Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

La prière conjugale: "aller au bout de l'amour"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Croyez-vous qu'en priant pour son époux ou son épouse (divorcé) nous pouvons être en communion avec lui ou elle ? et ainsi le ramener vers sa famille ...

33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
67% 67% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 3

La prière conjugale: "aller au bout de l'amour"

Message par Danielle le Ven 8 Juin 2007 - 5:33

Aller jusqu'au bout de l'amour.

La prière conjugale: "aller au bout de l'amour"

Dialogue - PARCE QU'ELLE NOUS RÉVÈLE DANS NOTRE PAUVRETÉ, LA PRIÈRE EN COUPLE EST SOUVENT DIFFICILE. POURTANT, SES FRUITS SONT NOMBREUX. JULIETTE LEVIVIER ET JEAN VILLEMINOT EN DÉBATTENT.

La prière, c'est une rencontre personnelle avec Dieu. Pourquoi, selon vous, faut-il prier en couple ?
Juliette Levivier : La prière met le Christ au centre du couple. Aujourd'hui on fait de l'ego un absolu. Dans un couple, deux egos absolus, ça ne peut produire que des étincelles, mais pas beaucoup d'énergie pour aller de l'avant. L'ego est relatif : par la prière commune, on peut mettre son centre en l'autre et le Christ au centre du couple. Se décentrer permet de mieux aimer.

Jean Villeminot : Nous sommes faits pour être en communion parfaite. Or celle-ci vient de Dieu. À partir du moment où je suis en communion vraie avec Dieu par la prière personnelle, je ne peux qu'être en communion avec les autres, et d'abord avec mon plus proche : mon conjoint.
Si, dans la communion conjugale, il y a un « je » et un « tu » - le mariage est communion et non pas fusion - c'est en vue du « nous » : l'homme et la femme ne font qu'un. La prière personnelle appelle donc la prière conjugale, parce que la communion avec Dieu conduit à la communion avec l'autre. De même, la prière familiale est le fruit de la prière conjugale. Ce sont comme des bassins qui débordent et s'écoulent en cascade les uns dans les autres.

J. L. : La prière conjugale naît dans le dialogue, dans les gestes très simples du quotidien. Elle aide le couple à passer d'un amour naturel à un amour surnaturel, qui trouve sa source en Dieu. Elle convertit mon regard et me fait découvrir la beauté dans le cœur de l'autre. Elle me porte à voir mon conjoint comme Dieu le voit, et à voir s'accomplir en lui l'œuvre de Dieu. Elle nous permet de passer de la communication à la communion. Il y a quelque chose de l'ordre de l'accomplissement du couple, de la consommation du mariage dans la prière conjugale. Elle mène celui-ci à sa perfection et permet d'aller jusqu'au bout de l'amour.

Comment se construit cette prière en couple ?
J. L. : Dans la pauvreté. « Le mariage, c'est l'union de deux pauvres », disait un ami prêtre. Certains couples n'arrivent pas à prier ensemble parce que la prière touche une intimité très profonde de la personne. Elle dévoile des zones d'ombre. Il faut beaucoup d'humilité. La prière conjugale, c'est la communion de deux pauvretés.

J. V. : Si la prière me met en communion avec Dieu, et c'est vrai, elle me révèle de façon unique et particulière ma pauvreté. Cette expérience est précieuse et indispensable car alors je peux me laisser aimer par Dieu.

Dans le fond, ça sert à quoi la prière conjugale ?
J. V. : À rien, et c'est pour cela qu'elle est difficile. Si je me retrouve avec ma femme pour évoquer les problèmes scolaires d'un enfant ou préparer les prochaines vacances, c'est utile. Mais prier avec elle, ça sert à quoi ? C'est un « sacrifice de communion » gratuit. Remarquez que l'oraison personnelle est tout aussi difficile.

J. L. : Je pense d'ailleurs qu'une prière qui « servirait » à quelque chose ferait fausse route. Ceci dit, la prière permet de faire converger nos vies surtout quand elles sont parallèles, de déposer ces peurs qui nous empêchent d'aimer en vérité, d'accueillir les gens et les événements avec un regard plus contemplatif, etc.

Concrètement, comment faire ?
J.L.: La prière est toujours le fruit d'une décision : de même qu'il faut vouloir aimer pour aimer, il faut vouloir prier pour prier. Si nous ne parvenons pas à « construire » notre prière, à confier nos intentions, à louer librement, etc., servons-nous de la Parole de Dieu, de la liturgie des heures, ou de la prière de l'Église. Commençons petit : un signe de croix ; un Notre Père, un Je vous salue Marie ; la lecture d'un psaume...

J. V. : Ce qu'on appelle la Liturgie des Heures, ou l'office divin - ces offices qui scandent la vie monastique mais aussi celle des clercs - est, à mon avis, un cadeau irremplaçable : non seulement elle structure la prière conjugale - Parole de Dieu, intercession, psaume, Notre Père, etc. - mais cette liturgie de l'Église est la prière de l'Épouse à son Époux.

J. L. : De plus, cette liturgie nous fait prier avec l'Église universelle. Il ne s'agit pas seulement de la communion d'un homme et d'une femme sous le regard de Dieu, mais d'entrer dans la communion de toute l'Église. Autre bienfait : les psaumes, qui expriment toutes les émotions et les difficultés que peut traverser un homme et nous aident à dépasser l'immédiateté de ce que l'on vit.

Ce que vous dites est très exigeant, même si ce temps de prière est bref ?
J. V. : C'est le désir qui est essentiel : être tendu vers cette prière. Il ne faut surtout pas culpabiliser si on n'y arrive pas. D'autre part, il ne faut pas se mettre des poids trop lourds.

J. L. : L'important, c'est la fidélité : mieux vaut une goutte d'eau chaque jour qu'un seau tous les quinze jours. Mais ne pas renoncer en se disant « on n'y arrive pas, donc c'est pas notre truc ».

Y a-t-il une prière conjugale possible avec le conjoint qui est éloigné - géographiquement ou parce qu'il ne partage pas la même foi ?
J. V. : La prière construit la communion des conjoints, même séparés. Et il faut souligner que la prière d'intercession est irremplaçable. Quand je prie pour mon épouse lorsque nous sommes éloignés, elle est dans ma prière, cela devient une prière conjugale. La prière sacerdotale du Christ, qui a l'humanité dans son cœur, n'est qu'une prière d'intercession. Cette prière est l'ultime de l'amour. L'Église, qui est communion, ne cesse d'intercéder. Savez-vous qu'à la messe, je peux communier en portant tous ceux qui ne communient pas - par exemple mon conjoint qui n'a pas la foi ? La prière, parce qu'elle me met en communion avec Dieu, me met en communion avec l'autre d'une façon infiniment plus puissante que je ne peux l'imaginer.
D'autre part, quand j'intercède pour celui qui est loin parce qu'il m'a blessé, je commence à reconstruire la communion. Allons plus loin : les problèmes ne sont pas résolus, mais la paix survient quand on décide de prier ensemble. C'est un acte volontaire d'amour qui a un effet extraordinaire : nous laissons à la grâce la possibilité d'agir.

J. L. : Des réconciliations conjugales s'enracinent et s'échangent dans la prière à deux. Prier permet de ne pas nous dessécher, ni nous recroqueviller sur nos rancœurs, nos tristesses, nos épreuves. Parce qu'elle nous garde dans la paix, la prière conjugale nous ouvre à la joie. La joie est un don de l'Esprit, elle est spirituelle. Elle vient de la reconnaissance de l'œuvre de Dieu dans nos pauvretés. Le rayonnement d'un couple, c'est le rayonnement de cette joie-là. Qu'avons-nous fait de la joie de nos fiançailles ? De notre mariage ?

Nombreux articles dans la rubrique:► La famille fondée sur le mariage


Sources: Famille chrétienne - ENTREZ DANS LA PRIÈRE - E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 10.04.2007 - BENOÎT XVI - FAMILLE

Que pensez-vous de ce texte ?
avatar
Danielle
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3105
Age : 57
Localisation : Québec Canada
Inscription : 08/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum