Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Gilles le Dim 25 Déc 2011 - 14:42



La vie cachée de Jésus...


Que sait-on de la vie cachée de Jésus? Que dit-on historiquement à propos de la vie de Jésus entre sa naissance et 30 ans?

L’expression « vie cachée » me rappelle tout le travail de William Wrede (1859-1906) pour expliquer le secret messianique de l’évangile selon Marc. Dans le judaïsme, le Messie devait être caché jusqu’au moment où il devait être révélé au monde. Est-ce volontairement que l’on a laissé sous silence toute la vie de Jésus de « 0 à 30 ans »? Était-ce pour souligner, par ce silence, une autre facette de sa messianité?

Pourtant, plusieurs écrits concernant la naissance ou la petite enfance de Jésus circulaient aux Ier et IIe siècle de notre ère. Ces récits se présentaient sous forme de romans. Ils avaient à cette époque, presque la même autorité que nos évangiles canoniques et ils ont, en raison de cela, beaucoup influencé le christianisme. Parmi ceux-ci, mentionnons le Protévangile de Jacques, l’Ascension d’Isaïe, l’Apocalypse d’Adam, les Odes de Salomon, les Actes de Pierre, l’Épître aux Apôtres. Ils sont aujourd’hui considérés comme des écrits apocryphes, mais certains éléments continuent de faire partie de notre patrimoine religieux. Mais, comme Albert Schweitzer (1875-1965) a su le montrer dans « Les vies de Jésus », on ne saurait nier le rôle de l’imaginaire dans la représentation que nous avons de Lui. Chaque époque a sa propre compréhension de l’humanité de Jésus…

Ceci dit, qu’avons-nous de solide, historiquement parlant, pour répondre à votre question? Jésus vivait en Galilée. Les familles de Galilée habitaient dans de petites maisons qui avaient une ou deux chambres. Chaque maison s’ouvrait sur une cour partagée par une ou plusieurs familles. Dans la cour, il y avait une meule et une citerne. Chaque village avait un pressoir à vin et un pressoir d’olives : l’huile d’olive de Galilée était de qualité supérieure. La vaste majorité des gens de Galilée vivait d’agriculture.

Jésus habitait à Nazareth qui était, selon Richard A. Horsley, le plus vieux village de la région. Il existait déjà depuis deux siècles, sans que rien de particulier ne s’y soit passé. Les 400 ou 500 personnes qui y vivaient à l’époque de Jésus, étaient issues des tribus du nord et ces familles entretenaient entre elles des liens inter-générationnels forts. Ils étaient fidèles à la Loi de Moïse. On raconte que lorsque les autorités sacerdotales de Jérusalem ont émigré en Galilée après la chute du Temple pour y apporter la Torah, elles ont été surprises de voir à quel point ces familles vivaient déjà en conformité avec la Loi. D’après Sean Freyne, la Galilée était encore marquée par la présence des rois Hasmonéens : Aristobule I et son frère Alexandre Janné avaient, un siècle plus tôt, reconquis ce territoire et l’avait imprégné d’un sens messianique particulièrement élevé. L’indépendance de ces rois juifs contrastait d’ailleurs avec les Hérodiens de l’époque de Jésus dont la politique était déterminée par Rome.

Parallèlement, les dominations grecque et romaine avaient laissé leurs marques dans la culture et dans les mentalités. S'imprégner de ces cultures était, pour certains, synonyme de progrès. Plusieurs Juifs donnaient des noms grecs à leurs enfants et les familles riches envoyaient leur progéniture étudier dans des gymnasiums. Hérode envoya ses fils étudier à Rome.

Mais, dans la famille de Jésus, rien de tel! Si l’on regarde les noms des personnes de sa famille (Mc 6,3), on se rend compte qu’ils remontent aux patriarches et rappellent les événements de l’Exode et l’entrée dans la Terre Promise. Son père, Joseph, portait le nom du onzième fils de Jacob. Sa mère, Marie, avait le nom de la sœur de Moïse. Ses frères s’appelaient : Jacques (dérivé de Jacob), José (diminutif de Joseph), Simon (qui vient de Siméon) et Jude (qui vient de Juda). Jésus se disait Yeshua en hébreu. C’est une forme raccourcie de Yehoshua quiétait aussi le nom de Josué, le successeur de Moïse. Le choix de ces noms montre que cette famille refusait l’inculturation, qu’elle n’était pas attirée par la mode du temps. Jésus était donc un Hébreu qui vivait dans une famille hébraïque de vieille souche, attachée à la foi de ses ancêtres.

Jésus n’était pas prêtre. C’était un laïc qui approuvait le paiement de la dîme, fréquentait la synagogue, lisait les Écritures, prononçait des bénédictions, demandait d’aller se montrer au prêtre au Temple après une guérison (Mc 2,43). Si Jésus avait été impur, il n’aurait jamais pu prêcher au Temple (Mc 14,49). Il aurait été lapidé.

Un autre trait de la famille de Jésus réside dans un détail : son déplacement lors du « recensement de Quirinus » (Lc 2,2). Certes ce déplacement a un sens théologique : il fallait, selon la prophétie (Mi 5,1), que le Messie naisse à Bethléem. Mais nous savons que ce détail historique est inexact. Quirinus, légat de Syrie, n’occupa ce poste qu’à partir de l’an 6 de notre ère, soit 10 ans après la mort d’Hérode. Ce recensement de Quirinus a suscité des remous dans le peuple et beaucoup se situaient dans la ligne de Judas le Galiléen : payer l’impôt était un signe d’assujettissement insupportable pour un peuple libéré jadis par son Dieu. Mais l’obéissance de la famille de Jésus à ce recensement, malgré l’erreur historique, montre qu’on a gardé de cette famille le souvenir qu’elle ne nourrissait pas d’espérances qui se situaient dans la ligne d’une révolte politique.

D’ailleurs, loin d’adhérer à ce mouvement, Jésus invite ses disciples à la patience (Mt 13,24-30 ; Lc 17,23; 19,11), ne se pose jamais en rival du pouvoir romain, prend ses distances vis-à-vis des réponses messianiques (Mc 12,35-37). La question classique posée à Jésus depuis le recensement par Quirinus « est-il permis ou non de donner l’impôt à César? » reçoit une réponse : la pièce revient à César car elle porte son image (Mc 12,17).

Avant 30 ans, Jésus exerçait aussi un métier : il était charpentier , c’était un ouvrier de la construction. André Myre croit que lorsqu’on le voit à Capharnaüm, « à la maison » (Mc 2,1), « il s’agissait de sa maison à lui, celle qu’il s’était construite », sinon on aurait parlé de la maison de Pierre, située elle aussi dans la même ville.

À la mort de Joseph, Jésus avait dû hériter de l’atelier de son père, d’où le désarroi de sa famille, au début de sa vie publique, lorsqu’il revint à Nazareth (Mc 3,21)! Qu’allait devenir cet atelier? Qui allait lui faire entendre raison? Ces questions, les évangiles ne les posent pas directement... les détails de la vie mortelle de Jésus ne les intéressaient pas. Ce n’est qu’en filigrane que nous les voyons apparaître…
Quelle a été la vie de Jésus avant 30 ans? Ce qui a fleuri en Lui en Galilée peut peut-être nous aider à comprendre le mystère qui l’a habité pendant toutes ces années. Ce n’est peut-être pas là un regard « historique », mais c’est ce que les Évangiles de l’Enfance de Jésus (Mt 1-2 ; Lc 1-2) ont essayé de traduire en nous parlant, non pas de son histoire personnelle, mais de son identité messianique dévoilée à la lumière du mystère pascal.




Source: www.interbible.org


_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Gilles
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Masculin Messages: 15641
Age: 59
Localisation: Ville de Québec - CANADA
Inscription: 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Maria-Christina le Lun 26 Déc 2011 - 12:06

[b]SUPER intérressant Gilles merci je me suis régalé.


_________________
[b]Maria-Christina flower

Maria-Christina
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages: 259
Inscription: 27/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Gilles le Lun 26 Déc 2011 - 15:08

Et encore pour vous "régaler" chère Maria-Christina...



Comment a vécu Jésus ?

Jésus est un juif né entre l'an 6 et l'an 1 avant notre ère, probablement à la fin de l'an 5 ou au début de l'an 4. Plusieurs calculs établis à partir de données historiques et astronomiques permettent d'élaborer cette fourchette de dates. Il y a donc une légère erreur dans notre calendrier, erreur venant de l'abbé Denys le Petit, auteur au Vème siècle après J.C. du calendrier actuel.



À cette époque, la terre d'Israël était sous occupation romaine.
La Bible raconte que l'ange Gabriel apparut à Marie, une fille de Nazareth, pour lui annoncer qu'elle serait enceinte miraculeusement. L'enfant qu'elle porterait viendrait de Dieu et serait le sauveur de l'humanité. Marie était alors fiancée à un charpentier nommé Joseph. L'ange apparut aussi à Joseph et lui enjoigna de garder la future mère et son fils, malgré le discrédit que cela aller jeter sur lui et sa famille.


Jésus est né dans une étable (ou une grotte servant d'étable) à Bethléem (petite ville près de Jérusalem), car Marie et Joseph y étaient venus pour un recensement ordonné par les Romains. Ils fuyèrent en Egypte les persécutions du roi Hérode, puis revinrent à Nazareth.
Il ne nous est rien dit de l'enfance de Jésus, si ce n'est qu'elle se passait bien. Jésus a grandi dans une famille pieuse et instruite, comme la plupart des gens de l'époque (les gens savaient lire et écrire et recevaient une instruction poussée). Il parlait l'araméen, langue qui avait remplacé l'hébreu ancien, mais savait lire la Thora (l'ancien testament juif). Il eut probablement 4 frères et des sœurs. Son père est peut-être mort assez jeune.



Nous le retrouvons vers l'âge de 30 ans (soit vers 26-27 de notre ère), au moment où commence son ministère public. Jésus débuta en se faisant baptiser dans le Jourdain par un dénommé Jean. Le baptême consiste à se plonger tout entier dans l'eau, pour indiquer le désir de suivre Dieu dans sa vie et de renoncer à ses péchés (faire le mal). De retour en Galilée, il appela 12 personnes à le suivre et ce sont ces 12 qu'on désigna sous le nom d'apôtres. Ces hommes plus des femmes, "parrainés" par plusieurs (c'est-à-dire nourris par quelques personnes qui s'étaient attachées d'emblée à Jésus), logeant chez les uns et les autres, constituaient un petit groupe d'une trentaine de personnes et accompagnaient Jésus dans son ministère itinérant à travers Israël.


Ce ministère consistait essentiellement en enseignements dans les synagogues le jour du sabbat, en discours aux foules et en guérisons multiples. Parfois, du lever du soleil à son coucher nous disent les évangiles, Jésus guérissait tous les malades qui lui étaient apportés. Il fit de nombreux miracles, les plus connus étant la multiplication de pains et de poissons pour nourrir les foules, la marche sur les eaux de la mer de Galilée, la résurrection de 3 personnes, la pêche miraculeuse, et des guérisons en grands nombre (paralytiques, aveugles, muets, démoniaques, épileptiques...).

Ce ministère dura 3 ans. Il devint de plus en plus populaire. Des milliers de gens se déplaçaient pour l'entendre, le voir, le toucher. Sa renommée était telle que certains chefs religieux Juifs de l'époque virent en lui un concurrent à éliminer. Cela d'autant plus que Jésus leur reprochait ouvertement leur comportement hypocrite. Mais ils n'osaient s'emparer de lui car la foule l'adorait. C'est alors que, comme Jésus se rendait comme chaque année à Jérusalem pour la Pâques, Judas, l'un de ses douze amis les plus proches qui vivait nuit et jour avec lui depuis 3 ans, le livra entre les mains des chefs religieux. Ceux-ci ne pouvaient lui reprocher son aura.

On ne condamne pas un homme pour cela. Ils l'attaquèrent donc sur ce qu'il disait sur lui-même : "le souverain sacrificateur l'interrogea de nouveau et lui dit : es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? Jésus répondit : je le suis. Et vous verrez le Fils de l'homme assis à la droite de la puissance de Dieu et venant sur les nuées du ciel. Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements et dit : qu'avons-nous encore besoin de témoins ? Vous avez entendu le blasphème ? Que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme méritant la mort." (Evangile de Marc ch. 14 v. 61-64). Dans la loi Juive, il est interdit à un homme de se faire Dieu. Cela est puni de mort. Pourtant, c'est ce qu'affirmait Jésus !

Etant placés sous juridiction romaine, les Juifs n'avaient pas le pouvoir de le mettre à mort. C'est pourquoi ils allèrent trouver Ponce Pilate, procurateur. Mais Pilate vit le caractère non politique et inoffensif des propos de Jésus et le déclara innocent. Il voulut le libérer. Alors les chefs religieux firent pression sur lui, en en référant à César et en demandant que soit relâché à sa place un autre condamné. Ils obtinrent ainsi la crucifixion de Jésus.

Jésus fut supplicié et mourut la veille du sabbat de la Pâques, c'est-à-dire un vendredi. Il avait 33 ans environ. C'était vers l'an 29-30 de notre ère. Il fut mis dans un tombeau juif avant que ne commence la fête. Un tombeau juif est une grotte que l'on ferme par une énorme pierre ronde qu'on fait rouler devant son entrée.

Cependant, le matin du dimanche, son corps avait disparu. La Bible dit qu'il est ressuscité et qu'il a vécu encore 40 jours avec ses disciples avant de monter au ciel. Jésus disait que sa mort avait un sens et qu'elle était volontaire de sa part. C’est le message de l’Evangile.

À suivre !







_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Gilles
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Masculin Messages: 15641
Age: 59
Localisation: Ville de Québec - CANADA
Inscription: 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Maria-Christina le Lun 26 Déc 2011 - 16:09

Merci beaucoups mon cher Gilles, c'est vraiment génial, d'autant que cette année en France nous n'avons même pas eu droit à un film sur la vie de Jésus, ou Moïse, d'habitude aprés Noel nous avions de superbe film mais hier rien à la télé une vrai misère morale, ils ont passé des films sur le pére noel...Voyez un peu l'éta actuel ...
(j'ai vu ce film magnifique sur Jésus, les photos que vous avez posté je ne connais pas l'acteur qui a fait le rôle de Jésus mais son visage était percutant).

_________________
[b]Maria-Christina flower

Maria-Christina
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages: 259
Inscription: 27/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Lotfi le Lun 26 Déc 2011 - 17:13

@Merci cher Gilles...
A force de vous lire je risque de devenir théologien Catholique...LOL
Cependant cher ami j'ai des réserves sur ce qui est dit plus haut:"Il eut probablement 4 frères et des sœurs"
De ma part,Je pense le contraire étant donné Que Sainte Marie est vierge.
Jésus n'a ni frères ni soeurs

Les Frères de Jésus? Impossible.....Il faudrait être Sémite(Juif ou Arabe pour comprendre [b]la signification du mot Frère chez les peuples Sémites.)[/b]

Voici ce que dit l'Eglise Catholique:

Certains pensent que Jésus a eu des frères charnels, d‟autres fils de Marie par Joseph après sa naissance. Ils s‟appuient sur les textes suivants pour conclure que la Mère de Jésus n‟est pas demeurée Vierge :
- Marc 6,3 (Matthieu 12,46) :“Les frères de Jésus : Jacques, José, Simon et Jude...”.
- Luc 2,7 :“Jésus, son fils premier-né”. Il y en a donc d‟autres.
- Matthieu 1,25 :“Joseph ne connut pas Marie jusqu‟à la naissance de Jésus”, ils
concluent qu‟il l‟a connue après.
- Jean 7,5 :“Ses frères ne croyaient pas en lui”.
Réponses
1. Dans la mentalité orientale, jusqu‟à aujourd‟hui, sont dits “frères” les cousins, les enfants d‟un même village, des enfants ayant grandi ensemble et, sur un plan général, sont “frères” les pays arabes. La Bible, qui émane d‟un milieu oriental, emploie souvent le mot “frère” pour désigner des cousins ou des enfants d‟un même village. Nous en avons plusieurs exemples
bibliques dans l‟Ancien Testament :
- Genèse 13,8 / 14,16 : Abraham est dit frère de Lot; il est pourtant son oncle
-Deutéronome 15,2-3 :“N‟exploite pas ton prochain ni ton frère (le juif comme toi)... mais l‟étranger (qui n‟est pas juif) … (Lévitiques 19,17 :“Ne hais pas ton frère (le juif)...”).
Kish et Eléazar sont frères. Les fils de Kish épousèrent les filles d‟Eléazar. Or le texte dit :
1 Chroniques 23,22 :“Eléazar mourut sans avoir de fils mais des filles qu‟enlevèrent (épousèrent) les fils de Qish leurs frères”.
Les fils de Kish sont les cousins, et non pas les frères des filles d‟Eléazar.

2. Jean 19,25-27 : Dans ces versets, la femme de Clopas se nomme Marie ; elle est aussi présentée comme “la sœur de la mère de Jésus” dont le nom est aussi Marie. Or, il ne saurait y avoir deux sœurs qui se nomment Marie dans une même famille. Marie la femme de Clopas est donc une cousine, une proche parente ou même une amie d‟enfance de Marie mère de Jésus.
Voilà pourquoi elle est considérée comme sa soeur selon l‟habitude orientale déjà vue.
Si Marie avait d‟autres enfants, pourquoi serait-ce Jean qui la “prit chez lui”, non ses autres fils
? L‟on répond à cela :“Parce que ses frères ne croyaient pas en lui” (Jean 7,5).
Nous répondons encore en disant : L‟épisode de Jean 7,5 se passe en Galilée, la patrie de Jésus.
Ces frères, qui ne croyaient pas en lui, sont ses compatriotes de la Galilée, les habitants de Nazareth, son village, qui ne crurent pas en lui et à qui Jésus dit :“En vérité je vous le dis aucun prophète n‟est reçu dans sa patrie” (Luc 4,24). Ils ne sont donc pas ses “frères” Jacques, José, Simon et Jude, déjà mentionnés, qui crurent en lui et même qui devinrent ses apôtres (voir les lettres de Jacques et Jude et encore : Actes 1,14 / 12,17/ 1 Corinthiens 9,5 / 15,6 / Galates 1,19).
3. Marc 15,40 : Cette “Marie mère de Jacques et de José” est Marie, femme de Clopas dite “soeur” de la Vierge dans Jean 19,25-27. C‟est elle qui est la mère de Jacques, José, Simon et Jude. Celle-ci, étant “soeur” de la Vierge Marie, ses enfants sont dits être “frères” de Jésus ; en réalité ce sont ses cousins. L‟on répond à cela qu‟il s‟agit ici de la Mère de Jésus. Or, si Marc parlait de la Vierge Marie, il aurait dit :“Marie, mère de Jésus, de Jacques, de José et Simon”, Jésus étant le premier-né
4. Les “frères” de Jésus ne furent jamais appelés “fils de Marie” :
- Jacques se dit “serviteur du Seigneur Jésus”, non son frère (Jacques 1,1).
- Jude dans son épître se dit “serviteur de Jésus et frère de Jacques”, non frère de Jésus.

Certains répondent à cela que Jésus avait d‟autres frères et que ce sont ceux-là qui sont dits être ses frères. Mais alors pourquoi la Bible ne les mentionne-t-elle pas et ne nomme que Jacques, Jude, José et Simon ? Nous avons démontré que ceux-ci sont des proches parents ?
5. En disant de Jésus qu‟il est le “premier-né”, cela ne signifie pas qu‟il ait eu des frères. Dans la mentalité orientale, jusqu‟à nos jours, le premier-né a une importance spéciale, ses parents se faisant appeler de son nom (Père et Mère de Jésus par exemple, et non plus Joseph et Marie).
De plus, c‟était le premier-né que les parents offraient à Dieu, d‟où son importance morale particulière (Luc 2,22-23). Il était appelé “premier-né”, qu‟il ait des frères et des soeurs ou pas.
6. Que Joseph n‟ait pas connu Marie “jusqu‟à” la naissance de Jésus, ne signifie nullement qu‟il l‟ait connue après. La Bible ne le dit pas et ne nous mène pas à cette conclusion. Car ce que Matthieu veut tout simplement dire c‟est que Jésus est né de Marie sans intervention matrimoniale de la part de Joseph ; il veut faire ressortir l‟aspect miraculeux de la naissance de Jésus. Telle est l‟unique intention de l‟évangéliste ; il ne désire pas aller plus loin et il ne nous est pas permis de tirer des conclusions sans présenter des preuves scripturaires. Nous avons démontré, quant à nous, que les “frères” de Jésus sont ses proches parents et ses compatriotes. Il n‟y a pas de versets évangéliques prouvant que Jésus eut des frères selon la chair.

7. “Qui est ma mère et qui sont mes frères ?”, dit Jésus. Et montrant ses disciples de la main, il ajouta :“Voici ma mère et mes frères” (Matthieu 12,48-50). Les vrais frères de Jésus se trouvent dans le monde entier ; ce sont ses disciples. Apparaissant à Marie-Madeleine et Marie de Clopas, après sa Résurrection, Jésus leur dit :“Allez annoncer à mes frères...” (Matthieu 28,10), et Marie Madeleine se hâta “d‟annoncer aux disciples qu‟elle a vu le Seigneur” (Jean 20,17-18). Elle savait que Jésus n‟avait d‟autres frères que ses disciples. Tous les disciples de
Jésus sont ses frères car “il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu” (Jean 1,12), son Père par nature divine et leur Père par adoption (Jean 20,17). Leur foi en Jésus les rend fils de Dieu et frère de Jésus (Jean 1,12). Lire Hébreux 2,11-13.

Conclusion
N‟ayant pas eu d‟autres enfants que Jésus, Marie est demeurée Vierge. Sa virginité a un sens spirituel profond et se rapporte à son union totale à Dieu. Marie n‟aurait pas péché en s‟unissant matrimonialement à Joseph ; il était son époux légal. Mais elle ne pouvait se donner à un homme, son coeur ayant été happé par Dieu : la digne, la parfaite complice de Dieu dans son plan de salut sur terre.
Par une grâce spéciale et unique, Dieu a sauvé Marie du péché originel. Il a gardé son âme immaculée, dès sa conception. Marie n‟a pas été troublée par les séquelles du péché originel qui nous perturbe tous. Se sentant sauvée du péché originel, Marie dit joyeusement :“Mon âme glorifie le Seigneur, et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur” (Luc 1,46-47).
Marie seule fut préservée immaculée pour que son âme soit tranquille en vue d‟accueillir le Verbe qui, en elle “s‟est fait chair”. Dieu ne pouvait s‟incarner dans une âme trouble. C‟est là le secret de son Immaculée Conception. Certains raisonnent humainement : ils pensent que Marie ne pouvait demeurer vierge après la naissance de Jésus. Or, Celui qui a créé l‟univers entier et a pu créer le corps de Jésus dans le sein de Marie, sans toucher à sa virginité, a encore pu faire
naître Jésus en respectant sa virginité car “rien n‟est impossible à Dieu” (Luc 1,37). Par sa virginité, Marie rend vierges de coeur ceux qui se confient en Elle
“Elle est un jardin bien clos, ma soeur, ma fiancée, un jardin bien clos, une source scellée”, dit prophétiquement “l‟Epoux” divin de la Mère du Messie (Cantique 4,12).
N.B.: Ceux qui nient la virginité de Marie sont pour la libre interprétation de la Bible. Ils devraient être conséquents avec eux-mêmes en laissant aux autres aussi cette liberté d’interprétation... et réfléchir, toutefois, sur ce qu’en dit St Pierre dans sa deuxième lettre (2 Pierre 1,20).

Lotfi
Enfant de Dieu

Masculin Messages: 3292
Inscription: 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Gilles le Lun 26 Déc 2011 - 18:40

Bonjour cher "Lotfi" ! Very Happy

Comme tout chrétien et catholique que je suis, je crois que la bienheureuse Vierge Marie a donné naissance à Jésus alors qu'elle était vierge et que c'est par l'intercession du Saint Esprit que ce miracle eut lieu. C'est ce qu'enseigne le "Credo" des chrétiens. thumright

Cependant, je crois qu'après la naissance miraculeuse de Jésus, la Sainte Vierge Marie a eu d'autres enfants, ce qui selon moi n'enlève rien à cette naissance. Ce n'est que mon opinion personnelle et cela n'engage personne à part moi. Smile

D'ailleurs, après plus de 2000 ans, nos théologiens catholiques débattent encore sur ce sujet... Ils ne s'entendent pas sur le sens exact des mots "frère" et "soeur". scratch

Bien fraternellement...

Gilles. Ville de Québec - Canada

_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Gilles
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Masculin Messages: 15641
Age: 59
Localisation: Ville de Québec - CANADA
Inscription: 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Michael le Lun 26 Déc 2011 - 19:51

Gilles a écrit:
Cependant, je crois qu'après la naissance miraculeuse de Jésus, la Sainte Vierge Marie a eu d'autres enfants, ce qui selon moi n'enlève rien à cette naissance. Ce n'est que mon opinion personnelle et cela n'engage personne à part moi. Smile


Gilles. Ville de Québec - Canada


Michael
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages: 4550
Age: 58
Localisation: Laval (Québec-Canada)
Inscription: 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Gilles le Lun 26 Déc 2011 - 20:47

Michael a écrit:




Pourquoi se moquer de moi Michael ? Shocked Chacun est libre de penser comme il le désire sans offenser personne.

Je croyais que tu avais maintenant de meilleures dispositions envers moi. scratch

Fraternellement...

Gilles.

_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Gilles
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Masculin Messages: 15641
Age: 59
Localisation: Ville de Québec - CANADA
Inscription: 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Michael le Lun 26 Déc 2011 - 20:58

@Gilles....
Je ne me moque pas de toi,je suis époustouflé par tes convictions. Annoyed and disappoi
Je trouve ça triste au contraire. Blowing nose
Passe un beau temps des fêtes. Dance
Amicalement.


Michael
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages: 4550
Age: 58
Localisation: Laval (Québec-Canada)
Inscription: 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Gilles le Lun 26 Déc 2011 - 21:03



D'ailleurs, après plus de 2000 ans, nos théologiens catholiques débattent encore sur ce sujet... Ils ne s'entendent pas sur le sens exact des mots "frère" et "soeur". scratch

Bien fraternellement...

Gilles. Ville de Québec - Canada

Joyeuses Fêtes de fin d'année à toi également Michael. Smile

_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Gilles
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Masculin Messages: 15641
Age: 59
Localisation: Ville de Québec - CANADA
Inscription: 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Michael le Lun 26 Déc 2011 - 21:10

Je respecte les théologiens mais je n'ai vraiment pas besoin d'eux lorqu'il est question d'un sujet d'une aussi grande importance.
Le Rosaire me suffit amplement.


Michael
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages: 4550
Age: 58
Localisation: Laval (Québec-Canada)
Inscription: 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Manuela le Lun 26 Déc 2011 - 22:55

Bonjour cher Gilles !
Excuse-moi si je me permet d`intervenir
À mon avis Michael n`a pas eu l`intention de se moquer de toi, il faut prendre cela comme une maniére de s`exprimer bien à lui mais sans méchanceté.

Bonne fin de journée cher Gilles,

Amicalement,

Manuela.

Manuela
Pour la Paix

Féminin Messages: 3536
Localisation: Elancourt dans les Yvelines
Inscription: 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Gilles le Lun 26 Déc 2011 - 23:23

Merci chère Manuela pour ton intervention apaisante.

Je croyais que Michael avait encore "une dent contre moi" ! Mais je pense qu'il est de bonne volonté même s'il a une certaine difficulté à accepter mon opinion.

Bonne fin de soirée très chère Manuela !

Fraternellement...

Gilles. Ville de Québec - Canada

_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Gilles
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Masculin Messages: 15641
Age: 59
Localisation: Ville de Québec - CANADA
Inscription: 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA VIE "CACHÉE" DE JÉSUS....

Message par Michael le Mar 27 Déc 2011 - 0:35

Gilles a écrit:
Je croyais que Michael avait encore "une dent contre moi" ! Mais je pense qu'il est de bonne volonté même s'il a une certaine difficulté à accepter mon opinion.
Gilles. Ville de Québec - Canada



Gilles a écrit:
Cependant, je crois qu'après la naissance miraculeuse de Jésus, la Sainte Vierge Marie a eu d'autres enfants, ce qui selon moi n'enlève rien à cette naissance.Gilles.Ville de Québec - Canada

Ce n'est pas une question d'accepter ton opinion Gilles,c'est une question de protéger et défendre la Vérité.Que ce soit toi ou n'importe qui d'autres,j'aurais agi de la même façon.

Juste un petit LOL,avoue que je t'ai épargné.

Ce n'est pas évident de se faire jouer dans la bouche mais une fois que tout est replaçé,on se sent bien. même si quelquefois,c'est douloureux.

Amicalement.

Michael
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages: 4550
Age: 58
Localisation: Laval (Québec-Canada)
Inscription: 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum