armée et la police ne devraient pas être suffisantes que pour contenir la colère populaire.

L’article, traduit pour vous en français, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE ! Vic.



Source: http://www.prisonplanet.com/celente-predicts-revolution-food-riots-tax-rebellions-by-2012.html

CELENTE PREDIT LA REVOLUTION, DES EMEUTES POUR DE LA NOURRITURE ET DES REBELLIONS LIEES AUX IMPOTS D'ICI 2012

Ce prévisionniste des tendances, célèbre pour avoir été précis par le passé, dit que l'Amérique cessera d'être une nation développée d’ici 4 ans, et que la crise sera « pire que la grande dépression »

Paul Joseph Watson
Prison Planet.com
Jeudi 13 Novembre 2008

L'homme qui a prédit le krach boursier de 1987 et la chute de l'Union soviétique prévoit à présent la révolution en Amérique, des émeutes pour de la nourriture et des rébellions liées aux impôts – le tout dans un délai de quatre ans, tout en avertissant qu’avoir de la nourriture sur la table sera une préoccupation plus pressante que d'acheter des cadeaux de Noël d'ici 2012.

Gerald Celente, le PDG du Trend Research Institute (Institut de recherche sur les tendances – cf. http://www.trendsresearch.com/ ), est renommé pour sa précision dans la prévision des événements mondiaux et économiques futurs, lesquels vous donneront froid dans le dos en examinant ce qu'il a dit sur Fox News cette semaine.

Celente dit que d'ici 2012, l'Amérique deviendra un pays sous-développé, qu'il y aura une révolution marquée par des émeutes pour de la nourriture, des rébellions de squatters, des révoltes concernant les impôts et des marches concernant l’emploi, et que les congés seront davantage basés sur l'obtention de nourriture, pas de cadeaux.

« Nous allons assister à la fin de la vente au détail pour Noël… Nous allons voir un changement fondamental avoir lieu… Mettre de la nourriture sur la table va être plus important que de mettre des cadeaux sous le sapin de Noël », a déclaré Celente, en ajoutant que la situation serait « pire que la grande dépression ».

« L'Amérique va passer par un type de transition auquel personne n’est préparé », a déclaré Celente, notant que le refus des gens à reconnaître que l'Amérique était même en récession met en évidence combien l'ampleur du problème de déni est important dans la préparation à la véritable ampleur de la crise.

Regardez le clip vidéo : http://www.prisonplanet.com/celente-predicts-revolution-food-riots-tax-rebellions-by-2012.html

Celente, qui a prédit avec succès la crise monétaire asiatique de 1997, l'effondrement hypothécaire des subprimes et la dévaluation massive du dollar américain, a déclaré à UPI en novembre dernier ( http://www.upi.com/Business_News/2007/11/19/Forecast_US_dollar_could_plunge_90_pct/UPI-48761195499806/ ) que l'année suivante serait connue sous le nom de « La panique de 2008 », ajoutant que "des géants tomberaient vers leur mort", ce qui est exactement ce à quoi nous avons assisté avec l'effondrement de Lehman Brothers, Bear Stearns et autres. Il a également déclaré que le dollar serait dévalué de près de 90 pour cent par la suite.

La conséquence de ce que nous avons vu se dérouler cette année conduirait à un abaissement du niveau de vie, a prédit Celente il y a un an, qui est également corroboré par la chute des chiffres des ventes au détail (cf. http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=75273&sectionid=3510203 ).

La perspective d’une révolution était un concept repris par un rapport du ministère britannique de la Défense l'an dernier (cf. http://www.guardian.co.uk/science/2007/apr/09/frontpagenews.news ), qui prédisait que d'ici 30 ans, l'écart croissant entre les super riches et la classe moyenne, avec une sous-classe urbaine menaçant l'ordre social, signifierait que « les classes moyennes du monde pourraient s’unir, utilisant l’accès à la connaissance, aux ressources et aux compétences nécessaires pour façonner les processus transnationaux dans l’intérêt de leur propre classe », et que « les classes moyennes pourraient devenir une classe révolutionnaire ».

Durant une autre interview récente (cf. http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1485&category=Environment ), Celente est allé plus loin sur le thème de la révolution en Amérique.

"Il y aura une révolution dans ce pays", a-t-il dit. "Elle ne va pas encore survenir, mais elle va arriver bientôt et nous allons voir une troisième partie, et ceci en a fut le catalyseur : la prise de contrôle de Washington DC, en plein jour, par Wall Street, dans ce coup d'Etat sans effusion de sang. Et ceci se produira au fur et à mesure que les conditions continuent de s'aggraver".

"La première chose à faire est de s’organiser avec des révoltes liées aux impôts. Ce sera le grand coup, parce que les gens ne peuvent pas se permettre de payer plus d'impôts scolaires, d'impôts sur la propriété, tout type d’impôt. Vous allez commencer à voir ce genre de protestations qui vont commencer à se développer".

"Cela va être très sombre. Très triste. Et il y aura beaucoup de sans-abri, comme nous n’en aurons jamais vu auparavant. Des villes constituées de tentes sont déjà en train de germer dans le pays et nous allons en voir beaucoup plus".

« Nous allons commencer à voir des zones immenses de biens immobiliers vacants ainsi que des squatters qui vivent dedans aussi. Cela va être une image du genre de celles auxquelles les Américains ne vont pas s’habituer. Cela va survenir comme un choc et, avec cela, il va y avoir beaucoup de criminalité. Et la criminalité va être bien pire qu'elle ne l'était auparavant, parce que durant la dernière dépression de 1929, les esprits des gens n’étaient pas démolis par tous ces médicaments modernes – les médicaments vendus au comptoir, les méthamphétamines sous forme de cristaux ou quoi que ce soit. Donc, vous avez une vaste sous-classe de gens très désespérés avec un esprit dynamité chimiquement au-delà de la compréhension de qui que ce soit".

Le blog George Washington (cf. http://georgewashington2.blogspot.com/2008/11/top-trend-forecaster-says-were-going-to.html ) a compilé une liste de citations attestant de la précision de Celente en tant que prévisionniste de tendances.

"Lorsque CNN veut connaître les tendances top niveau, nous les demandons à Gerald Celente".
- CNN Headline News

"Un réseau de 25 experts dont la gamme de spécialités rivaliseraitt avec beaucoup de facultés universitaires."
- The Economist

"Gerald Celente possède le talent de découvrir l’esprit du temps correct".
- USA Today

"Il n'y a pas de meilleur prévisionniste de tendances que Gerald Celente. Cet homme sait de quoi il parle".
- CNBC

"Ceux qui prennent leurs prédictions avec sérieux... pensent au Trend Research Institute".
- Le Wall Street Journal

"Gerald Celente possède toujours une longueur d'avance sur les tendances et étrangement sur la marque... il est l'un des prévisionnistes les plus précis."
- The Atlanta Journal-Constitution

«M. Celente piste les tendances sociales, économiques et d’affaires du monde pour les clients des entreprises."
- Le New York Times

«M. Celente est un gars très intelligent. Nous sommes en mesure de nous informer sur les tendances grâce à cette autorité."
- 48 Hours, CBS News

"Gerald Celente possède un solide bilan. Il a tout prédit, depuis le krach boursier de 1987 et la disparition de l'Union soviétique jusqu’au marketing écologique et la réduction de la taille des entreprises."
- The Detroit News

"Gerald Celente a prévu de le krach boursier de 1987, le « marketing vert » et l'essor des cafés pour gourmets."
- Le Chicago Tribune

"Le Trend Research Institute est le Standard and Poors de la culture populaire."
- Le Los Angeles Times

"Si Nostradamus était vivant aujourd'hui, il aurait de la difficulté à suivre Gerald Celente."
- Le New York Post

Et voilà – on peut difficilement considérer qu’il s’agit du travail allumé d’un conspirationniste vantard, n’est-ce pas ? Le prix pour ne pas avoir tenu compte de ses avertissements sera beaucoup plus élevé que le coût de la préparation actuelle du futur. La nourriture stockable et l'or sont deux bons endroits par où commencer.

isabella
Avec Saint Joseph

Messages : 1455
Inscription : 29/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Charles-Edouard le Mer 24 Déc 2008 - 11:07

Les signes de récession se multiplient aux Etats-Unis et en Europe, le FMI appelle à la mobilisation
La Tribune.fr - 23/12/2008 à 10:57 - 563 mots

Des Etats-Unis au Royaume-Uni, de l'Espagne au Danemark, des Pays-Bas à la Pologne, les chiffres sur le recul ou au moins la stagnation de l'activité et la remontée du chômage se multiplient. Le Fonds monétaire international souligne l'ampleur de la crise et prône des mesures de soutien.
Les mauvais chiffres sur la conjoncture occidentale se mulitplient en cette fin d'année. D'abord en Europe et notamment au Royaume-Uni qui annonce son pire chiffre de PIB (produit intérieur brut) depuis 1990. L'activité outre-Manche a en effet reculé de 0,6% au troisième trimestre. Sur un an, la hausse ne ressort plus qu'à 0,3%. Les prévisions initiales avaient donné une baisse de 0,5% La production industrielle est déjà en récession (deux trimestres consécutifs de recul d'activité) avec une baisse de 1,4% au troisième trimestre après un recul de 0,9% au deuxième. Mais tous les voyants (services, investissements, dépenses des ménages) sont passés dans le rouge. D'ailleurs, le chiffre des prêts immobiliers acceptés au Royaume-Uni en novembre a plongé à son plus bas niveau en 14 ans, en chute sur un an de 61% à 17.773 dossiers positifs.

Il en va de même en Espagne, les deux pays étant très touchés (comme aux Etats-Unis) par la crise immobilière après avoir connu de longues années la flambée des prix de la pierre. D'ailleurs, ce mardi, Le ministère espagnol de l'Economie annonce que selon son indice ISA, l'activité a plongé dans le pays de 1,5% au quatrième trimestre. Du coup, après le - 0,2% du troisième trimestre, ce serait le deuxième trimestre consécutif de recul du PIB et donc la récession. Elle pourrait se prolonger en 2009 (les experts attendent -1% sur l'année) voire aussi en 2010 sur fond d'envolée du chômage qui monte vers les 15% voire les 20% pour les prochains mois.

Presque tous les membres de l'Union européenne sont touchés de plein fouet par le ralentissement économique. Même la Pologne qui connait en novembre sa première hausse du chômage en neuf mois à 9,1% contre 8,8% en octobre et 3,199 millions de chômeurs pour un nombre d'habitants de 38 millions. La banque centrale a réagi en tentant de soutenir l'activité via une nouvelle baisse des taux de 0,75 point ce mardi pour ramener le taux minimal d'intervention, son principal taux, à 5%, après déjà un recul de 0,25 point un mois plus tôt.

Aux Pays-Bas, la stagnation de l'économie se confirme avec un PIB stable au troisième trimestre par rapport au deuxième. Au Danemark, la situation est encore plus mauvaise avec un recul de l'activité de 0,4% au troisième trimestre et de 1,2% sur un an.

Aux Etats-Unis, le chiffre définitif et très attendu du PIB au troisième trimestre a été confirmé avec un recul comme prévu de 0,5%, marqué par un fort recul des dépenses de consommation des ménages américains et des investissements des entreprises. Ce recul de l'activité, le plus important depuis 2001 (mais ce n'est pas encore la récession, l'activité ayant progressé de 2,8% au deuxième trimestre), s'accompagne d'une nette réduction de l'inflation avec un indice "core" également au troisième trimestre revu en baisse à 2,4% contre 2,6% précédemment annoncé.

Le FMI, fonds monétaire international, souligne d'ailleurs, par la voix de son chef économiste Olivier Blanchard, interviewé dans Le Monde, qu'il s'agit d'une "crise d'une amplitude exceptionnelle dont la principale composante est un effondrement de la demande". Il souligne le risque qu'elle se transforme en "grande dépression" notamment si les banques ne rouvrent pas au plus vite le robinet du crédit et si les Etats ne donnent pas plus d'ampleur à leurs plans de relance, en les portant si besoin de 2% à 3% du PIB alors que l'Union européenne par exemple n'en est qu'à 1,4%.
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Patmos le Dim 28 Déc 2008 - 6:24

Les nouveaux nazis, qui font partie de l'élite mondiale, se mêlent de vouloir mettre en place le nouvel ordre économique mondial qui n'est autre qu'une dictature... Une illustration éloquente et claire, ci-dessous.


CRISE ECONOMIQUE : GEORGE SOROS : UN MEMBRE DE L'ELITE MONDIALE ET UN AMI DES NAZIS QUI SE PROPOSE DE PARTICIPER A LA "REORGANISATION" DU SYSTEME FINANCIER MONDIAL !!!



Chers amis,

Voici un article absolument CAPITAL et qui se passe de tout commentaire...

OUI, LES NAZIS SONT BIEN DE RETOUR, ET ILS FONT PARTIE DE l'ELITE MONDIALE ! C'EST LE CAS DU MILLIARDAIRE GEORGE SOROS, QUI SE PROPOSE DE JOUER UN RÔLE IMPORTANT DANS LA SOI-DISANT "REORGANISATION" DU SYSTEME FINANCIER MONDIAL (une réorganisation qui, comme nous l'avons vu, doit permettre l'instauration d'un "nouvel ordre économique mondial", c'est-à-dire d'une DICTATURE économique mondiale et la fin de toute souveraineté - y compris économique - pour les Etats-nations) !

Que l'on condamne cette crapule pour ses crimes au plus vite !

L'article-choc, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE ET BONNE RUINE ! Vic.




Source : http://www.solidariteetprogres.org/article4882.html


LE SYSTEME FINANCIER VA-T-IL ETRE REORGANISE PAR UN ANCIEN NAZI SPECULATEUR ?


2 décembre 2008 - 18:57

2 décembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – C’est à Curitiba, dans l’Etat de Paraná, au Brésil, que se tiendra du 7 au 11 décembre, la grande conférence alternative sur la réorganisation du système financier, appelée des vœux du gouverneur local, Roberto Requiao. Cependant, les experts et les représentants officiels russes, italiens, chinois et brésiliens qui s’y rendront doivent savoir avant d’embarquer que cette initiative est, en réalité, ni plus ni moins qu’un faux-nez de l’oligarchie britannique.

D’abord, l’un des principaux intervenants n’est autre que l’économiste keynésien Thomas Palley, [*] proche collaborateur et adorateur du « spéculateur-philanthrope » (sic) George Soros. Américain diplômé de la prestigieuse université anglaise d’Oxford, Palley a dirigé le Projet pour la réforme de la mondialisation à l’Open society Institute de Soros. Pour lui, son mentor est « un éminent intellectuel » dont « la perspicacité morale et politique est profonde » !

Rappelons que Soros, devenu milliardaire en menant des raids spéculatifs sur les monnaies et les matières premières depuis son hedge fund implanté aux Antilles néerlandaises, est le grand promoteur international de la légalisation des drogues et de l’abolition de l’Etat nation. Soros est un opérateur clé de l’empire financier anglo-hollandais. Son argent et son influence sont au service de la diplomatie parallèle du Foreign Office britannique (FCO), notamment au travers de ses liens avec Lord Malloch Brown, ministre d’Etat au FCO, avec qui il a mis en place le gouvernement Saakashvili en Géorgie et œuvre aujourd’hui pour l’envoi de troupes britanniques dans la région congolaise du Kivu. Soros a été le principal sponsor de la campagne présidentielle de Barack Obama, pour laquelle il a organisé des collectes de fonds depuis 2006. Il œuvre activement pour contenir toute résurgence des politiques de Roosevelt et de LaRouche dans le Parti démocrate américain et à la Maison Blanche._ Bien plus, George Soros a confessé publiquement en décembre 1998, sur la chaîne CBS, que sa collaboration avec les nazis, avec lesquels il a participé à la spoliation et à la déportation des Juifs de Hongrie, était « les moments les plus heureux de ma vie ».

Autres intervenants au programme de la conférence de Paraná, trois anciens du mouvement de LaRouche – Michael Liebig, Paolo Raimondi et Lorenzo Carrasco – ayant rejoint le camp britannique. Escrocs notoires, ils ont convié en juillet dernier, des officiels russes et italiens à Modène, en Italie, pour un séminaire sur un nouveau Bretton Woods, en leur laissant croire qu’ils étaient toujours associés avec LaRouche. De nouveau Bretton Woods, il n’y avait que le nom, puisque leur version ne se différentie en rien des propositions du Premier ministre britannique, Gordon Brown.

Qualifiant ces anciens associés « d’agents britanniques de la pire sorte, semblables au philanthrope nazi George Soros », LaRouche a lancé à l’adresse des participants de cette conférence de Paraná : « Se font-ils de nouveau entraîner dans une opération fasciste ? »

On peut se demander si le gouverneur Requiao était au courant de la présence dans sa conférence d’un représentant de Soros, alors qu’il a récemment déclaré « Je ne vais pas inviter ceux qui sont à l’origine du désastre. » Cependant, plusieurs organisateurs de l’évènement ont déclaré au Comité d’action politique de LaRouche ne pas être au courant ni de l’invitation de Palley, ni de ses liens avec Soros. Mais alors qui l’a invité ?

Patmos
Avec Saint Joseph

Messages : 1284
Inscription : 08/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Patmos le Mer 31 Déc 2008 - 11:14

Et une nouvelle patate dans la gueule ! Attention cependant à ne pas tomber dans le grossier piège de la panique...



CRISE ECONOMIQUE MONDIALE : UNE NOUVELLE CATASTROPHE D'ICI MARS 2009 !!!


Chers amis,


Pour ceux d'entre vous qui s'intéressent à la crise... Mais attention ! Ne cédez pas à la panique: vous savez que c'est justement ce que le N.O.M. attend de vous pour pouvoir mettre en place ses mesures d'exception et de dictature économique mondiale !

L'article ci-dessous est aussi disponible en anglais et en allemand...

Amicalement, Vic.


Source : http://www.leap2020.eu/GEAB-N-30-est-disponible-!-Crise-systemique-globale-Nouveau-point-d-inflexion-en-Mars-2009-Quand-le-monde-prend_a2558.html?PHPSESSID=518847e37b31b9f65e1198a17824437cabout%3Ablank


GEAB N°30 EST DISPONIBLE ! CRISE SYSTEMIQUE GLOBALE : NOUVEAU POINT D'INFLEXION EN MARS 2009 - "QUAND LE MONDE PREND CONSCIENCE QUE CETTE CRISE EST PIRE QUE CELLE DES ANNEES 1930"


- Communiqué public GEAB N°30 (16 décembre 2008) -


LEAP/E2020 estime que la crise systémique globale connaîtra en Mars 2009 un nouveau point d'inflexion d'une importance analogue à celui de Septembre 2008. Notre équipe considère en effet que cette période de l'année 2009 va être caractérisée par une prise de conscience générale de l'existence de trois processus déstabilisateurs majeurs de l'économie mondiale, à savoir:

1. la prise de conscience de la longue durée de la crise
2. l'explosion du chômage dans le monde entier
3. le risque d'effondrement brutal de l'ensemble des systèmes de pension par capitalisation

Ce point d'inflexion sera ainsi caractérisé par un ensemble de facteurs psychologiques, à savoir la perception générale par les opinions publiques en Europe, en Amérique et en Asie que la crise en cours a échappé au contrôle de toute autorité publique, nationale ou internationale, qu'elle affecte sévèrement toutes les régions du monde même si certaines sont plus affectées que d'autres (voir GEAB N°2, qu'elle touche directement des centaines de millions de personnes dans le monde 'développé' et qu'elle ne fait qu'empirer au fur et à mesure où les conséquences se font sentir dans l'économie réelle. Les gouvernements nationaux et les institutions internationales n'ont plus qu'un trimestre pour se préparer à cette situation qui est potentiellement porteuse d'un risque majeur de chaos social. Les pays les moins bien équipés pour gérer socialement la montée rapide du chômage et le risque croissant sur les retraites seront les plus déstabilisés par cette prise de conscience des opinions publiques.

Dans ce GEAB N°30, l'équipe de LEAP/E2020 détaille ces trois processus déstabilisateurs (dont deux sont présentés dans ce communiqué public) et présente ses recommandations pour faire face à cette montée des risques. Par ailleurs, ce numéro est aussi comme chaque année l'occasion d'une évaluation objective de la fiabilité des anticipations de LEAP/E2020, qui permet de préciser également certains aspects méthodologiques du processus d'analyse que nous mettons en œuvre. En 2008, le taux de réussite de LEAP/E2020 est de 80%, avec une pointe à 86% pour les anticipations strictement socio-économiques. Pour une année de bouleversements majeurs, c'est un résultat dont nous sommes fiers.

La crise durera au moins jusqu'à la fin 2010

Comme nous l'avons détaillé dans le GEAB N°28, la crise affectera de manière diversifiée les différentes régions du monde. Cependant, et LEAP/E2020 souhaite être très clair sur ce point, contrairement aux discours actuels des mêmes experts qui niaient l'existence d'une crise en gestation il y a trois ans, qui niaient qu'elle soit globale il y a 2 ans et qui niaient il y a seulement six mois qu'elle soit systémique, nous anticipons une durée minimale de trois ans pour cette phase de décantation de la crise (1). Elle ne sera ni terminée au printemps 2009, ni à l'été 2009, ni au début 2010. C'est seulement vers la fin 2010 que la situation commencera à se stabiliser et s'améliorer un peu dans certaines régions du monde, à savoir l'Asie et la zone Euro, ainsi que pour les pays producteurs de matières premières énergétiques, minérales ou alimentaires (2). Ailleurs, elle continuera. En particulier aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, et dans les pays les plus liés à ces économies, où elle s'inscrit dans une logique décennale. C'est seulement vers 2018 que ces pays peuvent envisager un retour réel de la croissance.

Par ailleurs, il ne faut pas imaginer que l'amélioration de la fin 2010 marquera un retour à une croissance forte. La convalescence sera longue ; par exemple, les bourses mettront également une décennie à revenir aux niveaux de l'année 2007, si elles y reviennent un jour. Il faut se souvenir que Wall Street mit 20 ans à revenir à ses niveaux de la fin des années 1920. Or, selon LEAP/E2020 cette crise est plus profonde et durable que celle des années 1930. Cette prise de conscience de la longue durée de la crise va progressivement se faire jour dans les opinions publiques au cours du trimestre à venir. Et elle déclenchera immédiatement deux phénomènes porteurs d'instabilité socio-économique : la peur panique du lendemain et la critique renforcée des dirigeants du pays.


Le risque d'effondrement brutal de l'ensemble des systèmes de pension par capitalisation
Enfin, dans le cadre des conséquences de la crise qui affecteront directement des dizaines de millions de personne aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, au Japon, aux Pays-Bas et au Danemark en particulier (3), il faut intégrer le fait qu'à partir de cette fin d'année 2008 vont se multiplier les nouvelles concernant les pertes massives des organismes gérant les actifs censés financer ces retraites. L'OCDE estime à 4.000 milliards USD les pertes des fonds de pension pour la seule année 2008 (4). Aux Pays-Bas (5) comme au Royaume-Uni (6), les organes de surveillance des fonds de pension viennent de lancer des cris d'alarme demandant en urgence un accroissement des cotisations obligatoires et une intervention de l'Etat. Aux Etats-Unis, ce sont des annonces multiples d'augmentation des contributions et de diminution des versements qui sont émises à un rythme croissant (7). Et c'est seulement dans les semaines à venir que nombre de fonds vont pouvoir faire réellement le décompte de ce qu'ils ont perdu (. Beaucoup s'illusionnent encore sur leur capacité à reconstituer leur capital à l'occasion d'une prochaine sortie de crise. En Mars 2009, quand gestionnaires de fonds de pension, retraités et gouvernements vont simultanément prendre conscience que la crise va durer, qu'elle va coïncider avec l'arrivée massive des « babyboomers » à la retraite et que les bourses ont peu de chance de retrouver avant de longues années leurs niveaux de 2007 (9), le chaos va s'installer dans ce secteur et les gouvernements vont se rapprocher de plus en plus de l'obligation d'intervenir pour nationaliser tous ces fonds. L'Argentine, qui a pris cette décision il y a quelques mois apparaîtra alors comme un précurseur.

Ces tendances sont toutes déjà en cours. Leur conjonction et la prise de conscience par les opinions publiques des conséquences qu'elles entraînent constituera le grand choc psychologique mondial du printemps 2009, à savoir que nous sommes tous plongés dans une crise pire que celle de 1929 ; et qu'il n'y a pas de sortie de crise possible à court terme. Cette évolution aura un impact décisif sur la mentalité collective mondiale des peuples et des décideurs et modifiera donc considérablement le processus de déroulement de la crise dans la période qui suivra. Avec plus de désillusions et moins de certitudes, l'instabilité socio-politique globale va s'accroître considérablement.

Enfin, ce GEAB N°30 présente également une série de 13 questions/réponses afin d'aider de manière quasi-interactive les épargnants/investisseurs/décideurs à mieux comprendre et anticiper les développements à venir de la crise systémique globale :

1. Cette crise est-elle différente des crises ayant précédemment affecté le capitalisme?
2. Cette crise est-elle différente de la crise des années 1930 ?
3. La crise est-elle aussi grave en Europe et en Asie qu’aux Etats-Unis ?
4. Les mesures entreprises actuellement par les Etats du monde entier sont-elles suffisantes pour juguler la crise ?
5. Quels risques majeurs pèsent toujours sur le système financière international ? Et toutes les épargnes sont-elles égales face à la crise ?
6. La zone Euro constitue-t-elle une vraie protection contre les pires aspects de la crise et que pourrait-elle faire pour améliorer ce statut ?
7. Le système de Bretton Woods (sous sa dernière version des années 1970) est-il en train de s’effondrer ? L’Euro doit-il remplacer le Dollar ?
8. Que peut-on espérer du prochain G20 de Londres ?
9. Pensez-vous que la déflation soit actuellement la plus grande menace planant sur les économies mondiales ?
10. Pensez-vous que le gouvernement Obama sera en mesure d’empêcher les Etats Unis de sombrer dans ce que vous avez appelé la “Très Grande Dépression Américaine” ?
11. En termes de monnaies, au-delà de votre anticipation concernant la reprise de la chute du Dollar US dans les tout prochains mois, pensez-vous que la Livre Sterling et le Franc Suisse soient toujours des monnaies de statut international ?
12. Pensez-vous que le marché des CDS soit sur le point d’imploser ? Et quelles seraient les conséquences d’un tel phénomène ?
13. La “bulle des Bons de Trésor US » est-elle sur le point d’exploser ?


-----------
Notes:

(1) Il est utile de lire au sujet de cette crise une très intéressante contribution de Robert Guttmann publiée au 2° semestre 2008 sur le site Revues.org, soutenu par la Maison des Sciences de l'Homme Paris-Nord..

(2) D'ailleurs ce sont les matières premières qui commencent à déjà relancer le marché du transport maritime international. Source : Financial Times, 14/12/2008

(3) Puisque ce sont les pays qui ont le plus développé les systèmes de retraite par capitalisation. Voir GEAB N°23. Mais c'est aussi le cas de l'Irlande. Source : Independent, 30/11/2008

(4) Source : OCDE, 12/11/2008

(5) Source : NU.NL, 15/12/2008

(6) Source : BBC, 09/12/2008

(7) Sources : WallStreetJournal, 17/11/2008 ; Phillyburbs, 25/11/2008 ; RockyMountainNews, 19/11/2008

( Source : CNBC, 05/12/2008

(9) Et nous ne mentionnons même pas l'influence de l'explosion de la bulle des Bons du Trésor US qui affectera également brutalement les fonds de pension. Voir Q&A, GEAB N°30.


Mardi 16 Décembre 2008

Patmos
Avec Saint Joseph

Messages : 1284
Inscription : 08/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Charles-Edouard le Mer 31 Déc 2008 - 11:48

La France a bien évité la récession en 2008, mais sans doute pas en 2009

PARIS (AFP) — La France a bien échappé de peu à la récession au troisième trimestre, avec une croissance de tout juste 0,1% confirmée lundi par l'Insee, mais elle ne devrait pas être en mesure de l'éviter très longtemps, malgré un plan de relance coûteux pour les finances publiques.

Ce chiffre de 0,1% corrobore une première estimation dévoilée par l'Institut de la statistique mi-novembre.

Après avoir enregistré un recul de 0,3% de son Produit intérieur brut entre avril et juin, la France évite ainsi un deuxième trimestre consécutif de baisse du PIB, qui marque, selon la définition communément admise, l'entrée en récession d'une économie.

Un résultat d'autant plus surprenant que la plupart de ses voisins européens ont déjà sombré dans la récession, Allemagne en tête.

Grâce à cet acquis, la France devrait s'en sortir avec une croissance de 0,8% cette année, contre 2,1% en 2007, d'après l'Insee et la Banque de France. Le gouvernement espère lui toujours "environ 1%".

Ce sursis devrait être néanmoins de courte durée. L'Insee s'attend à ce que la France bascule dans la récession au début de l'année prochaine pour la première fois depuis 1993: elle prévoit un effondrement de son PIB de 0,8% au dernier trimestre 2008, suivi d'un nouveau recul de 0,4% au premier trimestre 2009.

Mais le gouvernement compte sur son plan de relance de 26 milliards d'euros pour parvenir à une croissance comprise entre "0,2% et 0,5%" l'an prochain.

Ce plan, essentiellement ciblé sur l'investissement, est pourtant jugé insuffisant par nombre d'économistes, alors que tous les indicateurs sont au rouge.

"Quelles que soient les aides qu'on leur donne, les entreprises n'investiront pas tant que la visibilité conjonturelle ne sera pas un tant soit peu amélioré", note Alexander Law, analyste au cabinet Xerfi.

Selon lui, il faudrait y ajouter une série de mesures en faveur des ménages "qui ont un peu été laissés de côté", par exemple "des baisses sectorielles de TVA ou des aides aux revenus les plus modestes pour les inciter à consommer".

Un soutien d'autant plus nécessaire que la remontée "rapide et brutale du chômage va continuer d'exercer une terrible pression sur les revenus des ménages", prévient l'économiste.

Le gouvernement n'a d'ailleurs pas exclu d'annoncer de nouvelles mesures si son plan s'avérait insuffisant, au risque d'alourdir encore un peu la facture pour les finances publiques.

Face à l'ampleur de la crise, il a d'ores et déjà tiré un trait sur son souhait de les ramener à l'équilibre en 2012. "Nous n'avons pas le choix: ne rien faire nous coûterait bien plus cher", avait prévenu Nicolas Sarkozy début décembre.

L'an prochain, le déficit public devrait ainsi être propulsé à 3,9% du PIB, bien au-delà des 3% autorisés par Bruxelles.

Mais la crise devrait peser dès cette année sur les résultats des entreprises et sur la consommation des ménages, amputant d'autant les rentrées fiscales de l'Etat.

Le ministère du Budget a ainsi évalué lundi à 4,4 milliards d'euros, pour le moment, le manque à gagner en matière de recettes fiscales en 2008 au titre l'impôt sur les sociétés, avec le risque de voir le déficit public dépasser 3% du PIB dès cette année. Le manque à gagner total en matières de recettes fiscales est estimé à "9 milliards d'euros" en 2008.

Parallèlement, la dette publique continue de s'alourdir: elle a atteint 1.284,8 mds d'euros au 30 septembre, soit "approximativement" 66,1% du PIB, selon l'Insee, alors que la limite est fixée à 60% par Bruxelles.
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Patmos le Jeu 1 Jan 2009 - 22:44

Ne me dites pas que ceci est une surprise... vous avez été avertis sur ce forum depuis longtemps.

Impossible de nier désormais la réalité des projets abominables du nouvel ordre mondial !

A quand une réaction ? Ou préférez-vous la dictature !?



CAPITAL ! UNE MONNAIE UNIQUE POUR 2010 DANS LES ETATS ARABES DU GOLFE PERSIQUE !!!



Chers amis,

Après la première phase du nouvel ordre mondial (déclenchée avec le 11 septembre 2001 et ses conséquences : guerres et suppressions des libertés constitutionnelles et individuelles aux USA et partout sur la planète), nous avons vu que le but (désormais ouvertement affiché) durant la seconde phase du nouvel ordre mondial – une phase économique dans laquelle nous venons hélas d'entrer et lancée par le biais de la crise économique mondiale (une crise délibérément créée et concernant laquelle rien n’a été fait pour éradiquer la cause) - est de parvenir à développer des monnaies « régionales » (= internationales) et à mettre en place un système dictatorial de surveillance économique via un ou plusieurs gendarmes financiers mondiaux (cf. les décisions prises lors du G20 en novembre 2008). Voir http://911nwo.info/2008/10/11/crise-systemique-jacques-attali-declare-ouvert-le-nouvel-ordre-mondial/ , http://www.prisonplanet.com/g20-to-begin-implementation-of-global-financial-dictatorship.html , http://www.solidariteetprogres.org/article4755.html?var_recherche=DSK%20propose%20une%20dictature%20mondiale%20de%20banquiers%20centraux%20 et http://www.prisonplanet.com/from-global-crisis-to-global-government.html .

L’Europe possède déjà son union monétaire et sa monnaie unique : l’euro.

L’Amérique du Nord est en train de s’unifier sous le projet infect de l’Union nord-américaine (North American Union), projet qui doit voir l’unification des USA, du Canada et du Mexique et l’émergence d’une monnaie unique : l’améro (cf. http://english.pravda.ru/world/americas/02-12-2008/106779-amero-0 ). Comme nous l’avons vu auparavant, la date-butoir pour cela est 2010 (cf. l’interview de Pierre Hillard en 6 parties sur dailymotion) !

L’Amérique du Sud souhaite elle aussi créer monnaie unique régionale : le « sucre » (cf. http://www.venezuelanalysis.com/news/3994 )!

L’Afrique possède un projet de monnaie unique du même genre : cf. http://www.africa-union.org/root/UA/Conferences/2008/dec/EA/02-05dec/INFORMATION_French.pdf , avec la mise en place d’une banque centrale africaine (cf. http://www.africa-union.org/root/UA/Appel%20d'offres/Bid%20Document%20for%20Study%20Establishment%20of%20ACB%2024-04-08%20FR.doc ). La monnaie unique africaine porterait le nom de « golden mandela ».

AUJOURD’HUI, NOUS APPRENONS QUE LES PAYS ARABES POSSEDENT EUX AUSSI UN PROJET D'UNION MONETAIRE ET DE MONNAIE UNIQUE POUR LEUR REGION, AVEC CREATION D'UNE BANQUE CENTRALE !!! LA DATE-BUTOIR EST... 2010 (LA MEME DATE QUE POUR L'AMERO... QUEL "MALENCONTREUX CONCOURS DE CIRCONSTANCES", N'EST-CE PAS ? ). On remarquera que ce projet n’est pas nouveau (c’est inscrit noir sur blanc dans l’article). Mais les dirigeants félons attendaient le bon moment (celui de la crise économique mondiale actuelle) pour mettre leurs sombres desseins en application.

Le but ultime est de parvenir à une GOUVERNANCE MONDIALE ( = gouvernement mondial – cf. http://www.prisonplanet.com/eu-president-calls-for-global-governance-to-solve-financial-crisis.html ) avec UNE MONNAIE UNIQUE MONDIALE ! Certains dirigeants européens ont déjà lancé des appels pour la création de cette monnaie mondiale unique (cf. http://www.infowars.com/?p=5387 ) !

Il est désormais IMPOSSIBLE de nier l’évidence : les buts de gouvernement mondial et de monnaies régionales dans un premier temps, puis de monnaie mondiale unique dans un deuxième temps, sont bien une REALITE !!!

Ces projets vont supprimer les dernières souverainetés des Etats-nations et des peuples : les souverainetés économiques ! La seconde phase de la dictature mondiale est donc en route…

Etant donné que la crise n’est pas prête de se terminer, nous pouvons déjà prévoir une accélération vers cette dictature ignoble des élites mondialistes… A MOINS, BIEN SÛR, QUE LES POPULATIONS FINISSENT PAR RECONNAÎTRE L’EXISTENCE DE CE PIEGE ET REAGISSENT DE FACON FAROUCHE AFIN DE CONSERVER LEURS LIBERTES !

A bon entendeur…

L’article putride des poufiasses des mass médias propagandistes (qui OSENT encore présenter tout ceci comme quelque chose de soi-disant « bénéfique » ), ci-dessous…

BONNE REVOLUTION, OU BONNE DICTATURE ! Vic.



Source : http://english.aljazeera.net/business/2008/12/20081230153346616980.html

LES ETATS DU GOLFE S’ACCORDENT SUR UNE UNION MONETAIRE


Les Etats du Golfe arabique maintiendront leur date-butoir de 2010 pour une monnaie unique, a dit le secrétaire général du Gulf Cooperation Council (Conseil de Coopération du Golfe ou PCC).

Les dirigeants des pays du GCC (l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Koweït, le Qatar, Oman et le Bahreïn) ont approuvé un brouillon final d’un accord concernant une union monétaire durant leur sommet annuel à Muscat, la capital d’Oman, ce jeudi.

Cet accord ouvrirait la voie à une monnaie unique, sur laquelle tous les états travaillent, sauf Oman, en vue de son lancement.

« Je pense que c’est selon le temps qui a été imparti… 2010 », a dit Abdul-Rahman al-Attiyah en réponse à une question concernant la date pour une monnaie unique.

« Attendons jusqu’à ce que, si Dieu le veut, nous nous mettions d’accord sur l’emplacement [de la banque centrale commune] et les autres détails », a-t-il dit.

« Il [le conseil] a également adopté un système qui gouverne le conseil monétaire », disait la déclaration.

L’incapacité à décider de l’emplacement de la banque centrale régionale, qui sera indépendante des gouvernements des pays membres, a été un obstacle à ce plan pendant des années.

Les Emirats arabes unis, le Qatar, le Bahreïn et l’Arabie Saoudite ont tous exprimé un intérêt pour accueillir cette banque.

Les nations du GCC recherchent une meilleure coordination au niveau des politiques économiques alors que le prix du pétrole a chuté et que la crise économique mondiale a frappé le boom économique de la région.

Patmos
Avec Saint Joseph

Messages : 1284
Inscription : 08/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par MYMYSTIC le Ven 2 Jan 2009 - 2:00

Mais je voudrais savoir pourquoi ils prévoient des monnaies, alors que le but est le paiement sans monnaie ?
Comment savez-vous que le but est une monnaie unique mondiale ? (je veux dire : quelles preuves en a-t-on ?)
Quand va se faire le passage à la monnaie unique mondiale qui se transformera ensuite en paiements avec puces si j'ai bien compris ? Ces différentes monnaies (euro, amero, golden...) seraient donc juste provisoires ?
Merci de m'expliquer
avatar
MYMYSTIC
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1700
Age : 121
Localisation : hors du monde
Inscription : 11/10/2008

http://enfantchristelle.sosblog.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par LEROY le Ven 2 Jan 2009 - 8:59

En remontant le fil, je vois passer plusieurs "émotions" !

Notre ordi est une fenêtre ouverte sur le MONDE ! Tous peuvent rentrer dans le moindre des petits forums ! L'infiniment petit rejoins l'infiniment grand !

Mais va-t-on supprimer l'infiniment petit au profit de l'infiniment grand ? Le GRAND TROU NOIR va-t-il tout avaler ?

Vers quelle résistance le PETIT peut aller ?

Certains se révoltent de l'appel d'Isabella à la révolution humaine...

Moi, je dis les 2 humaine et spirituelle ! C'est dans la construction humaine !

Et DIEU fera le reste dans sa Grande Justice !

Une précision : sans le sang : "Tu ne tueras point " !
Isabella en nous informant ici fait sa révolution, alors informons nos amis sur les informations d'Isabella ! Il ne pourra ainsi qu'avoir à récolter de bons fruits dans cette
forme d'invasion pacifique : l'Information pour l'Information !
avatar
LEROY
Aime le Rosaire

Messages : 732
Inscription : 22/09/2008

http://annedallemagne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Charles-Edouard le Sam 3 Jan 2009 - 15:58

Crise économique: "grandes difficultés" en 2009, selon Sarkozy

PARIS (AFP) — Nicolas Sarkozy a averti mercredi que les difficultés seraient "grandes en 2009", en évoquant la crise économique à laquelle il se dit "décidé à faire face", lors de sa traditionnelle présentation de voeux de Nouvel an.

"Les difficultés qui nous attendent en 2009 seront grandes", a dit le président. "J'en suis pleinement conscient. Je suis plus décidé que jamais à y faire face, avec le souci de la justice, avec l'obsession d'obtenir des résultats".

"Après avoir préservé les économies de chacun grâce au plan de sauvetage des banques, ce sont les emplois de tous qu'il faut désormais sauver", a-t-il poursuivi.

"Nous serons pragmatiques, attentifs, réactifs et s'il faut faire davantage, nous le ferons, mais en gardant notre sang froid", a souligné le chef de l'Etat après avoir estimé que le plan de relance de 26 milliards d'euros "contribuera" à faire repartir l'économie.

Plusieurs pays européens doivent annoncer début janvier un second plan de relance.
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Patmos le Sam 3 Jan 2009 - 20:55

Chère MYRIAMetCHRISTELLE,

Je réponds volontiers à votre question :


Mais je voudrais savoir pourquoi ils prévoient des monnaies, alors que le but est le paiement sans monnaie ?
Comment savez-vous que le but est une monnaie unique mondiale ?


Le but est d'aller petit à petit vers une monnaie unique mondiale, avec bien sûr le passage obligé de plusieurs monnaies "régionales" (= internationales). Pour des raisons que je vous explique ci-dessous, cette monnaie, dans l'esprit tordu et fétide des élites mondialistes, doit être un système "sans argent cash". C'est le but ultime à atteindre. Mais il faut y aller de façon incrémentale, c'est-à-dire par petites étapes, afin de ne pas affoler le "cheptel humain", comme disent les ordure mondialistes.

La crise économique actuelle a été mise en place pour cela, comme nous avons déjà pu le voir dans certains articles qui précèdent sur ce topic.

Comment est-ce que je sais que le but est une monnaie unique mondiale ?

Elementaire, mon cher Watson : certains de nos dirigeants européens ONT DEJA RECLAME LA MONNAIE UNIQUE MONDIALE AFIN DE "TRAITER LA CRISE" ! La preuve se trouve sur la page suivante : http://www.infowars.com/?p=5387
Cet article a je crois été traduit en français et posté sur le forum, au niveau des fils concernant la puce...

Si vous lisez atentivement la rétrospective 2008 de vicflamme que j'ai postée sur la partie du forum concernant la puce, on vous y explique bien le tout :

1) on a créé la crise délibérément et on n'y a surtout pas apporté une solution efficace afin qu'elle prenne de l'ampleur au niveau mondial et afin de mettre en place la seconde phase du nouvel odre mondial (phase économique). Celle-ci sert à mettre en place un "nouvel ordre économique mondial", avec 2 buts majeurs :

a) créer des instances de contrôle économique, avec un "gendarme" économique international, ce qui supprime la dernière souveraineté des états-nations qui est celle de décider de leur orientation économique. La DICTATURE MONDIALE est donc non seulement mise en place au niveau des libertés individuelles (suite au 11 sept. 2001, qui était la 1re phase du nouvel ordre mondial), mais aussi au niveau économique et financier (suite à la cirse économiqe mondiale, qui est la 2e phase du N.O.M.) !

b) permettre l'émergence d'autres monnaies régionales que l'euro. Ainsi, depuis le début de la crise, on a de plus en plus entendu parler de la création de monnaies régionales (améro pour l'Amérique du Nord, sucre pour l'Amérique du Sud, union monétaire et monnaie unique pour le Golfe Persique, monnaie unique en Afrique...)


2) Les citoyens, réagissant sous l'effet de la panique, ont réclamé d'eux-mêmes et de façon indirecte la mise en place de ces mesures éonocmiques d'exception, mais qui sont amenées à devenir la règle ! Les dirigeants n'attendaient que cela, et se sont empressés, durant la réunion du G20 en novembre 2008, de prendre les premières décisions menant à la dictature économique mondiale...

3) Une fois que plusieurs monnaies régionales auront été créées, l'étape logique suivante qui sera amenée d'une façon ou d'une autre sera celle de la création d'une monnaie mondiale unique, monnaie mondiale unique qui, comme je vous l'ai démontré plus haut avec le lien vers l'article source, a déjà été demandée par nos épouvantables dirigeants européens !

MAIS ALORS, POURQUOI UNE SOCIETE SANS ARGENT CASH ?

C'est ici qu'intervient le lien avec une autre partie du forum : le lien avec la puce sous-cutanée !

La puce sous-cutanée, rappelez-vous, a été créée également A DES FINS BANCAIRES ET ECONOMIQUES ET DANS UN ESPRIT "ONE WORLD" (= NOUVEL ORDRE MONDIAL) ! Cf. par exemple le témoignage de Carl W. Sanders, qui date déjà d'il y a déjà longtemps mais s'est révélé absolument vrai jusqu'à présent.

Si rien n'est fait pour contrer ces plans affreux, la monnaie unique sera donc probablement purement virtuelle (compte en banque et portefeuille électronique via la puce) et implantée dans le corps des gens !

Vous pensez que ce concept de "société sans argent cash" est encore "tiré par les cheveux" ? Pourtant, des articles ont été postés concernant déjà le paiement de places de parking via des puces RFID contenues dans des téléphones portables... Pourtant, les cartes bancaires à puces RFID sont en train de surgir sur le marché (USA d'abord, Europe ensuite), malgré leur piratabilité... Et nous savons que la puce implantable est l'étape ultime, car non seulement la société sans argent cash permet de mettre en place une monnaie unique mondiale dans le cadre d'une société sans argent cash, mais aussi (et surtout) marce qu'elle permet aux crapules du nouvel ordre mondial d'obtenir une EMPRISE ABSOLUE des élites sur les citoyens (contrôle du comportement, des émotions, des hormones, des sensations de plaisir ou de douleur de l'individu etc.) !!!

Le plan est bien celui-là. Vous connaissez en tout cas l'objectif général. C'est ainsi que s'accomplirait la parole de l'Apocalypse disant que les gens ne pourront "ni acheter, ni vendre" sans la marque de la bête (puce implantable sous-cutanée, neurale ou cécrébrale; tatouage RFID ou nanopuce) !

Mais si nous avons été avertis, c'est bien entendu afin de ne pas rester amorphes et afin de tout faire pour que ce scénarion ne se produise pas et afin de faire en sorte qu'un maximum de personnes s'opposent à la puce et la refusent ! Il est important en tant que chrétiens de parvenir à ce but. De cette façon, de nombreuses âmes ne seront pas condamnées à la damnation éternelle en ayant pris la marque !

Patmos
Avec Saint Joseph

Messages : 1284
Inscription : 08/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par MYMYSTIC le Sam 3 Jan 2009 - 22:31

Merci Patmos pour ces précisions. C'est bien ce que je craignais...
avatar
MYMYSTIC
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1700
Age : 121
Localisation : hors du monde
Inscription : 11/10/2008

http://enfantchristelle.sosblog.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Charles-Edouard le Jeu 15 Jan 2009 - 16:23

L'Allemagne s'enfonce
dans la récession


Au quatrième trimestre 2008, le PIB allemand a reculé entre 1,5 % et 2 %.

L'Allemagne est entrée de plain-pied dans la crise. La première économie européenne s'est enfoncée dans la récession au quatrième trimestre, affichant un produit intérieur brut en recul de 1,5 % à 2 % comparé au troisième, selon l'estimation livrée, mercredi, par l'Office fédéral des statistiques (Destatis). Elle était entrée en récession technique cet automne, après avoir enregistré des baisses de son PIB au deuxième et troisième trimestre. Du coup, la croissance du PIB en 2008 a été quasiment revue en baisse de moitié, à 1,3 %, après 2,5 % en 2007 et 3 % en 2006, selon le chiffre provisoire annoncé par Destatis, alors que les économistes s'attendaient à une progression de croissance de 1,4 % en 2008.


Chômage reparti à la hausse

Moteur de la croissance allemande, les exportations ont nettement perdu de leur dynamisme l'an dernier, progressant seulement de 3,9 % après un plus de 7,5 % en 2007, a détaillé Destatis. Les investissements industriels ont également réduit leur hausse. Selon les prévisions des économistes, le PIB devrait reculer de 2 % à 3 % en 2009. «L'Allemagne connaît sa pire période économique depuis des décennies. C'est une situation dans laquelle les manuels d'économie ne servent à rien», a admis la chancelière conservatrice Angela Merkel, hier devant le Bundestag, Chambre basse du Parlement.

Consolation toutefois : le budget est revenu à un quasi-équilibre. Le pays affiche comme prévu un modeste déficit public correspondant à 0,1 % du PIB en 2008. Cependant, le Bundestag devait ratifier, mercredi, le second plan de relance présenté par la grande coalition et chiffré à 50 milliards d'euros sur deux ans. Son adoption mettra un terme à la rigueur budgétaire défendue outre-Rhin jusqu'à présent. Dès 2009, la dette de l'État allemand avoisinera la limite des 3 % fixée par les critères de Maastricht et en 2010 elle passera la barre des 4 % selon les prévisions du ministre des Finances, Peer Steinbrück.

Avec son plan de relance, le gouvernement de grande coalition associant conservateurs et sociaux-démocrates, dirigé par Merkel, espère sauver 250 000 emplois. Il compte ainsi endiguer la progression du chômage, reparti à la hausse pour la première fois depuis 2006, repassant en décembre au-dessus de la barre des 3 millions de demandeurs d'emploi. Selon les prévisions les plus alarmistes de l'Agence fédérale pour l'emploi, le nombre de chômeurs pourrait atteindre les 4 millions en 2009.
avatar
Charles-Edouard
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Masculin Messages : 16652
Age : 33
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise financière importante, krach Boursier. (Actualité)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 19 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum