Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Prière du IXe siècle pour la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prière du IXe siècle pour la France

Message par davidfiliusangelifiliusau le Ven 13 Juil 2012 - 14:43

Alors que la « République Française » continue de gouverner la France avec médiocrité et que le poids de l'impiété républicaine (nommée laïcité depuis 1871) se fait de plus en plus accablant, je vous invite à dire la prière pour la France reproduite dans cet article.

Connaissez-vous d'autres prières traditionnelles pour la France ? J'aimerai beaucoup les ajouter à mes prières quotidiennes. Prie
avatar
davidfiliusangelifiliusau
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 102
Inscription : 24/06/2012

http://patriotismedeclocher.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prière du IXe siècle pour la France

Message par Michel5 le Lun 16 Juil 2012 - 22:25

Bonsoir,

http://www.spiritualite-chretienne.com/France/prieres.html

Prière du XI° siècle

"Dieu Tout-Puisant et Eternel, qui avez établi la Nation des Francs,
pour être dans le monde l'instrument de Vos divines volontés,
le glaive et le bouclier de Votre Sainte Eglise,
nous Vous en prions,
prévenez toujours et partout de Votre céleste lumière,
les fils suppliants des Francs,
afin qu'ils voient ce qu'il faut faire pour réaliser Votre règne en ce monde
et que, pour accomplir ce qu'ils auront vu,
ils soient remplis de charité, de force et de persévérance.

Par Jésus-Christ Notre Seigneur.
Ainsi soit-il."

Prière du XI° siècle,
récitée dans les églises des Gaules.
« Sainte Clotilde et les origines chrétiennes de la nation et monarchie françaises,
éd. Enault et Vuaillat, Paris, 1867. »


Prière pour demander l'avènement du Règne du Sacré-Cœur

Au nom du Sacré-Cœur de Jésus et par l'intercession de Marie Immaculée,
très humblement prosternés devant Votre Majesté, ô Dieu Tout-Puissant,
nous Vous supplions de bien vouloir envoyer Saint Michel
pour qu'il nous secoure dans notre détresse.

Daignez Vous souvenir, Seigneur, que dans les circonstances douloureuses de notre histoire,
Vous en avez fait l'instrument de vos miséricordes à notre égard.
Nous ne saurions l'oublier.
C'est pourquoi nous Vous conjurons de conserver à notre patrie,
coupable mais si malheureuse,
la protection dont Vous l'avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.

C'est à vous que nous avons recours, ô Marie Immaculée, notre douce Médiatrice,
qui êtes la Reine du Ciel et de la terre.
Nous vous en supplions très humblement, daignez encore intercéder pour nous.
Demandez à Dieu qu'Il envoie Saint Michel et ses Anges
pour écarter tous les obstacles qui s'opposent au règne du Sacré-Cœur dans nos âmes,
dans nos familles et dans la France entière.

Et vous, ô Saint Michel, Prince des milices célestes, venez à nous.
Nous vous appelons de tous nos vœux !
Vous êtes l'Ange gardien de l'Eglise et de la France,
c'est vous qui avez inspiré et soutenu Jeanne d'Arc dans sa mission libératrice.
Venez encore à notre secours et sauvez-nous !

Dieu vous a confié les âmes qui, rachetées par le Sauveur,
doivent être admises au bonheur du Ciel.
Accomplissez donc sur nous la mission sublime dont le Seigneur vous a chargé.
Nous plaçons tous nos intérêts spirituels, nos âmes, nos familles, nos paroisses,
la France entière, sous votre puissante protection.
Nous en avons la ferme espérance, vous ne laisserez pas mourir le peuple qui vous a été confié !

Combattez avec nous contre la méchanceté, et par la vertu divine dont vous êtes revêtu,
après avoir donné la victoire à l'Eglise ici-bas, conduisez nos âmes à l'éternelle Patrie.

Ainsi soit-il.

Composée par Martin Drexler (1902),
cette prière a reçu l'imprimatur du Cardinal Richard, Archevêque de Paris.
La Sainte Vierge avait déclaré au voyant,
qu'avec les prières de Léon XIII après la messe,
ces supplications obtiendraient le triomphe de l'Eglise et le salut de la France.
« Je suis toute miséricorde, lui dit-elle.
Je veux sauver la France, mais il faut prier Saint Michel.
Si on ne le prie pas, il n'interviendra pas ».

Donc si on le prie il interviendra.

Voir aussi les livres du Marquis de la Franquerie
Mission Divine de la France
et Acendances Davidiques des Rois de France.


Les Celtes descendraient de la Tribu de Benjamin.
Et les Francs descendraient également de Juda
depuis des temps très anciens
et à la suite de plusieurs migrations étalées dans le temps.

Des hébreux croyant en la Divinité de Jesus-Christ
Et ayant fui les persécutions
vinrent se réfugier en Bretagne vers l’an 1 de notre ère.

Sainte Myriam de Magdala
sainte Marie Madeleine vint en Gaule évangéliser du côté de Marseille
avec sa sœur Marthe et son frère Lazare
avant de devenir ermite à Sainte Baume dans une grotte
que l’on peut visiter aujourd’hui.

Zachée de l'Evangile ancien collecteur d'impôts, devint saint Amadour à Rocamadour,
et son corps défunt ne se corrompt pas.

Les Rois de France d’Irlande d’Ecosse et toutes les cours europénenes
descendraient de la lignée du roi David
par TeaTephi fille du dernier Roi de Juda.
Tea Tephi qui a épousé un roi d’Irlande
accompagnée du prophète Jérémie venu en Irlande.

Plus tard Saint Joseph d’Arimathie
(frère de Joachim père adoptif de Notre Sainte Vierge Maman Myriam)
Celui là même qui avait prêté son tombeau au Seigneur,
Joseph D’Arimathie, était père par un premier mariage
de Myriam de Magdala,de sa sœur Marthe, et de leur frère Lazare,
vint en Irlande avec la sainte coupe
qui avait servi à la cène du dernire repas pascal de Notre Seigneur
et à recueillir le sang précieux du Seigneur.
Coupe appelée plus tard le Saint Graal.

Une des filles de Joseph d’Arimathie, de la lignée de David,
Athildis, épousa un Roi Franc Marcomir IV, à l’origine des trois lignées des Rois de France.

Joseph d’Arimathie était de la descendance du Roi David
comme Joseph -le mari de Notre Sainte Vierge Mère -
descendait de David.

http://tharcisius.monsite-orange.fr/page7/index.html

(22 février 1878)
je diffuse ceci sous toutes réserves car je n'ai pas vérifié les sources.
ce qui ne veut pas dire que ce soit inexact.

L'HEURE DE DIEU N'EST PAS LOIN
Cette terre profonde fera ressortir le triomphe de la nouvelle France.
(Saint-Michel)
DIVULGATION DU PREMIER SECRET:
Avec la venue du Christ Rédempteur il y a eu à cette époque une scission chez les Hébreux.
Les tribus qui suivèrent le Sauveur immigrèrent en Bretagne.
Cette terre reçut en grand nombre les Hébreux qui acceptèrent Notre Seigneur Jésus-Christ.
Ces bretons descendent des Hébreux, de ceux qui ont cru !
Ce peuple hébreux qui immigra était issu de la lignée la plus lumineuse,
dont sont issu Sainte Anne et Saint Joachim,
en passant par les Saints Patriarches jusqu'au Roi David.

Le Royaume de Bretagne porte le Sceptre et la Couronne.
La Bretagne est l'âme de la France et c'est "LA NOUVELLE ISRAËL".
FIN.
Soyez dans l'Esperance car la Fille Ainée de l'Eglise ne périra jamais !

Elle porte le Sceptre et la Couronne de notre Divin Maître

DIVULGATION DU SECOND SECRET :
La Bretagne, à elle seule, revient la légitimité, le droit d' aînesse,
la primogéniture.
Le Roi véritable qui sera offert à la France est Roi de Bretagne
par une prédisposition de la Divine Providence.
Ses ancêtres régnèrent sur la France et sur la Bretagne
qui fut un Royaume au temps jadis(un duché).
Il est l' aîné.
Saint Joseph, sainte Anne, saint Joachim...Il est la chair de leur chair.

Il n' y a rien de plus grand et de plus excellent dans l' univers
pour exalter la Royauté de Jésus-Christ.


Le Roi de France et de Bretagne est la clef unique, la pierre angulaire,
le joyau choisi par la Très Sainte Trinité et par mon Coeur Immaculé
pour restaurer la Royauté au pays du lys.

Votre Roi est apparenté à la sainte famille de Nazareth
et c' est comme cela qu' il faut le comprendre.
FIN
Il est l' élu au milieu du peuple élu !

DIVULGATION DU TROISIEME SECRET :
L' Arche d' Alliance est le siège du Dieu-Vivant.
Elle fut transportée par ma lignée (1) sainte sur la terre de Bretagne.
L' histoire du Peuple de Dieu, avec l' Ancienne Alliance et la Bonne Nouvelle
de la Rédemption se perpétue.
Elle contribue à la continuité de la race sainte.
Cette race sera toujours victorieuse tant qu' elle demeurera avec Moi, par la grâce de Jésus.
L' Arche d' Alliance porte en elle la Puissance du Père Eternel,
la Puissance de Sa Parole par les dix commandements qu' IL a édicté.

Moi, fille de Sion, je désire que cette Arche demeure dans le Palais du Roi,
pour y être vénérée par mon Peuple en louant Dieu
pour avoir fait cette Alliance avec les fils des hommes, et de la fidélité à Sa Promesse.
( FIN )
Marie, Arche de la Nouvelle Alliance, priez pour nous.
( 1 ) Descendance Davidique de la famille de Marie.

SEULS LES ROIS DE FRANCE DESCENDENT SALIQUEMENT
DE LA TRIBU DE JUDA

Seule la Maison Royale de France,
dans ses branches successives par ordre de primogéniture mâle est l'héritière du droit d'aînesse,
par la ligne mâle, et cette Maison Royale a seule hérité validement
du sceptre. La Maison Royale de France descend de David
de la Maison Royale de Juda

par quatre Princesses de la Maison de David :

Tea-Tephi qui épousa Heremon ;

Anna, la cousine germaine de la Très Sainte Vierge Marie et la fille de Saint Joseph d'Arimathie par son mariage avec Beli Nouer,

dont la fille Bennardim épousa le Roi Lear ;

enfin Athildis qui épousa Marcomir IV.

La Bible annonçait que la Maison de David serait transplantée en Occident ;
elle l'a été, en effet, et par droit d'aînesse salique dans la Maison Royale de France,
et Dieu l'a prouvé par les événements.

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t1420-la-tribu-de-juda-figure-anticipee-du-royaume-de-france

Je vous bénis toutes et tous au Nom du Père du Fils et du Saint Esprit Notre très Saint Dieu Un et Trine.
Amen.

avatar
Michel5
Pour le roi

Masculin Messages : 620
Inscription : 28/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prière du IXe siècle pour la France

Message par davidfiliusangelifiliusau le Lun 16 Juil 2012 - 23:53

Merci beaucoup d’avoir reproduit cette prière composée par Martin Drexler Smile
avatar
davidfiliusangelifiliusau
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 102
Inscription : 24/06/2012

http://patriotismedeclocher.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prière du IXe siècle pour la France

Message par Audifax le Mar 17 Juil 2012 - 14:05

La prière à St Michel est très belle en effet... Merci! Very Happy

Qu'il nous vienne en aide! Amen
avatar
Audifax
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1166
Inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prière du IXe siècle pour la France

Message par l43275 le Mar 17 Juil 2012 - 15:40



Conseils du Roi Louis IX ou Saint Louis (1214 -1270) à son fils Philippe III le Hardi



Beau fils,

La première chose que je t’enseigne, c’est que tu mettes ton cœur à aimer Dieu ; car sans cela nul ne peut être sauvé. Garde-toi de faire rien qui déplaise à Dieu, c’est à savoir le péché mortel ; au contraire, tu devrais souffrir toute sorte de tourments, plutôt que de faire péché mortel. Si Dieu t’envoie l’adversité, alors reçois-la en patience, et rends-en grâce à Notre Seigneur ; et pense que tu l’as méritée qu’Il te tournera tout à profit. S’il te donne la prospérité, alors remercie l’en humblement, de sorte que tu ne sois pas pire par orgueil ou d’autre manière, pour ce que tu dois mieux valoir ; car on ne doit pas guerroyer contre Dieu avec ses dons. Confesse-toi souvent et choisis un confesseur prud’homme, qui te sache enseigner ce que tu dois faire et de quoi tu te dois garder ; et tu te dois maintenir et comporter de telle manière que ton confesseur et tes amis t’osent reprendre de tes méfaits. Écoute le service de la sainte Église dévotement et sans bavarder ; mais prie Dieu et de cœur et de bouche, spécialement à la messe, quand se fait une consécration.

Aie le cœur doux et compatissant aux pauvres, aux malheureux et aux affligés, et les conforte et aide selon que tu pourras. Maintiens les bonnes coutumes de ton royaume, et abats les mauvaises. Ne convoite pas contre ton peuple, et ne charge pas ta conscience d’impôts et de tailles, si ce n’est pas grande nécessité.

Si tu as quelque peine de cœur, dits-le tantôt à ton confesseur ou à quelque prud’homme qui ne soit pas plein de vaines paroles; alors tu la porteras plus facilement.



Veille à avoir en ta compagnie des gens prud’hommes et loyaux, soit religieux, soit séculiers, qui ne soient pas pleins de convoitise, et parle souvent avec eux ; et fuis et évite la compagnie des mauvais. Écoute volontiers la parole de Dieu et la retiens en ton cœur ; et recherche volontiers prières et indulgences. Aime ce qui est profitable et bon. Hais tout ce qui est mal où que ce soit. Que nul ne soit si hardi que de dire devant toi une parole qui attire et excite au péché, ni de médire d’autrui par derrière par des détractions ; ne souffre pas non plus que nulle vilenie soit dite de Dieu ni de ses saints devant toi. Rends souvent grâces à Dieu de tous les biens qu’Il t’a faits, de sorte que tu sois digne d’en avoir davantage.

Pour tendre la justice et faire droit à tes sujets, sois loyal et roide, sans tourner ni à droite ni à gauche, mais toujours du côté droit, et soutiens la plainte du pauvre jusqu’à tant que la vérité soit déclarée. Et si quelqu’un a une action contre toi, ne crois rien jusqu’à tant que tu en saches la vérité ; car alors tes conseillers jugeront plus hardiment selon la vérité pour toi ou contre toi. Si tu tiens rien qui soit à autrui, ou par toi, ou par tes devanciers, et que la chose soit certaine, rends-le sans tarder ; et si c’est chose douteuse, fais-en faire une enquête, par gens sages, promptement et diligemment.

Tu dois mettre ton attention à ce que tes gens et tes sujets vivent sous toi en paix et en droiture. Surtout garde les bonnes villes et les coutumes de ton royaume dans l’état et dans la franchise où tes devanciers les ont gardées ; et s’il y a quelque chose à amender, amende-le et redresse-le, et tiens-les en faveur et amour ; car, à cause de la force et des richesses des grandes villes, tes sujets et les étrangers redouteront de rien faire contre toi, spécialement tes pairs et tes barons.

Honore et aime toutes les personnes de la sainte Église, et prends garde qu’on ne leur enlève ni diminue les dons et les aumônes que tes devanciers leur ont donnés. On raconte du roi Philippe, mon aïeul, qu’une fois un de ses conseillers lui dit que ceux de la sainte Église lui faisaient beaucoup de torts et d’excès, en ce qu’ils lui enlevaient ses droits et diminuaient ses justices ; et c’était bien grande merveille qu’il le souffrit. Et le bon roi répondit qu’il le croyait bien ; mais il considérait les bontés et les courtoisies que Dieu lui avait faites ; alors il aimait mieux laisser aller de son droit que d’avoir contestation avec les gens de la sainte Église.

A ton père et à ta mère porte honneur et respect, et garde leurs commandements.

Donne les bénéfices de la sainte Église à des personnes de bien et de vie nette; et faites-le par le conseil de prud’hommes et d’honnêtes gens.

Garde-toi d’entreprendre la guerre sans grande délibération contre un prince chrétien ; et s’il te le faut faire, alors garde la sainte Église et ceux qui ne t’ont fait aucun tort. Si des guerres et des contentions s’élèvent entre tes sujets, apaise-les au plus tôt que tu pourras.

Sois soigneux d’avoir de bons prévôts et de bons baillis, et enquiers-toi souvent d’eux, de ceux de ton hôtel, comme ils se maintiennent, et s’il y a en eux aucun vice de trop grande convoitise, ou de fausseté, ou de tromperie. Travaille à ôter de ton royaume tout vilain péché ; spécialement fais tomber de tout ton pouvoir les vilains serments et l’hérésie.

Prends garde que les dépenses de ton hôtel soient raisonnables.

Et enfin, très doux fils, fais chanter des messes pour mon âme et dire des oraisons par tout ton royaume; et octroie-moi une part spéciale et entière en tout le bien que tu feras.

Beau cher fils, je te donne toutes les bénédictions qu’un bon père peut donner à son fils. Et que la bénite Trinité et tous les saints te gardent et défendent de tous les maux ; et que Dieu te donne la grâce de faire toujours Sa volonté, de sorte qu’Il soit honoré par toi, et que toi et moi nous puissions, après cette vie mortelle, être ensemble avec Lui, et Le louer sans fin. Ainsi soit-il.


Cordialement dans le Christ-Roi Maitre des Nations

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prière du IXe siècle pour la France

Message par reve de champion le Ven 21 Sep 2012 - 20:18

Petite poésie sur les Français (Charles Péguy)

Dieu et les Français

Tels sont nos français,
Ils ne sont pas sans défauts,
Il s'en faut.

Ils ont même beaucoup de défauts.
Ils ont plus de défauts que les autres.

Mais avec tous leurs défauts je les aime encore mieux que tous les autres
avec censément moins de défauts.

Je les aime comme ils sont.
Il n'y a que Moi, dit Dieu, qui suis sans défaut.

Nos français sont comme tout le monde, dit Dieu,
Peu de saints et beaucoup de pécheurs.

Un saint, trois pécheurs. Et trente pécheurs. Et trois cents pécheurs. Et plus

Mais j'aime mieux un saint qui a des défauts qu'un pécheur qui n'en a pas.
Non je veux dire:

J'aime mieux un saint qui a des défauts qu'un neutre qui n'en a pas.

Or les français, comme ils sont, sont mes meilleurs serviteurs...

Peuple, les peuples de la Terre te disent léger,
Parce que tu es un peuple prompt.

Les peuples Pharisiens te disent léger,
Parce que tu es un peuple vite.

Tu es arrivé avant que les autres soient partis.

Mais Moi, Je t'ai pesé, dit Dieu, et Je ne t'ai point trouvé léger.

O peuple inventeur de la cathédrale, Je ne t'ai point trouvé léger en foi.

O peuple inventeur de la croisade, Je ne t'ai point trouvé léger en charité.

Quand à l'espérance il ne vaut mieux pas en parler,

il n'y en a que pour eux.

C'est embêtant dit Dieu, quand il n'y aura plus ces français,
il y a des choses que Je fais, il n'y aura plus personne pour les comprendre
avatar
reve de champion
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 235
Age : 34
Localisation : thonon les bains
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prière du IXe siècle pour la France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum